Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] G-bleu260/260Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] V-bleu  (260/260)
CP:
Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] G-rouge330/330Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] V-rouge  (330/330)
CC:
Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] G-jaune216/216Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] V-jaune  (216/216)
Message Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi]   Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] EmptySam 13 Juin - 22:04
    La journée avait été longue… Putain qu’est-ce que j’en ai marre de ces exercices, de cet endroit et de lui. Mais où je pourrais aller d’autre ? À quoi d’autre je pourrais bien servir si ce n’est de finir par prendre un jour l’armure du lion . Mais au moins, je saurais ne pas répéter les erreurs du vieil homme. Mais c’est plus le moment de penser à ça. La nuit et ses activités auront tant fait de me faire oublier tout ça un temps. Surtout qu’une tâche assez colossale m’attend ce soir. Ça fait combien de temps maintenant depuis cette nuit ? Un an, à un ou deux jours près, mais oui, ça fait un an maintenant que je m’arrête de temps pour passer du temps dans le troisième temple avec Oul. Il est remonté à la surface mais le poids des ombres reste lourd et visible sur son dos…

    Mais il faudrait avant tout le convaincre de venir et surtout, voir si Rùn accepterait aussi. Bon, elle ou il, je ne sais jamais, ne devrait pas trop poser de problèmes. L’idée de les voir tous les deux ivres était très séduisante, mais voir l’ombre apparaître en plein milieu de la taverne où il comptait l’amener, ne serait pas forcément une très bonne chose. Enfin, ça ferait des souvenirs à tout le monde tout du moins. Il faudrait que je fasse une nouvelle fois le mur, mais je crois que le vieux s’est résigné à me laisser faire, tant que je reste. Je ne sais pas trop quoi penser de ça… Mais je lui dois beaucoup, c’est compliqué comme situation. Mais non, ce soir c’est réservé à la joie ! Oui, ce soir on s’amuse, ça sera bien pour tout le monde !

    Je dévale alors la volée de marches qui nous sépare, lui et moi. Après tout, nous sommes voisins. Bien maintenant il faut réussir à rentrer dans cet endroit, Dieu que l’ambiance y est toujours aussi particulière, quoique j’y sois un peu plus habitué qu’avant. Mais il y a toujours quelque chose qui se dégage de cet endroit, surtout en cette période de l’année où les étoiles de la constellation du cancer s’apprêtent à briller haut dans le ciel. Heureusement qu’elles ne sont pas encore vraiment au plus haut, les étoiles et les morts ont tendance à faire un mélange assez effrayant mais pour moi qui suis habitué aux particularités du monde des éveillés. J’espère aussi que le chevalier d’or du cancer ne sera pas là, mais il n’est pas souvent là il me semble. Enfin, je ne suis pas certain, à vrai dire, on ne voit pas grand monde dans le temple.

    Je prends une grande inspiration et je m’élance vers les ombres et les âmes. Elles ne sont pas encore toutes levées car le soleil, lui, n’a pas encore fini de briller. L’orange de sa lumière mourante donne à ce moment une véritable teinte mystique qui a quelque chose, je dois avouer, d’hypnotisant. Pour le reste, il me faut maintenant trouver mon ami et le convaincre de sortir, déjà hors du temple et ensuite, de me suivre en ville. Il va falloir ruser et trouver quelque chose. Enfin, d’abord, le trouver lui sans trop s’enfoncer dans les ombres et les âmes. Je pourrais crier que je suis là, mais ça serait assez impolie, alors pour m’annoncer discrètement et doucement, je fais comme un voyageur qui passe à travers le temple. Je déploie un peu de mon énergie pour m’identifier. Voilà qui devrait être assez pour Oul et éventuellement, le chevalier d’or. Maintenant, il faut se montrer vraiment polie.

    « - Bonsoir, est-ce que je pourrais voir le disciple de la maison du cancer s’il vous plaît, j’ai une annonce importante à lui faire ! »

    Car en effet, ce soir, mon petit Oul, c’est l'anniversaire, le jour de notre rencontre et de cette nuit d’ombre et de sang. Alors aujourd’hui, nous allons boire ensemble, mais tout ça, tu ne le sais pas forcément encore. Mais tu ne pourras pas me refuser ! Ce soir, nous serrons humain et l’espace d’une soirée, nous oublierons le monde autour de nous pour profiter du moment que nous vivrons ensemble. Il faut se construire des souvenirs quand viendra le temps de l’oubli.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
OdoroïOdoroïArmure :
Gold Saint du Cancer

Statistiques
HP:
Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] G-bleu1350/1350Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] V-bleu  (1350/1350)
CP:
Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] G-rouge600/600Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] V-rouge  (600/600)
CC:
Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] G-jaune1200/1200Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi]   Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] EmptyDim 21 Juin - 14:20
Les murmures des âmes se glissent dans son être, silencieux aux communs, ils effleurent sa conscience tel un chant dont il est seul à comprendre le sens. Les feux follets dansent autour de lui, lueurs insaisissables virevoltantes dans les ombres du quatrième temple dans lequel il demeure. Encore et encore. Une âme errante parmis les autres. Un monde que le jeune homme connait, et dans lequel il s’avance, aveugle à ce que l’autre lui promet. Cette lumière qui l’effleure sans toutefois parvenir à éclairer sa danse.

Une aura se déploie à l’entrée du temple, faisant frémir les âmes qui murmurent à ses sens.
« Odoroï. » La prunelle unique de l’enfant des astres se pose sur son mentor qui l’observe, contemple le ballet de ces lueurs persistantes dans ce monde. Toujours elles viennent étreindre la silhouette de son protégé, le suivent à chaque pas. Bien plus proche de lui qu’il ne peut l’être lui même. La mort a laissé une profonde empreinte en son être. De cela, il en a pleinement conscience. La voix du jeune lion se fait entendre, et la tête massive de la créature de mort au côté de son protégé se tourne vers cet écho. «Tu devrais le rejoindre. Le disciple du lion a l’air d’avoir quelque chose à te dire. »

Sur le faciès du jeune homme se perd l’écho d’une interrogation muette. Un sourire paisible lui répond. « Va Od’. Il n’y a que lui qui pourra te répondre. » Ce dernier acquiesce, comprend, et lentement, le disciple de la demeure s’échappe de la pièce après un simple signe de tête. Scythès contemple la silhouette du jeune blond disparaitre, le laissant seul dans la pièce de vie. Les âmes l’ont suivi, alors que d’autres demeurent ici, à son côté. Depuis son arrivée, elles sont nombreuses à l’accompagner. Son lien avec elles ne s’est jamais délité. Une part de lui s’en désole, car elles sont seules à parvenir à le toucher. Mais le saint espère. Espère que le futur lion parviendra à éveiller l’âme du cancer.

Le lieur. Le passeur.

Le crépuscule accueille l’enfant des astres, ainsi que la silhouette massive de l’aspirant du cinquième temple. Odoroï est grand néanmoins, il demeure dans l’ombre du géant. Pourtant, en un an ici, le jeune homme a grandi. Changé aussi. Sa frêle silhouette n’est plus, gagnant en solidité, néanmoins son être semble toujours tourné ailleurs. Loin dans les astres dont les lueurs déjà se montrent. Son ombre demeure à ses côtés, créature de mort à l’allure de cauchemar. Le jeune homme incline légèrement la tête en guise de salutation avant de laisser sa voix s’échapper d’entre ses lèvres. « Tu veux me dire quelque chose ? » Sa voix possède plus de nuance que cette nuit là, quand bien même demeure t-elle encore lointaine. A l’image de son être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1738-odoroi-saint-du-cancer#19984
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] G-bleu260/260Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] V-bleu  (260/260)
CP:
Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] G-rouge330/330Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] V-rouge  (330/330)
CC:
Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] G-jaune216/216Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] V-jaune  (216/216)
Message Re: Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi]   Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] EmptyLun 6 Juil - 3:15
    Vraiment, malgré le temps, je ne sais pas vraiment si j’arriverais un jour à me faire à cet endroit. Il y règne une sorte de mort vivante et c’est une ambiance très désagréable. Et c’est sur ces réflexions que je le vois arriver entouré de son aréopage éthéré. Oui, tu as toujours plus du mort que du vivant, mon pauvre petit Odoroï. C’est le nom que tu portes maintenant. Il t’en fallait un de nom et ce dernier n’est pas si mal, mais je préfère le surnom que je t’ai trouvé. Il nous lie d’une certaine façon et c’est pour ses liens que je suis venue ici. Pour le souder dans les vapeurs de l’alcool et la gueule de bois ! J’en serais presque triste de te voir à chaque fois entre les deux mondes, entre la vie et la mort. Triste, si je ne savais pas qu’une certaine façon que je ne peux vraiment comprendre, c’est là qu’est ta place. Mais malgré tout, tu ne peux pas pleinement être, car tu gardes ce pied dans ce monde que nous finirons tous par rejoindre un jour. Toi, tu connais le chemin de la route.

    Mais aujourd’hui je suis là pour faire couler le feu de la vie dans tes veines et pour t’amener à vivre ce moment. Une tâche difficile si tu veux mon avis mon petit Oul. Tu ne m’aides pas vraiment dans ce genre de cas, mais je suis sûr que celui-là tu vas aimer ! Alors je te donne une franche tape dans le dos pour te saluer. Puis je te souris et je devine la surprise et la distance qui risque fort d’apparaître sur ton visage. Mais tu n’es pas au bout de tes peines, mon cher ami ! Oh non, pour ce soir, elles ne font que commencer ! Tu vas finir par aimer ça va !

    « - Oui, j’ai quelques choses à te dire mon petit pote ! Aujourd’hui, à une ou deux vaches près, les dates, c’est pas vraiment une science exacte, ça fait un an qu’on s’est rencontrés et qu’il faut qu’on fête ça ! »

    Alors là, c’est maintenant qu’on va rire. Car maintenant que je t’ai dit ce qui m’amène ici, il faut que je t’exposais la suite de mon plan et tu dois pouvoir deviner au large sourire amusé qui trône fièrement sur mon visage que ça risque d’être quelque chose de… vivant et original pour toi mon ami ! Oh oui !

    « - Alors aujourd’hui, tu vas me suivre, on va descendre à Rodorio chez Crocus et on va sûrement boire une ou deux chopines pour célébrer, c’est important de célébrer entre amis ! Et je te vois venir en avance, tu ne peux pas dire non ! Impossible ! Alors prépares-toi car on est parti Oul !»

    Et cette fois, je ne peux pas retenir un rire rugissement qui fait un peu l’effet d’un contre-jour dans cet endroit si particulier tant il est plein de vie. Tant il semble déplacé. Mais je mets sans mal tout ça de côté car, je l’espère, tu ne serais pas trop difficile à convaincre. Puis, je pose ma main sur ton dos pour faire en sorte que tes pas suivent les miens. Je suis curieux de voir ce que Rùn va avoir à dire face à tout ça mais je pense au fond qu’elle va aimer mon idée ! Peut-être même qu’elle va m’aider un peu.

    Mais même si elle n’est pas d’accord et qu’il faut sortir les grands moyens, je n’hésiterai pas mon cher. Ce soir, le programme est simple et les unes ou deux chopines promises vont être multipliées par quatre ou cinq, peuvent être même un peu plus. Je suis sûr qu’il a du coffre l’animal l’air de rien. Je suis certain qu’il doit bien tenir l’alcool ! Et puis, l’idée de le voir rond comme une queue de pelle a quelque chose de diablement amusant ! De tous les gens que je côtoie un peu, il est après tout celui qui en a le plus besoin. Un coup de jaja n’a jamais fait de mal à personne après tout. Ça redonne des couleurs et ça fait voir les choses du bon côtés.




“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
OdoroïOdoroïArmure :
Gold Saint du Cancer

Statistiques
HP:
Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] G-bleu1350/1350Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] V-bleu  (1350/1350)
CP:
Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] G-rouge600/600Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] V-rouge  (600/600)
CC:
Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] G-jaune1200/1200Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi]   Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] EmptyMar 14 Juil - 22:43
L’enfant des astres se fige à la tape amicale de l’aspirant du lion. Il frémit puis recule, dans un mouvement coutumier du géant, bien que moindre qu’auparavant. Il ne parvient à s’habituer à cette étrange démonstration d’amitié. Peut être n’y parviendra t-il jamais. Le temps seul pourra le décider. Lentement, le borgne se reprend en glissant ses doigts dans les ombres de son familier, écoutant ses paroles à la faveur des feux follets. Un an. Une année qu’il a été sauvé et ramené au sein du sanctuaire de la déesse aux yeux pers. Sa prunelle unique vient un instant s’échapper dans les cieux, attrapant la silhouette du temple de la déesse tutélaire des lieux. Une année… Sa main se porte à son coeur. Un an… Son regard revient se plonger dans les prunelles de son aîné. Un an aussi qu’ils se sont rencontrés.

L’enfant des astres dodeline de la tête. Troublé. « Fêter ? » Le mot lui semble étranger.

A ses côtés, la créature contemple le jeune lion avec une certaine suspicion, pourtant, c’est l’amusement qui finit par s’insinuer. Un amusement prudent. Son surnom attise quelque chose en lui. Oul. Le rire du lion, surprenant de vie, ne les étonne pourtant plus autant. Les âmes dansent en réponse, semblent danser sur cette musique du vivant. Il les contemple un instant, avant que son gardien ne l’éveil au présent.

« Je vais prévenir Scythès. Je resterai dans ton ombre lorsque nous serons à Rodorio. »
L’enfant des astres acquiesce à ses mots, ne cherchant nullement à s’esquiver à la demande du jeune lion. C’est important, même si il en ignore réellement la raison. Alors il se laisse porter comme souvent, obéit docilement. Inconsciemment. Les âmes le suivent alors qu’ils entre dans le temple, le borgne suivant l’aspirant, ou plutôt ce dernier l’entrainant à sa suite.

Silencieux, il laisse les murmures accompagner sa passe. Elles interrogent et virevoltent, dansent dans l’antre de leur demeure. Il s’étire avant que la voix du futur cancer s’élève, distante, presque chuchotante comme ces âmes dansante. « Nous sommes amis ? » Nul jugement étreint son ton, si ce n’est une réelle question. Ami. Il sait sans savoir. Un mot définit sans réelle définition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1738-odoroi-saint-du-cancer#19984
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] G-bleu260/260Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] V-bleu  (260/260)
CP:
Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] G-rouge330/330Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] V-rouge  (330/330)
CC:
Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] G-jaune216/216Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] V-jaune  (216/216)
Message Re: Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi]   Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] EmptyMar 28 Juil - 2:00
    J’oublie toujours qu’Od' a du mal avec ce genre de manifestations. Mais il est suffisamment poli pour garder sa gêne ou du moins me faire oublier que j’ai quelque peu dépassé ses limites, même armée de bonnes intentions. Il était content de le voir revenir à lui, ou du moins de revenir à ce que devrait être un humain normal. Certes, il ne pourrait jamais être un humain normal, mais il était moins… déconnecté que celui qu’il avait rencontré cette nuit dans le temple du cancer. Et c’était une bonne chose. Et il est grand temps de poursuivre cette requête de lui-même et de la vie normale avec la meilleure arme pour ce genre de chose : la cervoise ! C’est la meilleure arme des hommes pour se libérer et pour se souvenir, et pour oublier surtout ! Bref, tout ce dont le petit avait besoin et c’était l’occasion de marquer tout ça d’une pierre blanche. C’était sûrement la première fois qu’il mettait le nez dans ce genre d’endroit alors ! J’étais moi, un habitué…

    Je l’attends donc pendant qu’il va dialoguer avec son maître et les ombres. Des spectres qui ne sont jamais bien loin et j’en attends un en particulier. Je suis curieux d’avoir son avis sur tout ça. Sur ce qu’elle pense de la destination qui nous attend et de ce qui risque de se produire quand on ira justement « fêter » cet évènement. Mais ces questions attendront avant de trouver leur réponse car c’est une autre posé par l’apprentie du chevalier d’or du cancer qui me prend de cours. Une question si simple et si criante de sa naïveté. C’est le genre de question fatalement, qu’on ne pose jamais à voix haute, mais qu’on se demande souvent à soi-même. Est-ce que nous sommes amis ? Et plus particulièrement qu’est-ce qui définit un ami ? C’est difficile de répondre à cette question, d’autant plus dans le monde de ceux qui ne dorment plus.

    Le lion n’est par nature, que proche des siens. Le lion fatalement, est un animal solitaire qui ne souffre de la concurrence d'aucuns autres lions. C’est le poids de la couronne, c’est le poids surtout des crocs. Reste seul, toujours, car alors tu ne mordras pas ceux qui comptent pour toi. Dévore tes liens, car ils affûteront des crocs. Il n’y a rien de meilleur pour les rendre plus mordant encore. Les liens les émoussent alors ne t’en approche pas. Ne dévore pas ce qu’il te reste car tu finiras par être mangé toi-même par ta propre faim, par tes propres crocs. Car avec les dents, vient obligatoirement la bête qui les portes. Voilà les leçons, ou du moins une partie, avec lesquels je dois composer. Alors il est difficile pour moi de répondre à cette question. Je n’aimerai pas amener à dévorer ce qui reste d’Od' pour affûter mes crocs, même pour le service d’Athéna. Le rôle du lion est d’être la bête qui chasse, qui traque et qui ne souffre d’aucune comparaison dans ce domaine. La mise à mort se pratique en solitaire.

    « - Je pense qu’on peut dire qu’on est ami oui. On s’entend bien, je te fais confiance, j’espère que c’est réciproque. »

    Je me suis arrêté et je me suis mis à rire. Le rugissement du lion, sert aussi à chasser les idiots qui voudraient lui faire montrer les crocs. Mais c’est aussi une façon qu’il a de se rappeler qu’il est. De chasser la peur et ce qui le ronge par la seule force de sa voix. Le rugissement, tout autant que les crocs, fait partie de l’âme et des armes du lion. Une arme qui l’aide à chasser ses propres démons. Les liens sont les miens.

    « - Et puis, pour être ami avec quelqu’un, il faut qu’on puisse partager quelque chose de particulier. De précis, vois-tu. Toi, tu seras sûrement un jour le quatrième gardien et moi, un jour le cinquième. C’est un bon début non ?»

    Fatalement, nous sommes amenés à porter un fardeau similaire. À comprendre le poids de l’or et du devoir. À devenir l’élite d’un ordre destiné à mourir pour une cause . Mais peut vraiment tout donner seulement pour cette cause et devenir justement cette sombre bête . Des questions, dont je cherche encore les réponses. Moi, je ne rêve que de trouver ma place et mon monde.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
 
Et on se réveillera avec la tête en bois [Juin 547 - PV : Odoroi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: