Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) G-bleu1200/1200[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) G-rouge1050/1050[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) G-jaune1050/1050[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) V-jaune  (1050/1050)
Message [Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric)   [Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) EmptyDim 8 Nov - 3:58
Le moment redouté était passé. Paros, de retour au Sanctuaire, avait confronté celui à qui il craignait le plus d'annoncer les derniers développements survenus à Tolosa. Assurément, après avoir parlé un long moment avec son Maître Airôth, le jeune Pégase était apte à livrer ce qu'il avait appris aux hautes autorités du Sanctuaire?
Si seulement les choses avaient été aussi simples.

Le Bronze avait demandé un délai d'une journée avant de se présenter au Grand Pope Childéric. Il avait besoin d'un peu de temps, pour réfléchir, pour se préparer. De retour sur les terres d'Athéna, l'âme de Paros était plus apaisée, à présent. Mais un trouble demeurait. De nombreuses questions, et tout autant d'incompréhensions. Le jeune homme ne doutait pas que le chef de la Chevalerie parviendrait à faire sens des choses qu'il avait vu et entendu en Francie, mais encore fallait-il pour cela que le garçon le lui restitue fidèlement. Chose dont il se sentait, le lendemain, encore incapable.
Et le surlendemain? En vérité, Paros ne se sentait pas tellement davantage préparé. Mais il avait déjà trop longtemps fait attendre l'ancien Chevalier du Lion. La journée supplémentaire qui lui avait été accordée avait été mise à profit pour préparer son rapport et offrir au Pope, peut-être, un avantage dans les temps troubles à venir. Il n'y avait que de cette manière que le jeune Saint pouvait faire en sorte que la mort de Pâris de Troie ne soit pas vaine...

L'ascension des Temples du Zodiaque commença. En d'autres circonstances, cela aurait été pour lui une joie et un honneur de fouler ces marches. A ce moment cependant, il ne sentait dans ses jambes et sur ses épaules que la gravité du devoir qui incombaient aux protecteurs de la Déesse. Fort heureusement, il ne croisa que peu de Chevaliers d'Or sur le chemin. La plupart d'entre eux étaient absents, surement en mission aux quatre coins de l'Empire. Paros n'avait marqué l'arrêt que dans la dernière Maison, celle des Poissons, pour échanger quelques mots avec sa gardienne qu'il avait reconnu. Après une brève discussion, le jardin de roses s'ouvrit devant lui pour lui permettre d'accéder à l'ultime demeure mortelle avant le siège du Divin.

Des gardes prétoriens lui demandèrent de patienter quelques instants. Paros les mit à profit pour observer autour de lui la grandeur du Temple, les décorations et mémoriaux consacrant la grandeur de l'ordre de la Chevalerie. Nombre de détails le renvoyaient à un temps plus ancien, plus heureux, ou son grand-père racontait à lui et à sa sœur tout ce qu'il avait vécu dans ces mêmes couloirs. Les descriptions qu'il en avait fait étaient troublantes de réalisme. Il avait seulement oublié de mentionner le poids que ce décorum pouvait imposer à un jeune chevalier qui le découvrait pour la première fois.

Finalement, on revint le chercher pour le conduire dans une grande salle, majestueuse, ou un long tapis menait jusqu'à un trône surélevé. Il pouvait y reconnaitre, même à cette distance, la silhouette imposante de l'ancien Chevalier du Lion. Cette fois, ils étaient bien loin de la familiarité de la cuisine de son Maître. Paros, revêtu de son armure et avec un sac en bandoulière à son épaule, commença à s'avancer. Il sentait sous l'effet du stress ses jambes légèrement trembler, mais parvint à ne rien laisser paraître. Ce n'était pas le moment de faire une nouvelle bourde… La menace de récurer toutes les marches qu'il venait de grimper plainait toujours, après tout!
Cette pensée l'aida à garder son calme. Finalement, il posa un genoux à terre et s'inclina devant Childéric. Paros eu une ultime inspiration puis s'annonça finalement.

    - Grand Pope... Paros, Chevalier de Bronze de Pégase, est à votre servie. Je suis de retour de Tolosa avec des informations complémentaires à celles que mon Maître vous a déjà rapporté.



[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) G-bleu0/0[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) V-bleu  (0/0)
CP:
[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) G-rouge0/0[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) V-rouge  (0/0)
CC:
[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) G-jaune0/0[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric)   [Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) EmptyDim 15 Nov - 16:49
On l’avait informé du retour du chevalier Pégase au Sanctuaire. Voilà une information qui l’avait étonné. Le deuxième gardien lui avait précisé qu’il l’avait laissé à Tolosa en attendant pour pouvoir retourner le chercher et avancer de quelques pas les relations avec les oracles. Il avait demandé au maître de Paros de parler l’Augure et de voir s’il pouvait, lui, en tirer quelque chose. Mais il n’avait pas encore eu de retour du chevalier d’or à ce propos. Ce genre de conversation prend son temps et il comptait le laisser au taureau. Pégase viendrait donc faire son rapport en temps et en heure. Il repensa à la seule et unique fois où il avait rencontré Paros, le chevalier de Pégase et pas l’apprenti cherchant à trouver un chevalier qui lui enseignerait l’art du cosmos. Il repensa à ce moment avec nostalgie et regret. Sûrement la réalité viendrait briser à un moment ou un autre cet esprit porteur d’espoir.

Cette mission, peut-être, l’avait déjà fait. Il avait eu les premiers retours d’Airoth il était curieux de voir ce que le chevalier de bronze aurait donc à rajouter sur ça. Que c’était-il passé entre temps ? Il doutait que Paros soit le genre à déclencher une guerre ou du moins, à aggraver les choses. Il était plutôt du genre à au mieux, arranger les choses, au pire, les faire dévier de leur course. Il était installé sur son trône donc quand les gardes lui signifièrent que le chevalier de bronze était arrivé. Il donna l’ordre de l’amener dans la grande salle. Il demanda quelque chose d’étrange aux gardes mais ce dernier garda ses commentaires pour lui avant de disparaître pour exécuter les ordres. Il regarda le chevalier de bronze se présentait et poser le genou à terre.

« - Relève toi, chevalier Paros. Je suis content que tu sois de retour et j’attends ton rapport. Que s’est-il passé depuis qu’Airoth t’a laissé en compagnie des oracles de Tolosa ? »

Et bien des choses avaient évolués depuis ce moment-là. Narsès n’était plus. Il espérait qu’avec ça, il pourrait poser les bases de ce qu’il voulait amener pour les oracles. Mais il doutait que cela soit possible. Dans tous les cas, il aurait essayé et dans l’autre, il serait trop faible, pour être, tout de suite, une véritable menace. Mais il devait d’abord attendre les retours du chevalier de bronze. Le masque sur son visage cacherait l’énorme sourire amusé qui se dessina quand le garde qu’il avait commandé revient avec un sceau qui semblait rempli d’eau et un chiffon qu’il posa au loin avant de reprendre sa place dans le rang avec les autres.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) G-bleu1200/1200[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) G-rouge1050/1050[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) G-jaune1050/1050[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric)   [Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) EmptyLun 30 Nov - 21:46
Le Grand Pope parla d'une voix claire et rassurante, tout d'abord pour lui souhaiter la bienvenue, puis pour l'inviter à se relever et à parler. Bien qu'encore hésitant, Paros était prêt à s'exécuter. Il se redressa pour faire face au représentant d'Athéna, quand il repéra un mouvement sur le côté de la pièce. Un garde venait de s'approcher pour déposer... Un sceau et un chiffon?
L'esprit de Pégase cessa pendant un instant de fonctionner. Il ne comprenait pas. Ou plutôt si, il comprenait, mais ne parvenait pas à croire ce qu'il voyait. Le Pope Childéric ne pouvait pas sérieusement mettre la punition qu'il avait évoqué, plusieurs semaines plus tôt, à exécution? Mais pourquoi donc ramener ces objets ici, dans ce cas? Le flot de question lui inonda le crâne, l'enfonçant plus encore dans la confusion. Toujours à genoux, il ne pu finalement que relever les yeux vers le Pope, complètement perdu.

    - Je... vous... Hum...

La suite ne vint pas. Paros ne parvenait pas à deviner l'expression de l'ancien Lion derrière ce masque de fer qui recouvrait son visage. Il espérait voir Childéric éclater de son rire tonitruant pour dévoiler qu'il s'agissait d'une farce... Mais cela aurait été trop irrespectueux de son office. Tout comme le Bronze manquait à présent de respect en se perdant dans ce désordre plutôt que de suivre els instruction de la Voix d'Athéna.
Le jeune garçon finit par se redresser, droit comme un i, pour commencer son rapport. Au moins cette inattendue intervention avait-elle eu le bénéfice de le tirer de ses sombres pensées. Voilà que, dans sa tête, les chose se faisaient plus claires. Et ce récit ne pouvait que commencer là où celui de son Maître s'était vraisemblablement arrêté.

    - Après la vision que nous avons eu en présence des Oracles et l'accord auquel nous étions parvenus avec eux, je suis resté en arrière en tant que garantie. Pâris de Troie, celui de l’Iliade en personne, a souhaité me montrer quelque chose... Une peinture faite par le Chevalier du Peintre de son époque.

Pendant un bref instant, Paros envisagea de raconter également ce que Pâris avait pu lui raconter sur la ville de Tolosa et son impression de celle-ci... Mais ces détails lui semblèrent bien moins important de ce qu'il avait découvert, peu après, dans cette crypte sous une église. Il continua donc sans s'étendre à ce sujet.

    - Il s'agissait d'une fresque d'Apollon en personne. Il revêtait une allure plus guerrière que celle qu'on lui connait. Ma Cloth a commencé à réagir à la présence du Cosmos du Dieu Solaire qui subsistait dans les pigments. Enfin, pas la Cloth elle-même, mais une gemme incrustée dessus... Pâris m'a alors révélé qu'il avait combattu et vaincu Patrocle, le Chevalier de Pégase de son époque, et qu'il avait pendant un temps conservé cette Cloth pour y ajouter cette gemme sur ordre d'Apollon.

Du moins, c'était ce que Pégase avait compris. Le Grand Diacre avait été cryptique dans ses réponses, et Paros avait longtemps réfléchis à ce qu'il avait voulu lui transmettre. Et jusqu'ici, l'exercice n'avait contribué qu'à entretenir son mal de tête. De ce qu'il avait évoqué sur les guerres divines, sur la guerre de Troie... Paros se gardait bien de jouer au psychologue, mais il avait trouvé en Pâris un côté étrangement sombre derrière son apparente radiance.

    - Lorsque j'ai retiré cette gemme pour la présenter à la peinture, il y a eu une réaction... Je n'ai pas tout compris. C'est allé si vite... Des fleurs de pavot ont poussé partout dans la pièce, rendant le seigneur Pâris comme possédé par ses démons. Au même instant, la fresque a brillé pour nous révéler une nouvelle vision d'Apollon, qui tenait une coupe en bois entre ses mains, comme s'il voulait nous la présenter. Le Cosmos qui en émanait était prodigieux... Puis l'environnement à changé pour révéler une terre froide, vide, morte, plongée dans l'obscurité. Il y a une lumière solaire qui s'est alors répandue pour chasser ces ténèbres.

L'image avait été étrange. Différente de l'éclat qu'il avait eu, à l'auberge, en présence des serviteurs d'Apollon. Paros ne savait comment ces allégories pourraient aider les leurs à faire face à l'avenir... Mais il entretenait l'espoir que le Grand Pope, plus que n'importe qui d'autre, serait capable de trouver un sens à ces visions. Pour l'aider, le Bronze avait préparé une maigre contribution... Qui pour l'instant reposait dans sa sacoche.
Son récit ne s'arrêtait cependant pas là. Il ne pouvait s'arrêter là. Allait suivre le passage que Pégase redoutait le plus, celui qui l'avait marqué de manière indélébile. Il avait repoussé ce moment autant que possible, mais ne pouvait plus, à présent, y échapper. Le regard rubis du jeune homme, qu'il avait gardé droit jusqu'à présent, dévia, fuit. Sa voix continua, néanmoins, de plus en plus lourde sous le poids de ses regrets.

    - La vision s'est arrêtée là, mais... Le seigneur Pâris ne s'est pas calmé. Il appelait les noms d'Hector, Achille, Patrocle... Je n'ai pas pu le sauver de ses tourments. Il a sorti sa propre dague, et... Et il s'est... transpercé le cœur avec... Dans ses dernières paroles... Il disait que j'avais accomplis le dessein d'Athéna, qu'elle avait finalement eu sa vie comme elle le souhaitait.

Ces mots étaient comme des épines, logées depuis Tolosa dans le cœur du garçon. Il ne pouvait croire que c'était là ce que la Déesse avait souhaité, ce pourquoi il avait été envoyé en Francie. Il devait y avoir une autre explication. Pourtant Pégase ne parvenait pas à écarter ces paroles, à les ignorer comme celles d'un homme rendu fou par la douleur. Cela aurait été pourtant tellement plus simple...

    - J'ai fais de mon mieux pour que les Oracles ne se méprennent pas... Le seigneur Amadeus a semblé comprendre que ce qui est arrivé à Pâris n'était pas de mon fait. Il m'a demandé de retourner au Sanctuaire, en disant que ce qu'Apollon m'avait montré serait peut-être un espoir, pour nous comme pour eux. J'ai ensuite fait la route jusqu'ici aussi vite qu'il m'était possible.

Il n'avait pas plus de réponses, pas plus d'assurances. Le reste n'étaient que des doutes, des questions qui n'avaient pas leur place auprès du Grand Pope qui n'attendait de lui que l'essentiel. Sans doutes Childéric s'en poserait il également, après avoir écouté cette étrange histoire. Paros garda le silence, et attendit donc que le représentant de la Déesse réagisse à ces évènements qui lui avaient été contés.


[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) G-bleu0/0[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) V-bleu  (0/0)
CP:
[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) G-rouge0/0[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) V-rouge  (0/0)
CC:
[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) G-jaune0/0[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric)   [Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) EmptyMer 2 Déc - 0:45
Il avait l’occasion de se laisser aller à de rire si franc que celui qu’il retenait maintenant. C’était peut-être un peu cruel de jouer ainsi avec les nerfs du jeune chevalier de bronze, mais il ne pouvait résister à cette tentation. Heureusement que le masque protégeait ses traits, sinon le subterfuge n’aurait pas tenu une seule seconde. Mais, il y a des avantages à avancer à visage couvert. Quand il s’était mis à porter ce masque, ce n’était pas exactement à ce genre d’avantage là qu’il avait en tête mais… au moins, il pouvait là s’amuser un peu. Il n’avait pas eu l’occasion du tout de faire ça depuis qu’il avait pris le rôle de Pope sur ses épaules. Enfin, dans la réaction de Paros, il sembla un peu plus décidé après cet incarnate. Au moins, il ne perdrait pas dans son rapport. Il avait eu le début par le second gardien, il lui manquait maintenant la fin de l’histoire. Le jeune chevalier de bronze n’était pas sensé revenir tout de suite et… seul.

Une peinture du chevalier du peintre de l’époque ? Comment avait-elle terminé dans les mains du diacre Paris ? Surtout, d’où venait-elle ? Des restes de la Troie mise à sac ou un cadeau reste de l’alliance entre Achéen et Troyen ? Mais ces questions furent rapidement chassées par la suite du rapport du chevalier de Pégase et les informations qui allaient en découler étaient légion. Beaucoup de protections sacrées de la déesse étaient dotée de ce genre d’ornement oui. Mais de là à y voir ce genre de clef ? C’était improbable, imprévisible. Et aux conséquences lourdes. Le plan d’Apollon s’étendait-il depuis si longtemps ou, comme tous les yeux, ne s’agissait-il que de reliquat de ce qu’il avait prévu qui lui ont explosé au visage ou qu’il a simplement oublié ? Le Pope aurait donné beaucoup pour une conversation avec le dieu solaire, depuis longtemps. S’il avait le loisir de se payer une autre visite à Ravenne, il le ferait mais plus maintenant, plus après que toutes ces mouches se sont mises à tourner autour du miel.

La décision du chevalier de bronze avait été téméraire. Mais disposait-il d’autres options sur le moment ? Pas vraiment. Exposer cette gemme à la peintre avait causé une réaction imprévisible. Le reste, il était possible que la rancune d’Athéna ait poursuivit Paris jusqu’à alors. Après tout, la guerre de Troie avait été déclenchée à cause d’une histoire de pomme. Il était bien placé pour savoir que la haine des dieux ne connaît pas de limite. Ni dans le temps, ni dans l’espace. Mais la place de cet événement dans le dessin des dieux, d’Apollon, comme d’Athéna, le Pope n’en avait pas la moindre idée. Les informations du Pégase étaient précieuses. Pourtant, il ne savait pas comment les utiliser. Il aurait le temps d’y repenser, pour l’heure, ce qui l’inquiétait le plus, c’était le jeune garçon.

Alors le Pope se leva de son trône, donna d’un signe de la main, ordre au soldat de faire disparaître le seau d’eau. Le temps de la blague était passé depuis longtemps. Il déposa le masque sur son trône puis il s’avança vers Paros. Une fois arrivé devant lui, s’abaissa un peu pour se mettre à son niveau. Posant ses deux mains sur les épaules du Pégase.

« - Je ne sais pas ce pourquoi la déesse ou Apollon ont voulu que cela se passe comme ça. Je n’ai pas la réponse à cette question, Paros. Je sais pourquoi tu as été à Tolosa et je sais ce que me dit ton histoire. Tu as réussi à œuvrer pour la paix, malgré la mort de Paris. Son temps était venu, d’une façon ou d’une autre, il attendait, je pense, ce moment depuis trop longtemps. Il a vécu seul, loin des siens et dans le chaos de ses souvenirs depuis des siècles et des siècles. Il peut retrouver amant, famille et amis maintenant. La mort, parfois, est une solution préférable au tourment. Il n’est pas mort seul, il n’est pas mort avec un ennemi. En cela, tu l’as déjà beaucoup aidé jeune chevalier. Tu es le chevalier porteur d’espoir après tout. »

Pour une première mission, le jeune chevalier ne pouvait pas être confronté à pire. Lui, qui était toujours si plein de vie et d’espoir justement. Il avait rencontré avec violence le désespoir, l’abandon et la mort. Il venait de mettre son premier dans la réalité du monde des éveillés. Si seulement il ne pouvait pas approcher la mort de plus près qu’à ce moment-là… Mais tristement, ce n’était que le début. Conserver son âme lumineuse serait son combat à lui.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
 
[Début Mars 553] ... Vient le printemps (PV Childéric)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Pope-
Sauter vers: