Votez
I
II
III
IV
V


Avril 553 AD (Jusqu'au 5 mai 2021)
 
Partagez
 

 [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-bleu1800/1800[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-rouge1200/1200[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-jaune1650/1650[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-jaune  (1650/1650)
Message [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptyDim 13 Sep - 19:33
Dans la vie de tous les jours, les Fauves se faisaient légions. Certains ne cachaient pas leur véritable nature ; ils se contentaient de dérober les escaliers avec hâte, dans l'idée de se pavaner afin de délivrer un message clair : "Je suis là". D'autres se montraient plus discrets, peu perceptibles aux yeux des Hommes...

En réalité, Scáthach était l'un de ces Fauves.

Une créature épineuse, féroce, voilée sous l'égide des Papillons. Un étendard fait d'écailles aux couleurs variés, parfois ponctué et mouchardé par de faux yeux. Ryme songea qu'il était amusant de voir quelqu'un d'aussi franche ayant pour animal totem l'une de ces charmantes petites bêtes. C'était le genre d'insectes avec lesquelles les enfants de Rodorio s'amusaient gaiement dans les prés, en secouant leurs bras dans tous les sens...

Seulement, Scáthach n'était probablement pas un papillon de jardin.

Cette image ne resta alors que dans son esprit. La Sainte ne souhaitait pas attirer les foudres de la guerrière.. Mieux valait garder le silence plutôt que de prononcer de vains mots : son cœur de Paysanne lui faisait défaut. Ses crocs étaient faits pour mordre, pour conquérir. Le reste de son apprentissage attendrait sagement une prochaine mission...

Car, devant eux, se dressait les piliers blancs et marbré, et les dalles scintillantes d'un domaine plus immaculé que les autres : le Temple du Pope. Dérobant les dernières marches, toujours accompagnée de son Alter Ego, la jeune femme détourna son attention de l'essence de son ancien Maître, pour se concentrer sur la silhouette de Scáthach.

"Nous y sommes." Un soupir léger. Ce fut avec soulagement que la Sainte avertit la fin de cette montée de marches interminables, avec une pointe de sympathie. L'ascension jusqu'au temple du Pope était toujours une épreuve pour un Non Saint. Aussi, en étant accompagnée de Scáthach, Ryme s'était remémorée de sa première montée des Douze Temples, et de toute la difficulté qu'elle avait éprouvé dans son excitation. Son adrénaline et son sang chaud. "Dites-moi...Je ne vous ai pas posé la question, mais vous sembliez connaître le Grand Pope, quand vous m'avez parlé aux portes. Alors, je me disais...Que vous aviez peut-être déjà rencontré mon Maître par le passé ?"

Une simple, et unique question. Ryme ne savait si Childéric avait déjà rencontré ou non un membre de son ordre. La notion était d'ailleurs très confuse pour la jeune femme. Cette histoire de "Thuatha" et de "peuples étrangers et inconnus" ne se résumait pas qu'à de l'incompréhension : il y avait de l'imprévu, et cette sensation qu'ils en savaient plus sur les Saints. Bien plus qu'eux...

Même le garde avait hésité. Une, ou deux secondes. Le temps de jauger leur invité d'honneur. Puis l'armure d'Or lui avait tapé à l’œil et il leur avait alors cédé le passage. Ryme ne lui en voulait pas : cette venue était inhabituelle. Quelques pas tout au plus les menèrent directement dans le Temple, percevant au loin le masque du Grand Pope joué son rôle de Voix de la Sagesse.

"Grand Pope, voici Scáthach, Tuatha du Papillon. S'étant présenté à nos portes afin d'obtenir audience avec vous, comme elle l'avait prévu quelques jours plus tôt, je me suis permise de l'escorter jusqu'ici."

Ryme exécuta une brève révérence. Son Alter Ego, quant à lui, grogna légèrement et se coucha aux pieds de la jeune femme, toujours aux aguets.



[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu En ligne
ScáthachScáthachArmure :
Thuatha du Papillon
Message Re: [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptyJeu 17 Sep - 15:14
Elle parle. Encore et encore. Scáthach ne dit rien. Elle n'a pas envie de parler à cette humaine. Même parée de l'or des dieux, elle reste une femme et elle est surprise qu'Athéna permette cela parmi ses douze chevaliers les plus puissants. Visage ivoirin, elle ne laisse paraître aucune émotion, le Sidhe en elle parle comme jamais en ces moments présents et à venir.

Il se rend compte que les marches ici battent à l'unisson avec la nature. Chaque dalle, chaque pierre... Elles sont toutes nourries d'un cosmos divin. Athéna a donc béni cette terre depuis des siècles, au point où y vivre crée une solennité que le Sidhe peut ressentir au plus profond de lui même. Soudain, au passage du dernier temple, il reste immobile en observant les roses qui tapissent les colonnades et les sols. Il se tourne vers le Lion de Némée.

- Scáthach veut savoir à qui appartiennent ces roses écarlates ?

Lucius. Il le sent. Le parfum lui ressemble tellement. Ou... Oui. Elle. Scáthach observe les environs et ne la voient pas. Atlantis, c'est là où elle se trouve. Ces roses... Perturbée, Scáthach prend une rose et l'auréole de son propre cosmos chatoyant. Puis, après avoir entendu la réponse du Lion, il le suit vers le temple du Grand Pope. Voici un espace clos, un océan de pierre qui enferme l'âme. La mer est si loin, les plages, la liberté d'aller et venir entre les arbres... Scáthach regrette ces moments d'autrefois, quand la magie régnait dans ce monde. A l'invitation du chevalier d'or, il entre dans la demeure de l'ancien Lion, de celui que l'on appelle "Grand Pope".

Chaque pas résonne.

Voici donc le Pope, quelle vanité.... Un masque ? C'est une femme ? Elle se posait bien des questions sur le retard de tout ceci. Le temps se perdait entre ces murs, la solennité était la seule maîtresse de cet homme qui se disait à la tête des Chevaliers d'Athéna.

Hochant légèrement la tête.

- Scáthach est là.

Silence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-bleu0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-rouge0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-jaune0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptyMar 22 Sep - 2:50
    Parmi les gens particuliers et spéciaux qui s’étaient présenté à lui, cette rencontre était la plus imprévisible. Il savait beaucoup de choses sur le prince de l’île aux cieux. La douzième gardienne lui en avait beaucoup parlé et il savait vaguement dans quoi il mettait les pieds. Mais pouvait-on vraiment se préparer à ça ? Il avait donné ses ordres pour que l’Augure soit isolé et silencieux dans sa prison. La représentant de l’ordre mystérieux ne manquerait pas de faire un esclandre et de créer un ainsi diplomatique qu’il voulait absolument à éviter. Il avait déjà d’autres choses délicates à amener avec lui plus tard. Il avait aussi préparé la venue de cette étrange créature et avait pris soin d’organiser quelque chose. Elle serait reçu dans la grande salle du trône mais il n’attendait pas sur ce dernier. Il n’avait pas non plus pris le soin de revêtir son masque. Il la rencontrerait à visage découvert.

    Pour le reste, il avait fait dresser une table sur laquelle il avait disposé un peu de nourriture et du vin d’une certaine qualité qu’il avait fait sortir des caves du Sanctuaire. Dans les rapports de Silas, le prince de l’île aux cieux s’était montré plus bavard autour d’un demi-poulet alors autant la mettre dans de bonnes dispositions. Celui qui fût lion attendait donc sa disciple et son invité dans cette grande salle de réception à la lueur des torches. Les prétoriens au garde-à-vous à l’arrivé de Ryme et de Scáthach. Elle représentait un ordre mystérieux mais un ordre affilié aux oracles. Un ordre qui avait la trop mauvaise tendance, du moins selon Childéric, à recruter parmi les anciens chevaliers d’or et à se mélanger avec l’étrange mystique des Sidhes. L’avenir se jouerait à Camelot et dans l’Ouest breton, il en était convaincu et pour pouvoir jouer, il avait besoin d’une part d’allié et de l’autre une main.

    S’il travaillait à faire sortir l’Augure de sa coquille, il devait aussi se ménager l’autre aspect du soleil, celui qu’il craignait vraiment. Le sang qui coulait dans ses veines en faisait un être particulier, en voulait-il pour preuve le fait qu’elle avait visiblement réussi à faire de l’effet à Ryme. Il aurait sûrement trouvé ça amusant si la situation avait été autre. Il saluait intérieurement la sagesse de la jeune femme. Il invita Ryme à soit prendre place, soit repartir si elle le souhaitait. Il pourrait rencontrer l’envoyé des Sidhe seul et la jeune femme devait bientôt partir pour une mission possiblement risquée et dangereuse.

    « - Soyez le bienvenu au Sanctuaire, Scáthach , seigneur de l’île aux cieux. Je vous en prie, prenez place. Servez-vous»

    Il posa ses yeux verts sur le papillon et s’installa à la table des négociations. Il reprit ensuite la parole :

    « - J’ai cru comprendre que vous cherchiez quelqu’un et que vos pas, sous les conseils des oracles vous ont amené ici ? Je sais également que mes chevaliers vous ont aiguillé dans cette direction. Mais je pense que nous avons beaucoup à nous dire, que ça soit sur cette histoire ou sur vous. Vous êtes un ordre bien mystérieux. J’aimerai que cette rencontre constitue un premier pas entre nos deux ordres justement. Mais je vous écoute. »

    Il était maintenant temps d’écouter. Plus tard, il parlerait beaucoup car il avait des choses précises à discuter avec cette personne mais cela attendrait. Il était maintenant l’heure des négociations et de la politique, plus tard, viendrait encore et toujours le temps des mensonges et des secrets. Et des secrets, il en avait beaucoup à tirer de la sorcière bleue.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-bleu1800/1800[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-rouge1200/1200[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-jaune1650/1650[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptyJeu 24 Sep - 14:58
La Sainte ne put s'empêcher d'être déçue. Mais pouvait-elle réellement influencer Scathach à être moins nonchalante ? A non-réponse, non-réponse. Lorsque le Sidhe posa sa question près du Douzième Temple, Ryme haussa simplement des épaules. Sans un mot. Elle n'en savait rien. Il n'y avait là aucune insulte, encore que son mutisme fut de bonne guerre au vu de la guerre froide et silencieuse qui régnait entre les deux personnes : la Gardienne aux roses était encore une grande inconnue, et sa présence au sein du Sanctuaire n'était connu que par écho. Qui était-ce, déjà ? Mor...Morwa...Morwyna...

Oh et puis...Qu'importe !

"Je ne sais pas. Ca doit être le parfum et les roses de la Sainte des Poissons."

A ses côtés, sa Lionne renifla, comme agacée. La pauvre bête était si sensible aux odeurs que le parfum des fleurs lui prenait les narines et éveillait en elle un mauvais pressentiment. Peut-être était-ce dû aux toxines de ce jardin : son poison était devenu sa notoriété. Une notoriété qui, tout compte fait, venait d'interpeller le Tuatha. Cet état de faits ne stoppa pour autant pas leur marche vers le Temple du Grand Pope...

Une rencontre qui s'annonça imminente. Rapide.

Poliment, une fois les présentations faites et le début des négociations annoncées, Ryme s'approcha néanmoins de son ancien Maître et prit la parole dans une langue familière ; celle de son pays. Sa voix laissa couler un patois rapide, bref, de quelques mots du Sud que le Grand Pope comprenait assurément depuis la guerre à Mediolanum, a contrario de la Thatha du Papillon qui -et Ryme le devinait- peinait déjà à comprendre le langage des Hommes. Ces informations ne la regardaient pas, et la Lionne n'avait jamais fait dans la dentelle. Son léger laïus partagea son départ pour Nauplie, alors imminent. Les plans avaient changé : Tharros quitterait le Sanctuaire et enquêterait sur place, sous ses ordres. Le reste ne fut qu'un simple constat sur celle qu'elle venait d'escorter...

"Bien, ceci étant fait, je vais m'en aller."

Tournant des talons, Ryme observa le "seigneur des îles" à une certaine distance, un court instant. Si le temps ne la pourchassait pas autant dans son devoir, les deux personnes ne seraient pas restées ainsi seules. La Lionne ne faisait pas confiance au Papillon et sa créature ne manqua pas de signer ses doutes, signant cette rencontre d'une légère grimace féline.

L'odeur de son cosmos...Elle s'en souviendrait.

Finalement, la Sainte adressa un hochement de tête en sa direction, avant de reprendre son chemin. La Bête s'effaça alors dans un éclat de lumière ; la sortie de ce temple.

Spoiler:
 



[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu En ligne
ScáthachScáthachArmure :
Thuatha du Papillon
Message Re: [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptySam 26 Sep - 12:05
Nulle réponse sur cette Sainte des Poissons ? Scáthach n'en rajoutait pas. Sa question restait dans son esprit alors que les marches avaient continué vers la demeure du Pope. Ce dernier était donc cet homme. Le Sidhe l'observait. Le visage découvert, il se présentait de façon étrange. Scáthach se demandait s'il faisait cela avec tous ses invités. Puis, le repas. Scáthach observait toutes ces victuailles et s'en approcha comme une guêpe face à des sucreries trop douces pour elle. Toutefois, il n'en prit rien. Il n'était pas là pour cela. Il se tourna vers le Pope et l'observa de nouveau.

- Scáthach veut savoir qui est la Sainte des Poissons ?

La question était directe et sans ambages. Il l'avait senti. Les Roses... Son odeur, son parfum... Il était rare et précieux et cela faisait longtemps qu'il ne l'avait pas senti. Son regard violacé fixait celui du Pope en attendant sa réponse. Puis, comme un souvenir lointain, il reprit sur un autre sujet.

- Les Oracles ont une autre lumière que la nôtre. Scáthach cherche le Corbeau Rouge, tueur de Pope et traître de l'ordre solaire de Rome. Un Berserker du nom de Zvezdan, Cardinal de la Guerre, m'a informé qu'il était à Rome et on m'a ensuite dit qu'il était ici. Je le veux. Mort ou Vif. Il est une menace pour l'équilibre même d'Avalon. Posant un silence. Vous êtes comme Silas des Gémeaux, vous mangez beaucoup. Ce n'est pas bon pour les Hommes.

Le regard fixe, froid, Scáthach n'avait pas envie de se parer de la décadence que les Grecs semblaient apprécier autant que les Romains. Le Pope faisait face à une terre glacée et brûlée, une terre où il était difficile de se mouvoir sans en payer le prix.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-bleu0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-rouge0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-jaune0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptySam 26 Sep - 13:39
    Il regarde Ryme partir sans rien dire. Elle avait fait le choix de ne pas assister à cette entrevue, une bonne chose pour elle. Ce n’était pas vraiment le genre de chose qu’elle aurait apprécié, faire des ronds de jambes à une créature étrange, mais c’étaient les bases de la politique. Des bases qu’elle devrait apprendre, un jour ou l’autre. Mais il y avait peut-être cours plus simple que face à la Sidhde. Mais apprenons nous vraiment dans la simplicité ? Il nota aussi les informations que sa disciple lui avait transmis discrètement. Une sage décision de sa part, surtout de le faire dans une langue que celle qui avait du mal avec le verbe ne parlerait sûrement pas. Lui-même avait encore parfois un peu de mal avec ce patois italien. Mais ce qu’elle lui dit ne le surpris pas et il resta de marbre face à ces annonces, de même que lorsque le prince de l’île aux cieux prit la parole pour la première fois. Il répondit directement sur le même ton qu’il avait employé :

    « - Scáthach saura ce que Scáthach doit savoir en temps et en heure. »

    Il répondit d’abord à la question qu’il avait posé et il aurait envie de répondre directement et ? Il n’y avait là dans ses mots que du vent. Du vide ! Rien d’intéressant ! Elle exigeait de lui des choses en son propre royaume et la suite ne ferait que confirmer cet état d’agacement qui continuait de doucement de mettre en place dans l’esprit du Pope. Oh, il offrirait au papillon un froid sourire de façade mais il faudrait que le ton change rapidement. Le monde des hommes n’étaient pas juste un paillasson sur lequel il était possible pour ces choses de s’essuyer les pieds. Surtout pas lui, surtout pas ici. Le reste, ses demandes sur Bran Ruz étaient légitimes. Childéric était curieux de savoir ce qu’il était devenu, surtout depuis Rome et depuis l’attaque du Sanctuaire. Il avait combattu aux côtés du corbeau rouge une fois…

    « - Les humains doivent manger au moins deux fois par jours. »

    Voilà qui fut sa seule réponse sur les derniers propos du papillon. Il s’installa avec plus de sérieux dans son siège et son visage se fit ensuite plus dur. Il fallait, avant tout de chose, remettre les pendules à l’heure. Visiblement, il y avait eu méprises sur qui il était et ce qu’il était possible de faire pour l’ombre insectoïde.

    « - Si jamais quelqu’un se présente sur l’île aux cieux et exige des choses de Scáthach sans lui témoigner les bases du respect et de la politesse, comment Scáthach réagirez ? »

    Il laissa le silence prendre ses droits pendant une ou deux secondes avant de reprendre :

    « - Scáthach lui donnerez ce qu’il exige sans autre forme de procès ou au contraire, Scáthach lui ferez comprendre qu’il faut agir avec respect ici envers le prince de l’île ? Je pense que nous connaissons tous les deux la réponse. Vous êtes ici sur mon île aux cieux, prince Scáthach. »


    Cette fois, il se tut un peu plus longtemps, pour être sûr que ce qu’il venait de dire à l’ombre du papillon avait bien été intégré et compris. Il espérait pour elle. Pas question qu’il tolère ce genre de chose ni qu’on lui marche ainsi sur les pieds dans son propre domaine. Il était le verbe d’Athéna, son représentant et pas simplement un marchand ou un vagabond à qui elle pouvait faire faire peur et commander comme un vulgaire servant. Il faudrait que le prince de l’île aux cieux compose avec ça, à ses risques et périls s’il ne le faisait pas. Mais l’attitude de celui qui fût lion, bien que froide et autoritaire, n’était pas agressive.

    « - Il n'est pas ici. On a menti à Scáthach il semblerait. Qui à Rome vous a donné cette information ? Et en quoi donc Bran Ruz menace l’équilibre d’Avalon ? »


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
ScáthachScáthachArmure :
Thuatha du Papillon
Message Re: [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptyDim 4 Oct - 15:33
Scáthach resta de marbre sur la façon dont le mortel lui parlait. Mieux, Scáthach approuvait cette simplicité directe, sans prise de tête avec les formules de politesse entre personnes de leurs conditions. La politesse était pour ceux qui étaient proches, intimes. Les autres, pour lui, n'étaient que des ombres sans importance, des vagues dans un immense océan. Qui se soucierait des vagues ? Scáthach prit quelques instants avant de répondre à celui qui se faisait appeler Pope.

- Scáthach ne suit pas les mêmes traditions des mortels. Si vous voulez que l'on fasse des gestes polis et courtois, cela n'est que pour les nôtres et non pour les Ombres. Scáthach vous estime, vous dites ce que vous pensez. Scáthach a reçu cette information d'un Marcus vivant à Rome, pourchassé par un homme appelé Narsès. Scáthach est donc aller voir Narsès. Scáthach a lu des pensées étranges dans l'esprit de cet homme, il voulait hisser sa Déesse à la place de celui que vous appelez Zeus.

La réponse fut posée et limpide. Scáthach prit quelques secondes de réflexion concernant le Corbeau rouge. Non pas qu'il n'avait pas de réponse mais cela touchait aux affaires de son peuple avec une intimité plus forte que ce que lui même avait pu estimer.

- Scáthach fait parti d'un peuple où les liens sont importants, au delà de ce que les Ombres, les Mortels, peuvent comprendre. N'y voyez pas malice, c'est juste que lorsque l'on brise ces liens, il faut accepter la sentence qui peut l'accompagner. On ne peut pas blesser sa propre histoire sans que ce sang ne se retourne contre vous. Scáthach a reçu mandat de son peuple sur la Banshee. Scáthach le veut, mort ou vif.

Silence.

Sans avoir rien toucher du plat devant lui, il regardait les plats aussi succulents les uns que les autres. C'était une chose qu'elle aimait chez eux, lui n'aimait pas cette salissures de l'âme et du corps. Un étrange combat intérieur l'étreignait, même s'elle ne laissait rien en paraître. Ces roses... Le Pope n'avait pas souhaité lui répondre sur ce point et elle gardait dans un coin de sa tête cette information, le Synode prendrait les décisions concernant cela plus tard.

Le regard fixe de Scáthach continuait de fixer le Pope, sans expression apparente.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-bleu0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-rouge0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-jaune0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptyVen 9 Oct - 2:59
    Elle faisait partie d’un peuple particulier et avec ce peuple, venait ses propres coutumes. Le prince de l’île aux cieux avait pris le temps de répondre et d’expliquer ce qu’avait demandé Childéric. Il n’aimait pas sa façon de se voir au-dessus des mortels. Un trait de caractère qu’il n’aimait pas. Souvent, c’était le très d’un excès d’hubris et rien de bon ne ressort jamais de l’abus d’ego. Certes, la sorcière bleue avait les moyens de sa politique, mais cela n’empêchait pas celui qui fût lion de ne pas apprécier. Mais il garda tout ça pour lui, après tout, c’était de politique et de négociation qu’il était question ici, pas de culture ou de société. Même si avec ces mots, il comprenait un peu mieux la personne qui lui faisait face dans son étrangeté et son originalité. Le papillon savait maintenant ce qu’il attendait de sa part et la conversation pourrait continuer plus sereinement, poser sur de bonnes bases.

    Et il écouta avec encore plus d’attention quand elle parla de son parcours et le chemin qui avait été le sien pour finir par arriver au Sanctuaire. Comme on lui avait dit, les oracles l’avaient d’abord envoyé vers lui, sans oublier la petite étape auprès des guerriers d’Arès et du fameux cardinal de la guerre que Childéric connaissait bien. Le passage sur Narsès l’intrigua grandement. D’abord, elle semblait avoir lu avec une facilité déconcertante dans les pensées de la créature d’Athéna. Qui avait-elle lue ? Une chose que la déesse devrait savoir. Ensuite, ce qu’elle y avait trouvé ne surprit qu’à moitié le Pope. Après tout, le but originel que l’italien avait suivit n’était pas si éloigné de celui qu’il s’était fixé maintenant. Il ne comprenait néanmoins pas comme le fait d’avoir lu l’esprit de Narsès avait pu l’amener ici.

    La suite de son explication était à la fois limpide et incompressible pour Childéric. Il pouvait comprendre l’importance des liens, pour tous les peuples ils sont primordiaux. Mais d’après ce que le papillon racontait, son peuple les vivait avec plus de force, d’intensité peut-être ? Il est difficile pour un mortel de se remettre d’un lien brisé par la vie, alors quide d’une trahison pour des liens qui dépassent l’entendement des mortels ? C’était là ce qu’il ne pourrait jamais comprendre. Pour le reste… il s’était battu une fois au côté du corbeau lors du chaos crée par le retour d’Arès. Bon gré malgré, il avait été partenaire d’infortune. Mais tout ça ne pesait pas grand-chose face à la mort d’un Pope, bien qu’il n’eut jamais personnellement apprécié Bélisaire. Le corbeau rouge était un ennemi héréditaire du Sanctuaire par le sang versé.

    « - Et nous aiderons Scáthach dans sa quête. La guerre contre les oracles a été violente et le corbeau rouge n’est pas mort. Il n’est pas non plus parmi les prisonniers et je pense que celui qui vous a envoyé ici le savait. On a fait perdre du temps à Scáthach dans sa quête à dessins. »

    Et c’était bien joué à vrai dire, au vu du problème que le papillon pouvait causer et du chaos qui pouvait naître de son passage. La chance avait joué en leur faveur que les chevaliers qui avaient rencontré le papillon aient trouvé un moyen de lui parler et bientôt, ils pourraient traiter avec le prince de l’île aux cieux d’autres sujets plus personnels.

    « - Scáthach a donc déjà cherché avec le corbeau rouge du côté de l’est et de l’Italie, sans trouver trace de sa proie. Scáthach a cherché à d’autres endroits ? Peut-être aussi que Scáthach pourrait partager ses indices pour nous aider à retrouver le corbeau. Si cela ne dérange pas Scáthach aussi d’expliquer ce qu’est en détail une Banshee. J’ai compris qu’il est celui qui a quitté les Sidhes et brisé les liens, mais peut on le reconnaître facilement par rapport à un Sidhe ou à un humain ?»


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
ScáthachScáthachArmure :
Thuatha du Papillon
Message Re: [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptySam 17 Oct - 14:33
Scáthach écoutait le Pope sans l'interrompre. Scáthach était respectueuse du maître de maison. Scáthach fronça les sourcils en apprenant que sa proie n'était pas sur ses terres, et, surtout, qu'on s'était joué d'elle. Pénible. Scáthach fixait le regard de l'ancien Lion quand elle ressentit quelque chose près de lui, un parfum inaltérable qui épousait sa propre fragrance. Scáthach ne comprenait l'origine de ce mystère mais il n'était pas temps de poser des questions sur ce sujet.

- Scáthach a voyagé en Italie et en Thrace. Aucun Corbeau Rouge. Scáthach a ressenti l'appel de la mort dans les tréfonds d'une forêt sombre au nord d'ici dans des montagnes. Scáthach y a alors rencontré celui qui se faisait appeler Zvezdan. Quand un des nôtres brise le lien avec le Synode, son corps et son âme flétrissent, il devient blanc comme le lait d'une brebis, et il est conduit à se nourrir de la vie pour survivre... On appelle cela une Banshee. Une créature extrêmement dangereuse pour l'Humanité, dotée de pouvoirs qui dépassent la compréhension des mortels. Le Corbeau rouge est dangereux par ce qu'il sait d'Avalon, là où la paix des dieux fut actée.

Scáthach parlait lentement, froidement. Un étrange froid parcourut les colonnades qui les entouraient. C'était comme si le Pope pouvait ressentir la vie qui s'aspirait, comme si le froid dévorait ses entrailles. Cela ne dura qu'un moment mais il avait eu la sensation que Scáthach voulait lui montrer par les sens ce qu'était une Banshee. Une créature froide et dévoreuse de vie. Une chose que les Mortels ne pouvaient admettre en leur sein.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-bleu0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-rouge0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-jaune0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptySam 17 Oct - 17:40
    Il l’écouta faire le récit de son voyage en détail, une nouvelle fois. Oui, on s’était joué d’elle définitivement. Il ne connaissait pas ce Marcus, mais il savait précisément qui était le Zvezdan en question. Le cardinal de la guerre qu’il avait affronté tant de fois lors de la guerre italienne. Puis, il l’écouta précisé en détail ce qu’était les Banshees dont elle parlait. Des créatures donc à la peau blanche et capable d’aspirer l’âme et l’énergie des mortels ? Du moins, c’est l’impression qu’il eut quand le froid envahit la pièce. Il resta calme, du moins il essaya mais il concentra son énergie, non pas de manière agressive, mais juste au cas où. Il vaut mieux toujours être près que désolé. Il laissa malgré tout l’expérience se faire et, malgré le calme qu’il conserva, le maître de l’île aux cieux pourrait voir la désagréable sensation que cela avait été pour la voix d’Athéna.

    « - Je comprends mieux avec la démonstration de Scáthach en effet. C’est en effet un danger considérable, d’autant plus s’il peut constituer une menace pour Avalon. La peau blanche et le froid qui l'accompagne, voilà deux précieux indices. En existe-il d'autre pour les reconnaître pour que je donne des ordres à mes hommes de traquer et se méfier de ses créatures ? J’espère que Scáthach sait que la sorcière Mebd et ses masques rouges sont en train de faire bouger leur pion pour y mettre les pieds. S’il venait à mourir, la sorcière pourrait-elle se servir de son âme ou de son corps ? »

    Après tout, c’est ce qu’étaient les masques rouges. Si jamais une telle créature servile pouvait être mise à la disposition des morts-vivants de la sorcière des enfers, c’était une mauvaise nouvelle pour tout le monde, d’autant plus que ces fameux masques semblaient s’étendre partout sans réel objectif. De la Francie à la Grèce. Du moins, sans objectif visible pour le moment, car il ne pouvait s’agit que de chaos organisé. Mais il espérait aussi que l’île aux cieux et le papillon avec elle aurait des informations à partager, pour la sécurité d’Avalon, pour faire échouer les projets des enfers. Après tout, c’était contre cet ennemi qu’il fallait faire front commun et contre cette menace qu’il luttait, dans le vent il avait l’impression, depuis qu’il était monté sur le trône.

    « - J’aimerai montrer quelque chose à Scáthach, et avoir ses conseils et son avis sur ça. Et après, Scáthach aura certaines des réponses que j’ai reporté, le temps est venu pour Scáthach de savoir. »

    Il adressa un léger signe de tête à son invité et se déplaça dans la grande salle, vers son trône. Il y avait là, posé sur une table, un petit écrin en bois, assez sobre, fermé. Il prit l’objet et le ramena sur la table où il avait reçu le papillon. Il le déposa devant elle et retourna s’installer à ça place.

    « - Nous avons récemment eu un problème avec un druide noir et j’aimerai l’avis de Scáthach sur ça. »

    Dans le coffret, la papillon pourrait trouver le petit sac que le Pope avait scellé d’un sceau de la déesse, ainsi qu’un petit rouleau de parchemin. Il s’agissait là d’une transcription des symboles retrouvé sur le cadavre de l’animal en question. La bête avait sûrement dû continuer son processus de décomposition. Mais peut être que la Sorcière bleue pourrait retrouver des traces de cosmos ou quelque chose qui pourrait l’aider. En tout cas, elle était bien placée pour lui donner des réponses à ce sujet.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
ScáthachScáthachArmure :
Thuatha du Papillon
Message Re: [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptyMar 27 Oct - 17:59
Scáthach écoutait l'homme sans l'interrompre. Froidement, il considérait qu'il était plus facile de répondre à une personne quand il avait terminer de dire ce qu'il avait à dire, et aussi à prétendre. Silencieuse, elle voyait qu'il était en proie à ses doutes et ses questions.

- Ces Banshee ont la peau dont les morts se parent, ils sont aussi sans cosmos, ils dévorent celui des autres et en cela ils sont un danger. Car la vie humaine est nimbée à minima de cosmos. Non, Medb ne pourrait se servir d'un âme d'un Sidhe ou Banshee, nous ne sommes pas de ce monde. Nous avons nos lois et Hadès n'a aucun droit sur nous.

Prenant une respiration, elle reprit en observant ce que la boîte renfermait.

- Scáthach voit ici de la magie ancienne, venant des gardiens des tertres, les Druides. Plissant lentement les yeux, elle laissait une pointe de colère s'en libérer. Eliavres.... C'est ici la magie sombre du druide noir, second de la reine sombre. Ou avez vous trouvé cela ?

La question était à la fois emplie de curiosité mais aussi inquisitoriale. Scáthach laissait entrevoir son cosmos fin mais puissant en cet instant, comme si elle s'était allé à son Humanité pour une fois. Ou, peut-être à sa vraie nature. Reste qu'elle ne comprenait pas comment un mortel pouvait se retrouver avec cela entre les mains, et, surtout, pourquoi le Druide noir Eliavres était venu près de la Mare Nostrum pour ses affaires ? Quelque chose de profondément désagréable était en train d'entrer dans tous les pores de sa peau frêle et albâtre. Sensiblement, elle voulait avoir une réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-bleu0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-rouge0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-jaune0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptyMer 28 Oct - 17:11
    Le papillon était silencieux, écoutant ce qu’il avait à dire. Bien que son interlocuteur soit étrange, il était paradoxalement facile de discuter avec la sorcière bleue. Enfin, facile, comme on pouvait discuter avec une entité étrange doté de grand pouvoir, mais, c’était toujours plus simple que de comprendre parfois les volontés d’Athéna. Il aimait sa façon d’attendre pour parler et d’écouter surtout. Elle ne parlait pas pour rien dire et elle allait droit au but, une chose qu’il appréciait et qui faisait souvent défaut à ses interlocuteurs. Il aimait les soldats qui savaient prendre des initiatives, décider par eux même. Les ordres, ils fallait les donner le moins possible pour éviter de mettre u joug invisible sur ceux qui doivent les exécuter. Il écouta à son tour, tout ce qu’elle avait à raconter et elle avait des réponses intéressantes à lui fournir.

    Il nota dans un coin de son esprit tout ce qu’elle avait transmis sur les Banshee. Ces créatures étranges qui avaient l’air encore plus spécial que ce qu’était la Sorcière bleue. Il faudrait rapidement qu’il fasse passer ces informations dans les différentes chaînes de commandement du Sanctuaire et que les chevaliers soient mis au courant de l’existence de ces créatures. Un chevalier aurait-il la possibilité de lutter contre ces dernières ? Rien n’est moins sûr. Il avait combattu au côté du Corbeau rouge et il savait qu’il aurait pu, déjà à l’époque, l'abattre. Il le pourrait mieux maintenant. Mais cet état leur accordait-il un surplus de pouvoir suffisant ? La prudence serait donc de mise, de même que l’ordre qu’il avait édicté en cas de rencontre avec un Sidhe. L’autre information concernait à la fois ce qu’elle était et ces créatures. Ainsi, ils étaient hors des règles normales de la vie et de la mort… intéressant.

    Il écouta ensuite toujours avec beaucoup d'intérêt, ce qu’elle avait à dire sur les écritures et les traces résiduelles de magies dans cette dépouille scellé ramené de Jamir. Il fut très surpris de voir qu’elle avait un nom à lui donner et surtout, que cette présence fit naître dans le papillon une réaction… humaine ? De la surprise ou de la colère, peut-être un mélange des deux. Mais c’était là pour lui de bon indicateur. D’une part, le problème était considérablement dangereux, peut-être un peu plus qu’il ne l’avait pensé. De l’autre, il avait sûrement devant lui une alliée potentielle. Du moins, si la suite de son plan se passait… correctement. Elle et lui avaient fait un paris et il était temps de jouer une carte sur la table.

    « - Eliavres… voilà un nom que je ne connais pas. Mais je compte sur Scáthach pour nous en apprendre plus. Je ne vois pas de raison non plus de vous cacher ces informations, j’espère que nous pourrons coopérer sur cette affaire, comme sur le Corbeau Rouge. Il semblerait que ce druide noir ait tué la gardienne de Jamir, Helena, si le nom évoque quelque chose à Scáthach. Pour le reste, je pense que la personne qui a trouvé ces informations saura mieux expliquer de quoi il en retourne à Scáthach. Et elle est également porteuse des réponses aux questions qu’a posées Scáthach, il est temps pour Scáthach de savoir donc. »

    Leur sort était maintenant scellé, il venait de lancer les dés et il espérait vraiment réussir à obtenir quelque chose de cette rencontre. Quelque chose de plus, pour le Sanctuaire, pour son devoir, mais pour sa survie à elle. Car il le sentait au plus profond de lui, la Sorcière bleue était la clef de quelque chose. Elle n’avait pas choisi d’entraîner la jeune femme, de la recueillir après tout ce par quoi elle était passé pour rien. Il fallait comprendre les motivations de Scáthach sans réussir à comprendre Scáthach, une tâche difficile, mais pas impossible pour celui qui doit comprendre Athéna sans pouvoir comprendre la Divinité.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
NimuëNimuëArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-bleu1500/1500[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-rouge1500/1500[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-jaune1800/1800[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptyJeu 29 Oct - 15:35
Espoirs












Il est temps. Il est temps d’abandonner le poids du mensonge et des secrets. De se libérer. Des bruits de pas résonnent et une forme se dessine dans l’obscurité. Son cosmos se manifeste avant son entrée, embaumant les lieux de sa fragrance. La Sainte des Poissons s’annonce, drapée d’Or. Elle peut encore endosser son armure, mais pour combien de temps ? Cette question devrait la tourmenter, la toucher, l’effrayer. Ce n’est plus vraiment le cas. Parce qu’elle sait qu’il y aura un terme à son agonie prochaine. Que Morwenna n’a pas accepté d’embrasser sa mort. Pas tout de suite.
Avant, elle doit mener une quête. Redevenir celle qu’elle fut autrefois. Se transcender.

Son armure la quitte, forme une somptueuse figure que la dame aux roses dépasse. Sa main se débarrasse des artifices, jette au sol cette perruque blonde, révélant le feu d’une chevelure rousse, bien qu’assombrie.

À la faveur d’une lumière qui décline, Morwenna meurt.

Nimuë O’Bannon se dévoile, retire le masque qui pare ses traits. Ses deux prunelles couleur rubis ne sont pas la seule étrangeté chez la jeune femme. Ses yeux flottent dans un océan bleuté qui semble avoir investi tout son corps malingre. C’est la Sorcière Bleue qui se présente devant une autre.

« Mon Prince. » déclare la Sainte en s’inclinant devant son mentor. « Je vous dois en effet des explications. »

Nimuë se redresse, jette un coup d’œil à son époux avant de poursuivre : « Du temps a passé depuis notre dernière rencontre sur l’Île aux Cieux. Vous n’ignoriez alors pas ma volonté de renouer avec mes racines. D’achever ce qui doit être, rétablir un Lien qui a été bafoué. Lucius m’échappe encore, mais pas pour longtemps. »

Scáthach et elle s’étaient séparées alors que l’ancienne Sirène Maléfique avait quitté les fonds marins pour trouver refuge auprès du Papillon. Et donner naissance à lasrach.

« J’ai trouvé ceci à Jamir, mais il n’y avait pas que des corbeaux. Il y avait toute une ménagerie, du feu, des symboles. »

Elle sort de ses habits, de nombreux dessins qu’elle a reproduits et dont elle a cherché le sens, en vain. Peut-être que Scáthach saurait lire ces inscriptions.

« Je ne connais pas non plus ce Eliavres. Il n’y a que le nom du Druide Myrrdin qui est connu ici. Mais il n’est pas un druide noir à ma connaissance. Eliavres… Lucius… cela fait deux noms en tout. Et puisqu’ils sont des gardiens de tertres, il doit être possible de les retrouver, non ? »

Une piste assez mince. « Les druides noirs sont à la solde de la Reine Mebd, une menace qui plane, comme cette ombre rouge, ce Corbeau qui doit être éradiqué. Scáthach peut compter sur moi pour le traquer. »

Il y a tant de questions que la jeune Sainte mourante aimerait poser à son maître. Elle doit avoir des réponses. Il le faut. En elle, repose de nombreux espoirs.






© Never-Utopia


[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] 64j9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
ScáthachScáthachArmure :
Thuatha du Papillon
Message Re: [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptyLun 2 Nov - 16:50
Scáthach opina un instant. Scáthach se tourna alors vers la personne qui sortait des ténèbres, parée d'or et de soie. Scáthach comprenait enfin ce parfum, cette sensation. Nimue... Le Sidhe observait la robe d'or qui recouvrait son corps et semblait rester impassible. Le ruisseau continuait de couler, malgré les tumultes des pluies incessantes. Elevée jusqu'à l'horreur, elle avait choisi son chemin et abandonné la voie des eaux pour devenir fille du soleil. Pénible.

Scáthach vous informe que Lucius est bien vivant. Il ne peut mourir temps que le fils de Lug vit. Leurs liens de vie ont été marqué par la mort d'un amour commun. C'est de cette histoire que Nimue est venue un jour voir Scáthach sur les rivages bleus. Posant un silence. Scáthach a dit que c'était là pouvoir de Eliavres, Druide noir des Roisin Dubhe. Comment peux tu aider à neutraliser l'ennemi si tu te caches derrière un masque ? Tu as honte de ce que tu es ?

Une part plus féminine, plus humaine, prenait le pas sur le Sidhe. Elle ne comprenait pas. Elle ne pouvait pas admettre qu'elle ait renoncé à la loi des eaux. Puéril. La raison ? Il y avait certainement une raison ? Scáthach tourna la tête vers le Grand Pope, avait reconnu les regards perdus de l'enfance. La réponse était sous ses yeux. Scáthach soupira un long moment avant de reprendre.

Trahir la déesse risque d'attirer sa colère. Le sang de Lucius coule encore en toi et tente de reprendre ses droits. Son corps n'est plus mais ton sang est la source de son existence. Scáthach te dit donc que tu as deux solutions : donner ta vie à la déesse ou tuer l'âme soeur de Lucius, Cuchulainn. Scáthach ne sait pas où se trouve ce dernier mais si tu le tues, tu seras libre.

La partition montait crescendo. Les notes ourlaient le désespoir qui se dessinait comme un grain de folie dans les esprits des personnes présentes. Froidement, Scáthach venait de donner les deux voies possibles pour son ancien apprentie, la question étant de savoir laquelle elle prendrait ! Scáthach attendait donc sa réponse. Scáthach voulait savoir si Nimue avait compris son enseignement, en partie oui car elle était devenue une Sainte aujourd'hui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-bleu0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-rouge0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-jaune0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptyDim 8 Nov - 3:40
    Il regarda la jeune femme faire son entrée et il fut secoué par les changements que le venin avait fait naître en elle. A chaque fois, il voyait à quel point elle était amoindrie, blessée, diminuée. Sa peau jadis blanche et douce avait maintenant l’aspect bleuté de la mort et du cadavre en décomposition. Plus que jamais, le temps joue contre eux, mais tout portait à croire que leur solution se trouvait à l’est. Reste à voir ce que la Sorcière bleue aurait à dire sur tout ça… Car rapidement, c’est sur le prince de l’île aux cieux que l’intérêt du Pope se concentra. Il cherchait à lire ses réactions, à jauger quelque chose, n’importe quoi à vrai dire. Il resta de marbre face à tout ça, un exercice qu’il avait appris à la dure. Conserver en lui toutes ses émotions, lui qui jadis n’avait été qu’un geyser de ces dernières. Il avait plus que jamais un contrôle sur lui-même et sa bête. C’était peut-être ça aussi, la clef de son rêve et de l’harmonie.

    Le Papillon confirma ce que Nimue avait deviné et la crainte qu’il avait partagé. L’ombre de son maître était encore dans le monde des vivants alors qu’il aurait dû mourir depuis longtemps, trop longtemps. Et on ne trompe pas la mort sans payer le prix de ses transgressions, personne n’échappe à Thanathos et Hadès trop longtemps, qu’importe la divinité qu’on sert, le destin de l’homme est toujours le même, à la différence des dieux. Nous sommes mortels et nous devons le rester. Pourquoi diable craindrions-nous les dieux si nous n’avions plus peur de la mort ? Le fils de Lug ? Oh ! Voilà la confirmation dont il avait besoin et un chapelet d’insulte manqua de sortir des lèvres de Chilédric, mais il réussit à garder son calme, du moins, son trouble semblerait-il lié à l’arrivée de Nimue.

    Mais il se plaça plus en tant que spectateur qu’acteur dans cette histoire et doucement, concentrait son esprit sur bien des choses. L’homme qu’il avait enfermé dans ses geôles n’était autre que le fils de Lug. Le nom l’avait fait rapidement tiqué et il avait fait fouiller les bibliothèques de Constantinople à la recherche d’information. Il n’avait rien trouvé, seulement des légendes. Mais maintenant… il avait un nom, un visage et une identité. Ainsi qu’une amère déception. Il avait lu la légende de Cuchulain et y avait trouvé quelques similitudes avec certains héros grecs. Il était toujours difficile de rencontrer ses héros, car on se rend compte qu’ils sont aussi mortels qu’on peut l’être. Si Cuchulain, le héros celte est bel et bien l’homme qu’il a enfermé, cela en dit long sur les héros. Ils sont en premiers lieus des hommes, faibles et imparfaits. Plein de défauts et de peurs et sa vie durant, il s’était fié à ces figures.

    Quel genre d’homme devait être Achille ou Hector alors ? Mais que dire aussi du sort de cet homme… Plus le temps passe et moins sa vie ne présente un intérêt et commence même, à terme, à représenter un danger. Pourquoi alors, le garder vivant si longtemps, s’il refuse de travailler avec lui ? Si en plus sa mort pouvait sauver celle qu’il aime. Mais… car il y a toujours un mais. Il restait toujours le sourire d’Apollon. Que faire de ces deux sourires et de sa visite récente ? Le dieu solaire devait savoir ou du moins, avoir une idée. Il était le pion d’un grand schéma et il détestait ça, viscéralement. Être manipulé de la sorte par Athéna déjà ne lui plaisait guère, mais il l’acceptait, par foi, par devoir. Mais être la poupée de chiffon des plans d’un autre dieu, c’était autre chose. Pourtant, pour comprendre les problèmes qui étaient les siens, et ceux de sa déesse, il sentait qu’il avait besoin de comprendre ces plans ou à défauts, les suivre. Alors, que dire de la mort de l’Augure ? Un geste prévu par le soleil ou le grand de sable dans sa roue ? Les deux cas de figures représentaient deux solutions très différentes et pourtant… oui, pourtant, tout aussi intéressante l’une que l’autre.

    « - Scáthach peut-elle nous en dire plus sur les personnes qu’elle vient d’évoquer ? Cuchulain, Lucius et Eliavres. Nous manquons grandement de connaissances sur les légendes de l’ouest. Je ne me souviens pas avoir entendu parlé de Lucius dans la légende de Cúchulainn. »


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
NimuëNimuëArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-bleu1500/1500[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-rouge1500/1500[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-jaune1800/1800[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptyDim 8 Nov - 11:07
Amours








La pluie tombe, ruisselle. L’eau s’éparpille entre les dalles en pierre et Nimuë reste interdite. Sa mentore n’approuve pas qu’elle puisse avoir choisi la voie des Hommes plutôt que des flots. Un reproche à peine voilé ; a-t-elle honte de ce qu’elle est ? Non, la jeune femme est bien heureuse de suivre cette tradition qui veut qu’une guerrière doive se cacher derrière un masque. Abandonner sa féminité. C’est un mensonge, et Morwenna est en la reine. C’est pour un roi qu’elle a décidé de revenir ici, d’embrasser cette cause, ce Rêve.

Lucius est bien vivant. Il vit à travers elle, et le prisonnier. La jeune Sainte se savait liée au destin de Cuchulainn. Pas à ce point. Pas plus qu’il lui faudrait dérober sa vie pour rétablir le Cycle. Non, le Papillon doit faire erreur. Les mains de la jeune femme se serrent d’indignation. De douleur.

« Un amour commun ? » il s’agit donc bien de cela. Oui, même un monstre peut aimer et prétendre à ce droit. Le regard que portait l’ancien Poissons sur Nimuë, cette dernière le comprend mieux désormais. Et c’est la tristesse qui éclipse ses autres émotions. « Je n’ai pas honte de ce que j’ai fait. J’ai choisi de revenir ici pour réparer le Lien de Sang. Et suivre mon cœur. »

Ses yeux se lèvent dans la direction du Grand Pope. S’ils n’avaient pas tissé de tels liens, sans doute sa destinée aurait été différente. « C’est l’amour, aussi, qui a motivé ce choix. S’il n’avait pas existé, nul doute que je serai restée auprès de vous, mon Prince. Mais, vous savez aussi bien que moi qu’il existe plusieurs chemins, et que les miens rejoignent toujours cette frontière entre mer et terre. J’appartiens à deux mondes, la Déesse le sait. »

Elle se souvient encore de sa rencontre avec Athéna, sur le champ de bataille. « La trahir ? » La jeune femme ne comprend pas. « Vous devez faire erreur. J’ai autrefois pu être lavée du sang de mon maître. J’ai ensuite décidé de faire un second Lien de Sang, pourquoi alors Athéna ? »

Soudain ses prunelles s’illuminent. Ses épaules s’affaissent. « Je vois. »

Sa mâchoire se crispe. Elle laisse s’exprimer Childéric sur la question, n’annonçant bien évidemment pas que celui qui pourrait la délivrer se trouver dans leurs prisons…

« Je refuse. À une époque je n’aurais pas sourcillé. J’aurais trouvé cet homme pour l’éliminer, parce que ma liberté est plus importante que tout. Mon libre arbitre. C’est pour cette raison que vous m’avez offert l’asile lorsque j’étais sur le point d’être mère. Si je suis devenue une Sorcière Bleue, c’est justement parce que vous vouliez me montrer à quel point je me fourvoyais. Aux portes de la mort je l’affirme : je ne ferai pas comme Lucius. Je ne sacrifierai pas une vie pour la mienne. Je paierai ce prix pour que le Lien soit restauré. Je suis toujours une fille de l’eau. Une fille de l’eau qui a choisi l’Humanité et l’amour. »

Un amour qu’elle ne rendrait pas égoïste. Non, elle ne devait pas tomber dans les mêmes travers que le druide noir.






© Never-Utopia


[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] 64j9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
ScáthachScáthachArmure :
Thuatha du Papillon
Message Re: [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptyDim 8 Nov - 13:07
Si les songes ont des portes
Qu'ils me mènent, là à tes cotés
L'onde noire j'ai dû traverser
Oh douleur, car nul ne sait
J'ai l'âme dans l'eau

Le Sidhe écoutait les paroles des deux êtres épris l'un pour l'autre. Humanité. Amour. Voilà des choses qui lui étaient étrangères mais elle les comprenait plus que quiconque. Depuis des siècles, elle aimait les observer, les voir évoluer et comprendre de leurs erreurs. Etait ce une autre manifestation de ces sentiments inconnus ? Par contre, l'humanité de Scáthach vibrait en écoutant les paroles, elle redevenait la petite Sidhe qui écoutait la Reine Titania, conter ses aventures dans le monde d'en haut.

Un sourire aux lèvres, elle répondit.

- Cuchulainn, fis de Lug, est un de mes anciens disciples, un des meilleurs. Il est venu, comme toi Nimue, sur l'île aux cieux afin d'apprendre ma science. Il était accompagné d'un homme, Ferdiad. Ce dernier était maudit. Il voulait réparer son mal et pensait que la magie des Sidhes saurait y répondre. Je lui ai dit ce qu'il fallait faire, mourir. Il n'a pas voulu. Grâce à la science de la Reine de Connaught, il tua Emer. Puis, Setanta, fils de Fualtam, celui que vos appelez Cuchulainn. Par ces sacrifices, il liait son âme à son sang, à son amour et au corps de son meilleur ami. Toutefois, Lug, outré, rappela son fils à la vie. Lucius était devenu un Fomoire, une créature d'ombre liée par des rites sombres et par le sang d'Aïne, la déesse de l'amour.

Se tournant vers le Pope, Scáthach avait senti quelque chose, une colère.

Scáthach, Lucius est le nom qu'il a donné à votre monde. Chez nous, il est appelé par son nom de famille, Ferdiad, l'assassin.

Scáthach sentait que quelque chose clochait, l'air était comme embrumé par une chose inconnue. Elle le sentait, ils ne lui disaient pas tout. Quels mystères enveloppaient leurs pensées ? Scáthach ne posa toutefois pas la question, les Hommes étaient libre d'avoir leur propre secret après tout. En ayant écouter les paroles de sa disciple, le Sidhe reprit la parole, plus froidement.

Athéna ne peut briser les règles du sang, ses pouvoirs ne peuvent contrer la volonté d'Aine et des cinq lignées. C'est ainsi. Scáthach aime la maturité qui pèse vos mots, Nimue. Vous apprenez. Il existe bel et bien une autre solution mais elle est moins simple que les deux précédentes. Obtenez le pardon d'Emer, l'amour de Ferdiad et de Setanta. Cet amour est celui qui le lie au corps de Setanta et à votre sang.

Scáthach se tut. Il était temps de laisser les mortels parler.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-bleu0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-rouge0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-jaune0/0[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptyDim 29 Nov - 17:13
    Il garda pour lui le sourire qu’il voulait laisser paraître. Être lui-même c’était un loisir qu’un Pope n’avait pas. Childéric devait garder une certaine distance, une certaine hauteur dans cette affaire, même si elle le concernait de près. Plus encore que les autres affaires du Sanctuaire. Il s’agissait là de la survie de son épouse et le problème qui le rongeait le plus. Et la déesse savait combien il avait de choses à gérer et de problèmes devant lui à régler. De tourbillon insoluble. Si seulement il pouvait être Alexandre et trancher ces nœuds d’un simple coup d’épée pour régler les problèmes. Mais les joies de la politique et des rapports de force font qu’il lui est impossible d’être Alexandre. Même si cette solution était séduisante. Il devait là, absolument protéger son Hellespont. L’ouest était la clef de cette liberté, la Sorcière bleue un outil de nécessité.

    La conversation entre le maître et sa disciple lui passait un peu au-dessus et il lui manquait certains détails pour tout comprendre, mais il avait les grandes lignes. Oui, elle était revenue ici et avait du faire face à l’horreur. Revenir l’avait confronté à deux fardeaux bien trop lourd à porter : le sang et le mensonge. On apprend à vivre avec l’un et l’autre, mais on ne vit vraiment qu’à moitié avec eux. Une parodie d’essence et d’existence. Loin de la femme qu’elle avait été. L’imminence permanente de la fin a tendance à faire ça aux Hommes. Il avait peur des résultats de cette proximité sur Nimue. Il ne voulait pas qu’elle sombre entièrement. Mais, pouvait-il encore en être autrement ? Il n’était pas certain de tout ça. Pourtant, il aurait été si simple de faire tomber la tête du tueur de chien pour quitter ce gouffre. Elle n’aurait pas hésité avant, pourquoi maintenant ? On se découvre vraiment face à la mort…

    Pour le reste, il avait parfaitement saisi la réponse de la sorcière et finalement, la réponse à ses questions se trouvait sous ses yeux depuis le début. Il avait fait sortir des bibliothèques de l’empire tout ce qu’il avait pu trouver en réponse à ce mythe gaélique. Il devait maintenant le relire pour avoir en tête tous les noms et toutes ses réponses. Comme toujours, il y a trop de vrai dans les légendes, surtout dans leur monde à eux. Il aurait sûrement bientôt une longue, très longue conversation avec le tueur de chien. Mais maintenant, il devait finir de gérer un prince des cieux et ses réponses ésotériques. Au moins, là, ils savaient quoi faire.

    « - Et c’est là les deux seuls options ? Faire couler encore plus de sang ou trouver le pardon ? N’existe-t-il pas d’autres façons de briser cette malédiction ? De rétablir le cycle ? Peut-on vraiment tuer ce Ferdiad qui marche main dans la main avec la mort elle-même ? »


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
NimuëNimuëArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-bleu1500/1500[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-rouge1500/1500[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] G-jaune1800/1800[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]   [Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] EmptySam 5 Déc - 12:32
Préjudices








Le tout peut se résumer simplement à des choix, à des options. Reste que la décision lui revient à elle, la rose du Sanctuaire. Toutes ces réponses apportées lui donnent un brin d’espoir, de quoi laisser germer une graine de fol espérance chez les deux amants.
Attentive aux mots et à la posture de la Sorcière Bleue, Nimuë n’intervient plus. Elle se désincarne presque, les écoute échanger sans trouver quoi y redire. Comprendre est primordial. Or, le temps dont ils disposent est bien court, trop court.

Ses yeux vont de l’un à l’autre, suivant cette joute qui n’a guère plus de sens. Le sang, encore. Non, la jeune femme s’y refuse et s’entêtera dans son choix s’il le faut : elle en a que trop versé.

Elle s’emmure, s’embourbe dans cette histoire d’amour, de pardon, de malédiction dont elle n’est, au final, qu’un dommage collatéral. Et si ce n’était pas le cas au fond ? Si elle n’était pas, dans la finalité des choses, la Réponse ?

« Comment a-t-il obtenu le sang de la Déesse ? Par l’entremise de Mebd ? » Pourquoi Athéna a choisi de renouer un Lien Écarlate ? Espérait-elle parvenir à contrer les aspirations de la Reine en expérimentant sur la Sainte des Poissons ? Elle garde ses doutes pour elle, poursuit : « Parlez-nous plus d’Emer et du lien entre elle, Ferdiad et Setanta, maître. Si je suis un vecteur entre ces trois entités je dois pouvoir faire quelque chose d’autre, mon époux a raison. »

Fatiguée, la Sainte pose sur son aimé, un regard qui trahi ses incertitudes.
L'Amour peut conduire à toutes sortes d'extrémités...




© Never-Utopia


[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach] 64j9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
 
[Février 553]La rencontre des Fauves [PV Childéric, Scáthach]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Pope-
Sauter vers: