Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 G-bleu1800/1800J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 V-bleu  (1800/1800)
CP:
J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 G-rouge1200/1200J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 V-rouge  (1200/1200)
CC:
J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 G-jaune1650/1650J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 V-jaune  (1650/1650)
Message Re: J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme]   J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 EmptySam 6 Mar - 2:05
Malheureusement pour Childéric, la rancune de la jeune femme était tenace. Elle lui prenait aux tripes, lui intimait d'être au moins aussi teigneuse qu'un fantôme au sujet de son entrainement, mais pas seulement. Il y avait lui, dans son viseur, et puis son comportement étrange, austère et hostile. Une attitude ayant bien réussi à inscrire quelques traumatismes profonds qui tachaient désormais son âme de manière indélébile. A en juger son soupir, il n'avait pas l'air de comprendre. Les sourcils froncés, Ryme joua avec ses ongles, détacha son regard ennuyé de sa contemplation, et avoua. Tout. L'ensemble de sa pensée, jusqu'à sa plus petite idée.

"C'est pas petit. C'est un moyen de me rappeler qu'il faudra peut-être que je te botte le cul si tu te remets dans un état pareil."

Avec agilité, la jeune femme s'était détachée de son arbre. S'étirant d'abord comme un chat pour enlever le poids qui engourdissait ses muscles, Ryme ne put s'empêcher de laisser échapper un sourire contenté. Au sol, elle avança d'un pas, puis d'un autre, prête à signer son départ. Quand elle se retourna néanmoins, les doutes l'assaillirent pour ne plus que laisser planer un mystère derrière ses pensées. Le héros de Troie. Le protecteur de Troie. Et puis son frère, l'assassin de Troie. Parfois, son maître lui paraissait trop pensif. Trop philosophique dans sa façon de penser. Sans peser ses mots, son visage ne trahit aucun sentiment, aucune insulte, aucun jugement. Le pragmatisme de la jeune femme avait simplement refait surface.

"Par chance, nous ne sommes ni Achilles, ni Hector, ni Pâris. Je crois...Que c'est déjà beaucoup. D'être nous-mêmes." Cette histoire d'héritage l'agaçait parfois. Bien sûr, Childéric croyait avec raison qu'un héritage leur avait été laissé par leur prédécesseur. Mais elle jugeait que son maître s'attachait peut-être trop au comparaison, alors même que des cultures, voire même des siècles séparaient le mythe et la réalité. "Et même si nous avons le même rôle, qu'est-ce qui nous fait dire que nous sommes proches d'un mythe que nous ne connaissons pas même personnellement ? Tout le monde ne se pose pas autant de questions..."

L'héritage, leur armure et puis leur cause, n'était-ce pas déjà suffisant ? Il était des fardeaux que l'on préférait parfois éviter. En suivant cette réflexion, Ryme espérait garder la tête sur les épaules. C'était sûrement ainsi qu'elle pourrait regagner sa maison, vivre des choses, des instants simples quand une tempête -la guerre, et peut-être d'autres folies terriennes délivrées par Pandore elle-même- ne violenterait pas les portes du Sanctuaire.

"La meute, la horde est importante. Parce qu'on n'a peut-être que ça, dans le fond."

Parce que la Guerre se justifiait par des alliés et des ennemis. Une fois sur le terrain, la couleur grise n'existait que rarement. Et puis, il était bien difficile d'hésiter et de survivre, quand l'ennemi ne voyait lui-même qu'en noir et blanc.



J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 Ryme_s10



Dernière édition par Ryme le Lun 22 Mar - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 G-bleu0/0J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 V-bleu  (0/0)
CP:
J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 G-rouge0/0J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 V-rouge  (0/0)
CC:
J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 G-jaune0/0J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 V-jaune  (0/0)
Message Re: J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme]   J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 EmptyVen 12 Mar - 16:14
Il tourna alors la tête vers la jeune femme et il eut pour elle comme réponse un sourire mélangeant tristesse et remerciement. Leur force, fatalement, n’était pas si éloignée que ça maintenant. La jeune fille était rapidement devenue le pinacle de ce que peut être un chevalier d’or : un enfant soldat capable de faire trembler le monde. Mais son propre pouvoir à lui, qui n’avait pas eu l’explosion de celui de sa disciple n’était pas en reste. La présence de la déesse et une forme de maîtrise du cosmos qu’il avait acquit avec le temps lui ouvrait de nouveaux chemins de pouvoirs. Des chemins qu’ils ne faisaient que démarrer et il avait encore bien du chemin devant lui. Mais savoir qu’il y avait quelqu’un pour l’empêcher de redevenir l’ombre de violence cherchant à se tuer à petit feu. Et surtout pour l’empêcher d’emporter les autres avec lui. Mais c’était un devoir difficile et il s’en voulait de devoir le placer sur les épaules de Ryme. Pour avoir porté ce poids et d'avoir pris la vie de son maître dans une étrange mise en scène, il en connaissait la souffrance.

Un nouveau soupir.

« - Oui, tu as raison, c’est sûr que déjà être nous ce n’est pas une sinécure. Mais l’histoire se répète, les âmes se réincarnent et ainsi de suite. Le souci de l’immortalité, c’est qu’elle prive les dieux de saisir les nouvelles expériences, alors les choses se répètent un peu. »

Pour le reste, elle avait raison. Le vieux lion se posait trop de questions, mais, c’était son devoir, de se poser les questions. Ses propres tourments ont commencé quand justement, il a compris qu’il y avait autre chose à tirer de ce monde que cette fin de soldat, que d’attendre entre deux guerres. Que ces liens, qu’il pouvait tisser, malgré sa bête et ce qu’on l’avait toujours découragé de faire, ont fait de lui un autre homme. Enfin, elle avait raison, il devait parfois arrêter de penser, du moins, de trop penser. Il ferma les yeux un instant pour et les rouvrit pour fixer cet endroit avec les yeux d’un rêveur. Il pouvait voir la cendre et la vie se mélanger. Il se souvenait de la destruction et maintenant, il voyait la renaissance, lui, il était entre les deux. Mais son esprit était clair maintenant, du moins, un peu plus qu’avant. Il se releva à son tour et fit quelques pas pour s’étirer, comme un gros chat qui venait de se lever d’une longue sieste.

« - Et quand un lion perd sa meute, il ne devient qu’une ombre. Mais j’ai une très grande meute maintenant. Même si elle est composée de fortes têtes, d’emmerdeurs et de problèmes ! Je crois que je les aime bien, surtout les petites emmerdeuses ! »

Et Childéric explosa de son rire-rugissement pendant quelques secondes avant de refaire quelques pas vers le temple cette fois. Il se retourna vers la jeune femme et lui adressa un sourire :

« - Je te remercie Ryme, de m’avoir laissé traîner un peu ici, même si je ne t’ai pas vraiment demandé ton avis. Je suis désolé ne de pas passer autant de temps avec toi que je devrais, mais je vais voir si je peux arranger ça… »


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2857-childeric-voix-d-ath https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 G-bleu1800/1800J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 V-bleu  (1800/1800)
CP:
J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 G-rouge1200/1200J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 V-rouge  (1200/1200)
CC:
J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 G-jaune1650/1650J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 V-jaune  (1650/1650)
Message Re: J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme]   J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 EmptyLun 22 Mar - 23:58
"Les dieux sont bizarres"

Ils l'étaient toujours. Bizarres, car ils voyaient la vie métaphoriquement. Ils imposaient une réalité que les Hommes ne connaissaient pas. A force d'œuvrer sous leurs ordres, leurs Chevaliers se perdaient dans leur vision du monde, et se prenaient peut-être bien pour des êtres voués à ressembler à ceux d'un passé qu'ils ne connaissaient même pas. Ces fondements, existaient-ils réellement? Ryme avait peut-être faux. Peut-être qu'un cycle se répétait, et que l'Achille d'hier ressemblait à l'Achille du lendemain. Pour sa part, la Lionne ne préférait pas y songer : vivre avec soi-même était déjà une épreuve. Quant aux dieux eux-mêmes, elle avait contemplé leur guerre, mais jamais leur hôte ou leur essence en personne.

Alors, que pouvait-elle juger ?

A son tour, Childéric se leva, rit et s'étira. Rassura, Ryme l'accompagna. Depuis le début de son "réel" entraînement, il avait toujours ses mots encourageants et ne les avait visiblement pas perdu. La Meute -ou Horde- était nombreuse, et chacun pouvait compter sur l'autre au Sanctuaire pour ne pas céder aux ombres qui menaçaient de les faire chuter. Toutefois, Childéric avait faux sur un point.

C'était ce que son sifflement dictait dans sa mauvaise foi...

"Des emmerdeurs ? Je ne vois pas de qui tu parles ! Je ne fais qu'écouter mon cœur, voyons."

Suite à quoi, Childéric eut le droit au plus superbe présent qu'il eut pu avoir : un sourire à pleine dents qui retomba mollement dans la normalité, sans jamais se perdre pour autant. La suite surprit davantage la jeune femme. En silence, Ryme écouta les excuses de Childéric, volé à la toute fin de leur conversation. Pour expliquer son absence. Pour signaler ses regrets, aussi. Cet aveu était aussi simple que compliquée dans les grandes lettres, car les derniers mois d'entrainements ont été plus durs que prévu, bloquée dans un entredeux de solitude et d'autodétermination. Toutefois...Il était là, désormais. Une tête acquiesça sitôt cette réflexion faite.

Ryme voulait croire en sa présence...

"Il faut bien que la lionne marche de ses propres pattes, désormais. Mais...Je n'espérais pas autre chose que quelques mots d'encouragement, et quelques minutes de présence. "

Une attention, aussi brève soit-elle. Quelques secondes après, la Sainte tourna des talons, remit son masque et, aux côtés de son félin, disparut au beau milieu des piliers de son temple, dans l'ombre du temple que son même invité lui avait légué.



J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme] - Page 2 Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
 
J’aime beaucoup les pommes. Je suis un mangeur de pommes ! [Mi janvier 553 - PV : Ryme]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Lion-
Sauter vers: