Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] G-bleu1350/1350[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] G-rouge900/900[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] G-jaune1350/1350[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] V-jaune  (1350/1350)
Message [Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys]   [Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] EmptyMer 14 Oct - 22:23
Alexandrie. Une cité qui plaisait énormément à Orphéus et pour laquelle il avait une affection certaine. Elle représentait tout ce qu'il aimait en réalité mais représentait aussi quelque chose de plus grand encore. Une position stratégique. Un emplacement de rêve pour qui souhaitait garder le contrôle de toute une région, que ce soit maritime ou autre. Cela expliquait sans doute qu'elle avait été par le passé régulièrement souillé par les actes perfides des ennemis de Poséidon. Mais pour l'heure, elle était encore sous leur coupe.

A ses côtés, Aurora veillait. Ils s'étaient posés à proximité du port, loin des regards indiscrets. Se faisant passer pour de riches commerçants. Leur couverture ici était connue et il n'y avait donc rien d'anormal à ce qu'il soit escorté par des gardes armés. Pour autant, il avait demandé à ces derniers de sécuriser les lieux. Il n'était pas si rare de voir des nobles parlementer et négocier par ici et il savait qu'il passerait inaperçu. Pour autant, il était surprenant de le voir ici. Surtout avec les affaires du moment.

Il avait fait demandé Emrys, en indiquant que la Scale ne serait pas nécessaire pour l'occasion. Le O'Bannon était un noble lui aussi et nul doute que sa garde-robe était assez fournie pour se passer de cette protection élémentaire. Il ne tarderait plus désormais, il le savait. Son regard se posa sur sa soeur.
    - Tu ne m'as pas dit ce que tu en pensais ?

Elle eut une petite moue. Il était évident qu'elle n'appréciait pas l'idée de son frère. Mais une fois encore, son rôle à elle se bornait à le protéger. Toutefois ici, il requérait son avis.
    - Je trouve la manœuvre risquée. Même pour toi. Mais je suppose que tu as pesé le pour et le contre, n'est-ce pas ?

C'était une évidence. Une question purement rhétorique qui n'aurait pas de réponse claire. Elle savait. Savoir se placer au bon endroit, au bon moment, n'était pas à la portée de tous. Le travail acharné de Orphéus commençait à payer. Même si certaines disparitions le poussaient à se montrer vigilent. Surtout depuis le cas "Osmund". Se montrer prudent. Si seulement il pouvait se le permettre. Mais désormais, c'était là un luxe qui ne lui appartenait plus.

Ne restait que l'attente. Il approchait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
EmrysEmrysArmure :
Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] G-bleu1200/1200[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] G-rouge600/600[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] V-rouge  (600/600)
CC:
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] G-jaune1350/1350[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys]   [Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] EmptyLun 9 Nov - 16:43
Une convocation bien particulière. Voilà la raison pour laquelle le jeune Général s’aventurait en dehors de ce lieu si familier qu’était Atlantis. Raison pour laquelle il devait s’aventurer parmi les Vulgaires, ce qui ne pouvait provoquer chez lui qu’un immense déplaisir. Il s’attendait à ce que cela arrive, bien entendu. Un Marina ne pouvait faire que rester au sein de la cité à attendre que les ennemis de Poséidon ne se présentent. Mais se présenter ainsi, sans sa Scale, sans tenue digne de son rang qui serait bien trop voyante au milieu des inférieurs, ne pourrait jamais être un loisir qu’il apprécierait.
Et ainsi il posa le pied sur la surface, sur les pavés de cette cité d’une importance véritable aux yeux des atlantes. Nul garde autour de lui, être entouré d’Echoués n’étant pas forcément l’idéal pour rester discret. Et quel danger pourrait bien se présenter face à quelqu’un comme lui au beau milieu de la vermine ?

Réprimant une grimace, je m’avançais dans la fange que constituaient les ignorants. Êtres incapable de saisir la réalité, se contentant du Stratagème masquant le véritable monde à leurs yeux. Et se complaisant dans cette mascarade, réussissant à trouver leur intérêt dans choses aussi futiles. Et dire que mon lointain ancêtre provenait d’un bourbier similaire. Cet historique familial était certainement celui que je mettais le moins en avant, étant bienheureux quand mon interlocuteur l’ignorait, ou bien ne s’en rappelait plus.
Et bien rares étaient ceux capables de rappeler à un quelqu’un de mon ordre une telle réalité, surtout lorsqu’ils étaient conscients de ce que pourrait être ma réaction.


Au final, il ne mit pas bien longtemps à trouver celui l’ayant fait se déplacer en ces lieux, bien que cela fut beaucoup trop à ses yeux. Sans surprise, si la Sirène Maléfique était venu seul, tel n’était pas le cas du Légat, sa sœur étant rarement bien loin de lui. Sauf qu’elle n’était en rien comparable avec les soldats sous l’emprise de la corruption émanant de leur supérieur, et risquait donc bien moins d’attirer l’attention par une attitude pouvant sembler bien peu naturelle.
Arrivant à hauteur de son supérieur, le rouquin ne fit nul salut comme il en aurait fait en Atlantis. Mettre genou à terre en ces lieux pourrait éventuellement attirer une attention non désirée, et il se doutait bien que son ami comprendrait et nul en tiendrait ainsi pas rigueur. Même si les gestes se devaient d’être plus discrets, il était évident que les paroles se devaient de garder certaines formes.
    >> Orphéus. Dame Aurora. J’espère ne pas vous avoir fait trop fait attendre. Je dois dire qu’un tel lieu de rendez-vous est… Inattendu.
La pause précédent le dernier mot fut marquée par un regard aux alentours, à la fois pour s’assurer qu’il n’y avait nulle oreille indiscrète, mais également pour juger du regard l’environnement, avec un certains dégoût non dissimulé dans sa totalité.
    >> >> Mais je suppose qu’il y a une raison à un tel choix, bien moins rapide et pratique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1976-emrys-o-bannon-general-de-la-
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] G-bleu1350/1350[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] G-rouge900/900[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] G-jaune1350/1350[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys]   [Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] EmptySam 14 Nov - 7:48
Il salua lui aussi l'homme qui se présentait enfin devant lui, avec un petit sourire. Aurora fit de même. Il était assez logique qu'il s'interroge sur le lieu quelque peu particulier de ce rendez-vous. Un autre se serait sans doute moins formalisé mais Emrys était plus proche de la mentalité d'Orphéus que nombre d'Atlantes. Être ici devait le déranger, ne serait-ce que par la proximité des Vulgaires. Le Légat cachait assez bien la plupart du temps l'animosité extrême qu'il leur portait. Après tout, il se devait d'afficher un masque de neutralité quand il représentait la Voix de Poséidon.

Mais au fond de son coeur, il les détestait. Et n'attendait finalement qu'une chose : que les Atlantes puissent une bonne fois pour toute les remettre à leur place au sein du cycle qu'ils détruisaient en permanence. Déjà sa soeur s'écartait de quelques pas. Sécuriser les lieux "au cas où" était sa mission première et elle savait qu'elle n'avait pas sa place lorsqu'il s'agissait des missions Atlantes à proprement parler. Orphéus prit finalement la parole.
    - L'inattendu est ce que je recherchais, tu t'en doutes bien. Contrairement à toi, j'apprécie cette ville que l'on voit plus haut. Alexandrie possède des ressources importantes et est une place forte pour notre Nation. Un intérêt stratégique pour qui souhaite dominer les mers de cette partie du continent.

Sur ce point, il ne lui apprenait rien. Après tout, il avait face à lui le Général des flottes Atlantes. Les O'Bannon bénéficiaient de cette position depuis un moment maintenant et la responsabilité était lourde. Surtout lorsque l'on savait que de plus en plus de malheureux prenaient la mer, en quête de terres nouvelles, traversant alors le territoire de Poséidon. Depuis que Orphéus avait renforcé les sécurités, un droit de passage était désormais demandé. Et les navires coulés lorsque ces derniers essayaient d'y échapper. Ainsi allait la vie. Des pirates, eux ? Pas le moins du monde. Simplement, on n'entrait pas chez les gens sans y être invités, une Loi que tout hôte respectait.
    - Et puis ici, je peux te parler plus librement. Le Sénat a des oreilles partout même s'il peine à entendre ce qui se passe à l'Amirauté. Je ne serai pas plus surprit que cela qu'ils essaient d'épier aussi cette entrevue, d'où ce choix. Je suis sûr que tu n'as pas oublié ton ancien Capitaine, Dardanos, qui est désormais reparti au Sénat ? Je suis convaincu qu'il n'était pas totalement ce qu'il prétendait être.

Curieuse entrée en matière. A l'écouter ainsi, il donnait véritablement l'impression de se méfier de la plus haute Instance Atlante, dirigé actuellement par Cinead. Si son cousin était à ses yeux hors de cause - ainsi que son propre père il s'entend - le Légat en était venu à craindre que le Sénat avait été infiltré. Il enquêtait d'ailleurs à ce sujet mais il aurait été mal vu que le chef des Armées enquête sur les Sénateurs, si cela s'apprenait.
    - Tu l'auras deviné, je souhaite te parler de sujets sensibles. Et je vais avoir besoin de tes talents. Tu es un membre d'une famille importante et ton grade l'est tout autant. Et j'ai confiance en toi. La plupart ne peuvent pas se vanter de cela.

Il poussa un petit soupir, plaçant ses mains dans son dos. Il fit quelques pas, invitant Emrys à le suivre. Aurora n'était plus visible mais l'un comme l'autre savaient qu'elle veillait.
    - Ma confiance envers le Sénat s'est éteinte. Certes, j'ai une foi absolue en mon cousin, Cinead, et je sais que certains Sénateurs sont exempts de tout soupçon. Il n'empêche que j'ai la conviction que cette instance a été infiltrée par des espions Mûiens. Le général des Lyumnades enquête en partie sur cette affaire, ainsi que les membres du Secret des Abyss. Toutefois, s'ils sont parvenus à atteindre ce rang, il n'est pas difficile de penser qu'ils ont infiltrés toutes les instances Atlantes. Et cela pose forcément problème : qu'attendent-ils pour agir ?

En tant que O'Bannon, Emrys était au fait des jeux de politique qui se jouaient. Comprendre que les Muiens étaient parmi eux était un réel problème, une épine qu'il fallait ôter avant l'infection. Avant que la gangrène ne se propage et que le membre soit irrécupérable.
    - Et si c'était mon seul problème...

Son regard se posa sur Emrys, plus dur, plus froid.
    - Ta famille nous a déjà posé pas mal de soucis par le passé. Des disparitions étranges. Des morts surprenantes. Des affaires non résolues. Et depuis peu, des vols dont vous êtes les victimes. Je vais être franc avec toi, Emrys. Je me méfie des O'Bannon, désormais. Votre sang est souillé par la traîtrise et les faux semblants. Et je commence à m'agacer de devoir faire attention à vous plus qu'à aucune autre famille.

Froid, tranchant. Autour d'eux, l'air semblait changer. Une odeur particulière. Comme si l'orage couvait.
    - Tu es un ami de longue date, ainsi vais-je être franc avec toi. A ce jour, tu es sans doute l'un des rares O'Bannon à avoir ma confiance. Il serait donc temps que tu fasses le ménage parmi les tiens. Que tu leur fasses comprendre que la seule chose que nous leur demandons, c'est une foi absolue en Poséidon. Et qu'ils cessent leur petit jeu de dupe. Avant que je ne prenne personnellement les choses en main.

La menace était à peine couverte et Emrys comprendrait certainement. Orphéus n'était pas l'homme prévenant qu'il affichait la plupart du temps. Il était l'arme qu'avait choisi Poséidon pour remettre les Atlantes au sommet de ce monde. Et si une famille Patricienne osait en faire trop ou jouait un double jeu, alors il les anéantirait tous. Femmes, enfants, qu'importe : il arracherait le mal à la racine et salerait leur terre afin que plus jamais ils ne soient un problème. Venait alors le fond du problème.
    - Ce que je te dis est sous le sceau du secret. Depuis quelques temps, j'ai des doutes quant à la disparition réelle de ta cousine. L'ancienne Sirène Maléfique, Nimüe O'Bannon. Quand je parle du sang de traître et de duplicité, elle est forcément en tête de liste. Sa mort ressemble à mes yeux à une mise en scène. Bien réalisée, je l'admets. Mais qui est tombée au bon moment pour elle. Penses-tu que cela serait plausible, comme hypothèse ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
EmrysEmrysArmure :
Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] G-bleu1200/1200[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] G-rouge600/600[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] V-rouge  (600/600)
CC:
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] G-jaune1350/1350[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys]   [Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] EmptySam 14 Nov - 17:10
Les salutations passées, la sœur du Légat prit ses distances comme à son habitude. Elle protégeait son frère et était son ombre, elle n’intervenait donc que rarement dans les discussion. Les premiers mots du borgne furent en réponses à ceux du Général. Un simple constat sur le lieu de rendez-vous. Constat provoquant une légère moue de la part de son interlocuteur.
    >> Oh, je ne doute pas de son utilité. Ce n’est pas pour autant que je souhaiterai m’y rendre trop souvent.
Mais, sans surprise, la Voix de Poséidon n’avait pas fait venir son jeune ami pour simplement observer le paysage. A l’écart d’Atlantis, une rencontre en un tel lieu disposait de ses avantages. Et, dans certains cas, ces derniers surpassaient grandement les défauts. Emrys n’étaient pas idiots et bien vite il comprit que la teneur de cette convocation était telle qu’il était impensable qu’elle ne se fasse en Atlantis.

Le Sénat qui tentait d’en savoir plus que ce qui lui était accordé, ce n’était pas une nouveauté. Telle était sa nature. La bref venue d’un de ses membres sous les ordres d’Emrys, même ancien Général, n’était certainement qu’une nouvelle tentative de laisser traîner quelques oreilles. Tentative échouée visiblement, vu comment il était bien vite reparti.
Et ainsi, ne pas faire confiance aux membres cette institution me paraissait logique. Bien plus que me faire confiance, mots prononcés par Orphéus et qui firent naître un rictus que je ne pus réprimer sur mes lèvres. Moi-même je ne me ferai certainement pas confiance à sa place. Du moins pas les yeux fermés, et je supposais que ce n’était pas bien sûr pas son cas.


Mais j’étais bien placé pour savoir que les mots étaient importants. Et les siens n’étaient certainement pas anodins. Ce n’était pas la confiance envers les membres qui s’était éteinte, mais bien envers le Sénat. Sa naissance et son éducation étaient telles qu’il savait forcément composer avec les intrigues en émanant. Partager de tels doutes signifiait donc que l’heure était grave. Et évoquer les ennemis d’Atlantis ne faisait que confirmer la chose.
    >> Le Grand Jeu de la Noblesse est de savoir tromper les autres tout en décelant leurs mensonges, et le Sénat en est la plus grande arène. S’il est normal de ne pas avoir confiance, la question des espions change en effet grandement les règles du jeu. A défaut d’avoir réussi à nous vaincre par la force, nous ronger de l’intérieur est en effet opportun. Véritable parasite s’étendant au cœur même de l’ennemi, corrompant tout sur son chemin.
    Vous devez vous en douter, il s’agit d’une stratégie que je serais à même d’employer. Je ne peux donc que la saluer, mais également reconnaître son danger.
Le jeune stratège comprenait qu’Orphéus partageait les informations, mais qu’il n’était pas chargé d’enquêter directement. D’autres s’en chargeaient, certainement bien plus compétents en la matière, même s’il n’avait encore eu l’occasion de converser avec le Général des Lyumnades afin de voir quelles étaient ses capacités. Bien sûr, cela ne l’empêcherait pas de laisser traîner quelques oreilles et de faire ses propres conclusions. Et de les partager si le besoin s’en faisait sentir.
Ça, nul doute que l’homme aux cheveux blancs l’avait envisagé, voir comptait dessus.
    >> Quant à leurs attentes, peut-être ne sont-ils pas suffisamment implantés, auquel cas il serait plus facile d’agir. Ou bien leur plan implique un élément encore manquant, et sans découvrir quoi cela risque de complexifier les choses… Après, à voir quelle solution il peut y avoir pour tuer tout risque dans l’œuf.
Mais le cas du Sénat ne paraissait être qu’une introduction, afin de glisser vers un sujet concernant bien plus directement le O’Bannon. Son nom justement. Sa famille avait sa réputation. En ce sens, il en était certainement un membre exemplaire. Et nul doute que si Orphéus ne le connaissait pas, ce dernier l’aurait rangé parmi les siens. Mais il devait justement savoir qu’Emrys ne s’encombrait guère de placer les intérêts de sa famille devant le reste. Et, sur ce point, il était certainement moins leur allié que celui d’Atlantis.
    >> Les tromperies sont notre marque de fabrique en effet… Et ne mentons pas, j’en suis un parfait représentant sur ce point. Mais je suis d’accord que bien trop de mes parents sont incapables de voir un plus grand schéma que le leur, et que cela est dangereux.
    Hélas, ma voix ne peut avoir gagnée de l’importance que par mon rang, mais à leurs yeux cela ne doit être qu’un moyen de servir leurs intérêts. Je sais que c’est ce que pense ma Mère en tous cas. S’ils sont incapables de m’entendre… Eh bien ils faudra recourir à des méthodes plus… Radicales en effet.
Le sous-entendu était à peine voilé. S’il fallait prendre des décisions difficiles, il n’hésiterait. Avoir recours au plus basses méthodes étaient justement le point sur lequel on pouvait lui faire confiance. Être moralement discutable n’était pas chose à l’atteindre et se dresser contre un famille ne serait pas un problème à ses yeux.
Certains membres en particuliers. Si Emrys affichait généralement un air supérieur, sourire narquois sur les lèvres et visiblement peu victime de ses émotions, la mention d’une seule personne pouvait suffire à changer les choses. Et Orphéus ne pourrait que remarquer que, à l’instant même où le nom de sa cousine était évoqué, ce masque que portait la Sirène Maléfique disparu. Un véritable mépris pouvait maintenir se lire sur son visage, d’autant plus marqué à mesure que le Légat terminait de parler.
    >> Plausible ? Cette chienne est effet la pire de toute. Les Vulgaires ont teintés son sang et je ne la considère en rien comme une membre de ma famille. J’ignorais même son existence jusqu’à son arrivée après avoir trahis une première fois. Bien sûr qu’elle serait capable de cracher une nouvelle fois sur ses alliés. Et même, je n’ai jamais cru à sa volonté de servir Atlantis.
    Mais... Je ne vais pas te mentir. Je serais bien heureux qu’elle soit toujours en vie. Car ainsi, tous apprendront sa véritable nature. Et quel plaisir cela serait que de pouvoir mettre fin à sa méprisable existence de mes propres mains…
Si j’étais prêt à exécuter les pires bassesses au monde, je préférais autant que possible que les autres soient en première à ma place, me contentant de tout diriger en arrière. Pourtant, je devais reconnaître une chose à cette garce. Elle était certainement la seule que je souhaitais achever de mes propres mains, et il était hors de question que je laisse quiconque me voler cette satisfaction.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1976-emrys-o-bannon-general-de-la-
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] G-bleu1350/1350[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] G-rouge900/900[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] G-jaune1350/1350[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys]   [Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] EmptySam 14 Nov - 23:38
Il comprenait les dangers énoncés et Orphéus n'en attendait pas moins de lui. Il était certainement l'un des Généraux les plus vicieux qu'il ait à son service et c'était précisément pour cette raison qu'il faisait appel à lui. Il n'était pas étouffé par les émotions et il avait besoin de sa froide logique. Il avait d'ailleurs parfaitement résumé le dossier des guerriers de Mû. Un jeu de dupe dans lequel il excellerait même plus tard. Orphéus ne pouvait s'empêcher de penser que Emrys aurait brillé au sein du Sénat. Tout comme lui. Mais ils ne jouaient pas dans la même cour. L'Amirauté primait pour Orphéus. Car elle était la force défensive et offensive de Poséidon.
    - Je pense en effet que leur projet implique d'autres événements dont ils sont dépendants avant d'agir. Ils possèdent des moyens de se soustraire aux contrôles des Arches. De la même manière qu'ils ont envahis Atlantis il y a quelques années de cela, ils pourraient recommencer aujourd'hui. Ils possèdent une technologie leur permettant de se téléporter. Mais elle est coûteuse. Elle nécessite un sacrifice humain. Ce pourquoi je suis très prudent quant aux disparitions qui ont lieu au sein d'Atlantis, tu le comprendras aisément.

S'il n'était pas parvenu à trouver une solution pour le moment afin de les bloquer, il avait tout de même fait renforcer les patrouilles et le Secret des Abyss avaient déjà démanteler des réseaux les concernant. Le travail était pénible et prenait du temps mais il fonctionnait quand même. Cependant, il n'en fallait qu'un chez eux pour enclencher le processus de téléportation. D'où la vigilance.

Quant au cas de la famille O'Bannon, il ne fut pas surprit de sentir la haine de son ami. Il détestait sa cousine plus que nulle autre personne sur cette terre, c'était une évidence. Une colère que le Merinita comptait utiliser. Et pour le moment, la Sirène Maléfique semblait avoir comprit que sa famille était sous surveillance.
    - Je leur souhaite de savoir aussi entendre ce que tu auras à leur dire. Je n'ai rien contre la duperie si elle sert les intérêts de Poséidon. Je ne te ferai pas l'affront de te mentir en te disant que je suis moi même étranger à ce genre de procédé. Toutefois, nous avons suffisamment d'ennemis hors de nos murs pour nous encombrer de ceux se trouvant parmi nos familles Patricienne. Quant aux méthodes radicales, je suis dès à présent disposé à les employer si jamais j'ai le moindre doute. Nous nous connaissons depuis longtemps Emrys. Tu sais sans doute mieux que la plupart toute la détermination qui est la mienne.

Était-ce un risque de lui parler aussi franchement ? Il ne le croyait pas. La Sirène Maléfique avait redoublé d'efforts pour pouvoir revêtir cette écaille. Même si le destin y avait aussi contribué avec la malheureuse disparition de son frère. Curieuse destinée que cette famille...
    - Je poursuis quelques pistes afin de vérifier ce point là. Mais si elle vit réellement, alors tu seras celui qui me l'a ramènera ici. Les pêchés d'une O'bannon doivent être lavés par un O'Bannon. Et par ramené, j'entends plutôt morte que vive. J'en ai assez de voir que mes prédécesseurs ont pardonnés ce genre de fautes. Toutefois, dans l'hypothèse où elle vivrait encore, il est possible qu'elle ait cherché à disparaître pour protéger son batard. Dans ce cas, il te faudra alors enquêter pour savoir si son enfant a vu le jour et où il se trouve.

Il laissa un instant le silence flotter. Son regard était sombre. Il ne plaisantait pas.
    - Afin qu'il soit lui aussi exécuté. Je ne prendrais aucun risque avec cette lignée.

Il était difficile de prendre une telle décision. De donner pareil ordre. Mais il voyait la suprématie des Atlantes comme le fer de lance de son existence. Et Nimue avait copulé avec un Chevalier d'Athéna. Le Grand Pope actuel. Une hérésie. Un pêché qui avait engendré possiblement la naissance d'une abomination.
    - Si cette mission te semble trop difficile, fais le moi savoir immédiatement. Mais jamais tu ne dois en parler. A quiconque. Dans le cas contraire, c'est ton cadavre que nous retrouverons. Me suis-je bien fait comprendre ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
EmrysEmrysArmure :
Sirène Maléfique

Statistiques
HP:
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] G-bleu1200/1200[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] G-rouge600/600[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] V-rouge  (600/600)
CC:
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] G-jaune1350/1350[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys]   [Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys] EmptyJeu 19 Nov - 20:27
La menace des Mûiens n’était bien entendu pas à prendre à la légère. Encore à ce jour Emrys voyait quotidiennement les effets de leur dernier assaut. Et savoir qu’un tel événement pourrait se reproduire à tout instant était bien évidemment de nature à en terrifier plus d’un. Pour lui, il s’agissait plus de ne pas savoir comment l’empêcher.
Un bon tacticien ne devait pas simplement savoir réagir, mais devait avoir des coups d’avances. Être capable de contrer l’ennemi avant même qu’il n’attaque était donc la meilleure victoire possible. Et il était incapable d’y remédier. Mentalement il notait de se renseigner encore plus sur leurs ennemis, même s’il doutait avoir dans sa collections des ouvrages véritablement capables d’apporter des réponses.

Puis retour à quelque chose de plus proche. Quelque chose faisant de nouveau naître le rictus si caractéristique du personnage. Sa famille, les doutes. Et Orpheus qui témoignait qu’il était véritablement prêt à aller jusqu’au bout s’il le fallait. Le jeune Général n’en attendait pas moins de son ami. Cette volonté était peut être ce qui avait pu les faire s’entendre à l’origine. Ils étaient prêts à tout pour parvenir au but qu’ils s’étaient fixés.
Pour le moment, cela semblait leur avoir réussi d’ailleurs.
    >> Si je me plais à appeler les intrigues de la noblesse le Grand Jeu, c’est que cela doit le rester. Un simple jeu. Chercher à s’élever sans pour autant mettre en péril des intérêts bien plus importants. Si ma famille oublie cette vision, il peut en effet être bon de lui rappeler quels sont les risques. Il y a toujours des perdants.
Bien sûr, je n’ignorais pas que ma famille avait son propre agenda. J’ignorais ce qu’il en était, mais le contraire serait de nature à profondément me décevoir. Et à cela il fallait ajouter les but personnels de ses membres les plus influents. Même sans me hisser au niveau du Conseil, je possédais moi-même une vision n’étant certainement pas celle partagée pas l’ensemble de mes parents.
Et mon statut au sein de l’Amirauté m’obligeait bien entendu à marcher sur des œufs. Si je n’ignorais pas que certains, ma mère la première, aimeraient profiter de mon rang pour avantager les O’Bannon, je voyais bien qu’Orpheus en faisait de même à sa façon. La différence principale étant que lui le faisait pour éviter les fameuses méthodes plus radicales.
Cette parenthèse passée, je revenais au point m’intéressant le plus, également lié à ma famille justement.
    >> >> Si cette mission sera difficile ? Bien sûr que ce le sera. Nous savons tous les deux que je ne pourrai jamais la vaincre en duel.
C’était un point qu’hélas je ne pouvais nier. S’il s’agissait de m’opposer à elle de face, je n’avais absolument aucune chance de m’en sortir. Même avec la meilleure des stratégies mes capacités physiques ne pourraient faire le poids. Le tout serait donc de l’affaiblir d’une quelconque façon et, si possible, ne pas y aller seul.
Réfléchir ainsi était déjà bien plus dans mes cordes.
    >> Heureusement, nous savons également que ce n’est pas ainsi que je procède… Si la garce est en vie, je refuse qu’un autre que moi ait le privilège de régler cette erreur. Et si son engeance est en effet de ce monde, je prendrai satisfaction à l’en ôter. Si possible devant elle bien entendu, histoire de bien faire les choses.
Dans un lieu où respecter les commandements de Zeus n’aurait pas son important, nul doute qu’Orpheus aurait senti le Cosmos d’Emrys s’intensifiant, trahissant toute la malice de l’individu. Et démontrant qu’il prendrait réellement un véritable plaisir s’il pouvait mettre à exécution ses paroles.
Hélas, et comme l’avait si bien souligné la Voix de Poseidon, il ne s’agissait que d’une hypothèse. Disposant de suffisamment d’éléments pour qu’elle soit véritablement envisagée, mais une hypothèse malgré tout.
Il était donc nécessaire de ne pas se précipiter tant qu’elle n’était pas vérifiée. Juste se préparer.
    >> Je vais donc garder ma place et laisser faire d’autres certainement bien plus qualifiés sans les gêner. Bien sûr, si je tombe sur des rumeurs à ce sujet, je ne pourrai les ignorer. Rien que pour ne pas attirer l’attention.
    Simplement, lorsque viendra le moment, il me faudra bien entendu des éléments à mes côtés. Si vous avez déjà idée de qui je pourrai approcher en ce sens.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1976-emrys-o-bannon-general-de-la-
 
[Fin février 553]Enquête en surface [PV Emrys]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Alexandrie-
Sauter vers: