Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-bleu1650/1650[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-rouge1250/1250[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-jaune1500/1500[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-jaune  (1500/1500)
Message [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas)   [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) EmptyLun 10 Aoû - 22:14


Ils étaient là. Enfin là. Ils venaient d'arriver, la sensation était bizarre. D'athènes, du repère de Nébu, Silas avait ouvert l'un de ses fameux portail dimensionnel, ce portail les mena devant le Cap Sounion. De là, les deux chevaliers se dirigèrent vers le temple s'y trouvant. Dans ce temple se trouvait un serviteur du sanctuaire, une sorte de gardien, ou d'intendant gardant le lieu propre et surveillant une possible arrivée par le portail en même temps. L'homme quitta la pièce quand les deux Gold Saints arrivèrent, les reconnaissant par leurs cosmos. L'homme parti, Silas fit apparaître son armure, sortant de la faille d'où il aimait bien la cacher. Il la laissa le revetir, passant de sa couverture civile à celle du véritable éveillé qu'il était. Silas Aquillius redevenait Silas des Gémeaux.

Silas et Nebu ressortirent ensuite du temple, tous deux vêtus de leur Gold Cloth. Ils se dirigèrent ensuite vers une falaise, Silas regarda les vagues venir la frapper avec fracas. Il se demandait bien quel serait l'accueil qu'ils allaient recevoir. Comment les Marinas allaient réagir à leur venue? Il fixait la mer, un point bien spécifique aux abors de la falaise, dessous ce trouvait un portail, une porte toujours ouverte. Cette porte les menerait à l'une des arches de la cité d'Atlantis. Il lâcha une impulsion cosmique, les eaux des vagues s'écartèrent pour laisser entrevoir une masse vide. Il y plongea après un signe de tpete envers son homologue doré. Puis ce fit l'obscurité, la sensation sombre d’atterrir en plein maelstrom puis la lumière revint après un petit moment. Et ils étaient là, là... Devant Atlantis...

L'air était humide, il sentait l'iode. Il faisait jour mais la lumière était loin d'éblouir comme celle du soleil, elle était filtrée comme si elle passait derrière un vitrail. Il était sûr que dans quelques instants, des gardes voir un autre comité d'accueil allaient arriver. Silas posa son regard sur le Bélier.

_ Bon pour le moment je te laisse gérer donc...


Spoiler:
 





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
NebuNebuArmure :
Chevalier du Bélier

Statistiques
HP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-bleu0/0[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-rouge0/0[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-jaune0/0[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas)   [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) EmptyJeu 13 Aoû - 22:31
« Tu resteras avec La Fouquet. Jusqu'à mon retour, si une information vient à se faire connaître, tu devras l'envoyer directement au Grand Pope. Tu sais comment faire … » La confiance d'un Maître envers un Élève – une confiance qui n'a pour l'instant jamais. C'est ainsi que Nebu et Valens se sont quittés, dans les sous-sol de cet établissement. Un parchemin cacheté. C'est aussi la dernière chose qu'il le lui a donné. Une habitude, lorsqu'il considère la mission suffisamment importante et délicate pour ne pas être en capacité de tout prévoir. Une habitude, qui laisse au jeune page toujours la même réaction : une hochement de tête sérieux.
Chaque fois, il reprend le document. Le modifie, lorsqu'il est nécessaire de le faire. Mais de ce simple objet dépend tant de choses. Du moins, c'est ce qu'ils aiment faire croire. Car tout n'est que mascarade dans ce monde. Et Nebu enseigne cet art à Valens.

« Nous pouvons y aller. » Alors qu'il tourne un œil en direction du portail ouvert par le Chevalier d'Or des Gémeaux. Il observe le mouvement dimensionnel sans grande surprise, avant de saluer une ultime fois son page et apprenti. Pour quitter les lieux. Alors que le jeune byzantin lance une pièce. Le hasard et la chance seront-ils de leur côté ?

Eh, dans la politique, s'il faut un certain talent … Il faut aussi une certaine dose de chance. Celle de ceux qui parient parfois leur vie. C'est un enseignement particulier. Mais réel. La politique d'un Empire de salopard n'est pas sans risque.
Surtout quand dans cette politique se trouvent quelques failles et erreurs, dont certaines sont représentées par certains incompétents. Narsès en étant le principal visage.

Mais qu'importe … Les dimensions et les espaces changent pour trouver la pierre blanche d'un sanctuaire du Cap Sounion. Accompagnant les Gémeaux jusqu'à l'intérieur, il pose une main sur l'épaule de l'intendant avant que ce dernier ne quitte réellement les lieux. « Envoie un message au Grand Pope. Qu'il soit au courant de notre départ. » L'information circule. Elle doit circuler. Il n'était guère utile que Valens transmette un tel message : il n'aurait pu être au courant de leur passage à travers l'Arche. Mais lui. Ce veilleur. Ce gardien. Il saura. Et il pourra prévenir Childéric. Puis il le remercie, laissant quelques pièces se poser au creux de sa main. Car la dévotion est un bel acte, certes. Mais tout service mérite un remerciement concret. Le laissant quitter ensuite les lieux, le Bélier n'adresse aucun regard en direction de Silas alors que ses doigts s'ouvrent.

Une petite bille noire. Étoilée. Qui s'éloigne et s'étend pour s'étendre. Une dimension qui s'ouvre, là aussi. Un claquement de doigt. Et alors que l'orbe n'a guère terminée son mouvement que les morceaux de l'armure d'or viennent vêtir le corps de l'Égyptien. De l'or, caressé par un soleil rouge, rappelant un crépuscule désertique.

Le casque est l'ultime pièce qui vient recouvrir son crâne. Alors que l'orbe redevient bille. Alors qu'elle vient éclater contre le sol en un son cristallin. « Je suis prêt. » Sa cape recouvrant son côté gauche, Nebu laisse Silas prendre la marche pour l'instant, l'accompagnant sur les hauteurs de cette falaise, observant le spectacle de l'eau s'ouvrir sous l'impulsion cosmique. Un léger sourire amusé vient se poser contre ses lèvres. « Cela me rappelle une petite histoire. » Il ne manquerait plus qu'un buisson ardent et un bâton se transformant en serpent et un certain voyage pourrait être narrer. C'est d'ailleurs vers une terre particulière qu'ils se dirigent, après tout. Sous les flots, certes … mais promise, d'une certaine façon. Tant elle fascine. Sauf que la fin diffère. Car d'un bond, Silas rejoint les abîmes.

Des abysses vers lesquelles il fini par se diriger. Une obscurité. Déchirée par une nouvelle lumière. Humide. Filtrée, par la masse aquatique sous lesquels les Chevaliers se trouvent maintenant. Un regard attentif. Une lueur intéressée. Personne ne pourra dire que Nebu n'est qu'un politicien. Il apprécie la beauté des décors. N'est-ce pas une raison qui accompagnait ses voyages par le passé ? Une parmi d'autres …

La voix de Silas fini par résonner. Alors que Nebu commence à retirer son casque. « C'est bien cela. » Une tonalité neutre, dans la voix. Il attend. Donc. Ils attendent. Ceux vers qui ils sont allés. Pour leur offrir quelque chose. Un cadeau. Qu'il fait apparaître. Par la création d'une orbe étoilée, à nouveau. Qui vient dévoiler un coffret scellé.

Et surtout, ils respectent. Maintenant qu'ils sont en territoire dominé par une autre faction, les règles du Sanctuaire ne s'appliquent pas : ils sont des diplomates, certes … mais aucune immunité ne viendra les protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas)   [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) EmptyVen 14 Aoû - 9:38
Alors que les deux envoyés du Grand Pope prenaient position à l'entrée de l'Arche, les gardiens de cette dernière s'organisaient. Un messager quittait son poste pour aller informer l'Amirauté. Afin qu'une escorte digne de ce nom puisse se mettre en place.

Car s'ils avaient le nombre pour eux, il apparaissait évident pour les Marinas que les deux nouveaux venus étaient d'un autre niveau que le leur. Distants, ils maintenaient un cordon de sécurité, préférant attendre les renforts. Deux hommes en armure d'or. Il n'était pas difficile de comprendre à qui ils avaient à faire. L'un des capitaines fendit la foule, donnant ses ordres avec autorité. Ici, il était sans doute le plus haut gradé. Mais même lui se savait pas de taille ici. Il devait gagner du temps. Les Généraux ne tarderaient pas. Ainsi s'approchait-il d'eux.
    - Je suis le Capitaine Liyiès, en charge de la protection de l'Arche que vous venez de franchir. Nous vous prions de ne pas faire un pas de plus au sein de notre cité, Chevaliers ! Nous attendrons la venue de personnes plus à même de traiter avec vous.

Dans ses propos, l'on sentait le militaire et non le diplomate. Ne restait plus qu'à attendre.

Citation :
Vous attendrez la venue des Généraux Endymion et Asteria qui seront pour l'heure vos gardiens. Vous pourrez faire quelques rp ensemble le temps qu'ils vous conduisent au Légat, bien évidemment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-bleu1500/1500[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-rouge900/900[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-jaune1500/1500[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas)   [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) EmptyVen 14 Aoû - 13:34
Retrouvaille et découverte







Citation :

HRP : Endy étant absent à ce moment là, l'un de ses esprits (Historique Allié) prendra son apparence et son caractère, pour lui transmettre les infos à son retour.

Silas des Gémeaux... Eh bien. Voici enfin l'occasion pour toi d'observer le ciel marin d'Atlantis.

Une carte paresseuse voleta entre les deux intrus et la garde en alerte, jusqu'à ce que j'en bondisse, une fois qu'elle eut touché le sol. Revêtu de mon écaille de général, sourire aux lèvres et décontraction toute affichée, je posais un regard amical sur celui avec qui j'avais jadis partagé un fructueux échange, à l'est de l'Europe.

Pour une surprise... Soyez les bienvenus au Royaume sous-marin, chevaliers du Sanctuaire. Je suis Endymion, Dragon des mers et doyen des généraux de Poséidon. Que nous vaut le plaisir de votre venue ?


Deux chevaliers d'or, voilà qui n'était pas une équipée à prendre à la légère. Soit le Grand Pope espérait nous flatter en nous envoyant son élite, soit... Une issue guerrière était à craindre. Silas était un vétéran, tout comme moi. Et les rumeurs de son talent sur le champ de bataille courraient bon train. Même si je nourrissais pour lui une sincère bienveillance, autant rester sur mes gardes.
Mon attention se tourna alors vers son acolyte, inconnu au bataillon.

Je ne crois pas avoir le privilège de vous connaître.

Des traits assurément orientaux, et pas vraiment l'étoffe d'un boucher. Nous avions donc devant nous gant de velours et poigne de fer. Le Grand Pope semblait parer toute éventualité. Mais connaissant le caractère d'Orpheus, il n'allait pas s'en laisser conter.
Une soudaine révélation me fit me frapper le front du plat de ma main.

Oh ! Et voici...



Dernière édition par Endymion le Lun 21 Sep - 17:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-bleu527/950[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-bleu  (527/950)
CP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-rouge900/900[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-jaune1200/1200[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas)   [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) EmptySam 15 Aoû - 13:49
Lors de sa première rencontre avec Aimana, elle avait réfléchi à une façon de se déplacer rapidement sans avoir à sautiller de toit en toit. Bien qu'elle aime beaucoup jouer à la sauterelle, une idée amusante lui était alors venue en tête ce jour-là. Bien sûr, jamais elle n'avait eu l'occasion de la mettre en pratique, mais l'idée ne s'était pas estompée pour autant dans son esprit. Prévenue de la visite surprise de deux chevaliers, un sourire en coin se forma sur ses lèvres roses. En un clin d'oeil elle se pare de sa Scale afin d'être reconnaissable de loin par tous ceux qui poseraient le regard sur elle, et elle glissa sur sa lance un intérêt particulier.

- Es-tu prêt à t'amuser un peu Chrysaor ?

Son murmure est à peine audible et de toute façon personne n'est assez près pour l'entendre. Doucement, elle tourne son arme pour la placer à l'horizontale. Un air concentré, mais serein se forme sur ses traits. Ses mains relâchent leur emprise et la lance ne bouge pas d'un cil, en parfaite lévitation. Elle sourit, satisfaite et s'installe dessus, non pas à califourchon, mais plutôt en amazone, ses jambes toutes deux du même côté, main droite posée sur l'avant de la lance et la gauche sur l'arrière.

Ainsi bien installée, elle monte dans les airs, pas très haut cependant, juste assez pour ne pas risquer de renverser quelqu'un et elle fonce droit vers l'entrée d'Atlantis. Au loin elle repère l'attroupement et parmi eux deux hommes couverts d'or. La jeune femme ralentit l'allure à leur approche et arrive juste à temps pour voir avec étonnement la carte de tarot tomber au sol et le Général Endymion en sortir soudainement comme s'il avait été enfermé à l'intérieur. Étrange moyen de transport. Bon pas plus étrange que le sien peut-être, mais quand même, elle aurait peur de rester enfermée dedans pour sa part, ou d'avoir la nausée à être ainsi ballottée. Bref, elle atterrit près d'eux, en saluant les gardes et le Capitaine Liyiès d'un signe de tête, et range sa lance dans son dos. Endymion entame les salutations d'usage et Astéria l'écoute en gardant un visage neutre. Elle note qu'il connaît l'un d'eux, c'est peut-être bon signe ? Lorsqu'il lui semble que son collègue la désigne, elle se présente à son tour, affichant à présent un sourire cordial.

- Astéria Sefirot, Général de Chrysaor. Bienvenus à Atlantis.

Elle reste sur ses gardes, on ne sait jamais. Attentive, elle détaille un peu les visiteurs, ses yeux sombres s'arrêtent un instant de plus sur le coffret avant de reprendre son inspection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
NebuNebuArmure :
Chevalier du Bélier

Statistiques
HP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-bleu0/0[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-rouge0/0[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-jaune0/0[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas)   [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) EmptySam 15 Aoû - 22:57
Citation :
Il a été vu avec Silas que je réponde avant lui.

Le Bélier observe avec attention les réactions militaires, ordinaires en de telles circonstances, des différents défenseurs de l'Arche. Observant du coin de l’œil Silas quelques instants, il observe les réactions de ce dernier, ayant la responsabilité de cette mission diplomatique. Puis, bien vite, ses yeux sombres viennent chercher la silhouette du plus haut gradé de ce peloton de surveillance. Son casque s'effaçant à travers l'une de ses poches cosmiques, l'Égyptien pose alors sa main sur son poitrail, inclinant doucement la tête.

« Bien, Capitaine. » Un sourire courtois, respectueux de l'autorité actuelle de cet homme. Une autorité qui finirait par changer de main, tôt ou tard. Bien plus rapidement que prévu, d'ailleurs, puisqu'une carte vient à se faire à se manifester entre eux deux.
Observant d'un œil intrigué – mais attentif – le mouvement cosmique, le Bélier n'eut aucune surprise à voir une Écaille et son porteur s'en extraire. Au contraire, cela lui offrait un léger sourire. Au moins la mise en scène semblait être particulièrement maîtrisée chez les Atlantes – ou par certains d'entre eux.

La voix d'Endymion – car c'est ainsi que l'éphèbe semble se présenter –, résonne bien vite. Une connaissance de Silas ? L'information était donc confirmée. Observer le ciel marin d'Atlantis ? Qui n'en rêverait pas au moins une fois ? À part Narsès, peut-être. Lui préférerait sûrement voir cette masse d'eau s'écraser sur cette cité … après l'avoir dépouillé de toutes ses richesses. Incompétent. Inutile. Mais pas imbécile. Juste un brin trop belliqueux pour l'art politique.

« Nous vous remercions pour votre accueil. » La voix de Nebu résonne, alors qu'il reproduit respectueusement le même geste envers le Capitaine, le coffret toujours précieusement contre lui. « Je suis … » Interrompu. S'apprêtant à se présenter, le Bélier lève les yeux vers l'aura qui approche. Un sourcil se lève. Voilà une manière plus particulière d'arriver. Ainsi utiliser une telle arme … Particulière, mais au moins offrait-elle un certain charme entre tous ces passeurs de dimensions – du moins pouvait-on l'imaginer : la carte pouvait être une porte d'une dimension à l'autre.
Elle se présente. Et il la salue. Respectueusement. Avant de reprendre la parole. « Mon nom est Nebu, Chevalier d'Or du Bélier. » De sa main libre, il montre Silas, sachant bien qu'Endymion connaissait ce dernier, il ne préférait pas parier sur la réputation du vétéran de guerre.

« Je laisserai mon frère d'arme se présenter de lui-même. Nous sommes, en tout cas, heureux de pouvoir enfin reprendre contact avec vous. » Un silence, qu'il laisse planer quelques secondes, avant de reprendre, de sa voix douce. « Nous représentons Sa Sainteté, le Grand Pope Childéric. Ce dernier souhaite porter un cadeau auprès de votre Légat, ainsi qu'une invitation. »

Le premier acte de l'offre est lancé. Tous possèdent des impératifs, les Marinas les premiers.
Et ceux qui se sont montrés absents doivent savoir s'adapter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-bleu1650/1650[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-rouge1250/1250[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-jaune1500/1500[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas)   [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) EmptyLun 24 Aoû - 12:45


Silas regardait Nebu, il semblait impassible, puis il tourna son regard vers l'immensité de la cité puis celle de son ciel d'eau. Il connaissait la légende de la création de cette bizarrerie mais s'y trouver en dessous était une toute autre chose. Lui habitué à la rude sécheresse du désert avait presque peur de voir ce ciel aqueux se rompre et venir l'engloutir. Mais l'arrivée du comité d'accueil le sortie de sa torpeur et de sa réflexion. Plusieurs gardes arrivèrent en leur direction, l'un deux avec un semblant de costume militaire se détachait du lot. Capitaine par le grade il annonça la venue de plus haut gradé pour aller à leur rencontre. Tout comme Nébu il retira son casque, le plaçant dans la réalité dimensionnelle la plus proche. Quelques minutes silencieuses se passèrent et une carte arriva devant eux. Silas sourit car il reconnut le type de carte, une de tarot et du même jeu que de celui d'Endymion. A croire qu'il était destiné à le retrouvé en ce jour après leur rencontre dans les montagnes de l'Himalaya.

Il allait répondre mais Nébu commença une phrase mais il la stoppa quand un autre général arriva sur eux, sur une une lance en lévitation... C'était amusant, trop même peut-être, une chose qu'il aurait bien vu dans un cirque. Il ne bougea pas d'un poil ou d'un cil, restant totalement stoïque et droit. Il laissa d'abord Nebu prendre la parole et quans il lui passa le relais, il ouvrit seulement la bouche.

_ Général de Chrysaor, c'est un honneur de vous rencontrer. Je me nomme Silas, Gold Saint des Gémeaux.

Il inclina légèrement la tête en direction de la jeune femme. Puis porta son regard vers l'ancien second de Nimuè.

_ Endymion c'est un plaisir de te retrouver en ce jour. A croire que le temps que tu me fasse découvrir Atlantis est donc venu.

Il sourit au Dragon des Mers, un sourire franc et sincère. Même s'il savait qu'il devait se méfier de lui comme des autres, Silas se disait qu'il était peut-être bénéfique pour lui d'être tombé en ce jour sur Endymion. Deux chevaliers d'or pour deux général, un équilibre parfait donc. Nebu ayant annoncer le but de la visite, Silas ne dit rien de plus et attendit donc.

Spoiler:
 







Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-bleu1500/1500[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-rouge900/900[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-jaune1500/1500[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas)   [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) EmptyMar 25 Aoû - 14:42
Diplomatie du souvenir








Deux chevaliers d’or pour une mission diplomatique ? Le message pouvait être interpréter de plusieurs manières : nous prouver la puissance du sanctuaire, nous rendre un certain hommage, ou se servir du poids évident des arrivants comme moyen de pression sur nous.
Intéressant…
Toutefois, lorsque celui qui se présenta comme le premier gardien du Sanctuaire prit la parole, je ne pus retenir une brève surprise se peindre sur mon visage. Le Grand Pope Childéric ?! Impensable !
L’espace d’un instant, mes souvenirs affluèrent, me renvoyant quelques temps en arrière. Sur le champ de bataille, au milieu d’une clairière uniquement baignée par des étoiles mourantes. Sombre messager, j’avais appris au lion d’or le sort de son épouse et de leur enfant. Et j’avais abandonné un soldat brisé, blessé sans remède possible. Un fauve à l’agonie, dont le but ne pouvait être que d’achever son deuil dans un ultime combat. Quel chemin avait-il emprunté pour endosser l’habit le plus sacré des forces d’Athéna ?
Une fois remis de mon émotion, je tournais un regard entendu vers Astéria, avant de reprendre la parole.

Eh bien Nebu, et toi Silas, nous allons vous mener sans attendre auprès de notre Légat. Il sera heureux d’avoir enfin des nouvelles de nos … alliés du Sanctuaire.

Tout sourire, je devinais que les deux ambassadeurs n’auraient aucun ma à interpréter la brève hésitation dans ma phrase. Les chevaliers étaient restés muets trop longtemps au goût d’Orpheus. Et d’ailleurs, le Gémeaux risquait d’être surpris en apprenant le changement à la tête de nos armées.

Une fois votre entretien achevé, n’hésites pas à repasser par mon pilier, Silas. Je serais ravi de t’offrir une visite des splendeurs que je t’ai détaillé, jadis.

Et pour le coup, j’étais sincère. Malgré les tensions entre nos deux factions, le Gémeau était un homme plaisant et qui avait connu Nimue. Deux raisons de raviver le lien tissé lors de notre premier échange, bien des années en arrière. Ceci fait, j’attendis qu’Asteria donne le signal de l’escorte. La patience n’était pas vraiment la qualité première d’Orpheus…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-bleu527/950[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-bleu  (527/950)
CP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-rouge900/900[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-jaune1200/1200[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas)   [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) EmptyMar 25 Aoû - 20:00
Passé les présentations, tout se passe bien. Les belles formules de politesse d'usage fusent et la jeune femme reste attentive. D'un œil curieux, elle examine les armures des deux chevaliers. C'est très intéressant, car contrairement aux Scales, elles semblent muettes ou du moins, elle ne perçoit pas leur âme, elle poserait bien quelques questions à ce sujet, mais elle n'est pas certaine qu'ils aient de réponse à lui apporter, de plus, ce n'est pas vraiment le moment de combler un intérêt personnel.
- Enchantée messieurs.
De nouveau ses yeux sombres se posent sur le coffret qu'elle déduit comme étant le fameux cadeau. Elle n'est pas particulièrement curieuse à son propos, néanmoins, elle se méfie de ce qu'il peut contenir. On ne sait jamais. Après tout, elle n'a pas de lien particulier avec les Saints et n'a pas d'avis sur eux. Dans sa neutralité, il est facile d'envisager toutes les éventualités, « cadeau empoisonné » compris. Elle doute quand même que leur Grand Pope ait envoyé deux de ses chevaliers d'or dans une mission suicidaire. D'un coup d'oeil posé sur son collègue, elle ne décerne rien chez lui qui puisse l'aiguiller sur ce qu'il en pense. Peut-être n'y pense-t-il pas tout simplement. C'est lui le pro des relations diplomatiques, elle le laisse gérer, cependant à mesure qu'elle y pense, elle en devient curieuse. Qu'est ce que cette boite peut bien contenir d'intéressant ? Son côté pirate, attirée par les coffres aux trésors ressurgit et elle n'a pas besoin de feindre la curiosité.
- Un cadeau, comme c'est aimable. Je serai curieuse de savoir de quoi il s'agit.
Ils sont libres de répondre ou pas. Même si le fond de la réponse l'intéresse à présent, c'est surtout la forme, la façon d'esquiver, d'ignorer ou le franc-parler par exemple qu'elle observera avec attention. Les réactions humaines et le ton donné aux mots étaient les meilleurs indicateurs. Mais finalement tout cela n'est que détail, des précautions probablement superflues. Mieux vaut trop que pas assez. C'est aussi une façon de faire la conversation, car elle ne les connaît pas et ne sait pas particulièrement quel sujet personnel aborder pour faire connaissance. Un autre point retient son attention.
- Une invitation ? S'il tient à rencontrer notre Légat en personne, pourquoi n'est-il pas venu lui-même ?
Doit-on y voir un souci de confiance ? Orpheus verrait bien par lui-même après tout. Cela dit, son étonnement est légitime. Sans doute qu'il a beaucoup à faire de son côté et n'a pas le temps de faire le déplacement. Qu'est-ce qui peut bien l'occuper ? Qu'est-ce qui occupe les Saints en général, voilà des questions qu'elle peut se poser. Mais l'heure n'est pas à l'interrogatoire poussé et elle tend le bras pour les inviter à avancer derrière Endymion qui leur servirait de guide.
- Nous allons vous guider en effet et je suis certaine que notre Dragon des Mers se fera un plaisir de vous faire une petite visite au passage. Après tout, nous allons passer par sa zone. Oh et ne faites pas attention aux fantômes. Si vous restez bien sur le chemin tout ira bien.
Elle sourit à ce dernier. Pour sa part, elle fermerait la marche et le laisserait passer en tête. La promenade sur les pavés d'or menant à l'entrée d'Atlantis peut débuter. Une promenade assez lugubre et angoissante pour qui n'y est pas habitué. Il faut dire que l'éternelle brume n'y est pas pour rien non plus. Personnellement, elle aime bien ce brouillard léger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
NebuNebuArmure :
Chevalier du Bélier

Statistiques
HP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-bleu0/0[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-rouge0/0[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-jaune0/0[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas)   [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) EmptyLun 31 Aoû - 16:57
HRP a écrit:
Mes excuses pour l'attente.


Un discret sourire vient se poser sur les lèvres du Bélier aux quelques mots du Dragon des Mers. Cette façon d'appuyer sur cette hésitation donnait tout sens aux erreurs politiques des anciens suzerains mortels du Sanctuaire. Mais ainsi va la vie, il fallait faire avec ces jeux. Athéna ne s'est-elle pas elle-même plongée dans le dangereux jeu de la politique de salopard de l'Empire Byzantin ? À chaque jeux, ses règles. Ils devaient maintenant faire face à certaines d'entre elles.
Ce qui, pour l'Égyptien, n'était en rien surprenant, ni même déconcertant. À voir comment son partenaire allait réagir à cette unique hésitation. Un léger regard en coin, pour lui rappeler sa présence. Et les ordres de Sa Sainteté – qui détestera, sûrement, à jamais ce titre au vue des lourds fardeaux qu'il apposait sur ses épaules.

Mais au moins la nouvelle du passage du vétéran du Lion au statut de Grand Pope avait fait son effet. Une réputation, voilà qui pouvait être utile, en toute circonstance. Faits et murmures se mélangent souvent en diplomatie, le plus important est de réussir à en extraire le plus important. L'essence. Qui permettra la meilleure entente.

C'est pour cette raison que Nebu tourne un instant les yeux vers la seconde Générale, Astéria. Si Endymion semblait représenté le visage le plus ouvert à la discussion – tout en rappelant certains faits –, la demoiselle représente la paranoïa qui peut apparaître rapidement lorsque deux autorités d'une nation belliqueuse – faut-il réellement rappeler tous les faits d'arme de cet Empire ? – arrivent à l'une de leurs entrées. Là encore, la réputation. Là encore, quelques faits : un coffret, une curiosité. Et une absence. Celle du Grand Pope. Déjà, la curiosité. « Oh, nous n'avons aucun secret à garder. Nous ramenons une relique datant de l'âge des Héros, que Son Altesse conservait précieusement. » D'un doigt, il dévoile le sceau, sans pour autant le retirer. Peut-être reconnaîtront-ils cette marque. Sa marque. « Malgré tout, vous remarquerez que ceci n'est pas qu'un simple sceau. La Sagesse elle-même a marqué ce coffret pour que notre démarche soit légitime aux yeux de tous et toutes. Et pour montrer son propre désir de renouer des liens. »

Un sourire. Habile, fin. « Il serait sacrilège qu'une autre main que celle du Légat libère le contenu de ce sceau - surtout si cette autre main est celle d'un envoyé du Sanctuaire. » Non pas que l'idée d'être foudroyée par la colère d'Athéna ne le dérangerait : cela pourrait le libérer de nombreux soucis. Mais quitte à disparaître des mains d'un dieu, autant que cela soit par son choix. Son choix d'être humain. Et les procès entre Gold pour avoir retirer un sceau que seul le Légat pouvait retirer ... Non, ça ira.

Et tout simplement il serait surtout impensable que tes petits yeux soient les premiers à voir ce trésor. Moi-même je n'en ai pas eu ce droit.

Maintenant vient le problème le plus épineux. Celui de l'absence du Grand Pope. Oh, différentes réponses pouvaient être prononcées. La première serait d'expliquer la raison même de l'existence d'une ambassade, d'une délégation. Représenter les plus puissants, tandis qu'ils s'occupent des affaires essentielles à la continuité de leurs nations. La seconde aurait été d'imaginer que les pigeons qu'ils tentaient d'envoyer depuis deux années en direction d'Alexandrie leur revenait systématiquement par la vieille de la ferme du coin.
Mais si la première explication pouvait s'entendre – quoiqu'il faudrait peut-être enlever certaines insultes que le Dieu Rouge lui inviterait à glisser entre ses lèvres –, la deuxième, un peu moins. C'est que l'élevage de ces pigeons ont coûté cher au Bélier ! Ils ne font pas d'erreur de cette nature.

Un peu de dignité, tout de même.

« C'est justement le sujet de cette invitation. Nous sommes ici sur votre territoire. Et si votre Légat venait, ce serait sur notre territoire. » Un peu de franchise. Mais surtout, une petite manœuvre, pour calmer cet interrogatoire qui n'a que trop durer. « Aucune de ces deux situations de nous arrangerait guère, n'est-ce pas ? Alors une délégation est là pour représenter Sa Sainteté, dans cette tentative de renouer le contact avec une invitation dans un environnement totalement neutre. »

Vous y montrerez les crocs. Nous aussi. Mais tout le monde sera au même niveau. Et si ça se trouve, nous pourrions même vous offrir un certain cadeau. L'incompétence et l'intolérance de Narsès n'ont que trop durer. Fatalement, il faudra en arriver un jour à ce commerce. Dans l'esprit de Nebu, c'est un eunuque enchaîné par des liens anti-cosmos, enfermé dans un coffre, offert au Légat en personne.
Oh, s'il pouvait être là à cet instant … Mais Set a sûrement d'autres objectifs pour lui. Bref, qu'importe. Déviant cette pensée d'un revers de la main imaginaire, l'homme observe les différents protagonistes.

Il hoche la tête. « Nous vous remercions d'être nos guides jusqu'à votre Légat. Nous contemplerons et ferons donc attention. » Bien que les fantômes n'aient guère d'emprise sur lui. Combien de fois a-t-il vécu cette transe lui rappelant sa protection de la Barque Solaire ? Ainsi, simplement, il entame cette marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-bleu1650/1650[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-rouge1250/1250[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-jaune1500/1500[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas)   [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) EmptyMar 1 Sep - 11:33


Silas sourit à Endymion suite à son invitation. Le Gold Saint savait qu'il devait se méfier du Dragon des Mers, sa réputation d'être une véritable murène avait glissé à son oreille plus d'une fois, et plusieurs fois par Childéric à vrai-dire. Malgré cela il est trouvait assez sympathique et c'est tout bonnement pour cela qu'il accepta l'invitation de son homologue marina.

_ Ce sera un plaisir de te retrouver après Endymion.

Le chevalier d'or espérait juste que l'entretien avec Légat se passe bien. S'il ne tenait pas rigueur des excuses des deux Gold Saints faites pour le nouveau Pope quand au silence du Sanctuaire durant deux années, il était fort à parier que ce serait en geôle qu'ils termineraient ensuite et Silas pourrait dire au revoir à la visite du domaine d'Endymion. Silas ne put que sourire de plus après l'intervention de la Générale du Chrysaor. Cela sentait vraiment le duo de comédie, le gentil et la méchante et pourtant Silas craignait plus Endymion que Asteria car derrière ce sourire et cette gentillesse, il se cachait le vice.

_ Pour poursuivre sur les paroles de Nebu, je vous remercie aussi de nous conduire auprès du Légat.

Il ne servait à rien pour lui d'en rajouter plus, Nebu devait mener, il le laissait donc. Mais il avait un avantage par rapport au bélier...
Silas débuta alors sa marche, suivant le cortège atlante à leur intention qui les mènerait au coeur de la cité sous-marine. Il y avait une épaisse brume qui commença à les entourer. Les dires de la demoiselle furent qu'il y avait des fantômes parmi celle-ci. Le chevalier se souvenait d'avoir ressenti cela dans la brume aux abords de Jamir lorsqu'il y était allé au coté de Rahi. Cela lui semblait si loin...

_ Des fantômes vous dites? Esprits des gardiens d'Atlantis ayant défendu leur cité? Ou bien celle de leurs victimes?

Disait-elle vrai? Etait-ce juste pour les "impressionner"? Ou des âmes en peines étaient-elles vraiment emprisonnées ici? Silas savait que ce genre de lieu maudit pouvait exister donc cela était possible. Il en saurait plus avec la réponse de la Générale. Cela pouvait être une protection de plus comme celle de Jamir, une chose qui effraie les plus peureux et leur font rebrousser chemin.





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-bleu1500/1500[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-rouge900/900[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) G-jaune1500/1500[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas)   [Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas) EmptyDim 6 Sep - 22:18
Sonnons le départ









Spoiler:
 

Ah comme les affres et subtilités de la diplomatie m'avait manqués...
Les rôles semblaient acquis dans cette pantomime à multiples finalités. Astéria endossait avec brio la menace, le risque, la lame prête à trancher le cou de nos visiteurs.
Et à ses cotés, faciès riant, charmeur, tentateur, je brillais de tous les feux de ma plaisante façade. Je devinais que les saints notaient chaque mot prononcé, chaque sourire, ou intonation. La langage non-verbal parlait presque plus que son homologue de son. Et je soupçonnais le dénommé Nebu d'être un rival de valeur dans le domaine des mondanités et des secrets d'alcôves. Intéressant...

Il est vrai que je serais enchanté de vous faire découvrir les curiosités de mon domaine.

Mystères, mystères. J'adressais une œillade amusée vers Silas, le laissant volontairement sur sa faim.
J'en profitais au passage pour détailler le sceau d'Athéna, dévoilé par le bélier d'or sur le coffret. Une idée me vint alors... Se pourrait-il que ce réceptacle puisse contenir... L'amusement remplaça rapidement la curiosité. Nul doute qu'Orpheus ne se ferait pas prier longtemps pour m'en dévoiler le contenu, et confirmer ou non, mon pressentiment. Décidément, le Sanctuaire semblait avoir pleinement pris conscience des conséquences de son silence insultant à notre égard...

Veuillez me suivre, chers chevaliers. Je serais votre guide touristique !

Un sourire complice vers Astéria, et j'ouvris la marche en direction de mon domaine, les yeux rivés sur les nuages sombres et zébrés d'éclairs qui le dominait en toutes occasions.

Arrow Pilier de l'Atlantique Nord

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
 
[Mi Fevrier 553] C'est l'heure de la diplomatie (Nebu-Marinas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Arches d'orichalque-
Sauter vers: