Votez
I
II
III
IV
V


Avril 553 AD (Jusqu'au 5 mai 2021)
 
Partagez
 

 [Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] G-bleu1800/1800[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] G-rouge1200/1200[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] G-jaune1650/1650[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] V-jaune  (1650/1650)
Message [Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric]   [Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] EmptyDim 1 Nov - 2:38
Hier, "chat de rue". Aujourd'hui, apprentie. Les titres changeaient étonnamment vites depuis sa quinzième année. Une simple rencontre, une petite mésentente mais encore -disons-le sur une intonation divinement hautaine- une "simple guerre" et hop, le tour était joué. Fini les petites frappes, les vols mesquins et les justices privées.

Rodorio lui promettait plus grande destinée...
De quoi enlever la boue séchée sur son pelage de chaton, en tant que nouvelle génération de guerriers...
D'ailleurs, était-elle seulement en état ?

Une vérification s'imposait. Chignons bien serrés, les vestiges de sa coquetterie ? Faits. Tenue ajustée ? Parfait. Bandelette bien nouée et masque au visage ? Impeccable.

Confiante, Ryme arpenta les escaliers empilés devant elle, une à une. Avec hâte, évidemment. Ces derniers jours avaient été exténuant : le retour des rescapés de la guerre de Mediolanum s'était fait attendre dans le village. Quelques apprentis avaient retrouvé avec joie leur maître. D'autres en revanche avaient dû panser la perte de plusieurs des leurs. Mais qu'importe les évènements, chacun d'entre eux arpentaient un nouveau chemin, un nouveau départ. Les pleurs pouvaient bien attendre leur tour, car son futur se dessinait sur ces interminables escaliers qui la menait tout droit vers le Colisée. Et croix de bois, croix de fer : elle ne démordrait pas !

Jaugeant à droite et à gauche, sa petite silhouette s'imposait déjà sur les lieux. Et, en dépassant les premières colonnes, la jeune fille remarqua que le soleil tapait déjà assez fort pour une matinée automnale. Oh, ce n'était pas une nouveauté ! Il faisait chaud en Grèce, et Septembre ne faisait nullement exception à la règle. Ou peut-être était-ce son entraînement qui faisait bouillir son sang ? Les dernières leçons s'étaient portés sur les rudiments du combat et du corps à corps ; l'art de replacer au mieux ses poings pour frapper plus fort, avec précision. Son épaule en gardait toujours une vilaine écchymose...Comme réveillée par ses pensées, un fantôme de douleur chatouilla son épaule, que sa victime ne put s'empêcher de frotter machinalement, une grimace au visage...

"Aie..."

A moitié endormie, ses yeux ne trouvèrent aucun repère. Rien. Nulle Armure d'Or. Et pourtant, l'énergie que dégageait Childéric était toute proche : sa Bête le sentait. Elle aussi. Aussi, sa voix ne tarda pas à briser le silence., dans la plus grande impatience.

"Le Vieeeeeeux ? Est-ce que t'es làààà ?"

Aucune discrétion, absence totale de remords : Ryme était là.








[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] G-bleu0/0[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] V-bleu  (0/0)
CP:
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] G-rouge0/0[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] V-rouge  (0/0)
CC:
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] G-jaune0/0[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric]   [Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] EmptyDim 29 Nov - 2:20
Je peux la sentir brûler à l’intérieur de moi, cette soif de mort. Cette faim de carnage et cette envie de s’abandonner à l’oublie. Doucement, je suis sur le chemin de la perdition. Je le sais, je le sens, je le désire dans ma chair. La guerre me donne cette opportunité, de mourir et m’oublier dans la bataille comme je le veux. Le loisir du soldat c’est de semer la mort, son luxe, c’est de la choisir. Et j’ai choisi la mienne. Elle sera longue, douloureuse et violente. Elle serait sur un champ de bataille où j’essaie de me tuer à petit feu. Elle sera dans les griffes de ma propre bête qui n’attend que ça pour prendre le dessus. Le fil se ronge, il se fait de plus en plus petit et je vois le gouffre au-dessus duquel je marche avec de plus en plus d’attrait. Oui, ce vide me semble si reposant et salvateur. Le vide reste ma solution. Je pourrais faire face, mais je n’en ai pas la force. Pas avec eux deux partis…

Mais j’ai d’autres choses, mais à quoi bon ? Bientôt, le tour de cette petite viendra. Je l’ai amené vers sa mort alors à quoi bon ? Elle finira comme moi, plus bête qu’homme à servir une cause qui lui prendra tout ce qu’elle aura. Qui tuera ses liens les uns après les autres et ferra d’elle une coquille vide. Une coquille à l’intérieure de laquelle ne survit que le sang et la faim. Voilà ce que je suis, voilà la destiné de la bête. Alors je vais lui infliger ça, car c’est ce qu’on attend de moi, mais j’espère qu’elle saura faire quelque chose de différent de ça. Qu’elle saura briser le cycle. Mais on ne peut briser un mécanisme en branle parfaitement depuis les temps mythologique n’est-ce pas ? Alors faisons d’elle une bête. J’ai quitté le temple, simplement vêtu de vêtement âbimé, voué à être déchiré et détrtuit. Je porte un peu moins l’armure ces derniers, moins depuis qu’elle sent que je désire ma fin et qu’elle attend mon remplaçant.

Je l’observe de loin, avant d’entrée dans l’arène. Et je n’attendis pas longtemps pour faire mon entrée. Un éclair fusa pour frapper droit sur son épaule. Elle ne pourrait sûrement pas le voir, j’avais frappé vite, sans aucune pitié ou aucun ménagement. Si elle le voyait et bien, elle me surprendrait et la suite n’en serait sur plus difficile pour elle. À sa place, j’aurais sûrement pris un coup de couteau ou quelque chose dans ce goût-là. La leçon d’une cicatrice. Après le coup, je me présente sur le sable de l’arène, occupant l’espace de ma taille et ma carrure. Opposant une montagne de sauvagerie à la jeune femme. Si j’en avais encore quelque chose à faire, j’aurais peut-être honte. Et encore… Il faut qu’elle sache, qu’elle se prépare. Qu’elle voit. Elle ne le vivra pas comme je l’ai vécu, pas aussi profondément dans sa chair, mais elle doit voir.

« - Ne montre jamais tes blessures. »

Voilà tout ce que je lui dis. Sans préambule, sans préparation, sans présentation. Une leçon qui s’apprend dans la violence. Je fais monter mon cosmos et mes yeux se parent rapidement de l’aspect de la faim. Je jauge sa réaction avec précision, voir son comportement, ce qu’elle va faire, comment se prépare, s’adapte, réagit. Tout ça seront les clefs de ce que j'ai à t’apprendre petite. Je vais faire de toi une guerrière redoutable, une bête plus féroce encore. Ton sang va couler, il le doit. Car c’est avec lui qu’on refroidie le métal des crocs forgés dans la faim. Alors nous allons voir, à quel point ton sang est fait pour la faim.

« - Attaque. »

Lui dis-je alors simplement, une garde méprisante et relâchée. Je suis curieux de voir ce qu’elle a appris déjà, ce qu’elle devient. Et peut être, si au final, j’aimerais mourir de sa main…


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] G-bleu1800/1800[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] G-rouge1200/1200[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] G-jaune1650/1650[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric]   [Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] EmptyVen 11 Déc - 17:23
Au beau milieu du terrain, la méfiance était de mise. Une chair de poule sans précédent s'imposa. Ryme le sentait. Il y avait quelque chose de perceptible dans les airs et son instinct lui criait de faire attention à ses arrières. Sans prévenir, un poing étranger tomba lourdement sur son épaule. Comme ça. Sans prévenir. Bien que la jeune fille eut le réflexe de se décaler, son initiative échoua. Seule la trajectoire de cet assaut changea.

"Oh"

Bien vite, Ryme tomba lourdement sur le sol. Interloquée, elle demeura coite, stupéfaite. Son regard croisa celui de son inconnu, pour comprendre. Son nouveau Maître l'observait d'un air dédaigneux. Elle mit longtemps à comprendre ce qu'il s'était passée. Quelques secondes s'écoulèrent ainsi dans cette même incompréhension. Un choc absolu pour une élève désemparée.

Puis, telle une furie, son caractère prononcé foudroya sur place son assaillant tandis que la jeune fille se redressait sur ses deux jambes avec une vélocité louable pour son rang. La Colère d'une femme s'incarna littéralement sur ses traits, à l'image de ses phalanges d'ores et déjà blanchis par sa volonté.

"Je ne suis pas une demoiselle fragile !", fit-elle outrée, en assénant un premier jeu de jambes dans le tibia de son maître sans aucune retenue, en toute traîtrise. " Mais pour qui tu te prends ? Je sais me battre, au moins suffisamment pour me défendre ! Apprentie ou non, je mérite un peu de respect !"

Son ire bouillonna son sang. Avec la violence des rues et de la campagne sauvage, son poing tenta son ultime assaut défensif en menaçant de loger son poing dans le plexus et, plus difficilement, au niveau de la trachée.

"T'es vraiment un sale con ! Je n'étais même pas prête pour ça ! Si tu penses que je vais me la boucler, tu te trompes lourdement sur mon compte."

Furibonde, la Disciple calma ses humeurs comme elle maîtrisa ses assauts. Les mots étaient sortis tout seul, mais les regrets pointaient déjà le bout de leur nez...

Qu'avait-elle fait ?

Déglutissant, la jeune fille s'attendait à prendre la rouste de sa vie...



[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] G-bleu0/0[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] V-bleu  (0/0)
CP:
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] G-rouge0/0[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] V-rouge  (0/0)
CC:
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] G-jaune0/0[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric]   [Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] EmptyLun 11 Jan - 21:32
Elle avait essayé de bouger. C’est bien. Son corps avait bougeait de lui-même, l’instinct du fauve. L’armure ne s’était pas trompée oui, il y avait vraiment quelque chose à faire de cette petite. Mais il faudra d’abord qu’elle survive, il faudra d’abord forger ses crocs. Et donc, je vais devoir la faire souffrir. Mais il est temps pour elle d’abord la première leçon, celle de la sauvagerie. Tu sais te battre ? Oh non, tu sais te rouler dans la boue et le sable comme un enfant. Un petit jeu où ta vie n’est pas vraiment mise en danger. Non, tu ne sais pas te battre, tu sais mordre, tu sais taper dans le vide. Mais ça ne fait pas de toi un soldat, ça ne fait pas de toi quelqu’un qui sait se battre. C’est cette leçon que je vais t’apprendre. Ce que ça veut vraiment dire ici que savoir se battre. Que de tremper ses crocs dans le sang. Mais nous verrons, d’abord il va falloir dégrossir ses jappements d’enfants.

Je n’ai pas de mal à m’écarter de ses coups. L’assaut est intelligent. Probablement efficace dans un combat de rue, mais il ne fera pas grand-chose contre un éveillé et encore moins contre moi. Le plus gros problème dans tout ça, ce sont surtout les ouvertures de sa garde. J’aurais pu briser son poing et l’assommer facilement. Mais une fois qu’elle aura comprise qu’il faut toujours être près, elle pourra faire une combattante potable. Et une fois ceci fait, je pourrais m’abîmer sans me soucier du reste. C’est pour ça que l’armure m’a mené jusqu’à elle ? Car elle sentait ce que j’allais devenir et le gouffre qui allait se refermer sur moi. C’est là le cadeau qu’elle m’offre ? Une remplaçante ? C’est un beau cadeau. Elle me connaît bien… Je la regarde alors froidement et je lui réponds simplement :

« - Non. Tu ne sais pas te battre. Si tu savais, tu aurais été prête. Je vais t’apprendre. Mais tu vas souffrir. »

Je fais alors un bas en arrière en lui tournant volontairement le dos. Si jamais elle attaque, je n’aurais aucun mal à lui montrer ce que signifie être près. Peut-être même que, si elle est aventureuse, mon poing trouvera le chemin de son estomac directement. Je me demande si elle va saisir l’invitation. Mais tout ceci n’est pas simplement une invitation à la démonstration, mais un vrai moment d’enseignement. J’enlève le haut de ma tunique, dévoilant mon torse et surtout ce qui le recouvre : une légion de cicatrices. Trop nombreuses pour être dénombrés, toutes plus différentes les unes des autres. Puis de nouveau, je lui fais face.

« - Tu vois ces marques ? Elles viennent quasiment toutes d’un moment où je n’étais pas près. C’est comme ça qu’on m’a enseigné. Par la lame, le sang et les marques. Chaque cicatrice est une leçon que j’ai retenue. Oh, quelques-unes sont le résultat des batailles passées, mais elles sont peu nombreuses par rapport à celle laissée par mon prédécesseur. »

Et d’un bond alors sans crier gare, j’avance vers elle et mon pied cherche le chemin de son genou pour le frapper. Là, elle devrait pouvoir réagir. Du moins, si j’ai bien dosé son niveau par rapport à ce qu’elle m’a montré plus tôt. Pas la peine de l’écraser. Pas encore. Puis, après son genou, c’est mon poing qui cherche à venir cueillir son menton pendant que mon autre main vise le corps dans une feinte, cachant d’où vient le véritable problème. Puis, ceci fait, je la pousse en avant, sur le sol ou sur ses pieds, cela ne dépend que d’elle.

« - Alors, j’aimerais éviter de devoir t’apprendre de cette façon. Ce n’est pas une bonne façon. Donc montre moi, comment ce bat un petit chaton. Montre moi ton énergie et ton pouvoir. Montre moi tes crocs de lait. »

Montre moi ton pouvoir que je le brise. Montre moi qui tu es pour que je t’aide à grandir. Montre moi qui tu es que je puisse mourir.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] G-bleu1800/1800[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] G-rouge1200/1200[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] G-jaune1650/1650[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric]   [Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] EmptyMer 20 Jan - 20:11
"Oui, oui, tes cicatrices, ton histoire. J'ai compris." La réalisation fut si soudaine que la jeune femme réalisa tardivement la puissance de son exclamation, comme si elle venait de percer un mystère. Son visage se rembrunit sitôt qu'elle continua son dialogue. "Mais ce n'est pas un prétexte pour tenter de m'intimider ou de me laisser plein de cicatrices. C'est pas joli sur une femme, et puis..."

Et puis c'était malsain. Ce fut à ce moment-ci qu'elle croisa le regard de son maître et qu'elle comprit. Elle ne connaissait pas totalement Childéric. Qui pouvait bien savoir le sort qu'il réservait à son apprenti ? Son changement de caractère et la violence dont il faisait preuve la mit sur ses gardes. D'ailleurs, ce dernier l'attaqua de nouveau. Cette fois-ci, la surprise ne la gagna pas et Ryme fit de son mieux pour éviter les coups portés vers ses genoux. Ses combats de rues lui avaient longtemps appris que les jeux de jambe étaient les plus dangereux, et qu'il fallait donc tout faire pour rester debout. Fière de ses premières secondes de conflit, l'uppercut de Childéric la déstabilisa et, aussitôt, la jeune femme chuta dramatiquement en glissant sur le sable, presque volontairement.

"Mince !"

Nul besoin de se dégonfler pour si peu. Aussi, Ryme se releva, chauffa ses muscles en tapotant avec vigueur ses jambes et ses cuisses. Puis, les poings levés au niveau de son visage souriant, la jeune fille prépara ses assauts et son silence sur ses talons, bien ancrés au sol.

Son nez dressé bien haut signait d'ores et déjà sa satisfaction, tant dans sa préparation que dans son assurance, ancrée au plus profond d'elle-même.

Cette fois-ci, elle attaquerait en premier.

"Bon, si tu veux bien ! J'ai une revanche à prendre."

Qu'il la découvre, la chance incarnée ! Même en tant qu'élève, elle se revoyait dans les rues de son petit village, ou même sur les routes de son itinérance : il lui fallait se battre différemment, mais personnellement. Dans les rues, tous les coups étaient permis. Alors, en quoi cette situation, cet entraînement différait de son ancien foyer ? Sans aucune forme de respect, l'un des poings de la Belle se relâcha. Dans sa trajectoire, des milliers de grains de sables volèrent malicieusement vers les yeux du Chevalier du Lion. Vengeresse, la jeune femme courut, courut encore, et s'élança à pas rapide. Son élan fut telle qu'un spectateur put affirmer que la jeun Disciple n'avait pris aucun gant à l'égard de son maître. La petite Lionne cherchait à briser la garde du Chevalier en un mouvement de jambe fort afin de balayer aussitôt l'équilibre de son adversaire.

Il fallait balayer ses jambes, éradiquer toute forme d'équilibre. Le mettre au sol, au plus tôt !



[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] G-bleu0/0[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] V-bleu  (0/0)
CP:
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] G-rouge0/0[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] V-rouge  (0/0)
CC:
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] G-jaune0/0[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric]   [Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] EmptyLun 1 Mar - 20:11
Elle semblait comprendre. C’est bien pour elle. J’ai beau désirer le sort d’Achille plus que jamais, elle doit savoir dans quoi elle s’engage. Je veux malgré tout, qu’elle possède le choix que je n’ai jamais eu. J’ai dû faire face, moi, à toutes ses marques. Ses leçons et ses blessures m’ont marqué. Oui, pour forger des crocs capable de mordre ce qui n’existe pas, il faut les tremper l’acier qui les compose dans le sang, trop souvent même, dans son propre sang. Ces cicatrices étaient ces leçons, ces échecs. Les miens, surtout, mais ceux des lions avant moi aussi. À ne pas avoir réussi à faire autre chose de leurs crocs que de la sauvagerie brutale. Du moins, ceux qui ont précédé mon maître, car il est difficile de déceler le vrai du faux quand on parle à un faux qui ne désire simplement que dévorer.

« - Et puis rien du tout. Tais-toi et apprends. »

Elle était capable. Oui, l’armure ne s’était pas trompée. Dans la façon dont elle bougeait, les réactions de son corps, tout était trop lisible mais elle avait un potentiel brut que je n’avais jamais vu avant. Que personne n’avait peut-être croisé avant au Sanctuaire. Mais elle était trop sauvage, un diamant plein d’impureté qu’il faut tailler. Les crocs du lion ne sont tristement pas faits pour tailler la pierre avec finesse, mais plutôt pour arracher avec force ce qui n’est pas nécessaire, comme un fauve déchire sa viande ses crocs tranchants. Avant que je n’eus le temps de lui ordonner de se remettre sur ses pieds, elle fît d’elle-même. Bien. J’aurais été déçu et les choses auraient été bien pires pour elle si elle ne s’était pas relevée maintenant. Mais elle était trop pleine d’assurance. Elle avait la fierté de celle qui n’a jamais mordu le sable à pleines dents. Il est temps pour elle de goûter à l’amertume de la cendre.

Ce coup aurait pu être surprenant s’il n’avait pas été déjà utilisé des centaines de fois. Mais au moins elle a conscience qu’il n’y a pas d’honneur dans un combat, simplement la frontière entre un soldat et la mort. Et c’est à ça que se résume notre vie fatalement, des petits moments de calme avant la tempête du conflit. Mais ces petits moments ne valent plus la peine, ne me reste plus que l’attrait des frontières les plus violentes de la tempête. Celles dans lesquelles on s’abîme sans jamais se relever. Alors qu’elle prenne mes yeux, je n’en ai pas besoin. Certaines de mes cicatrices ont été causées par ce genre d’entraînement. Je me souviens encore de la violente morsure de l’alcool jeté dans mes yeux. Alors quelques grains de sable. Enfin, je ferme les yeux, laissant simplement les larmes à venir chasser le sable pour le reste, je laisse mon corps agir.

Mes bras levés pour protéger mon corps et mes jambes prêtes à réagir, la droite un peu avant, prête à bouger, le genou en avant pour encaisser l’impact. Et l’impact arrive comme attendu. Parfois, il est plus simple de suivre la force que d’y résister, alors j’accompagne son cou sur le sol d’une roulade rapide, au sol, place mes jambes comme pour former une paire de ciseaux autour de ses chevilles pour la faire tomber. Je me redresse alors d’un bon et, là où elle devrait se trouver, à peu près, son visage ou son ventre, je frappe d’un coup de pied direct et puissant. Qui, s’il touche son visage devrait la sonner et s’il touche son ventre lui couper le souffle. Enfin, sous réserve que je touche vraiment. Elle devrait se trouver là, cela impliquait qu’elle puisse être simplement tombée un peu plus loin. Mais je ne devrais pas être trop loin. Déjà, je peux sentir les larmes couler le long de mes joues et commencer à chasser le sable. Alors j’arme ma garde, et cette fois, je ne l’attends pas stoïquement. Rester immobile, c’est perdre. Et commence alors doucement à bouger dans cette arène que je connais par coeur.

« - On n'est pas dans un combat de rue ici. Il te faudra apprendre à continuer de te battre avec ton propre sang, ou celui de tes ennemies, mélangé à ta sœur qui coulent doucement sur ton visage et voilent ta vision. Dans les hurlements constants, de mort et de rage qui t’empêchent vraiment de comprendre. Là, nous ne sommes que deux et personne ne mourra. Mais je t’entraîne pas pour faire de toi une voleuse ou une sorte de gladiatrice. Tu as choisi de devenir soldat. Alors c’est ce que je vais faire de toi. »


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
 
[Octobre 551]Moustaches d'étoiles ! [PV Childéric]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: