Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Fin février 553] La Table Ronde (Prélude au chapitre # 02 - Arc # 01)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
LéodaganLéodagan

Statistiques
HP:
[Fin février 553] La Table Ronde (Prélude au chapitre # 02 - Arc # 01) G-bleu0/0[Fin février 553] La Table Ronde (Prélude au chapitre # 02 - Arc # 01) V-bleu  (0/0)
CP:
[Fin février 553] La Table Ronde (Prélude au chapitre # 02 - Arc # 01) G-rouge0/0[Fin février 553] La Table Ronde (Prélude au chapitre # 02 - Arc # 01) V-rouge  (0/0)
CC:
[Fin février 553] La Table Ronde (Prélude au chapitre # 02 - Arc # 01) G-jaune0/0[Fin février 553] La Table Ronde (Prélude au chapitre # 02 - Arc # 01) V-jaune  (0/0)
Message [Fin février 553] La Table Ronde (Prélude au chapitre # 02 - Arc # 01)   [Fin février 553] La Table Ronde (Prélude au chapitre # 02 - Arc # 01) EmptyMar 3 Nov - 20:41

Quelques semaines auparavant.

Debout devant une fenêtre, le commandant des forces militaire et roi de Carmélide observait l'horizon. Pensif, il voyait cette ville qui était née de la magie des Sidhes et des Druides, des hommes nés avec une vitalité supérieure au reste de l'Humanité. Il en était le Régent jusqu'à que le sang du Dragon remonte sur le trône pourpre.

Quelques heures auparavant, dans la salle du trône du château des Pendragon, un phénomène avait attiré l'attention de tous les Chevaliers au palais de Logres. L'épée avait recommencé à luire par intermittences, comme les tintements des cloches des églises chrétiennes. La prophétie... Il était dit que l'épée annoncerait le jour du retour du Roi, du moins de son approche. Inutile de dire que tous les agents et chevaliers à la solde des différents Rois de Bretagne étaient certainement partis prévenir leurs maîtres.

Une dizaine d'années auparavant, il avait aidé son ami Uther à unifier les terres des Bretagne, non sans mal. Myrddin, Uther, lui, Titania... Quelle épopée ! Emu, le vieux roi soupira en observant au loin les brumes d'Avalon, visibles de n'importe quelle partie de la Tour de Logres. Il sentit soudain un cosmos, évanescent et puissant en même temps, il plissa les yeux avant d'entendre quelque chose dans les tréfonds de son être.

- Salutations O'Ogyrvän.
- Salutations O'Titania, fille de Nuada. Cela fait bien plus de dix printemps que je n'ai pas eu l'honneur de vous entendre.
- L'épée appelle son maître. Les corbeaux blancs s'envolent déjà alors que la destinée de la Bretagne s'annonce... Notre temps dans le Monde d'en Haut se termine, nous avons accompli ce qui doit être.
- Dame Titania, j'espère que jamais ce jour n'arrive, la terre de Bretagne sera toujours celle des Sidhes, les seigneurs du Monde d'en bas, le monde des héros d'antan.
- Je vous remercie pour votre bonté mon seigneur mais mon époux, le Roi Obéron a pris sa décision. Nous protégions la Bretagne jusqu'à que Myrddin accomplisse son devoir. L'épée a compris que son maître a atteint le plein potentiel pour la brandir face aux hordes ennemies de nos peuples...
- Ma Dame, je vous prie d'attendre un peu. Sans votre protection, vos conseils, je crains d'être qu'un pantin quand les anciens Dieux du sud et du grand nord voudront prendre nos terres.
- O'Ogyrvän, j'entends votre appel et nous veillerons que ce que se passe au mieux. Cependant, chaque jour, Avalon plonge dans les ombres de l'oubli. C'est ainsi et les rivages sombres nous attendent pour l'éternité.
- Je vous en remercie.


La présence se tut alors dans son esprit. Elle était partie. Soufflant d'aise, il comprit qu'il avait gagné un peu de temps. Très peu de temps. Ces terres qu'il aimait tant allaient être la proie de rapaces qui l'inquiétaient énormément. Il s'asseyait alors à sa table afin d'écrire une lettre à celui qui serait le plus à même de protéger ces terres, il en était certain, il devait bouger ses pions le plus rapidement possible.

Deux lettres furent alors écrites. La première était pour Constantinople, l'autre pour Rome. Il savait que le temps était compté et que le temps des troubles s'annonçait. Il demandait donc à celui que l'on appelait Grand Pope et à ceux que l'on appelait Légat et Augure de l'aider afin de protéger les terres de Bretagne, tel que l'ancien Pacte le stipulait.

Concentré, il ne vit pas une légère ombre se faufiler dans ses pensées. Une ombre puissante et froide, divine même. Prenant un troisième parchemin, il se mit à écrire un étrange texte :

Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c’est la loi.
Le jour décroît ; la nuit augmente, souviens-toi !
Le gouffre a toujours soif ; la clepsydre se vide.

Interloqué, il savait que ce n'était pas de sa volonté mais alors qui ? Il déployait ses sens dans la pièce mais rien. Ses pupilles redescendirent alors sur le texte. Une douleur. Il venait de se rendre compte qu'il venait d'écrire ces phrases de son propre sang. Les gouttes de sang perlaient de son doigt sur la table. La menace était peut-être plus grande que ce qu'il avait estimé.

- Uther... Ton fils... Est ce un signe qu'il sera symbole de malheur ? Est ce un message de la Mort dans ce monde ? Elle semble attendre avidement ce qu'il en adviendra.

Il se leva alors et partit en direction de l'intendance afin d'envoyer les courriers. Dans quelques jours, tout Camelot saura qu'un Grand bal sera annoncé, qu'un grand Tournoi permettra de laisser les plus puissants se démener au combat... mais cette ombre était une menace pour lui et ses peuples. Les ennemis d'Avalon, tout comme de Camelot, ne manquaient pas. Il devait aller voir Lancelot le plus rapidement possible, la garde devait être mobilisée....

En attendant, l'horloge continuait sa course, imperturbable. Heure par heure.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Fin février 553] La Table Ronde (Prélude au chapitre # 02 - Arc # 01)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Britannia :: Citadelles de Camelot :: Tour de Logres-
Sauter vers: