Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Octobre 2020)
 
Partagez
 

 [Février 553] Prières et plénitude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Février 553] Prières et plénitude  G-bleu1800/1800[Février 553] Prières et plénitude  V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Février 553] Prières et plénitude  G-rouge1350/1350[Février 553] Prières et plénitude  V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Février 553] Prières et plénitude  G-jaune1500/1500[Février 553] Prières et plénitude  V-jaune  (1500/1500)
Message [Février 553] Prières et plénitude    [Février 553] Prières et plénitude  EmptyMar 1 Sep - 19:35
Prières et plénitude








Du temps, je n’en ai plus beaucoup. Je le sens au plus profond de mon être. Le poison gagne du terrain et ma volonté vacille sur ses fondations. J’ai pris le temps de prier avec plus de ferveur depuis que j’ai accompagné Kilian et la Vierge. Sans savoir si j’ai été écoutée ou non, m’adresser à Elle m’a libérée, dans une certaine mesure.
J’en viens à apprécier chaque seconde que l’on m’accorde encore, sans me soucier d’autre chose que de l’instant, des plaisirs simples. Comme s’ils devenaient de plus en plus importants.

Je crois que tutoyer la mort aussi longtemps m’a apporté la paix que j’espérais tant. Étrange, non ? Mon cœur libéré de ce fardeau, je ne fais plus qu’étudier et réfléchir.

Au milieu de mon Temple, je médite sur ces pensées. Elles ne sont plus éparpillées, elles n’ont jamais été aussi claires. Je souris, sous le couvert de mon masque. Apaisée, mon aura s’épanouit dans ma demeure, celle que j’ai juré de protéger. Car parmi tout ceci, il y a le devoir. Une réconciliation. Une plénitude. Je tends mon esprit vers une présence au-dessus de moi. Mes pérégrinations se tournent non plus vers la raison et l’absolution, mais bien l’unique personne qui compte encore et me tiens dans une réalité plus clémente.

Notre Lien vibre par ce nouvel état que je caresse avec ravissement. Il le sentira, et peut-être sera-t-il lui-même en paix, avec moi.

« Childéric ? » dis-je sans quitter ma pose méditative. « La nuit est déjà tombée ? »

J’ouvre un œil. L’obscurité s’est installée depuis quelques heures. Nos visites sont souvent nocturnes, après tout. Je le considère d’un œil nouveau avant que je ne me relève, que je retire le masque et vienne à sa rencontre. Je l’enlace et pose ma tête contre son torse.
Je n’ai jamais semblé plus fragile qu’en cet instant. Je n’ai jamais semblé plus tranquille qu’en cet instant.






© Never-Utopia


[Février 553] Prières et plénitude  Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
AthénaAthénaArmure :
Cloth d'Athéna
Message Re: [Février 553] Prières et plénitude    [Février 553] Prières et plénitude  EmptyMar 1 Sep - 19:57
Il est difficile de comprendre les hommes. D’autant plus quand leur coeur brûle d’une flamme que la Sagesse a longtemps oubliée. Elle n’est pas de leur monde et il est difficile pour elle de saisir ce qu’ils sont. Pourtant, une chose est sur, elle les aime profondément. Ils sont ceux qui font que le Rêve qu’elle cultive sorte du monde de son esprit pour devenir réalité. Elle est celle qui les guide et les aident à devenir meilleur, selon ses propres désirs et ses propres aspirations pour l’humanité. Mais cela implique des sacrifices, cela implique parfois, de demandé beaucoup à ces hommes. Parfois aussi, il faut savoir ménager ces êtres aussi fragiles que puissants. C’était là ce qu’elle allait faire. Oh, elle ne sortirait pas de la tranquillité de son temple. C’était la vigie qui regardait les rouages et les pièces qu’elle avait mis en marche s’imbriquer. Mais, il faut ménager les détails et éviter les grains de sable.

Elle choisit ce moment précis, à la frontière du jour et de la nuit pour s’assoupir. Son corps à la charge de ses prêtresses et de son ordre tout entier. Trop longtemps, elle était resté loin à regarder et il fallait de temps que même elle, joue un rôle plus active. Après tout, elle était aussi Promachos, celle qui se bat en première ligne. Sa voix lui avait confiné quelques informations troublantes et c’était à elle d’agir. Ce n’était que là, la première de ceux qu’il faudrait qu’elle voie. Mais elle était la dernière alors autant qu’elle soit celle par qui elle commence. Après tout, d’elle dépendaient bien des choses. Elle écoute l’écho de l’énergie que la jeune femme déploie. Elle sent qu’elle ne lui ait pas destiné et respecte ceci. L’amour est important. Son rire musical répondit d’abord à la jeune femme.

« - Non. Je ne suis pas ma voix. Mais il m’a dit que tu dirais me voir, Morwenna des poissons. Alors me voici. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Février 553] Prières et plénitude  G-bleu1800/1800[Février 553] Prières et plénitude  V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Février 553] Prières et plénitude  G-rouge1350/1350[Février 553] Prières et plénitude  V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Février 553] Prières et plénitude  G-jaune1500/1500[Février 553] Prières et plénitude  V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Février 553] Prières et plénitude    [Février 553] Prières et plénitude  EmptySam 5 Sep - 19:52
Prières et plénitude








Un clignement de paupières, et je reviens à moi. Le Rêve se disloque, tout n’est qu’un songe et mon esprit s’est trompé. L’essence de mon bien-aimé est si proche de celle de notre Déesse que je suis momentanément déstabilisée. Comment dois-je interpréter cette nouvelle vérité ? Elle m’effraie un peu, mais je veux ne rien montrer. Pas plus que la surprise que je laisse exposée, mon masque en main. Je le remets avec empressement, prise en faute.
Je l’observe sous cape, de peur de l’avoir froissée. Athéna ne paraît pas en colère. C’est son rire qui accompagne mes gestes précipités. Je balbutie quelques excuses, ploie un genou à terre, la salue avec tout le respect et la déférence qu’elle mérite.

« Déesse Athéna, veuillez m’excuser, je croyais… » ma gorge se serre. « Merci. »

Suis-je simplement capable d’ajouter, touchée que mes prières soient parvenues jusqu’à ses oreilles. Qu’elle ait pu écouter les atermoiements de celle qui lui porte tant préjudice.

« En vérité les mots me manquent ma Dame. » Comment puis-je lui avouer ma surprise de la voir ici, pour moi, après que Childéric m’ait fait part de la méfiance qu’elle me porte ? « Je suis parvenue à trouver la paix, dans la tempête que je traverse. Ce chemin fut long, et difficile, mais je l’ai accepté. Grâce à mes compagnons d’armes. Certains d’eux m’ont fait voir les choses sous un nouvel angle et… »

Je soupire.

« … je n’ai plus peur. Je suis prête à m’éteindre à cause du poison qui me ronge. »

Seulement, dans mon regard qui se relève dans sa direction, s’allume une lueur de détermination :

« Mais pas sans me battre et comprendre. Je ne veux pas avoir fait tout ça pour rien. L’agonie doit cesser. Je dois vous demander ce que je dois faire, à présent. Je suis prête à tout pour que ce chemin de croix cesse. »

Un sourire sur mes lèvres se dessine sous l’ombre du masque.

« Je ne me suis jamais sentie aussi sereine qu’entre les bras de la Mort. Je ne l’explique pas. Plus lucide, aussi. »


Pieuse.

« J’ai eu une discussion avec l’Augure, comme vous le savez. Il connaît Lucius, il sait aussi qu’il n’est pas le maillon de cette chaîne maudite. Un autre est responsable de tout ça et je dois découvrir qui il est. »

Une pause, je prends une grande inspiration, fatiguée, déjà, par mon discours.

« Je voudrais savoir si vous pouvez m’aider, où dois-je tourner mon regard ? J’ai songé aux Poissons Noirs, peut-être retourner à Glastonbury… »

Je me perds, encore, sur la voie de la Bête empoisonnée.







© Never-Utopia


[Février 553] Prières et plénitude  Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
AthénaAthénaArmure :
Cloth d'Athéna
Message Re: [Février 553] Prières et plénitude    [Février 553] Prières et plénitude  EmptyVen 11 Sep - 1:26
Elle regarde avec bienveillance celle qui s’incline devant elle. Athéna sait qu’elle n’est pas âme à plier le genou si facilement. Elle sait qu’il s’agit d’une âme fougueuse qu’il est difficile de dire qu’elle est sienne. Elle a servi, d’abord l’ordre d’or, pour l’amirauté, avant de revenir là d’où elle n’aurait jamais dû partir. Mais chaque faute s’accommode d’un prix à payer. Encore une chose qu’elle ne peut vraiment comprendre. La mort, c’est un concept qu’elle ne ressent pas vraiment. Son corps va mourir, mais son âme elle, ne connaîtra pas la fin, du moins, pas tant que… Mais la mort c’est le propre de l’homme, sa faiblesse. Mais c’est justement de cette faiblesse que naît sa plus grand force. C’est de là qu’il tire l’énergie qu’elle affectionne tant. C’est de là qu’ils arrivent à briller plus fort que les dieux eux même parfois.

« - Se rendre compte de sa propre mortalité, c’est faire face à une terreur indicible. Comprendre qu’il n’y a rien à faire contre ça, que quoi qu’il arrive, cette mortalité sera toujours là, c’est connaître la fin de la terreur. On ne vit jamais correctement dans la peur. Relève-toi ma fille. »

Elle voit la détermination et l’apprécie d’un signe de tête. Elle jauge tous ses enfants. Ils ont, après tout, un rôle à jouer dans le grand dessin qu’elle leur prépare. Ils sont là pour faire du Rêve quelque chose de réel. Ils sont là pour aller plus loin qu’elle ne pourrait aller seule. Ils sont là, fatalement, car c’est pour eux qu’elle fait tout ça !

« - La chaîne a, en effet, été brisée et tu en paies le prix. Mais il y a dans le mal dont tu souffres quelque chose d’autres. Je ne peux te donner tes réponses exactes. Car il appartient à toi de les trouver pour pouvoir faire face à la vérité. Mais sache une chose, Nimue des poissons. Je ne t’ai pas accepté de nouveau dans l’ordre pour simplement t’y voir mourir. Tu as ton devoir à accomplir, pour moi, pour lui, pour le Rêve. Tu dois aussi payer pour tes transgressions, tu le sais, nous en avons déjà parlé. Mais tu ne vas pas mourir de ce poison. »

Ce prix, après tout, il est nécessaire qu’elle paie. Car bien qu’elle accepte et pardonne, jamais elle n’oublie. Elle se souvient toujours et préfère prévenir que guérir. Mais mort, personne n’est utile dans son rêve, mais elle a besoin de la fidélité de ses chevaliers pour son Rêve. Ils sont ses outils, mais des outils qu’elle traite avec amour, à défaut de considération.

« - Tu as trouvé l’origine du mal et je ne suis pas surprise qu’il en sache autant sur Lucius. Quelle faute ton ancien maître a-t-il commis exactement selon toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Février 553] Prières et plénitude  G-bleu1800/1800[Février 553] Prières et plénitude  V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Février 553] Prières et plénitude  G-rouge1350/1350[Février 553] Prières et plénitude  V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Février 553] Prières et plénitude  G-jaune1500/1500[Février 553] Prières et plénitude  V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Février 553] Prières et plénitude    [Février 553] Prières et plénitude  EmptyDim 20 Sep - 11:44
Prête








Elle m’invite à me relever. Ses premières paroles me heurtent et me confortent dans un même temps, sur la voie que mon âme a décidé d’emprunter. Son attitude laisse vaguement transparaître une forme d’accord, à cette nouvelle plénitude qui est mienne. L’acceptation, oui, mais pas sans la lutte et la quête de vérité.
Sa présence me réconforte et je l’écoute, attentive. Même si elle n’a pas les réponses que je désire, au moins me rassure-t-elle sur un autre point : ce que je voyais d’abord comme une absurdité – m’accorder un retour parmi le Cercle d’Or avant d’être confronté aux maux des Poissons – n’en est pas une. Cette affirmation me donne de l’espoir.
Il y a donc une clef à tout ceci. Une clef que je dois trouver. Ma quête de vérité débute vraiment. Je le comprends et mes yeux s’enflamment à cette idée. Je ne vais pas périr par le poison.

« Je le comprends, oui. J’en paye le prix chaque jour et cela, je l’ai accepté. Pour vous, pour lui, pour le Rêve. J’ai laissé une partie du mien là-bas. » mes prunelles se tournent vers l’horizon, songeant à notre enfant qui grandit sans nous. Mais pas sans chaleur et amour. « Je me sens prête. »

À la question de ma Déesse, je me fige. La réponse est déjà sur ma langue et le temps que mon esprit encaisse cette idée, j’ai laissé filer du temps. Je déglutis, un peu mal à l’aise.

« Il a commis la même faute que moi. Oui. Je crois que… ce maître que j’ai tant haï, c’est parce que nous sommes deux reflets. Deux flammes semblables avec les mêmes peurs, les mêmes angoisses. »


Je marche dans ses pas. Mes épaules s’affaissent, je prends conscience de ma défaite. Non ! Je décide d’en faire une victoire.

« Mais lui s’est perdu dans son aveuglement, dans sa solitude. Il a choisi le mauvais chemin. Un chemin facile… et il a cru pouvoir être libéré de ses tourments. C’est pour cela qu’il sert Mebd, désormais. Il a combattu sa propre mortalité. » Par égoïsme. « C’est en cela que nous sommes différents. Je possède une chose qu’il n’a pas vraiment. L’amour. »


Je pousse un soupir.

« Mais à l’origine, cette faute ne lui incombe pas. L’Augure m’a dit que Lucius n’était pas responsable de ce maillon brisé, dans la chaîne. Alors qui ? Son maître à lui ? Vous disiez ne pas être surprise sur le fait que notre prisonnier en sache autant sur Lucius… ils se connaissaient. »







© Never-Utopia


[Février 553] Prières et plénitude  Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
AthénaAthénaArmure :
Cloth d'Athéna
Message Re: [Février 553] Prières et plénitude    [Février 553] Prières et plénitude  EmptyMer 23 Sep - 2:52
Il est bon pour elle de lire la force dans le cœur des hommes. Ils sont le vecteur de la réussite et du Rêve. Elle demande beaucoup à ses chevaliers, trop. Mais elle sait au fonds d’elle-même que c’est ce qu’ils doivent et peuvent délivrer. Qu’il n’y a pas de sacrifices assez grand pour mener le Rêve à bien et en faire une Réalité. Elle sait aussi que nombreux sont ceux qui savent. Mais pas tous. C’est pour ceux-là qu’elle veille. Elle hoche alors lourdement la tête à l’énoncé de la jeune femme. Ses mouvements sont peu nombreux. Comme si ce corps n’était pas vraiment fait pour se mouvoir, comme si les expressions lui arrachaient quelque chose. Mais ses mouvements, peu nombreux ont beaucoup de poids et de mystique. Alors ce signe de tête qu’elle lui adresse est très lourd de sens. À la mesure du prix qu’elle paie et de sa nécessité. Ainsi, elle affirme qu’elle doit être prête et que c’est ce qu’elle attend d’elle, qu’elle en attend donc beaucoup.

Elle se souvient un peu de celui que fût sont maître. Ils sont tant à avoir foulé cette terre et tant à avoir frôlé son existence éternelle. Elle se souvient d’un fragment d’eux, du sacrifice que tous ont fait pour les rêves. Des tristesses et des vérités, des joies et des mensonges, des passions et des douleurs. Mais tout ça ne la touche pas, elle se souvient mais ne comprend. Accepter la mort, après tout, c’est accepter sa place. Les mortels n’ont pas l’espoir de la vie et doivent y faire face. Elle ne comprend pas ce besoin si primale encré en eux de repousser cette inévitable échéance. Mais elle sait que c’est le plus puissant moteur des hommes et de ce fait, de son Rêve.

De nouveau, un léger sourire agite ses lèvres avant de disparaître rapidement. Elle sait que le plus puissant moteur pour elle, c’est cette bague qu’elle porte à son doigt et ce qu’elle représente. C’est tout ça qui l’aide à accepter les sacrifices et les poisons. Les hommes, contrairement aux dieux, ne vont jamais seuls.

« - C’est en parti vrai. Tu as saisi une partie du problème. Bien des chevaliers sont voués à une mort certaine, par la guerre ou leur propre pouvoir, le poids de leur devoir. La bête de ma voix, le double de gémeaux ne sont que des exemples parmi d’autres. C’est un mal nécessaire. Lucius est bien celui qui a brisé la chaîne, celui a refusé son devoir et ce sacrifice. Montre moi tes fleurs veux-tu. »

Elle demande avec douceur, mais perce malgré une impérieuse inflexion. On ne saurait lui dire non. Beaucoup de mystère encore, de nom et de choses. Des réponses qu’elle devrait trouver. La vérité est une quête en soit. Une quête avant de soi-même. Car c’était ça fatalement donc il était question ici. Lui donner trop de réponses, c’était l’empêcher de se trouver, l’empêcher de comprendre et l’amener plus facilement vers la mort. Et la mort viendrait bientôt car, après tout, elle fait parti du cycle elle aussi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Février 553] Prières et plénitude  G-bleu1800/1800[Février 553] Prières et plénitude  V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Février 553] Prières et plénitude  G-rouge1350/1350[Février 553] Prières et plénitude  V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Février 553] Prières et plénitude  G-jaune1500/1500[Février 553] Prières et plénitude  V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Février 553] Prières et plénitude    [Février 553] Prières et plénitude  EmptyMer 30 Sep - 20:27
Au nom des roses








Au nom des roses. Empoisonnées, pernicieuses, elles représentent ma vie, symbolisent les maux que je porte par devoir. Je sais. Je n’ignore pas que je ne suis pas seule à trainer une croix, à devoir porter une malédiction.
La mienne, je dois pouvoir la comprendre. Je sais. Que je suis proche, qu’elle est sur le point de me montrer un chemin que je vais devoir emprunter. Lui montrer mes roses ? Elles seront bien différentes d’autrefois, lorsque j’ai endossé pour la première fois, l’armure d’Or des Poissons. Akritès a encore un ascendant sur moi. C’est son poison qui me tue, je crois. Je doute. Mais j’essaye de ne rien montrer de mes questionnements intérieurs. Je rends un petit sourire à ma Déesse, écarte les bras pour tourner mes mains vers la terre.

Il n’est pas difficile pour moi de faire germer la vie. Ces graines se dispersent à nos pieds et je ferme les yeux pour visualiser un champ écarlate. Dans mon esprit, comme dans le monde réel, je me vois non plus seule, solitaire et perdue dans ce royaume carmin, mais bel et bien soutenue. Par elle. Par eux. En rouvrant les yeux, je vois l’anneau à mon cou que j’ai sorti machinalement, sans même y penser.
Le voilà mon véritable symbole. D’amour, de vie. De libération.
Mon cosmos danse autour de moi et se manifeste d’une toute autre manière, preuve de mon acceptation. De la plénitude que je ressens, à vouloir tout tenter pour me libérer. Je sais. Je sais que le premier obstacle que je devais franchir, c’est moi-même.

« Je suis prête. »
annoncé-je avec conviction, un franc sourire sur mes lèvres.

Je les regarde, caressées par la main du vent. Mes enfants. Je sais, que j’ai tant de choses à faire encore. Au nom des roses.

« C’est Mebd que je dois trouver. Alors je le trouverais lui. »

Et je réparerais son âme. Et la mienne.







© Never-Utopia


[Février 553] Prières et plénitude  Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
AthénaAthénaArmure :
Cloth d'Athéna
Message Re: [Février 553] Prières et plénitude    [Février 553] Prières et plénitude  EmptyJeu 1 Oct - 22:19
Les Hommes ne sont jamais aussi fort que quand ils embrassent leur humanité, quand ils acceptent l’imminence de leur mort. C’est de là qu’ils vont tirer la force d’accomplir les miracles qu’ils sont les seuls à savoir faire. Dépasser des sommets que même les divinités ne peuvent envisager. Eux, n’ont pas peur de la mort car pour eux elle ne veut rien dire. C’est la simple perte d’un peu de temps, quelques siècles ou décennies. Du retard sur le plan, tout au plus, un défaite momentané. Rien d’important, rien qui ne peut être corrigé. Mais pour un mortel, la mort est absolue, elle est une limite qu’on ne peut jamais franchir, un point final, une ouverture sur le vide. Alors il est bon qu’elle trouve cette force de cette acceptation de l’inévitable. Qu’elle trouve la paix et la force qui vont avec tout ça. C’est pour ça qu’elle a pu réintégrer l’ordre après tout : pour cette force qui est la sienne, pour son rôle dans le grand dessin des choses.

« - Tu n’as pas changé sur ça. Tu penses comme un fer de lance, tu vises directement la gorge. Mais quand on cherche des réponses, il faut parfois prendre d’autres chemins tu sais ? »

La déesse avait parlé là avec la voix de celle qui incarne la sagesse. Il est tentant parfois de vouloir régler ses problèmes rapidement, mais le chemin le plus évident n’est que trop peu souvent le bon ou le plus facile au final.

« - Bientôt, tu auras tes réponses, les étoiles bougent à l’ouest. Beaucoup de choses sont en routes. Alors là, tu pourras sûrement avancer dans ta quête. Mais n’oublie pas, Nimue, n’oublie pas, accepte la mort et son imminence, mais ne l’embrasse jamais. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Février 553] Prières et plénitude  G-bleu1800/1800[Février 553] Prières et plénitude  V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Février 553] Prières et plénitude  G-rouge1350/1350[Février 553] Prières et plénitude  V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Février 553] Prières et plénitude  G-jaune1500/1500[Février 553] Prières et plénitude  V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Février 553] Prières et plénitude    [Février 553] Prières et plénitude  EmptyVen 2 Oct - 9:43
Je n'oublierai plus








La réponse de ma Déesse a le don de me faire sourire. Je sers la Sagesse, mais j’ai souvent le tord de voir les choses en surface et de vouloir aller au plus rapide. Un fer de lance capable d’anéantir ses ennemis, c’est ce que je j’étais ? Ce que je suis ? Elle a l’air de le penser et cette idée me réconforte. Le cœur réchauffé d’espoir, j’acquiesce et retourne à la contemplation de mes roses.
Bientôt. Bientôt je trouverais des réponses. À l’Ouest se joue une pièce de théâtre. Je comprends que je serai l’une des actrices… une bataille à venir ?

« Là encore, je serai prête. »
rétorqué-je avec fermeté. « Je vais donc regarder au-delà des choses. Plonger dans le Rêve, il serait temps. »

Mes pensées sont pour Childéric. J’ai l’impression que tout un pan de ma vie jusqu’alors dissimulé à ma vue, se dévoile. Mes prunelles s’écarquillent et un sourire vient fleurir sur mes lèvres.

« J’ai souvent dansé avec la Mort, m’en riant, me brûlant parfois avec ses feux. J’ai cheminé longtemps et j’ai compris, enfin. »
Que rien n’est une fatalité quand on accepte et embrasse sa propre nature. Au lieu d’en avoir peur. J’ose croire que le temps des épreuves est derrière moi. « Je n’oublierai plus. »

Je m’incline avec le plus grand des respects.

« Et je me rends compte que mon devoir et mon amour ne se sont jamais opposés et que ma seule entrave, c’était moi. »
soufflé-je tout en replaçant mon masque sur les traits de mon visage serein.

FIN DU RP





© Never-Utopia


[Février 553] Prières et plénitude  Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
 
[Février 553] Prières et plénitude
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple des Poissons-
Sauter vers: