Votez
I
II
III
IV
V


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptySam 12 Sep - 13:44
L'horizon était de sable, d'or et d'une ligne émeraude qui se dessinait au loin. Plus haut, plus loin, les odeurs des épices venaient narguer les narines des voyageurs venant de Damas. Le vent semblait attendre quelque chose. Il était comme vivant et tout était ici beau et sauvage, sans que l'Homme n'ait eu le moindre mot à dire. Les dunes s’enchaînaient les unes après les autres.

Avançant lentement sur cette ancienne voie romaine qui exhibait les restes d'un empire déchu. Ici, l'envie rugissait aux plus bas instincts, c'était comme cela. Les animaux étaient plus sauvages, moins faciles à tenir. L'oasis s'était lentement dessiné et, tel un mirage, on pouvait y voir un grand bâtiment de pierres jaunies et recouverts de verdures. Des animaux sauvages s'amusaient entre eux sous les palmiers. Puis, ils s'arrêtèrent afin de voir la petite caravane de marchands.

[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) ZH7M3mZC

Sortant de cet édifice digne des grandes fourmilières que l'on pouvait croiser de temps en temps dans les endroits les plus reculés de l'Afrique, un petit groupe de cavaliers approchèrent alors de la caravane. Portant des lances comme les Grecs pouvaient en avoir autrefois, des lames courbées à leurs ceinturons, leurs peau cuivrées leur donnaient un ère de mystère. L'un d'entre eux descendit de sa monture et leva les mains en hélant les étrangers.

- Bienvenue dans les terres d'Hanaan, seules les espèces les plus courageuses viennent aussi loin, entre Perse et Byzance... Si telle est la volonté de notre Dieu de vous avoir fait perdre votre chemin jusqu'ici, ce sera un plaisir de vous compter parmi nous ! Notre seigneur, Ur-Shulgi, vous attend !

Ils étaient donc attendus. Visiblement, le désert était trompeur. De Perse, il n'y avait que le festin de cet oasis. Persépolis était donc bien loin.... Comment allaient agir nos voyageurs ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MehryMehryArmure :
Armure de l'Ophiuchus

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyDim 13 Sep - 18:57
Les Jades s’égarent au revers, contemplent les dunes et les pierres de naguère. Ces dernières s’entendent jusque là où la terre cesse et se transforme en une liquide frontière. Estimées des marchands, les témoignages affluent, bercent les oreilles de murmures du passé ; les tendres éloges flattent leur grandeur et leur incroyable beauté.

À mesure que les paysages défilent, les songes s’immiscent par-delà son voile et les graines se figent dans leur prison de verre. Les doutes et la mélancolie se mélangent à chaque fois qu’elle tente d’y repenser.

Les destinations sont amenées à se modifier, mais le voyage représente une opportunité. Chaque évènement abrite une raison, des conséquences à foison. Cela fait partie du jeu, semble-t-il : une épreuve sous couvert de conflits, de jugements et de punitions. Il faut comprendre, officiellement. Les paupières se ferment, de manière passagère, s’ouvrent derechef et répètent le mouvement ; les songes se dessinent à travers sa mémoire, son imagination, quand bien même elle ne manipule guère son instrument.

Les pièges du désert, vraisemblablement.

À l’horizon, des esquisses d’or et d’émeraude imprègnent son champ de vision, tandis que les fragrances sauvages s’intensifient et le museau frémit. Des cris, des rugissements ; des sons entraînent un mouvement du cou et déporte les amandes persanes sur le côté. Attendries, amusées, aussi : c’est lorsque l’on expérimente cela que l’on se dit que le monde n’est pas si pourri. Et pourtant…

Si tu savais, mon ami.

Des cavaliers se détachent des couleurs plus ou moins vives. Ils surgissent d’une porte, lances comprimées dans le creux de leurs mains basanées. Sans l’ombre d’un doute sont-ils armés, se montrent prudent en dépit des politesses échangées. En effet, la cité semblerait presque venir d’ailleurs, d’un temps oublié de la plupart des hommes et en eux résident des protecteurs.

À l’instar de l’autochtone, la demoiselle descend de la caravane. Des salutations dès lors partagées, selon des traditions supposées, par le biais d’une manœuvre inconscience ; incertaine, elle s’impose toutefois d’elle-même à travers le sombre voile qui lui couvre les lèvres.

— Je me nomme Khatereh, marchande itinérante entre la Perse et Byzance, justement, et voici Nousha, mon apprentie. Excusez mon ignorance, mais pourriez-vous nous dire où nous sommes arrivées ?

De cette invitation prononcée, l’Inconnu évoque une attente, la conscience de leur venue. Pour autant, la Serpentes elle-même avoue que cette situation n’est due qu’à un imprévu. Malgré tout, il appert que ce Seigneur est au courant. Plutôt étrange, force est de le constater. Un chouïa hilarant, mais également contrariant : cela pourrait signifier que leur discrétion est menacée.

Et, avec elle, un morceau de leur mission.

Une œillade se jette vers sa compère, rapide, mais faiblement appuyée. Elle n’est pas dissimulée, car jugée normale compte tenu de ces rencontres accidentelles. Toutefois, elle s’enquiert de ses réactions visant à potentiellement étayer les premiers éléments de réponses.

— C’est très aimable de votre part, nous acceptons volontiers votre hospitalité. Nous vous suivons.

Il est désormais temps de reprendre la route et de voir où celle-ci les mènerait. Ses yeux brillent, intrigués et perplexes, furètent deçà, delà durant le trajet.

— Savez-vous s’il y a un marché, ou bien d’autres marchands d'ici ou d'ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2154-mehry-silver-saint-d https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1864-mehry-l-ophiuchus
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu1050/1050[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge1050/1050[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune750/750[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (750/750)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyMar 15 Sep - 10:09
Le roulis de la charrette hypnotisait Argus, qui ne se lassait d'admirer le paysage. Des vagues infinies de sable doré, pour elle qui avait grandi sur l'océan et dans la tempête, cela représentait un véritable miracle. Elle accompagnait le voyage des dattes qu'elle avait achetées, les dégustant les unes après les autres entre deux gorgées d'eau. L'adolescente ne se rappelait pas avoir été aussi heureuse.
Le vent était doux, il apportait un peu de fraîcheur dans cette chaleur torride, sans pour autant fouetter leurs visages et leurs yeux.
Bientôt, Argus plissa les yeux. A l'horizon, elle distinguait une légère ligne verte. S'agissait-il d'un mirage ? Elle se redressa quelque peu par-dessus le bord de la charrette. Cependant, après quelques heures, elle dut en avoir le coeur net : cette ligne verte n'avait pas bougé, et elle grossissait au fur et à mesure qu'ils s'en approchaient. Il y avait donc réellement quelque chose, et Argus avait hâte de découvrir quoi.
Plus elles avançaient, plus les odeurs d'épices se faisaient entêtantes. L'adolescente aurait voulu pouvoir tous les goûter, cependant elle savait qu'elles arrivaient au terme d'une importante mission, et que le temps n'était plus aux flâneries.
Bientôt, une oasis dessina ses bâtiments jaunis par-dessus le sable. La destination approchait. Des animaux sauvages, de plus en plus nombreux, rôdaient autour de la caravane afin d'en renifler les marchandises. Argus ne s'en formalisa pas. Un bon coup de pied suffirait sans doute à les faire partir.

Tandis qu'elles arrivaient à proximité de la forteresse, une colonne de cavaliers en sortit et vint à leur rencontre. Armés.
Tout l'insouciance d'Argus se volatilisa aussitôt. Elle vérifia que sa cosmo énergie était bien camouflée et, prête à agir, elle saurait esquiver la prochaine attaque.
Leur voix chaleureuse la déstabilisa et elle se détendit. Puisqu'ils l'accueillaient en voyageuse, elle reprit son apparence d'enfant rêveuse. Quand Mehry descend de la caravane, Argus fait de même et mime chacun de ses gestes, elle qui ignore tout de la coutume locale. Elle force son visage à rougir, pour que la timidité excuse son peu de locacité. Une apprentie laisse son maître parler et écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1863-argus-chevalier-de-b
Ur-ShulgiUr-ShulgiArmure :
...

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyJeu 17 Sep - 14:20
A peine on avait le temps d'entrer dans cet oasis que l'on avait l'impression que tout y était comme à l'arrêt. Un souffle, un peu d'ivresse, un sentiment parcourait la peau des invités de l'avant-poste des terres d'Hanaan. Le capitaine de la garde en train d'avancer devant eux tourna la tête afin de répondre aux deux jeunes femmes.

- Bienvenue Dame Katereh, vous êtes ici aux portes de notre royaume. Ici, nous obéissons aux lois du désert, au temps qui passe... On vit dans le plaisir que les Dieux nous ont offert, chaque soir est un appel à la vie !

D'une grande beauté penseront certains, d'autres diraient que cela relevait de la naïveté. Les marchands qui suivaient les deux jeunes femmes furent amenés vers le caravansérail. C'était à ce moment là que le petit groupe traversa les portes ocres de la citadelle. Des étals de victuailles et de fruits exotiques étaient présents sous les yeux, les fragrances inondaient les lieux tel un étrange mirage. Des grandes bannières ornaient les murs avec comme symbole, une panthère tenant une grappe de raisins. Les enfants s'amusaient alors que les femmes tissaient tranquillement en devisant. On pouvait aussi y voir des marchands byzantins ou perses par endroits. C'était manifestement depuis un moment, en effet, leurs tenues étaient devenues totalement extravagantes... Ici, les fleurs étaient sauvages et brutalisaient de leurs essences les voyageurs trop imprudents.

Passant sous un porche, ils traversaient un long couloir sombre et l'odeur des épices transpirait ici bas. Après quelques mètres, ils prirent quelques marches afin de monter à l'étage supérieur. Ouvrant une porte, ils accédaient à une grande salle tapissée de la Perse et des peuples de l'est. Des grands coussins étaient posés ici et là. Au milieu, un petit bassin avait été construit et on pouvait y avoir quelques verres en étain. Un homme était assis nonchalamment sur des coussins de soie, ses prunelles bleues fixant les deux jeunes femmes. Ce qui pouvait choquer, c'était cette peau blanche comme de la craie, si peu commun dans ces terres où le cuivre et les pigments de la peau semblaient faire bon ménage.

- Bienvenue Mesdames, nos gens de Damas nous ont conté votre voyage. J'étais curieux de rencontrer deux femmes à la tête d'une troupe de marchands, voilà une chose très peu commune sur nos terres ! Une telle façon de faire est plaisante... Je me présente à vous, je suis Ur-Shulgi et commandant temporaire de ce bastion.

Le désert se lassait de ne pas voir autre chose. Il voyait là un sourire différent, une autre vision des choses. Chose fragile que naviguer contre les lois des Hommes, pensif, le commandant était immobile, comme une statue grecque que les hommes aimaient posséder dans leurs domaines. Une légère arythmie était présente ici bas. Comment cette rencontre allait se passer ? Le commandant voulait connaître tous les détails, il voulait voir si leurs vies prenaient la mesure de l'équilibre ou de la folie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MehryMehryArmure :
Armure de l'Ophiuchus

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyDim 20 Sep - 21:50
Subrepticement, les renseignements s’entortillent ; la course des mots cesse lorsque se dresse la frontière, cette muraille infranchissable autant qu’imaginaire. L’absence du mutisme renforce la noirceur des nuages et les maigres éclaircies parsemées s’avèrent insuffisantes pour satisfaire les appétences du serpent. De ses notes adroites, le gardien élude en même temps qu’il se montre bavard : il ne représente qu’un pion sur le plateau, celui qui les accompagne jusqu’à la prochaine scène.

Une autre pièce les attend, plus loin.

De l’ocre, des nuances et des fragrances virevoltent et s’emparent des sens ; en cette citadelle se trouve un trésor qui ne se pare guère d’or, mais dont la rareté prévaut bien plus encore. Les orbes céladons brillent à la lueur accordée par les cieux, explorent chacun des recoins à la portée des curieux. Les étalages, les enfants et les femmes : tous engendrent une nostalgie indescriptible et les prémices d’un sourire.

Ils sont protégés.

L’enseignement d’autrefois lui fait défaut, mais la Persane ne perd pas une miette du spectacle. Brièvement, son attention se porte sur les bannières, avant qu’ils ne pénètrent dans le dernier des chemins. Silencieusement, elle relève les dessins d’une panthère et d’une grappe de raisins, puis disparaît dans les étages supérieurs. Intrigant, assurément.

S’ouvre, devant ses mirettes ébahies, une salle tapissée d’une culture pour le moins connue. Ainsi, le corps s’arrête et le museau furète ici et là, songeur à l’impression d’un déjà-vu. Somme toute, une âme se manifeste et l’étrangère reprend place, prenant soin de rester à une distance convenable.

Ur-Shulgi, commandant temporaire du bastion.

Si le nom en lui-même demeure dans l’ombre du mystère, une mention sème le doute à l’intérieur. Une ressemblance frappante, assurément, et qui plus est amusante. Hélas, le hasard n’a guère sa place au sein de cette mascarade.

— Commandant Ur-Shulgi…

Des salutations reproduites à l’identique, similaires à celles offertes au garde qui, plus tôt, venait les accueillir. Une incertitude plane toujours, bien que le manque de réaction du premier cobaye la conforte dans l’idée qu’une erreur semble improbable. C’est instinctif.

— Nous vous remercions pour cette entrevue, mon nom est Khatereh.

La piqûre de rappel effectuée, l’enfant se présentera seule désormais.

— Il est étonnant de voir une cité comme celle-ci aussi loin dans les terres arides… Mais le sourire des enfants dans les rues en dit beaucoup sur la tranquillité qui y règne.

Des lippes étirées, presque mélancoliques ; une sincérité que nul ne pourrait mettre en doute s’esquisse sur ses traits. Les rues ne sont, d’ordinaire, jamais véritablement paisibles et le fleuve de leur vie remue parfois bien plus qu’il n’y paraît. Il se teinte de brun, de rouge, mais n’est jamais translucide. Derechef, son regard se perd sur les tapisseries, se reporte finalement sur la silhouette.

— Notre voyage continue, mais c'est une bonne chose qu'il nous ait mis sur votre route.

Que cherches-tu ?
Que veux-tu donc me prouver ?

Citation :
Navrée pour le délai et pour la qualité médiocre du RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2154-mehry-silver-saint-d https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1864-mehry-l-ophiuchus
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu1050/1050[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge1050/1050[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune750/750[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (750/750)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyLun 21 Sep - 18:01
Le salut des soldats acheva de rassurer Argus, qui y répondit par une discrète et élégante révérence, toujours silencieuse. Les apprentis commerçants n'avaient pas à se mettre sous les feux de la rampe, elle resterait discrète et éviterait tout maladresse. Une seule lui avait suffi.
A nouveau, Argus se laissa émerveiller par les nombreuses fragrances qui vinrent enivrer ses narines, par les couleurs chantantes de la pierre et des tentures qui se mêlaient l'une à l'autre sous la lumière torride du soleil, par les rires des enfants et les chants qu'elle percevait, par-dessus le brouhaha.
Très certainement, il faisait bon vivre ici.

Cependant, ils ne se dirigèrent pas vers les étals, cette fois-ci. Argus s'autorisa à les lorgner malgré tout tandis qu'elle les longeait, avant de 'engager dans un long couloir. Ainsi, elle emporterait les souvenirs de toutes ces belles couleurs et senteurs, qu'elle dégusterait dans son imagination tout en montant les marches.
Ils arrivèrent dans une salle où la froidure de la pierre se mêlait à la senteur divine des épices. Une salle remplie de coussins aux tons doux, ornée en son centre d'une fontaine. Argus resta en retrait, dans l'ombre de Mehry, dont elle imiterait chaque geste et mouvement.
Elle ne put s'empêcher de sursauter, sursaut qu'elle camoufla derrière un intérêt accru pour les décorations de la pièce, lorsque l'homme avoua avoir tout entendu de leur périple. Cela ne plaisait pas tellement à la jeune fille, qui ne pensait pas avoir rassemblé autant de célébrité autour d'elles.
Et comment les rumeurs avaient-elles pu courir plus vite qu'un convoi ?

Elle salue à nouveau d'une révérence et, lorsque Mehry se fut présentée, elle poursuivit, d'une voix qu'elle espérait la plus quelconque possible, prête à être oubliée au profit de celle de la maîtresse :

Je... Je suis Nousha...

Puis elle resta dans l'ombre, oreilles et yeux grand ouverts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1863-argus-chevalier-de-b
Ur-ShulgiUr-ShulgiArmure :
...

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptySam 26 Sep - 12:32
Un raisin entre ses doigts, il l'engloutissait en observant les deux femmes qui lui faisaient face. Qui étaient elles ? Ou étaient leurs maitres ? Katereh et Nousha. Voilà des beaux noms, plein de saveurs et d'exotisme. Sa main fit un geste de courtoisie afin d'inviter celles-ci à s'installer dans ces coussins qui lui faisaient face. Au dehors, on pouvait entendre une chute d'eau et les chants des oiseaux. Tout y était naturel, sans les artifices de la grandeur des cités antiques de la Mare Nostrum.

- Katereh et Nousha, soyez donc les bienvenues. Marchandes hein ? Qu'avez vous donc à vendre ? Je suis curieux ! Pour ma part, je vends différentes choses qui pourraient peut-être vous intéresser. Vins, fourrures, fruits... Que voulez vous ? Je serais y répondre.

Ur-Shulgi posa entre eux quelques gobelets et servit du vin. Elles ne s'en rendaient pas encore compte, mais, résister aux protections d'Hanaan se voyait ici pour les Eveillés qui travaillaient ici. Les parfums envoutants allaient faire lentement leur office, on naissait avec le coeur gelé de morale et de pensées légitimées par l'éducation. Le propre pouvoir de leur hôte était de savoir dénaturer tout cela, briser ce coeur gelé pour lui rendre vie à nouveau. Foyer de jeunesse et de folie, il souhaitait savoir ce que ces jeunes femmes pouvaient faire et quelles étaient leurs limites. Pour l'instant, il voulait simplement savoir ce qu'elles avaient à dire, à présenter.

- Ville non. Oasis certainement, vous êtes à un poste frontière dirons nous... J'en ai la garde pour quelques mois et voilà que des perles aux couleurs douces viennent dans mon antre. Mais votre voyage doit vous mener où ? Si vous me permettez de poser la question.

Où allaient elles ? Il les trouvaient ravissantes avec cette timidité qui recouvrait leurs visages doux et aimables.La première semble sur ses gardes, prudente. La seconde était dans la même position, plus en arrière par rapport à Katereh. Y'avait il une position hiérarchique entre elles ? Elles ne devaient même s'en rendre compte. Tout cela devenait pour le moins amusant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MehryMehryArmure :
Armure de l'Ophiuchus

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptySam 26 Sep - 21:42
Des notes chancelantes se répandent, inachevées. Dès lors, les membranes occultent les reflets, se ferment un moment durant aux lueurs chatoyantes, tandis que les épaules se relâchent, affaissées, trahissant l’existence d’un soupir prisonnier. Une erreur s’est glissée ; une erreur toutefois partagée, car la serpentes manquait ses devoirs, ces justifications pratiques pourtant négligées.

Une invitation lancée réprime une tentative retenue ; les prunelles dérivent, suivent cette main qui désigne des coussins. De concert, un signe de la tête énonce une approbation et le corps rejoint les tissus, nonobstant la gêne que cela occasionne. Une âme joyeuse autant qu’inquisitrice, de prime abord. En effet, celle-ci devine sans mal le statut de marchandes que les demoiselles omettaient quelques instants auparavant, les questionne sans peine et s’engouffre dans les failles des rapports. Des rapports verbaux que la Persane s’évertue à entretenir.

— Effectivement, je suis marchande itinérante et Nousha est mon apprentie ; elle m’accompagne afin de mieux comprendre comment fonctionne le milieu et le regard que les hommes portent sur les femmes qui, comme nous, parcourent le monde pour travailler.

Des explications interrompues par l’arrivée de gobelets et de vin. Entreposés sur la table, ceux-ci attirent son attention momentanément, quittant la silhouette du dénommé Ur-Shulgi ; les lippes troublées s’étirent et la paume se meut, se confond en excuses implicites.

— Je ne bois malheureusement pas d’alcool durant mes voyages, mais mon partenaire serait sans doute heureux de pouvoir y goûter. Quels types de vins et de fourrures proposez-vous ?

Si l’étrangère refuse la liqueur, le museau ne peut se soustraire aux odeurs envahissant la pièce. Elles parviennent jusqu’aux poumons, comprennent la qualité des mets sans même y toucher. En outre, la masse se relève, aidée par les mains portées sur l’assise qui, aussitôt, attrapent la lanière du sac tombé à ses pieds, celui-là même qui contient les trésors dénichés.

— Nous n’achetons pas en masse, alors il est possible que vous soyez déçus. Nous tenons à n’acquérir que des biens dans lesquels nous percevons une âme, bien que cette appréciation soit très personnelle dans les faits. Cependant, si l'un d'eux vous attire l'œil, n'hésitez pas à nous en faire part.

Accroupie, la marchande installe un tissu sur le sol, prépare le terrain pour y déposer ses dernières trouvailles. Parmi elles, des fibules, des étoffes, des coupes, des figurines et autres objets provenant de Perse, d’Égypte, d’Italie et de Grèce.

— Le voyage est important, commandant Ur-Shulgi, bien plus que la destination en elle-même ; c'est pour cela que nous allons où les vents nous portent, et ce jusqu’à l'étape suivante. Cela étant, pour répondre à votre question, j’envisageais, à terme, de me rendre du côté de l’ancienne Assyrie... Là-bas, j'espère trouver des traces de mes origines.

Douce mélancolie se dessine sur ses traits et son regard se perd dans ces histoires oubliées. Cette réponse ne présente ni mensonge ni vérité : tous deux résident dans cet objectif mentionné.

— Si cet endroit est une frontière gardée, cela signifie-t-il que des conflits menacent la région… ?

Une révélation peu rassurante et de l'incertitude nait la crainte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2154-mehry-silver-saint-d https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1864-mehry-l-ophiuchus
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu1050/1050[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge1050/1050[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune750/750[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (750/750)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyDim 27 Sep - 14:47
Sur l'invitation de leur hôte, Argus alla s'asseoir sur un coussin, non loin de Mehry. Le confort, le luxe... C'était la première fois qu'elle connaissait cela - car sa vie au Sanctuaire, bien que libre, restait rustique - et pourtant elle ne ressentit ni nostalgie, ni envie, ni jalousie. Son esprit se concentra plutôt sur les chants de la nature, au-dehors, l'eau et les oiseaux, ou encore sur ces grains de raisons que leur hôte mangeait, qui paraissaient si juteux, si sucrés, si appétissants...
Cependant, Argus ne laissa rien paraître de sa gourmandise. Les dattes du voyage l'avaient rassasiée et, cette fois-ci, elle ne commettrait plus d'impair. Elle ne mangerait rien que Mehry n'ait pas goûté avant elle.
Elle rougit légèrement et hocha la tête lorsque leur hôte leur souhaita la bienvenue, et l'écouta se présenter. Le débit de paroles et d'informations la déstabilisa quelque peu, elle qui s'était habituée au silence pendant tout le voyage, cependant elle prit soin de rester attentive à chaque mot et de laisser le soin à Mehry de répondre, sauf s'il lui était explicitement demandé de prendre la parole.

Mehry les présente et explique leur démarche, leur spécificité de femmes dirigeant une caravane marchande. Argus hoche la tête à chacune de ces paroles, confirme ces propos, mais reste discrète. Ce n'est pas à l'apprentie d'être sur le devant de la scène, cependant l'apprentie ne doit pas non plus se montrer distraite ou rêveuse.
Leur hôte leur proposa du vin et les battements du coeur d'Argus s'accélérèrent. Comment le refuser sans froisser cet homme ?
Heureusement, le gobelet fut proposé à Mehry en premier, qui déclina habilement cette invitation tout en retournant la conversation sur les affaires en cours, le commerce. Lorsque l'alcool arriva ensuite à sa hauteur, Argus fit un léger "non" de la tête, sa main comme en barrière entre elle et le liquide. Elle ne boirait pas non plus.

L'homme présenta l'oasis et Argus était tout ouïe, attentive. Elle cherchait à deviner si ces mots contenaient un sens cachés, s'il était l'honnête commerçant qu'il prétendait être, ou un éveillé camouflé. Elle surveillait cependant attentivement sa cosmo-énergie, pour la garder invisible, afin de ne pas se dénoncer.
Mehry expliqua ensuite les méthodes de travail qu'elles exerçaient prétendument en tant que commerçante, et aussitôt Argus les retint. Il serait du plus mauvais effet qu'elle contredît son aînée en public.
Cependant, fidèle à son rôle, elle aida aussitôt Mehry à disposer les marchandises au sol, anticipant chacun de ses ordres, lui évitant les tâches les plus rébarbatives.
Et tendit d'autant plus l'oreille que Mehry venait de poser une question clef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1863-argus-chevalier-de-b
Ur-ShulgiUr-ShulgiArmure :
...

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyMar 6 Oct - 14:09
Levant un sourcil, le commandant de la forteresse démontrait une certaine incompréhension au refus de boire la liqueur proposée. Manifestement, cette femme, ainsi que sa disciple, était étrange. En effet, c'était bien une première fois que des marchands refusèrent d'accepter l'hospitalité de leurs hôtes. Un sourire en coin, il hocha la tête en reposant la bouteille de vin dans un coin de la table. Il ne comptait pas imposer quoi que ce soit à ces deux charmantes demoiselles. Au niveau du commerce, elles s'intéressaient donc aux fourrures et vin mais elles refusaient d'en gouter le second. Encore une chose étrange.

Origine ? La question de Katereh excita sa curiosité. Il observait l'aéropage des offres de la marchande mais certaines questions ne quittaient pas son esprit. Quelles origines ? Sa main prit alors une des fibules et l'observa avec attention. Ses gravures étaient belles et ornementées de pierres précieuses finement taillées. C'était du bel ouvrage. Puis, il la remit à sa place avec beaucoup de délicatesse.

- L'ancienne Assyrie est vaste ? Cela dépend de laquelle vous parlez ? Ses frontières ont énormément changé au cours des siècles. Mais je pense que vous en avez parfaitement connaissance. Pour votre question, vous êtes aux portes du Royaume d'Hanaan. Il recouvre une terre ancienne et riche que le commun des mortels ne peut franchir sans le consentement des dieux. C'est pourquoi... Je me dis que vous n'êtes pas le "commun" des mortels ? Alors, laissez moi vous poser la question directement, puisque la loi de l'Hospitalité a été rompu, qui êtes vous véritablement ?

Le visage de leur hôte était devenu encore plus pâle. Plus froid. On pouvait sentir des interrogations, des doutes sur ce voyage des deux demoiselles. La question des origines de la doyenne de ce duo était certainement la clé. Il voulait en savoir plus, cette fois de façon plus franche et directe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MehryMehryArmure :
Armure de l'Ophiuchus

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyMar 6 Oct - 18:43
L’albâtre visage s’adorne du voile des abîmes, semble-t-il. En effet, le refus de la perdition dans l’ivresse ne représente, en elle-même, nulle trace d’étrangeté ; les femmes et la liqueur ne vont guère de pair, d’ordinaire, d’autant plus lorsque celles-ci s’éloignent déjà des cases traditionnelles. Hélas, il appert que l’homme s’en offusque ; il module son attitude et repose la précise fibule. L’attrait ne tombe toutefois pas dans la négligence, mais Ur-Shulgi se dévoile d’ores et déjà à la place de l’inquisiteur imprudent. Les déclencheurs attirent une curiosité bien différente de celle qu’il arborait jusqu’à présent.

Les frontières s’esquissent, s’effacent en même temps que l’Histoire avance. Indépendamment des oubliées et des omissions, il s’agit de lui des raisons pour lesquelles les recherches emportent avec elles de nombreuses saisons, perdues dans les printemps, les hivers et les reflets d’avant. Ainsi, l’affirmation s’énonce, reçoit pour semi-approbation une nuque qui, faiblement, s’abaisse.

Vraisemblablement, cette terre ancienne autant qu’inconnue ne se protège nullement des conflits, mais se soumet à l’autorisation divine. Soit. En outre, le commandant entre dans des questionnements plus francs, tandis qu’il se dissimule lui-même dans ses draps sombres et brâdants. Une notion des plus particulière se dresse, comme une barrière ; la tête se penche sur le côté, libère pour un instant les mèches charbonneuses, signe d’une méconnaissance face aux termes employés.

Le commun des mortels, par défaut, représente les créatures de chair et de sang. Ceux qui, comme eux, naissent pour disparaître ; des fantômes qui hantent.

La Persane se ressaisit, reprend le fil des évènements, espérant apporter des éléments de solutions, les uns après les autres.

— Les frontières ont probablement changé à travers les âges, mais elles n’en restent pas moins floues, qu’importe la période, même les plus récentes, ce qui ne facilite malheureusement pas mes recherches…

La base est posée, désormais, et la suite ne tarde pas à arriver.

— Vous m’en voyez navrée, commandant, mais, pour moi, le commun des mortels se résume aux êtres éphémères, ceux qui proviennent du réel et non de l’imaginaire, alors je ne comprends pas vraiment le sens de votre question. Prenez l’arme de votre garde, par exemple, si vous la plantez dans l’un de mes organes vitaux, il est certain que j’en mourrai. Nous pouvons bien entendu faire un essai, si vous souhaitez vous en assurer par vous-même, même si je vous avoue que j’aimerais éviter de quitter ce monde avant d’avoir trouver mes propres réponses.

Une proposition sérieuse, mussée sous les traits de l’humour ; les doigts suivent le mouvement, désignent le gardien lorsque les paroles le concernent.

— Je suis une femme qui achète et revend des objets qui l’intriguent, qui voyage avec son apprentie afin de lui apprendre les ficelles du métier. Comme vous l’avez mentionné tout à l’heure, les femmes sont plutôt rares dans notre milieu, c’est pour cette raison que, en tant que mentor, je dois la préparer au mieux à faire face aux regards et aux remarques qu’elle sera, un jour, amenée à recevoir. C’est également l’une des raisons sous-jacentes pour laquelle nous avons refusé votre vin, à regret soyez en certain. Ça ne satisfera peut-être pas votre curiosité et n'éteindra pas vos doutes, mais vos gens de Damas pourront aisément confirmer nos activités et notre parcours, tout comme ils pourront vous indiquer que la caravane qui nous a menés jusqu’ici aurait dû nous conduire ailleurs, n’est-ce pas ? Un ailleurs où nous nous rendrons dès que nous pourrons reprendre la route.

Nulle trace d’hostilité, aucune, pas même une once d’appréhension dans le timbre de sa voix comme dans son regard. Les troubles de l’incompréhension passés, la demoiselle ne détourne pas les yeux, expose les faits de manière à la fois simple et ferme, tandis qu’un sourire avenant ourle ses lèvres.

Somme toute, son attention retombe sur la fibule précédemment délaissée. La senestre s’avance alors, la ramasse délicatement et la porte vers le commandant ; son bras ne se tend pas dans la totalité, mais suffisamment pour qu’elle soit à portée de sa main.

— Nous ne connaissons pas encore vos coutumes, alors il est possible que nous fassions d’autres erreurs. Peut-être pourriez-vous nous en apprendre certaines ? Dans tous les cas, acceptez cette fibule en guise d’excuses et de remerciement pour votre hospitalité, à défaut de pouvoir boire le vin que vous nous avez proposé.

Citation :
La fibule est celle que le commandant observait plus tôt dans le rp. Il faudra simplement me dire s'il s'agit de la fibule provenant de Grèce, d'Italie, de Perse ou d'Egypte, puisque je risque d'être amenée à faire l'inventaire.
Désolée pour la longueur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2154-mehry-silver-saint-d https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1864-mehry-l-ophiuchus
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu1050/1050[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge1050/1050[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune750/750[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (750/750)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyMer 7 Oct - 18:27
Si Argus avait vexé leur vis à vis en refusant le vin, elle n'en remarqua rien. L'appréhension lui serrait bien trop le ventre, et l'effort pour rester sur ses gardes, attentive et prudente, sans faire la moindre bourde, occupait la plus grande part de son esprit.
Puis Argus se gela de l'intérieur. Toute pensée freina sa course dans son esprit. A l'instar de l'homme, elle pâlit, et elle pourrait sentir son sang se glacer dans ses veines. Sa respiration était devenue presque inexistante. Heureusement que cette paralysie l'avait prise, car sinon elle aurait sans doute bégayé, paniqué.
Heureusement qu'un zeste de son entraînement parvint à reprendre le dessus, et elle n'en laissa rien paraître.

Il les avait découvertes. A moins qu'il ne s'agît d'un coup de bluff ? Mais pour réaliser un tel tour, il lui fallait au moins connaître l'existence des éveillés. Dans ce cas, qui était-il, s'il en était pas un ? Leur serait-il hostile ? Faudrait-il se battre ? Qui était-il, sur ce vaste échiquier ?
Dans tous les cas, la bronze ne piperait mot. Elle continua à observer les diverses marchandises, l'air de rien, laissant à Mehry le soin de répondre à cette épineuse question.

Mehry était de loin la plus apte à répondre, et Argus l'écouta mêler avec soin mensonges et coutumes locales. Elle se prépara à calquer, si besoin était de sortir de l'ombre, les paroles et comportements de la siver.
Citation :
désolée pour la petite taille quant à moi .-.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1863-argus-chevalier-de-b
Ur-ShulgiUr-ShulgiArmure :
...

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyMer 14 Oct - 14:53
L'homme écouta avec attention les paroles de la marchande. Oh elle avait raison sur tous les points, à n'en point douter ! Elle ne répondait tout de même pas à la question. Oui, tout était éphémère dans la vie, même pour les Dieux. Rien n'était immuable. Mais, est ce que cela empêchait de faire la distinction entre l'ordinaire et l'extraordinaire ? Soufflant dans la pipe qu'il venait de prendre, il laissa une fumée sortir de ses narines. Il observait les deux femmes, l'une parlant, l'autre silencieuse comme une tombe. Son attention se porta alors sur la seconde.

- Et vous même, vous ne répondez pas ? Vous a-t-on coupé la langue ?

Un sourire passait ses lèvres avant qu'il se reconcentra sur la première. Elle s'était montré bonne marchande, sachant danser entre les joyaux et les orfèvreries qu'elle présentait. Avec un certain plaisir, il reprit d'une bouffée de sa pipe et reprit la parole, cette fois dans sa direction.

- L'éphémère est une chose. Mais l'éphémère peut être ordinaire ou extraordinaire, comme une comète passant dans le ciel. Marquant les esprits en un instant, marquant le temps de sa légende. Nous naissons, vivons et mourrons. Il en va ainsi depuis que le monde est monde, tant pour nous que pour les Dieux. Ceci étant dit, vous ne répondez pas réellement à ma question... Seuls des êtres capables de sentir ce qui est extraordinaire peuvent entrer sur nos terres, telle est l'une de nos premières lois. Prenant une autre bouffée, il reprit. Nous avons voyagé pendant des siècles vers l'est, à la recherche d'un nouvel océan. On a accompagné le grand Alexandre dans sa quête folle et périlleuse. A sa mort, il nous a confié cette terre sacrée qui regorge de pouvoirs et de richesses de l'avidité des hommes et des dieux grecs.

Il prit alors la fibule entre ses doigts et leva les yeux vers la diseuse.

- En quoi devrais je vous excuser ? Vous ne pouviez faire qu'une faute en venant dans une terre que vous ne connaissez pas. Je ne suis pas ici pour vous battre ou faire de vous des esclaves. Même si le gain sera énorme vu les qualités qui sont les vôtres, les Persans seraient heureux de vous compter dans leurs "chenils" à femme ! Si vous voulez découvrir notre terre, celle d'Hanaan, il faudra me montrer la flamme de votre coeur, celle qui flamboie ardemment dans vos âmes...

Une bouffée sortit à nouveau de ses narines et de ses lèvres. Il n'y avait aucune agressivité. Il trouvait même ces demoiselles fort touchantes dans leur volonté de paraitre ce qu'elle prétendait être. Mais, elles ne se rendaient pas compte qu'être ici même était une preuve qu'elles étaient autre chose que des marchandes. Ou alors, elles ne le savaient pas elles même... L'idée traversa l'esprit de Ur-Shulgi, si elles n'en avaient pas conscience... Elles pourraient devenir des nouvelles amazones après tout...

- Sauf si vous n'avez pas conscience de ce que vous êtes.... Vous n'avez jamais ressenti quelque chose en vous qui vous permettait de voir au delà de ce que les gens voient ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MehryMehryArmure :
Armure de l'Ophiuchus

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyMar 20 Oct - 18:03
Des mots qui, aussi tranchants qu’une lame, tombent sur l’apprentie, ne rencontrant aucune résistance véritable. Sur les lippes de la marchande, une commissure s’étire et dévoile les traces d’un ennui ; comme à l’accoutumée, l’enfant brille par son silence et les positions unilatéraux engendrent des comportements en retrait. Ce fait, la Serpentes le reconnaît, quand bien même elle n’en partage pas l’idée.
Dès lors, un souffle feutré se libère, tandis qu’une main remonte jusqu’aux fils blancs. D’une douceur pourtant vivace, elle les mélange et reporte son attention sur la silhouette du commandant.

Des amandes fixées, quand bien même elles sont en partie cachées par la fumée ; un regard lourd de sens, bien plus que n’importe quel autre discours. Au recto, se trouvent des excuses tacites et, au verso, la requête de ne pas effrayer plus son apprentie.

L’éphémère est ordinaire autant qu’extraordinaire.

Lentement, les branches se mettent en place et dissimulent ce qui, peut-être, ouvrira la voie vers de nouvelles perspectives. Or, pour cela, faudrait-il encore accepter les termes de l’échange, car c’est ainsi que la Persane fonctionne. Elle n’apprécie guère être lésée, pas plus qu’elle n’envisage de donner sans recevoir.

— Les Persans réduiraient-ils l’un des leurs à l’esclavage ?

Un sourire en demi-teinte s’offre à lui, en dépit de cette malice qui persiste dans la tonalité. La réponse est d’ores et déjà connue, positive, qui plus est ; les hommes n’ont que faire de la notion de filiation lorsqu’un avantage se présente dans l’esclavage ou la mort.

Tous les moyens sont bons, semble-t-il.

— Si ce n’est quelques visions cauchemardesques, rien d’extraordinaire de prime abord, disons simplement que la mémoire est une chose parfois effrayante… Mes connaissances sur la Grèce et ses Dieux sont limitées, donc je ne suis pas certaine de comprendre l’intégralité de votre récit. Cependant, si vos lois stipulent que seuls les êtres capables de sentir ce qui est extraordinaire peuvent entrer sur vos terres, dois-je comprendre que vous seriez l’un de ces êtres ?

Dans ce cas-là, il n’est pas utile de tourner plus en rond ; si le commandant veut prendre quelque chose, il est nécessaire d’en donner une autre en échange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2154-mehry-silver-saint-d https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1864-mehry-l-ophiuchus
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu1050/1050[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge1050/1050[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune750/750[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (750/750)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyJeu 22 Oct - 11:12
Entre deux bouffées odorantes, entre deux volutes de fumée, le regard de l'hôte se pose sur Argus. Celle-ci se fige, un mauvais pressentiment lui glace le sang. Elle a échoué, elle n'a pas réussi à se rendre assez invisible. Car déjà, l'homme entrouve les lèvres où se dessinent les premiers mots.
Ses mots ont blessé l'adolescente, et sans doute était-ce le but qu'il recherchait, pour la faire réagir. Sous le coup de l'émotion, Argus baissa la tête. Un blâme, toujours un blâme... Mais elle était en mission. Elle serait professionnelle.
Elle était l'apprentie de Kathereh. Elle était Nousha. Qu'est-ce que Nousha aurait répondu dans cette situation ?
Elle releva un visage humble vers son hôte, où toute rougeur, où toute trace de peur avait disparu. Sa voix, elle aussi, était humble quand elle répondit, bien qu'elle ne tremble pas :

Je ne suis qu'une apprentie... Mon rôle ici est d'écouter et d'observer, afin d'apprendre de ma maîtresse, de chacun de ses mots et de ses gestes. Il n'est pas encore l'heure pour moi d'avoir un avis.

Cependant, il semblait qu'Argus ait malgré tout suffisamment réussi à se rendre insignifiante. Déjà, l'attention de l'hôte revenait à Mehry, à leur marchandise, au marchandage en cours et aux insinuations qu'il tentait de glisser. La révélation qu'il tentait de leur arracher...
Argus prit sur elle de ne pas laisser la déception se lire sur son visage. L'hôte n'était pas dupe de l'habile réponse de Mehry, qui tentait de détourner son attention par des propos vagues. Il revenait à la charge, l'esprit acéré. Il désirait obtenir une réponse, sans doute car il se doutait de leur véritable identité.
Argus frissonna. Qui était-il ? Que voulait-il ?

Habile oratrice, Mehry continua prétendre à ne pas être une éveillée, ou du moins, grâce à la perche tendue par leur autre, à laisser planer le doute qu'elle l'ignorait. Et, enfin, elle parvint à poser la question fatidique. L'homme y répondrait-il ?
Plus que jamais, Argus était tout ouïe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1863-argus-chevalier-de-b
Ur-ShulgiUr-ShulgiArmure :
...

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyMar 27 Oct - 14:56
Une légère pénombre, imperceptible, était perceptible. Ur-Shulgi observait les deux jeunes femmes, les écoutait avec attention. Il inspira dans sa pipe une bouffée de ces feuilles séchées qui brulaient en son sein. Il état curieux. Il reprit une bouffée et prit la suite des réponses des deux femmes.

- Oui, c'est ce que je suis, on peut dire que je dépasse même de quelques têtes le niveau d'extraordinaire. Il prit le soin de répondre à la dernière question de la première marchande et reprit de suite. Persane donc.... Voilà donc une information d'importance et qui explique votre route. Vous étiez à Damas, le carrefour des routes mais aussi des espions à la solde des Byzantins ou des Persans. Double jeu ? mensonge ? vérité ? Je n'ai pas de réponse je dois dire. Cependant, je ne suis pas un ami des Persans et de ceux qui les gouvernent dans l'ombre ! Leurs propres divisions les rendent aussi dociles que des enfants mais un danger vient toujours de là où on ne l'attend pas, n'est ce pas ? Je vais donc poser la question plus ouvertement : Etes vous ici au nom du Seigneur Radhamanthis de Persépolis ?

Le ton était grave et de l'hospitalité, un ton inquisitoire suivit. Puis, il tourna son attention vers l' "apprentie". Comme lisant dans les pensées superficielles de la jeune femme, moins assurée mentalement que son maître, il répondit à une question évidente dans le regard d'Argus.

- Je suis Ur-Shulgi, Myste du Figuier, Roi sorcier des Djinns et des Sylphes des Forêts de Kahina. Voici mes attributions exactes. Et j'ai l'honneur de servir le Seigneur Zagrée-heb depuis trois siècles. Maintenant, je vous écoute et vous invite à vous montrer persuasive ! Vos têtes en dépendent !

Alors que ses yeux bleus viraient au froid le plus intense, une aura le détourna. Quelque chose venait de s'immiscer dans le cosmos environnant, il savait qui il était mais il ne s'adressait pas à lui pour la première fois de sa vie. Cette femme... Elle avait attiré le regard émeraude de son Dieu.

Sharruma.... C'est un plaisir de te revoir après tant de siècles. Tu n'as pas oublié le pacte j'espère...

Comme un souffle, une respiration... La voix pénétrait les chairs de Méhry sans qu'elle puisse s'y opposer. L'antique divinité qu'elle avait aidé autrefois était présente à nouveau, le passé rejoignait le présent, encore une fois. Le serpent blanc se mit à luire à son tour, comme s'il veillait à protéger sa propre maîtresse. Ur-Shulgi observait le serpent blanc, cela aussi lui disait quelque chose mais son esprit embrumé par ses propres vices l'empêchait de faire le lien pour le moment.

Citation :
Seule Méhry a entendu le message.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MehryMehryArmure :
Armure de l'Ophiuchus

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyVen 30 Oct - 21:36
Les entêtantes émanations s’intensifient, ne dérangent pas véritablement pour autant. L’acclimatation se veut expéditive et les discours accaparent une partie de son attention, tout du moins suffisamment pour en éclipser les rares désagréments. En outre, les suppositions se vérifient, s’éclairent en dépit de certaines zones toujours mussées dans la pénombre. Quelques inconnues glissent encore dans l’équation, mais s’envoleront bien assez tôt.

Sans l’interrompre, les notes sont perçues ; les doutes et les aveux s’expriment, invitent de nouvelles questions, fermant des portes pour en ouvrir de potentielles autres. Peut-être marcheront-ils à la même hauteur. Toutefois, l’incompréhension se dévoile, de prime abord, à la seule mention du gouvernement des ombres ; une stupéfaction qui revient tandis qu’il révèle les années de bons et loyaux services envers cet obscur Seigneur.

— Vous dites être au service de votre Seigneur depuis trois siècles, mais n’y aurait-il pas une erreur ?

Une temporalité bien éloignée de celle régie par le monde des hommes. Aussitôt les doutes nommés, la demoiselle se ressaisit.
Cette donnée n’appartient à aucun secret. Les indices parsemés dans les précédents échanges facilitent l’affiliation ; affiliation que la Persane ne cherche guère à cacher. Chaque vie comporte ses propres cadavres et ce chapitre, elle ne souhaite pas s’en souvenir, pas plus qu’elle n’aime le conter.

— Persane, c’est cela. En effet, un danger vient souvent de là où on ne l’attend pas. Commandant, vous avez narré votre histoire, alors laissez-moi vous raconter la mienne en échange. L’histoire d’un enfant qui vivait au sein d’une minorité paisible, jusqu’à ce qu’elle se fasse massacrer par l’armée Perse. Annihilée par sa propre contrée, dirons-nous. Cette petite fille, voyez-vous, a fui la Perse depuis de nombreuses années déjà. Elle n’y retourne que depuis peu, lorsqu’elle doit s’y rendre pour affaires, mais elle évite d’y mettre les pieds trop longtemps pour des raisons évidentes.

Un souffle d’air outrepasse la barrière des narines ; une tentative lente de se libérer. La marchande sait pertinemment que la filiation ne représente rien face aux ambitions des soi-disant puissants. Elle ne se faisait guère d’illusions.

— Pour vous répondre plus concrètement, ce nom m’est inconnu. En revanche, vous comprendrez sans doute que ce que vous mentionnez m’intrigue, compte tenu de mon histoire. Qu’entendez-vous par « ceux qui gouvernent les Persans dans l’ombre » ? Pensez-vous que ce seigneur Radhamantis serait l’une de ces personnes ?

Peut-être était-ce déjà le cas, à l'époque.
Avant d’avoir ne serait-ce que le temps d’aller plus loin dans ses réflexions, l’ambiance change et le serpent, jusqu’à présent caché, s’approche de sa maîtresse. Quelques instants, cette voix pénètre autant qu’elle surprend, tandis qu’elle accordait un regard vers l’animal. D’un geste de la main, d’un claquement de langue dans sa bouche, elle indique à l’ophidien de ne pas s’avancer plus.

Cet homme, mais de quoi donc parle-t-il ? La méfiance remonte doucement à la surface, alors même que l’esprit se questionne sur ce qui lui semble, pour l’heure, parfaitement improbable.

— Comme je vous l’ai dit, je cherche les traces de mes origines.

Pour le moment, c'est la seule réponse qu'elle peut lui apporter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2154-mehry-silver-saint-d https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1864-mehry-l-ophiuchus
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu1050/1050[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge1050/1050[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune750/750[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (750/750)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptySam 31 Oct - 17:31
Argus choisit de profiter de son silence. Elle était immobile et muette, ainsi peu de ses capacités cérébrales étaient sollicitées. Elle restait certes extrêmement attentive à tout ce qu'elle voyait, entendait et ressentait, cependant il lui en restait suffisamment pour que, dans un coin retiré de son esprit, elle puisse commencer à méditer.
Cette méditation, qui n'impliquait aucune utilisation de sa cosmo énergie, lui permit d'être plus résiliente à l'atmosphère de mystère et de pression que tentait d'instaurer l'hôte. Cette atmosphère se faisait chaque minute plus pesante, plus menaçante, presque. Ainsi, il n'y avait aucun risque qu'Argus ne craque.

L'hôte laissa sous entendre qu'il était bel et bien un éveillé. Cette révélation ne causa aucun émoi à Argus, cela faisait longtemps que le suspens quant à cette question avait complètement disparu. Il ne donna cependant pas son allégeance et la jeune fille prit bien garde à jouer l'ahurie, sur son visage s'afficha la mine de celle qui n'avait pas la moindre idée de ce dont il parlait.
Elle accueillit avec joie la petite intermède durant laquelle Mehry et leur hôte parlèrent de la Perse. Son coeur se serra lorsque son aînée raconta son passé, elle supposa que la jeune femme avait à peine besoin de mentir sur ce point...

Puis les discussions sérieuses reprirent. Chose terrifiante, l'hôte planta son regard dans les yeux d'Argus en prononçant ses derniers mots.
Argus ne trembla pas, ne cilla pas, ne pâlit pas. Elle soutint quelques légers instants le regard de son interlocuteur, son visage exprimant une curiosité sincère et innocente. Puis, comme toute jeune fille faisant face à un homme puissant et respecté, elle baissa humblement le regard. Lorsqu'enfin la question lui fut posée, elle ne montra aucune crainte à la menace à peine voilée d'une possible exécution.

Je suis désolée, Monseigneur, je ne connais aucun de ces noms que vous venez de mentionner... Je vous prie d'excuser mon ignorance, cela fait à peine un an que je voyage !

Elle fut rassérénée que Mehry reprenne la parole et lie leur investigation à sa quête d'identité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1863-argus-chevalier-de-b
Ur-ShulgiUr-ShulgiArmure :
...

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyDim 1 Nov - 18:35
Trois mille six cents fois par heure, la Seconde
Chuchote : Souviens-toi ! – Rapide, avec sa voix
D’insecte, Maintenant dit : Je suis Autrefois,
Et j’ai pompé ta vie avec ma trompe immonde !

Le regard d'Ur-Shulgi perça les ombres afin d'observer les traits de la persane. Mystérieux calice que voilà ! Fermant ensuite les yeux, il se laissait bercer par la musique de ses mots, prodigue et étrange. Un sourire. Elles ne disaient rien de ce qu'elles étaient. Il savait. Mais qui était le sang qui les animait ? Vierge ? Non, elles ne l'étaient plus des mystères du cosmos, il le sentait au plus profond de lui même comme une évidence.

- Habile subterfuge qui ne permet pas d'omettre ma première question. Oui, la Perse est sous l'influence d'une force qui dépasse les marchandes que vous êtes...

Ses origines ? Le soleil sa cacha sous un nuage alors que l'obscurité reprenait ses droits. Silence sous les volutes parfumées de l'antre de la capitainerie. Il n'insistait pas. Il n'avait pas envie de forcer ces jeunes marchandes à lever le voile de cette étrange pièce de théâtre. Il se leva alors et prit une des breloques qu'elles vendaient ici et là. Ces pièces de Damas étaient agréables à regarder après tout... Il prit une clochette qu'il fit résonner dans le vide.

Un homme entrait alors en pliant le genou, attendant l'ordre de son seigneur.

- Faites commerce avec mon intendant, car si le silence prévaut sur vos personnes, je ne vous forcerai pas. Toutefois, comprenez que je ne puisse vous permettre d'aller plus loin. Si vous repartez d'ici et allez vers le nord, vous trouverez le chemin de Persépolis. Ce fut un plaisir de pouvoir discuter avec vous, étrangères ! Je vous autorise à faire commerce ici et y revenir si le coeur vous en dit. Vous ne pourrez jamais au delà.

Tel un couperet, la décision avait été prise. Ur-Shulgi était lassé du jeu qui s'était créé, en partie à cause de lui même. Ces femmes n'avaient rien fait contre le royaume d'Hanaan, il ne comptait pas les punir du voile de mystère dans lequel elles s'étaient parées. Un sourire aux lèvres, une révérence suivit sa décision et il quitta la grande pièce, laissant son intendant prendre la suite.

Sharruma, tu fuis, encore.... Mehry, c'est ainsi que tu t'appelles désormais, bien. J'en prends acte mais n'oublie pas ton serment.

La voix venue de nulle part résonna encore dans l'esprit du serpent étoilé. Effrayante, impassible, passionnée, tout cela était née en même temps à l'écoute de la musique des mots. Un sentiment d'ivresse s'emparait de la petite fille qui avait fui la Perse. Argus sentait quelque chose entrer aussi dans ses pensées.

Bel oiseau que voilà... Ton innocence est un plaisir à voir. Nous nous reverrons aussi.

L'ivresse emportait aussi l'âme de l'Oiseau du Paradis. Son cosmos se teintait d'un élan psychique incontrôlable et sans le serpent blanc, elle aurait crié son envie que cela continua encore et encore. Une morsure fine du serpent avait paré à cette douce folie qui l'avait enveloppé pendant quelques instants.

Trop tard.

L'horloge avait avancé. Sans réponse.

L'intendant se tourna alors vers les deux jeunes femmes.

Qu'avez vous à offrir ?

Les choses terre à terre reprenaient leurs droits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MehryMehryArmure :
Armure de l'Ophiuchus

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune0/0[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptyVen 6 Nov - 15:39
Un subterfuge ne permet pas d’omettre des questions. Durant cet entretien, le commandant se pare de mystères autant qu’il en récolte ; les mensonges ne sont pas à l’ordre du jour, quoi qu’il en pense. Ces attributions annoncées ne changent aucunement le contenu de leur conversation. Toutefois, la manœuvre est appréciée, bien que la vérité demeure, en partie, cachée. Les informations parsemées glissent dans l’esprit et, avec elles, les premiers pas d’un contact amorcé.

Tous en sont conscients : lentement, la fin approche. En effet, Ur-Shulgi n’accordera pas de miette supplémentaire à de simples marchandes, ce qu’elles sont actuellement. Pourtant, force est de constater qu’il a suffisamment donné.

— Le plaisir est partagé, commandant, et nous vous remercions pour votre compréhension : nous sommes arrivées ici en tant que marchandes, et c’est ainsi que nous repartirons. Si l’avenir décide que nos chemins doivent se croiser de nouveau et dans d'autres circonstances, ce jour-là, je me présenterais à vous plus convenablement.

Un ultime sourire, franc autant que bienveillant, se dessine sur ses lèvres, tandis que l’homme quitte le devant de la scène. Cette voix résonne derechef, mais la demoiselle préfère ne pas y prêter attention ; les sens empreints d’une clarté embrumée, la Persane conserve les mots dans un coin de sa tête, y repensera lorsque le temps s’y prêtera davantage.

Somme toute, elle reporte son attention sur l’intendant précédemment appelé, exposant les différentes trouvailles à ses mirettes éveillées. Les possibilités sont nombreuses, assurément.

— Vous pouvez choisir ce que vous souhaitez. Considérez cela comme nos remerciements pour votre hospitalité et gage de notre respect.

Une fois que la décision sera prise, elles partiront.

Citation :
Dernier post pour ma part, sauf si une conclusion est nécessaire. Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2154-mehry-silver-saint-d https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1864-mehry-l-ophiuchus
ArgusArgusArmure :
Oiseau de Paradis

Statistiques
HP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-bleu1050/1050[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-rouge1050/1050[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) G-jaune750/750[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) V-jaune  (750/750)
Message Re: [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)   [Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry) EmptySam 7 Nov - 11:22
Bien que a situation se détendît, l'hôte ne semblait toujours pas dupe des subterfuges de Mehry. Il était malin et puissant, il parvenait à ressentir leurs cosmo énergies malgré tous leurs efforts pour les camoufler.
Argus s'en voulut de ne pas avoir compris lorsqu'il avait donné des indices sur son identité. Tous les noms qu'il avait mentionnés lui étaient inconnus. Elle était encore bien trop ignorante. Elle tenta de se rassurer, de se dire que son chemin ne l'avait jamais menée jusqu'en Perse durant son esclavage. En vain. Elle qui se targuait de savoir lire, de vouloir devenir érudite, elle aurait dû savoir.
Une fois rentrée au Sanctuaire, elle réparerait son erreur.

Puis ce chapitre, aussi intriguant qu'effrayant, se referme. L'hôte fait semblant de croire à la façade que Mehry et Argus lui présentent et se penche vers leurs marchandises. Argus s'en sent à la fois soulagée... Et frustrée. Ainsi, elle n'en saurait pas plus non plus. Cela se terminait presque trop simplement.
Comme répondant à cette frustration, une voix pénétra son esprit. Un instant Argus, sur la défensive, tenta de lutte, mais en vain. La voix murmura son au revoir, attisant à nouveau la curiosité de l'oiseau.
Ils se reverraient. Pour le meilleur ou pour le pire ?

Puis leur hôte partit, les laissant commercer avec l'un de ses subalternes. Fidèle à son rôle, Argus le salua donc d'une révérence :

Au revoir, Monseigneur.

Puis elle redevint entièrement Nousha, apprentie de Kathereh. Elle s'approcha de leur client, montra qu'elle était disponible pour toute question et commençait à arranger leur étal pour mettre en valeur chacune des marchandises.
Mais elle se préparait déjà à remballer. Le départ était pour bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1863-argus-chevalier-de-b
 
[Février 553] MD 7. La découverte d'une nouvelle terre... (Argus & Mehry)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Terra incognita :: Terre d'Hanaan :: Deux Royaumes-
Sauter vers: