Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AimanaAimanaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-bleu0/0[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-bleu  (0/0)
CP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-rouge0/0[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-rouge  (0/0)
CC:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-jaune0/0[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-jaune  (0/0)
Message [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas)   [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) EmptySam 11 Juil - 7:40
La nuit se profilait sous le pilier du Pacifique Sud. Les jeunes femmes riaient accompagnés de leurs enfants, des paniers de fleurs sur la tête. Des banderoles dansaient déjà sur les perrons des portes et le sol avait été tapissé de pétales de fleurs venant des îles de leurs origines... Étrangement, aucun homme n'était présent, sauf les plus jeunes. Quelques gardes allaient et venaient en riant de bon coeur.

Dans tout Atlantis, les Tangaroa avaient invité les Nobles à célébrer l'arrivée du nouveau Général. De son côté, Aimana avait passé deux bonnes heures entre les doigts délicats de la femme de son cousin, elle peignait sur son corps les symboles d'origine de son île et la gloire de ce qu'ils appelaient la première bataille qui les avait hissé à ce rang. Pensif, il pensait au chemin qu'il avait déjà fait ces deux dernières semaines. La première fut la rencontre avec le Légat, un Atlante fier et ombrageux - un peu trop peut-être - mais qui l'avait impressionné. Il lui vouait une certaine admiration de gérer tout cela en restant calme. La seconde avait été avec ... Comment elle s'appelait déjà ? Ah oui, Calypso.

Pour elle, la rancune était encore présente mais largement délavée par le temps passé. Sa famille voulait devenir une grande famille aussi, les ambitions étaient une bonne chose du moment qu'on respectait ses aînés. Cela n'était pas le point fort de la demoiselle... Puis, il partit voir l'ancien prisonnier devenu Kraken, un être volant qui aurait été utile pour attraper des noix de coco. Tiens, cela serait une idée... Réfléchissant, il demanderait au Kraken s'il avait des ailes en réserve dans les garnisons de son pilier. Enfin, il avait vu Emrys O'Bannon, une jeune... Pardon, un jeune homme plein d'assurance très clairement. Il l'aimait bien mais son oncle avait dit de se méfier, les O'Bannon sentant le souffre. Aimana s'en moquait bien des rumeurs, il aimait bien Emrys et c'était tout. Puis, était venu le Général de Chrysaor... Femme superbe mais habillée un peu trop fortement...

Après trois bonnes heures à se parler à lui même, il se releva en se détendant un peu les muscles. Le temps était venu, Matariki allait commencer. La plus grande cérémonie de son peuple en l'honneur de l'un des siens, la fête des étoiles. Sortant de la maison de son cousin, il vit les torches qui illuminaient déjà les rues, des pétales de fleurs sur le sol et ses sarabandes de colliers de fleurs. Les hommes portaient leurs tatouages tribaux de façon visible, la tenue protocolaire des soldats était superflue pendant cette bataille. Un pagne était suffisant et porter des tenues chargées de vêtements ne serait pas bien vues. Ici, le corps devait épouser la mer, la célébrer comme on aime les étoiles qui la contemplaient depuis que le monde était monde.

Les invités arrivaient les uns après les autres, des tablées de fruits exotiques, d'alcool de cocos et de bananes, des fruits inconnus pour la plupart des Atlantes étaient arrivés depuis quelques jours. Des Tangaroa jouaient du tambours un peu partout. Sur la vaste esplanade du Pilier, une cinquantaine d'hommes traditionnels allait danser les salutations d'usage auprès de leurs invitations.


Frappant leurs poings sur leur torse, leurs visages se tordirent comme des bêtes prêtes à frapper. La rage, la colère et l'envie de se battre apparaissaient sur leurs traits alors que la musique devenait de plus en plus ardente. Leurs pas de danse, lents en apparence, signifiaient que nul ne les ferait chuter de leurs appuis. Ils étaient des rocs, des chasseurs qui défiaient les bêtes les plus terribles. Tournant sur eux mêmes, ils défiaient chaque invité par des vociférations bestiales. La poussière volait autour d'eux comme si un troupeau de prédateurs allait frapper tous les convives. Puis, soudain, tout s'arrêta. La chasse était terminée et le temps du partage était venue.

Une cinquantaine de jeunes femmes Tangaroa arrivèrent en fil indienne sur les côtés avec des poissons grillées, des fruits cuits et des crustacés les plus précieux. Le son des musiques se firent entendre alors que le Général salua ses camarades de danse. Il était temps de recevoir ses invités.

Citation :
RP libre comme le dit le titre, aucun ordre de post

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-bleu1050/1050[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-rouge850/850[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-rouge  (850/850)
CC:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-jaune1200/1200[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas)   [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) EmptyDim 12 Juil - 23:07
Loin sous la surface, le jour et la nuit se disputaient continuellement un jeu de lumières d'or et d'argent, si semblables aux reflets de l'écume contés par les Grecs. Ce ballet, objet de fantasmes pour les nombreux natifs Atlantes qui n'avaient jamais passé une seule arche, s'accompagnait parfois comme ce soir des reflets de torches et de flambeaux dont la chaleur nimbait l'humidité permanente. Un spectacle digne d'une boule à neige géante, en avance de plusieurs siècles sur son temps.

Au début, Calypso avait été surprise par l'invitation. Elle faisait bien entendu partie de la noblesse Atlante, mais son petit différend avec Aimana lui aurait parfaitement valu le droit de se faire ignorer complètement. Pourtant ce n'était pas le cas. Oubli ? Geste de réconciliation ? Dans tous les cas, la Toreador voyait là l'occasion parfaite de se présenter au Général de Scylla pour lui présenter ses excuses et ses gestes de bonne volonté en vue du pardon.
Cela tombait d'autant plus à merveille qu'elle avait ordonné environ une semaine auparavant de faire livrer aux Tangaroa un mois de noix de coco sélectionnées par un spécialiste natif de la région, représentant selon ce que lui avait dit Aimana la privation dont elle aurait dû être punie. Ces fruits figureraient sûrement au menu de la fête. Un mot concis avait été joint via son majordome au don, expliquant son geste, et qu'elle se présenterait en personne quand le temps lui en laisserait la possibilité.

Pendant le temps qu'elle consacrait habituellement à son érudition, elle en avait profité pour se documenter sur les fameuses cocos et les tortues notamment. Peu de choses, mais toujours bonnes à prendre. Et connaissant la tendance des Tangaroa à se vêtir moins -fait du climat du Pacifique Sud ?-, elle avait aussi un peu adapté sa tenue en conséquence : une robe très simple s'arrêtant à mi-cuisses, sans manches, légère, dans ses tons blanc et bleu habituels. Plutôt pâle de nature et auréolée de sa chevelure d'argent, elle avait plus que jamais l'air d'une nymphe venue d'entre deux eaux, prête à disparaître dans un rayon de lune. Ses éternelles armes en cas d'urgence tiendraient ce soir à un fourreau attaché au plus haut de sa cuisse, une épingle à cheveux et les minuscules billes de métal ornementales qui empêchaient sa robe de voler aux quatre vents et dévoiler ce qui ne devait pas l'être. Quant à son étuis d'écriture, bien visible, il tenait en bandoulière. Car elle ne couperait pas à ses notes.

A l'heure précisée, l'Arkantea se présenta avec deux serviteurs chargés de colliers de fleurs -des végétaux du bord de mer d'Alexandrie principalement-, ainsi qu'un paquet soigneusement enveloppé qu'elle gardait près d'elle. Si on l'arrêtait à l'entrée, elle laisserait ses gens à l'extérieur le temps de trouver Aimana, lui parler, veillant soigneusement sur le présent. Elle voulait qu'il soit le premier à le voir.

Calypso observa les danses de salutations le plus attentivement du monde, plusieurs fois si elle avait l'occasion, afin d'être capable d'en restituer à peu près les grandes lignes devant le Général, voire sa famille. Et en attendant d'être invitée à manger, elle se plaça dans un petit coin au milieu de la foule, à observer la beauté des festivités.

Citation :
On commencera doucement en Arcane 3 °°


[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-bleu527/950[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-bleu  (527/950)
CP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-rouge900/900[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-jaune1200/1200[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas)   [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) EmptyMer 29 Juil - 21:04
L'invitation est reçue et la jeune femme la balaye du regard sans broncher. Rien ne laisse deviner ce qu'elle peut penser de cette petite fête qui se prépare. Le papier est reposé sur une pile et la Générale se concentra sur le dossier qu'elle étudiait. Aucune réponse n'avait besoin d'être donnée dans l'immédiat alors ça attendrait. Cela a au moins le mérite de lui rappeler sa première rencontre avec le nouveau Scylla. Très amusant d'ailleurs, et ça a eu le mérite de la faire réfléchir un peu.

Le jour de la fête arriva. Elle avait libéré sa journée pour pouvoir y aller sans soucis. Pour l'occasion, elle n'a pas fait d'effort particulier sur son style vestimentaire. On l'a quand même prévenue qu'il ne fallait pas qu'elle soit « trop habillée ». Alors elle se contentera de ne pas porter de cape, de gilet ou de gant, le reste sera comme d'habitude, elle porte donc une sorte de haut blanc corseté, une jupe de pans de tissus portée sur des braies et des bottes de cuir bien entretenues. Le mieux qu'elle peut faire sans trop se fouler. Les étoffes sont en coton, marque de richesse, mais aussi un clin d’œil à la zone de l'Indien où le coton est cultivé puis transformé en tissus plus ou moins épais.

Elle aurait pu venir accompagnée, mais elle a préféré rester seule pour diverses raisons personnelles. Le désir de ne pas s'afficher notamment. Sa vie privée est à elle et même si elle se moque de ce que les autres pensent cela ne veut pas dire que la porte est grande ouverte aux voyeurs et amateurs de potins. Il n'est pas non plus question de se cacher, simplement d'être réservée sur ce qui la concerne. Un genre de possessivité sur ce qui est à elle en quelque sorte.

Arrivée sur les lieux une sorte de danse d'accueil est en cours. Chrysaor se place quelque part de façon plutôt éloignée, un peu à l'écart de la foule. Puis le spectacle prend fin et il semble que l'heure de manger est arrivée. Pour l'heure, elle ne se dirige pas vers les grandes tablées, mais ça ne saurait tarder. Toute cette animation lui fait ni chaud ni froid, pourtant elle s'est déplacée pour faire honneur au nouveau Général et aussi goûter à ce qu'il peut proposer d'exotique à boire ou manger. Là est son réel intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
AimanaAimanaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-bleu0/0[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-bleu  (0/0)
CP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-rouge0/0[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-rouge  (0/0)
CC:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-jaune0/0[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas)   [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) EmptyVen 14 Aoû - 12:22
Se promenant, le général saluait les invités venus. Les discussions avec trois Sénateurs de sa famille avait été barbante. Un sourire aux lèvres, il les abandonna afin de faire le tour. A sa grande surprise, le Légat n'avait pas encore fait acte de présence, ainsi que de la plupart des Généraux. Aimana se demandait bien comment interpréter cela. Quelques instants auparavant, il s'en était ouvert à son cousin et lui même trouvait cela surprenant. Visiblement, on estimait encore que les Tangaroa n'étaient pas si intéressants que cela. Soupirant, il assura de suivre le conseil de son hôte et de ne pas créer d'histoires, pour lui tout cela était politique et il ne fallait pas voir au delà.

La politique... C'était bien un sujet dans lequel Aimana n'en avait cure. Mais... Si cela commençait à avoir un impact dans les relations de sa famille avec les autres familles... Souriant, il se montrait aimable et accessible en permanence avec les personnes présentes. Soudain, alors que l'esprit de la fête semblait laisser place à un certain ennui, voire une certaine amertume. Il vit la chasseuse qu'il avait rencontré quelques jours plutôt sur un toit. Il s'approcha alors et fit une petite révérence.

- Enchanté de vous rencontre Général ! Je crois que vous êtes la seule à avoir daigner présenter votre frimousse...

Un rire gêné suivit cette salutation pour le moins maladroite. Il ne comptait pas cacher une évidence assez claire.

- Hésitez pas à vous restaurer, cela ne manque pas ! Les travaux aux forges se passent bien ?

Autant aborder la chose la plus simple, il ne connaissait que peu de choses sur son pair au sein de l'Amirauté. Puis bon, un peu à l'écart des nobles seigneurs et des dames, Aimana pouvait souffler un peu, l'esprit ailleurs visiblement. Cette fois, nul sourire n'apparaissait sur son visage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-bleu1050/1050[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-rouge850/850[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-rouge  (850/850)
CC:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-jaune1200/1200[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas)   [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) EmptyDim 16 Aoû - 21:01
L’œil entraîné de l'archère avait rapidement repéré le héros de la fête, avec les égards de sa famille et les nombreux courtisans autour de lui à le féliciter alors qu'ils ne l'avaient même jamais vu avant cette réception. Elle décida de le laisser profiter de son heure glorieuse, d'observer les comportements de ceux qui l'abordaient pour ne pas commettre d'autre faux pas quand elle l'approcherait à son tour.

Au bout d'un moment, toujours entre deux ombres à noter mentalement, elle aperçut une personne qui pourrait peut-être bien lui faciliter la tâche : le fameux cousin de l'actuel Scylla, le sénateur Milohai. l'idée s'imposa immédiatement à elle qu'il serait plus simple de lui demander de faire l'intermédiaire, lui qui connaissait les us et coutumes Tangaroa en plus de ceux de la cité des profondeurs. Alors, quand elle vit Aimana s'éloigner et l'homme se tourner ailleurs pour probablement discuter à moitié du Sénat et moitié des affaires courantes, elle suivit son mouvement avec ses deux serviteurs.

Afin de ne pas non plus lui sauter dessus, ils se positionnèrent sur le chemin de Milohai, visibles, attendant qu'il arrivât à leur hauteur pour l'interpeller courtoisement.

"Bonsoir, Sénateur. Je suis Calypso Toreador Arkantea. "

Première prise de température. Suivant la réaction de l'homme, la noble saurait s'il était au courant ou non du différend avec son cousin. Dans la mesure où ce dernier n'en avait pas parlé à Orphéus, elle ne s'imaginait pas qu'il en était autrement avec qui que ce soit, mais la famille pouvait souvent faire mentir les probabilités. Mieux valait donc progresser à pas mesurés.
D'un signe de tête, elle fit signe à l'un de ses suivants d'offrir l'un de ses colliers de fleurs au sénateur et, s'il ne les congédiait pas, aux personnes l'ayant accompagné jusque-là.

"Pourrais-je emprunter quelques minutes de votre temps ? J'aurais besoin, je pense, de vos sages conseils et de votre présence afin de dialoguer en bonne entente avec votre cousin. Je souhaite faire cela dans les formes."

Elle demeura volontairement dans le flou, cachant son malaise en prenant de ne pas abîmer le cadeau sous son drapé. Elle espérait qu'il l'inviterait à l'écart pour pouvoir parler plus librement, mais la bienséance voulait que la proposition vînt de lui, qui se tenait sur son domaine. Si Poséidon le voulait bien, la réconciliation pouvait être rapide et complète. Et ce sénateur en était peut-être la clef.

Citation :
Je considère que Calypso connaît Milohai au moins de vue et de nom en tant que personne publique. Je te laisse définir s'ils ont pu se rencontrer plus personnellement avant, à l'occasion de réceptions mondaines, de devoirs de noblesse, ce genre de choses.


[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AimanaAimanaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-bleu0/0[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-bleu  (0/0)
CP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-rouge0/0[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-rouge  (0/0)
CC:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-jaune0/0[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas)   [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) EmptyLun 17 Aoû - 0:12
Le sénateur se tourna vers l'inconnue qui venait de s'adresser à lui. Imposant, tout en muscle, son regard était emprunt d'une bonté naturelle. Son lourd manteau aux couleurs chamarrées ne dénotait pas avec les tatouages tribaux qui ornaient son visage, comme bien des membres de sa famille. Les tatouages étaient un symbole des faits de guerre comme des choses importantes de la vie d'un Tangaroa. Ornant son visage, Milohai symbolisait la sagesse de sa Famille et il eut un sourire en entendant le nom de la demoiselle face à lui. Voici donc la jeune femme dont son cousin lui avait parlé quelques jours auparavant.

- Bonsoir, je suis Milohai Tangaroa et humble serviteur de la Couronne, tout comme vous je suppose. Une personne de votre rang au sein de notre Famille, c'est un privilège digne d'un Roi...

La malice se lisait dans son regard et il se retenait pour ne pas rire. Il tapota alors la jeune femme et prit un verre avant de lui servir. Observant ses traits, il avait eu vent qu'elle avait eu quelques mailles à partir avec le Légat récemment. Les Tangaroa n'étaient pas vaniteux pour croire que leur charge au sein des grandes familles serait éternelle. Mais de là à discuter de leurs choix de vie, de leur travail au combien précieux pour la survie même d'Atlantis. Elle était jeune, ambitieuse certainement mais peu aux faits de certaines choses visiblement pour avoir tenu un tel discours devant un Général de Poséidon.

Le silence se brisa enfin après avoir bu une gorgée.

- Que puis je donc pour vous ? Et si c'est pour arranger les choses, je suis votre serviteur !

Un rire chaleureux s'échappait alors du Sénateur. Il savait que son très jeune cousin était en proie à des tourments personnels à cause de sa position dans le monde marin. C'était un chemin qu'il ne pouvait accomplir que seul, après tout. Puis, il reprit une gorgée de l'alcool venant de ses îles, particulièrement fort pour ainsi dire.

Citation :
Me permet de répondre comme il s'agit de Milohai uniquement

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-bleu1050/1050[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-rouge850/850[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-rouge  (850/850)
CC:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-jaune1200/1200[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas)   [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) EmptyLun 17 Aoû - 15:00
La Nymphe fit un signe négatif de la tête.

"Ce n'est pas la couronne que je sers, mais Poséidon. Et Atlantis. Et vous..."

Elle n'acheva pas sa phrase, comprenant qu'il se moquait d'elle, sans doute pour lui expliquer gentiment qu'il était au courant de l'affaire. Elle baissa les yeux et le laissa dire, consciente qu'elle méritait clairement ce genre de boutades pour avoir parlé de travers. Le simple fait de se souvenir dans quelle colère Orphéus était entré lorsqu'elle avait relaté la chose lui coupait toute envie de protestation, pourvu qu'il l'acceptât encore à ses côtés.

La jeune femme prit le verre tendu par Milohai de sa main libre, pas du tout d'humeur à boire ou à se réjouir après le rappel de son manque de discernement. Néanmoins, il était disposé à lui parler et à l'écouter, alors elle fit l'effort de boire une gorgée et sentit aussitôt l'alcool lui brûler la gorge. Qu'est-ce que c'était fort ! Il lui fallut quelques secondes de profondes inspirations pour se remettre, peu habituée à des boissons si concentrées.

"Je constate que vous êtes au courant de l’affaire alors je vais aller droit au but : je sais que mes paroles étaient inexcusables. Je cherche à me racheter auprès d'Aimana. Auprès des Tangaroa. Pour cela, j'ai déjà envoyé un présent sous la forme de noix de coco, sans doute le savez-vous déjà.

En second lieu, je suis allée près d'Alexandrie, dans les plus beaux champs que j'ai pu trouver, où j'ai tressé moi-même tous les colliers de fleurs que vous pouvez voir dans les bras de mes serviteurs. Ils ne sont probablement pas aussi réussis qu'ils le pourraient, et j'espère que le changement de fleurs n'entache pas la symbolique que je souhaite leur donner mais... je voudrais vous les offrir, en signe d'amitié. Ainsi que votre cousin m'en a parlé. S'il en manque, je suis prête à y retourner.

En outre, j'ai ici un troisième présent, plus spécifiquement pour Aimana, puisque c'est devant lui que j'ai fauté. Je souhaite lui remettre en main propre, qu'il soit le premier à le voir. Enfin, le premier après les gardes qui ont contrôlé que ce n'était pas dangereux, mais vous comprenez... Si besoin j'ai... Je pense avoir compris l'essentiel des mouvements de votre danse de salutation. Mais je ne voudrais pas lui gâcher la fête en m'immisçant au beau milieu d'un moment important, il est là pour être consacré Général, pas pour s'occuper d'une ridicule petite présomptueuse comme moi. Je me demandais si après quelque chose serait possible, en petit comité.

Enfin, j'ai une proposition à vous faire. Afin que cette méprise ne se reproduise pas. Encore une fois, c'est devant lui que j'aimerais l'exposer.

Pensez-vous qu'il soit possible de faire quelque chose, Sénateur ? Je n'ai jamais souhaité être une source de discorde ou de malentendu.
"


[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-bleu527/950[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-bleu  (527/950)
CP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-rouge900/900[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-jaune1200/1200[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas)   [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) EmptyLun 17 Aoû - 20:22
Aucun autre Général ne semble faire son entrée, et elle ne voit pas le Légat ni Aurora. Sont-ils déjà tous accaparés par des missions ? Elle se le demande et se sent un peu seule du coup parmi toutes ces personnes qu'elle ne connaît pas vraiment. La dernière fois qu'elle est venue à Atlantis c'était il y a sept années et encore, elle se consacrait toute entière à son entraînement alors elle ne pouvait pas reconnaître grand monde. Ça ne l'affecte pas plus que cela ceci étant. Peut-être fera-t-elle des rencontres, peut-être pas, ça n'a pas vraiment d'importance.

Elle ne reste pas seule longtemps, car l'honoré du jour la rejoint et elle le salue d'une inclinaison de la tête. Les Généraux n'étaient pas très friands des fêtes, elle avait déjà pu le remarquer à la sienne où seul Endymion avait semblé sincèrement à son aise. Il était à espérer que le Tangaroa ne leur en tiendrait pas trop rigueur. Elle se doutait que ça pouvait être vexant. Personnellement, elle se moquait bien que l'on prenne la peine de venir la saluer ou pas, mais certains pouvaient penser différemment. Un souci d'éducation ou de sensibilité à l'image que les autres ont de nous peut en être la cause.
- Le bonjour Général. C'est un plaisir de te revoir. Les autres sont peut-être missionnés ou frileux…
Elle se penche très légèrement pour ajouter sur le ton de la confidence, un sourire en coin sur les lèvres. Une tentative comme une autre de détendre l’atmosphère malgré l'absence des autres.
- Ils ont peut-être peur de devoir danser… Ou ils ne savent pas prendre le temps de s'amuser.
Elle se redresse et plisse les yeux en regardant autour d'elle. Encore une fois, elle tente de voir si l'un d'eux ne se cache pas quelque part.
- Je suis tout de même étonnée de ne pas voir le Dragon des mers. J'avais dans l'idée qu'il ne manquerait une fête pour rien au monde. Je me suis peut-être trompée.
Elle ne manque pas de regarder les tables et les mets proposés et opine, indiquant sans un mot qu'elle a bien prévu d'y aller sous peu que ce soit maintenant en sa compagnie ou plus tard si leur échange est bref. Après tout c'est sa fête et elle ne doute pas qu'il ait de nombreux convives à aller saluer.
- L'apprentissage avance doucement. Je m'y emploie chaque jour ou presque, mais c'est difficile il faut que j'accumule de l'expérience et ça prend du temps. Et toi dis-moi, tu as des projets ou activités annexes à ta fonction ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-bleu1350/1350[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-rouge900/900[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-jaune1350/1350[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas)   [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) EmptyMar 18 Aoû - 5:16
Au sein des familles Patriarcales, il y a des choses que l'on ne peut ignorer. Des conventions qu'il était du devoir d'un Noble de respecter sous peine de briser le fragile équlibre des alliances au sein de la société Atlante. Porter un des noms les plus puissants de leur monde n'était pas toujours une bénédiction et entraînait des obligations. Plus encore quand ce nom était associé au statut de Légat.

L'invitation du Tangaroa avait été reçu. Et s'il lui en coûtait de prendre encore du temps pour une énième fête alors que ses obligations du moment étaient grandes, il ne serait pas dit que le Merinita négligeait les autres familles. Puisqu'il s'agissait là d'une demande de Aimana, alors il y répondrait. Malheureusement, le temps qu'il lui avait été nécessaire pour régler une autre affaire avait été plus long que prévu et c'est avec un peu de retard qu'il arrivait enfin.

Pour l'occasion, le Borgne avait privilégié des vêtements d'apparat. De hautes coutures, il comptait clairement rendre honneur au maître des lieux. Dans sa main, un présent. Une bouteille qu'il avait fait importé spécialement des îles du Tangaroa et qui semblait être apprécié par les colonies du jeune Général. S'il n'y avait pas foule, il y avait quand même certains visages connus. Chercher du regard celui qui l'avait invité. Et le trouver. Ainsi se rapprochait-il de lui et de la femme à ses côtés.
    - Général Asteria, Général Aimana, je vous présente mes excuses pour ce retard. J'ai été quelque peu accaparé par certains rapports et je n'ai pas vu le temps filer. J'espère ne pas troubler votre discussion en arrivant ainsi à l'improviste. Je comptais seulement présenter mes hommages au maître de cette cérémonie. Aimana, je te prie d'accepter ce présent que j'ai spécialement fait venir des îles dont tu es originaire.

Il lui tendit la bouteille. Son regard se posait alors sur la jeune femme. Lui adressant un franc sourire, il prit la peine de répondre à la question qui suivrait très certainement.
    - Je crains que ma soeur ne puisse se libérer toutefois. Croyez bien qu'elle aurait adoré venir et je me fais son émissaire en vous passant son bonjour. Asteria, il me semble qu'elle souhaite également te parler sous peu. Je préfère t'en informer avant qu'elle ne te tombe dessus à l'improviste.

Chose qu'elle adorait faire. Quant à la raison de leur entrevue, il la connaissait évidemment. Mais il préférait ne pas en parler. Il appartenait à la Merinita de régler ses affaires sans l'intervention systématique de son frère et il savait qu'elle appréciait grandement la Sefirot. Ce fut là que son ventre se mit à gargouiller et qu'il se souvint ne rien avoir mangé depuis plus de douze heures. Ces derniers temps, c'était tout juste s'il pouvait dormir et sans doute, en dépit de son sourire et de son côte avenant, que ses cernes commençaient à se voir.
    - Je crois que ces mets attisent mon appétit. Qu'as-tu à me conseiller, Aimana ?

Il eut un sourire gêné. Mais à quoi bon après tout. La faim comme la fatigue étaient le propre de l'homme et jusqu'à preuve du contraire, il en était un.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
AimanaAimanaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-bleu0/0[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-bleu  (0/0)
CP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-rouge0/0[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-rouge  (0/0)
CC:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-jaune0/0[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas)   [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) EmptyMar 8 Sep - 18:53
Le sénateur Atlante écouta longuement le Capitaine de la famille Toréador. Silencieux pendant quelques secondes, il prit un verre qu'il porta à ses lèvres. Visiblement, cette histoire avait meurtri la jeune femme plus qu'Aimana lui même... Pensif, il reconnaissait qu'elle avait manquer de jugement mais au moins elle voulait réparer ses torts.

Bien sûr, tout cela est possible. Pour le voir, je pense que vous pouvez aller dans la direction du Légat qui vient d'arriver. Mais, je suis fort aise de voir votre volonté de réparer les incompréhensions nées d'une étourderie, dirons nous...

Milohai ne souhaitait pas en rajouter. D'un geste de la tête, il indiqua le petit groupe qui s'était formée à une vingtaine de mètres entre les différents convives. Parmi eux, on pouvait y compter Aimana bien sûr, mais aussi le Général de Chrysaor et le Légat en personne. Le sénateur voulait voir si elle était capable de mettre ses paroles en actes. La contrition n'était pas la meilleure qualité des Atlantes et la nymphe du temple de Poséidon faisait cet effort, ce sentiment plus qu'humain plaisait au vieux noble qu'il était.

Pendant ce temps là, Aimana entretenait une discussion avec le Général et eut l'heureuse surprise de voir arriver le Légat, qui illumina son visage maussade qui était apparu quelques secondes auparavant.

Je ne connais pas encore le Général du Dragon des Mers... Il doit être en mission je pense, il est comment ? Posant un instant avant de reprendre. Apprendre est la chose la plus agréable du monde, mais, aussi la plus rude parfois...

Aimana plaisanta un instant avant de se retourner enfin vers le Légat qui faisait son entrée.

Enchanté de vous voir, ne pas vous savoir présent m'agaçait pour être franc. Mais vous êtes là et c'est un plaisir ! Pour votre soeur, je pourrais vous faire un plateau de nos meilleures recettes... Un sourire aux dents blanches, ravi, se dessinait sur les traits du jeune homme. Il se sentait bien, plus rassuré certainement. Il appréciait la simplicité de ce moment. Chrysaor était aussi une personne qu'il appréciait dans le sens qu'elle était libre de ses pensées, tout du moins en apparence mais ca comptait pour lui. Hmmm nous avons du poisson grillé venant des îles, et aussi du brochet et des anguilles cuits aux fruits de chez nous ! Vous avez déjà gouté la mangue ou la papaye ! C'est excellent et on en voit beaucoup sur les îles du continent inconnu.

Continent inconnu. Tous les Marinas du pacifique connaissait son existence, comme ceux de l'Atlantique ! Peu d'Atlantes y mettaient les pieds, certainement car des anciennes divinités protégeaient les lieux, Aimana savait peu de choses sur ce domaine et se promettait de poser plus de questions sur cela à son cousin plus tard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-bleu1050/1050[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-rouge850/850[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-rouge  (850/850)
CC:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-jaune1200/1200[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas)   [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) EmptyMar 8 Sep - 20:07
Un instant, Calypso se demanda s'il avait écouté ce qu'elle avait raconté dans le détail. Sa réponse courte et nette lui fit tourner la tête dans la direction d'Aimana et elle constata effectivement que la Voix de Poséidon l'avait rejoint, en plus de Chrysaor. Pendant une fraction de seconde un début de sourire naquit sur son visage et y mourut aussitôt lorsqu'elle se souvint, une nouvelle fois, de son ire. Elle sentit un frisson dégringoler de sa moelle épinière et se pétrifia en comprenant ce que sous-entendait Milohai. S'excuser sans délais.

"Mais la fête n'est pas terminée... J-j-j-je..."

De nouveau elle se concentra sur le sénateur, toute trace de sang ayant quitté son visage. Heureusement son corps ne tremblait pas, ce qui eut été vraiment inconvenant au milieu des convives.

"Vous êtes sans pitié... mais j'ai compris."

Elle exécuta un quart de tour en direction du groupe, raide comme un piquet à huîtres balloté par les flots. Pour le moment encore, les convives la masquaient aux regards des trois Patriciens et elle profita de ce temps pour inspirer un grand coup, calmer ses appréhensions, douloureusement consciente que le cousin Tangaroa l'observait dans son petit manège.

Trois Patriciens. Et alors ? Depuis quand avait-elle peur des Patriciens ? Depuis quand craignait-elle Orphéus juste par sa présence ? Et Astéria ? D'accord, le Légat s'était mis en colère. Très en colère. Et elle avait souhaité de toute son âme ne plus jamais assister à cela, encore moins en être l'objet. Mais au-delà de cet événement, il y avait plus de 20 ans de confiance et de loyauté, un ami, un amour... et s'il était présent, il pourrait constater que, quel que fut le résultat, elle aurait essayé. Quant à la Sefirot, elle l'avait un jour tenu par la main pour aller au parc, juste parce qu'elle avait menacé de s'enfuir pour chercher un lac rempli de poissons.

Je crois que ce sera l'un de mes seuls regrets : de ne jamais avoir vu ma ravissante fille se marier.

Il fallait être digne d'Atlantis. Digne des Marinas et Poséidon. Digne d'Orphéus. Et cela commençait par s'excuser correctement lorsqu'elle fautait, ne pas se prétendre au-dessus de son rang et tenir ses promesses. Rien d'impossible pour l'héritière Toreador Arkantéa !

Remotivée, Calypso avança sans fléchir vers sa cible. Elle esquiva un serveur qui faillit la percuter, un trio en train de s'assembler juste devant son passage et un gamin turbulent en train de courir entre les invités, avant de finalement parvenir devant Aimana, Astéria et Orphéus, son volumineux paquet toujours pressé contre elle et ses deux serviteurs sur les talons.

"Bonsoir."

Intérieurement elle pesta d'entendre sa voix à demi-enrouée et dut se racler légèrement la gorge, le temps de faire signe à ses suivants de distribuer les colliers de fleurs.

"Donnez-les tous, ils vont finir par faner à ce rythme.
-A tout le monde ou seulement aux Tangaroa ?"

La Nymphe bloqua. Elle balaya du regard autour d'elle. Si elle commençait à faire une sélection au milieu de tous les nobles invités de cette réception, ce ne serait plus seulement auprès des Patriciens qu'elle aurait à présenter des excuses. Cette perspective lui fit momentanément oublier l'état de stress montant dans lequel elle se trouvait. Fatalement, ses yeux pâles se posèrent sur Scylla, et elle prit aussitôt sa décision :

"Je n'avais pas prévu pour autant de monde alors... donnez-en à mes camarades, et à ceux qui n'en ont pas déjà. Invités comme hôtes. Pas de jaloux. Et quand vous aurez terminé, vous pourrez prendre votre soirée.
-Bien Madame, merci de votre sollicitude."

Les serviteurs obéirent donc, laissant Calypso un peu embarrassée de son interruption elle-même interrompue face aux trois autres. Elle sentit qu'il fallait se lancer pendant qu'elle avait encore un peu de courage, aussi son regard alla-t-il chercher l'inspiration dans l'orbe océan d'Orphéus avant d'enchaîner :

"Bonsoir, disais-je donc. Euh... Je désirais vous offrir ce présent, Aimana. Afin de fêter votre nomination en tant que Général de Scylla d'une part... et de vous présenter mes plus plates excuses pour... l'autre fois. En espérant... que cela vous plaise. I-Il faut le prendre par en-dessous... et c'est un peu lourd..."

Elle lui tendit donc le paquet, une boîte de bois haute d'une trentaine de centimètres, pour le moment recouverte d'un drapé, lui laissant le loisir de l'ouvrir directement devant tout le monde ou d'attendre d'être rentré dans ses appartements pour s'en garder la surprise.


[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-bleu527/950[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-bleu  (527/950)
CP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-rouge900/900[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-jaune1200/1200[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas)   [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) EmptyMer 9 Sep - 10:55
Poursuivant sa discussion avec Aimana, la jeune femme réfléchit à ce qu'elle pourrait dire sur le Dragon des Mers. La vérité bien sûr, mais est-ce que ses impressions d'une soirée étaient bien les bonnes… Se raccrocher aux faits est le plus sage, le moins risqué pour ne pas tomber dans le jugement.
- Il m'a paru très enjoué, très enclin à la fête, avec un côté enjôleur.
Pas sûr que ce soit très flatteur comme description, mais c'est au plus juste de ce qu'elle a pu observer. Le légat les rejoint et elle imagine aussitôt que Scylla doit être ravi. Tant mieux, c'est son jour après tout. Si ses collègues n'ont pas fait le déplacement, au moins le principal invité était là. Mince sourire aux lèvres, elle salue ce dernier d'une inclinaison de tête.
- Mieux vaut tard que jamais cher Légat !
Elle patiente, écoute avec attention les deux hommes conversant sur les mets à déguster et se dit que le poisson grillé devrait être à son goût. Puis elle prit le temps de répondre à Orphéus.
- Aurora veut me parler ? C'est toujours un plaisir de la voir, je suis curieuse de savoir ce qu'elle a à me dire.
Qu'il sache ou pas, elle ne pose pas la question, l'intéressée viendra bien assez tôt, du moins elle l'espère. L'espace d'un instant, elle s'était demandé si ça avait un lien avec Lazare, mais non ça l'étonnerait. Elle verrait en temps et en heure. Pas de quoi s'inquiéter, le pirate faisait profil bas, tirait la tronche d'ailleurs et c'est compréhensible quand on a perdu tous ses amis. Il lui faut un peu de temps pour s'y faire. Et puisqu'elle pense à lui...
- J'ai vu le Capitaine des Carcharocles il y a peu pour son entraînement. Pas trop de casse. Il encaisse bien. Prometteur. Ça ira.
Toujours aussi laconique. ça ira, tel est son message. Le temps de faire son deuil et elle de lui remonter le moral. Il ne devrait pas poser de problème, tant qu'on ne le cherche pas du moins, c'est qu'il a son caractère quand même, faut pas pousser, mais il fera le boulot et c'est tout ce qui compte pour le Légat, du moins elle suppose.

Calypso débarque et la brune l'observe sans jugement. Elle s'excuse, tiens, elle n'était pas au courant qu'il y avait eu un couac entre eux deux. Boarf, c'est pas son problème. Elle reçoit le collier de fleurs et le passe autour de son cou par politesse, se moquant bien de l'air exotique que ça peut lui donner accentué par son teint doré. Si personne ne lui pose de question ou ne la retient d'une façon ou d'une autre, elle s’excusera et ira manger, goûter à ce fameux poisson grillé et à ces mangues appétissantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-bleu1350/1350[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-rouge900/900[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-jaune1350/1350[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas)   [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) EmptyLun 21 Sep - 9:59
Il eut un sourire face à la remarque de Aimana. La fierté des Tangaroa n'était pas une légende et il comprenait que son absence puisse être ressenti comme une insulte. Mais il ne serait pas dit qu'un Merinita néglige ses devoirs, qu'ils soient martiaux ou sociaux. Après tout, l'intégrité de sa famille reposerait sur ses épaules le jour venu. Et si son père était le Patriarche, la charge qui lui était dévolue plaçait nécessairement Orphéus sur le devant de la scène. Ainsi donc respectait-il le serment des Merinita en étant présent.

Quant au plateau repas, il prenait note. Aurora regretterait de ne pas être présente, c'était une évidence. Mais Aimana comprendrait sans le moindre doute qu'il existait des obligations auxquelles on ne pouvait pas se soustraire. Il en était de même pour lui après tout. Alors que ce dernier lui détaillait ce qui serait agréable au palais, il porta également le regard vers Asteria. Avec un petit sourire.
    - La connaissant, elle ne tardera pas à venir te voir. Quand elle a quelque chose en tête, il lui est difficile de ne pas agir.

Un trait de caractère qu'il partageait, évidemment, mais il n'était pas ici pour parler de lui. Mais sa mine s'assombrit légèrement quand elle parla du Capitaine. Il était logique que celui-ci soit venu à elle puisqu'il avait fait en sorte qu'il rencontre Chrysaor. Toutefois, il appréhendait le résultat de cette entrevue. Et si un de ses hommes suivait sans relâche les Carcharoclès, il ne pouvait décemment pas être dans la tête du Capitaine. Ni dans celle du Générale. Il devait donc se fier à son rapport même s'il regrettait parfois de ne pas avoir terminé le travail. Il n'arrivait pas à s'enlever de la tête que le risque était trop élevé, en dépit de la valeur martiale de l'homme. Mais qu'importe, il avait déjà fait son choix et devait se fier à la Sefirot, qu'il respectait sincèrement.
    - Je l'espère. Je vais l'affecter à une mission qui me tient à coeur. Nous verrons alors de quoi il est capable dans le feu de l'action. Sauf si tu estimes qu'il est trop tôt. Je me rangerai à ton avis... Mais la mission est d'importance et tu dois comprendre que je ne pourrais accepter une quelconque désinvolture de sa part. Il en va de l'intérêt de notre nation.

Un ton légèrement froid, qui démontrait qu'il n'avait pas encore totalement foi en cet homme. Comment cela pourrait-il être tant qu'il n'aurait pas vu l'homme en action ? Au moins se tenait-il à carreau pour le moment, faisant preuve de bonne foi. Ce qui jouait pour lui. Ce fut à ce moment qu'il perçut l'approche de Calypso. S'il en était une qui devait se faire discrète au sein de cette fête, c'était précisément elle. N'avait-elle pas été en passe de déclencher un incident diplomatique entre deux familles ? Elle était une vassale des Merinita, ainsi chaque coup d'éclat rejaillissait sur les siens. Et cela, il le lui avait expliqué avec "fortes convictions". Le regard froid, il écoutait donc ce qu'elle avait à dire. A l'écoute du chant des corps. Afin d'agir si cela devenait nécessaire également. Car ici, il n'était pas vraiment le Légat. Mais plutôt le représentant des Merinita. Un titre tout aussi honorifique.

Et alors qu'elle terminait son allocution, alors qu'il acceptait lui aussi le collier de fleur qu'on lui donnait, il étudiait le dernier présent qu'elle avançait vers Aimana. Elle s'était montrée respectueuse - même s'il estimait à titre personnel que cela allait un peu trop loin - et était curieux de connaître le contenu de ce cadeau. En tout cas, elle avait fait un pas vers le Pardon. Et c'était à Aimana de trancher. Sous l'oeil avisé du Légat.

Mais afin de montrer qu'il appréciait le geste, il adressa à la jeune femme un petit sourire. Et inclina très légèrement la tête. Ce geste fut presque imperceptible mais Calypso comprendrait le sens. "C'est bien". Avant de prendre la parole à son tour.
    - Qu'en dis-tu, Aimana Tangaroa ? Il me semble que ces excuses sont sincères. Et je joins donc les miennes et celles de la famille Merinita aux siennes. Un tel écart ne se reproduira plus dans le futur, nous y veillerons.

Il s'était tourné vers l'homme et avait incliné la tête pour souligner son propos. Il lui coûtait de devoir s'excuser pour une faute qui n'était pas la sienne mais il en était ainsi au sein des Familles Patriarcales. Elles étaient responsables des familles vassales qui les servaient.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
AimanaAimanaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-bleu0/0[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-bleu  (0/0)
CP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-rouge0/0[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-rouge  (0/0)
CC:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-jaune0/0[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas)   [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) EmptyLun 28 Sep - 11:18
Alors que la discussion continuait tranquillement, une légère présence se révéla à Aimana. Il fut même surpris de se rendre compte de la présence de Calypso. Depuis combien de temps était elle là ? Aucun serviteur ne l'avait informé de près ou de loin. Pensif un court instant, il vit les servantes de la demoiselle se mettre à honorer ses invités de colliers de fleur, dans la pure tradition de son peuple. A n'en point douter, elle avait fait quelques recherches et c'était un sourire que le jeune Général vit la chose. Cela levait les doutes et les colères passées.

- Oui Légat. Je peux dire qu'elle s'est y faire la demoiselle. Calypso, soyez la bienvenue et profitez de cette collation avec nous, si le coeur vous en dit ! Pour le reste, on dira que l'on peut parfois se casser la gueule rien qu'en faisant un faux pas, tant qu'on apprend après à bien regarder devant soit !

Un clin d'oeil suivit à l'intention de la nymphe. L'affaire était close. Aimana écouta le bref échange entre son Légat et l'altière Générale de Chrysaor. Il se sentait bien en leurs présences. Cacha... quoi ? Encore une bestiole qu'il ne connaissait pas mais il notait le nom de cette scale dans un coin de son esprit.

Soudain, un serviteur s'invita discrètement dans le petit groupe et tendit un billet au Tangaroa. D'un signe de la tête, il s'excusa et recula de quelques pas. Il lut rapidement la missive et fronçait lentement les sourcils. Ainsi donc les choses s'étaient accélérées et il l'apprenait... maintenant. Maudite situation que voilà. Levant les yeux vers le Légat dans une mine renfrognée, il l'invita à le rejoindre dans un coin de la grande place quelques instants.

- Légat, je vais vous laisser. Certaines informations de mes contacts dans le Pacifique Sud semblent nous informer que des activités sont apparues dans l'île de notre connaissance. Je vais préparer de ce pas l'expédition. Je m'excuse de devoir me retirer mais cette affaire est notre priorité mais Poséidon, loué soit-il, ne doit pas souffrir de nos frivolités.

La mince extremement grave était visible des convives qui avaient été avec lui quelques instants auparavant. Jamais Aimana avait témoigné d'un air si sombre, si grave. Il était à la fois excité et apeuré. Rengorgeant un peu de salive, il s'approcha d'eux et prit une dernière fois la parole.

- Malgré tout le plaisir de ma petite fête, des affaires urgentes concernant mon océan m'amènent à vous quitter. Mon cousin, le sénateur, se fera une joie de continuer les libations. Légat... Je vous informe des que mes hommes sont prêts.

Se retournant brusquement, Aimana quittait les lieux et prévenait en chemin le Sénateur. Les choses allaient donc commencer sous peu.

Citation :
Aimana quitte le RP.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-bleu1350/1350[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-rouge900/900[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-jaune1350/1350[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas)   [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) EmptyLun 5 Oct - 11:38
Il eut un sourire apaisé à l'encontre de Calypso. Voir qu'elle avait prit acte de ses fautes et qu'elle tentait d'y remédier lui plaisait. Et savoir que cela apaisait aussi les tensions avec les Tangaroa était le bonus qu'il attendait. Après tout, les Merinita ne pouvaient souffrir de la candeur des autres familles, surtout de celles qui étaient ses vassales. Et celle qui avait grandie à ses côtés assurait ainsi que ce problème ne surviendrait plus.

Et dire qu'il avait été contraint à la sermonner de manière "un peu brutale". S'il ne regrettait pas son acte - après tout il avait été dans son bon droit et elle pouvait même s'estimer heureuse de ne pas avoir été punie plus encore - il appréciait de voir qu'elle pouvait se remettre en question. C'était là une preuve d'intelligence et elle ne faisait ainsi que confirmer ce qu'elle était véritablement.

La tension dissipée, il ne lui échappait pas l'échange entre Aimana et un de ses hommes. Alors que celui-ci s'adressait à lui, il hocha de la tête. Là se trouvait la seule véritable obligation du Tangaroa et savoir qu'il prenait à coeur l'opération le rassurait également. Le léviathan était au centre de cette mission. Mais pas seulement l'armure. On ne dépossédait pas les Atlantes de leurs trésors et ceux qui osaient le paieraient de leur vie. Cette opération serait le moyen de le démontrer.
    - Fait ce qui doit l'être et ne t'en excuse jamais. Atlantis est et sera toujours mon unique priorité.

Et celle des Généraux, il ne pouvait en être autrement. Il se rapprocha de fait de Calypso, posant sa main sur l'épaule de la belle. Un petit sourire aux lèvres.
    - Tu vois, ce n'était pas si difficile n'est-ce pas ? Je suis heureux des efforts que tu as fait pour remédier à ce problème.

Avec le départ du principal intéressé, d'autres suivaient, il le savait. Puisqu'il avait fait acte de présence, et que cette affaire le concernait également, il ne se ferait pas prier pour quitter la fête lui aussi. Voyant que Chrysaor était partie manger un peu elle aussi, il lui adressa un petit signe et reprit assez fort pour qu'elle puisse l'entendre, au même titre que la nymphe.
    - Je vous prie de m'excuser mais je vais moi aussi devoir prendre congés. Cette opération me concerne également et je dois veiller à ce que tout se déroule sans accroc. Mesdemoiselles, ce fut une fois encore un plaisir immense que de pouvoir partager ce moment à vos côtés. Que dis-je... Un honneur, même.

Il s'inclinait doucement devant les femmes présentes. Calypso. Astéria. Des femmes aussi fortes qu'exceptionnelles, surtout au sein d'une communauté comme celle d'Atlantis. Et déjà tournait-il les talons pour regagner les obligations qui étaient les siennes. cette fête avait été une petite distraction dans une vie déjà bien remplie. Une bouffée d'air frais, en quelque sorte.


Citation :
Fin du rp pour moi également

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-bleu1050/1050[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-rouge850/850[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-rouge  (850/850)
CC:
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) G-jaune1200/1200[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas)   [Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) EmptyLun 5 Oct - 13:36
Le message avait finalement atteint son destinataire, bien qu'incomplet. Il semblait à la Toreador que le Général de Scylla était sorti et demeuré bien moins affecté par leur différend qu'elle-même, et il clôtura l'affaire d'un simple sourire et quelques mots. Alors que de son côté elle avait risqué de tacher l'honneur de sa famille, des Merinita, ainsi qu'encouru la colère de Poséidon lui-même... Le pouvoir des Patriciens, songea-t-elle, donnait bien des agréments.

Avant d'avoir pu passer à la dernière étape de son plan de réconciliation, la proposition de transcription des traditions orales, le jeune homme leur fut enlevé par un serviteur, puis prit congé. Il avait gardé la boîte contenant son cadeau sans l'ouvrir encore, pressé probablement par le temps et l'urgence d'une situation dont elle n'avait pas connaissance et qui lui laissait un goût d'inachevé. Tant pis. Plus tard peut-être. Ou alors, elle demanderait par le biais du sénateur Milohai, pendant un moment plus propice ? Après tout, c'était la "suggestion" d'Aimana en personne lors de lors première et dernière rencontre. En tout cas, elle considéra avoir reçu son content d'émotions pour la soirée.

Le sourire, la satisfaction et le bref contact d'Orphéus mirent fin à ses réflexions, et il pourrait sentir les muscles de son épaule se relâcher sous sa paume. Là se trouvait à ses yeux la plus belle récompense de cet effort, et elle hocha simplement la tête. Au moins elle avait réparé ses torts correctement.

Sans surprise, le Légat s'en alla à son tour, visiblement impliqué dans l'affaire en cours. La fête continuait son bout de chemin tout autour, rivalisant de gaieté entre les tenues exotiques des Tangaroa, les mets rapidement consommés du buffet et les conversations de tout un chacun en plus ou moins grands groupes. En d'autres circonstances, Calypso se serait probablement attardée pour participer à la dégustation et enrichir sa connaissance de la culture des îles, mais elle se sentait vidée psychologiquement après cette démarche difficile. Surtout qu'il y avait encore dans un coin de son esprit, le lourd poids des funérailles à organiser.

Elle fit signe à Astéria de loin, ainsi qu'au sénateur qui n'aurait sans doute pas manqué le dénouement de sa petite pique, puis se fondit parmi la foule pour rentrer.


Citation :
Fin pour moi également ! La description du cadeau sera envoyée en PV à Aimana ~



[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Début Février 553] Matariki (ft. Tous les Marinas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Pilier du Pacifique Sud-
Sauter vers: