Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [553] Pas sans état d'âme (solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[553] Pas sans état d'âme (solo) G-bleu527/950[553] Pas sans état d'âme (solo) V-bleu  (527/950)
CP:
[553] Pas sans état d'âme (solo) G-rouge900/900[553] Pas sans état d'âme (solo) V-rouge  (900/900)
CC:
[553] Pas sans état d'âme (solo) G-jaune1200/1200[553] Pas sans état d'âme (solo) V-jaune  (1200/1200)
Message [553] Pas sans état d'âme (solo)   [553] Pas sans état d'âme (solo) EmptyMer 8 Juil - 22:18
... Ou pas toujours du moins.
Mi-Janvier 553

Orpheus nous a conseillé de chercher dans les rapports de l'amirauté où se trouve notre cible afin de passer le moins de temps possible hors d'Atlantis. Tête dans les papiers, assise à un bureau, je fouille ces rapports à la recherche de la flotte. Une flotte que je croyais engloutie sous les mers depuis des années déjà. C'est une étrange sensation que de tomber sur Son nom ou celui du Cocyte. Je ne sais pas encore si c'est bien ou mal. Une partie de moi est ravie de le revoir, une autre est déchirée à la pensée de toutes ces années perdues séparés l'un de l'autre, une troisième culpabilise à l'idée de le trahir après tout ce que l'on a traversé ensemble, une quatrième relativise « c'est pour son bien, tu vas le sauver » et une dernière s'est résignée, a déjà fait son deuil depuis longtemps « il fait partie du passé, il faut regarder vers l'avenir ». Trop de sentiments différents s'affrontent dans mon coeur. Comment faire la part des choses, comment réagir ?

J'ai l'air calme, paisible alors que la tempête fait rage à l'intérieur de moi. On ne peut pas changer le passé, alors à quoi bon se morfondre. Si ça me peine tant que cela, à moi de faire en sorte qu'il fasse partie de mon présent et de mon avenir. Seulement si l'on en vient à se revoir, se croiser, je me demande ce qu'il se passera. J'aimerais savoir comment il réagira, cependant je ne saurai que lorsque le moment viendra. J'imagine qu'il aura besoin d'explications. J'espère qu'il sera quand même content, ne serait-ce qu'un peu. Je n'aimerais pas qu'il pense que je l'ai abandonné. Je ne veux pas qu'il me voie comme une traîtresse. Pas sur mes actes passés en tout cas. Pour ce qui est de ceux à venir… Je suis en paix avec mon choix, je lui sauve la vie ce n'est pas rien même si cela implique de gros dommages collatéraux. Aucune autre solution ne me semble meilleure. Ce n'est pas possible d'échapper à la flotte Atlante. Nous n'aurions pas pu nous cacher, ou pas bien longtemps. Et puis, ce n'est pas une vie, pas de celle qu'il aimerait en tout cas. Son âme de prédateur ne supporterait pas d'être la proie jusqu'à la fin de ses jours. Il a besoin de rayonner, se montrer, conquérir, des choses qu'il ne pourrait plus avoir si j'avais décidé de sauver tout le monde. Alors comme en plus, je n'en ai rien à faire des autres… Cela me conforte dans l'idée que j'ai fait le seul choix possible qui soit bien autant pour lui que pour moi. Mon rêve, sa survie. Et puis, qui sait, peut-être que cette nouvelle vie lui plaira en fin de compte. J'espère, je n'ai pas vraiment envie de le voir disparaître aussitôt après l'avoir retrouvé. Je ne dois plus culpabiliser. Je vais faire au mieux c'est tout ce que je dois retenir.

La dernière inconnue finalement, c'est s'il voudra que je fasse de nouveau partie de sa vie. D'une certaine façon il n'aura pas le choix. Atlantis est grand, mais en tant que Marina, il y aura bien des moments où l'on devra se croiser, ne serait-ce que lorsqu'il ressentira le besoin de s’entraîner. Quoique, il pourrait demander à son futur Général, mais c'est plutôt une tâche de mon ressort. Il se peut aussi qu'il n'en fasse qu'à sa tête et cherche à apprendre par lui même comme il l'a toujours fait.

Sur un document plus récent, le Cocyte apparaît. Je relève la tête vers Aurora. Le moment est venu. Je me sens fébrile. « Je l'ai trouvé. » Nous pouvons y aller, sans perdre une seconde. Nous sommes prêtes. Il faut frapper vite avant de perdre sa trace.

[553] Pas sans état d'âme (solo) 991y

La tempête fait rage au-dessus de nos têtes. Plus virulente que jamais. La foudre frappe les navires avec une telle force que c’en est terrifiant pour les marins. Je les imagine sans peine se dire que c'est leur fin et ils ont raison. Le vent soulève des vagues géantes qui s'écrasent violemment sur leurs ponts. Je plonge sous les eaux, nage à une vitesse fulgurante, et frappe de ma lance chacune des coques à divers endroits. Les navires commencent à prendre l'eau. Petit à petit, ils vont couler. Je ménage le Cocyte parce que je sais que Lazare se trouve dessus et que nous le voulons en vie, mais pas de quartier pour les autres. Ma foudre tue les marins à la volée et les puissantes vagues les jettent à la mer. La plupart se noient, j'achèverai les autres sans état d'âme lorsque tout aura sombré. Je fonce une dernière fois sur le Cocyte, un impact qui le brisera, un choc que le Commandant prendra d'une façon ou d'une autre. Il sombre à son tour, inconscient, et je fais signe à Aurora. C'est à elle de jouer. Je les retrouverai plus tard à Atlantis lorsque j'en aurai terminé. Ce qui ne devrait plus être très long. Lazare à l’abri je ne retiens plus mes coups, et en une fraction de seconde, les derniers navires sont brisés en deux à leur tour et les survivants achevés d'un coup de lance en plein coeur.

Lorsque j'arrive auprès d'Aurora, il est là plongé dans ce sommeil sans rêves. Je m'approche pour l'observer de plus près. Il n'a pas changé. Je ne le montre pas, mais je suis contente de le revoir. Je sais que je ne peux pas trop m'attarder sans que cela soit suspect. Je n'ose pas le toucher de peur de le réveiller. D'un signe de tête, je fais comprendre à Aurora et aux gardes qu'ils peuvent l'emmener. « C'est bien lui. » Je suis le groupe jusqu'à ce que l'on traverse l'Indien. Je m'arrête là, n'ayant pas de raison d'aller plus loin. S'il me voit trop tôt, ce sera suspect. J'ai hâte que nos chemins se croisent, hâte de voir ce qu'il en ressortira. Et pour les prochaines minutes, je vais espérer très fort que tout se passe bien, qu'il n'engendre pas trop de complications, qu'il reste en vie, que je n'aie pas fait tout cela pour le perdre si vite à nouveau. Je laisserai les choses se faire, le hasard se jouer. Même si cela risque d'être long, qu'est-ce que quelques semaines ou même un mois face à des années ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
 
[553] Pas sans état d'âme (solo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: