Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Début mars 553] L'Eté arrive ! (Solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Début mars 553] L'Eté arrive ! (Solo) G-bleu1650/1650[Début mars 553] L'Eté arrive ! (Solo) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Début mars 553] L'Eté arrive ! (Solo) G-rouge750/750[Début mars 553] L'Eté arrive ! (Solo) V-rouge  (750/750)
CC:
[Début mars 553] L'Eté arrive ! (Solo) G-jaune1350/1350[Début mars 553] L'Eté arrive ! (Solo) V-jaune  (1350/1350)
Message [Début mars 553] L'Eté arrive ! (Solo)   [Début mars 553] L'Eté arrive ! (Solo) EmptyDim 8 Nov - 2:14
Un silence reposant peuplait les lieux, encore désert à cette heure. La veille, le Héron avait simplement pris possession de ses quartiers, ayant pour seule exigence la pièce située à l'étage la plus au sud-est possible dans l'édifice qu'il fallait désormais appeler Temple des Quatre Vents.
Le Sud représentait l'affiliation de sa chlamyde, et elle ne doutait pas que cette dernière apprécierait l'hommage rendu en sa faveur -elle se manifesta par ailleurs en apparaissant dans un coin de la pièce pour veiller sur sa porteuse, laquelle s'endormit rapidement et profondément, bercée par un sentiment de sécurité perdu depuis l'ancienne Tour.
L'Est, ensuite, signifiait ne pas perdre trace du passé, ce qu'elle avait été et continuait d'être : une aurore, accompagnant les premiers feux du jour de son regard bienveillant au-dessus de Rome. Un phare de la plus belle Lumière au milieu des ténèbres -celles de la nuit ou celles des Nyxides. Une Marcheuse du jour qui annonçait la vie, le renouveau, l'éclat des cycles là où d'autres comme Lykeios tendaient plus à mettre fin à l'ancien pour faire place nette. Elle voulait pouvoir encore, comme du temps du Temple de l'Orient, inviter nymphes et dryades à ses côtés, chanter l'avenir, décliner l'espoir en nuances de roses, d'oranges, de rouges et d'or.

Son premier réveil dans cette nouvelle Tour satisfit son désir, un pâle rayon venant caresser sa joue par la fenêtre aux volets laissés volontiers ouverts.

"Bonjour Père."

Quelques minutes durant, elle s'autorisa à ne rien faire. Seulement savourer cette lueur, sa chaleur sur sa peau, tandis que son regard portait vers l'horizon oriental, en direction d’Éos. Son corps lui sembla plus léger, revigoré. Elle sursauta toutefois en entendant quelques coups à la porte : oui, des Oracles, parfois non-Eveillés, habitaient déjà l'endroit. Peu encore, comparés au volume de serviteurs de l'ancienne Tour, mais suffisamment pour que la nouvelle de l’arrivée d'une Éminence ait mobilisé les plus matinaux.

"Madame ? ... Mademoiselle ? J'ai vu les volets ouverts au-dehors, puis-je entrer ?
-Un instant !"

Se découvrant une pudeur dont la cause lui sauta instantanément aux yeux, la nymphe rassembla la couverture autour de sa poitrine, de ses hanches et du haut de ses cuisses. La voix était masculine. Si exposer son corps -l’œuvre d'Apollon en personne- ne la dérangeait pas outre mesure, les regards des hommes ne lui apparaissaient plus simplement admiratifs. Même quand c'était vraiment le cas.
Elle permit à l'éphèbe d'entrer dans la pièce, celui-ci demeurant très courtoisement sur le seuil en voyant dans quelle absence d'habillement il avait tiré la nouvelle occupante des lieux. Il s'enquit sans traîner sur ses besoins du moment, assura qu'elle trouverait collation et rafraîchissement quand elle le demanderait, questionna sur le choix de la chambre effectué un peu à la hâte il fallait l'avouer. Un peu plus détendue, Célestia sourit.

"Je vais procéder à quelques aménagements, mais l'orientation est parfaite. Merci... euh ?
-Gaius Hortensius.
-Merci, Gaius. Vous pouvez m'appeler Célestia. Pas de Madame ni de Mademoiselle, s'il vous plaît."

L'éphèbe eut un temps d'arrêt, sourit, puis repartit.

"Quelques aménagements... Il va être surpris !"

Les quelques Éveillés présents dans les lieux sentirent ce matin-là un puissant cosmos à l’œuvre, longuement. Personne ne sut dire ce qu'il se passait, mais l'absence d'alerte tendait à conforter chacun dans son attente, sans s'immiscer dans des affaires d'un monde qu'ils découvraient à peine. Ce fut le même Gaius Hortensius qui répondit à l'interrogation générale une paire d'heures plus tard, lorsqu'il était allé s'enquérir de la faim de l'homonculus. La chambre avait complètement changé.

En ouvrant la porte, on découvrait un véritable nid de verdure là où auparavant il y avait eu un mobilier simple et des dalles impersonnelles. De l'herbe avait poussé entre les interstices de la pierre, et recouvrait désormais le sol comme un tapis naturel. Les pieds du lit semblaient avoir poussé pour prendre racine dans cette même terre. Au centre de la pièce, une dalle complètement désolidarisée de ses consœurs laissait le passage à un arbuste dont les branches s'enroulaient autour d'une simple vasque de porcelaine remplie d'eau, formant ainsi une fontaine. De la même façon, un arbre avait délogé dans un coin deux autres dalles et étendu racines et branches le long des murs de la pièces. En fleurs, il embaumait un délicieux parfum de lauriers, fétiche d'Apollon. Dans l'encadrement de la fenêtre courait du lierre qui tapissait le passage de la lumière, sans empêcher la fermeture et l'ouverture des volets ou la circulation de l'air lorsque ouverte. Un perchoir parfait que s'appropriaient déjà quelques oiseaux curieux. Un bureau et quelques "étagères" de même nature permettaient de s'installer pour études, en imaginant que ce lieu servirait à autre chose qu'à un repos bien mérité harmonieusement partagé avec la Nature.

L'ensemble donnait plus l'impression d'appartenir à autre oiseau, un très gros oiseau, qu'à une jeune femme en apparence si frêle et douce. Célestia s'amusa alors de la réaction du serviteur dans un rire cristallin qui le désarma complètement.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Début mars 553] L'Eté arrive ! (Solo) G-bleu1650/1650[Début mars 553] L'Eté arrive ! (Solo) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Début mars 553] L'Eté arrive ! (Solo) G-rouge750/750[Début mars 553] L'Eté arrive ! (Solo) V-rouge  (750/750)
CC:
[Début mars 553] L'Eté arrive ! (Solo) G-jaune1350/1350[Début mars 553] L'Eté arrive ! (Solo) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Début mars 553] L'Eté arrive ! (Solo)   [Début mars 553] L'Eté arrive ! (Solo) EmptyDim 8 Nov - 12:08
Radieuse.

L’Éminence de l’Été, libérée de la contrainte de dissimulation imposée par le long parcours en Francie, n'en finissait plus de laisser sa Lumière se répandre dans son sillage. Aussi bien pour les Hommes que pour la faune ou la flore, elle semblait déborder d'énergie et d'attention, s'empressait de faire connaissance avec les nouvelles têtes, s'assurait du bien-être des anciennes, car il en restait heureusement !

Pas hautaine pour deux sous, elle décida de prendre son repas directement dans les cuisines afin de pouvoir échanger avec les serviteurs sans les obliger à s'interrompre dans leurs tâches. Une ambiance joyeuse peupla ainsi le temple qui attendait encore les venues de Lykeios, Sunilda et Rowena afin de rassembler les saisons. A ce propos, le Héron se demandait pourquoi les deux femmes n'étaient pas arrivées avant elle. Elles en auraient largement eu le temps pendant qu'elle se trouvait à Toulouse, en admettant qu'elles s'y soient dirigées directement... Sunilda demeurait une énigme, dont on n'avait pas de nouvelles. Le Cygne s'était peut-être trouvé un autre objectif sur la route. Oui, sans doute, l'Itinérance avait beaucoup joué sur les anciens Oracles, les poussant à se questionner sur leur place dans l'Ordre, sur leur rôle, sur leur renaissance. Lykeios en était l'exemple le plus flagrant, mais l'ancienne Oracle du Paon pouvait tout aussi bien douter, par moments. Alors il fallait leur laisser du temps. Et un peu de solitude.

Pendant qu'ils devisaient, la Gardienne apprit aussi le passage de deux pythies en-dehors d'Esmelia. Deux hommes, dévoués au au théâtre et à l'architecture apparemment, qui s'occupaient de leurs propres lieux de résidence, désormais sous leur garde. Ils devaient avoir fort à faire, pour n'avoir pas encore montré le bout de leur nez dans les parages. Dans ce cas, Célestia ne les dérangerait pas. Ils se croiseraient quand ce serait nécessaire, et la Tour n'était pas si grande pour qu'ils s'évitassent indéfiniment.
Parlant de pythies, parmi les quatre domaines leur étant dédiés, il y avait un ensemble de jardins. A ces mots, la nymphe releva les yeux de son assiette et un immense sourire se peignit sur ses traits. Ses pensées coururent vers le Roi-Chêne de l'ancienne Tour, vers tous ses amis à feuilles, à pétales et à écorces. Ainsi donc son père avait aussi prévu ce nouveau terrain de verdure. Elle se ferait donc un devoir, quand elle connaîtrait le nom de son gardien, d'y aller et de le rendre aussi beau et fertile que celui dans lequel les anciens Oracles aimaient à se promener. Elle lui donnerait le soleil dont manquait le monde en l'absence d'Apollon et l'abondance nécessaire à leur autarcie.

Un moment son esprit dériva vers les jardins d'autrefois. En ces lieux plus qu'en son propre temple elle avait fait nombre de rencontres : d'Amadeus à Adalrik, en passant par Asclépios, Rowena, Esmelia, Lykeios, Aedan... Il était temps de semer les graines d'un nouveau lieu de rencontres et de repos pour tous ces vaillants Oracles.

"Bien, j'ai encore plusieurs endroits à visiter. Merci de votre temps et pour ce bon repas ! Je repasserai vous voir."

Elle adressa un signe d'au revoir collectif et s'étira, avant de partir aussi vite que le merle.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
 
[Début mars 553] L'Eté arrive ! (Solo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Italia :: La Tour des Vents :: Temple des Quatre Vents-
Sauter vers: