Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptySam 12 Sep - 13:44
L'horizon était de sable, d'or et d'une ligne émeraude qui se dessinait au loin. Plus haut, plus loin, les odeurs des épices venaient narguer les narines des voyageurs venant de Damas. Le vent semblait attendre quelque chose. Il était comme vivant et tout était ici beau et sauvage, sans que l'Homme n'ait eu le moindre mot à dire. Les dunes s’enchaînaient les unes après les autres.

Avançant lentement sur cette ancienne voie romaine qui exhibait les restes d'un empire déchu. Ici, l'envie rugissait aux plus bas instincts, c'était comme cela. Les animaux étaient plus sauvages, moins faciles à tenir. L'oasis s'était lentement dessiné et, tel un mirage, on pouvait y voir un grand bâtiment de pierres jaunies et recouverts de verdures. Des animaux sauvages s'amusaient entre eux sous les palmiers. Puis, ils s'arrêtèrent afin de voir la petite caravane de marchands.

[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) ZH7M3mZC

Sortant de cet édifice digne des grandes fourmilières que l'on pouvait croiser de temps en temps dans les endroits les plus reculés de l'Afrique, un petit groupe de cavaliers approchèrent alors de la caravane. Portant des lances comme les Grecs pouvaient en avoir autrefois, des lames courbées à leurs ceinturons, leurs peau cuivrées leur donnaient un ère de mystère. L'un d'entre eux descendit de sa monture et leva les mains en hélant les étrangers.

- Bienvenue dans les terres d'Hanaan, seules les espèces les plus courageuses viennent aussi loin, entre Perse et Byzance... Si telle est la volonté de notre Dieu de vous avoir fait perdre votre chemin jusqu'ici, ce sera un plaisir de vous compter parmi nous ! Notre seigneur, Ur-Shulgi, vous attend !

Ils étaient donc attendus. Visiblement, le désert était trompeur. De Perse, il n'y avait que le festin de cet oasis. Persépolis était donc bien loin.... Comment allaient agir nos voyageurs ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MehryMehryArmure :
Armure de l'Ophiuchus

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyDim 13 Sep - 18:57
Les Jades s’égarent au revers, contemplent les dunes et les pierres de naguère. Ces dernières s’entendent jusque là où la terre cesse et se transforme en une liquide frontière. Estimées des marchands, les témoignages affluent, bercent les oreilles de murmures du passé ; les tendres éloges flattent leur grandeur et leur incroyable beauté.

À mesure que les paysages défilent, les songes s’immiscent par-delà son voile et les graines se figent dans leur prison de verre. Les doutes et la mélancolie se mélangent à chaque fois qu’elle tente d’y repenser.

Les destinations sont amenées à se modifier, mais le voyage représente une opportunité. Chaque évènement abrite une raison, des conséquences à foison. Cela fait partie du jeu, semble-t-il : une épreuve sous couvert de conflits, de jugements et de punitions. Il faut comprendre, officiellement. Les paupières se ferment, de manière passagère, s’ouvrent derechef et répètent le mouvement ; les songes se dessinent à travers sa mémoire, son imagination, quand bien même elle ne manipule guère son instrument.

Les pièges du désert, vraisemblablement.

À l’horizon, des esquisses d’or et d’émeraude imprègnent son champ de vision, tandis que les fragrances sauvages s’intensifient et le museau frémit. Des cris, des rugissements ; des sons entraînent un mouvement du cou et déporte les amandes persanes sur le côté. Attendries, amusées, aussi : c’est lorsque l’on expérimente cela que l’on se dit que le monde n’est pas si pourri. Et pourtant…

Si tu savais, mon ami.

Des cavaliers se détachent des couleurs plus ou moins vives. Ils surgissent d’une porte, lances comprimées dans le creux de leurs mains basanées. Sans l’ombre d’un doute sont-ils armés, se montrent prudent en dépit des politesses échangées. En effet, la cité semblerait presque venir d’ailleurs, d’un temps oublié de la plupart des hommes et en eux résident des protecteurs.

À l’instar de l’autochtone, la demoiselle descend de la caravane. Des salutations dès lors partagées, selon des traditions supposées, par le biais d’une manœuvre inconscience ; incertaine, elle s’impose toutefois d’elle-même à travers le sombre voile qui lui couvre les lèvres.

— Je me nomme Khatereh, marchande itinérante entre la Perse et Byzance, justement, et voici Nousha, mon apprentie. Excusez mon ignorance, mais pourriez-vous nous dire où nous sommes arrivées ?

De cette invitation prononcée, l’Inconnu évoque une attente, la conscience de leur venue. Pour autant, la Serpentes elle-même avoue que cette situation n’est due qu’à un imprévu. Malgré tout, il appert que ce Seigneur est au courant. Plutôt étrange, force est de le constater. Un chouïa hilarant, mais également contrariant : cela pourrait signifier que leur discrétion est menacée.

Et, avec elle, un morceau de leur mission.

Une œillade se jette vers sa compère, rapide, mais faiblement appuyée. Elle n’est pas dissimulée, car jugée normale compte tenu de ces rencontres accidentelles. Toutefois, elle s’enquiert de ses réactions visant à potentiellement étayer les premiers éléments de réponses.

— C’est très aimable de votre part, nous acceptons volontiers votre hospitalité. Nous vous suivons.

Il est désormais temps de reprendre la route et de voir où celle-ci les mènerait. Ses yeux brillent, intrigués et perplexes, furètent deçà, delà durant le trajet.

— Savez-vous s’il y a un marché, ou bien d’autres marchands d'ici ou d'ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2154-mehry-silver-saint-d https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1864-mehry-l-ophiuchus En ligne
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu120/120[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (120/120)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge180/180[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (180/180)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune101/101[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (101/101)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyMar 15 Sep - 10:09
Le roulis de la charrette hypnotisait Argus, qui ne se lassait d'admirer le paysage. Des vagues infinies de sable doré, pour elle qui avait grandi sur l'océan et dans la tempête, cela représentait un véritable miracle. Elle accompagnait le voyage des dattes qu'elle avait achetées, les dégustant les unes après les autres entre deux gorgées d'eau. L'adolescente ne se rappelait pas avoir été aussi heureuse.
Le vent était doux, il apportait un peu de fraîcheur dans cette chaleur torride, sans pour autant fouetter leurs visages et leurs yeux.
Bientôt, Argus plissa les yeux. A l'horizon, elle distinguait une légère ligne verte. S'agissait-il d'un mirage ? Elle se redressa quelque peu par-dessus le bord de la charrette. Cependant, après quelques heures, elle dut en avoir le coeur net : cette ligne verte n'avait pas bougé, et elle grossissait au fur et à mesure qu'ils s'en approchaient. Il y avait donc réellement quelque chose, et Argus avait hâte de découvrir quoi.
Plus elles avançaient, plus les odeurs d'épices se faisaient entêtantes. L'adolescente aurait voulu pouvoir tous les goûter, cependant elle savait qu'elles arrivaient au terme d'une importante mission, et que le temps n'était plus aux flâneries.
Bientôt, une oasis dessina ses bâtiments jaunis par-dessus le sable. La destination approchait. Des animaux sauvages, de plus en plus nombreux, rôdaient autour de la caravane afin d'en renifler les marchandises. Argus ne s'en formalisa pas. Un bon coup de pied suffirait sans doute à les faire partir.

Tandis qu'elles arrivaient à proximité de la forteresse, une colonne de cavaliers en sortit et vint à leur rencontre. Armés.
Tout l'insouciance d'Argus se volatilisa aussitôt. Elle vérifia que sa cosmo énergie était bien camouflée et, prête à agir, elle saurait esquiver la prochaine attaque.
Leur voix chaleureuse la déstabilisa et elle se détendit. Puisqu'ils l'accueillaient en voyageuse, elle reprit son apparence d'enfant rêveuse. Quand Mehry descend de la caravane, Argus fait de même et mime chacun de ses gestes, elle qui ignore tout de la coutume locale. Elle force son visage à rougir, pour que la timidité excuse son peu de locacité. Une apprentie laisse son maître parler et écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1497-argus-aspirant-fiche
Ur-ShulgiUr-ShulgiArmure :
...

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyJeu 17 Sep - 14:20
A peine on avait le temps d'entrer dans cet oasis que l'on avait l'impression que tout y était comme à l'arrêt. Un souffle, un peu d'ivresse, un sentiment parcourait la peau des invités de l'avant-poste des terres d'Hanaan. Le capitaine de la garde en train d'avancer devant eux tourna la tête afin de répondre aux deux jeunes femmes.

- Bienvenue Dame Katereh, vous êtes ici aux portes de notre royaume. Ici, nous obéissons aux lois du désert, au temps qui passe... On vit dans le plaisir que les Dieux nous ont offert, chaque soir est un appel à la vie !

D'une grande beauté penseront certains, d'autres diraient que cela relevait de la naïveté. Les marchands qui suivaient les deux jeunes femmes furent amenés vers le caravansérail. C'était à ce moment là que le petit groupe traversa les portes ocres de la citadelle. Des étals de victuailles et de fruits exotiques étaient présents sous les yeux, les fragrances inondaient les lieux tel un étrange mirage. Des grandes bannières ornaient les murs avec comme symbole, une panthère tenant une grappe de raisins. Les enfants s'amusaient alors que les femmes tissaient tranquillement en devisant. On pouvait aussi y voir des marchands byzantins ou perses par endroits. C'était manifestement depuis un moment, en effet, leurs tenues étaient devenues totalement extravagantes... Ici, les fleurs étaient sauvages et brutalisaient de leurs essences les voyageurs trop imprudents.

Passant sous un porche, ils traversaient un long couloir sombre et l'odeur des épices transpirait ici bas. Après quelques mètres, ils prirent quelques marches afin de monter à l'étage supérieur. Ouvrant une porte, ils accédaient à une grande salle tapissée de la Perse et des peuples de l'est. Des grands coussins étaient posés ici et là. Au milieu, un petit bassin avait été construit et on pouvait y avoir quelques verres en étain. Un homme était assis nonchalamment sur des coussins de soie, ses prunelles bleues fixant les deux jeunes femmes. Ce qui pouvait choquer, c'était cette peau blanche comme de la craie, si peu commun dans ces terres où le cuivre et les pigments de la peau semblaient faire bon ménage.

- Bienvenue Mesdames, nos gens de Damas nous ont conté votre voyage. J'étais curieux de rencontrer deux femmes à la tête d'une troupe de marchands, voilà une chose très peu commune sur nos terres ! Une telle façon de faire est plaisante... Je me présente à vous, je suis Ur-Shulgi et commandant temporaire de ce bastion.

Le désert se lassait de ne pas voir autre chose. Il voyait là un sourire différent, une autre vision des choses. Chose fragile que naviguer contre les lois des Hommes, pensif, le commandant était immobile, comme une statue grecque que les hommes aimaient posséder dans leurs domaines. Une légère arythmie était présente ici bas. Comment cette rencontre allait se passer ? Le commandant voulait connaître tous les détails, il voulait voir si leurs vies prenaient la mesure de l'équilibre ou de la folie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MehryMehryArmure :
Armure de l'Ophiuchus

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyDim 20 Sep - 21:50
Subrepticement, les renseignements s’entortillent ; la course des mots cesse lorsque se dresse la frontière, cette muraille infranchissable autant qu’imaginaire. L’absence du mutisme renforce la noirceur des nuages et les maigres éclaircies parsemées s’avèrent insuffisantes pour satisfaire les appétences du serpent. De ses notes adroites, le gardien élude en même temps qu’il se montre bavard : il ne représente qu’un pion sur le plateau, celui qui les accompagne jusqu’à la prochaine scène.

Une autre pièce les attend, plus loin.

De l’ocre, des nuances et des fragrances virevoltent et s’emparent des sens ; en cette citadelle se trouve un trésor qui ne se pare guère d’or, mais dont la rareté prévaut bien plus encore. Les orbes céladons brillent à la lueur accordée par les cieux, explorent chacun des recoins à la portée des curieux. Les étalages, les enfants et les femmes : tous engendrent une nostalgie indescriptible et les prémices d’un sourire.

Ils sont protégés.

L’enseignement d’autrefois lui fait défaut, mais la Persane ne perd pas une miette du spectacle. Brièvement, son attention se porte sur les bannières, avant qu’ils ne pénètrent dans le dernier des chemins. Silencieusement, elle relève les dessins d’une panthère et d’une grappe de raisins, puis disparaît dans les étages supérieurs. Intrigant, assurément.

S’ouvre, devant ses mirettes ébahies, une salle tapissée d’une culture pour le moins connue. Ainsi, le corps s’arrête et le museau furète ici et là, songeur à l’impression d’un déjà-vu. Somme toute, une âme se manifeste et l’étrangère reprend place, prenant soin de rester à une distance convenable.

Ur-Shulgi, commandant temporaire du bastion.

Si le nom en lui-même demeure dans l’ombre du mystère, une mention sème le doute à l’intérieur. Une ressemblance frappante, assurément, et qui plus est amusante. Hélas, le hasard n’a guère sa place au sein de cette mascarade.

— Commandant Ur-Shulgi…

Des salutations reproduites à l’identique, similaires à celles offertes au garde qui, plus tôt, venait les accueillir. Une incertitude plane toujours, bien que le manque de réaction du premier cobaye la conforte dans l’idée qu’une erreur semble improbable. C’est instinctif.

— Nous vous remercions pour cette entrevue, mon nom est Khatereh.

La piqûre de rappel effectuée, l’enfant se présentera seule désormais.

— Il est étonnant de voir une cité comme celle-ci aussi loin dans les terres arides… Mais le sourire des enfants dans les rues en dit beaucoup sur la tranquillité qui y règne.

Des lippes étirées, presque mélancoliques ; une sincérité que nul ne pourrait mettre en doute s’esquisse sur ses traits. Les rues ne sont, d’ordinaire, jamais véritablement paisibles et le fleuve de leur vie remue parfois bien plus qu’il n’y paraît. Il se teinte de brun, de rouge, mais n’est jamais translucide. Derechef, son regard se perd sur les tapisseries, se reporte finalement sur la silhouette.

— Notre voyage continue, mais c'est une bonne chose qu'il nous ait mis sur votre route.

Que cherches-tu ?
Que veux-tu donc me prouver ?

Citation :
Navrée pour le délai et pour la qualité médiocre du RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2154-mehry-silver-saint-d https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1864-mehry-l-ophiuchus En ligne
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu120/120[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (120/120)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge180/180[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (180/180)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune101/101[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (101/101)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyLun 21 Sep - 18:01
Le salut des soldats acheva de rassurer Argus, qui y répondit par une discrète et élégante révérence, toujours silencieuse. Les apprentis commerçants n'avaient pas à se mettre sous les feux de la rampe, elle resterait discrète et éviterait tout maladresse. Une seule lui avait suffi.
A nouveau, Argus se laissa émerveiller par les nombreuses fragrances qui vinrent enivrer ses narines, par les couleurs chantantes de la pierre et des tentures qui se mêlaient l'une à l'autre sous la lumière torride du soleil, par les rires des enfants et les chants qu'elle percevait, par-dessus le brouhaha.
Très certainement, il faisait bon vivre ici.

Cependant, ils ne se dirigèrent pas vers les étals, cette fois-ci. Argus s'autorisa à les lorgner malgré tout tandis qu'elle les longeait, avant de 'engager dans un long couloir. Ainsi, elle emporterait les souvenirs de toutes ces belles couleurs et senteurs, qu'elle dégusterait dans son imagination tout en montant les marches.
Ils arrivèrent dans une salle où la froidure de la pierre se mêlait à la senteur divine des épices. Une salle remplie de coussins aux tons doux, ornée en son centre d'une fontaine. Argus resta en retrait, dans l'ombre de Mehry, dont elle imiterait chaque geste et mouvement.
Elle ne put s'empêcher de sursauter, sursaut qu'elle camoufla derrière un intérêt accru pour les décorations de la pièce, lorsque l'homme avoua avoir tout entendu de leur périple. Cela ne plaisait pas tellement à la jeune fille, qui ne pensait pas avoir rassemblé autant de célébrité autour d'elles.
Et comment les rumeurs avaient-elles pu courir plus vite qu'un convoi ?

Elle salue à nouveau d'une révérence et, lorsque Mehry se fut présentée, elle poursuivit, d'une voix qu'elle espérait la plus quelconque possible, prête à être oubliée au profit de celle de la maîtresse :

Je... Je suis Nousha...

Puis elle resta dans l'ombre, oreilles et yeux grand ouverts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1497-argus-aspirant-fiche
Ur-ShulgiUr-ShulgiArmure :
...

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptySam 26 Sep - 12:32
Un raisin entre ses doigts, il l'engloutissait en observant les deux femmes qui lui faisaient face. Qui étaient elles ? Ou étaient leurs maitres ? Katereh et Nousha. Voilà des beaux noms, plein de saveurs et d'exotisme. Sa main fit un geste de courtoisie afin d'inviter celles-ci à s'installer dans ces coussins qui lui faisaient face. Au dehors, on pouvait entendre une chute d'eau et les chants des oiseaux. Tout y était naturel, sans les artifices de la grandeur des cités antiques de la Mare Nostrum.

- Katereh et Nousha, soyez donc les bienvenues. Marchandes hein ? Qu'avez vous donc à vendre ? Je suis curieux ! Pour ma part, je vends différentes choses qui pourraient peut-être vous intéresser. Vins, fourrures, fruits... Que voulez vous ? Je serais y répondre.

Ur-Shulgi posa entre eux quelques gobelets et servit du vin. Elles ne s'en rendaient pas encore compte, mais, résister aux protections d'Hanaan se voyait ici pour les Eveillés qui travaillaient ici. Les parfums envoutants allaient faire lentement leur office, on naissait avec le coeur gelé de morale et de pensées légitimées par l'éducation. Le propre pouvoir de leur hôte était de savoir dénaturer tout cela, briser ce coeur gelé pour lui rendre vie à nouveau. Foyer de jeunesse et de folie, il souhaitait savoir ce que ces jeunes femmes pouvaient faire et quelles étaient leurs limites. Pour l'instant, il voulait simplement savoir ce qu'elles avaient à dire, à présenter.

- Ville non. Oasis certainement, vous êtes à un poste frontière dirons nous... J'en ai la garde pour quelques mois et voilà que des perles aux couleurs douces viennent dans mon antre. Mais votre voyage doit vous mener où ? Si vous me permettez de poser la question.

Où allaient elles ? Il les trouvaient ravissantes avec cette timidité qui recouvrait leurs visages doux et aimables.La première semble sur ses gardes, prudente. La seconde était dans la même position, plus en arrière par rapport à Katereh. Y'avait il une position hiérarchique entre elles ? Elles ne devaient même s'en rendre compte. Tout cela devenait pour le moins amusant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MehryMehryArmure :
Armure de l'Ophiuchus

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptySam 26 Sep - 21:42
Des notes chancelantes se répandent, inachevées. Dès lors, les membranes occultent les reflets, se ferment un moment durant aux lueurs chatoyantes, tandis que les épaules se relâchent, affaissées, trahissant l’existence d’un soupir prisonnier. Une erreur s’est glissée ; une erreur toutefois partagée, car la serpentes manquait ses devoirs, ces justifications pratiques pourtant négligées.

Une invitation lancée réprime une tentative retenue ; les prunelles dérivent, suivent cette main qui désigne des coussins. De concert, un signe de la tête énonce une approbation et le corps rejoint les tissus, nonobstant la gêne que cela occasionne. Une âme joyeuse autant qu’inquisitrice, de prime abord. En effet, celle-ci devine sans mal le statut de marchandes que les demoiselles omettaient quelques instants auparavant, les questionne sans peine et s’engouffre dans les failles des rapports. Des rapports verbaux que la Persane s’évertue à entretenir.

— Effectivement, je suis marchande itinérante et Nousha est mon apprentie ; elle m’accompagne afin de mieux comprendre comment fonctionne le milieu et le regard que les hommes portent sur les femmes qui, comme nous, parcourent le monde pour travailler.

Des explications interrompues par l’arrivée de gobelets et de vin. Entreposés sur la table, ceux-ci attirent son attention momentanément, quittant la silhouette du dénommé Ur-Shulgi ; les lippes troublées s’étirent et la paume se meut, se confond en excuses implicites.

— Je ne bois malheureusement pas d’alcool durant mes voyages, mais mon partenaire serait sans doute heureux de pouvoir y goûter. Quels types de vins et de fourrures proposez-vous ?

Si l’étrangère refuse la liqueur, le museau ne peut se soustraire aux odeurs envahissant la pièce. Elles parviennent jusqu’aux poumons, comprennent la qualité des mets sans même y toucher. En outre, la masse se relève, aidée par les mains portées sur l’assise qui, aussitôt, attrapent la lanière du sac tombé à ses pieds, celui-là même qui contient les trésors dénichés.

— Nous n’achetons pas en masse, alors il est possible que vous soyez déçus. Nous tenons à n’acquérir que des biens dans lesquels nous percevons une âme, bien que cette appréciation soit très personnelle dans les faits. Cependant, si l'un d'eux vous attire l'œil, n'hésitez pas à nous en faire part.

Accroupie, la marchande installe un tissu sur le sol, prépare le terrain pour y déposer ses dernières trouvailles. Parmi elles, des fibules, des étoffes, des coupes, des figurines et autres objets provenant de Perse, d’Égypte, d’Italie et de Grèce.

— Le voyage est important, commandant Ur-Shulgi, bien plus que la destination en elle-même ; c'est pour cela que nous allons où les vents nous portent, et ce jusqu’à l'étape suivante. Cela étant, pour répondre à votre question, j’envisageais, à terme, de me rendre du côté de l’ancienne Assyrie... Là-bas, j'espère trouver des traces de mes origines.

Douce mélancolie se dessine sur ses traits et son regard se perd dans ces histoires oubliées. Cette réponse ne présente ni mensonge ni vérité : tous deux résident dans cet objectif mentionné.

— Si cet endroit est une frontière gardée, cela signifie-t-il que des conflits menacent la région… ?

Une révélation peu rassurante et de l'incertitude nait la crainte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2154-mehry-silver-saint-d https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1864-mehry-l-ophiuchus En ligne
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu120/120[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (120/120)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge180/180[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (180/180)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune101/101[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (101/101)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyDim 27 Sep - 14:47
Sur l'invitation de leur hôte, Argus alla s'asseoir sur un coussin, non loin de Mehry. Le confort, le luxe... C'était la première fois qu'elle connaissait cela - car sa vie au Sanctuaire, bien que libre, restait rustique - et pourtant elle ne ressentit ni nostalgie, ni envie, ni jalousie. Son esprit se concentra plutôt sur les chants de la nature, au-dehors, l'eau et les oiseaux, ou encore sur ces grains de raisons que leur hôte mangeait, qui paraissaient si juteux, si sucrés, si appétissants...
Cependant, Argus ne laissa rien paraître de sa gourmandise. Les dattes du voyage l'avaient rassasiée et, cette fois-ci, elle ne commettrait plus d'impair. Elle ne mangerait rien que Mehry n'ait pas goûté avant elle.
Elle rougit légèrement et hocha la tête lorsque leur hôte leur souhaita la bienvenue, et l'écouta se présenter. Le débit de paroles et d'informations la déstabilisa quelque peu, elle qui s'était habituée au silence pendant tout le voyage, cependant elle prit soin de rester attentive à chaque mot et de laisser le soin à Mehry de répondre, sauf s'il lui était explicitement demandé de prendre la parole.

Mehry les présente et explique leur démarche, leur spécificité de femmes dirigeant une caravane marchande. Argus hoche la tête à chacune de ces paroles, confirme ces propos, mais reste discrète. Ce n'est pas à l'apprentie d'être sur le devant de la scène, cependant l'apprentie ne doit pas non plus se montrer distraite ou rêveuse.
Leur hôte leur proposa du vin et les battements du coeur d'Argus s'accélérèrent. Comment le refuser sans froisser cet homme ?
Heureusement, le gobelet fut proposé à Mehry en premier, qui déclina habilement cette invitation tout en retournant la conversation sur les affaires en cours, le commerce. Lorsque l'alcool arriva ensuite à sa hauteur, Argus fit un léger "non" de la tête, sa main comme en barrière entre elle et le liquide. Elle ne boirait pas non plus.

L'homme présenta l'oasis et Argus était tout ouïe, attentive. Elle cherchait à deviner si ces mots contenaient un sens cachés, s'il était l'honnête commerçant qu'il prétendait être, ou un éveillé camouflé. Elle surveillait cependant attentivement sa cosmo-énergie, pour la garder invisible, afin de ne pas se dénoncer.
Mehry expliqua ensuite les méthodes de travail qu'elles exerçaient prétendument en tant que commerçante, et aussitôt Argus les retint. Il serait du plus mauvais effet qu'elle contredît son aînée en public.
Cependant, fidèle à son rôle, elle aida aussitôt Mehry à disposer les marchandises au sol, anticipant chacun de ses ordres, lui évitant les tâches les plus rébarbatives.
Et tendit d'autant plus l'oreille que Mehry venait de poser une question clef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1497-argus-aspirant-fiche
 
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Terra incognita :: Terre d'Hanaan :: Deux Royaumes-
Sauter vers: