Votez
I
II
III
IV
V


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Avril 550] Mise en place ... Lentement mais surement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ArellysArellysArmure :
Aucune pour le moment

Statistiques
HP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-bleu160/160[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-bleu  (160/160)
CP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-rouge210/210[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-rouge  (210/210)
CC:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-jaune275/275[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-jaune  (275/275)
Message [Avril 550] Mise en place ... Lentement mais surement    [Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   EmptyLun 26 Oct - 16:26
:: Mise en place ... Lentement mais surement !

La réunion au temple de Poséidon fut menée rapidement, et avec habilité, chacun des deux Généraux avait put exprimer son point de vue, et ses inquiétudes face à l'avenir. Ce qui permettrait de renforcer à coup sur les liens entre eux trois. La Sirène Maléfique avait attendu la fin du discours de Liao pour partir vers son pilier. Descendant les marches du temple de son dieu, pour traverser le domaine d'Atlantis jusqu'à son propre pilier demandant à l'un de ses serviteurs et de ses soldats de ramener toutes son unité devant le pilier et de les rassembler pour leur donner des ordres. Arellys précisa en voyant la tête inquiet de ses serviteurs qu'il s'agissait d'ordres pour la sécurité d'Atlantis sans pour autant rentrer dans les détails de la visite et de ses propres missions.

Elle préférait éviter de remuer les foules avant que le spectacle ne commence, car cela ne ferait pas vraiment crédible n'est-ce pas ? La blonde soupire et re-passa dans sa demeure située en contre-bas de l'ombre du pilier. Elle se changea, but un coup avant de partir et de faire un sourire que personne ne put observer. Sa scale rayonnait parmi les courants des vents marins qui sillonnait le sanctuaire méditerrané. Elle grimpa les quelques marches qui la séparait du pilier de l'Atlantique Sud, et une fois que la foule fut rassembler en ce lieu. Elle fit passer ses ordres, les uns après les autres, donna les positions pour assurer la sécurité de son domaine.

Et positionna des gardes et des marinas aux points de passages susceptible de devenir des champs de bataille près des autres piliers situé dans les alentours du sien. C'est-à-dire avec l'Atlantique-Nord et celui de l'Arctique. Ensuite, lorsque la Générale constata qu'aucun de membre de ses troupes n'avait de question alors elle partit précisent qu'elle reviendrait au moindre problème de débordement si la situation le lui permettrait. Car évidemment, elle s'en allait à l'autre-bout de son pilier. Là ou il n'y avait aucun gardien ne pouvant donner d'ordre car il était retenu comme tribut au sanctuaire apparemment et ou le Général de l'Hippocampe Liao, l'attendait surement déjà.

Ses pensées furent confirmées lorsqu'elle arriva sur les lieux, elle sentit le cosmos de son "ami". Alors, elle éleva la parole en arrivant près du pilier sans protecteur et demanda d'une voix neutre presque pas glaciale comme à son habitude :

« Alors ? Comment sa se passe de ton côté ? Tu crois vraiment que si le Saint vient ce serait pour créer la panique et permettre au tribut de s'échapper ? Ou y'a-t-il une autre raison pour laquelle nous devons assurer la sécurité ici ? »


Avait-elle vue juste dans son jeu ? Elle l'ignorait complètement, si sa se trouve elle était à côté de la plaque. Perspicace ? Peut-être que oui, peut-être que non. Ce n'était que de simple suppositions et interrogations. Arellys vint rejoindre Liao à sa hauteur et esquisser un petit rictus, avant de reprendre :

« J'ai fais comme tu m'as demandé j'ai donner les ordres et fait éparpiller mes hommes sur tout le domaine ainsi qu'aux "frontières" du Pilier de l'Atlantique Sud en veillant à ce qu'il reste tout de même autour et toi pour les autres sa c'est bien passé ? Dis-moi quand pense-tu qu'il viendra ? »


Autant essayer de parler un peu en brisant le silence, car la suite de la journée allait surement être longue, surtout qu'ils ne savaient pas quand le Saint arriverait en plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t259-arellys-general-de-la-
LiaoLiaoArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-bleu160/160[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-bleu  (160/160)
CP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-rouge240/240[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-rouge  (240/240)
CC:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-jaune305/305[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-jaune  (305/305)
Message Re: [Avril 550] Mise en place ... Lentement mais surement    [Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   EmptyLun 26 Oct - 20:21
:: La partie d'échec commence

La réunion s’était terminée, et les choses avaient pris la tournure que souhaitait Liao. Le général n’avait rien eu à faire pour obtenir ce résultat, ce qui le satisfaisait encore plus. Il avait salué ses deux homologues et avait pris la direction de son pilier dans un premier temps. L’Hippocampe avait quelques préparatifs à accomplir avant de transmettre le mot d’ordre aux autres généraux et troupes. A son arrivée, les marinas sous son commandement l’observèrent attentivement. Les rumeurs se déplaçaient très rapidement sur Atlantis, et nul doute que de voir trois généraux discutaient devant le temple de Poséidon après la visite d’un étranger devait attirer l’attention et l’intérêt des résidents de la cité sous-marine. Avec calme et tempérance, le chinois se rendit tout d’abords dans sa demeure afin de mettre en ordre les affaires laissés à même son bureau. Il aimait l’ordre et évitait soigneusement de laisser traîner quoi que ce soit au cas où. Aucun homme n’aurait osé s’introduire dans sa demeure, et pourtant il préférait agir de la sorte. Quelques minutes furent nécessaires au rangement, puis le général sortit pour rejoindre ses hommes. L’Hippocampe donna des ordres stricts sur la conduite à tenir lors de la visite du Saint, et leur fournit les informations nécessaires pour cet évènement sans donner plus de détails sur le voyageur et la suite des évènements. Un homme de confiance fut placé à la tête des troupes de Liao pour maintenir l’ordre.

Une fois la démarche accomplie dans son pilier, Liao prit la direction des autres piliers à l’exception de ceux gardés par Arellys et Lytès. Le général transmit les informations nécessaires aux généraux présents, ou aux officiers supérieurs le cas échéant. Ses consignes étaient très claires et strictes, et ne laissaient aucune place à l’interprétation. Ses pas le menèrent ensuite vers le dernier pilier, celui sous la charge du tribut des marinas. C’était selon l’Hippocampe la zone la plus délicate pour la visite à venir. Aucun général ne pourrait contenir ses hommes, ou faire planer une menace suffisamment importante pour les empêcher d’agir de manière inconsidérée. Le chinois était arrivé le premier, ce qui ne l’étonne guère malgré le chemin qu’il avait dû parcourir. Il donna les ordres aux hommes présents, et indiqua bien qu’il serait présent et prêt à l’action. Patiemment, Liao laissa les hommes un peu seul et se plaça à l’entrée de la zone du pilier pour attendre Arellys. Leur lieu de rencontre avait été fixé précédemment. Le cosmos de la Sirène maléfique devint perceptible très rapidement, et c’est avec une expression chaleureuse qu’il accueillit son homologue. Le silence fut sa première réaction lorsqu’elle l’interrogea, et il laissa son interlocutrice terminer l’expression de ses idées avant de prendre la parole à son tour.


_ « Excellente démarche avec tes troupes. Concernant nos camarades, tout s’est parfaitement bien passé… De toute manière les ordres viennent du Grand Prêtre, et ne peuvent être remis en cause. »

L’homme parlait au nom de Poséidon. Pour les marinas, ses mots ne pouvaient être remis en question. Evidemment le Grand Prêtre était quand même ouvert aux suggestions de la part de ses généraux, et se montrait magnanime concernant les décisions. Mais ses ordres représentaient des paroles presque divines vu qu’il parlait au nom de leur Dieu. Finalement Liao se décida à répondre à la jeune femme.

_ « Je pense que cette visite n’est pas innocente, et ne sera pas sous le signe de la courtoisie. Soit ils viennent nous rappeler notre soumission, soit ils viennent tenter de mettre un peu le feu aux poudres. Par amusement ou dans un autre but. Peut-être ont-ils senti le vent tourner comme nous et les autres camps. Je pense que nous nous préparons tous pour les changements à venir. » Il marqua une pause et fixa son regard vers l’horizon. « Notre position aura surtout pour but d’éviter des débordements naturels ou provoqués lors de la visite. »

C’était dans cette logique qu’il avait décidé de se placer en ce lieu. Et d’une certaine manière, Liao espérait que cette décision rendrait le visiteur perplexe. Son but était de détourner l’attention du Saint de leurs actions futures pour les centrer sur des choses différentes… Et si il pouvait leur faire croire qu’ils se préparaient à libérer le tribut, cela serait une excellente chose de son point de vue.

_ « Après j’espère aussi simplement semer quelques graines du doute et de l’interrogation chez notre visiteur. Qu’ils s’imaginent des choses et plus elles seront éloignées de nos véritables intentions, mieux cela sera pour nous… En tout cas il est évident que notre première véritable action sera de libérer le prisonnier à mon avis. Mais de cela le Grand Prêtre et Poséidon en discuteront ensembles. » Il se tourna vers Arellys. « Une grande partie de nos décisions à venir repose sur le déroulement de ta mission à Rome. »

Son ton était neutre, et sa remarque n’avait pas pour but de se vouloir stressante ou oppressante. Elles ne représentaient qu’un simple constat de la situation, et exprimaient clairement son avis sur la question. Pour lui Abrarxès était venu dans un but clairement belliqueux envers le Sanctuaire. Il allait falloir éviter cependant de servir d’avant-garde à un autre camp tout simplement.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
ArellysArellysArmure :
Aucune pour le moment

Statistiques
HP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-bleu160/160[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-bleu  (160/160)
CP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-rouge210/210[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-rouge  (210/210)
CC:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-jaune275/275[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-jaune  (275/275)
Message Re: [Avril 550] Mise en place ... Lentement mais surement    [Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   EmptyDim 1 Nov - 18:35
:: Mise en place ... Lentement mais surement !

Arellys se rapprocha de Liao et vint se mettre à sa hauteur tout en restant sur le côté pour ne pas le gêné. Ni lui ni la vue que leur offrait cette partie du sanctuaire sous-marin. La blonde regardait le brun et soupira. Vraiment, elle n'aimait pas cette visite du Saint, elle avait du mal et en plus elle ne serait pas la pour voir ce qui se passerait. Elle avait accepté de partir à Rome, pour se dégourdir les jambes et essayer de penser à autre chose que le sanctuaire. Elle lui fit un sourire, c'était vrai, ils ne faisaient que transmettre les ordres de leur grand-prêtre et de toute façon ils étaient tous les deux généraux, les seuls aptes à pouvoir gérer la situation ici, au pilier du tribut. Après tout, ils furent tous les deux reconnus par leur dieu qui les avait fait venir ici pour le rejoindre dans ses rangs.

La Générale fit un signe de tête puis remercia son camarade pour le compliment. Elle aurait presque eut envie de rajouter une petite pique, mais le moment n'était pas forcément approprié pour cela. En plus, elle passerait pour quelqu'un qui n’en avait rien à faire des paroles d'un autre Général alors que c'était tout le contraire. La femme regarda sa scale et la Sirène eut un petit rictus suites aux paroles du chinois.

« Hum, pardon, mais j'ai du mal à penser qu'ils viennent juste pour s'amuser ou pour mettre le feu aux poudres sans un minimum de préparation derrière quoi que les connaissant, sa ne m'étonnerait pas qu'ils se prennent pour les rois du monde »


De toute façon, s'ils voulaient venir les mettre en déroute ils leurs faudrait bien plus d'hommes que ça, car à eux trois ils pouvaient très bien le repousser en dehors de leurs frontières. A moins, qu'il ne venait pour négocier ? Cela l'étonnerait aussi mais après personnes ne savait ce que l'avenir réservait.

« Mais je comprends, j'espère que les soldats seront rester dignes et ne s'énerverons pas »

Elle soupira, la blonde le savait, et bien qu'elle faisait mine de rester tranquille, elle commençait déjà à appréhender sa mission à Rome. En partie, car d'autre sentiments d'inquiétudes du moment la rongeait également. Elle était tiraillée de l’intérieure et ne savait plus vraiment quoi en penser.

« J'espère que tous se passera bien à Rome, et que je saurais comment réagir face aux situations qui se présenteront à moi »


Eh oui, cela lui faisait du mal à l'avouer mais la Sirène Maléfique lui avait révélée une partie de ses infimes pensées. Une partie de ses doutes, et inquiétudes. Se dire que tout se qui résulterait de Rome passerait par elle, dire que la pression n'était pas là ... ce serait mentir.

« J'essaierais de ne pas baisser ma garde mais vraiment devoir affronter l'inconnu sans plus d'informations que ça, va être une véritable partie de plaisir »
Fit-elle avec un sourire qui pouvait sembler neutre mais qui cachait en réalité les traits anxieux de son visage ovale. Elle fixa Liao de ses prunelles bleue océan et son regard pétillant se confondit avec l'horizon qui émergeait entre les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t259-arellys-general-de-la-
LiaoLiaoArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-bleu160/160[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-bleu  (160/160)
CP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-rouge240/240[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-rouge  (240/240)
CC:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-jaune305/305[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-jaune  (305/305)
Message Re: [Avril 550] Mise en place ... Lentement mais surement    [Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   EmptyMar 3 Nov - 19:33
:: La partie d'échec commence

L’Hippocampe avait distribué les ordres du Grand Prêtre aux autres piliers et aux autres généraux. Les discussions avaient été très courtes compte tenu de l’autorité derrière les ordres de Liao. Il avait fini par rejoindre la Sirène maléfique pour veiller sur le pilier du tribut. C’était à son avis le groupe le plus délicat lors de la visite du Saint. L’amertume était bien plus présente chez ses hommes que chez les autres, même si tous les marinas partageaient ce sentiment de frustration et cette envie de vengeance et de liberté. Le chinois n’avait aucune idée des raisons de la visite du chevalier d’Athéna, même si il pouvait émettre plusieurs suppositions réalistes. La discussion entre les deux généraux tourna évidemment autour de ce sujet important. Arellys supposait aussi des éléments dissimulés derrière cette visite officielle, malheureusement aucun des deux n’avaient de réponses supplémentaires. Abrarxès s’était montré plutôt avare en élément, et le général doutait qu’il se serait montré plus loquace si il l’avait affronté. Et pourtant il n’écartait pas cette possibilité bien qu’il ne ressentait aucun regret concernant son attitude. Un haussement d’épaule accueillit la remarque de la jeune femme. Il doutait aussi que si il y avait provocation, elle serait gratuite. Et nul doute que Bélisaire avait une idée derrière la tête en envoyant un Saint pour les visiter et les surveiller évidemment. C’était évident que les Saints se sentaient seuls au somment à l’heure actuelle, à juste titre d’ailleurs. Les soldats s’énerveraient, et ce serait une excellente chose tant que les débordements ne révèleront pas l’étendu des troupes et de leurs entraînements.

Finalement la discussion s’orienta vers la future mission à Rome d’Arellys. Liao rappela l’importance de cette mission à la jeune femme, il souhaitait lui montrer l’importance de son déplacement et en profiter pour ajouter un peu de pression salvatrice. Ses doutes étaient une bonne chose du point de vue du chinois, ils permettraient à la Sirène maléfique de rester concentrée et méfiante. Leurs regards se croisèrent pendant un long moment, et dans un geste amical presque fraternel, Liao posa sa main sur l’épaule d’Arellys avant de reprendre la parole.


_ « Cet était d’esprit est une excellente chose, il aiguisera ta méfiance et tes sens. Je suis convaincu que tu seras réagir de manière appropriée, et si le doute t’étreint, essaye de te poser cette question. Comment j’aurais réagi. » Il sourit largement et continua avec une pointe d’amusement. « Il faudra juste que tu conserves ton calme, quel que soit la personne qui se trouvera en face de toi. »

L’Hippocampe ne se permettait que rarement de taquiner ses interlocuteurs, et c’était généralement le signe de sa confiance. La Sirène maléfique avait toute sa confiance, et il était sûr que sa mission se déroulerait parfaitement bien. Il envisageait aussi que ce déplacement ne débouche sur rien de concret, et commençait déjà à envisager la suite des évènements et des actions pour les marinas.

_ « De toute manière vu le peu d’information en notre possession, personne ne serait en mesure de se sentir à l’aise pour cette mission à Rome. Il y a beaucoup trop d’inconnu et de questions pour donner de l’assurance à quiconque. Même moi je ne me sentirais pas à l’aise dans ces circonstances, et si je préfère que tu y ailles, c’est pour éviter de tomber à nouveau sur le messager. Il aurait encore envie de combattre malheureusement… D’ailleurs si tu tombes sur Abrarxès, méfies-toi et ne te laisse pas prendre à son jeu de provocation. Tu n’as rien à ne prouver à personne. »

Liao porta un regard lourd sur son interlocutrice, qui se changea vite en une expression de réconfort et de chaleur. Cette recommandation. Il avait préféré la conserver pour une discussion ultérieure entre eux.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
ArellysArellysArmure :
Aucune pour le moment

Statistiques
HP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-bleu160/160[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-bleu  (160/160)
CP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-rouge210/210[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-rouge  (210/210)
CC:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-jaune275/275[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-jaune  (275/275)
Message Re: [Avril 550] Mise en place ... Lentement mais surement    [Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   EmptyDim 8 Nov - 22:04
:: La partie d'échec commence

Arellys soupira et leva les yeux aux ciels, car pour elle c'était un peu comme se jeter dans la gueule du loup ou tendre une perche à un ennemi. D'autant plus que les alliés pour l'instant ils n'en n'avaient pas tant que ça finalement... fin s'y connaissait-t-elle suffisamment pour aborder le sujet ? En tout cas, une chose était sure, le geste de Liao surprit la blonde aux prunelles océans, vraiment, elle n'avait plus l'habitude des gestes affectueux depuis la mort de son maître et être resté presque cinq ans sans beaucoup de visites n'avaient pas arrangé les choses. Elle n'était plus cette enfant et cette femme joyeuse que ses connaissances connaissaient.

Ce geste eut pour effet de la mettre légèrement mal à l'aise. Elle détourna ainsi le regard, vers les fonds d'algues un peu à l'extérieur du domaine du pilier. La discussion de sa future mission à Rome eut également pour conséquence de la faire grincer des dents et faire lever ses sourcils d'inquiétude ? Peut-être... Comme si elle n'avait pas déjà assez de pression, bien qu'elle ce soit proposée d'elle-même, elle savait que l'enjeu était important mais les compliments de Liao, notre cher Kraken eu l'effet eurent l'effet inverse. Elle fit un petit sourire et ne put s'empêcher de retenir quelque notes de sons aigus qui montraient qu'elle se retenait de rire face aux conseils de Liao.

Pas méchant, mais la façon dont Liao les abordèrent lui semblèrent "enfantins" ? Elle fit un signe de tête en remerciement et la Sirène de son air sarcastique répondit un peu à sa manière, après avoir senti l'arrivée d'une présence étrangère :

« Eh bien ils n'ont pas perdu de temps en tous cas ses enfoirés ! Ne t'inquiète pas Liao, de toute façon les hommes préférons t'écouter toi, et je suis certaines que tout ça ira et dans le pire des cas ... j'improviserai, de toute façon c'est vrai que cet Abrarxes doit s'attendre à ce que tu y ailles il sera surprit si c'est lui que je vais voir là-bas, il ne s'attendra surement pas à ce que ce soit une femme qui représente l'empereur à Rome si déjà il ne semble vivre que pour le combat »Fit Arellys avec un peu d'ironie et de taquineries également.

C'est vrai après tous la plupart des femmes n'étaient pas considérées comme les égaux des combattants, c'était une triste vérité de leur époque. Alors elle espérait être à la hauteur de son rang, et que si elle devrait le combattre ce ne serait qu'en dernier recours effectivement car cela pouvait très bien être un piège. Et ça, si elle tombait dedans, la Sirène ne s'en remettrait pas. Elle n'était cinglée au point de se lancer dans une aventure aussi risquée sans élaborer quelque chose qui lui permettrait une issue de secours au cas où.

« Et si c'était une sorte d'épreuve ? Quelque chose pour voir qui soutient les saints, qui ne les soutiennent pas, qui les hais, pour semer encore plus de discorde dans une situation déjà compliquée ? Si c'est un piège j'aurai à réagir comme un homme ? Ou comme une femme ? »

Arellys espérait qu'il comprenne ses allusions à l'homme et la femme. Si c'était l'homme elle suivrait sa raison, et agirait en conséquence des actes des invités. Si c'était comme une femme, alors elle suivrait son cœur et son instinct et si Liao avait compris mais dirait quand même les deux. Alors elle agirait à l'improviste et sur le tas avec ses limites et ses connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t259-arellys-general-de-la-
LiaoLiaoArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-bleu160/160[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-bleu  (160/160)
CP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-rouge240/240[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-rouge  (240/240)
CC:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-jaune305/305[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-jaune  (305/305)
Message Re: [Avril 550] Mise en place ... Lentement mais surement    [Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   EmptyLun 9 Nov - 12:05
:: La partie d'échec commence

Les doutes d’Arellys étaient compréhensibles, mais ils devaient la servir et non la freiner dans sa future entreprise. C'est ce que tentait de lui expliquer Liao à sa manière un peu personnelle. L’Hippocampe lui rappela l’importance de cette mission, mais préféra taire qu’elle ne serait qu’une pierre de l’édifice de la vengeance des marinas. Aucunement la pierre angulaire. Les discussions avec le Grand Prêtre, cet homme d’une sagesse impressionnante, avaient permis au chinois de comprendre certaines choses. Il savait que l’émissaire de Poséidon comptait sur lui, son expérience et ses compétences parfois étranges pour mener les marinas en son nom sur le champ de bataille. Un rôle qu’il acceptait avec fierté et reconnaissance. Cette marque de confiance était importante pour lui. Avec toutes ces choses à l’esprit, le général du pacifique nord discutait avec son homologue de la Sirène maléfique. Dans un geste fraternel, il lui posa la main sur l’épaule et tenta une petite pointe d’humour pour l’aider. Un domaine difficile à appréhender pour lui. Cependant quelque chose lui disait qu’elle en avait besoin. En conclusion, Liao reprit le fil de la conversation et distilla quelques derniers conseils et recommandations. Ce qu’il jugeait important de préciser. Il aurait aimé se rendre à Rome lui-même, mais il ne pouvait être sur tous les fronts. Sa prudence l’avait poussé à choisir un autre général pour mener à bien cette enquête, car il s’agissait bien d’une enquête et non d’une quête quelconque.

Avant même qu’Arellys eut le temps de répondre, Liao sentit l’énergie de l’émissaire du Sanctuaire. Quelques secondes lui furent nécessaires pour identifier ce sentiment familier vis-à-vis du visiteur. Puis un visage et une voix s’imposèrent dans l’esprit du marina. Nimuë. Le chinois ne s’était pas attendu à ce qu’elle soit l’émissaire, même si il avait toujours su qu’il finirait par la revoir dans des circonstances similaires. Il se posa la question l’espace de quelques secondes concernant la conduite à tenir. Son envie de la revoir était très forte, mais il s’interrogeait sur l’utilité d’une telle démarche de sa part. Lytès se révélait être un choix plus judicieux et surtout plus impartial pour la jeune femme. Une partie de son attention restait absorbée par la nouvelle venue, et l’autre se concentrait sur les paroles d’Arellys. Un léger signe de tête accueillit les paroles de la générale en guise de remerciement.


_ « Je n’y avais pas pensé, mais envoyer une femme pourrait s’avérer être un atout dans les discussions à venir. Ils se méfieront peut-être moins de toi que de moi. »

Ce fut sa seule et unique réaction sur l’instant. Arellys avait mis en avant un détail important, et qui pourrait s’avérer bénéfique dans la suite des évènements. Liao n’avait pas ce genre d’apriori, et savait que femme ou homme ne faisait aucune différence vis-à-vis du cosmos. Bien au contraire. Il prenait chaque adversaire avec sérieux et respect, quel que soit son sexe ou ses origines. Les questions de la jeune femme amenèrent un sourire amusé sur le visage du chinois. Il reprit alors la parole tout simplement.

_ « Si c’est une épreuve. Tu es la mieux placé pour t’y rendre dans ce cas. Notre cher grand Pope n’a que peu de considérations pour la gente féminine à ce qu’on dit. Tu te révèleras être un atout dans ce cas. Et puis comme dit précédemment, si tu gardes toutes ces possibilités à l’esprit, tout ira bien. » Il marqua une pause et reprit sur un ton amusé continuant dans un registre peu usuel pour lui. « Si tu pouvais réagir comme une femme, je te dirais de suivre ton intuition… Mais tu es parfois plus dure qu’un homme dans tes réactions. »

Cette fois Liao taquinait réellement son interlocutrice, et il préféra ne rien ajouter pour le moment. Son attention était toujours en partie centrée sur la visite du Saint et ses déplacements en compagnie du Kraken. Des troubles pouvaient être sentis, et le chinois afficha une expression de satisfaction. C’était parfait ainsi. Bien que l’Hippocampe se méfiait énormément de Nimuë. C’était une femme étrange, dont il n’avait pu percer les mystères à l’époque. Presque plus pour lui-même et dans un murmure, Liao ajouta.

_ « Pourquoi Bélisaire l’envoie elle pour nous rappeler à l’ordre… »

Le général se doutait que le Grand Pope devait connaître le penchant de Nimuë pour le sanctuaire sous-marin et ses protecteurs. Son objectivité pouvait dans ce cas être profondément remise en question. Que cherchait le Grand Pope. Ce doute le rendait mal à l’aise, et encore plus méfiant que d’habitude vis-à-vis de cette visite. Le Sanctuaire se sentait-il menacer ou comptait-il sur l’inclinaison de la jeune femme pour découvrir des secrets mieux gardés face à une personne plus encline à dénigrer et prendre de haut les marinas.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
ArellysArellysArmure :
Aucune pour le moment

Statistiques
HP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-bleu160/160[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-bleu  (160/160)
CP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-rouge210/210[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-rouge  (210/210)
CC:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-jaune275/275[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-jaune  (275/275)
Message Re: [Avril 550] Mise en place ... Lentement mais surement    [Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   EmptySam 21 Nov - 23:44
:: La partie d'échec commence

Arellys leva son regard vers le ciel de la mer et avait sentit l'arrivée du Saint et l'interception de celui-ci par leur camarade Lytès. Elle ne le connaissait pas ou du moins son cosmos ne lui disait rien du tout. Pourtant, la Sirène Maléfique ressentait comme un léger flottement dans les courants marins mais à quoi était-ce dût cette odeur de parfum ? Enfin, Arellys ne savait pas vraiment ce que c'était à vrai dire elle supposait, tout était si mélangé et flou. Elle était crispée, rien que le fait d'avoir peut-être affaire avec elle la mettait mal à l'aise.

Elle ne les supportaient vraiment pas. Le Général de l'Atlantique Sud écoutait Liao répondre à ses précédentes remarques, et la blonde acquiesça chacune ou presque de ses paroles. Un atout hein ? C'est sûre qu'il ne devait pas y avoir beaucoup de femme qui arrivaient à son rang, sauf par la détermination et le courage avec un entraînement et une mise à l'épreuve assez dure. Après tout, à l'origine elles n'étaient pas des soldats ni des guerriers. Elle avait eu cette chance d'être choisie, d'avoir été reconnue et d'avoir tout fait pour arriver à ce rang.

Celsio y était pour beaucoup, et Liao le savait, c'était peut-être pour ça qu'elle se sentait quand même mieux en sa présence qu'avec les autres. En tout cas, elle comprenait et c'était logique qu'il ne puisse être sur tout les fronts à la fois. A moins d'un dédoublement corporel ce qui était impossible à son sens même si le cosmos en lui-même était déjà quelque chose d'extraordinaire en soit. Bref, elle s'égarait dans ses pensées, sérieusement, si d’apparence elle supposait être calme, à l'intérieure ce n'était pas le cas. Une vraie marmite bouillonnait à l'intérieure.

Elle avait vraiment hâte de partir enquêter à Rome malgré le stresse et l'importance de la mission qui se profilait à l'horizon. Elle esquissa un sourire suite à la remarque de Liao sur le Grand- Pope et cela ne l'étonnait pas plus que cela. Elle sortie un petit rire de ses lèvres, c'était bien vrai, elle avait peut-être le physique de femme, et suivait ses intuitions comme une femme, mais pour le reste elle réagissait plutôt comme un homme... Au final, elle se trouvait bien drôle, et stupide dans sa question.

Enfin, ça c'était fait, au moins elle saurait comment réagir du coup. Elle tapa l'épaule de Liao en signe d'amitié plus fraternelle que enquiquineuse. Elle lui rendait aussi l’appareil. Cette petite tape se voulait donc amicale et elle répondit avec un franc sourire pour une fois :

« Méfie-toi monsieur le gentleman la Sirène pourrait facilement suivre son instinct et venir t'embêter à ton pilier ! »

Arellys fixa Liao lorsqu'il demanda pourquoi "elle" ? Alors il connaissait finalement leur envoyé mystérieux du sanctuaire ? Arellys eut soudainement l'envie de lui poser la question de la mort qui tuait.

« Tu connais notre émissaire secret finalement Liao ? Qui-est-elle ? »

On pouvait lire dans le timbre de sa voix qu'elle cherchait des réponses claires et précise sur ce sujet, car peut-être le grand-pope jouait-il là-dessus pour les mettre dans l'embarras et profiter de la situation à son avantage pour les rappeler à l'ordre. Elle se faisait peut-être des films certes...mais ce détail n'était pas anodin à exploiter non ? et plutôt logique si on y regardait à deux fois désormais ?

« Méfie-toi d'elle quand je serais partie ... j'ai pas envie de vous retrouver dans un sale état et de me retrouver coincer à Rome, j'espère que ça ira du coup pour vous deux »s'exclama brusquement la femme d'une voix plus rassurante, chaleureuse et plus calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t259-arellys-general-de-la-
InvitéInvité
Message Re: [Avril 550] Mise en place ... Lentement mais surement    [Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   EmptyVen 27 Nov - 18:56

Le Kraken s'était retrouvé à guider le Saint vers les autres généraux. Enfin, il voulait surtout rejoindre le général de L'hippocampe afin de lui faire part de cette audience, car celui qui prendrait la décision finale n'était pas lui mais bien cet homme intriguant qui forçait le respect.

Lytès ne s'était pas retourné ne serait-ce qu'une seule fois de tout le trajet bien qu'il gardait discrètement un œil sur la rouquine afin qu'elle ne disparaisse pas à nouveau sans prévenir. Cela serait, sans aucun doute, fâcheux et les civils trouveraient certainement le moyen de s'en prendre à elle une fois de plus.
C'était une réaction d'une telle banalité qu'il trouvait son comportement presque affligeant, mais il n'était pas question de laisser l'ennemi se balader librement sur Atlantis, d'autant plus lorsque l'on savait que la population voulait la peau du Sanctuaire.

Le général des Marinas s'approchait de la destination tant attendue par la jeune femme. Enfin, pas tout à fait car l'endroit où se rendait le duo n'était pas le temple mais un lieu tout autre. Peu à peu, il commença à ressentir la présence de l'Hippocampe qui était bien plus forte qu'auparavant, preuve que l'homme était dans les parages.

_Nous arrivons, dit-il simplement à l'intention de la femme qu'il guidait.

Devant ses yeux, au loin se trouvait un pilier, un lieu lourd de significations. En effet, ils étaient désormais devant le pilier du général maintenu en otage par les Saints en tant que tribut. Ce général n'était plus là et pourtant, aujourd'hui, à sa place, se trouvait un Saint... Lytès aurait pu trouver cela presque risible s'il n'était pas aussi peu expressif et s'il ne prenait pas son poste trop au sérieux.

Il se dirigea vers l'Hippocampe, n'adressant qu'un faible regard au général de la Sirène Maléfique.

_Général Liao, Arellys, salua le général du Kraken d'une légère courbette. Voici le Saint des Poissons, Nimuë, il marqua une courte pause. Le sanctuaire l'a envoyé ici pour une audience avec le Grand Prêtre, déclara finalement Lytès dont la main était dirigée vers celle qui était autrefois pirate.
Revenir en haut Aller en bas
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-bleu1500/1500[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-rouge1500/1500[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-jaune1800/1800[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Avril 550] Mise en place ... Lentement mais surement    [Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   EmptyVen 27 Nov - 21:18
Les jeux de la diplomatie








La suite du voyage se fit sans encombre et dans un silence presque religieux. De nuit, Atlantis offrait toute sa beauté par des touches de lumières dansantes dans ce paysage unique et particulier. Le ciel aqueux, d'ici, semblait tout aussi vaste que pouvait l'être celui du dessus. Le Monde sous la mer était à couper le souffle, bien que légèrement plus sombre. Nimuë avait suivit le mouvement, ne répétant assurément pas les mêmes erreurs que tantôt. Attentive, sous son masque froid et dur une expression toute aussi sérieuse s'était esquissée. Seul l'éclat de ses yeux pers trahissait sa curiosité teinté d'un amusement grandissant.

La perspective de retrouver l'Hippocampe l'enchantait. Sans doute se montrerait-il plus loquace que le Kraken qui n'était somme toute pas disposé à lâcher le moindre mot. Elle qui était si enthousiaste se heurtait à un mur solide. Quelles émotions se bousculaient chez Lytès pour qu'il se montre si peu cordial ? Nimuë ne saurait le dire avec exactitude même si elle en devinait les principales raisons. Ils étaient ennemis. Les barrières seraient toujours farouchement dressées, qu'importe le pouvoir du verbe. Les mots pouvaient être des armes dangereuses, mais contre la plus vive des rancœur …

… La voix du jeune homme la tira de ses pensées, la faisant redresser la tête. En plissant les yeux pour chasser les ombres, la pirate cru en effet reconnaître la silhouette du Général chinois. Un mince sourire, malgré elle, étira ses lippes. In-extremis, la jeune femme arrêta un geste familier de la main. Le saluer par de grands signes n'étaient pas de circonstance. Ce fut un peu contrariée et raide dans son attitude, que les Poissons se porta au devant d'eux.

Une femme se tenait aux côtés de l'Hippocampe, visage à découvert et le corps piégé dans une belle armure d'orichalque. Elle ne put que s'étonner de l'absence de masque sur ce joli minois et, instinctivement sa main s'était portée vers le sien qu'elle effleura d'une caresse pensive. Nimuë la salua d'une légère inclinaison de la tête avant de jeter un coup d’œil à Lytès.

- Merci Général, en effet, je suis ici pour m'entretenir avec votre Grand Prêtre. J'ai des ordres assez strictes là-dessus et j'espère que cette … visite diplomatique se fera sans trop de heurts.

Fait notable, la belle rose du Sanctuaire ne portait pas son armure. Une erreur d'étiquette ? Une habile manœuvre de sa part ? Peut-être Liao y percevrait le bon message. Après tout ils s'étaient déjà rencontrés et avaient pu se rendre compte l'un et l'autre des mystères qui les entouraient tous les deux à l'instar d'épais manteaux. Amoureuse de la mer, Nimuë n'était pas animée de mauvaises intentions, au contraire. Secrètement elle espérait une toute autre tournure qu'on attendait d'elle. Non, elle n'était pas disposée à suivre aveuglément les ordres reçus.

Telle était Nimuë des Poissons, habillée donc le plus simplement du monde d'une chemise à jabot immaculée surmonter d'un bustier écrasant sa poitrine et d'un pantalon serré noir de jais contrastant avec le vermeil de sa chevelure qu'elle avait laissé libre pour l'occasion. Ses cuissardes claquèrent sur le sol quand elle fit quelques pas dans la direction de Liao. Elle capta quelques regards hostiles des soldats postés non loin à veiller sur cet étrange pilier fendant les hauteurs. Nimuë se planta devant le Général avant de se saisir de sa main pour la serrer avec chaleur.

- Je suis ravie de te revoir Liao, ne te l'avais-je pas dis qu'un jour je viendrais en Atlantis ? Eh bien, me voici ! Désolée pour ces mystères ... Les affaires sont les affaires, non ?Glissa t-elle en se penchant vers son oreille, cette main toujours prisonnière de la sienne. - Le tout maintenant est de savoir si je pourrais repartir, c'est ça ?

Un léger rire ponctua ses dernières paroles qui ne furent qu'un vague chuchotement, doux et chaud. Mettant un terme à cette posture qui pourrait être mal interprétée, la Sainte se recula et croisa les bras.

- Arellys, c'est ça ? La pirate se tourna à demi vers la jeune femme. - C'est une agréable surprise de voir que les marinas comptent des femmes dans leurs rangs. Et vous au moins vous n'avez pas à cacher votre féminité. Une chance, votre Dieu est décidément surprenant. Et bizarrement moins … comment dire ? Rigide, d'une certaine façon.

Elle s'esclaffa de sa propre effronterie. Si Bélisaire l'entendait …





© Never-Utopia


[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
LiaoLiaoArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-bleu160/160[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-bleu  (160/160)
CP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-rouge240/240[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-rouge  (240/240)
CC:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-jaune305/305[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-jaune  (305/305)
Message Re: [Avril 550] Mise en place ... Lentement mais surement    [Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   EmptyVen 27 Nov - 22:50
:: Une vieille connaissance

La discussion s’était orientée sur les capacités d’Arellys à mener cette mission à bien. Liao avait confiance en elle, et le connaissait suffisamment bien pour se permettre de juger la situation et ses compétences. Le Grand Prêtre lui avait confié la gestion de la situation, pendant qu’il s’était plongé dans une profonde méditation pour interroger le Dieu des Océans. La notion du sexe de son interlocutrice frappa le chinois comme une révélation. Cette pensée n’avait même pas effleuré l’esprit du général lorsqu’il avait pensé à la blonde pour Rome. En y réfléchissant, elle serait probablement un atout plutôt qu’un inconvénient quelles que soient les possibilités de dénouement de son entrevue avec le commanditaire de cet étrange messager. D’ailleurs si c’était un piège du Grand Pope, il prêterait probablement moins attention à une demoiselle qu’à un guerrier atlante. Cette remarque fit sourire et même rire Arellys, ce qui soutira un sourire amusé à l’Hippocampe. Il était soulagé de la voir un peu plus détendue face à sa mission. C’est avec amitié et amusement que le général du Pacifique Nord reçut la tape sur l’épaule. Son regard se posa sur la demoiselle face à lui. Il préférait la voir ainsi comme il l’avait connu lors de son arrivée, quittant ainsi son voile de regret face à la disparition de son maître. Sa déprime n’avait que trop durer, mais il n’avait jamais pu se résoudre à se montrer plus direct et autoritaire avec elle. Sa dette était payée selon ses propres convictions et son propre mode de fonctionnement.

_ « Mon pilier est un lieu d’accueil pour tous les marinas, et tu le sais. Chacun est libre d’y venir pour se reposer ou me déranger comme tu le dis si bien. »

Liao sourit simplement. Son ancienneté amenait de nombreux marinas à venir le consulter, d’autant plus qu’il avait l’oreille et la confiance du Grand Prêtre. Certains avaient compris depuis un moment qu’il était le chef officieux des troupes d’Atlantis. Un rôle qu’il assumait avec humilité et opiniâtreté. Ce n’était pas facile de gérer ce groupe de combattant hétéroclite. La discussion entre le général du Kraken et le Saint attira l’attention du chinois. L’aura de l’envoyée du Sanctuaire lui était étrangement familière, comme un souvenir provenant de son passé. L’image de Nimuë ne mit guère longtemps à s’imposer dans son esprit. Sa première réaction se fit à haute voix tout simplement. Arellys releva ce détail, et Liao se contenta de répondre par un simple hochement de tête en guise d’assentiment. Il ne souhaitait point s’étendre sur le sujet pour le moment, préférant se concentrer sur la situation. C’est avec un sourire simple et posé qu’il réagit à la remarque de son interlocutrice. Il appréciait sa sincérité sur le moment.

_ « Rassures-toi. Au lieu de m’apaiser et de me rassurer, sa présence m’inquiète et me pousse à la méfiance et la prudence. Je ne sais si la décision du Grand Pope a été motivée par cette connaissance, ou si c’est simplement le fruit du hasard… En tout cas j’ai l’impression que certaines choses prennent tous leurs sens à présent qu’elle se trouve en ces lieux avec cette armure. » Il marqua une pause, et continua à l’attention de la Sirène maléfique. « Finalement tu vas partir en mission plus tôt que prévu si cela te convient. J’en informerais le Grand Prêtre personnellement. Attends simplement qu’ils nous aient rejoints et que je t’envoie en mission. »

Liao avait parlé sur un ton doux mais ferme. Il jugeait préférable de l’envoyer à Rome devant l’émissaire, plutôt que de la faire quitter les lieux dès à présent. C’était une situation délicate où le chinois pesait chacune de ces décisions afin de ne pas attirer l’attention du Grand Pope sur des détails ne le concernant pas directement. L’Hippocampe sentit le Kraken et la jeune femme s’approchait. Son sourire avait disparu pour ne laisser que sa sobriété et son calme habituel apparaître sur ses traits. Malgré les circonstances, il était heureux de revoir Nimuë. Son regard trahissait légèrement ce sentiment pour le moment. Un hochement de tête accueillit les salutations du Kraken, et une légère révérence du haut du corps fut effectuée à l’attention de Nimuë.

_ « Merci Lytès. Tu peux vaquer à tes occupations ou nous suivre si tu le souhaites. Le Grand Prêtre s’attendait à cette requête, et m’a chargé de vous conduire à lui si vous en exprimiez le désir. » La fin de sa phrase était à l’attention de Nimuë. Il marqua une pause et reprit. « Il n’y a aucune raison que des heurts se produisent tant que cette visite sera placée sous le signe de la courtoisie et de l’honnêteté. Préparez-vous cependant. Notre Grand Prêtre est un homme particulier et, si j’en crois les rumeurs, bien différent de votre Grand Pope. »

Liao se contenta d’une légère pointe d’amusement dans son ton et son expression. Nimuë se conduisait avec simplicité, ce qui ne le choqua guère connaissant ses origines et ses occupations avant d’arborer pleinement son armure d’Or. Lui-même enlèverait son écaille le moment venu. Devant les hommes, il préférait éviter de se montrer trop familier ou trop détendu… D’autant plus que la Saint s’approcha de lui et lui saisit la main avec chaleur. Elle lui murmura quelques paroles à l’oreille, et Liao ne put contenir un léger sourire d’amusement. Il ajouta à son tour sur le même ton, tout en rendant son étreinte de la main avec chaleur.

_ « Tu as ma parole que tu pourras repartir de cet endroit. » Il continua de manière plus audible. « Et je suis ravi de te revoir en pleine forme, et je constate que tu es effectivement une femme de parole... Les mystères sont inhérents à notre condition, et puis tu as tenu ta parole concernant nos marchandises le temps où tu écumais les mers. Tu as toute ma gratitude et ma reconnaissance. »

Toujours immobile, n’ayant esquissé de mouvements que pour serrer la main et parler avec Nimuë, Liao attendait le moment propice pour offrir à Arellys une occasion de vaquer à ses propres occupations et sa mission. Lytès pouvait déjà reprendre sa route seul si il le souhaitait. La décision lui appartenait pleinement. La Saint s’adressa par la suite au général de la Sirène maléfique, et l’Hippocampe laissa la discussion suivre simplement son cours. Il n’avait aucune raison d’intervenir à cet instant, et la réponse à sa remarque viendrait uniquement de la demoiselle. Finalement, après avoir offert le loisir à la blonde de répondre, Liao reprit la parole pour donner ses directives à la jeune femme.

_ « Bien général de la Sirène maléfique. Vous avez vos ordres, et des affaires urgentes vous attendent à Alexandrie. » Liao sourit et ajouta à l’attention des Poissons. « Il semble que nous ayons perdu notre protecteur, et que nos denrées se perdent encore en mer. »

D’un signe de tête l’Hippocampe salua Arellys, l’invitant par la même occasion à quitter les lieux. Lytès prendrait ses propres décisions. A présent qu’il était à ses côtés, le chinois pouvait sentir un certain malaise chez son homologue. Ce fut Nimuë qui rompit le silence la première, et Liao accueillit ses paroles un simple sourire. Le général accepta l’étreinte de sa main et la lui rendit avec chaleur et décontraction.

_ « Et si nous y allions. Je pense que nous sommes attendus à présent. »

Liao indiqua la direction du temple de Poséidon d’un geste de la main, invitant Nimuë à le précéder. D’un regard il dissuada toute remarque et toute activité des hommes auprès du pilier. C’était les rares fois où il utilisait son autorité et sa position privilégiée au sein d’Atlantis. La conversation attendrait un moment plus propice, et moins bondé.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
ArellysArellysArmure :
Aucune pour le moment

Statistiques
HP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-bleu160/160[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-bleu  (160/160)
CP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-rouge210/210[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-rouge  (210/210)
CC:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-jaune275/275[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-jaune  (275/275)
Message Re: [Avril 550] Mise en place ... Lentement mais surement    [Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   EmptyDim 29 Nov - 1:06
:: Partir rencontrer un inconnu

La Sirène Maléfique n'avait pas bougée de sa position et était restée les bras croisée pour la fin de sa discussion avec Liao. Juste un sourire qui s'était dessiné petit à petit encore une fois sur son visage, comme quoi, elle ne pensait que cela passerait crème avec lui. Enfin, mieux qu'avant. Elle acquiesça d'un signe de la tête pour le pilier, et lorsqu'elle sentait l'énergie de la Gold Saint arrivée elle en eut des frissons. Elle ne savait plus comment la décrire.

Enfin, elle n dit rien et se contenta de regarder leurs invités venir jusqu'à eux. Jusqu'à ce pilier. Elle n'adressa même pas un regard à Lytès. A quoi bon... il lui avait adressé un petit regard qui en disait long sur ses pensées à son égard. Il n'y aurait qu'elle, la Sirène lui aurait bien dit sa façon de penser mais pour l'heure il y avait plus important que de régler une querelle "familiale".

Enfin, si on pouvait appeler ça querelle en fait, ils ne se supportaient pas vraiment, et aucun des deux général n’avait envie de faire des efforts. Bien sûre devant les autres ils savaient se tenir mais entre eux… Arellys esquissa un sourire à Liao et fit un signe de tête puis répondit d’un ton calme, neutre et doux :

« Bien j’y vais de se pas Général, ça ne me dérange pas au moins je ne serais plus dans ses pattes ! »

Fit Arellys avec un regard noir en petite pique face à Lytès avec un sourire malicieux, elle aimait le chercher aussi le petit jeune. Et le pire dans tout ça, c’est qu’il rentrait dans son jeu facilement, et la blonde le savait. Elle prenait malin plaisir à le faire tourner en bourrique comme le ferait une sœur pour un frère contrairement à Liao avec qui elle ne saurait trop si c’était plus une relation de confiance amicale. C’était différent, avec les deux, mais elle souhaitait au fond d’elle qu’il ne leur arrive rien.

La jeune femme commença à avancer, fit une révérence moyenne à Liao et un signe de la main quittant sa tête comme si elle partait avec fierté. Elle tourna les talons en arrivant à la hauteur de Lytès, caprice du moment mais il l’avait cherché faut dire ! La Générale fixa la Sainte d’Or de son regard bleu profond, et fit un oui de la tête comme réponse.

« C’est sûre que ce fut une agréable surprise d’avoir été reconnue digne d’une Scale par notre Empereur ! J’ai été moi-même surprise la première fois de voir qu’ici on était écoutée en tant que femme ! J’ai effectivement entendu parler de cette loi du masque … je me souviens avoir trouvé sa stupide ! »

Elle lâche un petit rire pas méchant sans vanité contrairement à ce qu’on aurait pu croire, la Sirène maléfique savait être sincère dans ses propos dans les occasions comme celles-ci malgré la situation.

« Mes excuses, c’est vrai que le Grand-Pope a pas l’air très féministe… ni même très respectueux, j’espère que vous ne vous laissez pas faire ! Je ne peux vous accompagner ni rester plus longtemps ma route va être longue et ma mission m’attends ! »

Arellys préféra ne pas faire durer la conversation, elle voyait bien que Liao insistait pour les mener vers leur grand-prêtre qu’elle n’avait pas encore rencontré. Elle ne désespérait pas et se disait qu’après sa mission en Alexandrie et à Rome elle aurait surement cette chance. La marina commençait à quitter ce lieu et détendit ses bras le long de son corps, laissant disparaître au loin sa silhouette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t259-arellys-general-de-la-
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-bleu1500/1500[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-rouge1500/1500[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   G-jaune1800/1800[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Avril 550] Mise en place ... Lentement mais surement    [Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   EmptyDim 29 Nov - 2:13
Les choses changent







Grande fut sa surprise quand en s'adressant à elle, le Général Liao passa du vouvoiement au tutoiement. Ce fut avec peine que la jeune femme se retint de rire aux éclats : s'était-il enfin rendu compte à quel point ces politesses étaient inutiles avec elle ? La Sainte l'espérait bien, elle n'était pas femme aux courbettes et attachée au protocole. Sa vie sur les mers, une vie d'aventure et de piraterie avait forgé un tout autre caractère. Mais cela n'avait été possible que par la simple présence de son masque et parce qu'elle s'était fait passer pour un homme.

Les raisons ne regardaient qu'elle, même si on pouvait aisément en deviner certaines.

Un moment son attention se focalisa sur la Sirène Maléfique. Nimuë ne savait pas si c'était son imagination qui lui jouait des tours ou son sens de l'observation aiguisé – avec les hommes de son équipage, elle n'avait jamais eu l'opportunité de baisser sa garde – mais elle capta un regard qui en disait long. Ses sourcils se rejoignirent au milieux de son front et la belle pensa avec soulagement que pour une fois, le carcan qui recouvrait les traits de son visage lui servirait à quelque chose. Même si elle n'en était pas tout à fait sûre. Tour à tour, les Poissons regardèrent Lytès et Arellys. Ces deux-là ne semblaient pas en bons termes.

Une information surprenante, qu'elle garda dans un recoin de son esprit. Une petite allusion taquine pour son Général préféré quand ils se retrouveraient tête à tête ? C'était fort probable. Cette perspective la fit esquisser un sourire. Sourire qui s'élargit en entendant les mots de la demoiselle blonde à son adresse. Cette fois, elle ne retint pas son rire. Ce dernier s'envola comme un chant cristallin, faisant serrer les dents aux gardes. D'un geste, l'Hippocampe sembla les calmer. Oh ? Intéressant. Se pourrait-il que le chinois soit en quelque sorte le chef de meute ?

Cela ne surprendrait pas Nimuë qui imaginait un chef calme et réfléchit, comme pouvait l'être Liao.

- T'as bien de la chance, crois-moi. Même si avoir ce masque peut avoir quelques avantages. Comme cacher ma sale trogne ! Ah ah ah ! 

La jeune femme à la longue chevelure rousse s'esclaffa de nouveau. Et reprit, en se tenant les côtes.

- Ne t'excuses pas ! Tu ne peux pas avoir plus raison. C'est un connard de misogyne. Mais il a aussi ses bons côtés. Putain si il m'entendait, je me ferais péter les dents. Heureusement pour moi je n'ai pas eu trop à le côtoyer, je n'avais jamais foutu les pieds au Sanctuaire en cinq ans de service … Mais … j'ai bien peur que les choses chances !

Nimuë adressa un hochement de tête se voulant chaleureux – faute de sourire – à Arellys qui les quittait. Liao ne tarda pas à se rappeler à son bon souvenir. Après tout, elle avait une mission à accomplir.

- Bien, je te suis. Oh et Lytès ! Désolée encore pour le calvaire ! La prochaine fois que l'on se croisera, j'espère que ce sera sous de meilleurs auspices !

Sincèrement, la jeune O'Bannon le pensait. Tout allait se jouer dans les prochaines minutes, heures ? Son œil pers s'accrocha au « ciel » qui s'obscurcissait de plus en plus. L'idée de repartir de nuit l'ennuyait, mais bon, avait-elle seulement le choix ? Tandis qu'elle suivait Liao, non sans darder son regard scrutateur sur les soldats présents, elle lui glissa.

- Merci pour ta gentillesse, ou appelle ça comme tu veux, devoir ou que sais-je … elle leva son visage masqué vers lui. Je suis une femme de parole, comme je sais que tu tiendras la tienne en retour. Vos marchandises resteront protégées tant que je pourrais sillonner les océans. Mais j'ai comme l'impression de vivre mes derniers moments de liberté. L'idée d'être enfermée dans mon Temple … Ah … Je vais devenir dingue ! Tu peux …

Un grand bruit la coupa dans son élan. Rougissant jusqu'aux oreilles, Nimuë serra son ventre qui venait de grogner. La faim la tenaillait depuis un moment sans qu'elle ne s'en soit souciée. Elle s'excusa en balbutiant.

- D-désolée, j'crois que j'ai complètement oublié de manger avec toutes ces conneries.

Par « conneries » elle sous-entendait sa première entrée sur la scène du Crusos Sunagein alors qu'elle avait été blessée quelques heures à peine de ça par des hommes vêtus de noirs. D'ailleurs, un regard attentif aurait remarqué les bandages qui recouvrait ses poignets, le haut de son décolleté ainsi que son flanc qu'on devinait sous sa chemise blanche.

Ils continuèrent d'avancer.

=> Palais du Grand Prêtre





© Never-Utopia


[Avril 550] Mise en place ...  Lentement mais surement   Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
 
[Avril 550] Mise en place ... Lentement mais surement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Geôles d'Atlantis-
Sauter vers: