Votez
I
II
III
IV
V


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-bleu1350/1350[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-rouge850/850[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-rouge  (850/850)
CC:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-jaune1600/1600[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-jaune  (1600/1600)
Message [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek)   [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) EmptyVen 14 Aoû - 15:43
Socle de l'ocean

Depuis l'Arche d'Alexandrie on pouvait appercevoir une chose qui frappait les yeux : le pilier de l'Arctique. Il en était le plus proche, ce qui permit aux deux hommes de le rejoindre rapidement. Le Général escortait donc son invité, le commandant fermant la marche. L'Oracle était venu pour admirer Atlantis, semblant homme à apprécier l'architecture et recherchant l'exception, l'incroyable. Quoi de mieux pour lui que d'observer une cité enfouie sous les mers, protégée par d'immenses colonnes infinies ?

Les voilà donc aux pieds de Arctique, demeure du Kraken. Sa mission première était de veiller à sa protection, il ne devait tomber sous aucun prétexte, face à n'importe quel opposant. En était-il un, cet étranger ? La question était suspend, ses mots décriaient plutôt la découverte, mais comment être sûr ? La fourberie se masquait souvent derrière de beaux atours, de belles intentions. Le Général stoppa ses pas à quelques mètres du portail d'Orichalque actuellement ouvert qui permettait, en temps de guerre, de passer de l'Atlantique Sud à l'Arctique.

    - Nous voilà devant le Pilier de l'Arctique, je vous laisse le temps d'admirer ce dernier avant de nous rendre dans mon office pour terminer notre discussion et de vous permettre de déambuler dans notre cité.


Lui aussi profita de cet instant fugace pour admirer l'oeuvre, lui accorder quelques pensées. Depuis sa discussion avec le Général de Scylla, Deukalyion avait pris l'habitude de lui donner plus d'attention, ayant demandé à ce qu'il soit mieux entretenu et surveillé chaque jours. Un sacrifice de quelques hommes affectés à cette tâche qui ne veilleraient pas à la sécurité des citoyens mais plutôt à celle d'Atlantis plus directement.

    - Qu'en pensez-vous de près ? On ne peut l'observer aussi bien que de loin mais cela nous permet de voir sa grandeur, le détail apporté à ses décorations et son importance.


Et eux, alors ? Hommes et femmes au service d'Apollon, ravagés par une guerre, leur domaine avait été pulvérisé par la Déesse et depuis devaient errer en quête d'un foyer, recouvrant leurs forces petit à petit. Était-ce là un avenir probable pour les Marinas ? Un jour, si rien ne changeait, possiblement oui. Cela ne devait arriver et cet homme aux habits riches était peut être la première étape pour éviter le pire.

    - Certains des nôtres ont pour coutume d'offrir des présents aux Piliers pour les remercier de leur protection, pour ne pas oublier leur importance. Après tout, ils sont le socle de notre vie, de notre paix. De notre excellence.


Ironique dans un sens, s'attribuer de telles paroles. Mais les paroles d'Aimana avaient su toucher l'âme de l'Algos et depuis il s'évertuer à appliquer ce principe à son quotidien. Peut-être que cet étranger comprendrait l'importance de ces mots, lui aussi.


[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
RudjekRudjekArmure :
Oracle de Képhri - Patron de la Sculpture

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-bleu1050/1050[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-rouge750/750[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-rouge  (750/750)
CC:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-jaune1350/1350[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek)   [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) EmptyLun 17 Aoû - 21:36
La marche avait été silencieuse, presque religieuse dans son respect et sa progression. Le Général Deukalyon avait guidé son invité au travers des faubourgs de la cité d'Atlantis, en empruntant la route la plus courte vers l'un des immenses piliers qui soutenaient le ciel au-dessus de son peuple. A présent qu'il pouvait les voir de plus près, Rudjek ne pouvait qu'être admiratif devant ces bâtiments immaculés, au style irréprochable. L'Oracle s'interrogeait, également. Si la cité semblait riche, elle semblait aussi avoir connu les affres de la guerre. Par endroit, des murs endommagés ou des échafaudages témoignaient que, derrière l'utopie, tout n'était pas idéal dans le domaine de Poséidon. Il n'émit cependant pas à haute voix ces interrogations. Les réponses viendraient en temps voulu, et ce sujet risquait de fâcher.

Arrivés devant le pilier qui semblait être un avec le domaine à la garde du Général, Deukalyon marqua une pose, et fit les présentation. Reconnaissant et appréciateur, Rudjek leva ses yeux brillants d'intérêt vers cette colossale construction, et prit le temps de baigner dans son aura. L'architecte ne pouvait que se résigner à l'humilité, devant une telle prouesse. Non, pas prouesse. Miracle. Il n'y avait pas d'autres mots pour le désigner. Cette tour, cet obélisque disproportionné, n'aurait pas dû se tenir debout. Il brisait par sa seule existence les règles physiques auxquelles l'Oracle était constamment confronté. Pourtant, il se tenait là, fièrement. Il était indéniable que ce Pilier était le fruit d'un travail et d'une attention poussée, réfléchie, attentive, visionnaire. Des détails de ses gravures aux formes géométriques de ses angles, rien n'avait été laissé au hasard. La vision à l'origine de l'érection d'un tel prodige était unique, sans commune mesure, de telle sorte que même lui ne pouvait encore complètement la comprendre.

Le Général du Kraken brisa le silence qui s'était installé dans le petit groupe. Il demanda son avis à l'Oracle d'Apollon. Ce dernier ouvrit la bouche, mais les mots ne vinrent pas. Il avait le sentiment qu'il pourrait s'étendre pendant un long moment sur son ressenti, mais que cela ne serait pas assez pour lui faire honneur. Avec un sourire franc et honnête, il détacha donc ses pupilles du Pilier pour répondre à son hôte avec des mots plus mesurés, et lui donner en retour une autre question.

    - Plus nous nous en approchons, et plus je reconnais sa majesté. Il n'a pas été taillé par une main mortelle, n'est-ce pas? J'ai pu voir en traversant la ville que la technique atlante était prodigieuse, mais c'est là quelque chose qui dépasse la simple maîtrise de son art.

Le Général lui donna alors des détails sur les Piliers, et sur les croyances du peuple atlante les entourant. Ils respectaient ces titans de pierre, autant pour le rôle qu'ils remplissaient que ce qu'ils symbolisaient. L'homme de peu de foi qu'il avait été autrefois se serait rit de tels coutumes, mais Rudjek connaissait à présent l'importance de tels gestes, de telles offrandes. Dans les paroles de Deukalyon, l'égyptien nota même une symbolique qui lui rappela celle de son peuple. Les égyptiens et les atlantes avaient de toute évidence plus en commun que ce que l'on aurait pu soupçonner de prime abord. L'amour pour les constructions démesurées, en premier lieu. Perdant son regard dans les hauteurs, où le Pilier se fondait dans l'azur de l'Océan, Rudjek renchérit sur les paroles de l'Algos.

    - Oh, je comprends tout à fait ces traditions. Un pilier, pour les miens, est un symbole de stabilité. On parle de "Djed", la colonne qui soutient la maison, le temple, et permet à la vie de s'épanouir autour d'elle. Mais c'est aussi un lien, entre le passé et le futur ; entre les générations qui se succèdent ; entre le monde terrestre, le monde souterrain et celui des cieux... Enfin, ici, il s'agirait plutôt d'un lien entre le peuple d'Atlantis et la mer qui l'abrite.

Cela faisait du sens. Ce parallèle n'était peut-être pas un hasard. Atlantis semblait prêter un intérêt particulier à Alexandrie. Peut-être les Pharaons et le peuple de Poséidon s'étaient-ils influencés? S'il avait l'occasion de croiser un historien Atlante, Rudjek creuserait la question.
Un souffle de contentement fut expiré par les poumons de l'Oracle. Venir ici avait sans nul doute été l'une des meilleures décisions qu'il eu jamais pris.

Faisant un pas en avant pour s'avancer vers le large et monumental portail devant eux, Rudjek commença à observer ce qui se trouvait au pied du Pilier. Un domaine, non, un palais? A la surface, les lieux auraient été dignes de la royauté. Pourtant, ici, cela semblait être une norme. La grille elle-même était un chef-oeuvre, dont l'éclat du métal qui la composaient interpellait l'artiste. La main de l'égyptien vint caresser cet étrange matériaux, essayant d'évaluer ce dont il s'agissait. Un alliage? Non. Le métal était travaillé, mais pur. Et il vibrait, non pas sous l'impulsion de son contact, mais sous celle de son âme. Une fascination supplémentaire.

Semblant soudain penser à quelque chose, l'Oracle recula d'un pas, regardant une nouvelle fois le Pilier, puis Deukalyon. La question qu'il s’apprêtait à énoncer était peut-être délicate, mais devait malgré tout être posée. Rudjek ne se pardonnerait de passer à côté d'une telle occasion.

    - Serait-il déplacé de demander à pouvoir le... toucher? Mon lien particulier avec la pierre me permet parfois de mieux appréhender un édifice par ce biais. Je suis curieux de ce que je pourrais ressentir à son contact, de ce qu'il pourrait me dire...

Deukalyon avait bien fait comprendre le caractère sacré du Pilier de l'Arctique pour lui et les siens. Son invité respectait cela, et n'avait d'autre volonté que de lui rendre hommage, à sa manière. Des intentions limpides, qui pourtant pouvaient être mal accueillies par un protecteur trop zélé. Le risque, pour Rudjek, en valait pourtant la chandelle. Qu'en serait-il pour le Kraken?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1872-rudjek-oracle-de-kep En ligne
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-bleu1350/1350[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-rouge850/850[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-rouge  (850/850)
CC:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-jaune1600/1600[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-jaune  (1600/1600)
Message Re: [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek)   [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) EmptyDim 23 Aoû - 1:28
Intreret

Il y avait là quelque chose de satisfaisant en observant l'invité du soleil. Cet homme qui semblait porté par une fascination par tout ce qui l'entourait, les yeux brillants à chaque regards, chaque détail sur lequel il portait ses pupilles aussi dorées que ses atours. Pourtant, alors qu'il ne ressentait en lui aucune mauvaise intention, le Général ne pouvait se défaire de la méfiance qu'il avait envers lui. Un étranger, servant un autre Dieu. Avait-il des raisons d'en vouloir à Atlantis ? Son voyage semblait être un hasard, une rencontre avec l'Hippocampe qui lui avait permis .de découvrir le plus beau secret du monde. Alors oui, l'art était une valeur d'importance pour les serviteurs d'Apollon et qui d'autres mieux qu'eux pouvaient comprendre l'importance et la superbe d'un tel endroit ? Les mesures étaient déjà en place pour éviter le pire, pour le moment il fallait donc se concentrer sur l'instant. La discussion, la droits. L'avenir, lui, serait entre les mains du Légat.

    - Votre observation est des plus juste. Les Piliers sont un présent de notre Seigneur. Lorsque la cité fut engloutie durant les temps anciens il les a élevés lui même pour la protéger. Leur force vient des océans et de leur maître. Ils sont inégalables. Inestimables.


L'oeuvre divine. Ils parsemaient la Blanche Cité, comme l’expliquait l'Oracle ils ne servaient pas seulement à soutenir les mers, à l'image des traditions contées par ce dernier. Il ne faisait aucun doute quant à sa provenance, tant par sa peau que par ses traits ou sa mise. Il existait un lien puissant entre la haute Egypte et Atlantis, difficile de penser que la similitude n'était qu'un simple hasard.

    - Ils sont en quelque sorte nos Djed, oui. J'ai souvent arpenté Alexandrie vous savez, la grandeur des anciennes dynasties y est toujours présente d'une certaine manière. Il serait idiot de ne pas y voir une certaine influence. De là à en savoir le sens...


Un lien. Des croyances convergentes. Ils se comprenaient plus qu'il n'aurait pu le penser. Les morts étaient incrustés à jamais dans ces mastodontes, protégeant par delà leur vie l'avenir du peuple Atlante, jour après jour. Là était la force des Marinas, des citoyens. Un dévouement sans faille, continu pour le privilège de vivre là où tout être sensé rêverait de passer son existence. Et lui, invité de lumière, était de cet avis à n'en pas douter. Peut-être allait-il pouvoir trouver refuge ici. Une des raisons de cette visite ? Alors il l'observait de nouveau, cherchant à le lire alors qu'il s'avançait pour toucher du bout des doigts quelques motifs sculptés ça et là, appréciant le travail de nombreux hommes et femmes effectués depuis des générations.

Quant à sa requête, il l'attendait. Son intérêt semblait sans limite, il dévorait les lieux en son esprit, cela se ressentait dans ses mots. Dans son attitude. Délivrant sa senestre, le Général tendit le bras vers l'édifice.

    - Allez-y donc. Tant que je suis là vous pouvez, je ne doute pas que vous le respecterez. Je vous laisse quelques minutes après quoi nous devrons finaliser les derniers détails et vous pourrez alors aller observer le reste d'Atlantis.


Enfin... en partie, pour le moment.


[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
RudjekRudjekArmure :
Oracle de Képhri - Patron de la Sculpture

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-bleu1050/1050[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-rouge750/750[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-rouge  (750/750)
CC:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-jaune1350/1350[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek)   [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) EmptyJeu 3 Sep - 3:06
Échanger avec le Général du Kraken était un plaisir. Si son allure martiale avait de prime abord inquiété l'Oracle, il était indéniable qu'il était plus qu'un simple guerrier forcé par sa hiérarchie à accompagner un diplomate. Il vouait un amour et une admiration sincère à cette cité, à ce quelle représentait. De sa charge, il ne retirait que de la fierté. Même sans partager la passion de Rudjek pour la sculpture ou l'architecture, les deux hommes parlait le même langage, celui de l'exaltation.

Les paroles du serviteur de Poséidon jetèrent de nouvelles lumières sur les origines de la cité et de ces sept Piliers. Ainsi donc, les ressemblance entre eux et le Djed ne se limitaient pas à de simples valeurs symboliques. Les deux avaient été érigés lors des périodes les plus sombres de leurs cultures respectives... Alors que l'Oracle découvraient ainsi l'envers de la légende d'Atlantis, le sort final de la cité qui n'était pas conté dans les mythes, il ne pouvait que se remémorer la légende du Djed. Pensif, les yeux de Rudjek se perdirent le long de la silhouette imposante et infinie de ce titan silencieux sur les épaule de qui tout un océan reposait.

    - Un Pilier construit donc dans la tragédie, mais qui est devenu avec le temps un symbole de protection... Tel la Colonne d'Osiris... Oui. La similarité est troublante.

Le Djed. La colonne vertébrale d'Osiris. Utilisé comme fondation pour le palais d'un roi après que Set eut tué son frère, le Roi des Dieux, pour plonger les terres d'Egypte dans les ténèbres. Sa taille et sa force avaient soutenu le ciel et permis au peuple de Byblos de survivre ce temps de famine et d'Agonie. Une légende qui, maintenant, sonnait étrangement familière.
Mais il s'agissait là d'une question pour une personne plus érudite que Deukalyon et Rudjek réunis. Des découvertes bien plus accessibles, déjà, les appelaient.

A la question osée de l'Oracle, Deukalyon répondit en l'invitant à s'approcher de l'objet de sa vigilance. Rudjek légèrement surpris, mais plus que tout, ravi. L’Égyptien s'inclina avec respect et gratitude devant le Général.

    - Merci pour votre confiance, Général Deukalyon. Je me montrerai digne de cet honneur que vous me faites...

Le Patron de la Sculpture était du genre exubérant, de ceux qui n'hésitaient pas à recourir à l'exagération. Cette fois-ci, cependant, ce n'était nullement le cas. Il mesurait parfaitement le caractère exceptionnel de cette autorisation qui lui était accordée. Il comptait bien rendre cet honneur à l'Algos et à Atlantis elle-même, un jour. Que ce soit dans quelque jours, en rencontrant le Légat, ou dans un avenir plus lointain...

Rudjek s'avança donc vers le Pilier de l'Arctique, suivi dans son dos par les pas -et surement les yeux- du Kraken. Sa marche ralentit au fur et à mesure que la distance se réduisait, et finalement il s'arrêta juste un pas avant dans l'atteindre. Là, presque religieusement, l'Oracle de Kephri posa ses deux genoux à terre. Juste avant d'aller plus loin, il eut quelques mots pour le Général, afin de le rassurer, et se rassurer.

    - N'hésitez pas à me sortir de ma méditation si cela prend trop de temps. Je sais que j'ai parfois tendance à me perdre dans mes contemplations.

L'Oracle prit alors une grande inspiration. La dernière avant de plonger. Il ferma les yeux, et se concentra, observant tout d'abord le Pilier avec les yeux de son âme plutôt que de son corps.

Ce qu'il sentit fut un flot. Une onde continue, puissante mais apaisante, qui se dégageait du corps entier de ce pilier. Froide et silencieuse. Étouffante, aussi. Mais pas oppressante. Pas encore du moins. Dormante, pour l'heure. Était-ce ce courant, cette vague invisible qui repoussait les eaux du monde pour permettre à Atlantis de subsister? Cependant ce n'était pas tout. L'intérieur de la structure renfermait une vibration plus profonde, puis puissante encore que ce que Rudjek ressentait. Une simple émanation. Qu'y avait-il donc à la source?
La main de l'Oracle se tendit, et finalement sa paume vint entrer en contact avec la pierre glaciale du Pilier. Son Cosmos doré s'étendit alors, s'harmonisant avec l'onde du Colosse pour en déceler toute l'immense complexité. Lui qui avait pour don de laisser une étincelle de son Cosmos dans ses œuvres, qu'allait-il trouver dans celle d'un Dieu? De quelle couleur pouvait bien briller la volonté divine?


[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) Rudjek12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1872-rudjek-oracle-de-kep En ligne
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek)   [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) EmptyLun 7 Sep - 17:26

Des battements de coeur. Frappant sa poitrine, ils prenaient l'ascendant sur sa propre âme. Le cosmos de Rudjek entrait en résonance avec quelque chose de plus fort que lui. Dans son cosmos solaire et étourdissant, une image apparaissait dans son dos comme les élus pouvaient l'avoir parfois, Apollon était là et soutenait son guerrier pendant cette cérémonie. Un sourire aux lèvres, il observait avec attention sa Pythie en train de sentir la vie du Pilier.

Soudain, pour l'Oracle, le sol se mit à trembler et il vit le pilier sur le sol, en dizaine de morceaux comme un serpent tranché de parts en parts. Le ciel était recouvert d'un nuage sombre ou des flocons froids blanchissaient le quartier de l'Arctique dans un froid éternel. Seul une étoile rouge semblait survivre aux ténèbres. Regardant à sa droite, spectateur, Rudjek pouvait voir des centaines de tentes avec des nordiques qui discutaient entre eux.

Comme si le vent portait ce phénomène, la Pythie put entendre des cris et des chants lointains. Soudain, un des gardes se tourna dans sa direction avant de prendre une dague, et, de la lancer à toute vitesse dans sa direction. Il la vit le traverser et planter le corps de Deukalyion. Son hôte hurla de douleur avant que tout cela cesse.

Un sentiment de perte, de douleurs... Un frémissement... Le cosmos d'Apollon était toujours là. Protecteur. Il entendit la voix de son Dieu, pour la première fois de sa vie. Deukalyion, spectateur et encore ignorant de ce qui venait d'être vu, entendit aussi les mots du Dieu des arts.

- Cherchez le Temps.

Tout était fini. Rudjek pouvait sentir encore le froid de la lame qui l'avait traversé avant de frapper Deukalyion. Toutefois, ce dernier allait bien, inconscient de ce que l'Oracle venait de voir. Le Pilier avait voulu lui montrer quelque chose d'important, gardien de l'Arctique, il était cleui qui veillait aussi sur Asgard, un lien était il possible ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RudjekRudjekArmure :
Oracle de Képhri - Patron de la Sculpture

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-bleu1050/1050[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-rouge750/750[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-rouge  (750/750)
CC:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-jaune1350/1350[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek)   [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) EmptyJeu 17 Sep - 15:30
Alors que Rudjek sondait les profondeurs vastes et infinies de la structure et de l'aura du Pilier, il se sentit rapidement débordé par une sensation suprême, irrésistible. Emporté par cette vague, il ne chercha pas à lutté, laissant ce courant le guider vers là où il devait se rendre, vers ce qu'il devait voir. La présence qu'il ressentait à ses côtés, familière bien que nouvelle, l'apaisait. Instinctivement, il pouvait déjà nommer celui qui veillait sur lui.
La suite fut une vision, plus vive et réelle que toutes celles qu'il avait pu vivre jusqu'à présent. Le Pilier, brisé. Les cieux du domaine de Poséidon, obscurcit. Sous l'astre sanglant qui y brillait, une armée étrangère. L'air glacial vibrait sous les lointains chant barbares, avant que son corps astral et celui de Deukalyon ne soit transpercer par une même lame. L'égyptien toucha son sang, incrédule. Une projection à la douleur bien réelle. Son corps comme son esprit vacillèrent, disparaissant finalement dans la neige qui recouvrait ce fantôme d'Atlantis pour retourner dans les ténèbres.

Et une nouvelle fois, reprendre un souffle à la lumière.
Les yeux toujours fermés, Rudjek entendit Sa parole. Chercher le temps. Dans un souffle, alors que la présence qui l'avait guidé et protégeait se dissipait, l'Oracle ne pu s'empêcher de renchérir avec un gout aussi amer qu'ironique dans la bouche.

    - Mais comment chercher ce qui nous fuis...

Le Patron de la sculpture brisa le contact entre lui et le Pilier. Sa respiration lui était revenue, mais il était malgré tout en nage. Jetant un regard en arrière, il devina à l'expression du Général du Kraken que celui-ci devait avoir perçu la même chose que lui. Ou du moins une partie, car autrement Rudjek deviné que l'Algos aurait été légèrement plus... alarmé.

Passant rapidement sa manche sur son visage, l'égyptien se redressa. Lorsqu'il se retourna vers son hôte, son sourire lui était revenu. On pouvait cependant sentir derrière celui-ci, une gravité qui n'avait pas été perceptible jusqu'alors dans son attitude. Derrière l'éclat doré de ces pupilles, les mêmes nuages orageux de sa vision demeuraient. S'éclaircissant la voix, il échangea un regard avec le Général avant de dire simplement les choses.

    - Général Deukalyon. Auriez-vous de quoi apaiser la soif? Nous avons à parler. Et il semblerait que le nombre de sujets à aborder avant de nous nous séparions ait drastiquement augmenté.

L'Oracle se doutait que le Kraken avait surement de nombreuses questions à lui poser. Mais pas encore. Pas ici. La présence du Commandant à ses côtés risquait tout d'abord de compliquer les choses. Et ensuite, Rudjek n'avait surement pas les réponses qu'il espérait. Même si il venait d'avoir la vision la plus clair qu'il ait jamais eu, de nombreuses incertitudes demeuraient.
Képhri laissa son hôte lui répondre, et éventuellement ouvrir la marche jusqu'à une retraite plus intime et appropriée pour la discussion qui s'imposait. Il se permit cependant une question, une simple interrogation qui, bien que semblant anodine, pouvait jeter une nouvelle lumière sur ce qu'il avait vu.

    - Vous avez nommé ce Pilier "Arctique"... A-t-il un lien avec les lointaines contrées du Nord? Avec les peuplades qui l'habitent?

Ils n'étaient qu'en février, mais déjà l'hiver semblait approcher...


[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) Rudjek12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1872-rudjek-oracle-de-kep En ligne
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-bleu1350/1350[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-rouge850/850[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-rouge  (850/850)
CC:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-jaune1600/1600[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-jaune  (1600/1600)
Message Re: [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek)   [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) EmptyDim 18 Oct - 19:29
Mains dans les poches

Cherchez le temps. Sortant du néant, cette voix simple et pourtant multiple semblant s'imposer à l'esprit du Général qui, surpris, se plaça immédiatement en garde et scruta les alentours avant de fixer ses pupilles azurées sur son invité qui, à son tour, vint compléter les paroles mystérieuses. Une chose était sûre, cette voix n'était pas la sienne... il n'en avait pas la carrure, la grandeur. Elle venait d'u autre monde, il en était persuadé. Mais plus encore, il ne put voir aucune surprise dans la réaction de Rudjek.

    - Que vient-il de se passer, Rudjek ? Est-ce de votre fait ?


Nulle agressivité, seule la volonté de comprendre. Un individu au service d'un Divinité vint à entrer dans le territoire sous-marin en simple visiteur et se retrouve au beau milieu d'étrangeté à peine arrivé. Une situation qu'il allait falloir éclaircir au plus vite, tant pour son bien que celui de la cité... Si ses prochaines paroles ne convenaient pas au Général, la direction de l'Arche allait être sa prochaine destination. Et encore.. dans le meilleur des cas. Car i y avait une créature dans l'ombre qui se ravirait d'un tel présent, et cela le Kraken ne pouvait l'oublier, sa présence, son regard.

    - Suivez-moi dans mes quartiers au cœur du Pilier en veillant à ne plus rien toucher jusqu'à contre-indication. Commandant Kelarch, veuillez nous attendre ici.


Le soldat, peu loquasse, répondit par un simple mouvement se tête et une poing sur son plastron. La balafré fit signé à l'Egyptien de le suivre dans le Pilier, vers son propre bureau. Il passèrent devant l'imposante stèle d'Orichalque sombre. Un simple regard vers cette dernière avant de s'engouffrer dans son entre. Là, il alla se poser sur son siège, invitant l'Oracle à s'asseoir lui aussi en face. Ses mains fouillèrent le bas du meuble pour en sortir deux verres et une cruche de vin, vidant son contenu dans les réceptacles.

    - Les différents noms des piliers ne sont, en effet, pas de simples titres. Les terres du nord... Que savez-vous d'elles ?


Apollon devait être au courant de la situation, mais lui..? Avant d'en dire plus, et peut-être trop il fallait le sonder. Il fallait comprendre, car cela restait la base d'une communication et d'échanges, surtout entre ces deux élus divins.


[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
RudjekRudjekArmure :
Oracle de Képhri - Patron de la Sculpture

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-bleu1050/1050[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-rouge750/750[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-rouge  (750/750)
CC:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-jaune1350/1350[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek)   [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) EmptyMer 28 Oct - 3:16
Le Général du Kraken était sur ses gardes. Rien de surprenant, vu ce qu'il venait de se passer... Ses questions, déjà, affluaient. Rudjek garda un instant le silence, évaluant la réaction de son interlocuteur. Il ne semblait pas avoir vécu tout à fait la même chose que lui. Ou alors le fait de ressentir une lame se planter dans son cœur le laissait de marbre, mais c'était peu probable. N'avait-il que senti l'intervention d'Apollon? C'était à ses paroles qu'il avait réagi et non avant... Tous n'étaient pas réceptifs aux signes du Dieu de la Divination, de toute évidence.
Rudjek leva ses mains en signe d'apaisement. Il y aurait tout le temps de calmer la méfiance du Général de Poséidon... Mais pas ici, pas maintenant. Sans se départir de son sourire, l'Oracle se contenta pour l'heure de ne révéler que le strict minimum à son hôte. Assez pour lui répondre, le rassurer et l'inciter à accéder à sa requête.

    - Oui et non. Je vous rassure, ce n'est rien de grave, du moins pour l'instant. Le titre d'Oracle s'accompagne du don d'entrevoir les fils de la destinée tissée par les Moires, Général. Mon Seigneur et Maître m'a simplement accordé une vision de ce qui pourrait être.

Semblait-t-il que ces quelques éclaircissements furent suffisants pour le Kraken, qui guida son invité jusque dans ses quartiers, en ordonnant à leur accompagnateur de les attendre sur place. Une rapide marche plus tard, les deux hommes se retrouvaient assis des deux côtés d'un bureau, chacun une coupe de vin devant eux. Pensif, l'Oracle écouta le Général de l'Arctique être tout aussi avare en informations qu'il l'avait été. C'était de bonne guerre. Au moins confirmait-il le soupçon de Rudjek selon lequel ces Piliers étaient liés à une région précise de la surface. Admettant bien volontiers son ignorance sur la les peuplades barbares dont il connaissait tout juste l'existence, le serviteur du Soleil répondit à la question de l'Algos.

    - Presque rien. Ma vie et mes recherches ont été tournées vers les terres d'Egypte. Je n'ai que peu eu l'occasion d'entendre des échos à propos des tribus du nord. Encore moins d'en rencontrer. Vous comprendrez le sens de ma question dans un instant...

Prenant en main la coupe que son hôte avait avancé vers lui, Rudjek se releva et observa les alentours. Autour d'eux, il observa le décor du bureau du Général, somme toute à la fois simple et fonctionnel, mais élégamment construite. Ce n'était pourtant pour une fois pas l'architecture que l'amoureux des arts observait. Il cherchait quelque chose. Rapidement, son manège l'amena à jeter son dévolu sur un mur facile d'accès et vide de décorum, duquel il s'approcha. Interrompant cependant son geste à quelques pas de la pierre taillée, Rudjek se souvint soudainement des ordres de son hôte, et se retourna vers lui.

    - Il sera plus simple de vous montrer ce que j'ai vu. Puis-je vous emprunter votre mur, Général Deukalyon? Il n'y aura pas de voix, cette fois.

Rudjek attendit d'obtenir l'assentiment de Deukalyon avant de se rapprocher du mur et d'à nouveau y apposer sa main. Cette fois, cependant, ce n'était pas pour communier avec la pierre qu'il étendant son Cosmos, mais pour, l'espace d'un instant, se l'approprier.

Une vague dorée se répandit au sein du mur du bureau. La teinte et la texture du matériau changèrent, passant du blanc immaculé du marbre à l'ocre rayonnant d'une roche plus sèche, plus aisément malléable. Alors, sous l'effet d'une main invisible, le travail commença. La pierre commença à se tailler, sur toute sa surface, pour lentement mais surement commencer à former un bas-relief sur toute la largeur du mur. Les détails de la scène se creusaient, se modifiaient sous les yeux du sculpteur au fur et à mesure qu'il se souvenait des détails de ce qu'il avait vu. Progressivement, des teintures et des couleurs commencèrent à apparaitre, alors que la vision était transcrite.

Devant le Général du Kraken, ce fut finalement une fresque riche en détails qui se matérialisa en moins d'une minute sous ses yeux. Le style était indéniablement inspiré de l'art égyptien, avec ses personnages de profil et ses représentation linéaires, mais tout demeurait reconnaissable. D'un côté de la fresque, le Pilier de l'Arctique, majestueux, reconnaissables, et deux hommes présents à ses pieds, dont l'un était en armure, et l'autre agenouillé, comme en prière devant la construction divine... Et derrière eux, séparé de leur scène pas un fleuve à la couleur immaculée, ce que Deukalyon n'avait pu voir.
Une paysage familier pour lui. Les tours d'Atlantis. Ses maisons, ses rues, sculptées dans le fonds d'un paysage, étaient resplendissantes. Mais, au-dessus d'elles, un vortex de nuages sombres les surplombait, avec en son cœur une étoile incandescente, peinte avec la couleur du sang. Au premier plan de ce paysage, une mer de tentes à l'allure rustique. Entre elles, des guerriers étaient représentés. L'accent était mis sur leur barbe, leurs armes, et leurs tenues, propres aux guerriers venus du Nord, que pourtant l'Egyptien ne connaissait pas. L'un d'entre eux, représenté plus grand que les autres, se tenait en contrebas d'un escalier, la main tendue, avec devant lui une lame figée dans les airs, comme s'il était en train de la lancer vers sa cible. Enfin, à la fin de cette fresque et en haut de ces escaliers, existait comme un reflet de la scène du début. Deux hommes, les mêmes que ceux devant le Pilier, sauf que cette fois ce dernier était brisé, ses morceaux éparpillés autour de l'Oracle et du marina qui, chacun, étaient à présent transpercés en leur cœur par une lame identique à celle lancée par le guerrier barbare.

Le bas-relief finit par se figer, et le Patron de la Sculpture recula de quelques pas. Alors qu'il admirait son œuvre, quelques petits changements s'opérèrent encore. Quelques couleurs changèrent. Des flocons de neige furent ajoutés dans le ciel, et sur les toits. Mais l'essentiel était là, dans toute sa dureté et sa cruauté, pour les yeux du Kraken. Rudjek observa l'ensemble, un air grave clairement marqué dans ses traits. Une vision aussi brève que précise, alors qu'il était éveillé... Et pour la première fois, accompagnée par la voix qu'il reconnaissait d'instinct comme celle du Divin qu'il servait. Une situation exceptionnelle, pour une menace qui devait l'être tout autant.
Le regard doré de l'égyptien finit par se tourner vers le Général, observant sa réaction devant la représentation de sa vision. Confronté à la vision de son échec, comment réagirait-il? Sa propre présence à ses côtés dans sa vision soulevait plusieurs questions, mais l'heure n'était pas encore venue pour lui de les poser. C'était pour l'instant Deukalyon qui méritait des réponses. Et réponses, l'Oracle se ferait un devoir de lui donner.

    - Voilà l'avenir que j'ai ressenti en touchant le Pilier à votre charge. Un avertissement, accompagné d'un conseil de celui que je sers. Si vous l'avez également entendu, c'est surement parce qu'il vous était, à travers moi, destiné. Cette destruction, ces hommes, le Temps... Cela vous évoque-t-il quelque chose?

Rien de bon, pouvait-il se douter.


[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) Rudjek12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1872-rudjek-oracle-de-kep En ligne
DeukalyionDeukalyionArmure :
Écaille du Kraken

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-bleu1350/1350[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-rouge850/850[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-rouge  (850/850)
CC:
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) G-jaune1600/1600[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) V-jaune  (1600/1600)
Message Re: [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek)   [Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) EmptyDim 22 Nov - 13:59
Souvenir d'un futur

Au fur et à mesure que l'Oracle s'exprimait, le Général réfléchissait. Les pièces commençaient doucement à s'assembler dans son esprit. Il était assit, accoudé à son siège, une main barrant sa bouche pendant qu'il continuait. Il ne dit plus rien alors, accordant des yeux clos et un signe main en approbation à la requête de Rudjek.

Et lorsqu'il put appercevoir ce que son invité commençait à faire, une chose était sûre : il ne s'attendant pas à cela. Peut être plus à des images de l'esprit oui, à la manière de certaines personnes un peu trop intrusive... IL n'en fut rien, fidèle à ses paroles et son rang il accomplissait ses mots, les construisait par la pierre. Lentement cette main glissa, le Kraken était intrigué, avant commencé à se rapprocher de quelques centimètres. Il observait le mur changer sous ses yeux, dévoilant une fresque dans le plus pur style égyptien, à l'image de ces ancêtres. Les formes se sculptaient et l'Algos commençait à les reconnaitre. Lui, l'Oracle, le Pilier... Atlantis, majestueuse, dans un style bien différent de ce qui lui était propre mais reconnaissable. Mais ce qui attira son regard était une toute autre chose...

Une étoile, rouge et lumineuse... Dans ses souvenirs embrumés, une telle image venait marteler son esprit. Un souvenir diffus, confus... Il n'arrivait pas à remettre la main dessus, comme un mot que l'on a sur le bout de la langue ; à la fois présent, insistant, mais invisible. Inexistant. Puis virent les tentes et les hommes, guerriers barbus. L'un d'eux se tenait aux pieds des marches du Pilier, lançant une arme vers l'image des deux présents. Les deux corps furent frappés. A ce moment là il se leva de son siège, d'un pas ferme il rejoint la sculpture qui se terminait. Le pilier était en morceaux recouverts de neige. Il tendit la main, caressant les reliefs de son mur, ressentant une certaine énergie à son contact se rapprochant de cette impression éprouvée lorsque Rudjek avait eu cette vision et que cette voix lui avait parlé. Imposante, lourde et pourtant agréable.

    - Puis-je garder votre œuvre, Rudjek de Képhri ?


Il avait parlé sans quitter des yeux la fresque. Absorbé par cette dernière alors que son esprit turbinait, recollant les morceaux entre eux. Tout devenait clair lorsque l'Egyptien termina sa phrase, confirmant les suspicions du Général. Il tourna son visage vers lui alors, l'or rencontrant le bleu glacial.

    - Hum... Êtes-vous ce que l'on nomme une "Pythie" ? Car je n'ai entendu qu'une seule chose : "Cherchez le Temps." Une voix profonde et imposante... Votre Dieu s'est adressé à moi. Cela m'évoque beaucoup de choses oui.


La réponse, il la connaissait. Car tout avait été clair. Depuis qu'il portait sa Scale, il n'avait cessé d'étudier les mythes du Dieu Solaire, cherchant les récits quant à ses pratiques, à ses hauts faits, tout ce qui pouvait le concerner. Les Pythies, prophétesses utilisées par les dieux pour communiqués à des hommes qui n'étaient pas élus. Et les informations semblaient appuyer sur deux choses : la menace du Nord et celle des Abyss. La venue d'un Oracle, ici, et d'une parole de leur Dieu, ne pouvait qu'être un signe. Il revint vers son bureau, attrapant plume et de l'encre, finissant d'écrire sur un morceau de papier et apposant un tampon avec de la cire.

    - Tenez, prenez cela. Votre statut est officialisé, vous avons mon approbation pour vous déplacer jusqu'au territoire de l'Antarctique compris. Je vais contacter Orpheus pour qu'il vous reçoive plus rapidement que prévu, il sera intéressé par votre récit. Le commandant Kelarch vous montrera vos quartiers. Je dois réfléchir un instant quant à tout cela. Avez-vous d'autres questions ?


Il reprenait contenance, redevenait le Général droit et impassible qu'il était en temps normal. Cette expérience, bien que troublante et annonciatrice de bien des choses, ne devait l'empêcher de faire son devoir après tout. Il trouverait une solution, et cette dernière était peut être simplement d'amener cet homme au Légat.


[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek) Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1707-deukalyion-algos-gen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1714-deukalyion-algos-general-du-kraken
 
[Début Février 553] Immensité, immense cité (Rudjek)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Pilier de l'Arctique-
Sauter vers: