Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) G-bleu220/220[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) V-bleu  (220/220)
CP:
[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) G-rouge180/180[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) V-rouge  (180/180)
CC:
[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) G-jaune285/285[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) V-jaune  (285/285)
Message [Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre)   [Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) EmptyMer 15 Juil - 14:16
Nouveau départ








Sitôt la grotte d'Arcadie quittée, j'avais laissé mes pas vagabonder au grès du vent.
Encore sous le choc des dernières heures qui venaient de s'écouler, je n'avais pas le cœur à revenir immédiatement au Sanctuaire. D'autant plus que je devais trouver assez de composants pour reconstruire mon laboratoire détruit par Hermès. Une belle symbolique quand on y pensait. Le dieu des voleurs avait saccagé une part de ma vie, pour mon propre bien. A moi de rebâtir sur des bases saines.
Mais pour l'instant, j'essayais surtout de survivre au poison qui dévorait mon esprit : le chagrin.
Après une longue marche, à me perdre dans le paysage neigeux digne de cette fin d'hiver, j'avais fini par établir un campement sommaire aux abords d'un bois inconnu. Un foyer allumé pour me fournir un brin de lumière, et je m'étais mis en quête de nourriture.
La chasse : un traitement idéal pour tuer le temps, et faire taire mes pensées et mes émotions. Sans user de mon cosmos, je m'étais élancé en quête de gibier, le traquant avec mon expérience de tueur. Furtivité, réflexe, observation. Je laissais l'humain blessé de coté pour faire parler le chasseur instinctif.
Et mes efforts furent récompensés par le corps d'un lièvre, deux merles et quelques poissons, attrapés dans une mare. Un repas copieux que j'accompagnais de quelques lampées d'hydromel, que j'avais dans mon paquetage.
Une fois la nuit reine d'un ciel sans nuage, je m'abandonnais à mes larmes, tout en m'abreuvant de la beauté d'une lune pleine, répandant ses généreux rayons sur la plaine, et au dessus des arbres.
Demain, je retournais chez moi. Voir ma mère, mais aussi me confronter à la réalité. A la grotte qui m'avait servi de refuge, désormais vide de tout cercueil de glace. Outre le matériel alchimique à récupérer sur place, j'avais besoin de me confronter à son absence. A ma solitude nouvelle et angoissante.
Mon frère de coeur était mort, et moi, je ne savais pas encore comment apprendre à revivre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) G-bleu220/220[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) V-bleu  (220/220)
CP:
[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) G-rouge180/180[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) V-rouge  (180/180)
CC:
[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) G-jaune285/285[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre)   [Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) EmptyJeu 16 Juil - 13:08
Retour au foyer








La nuit avait été particulièrement agitée, par un afflux de songes nébuleux et désagréables.
Je m'étais vu courir le long d'une allée sombre, une présence rassurante à mes cotés, jusqu'à ce qu'au détour de la ruelle, elle se volatilise, fauchée par un éclat de soleil. Passé le choc et l'angoisse de la solitude, une haute silhouette m'avait recouverte de son ombre, alors que la vive lumière de l'astre solaire m'empêchait de distinguer ses traits. Mais je le connaissais. Mon père.
Courir vers lui, ou le fuir. Telle était ma dernière pensée avant que je n'émerge de la torpeur, le visage trempé d'une sueur glacée.
Les derniers évènements risquaient de mettre un certain temps à être digérer... L'âme en peine, je grappillais quelques restes de la veille, avant de me remettre en route vers la cote.
Malgré mon état d'esprit, je parvins à profiter du paysage typique grec pour me ressourcer et essayer de ne pas penser à la disparition nécessaire mais si douloureuse d'Aorlin. Affronter la vie sans lui m'angoissait plus que je ne saurais le dire. Vallons, collines et forêts passèrent devant mes yeux, alors que je courrais à toute vitesse, ma cloth box dans le dos. L'air frais sur mon visage balaya les quelques larmes qui coulaient régulièrement, et j'occupais mes pensées à tentant de deviner l'énigme posée par Hermès. En vain.
Au coucher du soleil, je vis enfin apparaître au loin la masure de mon enfance.
Je fis un détour par la plage la plus proche, pour redonner des couleurs à mon visage en y passant un peu d'eau salée. Et je laissais mon regard amorphe se posait sur l'étendue infinie marine. Mes origines se trouvaient dans ses profondeurs. Comment leur échapper ? Selon hermès, cela m'était impossible.
Une soudaine colère froide me submergea. Gelant instinctivement l'eau sous mes pieds, je m'avançais sur l'onde, alors que le faible éclat lunaire offrait une vision parcellaire, qui me convenait parfaitement.
Une fois parvenu à bonne distance du rivage, j'érigeais une bulle de glace autour de moi, avant de m'enfoncer de quelques mètres dans la mer...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) G-bleu220/220[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) V-bleu  (220/220)
CP:
[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) G-rouge180/180[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) V-rouge  (180/180)
CC:
[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) G-jaune285/285[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre)   [Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) EmptyMar 21 Juil - 21:30
La comète de glace








Une heure à méditer, prisonnier ou protégé, au choix, par une large bulle de givre.
Je me sentais en totale sécurité, ironiquement entouré mais séparé de cette onde, si chère à mes origines rejetées. L'océan m'appelait depuis toujours, mais je lui résistais. Et pourtant, alors que mon âme hurlait sa peine, je me retournais vers lui pour quérir un peu de réconfort et de solitude.
Hermès avait appuyé sur cette anomalie : J'avais beau rejeté mon ascendance, elle teintait mon cosmos, mes réflexes, mes us et rituels personnels. Mes recherches d’alchimiste aussi.
Atlantis possédait-elle d'autres maîtres, susceptibles d'éclairer mon chemin dans ce domaine ? J'aurais bien demandé au Grand Pope la permission de m'y rendre temporairement, mais je devinais déjà sa réponse et ses craintes légitimes. Ma curiosité envers cette patrie inconnue ne valait pas que je devienne un boulet au pied du Sanctuaire, et un facteur de tension avec les marinas.
Je fis alors taire mon esprit, de longues minutes. Mon cosmos se mit à grimper, comme une marée pesante, jusqu'à atteindre son paroxysme. Tant en maintenant son intensité, je laissais la bulle revenir à la surface et imploser, pour répandre autour de moi un sol de glace sur lequel je pouvais me mouvoir.
Je rouvris alors les yeux, pour croiser l'éclat lunaire qui se reflétait sur les cristaux qui volaient autour de moi, tel un ballet de diamants. Je rassemblais ma peine, mon chagrin, ma colère, mon outrage envers le destin, mon sentiment d'impuissance, et ma peur du lendemain entre mes mains tendues vers le ciel. Et j'adressais au néant ma plus redoutable attaque.

AURORA EXECUTION

Et un rayon concentré de zéro absolu fusa dans les cieux, tel une comète de gel.
Après d'interminables instants d'immobilité, je laissais mon cosmos retrouver sa quiétude coutumière, avant de retourner vers la côte, toujours protégé par l'obscurité.
Au loin, je finis par apercevoir la masure où une lanterne était posé devant une fenêtre. Une habitude qu'avait pris ma mère, depuis toujours.
Et je savais qu'ici, le réconfort serait de mise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) G-bleu220/220[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) V-bleu  (220/220)
CP:
[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) G-rouge180/180[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) V-rouge  (180/180)
CC:
[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) G-jaune285/285[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre)   [Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) EmptyVen 31 Juil - 13:43
Doux foyer








Après avoir toqué trois fois, conformément à un signal qui avait toujours existé, je poussais la porte de bois, avant qu'un sourire apaisé ne se dessine sur mon visage. La chaleureuse lueur d'un feu mourant conjugué à celle de l'unique lanterne posée sur le rebord de la fenêtre me plongea dans le confort d'un foyer.
J'étais chez moi, et tout irait bien tant que j'y resterais.
Allongé sur un matelas de paille, ma mère dormait à poings fermés, et je décidais de ne pas la réveiller, tant elle semblait en paix. Combien de fois étais-je rentré en toute discrétion, suite à une mission tardive ?
Tous mes réflexes d'adolescent revinrent aussitôt. Aussi discret qu'une ombre, je me glissais vers la réserve pour y trouver un morceau de pain, un peu de miel et de fromage. Et je vins m'accouder sur le rebord de la fenêtre qui donnait sur l'immensité de la mer que je venais de quitter.
Trop épuisé pour penser, je laissais mon esprit vagabonder jusqu'à ce que les souvenirs de la rencontre avec Hermès ne reviennent. Chacun de ses mots, de ses actes, de ses sous-entendus. Deviser avec un dieu n'était pas anodin, et j'en restais choqué. Avais-je rêvé ? Le doute persistait, malgré moi.
Je relâchais alors un soupir las.
Impossible de débuter mon deuil, tant que je n'avais pas pris réellement conscience de ce qui m'était arrivé. Et pour cela, une seule solution s'imposait. La tentation de rester ici quelques jours, à me faire dorloter par ma mère, à retrouver les plaisirs simples d'une vie au village : pêche, commerce, taverne, travail des champs, se fit violente, mais je la repoussais.
Un œil à la cloth box que j'avais posé à mes pieds suffit à me ramener à la réalité. Je n'avais pas le luxe de redevenir un homme simple. Le chevalier devait prévaloir sur tout le reste.
Je fermais les yeux quelques instants, pour empêcher des larmes de couler sur mes joues glabres, avant de m'éloigner de la fenêtre, à regret. Je m'approchais alors de ma mère endormie, posais un baiser sur son front, et préparais son bol et un petit vase de grès dans lequel je déposais une fleur, cueillie dans le jardin. Elle saurait ainsi que j'étais passé, et que j'allais bien.
Sur un dernier regard ému, je quittais ma maison, pour me diriger vers une grotte. Un second foyer, devenu crypte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) G-bleu220/220[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) V-bleu  (220/220)
CP:
[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) G-rouge180/180[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) V-rouge  (180/180)
CC:
[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) G-jaune285/285[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre)   [Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre) EmptyLun 10 Aoû - 12:28
Un dernier adieu








En quelques minutes, je retrouve le chemin habituel, guidé par l'éclat lunaire ténu. Les réflexes sont là, les souvenirs aussi.
Et sans temps d'arrêt, je m'engouffre dans la grotte, qui me servit longtemps de refuge, de sanctuaire. Les protections sont toujours présentes, et je les désactive, le temps de traverser la première caverne. Celle là même où j'avais offert un repas à un voyageur du nom d'Orpheus, voilà bien longtemps. Pourquoi ce souvenir précis me revient ? Je l'ignore.
Non sans appréhension, j'active une cavité cachée, et un pan de mur se retire, pour me laisser le passage. Et en quelques pas, je devine le vide. Ce que j'avais espéré être un rêve m’apparaît dans toute sa réalité. Plus de cercueil de glace, plus de corps en léthargie. Le vide, le froid résiduel.
Hermès a donc agi. C'est bel et bien réel. Immuable. Je ne peux plus laisser un soupçon de déni me retenir vers le passé. Je me laisse glisser alors au sol, et laisse libre court à des larmes trop longtemps retenues. Un temps infini se déploie, où mon âme se nettoie d'émotions enfouies : rage née de l'impuissance, doute, peur, terreur même, regret, injustice. Tout y passe et rien ne se passe.
Je finis par m'endormir sans m'en rendre compte. Et à mon réveil douloureux, je suis allongé sur la pierre glacée, dans un vide silencieux. Il faut avancer désormais.
Non sans mal, je rassemble mes pensées, et parviens enfin à reprendre pied. Et sans un regard en arrière, je retourne dans la première caverne pour rassembler mon matériel alchimique. Il ne reste pas grand chose, vu que j'en avais transporté la majeure partie au Sanctuaire, mais cela fera l'affaire pour une reprise de mes recherches.
Une fois un baluchon façonné, je ressors de la caverne, accueilli par le lever de l'astre solaire. Symbole d'un nouveau départ ? J'ai envie d'y croire.
Et le cœur lourd, mais libéré, je reprends ma route en direction de mon nouveau foyer. Le Sanctuaire d'Athéna.

Fin du RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Début Février 553] Le cycle du deuil (Solo et libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Provinces byzantines-
Sauter vers: