Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-bleu1800/1800[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-rouge1350/1350[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-jaune1500/1500[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-jaune  (1500/1500)
Message [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure   [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure EmptyVen 26 Juin - 15:26
Audience







=> Rodorio

« Nous demandons audience avec le Grand Pope. »
lança une Morwenna agacée, sans tergiverser avec le protocole en rigueur.

Sa « voix », bien moins chantante qu’à l’accoutumée, résonna dans le temple et perturba les quelques rares personnes encore en poste à cette heure. Jugeant que l’armure serait suffisante pour qu’ils les laissent passer, elle n’attendit donc pas un quelconque accord et s’engouffra dans le palais, sans se retourner pour voir si Kilian suivait bien le mouvement ou non. D’ailleurs, la montée des marches se fit en silence, Morwenna imposant un rythme soutenu qui eut tôt fait de se muer en course effrénée. Une énergie déployée et bien surprenante sans doute pour le Verseau qui la voyait comme fragilisée par les maux des Poissons.
En clair, la jeune femme ne dissimulait en rien sa sombre humeur et la volonté de faire son devoir. N’avait-elle pas dans son sac, deux oiseaux de mauvais augure ?
Elle s’arrêta pour attendre l’arrivée de Childéric et arpenta, en attendant, la pièce de long en large, n’arrivant pas à tenir en place. Ses pas produisaient une mélodie métallique, au rythme de sa frustration grandissante.

Lorsque l’ombre familière de Childéric se glissa jusqu’à eux, Morwenna se stoppa. Son attitude changea du tout au tout, et, respectueusement, la Sainte d’Or frappa son plastron dans un salut militaire, allant jusqu’à s’incliner devant le représentant d’Athéna. Ces quelques jours passés loin de lui avaient éveillé de pénibles souvenirs et elle s’en rendait compte, maintenant qu’elle le retrouvait. Elle retint une envie irrépressible de manifester leur Lien comme ils en avaient l’habitude. De lui exposer ses doutes et ses craintes, sa douleur quand elle fit escale avec son demi-frère. Au lieu de quoi elle s’exprima, d’un ton radouci :

« Morwenna des Poissons et Kilian du Verseau au rapport, Grand Pope. Nous vous apportons des nouvelles de Jamir et je crains qu’elle ne soit pas très bonnes… »


Marquant un temps d’arrêt, la jeune femme glissa une œillade à Kilian avant de poursuivre :

« Nous avons le regret de vous annoncer qu’Hélèna est morte, quelqu’un l’a assassiné. » Au travers les fentes de son masque, Childéric put deviner un regard furieux. Elle contenait sa colère. « Nous avons rencontré un certain Arietis, envoyé pour remplacer la Gardienne. Un personnage… particulier qui nous a laissé une drôle d’impression. Il dit avoir trouvé le corps dans une des pièces de la Tour… brûlé. »

Elle accentua le mot malgré elle, douloureux écho de son passé.

« Après inspection, j’ai pour ma part trouvé ceci. »

Elle sortit de son sac les corps putréfiés des corvidés et s’approcha pour les présenter à l’ancien Lion d’Or. Profitant de cette proximité et qu’elle soit de dos par rapport à Kilian, elle couva sur son bien-aimé un regard plus tendre, caressant son esprit très fugacement pour lui faire savoir qu’elle se portait bien.

« Le « nouveau » gardien de Jamir dit avoir trouvé d’autres animaux morts avec ces inscriptions. Des symboles druidiques que je ne peux pas lire… une invocation ? L’empreinte cosmique me fait penser aux druides noirs… mais nous supposons qu’Hélèna s’est retrouvée face à une seule personne et qu’elle a été surprise. »

Morwenna tourna la tête vers le Verseau.

« Kilian a également fait ses propres découvertes, il va compléter mon exposé, j’ai besoin de m’asseoir, si vous le permettez. »

Son corps réclamait le repos qu’elle lui refusait.




[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-bleu220/220[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-bleu  (220/220)
CP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-rouge180/180[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-rouge  (180/180)
CC:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-jaune285/285[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-jaune  (285/285)
Message Re: [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure   [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure EmptyDim 28 Juin - 9:47
Rapport de mission








Arrow Rodorio

L'empressement de Morwenna me surprenait de plus en plus.
Certes, j'avais également hâte de faire notre rapport, pour pouvoir prendre un peu de repos, mais le pas qu'elle m'imposa me sembla bien étrange. Le silence pesant, le long de notre ascension, me permit de faire le tri dans mes pensées. Si on retirait le facteur frustrant, la mission restait globalement source d'informations. Il allait juste falloir les trier avec tact et sagacité.
L'envie de questionner ma compagne de voyage sur son empressement me titilla, mais je décidais de rester silencieux pour observer et la laisser aller au rythme souhaité. Peut-être sa maladie lui imposait-elle cette accélération ? Mais j'en doutais...
Après un temps bien court, nous arrivâmes face au Grand Pope, devant lequel, je m'inclinais avec le plus grand respect. Le souvenir cuisant de notre dernière entrevue me revint aussitôt, et mon visage se figea en un masque de marbre et de parfaite neutralité.
Sans me demander mon avis, Morwenna prit la parole pour résumer l'ensemble de notre mission, me laissant presque à un rôle de subalterne. Je n'en prit pas ombrage, mais m'étonnais de plus en plus qu'une femme aussi silencieuse et froide de prime abord se dévoile de la sorte face à notre dirigeant.
Mais un réflexe me coupa dans mon étude. Sitôt que la saint des poissons eut exprimer son besoin de repos, le médecin en moi reprit ses droits, et en silence, je me hâtais d'aller lui chercher un siège. Je le posais aussitôt prêt d'elle, l'invitant à y prendre place, certain que le Grand Pope comprendrait.
Ceci fait, je pris une grande inspiration, avant d'entamer mon complément de récit.

Morwenna a parfaitement résumé nos résultats. J'ajouterais qu'en fouillant la pièce où Héléna a été assassinée, j'ai trouvé des débris d'une fiole brisée. Je compte réaliser quelques tests pour en déceler le contenu résiduel, même si... Cela va être compliqué d'obtenir un résultat probant.

Un soupir s'échappa de mes lèvres, avant que je ne reprenne d'un ton grave.

Selon mon expérience, Héléna n'est pas morte suite à une infiltration d'un assassin discret. Je pencherais pour le fait qu'elle ait connu son agresseur, ou du moins qu'elle l'ait accueilli dans l'enceinte de Jamir. L'attaque cosmique qui lui a donné la mort a été rapide, extrêmement puissante et l'a prise au dépourvu. Je pencherais pour trois possibilités : Héléna était elle-même visée, un rituel devait avoir lieu au cœur de Jamir, ou des documents ont été dérobés... Ce qui semble plus incertain, vu que le "nouveau" gardien nous a affirmé que la plupart des manuscrits étaient écrits dans la langue des Jamiriens.

Je tournais alors mon regard vers la sainte des poissons.

Les animaux ont également pu être invoqués par un rituel quelconque. Soit après la mort d'Héléna, soit avant, ce qui aurait pu la distraire. Sans un érudit au courant des rituels druidique... Nous en sommes réduits aux conjectures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-bleu260/260[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-bleu  (260/260)
CP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-rouge330/330[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-rouge  (330/330)
CC:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-jaune216/216[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-jaune  (216/216)
Message Re: [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure   [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure EmptyDim 28 Juin - 20:25
    Le Pope entendit la voix de son épouse raisonner dans l’entrée du temple et elle semblait assez agacée. Il fronça les sourcils et renvoyé son chambellan avec qui il était en train de régler d'éternels détails de logistique. Il congédia l’homme qui lui était si utile et par chance, il n’avait personne d'autre à renvoyer quand on lui annonça logiquement que Morwenna des poissons et Kilian du Verseau réclamait audience auprès du Pope. Il donna l’ordre de conduire les deux chevaliers dans une des salles annexes dont disposait le rez-de-chaussée du palais du Pope. La pièce était sommaire, quelques meubles, des étagères, et un bureau, c’était l’une salle utilisée par le personnel du Sanctuaire. Ils pourraient parler ici en toute tranquillité vue l’heure avancée qu’il était. Les deux chevaliers d’or n’eurent pas à attendre longtemps avant que Childéric ne se présenta à eux et elle semblait extrêmement sur les nerfs. Malgré tout, il était content de la voir de retour en relative bonne santé.

    « - Allez-y, installez-vous. Je suis content de vous savoir de retour sain et sauve et avec des nouvelles, aussi mauvaise soient-elles. »

    Et sans plus attendre, elle se lança dans un rapport des évènements qui avaient eu lieu à Jamir… Le choc et la surprise marquèrent d’abord le visage de celui qui fût lion. Il avait croisé Héléna une ou deux fois, et en avait entendu parler par Ainia. D’après ce qu’il en savait, c’était une figure redoutable et une guerrière de talent. Celui où ceux qui en sont venu à bout sont donc des adversaires problématiquement fort. Ce qui le surpris le plus, ce fut la colère qui habitait la rouquine et d’expérience, il savait qu’il n’était pas bon signe qu’elle soit en colère. Il avait donc dû se passer des choses pendant cette mission. Il se gardait donc de tout commentaire et laissa les deux chevaliers faire leur rapport en détail, ils avaient encore beaucoup de choses à lui dire, à n’en pas douter.

    Arietis fût le nom qu’elle évoqua ensuite. Un nom qui ne le disait rien et il avait fait quelques recherches à Star Hill concernant sur la Tour. Mais les jamiriens avaient leur propre coutume, ainsi il était difficile pour lui de juger de l’étrangeté de la chose. Mais il croyait ses chevaliers d’or sur parole car, il était en effet étonnant d’avoir retrouvé le corps de l’ancienne gardienne brûlé de cette façon dans la Tour elle-même. La surprise marqua une nouvelle fois son visage quand elle sortit du sac deux oiseaux morts aux plumages noirs, des corbeaux. Les bestioles étaient assez boucanées. Il fut soulagé quand discrètement, elle lui fit comprendre qu’elle se portait bien. Il se contenta alors d’un hochement de tête, qui pourrait passer pour une réponse à ce qu’elle venait de dire sur les oiseaux. Toujours le poids des mensonges.

    Eh bien, comme il l’avait pensé plus tôt, ce druide noir qui avait affronté Héléna était soit un adversaire redoutable, soit il avait été capable de la prendre par surprise. Childéric pensait plutôt sur la première hypothèse, après tout, elle est maîtresse dans son domaine et pouvait-on vraiment la surprendre ? Il fut soulagé de voir Kilian se lever quand la jeune femme signifia son besoin de s’asseoir, il avait bien fait et s’il avait pu, il aurait agi avant. Mais le protocole et les masques voulaient qu’il conserve cette distance. Il avait aussi trouvé des restes de fiole . Du poison ? Diminué, le druide aurait ainsi pu défaire la gardienne. S’il y avait quelque chose à trouver, l’alchimiste avait ses chances d’y parvenir, à voir comment il réparerait son laboratoire. Et la suite de l’exposé allait les amener sur les autres aspects de la personnalité de Kilian, toujours trop faussement neutre au goût de l’ancien lion.

    Selon lui donc, la gardienne n’avait pas été prise en traître. Les hypothèses qu’il souleva ensuite n’avaient rien de rassurant. Notamment celle qui visé à ce que des documents secrets et sacrés furent dérobés. Mais d’après le mystérieux gardien, ce n’avait pas été le cas. Pour la langue de Jamir, il avait dit vrai, des archives qu’il avait trouvées pour aider les nouveaux apprentis forgerons, certains étaient dans la langue de ce peuple mystérieux. Il poussa un grand soupir et se dirigea vers une des étagères présente dans la pièce après que Kilian eut terminé. Il retourna quelques documents avant de tirer une veuille de parchemin vierge dont il déchira une bande. Il se mordit le pouce et commença à écrire le nom de la déesse avec son sang. Puis, il insuffla le cosmos sacré dans ce sceau qu’il venait de tracer. C’était un exercice délicat et la première fois qu’il avait lui-même à tracer ces sceaux sacrés. Une fois ceci fait, il s’avança vers la jeune femme.

    « - Remets-les dans le sac Morwenna, il vaut mieux se méfier, si ces choses ont contribué à la défaite d’Héléna, qui sait qu’elle forme de cosmos à pouvoir habiter ou habite toujours ces oiseaux. Ce sceau devrait retenir un peu ce problème. »

    Il attendit qu’elle range les volatiles dans le sac de cuir elle ceci fait, il apposa le sceau sur le contenant. Il déploya un peu de cosmos pour se faire et, comme il était dos à Kilian pour réaliser l’opération, il adressa un clin d’œil complice à la jeune femme. Il aurait aimé avoir un geste tendre à son égare, mais le poids de la couronne et des mensonges les en empêcher, peut-être plus tard. Il connaissait bien la jeune femme et il se doutait qu’il y avait autre chose. Il avait quelques idées des possibles raisons de son état de nerf, mais plus tard, peut être, qu’ils auraient du temps pour eux. Pour le reste, il avait encore des choses à voir dans ce rapport. Il s’éloigna alors et prit place dans un siège qu’il tira, après en avoir dirigé un vers Kilian et s’assit.

    « - Bien, qu’est-ce que vous avez à me dire sur ce gardien premièrement ? Il a l’air… spécial dans ce que vous me racontez, mais à quel point ? Ensuite, pour la langue de Jamir, il a raison oui. Elle existe et peu son ceux capables de la parler. Ça va d’ailleurs à un moment, je pense, nous poser problème vis-à-vis des apprentis forgerons que j’ai nommés en votre absence. Ce qui me mène à mon deuxièmement, comment ont-ils vécu et pris notre silence qui aurait gagné à être moins long mais la guerre et la difficulté de communication nous ont empêché d’agir plus tôt. Pour le troisièmement, j’écoute vos hypothèses sur la possible présence d’un druide noir à Jamir. Si ce n’est pas pour récupérer du savoir, alors pourquoi ? Le corps d’Héléna était toujours là nous sommes d’accord . Vous l’avez vu ? Quatrièmement, Kilian, ce point est pour toi, que proposes-tu que nous puissions faire pour aider apporter à Jamir de l’aide . Et peut-être, poursuivre l’enquête. Pour le reste, nous aurons à nous entretenir de tes propres responsabilités après Morwenna, si tu n’as pas besoin de repos, ça peut attendre que tu dormes. D’ailleurs, vous avez traversé le monde bride abattu pour rentrer si vite et si tard ? »

    Il était inquiet pour la jeune femme, elle était capable d'avoir poussé loin pour revenir rapidement et il y avait toujours cette colère qui couvait. S'il pouvait passer un peu de temps ensemble... Elle aussi, elle lui avait manqué pendant ces semaines d’absences.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-bleu1800/1800[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-rouge1350/1350[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-jaune1500/1500[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure   [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure EmptyDim 28 Juin - 22:11
Audience







Son corps l’avait trahi. Elle accepta le siège que Kilian lui porta, s’accordant une marque d’affection inconsciente, d’une main placée sur l’avant-bras du Verseau, un regard plus doux pour lui, radoucit de se savoir aussi près de son mari. Nimuë contempla, le cœur serré, le visage de son bien-aimé se tordre, des sentiments se bousculant dans ses prunelles. Elle savait lire en lui sans difficulté, comme lui. Il avait deviné sa colère, à quel point la situation pouvait être préoccupante. L’agacement laissa la place à une gravité qui pesa lourd sur ses épaules. Le poids du devoir. Après son exposé, la Sainte des Poissons laissa son compagnon d’armes s’exprimer. Elle se rendit compte de son écart de conduite, son empressement, elle n’avait su le brider et la jeune femme espérait ne pas avoir froissé l’ego du Verseau. Le connaissant un tant soit peu, nul doute qu’il n’en montrerait rien. Intérieurement, la jeune femme se laissa quelques secondes pour refaire le point. Calmer ses nerfs, apaiser les battements trop furieux de son cœur. Elle détestait cette faiblesse, ce poison trop puissant qui la laissait de plus en plus affaiblie. Et plus elle allait mal, plus la Sainte d’Or persistait dans son entêtement.

Kilian acheva de résumer la situation. Elle observa les différentes réactions du Grand Pope. Elle n’avait qu’une hâte ; le retrouver en tête à tête et lui exposer ses tourments. Mais cette idée la glaça : devait-elle encore charger les épaules de Childéric ? Prenant une grande inspiration, la demoiselle se rembrunit, ses épaules s’affaissèrent et elle resta silencieuse, écoutant l’échange d’une oreille distraite. Héléna était tombée, quelqu’un lui avait ôté la vie, très certainement une personne liée au monde celte. Un druide noir. Les corbeaux. Elle s’exécuta quand Childéric lui demanda les oiseaux, scellant ainsi l’ensemble. Il fallait être prudent. La jeune femme pesta en son for intérieur, regrettant de ne pas avoir songé à ce risque-ci. Un nom n’avait eu de cesse de la harasser depuis qu’ils étaient tombés sur ces cadavres. Lucius. La malédiction, la chaîne brisée. Ses préoccupations l’avaient poussé à commettre une erreur, une imprudence. Et elle se retrouvait là, assise sur une chaise, incapable de tenir sur ses deux jambes, de faire un rapport convenable à son supérieur hiérarchique. Nimuë O’Bannon s’était empressée pour cette raison, tenter de tromper son corps affligé. Elle grogna.

« Kilian a raison, nous ne sommes pas à court d’hypothèses… reste que nous avons très peu d’indices, de preuves. Je vais étudier ces symboles de mon côté. J’ai quelques pistes. Et pour vous répondre, oui, Arietis l’est. C’est un personnage qui ne montre que peu de sentiments, sur le coup j’ai pensé qu’il n’était pas humain. Mais j’ai plus l’impression que c’est simplement dans sa nature. Solitaire, respectueux des règles de son peuple, très secret comme peuvent l’être les Jamiriens. Je doute d’une quelconque duplicité, il est juste… étrange. »
Morwenna marqua une pause, échangea un regard avec Kilian. « Ils n’ont pas l’air de s’en être offusqués. La Tour est difficilement accessible et il est difficile de communiquer avec eux. Arietis semble attendre que quelqu’un le relève de ses fonctions. Pour le reste, il s’est montré si détaché qu’il est difficile de savoir. Je n’ai pas la moindre idée de ce qui peut avoir motivé son agresseur. Je pense reconnaître la marque d’un druide noir, cela s’en rapproche, mais là encore, je ne suis sûre de rien, Grand Pope, et je m’excuse des lacunes de ce rapport. »

Sa voix de l’esprit laissait exprimer un regret, une aigreur de celles et ceux qui n’étaient pas satisfaits de leur prestation. Elle avait le sentiment d’avoir failli à sa mission, d’avoir fait perdre un temps précieux au Sanctuaire.

« Il l’est. Carbonisé, enterré par Arietis. Mais nous ne sommes pas allés jusqu’à déterrer le corps pour nous en assurer, non. Cependant, il est peu probable qu’il ait menti, les traces retrouvées sur les lieux semblaient correspondre. » Childéric pourrait comprendre par là qu’elle en était sûre puisqu’elle l’avait déjà rencontrée. « Je n’ai pas besoin de repos ! »

S’écria la jeune femme en se relevant, piquée au vif. Si elle tituba, elle resta debout et croisa les bras sur son plastron d’or.

« Non, nous avons été téléportés jusqu’à Rodorio. » fit la jeune femme d’un ton sec. Elle soupira et s’éloigna de quelques pas pour se calmer avant de revenir aux côtés de Kilian.




[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-bleu220/220[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-bleu  (220/220)
CP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-rouge180/180[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-rouge  (180/180)
CC:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-jaune285/285[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-jaune  (285/285)
Message Re: [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure   [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure EmptyDim 28 Juin - 23:05
Frustration








Quelque chose n'allait pas.
Un pressentiment, une sensation diffuse mais qui ne trompait pas. L'attitude, la colère étrange de Morwenna semblait enfler, et sa façon de s'exprimer... Pour un peu ma déférence naturelle envers le Grand Pope aurait pu sembler presque hors de propos. Et j'en venais presque à me sentir de trop, sans savoir pourquoi. La sainte des poissons s'abandonna même à... me poser une main sur le bras ?! Son geste me fit hausser un sourcil d'étonnement, mais je me tus.
L'ancien lion se hâta d'apposer un sceau sur le sac de ma consœur, et je saluais silencieusement son initiative bienvenue. La prudence était de mise.
Morwenna reprit alors la "parole", toujours poussée par un empressement que je ne m'expliquais pas. Et même si je ne pouvais que valider ses propos... Je fus submerger par une vague d'agacement en la voyant bondit de sa chaise, face à la bienveillance du Grand Pope. Non en raison de ce manque de respect envers notre dirigeant, mais... Pour sa fierté mal placée !
Une fois qu'elle fut revenue vers moi, je m'éloignais pour saisir de nouveau la chaise prévue pour son repos. Et sans douceur, un masque de colère froide posé sur mes traits, je posais une main ferme sur son épaule de tête de mule, avant de croiser son regard.

Il suffit maintenant... Assieds-toi et écoute ton corps.

Un filet mental s'échappa alors de mon esprit pour venir frôler le sien.

Qui veux-tu impressionner ?... Ni le Grand Pope, ni moi, ne te verrons comme faible si tu te repose... Vas-tu nous insulter en continuant à laisser parler ta fierté mal placée ?

Si Morwenna ne s'autorisait pas à être elle même en notre présence, alors elle ne le serait jamais avec personne. Et ça, c'était hors de question.
Sans attendre de réponse, je me détournais pour m'adresser de nouveau à Childéric.

Je rejoins Morwenna sur son sentiment vis à vis d'Arietis. Il semblait davantage nous considérer comme des gêneurs, ou du moins des intrus. Et non en tant qu'alliés. Ce jamirien n'attendait rien de nous, et même s'il s'est montré... coopératif, il avait clairement hâte de nous voir quitter les lieux. J'ai proposé de rester quelques jours sur place, mais nous avons été téléportés en guise de réponse. Pour vous dire... Ce gamin était assez neutre pour me faire passer pour un barde pirate alcoolisé. Un véritable visage de pierre. Détaché, inexpressif, sans affect, ni intérêt pour autre chose que sa mission.

Je ne retins pas un long soupir, seul témoin de ma frustration.

Sincèrement, Grand Pope... Je ne vois pas beaucoup de solutions. Hormis me rendre à proximité directe de Jamir pour garder un œil sur la zone... Tout retour à la tour pourrait être perçu comme une intrusion malvenue. Si vous y tenez, je peux chercher un refuge dans les environs et y séjourner en attendant l'arrivée du nouveau gardien, tout en restant attentif mais discret. Cela me donnera l'opportunité d'y construire un petit laboratoire et de profiter de ce temps d'attente utilement. En parallèle, si Morwenna parvient à retrouver le sens du rituel réalisé par cet hypothétique druide noir, l'enquête avancera de manière concrète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-bleu260/260[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-bleu  (260/260)
CP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-rouge330/330[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-rouge  (330/330)
CC:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-jaune216/216[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-jaune  (216/216)
Message Re: [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure   [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure EmptyLun 29 Juin - 1:56
    Au grognement de la jeune femme, il comprit qu’une part de son état venait de la frustration. Il pouvait comprendre le goût d’échec ou de trop peu dans leur retour. De revenir au final, avec toujours plus de questions et jamais vraiment de réponse. Mais se rendre compte que ces questions existent c’est pouvoir chercher une réponse à ces dernières. Quand il était de leur côté de la balance, il avait ressenti souvent cette frustration, maintenant, il voyait ça comme un moyen d’avancer, comme de nouvelles cartes à trouver. Parfois sans vraiment arriver à quelque chose, après de nombreuses fausses pistes, mais c’était le début de quelque chose. Mais il l’écouta répondre à ce qu’il avait demandé. À eux trois, ils pourraient bien trouver quelque chose à tirer, un fil pour commencer à démêler ce nœud. Et elle commença par parler de ce mystérieux gardien remplaçant de la tour de Jamir.

    Visiblement, il avait l’air d’être assez étrange, inexpressif, loin des considérations réelles. Ils n’étaient possiblement peut-être pas humains . Pourquoi pas après tout, une manifestation des esprits des armures ou des anciens gardiens ? Une création, plus évolué que ce qu’était les armures . Ou bien simplement un être humain conditionné par son devoir et capable de vivre plus longtemps que la normale. Tant d’hypothèse possible et, ils avaient raison, aucune piste pour avoir un début de réponse. Pour le coup, il se fiait aux chevaliers d’or quant à la fiabilité de l’individu. Au moins, la Tour, en attendant de retrouver un vrai gardien était entre de bonnes mains. Il fut aussi soulagé de voir que Jamir n’avait pas pris ombrage du délai de réponse du Sanctuaire, il est vrai que les évènements et la distance n’avaient pas rendu ça facile. Bien, une bonne chose.

    Le reste vient le moment de parler d’Héléna et de son corps. Rien ne laissait d’indice sur les motivations de l’agresseur, mais le corps avait été enterré, bien que carboniser. Le doute était permis quand on laisse un cadavre rongé par le feu, mais il garda cette histoire dans le coin de son esprit. Il leva un sourcil un peu agacé quand elle se releva d’un bond, il savait qu’elle réagirait comme ça, mais il avait osé espérer l’espace d’un instant qu’elle profiterait de l’occasion pour se reposer et non pas pour sauter sur l’occasion. Enfin, il savait à quoi s’attendre et il l’avait choisi après tout. Il n’eut pas le temps de répondre que Kilian intervint. Il laissa donc le onzième gardien oblige la jeune femme à s’asseoir. Un conseil que le franc appuya d'un signe de tête et d’un sourire à la jeune femme. Puis, il se retourna vers le Verseau et écouta la suite de son exposé, qui rejoint ce que venait de dire la jeune femme en grande partie. Il ne put par contre retenir une légère remarque au milieu de ce dernier :

    « - Comme le visage de parfaite neutralité que tu sers régulièrement Kilian. Cacher ce qu’on ressent derrière un masque, c’est une forme de protection, ou simplement, parce qu’il est difficile d’exprimer son ressenti, soit par commodité, habitude ou impossibilité. Cela en dit long sur lui. »

    Il écouta ensuite la réponse importante du onzième gardien et il était surpris de certaines de ces propositions pour le moins difficilement réalisable. Il aimait la volonté et le zèle du onzième gardien, il respectait son abnégation, mais il ne pouvait pas tout porter sur ses épaules. Le Pope réfléchit quelques instants, laissant un léger silence s’installer dans la pièce. Puis, il reprit :

    « - Pour toi Kilian, je ne pense pas que camper devant la tour soit une bonne solution, surtout s’ils ont des problèmes à régler entre eux. Mais tu raisons qu’il faudrait des yeux là-bas. Peut-être qu’à termes, disons dans un ou deux mois, tu pourrais envoyer un groupe de chevalier de bronze ou d’argent. De plus, tu vas déjà avoir suffisamment de mal à reconstruire ton laboratoire ici pour en construire un en plein milieu des montagnes. Ce que j’aimerais que tu fasses, c’est une forme de mission, c’est de trouver un moyen d’analyser les restes de cette fiole, si tu trouves quelque chose et surtout… d’après la langue de Jamir. »

    Il aurait beaucoup de mal pour les deux missions qu’il venait de se voir attribuer, mais il l’un comme l’autre, à terme, tout serait très utile. Le peuple de Jamir est après tout, connu pour ses talents sans commune mesure pour l’alchimie.

    « - Pour toi Morwenna, eh bien, les symboles de ses animaux morts. Pour le reste, il faut que nous réfléchissions. Si c’est bien un druide noir qui a tué Héléna, c’est qu’il a été envoyé sur place par ordre de Mebd, la prêtresse d’Hadès. Pourquoi donc les spectres en voudraient au gardien de Jamir ? Les amphores de Jamir ont été reparti, ils n’ont rien volé et tué la gardienne ne nous diminue pas de manière dramatique. Il y a quelque chose d’autres, vous avez été sur place, une idée . S’il s’agit d’un rituel, qu’est-ce qu’elle était son but ? »

    Il se leva et fit quelques pas dans la pièce pour réfléchir avant de regarder de nouveau les deux chevaliers d’or.

    « - Vous avez parfaitement réussi votre mission. Le contact avec la Tour est rétabli, nous avons des débuts de réponses et de nouvelles questions. Bravo à tous les deux. Nous avons de quoi avancer et de quoi travailler. »




“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-bleu1800/1800[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-rouge1350/1350[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-jaune1500/1500[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure   [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure EmptyLun 29 Juin - 20:07
Audience







Une main ferme se pose sur moi et m’oblige à m’asseoir. Comme un pantin désarticulé, mon corps obéit. Je sens ma Bête se réveiller. Prêtre à mordre, à hurler, à clamer avec brutalité ce qu’elle incarne. Sauvagerie et rage se confondent dans mes prunelles claires. Mon réflexe premier et d’opposer une vive réplique dans l’esprit de Kilian, un assaut vif, un éclair qui éclate et repousse la propre psyché du Verseau, le dégageant sans douceur de mon esprit. Il se referme aussitôt. Une barrière se dresse entre nous. Terrible et implacable.
Je vois l’agacement chez le Grand Pope et je ne sais plus faire la distinction entre le jeu, le poids des mensonges ou s’il l’est véritablement. Je reste assise, mais mon cosmos lui, trahit un mutisme pesant. Une réplique acide. Je me contente d’hocher la tête.
Il ne s’agit pas d’un quelconque excès de fierté. Et je suis blessée de voir qu’aucuns des deux ne semblent comprendre ce qui m’anime. Mes yeux pers tombent sur la haute silhouette de Childéric, furibonds. J’agis sans doute comme une enfant capricieuse. Seulement, ce n’est pas à eux que je dois prouver quelque chose, mais à moi.

À moi et moi seule. Et la trahison de mon corps, je le vis comme un véritable échec. Je suis incapable de faire mon devoir de chevalier ! Face à cette réalité, je suis doublement perdante. À quoi servirais-je, au juste ? Un boulet, voilà ce que je suis.

Mon masque camoufle ces odieuses pensées. Vraies. Amères. Elles me révoltent.

Je garde le silence. Obstinée, têtue. J’écoute, seulement, perdue dans mon état mutique. Les pensées m’assaillent, une voix susurre. Je les laisse parler tous les deux, je n’ai déjà que trop monopolisé la parole et l’attention, je vais me faire oublier. Je patiente. Je n’ai rien à dire. Pas d’hypothèses à formuler, je n’ai pas envie de me risquer à ces jeux-là. C’est à mon sens inutile de palabrer. Ça m’agace, comme ça me conforte dans mon sentiment d’inachevé. Que le Grand Pope tente de lever. Là encore c’est peine perdue.

Je ne peux me retenir de faire éclater un « rire » plein de sarcasme lorsque Childéric nous félicite pour cette mission « parfaitement réussie ». Quelle blague. Le poids des souvenirs n’a jamais été aussi lourd à porter.
Je réfléchis tout de même aux éventualités, aux possibilités, aux raisons… oui, pourquoi Héléna ? Quel est le but de ce potentiel druide ?

Je n’ai pas de réponses, je suis fatiguée. Je ne m’exprimerais pas plus pour l’instant.





[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-bleu220/220[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-bleu  (220/220)
CP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-rouge180/180[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-rouge  (180/180)
CC:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-jaune285/285[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-jaune  (285/285)
Message Re: [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure   [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure EmptyLun 29 Juin - 21:56
Trop de directions








Mes yeux s'écarquillèrent brièvement de surprise lorsque je sentis Morwenna me projeter hors de son esprit, avec brutalité. L'avais-je à ce point froissée ? Certes, je m'étais montré ferme, voire maladroit, mais mon inquiétude pour elle restait sincère. Libre à elle de le prendre ainsi... Je n'allais pas lutter davantage. Pour le moment.
Le Grand Pope ne me laissa pas longtemps sombrer dans mes pensées moroses, et donna ses ordres.
Je m'inclinais légèrement pour en attester la bonne prise en compte, avant d'y répondre.

Soit, il en sera fait comme vous le souhaitez, Grand Pope. Concernant mon laboratoire et l'analyse de cette fiole... Je vais me rendre de ce pas à mon ancien refuge, où se trouve encore du matériel et de quoi en confectionner un basique, mais utilisable sur le court terme. Le transfert devrait me prendre quelques jours.

Ma grotte se trouvait à quelques heures de marche vigoureuse du Sanctuaire, et j'allais devoir faire le tri dans mes composants et matériel pour ne transporter que le nécessaire. En sachant que rien ne m'empêchait de refaire un trajet, plus tard. Au moins, ce modeste voyage serait l'occasion de rendre visite à ma mère, et à vérifier les constantes de mon ami, prisonnier d'un cercueil de glace.

En outre, je compte bien reprendre l'enquête concernant l’intrusion dans mon temple, et le saccage de mon laboratoire. Il est impensable de laisser cette affaire sans le flou, et de courir le risque de revoir cet intrus franchir les douze temples, comme bon lui semble.

Sous-entendu, je craignais pour la sécurité de Childéric, sans oser l'avouer. Cette intrusion restait une marque indélébile sur mon honneur, et je me devais de faire toute la lumière sur cette affaire, au plus tôt. Trop de priorités, et si peu de temps...

Par contre, je ne connais personne au Sanctuaire possédant des bases dans l'apprentissage de la langue de Jamir. M'autorisez-vous à consulter d'éventuelles archives, en quête d'un chevalier actuel ou passé ayant eu des liens avec ce peuple ? Ou des informations pouvant me mettre sur leurs traces ?

Une mention d'un refuge, d'une cité, que sais-je ! La moindre information pouvait valoir son pesant d'or.
Je coulais machinalement un regard vers ma consœur, pour m'assurer de son humeur. Et je réprimais difficilement un soupir, en remarquant la teneur de l'aura qu'elle dégageait.
Décidément, moi et les relations sociales... Une brusque montée de colère fit virer mon visage au cramoisi face à son entêtement. Jusqu'à ce que je reprenne vivement le contrôle de mes émotions. Bon sang, cela ne me ressemblait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-bleu260/260[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-bleu  (260/260)
CP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-rouge330/330[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-rouge  (330/330)
CC:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-jaune216/216[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-jaune  (216/216)
Message Re: [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure   [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure EmptyMar 30 Juin - 0:59
    Il était difficile pour lui de naviguer dans cette situation. Il savait parfaitement ce qu’il devait faire, parfaitement ce qu’il voulait faire, mais c’était parfaitement ce qu’il ne devait pas faire. Encore, il fallait qu’il soit le Pope et non l’époux, qu’il laisse planer entre eux et aux yeux du monde le masque et le poids des mensonges. Pourtant, les choses auraient été plus simples s’il avait pu gérer ça comme Childéric et non comme le Pope. Mais c’était la vie qu’ils avaient choisie bon gré malgré de mener et ils devraient faire avec. Il ravala donc sa frustration et son propre énervement qui commençait doucement à monter. Porter le masque et la toge lui avait appris à avoir un meilleur contrôle de lui-même et il commençait à voir le monde sous un angle différent, mais il n’était pas sûr d’aimer vraiment celui qu’il était en train de doucement devenir. Il avait l’impression en permanence de lutter contre la couronne pour rester humain, une nouvelle forme de combat contre une nouvelle bête, mais en soi rien de nouveau sous le soleil.

    Alors il reçut le silence de Morwenna en plein visage et le laissa glisser. Il saurait comment lui parler plus tard, il trouverait le temps. Il se concentra sur ce que Kilian avait à dire et les réponses qu’il avait à offrir. Les hypothèses sur les druides noirs attendraient, le temps, pour cette question, n’était pas un ennemi et ils avaient, au moins pour une fois, le temps de la réflexion. Ainsi, il lui restait quelques ressources cachées pour monter les bases d’un nouveau laboratoire, soit. Le temps qu’il bouge tout devrait lui permettre d’être rapidement capable de faire quelques choses. Alors le Pope se contenta d’un petit commentaire :

    « - N’hésite pas à te rentre à Constantinople de nouveau pour acheter ce qui te manque. »

    La remarque suivante du chevalier d’or du Verseau arracha au Pope un profond soupir intérieur mais il réussit à garder ça pour lui. Il savait maintenant exactement le détail de cette affaire, mais, comme bien des choses, c’était un nouveau secret qu’il devait garder pour lui. Il n’avait pas contre, par promis d’aiguiller ses chevaliers d’une façon ou d’une autre pour qu’il puisse faire le travail eux-mêmes. Mais il devait marcher sur le fil en se faisant, en dire sans trop en révéler. Dieu qu’il détestait tout ça, mais maintenant, c’était son devoir, tromper et mentir, pour la déesse et son Rêve.


    « - Cherche alors le creuset que cette apparition t’a recommandé de trouver. Et je pense que tu auras tes réponses. Si une telle force est capable de passer outre les protections du Sanctuaire, sa nature est de celle contre laquelle, nous mortelle, ne pouvons que peu de chose. Alors joue son jeu, cherche le creuset avant l’alambic. »

    Qu’il aurait été plus simple de lui dire d’aller chercher du côté du cimetière du Sanctuaire et de parler aux dieux des voleurs et des marchands lui-même et voir s’il voulait ou non, danser dans sa paume. Pour la suite, il était vrai qu’apprendre la langue de Jamir seul serait difficile, mais pas impossible. Il avait soulevé une idée intéressante et le Pope y jetterait un œil. Encore une nouvelle nuit trop courte à passer dans les archives de Star Hill. Pour le reste, il ne pouvait pas vraiment autoriser un chevalier là-bas, pour bien des raisons. Il poussa un profond soupir, audible de tous cette fois si, laissant passer doucement sa lassitude devant le travail qui l’attendait. Mais avant de répondre, il fut surpris de voir des émotions passées sur le vissage du onzième gardien, émotions, à en juger par le trouble qu’il éprouvait, n’avait pas été laissé passer volontaire. Une bonne chose, et il était curieux de voir comment ce voyage l’avait changé. Il prit ensuite le temps de répondre à Kilian.

    « - Je vais voir si je peux creuser ce genre de chose, mais c’est un peu une impasse. Dans les chevaliers qui sont parmi nous aujourd’hui, à ma connaissance, aucun n’a de lien avec Jamir. Pour ceux de jadis, ils sont légion, d’Ainia à d’ancien séculaire, sans pourtant que cela soit d’une aide précise. Ce que tu peux faire par contre, quand ils seront revenu de leur mission, c’est prendre contact avec Algebar d’Orion et Mehry de l’Ophicus. Le premier est un chevalier d’argent tout juste arrivé et la deuxième est là depuis et bien… longtemps ! Ils sont les nouveaux apprentis forgerons du Sanctuaire. Pour eux, j’ai ramassé beaucoup d’archives en rapport à la forge et certains viennent de Jamir et doivent même être dans cette langue. Tes savoirs alchimiques pourraient aussi les aider dans leur formation. Et vous ne serez pas trop de trois pour chercher des pistes vis-à-vis de cette langue étrange. »

    Il se leva maintenant et fit quelques pas, avant de prendre une profonde inspiration et de reprendre :


    « - Maintenant Kilian, je te remercie pour ton temps, et je te répète mes félicitations pour cette mission. C’est un succès, au goût amer, certes, mais c’est un succès. Pour le reste, si tu pouvais maintenant te retirer, Morwenna des poissons et moi avons à discuter. »

    Sa voix n’indiquait là aucune intention de réprimande ou d’agacement vis-à-vis de la jeune femme. Le Pope avait juste besoin de parler de certains détails avec l’un de ses chevaliers d’or en tête à tête, rien de plus que ça…


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-bleu220/220[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-bleu  (220/220)
CP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-rouge180/180[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-rouge  (180/180)
CC:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-jaune285/285[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-jaune  (285/285)
Message Re: [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure   [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure EmptyMar 30 Juin - 13:32
Nouveau périple








Ecoutant religieusement le Grand Pope, je ne pus réprimer une grimace en entendant de nouveau parler de cette histoire de creuset... Bon sang, j'allais devoir me pencher sur cette énigme, pour en trouver la clé. Mais la mention du caractère divin, au dessus des mortels que nous étions, de l'importun ne fit que confirmer mes premiers sentiments.
Une idée me vint alors. Sitôt parti du Sanctuaire, j'allais faire un léger détour, avant de rejoindre mon ancien refuge...
Comble de malchance, le Grand Pope fut incapable de m'orienter concrètement sur d'éventuelles sources de connaissances sur la langue de Jamir, hormis l'expérience et les travaux de deux jeunes saints, forgerons en devenir. Soit, avec un peu de chance, ils seront de retour dès la fin de mon court périple.
L'ancien lion me congédia alors, après m'avoir de nouveau félicité. Je fus surpris de son souhait de s'entretenir avec la boudeuse aux poisons, mais je balayais ma curiosité d'une pensée.
Machinalement, je coulais un regard inquiet dans la direction de Morwenna, en espérant que le maître du Sanctuaire ne serait pas trop dur avec elle. Mais comment prendre sa défense, sans brusquer Childéric ?
Je me contentais donc de m'incliner avec le plus grand respect.

Soit, je vous remercie humblement Grand Pope. Je vais de ce pas quitter le Sanctuaire pour réunir le matériel nécessaire à la confection d'un laboratoire digne de ce nom. Sachez tout de même que je vais faire un détour par le mont Cyllène, en Arcadie. Il s'agit du lieu de naissance du Dieu Hermès, qui est l'un des premiers suspects dans l'affaire du saccage de ma demeure, comme nous l'avions évoqué avant notre départ à Jamir. Vu que le frère de notre vénérée Athéna ne dispose pas de temple à proprement parlé... Je tente ma chance.

Le creuset pouvait symboliser la source, la base de toute recherche. Avant le travail de l'alambic, il fallait réunir les composants, non ? Alors autant fouiller cette piste au maximum.
Je me retournais donc, laissant une vague de pensée heurter l'esprit entêté de Morwenna.

Pire qu'une enfant butée...


Et je quitte les lieux, ma cape blanche voletant au rythme de mon pas vif.

Arrow Entrée du Sanctuaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-bleu260/260[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-bleu  (260/260)
CP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-rouge330/330[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-rouge  (330/330)
CC:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-jaune216/216[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-jaune  (216/216)
Message Re: [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure   [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure EmptyMer 1 Juil - 18:20
    Qu’il aurait été simple de pouvoir se débarrasser des mensonges. Mais il était enfermé dans la chape de plomb du devoir. Et elle était aussi lourde qu’épaisse. L’idée du Verseau était intéressante, mais elle l’exposait à de nombreux dangers. Oh, il n’avait pas de doute sur sa capacité à y faire face, du moins, ceux qu’il pourrait rencontrer jusqu’à sa destination pour le reste… Rien n’était moins sûr et se rendre directement sur les terres du dieu des voyageurs était un risque à prendre. Un risque qui pouvait payer et que le dieu en question n’aurait pas de mal à voir, vu l’endroit où il se situait. Mais il n’aimait pas cette idée de regarder possiblement un de ses chevaliers aller au-devant d’un danger et ne pouvoir rien faire de plus que ce qu’il avait fait pour l’aider. Il lui adressa un ultime signe de tête avant de le regarder quitter la pièce, laissant alors seul celui qui fût lion et celle qui fût sirène. Il poussa alors un ultime soupir et fit quelques pas vers la jeune femme, fini par arriver devant elle et lui ouvrir ses bras.

    Il lui laissa tout le loisir de venir se blottir contre lui et il attendit quelques instants où ils pouvaient simplement profiter du moment et du silence sans qu’il ne soit pensant ou gênant. Profiter simplement du moment où ils pouvaient un peu se retrouver après le long voyage de la jeune femme. Après un moment à la fois court et très long, il rompit l’étreinte pour aller chercher son siège et l’amener devant la jeune femme. Puis, il sortit de la pièce quelques instants pour être sûr que personne ne viendrait les déranger d’une façon ou d’une autre. Une fois ceci fait, il prit place devant le siège de la jeune femme, l’invitant à s’asseoir si elle n’était pas déjà assise et il prit ses mains avant de reprendre. Il laissa une fraction de cosmos filtré, comme il le faisait régulièrement en sa compagnie pour plusieurs raisons. D’abord et avant tout, pour réactiver leurs liens et ce qui les unissait. De l’autre, pour être vraiment certains qu’il n’y avaient qu’eux et que leurs secrets et leurs mensonges le resteraient !

    « - Bien, maintenant que nous sommes tous les deux, tu peux vider ton sac. Qu’est-ce qui pèse sur ton cœur ? »

    Oh il pourrait essayer de deviner, il avait déjà quelques idées. Mais il voulait que les mots sortent de sa bouche. Il voulait que ça soit elle qui évoque ce qu’elle voulait évoquer. Il était important pour lui de lui laisser cette liberté. Si elle voulait garder des choses pour elle, il le comprendrait. Ce voyage avait dû être difficile et il se doutait que certaines des escales avaient dû être vraiment difficiles pour elle. Surtout celle à Constantinople. Elle avait pu regarder en détail si l'église protégée par Athéna était toujours debout. Mais il savait ce que cette ville représentait et le poids qu’elle pesait sur son coeur autant que sur le sien. Combien de fois il avait eu envie de se glisser dans la cité par le rêve pour rejoindre son fils, rien qu’une heure ou deux. Combien de fois avait-il dû résister à tout ça et repousser au fond de lui ces envies viscérales. Il se doutait donc que tout ça devait peser sur le coeur de la jeune femme.

    Il se doutait aussi qu’elle devait s’en vouloir à elle, pour ne pas être capable de soulever plus de montagnes que les autres. Pour rencontrer des limites et pour être victime de son propre corps. Il la connaissait bien et savait ce que voulait dire cette fierté et surtout, il savait reconnaître quand elle était blessée. Mais elle ne pouvait tout porter seule. Alors par les liens il lui envoya son affection et la joie qu’il éprouvait de la revoir. À deux, ils pourraient porter les mensonges et supporter leur poids, mais ils ne pourraient le faire que s’ils étaient deux. De son propre côté, il avait ses mensonges à porter, ceux qu’Athéna lui imposait. Sur Hermès, sur Narsès. Tant de choses qu’il devait garder pour lui. Mais c’était son devoir et viendra plus tard le temps où il pourrait lui parler, elle avait besoin qu’il soit là pour elle, alors il serait là, le reste n’avait pas vraiment d’importance pour le moment.


Citation :
Rêve 3 de la parano activé


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure Deric_11


Dernière édition par Childéric le Ven 3 Juil - 1:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-bleu1800/1800[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-rouge1350/1350[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-jaune1500/1500[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure   [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure EmptyMer 1 Juil - 22:30
Audience







Mon esprit renvoie celui de Kilian sans autre forme de procès. Sa tentative ricoche bien avant de m’atteindre. C’est un silence farouche que je leur oppose. Je me fiche pas mal de ce qu’ils pensent tous les deux. Je me renferme sur moi-même, consciente qu’en agissant ainsi, je soulève des interrogations. De mauvais souvenirs dans le cœur de l’ancien Lion d’Or. Pourtant, c’est là ma manière de me prémunir de tout et de tout le monde. Personne ne peut ainsi me toucher. Personne n’a le pouvoir de me briser. C’est pour cette raison que je suis devenue muette, que m’exprimer comme j’ai pris l’habitude de le faire depuis quelques années m’aide à mettre une distance.
Un vieux réflexe, une nouvelle forme de fuite en avant ? Possible. Mais pour l’heure c’est la seule arme que je peux opposer.

Seulement, le dois-je devant toi ?

Je scrute du coin de l’œil, le départ du Verseau, notant en mon for intérieur ce sur quoi il allait travailler par la suite et où. Puis mon regard revient vers Childéric. Je l’observe sans rien faire et mes barrières s’effritent peu à peu. Ma fierté, source inépuisable pour nourrir ma propre Bête, se calme. Je mets de côté toutes mes frustrations. Je fais voler en éclats les faux-semblants, abandonne mon masque que je décroche sans même y penser. Le quitter me libère déjà d’un poids. Ma main détache le dernier artifice qui compose cette vaste supercherie, libère une cascade de boucles rousses. Je délaisse ces objets sur le sol, faisant peu de cas du protocole. Je l’ai déjà bien écarté il y a quelques minutes. Je le laisse raviver notre Lien, sans toutefois lui autoriser l’accès à mes pensées, celles qui dansent en surface, frénétiquement. Je me souviens de son agacement. Mon visage, lui, laisse entrevoir une grande douleur, pas celle de la chair. Cette plaie-là, béante, est invisible et réside dans mon cœur.

Je sais que tu as déjà deviné les raisons de mon désarroi. Je viens me blottir, toujours bouche close, entre tes bras. La frustration teinte mon aura de la couleur du désespoir. L’impuissance d’une mère dépossédée.

Je ferme les yeux pour me laisser envahir par sa chaleur, l’essence de ce qui fait tout son être. Accordés, nous nous séparons et je retourne m’asseoir, plus lasse que jamais. Le peu de couleur que je porte a déserté mon visage. J’ai l’air plus affaiblie que jamais. Lorsqu’il quitte la pièce et me laisse seule quelques instants, je sens mes paupières s’alourdir et je m’assoupis quelques secondes. Reviens aussitôt à moi quand mes oreilles perçoivent de nouveau sa présence. Je me sens fiévreuse, mon corps est lourd et réclame du repos. Mais les paroles de mon époux ravivent cette flamme. Cette note piquante, prélude à ma colère.

« Il me manque. » lâché-je sans préambules. « Une fois à la Tour je n’avais qu’une idée en tête, aller le retrouver. Mon devoir est passé au second plan et outre cela, j’ai eu l’impression de faillir dans ma mission. Les informations sont précieuses, mais j’ai lamentablement échoué. Je cherchais à me prouver quelque chose à moi-même… et le goût de l’échec est… »

Je secoue la tête, sombrement.

« Et cette histoire de symboles druidique ne me dit rien qui vaille. Je vais creuser, mais je sais déjà que je ne vais pas aimer ce que je vais trouver, et toi non plus. » Une pause. « Encore faut-il que je sois capable de remplir correctement une mission, cela va sans dire. »

Mes mâchoires se crispent, comme mes poings. Je tremble, me redresse sur le dossier de ma chaise.

« Je ne dirai pas non à du vin. »

Kilian doit certainement penser que je me fais sermonner. S’il savait, lui aussi, ce qui se cache derrière le masque et ma mauvaise humeur…

« Et si tu le veux bien, je veux bien parler d’autre chose. Tu parlais d’une mission pour moi ? Tu es sûr que je suis de taille ? » demandé-je, sardonique.





[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-bleu260/260[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-bleu  (260/260)
CP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-rouge330/330[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-rouge  (330/330)
CC:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-jaune216/216[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-jaune  (216/216)
Message Re: [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure   [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure EmptyVen 3 Juil - 1:47
    Au moment où elle commence à parler, le sourire qu’il lui adressa dit pratiquement tout. Il est aussi doux qu’amer. Doux, car il se voulait plein d’amour et de soutien envers sa femme qui était tout comme lui, dans la même douleur. Amer, car justement, il partageait avec elle ce manque et de vide. Le manque, il le vivait à chacun instant et il devait tisser avec ce dernier plus que d’autres. Le seul moment qu’il avait passé avec son fils, c’était celui de leurs retrouvailles, une rencontre tâchée de sang et de violence. Pour le reste, il avait dû rapidement se séparer de l’enfant… Le devoir passe pratiquement avant tout. Mais il était content au fond, de savoir son fils loin de leur vie et d’une certaine façon loin d’eux. Il était le fils du grand Pope, de la lignée royale des francs d’Orléans et d’une lignée sénatoriale d’Atlantis. Il danserait loin et dans les griffes de démon si son existence venait à être connu par d’autres personnes que ses parents et la déesse de la sagesse. Mais ce jour n’arriverait jamais, le monde brûlerait entièrement avant que ce jour n’arrive.

    « - Il ne se passe pas un jour sans que j’aie envie de le rejoindre. Dans un sens, je suis soulagé de ne pas avoir à mettre les pieds dans la capitale de l’empire… Je sais que si jamais, je ne pourrais pas résister. Tu as été forte, plus forte que je ne saurais l’être. Tu as continué, tu as porté le secret et les mensonges. Tu ES forte. Une force que tu n’as plus à me prouver depuis longtemps. Et que tu ne devrais plus avoir à te prouver non plus. »

    Pour le reste, il pouvait comprendre la frustration de sa femme et il l’aurait partagée avec elle sans hésiter s’il avait été le chevalier à sa place faisant ce genre de rapport au Pope. Mais justement, être celui qui porte le masque l’avait poussé à voir les échecs et les réussites sous un angle tout nouveau. Comme il l’avait dit, le fait de savoir que quelque chose c’était passé, c’était en soi une victoire. Avoir réussi à comprendre qui avait tué la gardienne, c’était pouvoir réfléchir à pourquoi et comment. Une opportunité ensuite de se servir de ces nouvelles cartes. Mais tout ça, c’était l’occasion d’avancer et le moindre pas en avant devait être considéré comme une victoire, même si cela représentait une toute petite victoire. Il caressa délicatement la joue de la jeune femme et lui adressa un sourire plein de réconfort. Il se leva et s’approcha de la petite amphore de vin qui était là avec trois verres. Il en prit deux et servit un verre à la jeune femme et un pour lui pendant qu’elle continuait de parler.

    Il profita du lien pour lui faire ressentir ce qu’il pensait et le soubresaut de son coeur quand elle se dénigrait de la sorte. Il n’aimait pas la voir ainsi parler d’elle. Mais il pouvait comprendre l’abattement et le désespoir qui l’habitait. Il ne pouvait pas faire grand-chose si ce n’est qu’être un pilier sur lequel elle pouvait se reposer. Chasser ses propres doutes pour porter ceux de Nimue. Elle en avait plus besoin pour le moment, elle primait pour le moment. La roue pourrait tourner et les rôles d’inverser en cas de besoin, il pouvait compter l’un sur l’autre. Il revint se placer devant elle quand elle eut terminé et il lui donna le vin.

    « - Cette mission n’est pas un échec. Je ne rigole pas quand j’ai dit ça. Je dirai même plus qu’elle s’est déroulé comme prévu. Nous savons ce qui est arrivé à Héléna, même si c’était à prévoir et que sa mort va nous handicaper, mais la communication avec la Tour est rétablie. Nous savons comment elle est morte et surtout, qui l’a tué. Enfin, pas exactement qui, mais plutôt quoi. Avec ça, nous allons pouvoir réagir et je vois déjà des lignes se dessiner sur le plan d’ensemble. Ça rejoint ce dont je voulais te parler. J’ai reçu un rapport d’Odoroï il y a quelques jours. Il semblerait que des problèmes se dressent dans le royaume de Bretagne. Il a rencontré le roi de Carmélide et il semblerait que Mebd et Balor, le roi des fomoirs, soient dans leurs préoccupations premières, de même que des troubles avec les Francs, les Saxons et l’Orcanie. Tu sais des choses à propos de ce royaume ? »

    Puis, il se leva et regarda sa femme de ses yeux fauves avant de se placer dans son dos, les mains sur ses épaules.

    « - Tu sais, le secret final de la guerre et de notre victoire tient à une chose. Une petite et insignifiante chose. Un détail. Le sourire d’Apollon. Si nous arrivons à comprendre pourquoi il a sourit… Peut-être que tout ça a un rapport ? Mais comment comprendre celui qui est maître du temps ? »


Citation :
Rêve 3 de la parano activé


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-bleu1800/1800[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-rouge1350/1350[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-jaune1500/1500[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure   [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure EmptyVen 3 Juil - 19:57
Audience







Un long soupir outrepasse la barrière de mes lèvres. J’aimerais qu’il ait raison. Ses paroles ont du sens, mais ce n’est pas ainsi que je vois les choses. Sans doute suis-je trop dure envers moi-même. Reste que je suis de nouveau la Sainte des Poissons. J’ai fait ce choix en mon âme et conscience. Ce poison, je le vaincrai. Ou je périrai en essayant. Pas en capitulant. Notre lien m’aide à supporter tant de choses, je le laisse envahir chaque parcelle de mon être. Ici, avec lui, ériger des barrières est inutile. Il me comprend plus que quiconque. Peut-être même sur mon propre compte. Il a toujours eu cette faculté de lire en moi, savoir apaiser mes craintes. Trop nombreuses.
Mon regard s’attendrit, je l’écoute sans l’interrompre, prenant la coupe qu’il me tend. Goûter à ce nectar à le mérite d’étirer l’ombre d’un sourire sur mon visage jusque là plus fermé que l’expression gravée sur mon masque.
Je suis forte à ses yeux, je peux bien accepter cela et m’en contenter pour l’heure. Son soutien va me permettre d’avoir la force d’avancer. Je tiens debout grâce à lui. Mon époux. Je suis attentive à ce qu’il me transmet. En retour, je caresse son âme et tente de calmer ses propres errances. Je devine le poids de la couronne, je l’imagine, car je ne le vis pas vraiment. À travers lui, tout au plus, mais ce n’est pas pareil. Je n’ose croire toute la pression qu’il doit subir chaque jour et je soupçonne qu’il préférerait subir mille assauts sur un champ de bataille plutôt que de livrer ce genre de combat. Quoique, sans doute y a-t-il prit goût. Sa vision change, il est bien différent d’autrefois, lorsque je l’ai retrouvé…

« Je ne peux pas supporter cela éternellement. Et puis… je n’ai pas oublié ce qu’Endymion a entrevu pour moi, et ce que Satine m’a apporté aussi. Je suis l’Ermite, supportant le poids du Monde… »

Les souvenirs le reviennent comme une tempête. Ma dernière entrevue avec mon beau Diable m’a marqué au fer rouge. À jamais. Je ne saurais occulter ses paroles, la promesse qu’il m’a faite. Il ignore tout du poids des mensonges que je porte et je doute qu’il puisse le porter avec moi. Pourtant, en cet instant, j’ai envie de naviguer sur mon bateau, retrouver mon Second et rire avec lui à cette supercherie qui les aura blessés. Lui et mon bien-aimé. À la différence que j’ai eu le courage de retrouver Childéric, et pas lui.
Mon visage s’assombrit dangereusement lorsque, malgré moi, mes pérégrinations silencieuses m’emmènent à repenser à Salamine. Je noie mes obscures pensées en buvant mon vin d’une traite. Je pousse un juron, j’en ai oublié que l’ivresse ne m’est plus permise.

« Mais je sais que tu es là, et c’est ce qui me fait tenir. Tu as beau affirmer ce que tu veux, j’ai ce goût d’inachevé en bouche. Reste que tu as raison sur de nombreux points, je ne voudrais pas me montrer effrontée devant mon Grand Pope ! » une lueur de malice gravite dans mes prunelles pers. « Je suis désolée, hormis l’Île aux Cieux, je ne sais pas grand-chose de ce royaume, si ce n’est qu’ils n’ont pas de Roi depuis un bon moment. Le Prince aux Papillons, Scáthach, parle en énigmes et reste assez secret sur certaines choses. D’ailleurs, j’aimerais aller la retrouver, elle aurait des réponses sur notre affaire et… le mienne. »

Le poison. J’ajoute ensuite :

« D’ailleurs, en parlant de détail et de sourire d’Apollon. J’ai promis à notre prestigieux prisonnier, une virée à Rodorio. » Je lève une main, m’attendant à ce qu’il manifeste son désaccord. « Je sais. Comme ça, ça semble être dangereux, une idée saugrenue. Mais fais-moi confiance. Il faut savoir se montrer… humain. Tu ne crois pas ? Tu as lu mon rapport n’est-ce pas ? Il ne faut pas le voir comme un pion que l’on peut manipuler. Et je sais que tu as beaucoup de choses à penser. Laisse-moi t’aider sur ce point. Je suis mauvaise en diplomatie, l’histoire nous l’a appris, mais peut-être que Morwenna a plus de… doigté ? »

Ses mains sur mes épaules, je lève ma senestre, libre, pour la poser sur la sienne. Mon sourire se fait plus doux, plus détendu. Vrai.

« Peux-tu m’en dire plus sur la quête d’Odoroï, et là encore, puis-je faire quelque chose pour toi ? »

Pour le Sanctuaire. Le devoir passe avant tout ?




[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-bleu260/260[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-bleu  (260/260)
CP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-rouge330/330[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-rouge  (330/330)
CC:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-jaune216/216[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-jaune  (216/216)
Message Re: [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure   [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure EmptyDim 5 Juil - 22:36
    Personne ne peut savoir comment aurait été le monde s’il la vit avait pris une autre tournure . Et si ? Une question qu’on se pose finalement si souvent. Une question qu’il se posait à ce moment même. Et s’il avait dû devenir Pope sans l’avoir à ses côtés . Il ne sait pas vraiment comment les choses auraient tourné pour lui et le reste. Il était encore trop pour savoir s’il faisait ou non du bon travail, il le pensait du moins, et il lui devait une part de cette réussite. Le fait de garder les pieds sur terre et de pouvoir ôter la couronne de sa tête de temps en temps. Un luxe qu’aucun des autres n’avait eu. Un luxe que la déesse lui avait consenti bon gré malgré. Mais un luxe qui était vital pour lui maintenant. Les grandes victoires ne sont pas toujours celles qu’on voit. Il la laissa se manifester par le lien et il y tira un peu d’apaisement. Il lui sourit alors, au final oui, elle avait raison. L’ermite supportant le poids du monde. Elle, qui le portait lui, qui portait tous les autres. Mais le fardeau est lourd pour tous.

    « - Je suis sûr que les cartes changeraient maintenant. Tu n’es plus la même qu’à l’époque. Tu forges ton destin à la force de ta volonté. Tu ne portes plus ton fardeau seul. »

    Il lui esquisse un sourire quand elle jure après avoir avalé son vin d’une traite. Une chose que son corps lui interdit désormais, du moins, tant que le lien ne sera pas tissé de nouveau et qu’elle pourra vivre proprement avec son poison. Il est difficile pour lui de la voir ainsi dépérir et d’être surtout incapable de faire quoi que ce soit pour l’aider. Malgré sa puissance, malgré les forces à ses ordres. Il ne pouvait rien faire pour celle qui lui importait vraiment en tant qu’homme et, une fois de plus, avec elle, il était face à l’échec. Mais il trouverait une solution et elle pourrait restaurer le lien alors. De nouveau, il rit après qu’elle eut repris la parole. Il aurait dommage qu’il ait à punir la douzième gardienne pour son insolence, bien qu’il ait quelques idées de punition fort à propos. Mais rapidement il reprit son sérieux, la situation, de nouveau, l’exigeait et il écouta là avec sérieux celle à qui il avait confié la surveillance du royaume de Logres.

    Ainsi, elle n’avait pas plus d’informations à propos des royaumes particuliers. Ce n’était pas étonnant, ce royaume était une forme de monde propre, d’univers loin du monde grec dans lequel ils évoluaient tous. Le secret dont il s’entourait et l’éloignement n’aidait pas vraiment. Mais depuis, cette partie du monde se retrouvait au centre de l’échiquier et rapidement, elle serait le théâtre de grand bouleversement. Mais la mention du prince au papillon lui arracha un sourire. C’est un nom qu’il avait entendu il y a peu… son vœu semblerait pouvoir s’exaucer plus vite que prévu. Il sourit alors à son épouse et elle saurait qu’il avait quelque chose de possiblement positif à lui annoncer. Mais il attendit qu’elle termine de parler. Et la suite de la conversation aller les amener ailleurs. Vers un endroit bien plus proche d’eux : les prisons.

    Et cette demande était liée ce qu’il avait à lui dire. Il attendait aussi que le petit pion qu’il avait mis en place puisse être enfin ajouté sur l’échiquier et il attendait le retour de Nébu pour ça. Mais oui, il faudrait bien qu’il laisse sortir l’Augure à un moment et pourquoi pas en compagnie de Nimue. Il lui faisait pleinement confiance à elle, mais à lui, c’était autre chose. Enfin, il avait un autre problème pour le moment :

    « - Eh bien, ton souhait risque d’être exaucé plus tôt que prévu. Scáthach, tuhata des papillons se trouvent dans le coin et nous avons à nous entretenir lui ou elle, je n’ai pas trop saisi, bientôt. »

    Il sourit à la jeune femme.

    « - Je ne sais pas si tu pourrais pouvoir lui glisser un mot à ta formatrice à ce moment. Mais si tu ne le peux pas, je le ferais pour toi, compte sur moi, petit poisson. Pour le reste, sachant que vous avez partagé la même formation de ce que tu m’as raconté, j’aime autant que sa présence ici reste, pour le moment, secret du prince de l’île aux cieux, donc je pense que ça attendra. Mais quand la toile que j’ai demandé qu’on tisse à Rodorio sera prête, pourquoi pas oui. »

    Puis il porta la coupe de vin à ses lèvres et soupira il prit le temps de répondre à sa question :

    « - Grosso modo, je lui ai demandé d’enquêter sur Avalon et l’arme que veulent récupérer les forces d’Hadès et… il a trouvé moyen de se faire inviter à la cour de Camelot. Il a aussi appris qu’Arthorius n’est toujours pas arrivé à destination, je l’ai donc chargé de le retrouver, voilà où nous en sommes pour le moment… »


Citation :
Rêve 3 de la parano activé


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure Deric_11


Dernière édition par Childéric le Lun 6 Juil - 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-bleu1800/1800[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-rouge1350/1350[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-jaune1500/1500[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure   [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure EmptyLun 6 Juil - 14:19
Audience







Tu n’es plus la même qu’à l’époque. Les cartes peuvent changer, se retourner, dévoiler de nouvelles perspectives. Il a raison. Mais je ne me risquerai pas à les tenter. Les souvenirs se confondent dans ma tête. Je me revois aux côtés de mon beau Diable, main dans la main, moi, tremblante, lui, perdu dans sa lecture. Son interprétation a été juste. D’une justesse implacable et douloureuse. Un mal nécessaire que je me suis imposé. À moi comme à lui. Une blessure infligée par nécessité, oui. Que je ne cesse de déplorer. Je demeure l’Ermite, c’est la carte qui me représente le mieux. Sauf en sa compagnie. Mon Amoureux.
J’ai changé et je ne suis plus seule. Pourtant, parfois, j’ai l’impression d’être plus seule au monde qu’avant, sans lui. C’est ce qui m’a mis en colère, a éveillé la Bête qui sommeille en moi. L’inaction me tue, voir le déroulement de ma mission avec le Verseau se solder ainsi est source d’amertume. J’ai changé, je ne suis plus la Sirène Maléfique, ni même la Sainte des Poissons, celle forgée par Lucius.
Je dois trouver le chaînon manquant, le responsable de notre malédiction. Et si cela impliquait de me retrouver face à mon tortionnaire…

« Il faut que je sois avec toi pour la rencontrer. Elle ignore tout de notre mascarade, mais à elle, je lui fais confiance. » Dis-je avec détermination. Je secoue la tête. « Je la connais, ne m’écarte pas de cette rencontre. Ce n’est pas une question de te faire confiance ou non, tu sais que je te fais une confiance aveugle. Mais la Sorcière Bleue est… particulière. Elle ne possède pas notre vision du monde. »

Une pause. Je songe à ce temps passé avec elle sur l’île aux Cieux, mon entraînement, et tout ce que cela a pu impliquer, à l’époque.

« Pour le reste, très bien, j’imagine que tu as tes raisons. Je ne sais pas ce que tu veux mettre en place, mais… ah… tu dois faire attention à comment tu navigues. Le cœur des hommes est un océan tout aussi tumultueux que celui des flots. Il suffit parfois juste d’un peu d’humanité, justement, pour nous éclairer et pas se laisser aller aux machinations. »

Je penche la tête sur le côté, un peu inquiète des projets qu’il veut mettre en place. Toi, parler de toile à mettre en place ? S’impliquer autant dans la politique est à la fois une bonne et une mauvaise chose. Te voir danser de la sorte ne m’inspire rien de bon.

« Toi aussi, tu as changé. »

Mon visage se ferme quelque peu, j’ai formulé cette vérité à haute voix sans la passer par le filtre de ma pensée. Tant pis. Je n’ai pas la force de taire mes inquiétudes. J’écoute la suite avec un intérêt renouvelé, intriguée par la mission du Cancer. Voilà une information très intéressante. J’ai un sourire.

« Eh bien, en voilà un qui fait du bon travail. »
Efficace. Mon œil se ternit de regrets. « Et tu souhaiterais que je le rejoigne ? »

Je suis partagée à l’idée de repartir. Elle ne me déplaît pas, la situation en Britannia m’importe et je suis chargée de m’y impliquer. Je me relève alors.

« Donne-moi tes ordres, Grand Pope, c’est toi qui décides. »

Dans tous les cas, j’irai trouver mes réponses.




[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-bleu260/260[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-bleu  (260/260)
CP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-rouge330/330[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-rouge  (330/330)
CC:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-jaune216/216[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-jaune  (216/216)
Message Re: [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure   [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure EmptyLun 6 Juil - 17:27
    Il aurait aimé oui, qu’elle soit là. Avoir quelqu’un capable de comprendre cette étrange personne qu’était la dame aux papillons. Mais ce n’était pas à lui de décider finalement. C’était un invité et si elle avait des conditions bien, il pourrait en fonction de ces dernières s’y plier. S’il devait choisir un chevalier pour l’accompagner, il devrait choisir Morwenna. La balle n’était pas dans son camp et le sourire qu’il adressa à la jeune femme malgré tout ça en disant long.

    « - Je ne veux pas te faire de promesse que je ne serais pas capable de tenir. Je vais tout faire pour. Vraiment. Mais ce n’est pas moi qui décide c’est… lui ? Elle ? Déjà rien que ça c’est délicat alors le reste ! L’ordre auquel elle appartient est un de nos ennemis, la rencontre est déjà une tractation à haut risque, pour nous comme pour elle et tu sais mieux que moi comment il est. J’aimerais t’avoir à mes côtés pour la comprendre. Je me méfie à toi pour le secret, du moins, pour lui révéler qui tu es. Elle sait déjà que n’est pas morte et si tu es dans la pièce, je pense que de toute façon, le masque, la perruque et le mutisme ne la tromperont pas. Si c’est en mon pouvoir, tu seras là. Mais tu connais la sorcière bleue alors… »

    Cette rencontre était délicate et pouvait poser les bases soit de quelque chose d’intéressant, soit faire naître un conflit à venir. Dire que les fondations de tout ça tenait à la traîtrise d’un tueur de Pope. Il avait profité de sa pause pour lui répondre. Il n’aimait vraiment pas l’idée de révéler une partie du secret à cette personne qu’il ne connaissait pas et dans laquelle il n’avait aucune confiance, mais c’était le choix de son épouse et si elle pensait que c’était une bonne chose, il se fiait pleinement à son jugement. Après tout, c’est elle qui avait passé un temps sur l’île aux cieux avec la sorcière et serait apte à aiguiller la rencontre. Mais ce n’était pas lui qui avait la balle dans son camp. Puis la suite de la conversation les amena sur le sort de l’Augure. Il voyait bien que sa femme n’approuvait pas ce qu’il avait en tête. A vrai dire, il l’aurait rejoint sans hésiter quand il était encore chevalier, mais maintenant, il devait penser avec le plus grand tableau en tête et pas seulement ce qu’il voyait. Rodorio, c’était une fenêtre sur le monde, une fenêtre difficilement contrôlable.

    « - C’est simple ce que je veux mettre en place. Une fois que le Papillon sera parti, je pense qu’il pourra sortir dans Rodorio. Je suis d’accord avec toi sur ce point. Reste qu’il y a quelques soucis encore. L’ego de l’homme encore une fois risque d’être notre premier problème, mais l’ego se gère par le dialogue. Pour le reste… Il ne va pas rester entre nos murs pour toujours. C’est un fait. Il va chercher à sortir un jour où des gens vont chercher à l’en faire sortir. Pour ça, simplement, il existe deux options. Rodorio et les montagnes. Si les dernières sont sous bonnes gardes, je veux éviter des problèmes dans la ville voisine. Je veux simplement savoir ce qui s’y passe, sans qu’on sache que je sais. C’est tout. La libération de l’Augure est l’une des clefs de l’échiquier politique et elle ne doit absolument pas nous échapper. Mais pour que ça marche, se secret doit le rester. Nous sommes maintenant quatre à en avoir connaissance : toi, Athéna, moi et celui qui le met en place : Nébu. »


    Il aura pu lui parler d’Athéna aussi, qui savait et qui, si elle n’avait pas pris soin de lui laisser une note, n’aurait pas apprécié le geste. Ce genre d’entreprise était risqué. Il ne doutait nullement lui, de la loyauté de la jeune femme. regarda alors sa femme droit dans les yeux à ce moment-là. Il ne bougea pas, mais à travers une très légèrement vibration du lien, elle pourrait comprendre que ces mots-là lui avaient fait mal d’une certaine façon. Il était conscient de ce qu’il devenait. Il devenait l’esclave de la couronne et du pouvoir. Celui qui ment, qui manipule et qui complote. Il devenait ce qu’il détestait et ce qu’il avait pensé ne jamais devenir. Mais c’était son devoir, c’était ce qu’on attendait de lui. On voulait maintenant qu’il livre bataille de cette façon. Mais la conversation part ailleurs, alors il la laisse partir. Ça ne sert à rien de revenir sur une chose qu’il sait déjà. Qu’il accepte déjà. Qui le dégoutte déjà.

    « - Ce n’est pas le seul à faire du bon travail tu sais. Mais franchement, je ne sais pas. L’invitation avait l’air de s’adresser expressément à lui. Je ne sais pas comment il s’y est pris et franchement, c’est un miracle ce qu’il a réussi à faire. Il a énormément de qualité, je l’aime beaucoup, mais disons que… lui non plus, ne possède pas notre vision du monde. C’est sa plus grande force comme sa plus grande faiblesse. Mais plus tard, sûrement, tu devrais le rejoindre. Tu auras du travail là-bas de toute façon. »

    Il se leva à son tour. Il savait très bien ce que voulait dire ce regard, ce ton, cette façon de répondre, sa posture. Qu’importe ce qu’il dise, elle allait faire comme elle voulait faire de toute façon. Il espérait être capable de contrôler le flux de l’énergie de Nimue une fois de plus. Sinon cette fois, ce n’est pas seulement vis-à-vis de lui qu’elle aurait des problèmes. Car il serait sûrement amené à prendre des mesures contre elle si elle allait outre ses ordres. Athéna n’aimerait pas ça non plus, quand bien les intentions étaient bonnes. Rien que le fait d’être aller voir l’Augure sans l’en avoir informé au préalable malgré sa présence sur la liste des personnes autorisées avaient failli causer des soucis. Alors si elle venait à prendre ce genre d’initiative… Il devait lui en parler.

    « - Tu sais, il y a des yeux impérieux qui sont posés sur nous, tant sur toi que sur moi. Nous n’avons plus la même liberté qu’avant. Même si, actuellement, j’ai quelques idées d’ordre qui... »

    Il laissa sa phrase mourir dans un éclat de rire, il savait que ça ne serait pas suffisant, mais il voulait détendre l’atmosphère de cette situation. Le lien serait plus impactant que les mots de toute façon. Elle saurait où il voulait en venir de toute façon. Elle saurait qu’il était inquiet pour elle, justement, parce qu’elle avait la force de faire naître les ouragans, mais les ouragans ne regardent pas forcément qui ils emportent. Plus que tout, il ne voulait pas la voir partir dans une nouvelle vague de chaos. La confiance de la déesse est difficile à gagner et encore plus impossible à récupérer. Le chemin serait long et il savait qu’elle pourrait sans mal le remonter, qu’elle avait la force d’âme nécessaire pour ça. Il ne fallait juste pas qu’une tornade de trop balaie tout ce qui se trouvait sur son chemin. Qu’une tornade de trop ne les balaie eux. Au fond, c’était ça qui lui faisait peur. De la perdre une fois de plus, d’échouer une fois de trop… Il ne s’en remettrait pas.


Citation :
Rêve 3 de la parano activé


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-bleu1800/1800[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-rouge1350/1350[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure G-jaune1500/1500[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure   [Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure EmptyLun 6 Juil - 18:15
Audience








Impuissante, je vois que mes mots l’ont atteint, d’une manière trop vive, trop violente. Je veux les regretter, me montrer compréhensive, mais… je n’y parviens pas. Nous avons changé et ce triste constat m’amène à avoir des pensées que je ne désire pas avoir. Je le regarde avec un mélange de sérieux et de gravité. Face à lui, il n’y a plus de masque. Aussi peut-il me voir me décomposer de plus en plus au fil de sa réponse.
Je découvre des projets qu’il entend bien me communiquer, soupçonne aussi d’autres qu’il doit garder pour lui. Et la question qui me pourfend me fait blêmir : pourquoi as-tu accepté ?
La réponse est si évidente que je sens mon sang bouillir. Devoir. Nous n’avons pas les mêmes libertés qu’avant. Mes lèvres se pincent, mes sourcils se froncent. Je ne reconnais pas l’homme que j’ai épousé. Secret. Si me remémorer nos serments m’emplit de joie, maintenant ils sonnent comme une énième mascarade. Nous nous sommes cachés aux yeux du monde, nous avons accepté tant de sacrifices… pour… ça ? Mes prunelles expriment une infinie déception. Je ne trouve pas les mots, ils restent prisonniers.

Le silence se fait, encore.

Après un long moment, je me penche pour récupérer mon masque et le remettre en place sur mes traits tout aussi figés, durs, froids. Je ravale mes sentiments, mes désillusions. Ainsi ne restera-t-il plus que le devoir. Mon mutisme éclate lorsque mon poing s’écrase contre mon plastron, en un salut martial. Donne-moi tes ordres Grand Pope, c’est toi qui décides.
Mais je ne suis plus sûre de vouloir participer à ça. Je ne connais rien de ce Nébu, tout juste des rumeurs à son endroit. Premier Gardien, je suis le Dernier Rempart et je n’ai pas reçu de visite, comme je n’en ai pas fait non plus. La solution est là, légitime. Mon silence est la clef. Oui, seulement je ne suis pas sûre de pouvoir prendre part à ce jeu. Surtout maintenant que je sais qu’Elle a ses yeux posés sur moi. Elle a tant fait pour moi, pour nous, notre famille. J’ai choisi de revenir en mon âme et conscience, elle l’a accepté, je le comprends. Je sais. Pour autant, je n’arrive pas à faire taire ce sentiment. Il me brûle et c’est douloureux.
Je remets ma perruque en place, voilà. Je suis Morwenna, Sainte des Poissons, fille de silence et de tourments. Destinée à être rongée par un poison qui n’est même pas le sien, qui a bien voulu embrasser de nouveau une malédiction. Pour toi. Pas pour Elle.

Au travers les fentes de mon masque, mes yeux se parent d’un voile de tristesse que je refoule derrière une nouvelle inclinaison de la tête, docile. C’est ce qu’on attend de moi.

Il m’appellera en cas de nécessité. Car je suis la Gardienne aux roses.

J’élève une barrière psychique que j’érige autour de moi, comme je l’ai fait avec Kilian, coupant le Lien, mettant un voile obscur que j’ai décidé d’appeler devoir. Manifester de vive voix mon plein désaccord, je n’en ai pas la force ni la volonté. Pas maintenant. Et la seule façon que j’ai de me prémunir de mes échecs, de mes déceptions, c’est par le silence.

Je n’ai pas la force de rire avec toi.

Je m’incline avec respect devant toi, Grand Pope. Quitte les lieux sans attendre ta bénédiction. J’ai le cœur encore plus lourd et les pensées plus confuses encore. Cependant, je sais à quoi m’en tenir.

À mon devoir.

Fin du RP pour moi





[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
 
[Fin Janvier 553] Oiseaux de mauvais augure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Pope-
Sauter vers: