Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Août 2020)
 
Partagez
 

 [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
LykeiosLykeiosArmure :
Epervier de Zéphyr (Ouest et Printemps)

Statistiques
HP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-bleu1800/1800[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-bleu  (1800/1800)
CP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-rouge1200/1200[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-rouge  (1200/1200)
CC:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-jaune1500/1500[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-jaune  (1500/1500)
Message [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !   [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! EmptyDim 5 Juil - 23:02
[Étape 2 : Royaume des Burgondes (Francia) → 3 posts minimum]

- Rowena, Esmelia… Est-ce que vous voudriez bien nous raconter une nouvelle fois ce qu’il s’est passé, s’il vous plaît ?
La Provence n’avait été pour eux qu’une transition. Qu’un passage obligatoire, durant lequel des dissensions mais aussi des explications avaient eu de quoi naître. Lykeios espérait en tout cas que le groupe aurait de quoi tenir encore jusqu’à ce que leur mission soit un succès. Jusqu’à ce qu’ils puissent rejoindre l’ancien Augure Adalrik. Jusqu’à ce qu’ils en sachent assez que pour décider quelle serait leur prochaine étape, ensemble ou non. Mais un élément imprévisible s’était produit. Rowena et Esmelia avaient été témoins d’un apparition, d’une vision. Et Lykeios souhaitait en entendre le récit une fois de plus. S’en rappeler les détails, et qui sait ? Peut-être qu’en racontant, quelque chose de nouveau leur viendrait ?

Ce n’était pas la première fois qu’il demandait ce récit durant le voyage, et il y pensait souvent, y réfléchissait longuement. Dans tous les cas, pour lui, cela voulait dire qu’ils étaient sur le bon chemin. Des indices qu’il leur faudrait analyser, mais qui pourraient recouper ce qu’ils avaient déjà en leur possession. Et s’ils parvenaient à voir des alliés à Lyon comme l’Épervier l’espérait depuis qu’ils avaient entamé leur voyage, ils pourraient tenter de recouper quelques données, pour transformer les indices en informations. Ils savaient en tout cas, de l’ancienne tentative réalisée avec Veena, que le père des actuels Rois Francs avait été oint à Reims. C’était en cela que cette cité restait en tête de leurs suppositions, même si cela restait maigre. Une deuxième information semblait tourner, plus sûre : le jeune prince Théobald avait perdu la vie, et son frère allait lui succéder. Une rumeur qui tournait, et qui poussait les prêtres plus loin vers le Nord…

Ils poursuivaient alors leur route, et Lyon était en vue. Le temps de les entendre narrer une nouvelle fois leur vision, afin d’avoir cela bien frais en tête, et ils y seraient. Lykeios avait déjà quelques idées sur la marche à suivre une fois les portes passées, mais l’heure pouvait encore être aux mots plutôt qu’aux actes, qui viendraient bien assez tôt.
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! Solaire-dore


[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! SSban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2094-lykeios-epervier-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1715-lykeios-epervier-de-zephyr
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-bleu0/0[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-bleu  (0/0)
CP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-rouge0/0[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-rouge  (0/0)
CC:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-jaune0/0[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-jaune  (0/0)
Message Re: [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !   [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! EmptyLun 6 Juil - 22:02
L'émotion qui m'avait submergé à la suite de la vision divine avait été trop forte. Il ne me semblait plus utile de continuer notre espionnage dans ces conditions. Dans un souffle, j'ai prononcé la dernière phrase de la soirée : « Rentrons. » Une fois de retour à l'auberge, je suis allée directement dans ma chambre. Inutile d'alerter les autres tout de suite. Le lendemain matin ferait l'affaire. Inutile aussi d'en débattre avant d'être tous ensemble, je n'aurai pas été en mesure de prononcer le moindre mot supplémentaire de toute façon. J'ai passé la nuit à dessiner. Mes souvenirs encore frais ne devaient pas tomber dans l'oubli. Sur des pages vierges, j'ai fait courir mon fusain, noircissant les immaculées afin d'y copier le portrait de cet être divin par des courbes les plus fidèles possible. Une autre page, un autre souvenir, celui de cette église dans laquelle nous nous étions retrouvées l'espace d'un instant. Plusieurs pages d'ailleurs pour chacun des détails que j'avais pu observer : la vaste nef, la colombe tenant la fiole et surtout l'immense vitrail de ce qui m'avait semblé être une église et la couronne en son centre. Si à moi ces choses ne disent rien, peut être qu'aux autres ces détails évoqueraient quelque chose. Parlant de détails, il y en avait un que j'avais ramassé avant de quitter la ruelle. La plume utilisée par le dieu ou son corps astral tout du moins. Portant la pointe proche de mes narines, j'ai humé l'odeur, reconnu ce pigment rare qui avait été utilisé. Est-ce que cela avait une signification ? Était-ce un signe, une indication ou juste une coïncidence ? Je n'étais plus en état de réfléchir. Dessiner m'avait pris presque toute la nuit et j'étais épuisée. Je me suis endormie sur mes dessins, roulée en boule.

Le réveil est brutal alors qu'on tambourine à ma porte. J'exagère bien sûr, mais je ne cracherai pas sur quelques minutes de sommeil en plus. Cependant nous n'avons pas le temps. L'avantage c'est que je suis déjà habillée. Tel un zombie automatique je rassemble mes feuillets et fourre tout dans ma sacoche. Dans mes automatismes, je me prends le coin du buffet au passage. Aie. Voilà je vais avoir un bleu… Mais toujours pas réveillée pour autant. Une petite blonde m'enlace à la sortie, mais avant que je réalise quoi que ce soit, elle est déjà partie en bas. La suite est floue, je devais dormir à moitié. Pas un vrai sommeil, juste mon cerveau qui se déconnecte. Je me souviens quand même avoir dit quelques mots sur ce qu'il s'était passé la veille. Quelques bribes, Rowena ayant fait la plus grosse partie du récit pendant que je comatais sur mon lait chaud avec mes airs de hibou aux cernes violacés.

Le vent glacé fouette mes joues rosies par le froid. Plus brutal encore que les coups donnés à ma porte. Plus efficace aussi, je me sens plus en éveil que tout ce que j'ai ressenti de la matinée. À nouveau l’Épervier souhaite que l'on revienne sur cette apparition. Je me tourne vers Rowena pour voir si elle souhaite prendre la parole ou bien que je le fasse maintenant que mon esprit s'est reconnecté au présent. Je me souviens de mes croquis aussi. C'est vrai que je n'ai pas pensé à les montrer plus tôt. Je n'étais pas en état surtout…

- Et bien… Nous étions dans une ruelle et puis, tout à coup des plumes sont tombées de nulle part. Nous avons ressenti un cosmos vraiment particulier. Je n'ai pas trop d'éléments de comparaison à ce niveau, mais j'ai senti qu'il avait quelque chose de différent, de plus profond, plus ancien peut-être. Alors Il est apparu. Lui.

Je sors mon dessin. Le portrait. Eux le connaissent, l'ont déjà vu. Moi je n'ai que l'intime conviction que celui qui était devant nous est celui-là même que l'on espère libérer d'une façon ou d'une autre. J'ai guidé Lune jusqu'à me placer aux côtés de Lykeios pour lui montrer mon croquis. Je lui laisse le temps de le regarder avant de me retourner et de le tendre à Célestia. Je la regarde un instant sans rien dire. Il n'y a pas d'animosité dans mon regard, juste un brin de tristesse. À un moment il faudra qu'on parle, mais là ce n'est pas la priorité et je ne m'en sens pas la force de toute façon. Je connais Célestia et c'est un mur, un mur de conviction qui ne voit pas quand elle blesse, qui ne se remet jamais en question, qui estime avoir toujours raison et qui pense que tout est blanc ou noir. Comment discuter dans ces conditions ? Ça me semble être une peine perdue et je n'ai pas envie d'être comme ces petites vagues qui s'échouent immuablement contre leur falaise. Elle imagine qu'une étreinte peut être suffisante pour me faire oublier l'humiliation ressentie, mais non. J'ai besoin d'autre chose, je veux un mot : « désolé ». Au moins ça. Mais quand est-ce la dernière fois que j'ai entendu la Nymphe s'excuser ? Je ne m'en souviens pas, peut-être bien jamais.

Pendant que je m'occupe de montrer le portrait, je laisse le soin à Rowena de raconter son point de vue sur le reliquaire, la chaleur, tout ça.

- La ruelle a disparu, comme si la réalité avait été modifiée. Nous étions alors dans une sorte d'église.


Regardant le Cygne je cherche sa confirmation. Elle décrira le lieu sans doute mieux que moi et pour illustrer ses propos, je sors une panoplie de croquis, ceux faits durant la courte nuit et les présente aux deux autres Oracles. Ce n'est qu'une maigre contribution de ma part parce que je ne connais pas ce lieu, mais au moins pourront-ils voir ce que j'ai vu comme s'ils avaient été là.

- La colombe qui tenait une fiole… Notre fiole ? Au fait, sait-on ce qu'il y a dedans ? Que doit-on en faire ? Quels sont ses effets ?

Des questions que je n'ai pas posées à Lykeios lorsqu'il m' a aidée à faire le point sur nos connaissances. Pas que l'occasion ne se soit pas présentée, mais je me suis dit que Rowena serait la plus à même de répondre puisqu'elle en était la gardienne. Je montrerai la plume plus tard. J'en ai déjà assez dit pour le moment.


[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
RowenaRowenaArmure :
Cygne d'Euros (Est et Automne)

Statistiques
HP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-bleu200/200[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-bleu  (200/200)
CP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-rouge160/160[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-rouge  (160/160)
CC:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-jaune305/305[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-jaune  (305/305)
Message Re: [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !   [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! EmptyMer 8 Juil - 2:29
La bruine qui glisse sur leurs corps pour les glacer jusqu’aux os ne semblait pas prête de s’arrêter lorsqu’une douce tiédeur commença à glisser sur le côté de Rowena. Dans sa sacoche, contre son flanc, elle sentait la chaleur irradier de la fiole qui demeurait protégée, et avant même qu’elle ne puisse regarder ce qui était en train de se passer, la pluie légère et glaçante fut remplacée par la chute de plumes. Un duvet irréel qui reflétait un cosmos que le Cygne avait déjà perçu à de très nombreuses reprises, mais dont elle n’osait pas croire la présence en ce même instant. Et pourtant sous ses yeux, la vision bien que flou se déforma en une illusion qu’elle s’efforça de graver à jamais dans sa mémoire. Les larmes coulèrent avant même que ses yeux n’accrochent le regard divin aux prunelles d’ors. Elle força avec difficulté ses jambes à ne pas céder sous l’émotion, celle d’une ferveur sincère et d’une loyauté indéfectible. Un amour contenu pour cette vision qui se dessinait sous ses yeux. Des regrets et de la tristesse de sentir que ce n’était qu’une infime part du pouvoir divin. La cage qui l’avait enfermé existait toujours, mais il était là pour les guider de Sa grande lumière. Alors le Cygne observe entre les larmes, retient chaque détail que ses yeux peuvent percevoir, tente de comprendre les signes : la colombe et la fiole, les plumes et l’église, le vitrail et la couronne. Leur chemin était-il le bon ? Cela en tout cas les menait sur une route. Un nouveau chemin qui pouvait se mêler aux rumeurs.

Le mirage s’estompe. Les larmes restent.

C’est à peine si Rowena entend le murmure de sa compagne qui semble toute aussi déboussolée qu’elle. L’automatisme prend le relais sur son corps, mais les deux jeunes femmes n’échangent pas une parole sur le retour vers leur refuge. C’est d’une entente tacite qu’elles décident de ne rien dire ce soir, d’attendre les révélations pour demain. Très vite, une fois à l’abri dans sa chambre, elle se glisse dans les draps de son lit pour laisser Veena prendre place, esprit éthéré qui danse et chante sur le voile entre les deux mondes.

Et tes pleures sont d’une douce amertume. Teinté d’espoir, dénués de doute car la lumière est revenue à toi, perçant l’immense obscurité de tes pensées. Si les barreaux l’enchainent, le souffle d’un vent printanier renait, poussant la courbe du soleil sur un nouvel horizon. Alors tu te laisses à vagabonder dans les rues de cette ville sur les dernières heures de la nuit. Ton chant est une douce mélopée alors que résonne ta chance, ton espoir en son nom. Pour Lui tu veux murmurer tes notes, comme un merci et une promesse. Vous reviendrez faire renaître Sa lumière.

***

Rowena n’est pas surprise que le récit de cette nuit soit de nouveau sollicité par ses compagnons. A dire vrai, il lui faut l’exprimer encore et encore pour s’assurer que tout cela n’est pas le fruit d’un rêve. Elle sait que ce n’est pas le cas. Sa main, dans un geste protecteur, vient se poser sur le bord bombé de sa sacoche, caressant du bout des doigts avec le souvenir de la chaleur contre elle. Ses yeux croisent alors ceux d’Esmelia et d’un signe de tête et un léger sourire de bienveillance sur les lèvres, elle l’invite à répondre. Et quand celle-ci s’arrête pour montrer le dessin de cette vision qu’elles ont eu, elle reprend à sa suite :

« C’était Lui, je le sais. Je l’ai reconnu. » L’émotion dans sa voix fait vibrer celle-ci un instant avant de reprendre contenance. « Avant que les plumes ne tombent, j’ai ressenti une intense chaleur venant de la fiole. Je pouvais sentir que c’était quelque chose de fort à tel point que je ne peux pas vous le décrire exactement. Mais je n’ai ressenti aucun mal. »

Puis Esmelia reprend. Elles se répondent avec une étrange aisance, comme guidées dans un même chant. Elle confirme d’un geste de la tête les dires de la peintre.

« Plus exactement dans la nef d’une grande église d’origine chrétienne, et dont l’un des vitraux était orné d’une couronne en son centre. Un immense vitrail. » La vision une fois encore la traverse, des réminiscences qui lui reviennent avec une clarté étonnamment fraiche. A nouveau elle approuve Esmelia, dont les dessins permettront aux deux autres de se faire une petite idée de ce qu’elles ont vu. Ce ne serait pour eux rien de comparable, hélas, à la transe qu’elles avaient vécue. « Effectivement. Il a dessiné une colombe tenant dans ses serres la fiole. Notre fiole oui. » Elle l’avait aisément reconnue. « Et ensuite il l’a prise avant de nous saluer. Et la vision s’est estompée peu à peu. » Comme un rêve prenant fin. Elle prend une petite respiration avant de répondre à Esmelia. « Nous ne savons pas exactement ses effets, mais c’est une fiole d’huile sacrée faite de Son sang afin d’oindre les Rois Francs. » Et les bénir ainsi de Sa volonté et Son pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t891-rowena-le-paon-de-ceci
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-bleu1650/1650[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-bleu  (1650/1650)
CP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-rouge750/750[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-rouge  (750/750)
CC:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-jaune1350/1350[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !   [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! EmptyMer 8 Juil - 22:15
Le nouveau jour au-dessus de leur tête respirait une forme d'apaisement pour les Oracles : le frais d'hiver s'alliait avec le ciel sans nuages, la lumière toujours pâle mais moins qu'avant à leurs yeux. Un signe plus que bienvenu les encourageait à continuer leur route dans la direction choisie, là où la piste de Rowena et Lykeios s'était auparavant arrêtée.
Grâce à l'intervention de ce dernier, le Héron avait trouvé le courage de faire face à Esmelia ce matin-là, un premier pas. Insuffisant si elle se fiait à son regard et à ce sentiment toujours présent de colère, de lassitude. L'ambiance s'améliorait un peu sous les feux d'Apollon, mais il faudrait encore faire des efforts pour y travailler. Un instant Célestia songea que, puisque l'affaire avait commencé à quatre, il serait bienvenu de la terminer à quatre : tout le monde aurait le fin mot de l'histoire, elle s'excusait, et ils pouvaient passer outre. Étrangement cette pensée lui sembla mauvaise et plus encore maladroite que lors du feu de camp. Rien n'était jamais simple lorsqu'il s'agissait de panser une âme.

Les croquis en main, elle reconnut son père au premier coup d’œil, rappelant à sa mémoire les quelques occasions où elle avait pu se tenir à quelques mètres de Lui, entendre Sa voix, ressentir la chaleur émanant de Sa personne. Les lieux en revanche, comme aux autres, lui paraissaient inconnus. En fouillant dans ses mémoires peut-être trouverait-elle un indice, mais habituellement ce genre de réactions se faisait de façon rapide. Si elle devait forcer, elle était pratiquement sûre que cela échouerait.

Julius Equum souffla pour attirer son attention, hennit brièvement. Étonnée qu'il s'y intéressât, elle lui montra les croquis ainsi qu'aux autres chevaux.

"Les chevaux ne vont pas dans les églises, en principe."

Le coursier renâcla quelque peu. Il n'avait jamais quitté l'Italia mais cela valait la peine d'essayer après tout. A la question suivante, elle baissa la tête. La secoua négativement d'un air peiné.

Pendant un temps de silence, elle ferma les yeux pensivement et croisa les bras, laissant à sa monture toute liberté concernant le rythme de marche et la direction. Elle en profitait aussi pour se gorger d'un peu de soleil et effacer ainsi la fatigue des derniers jours, progressivement. Ses yeux se rouvrirent en direction des autres, à la droite desquels elle chevauchait.

"A votre avis, la colombe... Et si c'était un indice sur la manière de procéder ? Nous avons un lieu. Nous avons un objet et l'objectif qu'il doit remplir. La mort de Théobald marquerait le moment. Personne n'a évoqué la manière de convaincre les rois d'utiliser cette fiole en lieu et place de leurs rituels habituels."

Se présenter simplement à l'entrée de l'église pour dire "Bonjour, nous venons de la part d'Apollon" entrait difficilement dans les options crédibles, en plus d'enfreindre de façon assez flagrante la règle de mascarade imposée par Zeus. Tout au plus pourraient-ils mettre au courant le roi en question et l'évêque chargé de la tâche, mais cela comportait des risques.

"Personnellement j'ai pris avec moi des documents attestant de mon appartenance à l’Église romaine en tant qu'évêque, car habituellement on me prend plus pour une Gauloise, et certainement pas une clerc. Mais même ainsi, nous ne savons pas qui pourra approcher le futur roi pour lui remettre l'huile. En revanche, un oiseau serait parfaitement libre d'agir à sa guise. J'ignore si la colombe a une importance particulière pour les Francs, mais si c'est le cas, la faire arriver précisément au moment opportun pourrait les pousser à adopter d'eux-mêmes la coutume sans même que nous ayons à nous manifester personnellement. Garantissant ainsi la mascarade, la volonté de Père et le bon déroulement de la cérémonie sur des générations."

Et puisqu'elle pouvait parler la langue de Gaïa, autant dire que la colombe saurait quand intervenir et où se poser. Si la vision constituait bien un indice à leur attention, ils avaient ainsi une méthode précieuse à mettre en application.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
LykeiosLykeiosArmure :
Epervier de Zéphyr (Ouest et Printemps)

Statistiques
HP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-bleu1800/1800[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-bleu  (1800/1800)
CP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-rouge1200/1200[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-rouge  (1200/1200)
CC:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-jaune1500/1500[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !   [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! EmptyVen 10 Juil - 1:42
À sa demande donc, Esmelia prend la parole. Son récit ne sera pas fait que de mots mais également d’images, ses dessins venant étayer son compte-rendu. C’était vraiment une bonne chose d’avoir la patronne de la peinture à leurs côtés, la précision de ses réalisations faisant certainement foi sans l’ombre d’un doute. Veena l’assista, confirmant les informations données, apportant ses propres précisions. L’intense chaleur provenant de leur fiole, dans les affaires de Rowena. Des plumes sont tombées. La ruelle s’était soudainement modifiée pour devenir une énorme Église. Apollon lui-même est apparu, a dessiné une colombe qui portait leur fiole. Avant que finalement, il disparaisse et que tout s’estompe.

Alors que Veena prend le temps de répondre à la question d’Esmelia sur ce qu’elle pouvait contenir, il n’écoute déjà plus. Tente d’assembler les informations dont ils disposaient. L’Église semblait revêtir une importance particulière. Remarquable par sa taille, et certains de ses détails, dont ce vitrail couronné. Il ne peut s’empêcher de penser à Reims, leur ancienne piste. Là-bas, des Rois avaient été oints déjà, ils le savaient. La couronne d’un roi, sur le vitrail d’une Église. Forcément, le lien était aisé, mais n’était pas également biaisé ? N’avait-il pas envie que ce soit tout simplement Reims pour ne plus avoir à chercher ? Ne souhaitait-il pas juste que les informations concordent ? Ils avaient cependant deux voies désormais afin d’infirmer ou non cette théorie. Des prêtres voyageaient vers le Nord suite à la mort d’un prince. S’ils allaient à Reims, ce serait déjà une confirmation à son sens. Mais si en plus le lieu saint qu’avaient vu Esmelia et Rowena se trouvait également dans cette ville, alors il serait sûr que tout convergeait dans cette direction et qu’ils n’avaient plus à se poser de questions.

Mais il ne voyait pas de sens encore aux autres possibles indices. Des plumes, oui. Cela pouvait être une référence à ce que leur ordre avait été, et qui laissait une empreinte encore sur les Éminences : des oiseaux de vent. Épervier, Héron, Cygne, Corbeau. Les quatre seuls qui restaient, lorsqu’il fut un temps où chaque Oracle était ainsi désigné, par l’association d’un oiseau et d’un vent. Serait-ce juste cela, ou fallait-il y voir autre chose ? Ou bien n’était-ce là que mise en scène ? Quoi de plus normal après tout pour le Dieu des arts que de soigner son entrée… Cela ne justifiait cependant pas la présence de la colombe. Apollon avait pris le temps de la dessiner, et elle portait leur fiole. Ce ne pouvait pas être que pour faire joli. C’était une véritable piste, un véritable indice, à n’en pas douter. Juste que… Lykeios ne voyait simplement vraiment pas quoi en faire.

Mais Célestia sembla offrir une idée intéressante. Une colombe apportant l’huile pour qu’ainsi ils ne doivent pas intervenir à découvert. Sa première réaction avait cependant été de douter. Déjà quand elle avait montré les croquis aux chevaux, il n’avait su faire autrement que de froncer les sourcils tant cela lui paraissait incongru. L’idée de la colombe provoqua tout d’abord un sentiment similaire, avant que de la laisser décanter, et en voir le profit. Cette colombe apportant l’huile pourrait même être vue comme une arrivée providentielle, un signe du destin – ou de Dieu – mais à une seule condition.
- J’aime cette idée. Cet oiseau pourrait même être pris pour une véritable apparition providentielle, à condition qu’elle soit indispensable. Privons les de l’huile qu’ils compteront utiliser. Et offrons leur en échange cette apparition inespérée…
Maintenant que j’y pense, je ne vois aucune autre bonne raison pour laquelle notre maître nous aurait montré cette colombe, portant cette fiole. Il nous a montré le chemin, j’en suis persuadé, et jusque là je n’en voyais pas le but ou l’intérêt. Mais en effet, nous avons parmi nous quelqu’un capable de dicter aux animaux, et Il ne l’ignorait pas...
Il ne l’ignorait pas, oui. Tout comme il devait connaître les capacités des autres membres de ce groupe. Et toutes avaient su se rendre utiles, voir même cruciales. Rowena avait précieusement gardé cette fiole, rappelant à Lykeios qu’ils s’étaient vu confier cette mission d’importance. Grâce à elle, cet ordre d’Apollon se trouvait toujours réalisable. Esmelia n’avait sans doute pas été témoin de l’apparition par hasard non plus, car son art et son aptitude à en reproduire les détails serait désormais très utile également, il en était persuadé, comme il n’allait pas tarder à le proposer. Et finalement, Célestia offrait de solides solutions quant à la résolution de cette affaire. Évêque, et parlant le langage de la nature… Elle aussi donc serait réellement cruciale, alors qu’elle s’était estimée si pitoyable il y a peu.

Et lui, alors ? À quoi servirait-il ? Quel serait son rôle ? Il avait l’impression de n’avoir rien fait de particulier jusqu’alors, sinon que de veiller à ce que tous gardent en tête la mission en priorité. N’importe qui aurait pu le faire à sa place. S’il n’avait pas été là, n’importe laquelle d’entre elles aurait pu faire pareil. Il était la seule ressource dispensable en cette aventure, réalise-t-il. Peut-être à tort, mais qu’importe, la graine du doute était semée. Il se renfrogne tandis qu’ils pénètrent en ville. Attend un peu qu’ils ne soient plus à portée de voix des gardes avant de poursuivre sur un ton plus distant.
- Nous savons donc comment nous allons nous y prendre, ou du moins nous en avons une idée un peu plus claire désormais, si toutefois cela convient à tout le monde. Cependant, nous ignorons encore où exactement. Une vieille piste certes, mais de nouveaux indices sont à creuser. Je propose que nous nous séparions pour nous donner plus de chances. Il nous faut trouver où se rendent les prêtres exactement, ainsi qu’identifier l’Église au vitrail couronné. Ces croquis pourront assurément servir. Pour ma part… je pense que je serai un parfait pêcheur en quête de rédemption. Je vais donc aller me confesser, si vous le permettez ! Rendez-vous dans cette auberge d’ici une heure ou deux. Pas de retard !
Il avait donc indiqué une auberge d’un signe du menton. Si depuis Rome il avait toujours mis un point d’honneur à ne pas donner d’ordre, mais juste suggérer et toujours laisser le temps de réplique, ce n’était pas le cas ici. Pas tout à fait un ordre non plus cependant, elles feraient bien comme elles voudraient. Mais lui en tout cas ne laissa pas de réplique, et talonna sa monture pour s’éloigner rapidement. Ils étaient enfin à Lyon. Et il était temps pour Lykeios de chercher à rencontrer l’Évêque Nizier. Outre délivrer un mot pour Abrarxès, ce serait peut-être aussi l’occasion de faire d’une pierre deux coups, en posant quelques questions au chrétien. Quoi qu’il en soit, il espérait bien tout de même ne pas trop les inquiéter, et pouvoir être comme convenu de retour à l’auberge dans un couple d’heures au plus tard...
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! Solaire-dore


[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! SSban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2094-lykeios-epervier-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1715-lykeios-epervier-de-zephyr
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-bleu0/0[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-bleu  (0/0)
CP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-rouge0/0[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-rouge  (0/0)
CC:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-jaune0/0[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-jaune  (0/0)
Message Re: [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !   [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! EmptyVen 10 Juil - 15:22
Rowena complète mes dires à merveille et Célestia apporte une réponse à l'inconnu que présentait la colombe. Oui bonne idée. Je lui souris doucement afin de l'encourager. Je suis quand même septique lorsque je la vois montrer les croquis à son cheval. Lui plus qu'elle a dû en voir encore moins des paysages et surtout l'intérieur de bâtiments mais passons. Il n'y a pas de mauvaise idée de recherche, juste certaines plus fructueuses que d'autres.

- Très bonne idée oui. Il faudra en trouver une, j'espère juste qu'en plein hiver ce se sera pas un problème.

Je n'en suis pas certaine, je ne connais pas bien les habitudes des oiseaux, mais peut-être que les colombes, ça migre en automne pour ne revenir qu'au printemps comme certaines espèces. Pas vraiment un souci cela dit. Célestia le sait, si besoin je peux lui en faire apparaître une. Néanmoins une vraie serait toujours mieux. Avant que le groupe ne se sépare, j'en profite pour mettre quelques mots sur ce que je n'ai pas exprimé quelques minutes plus tôt.

- Ah je voulais dire aussi… Je ne sais pas si ce n'est qu'une coïncidence ou bien faut-il y voir un signe, mais la peinture utilisée par Lui pour peindre la colombe est très rare. J'ai reconnu les pigments, ils proviennent d'arbres que l'on appelle faux de Verzy, on les trouve à un seul endroit qui se situe au nord de la France, au nord-est de Reims.

Je n'en dis pas plus. À eux de faire leurs propres conclusions. Personnellement j'y vois un indice de plus qui nous conforterait dans la direction à prendre. Par la suite, Lykeios décide de nous fausser compagnie. Après un instant de réflexion, j'estime qu'il n'a pas tort dans le fait d'élargir nos possibilités d'écoute et de recherche mais je ne suis pas rassurée à l'idée de le savoir seul. Bon après c'est l'homme, il ne risque pas grand-chose. Pas comme nous qui sommes des femmes et donc plus susceptibles d'être agressées dans la rue.

- Bien. Pour ma part je vais faire un tour au marché, ça discute souvent beaucoup là bas, j'entendrais peut-être des personnes parler de ce qu'il se passe.

Je ne suis pas certaine que ce soit la meilleure des idées, mais je l'ai depuis plusieurs jours déjà donc je préfère m'en tenir à cela et voir plus tard où ça me mènera. Avant de partir, j'attends un peu de savoir ce que feront les filles pour savoir où les trouver si jamais j'en ai assez de tourner autour des étals.

- Hum… Pour ne pas m'ennuyer je me poserai dans un coin et je vendrai des portraits fait à la demande ou quelques dessins que j'ai sur moi, ça nous fera un peu d'argent.

De l'argent je n'en manque pas. Mais j'aime toujours avoir des économies conséquentes en cas de gros soucis ou de nécessité afin de ne pas risquer d'être dans le besoin.


[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
RowenaRowenaArmure :
Cygne d'Euros (Est et Automne)

Statistiques
HP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-bleu200/200[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-bleu  (200/200)
CP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-rouge160/160[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-rouge  (160/160)
CC:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-jaune305/305[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-jaune  (305/305)
Message Re: [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !   [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! EmptySam 11 Juil - 15:38
Si le silence qui fait suite à ses paroles n’a rien de très pesant, il est finalement brisé par les paroles de Célestia. D’une certaine façon, le Cygne est rassurée d’entendre la voix de la jeune femme qui n’avait pas manqué d’être perdue dans ses pensées et prise de terribles sentiments ces derniers jours. Mais outre l’apparition divine qui avait béni leur quête, quelque chose d’autre semblait avoir redonné un peu de vie au regard du Héron, ce qui souleva une émotion des plus bienveillant chez Rowena. Elle l’écouta sagement, acquiesçant à sa proposition qui pouvait sembler extravagante, mais qui en vérité paraissait très pertinente. Si elle même avait cru la colombe comme symbole de paix, devant être le phare de cette quête au travers de la fiole qu’elle gardait, peut-être que la volonté d’Apollon était aussi bien métaphorique que terre à terre. Et à bien y penser, connaissant les capacités de Célestia, c’était là un avantage puissant de leur côté. Assurément, ce ne pouvait pas être un hasard.

« C’est une bonne idée oui. » Confirme-t-elle d’un ton doux en renvoyant un sourire à la concerné, dont la proposition avait fait mouche chez ses trois compagnons. Mais très vite, elle retourne ses yeux sur Esmelia, dont un détail de leur vision semble lui revenir. Et les choses se mettent en place plus justement qu’elle ne l’aurait cru : les rumeurs sur le jeune prince à l’agonie et le couronnement d’un nouveau ; les déplacements des clercs ; les pigments de peinture dans les environs de Reims ; et Reims justement… leur dernière piste en date où elle et Lykeios n’avaient pu rester assez longtemps pour mener à bien leur mission d’origine. Tout semblait les mener dans cette direction. « Alors je suppose que c’est un signe supplémentaire pour dire que nous sommes sur la bonne voie. » Elle l’espère du moins, mais tout semble concorder.

Elle ne sait si elle le doit à ses semaines passées auprès de l’Epervier, ou à son instinct empathique, mais Rowena ne peut s’empêcher de remarquer dans le ton de Lykeios une certaine distance qui n’existait pas quelques minutes auparavant. Une froideur nouvelle, un air renfrogné sur le visage qu’il ne semble pas chercher à masquer. Une pensée avait dû s’insinuer en lui, sans qu’elle ne puisse deviner ce dont il s’agissait. Mais après tout, l’Epervier restait très secret sur ses propres sentiments et pensées. Mais le Cygne ne pu s’empêcher de croire, aux vues de paroles de celui-ci, qu’il cherchait sciemment à s’éloigner. Pour faire ce pour quoi il était venu à Lyon et dont il n’avait jamais rien dit aux membres du groupe. En tout cas pas à elle. Peut-être aurait-elle dû insister à ce sujet, tiraillé d’une légère inquiétude, mais il ne leur laissa pas le luxe d’en dire plus et s’éloigna sur sa monture. Elle soupira très légèrement, mais n’en fit pas mot à ses compagnes. Quand Esmelia exprima également le souhait de s’éloigner et parcourir le marché seule dans cette grande ville, elle songea une nouvelle fois à l’accompagner :

« Es-tu sûre de vouloir t’y rendre seule ? »

Elle jeta un oeil à Célestia qui pourrait vouloir également se rendre en ville. Mais l’idée de se séparer n’était toujours pas une bonne chose à ses yeux. Si Lykeios ne leur avait pas laissé le choix le concernant, devaient-elles en faire de même ? Elle continua :

« Je pensais poser quelques questions à l’auberge pour ma part, en même temps de prendre nos chambres pour la nuit. » Les gens dans ces établissements en savent plus qu’ils ne le laissent paraitre, avec tous les voyageurs de passage. Mais elle n’empêcherait pas Esmelia ou Célestia d’aller seules si tel était leur désir. Après tout, Rowena ne savait pas trop si les deux s’étaient rabibochées. Les choses semblaient encore un peu tendues. « Quoiqu’il en soit, soyez prudentes toutes les deux, d’accord ? » Elle se doutait que les deux le savaient parfaitement, mais elle ne pouvait s’empêcher de leur redire, inquiète malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t891-rowena-le-paon-de-ceci
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-bleu1650/1650[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-bleu  (1650/1650)
CP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-rouge750/750[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-rouge  (750/750)
CC:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-jaune1350/1350[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !   [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! EmptyLun 13 Juil - 14:50
A en croire leurs réactions, personne n'avait effectivement réfléchi jusque-là à la manière de procéder dans leur délicate quête, et l'idée de la colombe messagère, même soufflée par Apollon, les déchargeait d'un poids dont ils n'avaient pas conscience. Étonnée de faire si facilement l'unanimité, Célestia ne songea même pas à se réjouir, tandis que déjà de nouvelles questions se posaient. Priver les Francs de leur huile habituelle pour rendre celle d'Apollon indispensable. Cela supposait la subtiliser ou la détruire juste avant ou même pendant la cérémonie, afin que "le destin" ne laisse pas de place au doute dans l'esprit collectif. Avec le risque de rencontrer des centaines de regards de Dormeurs au moment de passer à l'acte. Autant dire que le Héron ne serait pas responsable de cet aspect-là des choses : ses pouvoirs étaient beaucoup trop voyants s'il fallait utiliser une flèche de lumière. Les Marcheurs de nuit s'y connaissaient sans doute mieux dans le domaine de la roublardise. En revanche, la colombe entrait plus que bien dans son domaine de compétences. Et c'était un oiseau qu'on pouvait trouver pratiquement partout, à n'importe quelle saison, très bien adapté aux milieux citadins de surcroît. S'ils n'en rencontraient pas en se promenant simplement dans les rues, en attirer à l'aide de quelques vibrations ne serait pas un souci.

La coupant dans son raisonnement, Lykeios se déclara soudain sur le départ. Son besoin d'action était compréhensible, un guerrier comme lui avait sans doute envie de sentir du concret pour être satisfait. Néanmoins il semblait particulièrement pressé pour un "simple pêcheur". Embrayant aussitôt la marche, Célestia dut s'accrocher sa selle sous la surprise de l'avancée.

"Julius Equum, non !"

Le cheval ne comprenait pas la langue humaine dans son ensemble, mais l'injonction claire et le ton qui l'accompagnait lui firent stopper la marche aussitôt, lever les naseaux vers sa cavalière. Le Héron n'avait pas du tout tiré sur les rennes, une chose qu'il appréciait particulièrement chez elle.

"Non. Il faut lui faire confiance."

Le regard encore rivé dans la direction empruntée par Lykeios, la petite blonde songea que lui aussi cherchait sa place au sein du groupe même s'il n'en laissait rien paraître. Toujours ce doute sur son identité, la comparaison avec le dieu-Loup. Le couver reviendrait juste à l'étouffer, et ni elle ni les deux femmes n'avaient de légitimité pour cela de toute façon. Elle espérait que cette quête de lui-même lui apporterait ce qu'il cherchait.

Retournée vers l'autre Eminence et la Patronne de la Peinture, Célestia tâcha de rattraper le fil de ses pensées, faire un point mental rapide sur leur situation.

"Je comptais également me rendre au marché pour refaire notre stock de vivres. Si tu veux bien que je t'accompagne Esmelia..."

Ce serait aussi l'occasion de parler lorsque l'artiste se serait installée, et que les sacoches seraient remplies. Peut-être même de lui rembourser les pigments pour le tableau comme elle lui avait promis si elle les trouvait sur les étals.

"Et je pourrais improviser quelques danses à un autre endroit du marché pour attirer du monde et maintenir nos finances également. Muette, on ne devrait pas me reconnaître."

Un bref regard vers Rowena qui l'avait connue dans la période difficile où Apollon l'y avait contrainte. Si on lui avait dit que cette épreuve lui serait bénéfique pour mener une mission à bien par la suite elle aurait sans doute été fort sceptique. Sa voix attirait beaucoup trop la Lumière pour l'employer en pleine ville étrangère même si elle en mourait d'envie. Si par malheur un autre Éveillé foulait aussi les pavés de Lugdunum au même moment...

Alors, les émeraudes de ses prunelles revinrent à l'Iris. Voulait-elle le silence ? La solitude ?


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-bleu0/0[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-bleu  (0/0)
CP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-rouge0/0[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-rouge  (0/0)
CC:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-jaune0/0[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-jaune  (0/0)
Message Re: [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !   [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! EmptyMar 14 Juil - 13:50
Vouloir me rendre seule au marché, oui et non. Ce n'est pas tant que je souhaite y aller seule, mais plutôt y aller tout court. Et finalement Célestia sembla trancher avant que je n'apporte une réponse. Elle m'accompagnera. J'opine à ses idées. Faire le plein pour le voyage jusqu'à Reims et récupérer quelques pièces ça nous sera utile. Nous aurons un peu de temps pour échanger quelques mots, pas beaucoup, car le marché n'est pas loin. Mais il faut amorcer un semblant d'explications. Je ne sais pas ce que je pourrais dire ni ce que j'ai envie de dire tout court, mais je verrai en temps voulu.

- Je ne serai pas tout à fait seule, voilà qui est réglé. Nous garderons un œil l'une sur l'autre au cas où. Chacune dans notre coin ce sera mieux pour couvrir le plus d'espace possible. Je ne pense pas que l'on apprenne grand-chose, mais au moins nous ne reviendrons pas les mains vides. Avant que l'on ne s'y rende. Je propose que l'on aille toutes à l'auberge juste pour y déposer nos chevaux, on filera ensuite de notre côté. Ça vous va ?

J'attends leur approbation avant de reprendre la route. L'auberge est à quelques pas, mais je n'ai pas envie d'avoir Lune à mes côtés en permanence. Je l'adore, ce n'est pas la question, mais en pleine place du marché elle pourrait nous gêner tout comme Julius Equum. Pas non plus envie que quelqu'un cherche à les enlever lorsque nous serons occupées chacune dans nos tâches.

[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! 991y

Nous avons confié nos montures à l'écurie de l'auberge et sommes en marche vers la grande place. Je soupire d'avance à l'idée de devoir discuter de notre dernier différent, mais c'est nécessaire. Elle doit comprendre ou au moins savoir ce que je pense de cela. C'est toujours difficile de revenir sur quelque chose de déplaisant, mais nécessaire pour la suite de la mission. Je veux bien croire qu'elle ne l'a pas fait intentionnellement, peut-être parce qu'elle n'est pas réellement humaine et qu'elle ne comprend pas que certains d'entre nous peuvent être sensibles et blessés. Je ne sais pas. Je ne vais pas lui chercher d'excuses non plus. Elle peut être maladroite, mais il y a toujours des conséquences plus ou moins graves. C'est ainsi.

- À propos de l'autre jour...

Je la regarde. À nouveau je ne montre aucune colère. Juste une forme de déception, un air un peu triste et fermé dans une certaine mesure. Je m'attendais à prendre des coups, mais pas de sa part. Ne suis-je pas une amie proche ? Alors pourquoi m'a-t-elle ainsi traitée ? Est-ce que cela m'importe encore ? Il y a quelque chose de brisé en moi. Quelque chose qui remonte à quelques années plus tôt et qui fait que je suis bien plus touchée que je ne devrais en temps normal.

- Je ne reviendrais pas sur ce que tu as dit. Je préfère oublier. Ce qui m'a peiné surtout, c'est ta façon de procéder. Si tu as des reproches à me faire, j'aime autant que ce soit en privé. Pas devant les autres. C'est humiliant de se voir traitée comme une gamine devant tout le monde. Tu n'as pas à me rabaisser de la sorte devant les autres, ce n'est pas professionnel.

J'en reste là pour le moment, dans l'attente d'une réaction de sa part. Il y a des choses que je garde pour moi, car je n'ai pas envie d'être blessante à mon tour. « Ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse ». Un précepte que j'essaie de suivre pour ne pas céder aux abus du péché de colère. Je travaille sur moi pour être tempérée, adulte. Mais si elle ne comprend pas, ou ne veut pas comprendre, je devrais user d'un cran au-dessus. Puis si ça n'a pas plus d'effet, je laisserai tomber.


[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
RowenaRowenaArmure :
Cygne d'Euros (Est et Automne)

Statistiques
HP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-bleu200/200[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-bleu  (200/200)
CP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-rouge160/160[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-rouge  (160/160)
CC:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-jaune305/305[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-jaune  (305/305)
Message Re: [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !   [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! EmptyMer 15 Juil - 16:51
« Cela me convient. »

Le Cygne se contente de répondre d’un acquiescement de tête à Esmelia, une part d’elle rassurée qu’elle ne parte pas seule au marché, même si elle doutait que quoique ce soit lui arrive, ainsi qu’à Célestia. L’Oracle d’Iris n’avait visiblement pas refusé au Héron sa compagnie, peut-être serait-ce le début d’un pardon entre elles deux, même si cela ne concernait pas Rowena. Détournant la marche de leur chevaux de la direction qu’avait prit Lykeios, elles s’enfoncèrent dans les rues à la recherche d’une auberge. Une fois celle-ci trouvée, les deux autres femmes laissèrent leurs chevaux aux écuries tandis que l’ancien Paon se dirigea vers l’intérieur. Une part d’elle resta attentive à son environnement, cherchant dans les regards ici et là quelque chose d’intriguant ou suspect, tentant de capter vaguement des paroles au passage, mais elle se contenta surtout de se diriger vers le comptoir pour interroger le propriétaire. Tout du moins le supposait-elle. Discrète, le manteau de voyage posé sur ses épaules et son dos cachait les étranges symboles marbrants la peau de ses bras, et seules ses mains auraient pu intriguer si elle avait cherché à les sortir de la protection de son cocon.

Dans un premier temps, elle ne chercha pas a attirer l’attention en posant trop de questions. Ce fut plutôt le contraire, l’homme au comptoir s’interrogeant de la présence d’une jeune dame comme elle seule sur la route. Elle confia simplement la présence de compagnons à elle dans les environs, justifiant la réservation de plusieurs chambres, puis finalement elle profita de l’occasion pour questionner à son tour, d’une voix légère et douce, une simple curiosité dans les yeux. Les rumeurs circulants l’intéressaient, mais aussi elle tenta de confirmer celles qu’elle avait entendu sur le prince Theobalt et son frère, et l’exode de prêtres dans une direction particulière. Elle dirait simplement avoir entendu parler de ces choses là si on lui demandait pourquoi. Elle s’interrogea également sur la cité de Lyon, curieuse de ce qu’il pouvait s’en dire. Peut-être devraient-ils y rester un certain temps en fonction de ce que Lykeios trouverait ici bas pour ses propres affaires. Ou peut-être même en fonction des indices qu’ils finiraient par trouver, même si leur route semblait toute tracée vers Reims. Des choses encore les attendait peut-être, ils n’étaient pas à l’abri de surprises, bonnes ou mauvaises.

Puis finalement, après avoir discuté un petit temps avec l’aubergiste, elle fit le choix de s’asseoir à une table, où quelques gens déjà s’étaient rassemblés. Voyageurs de passage certainement, comme elle. A dire vrai, elle n’avait pas trop le choix de partager le banc, il y avait fort peu de tables individuelles dans cet établissement. En vérité, ça n’importait pas trop. L’humeur douce et l’intention paisible qui se dégageait d’elle attira simplement quelques curieux en quête de conversation, et ce fut un agréable moment. Pas suffisant cependant pour lui faire baisser sa garde d’une quelconque façon, gardant un oeil sur ce qui l’entourait, et surtout sur cette fiole cachée à son côté. Même si la chaleur du divin Apollon n’y résonnait plus, il lui semblait qu’elle pouvait toujours sentir quelque chose en émaner. Un sentiment personnel qu’elle seule gardait, un instinct de protection pour ce trésor entre ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t891-rowena-le-paon-de-ceci
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-bleu1650/1650[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-bleu  (1650/1650)
CP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-rouge750/750[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-rouge  (750/750)
CC:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-jaune1350/1350[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !   [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! EmptyMer 15 Juil - 17:52
Il semblait donc que Rowena resterait sur place, à garder les montures, les chambres, et toujours la précieuse fiole qu'ils avaient pour ambition de léguer aux Francs. Son rôle de gardienne de la Tour semblait la suivre même à travers leur expédition : le point de référence, l'âme qui gardait les biens des uns et des autres pendant qu'ils volaient en tous sens pour répandre la volonté de leur dieu. Célestia songea que le rôle lui convenait particulièrement bien, et qu'elle pouvait être fière de former ainsi l'une des bases solides de leur démarche.

Les détails logistiques ainsi réglés -le Héron avait laissé sa sacoche avec le tableau à l'auberge, gardant uniquement l'autre, vide, avec elle pour ses courses-, Esmelia et elle partirent en direction du marché. Le temps de régler la dispute était venu, et Iris la devança en entamant la discussion d'elle-même.

"Des reproches ?"

La nymphe afficha une expression étonnée, repensa à ce qu'elle avait dit, comment elle l'avait dit. Oui, à y repenser, elle avait sans doute manqué de clarté dans son propos.

"Je suis sincèrement navrée que tu l'aies perçu ainsi et que cela t'ait blessée, Esmelia. Mon intention était de m'assurer que nous ayons bien les mêmes objectifs tous ensemble. Que nous partions sur la même base. Comme mon frère s'en est allé et que tu es la plus récente parmi nous, il y a parfois des faits qui me semblent évidents et qui ne le sont pas pour vous. Je l'ai réalisé tard. Je voulais arranger cela en repartant à peu près du début. Te traiter comme une gamine ? Jamais."

Elle baissa les yeux et la voix, attristée de devoir considérer Rowena et Lykeios comme des spectateurs indésirables dans son exposé, alors qu'elle avait simplement tenu à faire preuve de sincérité et mettre les choses à plat dès le départ.

"Il est facile de s'égarer sur les chemins de la colère... Il faudra que je te raconte à un moment plus calme les circonstances de ma mort. Tu comprendras probablement mieux où je voulais en venir après cela."

Enfin, si elle le souhaitait. Après cet épisode, Célestia se sentait plus encline à garder ses histoires pour elle pour éviter de reproduire la maladresse. Si quelqu'un sollicitait les conseils des plus anciens, à l'avenir la nymphe enverrait sûrement les curieux voir Rowena. Après tout, à la Tour, elle ne connaissait personne d'aussi ancrée qu'elle. Tant pis pour les histoires de réincarnation d'Arès, les tentatives d'alliances d'Hadès et Thanatos, la colère de Poséidon. Cette mémoire serait tue à l'avenir si on ne s'en préoccupait pas, et les Oracles apprendraient de leurs propres échecs. Même s'il serait incroyablement frustrant de les voir tomber alors qu'il aurait suffi de leur montrer la pierre avant que cela survînt.

Vengeance, justice. Les écoles de philosophie débattaient de ces thèmes régulièrement, entre autres Vérité, Beauté, Amour... La Princesse aux mille oiseaux irait en débattre là-bas, où le Verbe s'agitait dans tous les sens pour mieux finir en poignées de mains à la fin. Ainsi, elle ne dérangerait plus ses amis.

"Puisque c'est ainsi que tu le désires, je n'interviendrai plus de la sorte à l'avenir. J'espère malgré cela que tu voudras bien de moi pour les autres activités que nous pratiquions : le jardin, quelques pas de danse, pourquoi pas peindre côte à côte. Comment puis-je me faire pardonner ? Comment puis-je panser le tort que je t'ai causé ?"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
LykeiosLykeiosArmure :
Epervier de Zéphyr (Ouest et Printemps)

Statistiques
HP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-bleu1800/1800[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-bleu  (1800/1800)
CP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-rouge1200/1200[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-rouge  (1200/1200)
CC:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-jaune1500/1500[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !   [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! EmptyMer 15 Juil - 20:32
Avant de partir, il eut encore le temps d’entendre Esmelia et Veena confirmer leur accord pour l’idée de la colombe servant à livrer l’huile, tandis que Célestia la guiderait, ou lui ordonnerait, ou peu importait tant que cela fonctionnait. Esmée se questionna également sur la possibilité de trouver une colombe en hiver, mais cela sortait également de ses compétences aussi laissait-il cela à d’autres. Lykeios a déjà par trop la tête ailleurs, et note juste une information supplémentaire : le pigment nommé « faux de Verzy » qui viendrait de Reims ou proche. Une confirmation supplémentaire que Rowena approuve de même. Cela n’enlevait donc pas tout à fait leur devoir de confirmer leurs autres indices, mais la prochaine destination semblait déjà plus ou moins décidée. Ce qu’ils pourraient éventuellement apprendre en plus ne ferait qu’ajouter à la piste de Reims pour repousser encore leur visite à Toulouse, prochaine étape certainement lorsque toute cette affaire des Rois Francs serait terminée, à défaut d’autre chose. Mais comme il s’éloigne, c’est à une toute autre situation qu’il accorde toutes ses pensées…

[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! Solaire-dore

Une heure ou deux, c’est ce qu’il avait annoncé. C’est dans les temps qu’il revint à l’auberge désignée par lui au moment du départ. Lykeios de son côté avait trouvé l’Évêque Nizier. Lui avait remis une note, qui avait pu lui permettre de voir ensuite Abrarxès, comme prévu. Le contenu de la discussion cependant n’avait clairement pas été ce à quoi il s’était attendu, et l’Épervier aurait encore à peser tout cela. Ainsi, même s’il avait eu l’heur d’avoir une vision d’Apollon à son tour – sur laquelle il ne savait pas tout à fait que penser non plus – il ne revenait pas de bien meilleure disposition qu’à son départ. Sombre. Fermé. Songeur. Il avait été assez proche de Veena depuis leurs « retrouvailles » pour qu’elle puisse s’en rendre compte sans doute, alors qu’il poussa la porte et balaya l’endroit du regard pour la trouver. Seule, ou tout du moins pas avec leurs autres compagnes de route.

Lykeios s’avance alors vers elle, jetant sur le chemin quelques coups d’œil de gauche et de droite, par une innée précaution. Jusqu’à s’installer à ses côtés, lui soufflant.
- Des nouvelles par ici, Veena ? Sait-on où se trouve les autres, au besoin ?
Laconique, mais il a encore du mal à sortir de ses pensées. Lui a certainement des choses à raconter, mais a sans doute besoin tout d’abord de prendre un peu de recul. Une bonne chose donc que ce soit elle qui soit là pour l’accueillir, celle qui le connaissait le mieux après tout.
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! Solaire-dore


[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! SSban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2094-lykeios-epervier-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1715-lykeios-epervier-de-zephyr
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !   [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! EmptySam 18 Juil - 10:27
Citation :
Vu avec la joueuse, Celestia est une Prêtresse itinérante et non un Évêque

Ainsi donc, la suite des choses se mettait en place. Un soir, peu de temps avant de repartir, Rowenna sentit quelque de doux et de chaud dans sa sacoche. La fiole brillait d'une intensité qu'elle n'avait jamais encore ressenti. La Chlamyde de l'Éminence du Cygne d'Euros pulsa à intervalles régulières et elle fut le témoin d'une vision du passé. En effet, dans une rue en flammes, un homme portant sa Chlamyde volait de toit en toit afin d'atteindre un immense cheval de bois. Bondissant dans les airs, il fit une pirouette avant d'attaquer un guerrier, qui sortait du ventre de la Bête chevaline. Une ombre traversa alors ses sentiments, un esprit de revanche ? Dur à déterminer.

Au même moment, Celestia sentit comme un malaise. Des souvenirs des moments malheureux peu de temps après la chute de la Tour des Vents lui revinrent. Alors que le départ était annoncé pour le lendemain, la dernière nuit fut ce mal à ses articulations. Sa Chlamyde brillait dans l'obscurité d'une lumière brûlante, au point où le parquet en avait été partiellement brûlé. La haine. La vengeance se tapissait dans les ombres de son esprit. Un esprit de revanche ? Dur à déterminer.

Cet épisode se produisit peu de temps après le retour de Lykeios auprès d'eux. Le matin du départ, un des voyageurs qui allait les accompagner leur décrivit la cité de Ducortorum, appelé Reims par les Francs. La cité était dédié au Christ et une grande Cathédrale était en cours de construction à sa gloire. Des églises apparaissaient de plus en plus alors que des remparts se dressaient afin de les protéger des barbares. Les rois des Francs se faisaient tous sacrés par une antique relique que Dieu aurait confié à Saint Rémi, un prêtre franc qui avait oint le roi Ludovicus. Les rues de cette cité était étroites, sombres, comme si la lumière céleste ne parvenait pas à briller pour les plus humbles. Des rumeurs circulaient que des nordiques étaient venus se réfugier de la poursuite de leurs ennemis dans leurs régions reculées. Malgré les travaux de l'Évêque de Reims, les luttes internes entre les réfugiés étaient un vrai souci quant à la paix publique.

Esmelia se sentit étrange à entendre cette description, elle vit pendant un instant trois ombres glacées qui les observaient au coin d'une ruelle étroite. Était-ce son don de Pythie qui se réveillait un peu ? En tout cas, l'un deux portait un étrange saphir à sa poitrine. Qu'est ce que cela voulait dire ? Le temps le dirait certainement.

Une colombe. Une fiole. La lumière. Le chemin s'illuminait à l'instar de l'aube naissante.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-bleu0/0[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-bleu  (0/0)
CP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-rouge0/0[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-rouge  (0/0)
CC:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-jaune0/0[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-jaune  (0/0)
Message Re: [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !   [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! EmptyDim 19 Juil - 23:15
Je soupire, n'ayant vraiment pas envie d'avoir cette discussion aujourd'hui. Je sens malgré moi une sorte de poids sur mes épaules et de tension entre nous. Mais je n'ai pas le choix. Il faut en passer par là. Après tout c'est la meilleure chose à faire, mettre les choses à plat. J'essaie quand même de ne pas être trop dissipée et de rester attentive à ce qui m'entoure, d'une part pour ne pas chuter et d'une autre pour ne pas manquer un détail qui pourrait être important pour notre mission.

- Tu t'es lancée dans un pamphlet inutile ce jour-là. Tu as mal interprété mes propos en ne t'attardant que sur un terme peut-être mal choisi. Nos objectifs ont toujours été les mêmes quoi que tu en penses. Accomplir nos missions, libérer Apollon, accomplir sa volonté tout court, quelle qu'elle soit. Peut-être n'ai-je pas usé des bons mots donc, mais pour retrouver notre maison, notre Dieu et notre Augure, nous n'aurons pas le choix que de verser le sang c'est un fait. Tout ce que j'essayais de dire ce jour-là, c'est que ces objectifs me semblaient prioritaires par rapport à une visite à un ancien Augure, même si je le respecte énormément et que j'aimerai beaucoup le voir moi aussi. En t'attachant sur un mot qui te déplaisait, tu n'as pas saisi mon message.

Ma voix ne s'élève pas et est plutôt basse d'ailleurs, car je ne tiens pas à être entendue de personnes croisées. Je ne montre aucun énervement, aucune colère, cette dernière est partie depuis longtemps. Elle apparaît sur le coup et s'estompe avec le temps. J'explique simplement ce que j'en ai pensé après réflexion de tout cela. Je regarde droit devant moi, veille à ne pas poser le pied sur du verglas, à éviter ces passants qui ne regardent pas où ils vont où ne s'écartent pas d'eux-mêmes et mémorise le trajet pour le retour.

- Que tu rappelles des faits ou des événements parce que l'on n’en a pas connaissance je n'y vois pas d'inconvénient au contraire ça peut être nécessaire. Mais me rabrouer sur ma façon de penser je ne suis pas d'accord. Si moi j'ai envie de voir cela comme une vengeance, une revanche ou une façon de faire justice, qu'importe le terme, c'est mon droit, ma liberté de penser. Ce n'est pas une question de colère, ni d'agir de façon aveugle dans le seul but de faire couler le sang. Ça n'a rien à voir. C'est la volonté de rétablir l'équilibre qui a été brisé. Je ne te demande pas d'être du même avis que moi, chacun peut en avoir des différents et on peut en parler calmement aussi, mais ta façon de faire devant les autres n'est pas correcte à mes yeux. Tu n'es pas ma mère, tu ne dois pas chercher à m'éduquer ni à m'imposer ta vision des choses. Tu peux conseiller avec bienveillance sans soucis tout en acceptant que l'on puisse refuser ces conseils. Et tant pis si je me trompe. Ce que j'essaie de dire, c'est qu'il y a l'art et la manière de faire. Je ne sais pas si je suis claire...

Je regarde un instant mes pas piétiner une neige déjà tassée par les différents passages et souillée par la terre avant de reposer les yeux sur les devantures des échoppes qui nous entourent. Nous restons trop peu dans chaque ville pour que je perde du temps à m'y intéresser. J'aurai aimé trouver une petite épicerie, mais chaque fois le temps me manque, car nous sommes trop pressés par le temps. C'est instinctif, j'ai l'impression qu'il y a un énorme sablier quelque part et qu'il faut arriver avant que le dernier grain de sable ne soit écoulé.

- Je ne peux pas te répondre en ce qui concerne nos activités. Les temps sont rudes et je n'ai pas le coeur à cela simplement. Quand les choses seront rentrées dans l'ordre, nous pourrons en reparler. Quant à comment te faire pardonner, c'est à toi de voir. Si quelqu'un te faisait de la peine, que voudrais-tu entendre ? Que voudrais-tu qu'il fasse ? Le temps panse les blessures, mais ça ne fait pas tout.


[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-bleu1650/1650[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-bleu  (1650/1650)
CP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-rouge750/750[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-rouge  (750/750)
CC:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-jaune1350/1350[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !   [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! EmptyMar 21 Juil - 12:33
Elles progressaient dans les allées de Lyon tandis que de nouveaux flocons, épars, se mettaient à tomber. La fille d'Apollon écouta sans l'interrompre les mots de rancune à son endroit, prit sur elle de ne pas réagir trop vite et trop fort à ce qu'elle entendait, tout en s'arrêtant parfois aux étals pour alimenter leurs provisions. Afin de contenter les estomacs et le moral sans entraver leur voyage, elle avait décidé de se concentrer sur les aliments secs ou consommables crus, les fruits et le pain. Et comme il y avait des carnivores parmi eux, elle verrait si elle pourrait quelques pièces de viande fraîche pour le lendemain.

"Très bien, je me suis méprise sur tes mots, toi sur mes intentions. Il m'a semblé que ce feu de camp était justement l'occasion de débattre sur les éventuels sujets qui pouvaient nous opposer, mais si partir était pour toi la meilleure réponse, alors soit."

La nymphe ne cherchait plus à argumenter. Visiblement la colère d'Esmelia était toujours présente et sa rancune tenace. N'était-elle elle-même en train de lui donner une leçon ? Alors Célestia écoutait, oui. Se promettait de la laisser échouer et se relever face au monde des Éveillés comme il lui était arrivé par le passé. Affûtait sa résistance à l'épreuve et au Verbe.

Si on lui faisait de la peine ? Comme maintenant ?

"C'est très simple. Si c'est un ennemi je n'en aurais cure. Je n'ai plus de temps à perdre à écouter ceux qui me veulent du mal. Si c'est un allié, ou même un inconnu, j'essaierais de comprendre pourquoi. Je ne peux guère réfléchir aux propos que l'on me tient si j'ignore par quoi ils sont motivés. Il se peut que cela d'une résulte d'une incompréhension, comme pour nous. Il se peut aussi que cette personne sache des choses que je ne soupçonne pas. Quant à ce que cette personne pourrait faire ? Eh bien, prendre le temps de parler, de clarifier, peut-être même de m'enseigner ce qu'il me manque. Et alors je pardonnerai.

C'est ce que j'ai essayé de faire Esmelia. Je t'ai exposé mes motifs, ma façon de penser, mes raisons. J'ai essayé de te signifier, malgré la peine qui nous sépare, que je tiens quand même à toi, par des gestes plutôt que par des mots. Je t'ai dit ce que je compte faire pour y remédier : ne plus intervenir comme je l'ai fait. Je le répète, je suis navrée de ce qui s'est passé, et je suis là pour faire amende honorable. Si cela ne te convient pas, ne te suffit pas, alors je ne sais pas... Je ne suis pas dans ta tête Esmelia, si tu ne me dis rien, je ne peux pas deviner.
Je peux te laisser du temps loin de moi, je peux te raconter des expériences que j'ai eues, je peux te parler de ce que nous sommes, où nous allons, je peux même t'offrir mon art et ma Lumière, mais tout cela je l'ai déjà fait, et j'ai l'impression que cela n'a aucune valeur à tes yeux. Alors je ne sais pas.
"

Le Héron tâcha de maîtriser le ton de sa voix, de refouler les sanglots qui commençaient à serrer sa gorge. En plein marché, fondre en larmes serait assurément un excellent moyen d'attirer l'attention et elles n'étaient pas là dans ce but. Pas de cette manière du moins. Elle puisa au fond d'elle-même, choisit d'appliquer le conseil de Lykeios : il fallait sourire. Et quand elle se mettrait à danser plus encore, quand elles auraient terminé leurs courses plus encore. Alors elle s'inclina face à Esmelia, humblement. Baissa les yeux le temps de prendre une profonde inspiration, puis releva la tête en forçant un sourire, souligné de tristesse, mais présent malgré tout.

Ce faisant, elle remarqua l'échoppe d'un vendeur de sculptures et de peintures au fond de la rue, dans le dos d'Iris. L'espoir desserra légèrement le carcan de la tension dans son être.

"Je peux peut-être commencer par te rembourser ce que je te dois. Regarde là-bas. Je vais aller voir s'il y a les pigments dont tu avais besoin pour le tableau. Je ne connais pas leurs noms, mais je me souviens encore à peu près de leurs nuances."


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-bleu0/0[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-bleu  (0/0)
CP:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-rouge0/0[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-rouge  (0/0)
CC:
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! G-jaune0/0[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! V-jaune  (0/0)
Message Re: [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !   [MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! EmptyMar 21 Juil - 23:16
Mes mots sont peut-être un peu durs, je ne m'en rends pas compte si c'est le cas, mais avec le Héron, je sais que parfois, ce que l'on dit n'est pas écouté, qu'elle n'en fait qu'à sa tête ou bien qu'elle tourne les choses de façon à se placer en martyr. J'ai fait des efforts pour lui expliquer en quoi et pourquoi elle m'a blessée et c'est elle qui prend un air triste… Je retiens un soupir. Je suis partie ce jour là oui, pour ne pas parler à chaud sous le coup de la colère et depuis j'ai eu le temps de réfléchir à ce que je pourrais lui dire. Mais j'ai l'impression qu'elle n'a toujours pas compris.

Sa réponse me paraît un peu étrange. Comprendre pourquoi ? Je sais moi ce qui m'a fait de la peine, c'est plutôt à elle d'essayer de comprendre pour ne pas me blesser de nouveau. Prendre le temps de m'enseigner ce qu'il me manque ? Je fronce les sourcils. C'est comme si elle disait que non contente de m'avoir blessée en me faisant la leçon, elle voudrait m'en faire une seconde pour bien enfoncer le clou. Je ne comprends pas. Je suis sceptique sur ce début de réponse. Cependant je la laisse parler, nous avons des visions différentes ce que je respecte, mais qui explique pourquoi c'est si difficile de se réconcilier. Nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde, ne fonctionnons pas pareil. Des différences qui autrefois ne nous avaient pas posé de soucis et étaient plutôt complémentaires. Heureusement la suite est plus dans le goût de ce que j'attendais. A un détail près.

- Je sais que tu tiens à moi. Mais me le montrer mais n'a pas effacé ma peine. ça arrive de blesser les gens qu'on aime sans faire exprès. Et dans ces cas là, moi en tout cas, j'attends autre chose. Quelque chose que je suis triste de ne voir arriver que maintenant… « Tu es navrée ». C'est presque ces mots que je voulais entendre. Juste quelques mots. Pas plus. Les explications sont importantes bien sûr, mais elles seraient venues plus tôt si tu m'avais dit ça dès le départ. Sans cela j'ai l'impression que tu ne regrettes pas de m'avoir fait de la peine.

Je la laisse aller acheter les pigments qu'elle veut me rembourser et pendant ce temps là je vais m'installer de mon côté pour commencer à vendre mes dessins et faire ce pourquoi je suis venue dans ce marché.


[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît ! R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
 
[MD 07] La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Profana Erunt :: Francia-
Sauter vers: