Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1800/1800[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1800/1800)
Message [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptyLun 2 Nov - 21:23
Détours








Tout commence par une lettre, des mots couchés sur du parchemin. Qu’une main que l’on guide s’emploie à retranscrire. Il est temps d’ouvrir cette voie, cette Odyssée. Sans doute la dernière.
J’ai pris ma décision. J’ai quitté le Sanctuaire d’Athéna, prétextant un besoin d’évasion, pour Childéric, qu’il est temps de dire adieu à un fils. Il ne comprend pas cette résolution. Il la combat de toutes ses forces. Moi, j’arrive au bout de mes dernières forces et c’est au bord du gouffre que viennent l’acceptation et la paix. La fin du mensonge. De toute façon, le résultat sera sensiblement le même : je vais disparaître.

Je me drape des ultimes atours du mystère, me rends dans un endroit connu de lui seul. J’y contacte Diane, que je n’ai jamais rencontrée d’ailleurs. Sans me présenter, sans entrer dans les détails, elle finit par accepter, pour l’amour qu’on lui porte, de le joindre. La femme fait transmettre un message urgent, qu’il ne pourra pas ignorer, prétextant un problème avec les enfants.

Quand il arrivera, il ne trouvera qu’elle et une sérénité palpable. Je n’ai été qu’une ombre dans leur vie. Je serai le fantôme dans celle de mon ami. Puis-je seulement encore prétendre à une telle considération de sa part ? J’ignore comment il a accueilli ma mort. Je n’ai jamais voulu m’y pencher. Résignée, persuadée qu’il fallait ne plus exister.

Nimuë est un songe, un lointain souvenir. C’est un fait, non plus une fatalité, même pour moi. J’ai choisi mon chemin, ma liberté.

Il sera ballotté dans tous les sens. Il sera perdu et désorienté à cause des indices, si maigres, que je lui laisse dans mon sillage. Un spectre. Peut-être croira t’il à une mauvaise blague lorsqu’au détour d’une forêt sinueuse, après moult circonvolutions pour exclure de possibles poursuivants, mon ancien Second arrivera dans une bourgade perdue dans ses confins. Une adresse hasardeuse, un mot incongru à délivrer à un gars, puis un autre et ainsi de suite, jonglant entre les guides qui ne n’en sont pas. Abrutis à cause du poison de mes roses. Que je prends soin d’en dissimuler la fragrance si caractéristique. Je ne veux rien laisser au hasard.

S’il s’entête dans ces aventures, il finira son épopée devant une auberge à l'aspect discutable.

Entre et la fin de ton périple s’achèvera d’une manière qui ne pourra que te contenter, cher Endy’.

Un bordel oriental peuplé d’exotisme, de fards, de masques… de douces promesses, voilà ce que la boue cache. Celui qui s’est joué de toi ne s’est visiblement pas moqué de toi. Mais le doute persiste, un piège ?

L’homme qui t’entraîne vers les sous-sols est séduisant, il te murmure à l’oreille : « Prenez place. »

Il ouvre un lourd rideau qu’il referme derrière toi. Là, une femme se tient devant toi, toute vêtue de noir que tu ne la remarques que parce que ses yeux, couleur rubis, brillent dans l’obscurité et t’interpellent. Tu es face à une ombre masquée, pas celui qu’arbore les guerrières du Sanctuaire, mais un carcan de fer où s’entremêlent des symboles celtiques, des entrelacs qui font penser aux peintures des Pictes, bleues qui parcourent jusqu’aux bras laissés nus, eux aussi d’une teinte azur nullement naturelle.

« Ça faisait longtemps, Endy. »

Tu fais face à un fantôme, que vas-tu faire ?






© Never-Utopia


[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge900/900[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptyLun 2 Nov - 21:45
Remonter la piste








Spoiler:
 

Tout commence par une lettre.
Une missive assez alarmiste et crédible pour me faire sortir de mon repère. Combien se moquerait donc de l'inquiétude d'un pirate ivrogne et débauché pour une bande de morveux ? Qu'importe.
Je porte encore le fardeau d'une enfance horrible, faite de menaces, de violence et de cruauté gratuite. Au moins, eux en seraient protégé par ma bienveillance discrète.
Mais une fois sur place, la surprise est de taille.
Une ombre me nargue. M'indique une voie à suivre, à peine perceptible.
Ma curiosité est piquée. Ma méfiance aussi. Et le jeu commence. Mon intellect, mon intuition et mon charme sont mis à rude épreuve. Mais à chaque heure, j'avance inlassablement vers ma destination. Pourquoi tant de mystère ? Qui voudrait donc me tester de la sorte ?
Une idée me nargue, mais je la rejette sans cesse. Aoden est en vie, et le risque de n'être de nouveau qu'un pantin entre ses mains m'inquiète. Pourtant, je m'entête et je remonte la piste. Au pire... Les ans ont passés, et j'aurais peut être la force de lui tenir enfin tête. Pour lui faire rendre gorge.
Après un délai interminable, j'arrive enfin dans un lieu riches en promesses. Pourtant, je n'ai en rien l'esprit à la bagatelle. Chose rare. Car je pressens que l'affaire est sérieuse, et le danger probable. Or, stupide celui prenant mon habituel masque de désinvolture pour un trait réel de la personnalité complexe. Un capitaine pirate qui veut vivre vieux, ne baisse jamais la garde.
Revêtu de mon uniforme, je me laisse guider vers un sous-sol idéal pour des soirées plus festives. L'adresse était à retenir.
Et mon guide, charmant au demeurant, ouvre un rideau sur une ombre masquée, qui me paralyse de stupeur. Une seconde, mon cœur manque un battement. Puis je me reprends. Non. Mon esprit me trompe. Et la voix s'élève. Ce timbre que je croyais ne plus jamais entendre. Et douche mon début de déni.
Pourtant, je ne bouge pas. Je ne souris pas. Je ne respire pas.
Avec lenteur, je déploie une poignée de cartes dans mes deux mains. Prêt à frapper. Prêt à tuer.
Et mes lèvres s'entrouvrent enfin pour lâcher quelques mots, d'un calme terrible. Une barrière pour stopper la tempête.

Trois possibilités... Ais-je devant moi un fantôme revenu du royaume d'Hadès ? Une piètre imitation ? Ou... Une renaissance, si difficile à accepter vu l'enfer que j'ai dû traverser, ces deux dernières années ?

Je connais déjà la réponse, mais je me refuse à y croire. Tel un enfant entêté.
Au final, je n'ai pas tant changé en deux ans. Une ou deux rides de plus, peut être. Mais je reste le même, en apparence. Pourtant, les affres qui ont hanté chacune de mes nuits, les regrets, les remords, la rage, l'envie de vengeance, l'incompréhension. Tous font désormais partie de moi.
Ils forment le poison qui dévore mon cœur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1800/1800[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptyLun 2 Nov - 22:27
Adieux












Déjà, mes maigres convictions sont soufflées par l’apparition de son visage. Son expression, son attitude. Ces cartes qu’il est prêt à abattre sur moi. Pour me faucher. Parce que je suis résolue à embrasser la mort, peut-être serait-il mieux pour tout le monde qu’elle vienne de lui ?
Cette option, je l’envisage sérieusement. Cette idée m’étreint le cœur, autant que ma raison vacillante.

Endymion.

Je n’ai pas cillé, je n’ai pas bougé d’un iota quand il libère ses premiers mots. Le doute n’est pas permis, son intuition le lui susurre, je le sais. Même comme ça je sais qu’il pourrait me reconnaître entre toutes les fleurs fanées.

« Un fantôme, oui. Je ne suis qu’une ombre venue te faire ses adieux. Les vrais, cette fois. »

Avec une lenteur calculée, je retire mon masque. Dévoile mon visage, rendu méconnaissable à cause du poison. Il me ronge, dote ma peau des couleurs du trépas. Ma maigreur, mon habit maladif ; je ne suis plus que l’ombre qu’il a connue, loin de l’image qu’il se faisait de moi. Ma flamme s’est éteinte.
Mes cheveux de feu que je libère de leur carcan, une perruque d’un blond presque délavé, moins terne pourtant en comparaison de ma chevelure rousse, si sombre.

Je m’approche, si fragile dans ma cape qui me drape. Je relève la tête au moment où un filet de sang s’échappe de la commissure de mes lèvres. Les remèdes de mon frère ne font plus vraiment effet et je titube, me reprends dans un sursaut de fierté. Effacer, au moins un temps, cette vérité, je le lui dois.

« Pourquoi tu ne m’as pas oublié ? Tu as eu tout ce que tu voulais, non ? »

Je lui souris, essuie le rouge de mes lèvres.

« Mais c’est moi l’égoïste dans l’histoire, c’est vrai. J’aurais dû te laisser dans ton ignorance jusqu’au bout. Comme tu peux le voir, je vis aussi mon propre Enfer. Je suis morte depuis deux ans, ça doit rester comme ça. De toute façon, bientôt, mon agonie prendra fin. Alors profitons d’un dernier verre, veux-tu ? »

Je me détourne et enlève ma cape pour la lancer devant moi, sur un grand lit où les draps froissés témoignent d’un repos tout relatif après m’être tant échinée à le faire venir ici. Je désigne une petite table où sont disposés tous les mets qu’il préfère. Une façon de me faire pardonner mon cette vaste blague ? Je sais que ça ne sera pas suffisant pour gommer le goût amer… Je le regarde avec tristesse Qu’il me contemple mieux et il pourra voir à quel point ma déchéance est grande. Sclères sanguinolentes, des os saillants, oui, je ne suis plus Nimuë O’Bannon.

« Et raconte-moi un peu tes aventures sur la Rose Sanglante. J’ose espérer que tu as viré tous ces cons ? Et que tu n’as pas trop cherché Old John… »

Une once de haine traverse mes prunelles à ma propre évocation de ce traître… La douleur est encore si poignante que je dois m’asseoir.

« Oh, ne fait pas cette tête, je suis certaine qu’au fond de toi, tu le savais. »

Que j’étais encore là.






© Never-Utopia


[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge900/900[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptyLun 2 Nov - 22:52
Deux faces d'une même pièce









Spoiler:
 

Au final, j'ai devant moi un mélange des trois tristes possibilités.
Une ressuscitée.
Une femme sur qui l'ombre de la mort a déjà posé son linceul.
Une pâle copie de qui elle était. De cette image si présente dans mon esprit.
Elle me dévoile sa déchéance, sans honte. Portée par cette force d'esprit qui la caractérise tant. Et lorsqu'elle me tourne le dos, je relâche un gémissement pathétique.
Non pour son état. Mais en ajustant sur l'image de ce corps agonisant, de ce dos saillant, la silhouette que j'aimais tant observer à la dérobée. Cette idole que je cherchais sans cesse à dépasser. Par défi. Par jeu. Par envie de voir la fierté briller dans son regard.
Un vent mauvais balaye mes réminiscences, et la réalité cruelle me prend à la gorge.
Je l'écoute en silence. Mille paroles mortes-nés dans ma bouche.
Oui, j'ai devant moi un monstre d’égoïsme. Béni soit les ignorants. Et pourtant... Elle est venue à moi.
Le traître qui lui ravi son navire. Le beau diable posé sur son épaule. Son pire ennemi et son ami le plus cher. Non par culpabilité face à ma souffrance. Mais au contraire, parce qu'au seuil du trépas, Nimue O'Bannon a besoin de moi pour lui rendre l'angoisse plus supportable.
Je la contemple, et range mes cartes. Inexpressif.
Un pas. Puis un autre.
Je m'agenouille, tête basse. Saisis sa main dans la mienne. Et y dépose un baiser bien plus éloquent que mille discours. Mes larmes silencieuses coulent sur sa peau, lavant le sang qui la souille.

Tu es revenue...

Aux yeux du monde, je suis le Diable. Mais au sien, j'ai toujours été un homme. Tel est le secret de notre lien si spécial. Deux monstres capables de voir la vérité dans le cœur de l'autre.
Je reste tête baissée, incapable de croiser son regard.

La seule chose que je voulais vraiment, c'était continuer à voguer avec toi... Ma Cap'tain. C'est quand je t'ai perdu, que je l'ai compris. C'est toi qui a donné un sens à ma vie. En acceptant le gamin con et paumé que j'étais dans ton équipage. En restant cette figure indépassable, qui me poussait à m'améliorer sans cesse. Les deux faces d'une même pièce...

Et je restais là, à laisser libre court à cette souffrance cristallisée depuis deux ans.
Lorsque je finis par me relever, je parvins à poser un masque de malice sur mes traits.

Le vieux Old John ? Je n'ai plus de nouvelle de lui, depuis belle lurette. Et sa cuisine ne me manque pas... Est-il venu avec toi, dans ta fuite ?

Pointe de jalousie.

Quant aux autres... Ma foi... Les requins ont fait bombance. Tu serais fière de ce qu'est devenu l'équipage de la Rose Sanglante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1800/1800[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptyMer 4 Nov - 16:02
Fierté









J’ai envie de lui dire que je ne suis jamais vraiment partie. Qu’une part de moi est restée avec lui, symbolisée par la Rose Sanglante. Il n’y a qu’à lui que je pouvais confier le sort de mon équipage, de mon navire, de ma liberté. Alors, quand il a fait un pas vers moi, je me suis retournée. Et j’ai vu son masque se fissurer. Endymion se laisse découvrir tel qu’il est ; une âme semblable à la mienne. Un cœur qui recherche sa place dans ce monde. L’ombre du regret s’installe, mettant à mal mes convictions. Un instant le doute s’est imposé, ai-je bien fait ? Ne suis-je pas en train de commettre une erreur en l'obligeant à revivre la douleur de la perte ? Je me trouve bien cruelle.
Je mords mes lèvres et retiens la vague d’émotion qui me submerge. Je recueille ses larmes, le contemple avec une infinie tristesse. Il ne relève pas la tête, pas encore. Pendant qu’il me parle, qu’il se confie, je me fige. J’aurais dû lui faire confiance. J’aurais dû lui dire. Ou bien je n’aurais rien dû faire, les contraindre tous à l'ignorance.

En réalité, rien n’a changé. Je n’ai pas changé. J’impose toujours ma volonté sans jamais laisser quiconque entrer vraiment dans ma vie. Je sais, ils savent que ce n’est pas par mépris, par méchanceté. Par manque de confiance ? Non, la réponse réside ailleurs. Je suis ainsi. Je garde le silence, car je ne sais pas quoi dire. Fauchée.

Quand il se redresse, je me réveille enfin, couve sur lui un regard empli de tendresse. Ma main libre s’envole pour se poser délicatement sur sa joue, caresser sa peau, replacer sa chevelure derrière son oreille. Il y a longtemps, oui, je l’ai accepté à mes côtés, mon doux Diable. Je l’attire à moi, colle mon front contre le sien. Je ferme les yeux, pousse un long soupir. J’ai enfin trouvé une once de paix, avec lui.

« C’est de toi dont je suis fière, Endy’. »

Je me fiche pas mal des autres, du reste. J’en ai rien à foutre de la Mer, de la politique, des dieux et de tout le reste. Ce qui compte, c’est que j’ai la possibilité de réparer mes erreurs. Avant qu’il ne soit trop tard.

« J’ai erré trop longtemps dans ma solitude. L’Ermite sort enfin de son trou. Tu te souviens du message que tes cartes t’ont délivré ? Tu ne pouvais pas tomber plus juste… »

Je tremble, subitement transie de froid.

« Je suis heureuse de voir que tu ne m’as pas oublié. Triste, pourtant, que tu te sois enchaîné à mon fantôme. »

Childéric m’a expliqué. Toi, tu n’as jamais perdu espoir.

« Je ne mérite pas tes larmes. » dis-je en essuyant ses joues d’une nouvelle caresse et d’un sourire. « Pas plus que ton pardon. »

J’occulte, sciemment, les questions sur Old John. Il serait capable d’invoquer son spectre pour lui infliger une éternité de souffrance. Il le mériterait. Oh oui… il le mériterait.
Mais l’heure n’est pas à la vengeance ni à la haine.







© Never-Utopia


[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge900/900[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptyMer 4 Nov - 19:08
Ensemble, en enfers








Spoiler:
 

Je l'écoute avec patience. Je devine un autre mal qui la ronge.
Cette putain de culpabilité, cette honte d'être elle même qui la dévore depuis toujours. Cette conviction que l'Ermite sera toujours seule au monde. Voilà qui explique la raison de mon abandon. La raison pour laquelle elle n'a pas crû en moi. En nous. En ce rêve de désinvolture, d'insouciance que je pouvais représenter à ses yeux.
Je suis sa liberté perdue.

Enchaîné ? Moi ? Allons, Nimue... De quoi parles-tu ? Toi et moi, avons toujours assumé nos choix, non ? Nulle entrave dans mon aspiration à te revoir. A te sauver, ou à te venger. Juste une volonté délibérée et libre.

Oui, au fond de moi, je me sens rejeté. Je lui en veux terriblement, car sa perte a ravivé une blessure d'abandon que je croyais disparue depuis le meurtre de mon enfoiré de père.
Oui, ma Cap'tain m'a fait traverser l'enfer. M'a fait replonger dans la souffrance la plus vile. Mais c'était mon propre choix.
J'accepte son étreinte, et saisit son menton entre mes doigts doux, pour plonger un regard attendri et taquin dans le sien, où je devine un feu toujours ardent.

Et moi, qu'est ce que je mérite, vu ma vie dissolue ? Nous irons pourrir en enfers ensemble, au moins. C'est le lot des vrais pirates, non ?

Oui, son Childéric ira probablement se reposer dans un Eden ennuyeux à mourir une seconde fois, après son trépas. Mais nous... Le pire nous attend dans le royaume d'Hadès, et je sais qu'elle comme moi achèverons notre périple en riant et en défiant les sombres juges.
Ensemble.
Je la voix trembler, et je pose sur ses épaules ma chemise, après l'avoir retiré. Ma chaleur corporelle devrait repousser ce froid qui semble la ronger. La mort approche...

Mes cartes ne mentent jamais. Alors, dis-moi Cap'tain... Le Diable peut-il faire quelque chose contre cette saloperie qui te ronge ?

Le message est double, et je sais qu'elle saura.
Si quelqu'un doit abréger ses souffrances, par pure compassion, ce sera moi et nul autre. Son beau lion en serait incapable, et je ne lui souhaite pas d'en arriver à cette extrémité. Ce brave type ne mérite pas ça.
Mais moi, je peux lui offrir cette issue. Est-ce là aussi la raison de sa présence auprès de moi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1800/1800[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptyMer 4 Nov - 19:42
Rejoindre les étoiles









À peine réunis que nous voici lancés dans un nouveau jeu. Un jeu des plus sérieux que l’on mâtine de sourires et d’œillades complices. Pourtant il comprend bien vite les pensées qui se sont bousculées et que se bousculent encore. Je soutiens son regard tandis que mon cœur se serre. Mon visage se crispe un peu, mais j’ose répliquer avec une once d’effronterie :

« Quelle grandiloquence mon cher Capitaine. » Et non plus mon Second. L’as-tu seulement vraiment été depuis tout ce temps, Endymion ? « Nimuë… qu’il est agréable t’entendre dire mon nom. »

Il n’y a eu que Childéric, puis Lesath pour s’y risquer. Assassiner, pour au moins quelques heures, Morwenna des Poissons. Je me mets à rire de bon cœur. Mais très vite, la douleur explose et se repend dans mon corps. Je me plie, pour mieux me redresser, m’acharnant à faire bonne figure. Je repousse quelques mèches de mes cheveux qui se sont collées à mon front. Je soupire.

« Allons, allons, tu crois vraiment qu’Hadès voudra de nous ? » Je le remercie pour sa chemise dont je me drape. Elle porte son parfum, des souvenirs que j’ai conservés au mieux, dans les moments les plus sombres. « S’il s’y risque, il va s’arracher les cheveux ! »

Je nous imagine arpentant les territoires désolés du Pandémonium. Narguant les Spectres pour s’imposer sur leur terre, comme deux conquérants. Comme des pirates. Suite à sa question, je baisse les yeux, cesse de respirer. Quelques secondes de silence. Je le laisse vibrer.

« Oui. » soufflé-je, résolue. « Tu peux. »

Je lui donne ainsi mon accord sans ciller. De toute façon, je suis déjà déterminée. Je ne priverai pas quelqu’un de sa vie, de sa liberté pour la mienne. Je me trouve confrontée à un choix qui n’en ai pas un.
Car je sais que c’est par lui que viendra ma délivrance. Endymion.

« Mais tu dois me promettre quelque chose. » Quelle ironie. J’enroule mes bras autour de son cou, lui murmure. « Tu dois me promettre de vivre pour toi. Je t’attendrais le temps qu’il faudra. Et tu diras à Childéric qu’il existera toujours un « vous », il comprendra. »

Ainsi je pourrais partir en paix. Plonger dans le Rêve et rejoindre les étoiles.







© Never-Utopia


[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge900/900[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptyMer 4 Nov - 20:16
La promesse








Spoiler:
 

Les dés étaient jetés.
Nous nous trouvions au centre du labyrinthe qu'avait tracé le destin facétieux pour nos deux âmes si proches.
Elle enroule ses bras autour de mon cou, et me demande un serment, auquel je souscris d'un hochement de tête. Tout est dit.

Soit. Ce sera le dernier ordre que j'accepterais de ta part, ma belle capitaine.

J'approche mes lèvres de son front pour y déposer un chaste mais si intense baiser. La retrouver pour la perdre si vite... Me reste-t'il une carte à jouer ? Oui. Toujours.
Je me recule et lui offre mon sourire le plus touchant. Le vrai. Celui qu'elle et ma tendre Calista sont les seules à connaître.

Toutefois... Tu ne m'as pas demandé ce que j'exigeais en échange de ce service. Si Childéric finit par avoir vent de notre accord, il me tuera. Et si je m'en sors indemne et qu'Orpheus apprend que je savais que tu étais encore en vie... Dans le meilleur des cas, je serais à jamais exilé d'Atlantis.

L'honneur d'un pirate, voilà une valeur que Nimue m'avait vite enseigné. Et jamais, un maître des flots offrait son aide sans une juste compensation.

La flamme dans tes yeux ne s'est pas encore éteinte. Tant qu'elle brillera, bats-toi pour guérir. Si au bout du chemin, tu as tout tenté... Si tu peux partir sans regret, alors...

Je fais apparaitre une carte familière entre nous. Un visage âgé de papier se présente devant elle.

Reviens te baigner dans la Mer Égée et utilise la pour m’appeler. Pour entamer ensemble un dernier voyage sur la Rose Sanglante...

Un ultime présent. Après cet acte, rien ne sera plus jamais pareil, je le savais. Peut-être me laisserais-je aller à la suivre dans les flots ? Bah...
Mû par un réflexe, je saisis sa taille d'une main, ses doigts de l'autre, et laissais mon cosmos s'emparer des lieux. Un orchestre fantôme apparut alors dans l'ombre et la valse débuta. Sans un mot. Juste porté par ce sentiment de paix qu'elle seule pouvait me faire ressentir. Cette certitude de ne plus être seul.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1800/1800[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptyMer 4 Nov - 21:05
Tu dois me tuer









Nous signons cet accord d’un hochement de tête. Tout est dit. Et c’est le soulagement qui s’installe. La douleur va disparaître, la peine, ce lourd fardeau, cette malédiction. Je serai celle qui apportera la Vie. Qui fera renaître le Lien de Sang, réparera le maillon brisé par mon ancien maître, Lucius des Poissons. Peut-être le croiserais-je au détour d’un chemin tortueux, sur les sentiers des ténèbres ? Je l’espère. J’ai tant de choses à lui dire. À lui confier.
Même à lui, je ne lui voue plus une haine assassine, preuve que l’entêtée que je suis est capable de clémence et de raison.

Je ferme mes yeux pour apprécier la chaleur qu’il me communique, ses lèvres posées contre mon front. Je laisse s’échapper une larme, s’esquisser un beau sourire. Je rayonne une dernière fois. Lui, se livre sans concession. Une partie de lui, bien humaine, qu’il ne s’est presque jamais risqué à dévoiler, se manifeste. Il cherche une alternative. Et une ombre file dans mes prunelles.

« Je me demandais bien où était passée la contrepartie… » je lui adresse un rictus mutine. « Je suis toujours liée à cette promesse. Seulement, il est déjà trop tard… »

Ma voix n’est plus qu’un souffle douloureux. Je prends sans réfléchir, la carte qu’il me tend. Je l’observe avec détachement, vais pour la lui rendre or, il ne m’en laisse pas le temps et m’enserre la taille pour m’entraîner dans une valse dont il a le secret. J’écoute l’orchestre se mettre en place, des silhouettes éthérées se glisser à nos côtés. Je pose ma tête contre son torse pour entendre le chant de son cœur. Il bat et cette musique-ci est la plus belle qui soit. Je me laisse faire, m’abandonne à sa volonté. Je vis, pour la dernière fois, un moment partagé avec lui, mon Diable sur mon épaule. Je finis, avec regret, par mettre fin à son manège, épuisée. Les yeux brillants de larmes.

« Je suis prête à transgresser ma parole. Parce que je suis arrivée au bord du gouffre et je suis lasse de danser. » déclaré-je avec difficulté. « J’ai déjà trouvé la réponse à ce mal. Et ce que cela implique, je ne peux tout simplement pas m’y résoudre. Je ne sacrifierais pas la vie d’un innocent pour sauver la mienne. »

Je serre mes mains dans les siennes.

« Si je fais ça, alors j’aurais des regrets. J’ai accepté d’embrasser ma destinée, de rétablir l’ordre pour que cesse enfin ce cauchemar. »

Je suis prête à ce sacrifice.

« Eh oui, ta Cap’tain a finalement des principes. Cette histoire doit se terminer ainsi pour que la malédiction prenne fin. »

Tu sais que je suis trop têtue pour changer d’avis.

« Et comme tu le disais, il ne faut pas que cela se sache. Tu risques gros. Alors la solution est simple… »

Tu dois me tuer.






© Never-Utopia


[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge900/900[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptyMer 4 Nov - 22:39
Le pacte de sang







Spoiler:
 

Oui, la solution est simple.
Mais pas celle qu'elle croit.
Un léger rictus se dessine sur mon visage. Une moue diabolique sur mes lèvres. Car mon appât a attiré le poisson tant recherché dans mes filets... Oh, dans son état normal, elle n'aurait jamais commis cette erreur. Mais j'ai joué fin... Avec franchise. Parfois, c'est la meilleure arme. Et maintenant, je sais. Je connais la solution.

Oh oui, je te connais Nimue... Autant que je me connais moi même. Deux faces d'une même pièce.

J'embrasse ses doigts et retire mes mains, avec lenteur.
Je recule d'un pas. De trois. Et lui adresse une œillade complice. Celle que je réserve lorsque je m'élance seul sur le pont d'un navire adverse.

Un innocent, hein ? Allons... Tu ne vois qu'à travers le prisme de ta culpabilité. Ce poison pernicieux qui te ronge depuis toujours. Mais qui est innocent dans ce monde de merde ? Ne me fais pas rire... Cette personne vaut-elle davantage à tes yeux que moi ? Que ton Childéric ? Ou que votre enfant ?... Ne vois-tu pas que nous avons besoin de toi ?

Je claque des doigts et fais apparaitre une dague acérée dans ma main. Mais mon expression ne change pas. Elle sait que je lui réserve l'un de mes mauvais tours.

Briser un serment revient toujours à payer le prix du sang. Tu es lasse, je le vois bien... Mais mon prix n'est pas négociable. Partage ton mal avec moi, Capitaine. Laisse moi t'offrir du temps. Refuse et...

Je plaque alors la lame sur ma carotide. Un peu de sang coule sur mon cou, puis trace un sillon carmin sur mon torse dénudé.

Nous périrons ensemble. Deux officiers sur un même navire englouti par les flots. Mieux vaut crever que de voir mon ermite, ma flamme rousse abandonner de la sorte...

Putain, j'aurais bien besoin d'une rasade de rhum...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1800/1800[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptyMer 4 Nov - 23:06
Étincelle









Prise dans un piège. Dans ma résolution, je lui ai donné une lame. Une dague qu’il aurait dû diriger dans mon cœur. Je l’ai cru, une fois de plus, une fois de trop. Endymion… pour peu, j’aurais éclaté d’un grand rire, me serait élancée pour lui coller une bonne raclée. Il me sait faible, têtue, déterminée. Il retourne mes propres armes contre moi. Évoque ceux qui sont chers à mon cœur. Mon enfant, mon époux, notre lien à tous les deux. Les faces d’une même pièce.

Un, deux et trois pas en arrière. Un discours qui fait mouche, des paroles qui me percutent comme une mer déchaînée.

« Un chantage. » répliqué-je sur un ton plat. Je ne suis pas étonnée. Il n’empêche que je me retrouve acculée, démunie. « Alors ce n’est pas non plus par toi que viendra ma libération. C’est pour ça que je ne t’ai rien dit cette fois-là. »

Je le considère gravement, poursuis, tranchante : « C’est précisément pour ça que je t’ai abandonné. Que je t’ai menti. » Une pause. « Que tu m’as perdu. Comme tu perds toutes les personnes qui te sont chères. »

Moi, Calista, toi-même. La face d’une même pièce. Mon cosmos s’élève en réponse à son attitude. L’air se charge d’une forte fragrance de roses. Il a la preuve, désormais, de ma trahison envers notre patrie, notre sang. Notre Dieu. Envers nous-mêmes.

« Je n’ai pas abandonné. Je me suis battue ! » J’enrage, mes prunelles s’embrasent. « Je me bats chaque jour, chaque instant, à chaque souffle ! J’agonise depuis plus de deux années ! Athéna m’a dit que la réponse viendrait, elle est venue. J’ai été face à un choix ! J’ai choisi. »

La seconde suivante, j’étais face à lui. J’use de mes dernières forces pour le soumettre une ultime fois à ma volonté. Une rose s’est fichée dans la lame, la réduisant en morceaux. Ils s’éparpillent à nos pieds. Et la fleur se fane, consumée. Je reprends ma respiration, crache un peu de sang par terre.

« Cette malédiction ne peut pas être partagée. Je dois réparer le maillon d’une chaîne qui s’est brisée à cause de Lucius. Je ne peux pas le tuer car il est à la solde de la sorcière Mebd. Je connais la personne que je dois tuer à la place. J’ai décidé de ne pas l’offrir en sacrifice pour un crime qu’il n’a pas commis. J’ai choisi ! Entends-moi ! J’ai choisi d’offrir la mienne pour effacer ce Lien. C’est ça, ma réponse. »

Soudain, mes forces m’abandonnent, mon corps me trahit et je me sens vaciller. Je m’accroche à Endymion. Siffle entre mes dents serrées :

« Je peux encore te casser la gueule. Ne gâche pas tout. Libère-moi, ou barre-toi ! »

Silence.

« Je suis déjà morte ! »







© Never-Utopia


[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge900/900[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptyMer 4 Nov - 23:43
Cicatrice empoisonnée







Spoiler:
 

J'ai frappé juste.
J'ai frappé fort.
Et fidèle à elle même, elle réplique avec bien plus de violence.
Ses mots me déchirent l'âme, et j'en ris d'auto-dérision.

Oui... Je suis une ordure, je sais. Mon père me l'a toujours dit. Les nobles familles Atlantes aussi. Et maintenant, toi. C'est peut-être pour cela que Calista a perdu notre enfant...

Nul ne peut m'aimer. Je le vois dans son attitude, dans sa sentence. Cet espoir fou se volatilise, fracassé par les ultimes épines de la rose carmine. Elle se jette sur moi, détruit ma lame, et m'implore à sa façon. Elle me pousse à bout. Mais c'est si mal me connaître...
Elle s'accroche à moi pour ne pas tomber. Et je saisis ses épaules avec force. Tout sourire. Les larmes aux yeux.

C'est bien toi, Nimue... Autoritaire, tu exiges, ordonnes même aux portes de la mort. Égoïste, tu te moques totalement de ceux qui ne pourront jamais se remettre de ton absence. Lâche, tu abandonnes alors que tu respires encore, uniquement car tu es persuadée que ta vie n'a jamais valu la peine d'être vécue.

Oui, deux faces d'une même pièce.

Je t'envie tellement, tu sais... J'ai toujours voulu être aimé, mais tous m'ont abandonné. Alors que toi, c'est l'inverse. Tant de personnes seraient prêtes à mourir pour toi... Et tu les rejettes sans cesse. Je crèverais dans l'anonymat et l'indifférence, mais toi... Ta mort brisera tant de destinées... Oui, je t'envie, ma belle capitaine...

Je serre alors son corps frêle contre le mien, vigoureux. Et nos deux cœurs battent à l'unisson.

Je serais celui qui t'offrira la délivrance. Je t'en fais le serment... Mais pas aujourd'hui.

Je brise alors notre étreinte, et me dirige vers une petite table où je pose une bouteille de rhum, invoquée d'un claquement de doigts. Et j'attends de lui tourner le dos pour asséner mon ultime motivation à vouloir la sauver. Pour qu'elle comprenne que je ne lui refuse pas ce cadeau par caprice ou total égoïsme.

J'ai grandi sans l'amour d'une mère, tu sais. On ne s'en remets jamais. Cette absence est un poison bien plus virulent que celui qui te ronge. Chacune de mes joies est ternie par ce regret de l'avoir si peu connue. Et je ne souhaite pas cela pour ton enfant.

Verre à la main, je me retourne et lui tend le sien.

Si ce gosse n'existait pas, j'aurais immédiatement accepté ta demande, et tu le sais. Mais... J'ai envie de faire quelque chose de bien pour une fois. Alors je pense à lui. A défaut de pouvoir... Penser à celui que je ne connaîtrais jamais. Et une nouvelle fois... Je t'envie. Alors bats-toi encore un peu. Pour avoir la chance de le voir grandir, même de loin, et de le protéger contre ce monde pourri qui nous a brisé, toi et moi.

Oui, la mort d'un parent, celle d'un enfant, on n'en guérit jamais vraiment. Et même le Diable ne peut soulager les hurlements qui font agonir son cœur à chaque battement.
Il faut qu'elle comprenne. Il faut qu'elle accepte. Si elle ne peut vivre pour elle, il faut qu'elle le fasse pour ceux qui ont encore besoin de sa présence dans leur vie.
Comme je l'envie.
A en crever.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1800/1800[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptyJeu 5 Nov - 20:34
Amour









Son rire me glace le sang, prélude à des paroles plus dévastatrices encore. J’en ai le souffle coupé. Je m’immobilise, les yeux écarquillés. J’ouvre la bouche, mais aucune réplique ne me vient. C’est mon cœur de mère qui se fissure : j’imagine très bien l’effet que c’est, de perdre son enfant. Un outrage de la Vie, une épreuve que je n’aurais jamais pu surmonter. Jamais.
Ma colère a été soufflée comme la flamme d’une bougie. Lui me retient par les épaules. Une aubaine, car sans cela, je serai déjà à terre. Vaincue. Je n’ai d’abord aucune réaction. Mon corps ne me répond plus, ne m’appartient encore moins. Je me sens dépossédée de tout, je le laisse m’enlacer. Je capitule.

Comme une marionnette privée de ses fils, je m’écroule sur le lit, m’assois et garde le silence. Je refuse le verre qu’il me tend, il n’y a que ses mots qui comptent. Sa souffrance. Si je connaissais son passé, si j’ai pu deviner le mal qui en avait découlé, qui avait forgé cet homme, je n’avais pas soupçonné à quel point il…

J’attrape sa main et l’attire à moi, tête basse. Mes doigts se resserrent sur les siens. Tu ne m’échapperas pas.

« J’aurais dû être là pour toi, pour vous. » Personne n’a le droit de connaître ce grand malheur. « Pour lui, pour eux. »

Je couvre le dos de sa main de ma main libre. « Mais tu as tort. Il y a toujours des personnes pour aimer les monstres… »

Je relève mon faciès vers lui, lui souris avec amertume. « Je l’ai déjà perdu. Si je veux que mon enfant puisse vivre en paix, c’est au prix de ce sacrifice. Je ne pourrais jamais le revoir. » C’est ça le plus dramatique. J’ai pu le serrer dans mes bras au jour de sa naissance, le voir grandir presque une année avant de devoir le cacher aux yeux du monde. « Je ne comprends pas que tu puisses m’envier. Je ne comprends pas que tu puisses vouloir partager mon fardeau. Mais je suis heureuse de voir que tu n’as jamais perdu ta capacité à aimer. C’est ce qui te sauve. Ce qui me sauvera aussi ? »

Mon regard s’adoucit. Je me redresse avec lenteur pour l’étreindre à mon tour. « Je ferai ce que je peux. »

Je m’efforcerai à tenir mes promesses. « Je t’offre ma mort. Et toi, n’oublie pas que tu me dois la vie. » dis-je, espiègle en l’observant. « Et que je t’aime, vraiment. Pour ce que ça vaut à tes yeux. »

Tel que tu es.
Les faces d’une même pièce.






© Never-Utopia


[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge900/900[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptyJeu 5 Nov - 22:00
Paix







Spoiler:
 

J'ai gagné un peu de temps. Peu, au vu de son état, mais c'est toujours mieux que rien.
Dans cette nouvelle étreinte, je pose mes lèvres prêt de son oreille, et lui souris.

Oui... Tant qu'on arrive à aimer, même avec passion ou maladresse, il restera un espoir d'être sauvé.

Si un jour, on me juge, qu'on ne puisse pas me reprocher un manque d'amour. Car chez moi, cette soif ne sera jamais étanchée. Et en me reculant, je lui rends son regard, flanqué d'un rictus espiègle et désinvolte.

Quelle déveine quand même de savoir que quoi qu'il arrive, nous serons toujours ensemble. Tu aurais pu trouver un meilleur partenaire en enfers, et moi une comparse moins autoritaire... Mais bon, on ne change pas les cadeaux que le destin nous offrent.

Et je reviens vers la bouteille, que je vois souffrir d'être trop pleine.

N'essaie pas de comprendre, Nimue. L'amour vrai est la seule chose qui échappe à notre contrôle, et à notre volonté. Et je te le redemande... Si tu le peux, partage ce poison avec moi. Laisse moi aussi avoir le choix de donner un peu de ma vie pour prolonger la tienne.

Rien ne sert d'insister davantage, je le sais. A elle d'accepter ou non ma proposition.
Je me décide alors de me rendre sur un autre terrain de jeu. Assis, les jambes croisées, je la nargue d'un regard entendu.

Au fait... J'ai rencontré ton lionceau pour lui annoncer ta "mort". Un brave type, même s'il a failli m'égorger et boire mon sang. Ennuyeux comme la pluie, fragile dans son petit cœur de chevalier trop sensible, mais... Je l'aime bien.

Ce qui était la stricte vérité. Je n'aurais jamais vu un type aussi propre sur lui pour ma capitaine, mais bon. J'avais bien eu Calista, une princesse Atlante. A croire, que nous étions voués à attirer notre opposé. Des âmes lumineuses pour tenter de nous ramener vers leur idéal gnian-gnian.

Orpheus l'avait dans le pif, mais avec la chute de Narsès et quelques mots lancés en faveur de ton popichou, il s'est apaisé. Et d'ailleurs... Tu ne m'avais jamais parlé de ton cousin Emrys ! Tu ne l'aurais pas trop souvent jeté tête contre un mur durant son enfance ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1800/1800[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptyJeu 5 Nov - 22:48
Discussions anodines









La paix revient. Elle s’impose encore, comme cette fois où Athéna est venue me trouver. La paix de l’esprit, à défaut du corps. Cette libération viendrait, dans tous les cas. Et je sais qu’Endymion jouera un rôle dans ma guérison, comme dans mon trépas. Quoi qu’il en soit il m’a redonné suffisamment de force et de pugnacité pour… survivre encore un peu. Faire rejaillir cette étincelle. L’amour oui, au fond, il n’y a que ça qui compte et qui nous maintient en vie.
C’est l’amour qui m’a permis de ne pas sombrer dans la folie.

« Nous formerons toujours un parfait tandem. Un jour, peut-être que nous pourrons reconquérir les mers tous les deux. Rien que tous les deux. Picoler, se foutre de la gueule du monde entier. S’enivrer jusqu’à ne plus se souvenir de qui on est. » Quand mon poison s’effacera ou me fera disparaitre. Je réponds à sa demande d’un sourire qui en dit long. Je ne lui infligerai jamais ça. S’il ne goûte ne serait-ce qu’à une goutte de mon poison, s’il tente de nouer un Lien de Sang avec moi… non. Nous ne pouvons pas faire dans la demi-mesure. C’est soit il embrasse ma destinée, soit il s’en abstient.

« Je sais, il m’a raconté. » Je prends place à ses côtés. « Il t’aime bien aussi, à sa façon. »

Je suis sûre qu’en d’autres circonstances, ces deux-là auraient pu s’entendre. Comme je sais que le nouveau Légat est… loin d’être comme Cinead. Je hausse un sourcil. « Emrys ? Ah, oui. Emrys. Il ne m’a pas laissé un souvenir mémorable. Mais dis-m’en plus, attends, attends… laisse-moi deviner ? Une grande gueule, mais pour le reste… Ah… dire que papa voyait en lui un potentiel. »

En vérité je ne le connais pas suffisamment pour pouvoir affirmer quoi que ce soit. « Qu’est-ce qu’il est devenu ? Et Cinead ? Les autres ? Et parle-moi un peu de cet Orpheus, il m’intrigue. »

Lui semble pouvoir vraiment nager en eaux troubles. Qu’Endy me dresse un portrait de sa personne m’aiderait très probablement dans le futur. Enfin, si avenir pour moi il y a.

Mais là, j’ai envie de profiter de cette parenthèse. Elles sont si rares, si précieuses. Et même si celles avec Childéric me suffisaient, je me rends compte qu’il est vraiment temps pour moi de briser mes chaînes, mon silence. Me délivrer du poids du secret et du mensonge.

Avec lui.

« Je doute pourtant que les rapports entre les Saints et les Marinas se soient apaisés. J’ai pas un très bon pressentiment… »







© Never-Utopia


[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge900/900[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptyJeu 5 Nov - 23:10
Ragots et rumeurs








Spoiler:
 

Oh ? Saurais-tu des choses que j'ignore, petit poisson doré ? Quels noirs complots se trament au sanctuaire ?

La vilaine qui pique ma curiosité.
Certes, j'avais clairement enjolivé les relations entre nos deux factions. Orpheus a la rancune tenace, et je sais qu'il a été fortement agacé par le silence trop long de nos alliés. Entre cette faute diplomatique majeure et l'affaire Narsès... Une étincelle pourrait tout faire exploser. Et peut-être se tenait-elle devant moi.

En d'autres temps, Childéric et moi aurions pu être bons amis, je pense. Même si je tiens mieux l'alcool que lui, c'est évident... Et je le vois mal en équilibre sur un pont. En tout cas, veille à ce qu'il soit particulièrement prévenant avec Orpheus. Ce dernier supporte mal les offenses.

Le nouveau Légat ne possédait pas la fraîcheur, la naïveté même de Cinead. Et à dire vrai, j'appréciais beaucoup sa poigne de fer, et sa manière de gérer nos armées. En y pensant, je relâchais un long soupir, tout en fixant l'alcool prisonnier de mon verre.

Orpheus est un Atlante de haute lignée, avec tout ce que cela implique. Là où Cinead est diplomate, il est impitoyable. Mais je le trouve compétent, et je pense même qu'il a la tempe de ceux capables de redonner à un empire déclinant toute sa splendeur... A condition de savoir quand lâcher du lest. Ce qu'il ne sait pas encore faire.

Je tourne alors un sourire taquin vers mon amie.

Il me témoigne une grande confiance, malgré mon sang impur. Et bien entendu, il connaît le secret de mon ascendance Atlante... C'est peut être ce que j'apprécie le plus chez lui. Il parvient à mettre de coté les préjugés dont il aurait pu héritier en tant que noble, pour récompenser les actes. Je le crois même sincère, quand il me fait sentir que je suis l'une de ses cartes maîtresses.

Ce qui pouvait causer une chute d'autant plus rude. Me pardonnerait-il mon silence quant à la survie de Nimue ? Sincèrement, je l'ignorais.

Pour le reste... Cinead s'est retiré pour se coller à plein temps dans la politique, avec Calista comme garde du corps. Quant à ton père, il a disparu des cercles officiels presque en même temps que toi. Une coïncidence qui fait encore jaser, dans les alcôves. Une tache indélébile sur la réputation de ce cher Emrys. Il a hérité de ton écaille, bien entendu... Mais il n'a jamais sorti le nez des couloirs dorés de la haute Atlantis. C'est un arriviste mesquin, perfide, faible et veule, qui te voue une haine sans pareille. Mais sa ruse peut être une arme intéressante, en terme de stratégie. Envoyer des hommes à la mort ne lui pose aucun problème, surtout pour un résultat efficace.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1800/1800[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptyVen 6 Nov - 20:45
Évocations








Je secoue la tête. « Non. Il y a une réelle volonté de paix. Mais Narsès nous a bien pourri la vie. Et très cher, tu as devant toi une épine qui pourrait faire éclater ce semblant d’entente durement érigée. »

Je sais qu’il pense la même chose que moi. Il serait catastrophique pour lui, pour moi, pour nos deux Sanctuaires, que tous découvrent le pot aux roses. Je prends déjà un énorme risque en me dévoilant à mon ancien Second de la sorte. Mais, comme pour Kilian et Lesath, comme pour ma mentore, je leur fais confiance. Pour tous, Nimuë est morte.
Et de toute façon…

« C’est ce que je pense aussi. Il a d’ailleurs beaucoup changé, avec cette couronne qu’il doit finalement porter. Il est bien difficile de rester un homme et de ne pas se laisser attraper tout entier, dans les mailles du Rêve de notre Déesse. »
Je lâche un petit rire qui meurt d’une nouvelle quinte de toux. « Bien évidemment, mais je regrette de te l’annoncer… »

Je redresse mon buste, histoire de donner du crédit à mes prochaines paroles : « Je reste indétrônée ! Imbattable te dis-je ! »

Je triche. Le poison ne me permet plus de connaître l’ivresse. « Je note. Quelqu’un de pointilleux sur l’étiquette. »

Le portrait qu’Endymion me dresse de cet Orpheus m’intrigue de plus en plus. « Un homme respectable, donc. Mince, je l’aurais sans doute apprécié celui-là. »

Un sourire en coin, j’écoute le reste du discours d’Endy. Enchaîne à la fin : « Tu sembles avoir trouvé ta place, j’en suis heureuse. Et… je suis triste d’entendre cela. Ces deux-là doivent te manquer. Comme à moi. » Je balaye l’air de la main. Comme irritée. « Qu’Aoden reste donc là où il est, ça vaut mieux pour tout le monde. » Un long soupir. « Ma pauvre Écaille. J’en viendrai presque à plaindre mon cher cousin de passer après moi. Je le connais que peu, et pareil, je préfère que ça reste comme ça longtemps ! »

Mon sourire s’efface. « Et Cinead et Cally ? Ils sont partis où ? »






© Never-Utopia


[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge900/900[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptySam 7 Nov - 18:46
Papotage










Trouver ma place ?
Quand j'y songe, c'est à la fois vrai et faux.
Aujourd'hui, je peux me targuer d'être le doyen des généraux des mers, et probablement le plus puissant d'entre eux. Une réputation que j'affiche sans vergogne, pour impressionner, et me protéger aussi. Mais du haut de cette tour d'ivoire, je suis plus seul que jamais.
Certes, je peux compter sur la reconnaissance d'Orpheus, la bienveillance de Calypso, un lien amical avec Deukalyion, mais... Tous mes proches ne sont plus. Adieu Nereus, plus de capitaine ou d'épouse à mes cotés.

J'ai ma place, oui. Mais les temps plus anciens me manquent.

Le sous-entendu n'avait pas besoin d'être décodé. Elle savait, elle comprenait. Et ce n'était en rien un reproche.

Calista et Cinead sévissent désormais directement au Sénat. Cela colle bien au caractère diplomate et malléable de mon beau-frère. Je ne l'ai pas revu depuis... Longtemps.

A dire vrai, mon errance, mon deuil inachevé m'avait coupé de tous les évènements qui avaient secoués Atlantis. Et ni Cinead et moi n'avions trouvé le temps de nous revoir. Mais il gardait toutefois une réelle place dans mon cœur.

Et toi, la vie au Sanctuaire ? Pas trop béni oui-oui ? Les chevaliers d'or ne sont pas connus pour leur amour du rhum, de la débauche ou de la détente... J'espère qu'il y en a des sympathiques, dans le lot. Il y a quelques temps, j'ai rencontré Silas des Gémeaux. Un gars tourmenté, sombre mais avec de bons cotés. Il a demandé mon aide pour retrouver l'ancienne gardienne du Bélier. Une belle femme rousse d'une vingtaine d'années, d'après ses dires.

Mes cartes s'étaient tues à cette occasion, mais j'espérais qu'il avait pu la retrouver. Même s'il y a avait de quoi en douter. Un cadavre de plus, à mon avis.

J'ai également entendu des rumeurs sur un alchimiste. Le Verseau je crois. Tu le connais ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-bleu1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-rouge1500/1500[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] G-jaune1800/1800[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]   [Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] EmptyDim 8 Nov - 11:30
Adieux








Nous rattrapions le temps comme nous le pouvions. Et je suis troublée de voir à quel point il… m’attendait, depuis tout ce temps. J’ai l’impression que nous reprenions la conversation là où nous l’avions laissée : pourtant, cela fait plus de deux ans maintenant…
Il invoque les temps anciens, des moments perdus à tout jamais. Je n’ai plus le droit d’y repenser, ce serait trop dur, alors je ne dis rien. Je le laisse s’exprimer, détailler sa tristesse, sa solitude, sa nostalgie à m’expliquer ce qui s’est passé sous les flots. La politique atlante… rien que pour cela je ne regrette rien. Non, il m’était impossible de rester sous l’eau, dans cette tanière.

Lorsqu’il me demande de raconter ces deux ans loin de lui, j’ai un moment de doute, d’hésitation. J’essaye de lui sourire, mais le cœur n’y est pas. Puis-je seulement lui avouer que mes sacrifices m’ont valu une vie tout aussi solitaire ?

« La routine. » finis-je par lui dire. « Ainia ? Oui, elle a disparu depuis longtemps. » Comme moi. « Comment tu as pu entendre des rumeurs sur notre Alchimiste ? Ah… »

Je pousse un long soupir. « Je constate que tes réseaux sont toujours aussi efficaces, Capt’ain. C’est bien. Ou alors notre Verseau ne se montre pas assez discret. »

Je ne peux pas lui révéler qui il est. Mon frère, un O’Bannon, je serai seule si jamais je devais tomber.

« Tu sais, avec tout ça, le poids du mensonge, des secrets, je me suis tenue éloignée de tous. L’Ermite sort rarement de son Temple, si ce n’est pour se tromper soi-même en volant quelques moments par-ci par-là avec l’être aimé. Mais ce n’est pas évident non plus. Le poids de la couronne est aussi lourd à porter. Je n’ai jamais aimé la politique » craché-je avec aversion. « Au moins a-t-il cessé de se voir uniquement comme un soldat… »

Amère, je baisse les yeux, retire la chemise prêtée et la tends à Endymion. J’initie le départ en me relevant, en drapant mes frêles épaules de ma cape. Je l’observe avec gravité.

« Ne tentons pas trop le diable, mon beau Diable. »

Je m’efforce de lui faire mon plus beau sourire, prends entre mes mains mon masque de Sainte.

« Je n’oublie pas ça. » déclaré-je en montrant la carte qu’il m’a donnée. « Tu as intérêt à être au rendez-vous ! »

Je réduis à néant la distance qui pouvait bien nous séparer et l’étreint avec toute la force dont je suis capable.

« Tu m’as manqué. Adieu, Cap’tain ! »

Je me recule, pleine de théâtralité, esquisse une révérence avant de disparaître peu à peu dans les ténèbres. Je lui ai dérobé son rhum, mais je lui ai laissé de la compagnie, et une baignoire remplie d’une eau chaude et délicieuse…

FIN DU RP





© Never-Utopia


[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion] Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
 
[Fin-Février 553] La jonquille se fane encore. [PV Endymion]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: