Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 [Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-bleu1200/1200[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-rouge750/750[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-rouge  (750/750)
CC:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-jaune1350/1350[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-jaune  (1350/1350)
Message [Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias]   [Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] EmptyLun 31 Aoû - 11:05
Le départ précipité du Sanctuaire pour cette mission offrait certainement une part d’excitation, mais aussi de déception. Se rendre utile, prouver sa valeur, bien sûr qu’il était heureux d’en avoir enfin l’occasion. Une seule semaine s’était écoulée à attendre au Sanctuaire, et déjà cela avait été une éternité. Pas d’ennui, non. Mais il s’y était déjà passé tant de choses, au fond. C’est donc pour cela qu’il s’agissait d’une sorte de déception, aussi. Car si l’action, véritable, sur le terrain s’annonçait enfin, et qu’il avait voué sa vie à ce genre de moment, il ne pouvait pas nier qu’au fond il y avait bien des choses qui l’attirait à vouloir rester au Sanctuaire. Des rencontres notamment, oui, mais aussi des choses entamées, à peine. Sa formation de forgeron en premier lieu le taraudait, et il avait peur de prendre trop de retard dans cette quête d’apprentissage. Il avait même vraiment hâte de rentrer pour pouvoir progresser dans ce registre, tentant de se repasser en tête et de mémoire certaines lectures qui avaient déjà pu être faite, quelques phrases perçues auxquelles il tentait de donner du sens alors qu’il les triait avec Mehry.

Donner du sens aux phrases, cela lui faisait bien sûr penser à Carola avec qui il avait débuté ses cours, et qui avait encore tant à lui apprendre. Peut-être que son enseignement sur les langues lui permettrait de débloquer certaines choses au niveau de sa lecture de ces vieux documents ? Puis… Il y avait aussi cette fille, aux cheveux verts. Rencontre qu’il avait préféré garder pour lui, n’en avait pas touché mot à son ami Elias… ce dernier semblait s’ennuyer tout autant que lui, dans les mauvaises circonstances qui les avaient obligés à accuser un certain retard. Ils avaient donnés ce qu’ils avaient pu physiquement et décidés que le moment était venu pour marquer la pause du jour. Et s’il ne pouvait rien pour ces choses laissées en attente au Sanctuaire, peut-être y avait-il un projet qu’il pourrait faire avancer un peu, en sus d’offrir au Phénix de quoi s’occuper un peu l’esprit. Si cela lui évitait de penser à son vieux mentor et à la manière dont il ferait frire les pêcheurs sur leur chemin, c’était tout bon.
- Dis-moi, mon ami… est-ce que cela t’embêterait de prendre le temps ce soir de m’expliquer pour… bah… ton petit oiseau !?
Depuis l’embarras de Ryme, il avait bien sûr compris le sous-entendu qu’il pouvait y avoir ici, et s’en amusait désormais bien sûr au moment d’aborder ce point avec Elias.
- À défaut de ne pouvoir avancer plus rapidement sur notre mission, j’aimerais compléter mon apprentissage. Aussi loin du Sanctuaire, je perds bien des opportunités. Mais au moins je peux tenter d’avancer sur la matérialisation de mes chiens de chasse...
Balaye leur campement improvisé du regard, s’assurant que Khoren était bien parti chasser.
- Tu sais… de bons chiens, à la fois doués et dociles, pas comme tu sais qui...
Léger sourire en coin. C’était peut-être un peu méchant, ce qui ne lui ressemblait pas trop. Une manière d’évacuer un peu de stress du moins, et puis la remarque ne déplairait sans doute pas à Elias qui n’avait pas manqué de montrer qu’il n’aimait pas du tout leur compagnon. Ah, ce qu’on peut être influençable à cet age...


[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
EliasEliasArmure :
Phénix

Statistiques
HP:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-bleu180/180[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-bleu  (180/180)
CP:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-rouge180/180[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-rouge  (180/180)
CC:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-jaune244/244[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-jaune  (244/244)
Message Re: [Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias]   [Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] EmptyLun 31 Aoû - 11:27
Clairement, il s'ennuyait. Même si son esprit était tourné vers la mission qui était la sienne, il ne pouvait s'empêcher de regretter le temps que prenait cette traversée. Ainsi que de la compagnie partielle de cette étrange équipe. Khoren n'était pas le bienvenue, assez clairement, mais il avait été imposé par le Grand Pope en personne. Ainsi était-il difficile de se débarrasser de lui au détour du chemin. Il était un pêcheur, sans le moindre doute, mais il aurait alors fallu l'expliquer à Childéric et ne se voyait pas trouver une explication pour le moment. Et de par son statut de chef d'équipe, il doutait que Algebar cautionne son idée même si au fond de lui, il se doutait que son ami désirait aussi ne pas s'encombrer d'un boulet pareil.

Une nouvelle halte. Le moment de se reposer. Et de d'échanger également. A la question de son allié, Elias ne put s'empêcher d'hausser un sourcil, intrigué. Et un peu amusé par la tournure de la phrase. Ils avaient déjà parlé de cela lors de leur petit entraînement et savait bien que la question serait posée tôt ou tard. Alors pourquoi pas sur le chemin qui prenait une éternité, après tout ?
    - Je ne vois pas d’inconvénients à aborder le sujet maintenant, en effet. Par contre, si tu pouvais éviter de dire ça comme ça... N'est-ce pas un peu tendancieux ?

Mais il en était plus amusé qu'agacé à dire vrai, d'où le petit sourire qu'il affichait. Il voyait déjà le genre de réaction que pourrait avoir Ryme si elle entendait Algebar dire les choses ainsi. Elle se moquerait sans le moindre doute. Et en pensant à la jeune femme, le blondinet ne put s'empêcher de sourire plus encore. Bref. Dévoiler la technique, en soi, n'avait rien de bien compliqué. La concentration et la visualisation était les clés.
    - En tout cas, il est vrai que de bons chiens seraient utiles.

Doués et dociles. Oui, il voyait clairement de qui il était question ici. L'animosité était assez palpable et Khoren le savait depuis le départ qu'il n'était pas bien perçu par ses deux autres compagnons. Elias n'avait pas fait de secret quant à ce qu'il en pensait même s'il avait accepté la décision du Pope sans trop en dire. Déjà parce qu'il savait inutile de discuter avec les plus hautes autorités mais aussi et surtout car il comptait bien revenir de cette mission avec la preuve de l'incompétence de Khoren. Ainsi, il aurait les arguments pour mettre dans les dents du Pope ses propres erreurs de jugement en dépit des avertissements d'Orion et du Phénix. Vicieux ? Un peu oui. Mais quelque chose dans l'esprit d'Elias le poussait à mettre en doute les choix de Childéric. La voix de son mentor, notamment.
    - Comme je te l'ai déjà dit, ce n'est pas très difficile en réalité. Le plus dur n'est pas la matérialisation mais bel et bien le fait de garder celle-ci suffisamment longtemps pour qu'elle soit utile. Autrement que pour quelques tours de magie, j'entends.

Il eut un sourire. Ryme avait clairement nommé ce tour ainsi. Elias tendit de nouveau le bras, ouvrant sa main droite.
    - On peut commencer petit. Plus facile. Déjà, tu dois avoir une vision nette dans ton esprit de ce que tu veux faire apparaître. La moindre approximation et tu n'arriveras à rien. Mais cela semble clair pour toi... Fais juste attention qu'il n'ait pas le visage de Khoren... Ce serait assez décevant.

Il éclata de rire, imaginant un molosse avec le visage du chevalier des Chiens de chasse. Se tempérant un peu, il fit alors apparaître une flamme unique dans sa paume. Après avoir vérifié évidemment que nul ne saurait les voir. La flamme, après quelques secondes, se modula et un petit phénix apparut alors. L'oiseau restait sagement dans le creux de la main du chevalier de Bronze.
    - Une fois que tu as l'image, tu dois concentrer ton pouvoir et faire en sorte de matérialiser celui-ci. Tu le fais déjà en combat, de façon naturel. Et bien ici, tu veux la même chose. Sauf que la forme doit différer.

Après tout, ils matérialisaient l'un et l'autre leur pouvoir lors des combats. Finalement, c'était presque la même chose. Même s'il était toujours plus naturel d'agir sous l'émotion du combat plutôt qu'en simple exercice.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1835-elias-du-phenix-term
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-bleu1200/1200[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-rouge750/750[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-rouge  (750/750)
CC:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-jaune1350/1350[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias]   [Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] EmptyJeu 3 Sep - 12:06
Algebar ne manque pas d’observer le sourire d’Elias, se doutant que d’une manière ou d’une autre son allusion serait bien sûr relevée. Il joue cependant le jeu en s’étonnant un instant, faussement choqué.
- Comment ça tendancieux ? Oh, tu voudrais dire… oh… ça doit être pour ça alors que Ryme semblait gênée lorsqu’elle m’en a parlé, tu veux dire ? Oh, je n’aurais pas dû m’en exclamer alors, c’est sûr...
Et de nouveau, ses lèvres s’étirent en un sourire. C’était plutôt rare en son registre, mais ils avaient vraiment besoin de se détendre, fallait-il croire. Quant à la pauvre Ryme… en effet, elle avait dû gérer un Algebar ne comprenant pas que « montrer son petit oiseau » pouvait vouloir dire d’autres choses plus… tendancieuses en effet, comme le Phénix venait de le dire.

Enfin, ils en reviendraient vite à plus de sérieux. Ce n’était pas en badinant que l’on progressait après tout, et l’oisiveté ne faisait partie ni des habitudes ni du caractère d’aucun de ces deux hommes. Elias en instructeur commença donc à expliciter un peu les fondamentaux. Que cela ressemblait peu ou prou à la formation d’une technique, et que de la concentration serait nécessaire. De prime abord, le Géant continue donc de se dire que ça reste dans ses cordes, même s’il sait que ce ne serait pas aussi simple que cela. Des flammes ou des traits, voilà comment il manifestait ses techniques. Alors donner à son Cosmos des formes précises, et les préserver tant et si bien qu’elles puissent le seconder au combat… Ce serait un long apprentissage sur la durée qui l’attendait pour parvenir à ce qu’il souhaitait accomplir sans doute. Mais au moins pouvait-il apprendre les bases avec Elias. Et plus tard, peut-être que Ryme accepterait de lui donner quelques conseils pour qu’il puisse s’améliorer encore. Comme pour son apprentissage de la « forge », il estimait que tout était possible, et qu’il était question surtout de saisir les opportunités tout en continuant à faire de son mieux, toujours.

Bon, tout d’abord, analyser les directives d’Elias. « Commencer petit » ? Genre, un chiot, ou un modèle miniature ? Et une vision nette dans son esprit. C’était pas si simple que ça pouvait en avoir l’air ça. Il avait déjà vu des chiens, oui. Mais les dernières représentations qu’il en avait eu avaient été des bas-reliefs, à Hatra. Il faudrait alors se baser sur des souvenirs plus anciens, peut-être. Ou bien pouvait-il en composer un de mémoire, et qu’importe à ce qu’il ne ressemble à aucun autre ? Pas d’approximation en tout cas, ainsi le Phénix le guidait-il. Et surtout pas de… pas de quoi ? Le visage de Khoren ?
- Non mais ça va pas ? Dis pas ça, ça va me porter la poisse après, je ne vais plus réussir à imaginer un chien normal maintenant ! Tsss, tu veux vraiment ruiner tous mes efforts, c’est ça ? Bon allez...
Par cette dernière injonction, il essaie de reprendre son calme et son sérieux, plaisantant bien sûr sur ses remontrances. Bon après, c’était sûr que ça n’allait pas l’aider s’il ne parvenait pas à ce défaire de cette vision parasite – et démoniaque ! – mais il avait déjà une certaine expérience en concentration. Il se met alors en position de méditation, comme il l’avait souvent fait pour endurer la morsure du Soleil ou pour ressentir les Sibittis à Hatra, ou bien encore lorsqu’il concentrait son énergie afin de réparer le Cerbère d’Andreas. Il inspire profondément, souffle lentement, paupières closes.
- Une image claire...
Nouvelle inspiration, ouvrant ses mains paumes opposées, doigts recourbés.
- Commencer petit...
Expiration, et son énergie de se concentrer en une orbe de flammes écarlates entre ses mains.
- Et matérialiser ma Cosmo-énergie...
Il souffle lentement par la bouche, tandis que les flux commencent à agiter son orbe entre ses mains. Son énergie s’agite, se module. Algebar a toujours les yeux fermés, mais Elias pourra voir l’espace d’un moment un quadrupède grotesque de la taille d’un petit chiot, au visage figé comme s’il était fait de pierre. Et alors qu’Orion ouvre les yeux pour « admirer son œuvre », le chien part en une flambée dont il ne reste un instant après que volutes de fumée. Grimaçant, il relève ses ambres vers son professeur.
- On dirait que c’était pas trop ça, là…


[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
EliasEliasArmure :
Phénix

Statistiques
HP:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-bleu180/180[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-bleu  (180/180)
CP:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-rouge180/180[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-rouge  (180/180)
CC:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-jaune244/244[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-jaune  (244/244)
Message Re: [Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias]   [Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] EmptyMer 16 Sep - 15:20
Il eut un rire en écoutant son ami. Il n'était pas naïf au point de croire à une erreur. Mais il mettait au crédit d'Orion une capacité à jouer son rôle à la perfection. Mais qu'importe, il avait exprimé ses pensées à ce sujet et savait qu'il devait déjà faire face à certaines rumeurs à ce sujet. Si une personne lui en avait parlé, d'autre le ferait sans doute. C'est ainsi que se propageait les rumeurs.

Mais pour l'heure, il était aussi et surtout dans l'observation. S'il espérait intérieurement voir un de ces chiens avec la tête de Khoren, il ne pouvait pas le dire trop fort. Si cela venait à arriver, il exploserait sans doute de rire. Mais place au sérieux. Et à la technique du jeune homme face à lui. Le chevalier d'Argent était puissant, il l'avait vu de ses yeux. Il ne doutait pas qu'il puisse parvenir à une petite réussite. Du moins le lui souhaitait-il.

Peu à peu, il modelait son énergie. Une forme apparue. Sur le visage du blondinet, nulle moquerie. Qu'importe que la forme paraisse étrange pour le moment. Ce travail nécessitait de la maîtrise, de l'exercice. Et il paraissait évident que Algebar ait comprit l'essence même de ce pouvoir. Ainsi, alors que ce dernier ouvrait les yeux, tandis que le chien disparaît dans les flammes, Elias fait mine d'applaudir. Comprenant que cela puisse être prit comme une vanne, il prends alors la parole.
    - Oui et non. Au moins tu avais quelque chose de vaguement ressemblant. Ce qui montre une disposition dans ce domaine. Je ne te l'apprends sans doute pas mais certains chevaliers ne parviennent jamais à réussir cet exercice. Il faut faire preuve d'une certaine finesse et tous n'en sont pas capables. Ainsi, c'est déjà ça.

Il le pensait vraiment. Et se souvenait du travail de longue haleine le concernant. Pourquoi avait-il souhaité faire ça à l'époque ? Sans doute pour se rapprocher plus encore de l'avatar de son armure. Pour se sentir lié à elle. Les émotions jouaient-elles un rôle dans la forme que prenait les flammes ? Peut-être. Pour Algebar, il était question de pouvoir compter sur cette apparition. Pour se battre avec. Comme le faisait Ryme sans doute. Alors que pour lui, c'était tout autre même si au cours de ses combats, l'oiseau Immortel apparaissait parfois.
    - Pour ceux qui aiment jouer avec les illusions, il est plus facile de matérialiser ces formes. Ce n'est finalement qu'une extension de notre pouvoir. Je sais qu'à l'époque, je me focalisais sur un sentiment particulier pour progresser. La solitude. Elle me donnait la force de modeler mon cosmos. Et me poussait à réussir à maintenir la forme aussi longtemps que j'en avais besoin. Car finalement, cette apparition ne se nourrit pas seulement de ton pouvoir. Mais aussi de ce que tu as en toi. Tu es différent de moi à ce sujet. Qu'est-ce qui te motive réellement ? Qu'est-ce qui te pousse à poursuivre ta route ? Si tu le sais, alors concentre-toi sur cela. Si tu le sais, il te faut t'en servir pour nourrir la bête.

La solitude. Oui, c'est cela qui nourrissait la sienne. Et ce depuis des années. Même avec des compagnons, il avait toujours ressenti cette émotion, plus fortement que les autres. Car c'était cette solitude qui le poussait à se transcender. Qui le poussait à punir ceux qui devaient l'être. Pour que personne ne se retrouve dans sa situation à lui. Il eut un petit sourire.
    - Tu dois sans doute trouver cela idiot. Comme je te l'ai dit, il est difficile d'enseigner quelque chose qui semble naturel pour moi. J'essaie de trouver des pistes qui puissent t'aider à progresser. Et à atteindre ton objectif. Mais je ne suis pas comme mon ancien maître.

C'était une certitude.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1835-elias-du-phenix-term
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-bleu1200/1200[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-rouge750/750[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-rouge  (750/750)
CC:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-jaune1350/1350[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias]   [Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] EmptyMar 13 Oct - 11:28
Un sourcil qui se hausse alors qu’Elias se met à applaudir pour ponctuer son échec. Si c’était par la moquerie qu’il pensait le motiver, cela risquait fort de ne pas fonctionner. Ce furent grâce aux mots qui suivirent qu’Algebar put saisir qu’il s’agissait bel et bien d’une forme d’encouragement, le Phénix considérant déjà cela comme une bonne base, un début prometteur. L’héritier d’Orion opine doucement, se concentrant donc sur le fait qu’il fallait bien commencer quelque part, et qu’au moins, en effet, il était parvenu à former quelque chose. De toute évidence, il savait aussi qu’il n’était pas possible de briller dès la première tentative, aussi valait-il mieux prendre cela comme un premier pas réussi, opter pour le « bon côté des choses », et continuer dans l’optique de progresser jusqu’à ce qu’il y parvienne enfin.
- Je ne suis pas vraiment versé dans les illusions, malheureusement. Mais je peux peut-être me reposer plutôt sur le fait d’avoir une certaine expérience dans la méditation et l’art de focaliser sa concentration. Enfin… j’imagine que cela pourrait compenser un peu.
Il n’avait que cela, de toute façon. Cela avait été un levier important de la réussite de sa longue épreuve. Sa capacité à se replier en soi-même, et ainsi laisser s’écouler la rigueur de son entraînement. Cela avait permis de rendre le jugement du Soleil plus tolérable. Cela lui avait permis de travailler ses stratégies et méthodes. D’oublier la faim. De travailler sur ses sentiments et émotions, par assez que pour réussir dernièrement la prouesse de réparer l’armure endommagée de son maître. Aussi espérait-il que cela lui sauve la mise une fois de plus.

Il se laissa ensuite quelques instants de réflexion, quant au sentiment qui le dirigeait le plus. Il pouvait compatir en tout cas, car il savait très bien ce qu’était la solitude. Cela lui avait été imposé dès sa plus tendre jeunesse. Durant son enfance à l’orphelinat, son destin annoncé d’héritier d’Orion l’avait marginalisé malgré lui. Son entraînement plus rigoureux avec Andreas le lui avait imposé plus encore. En neuf ans, seules quelques rares moments à discuter avec son maître. Le reste n’avait été qu’affrontement, et ce furent les flammes qui parlèrent. Eschyle sortait à ce titre un peu du lot, mais il n’avait tout de même qu’endossé le rôle de l’antagoniste, du rival qui l’avait poussé à se dépasser pour l’abattre. L’amitié durant longtemps n’avait été qu’un concept vague à ses yeux. Pour autant, il n’estimait pas que cela avait été un moteur pour lui. Le Géant en avait plutôt fait une amie, une compagne en quelque sorte. S’était habitué à être seul, l’avait accepté, et même s’il appréciait d’avoir noué un lien avec quelqu’un en la personne d’Elias, il n’en restait pas moins qu’il considérait généralement les êtres humains comme de peu d’intérêt.

Qu’est-ce qui le guidait alors ? Le devoir, bien souvent. C’était par devoir qu’il avait cherché à prouver sa valeur, jusqu’à acquérir l’armure qui lui avait été promise depuis toujours. C’était par devoir qu’il cherchait à progresser encore, pour servir au mieux la Déesse Athéna. Par devoir qu’il s’était engagé sur la voie de la forge, et toujours par devoir qu’il dirigeait cette mission à présent. Il ne connaissait rien d’autre à dire vrai, mais est-ce que cela pouvait être un réel moteur, un sentiment assez fort pour qu’il puisse se focaliser dessus dans la formation de ses chiens ?
- Je… je ne sais pas vraiment… C’est comme si… j’étais trop habitué à faire ce que l’on attendait de moi que pour avoir une motivation propre...
Comme il lâche cela, il semble perdu. Comme s’il le réalisait seulement à présent, au moment où les mots échappaient de ses lèvres. S’il s’était toujours contenté de faire ce que l’on attendait de lui, qui était-il réellement alors ?
- C’en est presque marrant… j’ai l’impression que c’est moi, le chien que quelqu’un d’autre s’est chargé de former entre ses mains...
Algebar déglutit, comme pour réprimer un sentiment de nausée qui le prend. Inspire profondément, expire lentement. Colère et frustration. Des sentiments qui déjà s’étaient installés en son cœur lorsqu’il s’était chargé de réparer le Cerbère. Était-ce ce qui l’avait guidé, finalement ? Il n’a pas vraiment envie de se poser cette question sur le moment, et cherche comme bien souvent à botter en touche lorsque quelque chose se met un peu trop à l’accabler. Il relève la tête, tourne légèrement son regard vers Elias. Tente de dissiper son trouble, au moins en ses traits, comme pour tenter de camoufler ce qu’il avait commencé à ressentir.
- Comment était-il, ton ancien maître ?
Ce n’était pas si hors sujet que cela, au fond, alors que lui-même pensait fortement au sien en ce moment.


[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
EliasEliasArmure :
Phénix

Statistiques
HP:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-bleu180/180[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-bleu  (180/180)
CP:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-rouge180/180[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-rouge  (180/180)
CC:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-jaune244/244[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-jaune  (244/244)
Message Re: [Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias]   [Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] EmptyMer 28 Oct - 7:41
La méditation était une chose importante il est vrai et Elias ne pouvait qu'approuver ce raisonnement. Chacun utilisait les armes dont il avait à disposition après tout et le principal était finalement d'y arriver. Lui-même avait été contraint par le passé de beaucoup méditer sous la férule d'Antarès. Et s'il n'avait jamais apprécié le thème, il ne pouvait nier que cela l'avait aidé. Sans doute aurait-il besoin de se replonger un jour ou l'autre là-dedans.

Ainsi opinait-il de la tête lorsque Orion mit en avant cette option. Plus il l'observait, plus il voyait une sorte de reflet de sa propre personne en cet homme. Non pas qu'ils étaient semblables en tout mais visiblement, et ce depuis leur petit combat d'entraînement, ils possédaient la même structure de pensées. Cela l'amusait de voir qu'une telle personne puisse réagir comme lui dans certaines situations similaires. Elias ne pouvait nier qu'il appréciait Algebar. Un homme sur lequel il pouvait se reposer sans le moindre doute possible. Et il aspirait à jouer les observateurs et à voir comment il évoluerait. Chef d'équipe. Frère d'arme. Ami ?

Il comprenait en tout cas le raisonnement de son compagnon. Les attentes des autres étaient toujours problématiques pour qui souhaitait évoluer. Un frein parfois. Une motivation pour d'autres. Lui-même ne s'était pas souvent basé sur ce que les autres attendaient de lui. Son oeuvre, il la connaissait. Il savait quoi faire pour parvenir à ses fins. Ainsi n'avait-il aucune pression quant à ce que les autres désiraient.
    - Je dois dire que je ne me suis jamais vraiment contenté de faire ce que les autres attendaient de moi. Ce qui explique que je sois aussi solitaire, je suppose. Mes aspirations et ma mission ne regardent finalement que notre déesse et moi. Les autres ne sont que des spectateurs. Qu'ils donnent leur avis, qu'ils attendent des choses. Cela ne changera pas ma façon de faire.

Il eut un petit sourire. Il avait évolué lui aussi. Avant de devenir chevalier, il ne pensait pas la même chose. Sans doute aurait-il été un de ces moutons, à suivre le troupeau sans faire de vague. Il était heureux que sa Foi soit aujourd'hui le moteur de sa vie. Il n'eut pas de réaction face à la remarque sur le chien. Que dire ? Par contre, il porta son regard vers Algebar lorsque celui-ci lui posa la question concernant son mentor. Il en avait eu deux. Mais celui qui lui avait réellement changé la vie, c'était clairement Antarès du Scorpion. Encore un symbole entre eux.
    - J'en ai eu deux importants. Mais Antarès du Scorpion a clairement été celui qui a changé ma vie.

Il avait ramassé une pierre qu'il faisait rouler dans la paume de sa main. Sans réellement y réfléchir, plongé dans les souvenirs.
    - C'était un homme juste et droit. Mais impitoyable lorsqu'il s'agissait de s'entraîner ou de lutter contre les ennemis de notre déesse. Je lui dois une partie de mes premières véritables blessures. Sa connexion au monde spirituel était grande et il semblait comprendre la mécanique de cet univers, comme s'il parvenait à lire entre les lignes. S'il ne donnait que rarement son avis, c'était toujours très juste. un Sage.

Il refermait ses doigts sur la pierre, posant son regard sur le poing fermés.
    - De mémoire, je ne crois pas l'avoir vu une seule fois véritablement en colère. Même en combat, il était mesuré. Et d'une précision impressionnante. C'est grâce à lui que je suis parvenu à confronter cette part d'ombre qui grandissait en moi à l'époque. Que j'ai réussi à m'élever en tant que Phénix. Son esprit était aussi affuté que son corps. Je pense que tu l'aurais apprécié. Lui aussi était très exigeant envers lui-même. Et envers les autres. Un homme bon, simplement.

Et il n'employait pas ces termes à la légère, Orion le savait. Car s'il y a une chose qui prédominait dans l'esprit de l'Oiseau Immortel, c'était précisément ce combat éternel entre Bien et Mal. Elias relâcha la pierre avant de reporter le regard vers l'homme face à lui.
    - Lui, il aurait su trouver les mots pour t'aider. Pour te recentrer sur ton objectif. Un mentor-né. En cela, j'aurai aimé lui ressembler un peu plus. Il n'est pas facile de guider les autres avec les mots. Je suis plus à l'aise avec les actes. Voilà le genre d'homme qu'il était... Et ton propre maître ? Que peux-tu me dire sur lui ?

Ce sujet l'intéressait clairement. Non seulement pour mieux comprendre Algebar et les années rudes qu'il avait traversé mais aussi pour lui permettre de mieux le conseiller. Savoir à qui il avait eu à faire pouvait sans doute lui donner les clés de la réussite de ce petit entraînement.

Quoi qu'il en soit, Elias appréciait véritablement ce moment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1835-elias-du-phenix-term
AlgebarAlgebarArmure :
Orion

Statistiques
HP:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-bleu1200/1200[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-rouge750/750[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-rouge  (750/750)
CC:
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] G-jaune1350/1350[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias]   [Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] EmptyMar 17 Nov - 16:52
L’entraînement paraissait loin déjà, alors qu’il se déroulait quelques instants plus tôt seulement. Tant pis, ce n’était pas bien grave. Loin d’être le principal en l’instant de toute façon, se dit-il. Il avait eu des bases, des conseils. Il avait de quoi se faire sa propre vision des choses, et à partir de là, chercher à progresser de lui-même. S’il rencontrait un blocage ou l’autre, Algebar pourrait toujours revenir vers Elias pour cela, ou même oser aller poser cette demande à Ryme lorsqu’ils seraient rentrés au Sanctuaire, une fois leur mission terminée.

Là, ils avaient un de ces moments où ils pouvaient partager sur leurs expériences bien différentes. Faire connaissance, un peu plus encore. Il serait donc question de deux mentors en ce qui concernait Elias. Pas une surprise, il lui avait déjà parlé tant du Sagittaire que du Scorpion. À l’époque, il avait bien pensé que c’était étrange d’avoir plus d’un maître, mais après tout, le Phénix était au centre de d’autres excentricités plus notables encore… Comme cette « mission » qu’il avait évoqué plus tôt, et sur laquelle Algebar avait admis de ne pas y revenir sauf nécessité.

Deux mentors donc, mais le point qui l’étonna ici, ce fut qu’Antarès se trouva nommé comme celui qui avait le plus contribué à la vie d’Elias. L’héritier d’Orion en fronce les sourcils. Après tout, c’était dans le temple du Sagittaire qu’il l’avait rencontré pour la première fois, supposé rendre là hommage à son maître. Naturellement le Géant aurait donc pensé tout le contraire. Que ce serait Arsiesys le mentor primordial. Alors, il écoute et apprend, opinant à quelques moments. Certains points communs, mais d’autres qui étaient de véritables fossés tant il se trouvait des contrastes marqués sur certains points. Ce dont il aurait d’ailleurs l’occasion de parler lorsqu’Elias lui retournerait la question.
- Eh bien, heu… Ce serait difficile pour moi de dire que j’ai pu bien le connaître. Sur notre voyage du Sanctuaire jusqu’à Hatra, il m’a à peine adressé la parole. Puis il m’a donné les consignes de l’épreuve du Soleil, et je ne l’ai plus vu qu’à trois reprises sur les deux années qui ont suivi. Encore cinq ou six fois sur les sept années suivantes. Ça fait bizarre quand je présente ça comme ça, alors que pourtant j’ai l’impression d’avoir passé ces neuf années entièrement sous sa coupe…
Il était… dur et sévère dans l’apprentissage. Le bâton semblait être sa méthode de motivation… Pourtant… il m’a enseigné tout ce que je sais. Ma discipline, ma rigueur. Mon goût des étoiles et des légendes, c’est de lui que je les tiens également. Les flammes, la douleur et le sang, c’est de lui que je les connais également…
C’est « marrant ». Quand tu as dit d’Antarès qu’il était juste et droit et impitoyable, je me suis dit « tiens, il est comme le mien ». Et quand tu as dit que tu ne l’avais jamais vu en colère et que c’était un homme bon, j’ai su qu’en fait non, ils ne se ressemblaient pas vraiment. Sans doute m’aurait-il plu, oui...
Termine-t-il par dire, haussant les épaules, l’esprit semblant un peu ailleurs...


[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias] Algebar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2088-algebar-silver-saint https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1876-algebar-silver-saint-d-orion
 
[Fin janvier 553] De meilleurs chiens de chasse [PV Elias]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: