Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Octobre 2020)
 
Partagez
 

 [Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
YeloYeloArmure :
Chlamyde du Silence

Statistiques
HP:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-bleu1200/1200[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-rouge450/450[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-rouge  (450/450)
CC:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-jaune1300/1300[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-jaune  (1300/1300)
Message [Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor)   [Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) EmptyJeu 20 Aoû - 12:18
    La mission d’ordre primordial aux Oracles ne s’avérait pas encore accomplie au sein de ce Dédale grinçant, mais la tâche ici présente concordant à l’Actéon et au Silence l’était quant à elle. Les deux compères durent se séparer d’Adonis, qui parlementait pour sa part farouchement au centre de l’Autel des Sacrifices, en vis-à-vis du Pontifex Zvezdan. A l’heure où le duo déambulait à l’entour de la Salle, après que son Altesse ne leur ait quémandé de quitter les lieux afin de s’entretenir face à la Pythie de Delphes, l’avenir prochain des disciples solaires se jouait à n’en point douter.

    Même si leur rôle s’arrêtait là, l’Exalté et l’Inspiré pouvaient être fiers de la contribution dont ils avaient fait preuve jusqu’à lors. Yelo tournait présentement ses pensées vers son mentor, et espérait de tout cœur que les mots du marionnettiste réussiraient à convaincre le Seigneur de ces terres noirâtres en vue d’une alliance immédiate, sinon imminente.

    Parallèlement, les pas prudents des Chevaliers de Lumière les transportèrent à l’orée d’une cavité obscure, semblable à une pharaonique alvéole de chair ferme. La charogne portraiturait les parois adjacentes, qui semblaient inhaler puis expirer l’atmosphère sanguinolente des environs. Napée d’une brumaille amarante, la caverne laissait place à un lac de sang, étendu en aval. Les reflux bouillants d’hémoglobine remontaient à la surface de l’étang alizarine, colportant de légères bulles d’oxygène qui éclataient à proximité de l’homme pâle.

    Comme si cela ne suffisait pas, des plaies perlaient au plafond, s’écoulant au-dessus des visiteurs, qui devaient éviter les éclaboussures brûlantes. Une desdites gouttes tomba à côté de Yelo, aspergeant la jambière de sa Chlamyde argentée.

    « Quel endroit sordide, lança le jeune homme à son compagnon de voyage.

    Au préalable, il prit l’initiative de se rapprocher parcimonieusement près du rebord de ce ruisseau sanglant dans l’optique de mieux discerner sa contenance. Déposée au fond du lac, une lueur garance commença à absorber le rond de ses pupilles, et happait l’absoluité de son attention. Il se pencha faiblement afin de distinguer précisément cette infime étincelle, comparable à une chandelle couleur vermillon. Peu à peu, l’Oracle perdait son équilibre malgré lui, et penchait en direction de la marée rouge, proche du grand plongeon.

    - Sapristi ! »



[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) 200810031518298250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2090-yelo-oracle-du-silen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1969-yelo-oracle-du-silence
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-bleu1350/1350[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-rouge1350/1350[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-jaune1350/1350[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor)   [Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) EmptyDim 23 Aoû - 13:04
    - MAIS RAMÈNE TA GUEULE ICI, PUTAIN D'OURS DE MES COUILLES !!!!

Le beuglement arriva aux Oracles avant que ces derniers ne voient qui en était à l'origine. L'écho de la puissante voix se répercutait autour d'eux. Un grognement terrifiant l'accompagnait. Pas celui d'un homme. Mais celui d'un animal, sauvage, terrible. Le sol semblait trembler sous les pieds de ceux qui se trouvaient à proximité. Pas un tremblement de terre, non. Mais plutôt les secousses que faisaient deux entités en se rapprochant rapidement de leur position.

Mais qu'est-ce qui s'était passé pour que la situation en arrive là ? Un simple dressage qui avait mal tourné. Depuis plusieurs jours, le colosse s'évertuait à inculquer à cet ours les rudiments du dressage et de l'obéissance. Idée grotesque au possible. Mais qui pourtant commençait à porter ses fruits. Celui que le colosse avait renommé "Ration de Survie" considérait désormais Haldor comme son maître, son Alpha. Le dominant du groupe, en somme. D'ailleurs, la gueule de l'ursidé portait encore les stigmates de leur première rencontre : cicatrices, oeil crevé, oreille à moitié arrachée. Un combat rude pour l'animal qui n'avait jusque là jamais rencontré une telle force de la nature chez un homme.

Aujourd'hui, comme chaque jour depuis qu'il avait fait de l'animal son domestique, il essayait de lui apprendre à pas bouffer les soldat qui passaient à sa portée. Pour sa sécurité à lui comme celle des hommes et femmes qui vivaient ici. Les choses s'amélioraient. Mais voilà, la créature était de mauvais poils aujourd'hui. Un coup de trop. Et il avait réagi avec violence. Le torse du colosse portait la marque de griffure et saignait. Et le plantigrade avait fui dans les couloirs.

Lac de sang... Idée de merde. Mais qu'en savait-il, ce pauvre ours ? Il débouchait déjà en galopant dans la cavité et remarqua les deux Oracles. Poussant un terrible rugissement, il se dressait déjà sur ses pattes arrières. Atteignant alors plus de quatre mètres de hauteur. Des griffes aussi acérées que des lames. Une gueule béante, amochée, avec un seul oeil valide mais qui laissait apparaître un éclat de pure méchanceté. La bête ne devait pas être loin de la tonne. Un coup de patte et elle pouvait arracher aisément la tête d'un soldat. Et voilà que face à lui, deux hommes en armure se dressait entre sa fuite et le colosse qui courait après lui. Dans la tête de la créature, le calcul était vite fait. Il s'approchait lentement. Grognant.

Puis une ombre colossale apparut derrière lui. Un homme mesurant au moins deux mètres vingt, à la chevelure d'argent. Simple pantalon sur lui, torse nu, le sang coulait abondamment de sa plaie près du plexus. Le regard mauvais, un éclat argenté brillait au fond de ses yeux. Dans son dos, une gigantesque lame.
    - Même pas en rêve mon pote.

Et déjà se jetait-il d'un bon surhumain sur le dos de l'animal redressé. Celui-ci fut surprit alors que les bras puissants du colosse s'enroulaient autour du cou de l'animal, resserrant sa prise. Une brume étrange commençait à les envelopper.
    - TU...VAS...TE...CALMER...TOUT...DE...SUITE !!!!

A chaque mot, il assénait un puissant coup de poing sur le crâne de la bête. Le dernier eut raison de la résistance de "Ration de Survie". L'animal tourna de l'oeil et tomba dans les vappes, s'effondrant sur le sol, faisant trembler ce dernier. Reprenant son souffle, l'Argenté resta un instant sur le dos de l'animal avant de remarquer la présence des deux hommes en armure. Armures qui n'étaient clairement pas d'ici. Un sourire apparut sur son visage. Des intrus ? Des hommes souhaitant voler les cuirasses se trouvant au fond du lac ? Une délégation diplomatique ? Il n'en savait rien. Il se redressa de toute sa hauteur.
    - Et bien, et bien. Qu'avons-nous là ??? Z'êtes qui les mecs ?

Il fit craquer ses cervicales. L'aura qui l'enveloppait d'une brume d'argent lui donnait une aura encore plus sinistre. La plaie ensanglantée n'arrangeait rien. L'arcade du colosse semblait avoir été touché elle aussi, laissant un filet de sang couler sur son visage. D'un geste, il l'essuyait.
    - Merde, c'est vrai qu'il faut d'abord se présenter selon les usages. J'suis le Cardinal des Légions des Cendres. Haldor, de la Mort. Et lui là, c'est mon pote "Ration de survie". Désolé s'il vous a fait peur, il s'est échappé l'enfoiré et j'devais lui donner une bonne leçon. Pas facile de l'dresser. M'enfin on s'en branle. J'attends. Vous êtes qui et vous faites quoi ici ?

Réfléchissez bien les moustiques. Selon la réponse, j'vous jette dans le lac. Après, j'doute que des voleurs me disent "Hey, on est venu pour piller vos trésors, tu nous aides ?". Mais bon, j'pose quand même la question. Histoire d'être poli. Puis on sait jamais, ils sont peut-être ici pour une bonne raison !



Citation :
Son épée

Spoiler:
 

Son ours de compagnie - couleur noire, 4 mètre lorsqu'il se dresse sur ses pattes postérieures, atteignant facilement plus de 8 ou 900 kilos. Imposant, il porte sur lui les stigmates des blessures de sa première rencontre avec Haldor.
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
KyriosKyriosArmure :
Chlamyde d'Actéon

Statistiques
HP:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-bleu1000/1000[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-bleu  (1000/1000)
CP:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-rouge550/550[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-rouge  (550/550)
CC:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-jaune1150/1150[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-jaune  (1150/1150)
Message Re: [Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor)   [Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) EmptySam 29 Aoû - 20:34

What the f*ck !


La demande du Pontifex était tout à fait légitime. Il voulait s’entretenir seul à seul avec notre marionnettiste sans doute sur les termes de l’accord qu’ils devaient sceller tous les deux pour l’avenir de notre ordre. J’avais tendu l’artefact qui m’avait été confié par Marcus sans retenue à Zvezdan et lorsqu’il nous informa que nous pouvions vagabonder dans ce fameux Dédale, mes yeux s’emplirent d’une lueur espiègle.

Si je n’avais pas été devant le dirigeant de l’ordre des Berserker, j’aurais détalé comme un enfant sans le moindre respect pour les lieux qui m’entouraient. Néanmoins, voulant montrer un certain respect, j’inclinais la tête, tournais mon regard vers Yelo et après un haussement d’épaule, nous quittâmes cette salle du trône.

Nos pas nous menèrent dans une caverne au bout de laquelle nous nous retrouvâmes devant un lac...un lac rougeâtre. Cette couleur qui était familière à tous, celle du sang. Intéressant. Cette étendue vermeille semblait en ébullition et il ne faisait aucun doute qu’un plongeon à l’intérieur serait fatal pour n’importe qui. N’importe qui ou presque… j’avais l’intime conviction que les chevaliers d’Ares étaient immunisés contre ce sang bouillant. Je trouvais cet endroit à la fois intéressant mais tout aussi répugnant. Était-ce naturel ? Impossible. Comment autant de sang avait pu être déversé ici et qu’est-ce qui le permettait de bouillir avec tant d’intensité ? De nombreuses questions qui resteraient sans réponse.

J’approuvais d’un bref mouvement de la tête les dires de Yelo sur l’endroit. Sordide ? Le mot me paraissait toutefois très faible pour définir l’endroit. Abject, épouvantable, abominable, effroyable...et bien d’autres adjectifs traversèrent mon esprit avant d’entendre un braillement venu de nulle part. Qu’est-ce que c’était encore que ce bordel… Un léger frisson d’excitation traversa mon corps, à la fois impatient et angoissé de savoir de quoi il s’agissait.

La seconde d’après, un autre rugissement se fit entendre, cette fois-ci bien plus près de nous et lorsque j’identifiais sa provenance, mon coeur sembla s’arrêter. Je blêmis certainement face à cette créature immense qui se dressait là de tout son long devant nous. Retrouvant mes esprits rapidement, je me tenais prêt à toute éventualité, s’il devait nous attaquer, nous n’aurions d’autres choix que de riposter.

La scène qui se déroula sous mes yeux l’instant d’après me déconcerta. Un homme… un surhomme presque débarqua de l’ombre et se jeta sur cet ours gigantesque essayant de le calmer...de toute évidence. Nous étions dans un bien étrange pays. Un haussement de sourcils, un sourire sur le visage, j’écoutais ce nouvel arrivant se présenter lui et son « pote » dont le nom m’aurait fait rire en temps normal. Haldor de la Mort… le titre ferait frémir même le dieu de la mort lui-même.

- Enchanté Haldor de la Mort, commençai-je. Et enchanté, « Ration de survie ». Je me prénomme Kyrios, chevalier au service d’Apollon et désormais allié de votre ordre. Nous nous sommes présentés à votre Pontifex qui nous a autorisé à visiter cet endroit qui nous est si peu familier.

Je lui souriais tout en me déplaçant lentement afin de m’éloigner de la falaise qui donnait directement sur le lac de sang. Des fois qu’il aurait envie de me pousser « pour rire ».

- Est-ce que éventuellement, tu nous ferais l’honneur d’être notre guide et nous en apprendre plus sur ce foyer qui est le tien ?

Qui ne tente rien n’a rien après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1820-kyrios-oracle-d-acte https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1813-kyrios-oracle-d-acteon
YeloYeloArmure :
Chlamyde du Silence

Statistiques
HP:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-bleu1200/1200[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-rouge450/450[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-rouge  (450/450)
CC:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-jaune1300/1300[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-jaune  (1300/1300)
Message Re: [Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor)   [Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) EmptyMer 2 Sep - 15:38
    Sur les bords du lac, Yelo humectait l’odeur métallique concordant aux effluves sanguinolents, tandis qu’il vrillait vers le point de non-retour. En pataugeant à l’intérieur de cette marre ponceau, l’Oracle rejoindrait sans le moindre suspens les ossements craquelés entassés en dessous de l’oscillation rougeâtre. En pleine lévitation, le temps lui paraissait infini, comme capturé en slow motion. Coupé du monde extérieur au moyen de sa concentration silencieuse, il ne percevait plus les sons contigus à sa position, ou tout bonnement ce qui pouvait bien se trafiquer derrière son dos. Les yeux rivés à la vue de son reflet grenat, l’homme pâle frémissait quant à son sort prochain.

    Soudainement, alors que tout espoir semblait perdu, le sol trembla frénétiquement sous ses pieds. Ni une ni deux, le jeune homme usa de l’impulsion crée par cet éboulement afin de basculer à reculons. A contrario de la chute précédente, celle-ci lui parut se dérouler à tout berzingue, tant et si bien qu’il en restait quasiment sonné. Assis par terre les cheveux en pétard, l’Inspiré reprenait peu à peu ses esprits. Relevant pianissimo sa figure endolorie, il sentit une présence face à lui. Les pupilles auparavant closes, il décolla petit à petit ses fins cils. Sa vision demeurait on ne peut plus floue, à l’instar de sa lucidité. Avait-il perdu la tête ?

    « Ah Kyrios c’est toi ! J’ai eu pe… Se rendant compte de son erreur au beau milieu de son exclamation, l’Oracle claqua à bride abattue sa paume droite frontalement à sa bouche dans l’optique d’annihiler quelconque hurlement, comme si il n’y avait plus de lendemain. Un ours gargantuesque se tenait devant lui, gisant à même le sol. Les prunelles globuleuses, il s’abasourdissait de la carrure immense de l’ursidé, dont la tonalité noirâtre ne lui inspirait guère confiance.

    Vade retro satanas

    Pendant ce temps, un géant aux mèches argentées semblait converser avec Kyrios. L’homme à l’allure colossale s’adressait aux disciples du Soleil, mais que pouvait-il bien dire ? Les oreilles encore bourdonnantes des suites de sa gamelle, Yelo ne put ouïr qu’un gloubi-boulga de ce qu’il leur racontait. À vrai dire, les seuls mots qu’il parvint à discerner parmi le fourmillement d’informations furent « Al dort ». Cela prenait sens en effet, cet individu devait simplement parler de la bête assoupie à côté du visage pâle. Certain d’avoir compris la situation, Yelo se redressa parcimonieusement puis se tourna vers le colosse avant de lui adresser la parole.

    - Alors Al c’est le nom de votre Ours ? Pourquoi il dort ?... Ce n’est pas vraiment un endroit pour faire la sieste non ? s’étonnait-il en triturant son front à l’aide de deux de ses phalanges, l’air songeur. À y regarder de plus près, le crâne du mammifère paressait abîmé par de légers stigmates. Yelo tournait à son entour, analysant les séquelles d’une lutte probable.

    -Eh mais vous êtes sûr qu’il dort là ? On dirait qu’il s’est pris un coup sur la tête… J’espère que je ne suis pas tombé sur lui. s’inquiétait-il, quand l’éclaircissement de cette affaire lui sauta aux yeux sans crier gare. Ah je vois ! C’est un hyperactif et vous avez dû l’assommer pour éviter qu’il ne nous cause des dommages, c'est ça ?… Je peux essayer de le calmer si vous voulez. J’ai déjà testé mon pouvoir sur un varan mais je ne sais pas si ça va marcher avec votre ours. Je ne suis pas encore au point.
    Il remarqua avec surprise que le torse de l’individu affichait une griffure béante. Eh mais vous avez l’air blessé vous aussi ! Vous avez besoin d’un médecin ? questionna-t-il. Mais… au fait. Je n’ai pas pu saisir votre nom tout à l’heure. Mes oreilles étaient engourdies, je vous prie de m’excuser. Puis-je savoir qui vous êtes ? Moi c'est Yelo, Oracle du Silence.»


[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) 200810031518298250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2090-yelo-oracle-du-silen https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1969-yelo-oracle-du-silence
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-bleu1350/1350[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-rouge1350/1350[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-jaune1350/1350[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor)   [Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) EmptyLun 7 Sep - 9:06
Deux chevaliers d'Apollon... Voilà qui réjouissait le colosse. C'est qu'il y avait longtemps qu'il n'avait pas eu loisir de converser avec des soldats des autres faction. Les derniers croisés ayant malheureusement pour eux subi la morsure de sa lame. Mort avant de pouvoir parler. Là, visiblement, il était question d'une autorisation spéciale de Védan. Il prenait donc note. Et attendait. Une autre scène avait accaparé son attention maintenant qu'il était plus tranquille : le second zigoto qui avait failli rencontrer le Lac de Sang. Ils étaient curieux, eux.
    - Gaffe, bonhomme. Un plongeon là-dedans et c'est la mort assurée.

Mais l'agilité - ou la chance ? - de l'homme en question lui avait permit d'en réchapper. Chose surprenante, son collègue n'avait pas levé le petit doigt pour l'aider. Ces Oracles étaient décidément bien curieux. Par contre le colosse fit la moue en entendant la première question de celui qui s'appelait Kyrios. Guide ? Sérieusement ?
    - Désolé Kyky mais même pas en rêve. Est-ce que j'ai une gueule à faire faire le tour du propriétaire ? J'suis pas un guide. T'auras qu'à te trouver un autre larbin pour te tenir la main et t'aider à traverser, hein.

Il faut dire qu'il n'aidait déjà pas ses propres compagnons alors ce n'était certainement pas pour le faire à des inconnus. Même si ces derniers se cachaient derrière le statut d'alliés. Aux yeux du colosse, cela ne comptait pas. C'était aussi pour cela que Védan ou Acamas ne lui avaient jamais laissés les rennes de la politique. Trop imprévisible. Trop sauvage. Et surtout, pas assez diplomate certainement. Pour autant les deux Oracles pouvaient aisément voir que le géant n'était pas sur ses gardes. Absolument pas agressif en dépit de la franchise de ses propos.

Le second avait aussi fini par s'approcher. Visiblement, il avait pas pipé un mot de ce qui s'était dit. Mais plutôt que de l'agacer, le colosse éclata de rire. C'est qu'il n'était pas le mieux placé pour se plaindre d'un problème de prénom. Après tout, il avait lui-même la fâcheuse habitude de renommer la plupart de ceux qu'il croisait. Alors qu'il calmait son hilarité, en écoutant les paroles de celui qui portait le titre de "Silence", il eut un sourire moqueur.
    - Nan, t'as pas pigé mon pote. Lui là, c'est "Ration de Survie". Mon ours de compagnie. Haldor, c'est moi. Cardinal de la Mort. Et ouaip ! J'te confirme qu'il a prit un coup sur le crâne.

Il se pointait le torse ensanglanté du pouce. Tandis que l'ours continuait de dormir.
    - Nan t'inquiète. C'est gentil mais laisse-le pioncer un peu. On est en phase "apprentissage et connaissance" donc faut laisser le temps au temps. Des fois il s'énerve un peu mais j'm'occupe toujours de le calmer. Quant à ça...

Il montrait la blessure, haussant même les épaules. Ce n'était pas grand chose même si la plaie paraissait impressionnante. Les coups de patte de l'ours étaient terribles mais le colosse disposait d'une stature plus robuste que le commun des mortels, même parmi les éveillés. De fait, il ne craignait pas de se blesser ainsi.
    - C'est pas grand chose. J'irai foutre un peu de graisse d'ours tout à l'heure sur ça et ça passera. Crois-moi, la graisse d'ours, ça soigne tout.

C'était faux, évidemment. Mais le colosse avait vécu dans les terres du Nord et on lui avait enseigné des choses assez étranges au bout du compte. Aujourd'hui encore, il en vantait les préceptes. Alors qu'ils étaient sans doute sans fondement. Pire encore, certains remèdes pouvaient s'avérer pire que les maux. En infectant la plaie par exemple. Mais lui, il y croyait.
    - Le Silence hein ? Et bah mon pauvre Yolo, j'ai jamais vu un mec qui portait aussi mal un titre. Mouhahahahahaha ! T'es encore plus bavard que moi mon pote. Mais vous savez quoi ? J'vous crois. Et j'aime bien vos gueules. J'vais pas t'servir de guide, mon Kyky, mais j'peux parler un peu avec vous si vous voulez. Genre répondre à quelques questions si tu veux.

En quelque sorte, il leur faisait une fleur. C'est qu'il n'était pas du genre à parler des heures si cela ne l'intéressait pas. Mais eux, ils dégageaient ce petit quelque chose d'intriguant. Et puis comme ça Védan ne pourrait pas dire "Attention, il faut être gentil avec des alliés". TIENS DANS TES DENTS VEDAN ! HALDOR GENTIL ! Encore que. Pas sûr que l'ancienne Guerre lui dise d'être comme ça, en vrai...
    - Alors comme ça, on est allié hein ? Et bah dis donc. J'suis curieux d'voir comment va évoluer notre entente les mecs. Alors, comment vous trouvez l'endroit ? J'vais être franc avec vous les potos, moi j'déteste. Mais j'suis curieux d'savoir comment des étrangers voient le dédale.

Il croisaient les bras sur son torse, laissant le sang maculer ces derniers, tout en s'appuyant sur le crâne massif de l'ours toujours assommé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
KyriosKyriosArmure :
Chlamyde d'Actéon

Statistiques
HP:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-bleu1000/1000[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-bleu  (1000/1000)
CP:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-rouge550/550[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-rouge  (550/550)
CC:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-jaune1150/1150[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-jaune  (1150/1150)
Message Re: [Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor)   [Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) EmptyJeu 1 Oct - 9:52

On en tient un belle...


Kyky ? Un sourire illumina mon visage lorsque ce seul et unique mot parvint à mes oreilles. Il n’était pas commun ce nouveau venu. Oui, il chevauchait un ours à qui il avait donné un nom assez badin mais tout collait avec le personnage qu’il était. Cet Haldor ne semblait absolument pas enclin à nous faire découvrir les recoins de ce lieu qui attisait de plus en plus ma curiosité. Une faim insatiable qui n’allait certainement pas pouvoir être comblée par le Cardinal de la Mort.

Une seconde de réflexion… Cardinal de la mort… effrayant comme titre mais au moins il ne nous avait pas attaqué comme beaucoup d’autres auraient pu le faire. Bien que sous ses airs de gros dur, il semblait posséder une certaine...bienveillance ou naïveté. La graisse d’ours soignerait tout… bon à savoir messire mais déjà faudrait-il trouver et tuer un ours à moins que celui-ci ne décide de nous donner sa graisse sur un plateau.

Je détournais le regard afin d’observer minutieusement les lieux. Le lac de sang n’avait plus mon attention. Les murs qui nous entouraient bougeaient encore et toujours comme si des personnes étaient emprisonnées à l’intérieur, tentant vainement de s’échapper. Cela faisait déjà quelques heures que nous étions arrivés dans ce Dédale et je commençais à m’y faire petit à petit. Bon, pas non plus énormément mais ces murs vivants ne me choquaient plus. Au-dessus de nous le ciel était noir, les nuages flottaient, menaçant sur nos têtes prêts à déverser une pluie de sang ou d’entrailles, qui sait. C’était un endroit à la fois silencieux et sordide mais la vie y était omniprésente.

Les derniers mots du Cardinal parvinrent à mes oreilles, retenant nettement mon attention. Comment on trouvait l’endroit ? Eh ben… honnêtement… c’était pas…bref. Je lui souriais, cherchant mes mots afin de ne pas heurter sa sensibilité mais au fond, l’honnêteté faisait parti intégrante de ma personnalité, au risque de me prendre une raclée par l’un des plus hauts gradés des soldats d’Arès.

- Nous sommes alliés effectivement, commençai-je amicalement. De plus tu sembles être quelqu’un de puissant, c’est un réel plaisir. Ton titre fait froid dans le dos, j’imagine que tes pouvoirs sont dignes de ce rang. Concernant les lieux, j’avoue ne pas être très emballé par cet exotisme exacerbé. Mais il est agréable de découvrir où nos alliés d’aujourd’hui vivent. Si ça ne te plaît pas, pourquoi restes-tu ici ? N’êtes-vous pas libre de voguer où bon vous semble ?

Un chez soi… c’était là un luxe que nous n’avions pas pour le moment. Il devait s’estimer heureux d’avoir un point d’ancrage là où nombre de ses alliés pouvaient se rassembler. Nous étions encore bien loin de la reconstruction de la Tour des Vents ou même d’un possible rassemblement de nos forces. L’alliance avec les Berserkers étaient un premier pas, important certes mais le chemin était encore bien trop long.

L’ambiance semblait au beau fixe malgré l’atmosphère obscure des lieux. Je pris la liberté de m’asseoir près de Yelo, jetant un regard furtif vers l’ours qui ne bougeait pas pour le moment. Ration de survie était calme tant que son maître était à ses côtés. Que se passerait-il si Haldor n’était plus là. Cette bête pourrait nous servir dans les combats à venir. L’idée de lâcher une créature féroce sur les forces d’Athéna me plaisait beaucoup mais ça, je ne pouvais le décider moi-même. Un petit rictus amusé sur le visage, j’attendais que la discussion suive son cours. Les réponses de ce Cardinal m’amusaient beaucoup et je savourais ce petit moment de détente et de relâchement qui nous était donné...mais durerait-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1820-kyrios-oracle-d-acte https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1813-kyrios-oracle-d-acteon
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-bleu1350/1350[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-rouge1350/1350[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) G-jaune1350/1350[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor)   [Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor) EmptyDim 18 Oct - 9:52
Citation :
Avec le départ de Yelo, je reprends le relais donc.


La question n'était pas conne. Ce petit Kyky lui plaisait de plus en plus. Ainsi était-il disposé à rester un peu plus longtemps. Le terme d'alliance n'était pas quelque chose qui avait de l'importance pour lui d'ordinaire. Tant qu'on ne se mettait pas sur son chemin, il n'avait aucune raison de frapper. Toutefois il se devait de respecter les ordres du Pontifex et s'il avait décrété que ces loustics étaient avec eux, même temporairement, alors il devait faire avec.

Pour le moment, il se désintéressait du second Oracle. Outre le fait qu'il se soit presque précipité lui-même au coeur du Lac de Sang, il semblait accaparé par son observation des lieux après avoir eu réponse à ses premières interrogations. Mais Kyrios représentait déjà bien plus. Ce pourquoi, alors qu'il affichait désormais un grand sourire, il put répondre :
    - J'dois dire que j'aime ce titre, ouais. La Mort. Mouhahahahahahaha, ça claque hein.

Il ne se prenait pas au sérieux, c'est sans doute pour cela aussi qu'il était parfois apprécié par les siens. Le rang de cardinal le plaçait automatiquement à la tête des légions d'Arès, avec les trois autres. Cela instillait d'emblée la peur dans les coeurs des ennemis et même parfois des alliés. Quant à la seconde question, et bien il ne lui était certainement pas difficile d'y répondre. Après tout, il s'était posé la question dès le début de son aventure.
    - Si, si, j'suis libre de bouger. Mais mes quartiers se trouvent ici et j'commande une des quatre légions d'Arès, de fait j'dois quand même gérer ça de manière sérieuse. J'te cache pas que j'aime sortir d'ici pour m'aérer la tête.

Alors que Kyky s'était assis près du fameux Silence - qui pour une fois respectait le voeux de sa chlamyde - Haldor se passa la main sur sa plaie, comme pour en enlever le surplus de sang, s'essuyant celle-ci dans le pelage de l'ours toujours "endormi". Il poussa un petit soupir en observant ces deux-là. Les Oracles. Il se souvenait d'eux du temps où il combattait auprès d'Odin en personne. Ils n'avaient jamais été des alliés d'exception pour lui. Trop différents. Trop aléatoires.
    - Alors comme ça, vous vous organisez pour pouvoir reprendre les armes ? C'est bien, à un moment faut arrêter de fuir et frapper fort. Moi, j'ai toujours dit que la meilleure défense, c'est l'attaque mon p'tit Kyky. Frapper si fort qu'ils n'oseront plus vous approcher. C'est quoi la prochaine étape du coup pour toi ? En tout cas, faut savoir porter ses couilles pour venir ici à deux afin de négocier avec le boss. J'respecte ça mon gars.

Il le pensait. Yelo et Kyrios avaient prit des risques pour venir ici et parvenir à négocier une sorte d'alliance. Deux contre une armée réputée comme étant une armée de tueurs et de psychopathes. Même si lui ne partageait pas toujours ce qu'on disait d'eux. Après tout, il n'était pas fou lui. Il se considérait même comme l'un des plus aptes à diriger en ces lieux.

Lui. Le Deuxtiflex. Il ricana.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
 
[Février 553] Le jour et la nuit (ft. Kyrios, Haldor)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Dédale de Chair :: Lac de Sang-
Sauter vers: