Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-bleu1350/1350[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-rouge900/900[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-jaune1350/1350[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-jaune  (1350/1350)
Message [Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion]   [Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] EmptyMar 14 Juil - 8:45
Agir sans plus attendre. Mettre en avant ses propres forces sans la moindre hésitation. Telle était la mission première d'Orphéus et la raison pour laquelle il avait fait mander les deux Généraux qui seraient les plus à même d'accomplir cette mission. Le Général de la Sirène Maléfique et le Général du Dragon des Mers auraient fort à faire et il savait qu'ils ne s'appréciaient pas. Pour autant, il était exclu ici que les inimitiés puissent perturber le bon déroulement de la mission qu'il allait confier à ces hommes.

Pourquoi eux ? Et bien déjà car ils possédaient des capitaines, alors que d'autres n'avaient pas encore vu les Capitaines apparaître. De plus, l'un était en charge de la flotte d'Atlantis et le second des relations "étrangères". Et leur connaissance de la mer allait servir ses intérêts. En attendant, le Légat patientait en arpentant les marches se trouvant dans son sanctuaire. Aurora était présente mais cachée dans les ombres comme d'habitude. Elle saurait apparaître si l'occasion lui en était donnée et préférait pour l'heure agir comme elle en avait l'habitude. Elle aussi avait une mission.

Malgré le contexte, Orphéus gardait la pleine maîtrise de ses émotions. S'il marchait, ce n'était pas une preuve d'impatience mais seulement de quoi se dégourdir un peu les jambes avant l'entretien qui venait. Ces troupes étaient un danger pour lui et ne rien faire serait une preuve de faiblesse. Il ne serait pas dit que les Atlantes étaient des couards. La puissance des océans était sienne et s'il fallait déchaîner la colères des sept mers et des vents pour se faire entendre, alors il le ferait.

De leur côté, deux gardes avaient été envoyés simultanément en quête des deux Généraux. Le premier trouva le Général de la Sirène Maléfique. S'inclinant devant lui, il prit la parole.
    - Pardonnez mon arrivée, Général O'Bannon. Mais j'ai un message de la plus haute importance à vous transmettre. Le Légat demande votre présence immédiate au Temple de Poséidon. Il demande que toute affaire soit suspendue séance tenante.

Et il attendrait que l'homme accepte afin de l'escorter comme il se le devait. Cette fois, il n'y avait pas de discussion possible. Il s'agissait d'un ordre, pas d'une demande amicale. Et Emrys, connaissant Orphéus comme il le connaissait, devinerait qu'il s'agissait là d'un point sans doute important. Et dans le même temps, le second arrivait auprès du Dragon des Mers. Ainsi que l'avait fait son compagnon, lui aussi s'inclina devant l'homme, respectant le titre qui était le sien et qui était en plus le Général le plus ancien encore en activité.
    - Général Endymion, je suis ici sur ordre du Légat Merinita. Il vous convoque au Temple et demande que vous me suiviez immédiatement. Je vous prie de pardonner l'empressement de ma requête.

Il était toujours difficile pour un simple soldat atlante d'agir ainsi face aux Généraux qu'ils respectaient tous. Mais la parole du Légat était celle de Poséidon et nul ne pouvait s'y opposer. Endymion connaissait Orphéus. Il n'aurait aucun mal à comprendre qu'ici, c'était une affaire d'état qui le conduisait à l'appeler. On ne lâchait pas le Dragon des Mers sans avoir une idée en tête après tout.


Citation :
Aucun ordre de post prérequis. Ni maintenant, ni par la suite du rp. Après chacune de mes réponses, vous pourrez répondre dans l'ordre que vous voulez.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-bleu1500/1500[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-rouge900/900[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-jaune1500/1500[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion]   [Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] EmptyMar 14 Juil - 14:18
Soif de sang








Affalé sur mon trône de roi pirate, je laissais mes pensées voler au gré de leurs nébuleuses torsions. Comme un navire lâché sans gouvernail, sur une mer calme et apaisée.
Un appel subtil, un écho dans le néant du monde des esprits me fit rouvrir un œil torve, accompagné de mon sourire le plus carnassier. Le vent venait de changer. Et amenait avec lui sa cohorte de conflits et de sang.
Comme en écho à mon pressentiment, un garde du palais s'avança vers moi pour quérir ma présence auprès du légat. Orpheus passait donc à l'action.

Enfin...

Radieux, j'adressais un hochement de tête amical au messager, avant de me relever, tout en étirant mes membres trop longtemps immobiles.

Pas d'inquiétude. J'attendais ce moment depuis longtemps.

Et ce fut revêtu de mon écaille et de ma prestance de vétéran d'Atlantis que je me rendis au palais, sans plus attendre. Sur mon passage, je vis les passants, badauds et gardes s'écartaient, comme si j'étais Moïse devant la Mer Morte. Et je fus rapidement introduit auprès d'Orpheus, que je saluais avec respect et amitié.

Légat ! Me voici, devant vous, conformément à vos ordres. Je brûle de connaître la raison de cette convocation.

Je pouvais presque sentir mon corps et mon cosmos vibrer d'excitation. Cela faisait trop longtemps que je rongeais mon frein, en attendant une mission digne de ce nom.
Qui avait déclencher l'ire du Légat ? Les Saints et leur silence arrogant ? Les Damnés d'Arès ? Le retour des spectres, peut être ? Ou pire encore, ce maudit titan et les druides noirs ? J'avais vraiment hâte d'en savoir plus. Et de connaître le nom de la proie que je m’apprêtais à dévorer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
EmrysEmrysArmure :
Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-bleu1200/1200[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-rouge600/600[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-rouge  (600/600)
CC:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-jaune1350/1350[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion]   [Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] EmptyLun 20 Juil - 12:59
Vêtu de la preuve de son rang au sein de l’Amirauté, Emrys pénétrait dans le temple de Poséidon, accompagnant le garde étant venu le quérir. La présence de ce dernier était bien entendu inutile, le jeune Général connaissant bien la route et ayant bien compris qu’il n’y avait pas lieu à faire attendre Orpheus. Mais ses ordres devaient être clairs et il n’y avait pas lieu de discuter. De toutes évidences, la raison de sa convocation était le plus éloigné possible d’une simple discussion amicale.
Les possibilités étaient nombreuses. Cela pouvait être afin de faire le point sur les ordres qui lui avaient été données, et sur ses résultats peut-être. Cela faisait environ un mois qu’il avait obtenu l’objet de ses désirs et peut-être était-il temps de voir s’il était à la hauteur. Ou bien cela pouvait être afin de lui donner de nouveaux ordres. Peut-être Atlantis allait-elle bouger de façon plus active, auquel cas nul doute que la flotte serait de mise. Ou il pouvait s’agit de bien nombreuses autres possibilités. Après tout, même s’il aurait aimé, Emrys était loin de connaître l’ensemble des éléments du plateaux et son ami pouvait donc avoir des plans auxquels il ne pouvait même pas penser.

Il y avait une chose à laquelle il n’avait initialement pas pensé et qui effleura pourtant lorsqu’il pénétra dans le domaine du Légat, et qu’il constata une autre présence. Le Général du Dragon des Mers et de la Sirène Maléfique n’étaient pas réellement en bons termes, c’était un fait qu’ils n’avaient jamais cherché à cacher, et qu’Orpheus n’ignorait absolument pas. Même s’il y avait finalement eu collaboration sur la transmission d’informations, cela ne changeait pas grand-chose. Le chef des armées souhaitait-il mettre tout ça au clair ?
Cette idée fut bien rapidement balayée. Leur entrevue remontait maintenant et il n’y avait pas eu d’autres altercations depuis. Si une mise au point s’était révélée nécessaire, elle aurait eu lieu il y a bien longtemps. Ce qui ne laissait donc plus qu’une seule possibilité.

Et cette possibilité, elle ne m’enchantait guère. La seule raison pour laquelle Orpheus pouvait convoquer deux Généraux précis en même temps était forcément qu’il avait des ordres à leur donner. Ordres qu’ils devraient remplir ensemble, ou au minimum avec une certaine collaboration. De tous les Généraux que j’avais eu l’occasion de rencontrer jusque là, il était bien sûr évident qu’Endymion était certainement celui avec lequel j’avais le moins envie d’agir.
Pourtant, si Orpheus en donnait l’ordre, il n’y avait pas le choix. Même à contrecoeur je le ferais. A voir si l’autre concerné en serait capable ou si notre première entrevue allait se reproduire. J’osais espérer qu’il était suffisamment intelligent pour que cela ne soit pas le cas, mais j’avais déjà fait une fois l’erreur de le surestimer.
    >> Général Endymion. Légat.
Un salut des plus polis et formels à l’attention des deux présents. Salut ne laissant paraître nulle trace de mépris ou d’animosité à l’attention du Souillé. Et, bien entendu, nulle familiarité à l’attention de son supérieur. Ce n’était pas réellement sa nature de base, et cela le serait encore moins en présence d’un tiers.
Et nul autre mot. C’était inutile. Il avait été convoqué et attendait simple que l’instigateur ne révèle la raison de la présence immédiate de deux Généraux. Seule certitude. Cela devait forcément être d’une grande importance.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1976-emrys-o-bannon-general-de-la-
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-bleu1350/1350[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-rouge900/900[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-jaune1350/1350[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion]   [Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] EmptyMar 21 Juil - 8:23
D'abord Endymion, ensuite Emrys. Les deux Généraux convoqués n'avaient pas traînés à venir et Orphéus appréciait cela. Aujourd'hui, les ordres qui seraient donnés pouvaient déclenchés une guerre. Il comptait sur eux pour prendre bonne mesure de l'importance de la situation. D'ailleurs à bien observer leur visage, leur posture, le Légat pouvait aisément voir qu'ils étaient concentrés et que eux aussi avaient certainement compris qu'ici, ce ne serait pas un simple échange de banalité.

Quant aux caractères opposés des deux hommes, il l'avait forcément prit en compte. Mais les intérêts de sa cité primaient sur le reste. Qu'importe les divergences d'opinion, il leur fallait les oublier et avancer vers le but commun qui était le leur. Il avait eu une discussion avec Endymion à ce sujet et Emrys connaissait clairement son état d'esprit. Il n'était dans l'intérêt de personne d'aller contre la volonté du Légat et de Poséidon.

Orphéus réajusta sa cape pourpre avant de se rapprocher des deux hommes. Ici, il n'était pas un ami. Ici, il était le représentant de Poséidon. Mais cela ne l'empêchait pas d'éprouver du respect pour les deux hommes. Ainsi ne resterait-il pas perché sur son trône pour leur parler. Ici, il n'y avait nul témoin à impressionner, nulle envie de faire de l'esbroufe.
    - Général Endymion, Général Emrys, je vous remercie pour votre présence et la rapidité à laquelle vous avez répondu à mon appel. Vous l'aurez compris, si je vous ai demandé de venir, c'est que les choses bougent et que j'ai besoin de vos capacités pour faire passer un message. Et qui mieux que le Dragon des Mers et la Sirène Maléfique pour cela ?

Selon toute vraisemblance, ils étaient les plus à même d'agir sur ce point précis. Le chef des flottes Atlantes et le responsable de ce que l'on pouvait appeler "les affaires étrangères". Pour le cas du Dragon des mers, cela ne nécessitait pas toujours de faire preuve de diplomatie mais aussi de pouvoir taper du poing sur la table lorsque la situation l'exigeait. Et elle l'exigeait clairement ici.
    - Vous, plus que quiconque, savez que des troupes s'amassent près de l'Arche de Carthage. Mon réseau est sans appel : il s'agit d'escouades byzantines. En plus de cela, une flotte importante semble faire du ménage près des côtes barbaresque, selon les rapports d'Endymion. Je ne peux croire en une coïncidence. Et je ne peux voir là qu'un projet insensé pour tenter de nous mettre la pression. Et cela est inacceptable !

L'intonation de la voix du Légat ne laissait aucun doute quant à ce qu'il pensait de cette ingérence. Les mers étaient sous contrôle de Poséidon. Et si les troupes de Narsès étaient puissantes, il n'était pas disposé à baisser la tête et à attendre. Qu'importe les armes de l'homme et du fait que l'on ne sache rien de ce feu étrange qu'ils utilisaient. La prudence était de mise. Mais l'heure de sortir les troupes également.
    - J'en ai assez de laisser ce Narsès agir à sa guise. Je doute qu'il agisse seul et peut-être que ses ordres viennent du Grand Pope, qui sait ? Je vais régler cette affaire avec le Général Drystan en l'envoyant au sanctuaire... Mais en attendant, vous avez ordre de déployer notre propre flotte près de l'arche en question. Que ces Byzantins comprennent pourquoi nous sommes si redoutés. Général Emrys, je vous laisse gérer nos navires de manière à ce que personne ne puisse franchir le barrage que vous mettrez en place. Vous avez carte blanche. Quiconque tentera de franchir le barrage doit être détruit immédiatement. Général Endymion, je vous laisserai le loisir de prendre contact avec un des responsables de ces flottes afin de connaître la raison de ce déploiement et auprès de qui ils prennent leurs ordres. Il serait également bon de savoir si la flotte qui souhaite attaquer les pirates, selon votre rapport, appartient ou non également aux Byzantins.

Deux tâches, une seule mission. Ils allaient devoir collaborer, sans doute le comprenaient-ils maintenant. Mais Orphéus n'en avait pas terminé.
    - Que je sois clair : le but n'est pas de frapper mais de protéger nos frontières en montrant que nous ne sommes pas dupe. Qu'ils sachent que s'ils s'avancent plus, nous serons là pour les cueillir. J'ai foi en vous deux, je tiens donc à une totale collaboration entre vous afin que cette tâche puisse s'accomplir sans heurts. Mais je sais que cette mission sera difficile et il vous faudra faire preuve de sang-froid. Ne cédez-pas aux tentatives de déstabilisation que ces hommes pourraient tenter. Je crains que le Grand Pope ne soit pas forcément informé de ce fait. Du moins je l'espère, pour lui. Car s'il s'avère qu'il est au courant, alors je prendrai les décisions qui s'imposent. Endymion, tu vas devoir démêler le vrai du faux dans ce que l'on te dira. Et prendre du recul s'ils se montrent véhément. Emrys, tu vas devoir veiller à ce qu'aucun espion ne puisse traverser la frontière que tu mettras en place. Et essayer de trouver dans le même temps la faiblesse dans leur formation... Que l'on puisse l'exploiter le moment venu. N'oubliez pas : ils ont sans doute avec eux cette fameuse arme dont nous ne parvenons pas à percer le secret. Prenez-le en compte.

Il prit quelques instants pour qu'ils digèrent la nouvelle. Il paraissait évident que la mission prenait effet immédiatement. Le temps de rassembler les forces, de laisser Endymion le temps de prendre la mesure des ennemis face à eux, de laisser à Emrys la possibilité d'établir ses plans d'attaque et de défense.
    - Je ne vois rien contre à ce que vous puissiez rencontrer ensemble sous couvert du drapeau blanc les chefs de ces Byzantins. Je vous laisse vous organiser entre vous à ce sujet. Mais prudence, surtout. D'ici combien de temps penses-tu que la flotte sera prête à partir, Emrys ? Et toi Endymion, quand penses-tu préparer la rencontre ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-bleu1500/1500[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-rouge900/900[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-jaune1500/1500[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion]   [Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] EmptyMar 21 Juil - 9:26
Stratégie








Des pas dans mon dos. Et je compris en une fraction de secondes que les prochains jours allaient être pénibles. Pourtant, je dissimulais mon agacement sous un large sourire.

Général Emrys... Quelle bonne surprise.

Tu parles. Une plaie !
Orpheus ne tarda pas à s'avancer vers nous, dans un signe de respect, mais paré d'une aura autoritaire qui sous-entendait que la mission à venir était des plus sérieuses. Doigts sur le menton, j'écoutais ses dires avec la plus grande attention.
Le Légat avançait ses pions par anticipation, et guerre comme paix pouvaient encore s'apparenter à notre futur commun. Narsès testait nos nerfs et nos défenses, assurément. Et je soutenais pleinement Orpheus dans sa volonté de montrer nos muscles, sans pour autant faire couler le premier sang.

Je vois que les Byzantins ont dépassés les bornes... Soit. Qu'ils payent les conséquences de leur arrogance. Cette mission sera l'occasion d'y voir plus clair sur leurs intentions. Une guerre ouverte me parait improbable, à ce stade. Soit ils testent nos défenses et étudient nos réactions pour chercher une faille, soit... Il s'agit d'une diversion.

Je tournais aussitôt mon regard vers mon associé de circonstances.

Je propose d'attendre que tu organises la formation défensive de la flotte avant de prendre part à des pourparlers. Pas besoin de se précipiter et de se faire prendre de vitesse, au cas où les explications tourneraient court. Cela te convient-il ?

Dresser une muraille de navires, avant de hisser un drapeau blanc temporaire. Et proposer une rencontre sur deux navires, au beau milieu des flottes qui se feront face. Stratégiquement, cela me semblait le plus judicieux.

J'ai du mal à saisir la logique des Byzantins, en agissant de la sorte. Déployer ainsi leur flotte impose une réaction ferme de notre part, et ils le savent. A mon avis, le guerre est l'issue la plus probable. Quand à cette fameuse arme en leur possession... Peut-être souhaitent-ils justement en tester les effets destructeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
EmrysEmrysArmure :
Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-bleu1200/1200[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-rouge600/600[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-rouge  (600/600)
CC:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-jaune1350/1350[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion]   [Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] EmptyDim 26 Juil - 20:48
Bien entendu, je n’avais aucun doute sur le fait que le sourire d’Endymion n’était que de façade. Et que la surprise était certainement tout sauf bonne. Et à son sourire je répondis par le mien, avant de me concentrer sur l’essentiel. Les salutations d’usage étaient nécessaires pour le protocole, mais il était évident que lui tout autant que moi souhaitais savoir la raison de notre convocation, surtout simultanée. La seule chose dont on ne pouvait clairement pas douter était le fait que les choses s’accéléraient et qu’il allait certainement être temps de passer à l’action.

Sans un mot, bras croisés sur sa Scale, Emrys écoutait. Ecoutait et notait. Narsès, bien entendu. Ce dernier était son assignation, il aurait donc été étrange que cela n’ait pas de rapport avec lui. Il s’était préparé à devoir agir. Pourtant, il aurait pu penser que cela se ferait en coordination avec Drystan. Hélas, la deuxième option la plus logique avait choisie. Et ainsi il allait devoir mêler les renseignements du Dragon des Mers au contrôle de la flotte qu’avait la Sirène Maléfique. Equipe également très logique, si on ignorait l’animosité certaine entre les deux individus.
Pourtant, s’ils allaient devoir agir de concert, ils auraient chacun leur rôle. Lui serait un barrage, et en tant que tel il ne serait nullement un agresseur. Par contre, seul le malheur attendrait l’imprudent qui tenterait de passer outre. Le rôle le plus important reviendrait donc au second Général. Prendre contact et découvrir les véritables intentions.

Comment dire…
Je n’étais pas forcément confiant. Mon précédent échange avec le Souillé en était la raison bien, entendue. Pour peu je pourrais sortir qu’il était certainement idiot de confier une telle tâche à quelqu’un qui avait visiblement du mal à mettre de l’eau dans son vin. Pourtant je n’en fis rien. Bien sûr qu’Orpheus avait grandement analysé les compétences de chacun. Et, s’il n’en avait absolument pas fait preuve lors de notre échange, Endymion devait certainement avoir quelques compétences d’éloquence.
Et ainsi j’allais faire confiance en notre Légat, et donc, et cela me coûtait, en la capacité de mon « homologue » de remplir sa mission. De mon côté, j’avais la mienne et cela correspondait en effet à mes compétences. Analyser et trouver la faille. Enfin mettre à profit toutes les connaissances issues de mes nombreuses études. Bien évidemment, une certaine pression était présente. J’allais en même temps faire mes preuves.
Est-ce que je ressentais le moindre stress pour autant ? Bien entendu que non. Je m’en savais capable.
    >> Il est évident qu’il est plus sage d’attendre que tout soit à place avant de débuter la moindre action. Cela devrait être rapide, j’avais déjà placé une flotte afin d’intervenir en cas de besoin au niveau des côtes barbaresques. Dans le doute je vais la renforcer, mais l’essentiel est déjà sur place pour ainsi dire.
Emrys était pensif. Il serait en effet que les deux flottes soient une coïncidence, surtout si Narsès avait réellement une volonté de dominer les mers, au du moins ce qu’il considérait comme les siennes. Et pour le coup, il était au moins d’accord avec Endymion sur un point. La guerre semblait difficilement évitable. Et il soulevait un point intéressait, même s’il ne partageait pas sa conclusion.
    >> Je pense qu’ils ont justement testé leur arme aux différentes occasions nous ayant permis d’en apprendre l’existence. Et justement, s’ils se permettent une si grande démonstration, c’est qu’elle doit être prête.
    S’ils veulent tester quelque chose, à tous les coups c’est nous. Voir comment nous réagissons. Et si nous en sommes capable. J’aurais aimé en savoir un peu plus avant de risquer de lui faire face, mais ce serait l’occasion d’apprendre. J’espère que nous n’en arriverons pas jusque là mais dans le doute je souhaiterais avoir plusieurs alchimistes accompagnant la flotte. Si la voir me permettrait peut-être de trouver comment la contrer, je pense que eux pourrons possiblement en découvrir la réelle nature, voir pourront reproduire, si jamais ils en sont témoins.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1976-emrys-o-bannon-general-de-la-
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-bleu1350/1350[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-rouge900/900[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-jaune1350/1350[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion]   [Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] EmptyMar 28 Juil - 8:32
Il écoutait les deux généraux. Leurs avis comptaient et il constatait qu'en dépit de leur animosité, ils se concertaient dès à présent. L'avenir d'Atlantis était en jeu et c'est en cela qu'on remarquait l'intelligence des deux hommes. Savoir faire la part des choses était primordial. Le Merinita ne doutait pas de leur alliance. Il s'était déjà montré très clair sur ce qui se produirait en cas de problème lié à une mauvaise entente. Général ou pas, seule la Voix de Poséidon comptait. Si des ennemis prenaient l'ascendance sur eux à cause de leur ressentiment, ils en paieraient le prix.

Ils allaient pouvoir se placer et Orphéus leur laisser le champ libre à ce sujet. On ne pouvait tout contrôler soi-même et il savait la flotte entre de bonnes mains. Le O'Bannon allait avoir de quoi faire ses preuves et surtout pouvoir démontrer qu'une bonne tactique pouvait dépasser la puissance d'une simple arme. Du moins l'espérait-il. Quant à Endymion, il allait pouvoir mettre en avant ses talents d'orateur, qu'il savait mésestimé par ceux qui ne le connaissaient que trop peu. Les forces de chacun seraient mit en avant ici et ils devaient se concentrer sur ça.
    - Je crois en effet qu'ils sont assez sûrs de l'arme qui est la leur. Au point de sous estimer la force de frappe qui se trouvera en face, espérons le. Nous ne sommes jamais plus fort que lorsque nos ennemis nous croient sans défense. D'où la raison de votre présence. L'ingéniosité est clairement de notre côté et un plan bien ficelé sera la clé de notre réussite. Finalement... Qu'importe s'il y a quelques sacrifices nécessaires dans l'opération, tant que nous savons à quoi nous en tenir sur l'arme qu'ils possèdent.

Quelques navires perdus pour comprendre, ce n'était pas cher payé. Tant que cela ne prenait pas des proportions dramatiques, il s'entend. Quant à la demande de la Sirène Maléfique, il n'y voyait aucun inconvénients, bien au contraire.
    - Tu as mon autorisation pour te faire accompagner de ces alchimistes, Emrys. Mais restez prudent tant qu'on ne connaîtra pas les raisons réelles qui poussent ces fous à s'approcher. La mission du Général Drystan devrait se faire rapidement, conjointement aux efforts qui seront les vôtres. Tu parlais de leur logique, Endymion...

Ce n'était là qu'une supposition. Une idée. Mais qui lui paraissait plausible au regard des rapports récents qu'il avait eu en sa possession. Narsès était une énigme qui se dévoilait à lui peu à peu.
    - Je pense qu'il existe une scission au sein de l'armée Byzantine. Je suis convaincu que Narsès joue un jeu trouble. Le Grand Pope n'a aucune emprise sur lui. Et l'homme avance ses pions sans se préoccuper de ce que pense le Sanctuaire et son représentant. C'est aussi la raison de cette mission diplomatique confiée à Drystan. Faire connaître au Pope la situation dans laquelle Narsès va le mettre s'il s'évertue à laisser ses flottes là où elles sont. Si je ne désire pas un conflit ouvert pour le moment, je ne peux tout de même pas permettre à une telle armée de se croire en terrain conquis. Je l'ai dit : il s'agit du territoire de Poséidon ! Nul ne peut s'y trouver sans risquer de sombrer au fonds des mers.

Ils avaient désormais leur mission. Restait un dernier point à gérer, évidemment.
    - J'ai conscience de la difficulté de la tâche. Et je sais que vous ne vous appréciez pas. Je vous demanderai toutefois de mettre vos querelles de côté pour cette affaire qui est d'une importance capitale. Si je fais appel à vous, c'est précisément parce que vous êtes les plus à mêmes de réussir. Endymion... Tu as désormais le Capitaine Lazare sous tes ordres. Mets-le à contribution sur cette mission. Je suis sûr qu'il saura se montrer à la hauteur. Ses talents de navigateur et de meneur d'homme te seront utiles, si bataille il doit y avoir. Avez-vous des questions avant que je ne vous renvoie à vos préparatifs ?

Si tel n'était pas le cas, alors ils pourraient s'éloigner et se préparer. Il apparaissait évident que la mission prenait effet immédiatement. Préparer les flottes serait aisé puisque Emrys se tenait sur le qui-vive depuis qu'il en avait eu la charge. Quant à Endymion, une fois le blocus en place, il pourrait lancer la phase de discussion avec la Sirène Maléfique comme soutien. L'opération "Lame de Fonds" était en marche.

Pour quelle fin ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-bleu1500/1500[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-rouge900/900[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] G-jaune1500/1500[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion]   [Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion] EmptyMar 28 Juil - 13:39
L'attente








Clairement, cet assaut contre nous sentait le souffre.
Les rouages de mon esprit tactique s'activèrent pour tenter de déceler un objectif caché de la part de ces Byzantins téméraires. Les options étaient multiples : prendre le pas sur l'autorité du Grand Pope, mettre à mal notre alliance silencieuse auprès du sanctuaire, amoindrir nos défenses, tester leur force de frappe... Trop d'éléments nous étaient inconnus à l'heure actuelle. Et en tant que diplomate, j'avais bel et bien conscience de la possibilité de tomber dans la gueule du loup.

Soit, je n'ai pas d'autres questions. J'ai déjà hâte de voir ce que ces Byzantins vont tenter...

Je tournais alors mon regard vers mon compagnon d'infortune.

Lazare est un second téméraire, sanguin mais compétent, en effet. Si cela sert ta stratégie, je propose de lui donner l'ordre de se tenir en retrait, hors de la vue de nos assaillants, et de se tenir prêt à les prendre à revers, si ces barbares tentent de forcer nos défenses.

Une bataille front contre front ne me semblait pas particulièrement adapté, alors autant anticiper une telle configuration, et garder un élément mobile disponible.

Je vais faire préparer la Rose Sanglante immédiatement. Mon navire est rapide, et si ces sots tentent une entourloupe, je pourrais m'enfuir du lieu de rendez-vous, avant de rejoindre Lazare pour une éventuelle contre-attaque.

Malgré mon animosité envers lui, je comptais bien faciliter au maximum la tâche d'Emrys. Tenir une défense face à une nouvelle arme inconnue risquait d'être une épreuve ardue. Je tendis alors une carte à mon compère.

L'un de mes esprits (historique : allié) est endormi à l'intérieur. Si les Byzantins nous attaquent, tu pourras t'en servir pour me donner le signal de les prendre à revers.

Je fis alors apparaître un parchemin du néant, avant de le tendre à Orpheus.

J'allais oublier... Voici le dernier rapport de mes contacts, Légat.

Je m'inclinais alors, avant de prendre congé, le cœur déjà prompt à mener une bataille orale, et peut-être martiale.

Arrow Sept mers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
 
[Février 553]Les tambours de la Guerre [Emrys/Endymion]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Temple de Poséidon-
Sauter vers: