Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AdonisAdonisArmure :
Oracle du Marionnettiste

Statistiques
HP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-bleu1200/1200[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-rouge600/600[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-rouge  (600/600)
CC:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-jaune1350/1350[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-jaune  (1350/1350)
Message [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]   [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] EmptyLun 31 Aoû - 15:11
La mission était accomplie. Et Adonis en était ravi. D'autant que le Pontifex s'était montré prudent à l'extrême. Mais il en comprenait la raison à la lumière des événements dont ils avaient parlés. Il avait eu de fait la permission de rester quelques jours avant de reprendre la route. Lui qui ne comptait pas s'éterniser trouvait l'idée intéressante. Surtout vis à vis du bois qui bordait la citadelle. Lui qui avait besoin de bois pour ses marionnettes estimait important de voir la qualité de ce dernier.

Ce pourquoi il avait prit la décision de s'y rendre. Seul. Prévenant seulement Yelo et Kyrios afin qu'ils ne s'inquiètent pas. Un des gardes du dédale l'avait prévenu de ester sur ses gardes. Les créatures du coin étaient dangereuses selon lui et il était préférable de ne pas s'éloigner. Il avait prit en compte la remarque mais de toute façon, s'éloigner n'était pas d'actualité. Sonder les premiers mètres carrés suffirait.

Sur place, il fut étonné de voir l'aura qui s'échappait des lieux. Sinistre, l'Oracle sentait bien qu'au coeur des cette forêt vivaient des choses qui devaient rester en sommeil. Portant toujours sa chlamyde sur le dos, le Marionnettiste libérait une partie de son pouvoir. Son cosmos se dégageait de lui sous forme de filin d'énergie, se déployant sur plusieurs mètres autour de lui. La raison d'une telle manifestation ? Une sécurité. Quiconque traverserait les filins serait immédiatement repéré par la Pythie de Delphes. Quelques auras faibles étaient présentes. Plus une dernière. D'importance celle-ci. Humaine ? Sans doute. Pour le moment, il l'ignorait. Car débutait sa phase d'inspection.

Avec rigueur, il passait d'arbres en arbres. Ses mains se posaient sur le bois. Il en analysait la structure. Essayait d'en ressentir la vie aussi. Asclépios le oui avait expliqué : flore et faune, la vie était omniprésente, qu'importe où l'on se trouvait. Même si proche du domaine du Dieu de la Guerre. Mais la présence se rapprochait et il devait se tenir sur ses gardes. Ainsi cessait-il son inspection pour se tourner dans la direction où il percevait la présence. De la main, il releva son masque qui lui couvrait le visage afin de ne pas effrayer celui qui arriverait. Et sa voix s'éleva.
    - Qui que vous soyez, n'ayez pas peur. Je ne vous veux aucun mal. Je ne fais qu'étudier les arbres de cette forêt. Approchez si vous le voulez.

Sur le visage de l'homme, un simple sourire. Mais un regard calculateur. L'homme était prêt à se défendre si nécessaire. Même si pour le moment, il n'était qu'en attente de savoir qui s'était rapproché de lui. Gardes du dédale ? Civil ? Pour ce dernier point, il ne pouvait y croire. Pas ici. Mais qui sait ? Le Maître des marionnettes était en place. Et ces filins n'étaient pas là que pour surveiller la zone. Au cas où.



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2056-adonis-oracle-du-mar
AelinorAelinorArmure :
Cuirasse du Jij

Statistiques
HP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-bleu0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-rouge0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-jaune0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]   [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] EmptyLun 31 Aoû - 15:41
Dans la forêt, le silence avait quelque chose de tout relatif. On pouvait y entendre le vent, les bruits qui ondulaient sous sa caresse, les oiseaux qui utilisaient sa poussée en gazouillant, les choses rampantes et les choses grimpantes, le bruit de l'eau qui roule au gré des rivières. Mais ces bruits-là, ces sortes de chants miniatures ne produisaient aucun effet négatif sur la psyché du Jij, qui avait capturé un morceau de temps pour se ressourcer après l'approche quelque peu brutale de Ludmila à son égard.

Tranquillement occupé à méditer dans cette ambiance inviolée, à réfléchir sur sa condition et son mal, il perçut soudain quelque d'inhabituel. Pour quelqu'un comme lui qui ne maîtrisait pas ses facultés, le contraste de percevoir quelque chose de si semblable à son entité mais qui ne provenait pas d'elle fut d'autant plus saisissant. Etait-ce le signe que ses efforts commençaient à porter leurs fruits ? Il se leva pour aller vérifier.

Il n'eut pas besoin d'aller bien loin en ce sens d'ailleurs, car assez rapidement dans la direction qu'il empruntait se fit entendre une voix, qui l'invitait à avancer. Lui ? Sans doute, car il n'avait entendu aucune autre personne jusque-là, Ludmila occupée à autre chose, et ressenti personne d'autre. Il émergea donc des fourrés d'un pas décontracté, la mine curieuse, pour tomber nez à nez avec un drôle de personnage dont l'allure ne ressemblait à rien de ce qu'il avait vu chez les Berserkers, mais qui portait malgré tout une armure. Pas une Écaille. Pas une Cuirasse. Autre chose.

"Bonjour."

Silence embarrassé. Aelinor avait avancé sans réfléchir, sans savoir à qui il avait affaire. Il pourrait se faire balayer en un instant, comme face à Haldor, bien que l'aura de cet homme fût radicalement différente, de ce qu'il pouvait déchiffrer.

"C'est vous qui... ?"

Il hésita à parler de cosmos : on l'avait bien averti qu'il fallait préserver le secret vis-à-vis des civils, mais en même temps il avait face à lui une protection, quelle que fût son allégeance. Ce qui lui faisait constater qu'il n'avait aucune idée des relations entre les Berserkers et les autres jusque-là. A part peut-être qu'il n'y avait pas spécifiquement de rapports cordiaux ou antipathiques avec Atlantis. Encore que l'Amirauté aurait gardé l'information pour elle, sans doute.

"C'est vous qui venez d'émettre... cette... énergie ?"

Au moins l'entrée en matière était terminée, et les vieux réflexes d'hôte respectueux d'Atlantis soufflèrent au trentenaire d'essayer d'engager la conversation de façon un peu moins invasive.

"Vous n'avez pas l'air du coin. Vous êtes euh... botaniste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2344-aelinor-legionnaire-du-jij#25
AdonisAdonisArmure :
Oracle du Marionnettiste

Statistiques
HP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-bleu1200/1200[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-rouge600/600[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-rouge  (600/600)
CC:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-jaune1350/1350[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]   [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] EmptyLun 31 Aoû - 15:55
A son approche, à sa manière de se comporter, il sut qu'il avait face à lui un homme de "son monde". Le terme énergie était assez équivoque et il y répondit avec un sourire. Pour une fois, il ne semblait pas faire face à quelqu'un de belliqueux. Une chance pour lui qui n'aspirait qu'à profiter de ce moment avant de reprendre la route pour son autre mission. Tout aussi important. Mais pour le moment, il faisait face. Etudiait. On avait coutume de le sous estimer de par son âge. La plupart des chevaliers étaient jeunes. Ou le paraissaient. Mais lui portait sur le visage les marques du temps.
    - Oui, je suis à l'origine de l'énergie que vous avez ressenti et m'en excuse s'il vous incommode. Je ne suis pas sur mon territoire et en dépit de ma discussion avec le maître des lieux et de son aimable autorisation pour rester un peu, je préfère me montrer prudent. Ce que vous avez perçu n'avait vocation qu'à m'informer si quelqu'un approche de moi. Désolé du dérangement.

Au moins glissait-il avoir vu Zvezdan. Si l'inconnu face à lui était sur ses gardes, cela le rassurerait peut-être. Pour autant, il semblait aussi curieux que lui en l'instant. Ce qui intriguait l'Oracle. Il s'était persuadé que la nouvelle de leur délégation avait déjà fait le tour de la citadelle et l'homme face à lui semblait n'en rien savoir. Il faut dire que s'il était resté dans cette forêt depuis leur arrivée, il n'était pas étonnant qu'il ne sache pas.

Inclinant légèrement sa tête dans la direction de l'homme, Adonis porta sa main sur l'emblème qui se trouvait sur sa chlamyde, en guise de salutation. Non loin de lui, un bruissement. Qu'il reconnut. Esculape approchait, rampant dans sa direction pour s'arrêtant devant Adonis. A proximité de lui, un grand sac de voyage et un bâton de marche qu'il avait déposé ici pendant son inspection. Du geste de la main, le médecin montra ces objets.
    - Pas vraiment botaniste, bien que j'en ai quelques connaissances. Je suis médecin. Adonis, Oracle d'Apollon, pour vous servir. Et ceci est mon équipement.

Esculape dardait son regard reptilien vers l'inconnu avant de grimper le long de la jambe du médecin et de se positionner sur ses épaules. Il n'avait pas parlé des titres. Qu'importe ici qu'il soit la Pythie de Delphes ou le Patron du Théâtre. Il se doutait que cela ne parlerait pas à l'homme même si la mention d'Apollon ferait "tilt".
    - Êtes-vous un gardien en ce lieu ? Je vous prie de croire que je ne veux aucun mal à cette forêt ou à ses habitants. Les préceptes qui sont les miens m'empêcheraient de manquer de respect aux créatures qui vivent ici. Je cherchais simplement du bois de qualité...

Pour ses marionnettes. Mais là encore il tairait l'information. Car finalement, à qui avait-il à faire ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2056-adonis-oracle-du-mar
AelinorAelinorArmure :
Cuirasse du Jij

Statistiques
HP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-bleu0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-rouge0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-jaune0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]   [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] EmptyLun 31 Aoû - 16:40
A la confirmation de son ressenti, Aelinor se retint de sourire de toutes ses dents : si ses perceptions s'affinaient, alors son contrôle pourrait aussi, avec de la patience et de la pratique. Et donc, en poussant plus loin, peut-être lui permettre un jour de se défaire de son "mal d'esprit". Mais il devait garder son sérieux et hocha la tête simplement, comme s'il savait. Le maître des lieux avait donné son accord ? Bien bien. Il ne s'agissait que d'examiner des arbres après tout. Quel mal cela pouvait-il engendrer ?

Il s'approcha un peu plus quand le bruit attira son attention et le fit aussitôt s'immobiliser.

"Attention il y a un... !"

L'Oracle, ainsi qu'il se présenta, semblait avoir parfaitement vu l'animal, et ne cessa pas son activité pour autant. Mieux encore, il le laissa grimper sur lui le plus naturellement du monde, laissant un Aelinor pantois et confus. La maîtrise des éléments c'était une chose. Celle des bêtes une autre. Et puis Apollon, médecin, serpent. Oui pourquoi pas après tout.

Le légionnaire bloqua encore un moment. Médecin ? Un médecin Éveillé ? Un médecin qui pourrait peut-être avoir entendu parler d'une... mélophobie provoquée par une exposition à des ondes particulières ? C'était peut-être une chance formidable en vérité de tomber sur une telle personne purement par hasard !

Cette fois, l'ancien Atlante ne put empêcher son visage de se tordre en un large sourire. Il fut même tellement galvanisé par cet espoir qu'il se mit à rire, permettant à ses nerfs de se relâcher de ces derniers temps de tension. Il reprit cependant assez rapidement son sérieux, soucieux de ne pas froisser son interlocuteur, et s'inclina à son tour de la même façon.

"Je vous prie de me pardonner cet excès, Adonis. C'est que, le serpent m'a surpris, et je pourrais bien avoir quelques petits conseils à vous demander. Mais pas tout de suite, je vois bien que vous êtes occupé ! Je suis Aelinor, Berserker d'Arès, enchanté de vous rencontrer."

Ne sachant pas vraiment ce qu'il avait le droit de dire ou ne pas dire à un Eveillé servant un autre dieu, il avait simplement adapté la formule d'Adonis à son propre rang afin d'être sûr de ne pas s'emmêler les pinceaux. Plus détendu tout à coup, il franchit les derniers pas de distance qui les séparaient -tenant quand même le serpent à l’œil, juste au cas où-, tout en réfléchissant à la manière d'aborder son cas sans trop en dire sur sa faiblesse.

"Vous faut-il du bois tendre ou du bois raide ? Et quelle surface ? Je ne pense pas qu'on puisse en couper sans demander la permission à ma supérieure, mais je peux peut-être vous conseiller un peu. Je bâtissais des maisons autrefois. Les charpentes n'ont aucun secret pour mes grandes mains !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2344-aelinor-legionnaire-du-jij#25
AdonisAdonisArmure :
Oracle du Marionnettiste

Statistiques
HP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-bleu1200/1200[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-rouge600/600[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-rouge  (600/600)
CC:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-jaune1350/1350[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]   [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] EmptyMar 1 Sep - 10:54
Il pouvait pardonner la surprise. Après tout, ce n'était certainement pas commun de voir une telle réaction chez les reptiles, surtout les serpents, et le contraire aurait été plutôt étonnant. Lui y était habitué désormais mais il se souvenait assez bien de ses propres réactions les premières fois où il avait rencontré Esculape et son mentor.
    - Il n'y a rien à pardonner, vous n'avez exprimé que votre surprise après tout. Ce petit serpent se prénomme Esculape. Il n'est pas comme les autres, vous l'aurez deviné. Moi-même je ne sais pas ce qu'il est vraiment.

Des paroles énigmatiques mais qui reflétaient les pensées du médecin. Pour lui, Esculape était une sorte d'esprit. Palpable, réel et avec des besoins normaux. Mais qui était aussi plus qu'un simple serpent. Asclépios lui avait dit un jour que ce serpent était la personnification de la médecine. Il s'était donc contenté de l'explication sans pousser trop loin les recherches.

En tout cas, il eut sa confirmation. Il s'agissait bien là d'un Berserker. S'il comprenait ce qu'il lui disait, il semblait bel et bien être le gardien des lieux. Et obéissait à un supérieur. Un des fameux Cardinaux sans doute. N'étant pas très au fait de la hiérarchie au sein du Dédale, il ne pouvait que supputer. En tout cas, Aelinor paraissait prêt à apporter son aide et c'était assez plaisant que d'avoir une discussion courtoise et non pas tendue comme il avait eu depuis qu'il était arrivé ici. A croire que ces Berserkers ne savaient pas faire autrement. Cet homme lui redonnait espoir.
    - Il me faudrait un bois facile à travailler mais suffisamment solide pour résister à des pressions plus fortes. Je n'ai pas besoin d'une grande pièce, voyez-vous. Entre 80 cm et 1m20. Vous avez été charpentier, vous serez certainement d'une aide précieuse dans cette recherche. Cette forêt est réputée. Pas en bien... Mais je suis intrigué par l'aura que je perçois en ce lieu. Je me dis que cette énergie a sans doute imprégné le bois et cela donnera peut-être quelques propriétés à mes œuvres, qui sait ?

Son regard semblait chercher la pièce idéale. Il ne négligeait pas le sol, sachant qu'il pouvait arriver que de grosses branches se cassent sous l'effet de vents violents. Il avait besoin d'un diamètre assez large mais étant donné la taille des arbres du coin, il était assuré de trouver son bonheur. Comprenant dans le même temps que la nature de cette recherche pouvait intriguer l'homme face à lui, il se ravisa et reprit.
    - Le Seigneur Apollon a jugé bon de faire de moi un marionnettiste. Et j'ai pour habitude de travailler moi-même les pièces que j'utilise pour mon art. Ce qui explique cette recherche particulière. Mais assez parlé de moi. Vous m'avez dit vouloir être conseillé ? A quel sujet ? Nous pouvons en discuter tout en continuant notre quête, si vous le désirez.

Il était curieux. Curieux de savoir ce qui motivait cet homme à rechercher conseils auprès d'un homme n'appartenant pas à sa faction. Esculape restait figé sur ses épaules pour le moment, restant lui aussi attentif à ce qui allait suivre? Avait-il perçu quelque chose qui avait échappé à Adonis ? Certainement. Mais le reptile était un adepte des secrets et ne les partageait pas avec l'élève d'Asclépios. Ce qui agaçait régulièrement la Pythie de Delphes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2056-adonis-oracle-du-mar
AelinorAelinorArmure :
Cuirasse du Jij

Statistiques
HP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-bleu0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-rouge0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-jaune0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]   [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] EmptyMar 1 Sep - 11:38
"Esculape... Ce nom me dit quelque chose..."

Loin d'être le plus lettré des Atlantes, Aelinor avait malgré tout entendu des noms, des mythes, comme tout bon petit descendant de la plus grande civilisation que le monde ait connu. Il fouilla dans ses méninges un moment, lorgnant parfois le serpent comme si quelque chose allait lui revenir d'un coup en tête. Mais il demeura sans réponse, jusqu'à complètement mettre de côté le sujet tandis que l'Oracle lui expliquait de le but de sa recherche, et plus tard de son ouvrage.

"Une marionnette ? Voilà une éternité que je n'ai pas regardé un petit spectacle qui en proposait ! Mon..."

... "fils aurait adoré".

"... fournisseur vous aurait sans doute accosté pour vous proposer un partenariat. Il aimait beaucoup les loisirs de niche. Mais bon, c'est du passé. Donc, le bois. J'ai peut-être ce qu'il vous faut."

Le cœur au souvenir pendant un instant, il invita d'un geste l'artisan à avancer un peu plus loin. Ici les bosquets se ressemblaient un peu tous, de sorte qu'il était facile de se perdre, hormis quand on sillonnait les lieux régulièrement. Si le trentenaire ne pouvait prétendre la forêt dans son entier, les alentours du Dédale et la première couronne de villages autour commençaient à lui être familiers. Et il se trouvait que le bon arbre y poussait peut-être.

"En médecine, précisément. Voyez-vous, les blessures sont courantes ici. Les entraînements... Et on n'a pas toujours le temps d'attendre un médecin pour éviter des catastrophes. Tenez, l'autre jour je me suis retrouvé à recoudre quelqu'un qui avait reçu des coups de hache. Heureusement que j'avais déjà vu une plaie similaire quand l'un de mes collègues avait échappé une scie sur un chantier il y a longtemps, j'ai pu me débrouiller, mais puisque j'ai un professionnel sous la main... je vous avouerais que s'il y a des astuces, des recettes d'onguents faciles à préparer... Et puis il y a aussi des cas un peu plus abstraits qui touchent à l'esprit des personnes plutôt qu'à leur corps. Par exemple, des migraines qui se produisent très fréquemment quand il y a trop de bruit à proximité. Elles rendent l'individu particulièrement colérique, frénétique oserais-je dire. Quand on ne peut pas bander une plaie, en tant que médecin, comment fait-on ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2344-aelinor-legionnaire-du-jij#25
AdonisAdonisArmure :
Oracle du Marionnettiste

Statistiques
HP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-bleu1200/1200[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-rouge600/600[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-rouge  (600/600)
CC:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-jaune1350/1350[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]   [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] EmptyMer 2 Sep - 7:30
Il n'était pas illogique que le nom du serpent puisse rappeler quelque chose à qui s'intéressait à la médecine. Mais il n'était pas ici pour parler de cet avatar et laissait donc l'homme se faire son propre avis. Pour le moment, une autre discussion autrement plus intéressante accaparait son temps. Il eut même un petit sourire alors qu'il parlait des marionnettes, hochant la tête comme pour appuyer les dires du Berserkers. Un tel soldat capable d'aimer les spectacles de marionnettes ne pouvait avoir mauvais fond. Sa réflexion personnelle l'amusait d'ailleurs.

Et comme pour lui montrer ce dont il était capable, il se dirigea vers le gros sac qu'il avait laissé près de son bâton de marche. Farfouillant dedans quelques instants, il en sortit alors une sorte de gros tissus recouvrant visiblement quelque chose de précieux. Déposant le carré sur le sol, il en déplia soigneusement les bords, dévoilant alors la pièce qui s'y trouvait. D'abord les bras, puis les jambes. Il libérait chaque partie avec minutie. Visiblement celle-ci avait été taillé dans une seule pièce de bois, à laquelle avait été rajouté des morceaux pour constituer l'oeuvre globale. Le visage surtout méritait une attention plus particulière. Il y avait apporté une telle attention que l'on aurait pu croire un visage humain gravé dans le bois.

Se redressant mais laissant la pièce au sol, il désigna celle-ci pour que Aelinor puisse la contempler. Ainsi déplié, sa marionnette atteignait facilement le mètre vingt. Elle paraissait assez lourde et il était évident que la pièce comportait quelques ajouts particuliers. Après tout, elle était aussi une arme entre les mains du médecin. Son chef d'oeuvre. A la base du cou apparaissait clairement le mot "PATER", gravé dessus. 33 années. Voilà le temps qu'il lui avait fallu pour achever son oeuvre. Entre voyage et entraînement. Entre apprentissage et fuite. Des années durant, il avait prit le soin de protéger la marionnette, essayant de finaliser son art quand le temps le lui permettait. Pater. Le "père".
    - Voici ma plus grande fierté. Elle prend de la place et est assez lourde mais parfaitement pliée et rangée dans mon sac, je peux l'emmener partout avec moi.

L'homme avait finalement récupéré son bâton de marche, finement ouvragé, contemplant PATER et observant du coin de l'oeil la réaction d'Aelinor. Les questions posées n'étaient pas tombées dans l'oubli et il comptait bien y répondre. Mais avec son cynisme habituel dans ce genre de circonstances. L'homme n'était pas un médecin traditionnel.
    - Il est étonnant qu'une telle armée ne puisse pas se reposer sur les talents d'un ou plusieurs médecins. Sur le terrain, il est indispensable de pouvoir prodiguer des soins d'urgence. A moins que l'abandon des blessés soit monnaie courante chez vous ?

Il posait la question sincèrement. Au cours de ses voyages, il avait déjà vu des milices achever les blessés, même ceux de leur rang, afin de ne pas perdre de temps. Quant à cette histoire de coup de hache, s'il en était étonné, il ne demandait pas de détails.
    - Et bien... Si l'on ne peut bander la plaie, on coupe dans le vif.

Une lueur malicieuse apparut au fond du regard du médecin. Plaisanterie ? Faits avérés ? Il poursuivit.
    - Il y a en effet des onguents assez facile à faire et tout aussi facile à transporter sur le terrain. Cela ne vaudra jamais l'intervention d'un médecin mais peut faire gagner du temps lorsqu'il est nécessaire de prodiguer les premiers soins. Quant à l'esprit... Et bien vous touchez là quelque chose de difficile à soigner. Les médecins, à l'origine, sont doués pour soigner le corps. L'esprit est complexe. Difficile à appréhender. L'on ne peut traiter que les symptômes et veiller à éviter ce qui peut déclencher les migraines, si on connait les éléments déclencheurs.

Alors qu'il parlait, une sensation de douce chaleur enveloppait les deux hommes. L'aura du médecin semblait apaiser les tensions. Un petit tour que lui avait enseigné son mentor. Il agissait par instinct mais aussi pour montrer ce qu'il était possible de faire lorsque l'on parvenait à se spécialiser. Il leva sa main gauche afin qu'Aelinor puisse percevoir la sphère d'énergie qu'il venait de faire apparaître.
    - Arrivé à un certain niveau, nous pouvons calmer ces esprits tempétueux. A condition qu'ils acceptent notre aide. Apaiser les tensions, réchauffer corps et esprits. Mais pour cela, il faut des années de pratiques. Depuis ma plus tendre enfance, j'ai été formé pour devenir le médecin que je suis aujourd'hui. Mes deux mentors sont des sommités dans leur art. Ce pourquoi, je peux agir sur l'âme comme sur le corps. Vous pourrez parfaire votre formation et aider les vôtres si vous vous formez un minimum. Mais je crains que pour les maladies de l'esprit, vous n'ayez pas la capacité d'agir.

Ni lui, ni aucun Berserkers visiblement. Adonis prenait note de l'information, une faiblesse pour lui. Toutefois, il était disposé à lui poser une question. Afin de connaitre son état d'esprit. Une question que lui avait posé un jour Asclépios.
    - Vous m'intriguez, Aelinor. Pourquoi désirez-vous apprendre ce genre de chose ? Après tout, vous êtes un soldat, n'est-ce pas ? Je n'ai pas croisé beaucoup de soldat qui désirait apprendre à calmer les douleurs. Ils ont plutôt tendance à faire l'inverse. Pouvez-vous me dire pourquoi vous avez soigné cette personne blessée par une hache ?

Les émotions humaines. Voilà quelque chose qui échappait à Adonis. Celui-ci était dur avec l'humanité, trouvant ces derniers imparfaits. Et il estimait que les émotions étaient un frein à l'évolution. Asclépios l'avait souvent réprimandé à ce sujet. Aelinor était donc un parfait sujet d'étude. Lui, il savait pourquoi il soignait. Mais le Berserker ? Que recherchait-il ? L'aval des siens ? La volonté d'aider quoi qu'il lui en coûte, par abnégation ? De quel bois était-il fait...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2056-adonis-oracle-du-mar
AelinorAelinorArmure :
Cuirasse du Jij

Statistiques
HP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-bleu0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-rouge0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-jaune0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]   [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] EmptyMer 2 Sep - 9:45
Alors qu'ils étaient prêts à se mettre en route, ce fut l'Oracle qui demeura sur place cette fois, visiblement intéressé par la conversation au point d'avoir quelque chose à montrer. Aelinor le laissa déballer son précieux trésor, peu pressé après tout. Il suivit avec intérêt les gestes du médecin et siffla d'admiration en rencontrant le pantin finement ouvragé, détaillé, perfectionné.

"Effectivement c'est une belle pièce ! Avec votre permission, puis-je la manipuler un peu ? C'est seulement pour éprouver le poids et la maniabilité des articulations, pour votre morceau de bois."

En attendant l'accord d'Adonis, il s'agenouilla tranquillement près de Pater, en parcourut la surface d'un regard fasciné. Il y avait presque quelque chose de dérangeant dans ce visage si bien exécuté, comme si un on avait pris le faciès d'une vraie personne pour le mouler et le reproduire. Ou même tout simplement pour le coller à l'endroit où il se trouvait à présent.
Il craignit un instant de le brûler, mais puisqu'il était incapable pour le moment d'utiliser ses pouvoirs, en faisant attention il devait pouvoir rester hors de portée d'une catastrophe.

"Et vous la transportez partout avec vous ? Vous devez y être sacrément attaché ! Mais dans ce cas qu'aurez-vous à faire d'une seconde marionnette ? Vous n'aurez jamais la place de les ranger dans un seul sac. A moins que ce soit une pièce de secours, au cas où celle-ci se casse ?"

Un peu comme les Berserkers qui s'entraînaient et se nourrissaient à tours de bras. Sur le sujet du personnel médical, le Jij fit un geste négatif de la tête.

"Vous m'avez mal compris. Il y a des médecins. Mais comme je vous disais, parfois l'urgence demande qu'on agisse avant qu'ils arrivent. Pour éviter justement de... "couper dans le vif"."

Un rire un peu nerveux parcourut l'ancien Atlante, songeant qu'il ne voudrait pour rien au monde se faire amputer si par malheur il finissait dans un état similaire à celui d'Akir. Jusque-là, il n'avait pas eu de problème de blessure et il touchait du bois -haha- pour que cela continuât. Mais si les conseils d'un expert pouvaient augmenter un peu ses chances, et par extension celles de toutes personnes passant entre ses mains pour se faire rafistoler, cela ne pouvait pas faire de mal. Si ?

C'était un espoir déjà plus atteignable que celui de sa folie s'il en croyait Adonis, sa mince tentative trouvant réponse dans l'évitement des déclencheurs. En somme il adoptait naturellement la bonne réponse pour "traiter ses symptômes", l'instinct de survie préconisant de se prémunir de la douleur. Pour autant, les portes menant à la guérison se refermaient progressivement une à une, laissant pour le moment seulement la méthode barbare et douloureuse de Mérion et Ludmila.

Le tirant de ses réflexions, une sorte de dôme de lumière apparut autour d'eux. Un tour enseigné par Apollon ? En tout cas il se sentit quelque part apaisé, son corps se relâchant inconsciemment des doutes qu'il pouvait nourrir quant à son avenir.

Les questions du médecin le surprirent, et à leur énoncé il se releva de sa position pour se dégourdir un jeu les jambes et le dévisager à meilleure hauteur. Pourquoi sauver ? Il croisa les bras, pensif.

"Voilà une bien singulière question de la part d'un médecin."

Un instant la scène se rappela à lui : le passage des portes de chair, le combat qui s'entamait entre Mérion et Ludmila, et soudain la prise de conscience qu'un homme se trouvait là, mal en point, prêt à passer l'arme à gauche d'un instant à l'autre.

"Est-ce qu'il faut vraiment une raison ? Je l'ai vu, il avait besoin d'aide, je lui ai apporté dans la mesure de mes compétences. Je n'ai pas vraiment vocation à devenir médecin, à faire cela tous les jours. Mais si je peux aider, alors autant le faire non ? Surtout que, si un jour c'est moi qui me retrouve dans la position du blessé, je serais sans doute bien content qu'on fasse un détour pour me prendre en charge. On ne reçoit pas si on ne donne jamais."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2344-aelinor-legionnaire-du-jij#25
AdonisAdonisArmure :
Oracle du Marionnettiste

Statistiques
HP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-bleu1200/1200[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-rouge600/600[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-rouge  (600/600)
CC:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-jaune1350/1350[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]   [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] EmptyVen 4 Sep - 16:53
Le toucher ? Un instant, il hésita. Après tout, il désirait mieux saisir l'oeuvre qu'il voyait et il comprenait que cela puisse l'intriguer. Seulement il ne s'agissait pas là d'un jouet. Et la marionnette était également truffé de pièges. Ainsi un accident serait trop vite arrivé et il préférait éviter cela. Si il se blessait avec l'une des lames cachées et empoisonnées, on serait capable de le lui reprocher. L'alliance était trop précaire. Il devait se montrer prudent.
    - Je suis navré mais je me dois de refuser. Il s'agit là de mon plus grand trésor. Et cette pièce n'est pas une simple marionnette. Elle est aussi une arme. Je n'aimerai pas qu'un accident se produise.

Déjà faisait-il en sorte de replier les membres et les parties permettant de ranger la marionnette afin qu'elle ne prenne pas plus de place. Précautionneux. Mais sans doute à outrance car il apparaissait comme évident que l'oeuvre n'était pas si fragile. Bien au contraire même. Car le bois avait été imprégné du cosmos de l'Oracle, rendant ainsi la marionnette capable de résister aux lames. Une arme avait-il dit. Et c'était même assez éloigné de la vérité.
    - Je vous l'ai dit. Mon plus grand trésor. Là où je vais, elle m'accompagne. Et je doute qu'elle soit si facile à égratigner. Quant à la seconde marionnette... Et bien disons que c'est pour un test. Tant qu'elle ne sera pas achevée, je pourrais garder avec moi le bois en question. Et une fois l'oeuvre terminée... Et bien je pourrais tenter une expérience qui me tient à coeur.

Mais de cela, il n'en parlerait pas plus. Le médecin était secret quant il s'agissait de ses projets personnels. Surtout lorsqu'il était question d'améliorer l'humanité. Sa future oeuvre, il comptait bien tenter de l'animée. Sans forcément avoir besoin des fils de cosmos. Une idée qui lui était venue. Mais qu'il n'avait pas eu le temps de mettre en pratique tant les voyages étaient difficiles et le projet complexe à réaliser.

Il écoutait le reste de la discussion, après avoir prit soin de ranger Pater dans son sac et d'avoir mit celui-ci sur son dos. Après tout, l'homme avait proposé de l'emmener quelque part et il le suivrait. Il fut attentif sur la question des médecins. La remarque le surprit mais il se fit la réflexion que les Berserkers aussi pouvaient changer. Son maître lui avait dit qu'ils étaient assez peu pourvu en médecin compétent. Ce pourquoi il s'était déplacé en personne une fois, pour les aider après une bataille âpre. Il avait nommé ceux qui officiaient comme médecins là-bas les "bouchers". Cela signifiait beaucoup pour Adonis : son maître ne se montrait pratiquement jamais désobligeant.

Et la réponse à sa question arriva. En l'écoutant, il eut un sourire triste. Presque compatissant d'entendre tant de naïveté dans les propos d'un soldat. Fallait-il une raison pour soigner ? Bien sûr que oui. Sans quoi un médecin n'était rien d'autre qu'une lame qui s'émoussait avec les années. Un but, une motivation, c'est cela qui rendait le médecin bien meilleur. Et qu'on ne lui parle pas de sentiment... Les Sentiments étaient des barrières qui empêchaient de se dépasser. Là encore, Asclépios n'aurait pas été d'accord.
    - Vous avez une vision de la vie bien particulière pour un soldat. Vous avez foi aux autres. Partir du principe que l'on a rien sans rien. Touchant. Mais je ne partage pas votre opinion, pardonnez-moi. D'expérience, je sais que ceux que vous aidez ne vous rendront pas forcément la pareille dans une situation inverse. Le propre de l'homme est d'être égoïste. En dehors peut-être de quelques exceptions, évidemment. Dont vous semblez faire partie.

Les médecins ne faisaient pas exception. Lui aussi détestait voir la souffrance et aidait quand il le pouvait. Pour autant, en dépit des soins qu'il apportait, il ne changeait pas d'opinion sur l'humanité. Ce monde était peuplé de gens qui guerroyaient pour des terres, par jalousie, par envie. Il se souvenait encore de la fois où il avait prit Yelo sous son aile. De la fois où il avait soigné et sauvé Célestia. Chaque fois, le soin précédait un malheur.
    - Je suis un médecin particulier, je vous le concède. Mais si ce monde était moins cruel, si les hommes étaient moins idiots, alors on n'aurait pas besoin de mes services. Pas autant. En dehors des médecins de ville, ceux qui sont comme moi à parcourir les terres pour apporter leur aide aux autres ont tendance à voir la véritable misère. Des vols, des viols. Des meurtres. Et chaque fois, les raisons de ces malheurs sont puériles.

Etait-il pour autant un moins bon médecin ? Bien au contraire. Avoir ouvert les yeux lui apportait une dextérité plus grande, selon lui. Jusque là, en dehors de Yanos et évidemment d'Asclépios, il n'avait pas trouvé meilleur médecin que lui.
    - Je vous souhaite de ne jamais perdre cette foi. Mais je crains qu'un jour, la réalité ne vous rattrape. Je vous suis en tout cas. Emmenez-moi à votre bois !

De nouveau, il lui souriait. Un Berserker bien étrange, qui lui redonnait un peu d'espoir finalement. Ils n'étaient pas tous des barbares...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2056-adonis-oracle-du-mar
AelinorAelinorArmure :
Cuirasse du Jij

Statistiques
HP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-bleu0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-rouge0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-jaune0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]   [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] EmptyVen 4 Sep - 22:38
Devant la vive réaction de l'Oracle, Aelinor se félicita de n'avoir pas tendu tout de suite la main pour toucher le corps du pantin. C'est qu'il semblait sacrément y tenir le bougre, aussi s'écarta-t-il tout de suite pour le laisser remballer -et l'observer pendant ce temps. Rien n'était laissé au hasard, rien ne dépassait inélégamment, il avait vraiment travaillé jusqu'à la portabilité de son instrument.

"Je comprends tout à fait. Attendez, quoi ? Une arme ? Oh. Je ne savais pas qu'on pouvait se battre avec une marionnette. Enfin, à part en la lançant peut-être..."

Voir Adonis manier une "arme" de cette espèce impressionna encore plus le Berserker, étant donnée la dextérité de ses mouvements, son absence d'hésitation aussi. Il devait connaître à la perfection chaque petit rouage, chaque aspect de la mécanique de Pater -ce qui était normal puisqu'il l'avait conçu-, mais cela relevait aux yeux de l'ancien Atlante plus d'un travail d'orfèvre que de marionnettiste. Un peu comme s'il avait disséqué un être humain pour ensuite le reconstruire et l'immortaliser dans du bois. Une activité glauque, voire même effrayante. Même pour un Berserker ? Peut-être pas. Après tout il ne connaissait pas encore tous les pauvres hères qui vagabondaient dans cette décharge vivante. Peut-être que des savants fous s'y cachaient qui pratiquaient ce genre de choses. Et il espérait ne jamais les rencontrer.

"C'est peut-être parce que je ne suis pas un soldat depuis tout jeune. Comme je vous le disais, avant, je bâtissais. Je suis plus formé à construire, à concrétiser des idées, qu'à couper des membres et tailler des chairs... Vous voyez ce que je veux dire ? Mais même les soldats peuvent avoir des valeurs. Je me souviens, il y a bien longtemps, plus de 15 ans au moins, on m'enseignait les bases de la stratégie militaire. Je n'ai pas retenu grand-chose de cette époque je dois l'avouer, ce n'était pas mon domaine. Mais il y avait au moins ceci : dans la Sparte ancienne, les soldats étaient bien plus robustes et forcis que n'importe où ailleurs. Et chacun avait pour devoir d'avancer en protégeant l'homme à sa gauche, de sorte à former une phalange invincible, imprenable, soudée. Et Sparte, arrêtez-moi si je me trompe, était l'une des villes les plus ferventes envers Arès. Preuve en est que même la Guerre peut rassembler des Hommes."

En conclusion, Aelinor haussa les épaules. Rien ne vaudrait Atlantis en fin de compte, cette vie dont il s'était privée volontairement. Peut-être finirait-il à la gauche de quelqu'un, ou peut-être pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2344-aelinor-legionnaire-du-jij#25
AdonisAdonisArmure :
Oracle du Marionnettiste

Statistiques
HP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-bleu1200/1200[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-rouge600/600[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-rouge  (600/600)
CC:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-jaune1350/1350[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]   [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] EmptyLun 7 Sep - 10:07
    - La guerre ne rassemble pas. La guerre déchire. La guerre sépare les familles. Et la guerre prend plus qu'elle ne donne.

Combien de morts ? Combien d'hommes ou de femmes quittaient leur famille pour ne jamais revenir. Combien de larmes, encore ? Certes, les soldats étaient sensés s'épauler. S'aider. Mais de là à dire que les guerres rassemblaient ? Vraiment ?

Il comprenait l'allusion du Berserkers même s'il n'en partageait pas les valeurs. Il est vrai toutefois que son exemple avait le mérite de mettre en avant les valeurs martiales des anciens soldats d'Arès. Les Spartiates. Seulement, il n'était pas seulement question ici de savoir sur qui compter lorsque la guerre vous prenait. Mais plutôt question de la nature véritable de l'homme. Cette volonté toujours plus poussée de prendre aux autres ce que l'on désirait. De tuer ceux qui résistaient. La force, toujours la force. Mais jamais l'intelligence de laisser passer, jamais le désir de travailler soi-même pour obtenir par le labeur ce que l'on cherchait et non en le prenant de force.

Les Spartiates avaient des valeurs militaires. Mais étaient-ils différents des autres ? Et face aux vaincus, ne violaient et ne volaient-ils pas ce qu'ils considéraient être des trésors de guerre ? Aelinor lui paraissait être un homme sensé. Mais il manquait réellement d'expérience pour comprendre le raisonnement de l'Oracle. Pour autant, Adonis n'étant pas là pour éduquer les soldats d'Arès, il n'en dit rien. Souriant simplement à celui qui se trouvait face à lui. Et qui le conduirait au bois en question.
    - Peut-être est-ce un secret et je comprendrais votre silence. Mais qu'est-ce qui pousse un charpentier à devenir un soldat ? Qu'est-ce qui pousse un homme enclin à protéger les autres à rejoindre l'armée du dieu de la Guerre ?

La question se posait vraiment. Après tout, il en avait croisé des soldats de par ses voyages. Mais jusque là, en dehors des adeptes d'Apollon, la plupart désirait la vengeance ou l'asservissement des autres peuples. Lui, qu'est-ce qui le motivait ? Entrer dans une armée était déjà un choix énorme. Mais servir les dieux, avoir conscience de leur existence. C'était autre chose. Un autre monde.
    - Après tout, servir les dieux est un choix. Je suis moi-même dans ce cas de figure, je vous le concède. Un médecin qui guerroie aux côtés des dieux a quelque chose de paradoxal. Mais je vois ma mission autrement, pour ma part. Je souhaite que les aspirations et que la lumière d'Apollon éclairent les ténèbres de ce monde. Et de par le rôle qui est le mien, je souhaite rendre moins pénible le quotidien de mes compagnons de voyage.

Ce qu'il taisait, c'est que le titre qui était le sien lui conférait une autorité supérieure à celle de simple soldat. Il commandait aux armées en lien au Théâtre. Il était le garant et le protecteur de la Tour des Vents. Du moins, lorsque celle-ci se reconstruirait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2056-adonis-oracle-du-mar
AelinorAelinorArmure :
Cuirasse du Jij

Statistiques
HP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-bleu0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-rouge0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-jaune0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]   [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] EmptyLun 7 Sep - 16:07
Tandis qu'ils marchaient, des pensées contradictoires assaillaient la jeune recrue d'Arès. Venait-il vraiment de faire l'apologie de la Guerre ? A bien y réfléchir, il se voilait sans doute la face, préférant rechercher de l'humain là où, comme le soulignait Adonis, ne régnait en maître que le carnage.

Il vit au regard de son interlocuteur qu'il ne condamnait pas ses propos, comprit dans son sourire que l'homme avait dû voir bien des choses écœurantes pour arriver à de telles conclusions. Impossible de le détromper, pas en étant un pauvre petit Atlante qui avait bien longtemps vécu dans sa bulle tout au fond des eaux avant d'être forcé de partir pour un voyage quasiment sans ressource, et sans espoir de retour surtout. Quant à sa question... Un soldat oui. En acceptant de nourrir l'entité, c'est bien le contrat qu'il avait signé : celui de se battre quand les choses s'envenimeraient. En vérité, il ne l'avait pas véritablement envisagé de cette manière. Après un temps de réflexion, il reposa de nouveau le regard sur l'Oracle et posa sa voix tranquillement sur une brise de silence :

"A-t-on vraiment le choix quand l'armure est déjà posée sur nos épaules ? Je ne sais pas ce qu'il en est pour les Oracles, ou pour les chevaliers en général, mais moi quand la Cuirasse m'a choisi, c'était comme une évidence, impérieuse, inarrêtable. Comme si le divin se présentait à moi d'une certaine façon et m'emmenait avec lui. Peut-on refuser cela ? Peut-on y survivre simplement ? Car j'ai cru comprendre que les divinités avaient la rancune facile. Refuser l'honneur de servir un dieu, c'est s'attirer des foudres contre lesquelles on n'a aucune prise."

Les deux hommes débouchèrent dans une clairière, puis dans un nouveau bosquet d'arbres couverts d'aiguilles. Aelinor examina quelques pommes de pins sur le sol, puis les troncs des géants de bois. Un sourire étira ses lèvres.

"Je savais bien que j'avais vu des épicéas par ici. Ce type d'arbre sera parfait je pense. Maintenant il faut en trouver un assez épais, noter sa position, et vérifier si on est en droit de le couper."

Il tapota l'arbre près de lui comme pour prouver qu'il avait vu juste, simple réflexe de taverne, avait d'inviter Adonis à repérer avec lui un spécimen qui conviendrait.

"Finalement, notre volonté est un peu la même. Je veux dire, la partie "rendre moins pénible le quotidien de mes compagnons de voyage". Pour ce qui est de la volonté des dieux je ne m'avancerai pas à dire qui souhaite quoi. Mais notre façon de le faire se ressemble, je trouve. Vous, médecin, vous soignez, marionnettiste vous divertissez également, je suppose. Moi charpentier j'apporte mon expertise et je construis, et quand je vois un camarade blessé j'essaie de le soigner. Et on ne se serait jamais rencontrés si vous n'aviez pas servi Apollon et moi Arès aujourd'hui. C'est quand même fou, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2344-aelinor-legionnaire-du-jij#25
AdonisAdonisArmure :
Oracle du Marionnettiste

Statistiques
HP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-bleu1200/1200[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-rouge600/600[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-rouge  (600/600)
CC:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-jaune1350/1350[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]   [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] EmptyMer 9 Sep - 7:37
Là encore, il n'avait pas le même avis mais ne pouvait en discuter : il ne connaissait rien à la manière qu'avait l'armure d'Arès de choisir son hôte. Peut-être n'avait-il réellement pas eu le choix, après tout. Mais un simple charpentier ? Adonis n'était pas naïf au point de croire qu'un simple artisan puisse attirer l'attention du dieu de la Guerre. Il y avait autre chose. De plus sombre. Comme pour l'ensemble des guerriers associés aux dieux. Lui ne faisait pas exception non plus et tiendrait donc sa langue. Le temps de dévoiler les secrets n'était pas venu. Et en dépit de l'accord du Pontifex, il ne se fiait pas suffisamment à eux pour lui-même prendre le risque de questionner.

Car ses frères d'armes étaient encore là, eux aussi. Et ses actes comme ses paroles pouvaient encore retomber sur eux. Il connaissait Yelo et le savait capable de résister. Quant à Kyrios, il avait prouvé sa valeur à ses yeux. Mais ici, ils étaient en territoire hostile. Chaque Berserker croisé le lui avait fait comprendre. Des ignares. Certes. Mais qui possédaient pour eux le nombre. Alors pour l'heure, il se montrait docile. Même avec une bonne patte comme celui qui se trouvait face à lui.
    - Il est vrai que les dieux sont rancuniers. Toutefois, j'ai tendance à croire que l'honneur est double. Pour nous de les servir. Et pour eux de pouvoir compter sur nous. N'oublions pas que les dieux ne guerroient que rarement entre eux. Sans nous, pas de chair à canon. Pas de bataille épique. Sans nous, ce ne sont finalement que de grands enfants incapables de régler leurs disputes autrement qu'en boudant.

Il savait que ses propos pouvaient être prit comme une offense. Mais il pensait chaque parole. Lui était un Maître Marionnettiste. S'il savait manipuler les gens comme les objets, il était aussi conscient de son rôle de pantin entre les mains des Dieux. L'admettre et le savoir pouvait-il lui porter préjudice ? Il en doutait. Mais il était curieux de voir la réaction de son vis à vis.

Il eut même un petit sourire en l'entendant parler du bois. Lui, il ne demanderait pas l'autorisation. Si un bois lui plaisait, il prenait. Car la nature offrait tant qu'on n'en abusait pas. Depuis quand un bois tout entier était sous protection d'un homme ou d'une femme ?
    - Ne vous donnez pas la peine de demander la permission de couper. Je n'irai pas jusque là. Je me contenterai de bois mort pour mon projet, des chutes de ces magnifiques arbres. Toutefois, je suis curieux et étonné d'apprendre qu'un bois entier est sous la domination de l'homme. C'est un non-sens que de s'approprier un tel endroit. Que l'on souhaite éviter les abus me parait logique. Mais de là à demander la permission pour un simple arbre ?

Il s'était approché, passait sa main sur les troncs. En ressentait la vitalité. Oui, il se sentait bien face à la nature. Même si cette nature était pervertie par la patte de l'homme. Une domination excessive. Apollon n'approuverait pas ce genre de procédé. Mais il n'était pas Apollon. Il n'était qu'un simple servent. Puis il se tourna vers l'homme.
    - Qui sait, après tout ? Avant même de pouvoir porter cette Chlamyde, j'étais déjà sur les routes à dispenser mes soins. Nos routes auraient très bien pu se croiser en un autre territoire, peut-être même sur celui de votre naissance, qui sait ? J'aime à penser que les dieux n'ont qu'une influence indirecte sur nos vies. Peut-être que je me trompe. Je ne crois pas en la destinée à proprement parler. Pour moi, nous façonnons de nos mains notre vie. Et ce sont nos consciences et nos pieds qui nous mènent sur les routes que nous arpentons. Sauf ordre direct d'Apollon, je reste aussi libre que l'air. Libre de choisir.

Même parmi les siens, il se savait un peu "à part". Un Marionnettiste qui comptait sur ses talents avant de croire en une destinée. Voilà ce qu'il était. Mais cette discussion prenait une tournure un peu trop sérieuse, ainsi eut-il un petit rire avant de se tourner complètement vers l'homme.
    - Sans doute dois-je donner l'impression d'être un esprit un peu trop libre, j'en ai conscience. En tout cas, je vous remercie de m'avoir conduit en ce lieu. Même sans ce besoin de bois, j'apprécie le contact avec la nature. Je trouve cela apaisant. Plus apaisant que les couloirs sombres et étranges de votre dédale. Est-ce vraiment de la chair ?

Une marque de dégoût. Pour la première fois. Oui, cet endroit ne lui inspirait aucune confiance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2056-adonis-oracle-du-mar
AelinorAelinorArmure :
Cuirasse du Jij

Statistiques
HP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-bleu0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-rouge0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-jaune0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]   [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] EmptyMer 9 Sep - 9:26
"Sans nous, pas de chair à canon." Décidément ce médecin avait des valeurs bien étranges pour sa profession. Qu'il eût vu beaucoup plus d'atrocités que la moyenne en exerçant parmi les Éveillés, Aelinor pouvait le concevoir. Le souvenir d'Akir presque mort à ses pieds était encore largement frais. Pourtant il trouvait cet homme plus radical encore que le simple fait de désapprouver la guerre ou ses exécutant. Et orgueilleux de penser que les Hommes étaient un honneur en eux-mêmes, quand on voyait combien ils étaient capables de s'entre-tuer sans l'aide des dieux. Ou même face à eux. Il tairait l'information, mais Adonis lui évoquait ce Légat de l'Histoire atlante qui avait opposé à l'Olympe entière la force de la flotte la plus extraordinaire... et avait fini brisé par l'union improbable de divinités ennemies contre lui, entraînant avec lui la chute du continent sous les eaux.

"Si je peux vous donner un simple conseil : à défaut de croire en eux, évitez de liguer les dieux contre vous."

Plus d'un avait tenté d'anéantir l'espèce humaine, soit pour la gouverner à sa manière, comme Hadès, soit pour la réécrire, comme Poséidon avec son Déluge, soit pour d'autres raisons. Ils avaient été empêchés par les Hommes eux-mêmes et les autres divinités. Mais le jour où une Athéna et un Arès se mettraient d'accord, où un Zeus et un Poséidon allieraient la puissance de la terre et des océans, où la lumière d'Apollon brillerait de concert avec les ombres des Enfers... Si un pareil jour devait survenir, gare à celui ou celle qui l'aurait provoqué.

Sur la question du bois, le Jij se renfrogna quelque peu, sentant bien que l'Oracle tentait de l'endormir pour faire ce qu'il avait à faire quand il aurait le dos tourné. Un instant son regard tomba sur le serpent noir, si discret et attentif qu'il finissait par l'oublier.

"Des chutes ne suffiront pas si vous souhaitez tailler votre marionnette d'un seul tenant comme l'autre. Mais au-delà d'un abus, c'est une question du respect de la souveraineté d'autrui. Certes, la perte d'un arbre seul ne nuira pas à la forêt. Mais si tous les bûcherons, tous les charpentiers, tous les marionnettistes, les menuisiers, les thanatopracteurs, les saltimbanques et ainsi de suites se mettaient à récolter un arbre, combien en restera-t-il à la fin ? Si je venais dans votre maison et que je prenais un de vos meubles, seriez-vous satisfait ? C'est bien de cela qu'il s'agit : vous êtes sur le territoire d'Arès, que nous protégeons. Si vous voulez que nous nous entendions, évitez de prendre nos meubles sans demander. Personnellement, je vous l'offrirais avec d'autant plus de bon cœur par la suite si c'est dans mes moyens, ce meuble. Peut-être même pourrais-je le polir pour vous."

Rigueur et ordre atlantes avaient transparu dans les mots du trentenaire, bien qu'il se demandait si la politique serait la même dans les parages. Il en parlerait à Ludmila, quitte à se faire rire au nez. Adonis considérait un simple arbre comme une banalité, mais si on venait lui prendre ses marionnettes simplement parce qu'il les avait laissé une seconde sans surveillance, nul doute qu'il ne laisserait pas le geste impuni. Les Berserkers pouvaient en faire autant, et pas seulement pour leurs arbres.

"N'est-ce pas ainsi que les dieux fonctionnent, puisque nous en parlions ? Ils viennent. Ils prennent. Des guerres éclatent."

Vous prenez-vous pour un dieu, Oracle Adonis ?

A la suggestion que le marionnettiste et lui auraient pu se rencontrer en-dehors du cadre des armées saintes -il nota au passage le nom de "chlamyde"-, Aelinor haussa simplement les épaules. Le monde était bien trop vaste pour que tous se rencontrassent sans parfois un coup de pouce. Surtout quand on vivait au fin fond de l'océan. Et même sans cela, s'il avait été simplement Alexandrin, quelles étaient les chances de se croiser ? Il n'avait rien à ajouter sur ce point.

C'est alors que le sujet changea brusquement de direction, sans doute pour repartir sur des bases plus légères et éviter de parler des dieux, envahissants à leur manière. En un sens le Berserker fut soulagé de cette digression, soupira.

"Je n'en ai pas la preuve formelle, mais je crois bien que oui."

A son tour, son expression se tordit de dégoût. Si on le lui accordait, il serait partant pour construire de vrais logements aux armées d'Arès. Ou au moins des dortoirs à l'air libre, histoire de ne pas constamment baigner dans la même odeur fétide de boyaux renfermés.

"Le plus étrange, c'est qu'on dirait qu'il respire tout entier. Comme si nous vivions dans une sorte de créature géante. Mais vous m'avez dit être sur les routes je crois, avez-vous une demeure à vous ? Un endroit où retourner, un foyer où quelqu'un vous attend inévitablement après chaque mission ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2344-aelinor-legionnaire-du-jij#25
AdonisAdonisArmure :
Oracle du Marionnettiste

Statistiques
HP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-bleu1200/1200[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-rouge600/600[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-rouge  (600/600)
CC:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-jaune1350/1350[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]   [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] EmptyMer 16 Sep - 9:07
Il haussait les épaules suite à la remarque du guerrier. La crainte était la première étape sur le chemin de la Mort et il n'était pas encore disposé à emprunter cette voie. Il ne craignait pas les dieux mais les respectait sincèrement. Ce qui était le plus important à ses yeux. Mais au moins, à mesure qu'il discutait avec lui, il en apprenait un peu plus sur ce dernier. Il eut un sourire. S'apercevant qu'il était finalement facile de jouer avec les émotions des Berserkers, même si ces derniers avaient sale réputation. Après tout, Aelinor n'était pas le premier avec qui il échangeait et il commençait peu à peu à mieux cerner le schéma général.

Toutefois, s'il y a une chose qu'il ne pouvait laisser passer, c'était la question sur la marionnette qu'il souhaitait créer. Avait-il donné les détails du type de marionnette qu'il souhaitait créer ? Elle n'était pas forcément "humaine" après tout. L'erreur était toutefois logique mais ne pas savoir ne justifiait pas les raccourcis idiots. De même qu'il n'appréciait pas le sous entendu évident de vol. S'il paraissait évident qu'il fallait se montrer prudent de son côté, il paraissait tout aussi inconcevable que l'on puisse le traiter de voleur, même indirectement.
    - Ainsi est-ce comme cela que vous me percevez ? Un simple voleur ? Je sais que vous vous méfiez de nous. Après tout, un passif existe entre nos factions. Mais de là à supposer sans même savoir, quelle tristesse. Un charpentier devrait le savoir mieux que quiconque... Vous n'avez aucune idée du type de marionnette que je suis capable de concevoir et ne pouvez comprendre un art qui vous échappe clairement. Elles ne sont pas toutes comme Pater et certaines n'ont pas besoin de représenter un corps humain pour m'être utile. Certaines de ces chutes seraient amplement suffisantes à mes projets, tant qu'elle ait suffisamment longue. Mais non. Je ne suis qu'un voleur, un simple coupeur d'arbre.

Peu à peu, son ton se durcissait. S'il était habitué à se trouver face à des incultes, s'il laissait passer la plupart du temps les remarques afin de ne pas attirer l'attention, il ne pouvait toutefois pas laisser passer pareille insulte sans réagir. Il avait une autorisation du Pontifex pour arpenter ces lieux. Un autre que lui possédait donc assez d'autorité pour aller à l'encontre de sa volonté ? Il s'apaisa toutefois.
    - Enfin qu'importe. Pardonnez le ton qui est le mien mais je n'ai pas pour habitude de me laisser traiter de voleur quant ma seule demande est la possibilité de prendre du bois mort et de ne pas porter atteinte aux arbres de cette région.

"Tremblez, Ô bûcherons !! Les terribles légions d'Arès marchent sur vos terres. Pour punir ceux qui ont osés toucher au bois sacré. Tremblez ! Et repentez-vous de vos pêchés."

Il s'était arrêté. Le sifflement d'Esculape sonnait comme un avertissement. Mais pour qui ? Le Berserker ou l'Oracle ? Sans doute pour le second. Quant à comprendre ce qu'il disait, ce n'était pas toujours à la portée du médecin. Il portait le regard sur la créature avant de pousser un petit soupir. La question sur sa demeure soulevait des souvenirs enfouis. Mais pourquoi donnerait-il réponse alors qu'on ne se fiait clairement pas à lui ? Faire preuve d'écoute. Et pardonnez. Ces sauvages n'étaient finalement que des rustres même si certains parlaient mieux que d'autres.
    - Nous avons tous une demeure. Même si parfois, nous ne sommes plus les bienvenues là d'où nous venons. Mais cela fait bien des années que je n'ai pas eu le loisir de me poser sur mes terres d'origine. Parfois, certaines odeurs me rappellent l'endroit où j'ai vécu. Quant à ceux qui attendent mon retour, j'espère pouvoir les faire patienter encore un peu. Ce n'est pas que l'Autre Rive me fasse peur mais je ne suis pas si impatient de rejoindre le monde des Morts.

Il n'était pas triste pour autant. Un médecin acceptait la mort, sans quoi il ne pouvait faire du bon travail sans devenir fou. Et en répondant franchement, il espérait faire comprendre qu'il n'était pas forcément aussi méfiant que lui.
    - Et vous ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2056-adonis-oracle-du-mar
AelinorAelinorArmure :
Cuirasse du Jij

Statistiques
HP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-bleu0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-rouge0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-jaune0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]   [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] EmptyMer 16 Sep - 10:24
"Adonis, vous m'avez demandé de trouver un arbre, pour un morceau de bois entre 80 et 120 cm, bien avant les chutes. Et la seule marionnette que vous m'ayez montré est celle que vous portez dans votre bagage, fabriquée d'un seul tenant. Si vous ne voulez pas que je tire des conclusions, il faut m'en dire plus. Autrement, ne vous étonnez pas que l'idée de vous voir couper un arbre me traverse l'esprit. Comme vous dites, je n'exerce pas votre métier. Mais dans le mien on sait que de telles chutes sont plutôt rares, à moins qu'il y ait eu une tempête récemment."

Et ce n'était pas le cas.

L'Atlante demeurait courtois mais ferme : il n'était pas un idiot et savait expliquer son point de vue, quand bien même celui-ci se trouvait erroné. Ce qui le dérangeait de plus en plus était l'attitude générale de l'Oracle, qui dénigrait l'humanité d'un côté, cherchait son progrès de l'autre, donnait peu d'informations et reprochait qu'on les associe les unes avec les autres alors qu'il en manquait des parts importantes. Si tous les Oracles se comportaient comme lui, il ne risquait pas de s'instaurer une confiance solide de si tôt.

Il croisa les bras au moment où visiblement quelque chose se passait avec le serpent, comme si l'animal communiquait d'une manière ou d'une autre avec son maître. Peu versé en matière de dressage de serpent, il laissa faire et constata que "l'échange" avait au moins le mérite de calmer le marionnettiste.

A son tour, sa mine s'assombrit.

"Je me suis moi-même exilé de ma terre natale pour éviter de mettre les miens en danger, avec cette Cuirasse notamment. Je ne sais pas s'ils m'attendent encore et si j'y retournerai un jour. Maintenant, aussi répugnant soit-il, le Dédale est ma demeure."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2344-aelinor-legionnaire-du-jij#25
AdonisAdonisArmure :
Oracle du Marionnettiste

Statistiques
HP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-bleu1200/1200[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-rouge600/600[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-rouge  (600/600)
CC:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-jaune1350/1350[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]   [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] EmptyMer 16 Sep - 16:05
Il n'était pas nécessaire de rebondir sur les premiers propos de l'homme, à moins de souhaiter que l'affaire se termine mal. Il aurait été aisé de se débarrasser de lui et de faire disparaître son corps dans cette forêt, après tout. Et s'il y a une chose dont le médecin ne doutait pas, c'était de pouvoir faire passer cela pour un accident. Ses compétences les lui permettaient. Mais il n'en ferait rien. Ainsi ignorait-il les propos pour se focaliser sur ce qui importait : l'histoire.

L'exil était une chose difficile pour qui aimait sa patrie. Ce qui paraissait être le cas de Aelinor. Une chose qu'ils avaient en commun visiblement même si ni l'un ni l'autre ne l'avait mentionné clairement. Il n'était pas difficile d'en arriver à cette conclusion. Était-ce l'appel d'Arès qui l'avait poussé à quitter les siens ou bien une autre affaire ? Cela, il ne le saurait pas. Car il ne le questionnerait pas à ce sujet. Les affaires des Hommes ne le regardaient pas. Car finalement, elles étaient toutes plus ou moins similaires.
    - Je comprends. Je chérie les souvenirs que j'ai de mon pays et de ceux qui ont croisés mon chemin. Bien que ma mission me force à parcourir ce monde, mon coeur est et sera toujours là où j'ai grandis.

Quel était le pays dont parlait Aelinor ? Cela l'intriguait par contre. Mais là encore, il ne s'attendait pas à une réponse s'il posait la question et ne ferait donc pas preuve de curiosité même s'il l'était. Savoir se retenir était là une qualité rare pour ceux qui portaient ce vice. La curiosité était une chose difficile à contenir mais il y parvenait. Son éducation sans doute. Mais aussi l'entraînement de son mentor. Il l'avait prévenu : la curiosité menait à la mort pour peu qu'on ne sache la contenir.

Il poussa finalement un bref soupir. Il n'était plus question de faire perdre son temps à cet homme. Il s'était montré agréable initialement, en dépit de ses indiscrétions et de ses insultes à mi-mots et Adonis était prompt à pardonner ce genre d'indélicatesse. Il ne serait donc pas un poids pour celui qui s'était montré un guide.
    - Je pense que je ne vais pas vous solliciter d'avantage, Aelinor. Je n'ai que trop abusé de votre temps et de toute évidence, je vais avoir besoin d'une autorisation que vous n'êtes pas capable de me donner si je souhaite plus que de simples chutes. Je me passerai donc de ce bois sacré. je vous souhaite de revoir votre pays, un jour. Sincèrement.

Il inclina de la tête dans sa direction alors que de la main, il remettait en place le masque de son armure, cachant son visage de nouveau. Une aura étrange l'enveloppait presque immédiatement.
    - Je saurai retrouver mon chemin, ne vous inquiétez pas.

Son aura commençait à disparaître. Et sa personne également. La chlamyde du Marionnettiste agissait comme elle le faisait si souvent, en le soustrayant à la vue de ceux et celles qui se trouvaient proche de son porteur. Plus de sac, plus de bâton de marche. Plus d'Adonis. Un marionnettiste devait savoir se cacher s'il désirait être efficace. Ici, les ombres de la forêt l'avaient comme englouties.

Il était parti.

Citation :
Arcane activée pour me soustraire à la surveillance. Fin du rp pour moi. Merkiiiiiiiiiii ^^



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2056-adonis-oracle-du-mar
AelinorAelinorArmure :
Cuirasse du Jij

Statistiques
HP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-bleu0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-rouge0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] G-jaune0/0[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]   [Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor] EmptyMer 16 Sep - 19:51
Ainsi donc le message semblait avoir fini par passer, à force de raison et d'éthique. Comme un capitaine à la proue de son navire, Aelinor se félicita intérieurement d'être resté droit dans ses convictions tandis que la houle faisait tanguait sa situation. Il suffisait pourtant de si peu de choses pour avoir accès à cet arbre, à ce bois qu'il recherchait. Pourtant les Vulgaires préféraient couper d'abord et parler ensuite. Triste monde en vérité...

Chérir le souvenir de ceux qui avaient son chemin. Parlait-il toujours des Hommes qui se confondaient en guerres et conflits ou de personnes plus proches, des amis, des amours peut-être ? Si le sens de ses mots échappaient au légionnaire, balloté de contradictions en confidences, l'Oracle semblait tout de même partager quelques valeurs avec l'Atlante. Le foyer, même pour des guerriers, était un symbole de stabilité et de repos dans beaucoup de cultures. Une sorte de contrebalance à l'incessant ballet des massacres et des querelles. Un refuge pour oublier juste un peu le monde dans toute sa cruauté et sa laideur.

Mais ils avaient d'autres affaires à mener pour l'heure que philosopher sur le sens de la vie et du foyer, aussi le trentenaire acquiesça quand le médecin amorça sa prise de congé. Il s'inclina alors de nouveau respectueusement.

"Je vous ai offert ce temps et vous en offrirai davantage si nos chemins se recroisent. Merci de votre compréhension, Oracle d'Apollon. En espérant que votre chemin vous mène sur des sentiers où on aura plus besoin de vos marionnettes pour faire naître des sourires que de vos outils pour réparer des os et des chairs. Bon voyage."

Avec "l'effacement" soudain d'Adonis et le silence qui succéda au bruit de ses pas sur le sol d'aiguilles et de terre, le Jij resta interdit. Il se doutait que le marionnettiste ne resterait pas simplement devant lui à attendre qu'il s'en allât, mais la tentation le poussa tout de même à tendre une main vers l'endroit où il se trouvait précédemment, pour ne rencontrer que du vide.

"Pratique comme pouvoir."

Citation :
Et merci à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2344-aelinor-legionnaire-du-jij#25
 
[Février 553]Le Bois des malheurs ? [PV Aelinor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Forêts ombrageuses-
Sauter vers: