Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Février 553] Visite de courtoisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
FachtnaFachtnaArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-bleu0/0[Février 553] Visite de courtoisie V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-rouge0/0[Février 553] Visite de courtoisie V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] Visite de courtoisie G-jaune0/0[Février 553] Visite de courtoisie V-jaune  (0/0)
Message [Février 553] Visite de courtoisie   [Février 553] Visite de courtoisie EmptyVen 2 Oct 2020 - 12:16
Citation :
On raconte que notre homme dort au milieu de son temple à même le sol, mange peu et refuse de goûter la viande qu’il n’a pas chassé lui-même, a renvoyé tous les factotum affectés à son service personnel, danse régulièrement comme un possédé sur le parvis de la sixième maison, urine volontiers dessus au lever et au coucher du soleil, pratique une parole libre qui ne souffre aucune limite, provoque les serviteurs tout autant qu’il les flatte, dote le règne animal et végétal d’une importance qui est loin d’être communément admise. A bien des endroits, Fachtna choque le quidam. Une outrageuse pureté l’anime, qui magnétise autant qu’elle dérange.

Le champ de roses sanguinaires. C’est ainsi qu’on avait nommé ce magnifique parterre de fleurs, encore humide des premières heures du soleil et surtout gorgé d’un vif cosmos. Vénéneux aussi, mortellement. Quelle vision ! Fachtna y reste un moment, le pas léger et respectueux. Il s’accroupit pour mieux renifler leur odeur et effleurer les pétales d’une de ces épineuses beautés. Une beauté décadente cependant, qui ne tiendrait pas en fleur sans l’engrais cosmique. Nous sommes en février, ces arbustes ne devraient pas être habillés de rouge. Malgré la bénédiction d'Athéna, Fachtna sent bien qu’il ne devrait pas s’attarder plus longtemps. Les effluences du tapis écarlate agissent déjà sur son corps et une légère brume s’invite en son esprit. Fachtna n’apprécie pas cette invitation à l’abandon, pas du tout. Alors il se met en marche vers l’entrée nord du temple des Poissons.

Humide est l’endroit. Fachtna n’aime pas l’humidité. Lorsque vous dormez dehors, elle est une grande ennemie du sommeil. Vous vous réveillez transi, plusieurs fois dans la nuit, et quand bien même vous vous rendormez vous rêvez de vos os nus. Fachtna dort sous tous les climats, mais l’humide reste invaincu.

Sombre est l’endroit. Ca, il sait parfaitement composer avec, habitué qu’il est des errances nocturnes. Mais plus sombres encore sont les flux éthérés qui circulent dans cette salle et viennent lécher sa peau de façon obscène. Désagréable sensation au fond de l’oreille, comme si on lui suçait le tympan. Fachtna active le pas, éclairé par la seule luisance de son cosmos solaire. Il progresse jusqu’à une belle enceinte, centrale. Un puit de lumière se déverse dans un vaste bassin. L’eau est chaude, à n’en pas douter, et l’atmosphère plus chaleureuse comme de juste.

A son aise, le grand homme blond chemine le long du bassin, curieux de rencontrer celui qui habite ce temple.


Dernière édition par Fachtna le Jeu 8 Oct 2020 - 9:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-bleu1800/1800[Février 553] Visite de courtoisie V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-rouge1350/1350[Février 553] Visite de courtoisie V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Février 553] Visite de courtoisie G-jaune1500/1500[Février 553] Visite de courtoisie V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Février 553] Visite de courtoisie   [Février 553] Visite de courtoisie EmptySam 3 Oct 2020 - 11:12
Fantôme









Il se murmure que le champ de roses est habité par un fantôme. Un spectre qui se lamente chaque soir venu, son âme pâle et squelettique s’égratignant parmi les ronces.
Oui, il court mille et un bruit sur le compte du Saint des Poissons, des histoires mystérieuses, effrayantes d’une Bête Empoisonnée. Des contes inventés pour tenir à l’écart, des graines de peur semées dans le cœur des hommes parfois trop curieux.
Il se murmure que le champ de roses est habité par un fantôme. Par une femme dangereuse touchée par une lourde malédiction. Celle de sa constellation.

Or la vérité est toute autre, dissimulée derrière le poids des secrets et des mensonges.

Drapée dans des atours sombres, Morwenna a senti l’arrivée impromptue d’une présence qu’elle ne reconnaît pas. Alors, telle l’ombre qu’elle a désiré devenir, elle observe dans les ténèbres, cet étrange invité.
Il revient d’une entrevue avec Childéric, leur Grand Pope. Très probablement pour se présenter à lui, comme il est d’usage. L’ancien Lion d’Or peut se montrer très protocolaire et Morwenna s’en amuse très souvent, dans l’intimité qu’ils peuvent parfois partager, le devoir et le Rêve écartés pour le temps d’une respiration.
Elle songe à aller le retrouver d’ici peu pour lui faire part de son entrevue avec la Déesse aux yeux pers.

Pour l’heure, son regard azur s’est tourné vers cette source de lumière, flamboyante, au cœur de l’obscurité ambiante. De cette lourdeur d’un parfum capiteux et entêtant qu’elle écarte d’un souffle cosmique tout en surgissant, comme un prédateur, devant le jeune homme.

Sous son masque figé dans une expression sévère et froide, elle sourit, loin d’être à l’image que tous se sont fait d’elle.

Une essence belle et fragile, à l’instar des roses qu’elle cultive. Un corps qui flotte dans des vêtements trop grands, signe d’une maladie que la dame écarlate ne peut plus dissimuler autrement que par artifice. Qu’elle a choisi de ne pas arborer, cette fois.

« Bienvenue en ma demeure. Je suis Morwenna des Poissons, gardienne de ces lieux. »
Déclare-t-elle d’une « voix » étrange, inorganique, mais douce, comme une musique portée à l’oreille du jeune homme. Muette, c’est ce qu’elle fait croire.

La Déesse lui a annoncé qu’à l’Ouest, viendra la Réponse. L’ombre de la Guerre ? C’est ce dont à quoi la femme se prépare. Car, sur ses habits, des taches, plus sombres encore, les constellent. Dans sa main gauche, une lance est visible.

« Pardonne ma tenue, il est rare que je me montre. »

C’est parce que l’Or est bien lourd à porter pour une mourante.
Il se murmure que le champ de roses est habité par un fantôme. Par une Sainte qui a accepté sa mortalité, mais pas de l’embrasser. Liée par une promesse d’éternité.






© Never-Utopia


[Février 553] Visite de courtoisie Cxyl


Dernière édition par Morwenna le Jeu 8 Oct 2020 - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
FachtnaFachtnaArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-bleu0/0[Février 553] Visite de courtoisie V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-rouge0/0[Février 553] Visite de courtoisie V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] Visite de courtoisie G-jaune0/0[Février 553] Visite de courtoisie V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] Visite de courtoisie   [Février 553] Visite de courtoisie EmptySam 3 Oct 2020 - 13:26
Voici donc son hôte, une femme chimérique qui n’a rien d’attendu. Fachna a d’abord le front qui se plisse et l’œil qui se fait perçant. Elle a saillit tel un spectre et malgré tout le sang-froid dont il est doté il s’est trouvé soudainement environné d’un cosmos à glacer le sang. Son corps se détend finalement et son âme envisage cette dame noire de pied en cap. Jamais il n’a été confronté à telle personne. Cette sensation qu’il a de faire face à une morte tout à fait vivante. Vraiment troublant. Ce n’est pas la tenue, dont il se fiche absolument, mais cette voix et ces énergies macabres qui assombrissent encore cette vaste salle humide.

Alors le souffle de Fachtna se fait plus profond. Celle qui habite le dernier temple-rempart est pleines de clefs il en a la conviction. Et la curiosité vient rapidement se substituer au trouble. Sans la quitter des yeux, il prononce son nom : « Fachtna. Et ce n’est pas ta tenue, mais plutôt ce masque qu’il me faut pardonner à ceux qui te l’imposent. Oserais-tu le tomber ? Nous sommes dans ton intimité et il n’y a que toi et moi dans cette pièce. » L’égalité entre les hommes et les femmes lui semble une évidence et il ne comprend pas comment la moitié de son espèce soit contrainte à l’ériger en combat. Retrouver un tel marqueur d’inégalité entre les deux sexes en ces lieux si élevés l’attriste profondément.

Nus pieds, débarrassé de son armure depuis qu'il a quitté le Pope, Fachtna est vêtu fort légèrement malgré l’hiver. Il penche sa longue et sèche silhouette sur elle. « Es-tu morte Morwenna ? » Il arque un sourcil, dardant son menton pointu dans sa direction.


Dernière édition par Fachtna le Jeu 8 Oct 2020 - 9:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-bleu1800/1800[Février 553] Visite de courtoisie V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-rouge1350/1350[Février 553] Visite de courtoisie V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Février 553] Visite de courtoisie G-jaune1500/1500[Février 553] Visite de courtoisie V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Février 553] Visite de courtoisie   [Février 553] Visite de courtoisie EmptySam 3 Oct 2020 - 14:07
Promesse









Les sensations qu’elle invoque chez son vis-à-vis n’échappent pas à Morwenna. Loin de s’en offusquer ou de s’en émouvoir, elle accueille les mots de ce Fachtna avec amusement.
La jeune femme devine un homme direct, une vertu qu’elle sait apprécier à sa juste valeur. Une qualité dont elle est elle-même dotée, ancienne capitaine pirate à la langue autrefois bien pendue. Qui se fichait pas mal des convenances et des secrets.
Mais aujourd’hui, tout est différent pour elle. Celle qui se faisait appeler Nimuë O’Bannon n’était plus. À la place, Morwenna était née. D’un mensonge, par nécessité de cacher une vérité qui pourrait être, si elle était dévoilée, source de grands malheurs.

Sa tête blonde esquisse donc une réponse négative. « Je suis liée à une promesse, et je suis femme de parole. Je ne trahirai pas ma Déesse. »

Il n’y a pas d’excès de zèle dans sa « voix » qui résonne dans l’atrium. Simplement un fait qu’elle énonce avec une sincérité touchante, sans naïveté aucune. Elle veut protéger, avant tout autre chose.

Puis, lorsque la grande silhouette de l'homme blond l’enveloppe dans son ombre, elle ne cille pas, darde à son tour ses yeux dans les siens. Il peut deviner deux prunelles écarlates, pleines d’amour, de paix, d’humanité.
La dame aux roses ne souffre plus. Ce temps-là est passé, celui des épreuves et des larmes.

Elle est calme et tranquille dans sa fragilité. Dans sa réponse. « Pas encore, Fachtna. Pas avant que ma quête soit achevée, c’est Elle qui me l’a dit. »

Morwenna parle de leur Déesse avec un grand naturel, sans comprendre la raison qui la pousse à se confier. Bercée dans ce nouvel état qui est le sien. Libérée des chaînes, de son destin tourmenté.

« N’aie pas peur de moi, ni peiné que je porte ceci. J’en suis déjà libérée, d’une certaine façon. Et tu sais, s’il venait à tomber devant toi, je serai contrainte de t’épouser. Ou de te tuer. »

La musicalité de ses paroles a légèrement changée. Il y a dans l’air, des notes mutines. Elle trouve cette règle absurde. Cependant, celle-ci lui est nécessaire.

« Puis-je te questionner aussi ? Notre Grand Pope t’a-t-il fait forte impression ? »

Sa main désigne le rebord du bassin où elle s’installe avec une lenteur calculée, ses muscles criant au supplice après un entraînement trop éprouvant. Elle abandonne sa lance à côté d’elle et observe son invité.

Le fantôme de la onzième maison n'est pas si silencieux que sa légende le laisse entendre.






© Never-Utopia


[Février 553] Visite de courtoisie Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
FachtnaFachtnaArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-bleu0/0[Février 553] Visite de courtoisie V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-rouge0/0[Février 553] Visite de courtoisie V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] Visite de courtoisie G-jaune0/0[Février 553] Visite de courtoisie V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] Visite de courtoisie   [Février 553] Visite de courtoisie EmptyLun 12 Oct 2020 - 12:21
Une sirène comme dans les récits homériques. Un velours vénéneux, superbe et létal tout à la fois. Cette drôle de femme se dit donc encore vivante, au moins jusqu’au terme de sa quête. Il la regarde dans les yeux et fait un constat. Il ne ressent plus le moindre élancement de douleur entre ses tempes. Il a un sourire, si le masque tombe, c’est le mariage ou la mort. Il rit. « Je n’ai pas peur de toi. » Sa voix est tranquille et il l’observe s’installer au bord du bassin. Elle parait fatiguée et Fachtna se rend compte maintenant qu’elle est armée d’une lance. Il est véritablement surpris de la découvrir. La conclusion de son entrevue avec le Pope l’a-t-elle à ce point égarée pour qu’il ne remarque pas une lance effilée entre les mains d’une guerrière ? Ou peut-être s’agit-il d’un charme ? Il balaye ces questions et se ressaisit.

L’œil éclaircit, l’esprit recentré, Fachtna s’assoie à deux bras de distance de Morweena. Ses long cheveux cascadent au sol et il trempe ses pieds dans l’eau chaude. La sensation est d’abord agréable. Il inspire et répond à son interlocutrice, son regard flottant à la surface de l’eau. « Forte impression oui. Et réciproquement. » Son visage pivote vers elle, son menton passant par-dessus son épaule. « Le Pope a gagné un apprenti et moi une malédiction. » Il sourit avec dépit. « Maintenant, il me faut trouver un maître pour être jugé digne de porter à nouveau la Vierge. » Son sourire disparait doucement. « Enseignerais-tu à un homme qui ne saisit pas bien où se situe son indignité ? » Le regard qu’il pose sur elle est très léger. Qu’elle accepte ou refuse semble tout à fait égal chez lui. Ses mollets vont et viennent gentiment dans l’eau. Inscrite dans le cosmos de Fachtna, la marque noire d’Athéna. Elle jette une ombre froide sur le soleil de cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-bleu1800/1800[Février 553] Visite de courtoisie V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-rouge1350/1350[Février 553] Visite de courtoisie V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Février 553] Visite de courtoisie G-jaune1500/1500[Février 553] Visite de courtoisie V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Février 553] Visite de courtoisie   [Février 553] Visite de courtoisie EmptyLun 12 Oct 2020 - 19:17
Rôle









Je n’ai pas peur de toi. Cette affirmation la réconforte, autant qu’elle l’amuse. Crainte pour son poison, Morwenna des Poissons s’était souvent tenue à l’écart de ses pairs. Parce que, elle, avait peur d’elle-même, de faire du mal. Sa sincérité la touche, la Sainte l’écoute, le regarde, trempe aussi ses pieds dans l’eau chaude. La dame aux roses pousse un soupir d’aise, loin de cacher ses douleurs, les signes de son agonie. L’homme peut deviner un corps trop mince dans ces vêtements d’entraînement.

Elle note qu’il garde une distance physique, preuve que Fachtna possède une sensibilité accrue. Un certain sens de la survie. Raisonnable, pas comme d’autres qui en avait payé le prix du sang.

Soudain, la jeune femme se tourne vers lui, interpellée par ses réponses, une dissonance dans l’harmonie de son interlocuteur. L’aura des Poissons change pour prendre des accents compatissants. Malédiction ? Sans même y réfléchir, elle ferme ses prunelles et projette son esprit. Auréolée de bleu, lentement, Morwenna se redresse. Ses cheveux d’or emportés telle une oriflamme dans les ténèbres, Morwenna effleure la conscience de son vis-à-vis, se brûle en voulant aller plus avant dans sa quête de compréhension.

« L’hubris. » Sa « voix » est grave, presque douloureuse. « Moi ? »

La demande lui semble si incongrue que la question outrepasse ses lèvres avant de même y penser.

« Ce serait bien hypocrite de ma part d’affirmer pouvoir faire une telle chose. » déclare-t-elle en renversant la tête en arrière. Morwenna se perd dans ses souvenirs. « Je n’ai jamais voulu prendre d’élève… enfin… » Il y a eu Paros. Ce jeune garçon que son cœur a pris en affection. Mais pour Fachtna ?

« Je ne sais pas si je suis légitime pour ça. Seulement… » Elle pose sur lui, un regard presque sévère. « J’ai un rôle à tenir et j’accepte de t’aider. »

Elle garde pour elle, ses raisons.

« Il faut que tu m’en dises plus. Que s’est-il passé ? » Une pause. « Tu dois toi aussi savoir que j’ai ma propre malédiction à porter et que tu dois t’en méfier. Je ne sais pas à quel point tu pourras résister à mon poison. »







© Never-Utopia


[Février 553] Visite de courtoisie Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
FachtnaFachtnaArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-bleu0/0[Février 553] Visite de courtoisie V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-rouge0/0[Février 553] Visite de courtoisie V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] Visite de courtoisie G-jaune0/0[Février 553] Visite de courtoisie V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] Visite de courtoisie   [Février 553] Visite de courtoisie EmptyMar 13 Oct 2020 - 20:56
Comme lui, cette frêle et épineuse jeune femme trempe ses pieds dans l’eau. Un instant plus tard, les yeux de Fachtna s’arrondissent lorsqu’il perçoit sa silhouette cosmique s’immiscer entre ses lignes de conscience. Mais il n’a pas le temps d’y réagir plus avant, Morwenna s’est promptement assurée de sa maudite condition et ses énergies ont déjà repris leur distance. Impressionnant pouvoir.

Alors il semble qu’elle va se raviser mais finit par accepter sa requête. Par devoir ? Il ne saisit pas bien. Et malgré sa réponse positive, elle souhaite comme de juste en savoir plus sur son sort. Ce qu’elle lui déclare ensuite est tout à fait mystérieux et le regard du blond est saisi de curiosité. Mais ses questions sont à ranger derrière les réponses qu’il doit lui apporter. Ses orteils quittent l’eau du bassin et il ramène ses jambes sous lui, s’installant séant contre talons. Toute sa personne a pivoté vers elle et ses bras viennent enserrer ses genoux.

« Il y a fâcherie entre moi et Athéna par le truchement du Pope. Notre entrevue a tourné amère lorsqu’il a prononcé le mot "soldat". Nous ne sommes pas d’accord sur le sens de ce mot vois-tu, et être en désaccord avec le Pope, c’est aussi l’être avec la divine aux yeux pers. Et puis il y a ma façon d’exprimer ce que je pense. Visiblement, elle n’est pas du goût des très-hauts qui règnent sur le sanctuaire. » Les yeux toujours dans ceux de son vis-à-vis, il marque un temps de profonde expiration avant de poursuivre. « J’ai fait preuve d’orgueil en leur parlant sans détours et je suis sommé de trouver celui ou celle qui saura m’inculquer la voie vers la rédemption. » Il a dit ça sur un ton absolument neutre, factuellement, et rien ne dit qu’il croit en ses propres mots. Et il ajoute. « Que veux-tu savoir d’autre sur mon compte ? Tu m’acceptes sans délais, je me dois de venir à bout de toutes tes interrogations. »

Son œil est tranquille, sa voix aussi, et il semble avoir tout le temps du monde pour son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-bleu1800/1800[Février 553] Visite de courtoisie V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-rouge1350/1350[Février 553] Visite de courtoisie V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Février 553] Visite de courtoisie G-jaune1500/1500[Février 553] Visite de courtoisie V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Février 553] Visite de courtoisie   [Février 553] Visite de courtoisie EmptySam 17 Oct 2020 - 10:30
Danser









Fachtna ne semble pas s’inquiéter du Poison, des maux des Poissons. Il explique, d’une voix neutre, ses déboires avec Athéna et sa Voix. Sous le masque, un sourcil de contrariété s’est soulevé : Morwenna s’étonne de la réaction, ne comprend pas vraiment qu’un excès d’orgueil ait pu lui attirer tant de foudres.

« Ta façon de t’exprimer ? L’as-tu insulté ? » Morwenna cherche à en savoir plus. Car elle connaît suffisamment bien Childéric pour savoir qu’il ne s’emportait pas pour rien. L’homme qui lui fait face est calme, sage et avisé. « Ah, soldat. »

Le mot n’est pas anodin pour la jeune femme. Il fait écho à des souvenirs passés et plus récents.

« Le devoir du soldat, voilà à quoi tu as dû faire face. » La dame aux roses paraît saisir ce qui ne l’était pas, il y a quelques secondes. « Tu es franc et direct, des qualités que tous, je crains, n'apprécient pas. Il y a des règles, des traditions établies. Tout manquement est passible d’une punition. Je serai curieuse de connaître ton avis sur cette notion de devoir et de soldat. »

Sa tête masquée se penche légèrement sur le côté, sa chevelure blonde glisse de son épaule.

« Que veux-tu bien me raconter sur ton compte, Fachtna ? Si je dois devenir ta mentore, il n’y a qu’une règle ici, en ma demeure, que tu devras suivre : celle de respecter mon intimité. Car si je sais qu’il n’y a que dans l’échange que nous parviendrons à nous comprendre, il ne faut pas ignorer non plus la dangerosité que mon Poison représente. »

Et qu’elle détient de nombreux secrets qu’elle ne peut pas dévoiler.

« Je parlerai à notre Grand Pope. Je serai celle qui te libérera de cette note sombre qui t’habille. » Comme d’autres l’ont fait pour elle. « Je ne suis peut-être pas la mieux placée, mais je possède des clefs que d’autres n’ont pas. J’oscille justement entre lumière et ténèbres. J’ai toujours su danser, je vais te montrer, t’accompagner sur ce chemin. »

Une voie qui n’a rien d’une fatalité. Doucement alors, Morwenna se relève, tend une main vers son apprenti.







© Never-Utopia


[Février 553] Visite de courtoisie Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
FachtnaFachtnaArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-bleu0/0[Février 553] Visite de courtoisie V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-rouge0/0[Février 553] Visite de courtoisie V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] Visite de courtoisie G-jaune0/0[Février 553] Visite de courtoisie V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] Visite de courtoisie   [Février 553] Visite de courtoisie EmptyLun 19 Oct 2020 - 14:56
S’il apprécie l’échange qu’il a avec cette femme, il regrette vraiment que sa voix soit filtrée par le masque. Après le Pope, le chevalier des Poissons. Un visage a tant à dire. S’il avait pu envisager les traits de Childéric, le ton et les mots de Fachtna auraient peut-être été différents, il aurait pu saisir plus tôt la mauvaise impression qu’il lui faisait. Avec cette spontanéité qui le caractérise, il répond. « Insulté ? Indirectement certainement. Vois-tu, je considère le soldat comme un jeune imbécile. Considération que je tire de l’essentielle de mes rencontres dans le carré militaire. Pour la plupart, ces jeunes gens ne savent pas pourquoi ils vont mourir et on leur a si bien rempli la tête des mots gloires et honneurs qu’ils courront au-devant de la faucheuse sans sourciller. De pauvres bougres, qui iront défendre leur nation à des centaines et des centaines de kilomètres de leur femme et enfants. Car il s’agit toujours de se "défendre" n’est-ce pas ? La guerre et ses généraux sont de si grands alliés dans le mensonge. »

Les yeux droits dans les siens, il poursuit. « Je pense que le monde peut se priver des soldats Morwenna, à fortiori quand des êtres tels que nous existent. Je pense que le verbe est la seule arme qui sied à l’humanité. Et quand bien même celui-ci ne suffirait pas à résoudre un profond conflit, quand bien même il faudrait que le sang soit versé, pourquoi ne pas nommer deux généraux nés pour servir la violence ? Deux malheureux damnés ? Deux champions dirait-on ici, représentant la volonté des deux parties. Et de leur seul affrontement guerrier résulterait l’issu du conflit. En Inde, j’ai rencontré des indigènes qui réglaient ainsi leurs désaccords inextricables, sans bain de sang, avec un grand respect de la parole. Les deux hommes désignés pour se battre avait commis les plus grandes fautes auprès des leurs et ce duel à mort permettait à leur âme de se laver. »

Il marque un temps. « J’ai la conviction que notre civilisation tord et bafoue de plus en plus volontiers la parole. Je crois que le mot soldat se trouve habillé de beaux atours pour mieux servir les menteurs et les belliqueux. Et le sens que lui donnent ces gens-là me parait très éloigné de la réalité de ceux qu’il désigne. » Il ajoute. « Ce n’est que mon avis bien sûr, un avis que j’aurais peut-être dû exprimer avec plus de déférence face au lion qui se tenait face à moi. Si Athéna veut bien m’accorder son pardon. » Son menton plonge alors que ses paupières se rabattent. Silence. Un instant plus tard, il rouvre les yeux et un vif éclat les habite. « Mais je n’suis pas un soldat, dans un sens ou dans l’autre d’ailleurs, nu ou habillé d’or. Je suis un combattant, ça, certainement, et l’enseignement de la Vierge m’assure que vous l’êtes toutes et tous. Le Pope a peut-être voulu affirmer son autorité sur moi en usant du mot "soldat". Et peut-être qu’à son goût, j’ai eu tort de relever, mais c’est ainsi que je suis fait. J’attache de l’importance aux mots. »

Il lève les yeux à la voûte et son visage délivre une expression sincèrement désolée. Il revient finalement vers son interlocutrice. « Ton intimité sera sauve, je t’en fais la promesse. Sur mon compte, sache que j’ai tourné le dos à l’enseignement ecclésiastique et ses fables lors de mon adolescence. J’ai ensuite pris la route depuis l’Illyrie jusqu’à Alexandrie, les textes de l’école cynique pour seul guide. Sache qu’ensuite la Volonté Divine s’est exprimée entre mes tempes et qu’une seconde vie en Inde m’a permis d’envisager ta sphère d’existence. Buddhimaan le sage m’a appris à évoluer dans le cosmos et à danser avec lui. Une décennie plus tard, me voici. Magnétisé par un totem d’or. » De ses narines saillit un souffle d’ironie. Et il sourit en observant Morwenna lui tendre une main. Il la saisit et se redresse vivement. « Je suis heureux de m’en remettre à toi. Merci. » Et, lui emboîtant le pas. « Vas-tu me parler plus en détail de ce Poison ? Ou suis-je déjà en train de trahir ma promesse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-bleu1800/1800[Février 553] Visite de courtoisie V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Février 553] Visite de courtoisie G-rouge1350/1350[Février 553] Visite de courtoisie V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Février 553] Visite de courtoisie G-jaune1500/1500[Février 553] Visite de courtoisie V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Février 553] Visite de courtoisie   [Février 553] Visite de courtoisie EmptyLun 19 Oct 2020 - 16:42
Convictions









Elle imagine très bien les réactions de Childéric, les expressions sous son masque. Son époux n’a plus de secret pour la Sainte. Encore que. Depuis qu’il s’est plongé dans le Rêve de la Déesse aux yeux pers, des changements se sont opérés chez lui.
Du soldat que l’on ne saurait détourner de son devoir, aveugle dans son sacrifice, il a grandi au contact des Poissons. Aujourd’hui, il lui incombe une lourde couronne que l’ancien prince s’était toujours refusé de porter. La politique du rêveur prend le pas, faisant de l’homme, non pas un instrument, mais une incarnation, une Voix. Si parfois cela échappe à la dame aux roses, l’attriste et fait naître de la colère en son sein, elle comprend la nécessité du changement.
Elle-même croit au Cycle tel que le conçoivent les druides, fille de l’eau. Elle l’écoute sans l’interrompre une seule fois, comme si elle se nourrissait de ces paroles, de sa vision.

« Tu as beaucoup voyagé. » se contente d’elle de lui dire après son exposé.

Elle l’entraîne dans les profondeurs de son Temple. Ils passent dans une grande pièce en désordre où des parchemins, des notes, des dessins, des expériences ont été laissés là. Fachtna peut découvrir une femme peu portée sur le rangement, à l’image de son esprit toujours en effervescence. Ils ne s’y arrêtent pas, elle poursuit sa route en contournant des symboles inscrits à la craie noire, sur le sol en pierre. Des recherches laissées en suspens le temps d’un enseignement.
Finalement, les voici dans une grande serre. Des plantes, des fleurs, de tous les horizons, s’épanouissent dans une atmosphère encore plus humide, et chaude. À leur entrée, la Sainte déploie son cosmos qui vient caresser toute cette flore. Il y a beaucoup de délicatesse dans sa façon de procéder.

« Chacun a une place en ce monde, c’est ce que je crois. Du soldat au cœur vaillant ou gavé de l’orgueil d’un autre, aux hommes de Verbe et de diplomatie. » Existe-t-il pour autant toujours de la droiture dans les deux camps ? « Mais nous évoluons dans un royaume différent. Notre perception est plus vaste, car nous connaissons certains secrets. Nous en sommes les gardiens. Nous sommes les protecteurs de l’Humanité, des Rêveurs. Le Bien et le Mal… cette conception est plus complexe. Je ne suis pas manichéenne. Je l’ai déjà dit : j’ai une part d’ombre et de lumière que j’ai embrassée. »

Elle s’approche d’un bosquet de roses, en cueille une qu’elle porte par réflexe vers son nez.

« De même pour notre Grand Pope. Il détient ces deux aspects. Il a touché le Rêve et se doit de nous montrer la voie à suivre. Pourtant, sache que je ne suis pas toujours d’accord avec lui. Il m’est arrivé d’avoir des… discussions houleuses et c’est ce qui nous a permis de grandir tous les deux. Il y a un enseignement à tirer de chaque rencontre, tu le sais. Tu l’as vécu, tu le vivras encore. »

Un sourire sous le masque. Elle reprend :

« Mais tu dois sans cesse remettre en cause ce que tu crois savoir. Tu y seras confronté, crois-moi. Tu vois cette rose ? » Morwenna la lui tend. « Le rouge n’est pas sa couleur originelle. Pourtant, de prime abord, tu en as la certitude. Regarde mieux. »

S’il se concentre, il pourra observer l’écarlate des pétales perdre de son éclat pour révéler celui de l’immaculé. Du sang goutte à leurs pieds.

« Pas trop. »

La Gardienne de la douzième maison l’arrête avant qu’une maladresse ne soit jouée. Le liquide carmin s’évapore aussitôt. Le parfum est à la fois entêtant et dérangeant pour l’aspirant Vierge.

« Il y a toujours eu des hommes pour écraser les autres », dit-elle tristement. « L’Histoire est un éternel recommencement, mais je pense que rien n’est immuable. Tu parles d’une tribu qui opposait deux hommes pour régler le cours d’une dispute. Cela ressemble à la légende d’Ajax et Hector… il y’en a tant, de combats singuliers pour éviter que trop de sang ne soit versé. Et ces histoires nous enseignent que les Dieux sont souvent derrière nos héros. »

Il parlait lui-même d’avoir fait face à un Lion. Il est si près de la vérité. Childéric demeure le Lion d’Or, à ses yeux. Mais plus cet Achille dont il n’avait de cesse de se comparer.

« Ta vision est noble, mais pas réaliste, je le crains. Elle ne doit pas fondamentalement changer, mais évoluer. Je te montrerai. Mais ne me remercie pas tout de suite. Je n’aime pas recevoir des compliments. Pas avant qu’ils soient vraiment mérités. » Une pause. « Sur cela je peux te répondre. Du moins, un peu. C’est justement un mystère que je dois percer. »

C’est la première fois qu’elle livre cette histoire à un autre que le Grand Pope. Même Kilian qui l’aide dans ses recherches n’en sait pas autant.

« Il y a un homme, un ancien Saint des Poissons qui a brisé le Cycle. En voulant s’arroger des lois de nos étoiles, par peur et égoïsme, il a condamné une branche du Lien Écarlate. Comment t’expliquer cela clairement ? C’est une transmission. Chaque chevalier des Poissons reçoit ce Lien, ce Poison pour le porter à son tour. Il en meurt et cette personne ne voulait pas mourir. Il… s’est détourné de sa charge. »

Cet homme, ce traître, elle ne pouvait plus vraiment le condamner aujourd’hui, malgré toutes les horreurs qu’il lui avait infligées. Parce qu’elle a vécu les mêmes angoisses, les mêmes doutes, les mêmes errements. Son regard se perd dans le lointain.

« C’est par sa faute que je suis dans cet état aujourd’hui. » Qu’elle agonise. « Et je cherche un moyen de réparer ce maillon brisé. Je ne veux pas imposer cela à quelqu’un d’autre que moi, mais rétablir une harmonie perdue. C’est cela mon combat, à présent. »

C’est la détermination qui prévaut sur tout le reste.

« En plus de te voir porter l’Or de nouveau, bien sûr ! » ajoute-t-elle en riant.

Mais son rire s’interrompt soudainement et la douleur éclate, implacable, vicieuse. Elle gagne ses poumons, la secoue de tremblements. Elle a tout juste le temps de se reculer, de se détourner et relever son masque avant de vomir du sang. Arroser ses maigres convictions d’une vérité qui la ronge jusqu’à la lie…






© Never-Utopia


[Février 553] Visite de courtoisie Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
 
[Février 553] Visite de courtoisie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple des Poissons-
Sauter vers: