Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria)   [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) EmptyJeu 18 Juin - 19:53
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) Cinead
Le pas était preste. Le visage fermé. Les pavés étaient dévorés les un après les autres sur cette route qui séparait le Sénat au Temple de Poséidon. Ce chemin, il le connaissait par cœur, pouvait le faire les yeux fermés et à cloche-pied. Il l'avait usé. La journée commençait à peine et déjà le temps lui manquait. L'absence d'Orpheus semblait agiter le sénat qui multipliait les sessions, de plus en plus tôt. Si Calista n'était pas venue le rejoindre il y a quelques semaines, nul doute que le Cinabre aurait déjà brûlé vif certains de ces vieux entêtés réfractaires. Il était à cran oui.

Les marches ensuite. Il se savait en retard alors il les grimpait par grandes enjambées, deux par deux, jusqu'à ce qu'il arrive devant les imposantes portes. Une nouvelle fois il les poussait juste après avoir salué les gardes avec un grand sourire. La journée allait être longue. La salle se dévoilait et déjà il put appercevoir la jeune femme un peu plus loin. Nul doute qu'elle l'attendait. Enfin... Était-ce seulement elle ? Orpheus lui avait parlé de cette jeune femme, héritière de la maison Sefirot, navigatrice, prête à braver les flammes et l'eau pour servir Poséidon. Il ne lui fallut que quelques foulées pour la rejoindre. Ces tatouages. Cette peau hâlée. Un regard déterminé... Plus de toute possible.

    - Je te présente mes excuses, le Sénat a eu la bonne idée d'une réunion extraordinaire au première lueurs du jour. Cinead Atlas, enchanté de te rencontrer Asteria Sefirot. Orpheus m'a beaucoup parlé de toi.


Il la regardait droit dans les yeux, son visage s'était adoucit depuis sa montée. A dire vrai, il était un peu excité de cette rencontre. Et un peu inquiet aussi. Car aujourd'hui était un jour nouveau. Les discussions entre les deux cousins n'avaient cessé à ce sujet, se reposer sur l'Atlas pour la Purification n'était pas une solution viable. Ils devaient y remédier et cette femme était venue trouver le Légat dans ce but. Les planètes semblaient s'aligner. Les pupilles du Primus Senator semblaient flamboyer, une lueur les traversant à mesure qu'il l'observait. Hum... Espérons que cela ne soit pas un problème.

    - Allons dans ta future demeure, car crois-moi, tu risques des passer quelques nuits.
    Aussi ouvrit-il la marche, faisant signe à la Général de le suivre. Profitons du trajet pour éluder quelques interrogations tu veux bien ? Pourquoi ce désir de devenir une Purificatrice et surtout, que sais-tu des écailles ?

Il ne leur fallut guère de temps pour y arriver, en voyant l'ancien Légat les gardes déverrouillèrent la porte menant à la salle de purification. Aujourd'hui, une nouvelle page d'Atlantis allait s'écrire. Aujourd'hui, en tout cas il l'espérait, cette femme allait voir sa vie changée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) G-bleu527/950[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) V-bleu  (527/950)
CP:
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) G-rouge900/900[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) G-jaune1200/1200[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria)   [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) EmptySam 20 Juin - 0:24
Un message lui était parvenu lui indiquant la date et l'heure de l'entrevue que le Légat avait organisée pour elle et son futur formateur. Ponctuelle, elle avait arrangé son emploi du temps de sorte à être disponible à ce moment-là. Un peu en avance même, elle s'était assise pour patienter. Toujours pas plus attirée que cela par la décoration, elle fixait l'entrée. Les allées et venues étaient rares, surtout en l'absence d'Orphéus. Mais cela ne la dérange pas. Se perdre dans ses pensées était un bon moyen de passer le temps.

Puis un homme entre, la fixant. Il se dirige vers elle et elle suppose que c'est lui qu'elle doit voir aujourd'hui. Elle lève donc, lui sourit et le salue respectueusement. Par chance, elle n'aurait pas affaire à un vieux sénile. L'enseignement serait peut-être plus agréable qu'elle ne l'imaginait finalement.

- Vraiment ? En bien j'espère ! Elle sourit amusée, au fond peu lui importe ce que l'on pense d'elle. Elle ne changera pas ce qu'elle est, ni qui elle est juste pour rentrer dans un moule et faire plaisir à d'autres. Enchantée également.

Nul besoin de se présenter de toute évidence. Et c'est normal, sinon ils ne seraient pas là. En d'autres circonstances, Orphéus aurait pu faire les présentations éventuellement. Lui qui était curieux de savoir aussi comment l'on répare des Scales, c'est dommage qu'il ait dû s'absenter. Cependant elle comprend qu'en ces temps troublés il puisse avoir encore moins de temps libre. C'est ainsi lorsque l'on a de lourdes responsabilités.

Le Primus Senator l'observe, peut-être la jauge-t-il déjà sur sa capacité à suivre son enseignement. Elle n'est pas étonnée, d'autres la regardent aussi, curieux de sa peau plus foncée que la normale ou de ces dessins éternels incrustés dans sa peau. Elle ne s'en formalise pas et si lui présente bien, elle a appris à ne pas se fier aux apparences. D'autres encore ne se fient qu'à son nom et de cette mauvaise réputation qu'elle doit à ses ancêtres. Elle croit apercevoir une lueur étrange traverser ses prunelles ardentes. Bon signe, mauvais signe, peut-être ne le saura-t-elle jamais. Quoi qu'il en soit, l'heure est venue de se rendre à la forge et elle le suit sans attendre. Son allure est calquée sur la sienne, la direction assurée puisqu'elle connaît déjà le chemin. Quelques questions déjà sont posées, et elle s'applique à y répondre.

- Hum… Comment expliquer… Mon rôle ici, outre la protection de mon pilier est de former les recrues. Préparer les corps à l'endurance, enseigner le maniement d'armes, ou même le combat à mains nues… Renforcer les hommes faire en sorte qu'ils soient prêts à toute intrusion. C'est déjà une grosse tâche en soi, mais je n'ai pas envie de m'arrêter là. Mon envie de servir et d'être utile a besoin de plus. Soigner, guérir les hommes ça ne m'attire pas. Les jérémiades m’insupportent donc c'est une option que j'ai rejetée. Par contre, prendre soin des écailles, les réparer, leur rendre leur résistance et vitalité m'attire beaucoup plus. J'ai beaucoup de respect et d'admiration pour elles. Ce ne sont pas juste de simples armures, je sais qu'elles sont magiques, qu'elles renferment l'âme d'êtres exceptionnels et que c'est Amphitrite qui en est à l'origine. Et je sais, qu'elles choisissent leur porteur, que forcer un lien peut les abîmer.

Ils arrivent dans son futur antre et elle attend posément la suite. Jeune femme patiente, si elle est excitée à l'idée de commencer une nouvelle expérience, elle n'en montre rien de plus que ce que ses yeux d'un brun profond laissent entrevoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria)   [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) EmptyMar 23 Juin - 18:48

Lien. Tout reposait sur ce simple mot. Il y en avait un entre le fils de Poséidon, représenté ici par cette jeune femme, et la tradition de Purification. Peut être même qu'au final, Cinead aurait pu porter cette écaille. Il ne s'était jamais posé la question, n'avait jamais cherché à remplacer le lien qu'il possédait avec Polyphème, bien qu'imparfait. Il allait falloir éclaircir ce point, d'ailleurs.

Les voilà donc entrés dans la salle. Le four avait été lancé dans la nuit en préparation de cette entrevue, même si la Général n'allait peut être pas encore s'en approcher. Il y avait aussi un amoncellement de lingots d'Orichalque dans le fond de la pièce à côté d'un tas de charbon. Un établi contre le mur opposé au four et au milieu de la pièce un piédestal. Pas un seul outil, si ce n'est une pelle pour alimenter le four.

    - Ton instruction est bonne. A dire vrai, nous ne sommes pas liés à une seule écaille. Nous avons des affinités avec plusieurs, négatives comme positives. Elles peuvent venir de nos ancêtres, par exemple. Si ton instruction se déroule bien tu seras peut-être capable de les percevoir... Peut-être oui. Je ne vais pas te mentir, la tâche sera certainement plus dure pour toi. Je pense que tu sais pourquoi.


Cela ne le dérangeait pas directement, la mixité du sang était une nécessite, quand bien même elle devait être contrôlée. Pourtant il avait su ressentir ce qu'il fallait chez elle. Cette volonté, ce respect. Elle ne considérait pas les âmes comme de simples outils. Peut être même cherchait-elle à les comprendre pour mieux servir le Seigneur Poséidon. L'Atlas retira son imposante cape pour la déposer sur un crochet, délovant une tunique riche dont il retira le haut, ne laissant qu'un tissu couvrant son torse et laissant ses bras nus. Astéria pourrait y voir de nombreuses traces sur ces derniers. Brûlures. Alors qu'il tendit sa main sur sa gauche en fermant les yeux, la salle commençait à se remplir d'une chaleur plus douce émanant de lui. Dans un bruit semblant fendre l'air, l'écaille de Chryasor vint se poser contre sa paume. Il rouvrit les yeux, à nouveau empreints d'une lueur mouvante.

    - La voici. L'écaille de Chryasor qui est tienne aujourd'hui. Hum... Je vois. Il semblerait que ta volonté ne soit pas la seule chose qui t'ait amenée ici. Ton lien avec elle semble légèrement plus fort que celui qu'elle a envers toi. Rien d'inquiétant cependant rassure-toi, tu n'es pas en danger. C'est une bonne chose même, il en était de même pour Polyphème et moi. Si le lien de ton écaille est trop fort, il en vient à surpasser les voix de ses sœurs et tu ne serais pas capable de les entendre. Car là est le point essentiel pour nous autres, Purificateurs. Nous devons être capable d'écouter, d'entendre et comprendre. Ce sont des âmes réelles face à nous, des êtres ayant tout donné pour protéger notre Dieu et notre Cité. Elles ont des sentiments, des affinités. Elles peuvent souffrir. Ton rôle sera de les apaiser. Des les purifier des tourments qu'elles peuvent connaitre.


Il levait le doigt en l'air à chacun des points, soulignant l'importance de ses mots. Elle devait comprendre. La première étape avant de recevoir la clé. La Flamme. Là où Cinead avait dû étudier de nombreuses années seul pour l'obtenir, la Générale allait bénéficier de l'aide d'un mentor. Une énorme différence qui allait permettre de raccourcir le temps d'apprentissage... Mais qui dans le même temps trouverait ses limites. Par chance, elle restait une héritière de la maison Sefirot, et il avait perçu en elle une étincelle. Cela serait suffisant.

    - Je vais te demander de revêtir Chrysaor dans un premier temps. Je vais devoir débloquer en toi quelque chose appelé "La Flamme". D'elle viendra la source de la magie d'Amphitrite qui nous permet de pouvoir entendre chaque écaille ainsi que de les purifier au moyen de flammes bleutées. Si tu es toujours d'accord pour recevoir mon enseignement je poserai la main sur ton plastron et tu devrais te concentrer sur ton âme, y chercher une étincelle. Tu ressentiras les effets de cette dernière au plus profond de toi. Le pacte sera scellé et tu pourras commencer par me dire ce que tu peux ressentir au sujet de ton écaille. Sommes-nous d'accord ?


Le Cinabre tendit sa main droite face à lui, paume ouverte, une flammèche bleutée dansant au beau milieu de cette dernière. Une nouvelle génération était déjà là, prête à reprendre le flambeau. Il ne restait plus qu'à faire jaillir de cette mince étincelle un brasier aux couleurs de l'océan.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) G-bleu527/950[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) V-bleu  (527/950)
CP:
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) G-rouge900/900[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) G-jaune1200/1200[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria)   [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) EmptyMer 24 Juin - 10:48
Tout est à la même place que la dernière fois, rien n'attire son regard puisqu'elle a tout déjà pu observer lors de sa visite avec Orpheus. Son attention est donc pleine et entière, dédiée à l'Atlas. Oui elle a eu de bons professeurs particuliers, il fallait bien cela pour la préparer à sa vocation de Générale. Mais certains détails avaient pu lui échapper car connus de peu. De multiples affinités oui ça se tient. Les « promotions » ne seraient pas possibles sans cela. Mais le mieux restait quand même de trouver l'alliance parfaite. Ce qui n'est pas son cas a priori si la balance penche plus d'un côté que de l'autre. Mais tant que c'est léger et que ça ne pose pas de problème pour elle ou son apprentissage alors tant mieux. Peut-être qu'un équilibre sera possible avec le temps ? A voir.

A l'une de ses remarques, elle comprend enfin ce regard qu'il a pu avoir à son encontre. Son sang mêlé serait un poids dans sa tâche, un frein, mais cela ne lui faisait pas peur. Si elle doit fournir plus d'efforts que les autres alors ainsi soit-il. Ce n'est pas cela qui la ferait faillir. Sa façon d'appeler à lui Chrysaor la fascine. Pourrait-elle faire cela elle aussi ? Y a-il une limite de distance ? Elle poserait la question le moment venu. Pour l'heure elle se contente d'écouter et d'observer. Elle constate les brûlures sur ses bras à présent dénudés. Rien qui ne lui fasse peur. Si cela vient de la façon dont on purifie les écailles et bien il faudra qu'elle soit des plus méticuleuses. Elle avait été jusqu'à présent l'Intouchable, ces précieuses armures feraient exception. De la façon dont il les décrit, elle se sent un peu plus proche d'elles encore. Soigner les hommes ne l'avait vraiment pas attirée, mais plus elle en apprenait sur ces Scales et plus elle se confortait dans l'idée qu'elle avait fait le bon choix. Elle opine doucement pour indiquer qu'elle avait compris et qu'elle acceptait.

L'heure de fusionner avec son armure était venue. Légèrement elle se met à léviter puis écarte doucement les bras comme une invitation à l'adresse de son écaille. Cette dernière vient la recouvrir et elle repose pied-à-terre. Elle a hâte de pouvoir entendre le chant des scales et de la sienne en particulier.

- Bien. Allons-y.

Ses yeux sombres observent la flammèche bleutée qui est apparue au centre de la main du purificateur. La Sefirot est un peu émue par ce rite d'initiation. Elle se sent comme privilégiée. Elle s'avance un peu et laisse Cinead franchir le dernier pas pour déposer sa flamme sur son plastron. Ses yeux se ferment, elle se concentre sur son âme pour y chercher la fameuse étincelle. Un exercice auquel elle est habituée depuis de longues années maintenant. Mais cette fois-ci est particulière, unique. Au contact de la paume de Cinead elle ressent comme une profonde aspiration puis une intense chaleur. Si elle n'avait pas été douée de sang-froid, elle aurait pu paniquer les premières secondes mais sa concentration a tenu bon et il lui semble avoir trouvé ce qu'elle cherchait. Cette température élevée l'incommode de prime abord puis, peut-être parce qu'elle s'y habitue ou parce qu'elle change, elle devient apaisante. Le pacte dont il a parlé se scelle et elle finit par se sentir vivifiée ce qui est très agréable. Ses yeux s'ouvrent et se fixent dans le vide sur rien en particulier. C'est à son sixième sens qu'elle fait appel pour écouter Chrysaor, la sonder et ressentir ce qu'elle pourrait vouloir lui dire.

- Hum… J'ai l'impression qu'elle est un peu triste d'avoir été délaissée par son ancien porteur, mais elle semble aussi satisfaite de ne pas être restée seule trop longtemps.

Il est un peu prématuré de dire qu'elle est fière de retrouver un Sefirot pour porteur. Sans doute attend-elle de juger sa valeur par elle-même car un nom ne fait pas tout. C'est une sensation étrange que d'arriver à l'entendre ainsi. Ce n'est pour l'heure qu'un murmure, mais elle devine que les voix se feront de plus en plus claires au fil du temps, lorsqu'elle se sera habituée à les écouter.

- En tout cas, il est clair qu'elle n'a pas été purifiée depuis longtemps, quelques années je dirai...

L'ancien Chrysaor aurait pu l'amener ici avant de partir, mais visiblement ça ne lui a pas traversé l'esprit. Son regard sombre se pose à nouveau sur l'homme face à elle. Confirmera-t-il ou infirmera-t-il ce qu'elle a cru entendre ?

- Oh j'ai une question. Tout à l'heure vous avez fait venir la Scale à vous, comment est-ce possible ? Est ce que je pourrais le faire aussi ? Est ce que c'est limité dans l'espace ?

Elle ne pense pas qu'à elle-même en posant ces questions. En fait elle se demande s'il serait possible d'essayer de rappeler le Léviathan. Mais elle se dit aussi que si la Scale est retenue, on aura beau l'appeler qu'elle ne pourra pas rentrer. Difficile d'imaginer que ses détenteurs l'aient juste posée quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria)   [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) EmptyLun 29 Juin - 23:32

Il n'y eu aucune hésitation. La détermination de la Générale était palpable, peut être même ressentait-elle une certaine forme d'excitation à l'idée de cet instant unique. Après tout, elle n'allait le vivre qu'une seule et unique fois, ressentir au fond d'elle un moment qui ne saurait-être reproduit. Son âme allait s'enflammer.

La main de l'Atlas se posa sur son plastron, la petite flammèche bleue le traversa comme s'il n'existait pas avant de faire de même avec sa peau, puis sa chair pour être conduit au centre même de son être. Nulle brûlure. Nulle douleur. Les sensations qu'il avait décrit seraient celles ressenties par son âme, faisant fi de leur nature physique. Ses yeux s'entrouvrirent alors, le regard dans le vide. Cinead y répondit par un sourire. A présent, elle allait être capable de communiquer d'une manière différente, sur un autre pan de la réalité. Profond.

    - Tu ne te trompes pas. Le lien qui unissait Jelan et Chrysaor était puissant. Une séparation de ce genre n'est pas sans conséquences... Charge à toi de faire en sorte que cela puisse s'arranger dans l'avenir. Tu as du comprendre qu'il ne s'agit pas de mots ici, mais de sensations. De ressentis. Par la suite, tu seras capable de voir à travers elle. Cette écaille, puis les autres, seront capables de te montrer des choses pour ta guider, pour t'apprendre à les aider, à les comprendre.


La fougue d'Astéria le surpris un court instant, il ressentait là l'énergie de cette jeune femme, possédant une soif d'apprendre. Elle avait des questions, certainement beaucoup même. Après tout, un monde s'ouvrait devant elle. Il ne lui restait qu'à l'explorer... Mais cela ne saurait se faire sans attention et rigueur. La curiosité allait être un atout pour elle.

    - Malheureusement, tu ne pourras t'imposer à elles de la sorte... J'ai reçu la faveur de notre Seigneur, en Atlantis je possède encore la faculté de commander aux Scales. Avec du travail et de l'écoute, tu sauras être capable de le faire avec Chrysaor mais sache une chose : je ne l'ai pas forcée, je l'ai appelée et me sachant à tes côtés, elle a bien voulu me rejoindre.


Chacune des écailles possédaient une sensibilité propre. Certaines pouvaient se montrer agressives, d'autres avides. La tristesse pouvait les diriger, tout comme l'amour ou la tendresse. Mais toutes, absolument toutes, demandaient avant tout du respect. Il en allait de leur être, de leur existence. S'ouvrir de la sorte face à quelqu'un de belliqueux était impossible. Cela, elle allait devoir le comprendre seule au fil de rencontres, de ses essais.

A cet instant ils furent interrompu part une frappe sur la porte. Le Cinabre se dirigea vers elle pour l'ouvrir, échangeant quelques mots avec le garde qui était venu le trouver. Il lui remit une boite ambrée, Astéria saurait y reconnaître là une Scalebox sans en voir le motif dans un premier temps. Il referma la porte avant de revenir vers elle, posant la boite sur le piédestal central. Le Crocodile.

    - Maintenant que tu possèdes La Flamme, tu vas devoir t’entraîner longuement à converser avec Chrysaor. Cela sera plus facile pour toi, t'aidera à mieux comprendre la nature d'un lien. Nous avons ici l'écaille du Crocodile qui est... très abîmée. Je n'ai pas encore eu le temps de m'occuper d'elle je l'avoue, à ma grande honte. Tu auras la charge de t'en occuper. Cela prendra du temps, tu devras d'abord apprendre à la connaitre avant de pouvoir la Purifier. Et à cet instant, tu te demandes certainement comment le faire. Je vais donc me charger de m'occuper de Chrysaor dans un premier temps, tu m'observeras. Elle n'a pas de séquelles visibles donc je ne pourrais te montrer comment la réparer mais tu saisiras au moins comment soigner une âme. Si tu veux bien la retirer pour que je puisse commencer...


L'enseignement allait commencer, réellement. Se ses yeux elle allait devoir saisir l'échange, ce qui allait se passer entre le Cinabre et l'écaille. Cela allait être frustrant pour elle, de ne pouvoir agir mais essentiel. La première étape dans formation allait être d'établir un lien avec le Crocodile, l'écouter, le Purifier pour qu'ensuite, elle et lui puissent se mettre sur la voie de la reconstruction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) G-bleu527/950[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) V-bleu  (527/950)
CP:
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) G-rouge900/900[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) G-jaune1200/1200[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria)   [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) EmptyMer 1 Juil - 9:33
A son explication, elle comprend mieux. Cela dépend de la volonté propre des armures et elle aurait dû s'en douter. Ainsi donc impossible d'appeler le Léviathan. Ce dernier est probablement en train de bouder, d'être en colère ou d'avoir toute autre émotion négative de ce genre après avoir perdu Alvis. Il lui faudra une bonne grosse purification à lui aussi lorsqu'on l'aura récupéré. L’Étoilée aurait bien envie d'aider à son rapatriement, mais pour ce genre de mission elle imagine qu'on enverrait quelqu'un d'autre, un petit groupe peut-être. Quant à elle, elle ne pouvait pas être partout non plus.

Un garde vient apporter une boite ambrée. Très jolie couleur. Elle a toujours aimé la teinte des Scales des Lieutenants, ça lui fait penser à une parure en or agrémentée de perles ou à une plage de sable chaud. Si cette Scalebox est là, ce doit être pour se faire réparer. De ses yeux sombres, elle la suit jusqu'à ce qu'elle soit posée et qu'elle reconnaisse la gravure du Crocodile. C'est une armure qui aurait pu convenir à Lazare, entre prédateurs ils se seraient bien entendus. Mais elle avait entendu parler de celle avec laquelle il avait tissé un lien, bien meilleur, bien plus fort. Elle ne l'avait pas encore vu d'ailleurs, mais cela ne saurait tarder.

Pour l'heure elle écoute Cinead. S’entraîner à parler avec Chrysaor, elle imagine bien faire cela pendant sa séance de méditation quotidienne et puis à chaque moment où elle voudrait combler sa solitude. Assez souvent donc. Une lueur d'intérêt s'allume dans son regard lorsqu'elle comprend que c'est elle qui va s'occuper du Crocodile. Bien sûr avant cela il va falloir qu'elle apprenne comment faire et quoi de mieux qu'une démonstration ? Elle opine donc. Peu loquace, un signe de tête et son écoute suffisent. Elle retire Chrysaor et le confie au purificateur. Prête à observer, analyser et étudier sa façon de faire.

- Le voici.

Plus de questions pour le moment. Elles viendraient certainement lorsque ce serait à elle d’œuvrer. Mais en l'instant, elle se fait élève attentive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria)   [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) EmptyJeu 2 Juil - 13:59

Sans surprise, la Générale s'exécuta, laissant les parties de sa Scale se détacher de son corps pour se recomposer non loin d'eux, reprenant la forme de l'homme assis en lotus. Le Cinabre s'en approcha alors, quittant Asteria des yeux pour se concentrer sur cette écaille. Lentement il approcha sa main vers cette dernière, jusqu'à l'effleurer du bout des doigts. Il caressait lentement l'épaulière, accompagnant son mouvement par un franc sourire satisfait.

    - Tu sembles en prendre grand soin. Je suis fier de voir que nos Généraux sont aussi appliqués. Cela me touche tu sais ? M'enfin... trêve de sentimentalisme. Nous ne sommes pas ici pour cela. Je vais commencer la Purification de Chrysaor. Pour faire simple, je vais cracher sur elle les flammes d'Amphitrite, ces dernières de par leur pouvoir viendront apaiser son âme, la soigner de ses maux. Si tu te débrouilles bien par la suite, tu seras même capable d'apaiser l'âme des gens, mais nous allons nous concentrer sur les écailles pour le moment. Es-tu prête ?


Une pure question rhétorique. Il n'avait pas lâché l'amas d'orichalque pendant qu'il parlait, obnubilé par elle. Il quitta le contact avec l'épaulière avant de reculer d'un pas. Fermant les yeux il prit une grande inspiration avant de ramener la tranche intérieure de sa main droite près de sa bouche. L'instant d'après, ses paupières s'ouvrirent brusquement, ses pupilles semblaient être devenues le feu lui même, alors à cet instant, il commença. Une longue gerbe de flammes bleutées virent percuter l'écaille, l'embrasser entièrement, la recouvrant, le laissant que quelques morceaux dépasser des flammes au gré de leurs ondulations. Et toujours il ne la quittait pas des yeux. Lentement, il s'assit en tailleur face à elle.

    - Voilà. Nous avons commencé. En cet instant l'âme de Chrysaor et la mienne sont liées, je ressens qu'elle s'apaise tranquillement. Peux-tu le ressentir toi aussi en te concentrant ? Ses micro-fissures se combleront lentement... Il te faudra maintenir le lien tout du long pour l'écouter, comprendre le moment où les flammes auront terminé leur travail, veiller à ce qu'elles ne s'éteignent pas. Tu peux les toucher, elles ne brûlent pas.


Et si d’aventure la jeune femme s'y essayait, elle pourrait ressentir elle aussi les bienfaits de ce pouvoir. Purifiant son corps. Purifiant son âme... dans une moindre mesure, mais la sensation était agréable. Certaines personne cependant ne le supportaient pas. Trop brusque. Trop inhabituel.

    - Tu vas maintenant essayer de produire ces mêmes flammes en usant de ton cosmos. Tu devras te concentrer sur cette Flamme qui réside désormais en ton âme, la faire grossir jusqu'à ce que tu sentes que tu peux la faire sortir en expirant. Tu n'y arriveras certainement pas aujourd'hui... ou alors tu cracheras des flammes rouges si tu es assez douée. Attention à ne pas te brûler du coup, nous verrons la suite une fois que Chryasor aura totalement récupéré.


Il tendit le bras devant lui, indiquant la zone devant le four à la Général pour qu'elle puisse s'exercer tout en restant dans le champ de vision de l'ancien Légat qui ne pouvait quitter l'écaille des yeux pour le moment. Concentré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) G-bleu527/950[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) V-bleu  (527/950)
CP:
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) G-rouge900/900[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) G-jaune1200/1200[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria)   [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) EmptyJeu 2 Juil - 23:15
Elle respectait déjà grandement les écailles, mais plus leur entrevue avance et plus elle se sent comme un attachement particulier vis-à-vis d'elles s'épanouir plus encore en son sein. L’Étoilée comprend alors pourquoi le Purificateur est si attaché au soin que l'on peut prendre d'elles. Que les généraux soient appliqués ne l'étonne pas. C'est un si grand honneur de porter l'une des sept Scales d'Azur qu'il serait inconvenant de se moquer de ces précieuses qui rendent tellement plus fort et impliquent de lourdes responsabilités. Personnellement elle n'est pas vraiment du genre à se laisser toucher par les gens. La plupart lui sont indifférents, mais quelques rares personnes arrivent à attiser son intérêt et lui être amicales.

Apaiser l'âme des gens, ça, ça pourrait être sympa et utile. Pour avoir de bons soldats, il faut non seulement s'assurer de leur forme physique, mais aussi de leur bien être mental. Un homme perturbé dans sa tête sera un soldat inattentif, lent, gauche et inutile. C'est pour cela que l'on trouve bien des endroits et façons de se détendre dans l'Indien et que c'est aussi important à ses yeux, pas pour les individus en eux-mêmes, mais pour leur force globale, qu'il n'y ait pas de boulets dans les rangs.

- Apaiser les âmes, j'ai hâte de voir cela… Un jour… Prête oui.

Elle répond même si elle n'est pas certaine qu'il l'écoute ou qu'il souhaite une réponse vraiment. Néanmoins cela sert toujours d'indiquer d'une façon ou d'une autre qu'elle suit toujours. Se déplaçant un peu pour mieux voir, elle constate qu'il ferme les yeux, note ses gestes puis admire ces flammes qui vont doucher Chrysaor. Par la suite elle écoute les explications. Possessive, elle est un peu jalouse de ce lien qui s'est créé entre les deux. Néanmoins, elle souhaite ce qu'il y a de mieux pour Chrysaor et tant qu'elle ne sera pas opérationnelle, elle ne pourra pas la purifier et encore moins aussi bien avant longtemps. Alors sa possessivité peut bien aller se brosser, la priorité c'est le bien-être de son écaille et cette dernière semble aller de mieux en mieux en effet ce qui la fait sourire.

- Oui, je le sens.

Doucement elle s'approche. Des flammes qui ne brûlent pas ? Elle en avait eu comme un avant-goût lorsque la flammèche était entrée en elle sans lui faire de mal. Sa main est tendue et le bout de ses doigts s'amusent à les caresser. Une illusion car rien n'est préhensible mais elle ressent ses effets plutôt agréables. Mais elle ne reste pas là longtemps. C'est à son tour de s'activer. Elle doit s’entraîner pour arriver à faire de même.

- Combien de temps cela vous a pris pour arriver à produire ces flammes ?

Évidemment elle a hâte, mais elle sait pertinemment que cela prendra du temps et ne s'attend pas à ce que tout réussisse du premier coup. Cependant ça l'intéresse un peu d'avoir un retour sur les délais, pour savoir à quoi s'attendre. Avec l'entraînement des recrues, elle ne pourra pas venir ici jour et nuit, mais dans un premier temps elle investira un maximum de temps pour parvenir à cette première étape. Comme indiqué, elle se place devant le four, puis répète les gestes observés. Elle est un peu gauche avec sa main, sa poitrine la gêne pour l'approcher suffisamment de son visage, alors elle se penche pour pallier à ce souci. Elle essaie une première fois, puis une seconde. Sans surprise elle n'arrive à rien, mais elle persévère. On l'a habituée à être ainsi, à répéter encore et encore un geste, une technique jusqu'à ce qu'elle y arrive. Concentrée sur son objectif, elle ne s'arrêtera pas avant d'avoir vu au moins ces flammes rouges, ou reprendrait plus tard s'il a autre chose à lui dire ou à lui montrer entre temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
CineadCineadArmure :
Aucune
Message Re: [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria)   [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) EmptySam 4 Juil - 18:07

Il continuait de fixer ce ballet incessant, profondément captivant. Les flammes bleues le fascinaient encore aujourd'hui, il ne se lasser pas de les observer, de ressentir leurs bienfaits. Son esprit esprit restait lié à Chrysaor, captant ses besoins. Il ajustait donc l'intensité des flammes selon son désir, usant de son Cosmos pour les contrôler. Cela aussi, elle l'apprendra seule. A sa question, il ne put s'empêcher de sourire. Il posa ses mains sur ses genoux.

    - Hum.. Disons... Plusieurs années. Mais j'ai du apprendre seul, avec de vieux textes. Le plus long a été de développer La Flamme et sur ce point tu as été bien aidée. J'avais un don naturel pour cracher le feu aussi, alors une fois que j'ai su la faire grandir assez, il m'a été facile d'utiliser la Purification.


Facile, oui. Mais bien trop tard. Satine était déjà morte à ce moment là, des années passées à se concentrer sur l'histoire d'Atlantis plutôt que sur son entrainement. Le Cinabre avait touché le fond avant de pouvoir comprendre la vraie nature de ce pouvoir. Au moins, elle, n'aurait pas à vivre cela car elle l'aurait lui, à ses côtés, pour apprendre. L'avenir d'Atlantis. Là était sa tâche désormais. Alors il ne la lâchait pas du regard, se trouvant juste derrière la Scale. Il pouvait aisément se concentrer sur les deux en même temps, cette étape de la Purification n'était pas la plus épuisante... En tout cas, pour quelqu'un d'expérimenté. La suite, elle...

    - N'aies pas peur Asteria. Concentre ton Cosmos, laisse le t'envahir, envahir ton âme pour qu'il s'embrase en toi avant de le relâcher. Tu ne me blessera pas et Chrysaor est protégée par mes flammes...


Mais elle ? Son propre feu pourrait la lécher. Elle allait devoir apprendre à s'en défendre seule. Une chose essentielle pour la suite. La restauration en elle même était l'étape la plus épuisante, tant physiquement que mentalement. Et la plus dangereuse pour le corps.

    - Nous avons presque terminé ici. Tu ne pourras la revêtir directement car nous avons encore à faire, mais lorsque cela arrivera tu pourras ressentir quelque chose s'approchant de ce qui s'est passé il y a quelques jours...


L'avait-elle ressenti ? Cette vague qui avait parcouru Atlantis et résonné dans l'orichalque de chaque Scale ?



[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) Cinead-s


Dernière édition par Cinead le Mar 14 Juil - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) G-bleu527/950[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) V-bleu  (527/950)
CP:
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) G-rouge900/900[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) G-jaune1200/1200[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria)   [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) EmptyDim 5 Juil - 14:00
Des années… Heureusement qu'elle avait son aide en effet. Ce n'était pas qu'elle était impatiente, mais question pratique, si elle pouvait être compétente plus vite ce serait mieux compte tenu des dangers qui se profilaient dans un avenir proche. Bien sûr, Cinead était là au cas où, mais son poste au Sénat devait être fort prenant et avoir quelqu'un pour le remplacer n'était pas de trop. De ce qu'elle peut comprendre, elle devrait pouvoir échapper à tout ce qu'il y a de plus long.

Cette flamme qui réside maintenant au creux de son être, elle la sent et c'est une grande fierté de se sentir ainsi différente. Pour ce qui est de cracher du feu, elle a plus de mal. Maîtriser la pluie, les vents et l'orage elle sait faire, mais les feux, tout ce qu'elle peut c'est les provoquer si l'environnement y est propice. Là, ce n'est pas un incendie qu'elle recherche alors elle doit s'y prendre différemment. Ne pas avoir peur ? Oh non, elle n'a pas peur… Mais elle écoute les conseils, s'en imprègne et tente à nouveau.

- Je n'ai pas peur… Hum… J'imagine qu'il faudra toujours que je n'aie pas Chrysaor sur le dos lorsque je purifierai une autre Scale. Ça me semble normal, mais je préfère être certaine.

Trouve la flamme, y concentre son cosmos comme elle peut faire avec sa lance pour alimenter les braises en elle. Le brasier grandit peu à peu. C'est difficile en cela qu'elle n'a pas l'habitude. Lors de ses longues séances de méditation elle s'est bien entraînée à moduler ses Ondes, mais il n'y avait que du cosmos seul, là elle doit en plus y manipuler le feu tout en veillant à ce que ses vents intérieurs ne viennent pas le souffler. Elle fait abstraction de ce qu'il y a autour d'elle et un nuage gris, presque noir se forme au-dessus de sa tête. Sa présence n'exprime pas ses états d'âme, uniquement le déploiement de ses efforts. Son vent intérieur s'extirpe de son être et s'enroule autour d'elle comme un serpent d'air. Ce dernier vient balayer ses cheveux qui virevoltent à son passage. Il finit par tomber et se dissiper au contact du sol. À cet instant de toutes petites flammes fuitent d'entre ses lèvres et viennent lui lécher les doigts. Une sensation de brûlure désagréable lui fait agiter ses mains. En réponse à sa douleur, le nuage qui s'était formé au-dessus d'elle l'inonde de ses gouttes avant de disparaître. La douleur est partie, mais elle est trempée. À l'avenir il faudra qu'elle se trouve une tenue légère pour ce genre d'activité. Torse nu n'est pas envisageable, mais peut-être qu'en enroulant sa poitrine dans des bandages cela serait plus convenable. Elle y réfléchirait. Ses vêtements lui pèsent, mais elle semble très bien s'en accommoder. Sortir trempée après avoir essuyé une tempête, elle y est habituée. Alors ce n'est pas un peu d'eau qui va la gêner. Il faudra qu'elle trouve un moyen pour ne plus se brûler à l'avenir. Peut-être qu'en utilisant son vent à la fois comme une barrière protectrice et un guide pour les flammes cela pourrait faire l'affaire ? À tester.

- Pas encore ça, mais pas loin...

Elle parle plus pour elle-même qu'autre chose. Ses yeux sombres se posent sur Chrysaor. Bientôt fini avait-il dit. Elle se demande alors ce qu'il lui fera d'autre après l'avoir purifiée. Puis repense à cette vague qu'elle avait ressentie. Tous devaient l'avoir ressentie, impossible de passer à côté, pas étonnant que tout soit lié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
CineadCineadArmure :
Aucune
Message Re: [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria)   [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) EmptyMar 7 Juil - 0:42

Il ne restait plus longtemps, Chrysaor avait su combler ses failles et son âme se portait déjà mieux. A dire vrai il n'y avait pas beaucoup de travail cette écaille, un entretien tout au plus mais c'était là l'occasion de démontrer à sa nouvelle apprentie la charge qu'incombait à un Purificateur. Et nul doute que d'impliquer le lien qui unissait Asteria à sa Scale serait plus impactant pour elle. Pour qu'elle puisse en comprendre l'importance.

    - Tu dois oublier le fait que tu es une Marina. Tu es sur le chemin pour devenir Purificatrice, ton devoir sera de servir les écailles. Pas de les porter. De plus porter une écaille influencera ta capacité à établir un lien avec celles que tu devras Purifier.


Inutile de préciser que cela ne serait pas en bien. Perturber les liens était une chose, créer un conflit entre deux âmes en était une autre... Cependant elle semblait avoir compris. Sa curiosité était une bonne chose et si le Cinabre était heureux de voir une personne aussi investie, il ne pouvait lui donner toutes les réponses. Une part de l'apprentissage passait par l'expérimentation... Et pour la prochaine étape, la jeune Générale serait laissée seule. Et cela n'allait plus tarder. D'ailleurs, les flammes qui entouraient Chryasor disparurent. Le Primus Senator soupira longuement en fermant les yeux. Après quelques secondes, il se releva.

    - Il semblerait que tu aies compris le truc. En toute honnêteté je pensais que tu n'arriverais qu'à sortir les flammes bleues mais... Tu dois avoir en toi un tempérament tempétueux il faut croire.


Un sourire et déjà il se dirigeait vers l'urne au centre de la pièce. Il était temps de passer à l'étape finale de cette instruction. Le but allait être de lui montrer toutes les facettes de la tâche qui allait être sienne. Enfin... montrer... Il posa la main sur la boite d'Orichalque qui s'ouvrit au contact de sa peau et après un éclat lumineux un crocodile ambré se présenta à eux en piteux état. Fissurée de long en large, une patte manquante ainsi qu'un morceau de la queue et bien d'autres petits morceaux certainement perdus. Son âme quant à elle était à l'agonie. Souffrante. L'air de Cinead se fit alors plus grave. Il frôla l'Orichalque du bout des doigts avant de soupirer...

    - La voici. L'écaille du Crocodile, enfin ce qu'il en reste. Elle est à ta charge désormais. Cela prendra du temps, tu pourras venir ici autant que tu le souhaites. Tu devrais commencer par t'occuper de son âme avant de pouvoir soigner son corps. Tu devras le faire dans cet ordre là car tu auras besoin d'elle pour te guider sur ses failles, sur son apparence. Tu t'y connais en matière de forge si j'ai bien compris n'est-ce pas ? Tu as du remarquer qu'il n'y a aucun outil dans cette pièce... Je manipule l'Orichalque fondu à main nue pour le façonner sur la Scale, guidé ce qu'elle me montre dans mon esprit. Il y a quelque chose de plus... vrai ainsi. Une connexion.


Il continuait de glisser ses doigts sur l'amas d'ambre et tournait autour de lui d'un pas lent. Il s'arrêta néanmoins, recentrant son regard et son attention sur Asteria.

    - Hum. Pardonne-moi. Je parle, je parle... Tu n'en es pas encore là mais il est important que tu comprennes la démarche dans son entièreté. Tu dois d'abord affiner ton lien avec ton écaille et travailler sur ta Flamme. Oh et, tu peux utiliser des outils si tu le préfères, cela t'évitera bon nombre de brûlures avant de pouvoir t'en prémunir.


Même s'ils n'en étaient pas encore là, nul doute qu'il avait son avis à ce sujet...



[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) Cinead-s


Dernière édition par Cinead le Mar 14 Juil - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) G-bleu527/950[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) V-bleu  (527/950)
CP:
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) G-rouge900/900[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) G-jaune1200/1200[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria)   [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) EmptyMar 7 Juil - 23:13
Ne pas porter son armure, elle avait vu juste. Mais si elle avait pensé au fait de ne pas prendre le risque de l’abîmer, en revanche, elle n'avait pas réfléchi au fait que cela pouvait perturber ou influencer son lien avec les autres écailles.

- Qu'est-ce qu'il se passera si jamais une écaille ne m'aime pas ? Qu'est ce que je devrais faire dans un tel cas ?

Parce si elle pense au fait que l'on ne peut pas plaire à tout le monde, ça doit aussi s'appliquer aux Scales et alors elle en imagine bien certaines ne pas l'aimer du tout pour une raison ou une autre. Si cela arrive, un conseil ne serait pas de refus pour résoudre ou contourner le souci. La purification de Chrysaor arrivée à son terme, elle n'essaie pas de reproduire des flammes à nouveau. Elle s’entraînera plus tard. Un fin sourire s'étire sur ses lèvres à la mention de son tempérament intérieur. Elle est tempête oui, même au sens littéral, heureusement finalement, ça l'aide beaucoup. C'est comme si elle était prédestinée à cette tâche. Bon évidemment si elle avait été une Atlante à cent pour cent ça aurait été parfait, mais on ne peut pas tout avoir non plus.

Alors qu'il s'approche de l'urne, elle le rejoint et regarde la scalebox libérer le crocodile. Pauvre écaille, en si piteux état… Elle pourrait demander ce qui lui est arrivé, mais se dit qu'elle pourrait aussi bien s'en enquérir auprès de l'écaille elle-même lorsqu'elle en aurait l'occasion, aussi pour cette fois, elle garde le silence et observe. À nouveau elle se fait la remarque qu'elle est bien plus touchée par le bien-être de ces précieuses que de celui des hommes, à quelques rares exceptions près évidemment. Alors qu'elle se concentre sur l'écaille d'ambre et perle, elle ressent son agonie, sa peine. Il faudrait ne pas avoir de coeur pour rester de glace. Elle opine doucement.

- Je ferai de mon mieux. Pour ce qui est des outils, je verrai le moment venu ce qui me semble le plus simple.

Elle ne craint pas la douleur, n'est pas douillette comme certaines fleurs délicates. Ce sera donc en fonction de sa maîtrise qu'elle se décidera, de ce qui lui permettra de faire au plus précis et conforme. À son tour elle frôle le crocodile du bout des doigts. Beaucoup de travail en perspective.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
CineadCineadArmure :
Aucune
Message Re: [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria)   [Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) EmptyMar 14 Juil - 13:15

La main de l'ancien Légat se détacha de l'écaille alors qu'Asteria s'en approchait. Désormais il ne l'approcherait plus, il ne s'en occuperait pas. Le Crocodile était devenu la charge de son apprentie, de cette petite flammèche qui allait devoir grandir, brûler plus fort pour pouvoir porter un jour l'espoir d'Atlantis sur ses épaules. Un long chemin, difficile... Mais l'était-il plus que celui qui menait à l'éveil ? Il croisa les bras face à sa question, son visage redevenant un brin plus sérieux.

    - Tu n'es pas destinée à les porter, à partir de là tu dois comprendre que la relations qui s'établira sera forcément différente. Certaines te montreront de la colère, d'autres de la tristesse ou de la rancœur, de la violence aussi, pourquoi pas de la douceur. Je pourrai te mâcher le travail et t'en dire beaucoup sur toutes celles que je connais mais... Tu dois te faire ton propre avis, comprendre par toi même. Il n'y a pas de manuel pour savoir comment agir avec chacun de nos contemporains après tout non ?


Il ne put s'empêcher de sourire. Les relations humaines étaient même bien plus compliquées au final que de se lier avec une écaille dans la Purification. Elles étaient plus simples, plus franches, ne cachaient rien pour peu que l'on savait les écouter. Elles étaient, aussi, plus facile à "réparer" en un sens... contrairement aux Hommes. Les flammes bleues pouvaient soigner les âmes, Sacles comme Humaines et pourtant certains des éveillés semblaient tellement plongés dans le mal-être que leur pouvoir en devenait dérangeant pour eux... Comme elle. Il reprit alors. son sourire s'était effacé.

    - Les Flammes sont un prémices pour mettre les âmes en de bonnes conditions. Elles connaissent cela, c'est un peu comme la confiance que nous pouvons accorder à nos soigneurs si tu préfères. Le reste ne dépendra que de toi, de ton ouverture, de ton écoute et de tes actes. Si tu viens à les blesser dans ce ce processus... C'est que tu n'auras pas su écouter. Il n'y aura que toi qui pourra...


Subitement, ils furent interrompu lorsque de l'un des gardes frappa à la porte. Le Cinabre tourna son regard vers cette dernière, soupirant en fermant les yeux. Déjà...

    - Il semblerait que nous ayons terminé, pour aujourd'hui en tout cas. Tu as un grand potentiel Asteria, cela ne sera pas facile et je sais que cela fait beaucoup d'informations à retenir. Nous nous reverrons bientôt. Tu as ma confiance, et celle d'Atlantis.


Ramassant son imposante cape après avoir salué la Générale, le Primus Senator se dirigea vers les portes, les poussant pour disparaître, laissant la porteuse de Chrysaor seule. Enfin... l'était-elle vraiment au final ?




[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria) Cinead-s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Fin Janvier 553] Une étincelle (PV - Asteria)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Temple de Poséidon-
Sauter vers: