Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
OdoroïOdoroïArmure :
Gold Saint du Cancer

Statistiques
HP:
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] G-bleu1350/1350[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] G-rouge600/600[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] V-rouge  (600/600)
CC:
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] G-jaune1200/1200[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] V-jaune  (1200/1200)
Message [Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme]   [Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] EmptyLun 15 Juin - 22:57


La prunelle unique de l’enfant des astres contemple ces cieux assombris. De ci et de là, leurs éclats lui parviennent mais leur chant demeure vibrant en son âme. Elles pleurent et se lamentent dans la trame de ce sombre ciel. La fin d’une guerre. La victoire sur un terreau de fer. Sa paupière s’éteint. Son coeur frémit, alourdit d’un poids qu’il subit. Dans les ténèbres, l’écarlate étend ses ailes, s’élance vers le ciel tel un oiseau aux sinistres rémiges. Funeste présage qui survole un champ de bataille. Lorsqu’il rouvre son oeil unique, le rêve s’échappe, les souvenirs s’étiolent et l’oiseau de guerre disparaît dans les nuages.

Il laisse derrière lui pourtant ceux fauchés par ses ailes.

Un murmure s’échappe de ses lèvres alors que le saint paré d’or remonte les marches le menant jusqu’à son temple. Harassée, les âmes reviennent se nicher au creux de leur nid. Les blessées se rassemblent. Les morts aussi. Déjà, certaines s’accrochent à la pâle aura du chevalier du cancer, le suivent dans sa marche. Elles chuchotent à son être, susurrent à son cœur des lamentations qui se font requiem d’un amas de vie. La sombre présence de son familier accompagne le chant qui s’échappe de ses lèvres, s’élèvent dans la nuit. Apaise les morts d’une mélodie.

Son rôle ici. La raison pour laquelle il fût choisi. Passeur.

Les feux follets l’accueillent, virevoltent dans les ombres autour de son être. Un pâle sourire glisse sur ses lèvres, pourtant, le chevalier d’or continu sa marche s’échappe de son antre après un bref arrêt en son temple. Bientôt, l’ombre du cinquième temple étreint sa silhouette. Les feux follets demeurent à son côté, dansent dans les cieux en dardant sur le monde leur douce lueur. Il sent sa présence. La présence du futur lion d’or.

Il l’attend, chantant doucement aux âmes l’entourant, alors que l’ombre de son ombre demeure sous une sinistre forme. Une créature de cauchemar, oscillant dans les ombres, félin de ténèbres gorgé de fer.

Rùn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1738-odoroi-saint-du-cancer#19984
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] G-bleu1650/1650[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] G-rouge1200/1200[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] G-jaune1650/1650[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme]   [Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] EmptyVen 19 Juin - 16:01
La Guerre était d'ores et déjà révolue. Les jours suivants, le Sanctuaire avait pleuré ses pertes. Aussi surprenantes et inévitables furent-elles, elles avaient sans aucun doute marqué un tournant dans l'histoire du Sanctuaire. La vie de Ryme aussi, avait inévitablement changé du jour au lendemain. Son maître lui avait dit au revoir en tant que Chevalier d'Or, mais il était revenu avec en tant que prétendant au titre de Grand Pope. Ainsi allait la Vie.

Ce fut en remettant ces marches que Ryme. En plus d'un an d'entraînement, Childéric savait l'ascension de son élève imminente. De toute évidence, ce dernier ne lui donnait pas vraiment le choix. L'Armure d'Or du Lion attendait impatiemment son nouveau porteur et l'on savait qu'une maison vide, dépourvue de Gardien, devenait un problème à long terme. Ainsi, elle avait monté ces marches, dans l'espoir de rejoindre sa future Maison et entretenir le jardin dont Childéric lui avait naguère confié la garde. Déjà, son regard s'éleva vers le fronton de sa destination actuelle, et la jeune femme y vit l'insigne du Cancer.

Les Quatrième Gardiens. On disait d'eux qu'ils étaient des être rêveurs, tantôt doux tantôt..."Ailleurs". Dans un autre Monde. Un être rationnel se serait sûrement perdu dans le chemin qu'ils empruntaient. Ryme n'aurait sû mieux les décrire pour l'heure. Aussi, s'enfonça-t-elle dans ce temple. Ses oreilles ne tardèrent pas à capturer une bien étrange mélodie. Un brin macabre. Quelqu'un était là, mais il ne se manifestait pas. Du coin de l’œil, il lui sembla discerner l'ombre d'un feu follet...

Etrange, pensa-t-elle.

"Le gardien de ce temple est-il là ? Si oui, veuillez me faire un signe. De n'importe où...", fit-elle d'un air blasé. "Je veux juste passer, mais je crois savoir que vous n'êtes pas très loin..."

Sans une once de timidité, Ryme haussa des épaules et s'avança dans le Temple, discernant finalement le Chevalier et ses lucioles bleutées, celles qui dansaient tout autour de lui. Puis, quelque chose de sombre se dessina dans son ombre, comme une créature tout droit venu des Enfers. Sombre, ténébreuse, la bave aux lèvres...

D'un quelque chose d'amicale, les prunelles azurées de la jeune femme laissèrent place à de la panique.

"Ouah !"

Instinctivement, un filet de cosmos s'échappa de sa main à côté du fantôme qu'elle venait de voir. Tout autour de la jeune apprentie, une fourrure d'énergie dorée, semblable à la crinière d'un Lion, entoura sa petite forme qui venait subitement de passer de l'ennui à l'appréhension.

Déglutissant, Ryme se mit en position de combat, visiblement bien déterminée à frapper la Bête...



[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
OdoroïOdoroïArmure :
Gold Saint du Cancer

Statistiques
HP:
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] G-bleu1350/1350[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] G-rouge600/600[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] V-rouge  (600/600)
CC:
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] G-jaune1200/1200[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme]   [Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] EmptyMar 14 Juil - 17:08
Une silhouette s’approche. La future lionne. Dans son âme, la mélopée des étoiles le clame. L’héritière de son ami s’avance dans le quatrième temple, louvoie entre les feux follets. Ils murmurent sur sa passe, des mots qu’elle ne peut saisir. Lui les comprend. Les entend. L’enfant des astres dodeline de la tête à leurs paroles, laisse l’ombre d’un sourire étirer ses lippes. L’éclat des âmes accompagne la marche de la jeune lionne, valse à ses côtés, s’avance jusqu’à l’arrière du temple vers le maître des lieux. Alors que sa voix se perd dans un chant d’apaisement et d’oubli.

La mort toujours danse au creux de ses bras.

La jeune femme apparaît à la faveur de la lune, laisse son regard dériver sur sa silhouette avant que la lionne ne vienne recouvrir son corps. Rùn se déporte devant son protégé, gronde face au prédateur qui arme ses griffes. Son chant se meurt et la main du saint du cancer se pose sur l’épaule de la créature de cauchemar. Son âme effleure la sienne, lui instigue le calme qu’il a perdu.

Le sang de la bataille gorge son essence.

« Rùn ne fera rien si tu ne m’attaques pas. »
Sa prunelle unique à l’éclat polaire se pose sur son gardien qui gronde en réponse avant de prendre une forme moins menaçante. Les ombres se modulent et prennent les traits d’un chat noir au poitrail agrémenté d’un éclat immaculé. L’animal de quelques bonds agiles et étranges, vient se percher sur l’épaule de son maître, ses prunelles écarlates détaillant fixement la future lionne. La main du saint offre à la créature quelques caresses pour calmer son trouble. « Les âmes sont agitées. La guerre et le sang les affectent eux aussi. » Sur son faciès se perd une mine désolée. Affectée. La guerre prend toujours plus qu’elle ne laisse. Des lamentations et des colères, trop d’âmes qui se perdent entre les mondes, se refusent le repos et errent.

Les morts, tout autant que les vivants.

Son regard s’éteint alors que les feux follets demeurent à ses côtés, viennent virevolter dans les ténèbres. Sa prunelle unique glisse sur la silhouette de la jeune femme avant de reprendre. « Elle va bientôt venir à toi. » Sa voix est douce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1738-odoroi-saint-du-cancer#19984
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] G-bleu1650/1650[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] G-rouge1200/1200[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] G-jaune1650/1650[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme]   [Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] EmptyDim 19 Juil - 16:27
"Rùn" n'avait pas l'air d'être une intruse aux yeux du Gardien de la Quatrième maison. Au contraire, il était sa compagne. Un quelque chose qui l'accompagnait dans son triste chemin de Chevalier d'Or du Cancer. Aussi sa main alla amicalement en flatter son épaule, comme pour apaiser une menace imminente qui tendait à émerger d'une seconde à l'autre. Avalant sa salive, la Lionne s'était immobilisée comme une statue de marbre, plus marmoréenne que jamais dans ses allures. Si le manteau de cosmos venait de se dissiper au gré des brises, la méfiance, elle, continuait de perler dans les yeux de jade de la jeune lionne.

Dissimulés, sous ce masque indiquant déjà sa condition...

"Cette bête...C'est un amas d'âme depuis la guerre ? C'est...Assez triste. Enfin, vous semblez aller bien malgré la guerre, j'imagine...Mes condoléances, je sais que ça n'a pas été simple pour vous...La Guerre n'est jamais clémente." Un léger silence s'ensuivit, avant que sa langue ne se délia de nouveau. "Je m'appelle Ryme, enchantée. Je n'ai pas encore de grade, ni même d'armure, mais je suis l'apprentie du Chevalier d'Or du Lion, Childéric."

Ou plutôt, ancien chevalier d'or du Lion. Une ascension au titre de Grand pope que Ryme ne parvenait pas encore à attribuer à son ancien mentor. C'eut été admettre que le temps était compté désormais, et qu'il ne tenait qu'à elle de faire ses preuves. Tôt ou tard, elle devrait relever l'épreuve qui lui avait été réservé. L'expérience avait su se faire la plus grande Maîtresse de ses connaissances actuelles :

"...Elles vont rester comme ça pendant longtemps ? Cet état...Vous affecte et vous lie à eux, aussi ? Est-ce comme nous ? Est-ce comme le Croc ?"

Si tel était le cas, alors la sauvagerie avait dû s'emparer de l'âme d'Odoroi. Cette créature lugubre qu'il appelait Rùn n'aurait pu tromper une âme dôtée d'un peu de lucidité : rouge comme le sang, aussi insaisissable qu'un fantôme, cette apparition était tout droit sorti d'un monde imaginaire et cauchemardesque. "Le pauvre", songea-t-elle. Il devait être en souffrance. Il avait dû vivre des choses inimaginables durant la guerre, pour voir sa Bête ainsi malmenée. Compatissante, mais toujours sur ses gardes, Ryme s'approcha à petits pas, de façon à mieux sonder l'état de santé du Chevalier d'Or. Toutefois, ses prochaines paroles lui intimèrent de garder sa distance. Et, face au poids de l'incompréhension, ses sourcils se froncèrent, avant qu'une Disciple n'expire son inquiétude avec une pointe d'hésitation.

"Je ne comprends pas. Qu'est-ce qui va bientôt venir vers moi ?"

Quel homme énigmatique...Était-il sadique ? Se moquait-il d'elle ? Ryme ne savait pas, mais l'atmosphère dans laquelle il la faisait évoluer était d'un tel inconfort que son sang ne fit qu'un tour. lui voulait-il du bien ? Ou ne désirait-il que tirer les ficelles d'un pantin et s'amuser à manipuler ses émotions ?



[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
OdoroïOdoroïArmure :
Gold Saint du Cancer

Statistiques
HP:
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] G-bleu1350/1350[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] G-rouge600/600[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] V-rouge  (600/600)
CC:
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] G-jaune1200/1200[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme]   [Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] EmptyDim 19 Juil - 19:01
La lionne de cosmos s’étiole dans le vent, silencieuse dans le tourment. L’apprenti demeure figée, méfiante, tel l’animal dont elle incarne les élans. A l’image de son familier perché sur son épaule, détaillant l’âme se dissimulant derrière le masque d’argent. Une loi que le quatrième gardien ne comprend pas. L’enfant des astres dodeline de la tête, le félin lui s’exprime d’une voix gutturale, ni féminine, pas plus que masculine. « Pas depuis cette guerre. Je suis ce que je suis depuis bien plus longtemps. » Depuis toujours pour leurs mémoires clairsemées. La prunelle unique du saint se para d’un triste voile. « La guerre prend toujours plus qu’elle ne laisse. » Sur son faciès glisse ce triste constat. Un Saint qui guerroie par devoir, non pas par choix. Un sang trop précieux à verser.

« Je sais qui tu es. Chil m’a parlé de toi. »
Une certaine affection s’insinue dans son ton lorsque l’enfant des astres en fait mention. Un ami. Le premier ici. « Je suis Odoroï. » Que le lion ne l’ait mentionné ne l’affectera que peu. Il ne s’abaisse pas à lui donner son titre de quatrième gardien l’armure encore le recouvre, et les âmes virevoltantes attestent de son rôle en ces lieux. Un passeur, à l’oré des deux mondes.

Les paroles de la jeune apprentie reprennent, les interrogations se bousculent, contemple la forme de Rùn. Sa prunelle unique la détaille. Curieuse. « Le croc ? » Le gardien ignore ce dont il s’agit. Ou peut être le connait il sous une autre appellation. Le bleu glacé de son regard se pose sur son familier. Le chat noir l’observe de ses yeux de sang, gronde sourdement au creux de son âme. Une négation vient secouer sa tête, sa voix demeure égale, douce et paisible, distante pourtant. « Rùn et moi sommes liés. Il est une part de moi sans être moi, une ombre qui me veille et m’accompagne sur les chemins. Nous sommes liés mais différents, Rùn est multitude là où je suis unique. » Il se tait un instant avant de reprendre. « Il est l’ombre de mon ombre. » Lié dans le sang et les larmes, dans la mort et les drames.

Elle s’approche, doucement, hésitante, méfiante, comme l’animal dont elle revêt parfois les traits. Et elle se fige. Silencieuse et au aguet. Sauvage. Différente de Childéric et pourtant… Sa prunelle se perd dans les astres, laisse son être s'immerger dans ce chant. Le chant des astres. « Ta constellation. Elle chante ta future ascension. Elle veut te prêter sa force, ce sera à toi de t’en saisir, lorsque ce temps viendra. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1738-odoroi-saint-du-cancer#19984
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] G-bleu1650/1650[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] G-rouge1200/1200[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] G-jaune1650/1650[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme]   [Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] EmptyMer 5 Aoû - 0:24
La Bête parle. Sa mâchoire ne bougeait pas, mais son verbe claquait des vérités dérangeantes. Cette créature était si étrange, si différente du Croc. L'allure féline qu'elle arborait n'était qu'un leurre. Cette technique, Ryme n'en connaissait nullement ses fondations : la créature approfondit le malaise sans aucune forme de concession. Dans sa gêne, la jeune femme déglutit, avala ses appréhensions. Les Chevaliers du Cancer étaient-ils tous ainsi ? Qu'importe. Quand le nom de son futur frère d'armes fut dévoilé, tous ses soucis s'envolèrent dans le vent. Cette dénomination n'avait rien d'une inconnue.

"Odoroi... Ah, je crois savoir qui tu es. Mon maître m'a parlé de toi. Mais juste un peu, le regard dans le vide..."

D'une façon toute aussi évasive que son tempérament. Un sourire joueur s'empara de ses lèvres comme de sa stature. Désormais, l'Italienne comprenait ce que son Maître avait sous-entendu. En demeurant ainsi silencieux, Childéric avait certainement émis le désir à ce que sa Disciple se forge son propre avis sur cette grande question : et laconique, fut ce jeune chevalier. Pesant le pour et le contre, regard planté sur les dalles du sol, la jeune femme était songeuse. Devait-elle en parler ? Il était vrai que sa langue avait peut-être dérapé un peu. Le Croc était leur force, et leur malédiction à la fois. Le Grand Pope tenait sûrement à garder cette condamnation pour lui.

"C'est..." Une hésitation la prit de court. Ses révélations seraient brèves pour cette fois-ci. "Un secret. Entre moi et Childéric. Entre Chevaliers du Lion. Toutefois, sa nature varie en fonction de l'utilisateur...C'est un peu différent de Run, je pense."

A ces mots, quelque chose changea. Derrière elle, la petite forme d'une jeune lionne se matérialisa telle un fantôme, ses yeux ronds et doux jaugeant tantôt Run, tantôt son maître. Ses pattes et sa fourrure incertaine trahissaient sa nature cosmique et, par la même occasion, sa véritable nature aux yeux de l'apprentie. Un Alter Ego, encore lumineux et bienveillant, mais pour combien de temps ? Peut-être serait-ce ainsi indéfiniment, jusqu'à sa mort. Ou peut-être pour seulement un an, par manque de chance. Sa main se posa sur la tête du félin, qui pencha sa tête contre son autre moitié humaine.

"Oh...Eh bien, sans doute. J'ai fait beaucoup de progrès, ces dernières années." Mais rien n'était encore acquis, et tout la poussait à redoubler d'efforts sur cette dernière ligne d'arrivée. Pinçant les lèvres mais rassurée par la présence de sa jeune lionne à ses pieds, Ryme prit son courage à deux mains et questionna Odoroi, interpellée par ses paroles quasi-prophétiques. "Vous savez lire dans les étoiles ? Ce n'est pas commun...Je pensais qu'il était seulement possible de lire au travers de leur mystère au Star Hill."

Ce guerrier faisait certainement honneur à son rang.



[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
 
[Septembre 552] L'ombre de la guerre [PV Ryme]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: