Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-bleu1350/1350[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-rouge900/900[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-jaune1350/1350[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-jaune  (1350/1350)
Message [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead]   [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] EmptyJeu 16 Juil - 15:23
Il venait de déposer le cadeau qu'il souhaitait offrir à l'époque à Calista dans la salle du trésor et patientait désormais face au pilier central, étudiant l'édifice comme il aimait à le faire si souvent. L'une des places fortes de la cité se tenait là, face à lui, de nouveau opérationnel. Il restait ça et là des traces de la chute précédente mais dans l'ensemble, tout avait reprit sa place désormais.

Mains dans le dos, il portait sa tenue de Légat traditionnelle : une sorte de cape pourpre avec le symbole de Poséidon au dos et celui de sa famille devant, une chemise blanche avec les manches relevées et laissant apparaître clairement le bracelet d'Orichalque, ainsi que différents atours de grandes valeurs qui soulignaient clairement ce qu'il était et la famille à laquelle il appartenait. Il patientait là, seul. Et Aurora ?

Et bien elle s'était rendu au Sénat pour venir escorter jusqu'ici Le Primus Senator, Cinead Atlas. Leur cousin, pour être plus concis, en qui le Merinita avait une confiance pleine et entière. Depuis que l'ancien Légat lui avait laissé les rênes de l'Amirauté, il officiait au sein du Sénat. Un rôle de grande importance bien que Orphéus puisse se douter que cet endroit manquait à son cousin. Il n'était pas rare pour eux de se voir et de discuter ensemble. Récemment encore, au sujet des Forges des Marinas, alors qu'il proposait à son cousin de faire de Astéria son successeur officiel.

Mais aujourd'hui, c'était un jour important. Il devait l'informer de son projet. Non pas qu'il souhaitait une bénédiction quelconque ou l'aval du Sénat - Cinead connaissait parfaitement le point de vue du Merinita à ce sujet et ne pouvait donc pas se méprendre - mais plutôt pour qu'il se prépare à ce qui allait suivre. De grandes choses allaient être entrepris. Et les risques seraient à la hauteur de ses choix. Un mouvement dans son dos attira alors son attention. Tout sourire, Orphéus se tournait vers Cinead. Aurora à ses côtés. Il se rapprocha d'eux pour le saluer.
    - Ah ! Mon très cher cousin. Merci à toi d'avoir accepté de faire le déplacement jusqu'ici. Comment se porte nos chers Sénateurs ?

Et Père ? Du moins il l'aurait demandé en d'autres circonstances mais il savait que ce n'était pas le moment. Il n'avait que peu porter d'attention ces derniers temps à la famille et allait devoir y remédier sous peu. Mais les responsabilités du Légat étaient nombreuses et il avait face à lui la seule personne susceptible de le comprendre.
    - Je suis désolé, je n'ai pas eu beaucoup d'occasion de te rendre visite ces derniers temps...

Il le pensait sincèrement. Les échanges avec son cousin étaient toujours constructifs et il aimait partager ces moments avec lui. Mais le fait d'avoir envoyé Aurora auprès de lui pour mander sa présence sortait du carcan habituel. Et il n'avait pas manqué de le comprendre, c'était une évidence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
CineadCineadArmure :
Aucune
Message Re: [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead]   [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] EmptyJeu 16 Juil - 23:55

Le Pilier Principal. Plus que tout les autres il était un symbole, une institution qui démontrait la volonté de tous les Atlantes. Il était tombé oui, mais depuis quelques semaines le voilà de nouveau droit et imposant comme s'il n'avait jamais été ébréché. Les deux cousins se suivaient, échangeaient quelques banalités sur la route qui menait du Temple au Pilier. Aurora et Cinead pouvaient discuter simplement, il n'avait jamais été compliqué pour lui de parler après tout. Il cherchait à comprendre avant tout, avait encore beaucoup à apprendre. La famille lui apportait une certaine fraîcheur après tout.

La voilà donc, la raison de cette marche. Un homme. Une Voix. Son cousin et le frère de son accompagnante.

    - Allons, qui serait assez fou pour refuser une rencontre avec notre Légat ? Ils sont agités tu t'en doutes. Les tensions en méditerranée, la venue de barbares... Sans compter l'affaire du vol auprès de la famille O'Bannon...


Et il se voyait continuer sa liste, alors il leva la main comme pour s'excuser, s'interrompant tout seul. Il n'allait commencer à déverser les problèmes de l'hémicycle face à lui. Il n'était pas ici pour cela. S'il avait demandé une rencontre c'est qu'il avait besoin de ses conseils, de son avis. Peut être même d'une passerelle entre l'Amirauté et le Sénat. Quelque chose se mouvait, il l'avait bien senti, l'air changeait. Une tempête avait éclaté en bordure de la cité. Il l'avait ressenti au plus profond de lui, animant la Flamme de son âme.

    - Cher cousin, qui mieux que moi peu comprendre ce que tu traverses ? Le temps est une denrée rare lorsque l'on représente notre Seigneur.
    Il porta un regard rapide vers le temple aux pieds du pilier. Comment se porte-t-il ?

Etait-ce de l'inquiétude ? Sans l'ombre d'un doute. Le lien qui unissait les deux Merinita et l'Empereur des Mers était une chose particulière. Unique. Quand bien même aujourd'hui il ne le ressentait plus de la même manière, il restait présent.



[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] Cinead-s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-bleu1350/1350[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-rouge900/900[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-jaune1350/1350[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead]   [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] EmptyDim 19 Juil - 11:01
Il eut un sourire alors que Cinead énonçait les différentes problématiques récentes. Il est vrai qu'ils avaient du pain sur la planche mais cela se réglerait, il le savait. Il se doutait que ces points faisaient partis des inquiétudes du Sénat et que l'ancien Légat en entendait parler plus que de raison. Mais il s'agissait là aussi de ses responsabilités nouvelles et en soi, il saurait tenir les Sénateurs à distance. Orphéus ne doutait pas des compétences de son cousin en matière de diplomatie. Même s'il n'était clairement pas en reste lui-même.

Suivant le regard de l'Atlas, Orphéus comprit de qui parlait son invité du jour. Ils avaient été connectés pendant un moment alors qu'il officiait à la place qui était aujourd'hui celle du Borgne et la présence du Dieu devait sans le moindre doute manquer à Cinead. Depuis la bataille de Ker-Ys, le dieu s'était endormi. Mais depuis peu, le Merinita percevait un peu plus sa présence. La tempête déclenchée face à Calypso en était la preuve.
    - Toujours en sommeil mais je sens qu'il reprend des forces. J'ai bon espoir que d'ici peu, il nous revienne complètement. Ce qui ne serait pas étonnant... Après tout, Dame Amphitrite aussi est réapparue alors que cela faisait bien des siècles qu'elle n'était pas revenue à Atlantis.

La mine du Légat était un peu plus sombre. Si les dieux revenaient, c'est que de grandes choses allaient se produire. Il ne pouvait en être autrement. Si le cas de la titanide s'expliquait par la perte de sa fille chérie, cela n'en restait pas moins extraordinaire.
    - Mais en attendant son retour, je me dois de m'assurer que nos forces sont parfaitement en place. Et j'ai une information d'importance à te communiquer. Un projet... Viens, marchons un peu si tu le veux bien, j'ai fais installer de quoi nous sustenter derrière.

Alors qu'ils se dirigeaient là où quelques victuailles et de quoi boire avaient été déposés, il réfléchissait à comment structurer ce qu'il devait dire au Primus Senator. Il savait que ce qu'il lui dirait restait confidentiel. Car cela dépassait de loin les attributions des Sénateurs.
    - Tu n'es pas sans savoir que les Saints sont toujours aussi discrets à notre encontre. En dehors de cette flotte maudite qui s'amasse à notre Arche. Pour eux, nulle inquiétude. J'ai placé deux Généraux à la tête d'une mission afin de régler le problème. Mais ce silence m'agace, vois-tu. Et j'ai donc lancé une opération visant à prendre contact avec le grand Pope sur un territoire neutre. J'attends peu de chose de l'entretien, je dois de l'avouer. Seulement, il possède dans ses geôles un prisonnier qui m'importe. Ses connaissances, surtout...

Et c'était là le coeur du problème. De leur problème à tous. Car dans les profondeurs d'Atlantis, quelque chose sommeillait. Maintenu par quelque chose. L'oeil unique du Légat se posa sur Cinead.
    - Le sceau d'Apollon s'affaiblit. Le Général du Kraken l'a senti et lorsque je m'y suis rendu, j'ai constaté qu'il avait raison. Nous avons un an devant nous avant qu'il ne cède. L'Augure aura peut-être les connaissances pour consolider la protection de son dieu.

Il n'entrait pas plus dans les détails mais savait que Cinead comprendrait. Il ne pouvait en être autrement : il avait été Légat, même si moins longtemps que le Merinita, et connaissait certains des secrets d'Atlantis de par ce rang.
    - Là est le premier vrai problème. Comment amener les Saints à me laisser accès à cette source de données. J'y réfléchis et j'ai une idée. L'autre point d'importance concerne la disparition du Léviathan et l'apparition d'Amphitrite. Je vais conduire une mission près des îles du Pacifique en personne. Je sais où se trouve l'écaille... Et entre les mains de qui elle se trouve.

Le regard ne mentait pas et Cinead comprendrait. Les Muiens. Ceux qui avaient frappés si durement Atlantis à l'époque où il était le représentant de Poséidon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
CineadCineadArmure :
Aucune
Message Re: [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead]   [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] EmptyMar 21 Juil - 14:51

Amphitrite, nymphe unique qui avait réussi à arracher le cœur du tumultueux Poséidon. Le Purificateur était au courant du retour de la Déesse et maîtresse d'Atlantis et ce bien avant qu'elle n'intervienne suite à la disparition de l'un de ses enfant. Serpent du Chaos. Orpheus avait confié la mission de restaurer les anciennes Scales et cela l'Atlas n'avait pu le faire seul. Elle l'avait trouvé en secret, l'avait guidé par delà la Flamme à réveiller les êtres endormis depuis trop longtemps. Avait juré de garder le secret. Cinead porta ses pupilles sur Aurora un court instant avant de revenir sur son jumeau à l'air plus grave.

    - Je l'ai appris oui.


Les cousins marchaient alors vers un lieu plus tranquille, quand bien même cet endroit n'était que peu fréquenté. Un peu de vin, de rhum et de éponger tout ça. Fruits, viande séchée, pain, fromage. Cinead appréciait toujours autant le fait de manger, de boire. Après tout cela ne faisait que quelques années qu'il avait pu découvrir les véritables saveurs de la vie à la sortie de Blue Graad. Une coupe en main, une gorgée et son oreille attentive il observait son Légat.

    - Je vois... Je commence à comprendre pourquoi tu agis avec prudence. Le sceau. C'est un danger bien plus grand que tout ce qui se trouve à la surface. Comment est-ce possible... La dernière fois que je l'ai vu il me semblait intact. Est-ce que l'emprisonnement d'Apollon aurait précipité la chose ?


Les paroles s’enchaînaient et le verre se délestait de son contenu. Il le reposa sur le table avant de croiser les bras.

    - Et bien... En voilà des nouvelles. Je n'envie pas tes journées. C'est une bonne chose que tu aies retrouvé sa trace mais es-tu sûr de vouloir t'y rendre toi même ? Le Pacifique hein... Alors l'ombre d'Okheanos nous poursuit toujours. Enfin bref. Si tu m'annonce tout cela ce n'est pas pour rien j'imagine. Comment puis-je t'aider ?


Un léger sourire emprunt d'une certaine curiosité.



[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] Cinead-s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-bleu1350/1350[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-rouge900/900[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-jaune1350/1350[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead]   [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] EmptyMer 22 Juil - 13:22
Le regard lancé sur Aurora n'échappait pas au Légat qui gardait pour lui ses pensées. Il s'agissait là d'un dossier brûlant à ses yeux mais il savait l'honneur que c'était aussi pour sa famille que de compter Aurora comme potentielle incarnation de la déesse des Mers. Il devait l'accepter et ne pouvait d'ailleurs pas en vouloir à Amphitrite. D'ailleurs, n'avait-il pas été informé bien des années plus tôt par Cuchulainn et sa vision ?

En tout cas, Cinead comprenait l'urgence de la situation et s'apercevait que son cousin n'était pas dans une situation facile à gérer. Le sceau était un symbole, une protection élémentaire. Et s'il se rompait, alors c'en serait terminé. Pour Atlantis. Pour le monde. Et Orphéus ne pouvait accepter de voir sa cité encourir un tel risque. Pour la préserver, il était prêt à tout les sacrifices. Il eut un petit sourire en direction de son cousin alors que celui-ci extrapolait sur les raisons de l'affaiblissement. A dire vrai, il était difficile d'y répondre.
    - Peut-être. Ou alors le temps... Bien que les sceaux aient été apposés par des dieux, ils peuvent perdre en puissance au fil des siècles. Ce ne serait pas la première fois que cela se produit. Mais pour ce cas là, c'est bien trop dangereux pour être ignoré. Et nous ne possédons clairement pas la connaissance suffisante pour consolider ce pouvoir. Ce pourquoi j'ai besoin des connaissances des Oracles.

Ou de quiconque pourrait les aider à ce sujet. Une fois encore, il n'était pas seulement question de la survie d'Atlantis. Si cette chose s'échappait de sa prison, alors le monde tremblerait. Lui même prit de quoi manger et boire, laissant Cinead à ses réflexions. Les questions étaient toutes légitimes et elles avaient également traversés les pensées du Merinita à l'époque. Quant à Aurora, elle s'était approchée pour se servir également, elle aussi dans un état d'esprit un peu particulier.
    - Je lui ai déjà conseillé de laisser ses Généraux s'en charger. Il a déjà affecté le Général Aimana de Scylla à la mission. Il est un Tangaroa et ses connaissances seront plus que nécessaire à l'accomplissement de la mission. Avec un ou deux autres Généraux, cela devrait faire l'affaire. Mais il ne semble pas vouloir m'écouter.

Orphéus n'en voulait pas à sa soeur. Elle s'inquiétait clairement pour lui et il le comprenait. En temps normal, de par son statut de Légat, il n'aurait effectivement pas agi de lui-même. Son rôle était d'organiser, d'anticiper, et de lancer les armées là où il fallait. Et sur ce point, il accomplissait son rôle sans ménagement et avec sérieux depuis plusieurs années. Preuve en était des résultats depuis qu'il était à ce poste. Les mers étaient plus sûrs. Les rentrées d'argents régulière et le Pilier Central avait été réparé. Mais était-ce suffisant ?
    - Je dois dire y avoir beaucoup réfléchi. Mais je ne vois pas d'autres options. Amphitrite en personne s'est dévoilée à moi. M'a donné les indices me permettant de savoir où se trouvait l'île. Et elle m'a clairement demandé de libérer sa fille. Je suis le représentant de Poséidon. Mais je sers Atlantis aussi. Sans Dame Amphitrite, nos écailles ne seraient que des morceaux de ferrailles sans vie. Le moins que je puisse faire, c'est de mettre ma vie en jeu pour libérer le Léviathan. Et puis je ne serai pas seul. Et j'ai une ou deux idées...

Sa détermination était totale et on pouvait le voir à l'aura qui se dégageait de sa personne. Dans cette aura, on pouvait même y sentir une autre présence. Au repos, endormie presque, mais qui renforçait le pouvoir du Légat. Autour d'eux, un chant se fit entendre, entrant en résonance avec le pouvoir du Légat. Les animaux marins, le bruit des vagues. L'odeur de l'iode. Et au loin, le chant des Sirènes.
    - Sur place, je prierai Dame Amphitrite pour qu'elle me prête son aide. Afin de libérer sa fille et qu'elle puisse rejoindre ses frères et ses soeurs ici, au temple. Et si pour cela, je dois donner ma vie, alors je n'aurai aucune hésitation. Mon devoir est sacré. Ma vie n'est rien. Et c'est en cela que je t'ai demandé de venir, Cinead. Si je ne dois pas revenir, il faut que tu prennes le relais. Tu as été Légat. Il te faudra assurer la continuation afin que nul danger ne vienne menacer Atlantis. Maintenant que tu es informé pour le sceau, tu sais quelle est la priorité. Une fois cette affaire réglée avec le Léviathan, je m'occuperai de ce projet en y mettant toute mon énergie. Mais si je viens à disparaître... Alors tu sais ce qu'il faudra faire.

Orphéus n'était pas un homme pessimiste en soi. Mais en sa qualité de Légat, il se devait d'anticiper les choses. Préparer l'avenir. Et en confiant à son cousin les véritables dangers que leur cité encourait, il assurait une continuité. S'il mourrait, quelqu'un saurait comment agir et sur quoi ! S'il avait été béni par Poséidon, il n'en restait pas moins sans armure. Moins protégé que les généraux sous ses ordres. Il leva son bras, avec le bracelet d'Orichalque dessus.
    - Je n'oublie pas que je suis sans protection.

Par mécanisme, il toucha le bandeau qui recouvrait l'orbite vide, cet oeil qu'il avait offert lors de son intronisation. En gage de soumission, en gage d'honneur. Mais aussi et surtout en sacrifice à une autre cause qu'il chérissait.
    - Mais ma volonté et celle de mon Seigneur me permettront de vaincre nos ennemis et de revenir ici avec la fille de notre Reine.

Il y croyait dur comme fer. Nul ne pouvait douter de sa volonté. Inébranlable, elle écrasait tout sur son passage. Son oeil valide semblait comme traverser l'âme de Cinead alors que le chant des sirènes s'intensifiaient, comme s'il émanait de l'onde du Merinita. Sa soeur s'approcha, et posa une main sur l'épaule du Légat. Il eut un petit sourire.
    - D'ici quelques jours, j'attirerai l'attention de Narsès et des Byzantins sur les flottes Atlantes. Et j'en profiterai pour mener à bien ma mission. Je compte sur toi pour veiller à ce que la surveillance du Sceau reste notre priorité. Seules certaines personnes connaissent ce secret. Le Kraken est le premier d'entre eux. J'ai également une deuxième demande à te faire, comme tu dois t'en douter. Nous avons des ennemis au dehors et à l'intérieur de nos murs. Tu n'es pas sans savoir que des espions ont été arrêtés récemment... Je crains que le Sénat ne soit pas à l'abri. As-tu pleine et entière confiance en chacun d'entre eux ? N'y aurait-il pas un ennemi caché au sein de ce Conseil ? J'aimerai que tu enquêtes à ton niveau. Que tu t'assures que les espions n'ont pas atteint un rang trop élevé parmi les nôtres.

La bombe était lâchée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
CineadCineadArmure :
Aucune
Message Re: [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead]   [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] EmptyVen 24 Juil - 23:23


    - Et si... Nous n'arrivions pas à obtenir le concours des Oracles ?


Car il fallait y penser. Les relations entre Oracles et Marinas étaient au point mort, les échanges entre la lumière et l'océan rares et dans le cas présent, les hommes d'Apollon avaient l'avantage sans même le savoir. Ils pourraient profiter de la situation s'il l'apprenaient... Ou bien tout simplement œuvrer pour éviter le pire sans contrepartie. Le monde était en danger, pas simplement Atlantis. La tension se faisait sentir de plus en plus, les sujets abordés alourdissant l'air. De nouveau Cinead porta son regard vers sa cousine qui se manifestait dans la discussion au moment où la sécurité de son frère était évoquée. L'ombre fraternelle, immuable... Les Merinita étaient destinés à être protégés par leurs proches ; Satine d'abord et Calista aujourd'hui exerçaient ce rôle de Gardien pour l'Atlas.

    - Partiras-tu avec lui cette fois Aurora ?


Car les paroles du Légat étaient claires. Si Aurora l'accompagnait, ses mots prenaient un tout autre sens. Il respectait son dévouement, il ne faisait aucun doute qu'il honorait en chaque instant l'honneur que lui avait fait Poséidon. Cinead se réjouissait qu'un homme de sa trempe ait prit le relais.

    - Sois prudent Orpheus. Je ne suis pas prêt à reprendre la charge alors tu as intérêt à revenir.


Un sourire à nouveau, allégeant le poids de cette annonce qu'il pensait réellement... Mais nul doute qu'au besoin, le Purificateur reprendrait son ancienne place pour le bien d'Atlantis. Là était son destin, Le Pendu. A la remarque sur sa protection, l'Atlas releva un sourcil. Sans protection ? Son regard passa sur le Borgne, une lueur dans ses pupilles carmines se mouvant en ondulations. Son sourire restait.

    - Dis moi... T'es-tu déjà demandé pourquoi notre Reine est revenue pour le Léviathan, et pas au moment où Polyphème a été.. pulvérisé ?


Il allait le laisser à cette question. La réponse viendrait en temps voulu car il était évident pour lui que ce n'était pas le moment. Néanmoins son esprit n'oublierait pas cette remarque, jusqu'à présent jamais il n'avait observé son cousin sous cet angle. Les révélations en étaient pour le moins intéressantes.

    - Des ennemis... Il n'y a que ça autour de moi mais ils sont autant d'alliés en même temps. Quels genre d'ennemis penses-tu qu'il puisse y avoir au sein de l’hémicycle ? Éclaircis ta pensée et je pourrai te répondre. Est-ce que j'ai des doutes quand à certains d'eux ? Possible en effet et Calista enquête pour moi en secret. Je te ferai part de mes découvertes, mais sache que je tiens cette assemblée.





[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] Cinead-s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-bleu1350/1350[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-rouge900/900[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-jaune1350/1350[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead]   [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] EmptyLun 27 Juil - 14:59
Il lança un regard dans sa direction. Aurora. Il avait réservé son jugement quant au fait qu'elle puisse l'accompagner. Mais il avait besoin d'elle pour le plan très particulier qu'il avait en tête. Ils en avaient parlés, longuement. Et elle s'était rangée à son avis. Elle appréhendait mais savait qu'il s'agissait là de la meilleure option. En temps de guerre comme en temps de paix, un véritable chef se devait de prendre les bonnes décisions et Aurora avait une foi aveugle en son frère.
    - Elle viendra, oui. Mais sa mission sera un peu différente cette fois-ci.

Sourire entendu. Il n'en dirait pas plus. Ce n'était pas tant une histoire de confiance ici qu'une logique de garder son projet secret jusqu'au bout. Cinead pouvait le comprendre : ce qui se jouerait au niveau des îles impacterait de beaucoup la vie d'Atlantis. Et Orphéus ne négligerait aucune piste pour résoudre un problème de cette importance. Revenir était prioritaire et il ne comptait pas laisser Atlantis longtemps. Mais pouvoir anticiper et prévoir était une prérogative du Légat. Il prenait cela très au sérieux.

La question sur l'armure de Polyphème le fit toutefois tiquer. Il ne connaissait pas suffisamment Amphitrite, ni le fonctionnement des écailles pour se permettre une théorie sur le silence de la titanide. Sans doute s'en était-elle moquée à l'époque ? Sans doute que cette écaille ne revêtait pas autant d'importance au regard de l'épouse de Poséidon ? S'il connaissait les légendes de la création des écailles par Amphitrite, il ne possédait pas les connaissances de Cinead à ce sujet.

Lui-même avait toujours rêvé d'être un Porteur d'une des écailles. Il avait œuvré sa jeunesse durant à se former, à enrichir ses connaissances, afin de devenir quelqu'un d'important. Il avait réussi, certes, mais pas comme il l'avait pensé à l'époque. Devenir la voix de son Seigneur le privait de sa seule chance de porter un jour une de ces merveilles. Cinead lui avait eu la chance d'être Légat et Porteur de Polyphème. Mais Okhéanos avait brisé l'armure, brisant dans le même temps les espoirs du Merinita. Mais il n'était pas de ceux à se résigner malgré tout. Son oeil, ses pensées et ses actes. Il offrait ce qu'il avait pour qu'un jour cette puissante Écaille revienne parmi les siens. Fils de Poséidon. Sa place était ici et non pas en morceau.
    - Je vais être franc : je ne me suis pas posé la question. Le silence de Dame Amphitrite est sans doute curieux mais qui suis-je pour en discuter les raisons ? Ses enfants nous protègent, et nous endossons ces écailles afin de préserver à notre tour ce qui est cher à notre coeur. Pourquoi n'avons-nous pas eu de renfort lorsque le Titan Okhéanos détruisait l'une des écailles les plus puissantes qui soit ? Une question que je préfère ne pas me poser, vois-tu. Je suis la Voix de Poséidon. Et Amphitrite est ma reine. Mais je ne suis pas leur confident.

Et toi, Cinead ? Que sais-tu de cette affaire ? Le regard d'Orphéus se faisait plus inquisiteur. Il savait que son cousin possédait une chose que lui n'avait pas. Ce pouvoir de réparer les armures, de créer avec la Reine ce qui n'existait pas. Il en avait eu la preuve avec les nouvelles écailles. Il n'était pas jaloux pour autant. Chacun sa force et il préférait ne pas s'appesantir sur des choses qui lui échappaient complètement.

Le deuxième point, toutefois, il le maîtrisait déjà bien plus sérieusement. La notion d'ennemis était large mais ici, il pouvait leur donner un nom. Ses services étaient sur le pied de guerre depuis le commencement de son mandat et il avait obtenu des résultants probants. Maintenant, les prisonniers allaient devoir parler. Et il aurait des réponses. Mais se montrer prudent restait de mise.
    - Je pense à la Cinquième Cohorte. Je pense aux Muiens. Je pense à ceux qui complotent pour la destruction d'Atlantis dans l'ombre en se servant des faits d'armes des guerriers de Mû. Tu n'es pas sans savoir que j'ai mené de nombreuses enquêtes depuis que je suis devenu Légat. Lors de l'attaque des Muiens, à l'époque, ils ont bénéficiés d'une aide interne. Ce n'est pas une supposition, c'est un fait. Je ne peux croire que ces mêmes soutiens ne se soient pas cachés suite à l'attaque. Et je reste convaincu que certains se sont infiltrés au sein de notre administration. Et pourquoi pas au Sénat lui-même.

Il disait tenir cette Assemblée. Mais comment en être sûr ? Après tout, en dehors d'une enquête stricte, rien ne pouvait assurer qu'un traître ne s'y cachait pas. Et si tel était le cas, alors les ennemis d'Atlantis pouvaient avoir accès à nombre d'informations sensibles. Au sein de l'Amirauté, le contrôle était plus facile : toute décision émanait du Légat et Orphéus ne laissait pas la place aux potentielles fuites. Ceux qui étaient susceptibles de trahir étaient surveillés. Pas seulement les potentiels traîtres mais aussi ceux qu'il était difficile de canaliser. Lazare. Dardanos. Et d'autres...
    - Ceux que j'ai fais arrêter possédaient d'étranges pierres. Portail dimensionnels ? Moyen de communiquer ? En tout cas, ils ne travaillent pas seuls.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
CineadCineadArmure :
Aucune
Message Re: [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead]   [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] EmptyJeu 30 Juil - 16:19

Ainsi, les jumeaux voyageraient ensemble. Cinead parvenait donc à comprendre ce qu'attendais Orpheus. Soit, il devrait donc s'entretenir avec sa cousine sous peu, avant qu'ils ne quittent Atlantis. Peut-être même après cette entrevue. Le lieu s'y prêtait parfaitement d'ailleurs...

    - Me voilà donc rassuré. Aurora, pourras-tu m'accorder un peu de ton temps lorsque nous aurons terminé ?


Il devait lui poser des questions sur cette missions bien sûr, mais pas que. Il s'inquiétait après tout, la famille était une valeur importante pour le Primus Senator, quand bien même il ne s'y prenait pas toujours bien avec ses proches.

    - Je vois... Nous rediscuterons de cela à ton retour et celui du Léviathan dans ce cas.


De son côté, il allait au moins avoir de le temps de songer. Un sacrifice. Une dernière trace. Un souvenir. Une réflexion de mise, mais des réponses et des preuves allaient être demandées dans tous les cas. Pour la suite, son visage devint plus grave. Par ennemi le Merinita entendait une seule chose : ennemi. Inconditionnel.

    - La Cinquième Cohorte... C'est donc cela. La simple idée d'un Sénateur prenant le parti du peuple de Mu me révulse. Il va falloir agir Oprheus, si tu as des traîtres dans l'Amirauté, nul doute qu'il s'en trouve aussi au Sénat, au moins indirectement. C'est intolérable. Je ne connais pas chacun d'eux personnellement mais... Deux ans... Certainement bien plus ! Ces pierres, pourras-tu m'en faire parvenir une ? J'ai besoin de savoir. Si l'invasion s'est produite par ce biais...


Car cette guerre avait été sienne. Sa perte. Et si Poséidon ne lui en avait pas tenu rigueur, car la cité avait tenu, lui gardait en bouche la saveur de la défaite. Le Sénat pouvait se montrer retors et chacun tentaient plus ou de penser au bien des Citoyens... ainsi qu'à ceux de leurs clans. Mais penser qu'un seul d'entre eux œuvrait, directement ou pas, pour la chute d'Atlantis. Cela ne pouvait passer. La poigne allait devoir se faire plus brûlante.

    - Cette histoire devient dès à présent une priorité. J'irai tenir séance au Sénat. Une longue discussion enflammée m'attends je crois bien.


Car le Purificateur avait aussi ce rôle après tout, débarrasser les corps du mal.



[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] Cinead-s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-bleu1350/1350[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-rouge900/900[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-jaune1350/1350[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead]   [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] EmptySam 8 Aoû - 19:21
Ce fut plus un réflexe qu'une réelle concertation entre les jumeaux mais ils ne purent s'empêcher d'échanger un regard interrogateur entre eux lorsque Cinead demanda à Aurora l'opportunité de s'entretenir avec elle après cet échange. Il n'était pas rare que l'on cherche à parler avec elle seule à seule mais personne ne formulait une telle demande face à Orphéus d'ordinaire. Le Légat n'était certainement pas l'homme le plus impressionnant de l'Amirauré - Endymion, Deukalyion ou même Drystan étaient largement supérieurs à lui à ce sujet - mais il restait un homme dont l'on se méfiait. Et ce depuis qu'il était en âge d'être responsable de ses décisions. Cinead ne pouvait l'ignorer. Mais son statut au sein du Sénat et sa qualité de "cousin" l'aidait à s'affranchir de ce qui se dégageait du Merinita.

L'échange n'avait duré qu'une ou deux secondes. Mais les deux s'étaient déjà mit d'accord. Nulle raison de refuser à Cinead cet entretien qu'il demandait. Et aucune volonté de la part de Orphéus d'en demander la raison. Sa foi en sa famille était grande. Du moins en ceux qu'il connaissait. Pour les autres, ils étaient logés à la même enseigne que les autres. Sous surveillance.
    - Aucun problème, je resterai et nous pourrons discuter.

Des choses à voir. Des discussions à gérer. Mais surtout, une mission à accomplir. Le Merinita devait agir et vite. Ce pourquoi il déplaçait ses pions avec minutie mais avec une détermination sans pareille. Son but, même s'il ne l'avait encore avoué à personne, était de frapper partout en même temps. La désorganisation qui s'ensuivrait lui laisserait un boulevard et ses troupes cachées en profiteraient pour atteindre les objectifs du Merinita. La peur n'avait aucune place dans son esprit, le doute n'existait pas. Il n'était pas un soldat. Il était le représentant de Poséidon, sa Voix. Et son arme. Une arme qui se voulait absolue. Sans faille. Et déterminé à faire ployer les ennemis de celui qu'il vénérait plus que nul autre.

Cinead prenait d'ailleurs conscience de ce que sous entendait son cousin. La Cinquième Cohorte avait été à l'origine de la grande guerre civile. De cette attaque des Muiens. Et de son échec à préserver Atlantis. Il n'y était pour rien, pas réellement en tout cas. Mais l'Atlas avait prit cela très personnellement lorsqu'il était Légat. Et Orphéus s'était promit de ne jamais plus laisser se reproduire un tel désastre. Ce qui expliquait pourquoi il prenait les devants sur les histoires du Shéol, des Abyss et du sceau d'Apollon et de Poséidon. La Cinquième Cohorte serait annihilée. Il ne pouvait en être autrement. Et pour cela, il avait son idée. Mais avant de la mettre en application, il devait d'abord laisser Cinead gérer le cas des Sénateurs. Si un espion s'y trouvait, alors Orphéus prendrait le relais. A sa manière.
    - L'Amirauté est sous mon contrôle et je purge nos rangs depuis que je suis à la tête de cette armée. Il est toujours difficile d'agir contre ceux qui sont dans l'ombre, ce pourquoi je maintiens une pression maximale sur leur tête. La moindre faute et nous leur tomberons dessus. Il est déjà plus difficile d'agir au milieu des serpents. Je n'ai pas ton influence dans la sphère de la politique. Pas encore.

Les Sénateurs. Le Merinita respectait la profession - son propre père en était un après tout - mais il ne pouvait s'empêcher de penser qu'un tel panier de crabes comportait nécessairement des intrus qui se servaient de la position des Sénateurs pour agir.
    - Un de mes hommes t'amènera en personne une de ces pierres. Je compte sur ta clairvoyance Cinead. Débusque-moi ces traîtres. Et je ferai alors en sorte que nos morts ne soient pas tombés sans raison. Okhéanos a été libéré et cela est inacceptable. J'éradiquerai ceux qui le servent, afin de le priver de ses soutiens. Et ensuite seulement, je m'attaquerai à lui directement. Mais pas avant d'avoir coupé ses pattes...

Il ne plaisantait plus. Si cette discussion était courtoise, amicale, le Merinita prenait désormais un ton qui ne laissait planer aucun doute sur sa détermination et sur ce qu'il comptait faire des traîtres. Il en avait assez. Le temps était venu de prendre les armes. A sa manière, il était en guerre. Une guerre qu'il ne perdrait pas.
    - A moins que tu souhaites voir d'autres choses avec moi, je te laisse avec ma soeur. Avant que tu ne partes, tu auras cette pierre. Et si tu as besoin de mes lumières lorsque tu te rendras au Sénat, n'hésite pas à me faire signe. Je suis à leur disposition à ce sujet.

Aurora s'était avancée. Si rien d'autre ne se disait, son frère quitterait la place. Et elle se retrouverait avec son cousin pour savoir ce qu'il désirait. Attente. Et curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
CineadCineadArmure :
Aucune
Message Re: [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead]   [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] EmptyVen 14 Aoû - 16:18

La félonie, absurde, improbable. Les complots, encore et toujours, mais cette fois dépassant la sphère d'un simple conflit entre familles ou même des intérêts personnels. Il était question, ici, de l'anéantissement d'Atlantis. Ni plus, ni moins.

    - Nous allons devoir redoubler de vigilance. Je vais renforcer les enquêtes de mon côté et irait confronter nos chers Sénateurs face à leurs crimes s'il le faut. Nous sommes les descendants d'Atlas, chaque morceau de cette cité est une part de notre sang. Toi et moi nous empêcherons ces traîtres d'agir.


La situation était bien plus alarmante qu'il ne le pensait. Deux années s'étaient écoulée depuis la chute du Pilier Principal, les blessures avaient été pansées et laissaient place, à nouveau, au pire de ce que l'humanité pouvait offrir. La destruction et la mort. Couper la pattes du monstres dans un premier temps, oui, avant de l'éradiquer avec toute la puissance qui était leur. L'océan pouvait se montrer aussi calme que tempétueux et au loin de sombres nuages approchaient. Il n'était pas un mauvais présage, non. Ils représentaient l'annonce au monde que la vague allait bientôt les frapper de plein fouet. Une légère colère parcourait l'esprit du Purificateur, souvenirs d'une guerre, des pertes. Cela n'arriverait plus.

    - Je te remercie, Orpheus. J'aurai préféré vous voir tous les deux dans d'autres circonstances. Je vais organiser un repas chez nous, Calista sera ravie de vous recevoir.


Et après de brèves salutations le Légat prit la direction de sa demeure. Cinead tourna son regard vers sa cousine avant de tendre le bras en direction du petit temple aux pieds du Pilier, l'invitant à le suivre à l’intérieur avec un léger sourire. Tout en marchant, saluant les prêtresses, il porta son attention vers Aurora.

    - Comment te sens-tu, Aurora ? Je suis au courant, tu dois t'en douter. Notre Reine et moi même possédons un lien particulier aussi, il ne m'a pas fallu bien longtemps pour comprendre.


Ils furent arrêtés devant la salle où reposait le Dieu par une femme qui leur demanda d'attendre quelques instants. Ces femmes s'occupaient du corps endormi de Poséidon, attendant comme tous son réveil. Après quelques minutes elle décala la grande tapisserie devant eux, le Primus Senator s'inclina respectueusement avant de poursuivre sa route pour rejoindre l'autel sur lequel était allongé le Tempétueux.

    - Prenons quelques minutes pour prier et accorder quelques mots à notre Seigneur.


L'Atlas posa le genou à terre, le poing fermé contre le marbre et la dextre contre le cœur. Baissant la tête, fermant les yeux, son corps se couvrait de petites flammèches bleutées ça et là, usant de son Onde pour communier. Ô Seigneur Poséidon. Voilà quelques temps maintenant que je ne suis venu m'entretenir avec vous. Orpheus officie avec maestria pour vous représenter chaque jour. Votre Reine est de retour elle aussi. Nous attendons votre réveil. Et ce retour était proche. Le calme naturel d'Orpheus avait été brisé. Les flots ne mentaient pas.



[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] Cinead-s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-bleu1350/1350[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-rouge900/900[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-jaune1350/1350[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead]   [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] EmptyVen 14 Aoû - 17:00
Elle le suivit alors qu'ils prenaient la direction du Temple. Elle ne s'y rendait que très rarement seule, laissant son frère venir ici sans escorte quand il le désirait. Si Poséidon était endormi, Orphéus avait coutume de dire que cela ne l'empêchait pas d'écouter. Et son frère se faisait un point d'honneur d'informer leur seigneur des évolutions de leurs différents projets. Pour sa part, elle était toujours mal à l'aise en ce lieu.

Elle savait que le lien de Cinead avec Amphitrite était fort. Après tout, il était celui par lesquelles les écailles se ressourçaient. Il était à l'origine des nouvelles naissances, avec le concours de leur Reine. Il n'y avait alors rien d'étonnant à ce qu'il puisse percevoir un changement, surtout concernant la Titanide. La fille d'Okhéanos. Quelle curieuse famille avait les dieux, tout de même. Compliquée, retorse. Mais terriblement puissante.
    - Il m'est difficile de mettre des mots sur mes sentiments. L'honneur de servir de réceptacle à notre Reine est grand. Mais si cela devenait plus permanent, je crains que mon frère ne se retrouve sans soutien. Avec tout le respect que je dois à nos Seigneurs et maîtres, je doute qu'ils se soucient de la sécurité d'Orphéus. Nous avons conscience, lui comme moi, que les Légats sont remplaçables. S'il ne convient plus, un autre prendra la relève.

Elle se tût un instant. Sa franchise était réputée et Cinead le savait. Des deux, elle était la plus impétueuse. La moins mesurée. Mais des deux, elle était aussi celle qui s'inquiétait le plus du regard de Poséidon. Et d'Amphtrite.
    - Je suis sa protectrice. Tout comme Calista l'est pour toi. Tu n'es pas sans savoir qu'elle n'était plus elle-même suite à ton départ. Son affectation aux prisons et son affection pour toi l'ont rendu plus sombre. Je sais que mon frère accepte ce que je suis en train de devenir. Sa dévotion est grande. Mais je crains aussi qu'il ne devienne plus sombre, si je venais à partir. L'image qu'il montre aux autres n'est qu'une partie de ce qu'il est vraiment. Il y a en lui des ténèbres capable de tout engloutir. Je l'ai toujours su. Et depuis quelques temps, elles sont plus fortes.

L’émergence du pouvoir de Poséidon. Mais pas seulement. Son père lui avait dit un jour de veiller sur son frère. Mais pas seulement pour le préserver des autres... Aussi pour préserver les autres de lui, de ses colères.
    - "Le calme avant la tempête"... Savais-tu que nos parents ont donnés à mon frère le prénom d'un ancien Général d'Atlantis ? Un homme réputé pour ses talents et sa puissance. En son honneur mais aussi parce que le jour où nous sommes nés, notre mère a eu un songe où elle le voyait. L'ancienne Sirène Maléfique, dans toute sa splendeur, comme s'il bénissait notre naissance... Ils ne nous en ont parlés qu'une seule fois.

Son père lui avait expliqué autre chose à propos de ce songe. A elle et à elle seule. Mais cela ne regardait pas Cinead. Alors qu'ils pénétraient dans le temple, elle se détacha de sa lame afin de la laisser aux prêtresse. Elle aussi se mit à prier. Mais dans son for intérieur, elle ne pouvait croire que Cinead ne lui ai demandé de rester que pour s'enquérir de son état. Elle patientait qu'ils finissent. Pour en apprendre plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
CineadCineadArmure :
Aucune
Message Re: [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead]   [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] EmptyMar 18 Aoû - 23:19

Il se releva lentement après avoir ouvert les yeux. La dévotion, oui, difficile de ne pas en avoir lorsque l'on avait porté la Voix de Poséidon. Le voies du destin restaient étranges, dépassant de loin ce que les mortels pouvaient entrapercevoir. A se demander même si les Dieux possédaient un esprit différent du leur. Quant aux mots de sa cousine, il n'en avait perdu aucune miette. Seulement, le temps des Dieux passait avant le reste. Une fois relevé, il croisa les bras avant de se tourner elle et soupirer lentement.

    - Si je t'ai demandé cette entrevue c'est pour te poser quelques questions tu t'en doutes... Au delà de ton état et de ta pensée...
    Une courte pause, hésitant. Je sais qu'il n'y a rien de surprenant à ce que tu accompagnes ton frère pour cette tâche. Son importance justifie plus que jamais ta présence. Mais ses mots... A-t-il l'intention de faire intervenir notre Reine en t'amenant avec lui ?

Une question légitime pour lui. Tant pour Amphitrite que pour les deux Merinita. Car la Néréide possédait un caractère tout aussi trempé que celui de son mari. Partir à la recherche du Léviathan et demander son aide, voilà une demande pour le moins singulière.

    - Plus sombre ? Parles-tu de destinée ici ? J'ai connaissance des récits concernant Orpheus Premier oui, de ce qu'en disent les textes il ressemble étrangement à ton frère c'est vrai mais... Il reste lui. Devenir Légat de Poséidon implique bien des choses. Notre maître s'éveille lentement et à travers Orpheus il parle. Au sens propre. Est-ce qu'il changera ? Oui, je ne te le cache pas. Je ne suis pas de genre à m'emporter en temps normal et depuis que je suis revenu en Atlantis... Le feu vient à parler dans mon cœur, plus que de raison.


Et peut-être qu'elle comprendrait. Après tout, même si différentes, ses expériences pouvaient l'aider. Un court instant, l'Atlas se demanda si Aurora était toujours consciente lorsque son corps était possédé. Une question bien trop déplacée cependant. Il se savait prompt à faire des erreurs par son franc parler et tentait de se réprimer, les séances au Sénat restaient un excellent exercice pour cela.

    - Je ne peux rien t'assurer sur ton devenir il est vrai... C'est un honneur oui. Ce que je peux te dire en revanche, c'est que si ce jour se présente, ton frère ne sera pas seul. Je suis là, tout comme le Général Deukalyion. Et j'ai entendu parler du Lieutenant des Hyades qui semble proche de notre famille. Et puis, il y a les habitants de notre cité. Ils lui sont reconnaissant tu sais ?


Un sourire, rassurant. Et pourtant, au fond de lui, il savait tristement.



[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] Cinead-s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-bleu1350/1350[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-rouge900/900[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] G-jaune1350/1350[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead]   [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] EmptyMer 19 Aoû - 9:51
Ainsi était-ce cela qui le tracassait ? Son regard s'assombrit alors qu'elle observait Cinead. Si elle respectait son cousin et la fonction qu'il avait occupé par le passé, elle estimait tout de même que les affaires de l'Amirauté restait du domaine de son frère. Qu'il puisse émettre des doutes ou des interrogations et qu'il ne les pose pas à Orphéus directement, cela la troublait. Pensait-il réellement obtenir des informations de sa part sous prétexte de leur lien avec Amphitrite ? Lien forcé pour elle et choisi pour lui ?

Pour le reste, elle comprenait. Il connaissait évidemment les anciennes légendes et les grands noms de la famille. Après tout, ils en faisaient tous partis. La peur de voir son frère devenir un autre était forte mais elle connaissait le caractère de celui-ci. Et sa volonté était sans le moindre doute sa force la plus grande. Mais qui sait ce que Poséidon désirait réellement ? Il s'éveillait et cela ne faisait aucun doute. Mais à quelle fin ? Il possédait déjà son corps, pourquoi donc laisser ses sentiments filtrer par l'intermédiaire d'un autre corps ? Elle s'interrogeait mais n'en avait pas parlé à Orphéus non plus.
    - Je suis navré, Cinead. Mais je ne peux t'en dire plus, quelle que soit la volonté de mon frère une fois sur les îles. S'il n'a pas précisé ses projets, c'est qu'il a ses raisons. Que ce soit un projet qui me concerne ou pas, j'ai foi en lui et j'accepterai ses choix. Préserver les secrets de mon frère et sa vie, voilà la tâche qui est la mienne depuis que nous sommes enfant.

Même leurs parents s'étaient arrachés les cheveux par le passé alors qu'elle taisait les décisions de son frère, même lors des petites bêtises d'enfants. Si elle n'avait jamais rien dit à son propre père, comment croire alors qu'elle puisse dévoiler quoi que ce soit à son cousin ? Non, elle ne dirait pas un mot de plus et elle espérait pour le Primus Senator qu'il en comprenne la raison. Après tout, il était le mieux placé pour savoir ce qu'un lien fraternel amenait.

Et même si le projet de son frère était dangereux, même s'il était difficile de connaître la réaction de la déesse des mers, elle savait que le raisonnement du Merinita était logique. Amphitrite avait imposé une mission à son frère et savait que ce dernier n'avait pas accepté la manière de faire de l'épouse de Poséidon. Elle connaissait les sentiments d'Orphéus. Il respectait la reine et ferait en sorte de libérer sa fille. Mais pas seul. S'il devait risquer sa vie dans l'opération, alors il était tout à fait disposé à faire appel à la déesse pour qu'elle protège le Léviathan. Et pour le coup, elle le savait déterminé.
    - Reconnaissant, dis-tu ?

Elle savait que son frère œuvrait d'arrache-pied depuis sa nomination et même avant. Elle reconnaissait que les soldats, capitaines et Généraux respectaient son frère. Du moins pour l'essentiel. Mais les Atlantes ? Même s'ils étaient au coeur des préoccupations du Merinita, elle avait du mal à croire que eux, puissent se soucier d'un Légat. Affaire de politique ou affaire militaire, les civils restaient en dehors de ces questionnements la plupart du temps.
    - Peut-être bien, je ne sais pas... Il est vrai qu'il aura du soutien parmi ses proches. Tu les as nommé et je sais que toi, Deukalyion et Calypso seraient présents pour lui. Mais vous n'êtes pas moi.

Un petit sourire qui se voulait espiègle, en dépit de sa tristesse profonde. Eux, ils soutiendraient son frère. Mais en dehors de Calypso, eux avaient leur propre mission. Seule les Hyades avait pour vocation de protéger Orphéus. Elle savait qu'elle s'impliquerait dans sa tâche, qu'importe les circonstances et avait foi en elle. Quant à Deukalyion, et bien il était le Kraken. La bête des profondeurs. Les ténèbres attendaient ceux qui auraient l'audace de s'approcher du Légat.
    - Mais je te remercie pour tes propos rassurants.

Ce qu'elle taisait, c'était la remarque sur les changements possibles. Cinead l'avait dit lui-même : il était d'un naturel posé, calme, et sa fonction l'avait changé, le rendant plus impétueux. Mais qu'en serait-il de Orphéus. S'il affichait un calme à toute épreuve face au monde, elle le savait changeant. L'on dit que Poséidon choisit son Légat en fonction de l'humeur qui est la sienne. Pour Cinead, c'était la partie posée du Seigneur des mers qui s'était exprimé. Son côté compatissant même s'il n'en restait pas moins dangereux. Mais pour Orphéus... Et bien il était la tempête. Il était la lame de fonds. Et sous couvert de ses manières et de ses sourires, le Merinita était un homme trouble et dangereux si ses émotions l'emportaient. Ce n'était pas sans raison qu'il se contrôlait en permanence. C'était pour éviter de tout emporter. Cinead s'en doutait-il ? Ou ne voyait-il comme les autres que le Légat posé et réfléchit ?
    - Tu vas avoir bien du travail, Cinead. Je ne sais pas ce que nous réserve l'avenir. Je ne sais pas si Poséidon s'éveillera en même temps que Dame Amphitrite. Mais de grands bouleversements attendent notre cité, je le crains. Il faudra être fort. A l'image de ceux que nous protégeons.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
CineadCineadArmure :
Aucune
Message Re: [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead]   [Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] EmptyLun 31 Aoû - 22:23

Dans ce lieu sacré ne régnait que le silence, seules les voix des deux Merinita venaient briser ce calme religieux. Seulement, était-il réellement cela ? Non. Un calme avant la tempête, voilà ce qu'il évoquait. Nulle prière, nul chant, nul murmure, aucune faveur. Et pourtant il n'existait plus pour un court instant, le temps d'un échange mêlé de crainte et d'un brin de tristesse. La Foi. Il ne restait plus que cela. Celle d'un Homme envers un Dieu. Celle d'une moitié envers une autre.

    - Je comprends ne t'en fais pas. Je ne manque pas de confiance envers lui, il fera ce qui doit être fait tout comme toi.


Nul besoin d'en dire plus. Ses inquiétudes, il devait les garder. Car Homme il restait. Faillible. Peut être trop tendre. Peut être trop prévenant. Les mois s'étaient écoulés, avaient su rapprocher ceux qui n'avaient pu l'être bien avant. Un lien qui s'était forgé de bribes de respect, de fierté, d'apprentissage et de transmission. Simplement, il ne voulait le perdre celui là aussi. Alors que lui restait-il, si ce n'est comprendre pour tenter de prévoir l'imprévisible.

Dur retour à la réalité lorsque la franchise se présentait sous un masque. Elle avait raison. Ses lèvres commencèrent à s'entrouvrir mais rien ne vint. Que dire si ce n'est rien ? Le silence reprenait ses droit. Un regard fuyant balaya la pièce. Ce n'est pas mon rôle. "Plus" aurait le mot approprié.

    - Tu as raison oui, nous avons déjà trop usé de temps dans cette pièce. Laissons le Seigneur à son repos. Je vais aller préparer mon entretien. Je veillerai sur lui quoi qu'il arrive, Aurora. La Flamme le guidera. La tienne. La mienne. Difficile à dire... Mais toi et moi nous reverrons quoi qu'il arrive. Et peut-être me béniras-tu.


Un dernier sourire alors que son regard semblait perdu dans le vague du marbre. Il s'inclina respectueusement devant le corps endormi avant de se retourner pour quitter de Temple à grands pas. Il adressa un léger geste de la main à celle qu'il laissait derrière lui. A la sortie du Temple une Prêtresse l’interpella, lui remettant une petite boite en bois scellée par un ruban blanc. Il la remercia av ant de s'en emparer, et de disparaître lentement dans l'ombre lointaine.

La confrontation allait être sienne. La confrontation allait être leur.



[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead] Cinead-s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Début Février] Les étoiles d'Atlantis [Solo/Cinead]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Pilier central-
Sauter vers: