Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Octobre 2020)
 
Partagez
 

 [Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AirôthAirôthArmure :
Taureau

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-bleu1200/1200[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-rouge1250/1250[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-jaune1200/1200[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-jaune  (1200/1200)
Message [Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric)   [Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) EmptyDim 23 Aoû - 22:12

Ses pas avaient été prestes sur les marches, le cliquetis du métal sur la pierre se succédant à chacune de ses grandes foulées. Il n'avait croisé Nébu dans la première demeure sans trop se poser de questions, avait continué sa course jusqu'à rejoindre le Temple aux influences Crétoises. Une fois arrivé il déposa son urne et ses affaire dans un couloir avant de rejoindre le terrain qui juxtaposait les ruines. Retirant son casque et le plaçant sous son bras il parti s'asseoir sur une colonne. Une grand inspiration avant de fermer les yeux et laisser son Cosmos doré l'entourer lentement avant qu'il ne semble s'évaporer. Et déjà, il quittait son enveloppe.

Voilà quelques mois qu'il ne s'y était pas prêté, comme on son habitue ses ambres se mouvaient, comme cherchant une chose qui ne pouvait se trouver ici. Un soupir, un clignement d'oeil et le voici déjà dans cette grande salle devant le trône. Le corps du Chevalier apparaissait luisant d'une lumière blanche. Il était genou à terre, son casque déposé devant lui et sa dextre posée dessus. Un bref regard sur le siège et il baissa la tête fermant les yeux.

- Mes salutations, Grand Pope. Airôth du Taureau est de retour de Francia. Pardonnez mon entrée intrusive.

Un brin d'audace il est vrai. Il aurait pu arriver dans la pièce voisine et attendre que l'on annonce son arrivée.. Seulement, quand bien même il n'y avait aucune urgence réelle, l'Egyptien voulait éclaircir au plus vite la situation et retourner auprès du Chevalier de Bronze pour ramener l'émissaire avec eux. Il releva la tête avant de se replacer sur ses deux jambes, attrapant une corne pour venir caler son casque contre sa hanche.

- J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle quant à notre voyage. La bonne c'est que la mission est une réussite. La mauvaise c'est que... L'Augure semble nous avoir menti.

Nul doute que l'ancien Lion désirerait avoir des explications mais au moins la situation était posée. Le temps faisait défaut, comme toujours. En perdre un peu plus dans des salutations à rallonge et autres palabres serait un réel gâchis.

Airôth a écrit:
Rêve I depuis le Temple du Taureau


[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) Signature
Apparence et Armure d'Airôth :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1834-airoth-chevalier-d-o https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1771-airoth-chevalier-d-or-du-taureau
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-bleu260/260[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-bleu  (260/260)
CP:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-rouge330/330[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-rouge  (330/330)
CC:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-jaune216/216[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-jaune  (216/216)
Message Re: [Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric)   [Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) EmptyMar 25 Aoû - 2:27
    Voilà donc ce que cela faisait quand il apparaissait ainsi devant les gens de manière inattendue. Enfin, la sensation devait être différente, après tout, il était souvent là pour remettre les pendules à l’heure ou donner des ordres, pas pour faire son rapport. Mais la surprise devait se rapprocher de celle qu’il venait d’éprouver en voyant le deuxième gardien apparu par le rêve devant lui. Il était sur le trône et discutait avec son chambellan pour discuter quelques détails et régler quelques problèmes de logistiques militaires du côté de l’empire. Rien de bien passionnant ni de très important. Pas non plus de personne à être offensé par ce qu’il venait de se passer par le congé immédiat que lui donna le chef du Sanctuaire en voyant son diplomate revenir. Il avait salué avec le protocole, il savait qu’il aurait pu s’en passer et Childéric fût content qu’il se redresse sans que ce dernier ne l’y invite.

    Il n’avait pas son masque sur son visage et se releva pendant que le taureau commençait à parler. L’assistant de Childéric avait l’habitude de ce genre de chose, de même que les prétoriens qui étaient présents dans la grande salle et le ballet bien huilé se met en branle, laissant les deux hommes seuls après que le chevalier d'or eut terminé sa phrase. Cette mission était risquée et déjà voir revenir l’Égyptien, même à travers le rêve, était un soulagement pour Childéric. Il n’était pas mort et visiblement pas prisonnier. Le chevalier de Pégase qui l’avait accompagné devait être vivant également, sinon il n’aurait pas parlé de réussite à cette mission. Il espérait qu’il était avec Airoth. Pour la suite de sa déclaration, il n’était guère surpris. Il s’attendait à ce que l’histoire que l’Augure avait servie ne soit qu’un mensonge. Pour le reste, il avait besoin d’en savoir plus.

    « - Dans tous les cas, ne fait pas attendre plus longtemps mon ami, je suis d’abord content de te savoir sain et sauf. C’est le cas de Paros aussi j’imagine . Je te proposerais bien du vin, mais dans cette forme, tu risques de devoir te le servir toi-même. Tu es loin pour avoir eu recours à ce procédé pour venir ou simplement, l’urgence de la situation dans laquelle tu te trouves t’as octroyé le droit de t’éviter les marches ? »

    Le rire du lion raisonna dans son temple pendant quelques secondes avant que son visage ne reprenne le sérieux du Pope. Il s’agissait là de régler des affaires importantes pour soufflerait le vent sur la diplomatie à venir. Mais pour ça, il avait besoin d’en savoir plus et il n’avait qu’à demander pour avoir ses réponses.

    « - Pour le reste, je t’écoute, ton rapport est attendu avec grande impatience, Airôth du taureau. Je ne suis pas étonné que les mots de Cuchulainn soient faux dans cette affaire. Il est difficile de faire vraiment confiance. Mais tu as parlé de réussites de ta mission... »

    Et sa mission n’était pas simplement liée au fait d’obtenir ses réponses. L’amphore n’était donc pas chez les marinas et elle était toujours aux mains des oracles. Ces objets étaient garants d’une forme d’équilibre et chaque faction majeure semblait en avoir une avec laquelle négocier, à l’exception des servants de Poséidon, du moins, après les événements de la Tour. Une pièce de plus à mettre sur la carte qui plaçait Logres et ses royaumes au centre du monde, bien trop loin de la Grèce et de l’influence d’Athéna à son goût… César n’avait pas pu faire plier les Bretons, alors Byzance n’y arriverait pas non plus. Le jeu dans lequel il devrait jouer serait dangereux. La grande force de l’empire, ce colosse au pied d’argile, allait bientôt rencontrer ses limites et il adviendrait à Childéric de trouver un moyen de les contourner. Il espérait que le second gardien pourrait lui donner les moyens de commencer à avoir quelques réponses à ce propos.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric En ligne
AirôthAirôthArmure :
Taureau

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-bleu1200/1200[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-rouge1250/1250[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-jaune1200/1200[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric)   [Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) EmptyMer 26 Aoû - 19:27

Accueilli par un rire. Dans un sens il s'y attendait, la rigueur protocolaire n'était plus la même qu'à l'époque d'Akrites ou Bélisaire. En tout cas, lorsqu'ils se trouvaient seuls. Quelques boutades même dans ses paroles avant qu'il ne reprenne son sérieux. Un soldat devenu général, proche de ses hommes.

- Eviter les marches, je l'avoue. Je voulais que notre discussion ait lieu le plus rapidement possible. Nous avons rencontré à Tolosa l'ancien Oracle de l'Epervier, Amadeus qui est devenu le garde du corps du Grand Diacre Pâris, fils de Priam. Le Prince de la légendaire Troie, oui. L'accueil n'a pas été des plus chaleureux tu t'en doutes, la rancœur d'Amadeus était palpable mais l'arrivée. du Grand Diacre a calmé les choses. Il nous a appris que la Jarre avait belle et bien été cachée par le Seigneur Adalrik mais qu'il était impossible qu'il l'ait remise entre les mains du Légat.

L'objectif de la mission avait été énoncé, la raison de cette entrevue était donc été éludée. La partie la plus simple du récit à dire vrai. Restait désormais à amener le reste.. Les choix du Taureau Blanc, cette vision qui l'avait poussé à prendre les devants... Il inspira alors avant de reprendre calmement.

- Pendant les discussions, nous avons tous été frappé d'une... vision de ce qui semble être l'avenir. Elle fut précédée d'une puissante lueur rouge. Le Grand Diacre l'a nommée "Eclat", ce ne serait pas un cas isolé apparemment. Dans cette vision nous étions avec Paros dans un désert rocheux, nos armures brisées, entourés de nombreux corps de soldats Byzantins. Au loin une armée avançait en arborant des drapeaux verts possédant un croisant de lune et une étoile à cinq branches. Des spectres ont surgit sur nous, balayés par le fils d'Apollon Lykeios. Je me suis adressé à lui, mentionnant que "Nicae" était en danger...

Il fit alors quelques pas lents pour se rapprocher de l'ancien Lion comme pour appuyer ses propos. Tant ceux qu'ils venait de dire que les prochains.

- L'avenir... Nous étions alliés. Serons alliés. J'ai alors proposé à Pâris de choisir un Oracle que j'accompagnerai au Sanctuaire pour s'entretenir avec toi et l'Augure. Seulement, en apprenant le mensonge, j'ai préféré revenir pour éclaircir les choses avec lui. Nous ne pouvons leur accorder une chance sur un mensonge... Mais le Troyen a été honnête, et semblait même ouvert à la possibilité de nous donner la position de la Jarre si... nous venions à nous débarrasser de Narsès. Quant au Chevalier de Pégase, il est resté à Tolosa pour s'entretenir avec notre hôte. Il s'agirait d'une peinture narrant l'histoire d'un ancien Chevalier portant son armure. Nulle doute qu'il apprendra des choses intéressantes pour son avenir et pour nous aussi.

Tout avait été dit, plus ou moins. le plus important en tout cas... Restait désormais à observer et entendre les paroles du Grand Pope. Qu'allait-il choisir ? Serait-il partisan de l'avenir lui aussi ?

Airôth a écrit:
Rêve I depuis le Temple du Taureau


[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) Signature
Apparence et Armure d'Airôth :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1834-airoth-chevalier-d-o https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1771-airoth-chevalier-d-or-du-taureau
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-bleu260/260[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-bleu  (260/260)
CP:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-rouge330/330[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-rouge  (330/330)
CC:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-jaune216/216[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-jaune  (216/216)
Message Re: [Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric)   [Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) EmptySam 29 Aoû - 16:49
    Le lion eut un sourire amusé pour le deuxième gardien, qui disparut bien vite. Si le début de leur conversation était plutôt bon enfant, le sérieux revient bien vite prendre le dessus. Leur pas les avaient mené où les rumeurs avaient parlé du retour de l’ancien Augure. Il n’était pas étonnant de le voir accompagné de guerrier servant sa cause. Le nom d’Amadeus ne lui était pas familier mais Airôth en savait suffisamment sur lui. Ancien oracle de l’épervier ? La Chlamyde avait donc un nouveau porteur, une autre information d’intérêt. Les forces des servants du soleil étaient elles sur le point de se reconstruire . C’était ce qu’il avait en tête, la diversion en sommes. Mais ce n’était pas plus mal, les forces solaires seraient nécessaires pour la guerre à venir contre la nuit. Il hocha la tête quand il parla de l’accueilli. Il s’attendait au sang et à la violence et tous les espoirs qu’il avait placés dans le deuxième gardien consistait à sa capacité de passer outre ça.

    Une surprise profonde fut lisible sur le visage de l’ancien chevalier d’or. Le Grand Diacre n’était autre que le prince de Troie : Paris. Celui qui, par sa passion et son amour avait embrassé le monde et donner le prétexte qui manquait aux différentes puissances pour se livrer à la guerre la plus marquante de l’histoire. Il existait donc des guerriers de cette époque toujours en vie . L’idée fit glisser le son de son échine un grand frisson. Combien de ses forces étaient cachées quelque part au service d’Athéna à attendre leur heure ou livrer à de grands plans et complots ? Il était probable que même les oracles n’ont jamais eu connaissance de l’existence de Paris avant ce jour. Après tout, il en avait été de même pour Orphée…

    Puis il attaqua le vif du sujet et le visage de celui qui fût lion était marqué par la concentration. L’amphore n’avait donc pas été remise aux mains des Marinas. Caché par l’ancien Augure oui, mais certainement pas dans les mains d’une autre faction. C’était donc une information intéressante. Sur quelle braise le barde voulait souffler ? Avait-il pensé que le Sanctuaire se serait jeter tête baisser dans son piège ? Ou bien avait-il simplement dit ce qui lui passer par la tête sans vraiment réfléchir aux conséquences de ces mots ? Avec l’animal qu’il avait dans ses geôles, les deux options étaient tout à fait valable et envisageable.

    Il voulut reprendre la parole mais l’inspiration du deuxième gardien l’en dissuada. Visiblement, il semblait avoir encore d’autres à choses à dire. Le Pope allait donc garder le silence et attendre d’avoir toutes les informations en mains pour porter son jugement et faire ses commentaires. Il écouta avec attention ce que venait de lui dire le taureau et c’était là sûrement la nouvelle la plus surprenante de l’histoire. Ces éclats semblaient jouer sur quelque chose qui appartenait au domaine du soleil : le temps. Il n’était pas illogique qu’un individu versé dans les secrets du culte d’Apollon ait entendu parler de ce genre de chose qui bouleverse visiblement l’équilibre du temps. Mais est-ce qu’il avait vu là les brides d’un passé oublié ? D’un futur incertain ou au contraire d’une manipulation mise au point par ce fameux grand Diacre… Il était bon pour de nouveau passer des nuits à écumer les archives du Sanctuaire et questionner Athéna. Il passerait le mot dans l’ordre pour que des rapports soient faits également, si quelqu’un avait rencontré ce genre de phénomène, il devait être mis au courant.

    Allié ? Il n’en espérait pas tant et n’y croyait pas vraiment. Pas dans cette époque en tout cas. Pas dans ce présent-là. Trop de sang et de violence pour que tout soient balayés sur-le-champ. Mais se ménager un peu de repos. Une trêve, le temps de se défaire du véritable ennemi avant de revenir à leur petite guerre intestine habituelle… S’il n’y a plus de monde, il n’y a plus rien sur quoi régner et de toile sur laquelle dessiner. Une chose que, à terme, même les chiens de guerre pourraient comprendre. L’idée d’Airôth était bonne, il avait fait plus que ce qu’il lui avait été demandé et Childéric posa sa main sur l’épaule du deuxième gardien et lui adressa un signe de tête avant de reprendre et de finalement briser le silence.

    « - Tu as appris bien des choses lors de cette mission, plus que je n’aurais pu l’imaginer. De même, tu as réussi à aller plus loin que je ne l’escomptais. Tu as bien fait de revenir et je pense tu devrais aller tirer cette histoire aux claires avec l’Augure plutôt que nous devrons y aller ensemble. Je m’entretiendrais avec lui plus tard, vis-à-vis de ta proposition, et des conséquences de son mensonge. Il faut que j’y réfléchisse. Je lui avais promis une semi-liberté si ses informations s’avéraient… utiles. Mais elles ne le sont pas... »

    Et il aurait à faire face à la conséquence de ses mensonges.

    « - Pour le reste, tu penses que ce Paris est un homme fiable et qu’il est vraiment ce qu’il prétend être . De même, parle-moi un peu plus de cet Amadeus. Et Paros, il a été à la hauteur j’imagine ?Je pense que je vais voir s’il est possible d’envoyer un chevalier inspecter la cité de Nicae juste au cas où... »

    Encore faudrait-il qu’il trouve quelqu’un à envoyer...


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric En ligne
AirôthAirôthArmure :
Taureau

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-bleu1200/1200[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-rouge1250/1250[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-jaune1200/1200[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric)   [Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) EmptyMar 1 Sep - 23:34

Une main amicale, de celles qui rassurent. Qui félicitent. La chaleur comme récompense d'un travail bien fait. Une attitude bien différente de celle qu'impliquait sa position actuelle. Mais que dire d'autre ? C'était là sa manière de faire. Il n'existait pas un moule, une doctrine à suivre sans dépasser les lignes. A l'image d'un Monarche, à l'image d'un Homme, Childéric agissait avec ses propres manières. Son propre style. Est-ce que cela dérangeait le Taureau d'Airain ? Pas le moins du monde. Après tout, ce monde n'était pas le sien. Les coutumes, il avait du les apprendre.

Et pourtant il ne recherchait pas un approbation, n'avait pas besoin de cette tape sur l'épaule. Le devoir devait être accompli, pas pour une satisfaction personnelle mais pour une cause. Grande. Bien plus grande que de simples désirs personnels. Lui n'attendait qu'une chose : des réponses. Car ce n'était son rôle, celui de prendre des décisions ou en tout cas pas celle-ci

- Je laisse cela à ton jugement oui. Quant à ses informations dire qu'elles ont été inutiles n'est pas forcément juste... Sans le vouloir il nous a guidé vers cela. Peut-être espérait-il dévier notre attention, ou alors la centrer sur ce point. J'irai le voir, oui. Mais les siens sont pourchassés, tu le sais autant que moi. Cela ne peut être ignoré.

Sans vouloir prendre parti, il le faisait. Les remords, la paix, le Rêve. Tout ce qui le motivait se mêlait et certaines de ses pensées à ce sujet ne pouvaient le quitter. Il verrait cela plus tard. Pour l'instant il devait répondre aux interrogations de son supérieur car lui aussi devait avoir toutes les cartes en main pour pouvoir faire son travail : décider?

- Il me fait penser à Adalrik, oui. Il nous a accordé une écoute malgré ce qui a pu se passer. Il possède une certaine puissance et l'aura solaire le suit. Qui est-il pour décider alors que l'Augure est ici ? Je ne peux pas dire mais la présence d'Amadeus à ses côtés... Je ne le connais pas vraiment, à peine croisé il y a des années. Il est animé d'une profonde haine envers nous, était prêt à décocher des flèches avant l'arrivée du Grand Diacre. Nos mots, à Paros et moi, semble cependant les avoir convaincu ou en tout cas, la possibilité d'un avenir moins sombre les a poussé à s'en remettre à nous en partie. Quant à notre Pégase, je ne l'aurai pas laissé là bas s'il n'avait pas été à la hauteur. Son optimiste et son regard est jeune mais plein de vie. Une dernière chose, nos armures ont réagi étrangement une fois dans la cité... Elles semblaient calmes, présentes sans vraiment l'être. C'est difficile à expliquer.

Pour le reste, Nicae semblait être une option. La signaler en danger pouvait signifier une certaine importance. Une place stratégique ? Ou peut être renfermait-elle un artefact ancien à défendre... Cela sera la mission d'un autre et lui aurait à continuer ce pas qu'il venait de franchir vers le Soleil. Enfin... si d'avenir les paroles de l'Augure le permettrait. Les ambres quittèrent la crinière de l'ancien Lion , vaguant sur les colonnes et tapisseries.

- Qu'en est-il de Narsès, Childéric ?

Mais cela, ces réponses, il n'était pas sûr de les trouver.

Airôth a écrit:
Rêve I depuis le Temple du Taureau


[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) Signature
Apparence et Armure d'Airôth :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1834-airoth-chevalier-d-o https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1771-airoth-chevalier-d-or-du-taureau
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-bleu260/260[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-bleu  (260/260)
CP:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-rouge330/330[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-rouge  (330/330)
CC:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-jaune216/216[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-jaune  (216/216)
Message Re: [Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric)   [Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) EmptyMer 2 Sep - 15:02
    Il était en effet difficile de deviner les motivations de l’Augure à travers les mensonges qu’il avait proférés sur l’amphore. Les causes et les raisons pouvaient en être multiple. Celui qui fût lion réfléchissait à tout ça. Bien sûr, il était facile de penser qu’il s’agissait d’une volonté de nuire. De semer la discorde et de ronger le fil, déjà ténu et sensible, qui maintenant les deux factions, celle d’Athéna et de Poséidon, dans une ignorance polie pour le moment. Le genre d’information qui, si elle était tombée dans les oreilles d’un fou à qui on avait confié une flotte militaire aurait de nouveau rasé le domaine sous-marin sans réfléchir plus longtemps et exposant flan et nouvelle conquête. Mais ces informations étaient tombés dans les oreilles de Childéric. Une méconnaissance donc du fonctionnement du Sanctuaire ? Peut-être aussi. Il était aussi possible que le fils de Lug n’en sache pas beaucoup plus. Il se vantait souvent d’être dilettante, voyageur loin du monde de la politique. Connerie selon le lion.

    Il était tout aussi possible que justement, le vagabond se soit perdu dans ses propres histoires. C’était souvent le cas avec lui, du moins, c’était l’impression qu’en avait Childéric. Souvent il se perdait dans le discours de l’Augure, qui souffrait de beaucoup de contradictions et qui était parfois décousu. Le propre des artistes peut-être ? Mais il prendrait cette décision après qu’il eut parlé avec le deuxième gardien. Ce dernier avait par contre raison de soulever un point : les oracles étaient traqués et torturés comme des bêtes par ce problème italien. Il écouta ensuite parlé de ce Paris. Il semblait donc semblable à cet ancien augure que son ami tenait en si haute estime. Pour le reste, tout semblait flou quant au rôle qu’il avait exactement dans l’ordre solaire. Il est vrai qu’il a toujours été relativement hermétique. S’il est facile de savoir et de comprendre comment fonctionne le Sanctuaire ou même Atlantis quand on s’y penche sérieusement. L’ordre solaire semble toujours disposer de branche et sous ordre et de choses infiniment trop dispersées et complexes au goût de Childéric. Régner sur le Sanctuaire était déjà un travail de tous les instants, épuisant tant physiquement que moralement. Mais être roi du bordel devait être une tout autre histoire. À moins que ça ne soit le but…

    Il sourit et adressa un signe de tête à Airôth quand il parla de son apprenti. Il avait donc bien fait de l’amener avec lui et le jeune homme avait apporté quelque chose à cette affaire. Il n’est pas aisé pour un bleu sans aucune expérience de se retrouver dans ce genre de situation, mais il avait apporté son petit plus. Tant mieux. De plus, s’il venait à être le dommage collatéral de cette affaire, aussi triste que cela serait, la perte serait minime pour l’ordre. Il se détestait de devoir penser comme ça. Mais c’était le rôle de la couronne. Il devait peser le poids des gens et des vies. Une sale responsabilité mais il ne pourrait jamais sauver tout le monde. La guerre et le devoir impliquent trop souvent la mort. L’espérance de vie d’un chevalier n’est jamais bien élevée. La question sur les armures par contre le plongea dans une nouvelle source de réflexion. D’après la rumeur, le sud de la Francie était sous l’influence de la déesse de l’amour. Peut-être un résultat de sa présence ou autre chose ? Peut-être une arme ou un danger ? Bref… un énième problème qui se rajoutait à sa liste. Il ferait son rapport à Athéna et verrait si elle pouvait lui apporter quelques lumières.

    La dernière question du taureau fit changer d’expression au visage de la voix d’Athéna. S’il avait été jusqu’alors pensif, il prit maintenant une expression dur, une expression semblable à celle que ceux qui avaient combattu au côté de Childéric avaient pu le voir prendre sur le champ de bataille. Il tourna alors son regard martial vers le taureau.

    « - Narsès… c’est un problème que je vais régler. Rapidement. »

    Il ne s’était pas entendu, mais le ton qu’il avait employé donnait au taureau toutes les réponses dont il avait besoin à cette question.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric En ligne
AirôthAirôthArmure :
Taureau

Statistiques
HP:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-bleu1200/1200[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-rouge1250/1250[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) G-jaune1200/1200[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric)   [Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) EmptyDim 6 Sep - 23:59

Comme une vibration légère dans l'air, presque imperceptible. Le visage du Lion, lui, revint alors. Depuis la campagne d'Italia bien des choses avaient changé. Certaines s'étaient tues, d'autres s'étaient vues modifier et pour finir, la plupart avaient disparu. Il aurait été idiot de penser que l'âme du prédateur faisait partie de la dernière catégorie. Par la fonction venait un masque et quelques autres obligations qui pouvaient sembler bien contraignantes pour la plupart des hommes et femmes servant sous l'égide de la Pallas.

Non, il n'était pas mort. Son regard ne mentait pas et lorsque les ambres du Taureau le croisa, il fut rassuré au point de sourire malgré un certain sérieux. Chacun son rôle, chacun son devoir. La mission qui était celle du Grand Pope était sans aucun doute bien plus complexe que celle de n'importe quel Chevalier :veiller sur la Déesse et ses intérêts. Le rôle de Narsès auprès de l'armée Byzantine n'était pas un hasard, après tout il était autrefois un des quatre-vingt huit. Quitter les rangs signifiait une mission qui ne pouvait être compatible avec ce que demandait la chevalerie... Mais cette tâche pouvait-elle vraiment être de martyriser, emprisonner et soumettre ? Avait-il dépassé ses obligations ? La réponse à toutes ces question était tout simplement inutile.

- Bien. Dans ce cas je vais te laisser et partir rencontrer notre mystérieux prisonnier. Je me tiens prêt pour tes consignes concernant le reste. Bon courage, Childéric.

Le Taureau Blanc s'inclina alors légèrement, ramenant la main qui tenait son casque vers sa poitrine. La lueur qu'il émettait sembla s'intensifier un court instant avant que son image ne vienne à s'effacer lentement. Une profonde inspiration et son visage se relevait alors. Ses yeux s’entrouvrent pour se poser sur une colonne cinabre avant d'expirer par le nez. Il secoua la tête en fermant les yeux puis se releva, pas après pas pour retrouver l'intérieur de sa demeure. Il déposa son casque dans la coupe qui trônait au centre de son Temple, comme une habitude. Il n'y avait plus de petite fille pour le garder cependant...

Les marches allaient être son prochain ennemi. Une après l'autre il les dépasserait alors pour finir en prison. Et plus il avançait, plus son esprit se perdait quant à la nature des mots qui seraient employés là haut. Sa senestre vint alors rejoindre le vide pour faire pression sur ce flanc. Une douleur, à nouveau.


[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric) Signature
Apparence et Armure d'Airôth :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1834-airoth-chevalier-d-o https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1771-airoth-chevalier-d-or-du-taureau
 
[Début Février 553] Qui dit art, dit mensonge (Childéric)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Pope-
Sauter vers: