Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] G-bleu1650/1650[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] G-rouge1350/1350[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] G-jaune1650/1650[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] V-jaune  (1650/1650)
Message [Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion]   [Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] EmptyMar 4 Aoû - 3:30
La Paix.
Dame Harmonie nous offre la Paix, en ces temps de guerre troublé.

Le sang coulait, en Italie. Une guerre pour défendre une cause dont je me fous, une guerre sans réel sens à vrai dire. L'ordre officiel, c'était de combattre pour soutenir les Oracles. Ma réelle motivation, c'était marcher sur les armures dorées et leurs porteurs, traîner l'idéal d'Athéna dans la boue, contrarier ses plans. Si j'étais tout à fait honnête ? Oui, si j'étais honnête, j'avouerai que les nerfs parlent, quand je dis ça. Qu'il y a aussi la question de défendre cette Rome qui... recèle de ses secrets, aussi. De ses points d'intérêt. Des choses où il faudra se pencher plus tard. Et l'affaire serait moins aisée si ce sont les Saints qui tiennent les clefs de la ville, hm ? Alors, oui. Il y a ça aussi. Il n'y a pas que faire couler le sang pour satisfaire des pulsions malsaines, pour calmer une colère revancharde.

Mais voilà : tout ça importe peu, parce que le temps est à la Paix.
Enfin, c'est compliqué que ça... La paix, mais tout de même, une tête de Pope qui a sautée, une seconde en quelques années. La paix, mais les Oracles décimés, leur tour détruite, leurs gens soumis. La paix, mais l'arrivée de deux nouveaux Cardinaux et d'un Pontifex. Tseh. Plus de forces pour les mois à venir.
Parce qu'il n'y a pas meilleur que les temps de « Paix » pour préparer la guerre.

Enfin... Plus tard, tout ça. Parce qu'il n'y a pas meilleur que les temps de Paix pour se la couler douce, aussi.

On dira que j'en profite trop, de cette accalmie. Peut-être. Mais j'y ai bien droit, après ces années à gérer ce foutu Dédale et les abrutis qui le composent, hm ? Des abrutis, et ceux qui ne le sont pas sont autre chose. Dangereux, malsains, retors, sadiques, j'en passe. Oh, pas que je sois un ange, loin de là... Bien, bien loin de là. Mais la morale de l'histoire ? Vous devez commencer à avoir l'habitude : j'aime sortir loin du Dédale, de temps à autre. M'éloigner des Chiens de Guerre, et me laisser porter par le vent.

Aujourd'hui plus que n'importe quel autre jour, je me laisser littéralement porter par le vent.
Allongé sur le pont d'un navire marchand, mains croisées derrière la tête, j'observe le ciel, une mine rêveuse, pensive. J'ai négocié une place sur ce rafiot à grand renfort d'or, pour pouvoir voyager sans trop m'encombrer, pour profiter du trajet. On aurait pu refuser, on aurait pu accepter et chercher à me détrousser.. mais quelque chose me dit que le capitaine a compris deux choses : on ne me dit pas non, et on ne me la fait pas à l'envers.
Appelez ça l'instinct de marin.

Et un trajet pour aller où ? Tsh. Là où tout à commencé. Là où je suis né, où j'ai grandi dans l'innocence et l'opulence, une jeunesse pourrie gâtée, dans le gratin de la noblesse de la Carthage Vandale... Avant qu'ils reprennent la ville. Maintenant, Carthage tout court. Mais j'ai quand même des souvenirs là-bas. Des choses à vérifier, aussi. Alors... Alors ce navire marchand comme tant d'autres, perdu dans la mer méditerranée, toutes voiles sorties vers la cité de ma naissance. Le ciel est encore bleu, le soleil encore haut dans le ciel, le vent doux. Une journée calme, pour le moment. De l'or saupoudré d'une présence qui intime à la prudence. La recette miracle de la tranquillité, sur un navire et quasi partout ailleurs.

Assez pour détendre, au milieu des manœuvres de pont et des bruits marins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] G-rouge900/900[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] G-jaune1500/1500[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion]   [Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] EmptyMar 4 Aoû - 13:58
Une proie facile







Le temps était compté.
Bah, j'en avais bien conscience depuis le début de mon exil, mais je pressentais que les jours de deuil et de solitude, loin d'Atlantis, touchaient à leur fin. Mes tirages ne mentaient pas. D'ici quelques semaines, je risquait de recevoir un appel venu des profondeurs. Poséidon avait besoin de son dragon des mers blessé.
Mais en attendant cette fin de récréation, je profitais de ces instants pour parcourir les mers, en quête de défis et de proies faciles ou pas. Mes rapines commençaient à constituer à beau pactole, entreposé ici et là, et contribuait à tisser une toile de relations qui me seront utiles pour écouter les échos du vaste monde.
Même sans ma capitaine à mes côtés, les vieux réflexes devaient perdurer.
Debout sur la proue, je savourais le contact vivifiant des embruns sur mon visage, sur lequel s'épanouissait franc sourire. Liberté, simplicité, adrénaline, tous les ingrédients de mon bonheur étaient là. Sauf les personnes chères à mon cœur...

Capitaine ! Une voile à tribord !

Attiré par l'appel de la vigie de mon navire, je tournais mon regard vers la direction désignée. Et mon sourire heureux se mua en un rictus de convoitise.

Un navire marchand... Parfait ! Hissez le drapeau !

D'un bond, je me ruais vers la barre, que je saisis tout en observant avec satisfaction, la vélocité de mon équipage. Des pirates fidèles et aguerris, prêts à fondre sur notre proie.
L'oriflamme à la rose tachée de sang se dressa pour présenter l'identité de mon bateau, et stimuler la peur chez ceux qui connaissaient notre réputation.
Collaborer signifiait vivre.
Résister et la mort serait le prix de leur arrogance.
Mais dans les deux cas, nos cales regorgeraient très vite d'or frais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] G-bleu1650/1650[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] G-rouge1350/1350[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] G-jaune1650/1650[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion]   [Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] EmptySam 8 Aoû - 0:58
Du bout du pouce, je caresse le pendentif à mon cou, d'un geste machinal. Habituel. Relique d'un passé regretté, pièce d'ornement d'une arme qui n'existe plus. Les yeux dans le bleu du ciel, le regard qui perce les nuages pour regarder autre chose. Regarder les images d'hier. J'ai du mal à m'en empêcher : m'empêcher d'y penser, alors que je fais voiles vers Carthage. Retour au source, alors c'est naturel de penser à là où tout à commencé, hm ?
Tseh. Pas comme si j'avais besoin de ça en temps normal, de toute façon.

Mais ouais. Bruits de manœuvres, bruits de marins, bruits d'eau marine, puis...

- PIRAAAAAAAAAAATES !

Puis ça.
Une vigie qui hurle, et le bateau ne tarde pas à répondre à son appel. Je ne me redresse pas, je ne quitte pas le ciel des yeux, mais je sens l'agitation qui monte. J'entends le bruit des pas qui s'activent, des manœuvres qui s'accélèrent et des lames tirées au clair. J'entends les ordres braillés. Des ordres pour fuir. J'en ai bien vu quelques uns sur le navire oui : quelques profils combattants, quelques hommes avec ce visage qui trahit un vécu lame en main, mais... Mais pas assez pour opposer une farouche résistance. Le navire est discret et rapide, alors sans doute espéraient-ils jouer sur la vitesse. Mais au bout d'un long moment de manœuvre, j'entends de la panique. La panique de proies rattrapées. Heh... Moi, sur le papier, je pourrais m'en foutre, mais...
Mais j'aimerais arriver à bon port, dans l'idéal.

- 'chier.

Un soupir. Finalement, les yeux se ferment, et le corps se tord le long d'un étirement paresseux, d'un bâillement bruyant. Je me lève doucement, le dos de mes doigts qui vient gratter sous mon menton. J'observe le navire. Il est proche, maintenant. Plus gros, équipé, et... Bien rempli, visiblement. Mouais... Ce petit navire marchand aurait pu se défendre contre des pirates de bas-étage... Mais ceux-là, ça semble être le niveau au-dessus. Évidemment, le voyage ne pouvait pas être simple, hein ?
Tseh. Allez, vas-y. J'ai l'habitude à force.

Un regard pour balayer le pont. Pour constater un équipage sous tension, prêt à se défendre si nécessaire, mais figé. Une peur dans les yeux, un tremblement dans les mouvements. Ils n'engagent pas, ne se préparent pas à l'abordage. Prêts, mais passifs. Sur leurs gardes, mais dociles. Un sourire désabusé, sur mes lèvres. Les brebis ont l'intention de gentiment donner leur cou à la gueule du loup des mers, alors. La vie ou l'argent, et ils ont choisi la vie, parce qu'ils ne pensent pas être capables de protéger leur argent.

Tranquillement, je m'assied sur un tonneau, un peu plus en retrait sur le pont, et j'observe. Le navire pirate est proche, et les matelots fixent dans sa direction d'un regard incertain. Le capitaine est sur le pont, droit. Il ne tremble pas, et la peur ne se lit pas dans ses yeux... Il la cache. Vieil homme, vieil habitué des mers, océans et leurs affres, sans doute.
Il attend, sur les devants de la scène.

J'attends, en retrait, jambes croisées, accoudé à ma cuisse, le visage posé au creux de ma paume.
J'suis curieux, tiens. Jouons un peu. Jouons à voir comment ça se passe... Combien de temps avant que je décide de m'amuser un peu, moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] G-rouge900/900[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] G-jaune1500/1500[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion]   [Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] EmptyLun 10 Aoû - 11:49
Le goût du sang









Ma partie favorite.
Lorsque la proie repère le chasseur et tente de lui faire faux bond. Un espoir souvent vain, mais qu'il est délicieux de souffler d'un coup de vent. La Rose Sanglante est un navire conçu pour donner la chasse aux lourds bateaux marchands, dont les cales regorgent de trésors, mais non d'armes ou d'hommes aussi expérimentés que mes pirates.
L’appât du gain, l’entraînement rigoureux que je leur impose, ce grain de folie que nous cultivons par une vie à bord, tout ceci nous donne l'avantage. Et déjà mes marins sanguinaires entament un chant d'intimidation, à mesure que notre bâtiment rattrape notre cible maladroite sur les flots. Mais je suis d'humeur joueuse. Debout aux côtés de ma figure de proue féminine, je concentre mon cosmos pour faire gronder le tonnerre, assombrir le ciel et déchaîner la mer qui ne demande que cela. De quoi faire peser sur les épaules des marchands une atmosphère oppressante au possible. L'effet psychologique n'est pas à négliger dans une traque.
En l'espace de quelques minutes, notre navire percute sa proie, et les grappins sont lancés avec maîtrise et agilité. Les vagues violentes continuent de percuter et de faire tanguer ma victime de bois, alors que mes propres pirates n'y voient qu'un signe de la bénédiction de Poséidon à leurs visées.
Alors que les premiers pirates débarquent sur le pont, armes en main et rage aux lèvres, je bondis sur l'une des cordes qui relient les deux bâtiments, et glisse avec agilité pour venir me poster au milieu de la mêlée, rapière en main.

Seuls les bâtiments qui rendent hommage à Poséidon peuvent circuler en toute quiétude sur ces flots. Or, comme le héros Ulysse, votre mât n'arbore pas les couleurs du seigneur des océans. Ce manque de respect mérite correction.

Tout sourire, je m'inclinais avec grâce devant l'équipage adverse, visiblement tétanisé par la peur.

Je suis le capitaine Endymion, de la Rose Sanglante... Je suis persuadé que vous avez entendu parler des prouesses de mon équipage. Le choix est donc simple : nous livrer la moitié de votre or et de votre marchandise, en échange de votre vie. Refusez, et le sang coulera. Votre navire également.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] G-bleu1650/1650[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] G-rouge1350/1350[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] G-jaune1650/1650[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion]   [Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] EmptyJeu 13 Aoû - 18:48
Hm. Elle n'est pas tout à fait naturelle, cette petite tempête.
Je le sens avant de le voir venir. Avant que l'eau s'agite, que le ciel s'assombrisse. Je fais l'effort de cacher mon Cosmos, mais tout le monde n'a pas l'air d'en faire autant... Hm. Un Marina, peut-être ? C'est un raccourci facile, mais croiser un éveillé en mer, côté Méditerranée... ça fait beaucoup de curieuses coïncidences.

Tempête en mer, sur un navire au milieu de la mer méditerranée.... ça me rappelle quelques souvenirs, tiens.

Un sourire amer sur mes lèvres, juste un instant, je reprends un air neutre puis observe, toujours en retrait. Je quitte ma position, pour ne pas tomber par-dessus bord avec toute l'agitation, pour me tenir assis, adossé au bois. J'observe la traque, l'échec, puis l'abordage. J'observe les pirates débarquer sur le pont... Ce pourrait être une solution, oui. De simplement les briser, puis continuer la route. De prendre leur navire pour continuer le voyage. Plusieurs idées comme ça, qui pourraient fonctionner.
Mais j'ai pas envie de gérer ça comme ça pour l'instant. Et la présence d'un éveillé... ça soulève quelques questions.

Il finit bien vite par arriver d'ailleurs. L'entrée acrobatique au milieu de la mêlée, celui qui parle plutôt que de grogner avec un air intimidant... Capitaine, oui. Capitaine qui parle des mots curieux. Qui parle de Poséidon. Un nom qui ne veut pas dire grand chose dans le monde d'aujourd'hui, à part auprès de quelques initiés. Les gens auront plutôt tendance à reconnaître Neptune, et encore... Tseh. « Rendre hommage à Poséidon », hein ?
Ça me fait bien marrer tiens, c'te façon d'essayer de justifier ce qui n'est au final que l'appât du gain.

Mais un nom me fait tilter. Pas celui de Poséidon, non. Celui d'Endymion. Une lueur dans le regard, quand j'entends. La mémoire qui travaille, un instant, et ça me mets pas énormément de temps à me rappeler. Celui de Jamir, qui s'est battu contre Kostas, puis s'est pointé au Dédale pour être accueilli par des débiles profonds. Et qu'a pas arrangé son cas avec ses phrases cryptiques. Et au final ? Au final, tout ce que je sais de cette affaire, je ne l'ai jamais su que par le discours rapporté de trois débiles. Et je me suis toujours dit que j'aimerai avoir la version d'en face, un jour. Fut une époque, je voyais cette histoire comme une occasion de me défouler. À cause des récents événements, de la rage, de Tout. Aujourd'hui ? Des réponses, ça me paraît plus intéressant.

- La moitié ? C'est impossible... On ne pourra pas s'en remettre, et cette cargaison, c'est pour le grand marché de Carthage, l'Exarq-
- Ce qu'essaie de vous dire ce brave homme, c'est « non. »

Une voix, depuis derrière la silhouette du capitaine marchand. La mienne, tandis que je me lève, pour approcher. Une cape grenat qui enveloppe ma silhouette, un col de fourrure sombre, et un habit plus léger, sombre, aux motifs dorés ; qui se devine entre les plis de la cape. Quelques pas, pour arriver à côté du capitaine, qui me regarde avec de gros yeux surpris. Apeurés, aussi.
Moi, je fixe l'autre capitaines. Deux yeux couleur nuit, une lueur particulière dans le regard.
Parce que je le sonde.

- C'est bien beau de citer des mythes d'un autre temps pour se donner bonne conscience quand on vient juste piller des anonymes, mais comme le capitaine vous dit ici, l'équipage ne se remettrait pas d'une telle perte. Je le fixe, mais m'adresse à tout son équipage. Mes traits sont neutres, mais mon regard trahit une certaine confiance. Une certaine malice, peut-être. Puis... Ils livrent pour quelqu'un d'important. Se faire piller et plier ici, c'est juste délayer la mort pour eux. Et moi, j'aimerai arriver à bon port sans accrocs. Du coup...

Un sourire finit par apparaître sur mes lèvres. Sourire d'orgueil.

- Le choix est donc simple : Retourner à votre navire et chercher une autre proie, en échange de votre vie. Un autre navire où je ne suis pas, par exemple... Refusez, et le sang coulera, effectivement.

Pas le moindre Cosmos. Pas encore d'arme sortie, depuis les plis de ma cape. Rien d'autre que la confiance arrogante d'un jeune inconnu sûr de soi.

- Votre navire également.

Je n'ai pas entendu tes prouesses en mer, non. Mais j'ai entendu tes « prouesses » en Transylvanie.
Ça ? Ça, on pourra peut-être en parler, si la suite se prête encore à la discussion. Mais j'ai un voyage à achever. Et c'est ne pas pour Arès, c'est personnel.

Alors, soyez gentils : Me compliquez pas la vie. Ou l'idée pourrait me venir de simplifier la vôtre.
Pas le genre de simplicité qui plaît, par contre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] G-rouge900/900[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] G-jaune1500/1500[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion]   [Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion] EmptyDim 16 Aoû - 20:51
Hospitalité








Tiens donc...
Alors que l’affaire semblait se déployer sous les meilleures auspices, voilà qu'un étrange individu intervient, totalement indifférent à la menace.
Vêtu d'une cape grenat, aucun cosmos n'émane de lui. Mais sa prestance, la confiance dans son regard, son assurance me font pensé à un éveillé discret. Intéressant...
Au lieu d'être contrarié par cette intervention problématique, je me contente de lui adresser un rictus gourmand.

Eh bien, quel aplomb. Un homme seul et sans arme se dressant face à tout un équipage de pirates aguerris. Tu ne manques pas de gueule, garçon.

Loin d'être une insulte, j'adresse un clin d’œil à l'intéressé, qui a eut le privilège d'attiser ma curiosité.
Derrière moi, mes braves pirates commencent à s'agacer devant la morgue de l'inconnu, mais un simple regard à leur intention suffit à les calmer. Un pas, un seul sans mon accord, et ils savaient à quoi s'attendre.

Si nous étions à terre, je t'aurais bien défier en duel pour voir si tes talents sont à la hauteur de tes menaces. Mais, il serait dommage d’abîmer nos deux bâtiments, et de devoir rejoindre la terre ferme en nageant.

Assurément, si j'avais un éveillé face à moi, notre combat pourrait causer de gros dégâts. Or, je tenais à la Rose Sanglante comme à la prunelle de mes yeux. Mais il était pour autant hors de question de salir ma réputation en cédant aux dires d'un vulgaire inconnu. Une nouvelle idée, sournoisement pragmatique, me vint.

Mais j'y pense... Si ton seul intérêt est d'arriver à bon port, pourquoi ne pas rejoindre mon navire, en tant que passager ? Au moins, tu ne risqueras pas de te faire retarder par d'autres pirates, et mon bateau est bien plus rapide que ce type de mastodonte. Nous y trouvons ainsi un intérêt mutuellement profitable. J'avoue que les gars de ta trempe m'intriguent...

Si j'avais à faire à un Saint, nul doute qu'il se hâterait de refuser ma proposition. Mais un Berseker, un Ase ou même un Oracle n'aurait probablement que faire de l'équipage marchand. Et j'étais toujours prêt à offrir un bon coup de rhum à tout individu susceptible d'attiser ma curiosité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
 
[Novembre 552] En mer et contre tous [PV Endymion]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: