Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Août 2020)
 
Partagez
 

 [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
EliasEliasArmure :
Phénix

Statistiques
HP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-bleu180/180[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-bleu  (180/180)
CP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-rouge180/180[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-rouge  (180/180)
CC:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-jaune244/244[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-jaune  (244/244)
Message [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar]   [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] EmptyJeu 25 Juin - 16:56
Les premiers échanges avaient eu lieu au Coliseum. Mais simples, n'ayant aucun rapport à l'énergie cosmique. L'un comme l'autre, ils avaient eu à faire récemment et n'avaient donc pas eu l'opportunité de croiser le fer de nouveau. Mais aujourd'hui serait un jour différent, Elias le savait. Ils avaient convenus Algebar et lui de se croiser plus ou moins régulièrement dans le coin. Pour échanger, discuter. Mais aussi et surtout pour s'entraîner. Et aujourd'hui, l'Oiseau Immortel était clairement motivé à l'idée de pouvoir libérer son pouvoir face à un homme qu'il estimait très franchement.

Orion n'était pas quelqu'un d'ordinaire mais il se reconnaissait en bien des points chez lui. Pouvoir libérer son cosmos et s'en donner à coeur joie avec une telle personne était véritablement une aubaine pour lui. Surtout sachant que depuis son retour parmi les vivants, il n'avait guère eu l'occasion de réellement s'opposer à quelqu'un de valeur. S'il savait avoir perdu du pouvoir, il n'en connaissait pas réellement l'impact sur lui et ce qu'il était capable de faire dans une situation donnée.

Et de ce qu'il savait, Algebar pouvait lui aussi enfin faire appel à son cosmos maintenant que ses affaires personnelles étaient réglées. Il était donc naturel pour eux de se retrouver ici et se mettre joyeusement sur la tronche. Posé sur le terrain d'entraînement, le Phénix patientait. Il avait déjà son armure sur lui et laissait simplement son cosmos s'échapper de sa personne, comme pour se chauffer avant la rixe finale. Autour de lui, le sol était clairement marqué par les flammes qu'il manipulait depuis quelques instants. Et au fond de lui, toujours cette envie de libérer son don. Une silhouette approchait. Et c'est avec un large sourire qu'il leva la tête dans sa direction.
    - Je t'attendais, mon ami. Avec une certaine impatience, comme tu peux le voir. Nous allons enfin pouvoir passer au palier suivant...

Comme souvent ces derniers temps, il perçut une autre silhouette dans son champ de vision, sur le côté. Une silhouette qu'il connaissait parfaitement et qu'il essayait d'ignorer. Un écho de son passé. Qu'il savait disparu. Vraiment ? L'homme le regardait, lui adressant un signe de main et pointant du doigt sa cible. Puis avec un large sourire, il déplaçait ce même doigt vers sa gorge, faisant un signe de mort... Arsiesys n'aurait pas agi ainsi. Il le savait. Et pourtant. Pourtant. Était-ce lui qui lui envoyait un signe ? Non. Non, impossible. Il reporta son attention sur Algebar, chassant son trouble, se mettant en position de combat, ramenant à lui les flammes afin de les faire disparaître.
    - J'avais vraiment hâte de voir le résultat de ton entraînement. Commençons, veux-tu !



Citation :
Je te défie ! VIENS QUE J'TE BRÛLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1835-elias-du-phenix-term
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-bleu1200/1200[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-rouge750/750[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-rouge  (750/750)
CC:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-jaune1350/1350[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar]   [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] EmptyJeu 25 Juin - 23:52
Les choses s’étaient accélérées pour Algebar. Enfin… en vrai, pouvait-on vraiment dire qu’il y ait eu une notable baisse de régime ? Son entraînement s’était terminé, après neuf années à Hatra. Il avait effectué le long chemin le ramenant à Athènes. Avait fait ses premières rencontres au Sanctuaire lors d’une très longue journée. Avait énormément médité durant quelques jours, et juste après un entraînement avec Elias, avait reçu sa première mission. Dès le lendemain, il avait redonné vie à l’armure du Cerbère, et reçu l’insigne honneur d’être désigné pour devenir apprenti forgeron. Il s’était jeté sur les parchemins, trop nombreux, afin d’essayer d’en ressortir quelques informations, mais de toute évidence il ne pouvait pas passer son temps qu’à cela. Car très rapidement, il faudrait former le groupe avec Elias et Khoren, et partir en mission.

Ce serait la raison de leur rencontre de ce soir : se préparer à ce qu’ils risquaient de devoir affronter. Ils ne savaient pas à quoi s’attendre, ignoraient sur quoi ils allaient pouvoir tomber. Ils ne pouvaient que supposer qu’à partir du moment où ils seraient à œuvrer au nom d’Athéna, ses ennemis pourraient potentiellement pointer le bout de leur nez en effet. Deux chevaliers d’argent et un chevalier de bronze. Algebar y avait beaucoup réfléchi déjà. Ce n’était pas une petite équipée à prendre à la légère. Cette mission risquait en effet de ne pas être de la blague. Puis il y avait cette petite voix qui lui disait que ça pourrait mal tourner par le simple fait des noms rassemblés ici. Elias et Khoren… chacun à leur manière pouvaient être considérés comme de fameuses épines dans le pied d’une autorité attendant obéissance. Au point que l’on souhaite se débarrasser d’eux ? Et dans ce cas, pourquoi en était-il, lui aussi ?

C’est ce qui lui faisait écarter cette idée. Il n’avait rien à se reprocher jusque là, avait toujours fait du mieux qu’il pouvait. Écouté les directives du Pope. Reçu une grande proposition et grand honneur. Non, aucune raison de vouloir se débarrasser de lui à première vue. Toujours était-il qu’il voulait être sûr de ses capacités. Et en cela, les opposer à Elias du Phénix avait paru une bonne idée. Ils avaient déjà commencé à s’entraîner ensemble, ils savaient qu’ils manipulaient tous deux les flammes… Cela faisait sens qu’ils apprennent à se comporter l’un avec l’autre, sous peine d’être des nuisances pour le groupe. C’est qu’il ne faudrait pas foutre le feu à la moindre sortie et… oh… Il venait d’arriver au coliseum, et à son éclairage comprendre que c’était déjà le cas. Bien, impossible de renier leurs natures après tout !
- C’est ce que je vois, oui !
Lui répond-il en descendant les marches pour rejoindre l’hémicycle de terre battue où ils s’affronteraient. Elias avait donc d’ores et déjà commencé à répandre ses flammes, prenant un peu d’avance. Sous cette lueur changeante, il eut l’impression que le Phénix fut ailleurs l’espace d’un instant. Cela lui donna des frissons dans le dos...
- Tu as pris un peu d’avance, je vois. Heureusement que nous avons prévu ce combat en soirée afin qu’il n’y ait personne pour nous déranger. L’atmosphère risque de sérieusement se réchauffer encore...
Un léger sourire orne ses lèvres, tandis qu’il le rejoint enfin, une aura cramoisie l’entourant. Car c’était là la particularité de ses flammes après tout : d’être d’un rouge profond, en tant que flammes des Enfers. Tous deux parés de leurs armures et de leurs auras de flammes, se faisant face.
- Rassure-toi, je ne vais pas te faire attendre plus longtemps !
Il laisse alors exploser son Cosmo, répandant à la ronde ses feux follets. Nombreux, semblant inoffensifs, la plupart ne gêneront même pas Elias. Les prendre à la légère par contre risquait de coûter cher, mais ce n’était qu’une mise en bouche, en guise d’échauffement. La suite se passe à la vitesse de la lumière. Sa senestre se serre comme s’il tenait un arc imaginaire, alors que sa dextre s’en approche, l’effleure de deux doigts, avant de repartir en arrière. Dans le mouvement, entre le point de contact et les doigts de sa main droite se tend un trait écarlate, une flèche composée de ses flammes condensées. Sa main droite s’ouvre, laissant fuser le trait à une vitesse extraordinaire, le tout s’étant déroulé si vite qu’un chevalier incapable d’atteindre la vitesse de la lumière ne pourrait pas le suivre à l’œil nu. Si elle parvenait à le frapper, elle toucherait au genou gauche, précisément à l’emplacement de Saïph.

Crimson Arrow !


La blessure causée par ses flèches semblerait insignifiante de l'extérieur. Un simple orifice, fin, rien de plus qu'une piqûre. Pourtant, la douleur infligée et la précision mortelle de cette flèche ne manqueraient pas de provoquer des conséquences tout aussi redoutables que des attaques cosmiques plus spectaculaires.

Citation :
Défi accepté - Initiative remportée. J'te DEFOOOOOOONCE !!!

Silver Cloth d'Orion:
 



[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
EliasEliasArmure :
Phénix

Statistiques
HP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-bleu180/180[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-bleu  (180/180)
CP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-rouge180/180[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-rouge  (180/180)
CC:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-jaune244/244[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-jaune  (244/244)
Message Re: [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar]   [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] EmptyVen 26 Juin - 8:41
Il était malin de vouloir contrer les flammes du Phénix par son propre pouvoir et Elias devait admettre qu'il s'agissait là d'une preuve d'expérience de la part d'Orion. En effet, rare était celui qui prenait en considération cet élément avant même que le combat débute, mettant cela sur un effet de style plus que sur une véritable technique. Et ces derniers se trompaient alors largement. Les feux follets n'étaient donc pas à négliger, il le savait d'autant plus.

Et quel spectacle en vérité... Les deux manipulaient des flammes très différentes, qui semblaient se repousser, laissant autour d'eux les petites sphères du chevalier d'Argent graviter tandis que les flammes du Phénix faisait grimper la température dans ce cercle infernal. Il n'y aurait personne pour ressentir cette fournaise que déclenchait ces deux-là et c'était sans doute pour le mieux. Le sourire du blondinet se dissipait peu à peu à mesure que le sérieux peignait ses traits. Même l'image de son mentor commençait à disparaître alors que Algebar se mettait en position, donnant l'impression de tenir un arc. Prêt, Elias attendait. Il patientait pour saisir le moment parfait et frapper à son tour. Ses flammes l'enveloppaient pour le moment.

Puis le trait quitta les mains de son adversaire. Si vif qu'il ne put rien voir d'autre qu'un simple éclat s'imprimant dans sa rétine. Un flash, et la flèche atteignait alors le corps de Elias, avec une précision remarquable. Mais alors que le trait traversait ce dernier, l'image du chevalier disparue, comme s'il n'avait jamais été là. Le combat commençait réellement et déjà les illusions du Phénix prenaient place sur le terrain d'entraînement. Emporté par son mouvement défensif, il fut projeté sur l'aile droite d'Algebar. Trop rapide, il ne parvint toutefois pas à esquiver l'un des feux follets qui explosa à son contact, ses flammes ne parvenant pas à l'en protéger. Mais il devait agir lui aussi...

Toujours à distance, il s'arrêta net dans sa course. Il avait essayé de surprendre Orion mais le Feu Follet avait certainement attiré l'attention de son adversaire. Plus de temps à perdre donc : concentrant son pouvoir dans son poing, Elias frappa dans la direction de l'archer. En concentrant son énergie, les flammes prirent alors la forme d'un Phénix. Illusion ? Véritable créature ? L'oiseau de feu s'envolait déjà vers Algebar en ouvrant le bec, générant alors son terrible souffle destructeur. La chaleur aurait peut-être raison de son vis à vis mais pour lui, elle aurait un impact bénéfique. Et profitant du fait que les flammes s'étendaient autour de lui, il frappa de nouveau.
    Hōō Genma Ken

Cette fois, un simple rayon d'énergie qu'il cherchait à masquer grâce à l'environnement installé précédemment. Une attaque qui n'avait rien d'aussi impressionnant que celle qu'il venait de lancer mais qui était un peu plus fourbe. Si le rayon atteignait sa cible, alors celui-ci serait prit dans une illusion personnelle. Une illusion qui lui infligerait des dommages directement à sa psyché. Les flammes le brûleraient de l'intérieur, afin de le purifier.

Grimaçant, il eut un simple coup d’œil vers les feux follets et vers la brûlure subie lors de son mouvement. Il estimait pour le moment son enchaînement intéressant, masquer une attaque en se servant de la plus "visuelle". Mais si cela était parfait face à un débutant, ici il affrontait un homme aguerri.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1835-elias-du-phenix-term
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-bleu1200/1200[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-rouge750/750[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-rouge  (750/750)
CC:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-jaune1350/1350[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar]   [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] EmptyDim 28 Juin - 0:32
Elias affrontait un homme aguerri en effet, qui plus est à ce type de stratégie pour en user lui-même. Tout dans son style reflétait ce point, à la manière d’un magicien menant son numéro : attirer l’attention sur une main, pendant que l’autre réalisait l’action importante qui rendrait le spectacle intéressant. Pour que cela soit plus redoutable encore, il ne fallait pas omettre de montrer un peu de son jeu, car qui pensait pouvoir l’anticiper n’en était que plus sujet à tomber dans son piège encore. Des feux follets anodins, et une flèche cruciale. Cette information avait été donnée clairement, Elias l’avait bien compris et agit en conséquence. Cela servirait son plan, plus tard…

De son côté, il n’avait pas été si surpris donc. Si Algebar avait bénéficié de l’entraînement et des conseils d’un chevalier d’argent ayant été entraîné par un Scorpion, Elias lui n’avait pas manqué de dire qu’il tirait sa force directement de deux mentors : un Sagittaire Grand Pope et un Scorpion. À force de points communs, ne finiraient-ils pas par croire à une grande blague du destin les concernant ? Enfin, toujours est-il qu’il ne fut pas étonné qu’Elias ait reçu un enseignement portant sur des stratégies similaires. Le souci ici ne serait donc pas d’être pris au dépourvu, mais plutôt cette douce folie qui le poussait à vouloir encaisser les attaques du Phénix.

Algebar voulait connaître son adversaire. Pas juste voir ce qu’il pouvait faire, mais le subir pour mieux le comprendre. De plus, cela lui permettrait de s’exercer dans l’une de ses arcanes les plus subtiles. Deux tirs extrêmement rapides partirent coup sur coup. Le simple fait de ciller pourrait faire manquer la manœuvre. Elias n’était pas la cible cependant, l’héritier d’Orion cherchant à frapper le phénix de flammes, puis le trait d’énergie partant à sa rencontre. Pas de quoi annuler ces techniques, mais suffisant pour les dépouiller de leur essence. Les laissait préserver cette part de puissance brute, mais vidées de ce que les attaques cosmiques avaient de plus cher. Un léger sourire sur son visage, s’assurant ainsi – à son sens – que ce ne pourrait être mortel en l’état.

Bien sûr, il se fait alors frapper de plein fouet, d’abord par le souffle ardent ainsi que par le trait d’énergie. Il se retrouve projeté au sol, subissant les brûlures et la souffrance du Phénix dans un cri. Vaincu ? Loin de là. Il se redresse alors, s’essuyant du poing le sang qui lui avait coulé au coin des lèvres.
- Nous avons décidément plus de points communs que nous ne l’aurions cru, comme tu t’en rendras compte rapidement. J’espère cependant que tu n’as pas oublié un point important : j’ai déjà affronté l’épreuve des flammes. C’est le feu même des enfers qui brûle en moi, Elias. Permets-moi de te le rappeler de la meilleure des manières.
Crimson Inferno !

Il était indéniable qu’Algebar avait été lourdement blessé. Mais paraissait s’en trouver moins affecté qu’il ne le devrait. Sept années durant, il avait affronté le brasier, et les sept Sibitti. Tous avaient été des artisans des flammes. En avoir l’habitude ne les rendait pas plus efficace, mais juste plus facile à supporter. En proclamant le nom de son offensive suivante, il leva la main gauche. Cela provoqua une réaction en chaîne, ses maigres feux follets entourant Elias explosant alors, transformant ses orbes de flammes en véritable enfer. Algebar commençait assez à comprendre la dynamique de cet affrontement que pour pouvoir établir presque à coup sûr que le Phénix s’accommoderait autant de ses flammes que lui ne l’avait fait. Mais ce n’était pas cet enfer le plus important, pas vrai ? Alors que tout explosait et flambait, un trait unique partit en un clin d’œil. Le Crimson Sting, variante de la Crimson Arrow, où il réduisait presque à néant son temps d’armement. Le trait, partant beaucoup plus rapidement, avait aussi le désavantage d’être donc moins concentré, baissant donc légèrement sa capacité de pénétration. Mais s’il touchait bel et bien Saïph cette fois, alors le combat pourrait réaliser être considéré comme ayant commencé !



[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] Algebar


Dernière édition par Algebar le Dim 28 Juin - 10:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
EliasEliasArmure :
Phénix

Statistiques
HP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-bleu180/180[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-bleu  (180/180)
CP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-rouge180/180[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-rouge  (180/180)
CC:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-jaune244/244[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-jaune  (244/244)
Message Re: [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar]   [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] EmptyDim 28 Juin - 9:17
Le feu même des enfers... Oui, il ne l'avait pas oublié. Mais ne s'était toutefois pas attendu à voir Algebar se sortir si aisément du piège qu'il lui avait préparé. Ses illusions étaient terribles mais encore fallait-il qu'elles passent. Pour le moment, il touchait sa cible mais ce n'était pas suffisant. Surtout que le chevalier d'Argent allait de nouveau faire parler la foudre... Ou le feu dans le cas présent. Et sur ses gardes, Elias se tenait prêt.

L'apparition d'Arsiesys restait discrète pour le moment, semblant observer le combat, sans réagir. Cette posture, Le Phénix la connaissait parfaitement. Son mentor l'observait afin de lui faire profiter plus tard de ses remarques, de son jugement. Si cela ne rassurait pas Elias, au moins appréciait-il le silence qui s'était imposé entre l'ancien Sagittaire et lui-même. Il en avait besoin pour la suite de cet échange. Car il n'était clairement pas au bout de ce combat.

Les feux follets explosèrent de toute part autour de lui. Mais le souffle du Phénix préservait Elias des effets les plus lourds, faisant en sorte que ces flammes ne l'atteignent pas. Le feu contre le feu. L'enfer contre le bien ? Malheureusement, et il ne le comprit que trop tard, il ne s'agissait là que du préambule. Masqué par les exposions, prit par la fournaise, les traits ennemis l'atteignirent, emportant plus loin le chevalier du Phénix qui ne put rien faire d'autre que subir. Subir tout en rencontrant lourdement le sol, son armure réduisant légèrement l'impact. Alors qu'il se relevait, les flammes qui l'avaient protégées des explosions se dissipèrent quelque peu. Une douleur importante le fit grimacer.
    - Je vois... Impressionnant, je dois le dire. Tes flèches sont remarquables, surtout associées à ces flammes. Et tu as raison, je ne m'attendais pas à autant de similitudes dans notre façon de combattre. Je vais moi aussi te montrer quelque chose que tu devrais trouver intéressant. Antarès !

Un sourire sur son visage, en dépit des marques visibles des précédents assauts, Elias prit le temps de remettre en place ses mèches blondes. Lui aussi, il prenait une position qui parlerait forcément à Algebar : la posture type d'un archer prêt à décocher sa flèche. Un trait de lumière venait de jaillir dans la direction d'Orion. Moins impressionnant que ceux envoyés par Algebar mais qui n'était là aussi qu'une introduction à ce qui suivrait, comptant sur la surprise de voir le Phénix déployer une technique qui n'était logiquement pas de son ordre. Une attaque qu'il avait appris auprès d'Arsiesys afin de déstabiliser la cible et de frapper ensuite. Avec un autre héritage, celui de ses deux mentors : le Sagittaire et le Scorpion.

Un second trait quitta immédiatement après l'arc improvisé du Phénix. Bien plus terrible cette fois, car concentrant les flammes qui s'étaient regroupées autour d'Elias précédemment. En chemin la flèche semblait changer, donnant l'illusion qu'un double du chevalier d'Orion se jetait sur lui, afin de le frapper et de laisser exploser l'énergie autour de ce dernier. L'énergie du Phénix restait liée à l'illusion... S'il atteignait sa cible, alors Algebar comprendrait à quel point le cosmos de son partenaire de combat parasitait cette flèche.

Mais alors que l'attaque se dirigeait sur son compagnon, de nouveau la douleur le prit. Orion avait visé juste avec ces dernières frappes. Il aurait du mal à encaisser de nouveau pareil assaut, il le savait. Ce pourquoi il se tenait prêt. Prêt pour la suite. Prêt aux surprises que lui imposerait celui qui manipulait ces bien étranges flammes. Il devait devenir plus fort. Un sentiment impérieux qui commençait à changer son aura. Plus sombre. Qui émanait de lui...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1835-elias-du-phenix-term
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-bleu1200/1200[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-rouge750/750[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-rouge  (750/750)
CC:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-jaune1350/1350[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar]   [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] EmptyLun 29 Juin - 0:04
Antarès ? Algebar estimait que la blague avait assez duré. En entendant le nom de cette technique que son maître lui avait enseigné, l’héritier d’Orion se mit à marcher dans sa direction, déterminé. Ses yeux d’ambre scrutaient néanmoins, à l’affût, ne manquant rien, pleinement concentré sur ce qu’Élias allait lancer dans sa direction. Si c’était l’Antarès, il serait prêt. Comme il venait de le prouver, l’élève d’Andreas du Cerbère avait reçu assez d’expérience que pour s’avérer doué dans l’analyse des offensives adverses. Assez pour les neutraliser d’un maigre trait de sa propre énergie. Assez pour savoir que le trait d’énergie qu’Élias préparait n’avait rien d’une menace. Assez pour percevoir que l’attaque enflammée qui suivait juste derrière était d’un autre registre.

D’un simple revers de la main droite, il balaya le trait de lumière, trop faible pour l’inquiéter, continuant d’avancer. Mais sa senestre s’élève déjà pour la suite. Sa paume s’ouvre pour capter le trait enflammé. Manœuvre simple visuellement, écœurante même par son apparente simplicité. La réplique d’Antarès s’y écrase, et y meurt. Il y a en fait opposé sa propre énergie, juste ce qu’il fallait pour contrebalancer l’arcane adverse. Puissant, de manière indéniable, mais il n’aurait pu ainsi bloquer le véritable Antarès. Son poing se referme, dans une maigre explosion d’énergie et de flammes semblant brièvement prendre la forme d’un arc. S’étant arrêté dans cette manœuvre, il reprit sa marche vers son adversaire.
- Surprenant en effet. Mais je connais déjà très bien l’Antarès, chevalier du Phénix… tu n’es jamais que le deuxième à vouloir m’en frapper !
Une certaine rigidité dans le ton, comme il avance encore. Jusqu’à se planter devant lui, et d’ajouter, un léger sourire marquant le coin de ses lèvres.
- Il me semble que nous en avons assez vu, et assez montré. Nos arcanes les plus puissantes et les plus secrètes peuvent encore le rester, car elles n’ont rien à faire lors d’un combat amical. Car c’est bien de cela dont il s’agissait, n’est-ce pas mon ami ?
Sa main droite se tend vers lui, franche, lui proposant sa poignée de main.
- Regarde-nous, dans quel état nous avons réussi à nous mettre en quelques instants seulement… si nous poursuivons, dans quel état serons-nous pour notre mission ? Pas question de laisser l’autre cabot être le plus frais de nous trois...
Et de laisser échapper un rire, rare, malgré les douleurs qui accablent encore son corps.



[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
EliasEliasArmure :
Phénix

Statistiques
HP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-bleu180/180[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-bleu  (180/180)
CP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-rouge180/180[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-rouge  (180/180)
CC:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-jaune244/244[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-jaune  (244/244)
Message Re: [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar]   [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] EmptyLun 29 Juin - 8:11
Son Antarès fut alors aisément neutralisé, tandis que Orion s'approchait de lui. Pas de contre, pas d'offensive supplémentaire. Et ses paroles lui parvinrent. Il avait raison, évidemment. Et déjà, pour un simple test, ils étaient tout deux suffisamment blessés alors que la mission arrivait. Au moins savait-il désormais comment Algebar combattait, même si l'un et l'autre en gardaient sous le pied. Un sourire accueillit les paroles de son vis à vis. Et alors qu'il lui tendait la main, il fit en sorte de la saisir.

Étrangement, dans son champ de vision la silhouette d'Arsiesys disparut au contact entre les deux hommes. Comme si le fait que la bataille se termine et qu'ils se respectent aient suffi à le faire partir. Gardant l'information dans un coin de son esprit afin d'y réfléchir à tête reposée, il répondit à celui qu'il commençait à considérer comme un ami.
    - Tu as parfaitement raison, il ne s'agissait là que d'une petite opposition amicale et il est désormais inutile de prendre plus de risque.

Ils se lâchaient la main et Elias recula d'un pas, puis d'un second, faisant un rapide état des lieux lui aussi. Il est vrai qu'en peu de temps, ils en avaient fait des ravages. La douleur est importante dans ses membres mais il sait qu'une bonne nuit de repos suffirait largement à panser ses plaies. Bien qu'ayant prit l'un et l'autre les choses aux sérieux, ils n'avaient pas combattus pour tuer mais bien pour prouver à l'autre de quel bois ils se chauffaient. D'ailleurs le cosmos d'Elias s'était comme éteint. Plus de flammes, plus d'aura de chaleur. La paix s'installait.
    - C'est clair que je le prendrais mal si Khoren était en meilleur état que nous. Surtout qu'après les mises en garde du Pope à son égard, il va sans doute vouloir prouver qu'il n'est pas inutile. Qu'il est meilleur que nous. Même si je dois admettre avoir de sérieuses réserves quant à son intégration dans notre équipe.

Une réflexion qu'il n'avait pas donné à Childéric, jugeant cela inapproprié suite aux ordres qu'il leur avait donné. Et puis Algebar avait lui-même fait part de ses réserves, ce qui rendait les siennes inutiles. Il n'était pas un enfant geignard et ferait en sorte que les choses se passent bien. Toutefois, cela n'empêchait pas les doutes. Un pisteur... Sans doute. Mais capable de se taire ?
    - En tout cas, je n'avais jamais vu un homme avoir des méthodes de combat aussi proches des miennes. Outre les similitudes de nos techniques, il semble que nous ayons les mêmes stratégies d'attaque. Surprenant. Mais ce sera notre force, mon ami. Car le Chasseur et son Oiseau de Proie n'auront pas de mal à se coordonner, de fait. Et nos flammes engloutiront nos ennemis sans difficulté.

Il en était assez fier à dire vrai. Algebar était un chevalier d'Argent et au sein de leur caste, cela signifiait qu'il lui était supérieur. Bien que par le passé, il ait été autre chose lui-même, cela ne comptait plus à cette époque. Et en dépit de sa perte de pouvoir, il appréciait de voir un homme aussi aguerri posséder les mêmes stratégies que lui. Quant à Antarès, il n'était pas déçu que la technique n'ait pas atteint son but. Il avait encore une marge de progression considérable et laissait donc le temps au temps.
    - Mais je dois dire que tu cognes durement.

Et malgré la grimace de douleur, lui aussi eut un éclat de rire.

Citation :
Fin du combat
Repos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1835-elias-du-phenix-term
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-bleu1200/1200[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-rouge750/750[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-rouge  (750/750)
CC:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-jaune1350/1350[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar]   [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] EmptyJeu 2 Juil - 1:30
La poignée de main est réalisée, et l’accord entendu. Ainsi se termina leur premier combat ensemble. Y en aurait-il d’autres ? Que ce soit l’un contre l’autre, ou côte à côte face à des ennemis ? Peut-être, qui sait ? Il ne fallait jamais jurer de rien. C’était une partie de l’intérêt de cet entraînement après tout : être parés au cas où ils devraient se battre lors de leur prochaine mission. Bien sûr, la consigne leur avait été donnée d’éviter que cela se produise. De tout d’abord remonter la piste jusqu’à trouver ceux qui étaient à la tête de ces messes païennes. Mais ensuite… ensuite, ils avaient ordre d’y mettre un terme de la manière qu’ils l’entendraient après tout. Plus il y pensait, plus cette mission ressemblait à de l’inquisition : trouver les coupables de cultes obscurs, et compte-tenu de leur pouvoir à tous les deux, y mettre feu sans doute. Voilà qui ne pourrait que rendre Elias heureux sans doute, lui qui semblait si impatient de répandre un peu de sa justice sur le monde.
- T’as encore un peu d’énergie pour me montrer ton petit oiseau de feu ? Le chevalier du Lion m’a dit que tu avais un numéro mignon comme tout. C’est comme ça qu’on draguait les filles il y a cent ans ?
La demande était sérieuse, c’est qu’on lui avait bien vendu ce petit numéro. S’ils étaient réellement amis, alors il devait y avoir droit aussi, non ?

Puis, la discussion se poursuivit, et Algebar alla s’asseoir sur les premières marches, jaugeant encore un peu ses blessures.
- Doutes ou pas, on n’aura pas le choix. Tant qu’on n’a à discuter avec personne, ça peut potentiellement bien se passer. J’ose croire qu’avec les différentes remarques qui ont pu être faites, il saura qu’il lui est préférable de se taire. Enfin, je t’avoue que je préfère ne pas y penser… Je passe de toute façon tout mon temps dans de vieux documents auxquels je comprends pas grand-chose, mais au moins ça occupe l’esprit ! Mais le départ ne tardera plus, et il nous faudra bien jouer avec les cartes qui nous sont données.
Relativiser lui avait paru être la meilleure chose à faire. Il ne désobéirait pas de toute manière, il n’avait pas été formé ainsi. Contrairement à Elias, il n’avait pas réussi à s’empêcher de protester. Enfin… à émettre quelques réserves légitimes, c’était plutôt ainsi qu’il voyait les choses. Alors, il respecterait son enseignement : les Dieux tracent notre destin, à nous d’en tirer le maximum en faisant de notre mieux et en restant dignes.
- Quant à nos styles respectifs… C’est un fameux hasard sur certains points en effet, mais pas tant en ce qui concerne nos stratégies. Après tout, nous avons tout deux reçus un enseignement tiré du Scorpion. Si j’ignore s’ils sont tous ainsi, mon maître a toujours appuyé mon apprentissage sur le fait de pouvoir délivrer une précision mortelle alors que l’ennemi avait son attention portée sur la force brute. J’imagine que cet héritage commun peut donc le justifier.
Il se pose un peu, et se demande quoi serait faite la suite de sa soirée. Retournerait-il dans le temple du Pope, afin de passer des heures à lire des manuscrits datés, encore ? Non, peut-être pas aujourd’hui. Un peu de repos ferait le plus grand bien. Puis, le silence fut tranché par un grondement s’extirpant de son abdomen, lui faisant froncer les sourcils.
- Ouah… Maintenant que j’y pense, je n’arrive pas à me souvenir de mon dernier repas… Tu penses qu’on peut encore se trouver de quoi casser la graine à cette heure ? Peut-être qu’en descendant à Rodorio...
Termine-t-il sans être trop sûr, pensif.

Citation :
Repos => full


[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
EliasEliasArmure :
Phénix

Statistiques
HP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-bleu180/180[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-bleu  (180/180)
CP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-rouge180/180[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-rouge  (180/180)
CC:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-jaune244/244[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-jaune  (244/244)
Message Re: [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar]   [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] EmptyJeu 2 Juil - 23:26
Suite à la demande du chevalier d'Orion, Elias ne put réprimer un bref éclat de rire. Sa demande sortait quand même de nul part et il s'imaginait sans mal Ryme lui parler de ça. Il est vrai qu'elle avait apprécié son petit tour mais de là à en parler à ceux qu'elle croisait, il y avait quand même une différence. Mais qu'importe, il n'avait rien à perdre à le lui montrer et au pire quoi ? Il se moquerait ? Qu'en avait-il à faire en réalité.
    - Disons que ça faisait son petit effet à l'époque et que j'ai voulu voir si c'était toujours le cas. Ryme du Lion a apprécié mais je ne pensais pas qu'elle t'en parlerait. Mais oui, j'ai assez d'énergie pour te montrer en effet. C'est rien, tu sais. Juste un petit tour de passe-passe.

Il tendait son bras devant lui, paume ouverte, alors qu'il se concentrait. Pouvoir manipuler les flammes n'étaient pas difficile pour lui et il s'était entraîné à ces petits tours depuis ses débuts. Et il se souvenait qu'initialement, cela avait prit du temps pour lui de maîtriser cette manipulation. Donner une forme réelle aux flammes requérait de l'expérience.

Une flamme unique apparue alors. Pour le moment, elle n'était pas bien différente de celles avec lesquelles il venait de combattre. Mais alors la forme changea. Le feu semblait prendre une autre apparence et alors un petit oiseau fit son apparition dans le creux de sa main, semblable au Phénix dont Elias était le représentant. Soufflant dessus, la créature prit son envol pour se diriger vers Algebar. Naturellement, ce Phénix miniature fit le tour une fois, puis deux de l'homme, avant de revenir dans le creux de sa main, le laissant ainsi quelques instants avant de le faire disparaître.
    - Voilà. Rien d'extraordinaire mais que veux-tu, chacun sa méthode.

Il écoutait les remarques. Sur Khoren. Sur la mission. Sur ce qu'il attendait lui aussi de tout ceci. Il portait un lourd fardeau mine de rien. Devenir chef d'équipe, ce n'était pas rien, il le savait. Et il aurait à rendre des comptes, que la mission soit un échec ou une réussite. Sans doute se préparait-il à cela, à moins que ce ne soit naturel chez lui. Et en parlant du départ, il est vrai que cela ne tarderait plus.
    - Oui je pense qu'on a encore un peu de temps avant le départ. Quitte à partir, autant que ce soit le ventre plein et ça nous permettra de nous remettre de l'affrontement. Par contre faut y aller maintenant, ne pas perdre de temps.

Ils n'avaient finalement pas été bien malins d'agir ainsi avant la mission mais qu'importe, au moins pourraient-ils désormais se coordonner. Elias voyait en cet entraînement une façon d'apprendre à se connaître un peu plus et c'est ce qui pouvait faire la différence entre la mort et la vie au cours d'un combat. Quant à Khoren ? Et bien s'il disparaissait, ce n'était certainement pas lui qui le pleurerait.
    - Mais dis-moi, tu l'as rencontré dans quelles circonstances, Ryme ? Et t'en penses quoi ? Pour ma part, je trouve qu'elle est sans doute une des plus sensées parmi les gardiens du sanctuaire. Il parait qu'elle a eu le Grand Pope comme mentor...

Encore un point commun.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1835-elias-du-phenix-term
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-bleu1200/1200[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-rouge750/750[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-rouge  (750/750)
CC:
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] G-jaune1350/1350[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar]   [mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] EmptyMer 8 Juil - 18:04
Alors qu’Elias fait son petit tour, Algebar observe avec concentration. Ce n’est pas tant avec ses yeux qu’il veut le détailler, mais plutôt en sentir le Cosmos, comprendre la manière de la manipuler. Il s’estimait assez bon pour gérer sa concentration et le flux de sa cosmo-énergie, et considérait que ses capacités à transformer des flammes destructrices en traits d’une précision mortelle ainsi que son aptitude à avoir en partie réparé l’armure du Cerbère en étaient de bonnes preuves. Et depuis qu’il avait rencontré Ryme et sa lionne de Cosmos, cela l’interrogeait, le titillait. Une simple question : « est-ce que je pourrais en être capable, moi aussi ? ». Pas qu’il souhaite faire comme tout le monde, mais simplement par simple curiosité au départ. La Lionne faisait apparaître une lionne, et le Phénix un oiseau de feu. Et dans cette lignée… non, l’héritier d’Orion ne souhaitait pas faire apparaître un petit chasseur !
- Sympa ce petit tour. Mais tu m’as montré un phénix plus impressionnant lors de notre combat. Est-ce difficile ? Je me suis déjà posé la question lorsque j’ai rencontré Ryme alors que je tuais le temps comme je pouvais au coliseum. Une rencontre décidée par la hasard, mais où j’ai pu voir sa lionne de Cosmos. Depuis, je me demande si j’en serais capable aussi, mais je n’ai pas vraiment eu le temps d’essayer. Orion était le plus redoutable des chasseurs, poursuivant sa chasse jusqu’aux Enfers. Mais il avait deux chiens pour l’accompagner, Procyon et Sirius. Et… je pense que ça me plairait beaucoup de pouvoir ajouter ce genre de choses à ma palette, et de permettre à Orion d’être à nouveau entouré de ses chiens. Enfin, c’est un peu bête sans doute… mais quitte à avoir des chiens de chasse, je préfère encore qu’ils m’obéissent au doigt et à l’œil !
Termine-t-il en riant légèrement, la référence à Khoren étant évidente. Le pauvre devait avoir les oreilles qui sifflaient…
- Je devrais peut-être demander conseils à Ryme lorsque nous rentrerons de mission, non ? Sa manifestation semble plus proche de ce que je souhaiterais créer, et elle a l’air de s’embêter sans mission, j’imagine que ça pourrait peut-être lui offrir une petite distraction, qu’en penses-tu ? Ou bien… sur la route pour Thessalonique si jamais l’on trouve un peu de temps à perdre… Tu me donnerais des conseils ?
Lorsqu’il était arrivé au Sanctuaire, il avait rempli le vide de sociabilité en surcompensant par un flot de paroles débridé, sans tenter de retenir ce qui lui passait par la tête. Il était peu à peu redevenu plus… lui-même, d’un naturel laconique avec la plupart des gens. Mais là, c’était tout différent, parler de ses projets à un ami avait naturellement de quoi le rendre bavard. Et puis comme cela, ça les occupait le temps de se rendre à Rodorio pour le repas. Cependant, ils n’avaient pas à parler que de lui et de ses projets. Apparemment, Elias aimait bien parler d’une autre personne aussi, ce que le jeune Algebar interpréta forcément à sa manière, léger sourire en coin alors qu’il revenait sur le sujet.
- Elle est gentille Ryme je trouve. Après, je l’ai vue qu’une fois hein, mais… c’est plutôt trop qui pourrait m’en parler ! Elle te plaît, hein ? Enfin, avec la masque c’est difficile à dire peut-être… l’armure est plutôt… jolie, en tout cas !
Enfin, pour le reste, je ne peux pas dire avoir rencontré tous les chevaliers d’or encore… C’est vrai qu’entraîné par un Grand Pope, c’est notable, t’en sais quelque chose… ça vous fait déjà un point commun, héhé ! Mais sinon, oui, c’est difficile à dire alors que je n’ai eu qu’un si maigre aperçu. La Vierge ça allait, il m’a donné des conseils, et une de ses assistantes doit me donner des cours… Le Scorpion par contre… il n’a plus tous ses raisins sur sa grappe hein !
Et de ricaner avant de plisser le visage. Non mais… c’est même pas une expression ça, si ?


[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
 
[mi janvier] Qui a dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu ? [Algebar]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Coliseum-
Sauter vers: