Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-bleu1200/1200[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-rouge1050/1050[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-jaune1050/1050[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-jaune  (1050/1050)
Message [Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï]   [Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] EmptyLun 15 Juin - 20:54

C'était une nuit fraîche et claire, ce soir-là. L'hiver avait commencé à plier bagage, emportant avec lui les lourds nuages des soirées tempétueuses du début de l'année. Libérées de ce voile, les étoiles pouvaient enfin à nouveau se refléter dans les pupilles rubis du jeune garçon.
Allongé dans l'herbe, sur le côté du chemin reliant Rodorio au Sanctuaire, Paros s'était couché sur une pente, à même l'herbe, pour profiter du spectacle que lui offraient les astres nocturnes. Cela faisait trop longtemps, à son gout, qu'il ne s'était posé le temps d'une nuit pour les contempler. Ces petites lueurs étaient chargées d'histoire. Pour le monde, mais aussi pour lui.

Alors que son regard se perdait dans cette immensité, le garçon d'à peine quinze ans se souvenait. Les longues soirées qu'il avait passé aux côtés de sa sœur et de son grand-père. Les contes de ce dernier, qui concernaient chaque constellation, chaque étoile de la voûte céleste. Ces histoires racontaient les légendes d'autrefois, ou les aventures de l'ancien Chevalier d'Or. Des récits fantastiques, certains héroïques, d'autres tragiques, tous porteurs de leçons que le vieil homme souhaitait leur inculquer. Paros, à présent, soupçonnait qu'une bonne partie n'étaient qu'inventions. Mais cela n'enlevait rien à la valeur que ces souvenirs avaient pour lui. Il avait besoin de ces éclats de lumière, au milieu de la solitude de la nuit.

Dans ces étoiles, le garçon cherchait également un signe. A présent qu'il aspirait à devenir un protecteur de la Sagesse, Paros espérait un jour voir l'une de ces constellations lui accorder ses faveurs. Les armures faites à leurs images, qu'elles soient de bronze, d'or ou d'argent, étaient supposées avoir leur volonté propre... Mais il en attendait encore la manifestation. Son espoir était que les idoles nocturnes l'accepteraient, là où les hommes lui refusaient tout apprentissage.
Mais les astres demeuraient silencieux. Et ainsi, Paros guettait au bord de cette route. Inéluctablement, les pas des Saints de la Déesse, qu'ils soient sur le départ ou à l'approche, les mèneraient ici. Plus d'une dizaines avaient déjà repoussé le jeune homme, déclarant qu'il n'avait pas l'âge ou le potentiel pour rejoindre leurs rangs. Mais Paros n'abandonnait pas. Ce n'était pas une option. Alors il attendait, même aussi tard, même après une journée de labeurs aux champs de Rodorio. Son futur Maître était peut-être déjà en route. Il n'était pas question de rater ce rendez-vous.

Au milieu de la nuit et des bruits causés par le vent et les animaux qui chassaient aux alentours, les oreilles de Paros décelèrent une irrégularité. Un pas, sporadique, qui descendait la route, venant du Sanctuaire. Le garçon aux cheveux écarlates se redressa, tournant la tête dans la direction de cette personne à l'approche. La lune et les étoiles commencèrent à dessiner la silhouette. Imposante, guerrière. Il ne distinguait pas encore ses traits, mais déjà Paros levait la voix pour l'interpeller, et poser la question dont il espérait déjà connaitre la réponse.

    - Bonsoir! Euh... Pardonnez-moi, est-ce que vous seriez... Un des Chevalier d'Athéna?


[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OdoroïOdoroïArmure :
Gold Saint du Cancer

Statistiques
HP:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-bleu1350/1350[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-rouge600/600[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-rouge  (600/600)
CC:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-jaune1200/1200[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï]   [Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] EmptyMar 7 Juil - 18:19
Son voyage commence. Là, sous l’éclat évanescent de la lune et des étoiles chantant l’hymne de son départ. Elles scintillent, leur mélodie emplissant son âme, lui offrant une voie à suivre. Un instant pourtant, son regard s’échappe en arrière. Baignant dans la lueur des astres d’un hiver déclinant, le Sanctuaire demeure imprenable. Les temples et les colonnes s’étendent vers les cieux nocturnes, les ombres se liant à la lumière des feux, silencieux. Immuable. En son âme, l’enfant des astres grave cette image. Sa prunelle unique s’attarde sur la quatrième demeure. Son temple. Le temple qu’il quitte à présent qu’il en est le gardien. Sa main ajuste la lanière de cuir de la pandora box dans son dos, dissimulée du commun par quelques artifices humains.

Une fois qu’il aura quitté ces lieux, il ne sera plus qu’un voyageur errant sur les chemins du monde. Pour apprendre. Pour comprendre. Et laisser sa prunelle unique contempler cette terre qu’Elle souhaite protéger.

Sa paupière s’éteint en silence, et le borgne reprend sa marche, s’éloigne de la demeure qui fut toujours la sienne. D’aussi loin que remonte sa mémoire… Il fut ici, en son sein. A l’abri de ses colonnes, loin du monde des hommes. Son familier effleure son âme, l’accompagne dans son ombre, invisible aux regards. Le chant des étoiles berce son être, et en son coeur, le murmure dissonant d’une voix familière et différente. Elles le guideront. Le temps importe peu.

Un autre murmure vient se glisser dans leur mélopée. Un éclat plus ténu. Dans les cieux, une constellation chuchote à son âme avec tendresse et douceur. L’enfant des astres arrête sa marche, contemple la silhouette qui s’échappe des ombres. Le détaille. C’est donc cet éclat qui fait frémir leur chant. Une flamme se tenant face à un éclat lunaire. A sa question, le borgne répond. « Oui, c’est ce que je suis. » Nulle armure pourtant ne ceint son corps, des vêtements simple le couvre, dissimulée derrière les pans d’une cape bleutée.

Le bleu froid de sa prunelle unique se pose dans ceux de l’enfant face à lui.

« Ta flamme ne s’est pas encore éveillée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1738-odoroi-saint-du-cancer#19984
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-bleu1200/1200[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-rouge1050/1050[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-jaune1050/1050[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï]   [Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] EmptyDim 12 Juil - 21:43
La question de Paros trouva réponse, et immédiatement le jeune homme sauta sur ses jambes depuis sa position assise. Ses soupçons faits certitudes le poussèrent à se rapprocher de l'inconnu pour le questionner d'avantage, maintenant qu'il connaissait sa qualité. Ses yeux habitués à l'obscurité lui permirent de gagner sans mal la route où son interlocuteur s'était arrêté. Ce dernier énonça alors des paroles qui l’interpellèrent et surprirent l'orphelin. Il en devina sans peine le sens, mais il avait espéré, naïvement sans doute, que son manque d'expérience et de maîtrise de sa force intérieure ne sautait pas aussi facilement aux yeux. Avec un sourire gêné, il entama donc sa supplique.

    - Ma flamme? Vous voulez parler de mon Cosmos? Oui, effectivement, c'est bien vu. J'espérais justement que vous pourriez m'aider avec ça.

Le jeune homme marqua une pause, et profita de la proximité du Chevalier et de la clarté des astres pour mieux le détailler. Comme Paros l'avait vu à distance, il était imposant. Il était cependant difficile de dire à quel point, tant l'homme portait sur lui et sur son dos de multiples couches de tissus. D'avantage que sa stature elle-même, c'était son visage qui, de près, paraissait intimidant. Un cache-œil lui couvrait sa pupille droite, et la gauche, d'un bleu clair et glacial, lui donnait le sentiment de voir clairement à travers lui. L'impression qu'il dégageait impressionnait autant qu'elle inquiétait le jeune Paros.
Prenant son courage à deux mains pour poser enfin la question fatidique, le garçon décida pour cette fois d'opter pour une approche plus désinvolte et moins formelle. Il avait déjà tenté d'y mettre les formes pour se faire accepter, sans succès. Peut-être l'humour et la sympathie pouvaient-ils ouvrir plus de portes?

    - Mon nom est Paros. Je souhaite devenir un Chevalier au service d'Athéna, mais pour cela il me faut tout d'abord trouver un Maître qui acceptera de me dispenser son enseignement. Vous ne seriez pas à la recherche d'un apprenti, à tout hasard?

Paros se permit un sourire pour accompagner la fin de sa phrase. Il posa ses mains sur ses hanches, et resta planté sur la route qui descendait vers Rodorio. Ce n'était pas sa frêle silhouette qui allait empêcher le Chevalier de passer s'il le désirait, mais au moins ainsi il ne pouvait se permettre de l'ignorer comme tant d'autres l'avaient fait avant lui.


[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OdoroïOdoroïArmure :
Gold Saint du Cancer

Statistiques
HP:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-bleu1350/1350[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-rouge600/600[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-rouge  (600/600)
CC:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-jaune1200/1200[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï]   [Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] EmptyMer 15 Juil - 16:30
L’enfant s’approche du saint, s’avance sur le chemin qu’il emprunte pour finalement lui faire face. Le crépuscule fait face aux cieux. Ou peut-être est-ce l’aube qui étend ses ailes dans les prunelles de l’enfant. L’aube qui embrase et enflamme les cieux. Le borgne acquiesce à ses premières paroles. Silencieux. Il crépite en son âme, mais les braises tapissant son être demeurent encore muettes. Bientôt, elles pourront faire naître un feu vivace, mais pour l’heure, il n’en reste que des traces.

Une demande. Paros. Un futur saint, tout du moins est ce l’espoir qu’il caresse. La prunelle unique du jeune homme s’éteint un instant avant de détailler de nouveau l’enfant. L’espoir fait vibrer son coeur. Leur chant. Néanmoins, il n’est pas celui qu’il attend. Alors doucement, le chevalier d’or secoue la tête pour répondre à sa demande déçue. « Non, ce n’est pas le cas. » Il ne peut être maître aujourd’hui, car lui même a trop à apprendre pour cela. Qui plus est, sa voie n’est pas ici, mais doit continuer ailleurs, sur les chemins du monde. « Mon voyage ne fait que commencer, et pour l’heure, je ne peux être celui que tu cherches. »

Un maître.

Il le sera probablement un jour. Enseigner est une part du rôle qu’il a endossé en revêtant l’armure d’or, en acceptant son éclat. Un jour, mais pas ce soir, pas pour cet enfant de l’espoir. Sa prunelle unique se perd dans les constellations, laisse leur chant s’insinuer en son âme. Doucement, sa voix s’élève de nouveau. « Il viendra, celui qui te guidera sur cette voie, alors n’abandonne pas. Les étoiles ont des projets pour toi. » L’ombre d’un sourire glisse sur les lippes du chevalier. Elles le lui murmurent dans le silence de cette nuit dégagée.

« Je suis Odoroï, béni par la constellation du cancer. »
Béni depuis longtemps par l'armure qu'il porte à présent à l'abri des regards. Sa prunelle unique détaille l'enfant, laisse le silence s'étirer. « Pourquoi souhaites tu rejoindre nos rangs ? » De la curiosité. Autre chose peut-être. Difficile de deviner les raisons se dissimulant derrière ses mots. Son sourire demeure pourtant, doux, auréolé de mystère à jamais perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1738-odoroi-saint-du-cancer#19984
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-bleu1200/1200[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-rouge1050/1050[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-jaune1050/1050[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï]   [Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] EmptySam 1 Aoû - 2:08
La réponse que lui donna le Chevalier fut concise, bien qu'une déception, une fois encore. En ces temps troubles, nombreux semblaient être les Saints qui ne pouvaient se consacrer à la formation d'une nouvelle génération d'apprentis. Le borgne à l'allure intimidante mais au regard doux en face de Paros semblait confirmer cette tendance. Immédiatement, la déception vint assombrir le regard du jeune garçon. Cette ombre ne fut cependant que passagère. L'échec n'en était un que jusqu'à ce qu'une réussite vienne le rendre caduque.
Son désir d'insister fut cependant mis en suspend par l'étrange attitude de son interlocuteur. L'homme était paisible, confiant. Et ce calme se transmettait à Paros. L'inconnu leva les yeux vers les étoiles, lui prodiguant des mots d'encouragement à défaut de pouvoir répondre positivement à sa requête. Sa mention des astres, et de leurs projets, le réconforta plus qu'il ne l'aurait cru. Cet étrange écho des paroles de son grand-père l'interpella. S'agissait-il là d'une simple formule poétique, dont certains Chevaliers avaient le secret? Ou pouvait-il réellement communier avec sa constellation et les astres qui la composaient? Pour l'heure, toutes demeuraient hors de la portée du jeune garçon. Levant comme le Chevalier ses pupilles vers la voûte céleste, un léger soupir échappa de ses lèvres.

    - Les étoiles, hein? Si seulement elles pouvaient parler aussi fortement qu'elles brillent... J'aimerais bien qu'elles me le disent, ce qu'elles attendent de moi. Pas d'attendre encore des mois ici, j'espère!

Un sourire de dérision vint accueillir le Borgne lorsque son œil unique redescendit vers le Dormeur. Des présentations se firent alors. Odoroï. Un nom à la sonorité bien étrange pour ce garçon qui n'avait jamais quitté la Grèce. Mais cet exotisme ne put être relevé, bien vite supplanté qu'il fut pas la suite. La surprise pu se lire, à la lueur de la lune, sur le visage de Paros à la mention de la constellation protectrice de ce Chevalier. Sa posture nonchalante se raidit immédiatement. L'un des Douze! Se redressant, Paros s'inclina dans un signe de respect peut-être un peu tardif.

    - Oh! Vous êtes un Chevalier d'Or! Pardon! Je n'aurais pas dû vous parler aussi familièrement. Quant à mes raisons, elles vont vous sembler bien banales... Je crois que je l'ai toujours voulu. Depuis que je suis tout petit, mon grand-père, qui était un Saint, comme vous, me racontait les légendes sur Athéna et ses guerriers. Être un héros, sauver des gens, préserver la paix et donner de l'espoir aux Hommes... C'est... Beau. Je trouve. Et je veux croire que c'est quelque chose que je peux faire, moi aussi.

Il était difficile de circonscrire les motivations profondes qui le poussaient, à enfermer dans des mots des convictions et sentiments aussi abstraits. Paros avait pourtant le sentiment d'avoir abordé l'essentiel, la source de sa fascination pour la Chevalerie d'Athéna. Enfin, pas tout à fait. Il restait l'élément déclencheur. Ce qui l'avait décidé à changer, et à finalement s'engager sur ce chemin.

    - Et je souhaite retrouver quelqu'un, également. Athéna pourra me guider vers elle. Je crois. J'espère...

Une rectification nécessaire, bien que vague. Paros n'était pas certain de pouvoir encore parler à quelqu'un de sa quête pour retrouver sa sœur. Les rares fois où il s'était risqué à en parler à un Chevalier, il n'avait eu pour toute réponse qu'un silence gênant, témoin que même au sein des hautes sphères du Sanctuaire, la loi du secret restait immuable.
C'était pourquoi il obtiendrait ces réponses lui-même, sans espérer naïvement qu'on les lui servirait sur un plateau.
C'était pourquoi il ne pouvait pas abandonner et laisser repartir le gardien de la quatrième maison aussi facilement.

    - Vous partez en voyage? Si vous ne voulez pas d'apprenti... Un serviteur pour porter vos bagages... Ou bien chasser, cuisiner, nettoyer pour vous, ça vous intéresserait?

Infatigable, Paros revenait donc à la charge. Si même le rang d'aspirant lui était inaccessible, alors il était prêt à démarrer encore plus bas dans l'échelle. Ce serait toujours un pas de plus vers son but. Un moyen d'observer les Chevaliers, pour apprendre par lui-même.
Le rêve candide d'un enfant, qui ne mesurait pas encore ce que l'objectif qu'il s'était fixé demanderait de lui.


[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] Parosi10


Dernière édition par Paros le Sam 17 Oct - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OdoroïOdoroïArmure :
Gold Saint du Cancer

Statistiques
HP:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-bleu1350/1350[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-rouge600/600[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-rouge  (600/600)
CC:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-jaune1200/1200[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï]   [Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] EmptyDim 4 Oct - 17:56
Le chant des astres est une mélodie singulière. Singulière et qui n’en demeure pas moins multiple. Un secret chuchoté à des âmes éveillées. L’enfant des étoiles contemple la déception qui se change en résignation. Un soupir qui se perd. Amer. Sur les lippes du saint pourtant, se glisse un sourire. Paisible. « Tu le sauras. Lorsque le temps sera venu, ta flamme s’éveillera. »

Un brasier naissant dans une âme impatient.

Le saint incline doucement la tête face au trouble du crépusculaire enfant. Un respect feint, né de l’or et non de l’homme ne parle à son être. Nulle faute à ce regard unique qui écarte cet écart sans mot dire. Cette jeune âme scintille. Une douce lueur en émane, à l’image de ce voeu pur qui l’anime. La beauté simple d’une conviction née d’un héritage. Et une recherche. La recherche d’une autre âme. D’un autre être. D’une voix se perdant dans le lointain. Sa prunelle unique s’éteint. Lui aussi l’entend. Cette voix qui l’appelle à elle. Il espère que lui l’entendra également lorsque le temps sera venu pour lui de retrouver ce qu’il recherche.

« Alors sois attentif à sa voix. »
Un conseil porté par le vent. Les cieux de son regard viennent contempler le crépuscule du sien. « Ton âme brille intensément alors ne laisse pas les ombres la ternir. Ta flamme naîtra de son éclat. » Un éclat solaire.

La surprise glisse sur le visage du saint avant qu’un simple sourire ne remplace cette trouble expression. Un sourire patient. « Voilà un garçon bien insistant. » Autour du chevalier, les ombres s’agitent. Lentement, une créature en émergent, apparaissant à la faveur de la lune. Sinistre, elle semble naître des ombres, s’en drapant comme d’une fourrure animale mais néanmoins funeste. La panthère ténébreuse darde sur l’enfant son regard rougeoyant. Malaisant.

Sinistre.

Pourtant, la voix semble plus amusée qu’agacée. Une voix étrange. Unique et multiple. « Es-tu sûr de vouloir nous accompagner, arpenter le chemin entre la vie et la mort ? Hum… je crains que ton étoile ne soit pas la bonne pour cela. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1738-odoroi-saint-du-cancer#19984
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-bleu1200/1200[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-rouge1050/1050[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] G-jaune1050/1050[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï]   [Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] EmptySam 17 Oct - 23:29
Les paroles du Chevalier d'Or étaient rares et brèves, mais précieuses néanmoins. A travers la poésie lyrique de ses mots, Odoroï encourageait le jeune garçon à persévérer dans ses efforts, ce qui était déjà plus attentionné que la plupart des Saints qu'il avait rencontré. Paros était encore à essayer de comprendre les conseils du Cancer, ses allusions à des voix qu'il ne pouvait entendre, à des flammes qu'il ne pouvait sentir, lorsque sur le côté de nouvelles voix se firent entendre auprès d'eux. Surpris par la présence de personnes qu'il n'avait pas repéré, le garçon se tourna en posant une question toute innocente.

    - Euh? Qui est laaaAAAAAAAAAAHH??!

Le cri du jeune apeuré s'éleva dans la nuit, brisant un bref instant sa quiétude. Il voulu faire quelques pas en arrière, mais dans sa précipitation trébucha et se retrouva les fesses sur la route. Comment l'en blâmer? La large créature féline qui se tenait devant lui n'avait rien de rassurant. Son pelage se fondait dans la nuit, de sorte qu'il était difficile de dire si elle était couverte de poils, d'écailles ou autres. Pour ne rien arranger, ni sa voix qui semblait appartenir à la fois à une volonté singulière mais à plusieurs êtres, ni ses yeux brillants comme deux étoiles sanglantes, ne laissaient place au doute. Il s'agissait là d'une créature fantastique, comme celles des contes que son grand-père lui racontait autrefois! Mais pourquoi était-elle ici?

La réponse s'imposa dans les paroles de l'étrange bête qui ne tardèrent pas à suivre. Elle accompagnait le chevalier d'Or. Un semblant de soulagement put se lire sur le visage de Paros, mais ses sens demeuraient néanmoins alerte, et ses membres tendus. Piteusement, il se releva. Son regard restait fixé sur la créature douée de parole, tant par crainte que par fascination. Lentement, la curiosité prenait le pas sur sa peur.

    - M-mais... Qu'est-ce que vous êtes? Une panthère? Une manticore? Vous n'allez pas me manger, dites?

Il plaisantait. A moitié. Le léger sourire nerveux qui se glissa sur le visage de Paros en témoignait. La présence du Chevalier d'Or à ses côtés le rassurait, assez pour qu'il puisse se permettre cette blague. Ses interrogations demeuraient, cependant. Dans les histoires de son grand-père, les Chevaliers d'Athéna étaient d'avantage du genre à chasser les monstres qui menaçaient les hommes que de se faire accompagner d'eux. Qu'est-ce qui pouvait justifier qu'une créature fantastique accompagne l'un d'eux? L'avait-il dompté?
Paros avait des questions, mais l'étrange bête lui en avait posé une à laquelle, dans sa surprise, il n'avait pas pensé à répondre. Bien qu'imagées comme ceux d'Odoroï, ses mots énigmatiques sonnaient d'avantage comme une mise en garde que comme des encouragements. Mais le jeune garçon ne se découragerait pas pour si peu, et sa réponse resterait inchangée, comme son objectif.

    - Et pour vous répondre... Ce n'est pas vraiment comme s'il me restait d'attaches, ici. J'ai le sentiment de déjà le parcourir, ce chemin entre la vie et la mort. S'il me faut partir pour me rapprocher de mon rêve de devenir Chevalier, je le ferai. Où est-ce que vous vous rendez? Vous partez en mission?


[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï] Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Février 551] A la croisée des étoiles [PV Odoroï]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: