Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Août 2020)
 
Partagez
 

 [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
TharrosTharrosArmure :
Lion Mineur.

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu1050/1050[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge1350/1350[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune450/450[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (450/450)
Message [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptyMer 17 Juin - 5:29
Le quotidien d'un jeune apprenti chevalier pouvait paraître quelque peu répétitif d'un regard extérieur, d'un point de vue externe. Ils n'avaient que très peu de temps libre en journée, tout juste quelques pauses afin de reposer le corps et l'esprit, mais devaient les remettre à contribution dans la foulée jusqu'à la nuit tombée. Le rythme des journées était intense, éreintant, un vrai entraînement psychologique et physique poussant les élèves à se surpasser jour après jour, à ne pas ménager leurs efforts, à s'abandonner à la cause et à trouver le foi. Embrasser le culte de la Déesse Athéna, s'y abandonner, ne jurer plus que par elle pour une fois l'enseignement terminé, devenir un vrai soldat disposé à répondre au moindre de ses ordres, de ses désirs. Parvenir à faire plier une forte tête comme Tharros était déjà une belle victoire, lui qui n'aimait pas obéir aux ordres d'un être dont il n'avait pas reconnu sa force. Alors parvenir à lui faire développer cet amour grandissant pour une divinité, pour une seule personne...

Sans doute que son jeune âge le rendait encore influençable, même si cela n'avait pas été une partie de plaisir. Le fait que ses parents aient préparé le terrain en amont, sans même se douter de la destinée qui attendait leur fils avait grandement joué. Parfois, il se surprenait à se demander comment ils auraient réagi en découvrant ce qu'il était devenu, ce qu'il était en train de devenir. Son évolution ne s'arrêtait pas là, tout autant que de devenir un Chevalier d'Athéna n'était pas une finalité, il pouvait le sentir, il y avait plus encore derrière. L'une des raisons du pourquoi il se défonçait autant sur les terrains d'entraînements, impatient d'avancer, de franchir les étapes, de voir plus loin ce qui l'attendait. Il avait connu les joies d'un foyer, l'amour d'une famille puis les dieux avaient décidé de tout lui enlever et de le jeter à la rue, le livrer à lui-même. Une première épreuve relevée avec succès, il avait dominé les rues et y avait survécu un moment.

Le fait qu'il soit tombé sur ce Silver Saint n'était pas un hasard selon lui. Athéna l'avait longuement observée, mis à l'épreuve et l'avait jugé finalement digne de gagner le Sanctuaire, de la servir. L'honneur qui lui avait été fait ne serait pas gâché. Une nouvelle journée passée à l'enseignement et à l'entraînement au combat s'achevait, les instructeurs prenaient congés des élèves et chacun était libre de vaquer à ses occupations. Fatigué, les muscles endoloris, la saleté encrassant son visage, Tharros s'accorda un moment avant de rejoindre sa couchette. Ancien sauvageon, la nature était comme un foyer à ses yeux. Il alla se trouver un coin un peu à l'écart, sur l'un des terrains d'entraînements le plus éloigné du sanctuaire. Vide en apparence, plongé dans le calme, à l'abri d'une rencontre inattendue et surtout, indésirée. Il n'avait pas envie d'être dérangé, il devait déjà se coltiner la présence des autres apprentis à longueur de temps, si en plus il devait s'emmerder à sociabiliser lorsqu'il était libre...

Il commença à grimper les estrades en pierre lorsqu'il aperçu sa silhouette. Il la reconnaissait pour l'avoir observé à plusieurs reprises ces derniers temps. La fille. Tharros n'était pas ignorant de la loi obligeant une femme à porter le masque pour cacher son visage, il ne la comprenait pas puisqu'il ne s'embêtait pas avec ce genre de choses. Même s'il n'avait jamais vu sa tronche auparavant, il reconnaîtrait sa chevelure entre mille. Joueur, l'instinct animal prenant le pas sur l'humain, il se faufila à travers les ombres pour se rapprocher d'elle. Il progressa en silence, du moins autant que possible, comme un fauve comblant la distance le séparant de sa proie. Sourire amusé aux lèvres, il s'immobilisa quelques instants, tout proche d'elle. Les sens aux aguets, frémissant d'excitation, il se jeta sur elle d'un bond et tenta de la plaquer au sol. Son attaque surprise se retourna contre lui et il se retrouva le dos à terre, claquant sèchement au sol, sa proie l’immobilisant d'une prise.

« Ta couleur de cheveux, j'ai jamais pu la blairer. » Qu'il se contenta simplement de lui faire savoir, un air boudeur sur le visage. C'était qu'en plus de s'être fait retourner durant une attaque surprise, il s'était fait soulever par une fille, le coup de poing dans la fierté était bien présente. Agacé, il cassa la prise et tacha de la repousser sur le côté, avant de se relever, la mine renfrognée. De là, il posa les yeux sur son interlocutrice. Première fois qu'il mettait un visage derrière ce masque, la sensation était quelque peu étrange. Ses pupilles possédaient ce quelque chose d’envoûtant, on pouvait facilement s'y perdre en contemplation. Encore fallait-il ne pas être un sombre connard pour le reconnaître. « T'es encore plus laide la peau au grand air, c'est fort. » Celle-ci était gratuite, pour le plaisir de mordre gratuitement, de provoquer ouvertement. La réputation du blondinet parmi les apprentis chevaliers n'était plus à faire, beaucoup préféraient l'éviter que d'avoir à supporter son sale caractère. A aucun on ne pouvait donner tort. « Qu'est-ce que tu viens faire ici, tu me suivais ? » Tout ne tournait pas autour de sa petite personne, mais ce fait était encore difficile à assimiler pour l'ancien garçon des rues.



Armure du Lion Mineur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2114-tharros-bronze-saint
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu260/260[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (260/260)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge180/240[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (180/240)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune243/306[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (243/306)
Message Re: [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptyJeu 18 Juin - 23:23
Comme à chaque fin d'entraînement, la Disciple prenait le temps de souffler en solitaire, loin des regards indiscrets. Les conseils de son Maître n'étaient pas passés dans l'oreille d'une sourde. Les yeux fermés, Ryme avait soufflé une ultime fois avant de reprendre son entraînement. En silence, la jeune fille modula alors son souffle. Tenta d'y trouver un sens, d'ordonner ce flux trop instable et trop sauvage qui la caractérisait pour l'heure. Avec ce masque qu'elle portait, la tâche montait en difficulté et sa concentration s'en faisait moindre. Or, le Sanctuaire ne l'avait jamais connu particulièrement patiente, un défaut qu'elle devait bien concéder de temps à autre. Sa main rehaussa donc son masque, afin de poursuivre ses exercices plus facilement. Sa silhouette comme son âme se lancèrent bercer par le calme environnant...

Soudain, une silhouette s'élança vers elle. Ni une, ni deux, l'apprentie se laissa porter par ses instincts qui l'avaient de nombreuses fois soutenues au cours de sa vie. Sa petite silhouette esquiva naturellement, puis exécuta une clef de bras afin d'immobiliser son adversaire au sol. Son ennemi chuta et grommela quelques insultes sur ses cheveux. Ces sons raisonnèrent telle une invitation : ni une, ni deux, la jeune femme serra davantage le bras qu'elle venait de capturer...Hélas, sa proie lui vola entre les doigts et s'extirpa bien vite de son emprise. Qui était-ce ? L'instant suivant fut celui d'une réponse. Son regard croisa le sien, puis le masque qui trônait à quelques mètres d'elle. Dans son action, il avait dû chûter. Les sourcils froncés, la jeune femme serra les poings, les traits de son visage se métamorphosant en une ire particulièrement révélatrice de son état de pensée...

"Mais...Bordel, t'es vraiment sans gêne pour m'agresser et m'insulter alors que tu viens de briser une loi du Sanctuaire et surtout, une Loi me concernant. Si tu voulais absolument chercher les embrouilles, c'est presque réussi !"

Courroucée, la jeune fille tenta de se calmer. De relativiser. De ne pas céder à ses penchants pour la violence. Seulement, il y avait ce masque, près d'elle. Ce masque qu'elle ne portait plus. Misère. Ryme avait eut le temps de songer maintes et maintes fois au sens de sa vie en tant que guerrière d'Athéna. A cette bien étrange philosophie qu'entretenait le Sanctuaire vis-à-vis des femmes, aussi. Son masque qui prendrait une place importante dans sa vie ; son coeur le savait et se préparait à limiter son goût pour la gente masculine. Désormais, elle n'était plus une paysanne d'Italia. Son chemin se traçait petit à petit pour rejoindre les pas du Cercle d'Or, où la distinction de l'homme et de la femme se brouillait pour finalement leur accorder le même statut, le même respect. Après tout, "Chevalier" ne se mettait pas au féminin. Et il n'y avait pas de "Dame" en ce cercle. Apprentie ou non, la jeune Lionne n'avait néanmoins pas l'intention d'accorder ce sentiment de supériorité à ce sauvage qui la fixait du regard...

"T'as de la chance que je considère pas ce masque comme étant acquis pour l'instant...", lâcha Ryme, un air féroce sur le visage. Il fallait le dire que chaque apprenti masculin adorait subtiliser les masques des jeunes filles. S'approchant dangereusement de son agresseur, la jeune fille pointa son doigt sur le torse du jeune homme puis le tapota avec fermeté, comme pour incruster l'idée dans sa petite tête. "Mais le jour où je deviendrai Sainte, j'exploserai la gueule du premier gus qui touchera à mon masque. Saint ou non, je serai intransigeante. Et ça sera aussi valable pour toi."

Quelle idée avait-il eu pour l'attaquer aussi gratuitement ? La jeune fille ne le sut. Elle ne désirait pas le savoir. Tant d'apprentis l'avaient déjà malmenée de si nombreuses fois que connaître les motivations de ses agresseurs ne l'intéressait plus. Les mots revenaient au même, lorsqu'il ne s'attaquait ni à sa coiffure, ni à sa couleur de cheveux. "Disciple du Chevalier de Lion"... "Apprentie tardive"...Repasser à ces surnoms eut au moins le mérite de réveiller la jeune femme qui recula de deux pas et soupira un bon coup.

"Je ne te suivais pas spécialement. Je n'ai pas à me justifier.", fit-elle en époussetant ses habits, comme à son habitude. Ses prunelles teintées d'ennui rencontrèrent de nouveau les siennes puis se nuancèrent, comme s'ils avaient reconnu une certaine personnalité. "Pfff...A ce qu'il parait, tu viens des rues toi aussi. Je me trompe ?"

Ryme tenta de calmer la colère sourde qui la faisait encore grincer des dents. Ces derniers jours n'avaient pas été tendres avec son entraînement, mais personne ne l'était véritablement dans le Colisée. La compétition. Ce soupir s'inscrivait sur toutes les lèvres. Elle en oubliait de s'intéresser à ceux qui l'entouraient, parfois. Les prochaines secondes détermineraient ses choix.






[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] Patte_12

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu En ligne
TharrosTharrosArmure :
Lion Mineur.

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu1050/1050[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge1350/1350[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune450/450[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (450/450)
Message Re: [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptyVen 19 Juin - 17:29
Les poings serrés, les sourcils froncés, la fille n'avait pas du tout appréciée son approche quelque peu particulière. Pas si étrange concernant Tharros, qui avait passé son temps dehors, dans les rues, à la sauvage, en compagnie d'autres gens. Il n'était pas encore habitué aux formules de politesse, à la gestuelle respectueuse et manquait encore cruellement de savoir vivre. Au final, s'être jeté sur elle comme il venait de la faire était plus en façon de la saluer qu'une réelle agression, mais elle ne m'avait pas perçue ainsi. On ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, la manœuvre était terriblement maladroite, pour autant le vrai fond du problème semblait être le masque. Oui, il y avait une loi à ce sujet, il le savait. « C'est aussi sérieux que ça, le truc avec le masque ? » La question était réelle, il s'interrogeait sérieusement sur l'utilité d'une telle règle. A ses yeux et du peu qu'il avait écouté à ce sujet, les femmes chevaliers voilaient leurs identités pour ne pas être dévalorisée, ou une connerie du genre.

« C'est pas un peu con que des filles soient obligées de se foutre un truc sur la tronche pour servir une divinité féminine ? Est-ce que la Déesse Athéna portait aussi un masque ? Et je pensais que c'était uniquement pour le combat, moi, cette merde... » On pouvait lire toute l'incompréhension dans ses yeux, il était totalement largué sur la question. Il possédait une bonne allocution de ses plus jeunes années passées sous la tutelle de ses parents, bien que la rue laissait ses traces dans son langage, l'intégration au sanctuaire lui avait permis de nettement progresser là-dessus. Le plus gros du boulot restait dans son éducation et ses interactions sociales. Habitué à s'exprimer par la force de ses poings et d'agir en mâle dominant, certaines notions essentielles lui échappaient. Tout particulièrement le respect envers les femmes. Après tout, il n'y avait que des mâles dominants d'où il venait, les femmes servaient à ramener le repas. Ceci dit, depuis qu'il avait embrassé la cause de la Déesse Guerrière, tout cela était remis en questions.

Tout mâle qu'il était, il se retrouvait à œuvrer pour la volonté d'une femme, certes divine et possédant d'immenses pouvoirs, mais cela démontrait bien que des exceptions étaient possibles. Ici, la fille répondant au nom de Ryme était plus une grosse mégère à la mandale facile qu'une divinité immortelle, ce qui expliquait le comportement un peu agressif de Tharros à son égard. D'instinct, il ne l'aimait pas particulièrement sans non plus avoir une dent contre elle. « Mais moi je m'en fous de ton masque, t'es la même grognasse aux cheveux bizarres avec ou sans ! » Au contraire même, de son avis personnel, les gens prendraient moins peur en ne se tapant pas sa tronche à longueur de journée. Garde ton masque ma petite, c'est mieux pour tout le monde, qu'il songea. « En plus t'abuses, j'ai même pas voulu te l'enlever ton machin ! Pas de ma faute si tu sais pas le faire tenir correctement ! » Il s'emportait lui aussi, agacé de subir des accusations basé sur sa simple analyse de la situation.

Lorsqu'elle refusa de lui dire ce qu'elle foutait ici, le jeune homme à la chevelure hirsute acquiesça de la tête, en accord avec ses dires. Là-dessus, il n'avait rien à redire, même pour simplement faire chier. Le reste piqua directement sa curiosité, et cela se manifesta par sa gestuelle. Son air renfrogné fut balayé par la surprise et son corps tout entier sembla se relâcher, baisser un peu sa garde. « Qui t'as parlé de moi ? » Qu'il voulut dans un premier temps savoir, avant de finalement répondre à la question. « J'étais à Constantinople avant de tomber sur un Chevalier d'ici. J'ai squatté les rues pendant des années, j'ai pas compté mais c'était long. » Déjà parce qu’on perdait rapidement la notion de temps une fois orphelin, ensuite parce qu'il n'était pas vraiment doué avec les chiffres, encore moins à l'époque. Il n'éprouvait aucun regret de sa vie passée, même si elle ne lui avait pas fait de cadeau, il n'était pas un cas unique. Beaucoup s'étaient fait chier dessus par le destin, la volonté des Dieux ou une autre connerie du genre. Se plaindre ne servait à rien, si ce n'est régresser.

« Et toi ? Depuis que je t'ai croisé, j'ai reniflé quelque chose chez toi, un truc qu'on a en commun. » La sauvagerie, ils sortaient du même milieu, s'étaient baigné dans la même crasse et avaient vécu de la même manière, par la force. Il en était convaincu, c'était sans doute ce qui l'avait poussé à lui sauter dessus tout à l'heure, cette volonté de la mettre à l'épreuve, d'en apprendre plus.



Armure du Lion Mineur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2114-tharros-bronze-saint
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu260/260[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (260/260)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge180/240[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (180/240)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune243/306[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (243/306)
Message Re: [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptySam 20 Juin - 23:44
Si le Monde s'était contenté de lui expliquer que l'ignorance avec un I majuscule existait, Ryme ne l'aurait certainement jamais cru. C'était absurde. Habituellement, c'était elle qui recevait les explications, tant sur les bonnes manières à assimiler que sur les lois qui régissaient le Sanctuaire et sa milice. Par conséquent, la jeune fille ne put qu'hausser un sourcil suspicieux, les traits de son visage mutant perceptiblement vers un simple air blasé. Tharros ne savait pas de quoi il parlait. D'un autre côté, c'était normal. Il ne pouvait pas expérimenter toute l'épreuve de leur conditione, toute la difficulté de s'élever en tant que femme et ce, malgré le regard des autres, malgré les règles qui régissaient cette société et ce monde. Tout en fixant son chignon, l'adolescente prit la parole.

"On ne porte pas un masque pour faire joli, non.", expliqua-t-elle, la voix toujours aussi irritée. Pas après pas, l'objet de leur attention arriva finalement à ses pieds. Se penchant, Ryme le ramassa pour l'observer elle-même. Le blanc de sa surface. la froideur de son expression figée. Et ce, afin de trouver les mots et la définition idéale... "Porter ce masque, c'est renoncer à sa féminité. C'est effacer la différence que l'on fait entre l'homme et la femme au Sanctuaire. Ca semble stupide, j'ai pensé la même chose au début...Mais c'est finalement très important pour nous et en particulier dans ce monde, où nous n'aurions pas même eu la chance d'espérer un tel respect...Porter l'Or, l'Argent ou le Bronze... Le problème n'est donc pas celui de servir une déesse, c'est celui de se dresser dans une armée en tant qu'égal."

Croisant les bras, le masque qu'elle tenait dans la main retomba mollement sur le sol. Il avait perdu toute utilité, en supposant seulement qu'il fut réellement important pour l'apprentie pour l'heure. Haussant un sourcil amusé et un sourire un brin trop visible, la jeune femme continua à s'approcher du pauvre homme. Serait-elle la première à lever le voile sur les doutes qu'il portait quant aux masques que les femmes portaient ? En secret, Ryme fomentait une leçon qu'il ne serait pas près d'oublier...

"Mais il y a plus important. Si tu enlèves le masque du visage d'une femme-Chevalier, celle-ci a deux choix. Te tuer ou t'épouser. Je suis suppose que ça dépend de la femme en question, et si elle te trouve à son goût..." Son œil se releva et, rancunière comme jamais, les mots frappèrent de plus belles. "Je dois faire quoi, selon toi ? Hm ? C'est vrai ça, pourquoi ne pas respecter la règle dès maintenant ? Mais voilà, tu l'as dit toi-même, ça serait dommage d'avoir une grognasse pour femme... Alors peut-être que je devrais choisir l'autre option..."

Dans un silence de mort et une lueur de menace, Ryme feinta tant bien que mal sa décision. Mauvaise actrice, elle échoua bien vite dans sa tentative. Un léger rire s'échappa finalement des lèvres de la jeune fille qui eut du mal à contenir sa taquinerie. Tharros était un enfant de rue. Evidemment. Ryme avait failli oublier les codes qui régissaient le quotidien de ceux qui survivaient. Cette méchanceté apparente ainsi que cette mauvaise foi...Etait-ce un moyen de retenir son attention ? Charmant.

"Evidemment, même si t'en pinces déjà pour moi, ce n'est pas prêt d'être le cas de mon côté ! Mais ne pas connaître cette règle...T'es sûr que tu n'es pas nouveau dans le coin ?"

Charmant, mais quel genre d'apprenti ne connaissait pas ces règles ? Tout en soupirant, son regard se détourna vers le visage bougon et grognon de son confrère. Il n'était pas commode et elle non plus : Ryme ne put s'empêcher de songer qu'ils étaient dans une impasse. Haussant les épaules, la jeune fille confia la source dans laquelle elle avait tiré ses révélations.

"Je ne sais pas. J'ai entendu dans les gradins, au cours des combats, avec Paros aussi...Un vrai petit sauvageon, dit-on." Ramassant une pierre, sa main la fit sauter dans les airs. Il y avait du bon à perdre son masque : la brise du vent grec était agréable et sa vue n'était pas entravée. "Je viens d'Italia, j'ai été rapporté par mon Maître suite aux tensions qui y ont éclaté. J'y ai appris à survivre, à me défendre et à me battre par moi-même avant de venir ici. Mais, c'est loin d'être au point et au niveau escompté..."

Abattue et fatiguée, la jeune femme se rassit, là où elle s'était exercée pour ses exercices de souffle. La vie d'un aspirant était loin d'être un fleuve tranquille. Qu'il était difficile de ne pas baisser les bras, quand on était témoin de sa propre médiocrité. Ils étaient différents : des chats sauvages parmi les brebis. Mais était-ce une raison pour se sentir hors de la norme ? Trop vieille ? Trop décalée des réalités, de ces histoires de dieux et de déesses dont elle n'en avait que faire ? Les dents serrés, Ryme tentait de ravaler l'amer arrière goût qui venait de s'incruster contre son palais.

Devant ce Tharros, il n'était pas question de montrer sa fatigue. De ce Sanctuaire. De cette déesse. De lui aussi.

De tout.






[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] Patte_12

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu En ligne
TharrosTharrosArmure :
Lion Mineur.

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu1050/1050[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge1350/1350[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune450/450[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (450/450)
Message Re: [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptyMar 23 Juin - 16:30
Clairement, il ne pouvait pas être plus d'accord avec elle. On ne portait pas un masque pour faire joli, ou alors ils s'étaient complètement foiré dans l'idée vu la tronche de ces machins. Chaque fois qu'il posait les yeux dessus, il avait l'impression de se retrouver face à un damné. L'expression figée de ce truc le dérangeait et sans doute qu'il ne s'y ferait jamais. Tharros comprenait l'importance et la signification que cela avait aux yeux des femmes, une question de fierté et de surpasser leur condition de femelle. Ce n'était pas pour autant qu'il l'approuvait. « J'ai pigé hein, le mâle domine la femelle. La femelle doit se planquer sous un masque pour être son égal. N'empêche que c'est des conneries à mon avis ! Si t'es forte fais parler tes poings, ça aura plus de sens pour moi. » Cette loi n'était que du cinéma à ses yeux, une mascarade. La loi du plus fort, telle était la seule qui avait un sens selon le Lion Mineur. Le reste, s'il s'y pliait, il n'y adhérait pas forcément.

Il eut un mouvement de recul dès lors qu'elle s'approcha de lui, un air bien trop suspicieux sur le coin du visage. D'instinct, il pouvait sentir que c'était mauvais, et réagissait en conséquence. Légèrement méfiant, relevant les bras, il adopta une posture semi-défensive, intrigué et attentif aux prochains gestes qu'elle ferait. Pour un peu, il en montrerait les dents, grognant. La suite lui donna raison, des menaces à peine dissimulées. Choisir entre l'épouser et le tuer pour lui avoir fait tomber le masque ? La connerie de ce truc allait jusque-là ? Il en aurait éclaté de rire si le moment s'y était prêté. Parce que maintenant que l'option de s'unir avait été écarté par son interlocutrice à la chevelure étrange, il ne se retenait plus. Le sauvage reprenait le dessus et il se faisait entendre. « Si tu veux me crever, je te conseille d'arrêter de jouer et de t'y mettre sérieusement. Je suis pas ta souris, arrête ta merde. » Il sortait de plusieurs années de survie dans les rues, à risquer sa vie pour bouffer et voir le lendemain, il ne plaisantait pas avec la mort.

Passant totalement à côté du numéro d'actrice de bas étage que Ryme lui offrait, il avait plongé les deux pieds dedans, rapprochant son visage du sien pour lui grogner ces derniers mots à la gueule, le faciès déformé par la colère. Elle riait, le narguant. Elle se foutait de lui depuis le début, évidement. « T'inquiètes, j'ai aucune envie de taper dans le maigre bout de viande que t'es. Je suis pas charognard. » L'animosité bien présente dans ses yeux, il se recula finalement, tentant de regagner son calme. Elle méritait une bonne paire de claques, c'était clair, mais il ne pouvait pas lui étaler la tronche ici, pas maintenant. Lorsqu'elle mentionna le nom de Paros, il grimaça de plus belle, serrant les dents. Si elle cherchait à le faire sortir de ses gonds, il s'y prenait particulièrement bien. Cette tête à claque parlait trop, il le ferait taire sur le terrain d'entraînement la prochaine fois qu'ils s'y croiseraient. « T'as entendu quoi ? Des mots venant de pauvres types que j'ai étalé en duel ? Tu crois que ça valait le coup d'écouter, du coup ? »

Mise à part quelques exceptions dont faisait partie la fameux Paros, les apprentis n'avaient rien d'exceptionnel au combat, beaucoup ne recevraient pas d'armure au bout. Cela n'empêchait l'entraînement d'être intraitable avec chacun d'entre eux, les poussant dans leurs limites pour les faire se surpasser. « Personne n'est au niveau... Seulement nous, les sauvageons comme tu dis, avons l'avantage. » Il observa ses propres mains, fatiguées par les combats et les entraînements à répétitions. « On a l'instinct, et la force. On sait comment faire pour évoluer, pour survivre. On se bat tous les jours pour ça, on s'est battu tous les jours pour ça. C'est pas une de ces chiffes molles qui ira me piquer mon droit à une armure. » Il parlait sans retenu, comme toujours. Sans y mettre de forme, sans adoucir le ton. Il parlait avec le cœur et l'impulsivité qu'on lui connaissait. « Si t'es vraiment ce que tu dis, une survivante. » Là-dessus, il se gardait encore le droit d'émettre une réserve.



Armure du Lion Mineur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2114-tharros-bronze-saint
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-bleu260/260[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-bleu  (260/260)
CP:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-rouge180/240[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-rouge  (180/240)
CC:
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] G-jaune243/306[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] V-jaune  (243/306)
Message Re: [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]   [Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] EmptySam 11 Juil - 12:13
Aux mots acerbes de Tharros, son sang ne fit qu'un tour. Tandis qu'une moue perceptible prenait possession de son visage, son regard ne put que se durcir. Les paroles ouvertes et sans retenue de Tharros lui rappelait les rues dans lesquelles elle avait grandi. Cette assurance et ce flegme insolent, ces expressions, ces exclamations et le son de sa voix...Tant de petits détails qui l'ennuyaient déjà. De quoi lui rendre volontiers ses intentions mitigées.

"Ca n'empêche pas de faire les deux. Utiliser les poings et suivre la règle du masque. Il suffit de se remettre dans la situation." Un soupir s'échappa de ses lèvres, un air malin et combatif tarissant le coin de ses joues. "Réfléchis un peu : entre chevaliers, nombreux seront ceux à interrompre n'importe quel combat, n'importe quel conflit. C'est un bon compromis pour faire respecter la "loi du Sanctuaire". C'est à ce moment-là que la "femelle masquée", comme tu dis si bien, gagne tout son sens : il n'y aura rien pour stopper ce fait commun et ma main. Pas même la politique. Pas même les raisons."

La Loi du plus Fort était aussi dans ses cordes, dans ses convictions. Elle se parait simplement d'ores et déjà d'artifices qui feraient de la Lionne, une fois le masque abaissé, un Chevalier controversé. Cette violence sous-jacente était de ces murmures qui faisait partie d'elle. Elle avait toujours été là, et demeurerait probablement toujours en son cœur. Childéric lui avait dit de canaliser ses pulsions et ses envies, que là résidait la plus grande difficulté à être liée à l'armure du Lion. Et la solution avait été toute trouvée, comme un rituel que la jeune femme, d'abord si réticente, avait accueilli à bras ouvert : avec ce masque, ce goût pour le sang ne serait plus. Ses ongles se mirent à la démanger et quelques mauvaises pensées éclatèrent dans son cerveau. Tharros ne savait probablement pas ce qu'il venait de soulever. Aucune importance...

Maîtrisant son souffle, Ryme ne fit pas paraître ses états d'âme et se contenta d'hausser un sourcil.

"T'es pas drôle. Je ne te fais même pas "un peu" peur ? "

Et pourtant, quelque chose en elle avait bien envie de lui remettre les pieds sur terre, et les insultes ouvertes n'arrangeaient en rien la situation. La jeune femme se tut un instant, serrant et desserrant sa main discrètement pour maîtriser ses pulsions, avant de reprendre. Ô, personne ne connaissait réellement le jeune apprenti devant elle : c'était un marginal auquel on prêtait quelques descriptions générales. Ou tout du moins, c'était celle que Ryme avait retenu, peu entourée au vu de sa nouveauté. Une connaissance dont elle lui fit part à l'affirmatif, en massant l'une de ses tempes pour enlever le poids qui se formait sur son esprit.

"Bah. Ouais ça valait le coup. Les petits commérages ne sont pas très originales, mais le peu qui en ressort te qualifie bien pour l'instant. Rien de méchant, mais un sauvageon de mauvaise foi, c'est un sauvageon de mauvaise foi. Même pas d'excuses et ça ose ouvrir sa grande gueule et me brailler dessus!

Un sourire léger mais inexpressif s'était formé à ces derniers mots. S'il n'y eut aucune méchanceté dans cette vaine taquinerie forcée, la jeune femme ne voila pas sa fatigue.

"L'instinct, oui. La Force, je ne pense pas. C'est surtout que'on ne retient pas nos coups. C'est de là, que je sais reconnaître les petits garçons dans ton genre." fit-elle en le pointant du doigt. Quant à la réserve qu'il avait dressé sur son statut de "survivante", Ryme ne fit que le confirmer tout naturellement."Je le suis. Ma vie d'avant aurait pu être pire. Ca aurait pu être mieux, dans mon cas...Enfin, tu connais peut-être ça, tu me diras."

La Famine, la Guerre, la pauvreté, le vol et les petits crimes étaient de ces aspects qui hantaient parfois ces rêves et ses cauchemars. Dans les pires moments, la nature juste et bonne de l'Homme était parfois révélée. Toutefois, ces moments de stress soulevaient également le pire...

La Bête de tout à chacun.









[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme] Patte_12

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu En ligne
 
[Novembre 551] L'Amour brille sous les étoiles. [Pv : Ryme]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: