Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Février 553] Légendes Maori [Aimana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-bleu1350/1350[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-rouge900/900[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-rouge  (900/900)
CC:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-jaune1350/1350[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-jaune  (1350/1350)
Message [Février 553] Légendes Maori [Aimana]   [Février 553] Légendes Maori  [Aimana] EmptyMer 1 Juil - 23:44
Les Alchimistes de l'Amirauté avaient enfin rendu leur rapport quant à la dent. Et les informations recueillies avaient confortés Orphéus dans sa décision de prendre contact avec un certain Tangaroa. Il y avait clairement pensé depuis le départ mais désormais, le doute n'était plus possible. Aimana ou son cousin sauraient peut-être les renseigner un peu plus sur les légendes qui entouraient certains des noms recueillis. Il en était convaincu. Ce pourquoi il se mit en route avec sa soeur comme seule compagnie.

Ne sachant pas encore si Calypso avait eu le temps de venir s'excuser, il préférait ne pas remuer le couteau dans la plaie en l'emmenant avec lui. De toute façon, au regard des raisons qui le poussaient à venir jusqu'au pilier du Pacifique Sud, autant limiter le groupe. Mais avant toute chose, il fallait mettre la main sur le Sénateur Kāne Milohai. De part le poste de son propre père et le sien au sein de l'Amirauté, Orphéus savait pertinemment que le cousin de Aimana vivait près du pilier. Il serait donc la première étape avant de mettre la main sur le Général de Scylla. Arrivé à proximité de la demeure, et en respectant les usages, il se présenta à l'homme.
    - Pardonnez moi si je viens à vous déranger, Sénateur Milohai, mais j'aimerai m'entretenir avec vous et le Général de Scylla d'une affaire urgente. Si vous pouviez m'accorder un peu de votre temps, je vous en saurai gré.

Certes, tout comme le Sénat n'avait rien à voir avec l'Amirauté, un Sénateur pouvait effectivement refuser de répondre à une injonction du Légat, bien que cela puisse être mal interprété de ne pas prêter l'oreille au représentant de Poséidon. Ce pourquoi Orphéus avait fait preuve de respect et de courtoisie. Aurora, après l'avoir salué à son tour, reprit doucement.
    - Sénateur, ce serait un honneur pour moi d'être votre escorte.

Aurora prenait à coeur la mission qui était la sienne et ici, son nom ne représentait rien face à sa fonction première. Ici, elle n'était plus une Merinita mais une protectrice. Sa détermination était entière et sa résolution absolue. Ce dernier avait accepté et c'est ainsi escorté du Sénateur que le Merinita s'était dirigé ensuite vers le Pilier de Aimana. Le trouver ne fut pas difficile pour Orphéus. S'approchant de ce dernier, il le salua.
    - Général Aimana, je suis ravi de te revoir. Pourrions-nous nous entretenir tous ensemble quelque part où d'autres oreilles que les nôtres ne sauraient nous entendre ? J'ai des questions et j'espère que vous pourrez tout deux éclairer certaines zones d'ombres que je ne parviens pas à dissiper seul.

Aurora le saluait et connaissant les coutumes familiales, Orphéus s'attendait à ce que le Sénateur et le Général effectuent leur petite danse de salutation. Il l'avait déjà vu faire, il ne serait donc pas surpris qu'il reproduise le même schéma. Et c'est en attendant de s'écarter qu'il gardait le silence. La dent toujours dans sa poche. La Tribu des Manteño-Huancavilca... Est-ce que le Tangaroa saurait ce que c'est ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
AimanaAimanaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-bleu0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-rouge0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-jaune0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] Légendes Maori [Aimana]   [Février 553] Légendes Maori  [Aimana] EmptyVen 3 Juil - 14:54
" Soyez le bienvenu Légat, ainsi que votre soeur ! Entrez, nous partagerons notre repas avec vous ! " Se tournant vers la soeur du Légat. " Nul besoin d'aller si loin, il est dans ma demeure à dormir ! Nous avons fêté le jour de la Baleine hier et l'alcool de Coco a joué contre lui. "

Entrant dans la demeure du Sénateur, ils virent une grande maison recouverte d'un immense toit de chaume. Des poutres visibles par endroits étaient gravés selon les traditions de son peuple, certains symboles pouvaient se rapprocher de la dent d'ailleurs à bien y regarder. Des femmes étaient en train de faire des paniers avec des feuilles de palmier et elles se levèrent avec respect. La femme du Sénateur les vit alors et se leva à son tour.

S'approchant d'un petit panier où des fleurs fraîches semblaient avoir été déposé, elle en prit deux colliers et revint vers les deux invités. Elle entoura leurs cous de ces colliers en embrassant leurs joues avec respect et amitié. Puis, la femme du Sénateur les invita à s'asseoir sur un large tapis recouvert d'une petite table ressemblant à une pirogue des peuples du sud. Alors qu'il prenait place, le Sénateur revint suivi d'un Aimana en train de bailler. Il écarquilla les yeux en voyant qui était les fameux invités que son cousin avait mentionné. Il s'accroupissait immédiatement sur le sol et fit un salut respectueux.

" - Monseigneur... Suis désolé... Enfin, je savais pas. Veuillez excuser mon impertinence ! Mais la fête de la Baleine est assez retorse voyez vous, j'ai pas fait attention aux différentes noix de coco que j'ai...
- " Je ne pense pas que le Seigneur Orphéus soit là pour cela. "

Se taisant, ce qui était rare, il prit place autour de la table pirogue. Il écouta enfin la demande du Légat concernant des choses sombres qu'il fallait illuminer en quelque sorte. Fier de pouvoir servir, il fit un signe de la tête qu'il l'écoutait !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-bleu1350/1350[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-rouge900/900[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-rouge  (900/900)
CC:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-jaune1350/1350[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553] Légendes Maori [Aimana]   [Février 553] Légendes Maori  [Aimana] EmptyMar 7 Juil - 9:21
Acceptant la proposition du Sénateur, ils entraient pour s'installer comme leur hôte leur avait proposé. Ne pas avoir à chercher Aimana était une bonne chose et il eut un petit sourire en constatant que la fête de la veille avait eu cet effet sur le Général. Au moins avait-il un parent proche avec qui être lorsque ses fonctions ne l'appelaient pas et le Merinita trouvait cela plus sain pour le jeune homme.

La coutume du collier de fleurs plaisait à Aurora, cela se voyait sur son visage, et les jumeaux remerciaient l'épouse du Sénateur pour cette intention tandis que ce dernier allait chercher le Tangaroa. Tout ici transpirait la sérénité et Orphéus ne pouvait s'empêcher de penser qu'il lui serait agréable un jour d'aller visiter ces colonies. Il avait déjà eu l'opportunité de se rendre dans certaines d'entre elles mais elles étaient par trop nombreuses pour toutes les visiter. Surtout de par le poste qui était le sien et qui nécessitait son attention pleine et entière. Alors qu'enfin Aimana arrivait, saluant le Légat, ce dernier fit de même.

Se permettant un léger sourire alors que le représentant de Scylla se faisait reprendre par Kāne, Orphéus attendit qu'il prenne lui aussi place près de cette table avant de poursuivre sur la raison de sa venue. Aurora à ses côtés observait la pièce. La décoration, l'ambiance. Rien de commun en réalité avec ce dont ils étaient habitués.
    - En effet, je ne suis pas là pour cela même si cette histoire de coco me parait passionnante.

Aurora aussi souriait désormais.
    - Tout d'abord, permettez-nous de vous remercier pour votre hospitalité. Je ne voulais pas vous déranger au lendemain de la fête de la Baleine, seulement j'ai eu entre les mains un rapport qui soulève bien des questions et j'ai supposé que vous pourriez peut-être m'aider à y voir plus clair.

Sortant de sa poche la dent de requin, il la présentait au Sénateur et au Général afin qu'ils puissent l'observer eux-aussi. Elle était particulière mais ils sauraient ce que c'était de par les origines qui étaient les leurs, il n'en doutait pas. Toutefois, ce n'était pas pour savoir de quel animal était tiré la dent qu'il était venu. Ça, il le savait.
    - Il s'agit d'une affaire d'importance, ainsi je vous prierai de garder le secret quant aux informations qui seront transmises ici. De ce que je sais, cette dent provient d'un Awa Kawa... Une race perdue. Et ennemi, selon les légendes, de Kā-moho-ali'i, le requin gardien de Twahiri.

Le rapport à ce sujet était complété par le fait que des notes Muiennes étaient retranscrites sur l'objet, ainsi que par la provenance exacte de la dent.
    - Nous savons qu'elle provient d'une île sur la faille qui sépare les Pacifiques Nord et Sud. Selon mes recherches, un alchimiste de la tribu des Manteño-Huancavilca aurait gravé ces runes que vous voyez sur le côté. Ma question est la suivante : que savez-vous de cette tribu, ou des légendes entourant cet Awa Kawa ? Et que pouvez-vous me dire de l'Île des Tortues Géantes ?

Il connaissait les traditions des Maori et du fait qu'une partie de leur légende et de leur histoire ne se transmettait que par chants et à l'oral. Ce qui avait justement créé un contentieux entre Aimana et Calypso d'ailleurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
AimanaAimanaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-bleu0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-rouge0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-jaune0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] Légendes Maori [Aimana]   [Février 553] Légendes Maori  [Aimana] EmptyMar 7 Juil - 12:21
Silence. Les noms qui défilèrent étaient comme un voile de ténèbres qui traversa la pièce. Le Sénateur fronça les sourcils, tout comme Aimana. Lentement, le sourire refit surface entre les deux Tangaroa, ils ne s'attendaient pas du tout à entendre le Légat leur parler de leurs propres légendes. Le général prit la dent et l'inspecta, la renifla avec un air de dégoût avant de la donner au Sénateur. Ce dernier eut comme un léger électrochoc et laissa échapper la dent qui roula sur la table.

" Ceci est la dent d'un très ancien requin. Cette taille est impressionnante car ce n'est qu'une dent inférieure au fond de sa mâchoire. Mais je l'ai senti... un esprit vit dans la dent. Le terme Kawa est utilisé chez nous afin d'identifier le peuple d'une île. Les Awa en sont un. Dans nos légendes, ils étaient le premier peuple à voyager sous la protection de la grande Pieuvre mais une querelle éclata entre ses tribus. La raison s'est perdue. La guerre éclata alors et une partie des Awas rejoignit Tawhiri, Poséidon ici, et d'autres rejoignirent Papatuanoko, que l'on appelle Okhéanos ici. C'est tout ce que je sais d'eux... Ils sont en quelque sorte une partie de nos ancêtres... "

Aimana reprit lentement la dent alors que son cousin informait le Légat sur les Awas. Il avait entendu parfois d'eux mais plus une île était éloignée des autres, plus ils avaient des coutumes différentes. Cependant, le nom de l'île citée le fit tourner la tête vers le Légat. Il se disait que les Archives de l'Amirauté étaient plus complètes qu'il ne l'aurait pensé. Une certaine fierté passa sur son visage avant qu'il prenne la parole à son tour.

" Oui, les Awas... On sait peu de chose d'eux en fait. Si un homme a pris le nom d'Awa Kawa, c'est qu'il connait peu de choses de notre propre histoire... Où c'est une insulte envers nos ancêtres. Les Manteño-Huancavilca sont une vieille tribu au nord de nos îles, pas entendu parler d'eux depuis des années... "

Puis, il se remit à sourire comme un enfant !

" Aaaaah les îles tortue ! Alors, dans nos légendes, les îles se trouvent sur des immenses tortues qui dorment dans les confins du monde. Faut craindre les îles crabes par contre, sont pas faciles à vivre... Si l'île que vous citez est une Île tortue, c'est qu'elle a énormément de jungle et énormément de poissons que l'esprit tortue confère à ses habitants ! Et ... "

Le sénateur posa sa main sur celle d'Aimana et l'invitait ainsi à s'arrêter d'un regard. Les règles d'ancienneté étaient sacrées chez les Tangaroa et le jeune homme se tût en une seconde. A part ses parents, et anciens, rare était celui qui parvenait à l'arrêter quand il contait ses histoires.

" Si cela à attrait à certains événements récents, nous vous recommandons la plus grande prudence. Les Muiens sont certainement de nouveau en activité et cette île Tortue est certainement un avant poste. Cette dent est certainement un moyen d'entrer sur l'ïle, c'est une sorte de droit de passage. Nous même portant des dents ou des symboles qui accompagnent nos prières envers nos îles. Par contre, pourquoi l'Île des Tortues Géantes ? C'est peut-être une île particulière je sais pas... "

Par contre, pourquoi parlait-il de l'Île des Tortues Géantes ? Cela interrogeait les deux polynésiens, ils ne savaient pas tout sur les îles du nord de leur tribu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-bleu1350/1350[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-rouge900/900[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-rouge  (900/900)
CC:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-jaune1350/1350[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553] Légendes Maori [Aimana]   [Février 553] Légendes Maori  [Aimana] EmptyMar 14 Juil - 8:25
Il écoutait et comprenait que la tâche serait plus ardue encore qu'il ne l'avait pensé. Ainsi donc Okhéanos était au coeur des problèmes, une fois de plus. Tout du moins était-ce là ce qui en ressortait présentement. Toutefois une information fit tiquer le Légat : celui qui portait ce titre semblait ne pas connaître l'histoire de ce peuple. Ou au contraire, les connaître suffisamment pour faire un pied de nez à ces derniers. En tout cas, cette affaire était liée à l'armure du Léviathan et il se devait de retrouver "la fille d'Amphitrite" avec les indices qu'elle avait laissé. Il craignait pour l'armure. Et détestait l'idée de la laisser entre les mains d'un ennemi de Poséidon.
    - Et bien selon nos recherches, cette dent mène à cette île. Pourquoi ? Comment ? Je n'en sais rien mais il s'agit là d'une piste apportée par Amphitrite en personne. Je suis convaincu que l'armure du Léviathan s'y trouve, enfermée, prisonnière de ceux qui habitent l'île. D'où la raison de ma présence chez vous. Et de mes questions.

Il allait devoir envoyer une délégation pour retrouver l'armure. Quitte à s'y rendre lui-même avec certains généraux triés sur le volet. Et Aimana semblait être un de ses choix de prédilection. Ses connaissances des légendes seraient nécessaires et la force des Bêtes indispensable. Il ne fallait pour autant pas sous estimer les forces en présence. Mais les réponses se trouvaient sur cette île. Sans le moindre doute. Okhéanos... Muiens. Il fallait agir car eux étaient capables de briser les sortilèges de protection des écailles divines.
    - Si comme vous me le dites, cette dent est une sorte de droit d'entée, alors elle devra faire partie du voyage. Il est indispensable que je lance une opération d'ici quelques jours grand maximum. Il en va de notre sécurité à tous. J'entends votre avertissement, Sénateur, et vous en remercie. Mais à la lumière des révélations que je vous ai donné, vous devez comprendre que je dois tout tenter pour ramener l'une des filles de notre déesse là où est sa place. Aimana ? Puis-je compter sur toi pour cette opération ? Les connaissances sur vos légendes et sur votre histoire seront la clé de cette mission et je ne peux envisager de partir sans cet apport.

Les vieilles tribus Muiennes. Les choses se corsaient mais il y avait là de quoi lancer une opération d'envergure. Pour Léviathan mais pas seulement. S'ils le pouvaient, ils essaieraient aussi d'avoir des informations sur les sciences aujourd'hui disparues de ce peuple. Ses connaissances étaient grandes et Atlantis n'aurait que des gains à prendre de cette opération.

Orphéus poussa un petit soupir, soudain très las. Il avait quantité de chose à faire et si peu de temps pour tout. L'île des Tortues Géantes. La visite du Sanctuaire. Les Oracles. Les émissaires d'Arès. Les flottes de Narsès. Que pouvait-il faire à part espérer compter sur les renforts de ses généraux ? Il n'avait plus le choix. Ce mois serait déterminant pour l'avenir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
AimanaAimanaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-bleu0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-rouge0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-jaune0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] Légendes Maori [Aimana]   [Février 553] Légendes Maori  [Aimana] EmptyMar 14 Juil - 11:49
Le visage d'Aimana s'était libéré, comme si le Légat venait de parler d'un truc qui lui plaisait énormément. Débloquant sa nuque par quelques mouvements de droite à gauche, il laissait l'Onde traverser son corps. Ses tatouages commencèrent à bouger et apparut sur chaque épaule, le loup et l'aigle. Sur son torse, la reine des abeilles et l'ours étaient entourés d'un immense boa qui se lovait lentement. Sur son dos, une chauve souris déployait ses ailes. Son cousin eut un sourire et leva un verre en observant le Général du Pacifique Sud.

- Je crois que vous avez votre réponse Légat.

Soudain, Aimana sortit de sa transe afin de regarder autour de lui. Il rougissait comme une plaque de lave en se rendant compte que ses instincts animaux avaient pendant un instant prit le pas sur lui même. Un sourire aux lèvres, il opina lentement à la demande du Légat, sans un mot. Sa pupille droite brillait d'un éclat écarlate et le Sénateur fronça légèrement les sourcils.

Vrai qu'Aimana avait une pupille droite différente de ses congénères. Était-ce l'influence de Scylla ? Tous les Tangaroa avaient une pupille droite blanche voire pâle. Lui, c'était le sang qui brillait intensément. Il prit une coco et en but un peu en observant la situation. Aimana, quand à lui, serrait les poings et sa tête s'abaissa fortement alors qu'il prenait la parole.

- Ce sera un honneur ! Je suis votre serviteur !

La bête s'éveillait. Il ne se rendit pas compte immédiatement de l'incident que cela pouvait créer mais un coup de coude de son cousin le ramena à la raison à la vitesse d'une anguille. Il frappait fort le bougre ! Aimana prit alors une pique et prit quelques morceaux de mangue. Il souriait un peu bêtement. Il allait revoir ses îles, l'odeur des marées, des tempêtes violentes du Pacifique Sud. Il sentait qu'il allait pouvoir faire son premier tatouage de bataille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-bleu1350/1350[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-rouge900/900[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-rouge  (900/900)
CC:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-jaune1350/1350[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553] Légendes Maori [Aimana]   [Février 553] Légendes Maori  [Aimana] EmptyMer 15 Juil - 18:53
Le spectacle fut saisissant et très étonnant pour Orphéus qui voyait les tatouages s'étendre, libérant les bêtes qui appartenaient à Scylla. Il l'avait déjà dit : il préférait de loin avoir un Scylla guerrier, et cette version lui plaisait mieux que celle de sa cousine, trop passive à son goût en dépit de la noirceur de son âme. Mais là, il pouvait voir l'antique Créature apparaître. Et ce ne serait rien comparé à ce qui suivrait une fois sur les îles.

La réponse, il l'avait en effet. Sans doute que Aimana ne s'en était pas rendu compte mais alors qu'il avait fait son petit manège, Aurora s'était placé juste aux côtés de son frère, une main sur la garde de son épée. Le Merinita avait alors fait un signe à celle-ci, qui s'était simplement reculée de deux pas, tendue. Son rôle était la protection du Légat et les agissements de Aimana était trop étranges pour qu'elle ne soit pas sur ses gardes.
    - Je n'en attendais pas moins d'un Tangaroa. L'honneur est pour moi et pour Atlantis, Aimana de Scylla. Nous partirons sous quelques jours. Avec une escorte renforcée. Je dois simplement m'assurer de pouvoir vous accompagner...

Ce ne serait pas chose aisée avec ses affaires courantes. Et il n'est pas dit que voir le Légat en personne quitter la protection d'Atlantis soit une chose bien prise par les autres Généraux ou par le Sénat. Il devait voir Cinead sans tarder. Il serait son relais pendant son absence, si absence il y avait.

La dent récupérée, il l'étudia une dernière fois avant de la ranger dans sa poche. Depuis le retour de Dardanos avec la tête coupée du Muien, Orphéus s'interrogeait sur la victime. Était-il finalement en lien avec cette affaire de dent ? Ce n'était pas impossible. Mais le temps pressait et il n'allait pas pouvoir attendre le rapport de son unité quant au cadavre - ou la tête coupée plutôt - rapporté.
    - Je ne souhaite pas vous importuner plus que nécessaire. Ainsi donc je te tiendrai informé, Aimana, et te prie de te préparer pour cette mission du mieux que tu le pourras. Ce ne sera pas un voyage facile et visiblement, il y a de fortes chances que des combats nous y attendent. Il est temps pour les Muiens de rencontrer la véritable Scylla !

S'ils n'avaient plus rien à se dire, il se tenait donc prêt à partir. A moins qu'un élément de dernière minute ne vienne entraver son départ. Il savait que le Sénateur avait proposé de partager un repas. Mais ne souhaitait aucunement être une gêne. Et il percevait la tension de sa soeur. Elle se méfiait clairement des attitudes et des aptitudes du Tangaroa.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
AimanaAimanaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-bleu0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-rouge0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-jaune0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] Légendes Maori [Aimana]   [Février 553] Légendes Maori  [Aimana] EmptyVen 17 Juil - 15:42
Avec une petite machette, Aimana coupa une noix de coco et but l'ambroisie qui se trouvait à l'intérieur. Ce parfum sucré lui redonnait de la force. Il reposa alors les restes de son dessert sur la table et sa tête se tourna vers le Légat. Il comptait bien être prêt rapidement pour la suite des opérations mais il allait aussi poser certaines questions qui lui tenaient à coeur. Etant chez lui, enfin dans la maison de son cousin, il avait toute confiance sur la discrétion de sa famille. D'ailleurs, tellement discrète que certaines se permettaient de la dire "inutile". Souriant à ce souvenir, il se reprit et posa la question.

- Ce sera avec plaisir. Je souhaite.... Si cela n'est pas trop osé mais si on demande pas... N'y voyez pas d'offense... mettre en place les "Meutes de Scylla" afin de commencer les premières expéditions contre nos ennemis là où vous en donnerez l'Ordre. C'est pourquoi... J'aimerai posséder le droit de choisir des éléments au sein de nos armées afin de les incorporer dans cette troupe un peu spéciale. Ne pouvant outrepasser l'autorité de mes pairs, une seule personne peut... enfin voilà...

Le Sénateur eut un grand sourire à entendre son cousin parler comme cela au Légat. Il le trouvait en pleine évolution, parfois l'esprit des îles le prenait mais il comprenait qu'il ne pouvait plus agir comme là bas. En tout cas, il constatait qu'Aimana n'avait pas changé dans son projet, il y réfléchissait déjà depuis quelques semaines et avait pensé à l'organisation que cela impliquait. Et quoi de plus discret que les îles du Pacifique sud, aucun espion en Atlantis pourrait voir cela. Mais la primauté de la réflexion ainsi que la décision n'appartenaient qu'au Légat. Le Sénateur se contenta juste d'un hochement positif de la tête.

Six grands corps expéditionnaires liés aux six Bêtes de Scylla seraient mise en place. Chacune avait leur compétence et leur approche selon les terrains d'action. Corps militaires sous son autorité ou celle du Légat. Il craignait juste certaines choses vis à vis de ses pairs... Mais il gardait cela pour lui pour l'instant. Il prit un peu de poisson séché et le mâchouilla quelques secondes avant de l'engloutir. Il était anxieux en regardant Aurora qui se tenait à la droite de son Seigneur. Et elle ? Que pensait elle de cette idée ? Il n'arrivait pas trop à lire dans ses pensées, son visage semblait imperturbable. Tiens, il avait pas fait attention à elle sur le coup, son silence faisait qu'il avait même failli l'oublier au cours du repas. Enfin bref, ca changeait pas son envie de connaître leurs avis, aux deux Merinitas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-bleu1350/1350[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-rouge900/900[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-rouge  (900/900)
CC:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-jaune1350/1350[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553] Légendes Maori [Aimana]   [Février 553] Légendes Maori  [Aimana] EmptyMar 21 Juil - 7:46
Les meutes de Scylla ? Le regard de Orphéus observait Aimana dans les moindres détails. Pourquoi donc ce jeune Général souhaitait-il l'instauration d'un tel ordre alors même que les Marinas possédaient déjà une armée susceptible de répondre aux ordres des Généraux ? La question se posait et certainement que le côté quelque paranoïaque du Merinita prenait le dessus. Laisser à un homme la possibilité de diriger une milice privée était dangereux. Plus encore quand l'homme en question était encore novice au sein d'une cité habituée à une certaine rigueur.

Les expéditions contre les ennemis. Il comprenait mais savait déjà la tâche entre les mains d'un autre. Par ailleurs, jamais Aimana ne devait oublier que sa tâche consistait surtout à veiller sur les geôles. Ce n'était pas une mission anodine, loin s'en faut, surtout lorsque l'on savait ce qui se trouvait au fond de son territoire. La question méritait réflexion et un échange de regard se fit entre la soeur et le frère. Elle avait envie de donner son avis, ainsi lui donnait-il la permission d'un signe de la main.
    - Et il y aurait combien de meute, Général ? J'apprécie l'idée du harcèlement de nos ennemis mais qui les commandera lorsque tu seras appelé à veiller sur les prisons d'Atlantis ? Serait-elle sous ton unique responsabilité ?

L'on percevait sans mal le doute qu'elle avait quant au fait de laisser une telle unité entre les mains de ce qu'elle considérait être un novice. Il était aisé de faire un faux pas, aisé de déclencher une guerre si l'on attaquait les mauvaises personnes et la haine que Aimana portait aux Saints était notable, elle l'avait perçu au fil des discussions avec son frère. Qui pouvait alors dire qu'il saurait se contenir devant eux si le protocole ou les ordres de son frère l'imposaient ?

Un petit rire cueillit les propos de la Merinita. Le Légat regardait sa soeur et le Général. Pour sa part, son avis était un peu moins tranché que le sien même s'il la rejoignait sur bien des points. Veiller à ce qu'un tel pouvoir ne reste pas centraliser sur un homme était nécessaire pour Atlantis. Ici, une seule armée devait exister. Ici nous parlions de milice. Aux yeux du Légat, ce n'était pas mieux que des mercenaires. Et il était aisé de retourner un mercenaire contre son employeur.
    - Pour ma part, je ne suis pas opposé à l'idée. Mais il y a des contraintes qu'il te faudra suivre et des éclaircissements à me donner. Tout d'abord, je ne peux permettre que tu prennes des soldats auprès des autres Généraux sans leur consentement. Je m'explique : certains des capitaines ou des commandants de tes pairs ont installés un climat de confiance entre eux. Aiment travailler de concert. Et ont prit des habitudes qui permettraient en cas de conflit de maximiser nos chances. Rompre un équilibre établi pour nourrir une milice privée est donc exclue. Pour ma part, je verrais plutôt cela sur la base du volontariat. Par ailleurs, je doute que tes compagnons apprécient le pillage de leur ressource.

Ceci était la première chose et un point important. Scylla lui avait demandé l'autorisation de choisir ses hommes à son gré, il le lui refusait. N'avait-il pas lui même des troupes sous son commandement ? Se servir dans ses propres forces était le plus judicieux afin de ne pas déstabiliser une équipe soudée. Après, si volontaires il y avait, grand bien lui fasse. Il lui laissait la possibilité de gérer ce point. Mais il n'y aurait pas de sélection dans les autres armées sans concertation avec les Généraux concernés.
    - Ensuite, je veux des éclaircissements. Comme Aurora le souligne, la notion de meute est trop large. Que souhaites-tu plus simplement ? Quel rôle ? Car harceler est une chose, encore faut-il pouvoir contrôler cela. S'il existe plusieurs meutes, avec plusieurs affectations, il te sera d'autant plus difficile de les garder sous contrôle. Je le sais d'expérience... Mais en me précisant l'idée que tu as, j'y verrai sans doute plus clair. Tu pourrais par exemple me dire combien d'hommes tu aurais besoin, par exemple.

Après tout, il était au coeur de cette problématique avec les sept Généraux. Chacun d'eux avait une armée. Permettre à l'un d'eux de posséder une milice privée rendait les choses plus difficile.
    - Le point sur lequel je ne saurai transiger, néanmoins, c'est que ces meutes ne doivent jamais prendre le pas sur tes responsabilités au sein de la prison. Cet endroit a un rôle majeur au sein d'Atlantis, tu t'en es certainement rendu compte, et il y a des choses qui doivent rester sous bonne garde.

Il lui en fallait plus, sans quoi comment décider ? Il restait un dernier point d'importance. Mais il ne pouvait pas en parler pour le moment tant que les précisions n'auraient pas été apportées. Il ne fallait pas que ces meutes prennent le dessus sur les affectations déjà existantes. Outre le conflit d'intérêts que cela apporterait, il y aurait aussi une sorte de chaos qui serait engendré par deux groupes distincts, obéissant à deux chefs distincts. Cela était exclu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
AimanaAimanaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-bleu0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-rouge0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-jaune0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] Légendes Maori [Aimana]   [Février 553] Légendes Maori  [Aimana] EmptyLun 27 Juil - 11:26
Le sénateur observait son cousin avec attention. Les questions de ses invités étaient pertinentes et Aimana y avaient pas réfléchi vu sa tête. Toutefois, Milohai voyait dans les traits d'Aimana son propre oncle. Impétueux, apprenant vite et capable d'une rage sans bornes pour les ennemis des Océans. Il avait cette douceur dans le regard pour ses amis comme un teint blafard pour ses ennemis. L'Océan n'était jamais loin de se déclencher en une tempête après tout, le fils du patriarche des Tangaroa était ainsi.

- Veuillez excuser le côté impétueux de mon cousin, il apprend encore de nos propres coutumes au sein de la cité. Mais c'est un... apprentissage douloureux.

Aimana se tourna alors vers lui, offensé sans trop l'être. Il reconnaissait qu'il était bien loin de tout comprendre des habitudes de cette cité. Les gens grimpaient sur les toits sans raison, ils volaient dans les cieux marins, ils se montraient très attachés à leurs valeurs aussi et c'était bien... Réfléchissant aux remarques du Légat ainsi que de celles de sa soeur, il prit une lourde inspiration avant de répondre.

- Loin de moi l'envie de créer une milice privée. Loin de moi aussi l'idée de ne plus assumer ma charge auprès de la prison. La question est plus de cet ordre : comment agir rapidement et efficacement afin de neutraliser un ennemi potentiel qu'une armée ne serait atteindre ? Bien des Guerriers sont doués pour se cacher dans les ombres, je suis un prédateur comme Héké ou le Grand requin ! Me tapir dans l'ombre afin de frapper un ennemi fait partie des attributions de Scylla. Mais comme vous l'avez dit, j'ai mes attributions, je ne peux pas être partout. Si on ne peut pas faire de corps intermédiaires entre nos armées, pourquoi pas créer ses meutes au sein de chaque armée ? Spécialisées dans l'art de la chasse ! Mettre nos meilleurs hommes à leur places dans l'ordre naturel me parait évident mais... Dur à expliquer comme cela et m'en excuse...

Le sénateur Milohai écouta avec soin et comprit globalement l'idée. En effet, dans les colonies, il n'y avait pas les mêmes castes qu'à Atlantis. On attribuait les rôles non par la naissance mais plus par les talents innés de chacun. Un Atlante meilleur à la pêche péchait, comme un Atlante capable de monter les arbres rapidement était nommé à la récolte des Noix de Coco. C'est ce qui faisait des Tangaroa une armée en elle même, ses membres étaient nommés ainsi à la fin de leur adolescence avec la fête du printemps.

- Je vois, tu veux donc appliquer à ton armée et à celles des autres, le principe de notre famille mais c'est peut-être déjà le cas ? Dans les rapports sénatoriaux, je n'ai pas souvenir d'avoir lu des dépenses publiques dans cet axe. Enfin, Excellence, je pense que l'idée du Général de Scylla impliquerait plusieurs armées car il serait difficile de trouver de très bons chasseurs, c'est pourquoi il souhaiterait certainement mutualiser les Atlantes avec ce talent dans un corps d'élite de l'Amirauté ! Certainement sous le commandement de notre Famille car nous connaissons ce genre de procédé mais l'autorité qui en aurait la charge ne peut venir que de vous je pense. C'est cela Aimana ?

Aimana eut un moment de silence. Il ne comprenait pas tous les mots, "mutualiser", c'était quoi ce mot encore ? Il en comprenait le sens en mettant tout le propos de son cousin dans le bon ordre. Il hocha alors la tête positivement sans dire un mot de plus, prenant une banane afin de l'ouvrir et de la manger rapidement. Il était pas le plus au fait des politiques de la cité et entre les armées. Il savait maintenant que chacun avait sa place dans un ordre bien établi, mais... Le requin, en recherche de nouvelles proies, devait parfois changer de territoires et changer ses habitudes. La nature était ainsi faite. Respecter le cycle, respecter les Traditions, c'était sacré dans son coeur. Mais la nature était changeante comme les colères de Poséidon, refuser ce fait n'avait pas de sens pour lui... Pensif, il attendait la réponse du Légat en la matière...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-bleu1350/1350[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-rouge900/900[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-rouge  (900/900)
CC:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-jaune1350/1350[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553] Légendes Maori [Aimana]   [Février 553] Légendes Maori  [Aimana] EmptySam 8 Aoû - 19:22
Il manquait clairement de clarté dans ses explications même si apparemment, le Sénateur en percevait les nuances. Sans doute liée à une pratique plus régulière des membres des colonies, pour qui il était plus difficile de s'intégrer ici que pour les autres. Pas les mêmes cultures, pas le même langage. Et pas la même manière d'intégrer certains concepts. Aurora semblait amusée quant à elle.

Prenant le temps de la réflexion, le Merinita se demandait s'il serait vraiment nécessaire d'en arriver là. Une escouade telle qu'annoncée aurait des avantages certains. Mais le contrôle requérait une complète maîtrise des codes militaires, qualité dont manquait clairement le Tangaroa en dépit de ses bonnes idées. Apprentissage douloureux, avait dit son oncle. Il se trompait quelque peu. Cet apprentissage prendrait du temps surtout. Un temps difficile à quantifier au regard du comportement de Aimana.
    - Créer des meutes au sein de chaque armée est exclue, pour les raisons que j'ai déjà citée. Toutefois je ne peux nier une certaine logique dans l'idée proposée. Une escouade susceptible de se mouvoir dans les ombres pour frapper nos ennemis serait quelque chose de bon pour nous...

Son regard se posa sur sa soeur. Elle était sans doute la plus calée dans ce domaine, étant elle-même une ombre. Furtive. Et mortelle. Le Légat lui adressa donc un petit signe de tête afin qu'elle prenne le relais. Son frère était le décisionnaire, certes, mais ses compétences à elle étaient respectées par son frère et il prenait souvent son avis en considération dans les décisions d'importance. Ainsi se racla t'elle la gorge pour signifier qu'elle prenait la suite.
    - Vous n'avez pas tort, Sénateur. Rien dans les dépenses publiques ne permettent de dire qu'une telle équipe existe déjà. Et pour cause, il n'y en a pas. Chaque Général a sa spécialité. Et ses armées qui sont tournées vers cette particularité. Quand une "chasse" est lancée, alors nous décidons d'envoyer des personnes précises et sélectionnées spécialement pour cette mission. Une idée de mon frère. Cela nous permet de cibler les besoins spécifiques à la dite mission et de prendre à contre courant ceux qui seraient sur notre route. Cela permet aussi d'éviter que nos ennemis sachent qui sera envoyé sur telle ou telle mission, puisque les membres changent en fonction des décisions du Légat.

Orphéus appréciait cette façon de gérer les missions et préférait qu'on ne "lise" pas facilement ses prochains mouvements. Seulement, il devait reconnaître une faiblesse évidente à cette option. Une faiblesse dont il avait conscience et que cette unité mentionnée par les Tangaroa pourraient régler.
    - Toutefois, je dois admettre que ce procédé a des lacunes. La principale étant que cela prend du temps de sélectionner l'équipe idéale. Après réflexion, je consens donc à te laisser la main sur la création d'une telle équipe d'expert. Qui sera sous la responsabilité de ta famille. Mais chaque intervention d'envergure devra avoir l'aval du Légat. Et les rapports passeront tous par moi. Par ailleurs, je me réserve le droit d'envoyer Aurora sur chaque mission que j'estimerai "importante" pour moi. Général Aimana, tu as donc mon autorisation pour la création des meutes de Scylla. Tu me soumettras la liste des membres de l'unité lorsque tu les auras choisis.

Une fois encore, comme ils en avaient l'habitude, Aurora prenait le relais. Complétant les informations données par son frère. Ils formaient à eux deux une équipe parfaite. Une équipe unie. Et solidaire.
    - De par la nature de l'équipe que tu souhaites créer, nous ne pouvons que te demander la plus grande discrétion. Je participerai au recrutement de ses membres avec toi et nous ferons en sorte que personne en dehors des personnes ici présentes ne soient informées de ce que nous allons créer. Nos ennemis sont nombreux et il est inutile de les alarmer sur ces experts qui auront notamment pour but de les éradiquer. Je me réserve également le droit de commander cette équipe lorsque tes missions prendront ton temps.

Il ne s'agissait pas là de négociation mais de faits. Aurora comme Orphéus ne laisseraient pas le contrôle d'une telle unité sans avoir la main dessus. Mais le Tangaroa disposait toutefois là de la confiance des Merinita. Après tout, il était novice ici. Une telle marque de confiance ne pouvait être ignorée.
    - Est-ce que cela répond à tes attentes, Général ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
AimanaAimanaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-bleu0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-rouge0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-jaune0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] Légendes Maori [Aimana]   [Février 553] Légendes Maori  [Aimana] EmptyVen 14 Aoû - 12:42
Le Sénateur écouta longuement les propositions de la fratrie Merinita, il opina et prit un fruit afin de l'ouvrir et le manger. Quelque part, les propositions du jeune Général étaient prises en compte et le sujet avançait. Aimana allait devoir prendre en compte que le compromis était le meilleur moyen d'avancer. Sensiblement, le Général était sur la même longueur d'onde. Il était né dans une colonie et faire des sacrifices afin d'atteindre plus ou moins un objectif faisait partie de son mode de vie.

- Bien, nous pouvons partir sur cela. Sans souci. Pour les meutes en question, j'ai idée de nommer des gens inconnus de la plupart des nôtres. Dans le sens où leur don pour se cacher sera mon seul biais de recrutement. Je vais veiller aussi, si mon cousin peut m'aider, à faire une enquête précise de tous les recrues. Par mes lectures sur les rapports de ces dernières années, j'ai constaté que certains faits invitaient à une énorme prudence...

La Cinquième colonne... Certains rapports confidentiels en parlaient et sa Famille lui avait parlé de rumeur sur cela. Il ne savait pas exactement de quoi il en retournait. Même Milohai avait été bien incapable de lui donner des informations précises sur ce que le Sénat savait sur la question. Toutefois, le Sénateur n'était pas de la Comission des affaires militaires et de son budget. Comme tout Tangaroa, la survie alimentaire et naturelle des Atlantes le concernait au premier chef. En définitive, il était donc très important de protéger au mieux les informations sur la formation de cette force paramilitaire.

- Ce sera un honneur que la soeur de notre Légat participe à nos interventions. Je comprends votre volonté, c'est aussi la mienne, de préserver le secret absolu sur cette affaire. J'aimerai aussi déployer les informateurs de ma Famille dans un sens précis, si vous me le permettez... Nous savons que les Muiens ont certainement des moyens d'action dans notre Cité, ou et comment est la question. Les rapports n'ont pas été précis mais, comme me l'a dit mon cousin, ces informations sont certainement classés à un niveau qu'il importe de préserver. Là où je veux en venir, c'est que ces "agents" ont besoin de réseau en dehors de la ville, notamment dans les colonies. Dans un premier temps, je pense enquêter sur ce qui se passe dans celles-ci, si vous me permettez d'envoyer des gens de ma Famille dans les secteurs les plus éloignés de notre Empire... Si une loutre veut se terrer, elle le fera là où elle peut se protéger facilement et sans prédateur pour l'embêter...

Le visage sérieux, voire froid, d'Aimana était inhabituel. Depuis qu'il lisait les rapports, une crainte s'était développé lentement en lui : et si les colonies étaient "corrompues" aussi ? L'approvisionnement, l'eau douce, tout cela pourrait être mis en danger par des ennemis de Poséidon. Il se disait que le Légat y avait certainement pensé, peut-être envoyer des équipes... Bref, il préférait s'en aviser rapidement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-bleu1350/1350[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-rouge900/900[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-rouge  (900/900)
CC:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-jaune1350/1350[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553] Légendes Maori [Aimana]   [Février 553] Légendes Maori  [Aimana] EmptyVen 14 Aoû - 13:17
Aimana affichait un visage bien différent de ce qu'il représentait d'ordinaire. Si Orphéus avait parfois du mal à le prendre au sérieux, il devait admettre que sur le moment, il était enfin digne du nom qu'il portait et de l'écaille qui était la sienne. Le Légat était un homme de principe et il se fiait aux jugements des scales de Dame Amphitrite. Toutefois, Aimana n'avait jusque là démontré qu'une propension à faire ce qu'il voulait, tout en se référant continuellement à ce qui se passait au sein des colonies. Mais là, il évoluait.

Ce qui expliquait le sourire du Merinita. Mais le jeune homme restait un peu naïf. Surtout s'il se bornait aux informations du Sénat. Après tout, l'Amirauté ne dévoilait pas tout à ces derniers, moins encore depuis que Orphéus suspectait que la Cinquième Cohorte ait pu infecté la politique Atlante. Leur laisser accès aux manœuvres militaires ne serait pas permit. Et là encore - même si sa confiance aux Tangaroa était grande - il y avait des choses dont il ne parlerait pas devant un Sénateur.
    - Sénateur, je vous remercie encore pour votre hospitalité. Je suis navré mais je vais devoir prendre congés de vous. Des affaires d'importance m'attendent et puisque nous avons réglé la question de ma présence parmi vous, je me dois de reprendre mon travail. Aimana, accompagne-moi je te prie. Sur le chemin, je répondrais à ta proposition.

Aurora saluait elle aussi le Sénateur et son épouse alors qu'ils s'éloignaient et qu'ils sortaient de la demeure. Orphéus s'était montré respectueux et avait honoré l'invitation du Sénateur mais il ne serait pas dit qu'il dévoilait aisément les informations sensibles devant témoins. Si Aimana était un Tangaroa, il était aussi un Général de Poséidon. Le Sénat n'avait pas à tout savoir concernant la gestion de l'Amirauté. Même au sein du groupe qui avait en charge les dépenses et les projets concernant les armées. Ils marchèrent ainsi quelques mètres avant que le borgne ne se retourne vers le Tangaroa.
    - Ce que je vais te dire ici et maintenant est un secret absolu. Ton oncle lui-même ne doit pas en être informé, Aimana, il en va de la sécurité de notre nation. Si tu as lu les rapports concernant les Muiens, tu as certainement compris qu'ils étaient potentiellement infiltrés dans de nombreuses strates de notre cité. Toutefois, ce que tu ne sais pas, c'est que je possède moi-même une unité qui a la charge de traquer et d'éradiquer ces traîtres.

Le Secret des Abyss était un réseau implanté partout. Intérieur comme extérieur. Et qui ne rendait des comptes qu'à lui-même. La question du Sénat relevait des pouvoirs de Cinead et il savait que celui-ci allait agir. Après tout, c'était là le sujet de leur dernière discussion.
    - Mes hommes savent que nos ennemis bénéficient de soutiens externes. Et d'un réseau capable de les aider. A partir de maintenant, tu ne parleras plus de ce projet en public. Je te laisse gérer la surveillance des colonies avec ta famille. Mais qu'ils se montrent discrets et prudents. Si je te laisse gérer cela, c'est pour une bonne raison : les Tangaroa sont parfaitement implantés et sauront trouver ceux qui se terrent. J'ai foi en tes capacités, Aimana. Mon unité poursuivra en parallèle sa mission sans que tu saches où ni comment. Une double sécurité en sommes.

Une notion que le Légat utilisait souvent. Attirer l'attention sur une main tandis que la seconde oeuvrait dans l'ombre.
    - Je ne souhaite pas que le Sénat ait connaissance de ce que nous faisons concernant ces Muiens. J'ai vu le Primus Senator à ce sujet et il va de son côté faire en sorte de purger et de contrôler les Sénateurs et leurs soutiens. Je ne sais pas si tu le sais mais mon propre père est lui-même un Sénateur. Et bien même lui n'a pas la moindre idée de ce que je prépare et j'attends la même discrétion à l'égard de ton oncle. Moins ils savent, plus il nous sera facile de réussir à maintenir le secret et à tromper nos ennemis. Il ne s'agit pas là de confiance mais de logique. Nous sommes en guerre et l'Amirauté a le contrôle de l'information, n'en déplaise à nos chers politiciens.

Une notion sans doute abstraite pour Aimana mais il ne lui demandait pas de comprendre, seulement d'obéir. Orphéus était habitué des jeux de politique et savait concilier armée et pouvoir. Ce pourquoi il était clairement le plus indiqué pour diriger l'Amirauté actuellement. Alterner douceur et rigidité était difficile mais le borgne était doué.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
AimanaAimanaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-bleu0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-rouge0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] G-jaune0/0[Février 553] Légendes Maori  [Aimana] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] Légendes Maori [Aimana]   [Février 553] Légendes Maori  [Aimana] EmptyLun 17 Aoû - 0:33
Fronçant les sourcils, le Général se demandait pourquoi le Légat se retirait sans vraiment lui répondre. Après un geste de la tête à l'adresse de son cousin, il prit la suite d'Orphéus et de sa soeur. Il écouta alors avec attention tous les mots et certaines choses prenaient tout son sens. Certains rapports un peu trop flous à ses yeux se voyaient éclairés en un instant. Il hochait la tête lentement et comprenait le poids que tout cela était pour le Légat, lui un simple colon, il entrait dans une cour immense et se demandait comment il pourrait y nager.

Soudain, comme un frisson, il sentit sa Scale au loin. Elle l'aidait à travers l'Onde pour reprendre pied à terre. Mettant les informations les unes à côté des autres, la mission dans les îles de son Océan prenait encore plus de sens et il opina aux derniers propos du Merinita. Il prit alors quelques instants de silence avant de réfléchir. Il ne comptait parler de ceci à quiconque.

- Voilà une situation pour le moins difficile. Je pense qu'il faut ruser comme eux le font. Légat, je suis par serment contraint au secret militaire. C'est ainsi que mon père m'a éduqué, un Tangaroa ne parle jamais des affaires importantes aux gens qui les entourent, c'est notre manière de les protéger...

Aimana se tût quelques secondes. Il ne voulait pas en rajouter de toute façon, l'affaire était assez grave pour pas en rajouter. Les Muiens... Autrefois les amis et alliés de Poséidon, devenu des ennemis de la pire espèce. Le destin était ironique pour les peuples des Mers mais c'était une question de survie, les ressources n'étaient pas inépuisables et il n'y avait pas de place pour deux Dieux dans les Mers. Un sourire traversa ses lipes en pensant à la mission à venir. Cette dent de requin...

- Cette affaire dans mon océan...

Il ne disait rien de plus, inutile. C'était l'évidence mais il préférait s'en assurer maintenant qu'ils étaient seul à seul. Il observa la soeur du Légat qui était à leurs côtés. Cette méfiance naturelle envers quiconque se rapprochait de son frère était légèrement palpable, telle une tigresse veillant sur son enfant. Un sourire aux lèvres, il se demandait qui aurait un jour l'audace de défier sa mauvaise humeur. Il gardait ce sentiment pour lui, il avait appris à pas tout dire du fond de ses pensées. Sa joie de vivre, sa rage de vivre, devait maintenant vivre sous le sceau du secret et des apparences. Telle était Atlantis après tout !

Alors qu'ils avaient pris suffisamment de distances, il s'arrêta et fit une légère révérence.

- Ce fut un plaisir en tout cas de pouvoir discuter de tout cela et je vous remercie d'avoir accepter mon invitation, enfin celle de mon cousin. Je vais donc vous laisser à vos affaires qui ne doivent pas vous attendre malheureusement ! Je vais aller vérifier les troupes pour ma part et lire certains rapports...

Citation :
Fin du RP pour moi, sauf si tu embrayes sur autre chose évidemment.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Février 553] Légendes Maori [Aimana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Pilier du Pacifique Sud-
Sauter vers: