Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AbrarxèsAbrarxèsArmure :
Tuatha du Taureau

Statistiques
HP:
[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) G-bleu320/320[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) V-bleu  (320/320)
CP:
[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) G-rouge450/450[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) V-rouge  (450/450)
CC:
[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) G-jaune428/428[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) V-jaune  (428/428)
Message [Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios)   [Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) EmptyMar 3 Nov - 23:55
Les hommes vont à pied sous leurs armes luisantes
Le long des chariots où les leurs sont blottis,
Promenant sur le ciel des yeux appesantis
Par le morne regret des chimères absentes.

Temps fragile, la pluie tombait lourdement en ce début de printemps. Nuages sombres qui se propageaient dans les airs, un homme avançait d'un pas alerte. Un loup à ses côtés, ils s'approchaient de leur but. Dans l'obscurité naissante d'un soir, ils parvinrent aux abords d'une cité. Ses murs étaient sombres comme la suie qui parcourt les foyers. Ses prunelles noires observèrent un recoin de sa muraille et y pénétra d'un pas alerte. Le loup prit la forme d'un épervier et survola la muraille avant de reprendre sa forme à côté du voyageur.

Une fois dans la ville, ils avancèrent en profitant de l'obscurité que le soleil ne pouvait plus éclairer de sa protection. Les rues boueuses et chargées des affaires d'une journée bien chargée laissaient la puanteur enivrée les narines des deux compagnons. Les traces, invisibles pour le commun des mortels, étaient pourtant visibles. Le voyageur faisait une confiance envers le loup afin de trouver l'homme qu'il cherchait. Après une bonne heure sous la pluie, à échapper à la garde de la ville, ils parvinrent devant une petite maison semi abandonnée. Il n'y avait rien autour, trace d'une vie vécue. C'était bien le genre d'endroits où le Loup de Delphes aimait bien se réfugier, à l'écart des hommes quand il voyageait seul.

Le loup s'avançait alors, laissant son compagnon quelques pas derrière lui. Il grogna légèrement. Le loup de Delphes se devait de l'entendre. Derrière le loup, un homme retirait sa capuche pour laisser apparaître des cheveux d'un noir obsidienne. Un sourire malin aux lèvres, lui aussi avait hâte de revoir son vieux compagnon.

Citation :
Me suis permis quelques libertés RP. Si des choses vont pas, viens me voir en PV afin d'éditer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LykeiosLykeiosArmure :
Epervier de Zéphyr (Ouest et Printemps)

Statistiques
HP:
[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) G-bleu1800/1800[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) G-rouge1200/1200[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) G-jaune1500/1500[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios)   [Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) EmptyMer 4 Nov - 20:52
La voilà enfin, cette solitude que Lykeios avait voulu s’accorder. Et maintenant qu’il l’avait obtenue, le moins qu’on puisse dire était qu’il ne savait pas vraiment qu’en faire. Il ne s’était tracé aucun plan. N’avait rien après le grand objectif qu’avait été la réalisation de leur mission. La cause avait été grande, portant plus loin que le simple fait de s’adjoindre les Francs. Une nouvelle tour s’était élevée, comme pour célébrer leur réussite. Sans doute d’autres s’y rendaient-ils. Il ne saurait le dire, ne s’étant pas trop intéressé aux choix de ses compagnons. Il avait juste pour sa part désiré tenir sa promesse, qui avait été d’escorter jusqu’à Toulouse celles qui le désireraient. Seule Célestia avait fait le choix alors de s’y rendre. Et le voilà désormais dégager de cette responsabilité, de cet engagement pris alors même qu’ils n’en étaient que sur la route de Lyon.

Depuis, il était au moins soulagé d’une chose : il n’avait plus à être Lykeios, ou même Démétrios. Il n’avait plus à être l’Épervier. Il pouvait se contenter d’être. Ou de ne pas être, mais ce n’était pas vraiment la question. Du moins, il n’y avait plus de représentation. Plus personne pour qui il devrait garder tête droite. Plus personne pour qui il resterait maître de lui-même, sur le droit chemin. Plus personne, tout court. Et alors que la pluie tombait, entre chien et loup, il s’était trouvé un abri, seul. Par ce temps de chien, sans louvoyer, avait investi cette demeure abandonnée. De quoi passer la nuit au sec. Le Loup n’en aurait eu cure. Mais il était mort, pas vrai ? Rappelé par son père, lui accordant enfin le repos, pas vrai ?

Il n’en était plus si sûr. Par deux fois, il l’avait vu, ce loup prodigieux. Celui dont son corps avait pris la forme chaque nuit, le temps que le véritable Dieu-Loup l’avait investi. Un colosse qui ne pouvait être confondu avec nul autre de son espèce, méritant bien au premier coup d’œil son héritage divin. La première fois, il avait pris cela comme un simple clin d’œil, rien de plus qu’une vision. D’une certaine manière, il avait vu aussi cela comme une garantie : où qu’il soit, Apollon préservait toujours son fils auprès de lui pour veiller sur lui. La deuxième fois par contre… il n’était pas convaincu encore, à vrai dire. À Reims, alors que le Roi était oint. Perché sur de hauts bâtiments aux alentours, pouvait-il être convaincu que ce soit bien le même ? Ce loup colossal, et pas juste un… gros chien ? Comment un loup pouvait-il passer inaperçu dans un tel amas de monde, et plus encore un aussi fameux ?

C’est ainsi qu’il tentait de se persuader que sa vie avait réellement un sens. En refusant de voir l’évidence. En tentant d’amoindrir ce qu’il avait vu, ce qu’il avait ressenti. Un seul loup était capable de marcher parmi les hommes sans qu’aucun d’entre eux ne puisse le remarquer. L’Ombre du Soleil… D’ombre parmi les ombres, leurs regards s’étaient croisés un instant. Depuis, tout lui avait paru plus distant, plus abstrait. Comme s’il ne voyait le monde qu’au travers d’un filtre, à nouveau. Il avait marché à l’écart des hommes, à nouveau. Surveillé Célestia avec discrétion, voyageant sans se faire voir, usant du couvert des forêts et des plaines rapidement parcourues. Une forme de liberté oubliée, qui n’avait jamais vraiment été à lui, mais qu’il avait vécue pourtant, durant un temps.

Encore bien des interrogations l’habitaient, lui qui n’avait pourtant plus de but. Et c’était bon signe en quelque sorte. Tant qu’il se questionnerait, cela voudrait dire qu’il n’était pas tout à fait perdu. Juste en train de chercher son propre chemin… Un grognement alors. Froncement de sourcils. « Le loup est mort », pense-t-il alors, se le répétant mentalement pour s’en convaincre. Pourtant il ne l’avait pas rêvé. Pas plus que les pas qui le suivent, et qu’il ne remarque qu’alors, couverts jusque là par la pluie. Jusque là assis au sol, adossé au mur, il se redressa de manière à s’accroupir, face à la porte. Pas un bruit. Prêt à bondir si la situation le justifiait...
[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) Solaire-dore


[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) SSban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2094-lykeios-epervier-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1715-lykeios-epervier-de-zephyr
AbrarxèsAbrarxèsArmure :
Tuatha du Taureau

Statistiques
HP:
[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) G-bleu320/320[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) V-bleu  (320/320)
CP:
[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) G-rouge450/450[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) V-rouge  (450/450)
CC:
[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) G-jaune428/428[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) V-jaune  (428/428)
Message Re: [Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios)   [Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios) EmptyJeu 5 Nov - 16:15
Le loup s'approcha et sentit quelque chose dans l'ombre. Tournant la tête de droite à gauche, un peu dans l'incompréhension devant une chose étrange, sa patte gratta le sol boueux. Abrarxès s'approcha alors et prit la parole. Il connaissait le vieux bougre, plus prudent et sauvage que lui, il en connaissait peu.

Demetrios ! C'est moi, sors de ton trou !

Il ne comptait pas s'emmerder à attendre des heures sous la flotte. Autour de lui, il remarquait le sale état dans lequel était cette partie de la ville. Les Chrétiens se montraient de plus en plus fanatiques avec ceux qui ne pensaient pas comme eux. Ils étaient comme les anciens cultes paiens finalement, pas mieux, pas pire. Soufflant, le Taureau d'ébène retira sa capuche et se prit sur la gueule l'eau qui s'était accumulée dans une petite trouée de cuir.

Et merde, putain...

Il entendit le loup grogner légèrement, visiblement amusé de cette vue.

T'es pas mieux Cuilann, t'as de la chance que ton maître est aux fers au Sanctuaire... Sinon, je te renverrais là bas avec un coup de pied au cul !

Un sourire aux lèvres, il assumait ce qu'il disait. Il avait été surpris de voir le "patron" venir le voir et quitter les terres des Sidhes pour lui remettre un pli étrange. C'était son destinataire qui était surprenant.

Bon, tu sors ! Je me les gèle putain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Début mars 553] L'Epervier et le loup (PV Lykeios)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Profana Erunt :: Francia-
Sauter vers: