Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Octobre 2020)
 
Partagez
 

 [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
TharrosTharrosArmure :
Lion Mineur.

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu1050/1050[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge1350/1350[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune750/750[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (750/750)
Message [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptyMer 17 Juin - 5:29
Le quotidien d'un jeune apprenti chevalier pouvait paraître quelque peu répétitif d'un regard extérieur, d'un point de vue externe. Ils n'avaient que très peu de temps libre en journée, tout juste quelques pauses afin de reposer le corps et l'esprit, mais devaient les remettre à contribution dans la foulée jusqu'à la nuit tombée. Le rythme des journées était intense, éreintant, un vrai entraînement psychologique et physique poussant les élèves à se surpasser jour après jour, à ne pas ménager leurs efforts, à s'abandonner à la cause et à trouver le foi. Embrasser le culte de la Déesse Athéna, s'y abandonner, ne jurer plus que par elle pour une fois l'enseignement terminé, devenir un vrai soldat disposé à répondre au moindre de ses ordres, de ses désirs. Parvenir à faire plier une forte tête comme Tharros était déjà une belle victoire, lui qui n'aimait pas obéir aux ordres d'un être dont il n'avait pas reconnu sa force. Alors parvenir à lui faire développer cet amour grandissant pour une divinité, pour une seule personne...

Sans doute que son jeune âge le rendait encore influençable, même si cela n'avait pas été une partie de plaisir. Le fait que ses parents aient préparé le terrain en amont, sans même se douter de la destinée qui attendait leur fils avait grandement joué. Parfois, il se surprenait à se demander comment ils auraient réagi en découvrant ce qu'il était devenu, ce qu'il était en train de devenir. Son évolution ne s'arrêtait pas là, tout autant que de devenir un Chevalier d'Athéna n'était pas une finalité, il pouvait le sentir, il y avait plus encore derrière. L'une des raisons du pourquoi il se défonçait autant sur les terrains d'entraînements, impatient d'avancer, de franchir les étapes, de voir plus loin ce qui l'attendait. Il avait connu les joies d'un foyer, l'amour d'une famille puis les dieux avaient décidé de tout lui enlever et de le jeter à la rue, le livrer à lui-même. Une première épreuve relevée avec succès, il avait dominé les rues et y avait survécu un moment.

Le fait qu'il soit tombé sur ce Silver Saint n'était pas un hasard selon lui. Athéna l'avait longuement observée, mis à l'épreuve et l'avait jugé finalement digne de gagner le Sanctuaire, de la servir. L'honneur qui lui avait été fait ne serait pas gâché. Une nouvelle journée passée à l'enseignement et à l'entraînement au combat s'achevait, les instructeurs prenaient congés des élèves et chacun était libre de vaquer à ses occupations. Fatigué, les muscles endoloris, la saleté encrassant son visage, Tharros s'accorda un moment avant de rejoindre sa couchette. Ancien sauvageon, la nature était comme un foyer à ses yeux. Il alla se trouver un coin un peu à l'écart, sur l'un des terrains d'entraînements le plus éloigné du sanctuaire. Vide en apparence, plongé dans le calme, à l'abri d'une rencontre inattendue et surtout, indésirée. Il n'avait pas envie d'être dérangé, il devait déjà se coltiner la présence des autres apprentis à longueur de temps, si en plus il devait s'emmerder à sociabiliser lorsqu'il était libre...

Il commença à grimper les estrades en pierre lorsqu'il aperçu sa silhouette. Il la reconnaissait pour l'avoir observé à plusieurs reprises ces derniers temps. La fille. Tharros n'était pas ignorant de la loi obligeant une femme à porter le masque pour cacher son visage, il ne la comprenait pas puisqu'il ne s'embêtait pas avec ce genre de choses. Même s'il n'avait jamais vu sa tronche auparavant, il reconnaîtrait sa chevelure entre mille. Joueur, l'instinct animal prenant le pas sur l'humain, il se faufila à travers les ombres pour se rapprocher d'elle. Il progressa en silence, du moins autant que possible, comme un fauve comblant la distance le séparant de sa proie. Sourire amusé aux lèvres, il s'immobilisa quelques instants, tout proche d'elle. Les sens aux aguets, frémissant d'excitation, il se jeta sur elle d'un bond et tenta de la plaquer au sol. Son attaque surprise se retourna contre lui et il se retrouva le dos à terre, claquant sèchement au sol, sa proie l’immobilisant d'une prise.

« Ta couleur de cheveux, j'ai jamais pu la blairer. » Qu'il se contenta simplement de lui faire savoir, un air boudeur sur le visage. C'était qu'en plus de s'être fait retourner durant une attaque surprise, il s'était fait soulever par une fille, le coup de poing dans la fierté était bien présente. Agacé, il cassa la prise et tacha de la repousser sur le côté, avant de se relever, la mine renfrognée. De là, il posa les yeux sur son interlocutrice. Première fois qu'il mettait un visage derrière ce masque, la sensation était quelque peu étrange. Ses pupilles possédaient ce quelque chose d’envoûtant, on pouvait facilement s'y perdre en contemplation. Encore fallait-il ne pas être un sombre connard pour le reconnaître. « T'es encore plus laide la peau au grand air, c'est fort. » Celle-ci était gratuite, pour le plaisir de mordre gratuitement, de provoquer ouvertement. La réputation du blondinet parmi les apprentis chevaliers n'était plus à faire, beaucoup préféraient l'éviter que d'avoir à supporter son sale caractère. A aucun on ne pouvait donner tort. « Qu'est-ce que tu viens faire ici, tu me suivais ? » Tout ne tournait pas autour de sa petite personne, mais ce fait était encore difficile à assimiler pour l'ancien garçon des rues.



Armure du Lion Mineur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2114-tharros-bronze-saint
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu1650/1650[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge1200/1200[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune1650/1650[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptyJeu 18 Juin - 23:23
Comme à chaque fin d'entraînement, la Disciple prenait le temps de souffler en solitaire, loin des regards indiscrets. Les conseils de son Maître n'étaient pas passés dans l'oreille d'une sourde. Les yeux fermés, Ryme avait soufflé une ultime fois avant de reprendre son entraînement. En silence, la jeune fille modula alors son souffle. Tenta d'y trouver un sens, d'ordonner ce flux trop instable et trop sauvage qui la caractérisait pour l'heure. Avec ce masque qu'elle portait, la tâche montait en difficulté et sa concentration s'en faisait moindre. Or, le Sanctuaire ne l'avait jamais connu particulièrement patiente, un défaut qu'elle devait bien concéder de temps à autre. Sa main rehaussa donc son masque, afin de poursuivre ses exercices plus facilement. Sa silhouette comme son âme se lancèrent bercer par le calme environnant...

Soudain, une silhouette s'élança vers elle. Ni une, ni deux, l'apprentie se laissa porter par ses instincts qui l'avaient de nombreuses fois soutenues au cours de sa vie. Sa petite silhouette esquiva naturellement, puis exécuta une clef de bras afin d'immobiliser son adversaire au sol. Son ennemi chuta et grommela quelques insultes sur ses cheveux. Ces sons raisonnèrent telle une invitation : ni une, ni deux, la jeune femme serra davantage le bras qu'elle venait de capturer...Hélas, sa proie lui vola entre les doigts et s'extirpa bien vite de son emprise. Qui était-ce ? L'instant suivant fut celui d'une réponse. Son regard croisa le sien, puis le masque qui trônait à quelques mètres d'elle. Dans son action, il avait dû chûter. Les sourcils froncés, la jeune femme serra les poings, les traits de son visage se métamorphosant en une ire particulièrement révélatrice de son état de pensée...

"Mais...Bordel, t'es vraiment sans gêne pour m'agresser et m'insulter alors que tu viens de briser une loi du Sanctuaire et surtout, une Loi me concernant. Si tu voulais absolument chercher les embrouilles, c'est presque réussi !"

Courroucée, la jeune fille tenta de se calmer. De relativiser. De ne pas céder à ses penchants pour la violence. Seulement, il y avait ce masque, près d'elle. Ce masque qu'elle ne portait plus. Misère. Ryme avait eut le temps de songer maintes et maintes fois au sens de sa vie en tant que guerrière d'Athéna. A cette bien étrange philosophie qu'entretenait le Sanctuaire vis-à-vis des femmes, aussi. Son masque qui prendrait une place importante dans sa vie ; son coeur le savait et se préparait à limiter son goût pour la gente masculine. Désormais, elle n'était plus une paysanne d'Italia. Son chemin se traçait petit à petit pour rejoindre les pas du Cercle d'Or, où la distinction de l'homme et de la femme se brouillait pour finalement leur accorder le même statut, le même respect. Après tout, "Chevalier" ne se mettait pas au féminin. Et il n'y avait pas de "Dame" en ce cercle. Apprentie ou non, la jeune Lionne n'avait néanmoins pas l'intention d'accorder ce sentiment de supériorité à ce sauvage qui la fixait du regard...

"T'as de la chance que je considère pas ce masque comme étant acquis pour l'instant...", lâcha Ryme, un air féroce sur le visage. Il fallait le dire que chaque apprenti masculin adorait subtiliser les masques des jeunes filles. S'approchant dangereusement de son agresseur, la jeune fille pointa son doigt sur le torse du jeune homme puis le tapota avec fermeté, comme pour incruster l'idée dans sa petite tête. "Mais le jour où je deviendrai Sainte, j'exploserai la gueule du premier gus qui touchera à mon masque. Saint ou non, je serai intransigeante. Et ça sera aussi valable pour toi."

Quelle idée avait-il eu pour l'attaquer aussi gratuitement ? La jeune fille ne le sut. Elle ne désirait pas le savoir. Tant d'apprentis l'avaient déjà malmenée de si nombreuses fois que connaître les motivations de ses agresseurs ne l'intéressait plus. Les mots revenaient au même, lorsqu'il ne s'attaquait ni à sa coiffure, ni à sa couleur de cheveux. "Disciple du Chevalier de Lion"... "Apprentie tardive"...Repasser à ces surnoms eut au moins le mérite de réveiller la jeune femme qui recula de deux pas et soupira un bon coup.

"Je ne te suivais pas spécialement. Je n'ai pas à me justifier.", fit-elle en époussetant ses habits, comme à son habitude. Ses prunelles teintées d'ennui rencontrèrent de nouveau les siennes puis se nuancèrent, comme s'ils avaient reconnu une certaine personnalité. "Pfff...A ce qu'il parait, tu viens des rues toi aussi. Je me trompe ?"

Ryme tenta de calmer la colère sourde qui la faisait encore grincer des dents. Ces derniers jours n'avaient pas été tendres avec son entraînement, mais personne ne l'était véritablement dans le Colisée. La compétition. Ce soupir s'inscrivait sur toutes les lèvres. Elle en oubliait de s'intéresser à ceux qui l'entouraient, parfois. Les prochaines secondes détermineraient ses choix.





[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
TharrosTharrosArmure :
Lion Mineur.

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu1050/1050[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge1350/1350[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune750/750[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (750/750)
Message Re: [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptyVen 19 Juin - 17:29
Les poings serrés, les sourcils froncés, la fille n'avait pas du tout appréciée son approche quelque peu particulière. Pas si étrange concernant Tharros, qui avait passé son temps dehors, dans les rues, à la sauvage, en compagnie d'autres gens. Il n'était pas encore habitué aux formules de politesse, à la gestuelle respectueuse et manquait encore cruellement de savoir vivre. Au final, s'être jeté sur elle comme il venait de la faire était plus en façon de la saluer qu'une réelle agression, mais elle ne m'avait pas perçue ainsi. On ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, la manœuvre était terriblement maladroite, pour autant le vrai fond du problème semblait être le masque. Oui, il y avait une loi à ce sujet, il le savait. « C'est aussi sérieux que ça, le truc avec le masque ? » La question était réelle, il s'interrogeait sérieusement sur l'utilité d'une telle règle. A ses yeux et du peu qu'il avait écouté à ce sujet, les femmes chevaliers voilaient leurs identités pour ne pas être dévalorisée, ou une connerie du genre.

« C'est pas un peu con que des filles soient obligées de se foutre un truc sur la tronche pour servir une divinité féminine ? Est-ce que la Déesse Athéna portait aussi un masque ? Et je pensais que c'était uniquement pour le combat, moi, cette merde... » On pouvait lire toute l'incompréhension dans ses yeux, il était totalement largué sur la question. Il possédait une bonne allocution de ses plus jeunes années passées sous la tutelle de ses parents, bien que la rue laissait ses traces dans son langage, l'intégration au sanctuaire lui avait permis de nettement progresser là-dessus. Le plus gros du boulot restait dans son éducation et ses interactions sociales. Habitué à s'exprimer par la force de ses poings et d'agir en mâle dominant, certaines notions essentielles lui échappaient. Tout particulièrement le respect envers les femmes. Après tout, il n'y avait que des mâles dominants d'où il venait, les femmes servaient à ramener le repas. Ceci dit, depuis qu'il avait embrassé la cause de la Déesse Guerrière, tout cela était remis en questions.

Tout mâle qu'il était, il se retrouvait à œuvrer pour la volonté d'une femme, certes divine et possédant d'immenses pouvoirs, mais cela démontrait bien que des exceptions étaient possibles. Ici, la fille répondant au nom de Ryme était plus une grosse mégère à la mandale facile qu'une divinité immortelle, ce qui expliquait le comportement un peu agressif de Tharros à son égard. D'instinct, il ne l'aimait pas particulièrement sans non plus avoir une dent contre elle. « Mais moi je m'en fous de ton masque, t'es la même grognasse aux cheveux bizarres avec ou sans ! » Au contraire même, de son avis personnel, les gens prendraient moins peur en ne se tapant pas sa tronche à longueur de journée. Garde ton masque ma petite, c'est mieux pour tout le monde, qu'il songea. « En plus t'abuses, j'ai même pas voulu te l'enlever ton machin ! Pas de ma faute si tu sais pas le faire tenir correctement ! » Il s'emportait lui aussi, agacé de subir des accusations basé sur sa simple analyse de la situation.

Lorsqu'elle refusa de lui dire ce qu'elle foutait ici, le jeune homme à la chevelure hirsute acquiesça de la tête, en accord avec ses dires. Là-dessus, il n'avait rien à redire, même pour simplement faire chier. Le reste piqua directement sa curiosité, et cela se manifesta par sa gestuelle. Son air renfrogné fut balayé par la surprise et son corps tout entier sembla se relâcher, baisser un peu sa garde. « Qui t'as parlé de moi ? » Qu'il voulut dans un premier temps savoir, avant de finalement répondre à la question. « J'étais à Constantinople avant de tomber sur un Chevalier d'ici. J'ai squatté les rues pendant des années, j'ai pas compté mais c'était long. » Déjà parce qu’on perdait rapidement la notion de temps une fois orphelin, ensuite parce qu'il n'était pas vraiment doué avec les chiffres, encore moins à l'époque. Il n'éprouvait aucun regret de sa vie passée, même si elle ne lui avait pas fait de cadeau, il n'était pas un cas unique. Beaucoup s'étaient fait chier dessus par le destin, la volonté des Dieux ou une autre connerie du genre. Se plaindre ne servait à rien, si ce n'est régresser.

« Et toi ? Depuis que je t'ai croisé, j'ai reniflé quelque chose chez toi, un truc qu'on a en commun. » La sauvagerie, ils sortaient du même milieu, s'étaient baigné dans la même crasse et avaient vécu de la même manière, par la force. Il en était convaincu, c'était sans doute ce qui l'avait poussé à lui sauter dessus tout à l'heure, cette volonté de la mettre à l'épreuve, d'en apprendre plus.



Armure du Lion Mineur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2114-tharros-bronze-saint
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu1650/1650[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge1200/1200[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune1650/1650[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptySam 20 Juin - 23:44
Si le Monde s'était contenté de lui expliquer que l'ignorance avec un I majuscule existait, Ryme ne l'aurait certainement jamais cru. C'était absurde. Habituellement, c'était elle qui recevait les explications, tant sur les bonnes manières à assimiler que sur les lois qui régissaient le Sanctuaire et sa milice. Par conséquent, la jeune fille ne put qu'hausser un sourcil suspicieux, les traits de son visage mutant perceptiblement vers un simple air blasé. Tharros ne savait pas de quoi il parlait. D'un autre côté, c'était normal. Il ne pouvait pas expérimenter toute l'épreuve de leur conditione, toute la difficulté de s'élever en tant que femme et ce, malgré le regard des autres, malgré les règles qui régissaient cette société et ce monde. Tout en fixant son chignon, l'adolescente prit la parole.

"On ne porte pas un masque pour faire joli, non.", expliqua-t-elle, la voix toujours aussi irritée. Pas après pas, l'objet de leur attention arriva finalement à ses pieds. Se penchant, Ryme le ramassa pour l'observer elle-même. Le blanc de sa surface. la froideur de son expression figée. Et ce, afin de trouver les mots et la définition idéale... "Porter ce masque, c'est renoncer à sa féminité. C'est effacer la différence que l'on fait entre l'homme et la femme au Sanctuaire. Ca semble stupide, j'ai pensé la même chose au début...Mais c'est finalement très important pour nous et en particulier dans ce monde, où nous n'aurions pas même eu la chance d'espérer un tel respect...Porter l'Or, l'Argent ou le Bronze... Le problème n'est donc pas celui de servir une déesse, c'est celui de se dresser dans une armée en tant qu'égal."

Croisant les bras, le masque qu'elle tenait dans la main retomba mollement sur le sol. Il avait perdu toute utilité, en supposant seulement qu'il fut réellement important pour l'apprentie pour l'heure. Haussant un sourcil amusé et un sourire un brin trop visible, la jeune femme continua à s'approcher du pauvre homme. Serait-elle la première à lever le voile sur les doutes qu'il portait quant aux masques que les femmes portaient ? En secret, Ryme fomentait une leçon qu'il ne serait pas près d'oublier...

"Mais il y a plus important. Si tu enlèves le masque du visage d'une femme-Chevalier, celle-ci a deux choix. Te tuer ou t'épouser. Je suis suppose que ça dépend de la femme en question, et si elle te trouve à son goût..." Son œil se releva et, rancunière comme jamais, les mots frappèrent de plus belles. "Je dois faire quoi, selon toi ? Hm ? C'est vrai ça, pourquoi ne pas respecter la règle dès maintenant ? Mais voilà, tu l'as dit toi-même, ça serait dommage d'avoir une grognasse pour femme... Alors peut-être que je devrais choisir l'autre option..."

Dans un silence de mort et une lueur de menace, Ryme feinta tant bien que mal sa décision. Mauvaise actrice, elle échoua bien vite dans sa tentative. Un léger rire s'échappa finalement des lèvres de la jeune fille qui eut du mal à contenir sa taquinerie. Tharros était un enfant de rue. Evidemment. Ryme avait failli oublier les codes qui régissaient le quotidien de ceux qui survivaient. Cette méchanceté apparente ainsi que cette mauvaise foi...Etait-ce un moyen de retenir son attention ? Charmant.

"Evidemment, même si t'en pinces déjà pour moi, ce n'est pas prêt d'être le cas de mon côté ! Mais ne pas connaître cette règle...T'es sûr que tu n'es pas nouveau dans le coin ?"

Charmant, mais quel genre d'apprenti ne connaissait pas ces règles ? Tout en soupirant, son regard se détourna vers le visage bougon et grognon de son confrère. Il n'était pas commode et elle non plus : Ryme ne put s'empêcher de songer qu'ils étaient dans une impasse. Haussant les épaules, la jeune fille confia la source dans laquelle elle avait tiré ses révélations.

"Je ne sais pas. J'ai entendu dans les gradins, au cours des combats, avec Paros aussi...Un vrai petit sauvageon, dit-on." Ramassant une pierre, sa main la fit sauter dans les airs. Il y avait du bon à perdre son masque : la brise du vent grec était agréable et sa vue n'était pas entravée. "Je viens d'Italia, j'ai été rapporté par mon Maître suite aux tensions qui y ont éclaté. J'y ai appris à survivre, à me défendre et à me battre par moi-même avant de venir ici. Mais, c'est loin d'être au point et au niveau escompté..."

Abattue et fatiguée, la jeune femme se rassit, là où elle s'était exercée pour ses exercices de souffle. La vie d'un aspirant était loin d'être un fleuve tranquille. Qu'il était difficile de ne pas baisser les bras, quand on était témoin de sa propre médiocrité. Ils étaient différents : des chats sauvages parmi les brebis. Mais était-ce une raison pour se sentir hors de la norme ? Trop vieille ? Trop décalée des réalités, de ces histoires de dieux et de déesses dont elle n'en avait que faire ? Les dents serrés, Ryme tentait de ravaler l'amer arrière goût qui venait de s'incruster contre son palais.

Devant ce Tharros, il n'était pas question de montrer sa fatigue. De ce Sanctuaire. De cette déesse. De lui aussi.

De tout.





[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
TharrosTharrosArmure :
Lion Mineur.

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu1050/1050[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge1350/1350[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune750/750[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (750/750)
Message Re: [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptyMar 23 Juin - 16:30
Clairement, il ne pouvait pas être plus d'accord avec elle. On ne portait pas un masque pour faire joli, ou alors ils s'étaient complètement foiré dans l'idée vu la tronche de ces machins. Chaque fois qu'il posait les yeux dessus, il avait l'impression de se retrouver face à un damné. L'expression figée de ce truc le dérangeait et sans doute qu'il ne s'y ferait jamais. Tharros comprenait l'importance et la signification que cela avait aux yeux des femmes, une question de fierté et de surpasser leur condition de femelle. Ce n'était pas pour autant qu'il l'approuvait. « J'ai pigé hein, le mâle domine la femelle. La femelle doit se planquer sous un masque pour être son égal. N'empêche que c'est des conneries à mon avis ! Si t'es forte fais parler tes poings, ça aura plus de sens pour moi. » Cette loi n'était que du cinéma à ses yeux, une mascarade. La loi du plus fort, telle était la seule qui avait un sens selon le Lion Mineur. Le reste, s'il s'y pliait, il n'y adhérait pas forcément.

Il eut un mouvement de recul dès lors qu'elle s'approcha de lui, un air bien trop suspicieux sur le coin du visage. D'instinct, il pouvait sentir que c'était mauvais, et réagissait en conséquence. Légèrement méfiant, relevant les bras, il adopta une posture semi-défensive, intrigué et attentif aux prochains gestes qu'elle ferait. Pour un peu, il en montrerait les dents, grognant. La suite lui donna raison, des menaces à peine dissimulées. Choisir entre l'épouser et le tuer pour lui avoir fait tomber le masque ? La connerie de ce truc allait jusque-là ? Il en aurait éclaté de rire si le moment s'y était prêté. Parce que maintenant que l'option de s'unir avait été écarté par son interlocutrice à la chevelure étrange, il ne se retenait plus. Le sauvage reprenait le dessus et il se faisait entendre. « Si tu veux me crever, je te conseille d'arrêter de jouer et de t'y mettre sérieusement. Je suis pas ta souris, arrête ta merde. » Il sortait de plusieurs années de survie dans les rues, à risquer sa vie pour bouffer et voir le lendemain, il ne plaisantait pas avec la mort.

Passant totalement à côté du numéro d'actrice de bas étage que Ryme lui offrait, il avait plongé les deux pieds dedans, rapprochant son visage du sien pour lui grogner ces derniers mots à la gueule, le faciès déformé par la colère. Elle riait, le narguant. Elle se foutait de lui depuis le début, évidement. « T'inquiètes, j'ai aucune envie de taper dans le maigre bout de viande que t'es. Je suis pas charognard. » L'animosité bien présente dans ses yeux, il se recula finalement, tentant de regagner son calme. Elle méritait une bonne paire de claques, c'était clair, mais il ne pouvait pas lui étaler la tronche ici, pas maintenant. Lorsqu'elle mentionna le nom de Paros, il grimaça de plus belle, serrant les dents. Si elle cherchait à le faire sortir de ses gonds, il s'y prenait particulièrement bien. Cette tête à claque parlait trop, il le ferait taire sur le terrain d'entraînement la prochaine fois qu'ils s'y croiseraient. « T'as entendu quoi ? Des mots venant de pauvres types que j'ai étalé en duel ? Tu crois que ça valait le coup d'écouter, du coup ? »

Mise à part quelques exceptions dont faisait partie la fameux Paros, les apprentis n'avaient rien d'exceptionnel au combat, beaucoup ne recevraient pas d'armure au bout. Cela n'empêchait l'entraînement d'être intraitable avec chacun d'entre eux, les poussant dans leurs limites pour les faire se surpasser. « Personne n'est au niveau... Seulement nous, les sauvageons comme tu dis, avons l'avantage. » Il observa ses propres mains, fatiguées par les combats et les entraînements à répétitions. « On a l'instinct, et la force. On sait comment faire pour évoluer, pour survivre. On se bat tous les jours pour ça, on s'est battu tous les jours pour ça. C'est pas une de ces chiffes molles qui ira me piquer mon droit à une armure. » Il parlait sans retenu, comme toujours. Sans y mettre de forme, sans adoucir le ton. Il parlait avec le cœur et l'impulsivité qu'on lui connaissait. « Si t'es vraiment ce que tu dis, une survivante. » Là-dessus, il se gardait encore le droit d'émettre une réserve.



Armure du Lion Mineur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2114-tharros-bronze-saint
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu1650/1650[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge1200/1200[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune1650/1650[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptySam 11 Juil - 12:13
Aux mots acerbes de Tharros, son sang ne fit qu'un tour. Tandis qu'une moue perceptible prenait possession de son visage, son regard ne put que se durcir. Les paroles ouvertes et sans retenue de Tharros lui rappelait les rues dans lesquelles elle avait grandi. Cette assurance et ce flegme insolent, ces expressions, ces exclamations et le son de sa voix...Tant de petits détails qui l'ennuyaient déjà. De quoi lui rendre volontiers ses intentions mitigées.

"Ca n'empêche pas de faire les deux. Utiliser les poings et suivre la règle du masque. Il suffit de se remettre dans la situation." Un soupir s'échappa de ses lèvres, un air malin et combatif tarissant le coin de ses joues. "Réfléchis un peu : entre chevaliers, nombreux seront ceux à interrompre n'importe quel combat, n'importe quel conflit. C'est un bon compromis pour faire respecter la "loi du Sanctuaire". C'est à ce moment-là que la "femelle masquée", comme tu dis si bien, gagne tout son sens : il n'y aura rien pour stopper ce fait commun et ma main. Pas même la politique. Pas même les raisons."

La Loi du plus Fort était aussi dans ses cordes, dans ses convictions. Elle se parait simplement d'ores et déjà d'artifices qui feraient de la Lionne, une fois le masque abaissé, un Chevalier controversé. Cette violence sous-jacente était de ces murmures qui faisait partie d'elle. Elle avait toujours été là, et demeurerait probablement toujours en son cœur. Childéric lui avait dit de canaliser ses pulsions et ses envies, que là résidait la plus grande difficulté à être liée à l'armure du Lion. Et la solution avait été toute trouvée, comme un rituel que la jeune femme, d'abord si réticente, avait accueilli à bras ouvert : avec ce masque, ce goût pour le sang ne serait plus. Ses ongles se mirent à la démanger et quelques mauvaises pensées éclatèrent dans son cerveau. Tharros ne savait probablement pas ce qu'il venait de soulever. Aucune importance...

Maîtrisant son souffle, Ryme ne fit pas paraître ses états d'âme et se contenta d'hausser un sourcil.

"T'es pas drôle. Je ne te fais même pas "un peu" peur ? "

Et pourtant, quelque chose en elle avait bien envie de lui remettre les pieds sur terre, et les insultes ouvertes n'arrangeaient en rien la situation. La jeune femme se tut un instant, serrant et desserrant sa main discrètement pour maîtriser ses pulsions, avant de reprendre. Ô, personne ne connaissait réellement le jeune apprenti devant elle : c'était un marginal auquel on prêtait quelques descriptions générales. Ou tout du moins, c'était celle que Ryme avait retenu, peu entourée au vu de sa nouveauté. Une connaissance dont elle lui fit part à l'affirmatif, en massant l'une de ses tempes pour enlever le poids qui se formait sur son esprit.

"Bah. Ouais ça valait le coup. Les petits commérages ne sont pas très originales, mais le peu qui en ressort te qualifie bien pour l'instant. Rien de méchant, mais un sauvageon de mauvaise foi, c'est un sauvageon de mauvaise foi. Même pas d'excuses et ça ose ouvrir sa grande gueule et me brailler dessus!

Un sourire léger mais inexpressif s'était formé à ces derniers mots. S'il n'y eut aucune méchanceté dans cette vaine taquinerie forcée, la jeune femme ne voila pas sa fatigue.

"L'instinct, oui. La Force, je ne pense pas. C'est surtout que'on ne retient pas nos coups. C'est de là, que je sais reconnaître les petits garçons dans ton genre." fit-elle en le pointant du doigt. Quant à la réserve qu'il avait dressé sur son statut de "survivante", Ryme ne fit que le confirmer tout naturellement."Je le suis. Ma vie d'avant aurait pu être pire. Ca aurait pu être mieux, dans mon cas...Enfin, tu connais peut-être ça, tu me diras."

La Famine, la Guerre, la pauvreté, le vol et les petits crimes étaient de ces aspects qui hantaient parfois ces rêves et ses cauchemars. Dans les pires moments, la nature juste et bonne de l'Homme était parfois révélée. Toutefois, ces moments de stress soulevaient également le pire...

La Bête de tout à chacun.








[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
TharrosTharrosArmure :
Lion Mineur.

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu1050/1050[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge1350/1350[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune750/750[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (750/750)
Message Re: [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptyLun 10 Aoû - 2:34
« J’ai rien compris. Sérieux hein, rien capté à ton histoire de compromis. » Elle pourrait aisément lire sur les traits de son visage tout le sérieux du jeune homme, complètement à la ramasse après avoir écouté son explication. Elle qui s’était lancé dans ce qui semblait être le raisonnement le plus logique censé faire approuver le port du masque obligatoire pour les femmes, n’était parvenu qu’à embrouiller Tharros qui grimaçait, mécontent. Il détestait passer pour un con, et c’était toute la désagréable sensation qu’il éprouvait en ce moment même, d’être trop stupide pour traduire les paroles de son interlocutrice. Il ne chercha pas pour autant à obtenir d’explications plus claires, préférant tout bonnement se désintéresser du sujet que de risquer de passer pour plus bête encore. Elle avait qu’à être plus claire si elle voulait gagner des fidèles à sa cause, ici c’était loupé.

« Si, bien sûr que tu me fais peur. Ta tronche, surtout. » Oui, il était content de lui, de ce nouveau pique administré gratuitement. Elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle à vouloir faire son intéressante devant lui, à ses dépends. Elle cherchait à l’effrayer, vraiment ? Pensait-elle qu’il était le genre de personne de qui on pouvait se jouer à sa guise ? Clairement, elle se trompait et il venait de lui rappeler d’une manière plus moqueuse que virulente, pour changer. « Franchement, des coups de pression j’en ai déjà subis et des plus convaincants. ‘M’en faut un peu plus en général pour réussir à me faire peur. Ton truc volait pas plus haut que l’intimidation d’un gosse de rue. On a connu pire, hein ? » Il ne le faisait pas remarquer, mais elle n’était nullement impressionné par sa présence ou son attitude quelque peu agressive. Et il ne tentait même pas de jouer sur l’intimidation avec elle, sachant déjà cela inutile.

C’était d’ailleurs limite insultant qu’elle le croit assez faible d’esprit pour que ça marche sur lui. « Un sauvageon de mauvaise foi ? Donc tu t’es fais chier à aller parler à des guignols bavant sur ma tronche et ce que t’en as tiré, c’est que je suis “Un sauvageon de mauvaise foi” ? » Il soupira profondément, exprimant sa déception. « Ma pauvre... » Il ne la connaissait pas, mais commençait à éprouver de la pitié pour elle. Déployer autant d’énergie pour si peu de résultats, c’était désespérant. « Et des excuses ? De quoi tu me parles ? T’es encore bloqué sur le masque que j’ai fait tomber ? Je t’ai dit que je connaissais pas la loi ou faut que je le répète plus lentement peut-être ? Non parce que me répéter, ça me gonfle. » C’est qu’il commençait vraiment à regretter de l’avoir approché, cette grognasse. Une plombe qu’elle le bassinait avec son histoire de masque et de loi du Sanctuaire, il était temps de surmonter ce petit traumatisme psychique non ?

« C’est une force de taper avec tout ce que t’as. D’y aller avec les tripes, de tout donner. Nous on sait que c’est pas suffisant de juste faire semblant. » De faire croire aux autres qu’on a ce qu’il faut pour survivre, de jouer la comédie, un rôle. Dans la rue, y’a pas de place pour les acteurs. Tu cognes plus fort que l’autre ou tu t’écrases. Et si t’es trop con pour t’écraser et que t’es pas assez fort pour dominer, alors tu crèves. C’est aussi simple que ça. « Dis, j’arrive pas à savoir si tu manques de confiance en toi ou si tu fais exprès de te rabaisser… ? » Il ne rigolait pas, ne se moquait pas, ne cherchait pas à faire mal, il s’interrogeait réellement. Ils avaient peut-être un parcours similaire, mais sur ce point étaient totalement opposé. De la confiance en sa force, Tharros en était pourvu à ne plus savoir quoi en faire.



Armure du Lion Mineur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2114-tharros-bronze-saint
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu1650/1650[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge1200/1200[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune1650/1650[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptyLun 17 Aoû - 13:04
Un petit joli minois pour une sacrée grande gueule. Quelle conversation de sourds...Mais que pouvait-elle y faire ? Intérieurement, une petite voix lui disait que ses explications n'atteindraient probablement jamais son cœur, ni même ses raisons. Qu'importe. Ce ne serait ni le premier, ni le dernier apprenti à lui donner du fil à retordre. Dans un soupir, Ryme prononça quelques mots succincts.

"Rha, j'abandonne. Non puis, oublie, ça vaut mieux...Ca te permettra p'tet de surpasser ta peur, surtout celle de ma tronche, tiens."

Tout l'agaçait en ce petit homme. A commencer par son caractère de merde. Ô, Ryme n'était pas un Chevalier facile à vivre. Encline à la violence, entêtée, solitaire et peu apte à se plier aux règles de bonne conduite de la chevalerie d'Athéna, la Disciple n'arrivait pourtant pas à faire face à son propre reflet. Tharros n'était visiblement pas conscient de risques qu'elle encourait elle, en tant que Chevalier. Et cela continuait à l'inquiéter...

"Mais, ce n'est pas rien ! Si quelqu'un l'apprend, on risque d'avoir de gros soucis. Et, si ça peut t'étonner, je ne veux pas te tuer pour autant ! Mais dis-moi que tu ne vas pas le répéter partout...Au moins cela ! Allez, dis-moi ! "

Son honneur d'apprentie venait tout juste d'être bafoué. Tant que Tharros ne présentait ni ses excuses, ni ne lui assurait que sa langue ne déraperait pas à l'avenir, Ryme ne cesserait de le tourmenter à ce sujet. Intérieurement, la petite Lionne se mordait les lèvres dans un silence d'appréhension. L'envie de défier le jeune homme était bien présente, mais la brune pressentait que cette initiative ne serait qu'une perte de temps.

"Je ne me rabaisse pas." Le ton était sec, vif et expressif. La jeune femme ne désirait nullement être insultée de la sorte. "Je vois où sont mes faiblesses, et je tente d'y remédier. Je ne veux pas être un danger pour moi-même et...Et pour les autres, aussi. Mon maître, le Lion d'Or, m'entraîne actuellement sur le chemin des Crocs. Il veut m'apprendre à surpasser la malédiction qui ronge les porteurs de l'armure et les natifs du Lion. Et...Ca n'a rien d'enviable. Mais je dois comprendre ce qui ne marche pas dans ma façon de m'entraîner. De réfléchir au combat."

C'en était même devenu une obligation. Son maître lui-même avait dérapé. Perdu pied. La Bête avait commencé à ronger son être et son cosmos à cause de celle qu'il avait aimé. Du jour au lendemain, elle avait disparu de sa vie. Bien que Ryme ignorait ces raisons, elle ne pouvait oublier la rigueur de leur entraînement. Il y avait de cela quelque jour, en plein entraînement, la main caleuse du Géant de Francie avait resserré son emprise sur son cou et la jeune fille avait bien cru perdre la vie. Aujourd'hui, son Maître l'effrayait. Possédé par une bête, incapable de la maîtriser, Childéric lui menait la vie dure ces derniers mois. Il y avait du mieux, pour ce mois de novembre. Mais, ce n'était plus le même homme : distant, évasif, Ryme ne savait jamais sur quel pied danser. Alors elle serrait les dents, encaissait, gardait encore quelques bleues et blessures ça et là sur son corps, et souffrait en silence, dans l'espoir de prendre un jour sa couronne.

Le plus tôt serait le mieux. Peut-être que le Lion d'Or reprendrait ses esprits, d'ici peu. La Disciple ne pouvait hélas pas lire l'avenir...

"Je dois canaliser mon énergie, mes instincts. Si je dompte en partie la Bête et que je l'accepte également, alors je serais capable de prendre une avance considérable. Et j'atteindrais mon objectif."

Il fallait donc qu'elle apprenne vite. Le potentiel ne lui octroierait pas une armure. Ses poings devaient s'adoucir au profit d'un flair hors paire, d'un sang froid salvateur. Entendre Tharros prononcer ces mots de malheur faisait bouillir son sang...Mais elle se savait dans la bonne voie. Oui, Ryme était persuadée que le plus dur serait bientôt derrière elle.

"Et toi alors, puisque ta force ne te fait pas défaut...", souffla-t-elle, vaguement convaincue. Le chemin était encore long, pour eux deux. "Tu as peut-être déjà une petite idée sur l'armure que tu aimerais atteindre ? "

Ryme avait comme un pressentiment que, malgré leurs opinions divergentes, Tharros suivait le même chemin qu'elle.





[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
TharrosTharrosArmure :
Lion Mineur.

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu1050/1050[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge1350/1350[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune750/750[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (750/750)
Message Re: [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptySam 22 Aoû - 0:03
Ils n’étaient vraiment pas sur la même longueur d’onde, et elle semblait commencer à perdre patience, ou espoir c’est selon, de se faire comprendre. Le sujet lui tenait à cœur, ça il était parvenu à l’assimiler. Il ne releva pas la remarque sur sa peur, préférant hausser les épaules que de prendre le risque de passer pour un con, car une fois de plus il n’arrivait pas à savoir où elle voulait en venir. Une femelle qui parlait beaucoup, pas toujours très clairement et qui ne prenait pas la peine de s’expliquer. Cette Ryme n’était définitivement pas un cadeau. Un cadeau empoisonné, à la limite. Sacrément bornée, aussi. Elle lâchait pas le morceau avec son foutu masque. « Attends, t’es pas en train de me supplier hein ? » Un peu de fierté quand même ma petite, ça te va pas tout ça. « ‘Faut se détendre hein… Je suis pas un enfoiré, je vais pas aller balancer ton petit secret à la première personne que je croise. En plus, j’ai personne à qui le faire. » C’est pas comme s’il était l’un des apprentis les plus détestés du Sanctuaire, qu’on préférait l’éviter plutôt que lui adresser la parole. Admettons qu’il souhaitait lui causer des ennuis, personne n’accepterait de l’écouter, ni même de le croire.

« Tu peux dormir tranquille, ça reste entre nous. En plus, je t’ai dit, je savais pas. C’était pas volontaire de faire sauter le masque, je m’en fous moi de qui t’es en dessous, c’est pas pour ça que je t’ai approché à la base hein. » Quel genre d’abruti irait lui sauter à la gueule pour s’amuser d’une règle aussi débile ? Masquée ou pas, elle restait qui elle était. Ce n’était pas cette face figée qui avait piqué sa curiosité, mais ses capacités. Il ne l’admettrait jamais en face, mais elle était douée. Plus que lui en tout cas, il avait pu s’en rendre compte. Ce soir, il avait voulu voir ça de plus près, la tester, en quelque sorte. Sans animosité à la base, même si les premiers mots à son égard et l’excuse tout trouvée affirmaient le contraire. Mauvais départ provoqué par sa fierté au vue de la facilité à laquelle il s’était fait retourner, valdinguant un instant dans les airs pour s’écraser sèchement au sol. Le social n’était pas son fort, cela ne l’avait jamais été. Il était jeune et sauvage, mal éduqué et méfiant, piquant et provocateur. Mais il n’était pas foncièrement mauvais. Cette histoire de masque, il ne comptait pas en tirer avantage.

Est-ce qu’elle le croirait ? Peut-être pas tout de suite, mais elle n’avait pas d’autre choix. Ils pouvaient toujours se mettre sur la tronche ici, mais ce n’était pas dans son intérêt. « C’est marrant comme on est différents toi et moi. Toi tu as peur d’être un danger pour les autres, tu as un maître pour t’entraîner et t’apprendre. Moi, je veux être ce danger. Le plus gros d’entre tous, même. Je vais devoir le faire seul, aucun maître derrière mes fesses pour me pousser vers le haut. » Une pointe de jalousie dans sa voix, oui. Il était isolé et il savait quelle chance cela représentait de trouver un Chevalier d’Or qui acceptait de vous prendre sous son aile. Il le savait déjà, l’écart finirait par se creuser entre eux. Ce maître n’y serait pas étranger. « Par contre, tu viens de parler d’une malédiction… Cette merde touche tous ceux qui sont nés sous le signe du Lion ? » Il se devait d’avoir une réponse à ce sujet, lui qui était concerné si tel était le cas. Il ne savait pas grand-chose de lui ou de son enfance, de ses parents. Pourtant, il n’avait jamais oublié ce que lui racontait sa mère, comment elle l’appelait.

Son petit lion.

La mine sévère, il tenta de dissimuler son inquiétude, peu désireux de laisser paraître quoique ce soit devant elle. Il avait déjà prévu d’esquiver la question si elle cherchait à en savoir plus sur ces soudaines interrogations. Quand elle parlait d'instincts à contenir, d’une bête à maîtriser, il n’avait jamais aussi bien ressenti le dilemme de quelqu’un. C’était ce qu’il avait dû faire dans les rues de Constantinople, lorsque ses plus bas instincts primaires s’étaient réveillés. S’y abandonner complètement et perdre sa conscience, son humanité, pour ne devenir qu’un monstre répondant par la violence et attiré par le sang, ou y résister, ne pas complètement laisser entrer cette fameuse bête. Ne pas totalement ouvrir les bêtes afin de garder le contrôle. De la sauvagerie, de la barbarie, de la violence, mais une humanité, une âme. A chacun de vivre ensuite avec sa conscience, mais au moins on en possédait toujours une. « Bonne chance avec ça. » Ce n’était pas aussi évident à faire qu’à dire, et il lui arrivait toujours dans son cas de péter les plombs et faire n’importe quoi.

« Je te souhaite d’y arriver. » Il avait perdu son mordant, le timbre de sa voix se faisant plus grave, morne. Lui aussait avait un problème similaire à gérer. Il n’avait pas peur de cette rage qui l’habitait, ni même de ce qu’elle lui faisait faire. Elle était une force qu’il ne pouvait négliger pour son évolution, seulement il venait de se remémorer quelques incidents survenus durant ces accès de colère dans lequel il se perdait parfois. Oui, ce pouvoir était conséquent, on ne pouvait pas lui tourner le dos, mais il avait ses inconvénients. « Tant que tu viens pas m’arracher la tête dans mon sommeil, c’est cool. Par contre je comprends d’où te viens cette si bonne humeur maintenant… » Et cette propension à l’agressivité, c’était ce qu’il voulait sous-entendre. Il se laissa aller à sourire, en général c’était lui la cible de ce genre de reproches. Il n’était pas mécontent que les rôles s’inversent. « Un choix d’armure ? Moi je vise l’or. Et le Lion. » Et rien d’autre. Il était fait pour revêtir cette armure, il le savait, le sentait. Il leva les yeux vers le ciel étoilé, d’où l’observait ses défunts parents.

« Le petit lion deviendra grand, j’en ai fait la promesse. » Cela prendrait le temps qu’il faudrait, ce n’était pas un soucis d’attendre ou de passer après Ryme, bien mieux positionnée que lui pour accéder à ce privilège. Il l’observa d’un air amusé, la défiant du regard. « Donc je te préviens si tu prends la relève de ton maître, attends-toi à ce que je vienne te casser la bouche un jour. » Car l’un comme l’autre en avait conscience, il ne pouvait y avoir qu’un lion doré au sein des douze.



Armure du Lion Mineur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2114-tharros-bronze-saint
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu1650/1650[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge1200/1200[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune1650/1650[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptyVen 28 Aoû - 0:20
Un soupir. Une réjouissance immédiate. Tharros ne le répéterait à personne. Ce malentendu serait un secret entre eux, et juste entre eux. A cette mention, Ryme s'était détendue sur le champ. Pas totalement, mais en grande partie. C'était tout ce qu'elle voulait entendre. Jamais ô grand jamais, l'apprentie n'aurait laissé son honneur être entaché par un malentendu. Alors, était-ce si dur de prononcer ses bonnes intentions et de ne pas froisser une femme, jeune Lion ?

"...Je me contenterai de cette promesse."

Son cœur était apaisé. Son visage également. Tharros n'avait pas tord, mais son caractère un peu rancunier et soupe au lait n'en faisait pour autant pas un apprenti en qui une personne normalement constitué aurait placé sa confiance. C'était tout du moins le ressenti de l'Italienne. Mais, quelque part, Ryme savait que cette réputation était fausse. Elle avait bien vu que son frère d'armes était incapable de mentir, pour le meilleur et pour le pire. Ô, loin d'elle l'idée de connaître en entier toutes les facettes de sa personnalité. Cette prétention n'existait pas. Pour autant, leurs échanges avaient bien fini par lui crever le cœur pendant une fraction de secondes, car l'injustice que la jeune femme haïssait au plus profond d'elle-même était juste là, sous ces yeux.

"C'est vrai...J'ai sûrement un peu de chance d'avoir ce Maître, aussi ambivalent soit-il...Mais toi, tu n'as pas de maître ?", souffla-t-elle avec douceur.

Cet aveu lui arracha une vérité qu'elle aurait préféré ne jamais prononcé. C'était Tharros qui venaient de les ouvrir, ces paupières éternellement fermées. Fortuna lui avait donné un mentor, une armure toute trouvée. Un moyen de relativiser, et de peut-être surmonter la bête en la dressant. Ce n'était pas le cas de ses concurrents. Ce n'était pas le cas de ces autres enfants placés sous les étoiles de la même Constellation.

Alors...Alors cela la ferait avancer. La tête haute. Le Destin lui avait confié toutes les armes en main pour prendre la couronne qui lui appartenait de droit. Ryme le ferait pour elle, et pour les autres également. Tharros prenait un chemin très dangereux pour l'animal totem qu'il visait. Un chemin semé d'embauche, une malédiction qui le rongerait certainement avec aisance.

En avait-il seulement conscience ?

Si oui, il était de son devoir de crever dans l’œuf ces objectifs morts-nés. Avec une autre armure, aucun souci. Mais ils sont Lions. Ou plutôt Lionceaux. Mais les rugissements des Lions s'apprenaient avec l'âge, dans le temps...

"Du moment que tu ne te perds pas dans une barbarie inutile, contre le Sanctuaire..."

Ryme n'était pas responsable de ses actes. Elle le savait, mais il était temps que Tharros le sache. Leur futur ne serait pas tout rose, et de nombreuses fois il leur faudrait lutter contre leurs propres démons. Oui. Tous les porteurs du Lion finissaient leurs jours dans une Rage folle et meurtrière. Ainsi la question de la jeune fille résonna sans aucun détour...L'air aussi grave que l'air était lourde.

"Tu n'as jamais senti quelque chose de bizarre ? Quelque chose qui te permet de frapper plus fort dans ta colère ?" Ses yeux de Jade croisèrent les siens. Si son instinct ne se trompait guère, Tharros avait...les mêmes prédilections pour une violence gratuite qu'elle. Nul secret à avoir. Il partagerait un jour ou l'autre le même fardeau. "Moi oui. Cette chose est là depuis que j'ai éveillé mon cosmos. J'apprends à la connaître, petit à petit. Pour l'instant, elle veut me mordre quand je la vois...Ca m'a paru évident quand je suis entrée en contact avec l'armure d'Or."

Dans ses rêves, elle apparaissait. Sa forme était indistincte : cette entité n'en avait jamais eu. Pourtant, Ryme était parvenue à lui donner une, à défaut de la contrôler. Ce serait une Lionne, comme l'armure de son Maître. Et puis qui sait ? Peut-être qu'à l'avenir, cet Alter Ego forgerait sa légende...

Si, tout du moins, le nouveau concurrent ne la surpassait pas dans cet objectif.

"Si tu deviens le Lion d'Or, alors oui...Il te faudra te préparer à lutter contre la Bête qui sommeille en toi. Elle voudra prendre le contrôle, et ce sera inévitable. C'est notre destin. Alors...Tu as tout intérêt à toi aussi, savoir que faire de cette bête. Je ne peux que te souhaiter bon courage également. "

Tout en croisant des bras, un fin sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme. Puisqu'il désirait si ardemment disposer d'une armure d'Or, la jeune Lionne n'allait certainement pas mâcher ses mots. La vérité se devait d'éclater pour seulement en comprendre tout l'enjeu. A partir de maintenant, ils seraient rivaux. Et ils le seraient probablement jusqu'à la toute fin de leur service en tant que Chevalier.

"Je ne suis pas faite de sucre. Si tu te sens l'envie de me défier, ça sera quand tu veux, mon doux petit lion."

Un rire cristallin éclata : le sien.




[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
TharrosTharrosArmure :
Lion Mineur.

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu1050/1050[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge1350/1350[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune750/750[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (750/750)
Message Re: [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptyMer 2 Sep - 0:37
« A quel moment t’as entendu une promesse te concernant ? » Il soupira, cette fille était incroyable. Il lui avait seulement notifié le fait qu’il ne parlerait pas, rien de plus. La seule promesse qui avait été faite à ce sujet, c’était dans le cerveau un peu détraqué de la Chevalier que cela se passait. Tharros avait évoqué celle à laquelle il était lié depuis des années, certes, mais en aucun cas Ryme n’était concerné. A moins qu’elle soit la réincarnation de sa défunte mère, auquel cas il n’était pas au courant que les Dieux lui avaient joué un sale coup de ce genre. Il n’appréciait pas qu’on lui force la main, d'où le besoin de rapidement mettre les choses au clair. Elle ne devait pas en attendre autant de sa part et surtout pas lui imposer quelque chose d’aussi lourd. Il ne donnait pas sa parole au hasard, ni à n’importe qui. Il comptait bon honorer ses propos et protéger son petit secret, mais détestait l’idée de devoir lui jurer quoique ce soit. Pas à elle. A personne en fait, il ne considérait personne d’assez important à ses yeux pour se lier de cette manière.

Il grimaçait, contrarié, mais le ton n’était plus aussi piquant qu’auparavant. Il avait bien senti que cette histoire lui tenait à cœur et qu’elle en éprouvait une certaine crainte, le sujet était sérieux. Qu’il l’apprécie ou pas, elle était du Sanctuaire, recevait le même apprentissage que lui, aspirait à la même finalité, il ne lui ferait pas de crasse pouvant briser sa destiné. Un petit con, mais pas un sale enfoiré. « Un maître ? Pfeuh, personne veut de moi, trop con. Avant c’était moi le maître, et ça se passait très bien. Un lion est fait pour dominer, pas l’inverse. » En tout cas, s’il en avait un sans doute qu’il connaîtrait la définition du mot ambivalent, ce qui n’était pas le cas actuellement. Il avait buté sur le mot et décidé de l’ignorer comme à son habitude. Pas de questions quand on pige pas, on passe à autre chose. Un voyageur fut un temps lui avait dit que s’il comprenait pas le sens du mot, il lui suffisait de répondre “C’est pas faux.”, que ça marchait à chaque fois. Tharros avait mémorisé l’astuce, mais se refusait encore à l’utiliser pour une simple et bonne raison, le type avait la tronche d’un parfait abruti sur qui il ne fallait pas compter.

« Je vais pas aller massacrer tout le sanctuaire non, j’en suis pas là. Et puis franchement, j’en aurais pas le temps vu les bestiaux qui traînent ici. » Il y avait de la puissance, beaucoup de puissance. Bon nombre de gars ici pouvaient lui faire sauter la tête en une fraction de secondes, il en était conscient. Il évoluait au milieu de personnages très puissants, impatient de se faire une place parmi eux. Ou plutôt, au-dessus d’eux. « Bah… oui, quand je suis énervé je cogne plus fort, c’est normal. C’est ce que je cherche, aussi. Avoir la rage au ventre, c’est ce qui me pousse plus loin. J’ai survécu avec cette rage, je l’aime moi cette rage. » Ce qui ne semblait pas être le cas de son interlocutrice, qui en parlait plus comme une malédiction qu’une bénédiction. Elle partait plus loin dans son délire, des morsures et une attitude hostile, une cohabitation compliquée. Compliqué, son discours l’était aux yeux du blondinet habitué à des phrases plus simples. Mais il tentait tout de même de participer à la discussion. A sa façon.

« Je sais pas, je pense pas pareil. J’ai pas vécu ce que toi t’as eu, mais moi ce que j’ai vécu, c’était pas aussi affreux que tu le dis. C’est peut-être parce que mon Cosmos est pas aussi développé que le tiens, je sais pas. Mais je la crains pas tant que ça moi, cette Bête. Elle m’aide, elle m’a aidé. Il faut juste faire gaffe à pas déraper, pas trop lui en donner. Juste prendre ce qu’on a besoin. De toute, on peut pas lutter contre ce qu’on est. » C’était plus épuisant qu’autre chose à la longue, cette lutte intestine. Il fallait parvenir à trouver le parfait compromis, Tharros y travaillait encore. « Mais merci quand même. Grâce à toi je peux expliquer ce que j’ai à l’intérieur. » Ce qui grandissait en tout cas, attendant le moment opportun pour sortir. Si comme elle le disait il lui faudrait attendre de revêtir l’armure dorée du Lion pour y être confronté, alors aucune raison de s’en préoccuper pour le moment. Il pouvait continuer son bonhomme de chemin l’esprit tranquille, et la rage au ventre.

« T’inquiètes ma petite, un jour, on arrêtera de se tourner autour. » Et on s'étripera, comme deux bons vieux prédateurs. Il lui adressa un sourire carnassier, un air de défi sur le visage. Il avait hâte que ce jour arrive.



Armure du Lion Mineur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2114-tharros-bronze-saint
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu1650/1650[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge1200/1200[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune1650/1650[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptyMer 9 Sep - 1:18
"J'ai vraiment envie de le buter. Je dois vraiment faire une sale gueule avec un regard bien froid à souhait, mais...Mais quel connard !"

Intérieurement, Ryme bouillonnait. Plus que d'habitude. C'était une rage sourde et froide qui aurait presque fait bondir d'elle sa Bête interne. D'un autre côté, Tharros le méritait. S'il pouvait comprendre une ligne sur deux de leurs situations communes, sa logique était branlante. Devait-elle vraiment lui faire un rappel ? Un soupir, quand l'Italienne décida finalement de hausser finalement, et de souffler dans le plus grand des calmes, pogne derrière la nuque...

...Quelques lignes qui déplairaient forcément à son frère d'armes.

"De toute façon, si ça s'ébruite, je devrais te tuer pour défendre mon honneur....Alors, on n'a pas trop le choix."

Qu'il le veuille ou non, c'était une promesse. Et Ryme n'était pas prête à lui céder cet argument comme on lui céderait un morceau de viande. S'il avait fort tempérament, elle n'avait pas à rougir à cet égard là non plus. Après tout, la jeune Lionne savait reconnaître les têtes de mule, les gens bornés.

C'était elle qui avait inventé le concept...

En revanche, nul n'aurait pu nier que Tharros fut un sacré phénomène, à se montrer ainsi découragé par les multiples refus silencieux qu'il avait dû essuyer auprès des Chevaliers. Si Ryme n'avait pas connu ce genre de situations, il avait toute sa compassion. Attendre éternellement avant de s'envoler et vivre dans le monde des probabilités n'était pas une place agréable à vivre. Sa main comprenait. Sa main tapota l'épaule du jeune homme, dans l'espoir de le rassurer.

"Mais avant de devenir Roi, le Lion doit apprendre auprès de la Horde. Auprès des siens. C'est la hiérarchie qui veut ça. Seulement après, il pourra espérer dépasser son maître et veiller fièrement sur les siens. Protéger ses lionceaux, défendre ses lionnes. En vrai, tu ne devrais pas trop t'inquiéter. Il y a toujours une place pour un jeune Lion..."

Aussi stupide soit-il. Heureusement pour lui, son intelligence n'était pas figée dans le marbre. Peut-être qu'un bon maître verrait en lui un diamant à l'état brut, à tailler afin de magnifier chacune de ses qualités et talents cachés. Chaque homme est amené à évoluer, en prenant conscience de ses faiblesses : c'est peut-être ce que Tharros devait un jour apprendre. Il avait déjà l'avantage de moins lutter contre son Instinct. Toutefois, Ryme désapprouva silencieusement. Elle n'était pas certaine qu'il s'agissait d'une question de cosmos : la question était souvent bien plus profonde, et chacun d'entre eux trouvait une solution afin de canaliser ce trop plein d'énergie.

"Non, tu as tout simpleemnt de la chance. Que cette Bête soit moins présente pour l'instant..."

A antithèse, mots laconiques. Après tout, ils ne pensaient pas de la même façon. D'un autre côté, cette absence de doutes faisait de Tharros un homme avantagé. Quelque part, il lui plaisait de savoir laquelle de leurs deux philosophies iraient témoigné jusqu'au Cinquième Temple sa première place.

Elle ne comptait pas perdre.

"On ne peut pas lutter contre ce que l'on est, mais on peut dompter nos peurs, maîtriser et connaître nos désirs." Et aller vers le haut. Ryme ne manquait pas d'ambition, et ne comptait absolument pas renoncer dès maintenant. "Mais de rien. Je me dis que...Eh bien, si tu souhaites concourir pour l'armure du Lion, tu devais être informé. L'Or n'est pas aisé à porter et plus tu vises haut, plus les contreparties sont nombreuses. J'en ai conscience."

Suffisamment pour prendre au sérieux ses dernières paroles. Ce jour-là, ses Crocs seraient impitoyables.



[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
TharrosTharrosArmure :
Lion Mineur.

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu1050/1050[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge1350/1350[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune750/750[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (750/750)
Message Re: [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptyJeu 17 Sep - 4:34
Il grimaça, personne n’appréciait de se faire menacer de mort, plus encore lorsque les raisons exactes étaient aussi stupides. Elle pouvait se justifier avec une prétendue défense de l’honneur, elle ne faisait que se comporter comme un mouton suivant aveuglément les règles. Des règles bien idiotes. « Pfeuh ! Je vois pas en quoi tu garderais ton honneur à me buter parce que j’ai vu ta tronche. Plus débile tu fais pas, mais bon tu suis bien sagement les règles, t’as pas trop le choix. » Il n’en pensait pas un mot et elle le savait. Il se moquait d’elle et de sa rigueur envers le règlement, ou en tout cas cette partie-là tout particulièrement. Peut-être était-ce aussi ce qu’elle souhaitait sans vraiment se l’avouer, lui faire la peau. En tout cas, il ne la laisserait pas se cacher derrière une loi absurde, si elle voulait l’abattre, elle n’avait qu’à l’assumer clairement.

« Tu fais quoi là ?! » Sa main vint immédiatement balayée celle de Ryme, qui dans un élan de folie ou de débilité, avait cru bon qu’elle pouvait se permettre de lui mettre la main dessus. Un geste d’amitié, ou une connerie du genre. Un geste malvenu. « T’es gentille tu me touches pas, je suis pas ton pote ! » Cette manie de se croire tout permis lui était insupportable. Elle le menaçait ouvertement, le forçait à mentir pour couvrir ses petites fesses de femelle et derrière pensait pouvoir lui tapoter l’épaule. Non mais quelle connerie. « La hiérarchie je m’en cogne, elle est faite pour être bousculée. Le roi, pour se faire remplacer. Si seul je peux pas, je viendrais avec d’autres, ensemble les jeunes lions peuvent faire tomber le vieux roi. » La horde était importante, à condition qu’il en soit le chef. Autrement, cela ne l’intéressait pas. S’il finissait par avoir besoin d’aide, il lui suffisait de trouver d’autres lions dans sa situation et de s’allier temporairement. Ensuite, il reprenait le contrôle.

Tout le monde finissait par tomber un jour, il s’agissait seulement d’une question de temps avant que cela n’arrive. De temps et d’ambition. « Mouais, moi je trouve que tu te casses trop la tête. Et ça finit par casser la mienne, ça me gonfle. » Encore renfrogné par ce geste déplacé, il se fermait tout bonnement à la discussion, décidant d’y mettre fin. Il n’avait plus envie de parler ni de rester à côté d’elle, il avait sa dose pour la nuit. « Dis-toi seulement une chose, qu’importe l’obstacle, je finirai par le briser. On m’arrête pas moi. » Un dernier regard lui fut adressé, mélange de colère et de défi, avant qu’il ne lui tourne le dos et s’en aille sans un mot. Sa réponse, il s’en foutait éperdument.


Citation :
Fin du RP de mon côté ! Merci à toi c'tait sympa o/



Armure du Lion Mineur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2114-tharros-bronze-saint
 
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: