Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu1050/1050[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge850/850[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (850/850)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptyJeu 11 Juin - 14:01
J'ai la chance d'avoir une famille compréhensive. Elle place énormément d'espoirs en moi parce que je suis l'héritière, mais ne me force à rien. Est-ce parce que l'ombre des Merinita me protège ou bien cela aurait-il été la même chose si j'étais simplement Calypso ? Je me pose parfois la question. Et en même temps je bénie ces amis avec lesquels je profite de de fragments de liberté. Un jour peut-être on me forcera à faire des choix qui n'étaient pas les miens.
Pour repousser cette échéance, je dois devenir irréprochable. Cela sous-entend me montrer distinguée comme dans toute bonne famille noble. Éduquée. Connaître les devoirs de l'hôte et les devancer. Mère m'enseigne depuis peu les devoirs liés à la féminité. Un jour me dit-elle, je porterai le prochain héritier du nom, des biens, de la tradition Toreador Arkantea. Je dois dire que je ne me suis pas posé la question d'avoir des enfants avant cela... Et donc, pour trouver le meilleur parti possible, pour que ma famille me laisse choisir encore, je dois savoir très exactement me comporter comme il faut. Être belle si possible, et à cette fin, entre le maquillage, la coiffure et les vêtements, il y a des paramètres que je peux influencer en-dehors de mes traits naturels.

Me voici donc devant l'échoppe de l'un des meilleurs tailleurs d'Atlantis, pour commander une robe. Ici ce sera une robe de bal. J'assisterai à mon premier bal mondain d'ici deux mois, je suis en âge pour commencer à assister à ces réceptions. Bon, je n'ai que 15 ans, donc on m'a quand même donné une lettre et expliqué comment m'y prendre, mais j'ai demandé à y aller seule justement, pour m'entraîner. Cela a plu à Père. Il m'a dit avoir revu sa femme à mon âge.

Je pousse la porte prudemment, la clochette sonne et le regard d'une réceptionniste me couve aussitôt. Je connais cette femme. Je l'ai croisée quand justement Mère a parlé de me faire confectionner une nouvelle robe. Ce doit être elle qui gère les rendez-vous pour les prises de mesure et les choix ornementaux. Sa supérieure nous doit une faveur, ce qui explique que je sois ici.

"Bonjour... Madame Idona ?
-C'est bien moi ! Tu as deux minutes d'avance, c'est excellent ! Pas trop d'avance, mais pas de retard. Tu es venue seule ?
-O-Oui. Je dois vous remettre ceci."

Je lui tends la lettre que j'ai précieusement gardée avec moi. Normalement, les frais pour la robe ont déjà été réglés, et les détails convenus entre la tailleuse et mes parents. Je n'ai plus qu'à faire mes choix de couleurs, de motifs, de tissus, de formes... Tout ce qui est esthétique en fait. Et c'est là qu'on va évaluer mon goût et mon jugement en matière de mode. J'ai déjà travaillé un peu la question en consultant des ouvrages, mais j'ai aussi prévu d'apporter des modifications de mon choix. C'est une sorte de test que je m'impose avant même que Mère ne le fasse.

"Bien. Tout est en ordre. Si tu veux bien t'installer sur la chaise là-bas, je vais prendre tes mesures et après la vraie tailleuse s'occupera de toi.
-Bien Madame, je vous remercie."

Je fais une petite révérence, me dirige vers l'endroit désigné et en profite pour détailler un peu plus la pièce. Il y a assez d'espace pour que quatre personnes soient prises en charge en même temps, des rouleaux de tissus un peu partout, des échantillons qui présentent des motifs, des fils pour visualiser le résultat final. Le personnel lui-même est soigneusement habillé, cela change des toges et des tuniques du bas peuple.

Je m'assieds en silence, façonnant dans mon esprit à quoi je vais ressembler.


[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu527/950[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (527/950)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge900/900[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (900/900)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptyVen 12 Juin - 9:10
La petite Sefirot est de retour à la maison. Toute son enfance s’est passée loin d’Atlantis avec son père pour diverses raisons qu’elle ne connaît pas ou ne peut pas comprendre à son âge. Mais son affinité avec le cosmos s’est éveillé et il était plus dangereux encore de la laisser là bas. En outre son éveil signifie qu’avec entraînement adéquat, elle peut reprendre la place qui est la sienne et être un jour le futur Chrysaor. Nous en sommes encore bien loin, mais c’est dès maintenant qu’il fallait y travailler.

Astéria a donc été récupérée par sa mère. Quitter son père a été une déchirure, mais vite passée lorsqu’elle a découvert les merveilles de son véritable chez-elle. Quelle ville magnifique, quelle chance de vivre sous les eaux ! Elle est ravie. Cependant la vie de bébé-pirate a fait d’elle une petite sauvageonne qu’il faudra éduquer sévèrement. Et pour commencer, elle devrait enlever ces fripes qui lui servent de tenue.

- Mais maman t’aime pas ma tenue ? J’suis une pirate moi !
Evgenia lui lance un regard sévère.
- Astéria ! Tu sais ce que l’on a dit ! Ce mot est interdit ici. Si tu n’es pas sage on n’ira pas voir les poissons.
- Oh noooon J’veux voir les poissons !
Elle trémousse son popotin de gamine capricieuse.
- Alors soit sage et respecte les règles compris ?

La petite fait une petite moue boudeuse, mais finit par répondre « D’accord ». Pendant quelques minutes elle arrive à se tenir tranquille, elle donne la main à sa mère pour ne pas se perdre et regarde les bâtisses et les gens d’un air émerveillé. Vrai qu’ils sont bien habillés dans le coin et pour cause, Evgenia a choisi l’un des meilleurs tailleurs d’Atlantis.

- C’est quand qu’on arrive ?
- Bientôt.

Impossible de garder son attention fixée sur quelque chose bien longtemps. Elle s’est déjà lassée des échoppes et de leurs majestueuses colonnes, des fleurs d’été et des tenues colorées, heureusement, le tailleur n’est plus très loin car déjà elle recommence à gesticuler dans tous les sens. La mère s’arrête et s’accroupit face à la fillette. Son regard est sévère et sans appel.

- Voilà nous y sommes. Tu te souviens de ce que l’on a dit hum ?

Astéria opine. C’est dans son intérêt, elle veut absolument voir les poissons après. Elle adore les poissons et la faune marine en général. Le duo fait son entrée et Evgenia salue la réceptionniste. Nul besoin de préciser qui elle est, le rendez-vous a été prit en urgence et elle est bien assez connue. Elles sont menées dans la salle d’attente ou une adolescente attend sagement. La fillette se déplace en sautillant gaiement. Lorsqu’elle voit la jeune fille, elle écarquille les yeux.

- Mademoiselle, bonjour.
- Saluuuuuut ! Mais madame qu’est ce qu’est arrivé à tes cheveux ?! Ils sont tout blanc comme les vieux !

Et pour la petite qui a passé sa vie dans le monde de la surface parmi les dormeurs, ce n’est pas normal. Evgenia l'incendie du regard, mais ça n'empêchera pas la gamine d'avoir la langue bien pendue et de dire tout ce qui lui passe par la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu1050/1050[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge850/850[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (850/850)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptyVen 12 Juin - 10:16

Me voilà qui patiente en examinant les premiers coloris qui me passent sous les yeux quand j'entends la porte s'ouvrir à nouveau. La personne doit être une habituée, je n'entends pas particulièrement de salut ou de demande. Elle se dirige vers directement vers moi et j'ai la surprise de voir surgir une petite fille vêtue plutôt comme un garçon, même si ses traits ne trompent pas.

J'ai à peine le temps d'esquisser un mouvement de la tête et d'ouvrir les lèvres pour répondre à la politesse que le petit bout de chou lance à la cantonade une remarque à laquelle je n'avais pas eu droit depuis... eh bien probablement depuis que j'avais son âge en fait. J'entends en arrière-plan le pas précipité de la réceptionniste qui a entendu la chose et accourt avec une expression de panique à l'idée de voir naître un incident diplomatique dans cette même pièce. Elle connaît l'importance de nos deux maisons, ainsi que l'effet qu'un conflit pourrait avoir sur son travail.

Je décide de le prendre comme une nouvelle épreuve dans mon ascension de noble Atlante. Ce ne sera probablement pas la dernière fois qu'on me fera cette remarque, et sans doute que d'autres auront des intentions bien moins innocentes. C'est à moi d'être diplomate et de faire briller l'éclat des Toreador Arkantea.

J'indique d'un geste de la main aux deux femmes de ne pas intervenir et me préoccupe de la petite qui ne tient visiblement pas en place et veut une réponse. J'attrape alors un des présentoirs à fils et m'accroupis devant elle en répondant avec douceur :

"Bonjour petite demoiselle, ils sont comme cela depuis que je suis née. Mais tu te trompes, ils ne sont pas blancs, ils sont argentés. Regarde on peut voir la différence."

Je prends le fil blanc du présentoir, le compare à ma tignasse qui est effectivement un peu plus sombre. En revanche le fil argenté correspond parfaitement. J'espère qu'elle sait lire, elle verra que je ne mens pas parce qu'elle est une enfant.

"C'est important de faire la différence, sinon les gens vont penser que tu es bête. Et toi tu n'es pas bête, n'est-ce pas ? Non, tu m'as l'air drôlement rusée. Et observatrice. Ce serait dommage que les gens pensent que tu ne l'es pas, hein ? Mais dis-moi, comment t'appelles-tu ? Moi je suis Calypso. Enchantée de faire ta connaissance !"


[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu527/950[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (527/950)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge900/900[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (900/900)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptySam 13 Juin - 20:47
La réceptionniste débarque et la fillette ne comprend pas. Elle n’a pourtant menacé personne avec son sabre, ce dernier lui ayant été confisqué par ailleurs avant même qu’elle ne revienne en Atlantis… Et puis n’a-t-elle pas juste énoncé une vérité ? Ils sont vraiment inhabituels ces cheveux pour une gamine non avertie. Mais peut-être qu’ici les gens sont susceptibles ? Ah bah bravo, s’il faut mentir aux gens pour les brosser dans le sens du poil mais où va-t-on ? Elle ne serait pas comme ça, jamais hypocrite, toujours elle dirait ce qu’elle pense. Et si les gens ne l’aiment pas, tant pis pour eux ! Qu’ils restent avec leurs faux-amis alors, c’est tout ce qu’ils méritent.

Heureusement la madame ne semble pas trop susceptible elle. Et puis elle explique au moins ça c’est cool, ça plaît à mini-Astéria. Elle regarde d’un air intéressé les bobines et les comparaisons de teinte. Après, elle ne comprend pas trop ce que ça change. Les vieux aussi ne sont pas strictement blanc. Y en a des blanc-cassé, gris très clair, argenté… Blanc-blanc c’est plutôt rare en fait de ce qu’elle a pu observé.

- J’m’appelle Astéria. Je suis une Sefirot, c’est maman qui l’a dit.

C’est le mot qu’elle doit utiliser à la place de « pirate » mais elle ne comprend pas ce que ça signifie. Des noms de famille personne en utilise à la surface. L’attente est un peu longue pour elle alors elle se saisit d’une bobine et joue avec. C’est un joli bleu gris. Si la madame se permet de prendre les bobines pourquoi pas elle hein ?

- J’aime bien cette couleur. C’est laquelle que tu préfères ? Toi aussi tu viens pour une robe ?
- Astéria vient t’asseoir, laisse la jeune fille tranquille.

Elle boude mais obéit quand même parce qu’elle veut pouvoir aller voir les poissons. Sur son siège, elle balance ses jambes d’avant en arrière. Elle a du mal à rester en place. On a du mal à imaginer que cette pile électrique deviendra si posée en grandissant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu1050/1050[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge850/850[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (850/850)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptySam 13 Juin - 21:25
La petite fille a très bien réagi à mon approche, et je m'en félicite d'autant plus que j'apprends dans les secondes suivantes que ce n'est pas n'importe quelle petite fille. Même si théoriquement nos familles sont au même rang social, le fait qu'elle vienne de l'une des Huit inspire davantage de respect et de prestige. Un peu comme Orphéus et Aurora. Et c'est justement l'expérience de côtoyer ces derniers qui fait que je garde mes moyens. Après tout, ce sont une mère et son enfant chez le tailleur, pas de quoi en faire une abysse. Il est même possible que Madame connaisse mon nom de réputation. Quand je vais rapporter cela à Père et Mère...

"Et je suis Toreador Arkantea. Est-ce que tu en as entendu parler ?"

Je pose sur Astéria un regard amusé. En fait, elle est trop mignonne. Haute comme trois pommes et remuante comme tous les enfants. Je ne suis pas certaine qu'elle ait conscience de la valeur de son nom à Atlantis et de la puissance de sa famille, mais le premier contact est rafraîchissant.

Puis tout à coup je réalise une chose. Quand je serai au bal, quand on me croise dans un lieu important en compagnie de mes parents, il est fort possible que l'assistance pose sur moi ce même regard que j'ai pour elle. Je ne suis qu'une enfant timide au milieu de la cour des grands. Or, ce que l'on attend de moi en tant qu'héritière, c'est que je pèse dans la société. Il me faut des contacts, des projets, que je devienne indispensable quelque part. Les Huit familles protègent les piliers. Moi je dois trouver mon domaine de prédilection et me surpasser pour avoir le plus de portes ouvertes possibles.

"Je vous en prie Madame, elle ne me dérange absolument pas. Mes couleurs préférées sont le blanc et le bleu tempête. Et je viens effectivement pour une robe. Une grande et belle robe de bal, qui sera assortie à mes yeux et mes cheveux. Et toi, pour quelle occasion te faut-il une robe ?"

Je remarque que le tutoiement m'est venu tout seul. En même temps il est difficile de faire trop de politesses avec une enfant, surtout quand celle-ci a engagé le dialogue de façon tout aussi familière. J'espère que la mère ne m'en tiendra pas rigueur, d'autant que je l'aide en quelque sorte à garder Astéria sage. La petite a de l'énergie à dépenser ça se voit, et j'ai peur pour la réceptionniste qu'elle mette le bazar dans les pelotes de la salle d'attente.

Je vais tenter un petit tour. Père m'a raconté que quand j'étais petite, j'étais fascinée par les nœuds. Il m'en a appris quelques-uns, qui ont l'air très compliqués quand on ne sait pas les faire, mais ce n'est qu'apparence. Cela ne coûte rien d'essayer. J'attrape donc une pelote au hasard sortie du panier et commence à courber le fil en boucles autour de mon doigt pour que cela forme les pétales d'une fleur. Quand j'en ai terminé, la fleur tient toute seule au bout de son fil et je peux faire mine de l'accrocher à mes vêtements pour vérifier si le coloris me va. Je n'ai plus qu'un tirer un seul fil et hop ! tout se détend. Amusant, non ?


[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu527/950[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (527/950)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge900/900[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (900/900)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptyMar 16 Juin - 9:44
Avant de venir, elle avait eu un petit cours de maintient et de connaissances sur les familles patriarcales. Si elle n’avait pas eu cette faculté de pouvoir apprendre vite et bien, ce nom lui aurait été inconnu. Mais elle n’était pas encore dans le bon état d’esprit, sa mère n’avait pas encore dompté sa sauvagerie et pour la fillette, même prestigieux, un nom n’était qu’un nom. Tout ce qu’elle avait retenu, c’était qu’un jour elle serait la plus forte et deviendrait Générale, aurait une belle armure azur avec une grande lance. Il fallait bien cela pour éveiller son intérêt. Être la plus forte, voilà tout ce qui lui importait. Les apparences elle s’en fichait, il n’y avait qu’à voir les fripes qu’elle portait.

- Un peu. Toi aussi t’es une héritière ?

Elle ne sait absolument pas ce que le mot signifie, mais elle a entendu sa mère l’utiliser à son encontre, alors elle ne se gène pas pour l’utiliser à son tour. L’argentée parle de bal et elle prend un air étonné. Elle n’a jamais entendu parler de bal. Sur le bateau, ils leur arrivait de faire la fête après une opération réussie, mais on était loin d’appeler cela un bal. Cependant elle n’a pas envie de passer pour une petite ignorante alors elle se penche vers sa mère pour lui poser la question dans l’oreille. Cette dernière lui répond du même avec un léger sourire sur les lèvres. Réponse obtenue, elle se tourne vers la demoiselle.

- Ah c’est chouette ! Moi c’est parce que j’ai besoin de trucs plus « à la mode ». Je suis une grande, il me faut des tenues adaptées. Une pour les sorties, une pour le sommeil, une pour changer et une pour les entraînements.

Elle compte sur ses doigts en même temps qu’elle énumère tout ce que l’on a jugé qu’elle avait besoin. Et encore, on lui achèterait d’autres tenues plus tard, là il fallait parer au plus pressé. Elle saute sur ses pieds et mime un mouvement d’épée en lien avec sa référence à la tenue d’entraînement.

- Je vais être une guerrière. Tadaaa ! Tataaa ! Yeaaaah !

Elle mime des combats et ça l’amuse vraiment. Evgenia était prête à la rappeler à l’ordre, mais Calypso usa de l’effet papillon avant qu’elle n’en ait besoin. L’attention de la mini fut captivée par la fleur qu’elle s’amusait à reproduire avec du fil.

- Oooooh C’est jooooli !

La réceptionniste revient accompagnée d’une autre petite main, spécialement pour commencer à prendre les mesures. C’est la jeune couturière qui s’occupera de la Sefirot. Elle lui demande de se tenir debout, et armée d’un ruban gradué, elle commence à lui mesurer la taille. Astéria gigote, elle se dandine, se balance et c’est compliqué pour la jeune apprentie. Evgenia semble exaspérée. Elle aurait sans doute espéré une fille plus sage, plus calme, mais pour se rassurait elle se disait qu’avec toute cette énergie à revendre, elle aurait une meilleure endurance que la plupart et pourrait travailler plus dur, plus longtemps sur des exercices physiques.

Un homme arrive et va directement voir Evgenia, après quelques messes basses et une moue circonspecte, elle se tourne vers Calypso.

- Mademoiselle… J’ai une urgence, je dois m’absenter. Accepteriez vous de veiller sur ma fille ? Elle a l’air de bien vous apprécier.

Et de l’écouter surtout. Enfin, elle n’aurait pas demandé cela si Calypso n’avait pas été d’une grande famille elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu1050/1050[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge850/850[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (850/850)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptyMar 16 Juin - 10:27
Un instant je m'étais attendue à ce que mon nom ne fût qu'un inconnu parmi tout un panel d'autres. Éclipsé, éventuellement, par celui des Merinita. Cela n'aurait pas été illogique, mais n'a pas lieu d'être : on a entendu parler de nous. Je sens un frisson de plaisir rouler le long de mon échine, comme une vague de chaleur et d'auto-satisfaction. C'est plaisant, de savoir que tout ce jeu des apparences sert à quelque chose. Et dans le cas présent, même si au départ je le prenais comme une épreuve, je me plais à converser avec Astéria. Elle n'est pas encore prise dans les alliances, les intrigues, la politique. Pourvu qu'elle profite de cette liberté encore longtemps, je lui souhaite réellement !

"Exactement. Il faut que je fasse honneur à ma famille lors du bal. Et donc, que je porte une robe neuve et à mon image."

Je vois la petite se détourner un instant pour chuchoter quelque chose à sa parente. Je me doute à son expression faciale qu'elle n'a pas dû comprendre quelque chose dans ce que j'ai dit, mais je fais comme si je n'avais rien vu. Il y a de bonnes chances que l'orgueil de son nom et ses valeurs soit exacerbé par sa famille dans le futur. Toujours se montrer sous son meilleur jour, alors elle ne posera pas la question directement. Je ne m'en formalise pas.

Je m'autorise un petit rire amusé en la voyant trancher des ennemis invisibles pour me faire une démonstration de ses talents, j'applaudis même pour montrer combien elle m'impressionne. Cela me rappelle ma totale incapacité à maîtriser le dernier mouvement que j'ai moi-même appris mais je ne suis pas ici pour broyer du noir. Je finirai bien par y arriver. J'ai un bon maître d'armes, l'envie de réussir, le temps, les moyens nécessaires.

La réalité et les choses plus terre à terre nous rattrapent quand la réceptionniste et son apprentie nous rejoignent. La première va s'occuper de moi, la seconde de la petite Sefirot -avec, sans doute, l'assurance pour la mère que l'autre repassera derrière pour vérifier la qualité du travail. Je montre alors l'exemple et me tient bien droite, lève les bras quand on me le demande, tourne, regarde un point précis face à moi. Ce n'est pas la partie que je préfère, mais il vaut mieux actualiser les mesures pour que la robe soit une réussite. Chemin faisant, je regarde Astéria qui a beaucoup de mal à se laisser faire et rester tranquille. Et alors la demande tombe, inattendue. Je ne suis pas garde d'enfants, mais c'est une opportunité à saisir, d'autant que la fillette semble vraiment réceptive à ce que je raconte.

"Ce sera un plaisir, Madame."

Je m'incline autant que la réceptionniste m'en laisse la possibilité et la regarde quitter la boutique, puis je tourne la tête vers Astéria. Un sourire étire mon visage de Sang-Pur.

"Est-ce bien vrai ? Tu m'apprécies autant que ta mère semble le penser ?"

Je ne remets pas en cause les dires de la dame, mais j'avoue que je préfèrerais l'entendre de sa bouche directement. Après tout ce sont ses sentiments à elle, pas ceux qu'on l'oblige à montrer.

"J'imagine que le modèle de tes vêtements a déjà été choisi pour chaque usage que tu vas en faire, mais si tu veux venir avec moi pour voir comment on choisit les différents éléments d'un vêtement, peut-être que tu pourras personnaliser un peu les tiens. Qu'est-ce que tu en penses ? Ce serait possible, Madame Idona ?
-Eh bien... La laisser regarder oui. Personnaliser... Il faut que je voie avec Madame si elle serait d'accord. Mais rien ne coûte de prendre quelques idées pour plus tard."


[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu527/950[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (527/950)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge900/900[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (900/900)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptyJeu 18 Juin - 8:45
La mère s'en va et la petite reste seule avec pour consigne de bien se tenir et de bien se souvenir des règles à respecter. Ce ne sera pas évident, mais Astéria est intelligente, elle comprend vite que pour avoir ce qu'elle veut, elle doit suivre les recommandations maternelles. La question de l'argentée la fait sourire.

- Bha oui t'es gentille.

Et pour l'instant, l'adolescente a plutôt bien réagi face à ses enfantillages. Ce n'est pas qu'elle ait l'habitude ou non de se faire houspiller. Mais il y a plusieurs façons de faire comprendre à un enfant que ce qu'il fait ou dit n'est pas bien. Expliquer est une première étape et plus longtemps elle est utilisée, mieux c'est. Gronder peut avoir un effet néfaste sur certains individus qui auraient tendance à se rebeller ou se renfermer sur eux-même. Difficile d'avoir la meilleure des pédagogies. Quoiqu'il en soit pour la Sefirot, ceux qui font usage de bienveillance ont plus facilement ses faveurs.

Bien qu'elle ait du mal à rester en place, elle observe la jeune fille lorsqu'on lui prend des mesures. L'envie de faire comme les grands prend le dessus et elle se tient un peu tranquille, le temps que l'apprentie finisse son travail. Cette dernière se hâte et c'est tant mieux parce que déjà la mini est lassée. Elle a envie de voir ce dont parle Calypso. A la remarque de la réceptionniste elle fait la moue. Elle n'y connaît rien en matière de mode Altlante, un coup de main est forcément le bienvenu mais si l'on bride sa créativité, pas sûr qu'elle ait d'autres occasions comme celle-ci, sa mère préférera tout choisir elle-même pour éviter les mauvais choix. Mais ce n'était pas si important, tant que ce qu'elle porte est confortable elle s'en accommodera bien, le reste est superflu à ses yeux.

- Je veux bien regarder oui c'est mieux que rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu1050/1050[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge850/850[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (850/850)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptyJeu 18 Juin - 12:10
Tout le monde semble ravi de la situation : Idona et son apprentie peuvent mener à bien leur travail efficacement pendant que je bavarde avec une Astéria laissée à mes bons soins. Je me félicite intérieurement que tout se déroule aussi bien, cela présage de bonnes choses pour le futur, autant pour moi au regard de ma famille que pour l'enfant qui doit apprendre la vie en société. Sans parler des tailleurs qui vont confectionner les robes.

Les deux femmes se retirent pour aller tout noter avant d'oublier, me laissant seule avec l'enfant Sefirot. Pendant ce temps deux autres personnes quittent la pièce suivante, dans laquelle je devine que l'on va bientôt nous accueillir pour la fameuse sélection des divers éléments des robes. La logique voudrait que tout soit déjà prédéfini pour la jeune fille, et donc je ne m'étonne pas vraiment de voir sortir l'un des tailleurs que je connais de vue avec un dossier à la main et un sourire sur le visage. Cet homme adore son métier, et c'est en partie grâce à lui que la boutique tourne si bien. Mais la femme qui va me recevoir n'a rien à lui envier, et on lui doit plusieurs effets de mode dans les bals d'Atlantis. Exactement ce qu'il faut à la Toreador que je suis.

"Elle ne devrait plus tarder maintenant. Tu vas voir, je suis sûre que tu n'auras jamais vu autant de nuances différentes devant les yeux en même temps !"

Je m'aperçois que je commence à m'impatienter à mon tour. Le dessin de la robe que j'ai en tête me fait voir des étoiles, mais je me contiens pour donner l'exemple. Elle va plaire, non seulement à ma famille et moi, mais aussi à tous ceux qui me verront au bal. Et j'espère surtout à mes deux camarades, je ne veux surtout pas qu'ils aient honte de me côtoyer à cause d'une robe.

Idona nous passe devant après quelques instants, puis finit par revenir accompagnée de la tailleuse en question. Elle est grande et belle, tout chez elle semble être parfait : sa coiffure est pleine de volume mais semble légère et dévale ses épaules en cascade, son maquillage n'a aucun défaut, ses yeux ressortent, son teint est uniforme, ses cils, ses lèvres, son nez, l'angle de sa mâchoire... Et sa tenue ! Évidemment elle fait ses propres vêtements, et on dirait qu'elle est née pour !

"Bien ! Voilà ma petite perle du jour ! Et si j'ai bien compris, nous avons également une invitée d'honneur."

Elle nous couve Astéria et moi d'une œillade complice à laquelle je souris, puis je m'incline poliment. Ce n'est pas la première fois que je vois cette dame, mais d'ordinaire elle vient plutôt à domicile, pour ma mère.

"Vous patientez depuis assez longtemps, venez donc."

La pièce de confection dans laquelle nous pénétrons semble venir d'un autre monde. Ici il y a des statues qui servent de mannequins dans tous les sens, des tentures, des échantillons de fils, des pelotes à aiguilles. Dans un coin de la pièce, deux métiers à tisser pour le linge de maison, les étendards, les tapis à suspendre, ce qui ne relève pas de la personnalisation sur-mesure. On peut voir des commandes déjà réalisées attendre leur propriétaire, avec des notes interdisant aux visiteurs de toucher. Sur les bureaux, des croquis plus ou moins avancés, annotés, coloriés, des codex répertoriant tous types de formes pour une manche, une décolleté, une chute de jambe, des règles, des mètres-témoins, bref : c'est le cœur du métier.

La tailleuse me fait signe et je m’assois face à elle, un autre siège apporté par une apprentie pour Astéria. Elle me présente aussitôt plusieurs tissus plus ou moins précieux, tous blancs pour le moment.

"Commençons par la matière. Si vous avez des idées, donnez-les au fur et à mesure, cela nous évitera de partir dans une direction inutile.
-Bien. Je pensais à une doublure : quelque chose de doux et confortable à l'intérieur, invisible, flexible aussi au cas où je grandisse dans les mois qui viennent pour la robe me dure quelques temps.
-Vous allez vite avoir très chaud, surtout dans le contexte d'un bal. Les hommes ne doivent pas laisser une cavalière trop longtemps seule, ce serait inconvenant.
-Pour cette raison il faudrait ménager des ouvertures, plus ou moins discrètes. Au début j'imaginais un dos-nu, mais avec l'entraînement à l'épée je risque d'avoir l'air trop musculeuse...
-Je peux toujours ménager des fentes au niveau des reins entre deux plis.
-Et compenser par un décolleté plus large que d'ordinaire."

La tailleuse haussa un sourcil. Habituellement je n'aimais pas exposer mes formes, pas assez avantageuses à mon goût. Cela me gênait et attirait trop l'attention, mais il s'agissait ici d'un bal. Une occasion pour laquelle je pourrais me montrer à mon avantage, et surtout casser cette image d'enfant qui me collait encore. Elle dut comprendre l'intention, car un sourire anima son visage et une lueur de défi s'alluma dans ses yeux. Faire de moi la noble femme héritière de la lignée Toreador Arkantea.

"Bien, si nous pouvons faire des concessions sur la forme, alors effectivement je peux prévoir deux épaisseurs. Nous disons donc, confortable et flexible à l'intérieur...
-Élégant et ornementé à l'extérieur. Chaque dame a le devoir d'être vue, n'est-ce pas ?
-Je vois que les bases rentrent vite. Bien joué, Calypso."

Je me tourne alors vers Astéria que nous avons un peu laissé de côté pendant le débat. Je ne sais pas si elle a réussi à suivre, alors je vais reprendre rapidement pour elle.

"Il y a deux grandes choses à prendre en compte dans le cas d'une robe de bal : celle qui la porte, et ceux qui la voient. Un bal ce n'est pas seulement danser, c'est aussi se faire voir, discuter, montrer sa richesse et son raffinement. Pour le moment c'est ta mère qui s'occupe de tout cela, mais un jour tu devras y penser aussi. Te concernant, comme il y a plusieurs vêtements de nature différente, il faut que tu saches ce que tu vas faire avec, s'ils sont destinés à durer ou non, à être vus ou non. Pour la tenue d'entraînement par exemple, on se fiche qu'elle soit belle, elle doit te protéger et te permettre de bouger avant tout."


[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu527/950[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (527/950)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge900/900[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (900/900)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptyJeu 18 Juin - 22:09
Mini patiente tandis que les femmes s'affairent et que les tailleurs arrivent. Ces mouvements, ces allées et venues ne l'intéressent pas. Pas même ce gros dossier qui pourtant contient ce qui la concerne. Elle attend de voir les échantillons, les couleurs, les tissus dont l'adolescente lui vante les mérites. Pour le moment, elle se tient bien, tout va pour le mieux. Jusqu'à quand ?

Une femme arrive et aux yeux d'Astéria on dirait un sapin de noël. Aucune once de naturel. Cheveux hyper travaillés, visage couvert de « peinture » et tenue bizarre… Le regard sombre de la fillette se tourne vers Calypso. Elle voit cette dernière s'incliner et elle ne comprend pas. Ce qu'elle capte par contre c'est qu'il vaut mieux qu'elle ne dise pas à la dame qu'elle est toute bariolée. Ça elle l'a compris, les gens ici, faut les prendre avec des pincettes. Mais quand même… c'est Astéria quoi...

- Bonjour ! Hé ! Pourquoi vous avez de la peinture sur le visage ? Ça fait joli hein… J'dis pas mais…

Mais d'où elle vient les femmes bariolées comme ça c'était les femmes de petites vertus en taverne. Et encore elle n'en a pas vu des masses, son père évitant soigneusement qu'elle se retrouve à des heures tardives dans ces établissements, mais parfois, pour se prendre un bon petit plat quand maman venait leur rendre visite, ils s'y rendaient en famille. Une petite moue dubitative sur le visage, elle attend perplexe une réponse.

Puis les échantillons arrivent, tous blancs pour le moment mais ce n'est pas grave. Elle s'est installée sur son siège et les observe avec attention. Elle écoute un peu distraitement ce que les femmes racontent et en profite pour se rapprocher de la table. Elle pose sur le rebord la bobine qu'elle avait toujours en main, puis tout furtivement elle la faufile sur la table jusqu'à chipper quelques carrés de tissus. Les ramenant vers elle, elle en garde un en particulier dans sa main droite, les autres sont serrés dans l'autre.

- Oh ça c'est tout doux...

Morceau de tissus de coton en main, elle se caresse la joue avec pour en tester la douceur. Intriguée par tous les échantillons, elle en attrape un autre coincé dans sa main gauche, une soie damassée au motif élégant. L'étoffe précieuse offre deux sensations sous ses doigts, une douceur et une plus rèche. En fonction de l'ange avec lequel la fillette tient le tissu, la lumière se reflète dessus et suit le mouvement. Nul doute que les plis seraient mis en valeur. Plis et formes également, ce que souhaitait sans doute sa nouvelle amie.

- Lui il brille, il t'irait bien !

Elle agite frénétiquement le morceau de soie devant les yeux de l'Argentée au moment où cette dernière s'adresse à elle. En guise de réponse, elle opine.

- Tant que c'est confortable pour moi c'est tout ce qui importe. Je bouge beaucoup il ne faut pas que ce soit fragile, sinon ça risque de se déchirer aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu1050/1050[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge850/850[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (850/850)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptyVen 19 Juin - 11:08
Je dois vraiment me concentrer pour ne pas rire lorsque j'entends la remarque sur la "peinture". Astéria a cette spontanéité des enfants pour dire ce qu'elle pense, même si très probablement inconvenant. Je me dis que j'ai de la chance avec mes cheveux soi-disant blancs, au moins on finira peut-être par me donner mon âge réel quand j'aurai vieilli. Je ne sais pas exactement ce que la Sefirot a voulu sous-entendre à la fin de sa phrase, mais elle s'est arrêtée et cela vaut sans doute mieux pour tout le monde. La tailleuse pour sa part lui accorde un regard intrigué et répond d'une traite comme si c'était l'évidence même :

"C'est du maquillage, mon enfant."

Et elle se détourne vers son atelier sans plus de précision. C'est qu'elle a un carnet de commandes plein à ras bord, les jours ne sont pas à rallonge et elle n'a rien d'une gouvernante pour faire l'éducation de mademoiselle, fusse-t-elle Sefirot, Atlas, Fujin ou même enfant des dieux.

Tout à mes projets de robe, je vois les échantillons défiler, m'appliquer à les observer, les toucher, les visualiser sur le résultat final. J'ai bien pensé à un corsage au début mais si je tourne de l’œil par manque d'air à mon premier bal, l'impression va être plus que déplorable et je ne souhaite surtout pas avoir l'air de quelqu'un d'aussi ambitieux.

"Pour l'intérieur un coton souple conviendrait à votre peau délicate.
-C'est aussi ce que je pensais, du coton ou du lin. Surtout s'il y a des frictions avec les mouvements de danse.
-Lui il brille, il t'irait bien !"

Je regarde ce que me tend Astéria et réfléchis un instant. La soie faisait partie de mes options, mais celle-ci est particulièrement tape à l’œil. Ai-je envie d'être vue à ce point ? Même la tailleuse qui aime bien fourrer son nez dans mes propositions pour y ajouter son regard de professionnelle me laisse le temps de peser le pour et le contre. Je sais qu'elle me rectifiera si j'envisage des choses vraiment hors de propos, mais je dois expérimenter par moi-même.

"Peut-être un mélange. Pour le buste, cette soie peut être sympathique. Un blanc un peu brillant et les motifs en bleu comme nous avions rapidement parlé la dernière fois. Pour la chute de jambes et les manches, j'imaginais du velours, blanc aussi. Cousu de perles bleues. Les chaussures seraient bleues aussi, et j'hésite encore pour la coiffe. Un ensemble qui reflèterait la lumière sans devenir aveuglant. Et on retrouverait du violet plutôt dans les bijoux pour faire un petit écho à mes yeux.
-Trois couleurs dominantes... Si elles sont bien dosées cela pourrait fonctionner."

Je me lève et m'approche des modèles déjà confectionnés qui attendent leur propriétaire. Pourquoi le bleu ? Peut-être pour me définir autrement que ce à quoi je ressemble, mais plutôt par ce que j'aime. Je ne veux pas qu'on se dise que je compte uniquement sur ce que la nature m'a offert. Plutôt que de m'alourdir de bijoux je pourrais aussi compter sur le maquillage pour souligner ce que je veux sur mon visage. Je veux inspirer un effet fluide, que quelqu'un qui me regarde ait l'impression de contempler les courants marins à travers moi. Commencer par les cheveux, le visage, glisser le long des épaules et suivre l'ouverture de la robe aussi instinctivement que le lit d'une rivière. C'est assez difficile à transposer dans une robe et je pense qu'il faudra faire des ajustements.


[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu527/950[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (527/950)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge900/900[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (900/900)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptySam 20 Juin - 22:25
Du maquillage… Elle pouvait bien appeler ça comme elle voulait quand on n'est pas naturel, Astéria n'aime pas. Mais soit, chacun fait ce qu'il veut de son visage ou de ses cheveux, elle n'ira pas juger ou critiquer, tant qu'on n'essaie pas de lui en mettre sur elle, tout va bien. Les échantillons défilent comme la discussion et elle se demande pourquoi l'Argentée tient tant à avoir une robe si travaillée. De toute évidence, elle cherche à plaire et à attirer les regards sinon elle ne mettrait pas autant de soin et de temps dans ces détails. Tout cela échappe à la fillette.

- Hé ! T'as quelqu'un à impressionner ? Un amoureux ?

Ses yeux sont ronds de curiosité. Pour elle les amoureux c'est beurk, mais elle sait que ça peut être important pour des grandes personnes. D'ordinaire, elle aurait plutôt lâché l'affaire, mais là comme elle veut comprendre les gens de cette ville et apprendre pour grandir vite, elle questionne sans ménagement. Calypso a l'air complètement obnubilée par la création de sa robe. Et ça commence à ennuyer la fillette. Elle se met à bailler en grand sans oublier de mettre ses mains devant sa bouche et quitte son siège. Pendant que l'adolescente est charmée par les tenues déjà confectionnées, la mini va voir son propre tailleur. Il l'attend à un autre bureau. Bien sûr il a déjà récupéré les mesures qui ont été prises un peu plus tôt et s'est penché sur le gros dossier qui la concerne. Il sourit aimablement à son approche. 'Téria ayant volé un des échantillons sans que personne ne le remarque, dépose ce dernier devant l'homme.

- Je voudrais ça moi.

Il s'agit du morceau de coton tout doux qu'elle avait repéré. Le tailleur opine en récupérant le carré de tissus.

- Merci demoiselle. Cela ne m'étonne pas que cette matière vous plaise plus que les autres. Elle est fabriquée chez vous après tout. Puis je vous suggérer quelques variantes ?

'Ria est étonnamment calme et attentive. Ce qui se joue là la concerne, peut-être est ce que cela penche dans la balance. Quoi qu'il en soit, elle s'installe sur la chaise devant lui et écoute poliment. Alors l'homme sort quelques échantillons qu'il avait présélectionné. L'urgence de la demande n'avait pas permis de définir grand-chose contrairement à ce qu'avait cru la réceptionniste. Tout restait à faire d'où la grosseur du dossier. Un grand sourire s'affiche sur le lippes de la demoiselle. Elle va pouvoir tout faire comme une grande, comme Calypso. A la différence près qu'elle aimait la simplicité. Un modèle épuré était bien plus élégant qu'un sapin de noël à ses yeux.

- Parfait. Le coton ira très bien pour la tenue d’entraînement, vous allez grandir, plus tard nous verrons à passer à un tissus plus robuste, mais cela devrait suffire pour le moment. Pour la chainse de nuit et la robe, du lin serait trop rugueux à votre goût et de la soie trop voyant si je ne me trompe pas. Alors peut-être en laine, nous avons une laine très fine qui permet d'avoir de superbes plissés, de la fluidité et un tombé incomparable.

Il lui tend deux échantillon et une fois le tissus entre ses mains elle ouvre des yeux grands comme des soucoupes en lançant un « Oooooh » émerveillé. Léger, vraiment très fluide entre ses doigts, assez opaque tout de même pour le premier, presque transparent pour le second, et d'une grande douceur. Elle opine vivement. Le tailleur prend en note sur son calepin. Pour les teintes, il ne demande pas son avis.Tout sera blanc naturel pour les robes et camel pour l'ensemble de combat, car les couleurs foncées sont en général le lot des esclaves ou pauvres gens, ce qu'il n'hésite pas à expliquer à la jeune fille. Pour le reste, seule la forme de la robe peut être décidée et après quelques croquis montrés, elle choisit le plus épuré, toujours dans cette optique d'élégance fluide et de légèreté. Le tout aura été rapide finalement et le tailleur s'éclipse pour se mettre au travail ou préparer un rendez-vous suivant.

La mini se retrouve seule, sa mère n'étant toujours pas revenue. Curieuse, elle tourne la tête vers l'adolescente pour voir où elle en est de sa commande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu1050/1050[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge850/850[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (850/850)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptyDim 21 Juin - 10:28
Il n'est pas extrêmement difficile de voir que la tailleuse m'aide un peu pour donner corps à mon idée. Je me demande si elle le fait avec tous ses clients ou si elle compatit à mon manque d'expérience en la matière, toujours est-il que je trouve un certain plaisir à cet assemblage de style. Tellement que j'en oublie par moments ma camarade Sefirot pour me concentrer sur nos échanges. Quand elle me demande si j'ai un amoureux, je bloque quelques secondes.

"E-Eh bien, comme je te l'ai dit, un bal est une occasion particulière... Et ce sera mon premier. Il y aura beaucoup de personnalités de la noblesse, ma famille, peut-être même des représentants de l'Amirauté et du gouvernement..."

Ainsi que les jumeaux. Rien qu'à les imaginer, resplendissants dans leur habit de soirée, j'en avais le vertige. Les Merinita étaient de ces individus à pouvoir tout porter, tout mettre en valeur. Ou alors était-ce une préparation minutieuse de leur propre tailleur, mais qu'est-ce qu'ils étaient beaux ! Une ou deux fois Aurora m'avait montré le type de costumes qu'ils endossaient pour des réceptions comme celle à laquelle j'allais participer. J'espérais me montrer à la hauteur.

Je me perds un peu dans mes pensées, rougie jusqu'aux oreilles pendant un moment. Il faut que le rire amusé de la tailleuse me ramène sur terre, et je constate qu'Asteria est allée se mêler des affaires de sa propre commande. Notre petite introduction a dû l'inspirer et je ne peux m'empêcher de sourire à mon tour avant de reprendre la conversation où nous nous en sommes arrêtées.

Le temps que la petite s'occupe de ses 4 ou 5 vêtements, je peaufine les détails sur mon unique robe de bal et j'ai droit à un rapide premier croquis pour vérifier que nous pensons aux mêmes choses. Bien sûr dans les semaines à venir, Mère en recevra un beaucoup plus détaillé avec le résumé de ce qui a été convenu aujourd'hui. Elle aura toujours le dernier mot, juste pour vérifier qu'il n'y ait pas d'immense erreur d'appréciation ou de goût.

Nous terminons à peu près au moment où la petite frimousse repointe le bout de son nez. Je remercie les deux tailleurs pour leur accueil avant qu'ils nous dirigent de nouveau vers la salle d'attente, puis l'entrée de la boutique. La mère Sefirot ne semble toujours pas revenue, alors il faut bien que je l'attende, mais je dois avouer que je ne pensais pas qu'elle s'absenterait si longtemps. Voilà bien une heure que nous discutons chiffons ici, elle a dû avoir un problème assez urgent dans son domaine ou quelque chose de la sorte...

"Dis-moi Astéria, ta mère s'absente-t-elle souvent de la sorte ? Sais-tu combien de temps elle met d'ordinaire ? Je te proposerais bien de sortir prendre l'air, mais j'ai peur qu'elle revienne entre-temps et qu'elle s'inquiète pour toi en ne te voyant pas ici."


[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu527/950[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (527/950)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge900/900[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (900/900)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptyLun 22 Juin - 22:00
Ce n'est que lorsque la question est posée que la mini se rend compte que sa mère est partie depuis longtemps. S'absenter souvent, c'est un euphémisme… Dans sa précédente vie en tout cas parce que maintenant, depuis qu'elles sont venues ici elles ne se sont pas lâchées d'une semelle. En plus, elle ne connaît absolument les rues et est bien incapable de se repérer pour rentrer chez elle. Mais la fillette ne s'inquiète pas pour autant, elle sait combien elle compte pour sa mère et sa famille.

- Elle attend peut-être dehors. Je vais voir, tu m'accompagnes ?

Sans attendre son reste, elle court vers l'extérieur. Là un homme semble attendre patiemment. Il est assez âgé, l'air ennuyeux à mourir et barbant au possible mais fiable et loyal. C'est celui là même qui était venu parler à maman quelque temps plus tôt. Passif, il semble s'éveiller en voyant la petite Sefirot.

- Maman n'est pas là ?
- Elle a beaucoup à faire damoiselle. C'est moi qui vous ramène.
- On va voir les poissons ? J'veux voir les poissons ! Maman a promis !
- Des poissons ? Demain. Il y a d'autres choses importantes qui vous attendent.

A son air, on peut comprendre qu'en fait il n'a aucune idée d'où peuvent se trouver les poissons dont sa petite protégée semble parler. Quant à Astéria, elle ne comprend pas du tout. On lui a promis des poissons juste après le tour chez le tailleur, elle s'est bien tenue ou presque exprès, alors elle mérite bien sa récompense. Un instant elle se tourne vers Calypso, gonfle ses joues puis se met à courir dans la rue.

- Et bah j'irai les voir quand même nananère !

La petite tête brune se faufile à travers la foule et l'homme est bien en peine de la suivre vu son âge fort avancé. Ces courses poursuites ce n'est plus pour lui, il s'essouffle au bout de quelques foulées, s'arrête et regarde autour de lui paniqué. Il l'a perdue de vue… Il a beau crier son nom, elle ne revient pas, fermement décidée à voir des poissons coûte que coûte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu1050/1050[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge850/850[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (850/850)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptyMar 23 Juin - 9:20
J'ai du mal à le dire que laisser une enfant explosive comme Astéria aller dehors soit une bonne idée. Bien sûr je ne suis personne à ses yeux, mais je me dis que si elle prend cette liberté-là, le caprice n'est pas bien loin une fois en plein air. Alors oui, je lui ai proposé de prendre l'air, mais j'imaginais quelque chose de convenu avec la mère, ou un de ses représentants. Là c'est la petite qui mène la danse, et pour avoir déjà vu certains garnements de l'académie des enfants n'en faire qu'à leur tête, j'ai une idée de comment cela peut se passer.

Néanmoins, jusque-là elle est sous ma garde et moi je suis libre de mes mouvements -tant que la "nuit" ne tombe pas, au moins. J'ai une once de soulagement en voyant le vieil homme s'animer à notre approche, vite balayée. Qu'est-ce que c'est que cette histoire de poissons ? Une carotte à en juger par l'expression du serviteur. Une carotte qui a déjà été engloutie. A ce rythme la Sefirot va...

En plein dans le mille !

Je ne réfléchis pas davantage : non seulement je suis impliquée dans l'histoire, mais j'essaie de me mettre à la place d'Astéria. Les promesses non-tenues sont une chose qui me dégoûtent, et le bout de conversation m'indique que visiblement c'est le cas ici. De plus, quel que soit le contexte, une héritière de famille Patricienne livrée à elle-même en pleine Atlantis va forcément faire des envieux. Si je la laisse partir sans rien faire, la situation va dégénérer.

Je m'élance alors en trombe, un bref regard vers le serviteur déjà essoufflé.

"Je la ramène !"

Les courses d'endurance ne sont pas du tout mon fort. J'ai intérêt à la rattraper rapidement sans quoi je vais moi aussi la perdre, fatalement. Heureusement il y a plusieurs facteurs qui jouent en ma faveur ici : comme je suis un entraînement militaire, j'ai appris à réguler mon souffle pour économiser mes forces, j'ai de plus grandes jambes qui parcourent la distance d'autant plus vite, et comme je suis plus grande les gens me voient arriver et s'écartent, alors que ce n'est pas toujours le cas pour l'enfant.
Je gagne du terrain, la talonne de plus en plus. Elle a parlé de poissons, je crois avoir une idée de ce qu'elle veut faire, sans certitude.

"Astéria, arrête-toi s'il te plaît ! Si tu m'expliques, je t'emmène les voir ! Courir au hasard ne t'avancera à rien !"

Elle détonne parmi la foule bien habillée du quartier, j'arrive à la garder dans mon champ de vision. J'ai juste peur qu'un noble finisse par m'arrêter en prétendant que je lui veux du mal. On ne se ressemble pas du tout, je ne peux pas me prétendre de sa famille. Et je ne suis pas bien sûre qu'un serviteur soit autorisé à la poursuivre comme je le fais. Il faut vraiment que je l'arrête par le verbe.

"Maintenant que tu es partie, nous avons tout le temps ! Dis-moi juste où tu veux aller et je te guide, d'accord ?"

Je ne peux pas faire grand-chose de plus. Au moins je suis moi aussi une Sang-Pur, ce qui devrait me permettre d'aller voir les poissons, peu importe de quoi il s'agit. Ce n'est pas comme si elle avait demandé à porter une écaille ou à se rendre à Alexandrie. N'est-ce pas ?


[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu527/950[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (527/950)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge900/900[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (900/900)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptyMer 24 Juin - 11:26
Elle est partie sur sa lancée mais il n'en faut pas beaucoup pour arriver à capter son attention et la faire s'arrêter. Tout ce qu'elle veut, c'est voir ces fameux poissons. Elle a confiance en Calypso, imagine qu'elle ne pourrait pas lui mentir ou lui tendre un piège comme les gens de sa mesnie. Alors elle ralentit puis finit par se retourner. Elle n'est pas si bête, certes elle a foncé tête baissée, mais elle ne sait absolument pas où elle doit aller alors si la jeune fille peut l'aider, elle saisira l'occasion au vol. Immobile, elle la laisse la rejoindre. La fillette a l'air calmée, docile, patiente. Un vrai tout ou rien, une balance entre calme et tempête déjà à son âge. Un duo d'extrêmes qui la suivra tout au long de sa vie à la différence près qu'elle apprendra à canaliser son tempérament de feu pour s'en servir uniquement en cas de combat ou de grosse colère, parce qu'il ne faut pas déconner, elle ne se laissera pas marcher sur les pieds si l'occasion se présente. Astéria a l'air de passer de l'un à l'autre d'un claquement de doigts. Ça peut être déroutant parfois.

- C'est vrai ? Tu vas m'emmener ? Maman dit qu'il y a un lac qui est tellement pur que l'eau est limpide, que l'on voit clairement à travers et que du coup il est aisé d'observer les poissons. Ils y vivent en parfaite harmonie, les uns nettoient les saletés des autres par exemple.

Est-ce que l'Argentée connaît cet endroit ? C'est à espérer. Sinon un autre endroit où l'on peut observer les poissons, peu importe en fait, ce qui compte c'est surtout l'objectif de contemplation.

- J'aime beaucoup les poissons. Les dauphins aussi, mais je ne sais pas s'il y en a ici. Ce sont des créatures fascinantes, il y en a de toutes les couleurs, de toutes les formes, c'est trop amusant ! Si tu connais un autre endroit ça me va aussi. J'suis pas difficile.

Si peu… Quoi qu'il en soit, son affinité avec la faune sous marine est indéniable. Peut-être parce que sa mère vit dans une ville sous l'océan et que son père parcours les mers, forcément ça créé du lien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu1050/1050[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge850/850[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (850/850)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptyMer 24 Juin - 12:24
Je remercie Poséidon de la voir faire halte. A cet âge les enfants n'ont pas toujours le bon sens d'écouter les grandes personnes, quand bien même ces dernières veulent leur bien. Quand je m'arrête, je prends quelques secondes pour réguler ma respiration. Je ne suis pas fatiguée, mais cela me donne le temps de réfléchir aux indications qu'elle me donne. Je souris à l'évocation de l'harmonie entre les poissons. C'est exactement ce genre de ligne de pensée dont j'entends parler parfois chez les Merinita : l'Ordre aussi bien dans la société que dans la Nature. L'équilibre du cycle de la vie. Et c'est pour protéger cela qu'Atlantis existe.

"La zone de l'océan Indien n'est pas celle que je connais le mieux, mais je crois savoir qu'il y a des parcs assez grands où on peut s'arrêter près des points d'eau. Nous pouvons aller par là, c'est à une quinzaine de minutes à pieds. Sauf si tu as un nom plus précis à me donner ?"

Un sourire se dessine sur mes lèvres. Les dauphins sont un peu des mascottes chez tous les enfants. Ce n'est peut-être pas pour rien qu'ils sont aussi réputés comme emblèmes de Poséidon, et même ses messagers. Malheureusement je doute qu'un dauphin accepte de vivre dans un petit lac en pleine Atlantis. Ce serait contraire à son mode de vie.

"Les dauphins vivent plutôt en pleine mer si tu veux mon avis. Ici ils manqueraient de place, ils ne pourraient pas chasser tranquillement. Ils s'ennuieraient."

J'hésite à lui demander de me donner la main. Elle est très indépendante pour une petite fille et risque de mal le prendre. Mais en même temps je n'aimerais pas la perdre dans la foule, il est bientôt midi et les gens ne vont pas tarder à sortir de leur travail pour aller chercher à manger ou juste prendre une pause méritée. Le mieux est encore de lui demander son avis.

"Si jamais il commence à y avoir du monde, reste bien près de moi d'accord ? Et au fait, après les poissons, tu sais comment rentrer chez toi ? Je ne suis jamais allée chez les Sefirot."


[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu527/950[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (527/950)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge900/900[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (900/900)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptyJeu 25 Juin - 22:33
Tandis que l'adolescente rattrape la fillette, le vieil homme à son rythme se rapproche d'elles peu à peu. Elles n'ont pas été bien loin et le temps de la discussion il a réussi à les retrouver. Pas bien difficile puisque la jeune Asteria a couru simplement droit devant elle. Lorsque la question du retour est posée, d'un signe de tête elle indique celui qui se rapproche juste assez pour les avoir à l'oeil sans pour autant intervenir.

- Il me ramènera.

Tout se finira bien finalement. Elle en est contente. Quant à rester tout près, il n'y a pas à s'en faire, tant que son objectif ne sera pas en vue, elle suivra sagement. Elle sait qu'il n'est pas dans son intérêt de filer puisqu'elle ne connaît pas le chemin. Puis pour ce qui est de papillonner, ça pourrait lui arriver si elle n'était pas si pressée de voir les poissons.

- J'sais rien de plus alors on peut aller où tu dis. Je serai sage. Et puis, oui je me doute qu'ici il n'y a pas de dauphin. Est ce qu'il y a quand même des plages ou il faut monter à la surface pour ça ?

La sensation douce du sable sous ses pieds, les instants passés à observer la houle, tout ça lui manquerait s'il n'y en a pas. Quelle tristesse de ne pas avoir toutes les beautés de la mer en plein fond de l'océan. Mais c'est ainsi on ne peut pas tout avoir dans la vie. De toute façon, elle le verrait bien assez tôt que le temps libre, elle n'en aurait quasiment plus. L'entraînement, les leçons et la méditation prendraient tous les créneaux de ses journées. Elle sourit doucement et suivit la jeune fille qui la guidait.

- Au fait j'tai pas dis mais j'aime bien tes cheveux. Ils ont l'air tout doux tout soyeux.

Lors de la promenade, elle reste tranquille, plutôt calme. Elle n'en est pas moins à regarder partout et à s'extasier devant telle ou telle chose qu'elle n'a jamais vue auparavant, mais sans être dans l'excès comme on a pu la voir faire plus tôt. On sent bien qu'elle aurait envie de se dégourdir les jambes et de courir partout, cependant elle tient sa parole et attend d'être arrivée. Les mini-lacs sont en vue, enfin. Tout sourire elle se met à courir franchement pour arriver plus vite. Ici il n'y a pas grand monde, quelques rares promeneurs. La nature est luxuriante, il est plaisant de venir ici se promener. C'est un des coins favoris des couples d'ailleurs et on comprend pourquoi. La fillette s'arrête au bord de l'eau et s'y assoit en tailleur. Elle trépigne d'excitation et d'émerveillement devant ses chers poissons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu1050/1050[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge850/850[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (850/850)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptyVen 26 Juin - 7:16
Avec l'arrivée tardive du serviteur est résolue la question de l'après, ce qui m'enlève une inquiétude de l'esprit. Finalement l'histoire va se conclure en douceur, pas exactement de la manière dont je l'avais prévu, mais tout le monde trouvera son compte. Sauf peut-être la mère quand elle apprendra que sa pile électrique de fille a bien failli se retrouver égarée au beau milieu de la zone, mais ce point de détail n'est pas de mon ressort.

Nous parvenons donc vers ces parcs et points d'eau, un peu plus grands que je l'avais imaginé sans toutefois recouvrir non plus la moitié d'Atlantis. S'il n'y avait pas roseaux et arbres abondamment répandus le long de la rive, on pourrait apercevoir l'autre côté sans souci. Cela donne un certain charme à l'endroit je trouve. Ici on peut trouver de la tranquillité et de la solitude. Peut-être que je reviendrai en fait, si jamais j'ai besoin de souffler après avoir rempli mes obligations. Le seul défaut à mes yeux de cet endroit est qu'il me faille travailler plusieurs larges zones depuis chez moi, rendant le trajet plutôt long. Le jardins du temple principal ne sont pas aussi accueillants, ou plutôt pas de la même façon, mais ils ont surtout le mérite de jouxter les lieux que je fréquente tous les jours. A voir donc.

"Je te remercie, petite guerrière. Je fais de mon mieux !"

Le compliment est sorti de nulle part mais je le pense sincère. Elle n'a aucun besoin de me flatter et je ne crois pas que ce soit son genre de toute façon. J'aurais bien voulu lui retourner le compliment, mais avec cette coiffure garçonne, les termes "doux et soyeux" ne sont pas ceux qui me viennent à l'esprit.

Asteria semble satisfaite, et j'aperçois effectivement des poissons dans les remous tremblants de l'onde. Du sable, il y en a. Ce n'est pas vraiment une plage de sable fin au sens où on l'imagine, mais on peut enlever les chaussures sans problème. Je dirais que c'est comme une immense étang. En cherchant bien on doit même pouvoir trouver quelques endroits réservés pour la baignade.

Je désigne au serviteur une petite bicoque de bois savamment cachée parmi les feuillages et lui remet quelques pièces pour acheter de la nourriture à poissons. J'ai une petite idée pour ravir un peu plus l'enfant Sefirot, et je dois avouer que moi-même je suis curieuse de voir la réaction des poissons. Quelques instants plus tard l'homme ramène donc un petit sachet de boulettes de blé mélangées à des algues. Je vais m'asseoir à mon tour et en prends une. C'est un peu gluant, mais pour les poissons ce doit être appétissant car j'en vois qui s'approchent. Pas effarouchés pour deux sous, ils attendent. Ils ont l'habitude semble-t-il.

Je me penche près du bord et plonge ma main dans l'eau, effritant la boulette en miettes plus petites. Aussitôt ils arrivent et se mettent à chaparder, produisant sur ma main de simples effleurements de nageoires parfois. Je souris et donne le sachet à Asteria. Elle va adorer !


[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu527/950[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (527/950)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge900/900[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (900/900)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptyVen 26 Juin - 23:02
Paisible, elle contemple la vue qui s'offre à elle et l’apaise. Une partie d'elle est un peu triste. Son père lui manque, elle n'est pas habituée à ne pas l'avoir près d'elle en permanence. Mais on lui a dit que c'était pour son bien, que c'était mieux comme ça et qu'elle le reverrait quand tout irait mieux. Elle ne sait pas encore qu'elle ne le reverra pas avant sept longues années. Elle aura des nouvelles bien sûr, sa mère lui en rapporterait de la surface, mais jamais on ne l'autoriserait à y aller elle-même. Toujours sous les mêmes arguments. D'ailleurs au bout d'un moment elle ne poserait plus de question et se contenterait de se donner à fond dans la voie qu'on lui avait tracée. Mais cela est une autre partie de son histoire.

Celle présentement est plus légère, plus joyeuse. La fillette s'est approchée le plus possible de l'eau et a retiré ses chaussures pour plonger ses pieds dans le lac translucide. L'adolescente revient avec des boules étranges auxquelles elle ne prête attention que lorsqu'elle lui tend le sachet. Elle a vu l'effet que cela avait produit sur les poissons. Ils devaient être habitués, c'est étonnant. Délicatement elle prend une boule poisseuse entre ses mains et la réduit en miettes à ses pieds. Les petits êtres munis de nageoires se faufilent entre ces derniers et la chatouillent au passage. Elle rit de bon coeur. La journée n'en est qu'à la moitié, mais elle peut déjà dire qu'elle aura été bonne. Elle est heureuse là dans la simplicité de la nature.

- Merci.

Elle ne se risque pas à user d'un surnom qui pourrait être mal pris ou mal venu. Comme elle connaît encore peu la jeune fille, elle ne se permet pas cette familiarité ce qui peut être étrange de la part de celle qui dit tout ce qui lui passe par la tête. Mais en fait il y a juste une différence entre naïveté de l'enfance et impolitesse. Une différence que parfois les gens ont du mal à faire et qui fait que cela peut finir en queue de poisson. Une autre boule de nourriture est utilisée avant qu'elle ne rende le sachet.

Midi approche et le vieil homme n'hésite pas à le faire remarquer aux demoiselles. Astéria comblée ne fait plus d'histoires. Elle sort ses pieds de l'eau et prend ses chausses à la main. Elle est prête à suivre sans faire d'histoire cette fois mais avant de partir, elle n'oublie pas de dire au revoir.

- Encore merci. C'était super, trop bien ! A une prochaine fois !

Elle sautille sur place. Elle aura hâte de revenir sans aucun doute. Pour l'heure, il est temps de rentrer manger. Alors elle lui fait un dernier coucou de la main puis repart avec l'homme qui avait ramené le coche tout près pendant que les filles s'amusaient sur la berge.

Citation :
RP terminé. Merci c'était sympa à jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-bleu1050/1050[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-rouge850/850[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-rouge  (850/850)
CC:
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) G-jaune1200/1200[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)   [Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) EmptySam 27 Juin - 16:03
J'ai arrêté de compter le temps que nous passons ici mais une chose est sûre : cela fait un bien fou. Pourtant ce ne sont que quelques poissons, une poignée de boulettes et un espace vert aménagé. Je crois que je réalise tout le temps que j'avais autrefois, à son âge, et qui me manque maintenant pour jongler entre toutes mes occupations. On se rend compte de la valeur des choses quand on les perd ai-je entendu. Cela me semble vrai même si parfois on a la chance de s'en apercevoir avant.

Un silence s'est imposé depuis que nous sommes au bord de cette rive. Astéria est plongée dans sa contemplation de la nature, des petits animaux qui viennent festoyer à nos pieds, et moi je médite sur les choses qui viennent de se passer. De façon concrète -j'ai commandé ma robe de bal, je l'ai arrangée à ma manière, j'ai pris la Sefirot en charge pour quelques heures- mais aussi un peu moins pragmatique. Je ne sais pas si j'ai noué un lien avec l'enfant. Je ne sais pas si après cela elle se rappellera de moi, ou même si je la reverrai aussi intimement. Je ne prévois pas particulièrement de partir ou de l'éviter, mais il est fort probable que j'aie trop à faire pour retourner la voir, et que sa famille se fichera totalement de savoir si la fille aux cheveux argentés pense à elle ou non. Et ce constat me fait réfléchir sur la solidité des liens en général. Dans tout cet océan d'être et de paraître, qu'est-ce qui est réellement sincère ? Qu'est-ce qui durera ? Et quels efforts seront nécessaires pour maintenir cette pérennité ? Je connais beaucoup de gens qui ont simplement "perdu de vue" des relations parce que les contacts n'étaient pas assez fréquents.

Je reprends pieds dans la réalité lorsque le serviteur vient nous rappeler l'heure. J'ai eu un léger sursaut de surprise, je crois que c'est la seule fois de toute la matinée qu'il m'a adressé la parole. Peut-être qu'il a des instructions concernant les personnes extérieures à la famille ?

La petite fille est la première à se remettre debout, avec l'énergie qu'elle a démontrée précédemment. Elle me remercie, ce à quoi je réponds par un hochement de tête. J'ai tenu ma promesse, ni plus ni moins.

"A une prochaine fois. Prends soin de toi surtout !"

Oh je ne doute pas qu'il y aura d'autres caprices, mais aussi d'autres moments plaisants. Il faut toujours un peu des deux pour se sentir bien dans notre contexte. Je réponds à son coucou par le même geste et souris en la voyant partir. Pour ma part je crois que je vais rester encore quelques minutes puis rentrer à pieds. Je garde des boulettes aux algues pour une autre occasion, cela me fera au moins une raison de revenir.
Citation :
Terminé de même, merci.


[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Chronique août 538] Tailler dans le vif, tailler un bout de gras, tailler une robe (PV Asteria)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: