Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
RudjekRudjekArmure :
Oracle de Képhri - Patron de la Sculpture

Statistiques
HP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-bleu1050/1050[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-rouge750/750[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-rouge  (750/750)
CC:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-jaune1350/1350[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-jaune  (1350/1350)
Message [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria]   [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] EmptyDim 16 Aoû - 23:13
La nuit commençait à tomber sur Atlantis. Enfin, s'agissait-il vraiment d'une nuit? Sous ce ciel aqueux, il était difficile de dire si c'était les rayons du soleil ou une force surnaturelle qui éclairait Atlantis. La luminosité était en tous cas en train de baisser. A moins qu'il ne s'agisse que de la fatigue qui commençait à se faire ressentir, jusque dans les yeux de l'Oracle?

C'est que Rudjek les avait beaucoup sollicité, au cours de cette journée. Après avoir visité les domaines de l'Arctique et de l'Antarctique lors des deux jours précédents, il avait décidé aujourd'hui de pousser son errance dans ceux de l'Atlantique. Les lieux avaient perdu de leur superbe. Bien d'avantage que dans les cercles internes de la cité, les ravages d'un conflit récent étaient encore visibles. Pourtant, malgré ses blessures, Atlantis restait une splendeur. Les reconstructions allaient bon train, et l'architecte pouvait voir avec une clarté absolue la volonté des atlantes de rendre à leur cité sa majesté passé. Les artisans de tous talents mettaient leurs connaissances au service de cet effort d'égaler et même surpasser les œuvres de leurs ancêtres.
Naviguant au milieu de cette fourmilière, le Patron de la Sculpture avait été comme un poisson dans l'eau. Il s'arrêtait fréquemment, tantôt pour observer une statue taillée sur le flanc d'un bâtiment en ruine, tantôt pour détailler et essayer de comprendre la machinerie des travaux atlantes, dont la complexité dépassait tout ce qu'il avait pu voir et concevoir à la surface.

Cette visite s'était poursuivie tout au long de la journée. Nulle planification ni destination pour l'Oracle de Kephri : il avait soumis sa navigation aux caprices de ses envies, changeantes à chaque nouvelle vision, chaque nouvelle rue qu'il traversait. Comme son ombre, il était suivi par le Commandant Kelarch. Malgré le caractère peu loquace de ce militaire que Deukalyon avait affecté à sa garde -ou plutôt surveillance?-, l'égyptien ne cessait de l'abreuver de questions. Qu'est-ce qui avait ainsi entaillé le beau visage d'Atlantis? Quelle était cette technique utilisée pour rénover l'arche et la façade de ce bâtiment? Kelarch n'y répondait que rarement, que ce soit par volonté de ne pas en dire trop ou manque de connaissances, mais Rudjek ne cessait pour autant de demander.

Et voilà donc, à présent que la journée se terminait, que la fatigue commençait à tomber sur les épaules du visiteur. Dans la zone de l'Atlantique Nord, quartier plus modeste mais non pas pauvre de la cité légendaire, il se reconnaissait d'avantage. Le peuple qui y vivait lui rappelait la basse Thèbes, où il avait grandis, et d'où la plupart de ses compagnons de route provenaient. Peut-être était-il venu, le moment de se mêler aux hommes vivant sous la mer? Rudjek parlait peut-être aux pierres, mais celles-ci manquaient terriblement d'humour pour égayer les soirées telles que celles-ci.
Ses pas le guidèrent jusque dans une taverne, du genre qui semble toujours familier pour les gens rompus aux voyages. En passant la porte, l'Oracle sentit immédiatement l'odeur de l'alcool et de la nourriture sur les fourneaux lui sauter au nez, avec également les rires et discussions animées qui faisaient vibrer ce lieu de vie. Il ne put s'empêcher de glisser rapidement quelques paroles à Kelarch qui le suivait.

    - Ah! Voilà un établissement comme je les aime! Dommage que le reste de ma compagnie ne soit pas là pour en profiter également.

Cependant, alors qu'il ouvrait sa cape et s'avançait entre les table, un malaise se fit. Les discussions baissèrent d'un ton, et des murmures se mirent à fuser. Les clients avaient d'abord repéré le garde en arme qui avait pénétré dans leur établissement, chose qui déjà sortait de l'ordinaire. Mais c'était en posant leurs yeux sur lui que l'ambiance avait changé. Rudjek y avait déjà été confronté à quelques reprise, à ces regards, ces murmures. Les Atlantes semblaient pour la plupart avoir du mal avec les étrangers. Ce n'était pas surprenant, pour un peuple qui vivait ainsi, secret et isolé, au fonds des mers... Mais un brin décevant, tout de même.
Malgré toutes ses prouesses, le peuple atlante n'était pas sans défauts.

Rudjek alla trouver une place au comptoir. Malgré l'attitude inquiétante qui s'était installée dans la salle, il gardait sur ses lèvres un sourire amical, maîtrisé. Les mots glissés à voix basse étaient entendus, mais glissaient sur sa peau basanée sans l'affecter le moins du monde. Invitant le Commandant Kelarch à l'y rejoindre, il en profita pour balayer du regard l'assistance. Assez brusquement, il éleva la voix, décidant de confronter directement ce problème qui germait dans la pièce.

    - Eh bien quoi? Est-ce si inhabituel, même ici, d'avoir des visiteurs venus de loin?

Le silence tomba, lourd. Certains murmures persistèrent, alors que tous les regards aux intentions diverses se posaient sur lui. L'égyptien porta alors la main à l'intérieure de sa tunique pour en sortir une bourse bien remplie, qu'il posa sur le comptoir de manière à ce que la richesse de son contenu puisse se faire entendre. Rudjek poursuivit.

    - Il ne sera pourtant pas dis que les gens de la surface sont de mauvais clients! Que chacun ici se resserve, je vous offre une tournée!

Il n'en fallut pas beaucoup plus. Les moins hostiles poussèrent un cri de ravissement, alors que les plus sceptiques se contentèrent d'hausser un sourcil. Le problème était résolu, du moins le temps d'une pinte. L'or et la bière gardaient après tout le même éclat, au soleil comme sous la mer. Et les travailleurs fatigués avaient toujours besoin d'un encouragement de plus.
Se tournant vers le Commandant atlante qui l'avait rejoint au comptoir, l'Oracle l'invita à son tour.

    - Vous aussi, Commandant. Servez-vous donc quelque chose.

    - Non merci.

    - Allons, vous refuseriez un cadeau de l'invité de votre Général? Je pourrais le prendre comme une insulte, vous savez.

    - ...

    - Soit. De l'eau donc. Mais pour ce qui est de la nourriture, j'invite. Ce n'est pas négociable.

La rigidité militaire lui échappait décidément toujours autant. Il savait que Kelarch avait un devoir à remplir, et le respectait pour cela... Mais quitte à devoir passer autant de temps ensemble, pourquoi s'obstiner à ne pas le rendre plus supportable avec une discussion amicale? Résigné, Rudjek fit signe au tenancier et demanda à goûter la bière locale. Celle-ci aurait surement eu meilleur gout avec un partenaire avec qui palabrer en toute légèreté... Mais la nuit était encore jeune, et l'Oracle s'attendait à ce qu'elle soit rafraîchissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1872-rudjek-oracle-de-kep
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-bleu527/950[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-bleu  (527/950)
CP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-rouge900/900[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-rouge  (900/900)
CC:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-jaune1200/1200[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria]   [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] EmptyMar 18 Aoû - 22:08
Chrysaor était restée bien gardée à son pilier et sa tenue d'Atlante avait été laissée au placard, troquée pour sa vieille tenue de pirate, nostalgique. Son combat contre son ancien amant avait fait ressurgir en elle quelques souvenirs qu'elle venait noyer dans l'alcool. Un fait assez rare, clairement pas dans ses habitudes, mais elle avait besoin de se remonter le moral et pour un temps, oublier qui elle est, oublier le passé et le présent pour s'octroyer une soirée en dehors du temps. Aller dans l'Atlantique Nord avait été sa seule et unique idée. Là bas elle ne risquait pas d'être reconnue, elle pourrait être tranquille comme elle le voulait et ses habits ne détonneraient pas dans le paysage puisqu'il y avait pas mal de pirates sous le contrôle du Dragon des mers.

Installée bien au fond, seule à sa table, jambes croisées, verre de rhum à la main et un cigare fraîchement allumé entre les lèvres, elle se change les idées en se délectant de bonnes vieilles habitudes. Son regard noir suffit à éloigner les lourdauds. Si les Atlantes sont plus civilisés que les gens de la surface, il y en a toujours pour espérer obtenir ses faveurs. Peine perdue. Elle n'est pas là pour ça c'est tout ce qu'ils ont à savoir. Autre point l'ayant incitée à venir ici, elle avait entendu dire que c'était là que les rhums étaient les meilleurs, alors elle voulait goûter pour voir cela et ne fut pas déçue.

L'attention de tous est comme aspirée vers l'entrée de la taverne. Par curiosité, elle lève les yeux à son tour sur l'objet de leur curiosité. Un homme est entré, sous bonne escorte et elle plisse les yeux. Heureusement ce garde-là ne la connaît pas. Elle sera tranquille. Mais quand même, ce n'est pas normal. Ses yeux sombres se posent alors sur celui qu'il accompagne. Un sourire en coin s'étire sur ses lippes. Pas un Atlante lui. Hum… Maintenant qu'elle y pense, ne serait-ce pas cet Oracle dont tout le monde parle aujourd'hui ? Elle a reçu quelques informations et directives à ce propos. Elle se voit encore poser le papier officiel posé sur le haut de sa pile de documents.

Il parle fort, mais elle ne fait pas vraiment attention à ce qu'il dit, contrariée qu'il ait brisé sa quiétude. Toutefois elle n'en montre rien et ne bouge pas d'un cil jusqu'à ce qu'on lui apporte un autre verre. Les boissons gratuites elle y est habituée, mais ça ne lui était plus arrivé depuis qu'elle était revenue sous les mers. Le premier verre est vidé d'une traite et elle emporte le second avec elle, s'installe au comptoir à côté de l'étranger. Le verre plein est posé devant elle et en se tournant vers lui.
- C'est à toi que je dois ça ? Merci. Il ne sera pas dit que les gens d'ici sont impolis ! Dit-elle en reprenant sa formule qu'elle se souvient avoir entendue bien qu'elle n'y ait pas prêté grande attention. Alors, t'es en visite ? Tu viens d'où ?
Quitte à être là, elle peut bien tenter de faire un brin de conversation. Pas une fois elle ne toise le Commandant. C'est comme s'il n'était pas là pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
RudjekRudjekArmure :
Oracle de Képhri - Patron de la Sculpture

Statistiques
HP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-bleu1050/1050[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-rouge750/750[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-rouge  (750/750)
CC:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-jaune1350/1350[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria]   [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] EmptySam 22 Aoû - 2:57
"Demandez et vous recevrez". N'était-ce pas là un dicton de la religion chrétienne? Il fallait croire que ce genre de maxime était vrai, même sous la mer.
A peine l'Oracle s'était-il fait la réflexion que le Commandant Kelarch allait faire un bien piètre partenaire de boisson, qu'une personne se glissait à côté de lui pour prendre place au comptoir. Haussant les sourcils sous la surprise, Rudjek se retourna pour observer la jeune femme qui venait de l'aborder. Sa peau était marquée par le soleil tout comme son bras l'était par la main de l'homme, à travers un tatouage pour le moins exotique. Son allure et ses vêtements n'allaient pas sans lui rappeler ceux de Drystan, quand il l'avait rencontré à Alexandrie. Une navigatrice, elle aussi? Sans nul doute. Une bonne partie de la population de ce quartier semblait composée des marins qui liaient la cité à l'océan qui l'entourait. Lorsqu'elle imita l'une des formules utilisé l'égyptien un peu plus tôt pour s'adresser à l'assemblée, Rudjek ne put que s'esclaffer. Les femmes atlantes avaient décidément toutes un caractère bien particulier!

    - Ah! Il y a donc bien ici quelqu'un avec un brin d'audace. J'aime ça! Pour vous répondre, je suis un architecte venu d'Egypte sur l'invitation d'un de vos Généraux pour, effectivement, visiter Atlantis. Mais aussi, je l'espère, pour apporter ma contribution et mon aide à la reconstruction de votre cité.

C'était la vérité. Pas toute la vérité, mais la vérité quand même. L'Oracle ne voulait pas alourdir l'atmosphère déjà fragile de cette soirée avec des noms, des titres, ou des missions divines. Rien de tout cela n'était nécessaire à ce comptoir pour apprécier le gout de ce qu'on leur servait. Là était le privilège des voyageurs se croisant dans ce genre d'établissement.
Levant son verre devant elle pour l'inviter à trinquer, Rudjek sourit à cette nouvelle rencontre impromptue, et posa la seule question qui mériter d'être posée.

    - A quoi devrions-nous boire, belle inconnue? Avez-vous quelque chose à célébrer? Ou bien un chagrin à noyer dans la boisson?

Le premier toast de la soirée se devait d'être choisi avec précaution. Comme une prophétie, ce serait sous ses auspices que les verres futurs seraient bus. Quel allait être le choix de cette jeune atlante? Avec quelles intentions avait-elle franchis les portes de ce bar, ce soir? Ou bien avait-elle autre chose en tête lorsqu'elle s'était rapprochée de lui? Par réflexe, le regard doré de Rudjek se posa brièvement sur sa bourse posée sur le comptoir, déjà entamée par la tournée de boissons qu'il venait de payer.
Non... Quand même pas...
Quoique. Ce serait amusant de la voir essayer devant Kelarch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1872-rudjek-oracle-de-kep
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-bleu527/950[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-bleu  (527/950)
CP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-rouge900/900[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-rouge  (900/900)
CC:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-jaune1200/1200[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria]   [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] EmptyLun 24 Aoû - 21:41
Audacieuse ? Probablement, mais était-ce cela qui l'avait fait se lever présentement ? Elle ne savait pas trop elle même. Peut-être cherchait-elle simplement une distraction et le visiteur lui en apportait une sur un plateau d'argent. Combien de temps pourra-t-il conserver son intérêt ? Elle l'ignore. Assez longtemps c'est à espérer. Elle note les informations qu'il lui donne, et réagira dessus plus tard. Ses lèvres s'étirent en un fin sourire et elle se présente à son tour de façon très sommaire.
- Bienvenu parmi nous maître d’œuvre. Je m'appelle Astéria.
Oui vraiment sommaire, le minimum syndical, parce que le reste finalement, on s'en fou un peu. Elle lève son verre à son tour pour trinquer et prend le temps de réfléchir. A quoi ? Hum… Bonne question… Elle n'est pas particulièrement chagrine, après tout elle a tout ce qu'elle veut, la Scale rêvée, l'amant idéal de retour et une formation de purificatrice qui avance bien. Quant à célébrer, ses retrouvailles avec l’Écumeur à la rigueur. Mais cela ne regarde qu'elle, ce n'est pas un sujet qu'elle souhaite partager.
- Ni l'un, ni l'autre. Pourquoi pas à ta visite tout simplement ? C'est sûr qu'avec toutes ces ruines, un architecte de plus n'est pas de trop. T'a vu notre arène ? Elle est superbe !
Elle a été informée qu'il ne pouvait pas aller jusque là bas, mais si elle voulait garder un semblant d’anonymat, il fallait bien qu'elle joue le jeu de celle qui ne sait rien. Un coup d'oeil vers le garde est jeté et un sourire en coin éclaire son visage.
- Hum… On aurait pu trinquer à une agréable compagnie aussi. J'suis sure que je suis moins ennuyeuse que lui.
Elle indique le commandant d'un signe de tête puis sort de son sac un cigare qu'elle allume avant d'en prendre une bouffée. Elle ferme les yeux un instant pour profiter de la sensation qu'il lui procure. Ce n'est pas souvent qu'elle s'en allume un et ça lui fait toujours plaisir. Elle n'oublie pas où elle est bien sûr. Et il y a plusieurs choses qu'elle voudrait évoquer.
- Alors comme ça tu viens d'Égypte ? C'est chouette ! Je n'ai fait qu'en longer les côtes, mais, paraît que l’intérieur des terres valent le détour. T'as beaucoup voyagé ?
L’Étoilée regarde son voisin du coin de l'oeil alors que depuis quelques instants elle s'est mise à fixer face à elle sans vraiment regarder quoi que ce soit de précis qui soit derrière le bar. Les Égyptiens ont cette couleur de peau mate qui apporte avec eux le soleil en permanence. Ça dénote avec celle des Atlantes qui ne sortent jamais en surface. Au moins ont-ils cela en commun, elle ayant vécu suffisamment longtemps dehors pour dorer chacune des cellules de sa peau. Cela dit, maintenant qu'elle est confinée à résidence, elle perdra sans doute peu à peu ce joli teint hâlé. Dommage, ça lui allait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
RudjekRudjekArmure :
Oracle de Képhri - Patron de la Sculpture

Statistiques
HP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-bleu1050/1050[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-rouge750/750[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-rouge  (750/750)
CC:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-jaune1350/1350[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria]   [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] EmptyVen 18 Sep - 23:56
Le statu quo et l'anonymat furent assez rapidement rompus par la jeune femme qui lui donna son nom. Asteria, donc. Une enfant des étoiles. Rudjek fut surpris d'entendre un tel terme porté ici, où la lumière des astres ne brillait pourtant pas. Mais ce nom prendrait tout son sens plus tard, une fois l'occupation de sa partenaire de boisson connue. D'ici là, l'égyptien, obligé par la politesse à la réciproque, lui donna le sien.

    - Vous pouvez m'appeler Rudjek.

Inutile d'en dire plus. L'Oracle, et tous ses autres titres, avaient été laissés sur le pas de la porte de ce bar. Il fallait un esprit léger pour profiter pleinement d'une bonne boisson, après tout.

La décision d'Asteria ne manqua pas de le surprendre. Sure d'elle, elle écarta les éventualités qu'il avait proposé pour offrir de boire à sa visite. Intéressant. Sa présence dans ce lieu ne devait pas être aussi exceptionnelle que ce que Rudjek avait pensé au premier regard. Ou alors elle n'avait tout simplement pas envie de se dévoiler devant un inconnu. Quelle que soit la réponse, l'architecte respectait son choix. A la mention de l'un des lieux qu'il avait espéré pouvoir contempler, mais dont les règles impitoyables d'Atlantis l'avaient privé, il ne pu s'empêcher de soupirer.

    - L'arène? J'aurais bien voulu! Malheureusement, les cercles intérieurs de la cité me sont fermés. Peut-être à l'avenir pourrai-je poser les yeux dessus, si Poséidon le veut! Buvons à la découverte, donc!

Son verre alla à la rencontre de celui d'Asteria. Découverte. Là était le maitre mot de sa visite, tant de la ville que de ce bar. Un bon choix de vœux pour trinquer. Le gout du doux poison qu'ils ingérèrent n'en fut que meilleur.

Après cette première gorgée, la jeune femme lacha une remarque sur le mutisme du soldat qui l'accompagnait. Rudjek, se remémorant toutes les fois où il avait tenté d'entrainer Kelarch dans une conversation plus divertissante, ne pu réprimer un léger rire. Il ne pouvait lui donner tort, mais il aurait été injuste de la laisser ainsi malmener le pauvre homme. Rudjek avait, après tout, fini par admirer la volonté et la discipline du Commandant.

    - Haha... Ne soyez pas si dure avec mon ami Kelarch. Il accomplit son devoir en obéissant aux ordres de son Général. Sa présence est rassurante, à défaut d'être festive.

Asteria en profita pour sortir de sa sacoche un cigare, ces bâtons de feuilles séchés que certains aimaient fumer. La dame avait donc des gouts réservés aux riches. Elle le questionna après quelques bouffées sur ses voyages en Egypte, confirmant par la même l'une des suspicions de Rudjek. Elle était une adepte des voyages en mer. Surement avait-elle bon nombre d'histoires à raconter. Cette rencontre s'annonçait décidément prometteuse. Avec un air nostalgique en leur fonds, les yeux heureux du voyageur se perdent dans le liquide de son verre. Il se remémorait les couleurs de sa terre natale.

    - J'ai voyagé aux quatre coins de l'intérieur des terres, oui. Il y a beaucoup à y voir. Le Nil, les villes, les ruines, le désert... Imaginez un océan de sable, où les îles qui nous servent d'escale sont d'eau. Et sous les dunes, les trésors et mystères des anciens peuples... Hm. Présenté ainsi, cela ne doit pas vous sembler si dépaysant!

Un sourire ironique se glissa sur son visage. La comparaison avec Atlantis n'avait pas été voulue, mais la progression de son verbe avait fait que... Rudjek porta son verre à ses lèvres et sirota un instant l'alcool avant de tourner de nouveau son visage vers Asteria. Elle aussi, devait avoir voyagé sur son désert d'eau salé. Quels histoires pouvait-elle lui conter? Avait-elle déjà posé les yeux sur les destinations qui étaient les siennes?

    - Et vous? Vous semblez être une navigatrice. Combien de paysages du monde connu avez-vous pu contempler?


[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] Rudjek12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1872-rudjek-oracle-de-kep
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-bleu527/950[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-bleu  (527/950)
CP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-rouge900/900[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-rouge  (900/900)
CC:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-jaune1200/1200[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria]   [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] EmptySam 26 Sep - 17:03
Sa présentation est aussi sommaire que la sienne et ça l'amuse bien qu'elle ne réagit pas particulièrement. Ainsi s'il le faut elle saura comment l'appeler même si maître d’œuvre est déjà pas mal comme appellation. Il semble sincèrement dépité de ne pas pouvoir voir leur arène et aussi sans doute d'autres bâtiments dont elle n'a pas fait mention. C'est dommage pour lui, mais c'est ainsi, elle ne peut pas passer outre les ordres du Légat. Tant pis. Une prochaine fois peut-être si les relations avec les Oracles deviennent plus amicales ? Encore faut-il qu'il revienne. Il y a certainement d'autres régions du monde avec leur propre intérêt et lot de merveilles à visiter.
- Je te le souhaite. Nous sommes très frileux avec les inconnus. Assez peu enclins à faire confiance rapidement aussi je dirai.
Elle hausse négligemment les épaules. Ça lui semble normal de se méfier « on ne sait jamais » après tout. Mais par la suite, si tout se passe bien, il sera légitime de l'accorder. Elle se moque de savoir ce qu'il sa passera effectivement ou non et que le visiteur soit satisfait de sa visite ou pas lui importe peu en fait. Cependant si elle avait été concernée par ce type de situation, elle souhaiterait que les esprits soient plus ouverts, que les Atlantes ne soient pas trop autarciques une fois la patte blanche montrée.

La jeune femme trinque et s'étonne de le voir défendre son compagnon imposé. Ce dernier doit être content qu'on lui reconnaisse cette qualité. Elle hausse un sourcil à l'emploi d'un terme particulier qu'elle n'aurait pas employé si elle avait été à sa place. Étonnante discussion, intrigante un peu aussi. Oh bien sûr elle sait que tout le monde ne pense pas comme elle (voire même presque personne en fait) et elle essaie de comprendre, loin d'être de ceux qui cherchent seulement à imposer leur propre vision.
- Il est consciencieux, tant mieux. Rassurant tu dis ? Parce que tu ne te sens pas en sécurité dans l'coin ? J'sais qu'on n'aime pas trop les étrangers par ici, mais nous sommes relativement civilisés quand même.
Son air amusé indique que ce n'est pas là une remarque négative et qu'elle ne le prend pas mal, elle s'en sert juste pour le taquiner quelque peu tout en creusant la question.

Écoutant la description donnée de l’Égypte, elle s'imagine la mer de sable et les oasis sans mal, tout en crapotant sur son cigare. Pas dépaysant effectivement, un peu comme son monde, où l'eau et le sable sont inversés par rapport au désert. Le désert n'est pas le seul qui l'intéresse, un peu tout en fait. Elle aussi aime les paysages et l'architecture. Ils ont au moins ça en commun.
- Je note des similitudes en effet. C'est… très intéressant. J'espère avoir l'occasion de voir cela de mes propres yeux un jour ou l'autre, si la mort ne m'attrape pas avant. On ne sait jamais quand elle va débarquer celle là.
Elle a un rire ironique. On ne peut pas savoir effectivement quand notre heure sonnera et en attendant, pour sa part elle tente de vivre ce qu'elle veut quand elle le veut, depuis que le vent a tourné pour elle, pour ne pas avoir de regret par la suite. Profiter à fond comme elle avait pu le faire à une époque avant de tout perdre. Maintenant qu'elle a ce qu'elle a toujours voulu, ce serait dommage de ne pas savourer pleinement cette vie dont elle avait toujours rêvé.
- Y-a-t-il vraiment beaucoup de crocodiles dans le Nil ou est-ce juste un mythe ?
C'est à lui de poser des questions sur elle et elle prend le temps de la réflexion tout en buvant quelques gorgées de rhum.
- Navigatrice, on peut dire cela oui. Je ne saurai dire combien, j'ai fait un grand tour du monde. J'ai vu des glaciers, des falaises, des plages de sable ou de galets, des petits ports sauvages et d'autres plus élaborés aux abords de grandes villes. J'ai vu, des forêts immenses de conifères, la jungle, des savanes et des marais. Souvent de loin au voisinage des côtes. Ces dernières années j'ai surtout été du côté de l'Inde. Le sable blanc, l'eau turquoise, les palmiers et les petites cahutes en bois, ça a beaucoup de charme. Nous avons régulièrement jeté l'ancre, mais jamais pour nous aventurer très loin.
Elle reste pensive, comme nostalgique de cette époque révolue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
RudjekRudjekArmure :
Oracle de Képhri - Patron de la Sculpture

Statistiques
HP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-bleu1050/1050[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-rouge750/750[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-rouge  (750/750)
CC:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-jaune1350/1350[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria]   [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] EmptyDim 11 Oct - 3:49
La réponse de la jeune femme sur l'hospitalité atlante arracha un sourire ironique à Rudjek. "Frileux avec les inconnus"? En voilà, un bien bel euphémisme. Plus il s'était enfoncé dans la cité, plus les regards scrutateurs et inquisiteurs, voir hostiles, s'étaient tournés vers lui. Si le peuple de Poséidon respectait les règles de la politesse -pour la plupart-, il était évident que leur image des gens de la surface n'était guère reluisante. C'était là l'une des rare tâche qu'il avait pu repérer dans le splendide tableau que constituait Atlantis. L'Oracle décida de ne pas relever ce point de la conversation, cependant. Ici, dans les faubourgs de l'Atlantique Nord, les esprits semblaient plus ouverts. Inutiles donc de le reprocher les tares de leurs voisins des cercles intérieurs.

Après avoir trinquer, l'égyptien fut surpris de voir Astéria le reprendre sur un mot tout a fait innocent qu'il avait laissé échapper en défendant Kelarch. Craignait-il pour sa sécurité? Pas vraiment. Il n'y avait même que très peu pensé durant son séjour. Alors pourquoi avait-il employé un tel terme? En quoi le Commandant l'avait-il rassuré? L'air pensif, Rudjek se gratta un instant le menton, le temps de former dans son esprit une réponse satisfaisante. Assez vite, les mots lui vinrent, et ramenèrent son sourire.

    - Hm. Ce n'est pas dans ce sens que je l'entendais... Lorsque l'on plonge dans l'inconnu, il est toujours rassurant de le faire accompagné, n'est-ce pas? C'est cela que je voulais exprimer. Aussi merveilleuse que soit Atlantis, je me serais perdu dans sa complexité si j'avais été seul... Et la solitude en terre étrangère peut être chose terrifiante.

Alors qu'il porte une nouvelle fois son verre à ses lèvres pour gouter une gorgée, une nouvelle pensée le traversa. Une autre réponse possible. Son regard se perdit dans les bouteilles de verre aux multiples teintes, de l'autre côté du comptoir. Avec une légère douceur dans la voix, il vocalise cette autre possibilité, tout aussi probable que la première.

    - Ou peut-être ma caravane me manque-t-elle plus que je ne l'aurais pensé, tout simplement! A force de voyager en groupe, on se surprend à être mélancolique loin de son équipage, non?

Fugacement, le visage de sa sœur apparut à Rudjek. Il s'en voulait toujours, au fond de lui, de l'avoir laissé à Alexandrie pour venir à Atlantis, alors qu'il s'était juré de ne plus l'abandonner. Au moins Drystan lui avait-il laissé le temps de s'entretenir avec elle avant de partir. L'Oracle espérait simplement que le destin ne ferait pas de lui un menteur, en le retenant sous les eaux plus longtemps que ce qu'il avait promis à sa chère Samia.
Après cet instant de nostalgie, ils en vinrent à parler de leurs voyages respectifs. Sur le sujet de l'Egypte, la question d'Astéria arracha un rire clair et franc à l'égyptien. Les crocodiles du Nil? Il était vrai que ces reptiles, omniprésents durant son enfance, étaient chose rare et exceptionnelle dans le reste du monde. Il oubliait souvent la fascination que ces gloutons pouvaient susciter chez les étrangers! Le regard toujours rieur, Rudjek calma son hilarité pour lui répondre avec entrain.

    - Ooooh oui, ce n'est pas une exagération. Ils pullulent à l'excès. Les crocodiles ne sont pas agressifs d'ordinaire, tant qu'on les traite avec respect. Cependant, s'ils sont affamés ou que l'on manque de prudence, des drames parfois se produisent. Les plus gros peuvent dépasser les quatre mètres de long... Et dévorer une jambe d'une seul bouchée. Ou un enfant. J'ai perdu un compagnon de jeu ainsi, dans mon enfance.

Pnaaku. Rudjek n'avait jamais été particulièrement proche de lui, lorsqu'ils étaient enfants... Mais cela marquait toujours d'apprendre que quelqu'un que l'on connaissait avait disparu dans le Nil, happé par une impitoyable mâchoire trop tardivement repérée. Une leçon d'humilité, devant le fleuve qui dictait la vie comme la mort en Egypte.

Lorsque ce fut au tour d'Astéria de décrire les multiples paysages qu'elle avait pu voir autour de monde, l'Oracle ne fut pas déçu. Ce fut avec une admiration et fascination non-feintes qu'il écouta les paroles de l'atlante. Il ne pouvait qu'imaginer ce qu'elle lui décrivait, avec la vivacité et l'intensité d'un enfant devant un récit fantastique. Son envie de reprendre son errance pour voir ces scènes que la jeune femme lui dépeignait enflamma un bref instant ses poumons. Ce rappel était le bienvenue. Face à l'aveuglante beauté d'Atlantis, il aurait presque pu oublié sa fièvre du voyage.
Un silence passa, durant lequel Rudjek comme Astéria se laissèrent aller à une errance de la pensée. De paysages remémorés ou imaginés, ils laissèrent l'alcool couler et les emporter. L'Oracle brisa finalement ce fort agréable sortilège pour exprimer le vœu sincère d'un voyageur dont la route venait à peine de commencer.

    - J'espère un jour pouvoir me vanter d'avoir admiré autant de panoramas. Tu as bien de la chance, d'avoir pu mesurer de tes propres yeux à quel point le monde est vaste et riche. Il n'y a qu'ainsi que nous autres mortels pouvons véritablement apprendre, grandir, et dépasser l'étroitesse du moule qui nous a créé.

Rudjek repensa aux gens de sa ville natale, satisfaits de survivre sur les ruines de leur ancienne gloire. Aux Byzantins, qui poursuivaient le rêve futile d'unir et dominer un monde dont ils ne soupçonnaient pas l'immensité. Aux Atlantes, qui dans leur grandeur méprisaient et ignoraient ce que le monde de la surface pouvait leur offrir. Oui, les voyages, pour l'âme humaine, n'apportaient que du bon.
Dans une dernière gorgée, l'Oracle termina son verre. D'un signe au gérant, il demanda à ce qu'on le resserve. Alors que l'alcool passait à nouveau de la bouteille à son récipient, la tête de l'étranger se tourna à moitié vers la navigatrice, une lueur de curiosité brillant au fond de ses pupilles.

    - As-tu déjà fait escale à Constantinople, Astéria? J'en ai tellement entendu parler. On la compare aux légendes que furent Alexandrie et Rome, en leur temps. Je suis curieux de savoir ce qu'il en est dans les faits.

La cité était, avec Rome, l'une de ses futures étapes. Rudjek se questionnait de savoir si la splendeur de la Sublime Porte était à la hauteur des ambitions de l'Empire sur lequel elle régnait. Et puis... prendre la température avant de se rendre au haut lieu du pouvoir de l'oppresseur ne pouvait que lui être utile.


[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] Rudjek12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1872-rudjek-oracle-de-kep
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-bleu527/950[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-bleu  (527/950)
CP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-rouge900/900[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-rouge  (900/900)
CC:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-jaune1200/1200[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria]   [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] EmptyMar 20 Oct - 14:56
L'Atlante opine à sa première réponse qui lui laisse pourtant matière à réfléchir. Mais elle ne réagit pas tout de suite, gardant sa pensée pour plus tard ou jamais, la laissant mûrir dans son esprit avant de la laisser s'envoler au travers de ses lèvres. Son autre réponse la laisse de marbre, trouvant moins écho en elle et pour cause, elle avait beau être pirate, elle n'en était pas moins détachée de son équipage. Tous remplaçables à ses yeux, sans grande importance, de la chair à canon. S'il n'en avait pas été le cas, elle serait hantée par tous ceux qu'elle avait dû supprimer pour avoir Chrysaor aujourd'hui. La seule culpabilité qui subsiste en elle, c'est d'avoir fait de la peine à son amant.
- Parfois, on peut être accompagné, entouré d'alliés et pourtant se sentir quand même bien seul… Mais j'vois c'que tu veux dire.
Volontairement elle laisse planer le mystère sur sa répartie. Peut-être s'expliquera-t-elle si l'occasion se présente, peut-être pas, rien n'est figé dans le marbre et ce soir, rien n'est prémédité.
Pour l'heure, elle s'amuse à le voir rire à propos des crocodiles. Finalement, elle se dit que ces êtres ont peut-être aussi mauvaise réputation que les requins.
- Je vois, les risques sont plus élevés parce qu'ils sont nombreux, c'est logique. Sur les mers ce sont plutôt les squales qui font parler d'eux. Mais comme les crocodiles, ils ne sont pas habituellement agressifs, à moins d'avoir faim ou d'être happé par l'odeur du sang.
Alors que tous deux s'étaient perdus dans des pensées vagabondes et que les verres se vidaient, la voix de l'Oracle ramena la jeune femme à l'instant présent. Elle lui sourit doucement, comprenant que trop bien son souhait de voir tout cela de ses propres yeux
- Je n'y ai pas mais les pieds mais j'ai pu voir la cité de loin. Cela remonte à il y a trop longtemps cependant, je me souviens juste que la ville repose sur des collines et que c'est assez particulier. Mon père a toujours préféré les petits ports sans prétention aux grandes villes.
Il y a longtemps… Dans le premier tiers de sa vie dont elle ne garde que peu de souvenirs, juste quelques détails parfois lui reviennent à l'esprit quand l'occasion y est propice comme en cet instant où la question a été posée. Mais elle ne peut aller au-delà du vague de l'enfance.
- C'est ta prochaine escale ?
Un choix particulier pour un Oracle mais elle ne juge pas, en est simplement intriguée. Pour autant elle ne dit rien de plus, pas de mise en garde, pas de commentaire. Il doit bien savoir ce qui l'attend là bas et est libre d'en faire à sa guise. Alors finalement elle revient sur le début de la conversation, d'une certaine façon.
- Quoiqu'il en soit, j'te souhaite de voir le plus de choses possible. Accompagné bien sûr. Avec des personnes importantes.
Précise-t-elle.
- Il y a quelques années, j'ai perdu dans une tempête tous ceux qui comptaient vraiment. Même les plus beaux paysages deviennent insipides lorsque l'on a personne avec qui les contempler...
Ce n'est que son avis bien sûr, pourtant elle semble convaincu, pour l'avoir vécu, qu'il ne peut en être autrement à moins de ne s'être jamais attaché à personne de sa vie. Elle vide son verre d'un trait et se tourne vers lui, sourire aux lèvres, comme s'il n'y avait rien de tragique dans ce qu'elle venait de dire et pour cause, son défunt n'était pas si mort qu'elle l'avait cru et pas très loin non plus, sans doute ira-t-elle le rejoindre un peu plus tard d'ailleurs.
- As-tu des personnes importantes dans ta vie ? De la famille j'imagine… Une compagne peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
RudjekRudjekArmure :
Oracle de Képhri - Patron de la Sculpture

Statistiques
HP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-bleu1050/1050[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-rouge750/750[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-rouge  (750/750)
CC:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-jaune1350/1350[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria]   [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] EmptyMer 4 Nov - 17:55
Derrière ses paroles à l'apparence anodines, la navigatrice atlante laissait deviner un passé tumultueux. Rudjek ne chercha pas à creuser davantage, même si l'étrange solitude qu'il sentit flotter fugacement tel un spectre dans le dos d'Astéria l'intriguait. Ni elle ni lui n'étaient venus dans ce bar de la banlieue d'Atlantis pour rouvrir de vieilles blessures. Si la jeune femme ressentait le besoin de partager ses anciennes peines pour s'alléger l'esprit, l'Oracle la devinait bien assez ouverte pour le faire par sa propre initiative, sans qu'il y ait besoin pour lui de l'y pousser.
Pour l'heure, leurs discussions du moment étaient suffisantes pour le satisfaire. Les parallèles entre les requins et les crocodiles le firent sourire. Comme quoi, que ce soit en vivant prêt d'un fleuve ou en pleine mer, les dangers des eaux restaient les mêmes. Peut-être Rudjek n'aurait-il pas dû être aussi surpris, en tant qu'initié aux anciennes légendes. Sobek et Poséidon avaient après tout, selon les légendes, un caractère semblable. Il faudrait, lorsqu'il reprendrait son voyage, veiller à ne pas passer par-dessus bord.

    - Je garderai cela à l'esprit lorsque je prendrai la mer vers le nord... Tiens, d'ailleurs! Hormis les requins, faut-il se méfier d'autre chose, lorsqu'on prend le large? Vos légendes grecques regorgent de monstres marins en tous genres. Et vous voguez pour une cité mythologique... Est-ce que vous savez si ces récits-là sont vrais également? Charybde et Scylla? Les Sirènes?

Un étrange éclat venait de se loger dans les pupilles solaires de l'égyptien. La fièvre de la découverte d'Atlantis l'avait obnubilé ces derniers jours, mais son désir d'en découvrir plus sur les secrets de la mythologie grecque demeurait. Servir un Dieu d'une culture autre que celle dans laquelle il avait été élevé allait être difficile, après tout, s'il en ignorait les vérités.
Sa question sur Constantinople, elle aussi posée dans le but avoué en savoir plus sur l'autre rive de la Mare Nostrumne trouva pas réponse bien précise. Il faudrait à l'Oracle chercher ailleurs pour en apprendre davantage sur le siège du pouvoir de l'Empire... Ou aller l'observe lui-même. Comme l'avait deviné Astéria, Rudjek envisageait de plus en plus cette dernière possibilité.

    - Possiblement. Je n'ai pas encore décidé d'où me rendre une fois qu'Atlantis se sera lassée de moi. Rome ou Constantinople... Comment choisir entre deux beautés légendaires?

Ou, plus sérieusement... Entre deux dangers tout aussi mortels l'un que l'autre?
L'ancien trône du pouvoir d'Apollon, où il pourrait retrouver les siens, mais au risque d'être piégé par les mystérieux ennemis de son ordre qui les traquaient depuis la chute de la Tour? Ou bien celui de l'Empire qu'ils servaient, où le danger était omniprésent mais où, peut-être, il trouverait un moyen d'aider son Augure prisonnier?
Ce choix dépendrait peut-être d'Atlantis, et de la rencontre de Rudjek avec le Légat. Mais ces préoccupations étaient celles d'un autre jour.

Astéria lui souhaita de pouvoir admirer ces paysages accompagnés, et laissa échapper l'une des raisons de son étrange mélancolie. Une perte, violente et ancienne, à en croire ses mots. Ainsi donc, la mer lui avait pris des êtres chers... Mais malgré tout, elle continuait à voguer. Pendant un temps, Rudjek laissa planer un silence méditatif. Il hocha silencieusement la tête eux paroles de l'Atlante, comprenant ce qu'elle voulait transmettre. Le souvenir de sa mère traversa un instant l'esprit de l'Oracle... Sauf qu'il n'y avait pas de tempête sur laquelle rejeter le blâme, dans son cas. Il était le seul responsable de cette amère séparation.
Rudjek hésita offrir quelques mots rassurants. Peut-être une métaphore? Un peu de sagesse de comptoir, trouvée au fonds d'un verre d'alcool? Mais alors qu'ils contemplait le liquide tourner dans son verre, l'homme trouva les quelques mots qui lui vinrent à l'esprit bien vides de sens. Il bu finalement une gorgée et, plutôt que de se perdre en maladroites consolations, répondit le plus honnêtement possible à la question qu'elle lui avait posé.

    - De la famille? ... Il ne me reste qu'une sœur. Elle m'attend à Alexandrie avec le reste de ma compagnie. J'ai dû les laisser derrière, étant le seul à qui l'accès à Atlantis a été autorisé. J'aurais vraiment aimé lui montrer cet endroit... Elle aurait été émerveillée.

Il lui faudrait trouver un moyen de se faire pardonner. Ou peut-être convaincre le Légat et ses Généraux de permettre à sa compagnie de le rejoindre ici... Mais ce serait un sacré défi, de ce qu'il avait pu voir de la méfiance des Atlantes et de l'importance qu'ils donnaient à la sécurité de leur ville. Le sourire de Samia, sembla s'éloigner un instant de lui. Rudjek laissa échapper un soupir. S'en rendant cependant vite compte, il tourna la tête vers Astéria et, avec un sourire espiègle, compléta sa réponse.

    - Quand à mes affaires de cœur... Ha! Rien de sérieux depuis des années. Je crains que la Muse qui me guide ne soit trop possessive pour me laisser m'égarer sur les chemins de la romance. Mais que cela ne vous retienne pas de tenter votre chance, si vous vous sentez confiante.

L'Oracle leva son verre vers la vaillante navigatrice. Une invitation. Ou plutôt un défi? Libre à elle de le prendre au mot ou de le surprendre. Même en cas de rejet, Rudjek espérait que sa petite geste aurait suffit à égayer un peu l'atmosphère qui avait manqué de sombrer dans les bas-fonds de l'amertume.


[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] Rudjek12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1872-rudjek-oracle-de-kep
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-bleu527/950[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-bleu  (527/950)
CP:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-rouge900/900[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-rouge  (900/900)
CC:
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] G-jaune1200/1200[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria]   [Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria] EmptySam 7 Nov - 23:25
Un sourire s'étire sur ses lèvres. Effectivement il est plus sage de ne pas tomber à l'eau. Mais les monstres marins ne sont pas les seuls à craindre sur les mers et elle est bien placée pour le savoir puisque ce n'est pas l'un d'eux qui lui a enlevé son père. Avec tous ceux dont l'âme a été utilisée pour créer les scales, elle se demande s'il en reste dans l'océan. Elle ne sait pas finalement, peut-être.
- Tous les dangers ne sont pas sous marins. Les intempéries peuvent être dévastatrices et les flottes inamicales également, notamment les pirates. Quant à nos récits, ils sont réels en effet. D'ailleurs les Écailles de nos marinas ont été faites à partir de l'âme de certains de ces êtres spéciaux.
De cela et d'orichalque bien sûr. D'ailleurs en y pensant elle se demande ce qu'il en est pour les armures données par les autres divinités. Elle a entendu des choses ça et là, mais rien de très précis. Peut-être pourra-t-il la renseigner sur ce point, au moins en ce qui concerne les oracles.
- Je suis forgeronne depuis quelque temps. J'prends plus la mer alors… M'fallait bien me reconvertir. Les armures spéciales m'intéressent particulièrement. Mais j'avoue ne pas connaître grand-chose sur celles qui ne sont pas Atlantes et c'est bien dommage. Les connaître c'est la clé pour pouvoir espérer en prendre soin et éventuellement les réparer. Mais ce n'est pas en restant coincé ici que j'vais pouvoir en apprendre plus, n'est-ce pas ? J'imagine que ça doit être pareil pour les bâtiments, quand on sait comment ils tiennent debout, on doit pouvoir comprendre à quoi est due telle fissure ou telle altération, puis restaurer de la bonne manière pour que rien ne s'écroule...
Il était certain qu'ils pourraient avoir bien des sujets d'intérêt commun. Malheureusement cela ne pouvait être que limité. Un jour peut-être irait-elle lui rendre visite pour approfondir certaines questions et lever le voile sur leurs identités. Pour l'heure, elle considère toujours que ce n'est pas spécialement nécessaire. Une prochaine fois certainement. Quant à lui, elle le regarde, en proie à son dilemme concernant sa future escale. Rome ou Constantinople… Astéria a déjà sa préférence, mais elle ne cherche pas à l'influencer en ce sens.
- Je suppose que t'as déjà pesé le pour et le contre, regardé quelle ville t'apporterait plus que l'autre… Quand j'avais un doute, j'me disais : « j'irai aux deux et on commence par l'plus près ». Question de logique et de logistique. Pas d'temps à perdre dans des allers-retours inutiles. Ça fonctionne bien quand il ne s'agit que de tourisme. Après si t'as d'autres raisons, faut réfléchir à l'ordre de ses priorités.
Facile à dire en tout cas, mais souvent pas si évident à mettre en place et à organiser dans les esprits. Les envies sont souvent bien capricieuses et espiègles, il est donc difficile de les dompter.

Rudjek ne s'essaie pas aux consolations ni condoléances habituelles et elle lui en est reconnaissante. C'est une page de sa vie qu'elle préfère oublier. Même si c'est toujours triste, elle a tourné la page et va de l'avant. Écoutant, elle opine, convaincue que n'importe qui serait émerveillé par la cité Atlante. Pour sa part, et pour autant qu'elle sache, elle est fille unique, mais parfois l'envie d'avoir des frères et sœurs la prenait et elle passait quelques heures par-ci par-là au cours de ses méditations, à imaginer ce que sa vie aurait pu être avec d'autres enfants dans la famille. Les cousins et cousines auraient pu faire l'affaire, mais elle n'a jamais été vraiment en contact avec ces derniers. A l'observer, elle comprend que sa sœur lui manque, un sentiment qui ne lui est pas étranger tant elle l'a ressenti au cours de ces dernières années. N'y pouvant rien, elle préfère ne pas relever. Sa dernière intervention la fait rire.
- Oh non, j'suis pas du genre à faire des avances. Plutôt à les repousser à vrai dire ! Ce qui est assez pénible d'ailleurs… Un seul a réussi à me séduire et je n'en veux pas d'autre.
Elle sourit, tirant sur son cigare quelques bouffées.
- J'ai toujours cru que j'finirai avec un Atlante et finalement j'ai choisi un pirate. Oh pas n'importe lequel, le commandant de sa flotte bien sûr.
Elle rit doucement, ne se cachant pas d'être ambitieuse. C'était un plus à son curriculum vitae, mais elle ne l'a pas choisi pour ça.
- Enfin, peut-on vraiment parler de choix quand ce sont ce sont nos envies et le coeur qui font ce qu'ils veulent de nous ? Quand l'attirance est forte à en perdre la tête et le sommeil, lutter relève du supplice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
 
[Février 553] Qui boit sans soif, fera la diète malgré son appétit [PV Asteria]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Pilier de l'Atlantique Nord-
Sauter vers: