Votez
I
II
III
IV
V


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge900/900[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (1500/1500)
Message [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyDim 8 Nov - 16:36
Sinistre présage









Déjà fini ?! Bah... Aboule l'or, mon petit !

Hilare, je tendis la main vers mon malheureux adversaire, qui parvint à glisser une pièce avant de s'écrouler au sol, ivre mort, sous les rires des spectateurs.
Celui capable de me battre à un jeu à boire n'était pas né ! Oh, Nimue en son jeune temps... Mais, c'était de l'histoire ancienne, et j'avais profité des dernières années pour fortifier mon foie, mon estomac et mon corps à l'abus d'alcool en tous genre !
Le capitaine Endymion de la Rose Sanglante avait une réputation à tenir, que diable !

Un autre gueux pour se ridiculiser ?

Et tous se débinèrent, devant mon rictus méprisant. Aucun défi, tss... Même pas un bel éphèbe à enivrer pour mieux le glisser dans ma couche. Faudrait que j'essaie une autre taverne peut être.

Allez tavernier ! Tournée générale pour ces braves gens qui savent reconnaître plus fort qu'eux !

Et je jetais la pièce aisément acquise au patron, qui se hâta de servir les avinés du coin.
Satisfait de moi même et d'humeur joyeuse, probablement aidée par les dernières verres ingurgité, je gagnais une table ronde, dans un recoin, face à l'entrée, et sortis mon jeu de cartes.
Je le mélangeais d'un geste expert, avant de laisser filer quatre cartes, sur la table. Bien... Au moins, elles avaient de quoi me révéler, même dans l'enceinte de Camelot. Si mes talents divinatoires pouvaient être mis à profit, manière de m'éviter un piège, un danger ou une catastrophe, j'étais preneur.
Je retournais alors l'ermite, le diable, la force et... La mort.
Hum... Charmante prédiction.

Allons petit poisson... Vas-tu me pousser vers ma perte, ou ton chaton et moi allons encore devoir te tirer de ses griffes ?



Dernière édition par Endymion le Dim 6 Déc - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyDim 8 Nov - 19:41
Aujourd’hui, il avait décidé d’être un homme comme autre et de poser sa couronne. Ainsi, après une nouvelle journée à être le Pope, il avait la nuit pour lui. Il quitta donc, seul, et vêtu comme le tout-venant, l’auberge où vivaient les chevaliers d’Athéna depuis leur arrivée à Camelot. Pour aller où ? Il ne savait pas vraiment. Il avait passé déjà deux ou trois jours dans cette cité et avait eu l’occasion de déjà en connaître certains endroits, de même que de rencontrer certaines personnes, résidents ou invités. Comme il l’avait pensé, cet endroit se révélait de jour en jour être la poudrière qu’il avait devinée. Pire encore même que ce qu’il avait envisagé. Tant de mondes, d’intérêts et de but différents réuni en un même endroit. Il y aurait forcément quelque chose pour souffler sur tout ça et faire exploser la flamme. Mais pas ce ce soir, il se rendrait dans un endroit où il n’avait pas les mis pieds depuis… plusieurs mois ! Une putain de taverne !

Il remonta donc les allées nocturnes, ne croisant que le guet qui veillait à la sécurité de la ville. Il prit soin néanmoins de briser les ombres de son regard, à cheval entre les deux mondes. Ses iris de fauves scrutant le monde à la recherche des ombres. On ne sait jamais quand quelqu’un aurait envie d’attiser la flamme et de tout faire voler en éclat. L’assassiner lui, serait une bonne chose pour mettre à mal tout ce qui peut se construire ici. Il y avait de l’agitation dans ce quartier, de nombreuses tavernes étaient ouvertes et débordés de monde, tout comme la cité. Une autre forme de flamme, prête à exploser. Mais d’un genre dont il pourrait sans mal contrôler les retombées. Il passa devant quelques établissements et fini par un choisir un qui lui semblait assez animé mais un peu moins peuplé que le reste.

Il entra dans l’établissement et déjà, il dominait de plusieurs tête, comme toujours, les gens venus profiter de la nuit. Visiblement, le destin venait de sourire au franc car quand il entra dans l’établissement, une tournée générale venait d’être payé. Magnifique. Il ne se fit pas beaucoup prier pour accepter la chopine qu’on lui posa dans les mains. L’odeur de l’alcool un peu frelaté, de la sueur et du vomi, le bruit et le chaos des corps, oui… ce genre d’ambiance lui avait manqué. Un Pope à la taverne, l’idée aurait sûrement donné de l’urticaire à Bélisaire et peut être même à Akrites, mais ici, il n’était pas Pope, il avait posé sa couronne l’espace d’une soirée. Il s’accouda quelques secondes au comptoir, de façon à avoir la salle et, toujours, la porte en vue. Il était alerte bien que profitant de sa soirée. Et c’est là qu’il le remarqua, visiblement en train de tirer les cartes et centre du chaos de cet établissement. C’était lui qui avait donc payé la tournée.

Le Pope n’eut aucun mal à se frayer un chemin dans la foule, pratique quand on est plus grand et imposant que tout le monde. Et il finit devant sa table, un peu après qu’Endymion eut terminé de tirer ses cartes. Encore et toujours avec les mêmes cartes. L’ancien lion s’installe à sa table alors, posa la chope sur cette dernière. Visiblement, la table a déjà fait la guerre et ce concours de boisson dur depuis longtemps.

« - Alors c’est à ça que tu occupes ton temps libre, il y a des choses qui ne changent pas. Désireux de prendre un adversaire à ta mesure ? »

Et le lion explosa de son rire-rugissement teinté cette fois d’une certaine dose d’amertume…

Citation :
Utilisation du passif présent sur le niveau 5 de l'historique Rêve, qui permet de rendre nul et non avenu les utilisations de l'historique Arcane, qu'importe son niveau


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres Deric_11


Dernière édition par Childéric le Mer 11 Nov - 14:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge900/900[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyDim 8 Nov - 21:02
Entre amis









Un adversaire à ma mesure ? Si tu en connais un, je suis preneur !

Sourire torve pour cette figure familière qui vient à ma table. Décidément, Camelot est le lieu de toutes les retrouvailles... Et rencontres enrichissantes.
Childéric est détendu, et je ne vois aucune trace du Grand Pope auquel je me serais attendu. Le chef du Sanctuaire s'autorise t-il une soirée de liberté ? Il a bien raison. Et cela m'amuse... Orpheus se serait-il prêté à une telle légèreté ? Probablement pas... Quoique, j'avais bien réussi à le faire venir à une soirée pour fêter la venue d'une nouvelle générale.

Prends donc place, votre éminence. Mes chères amies parlaient justement de toi, de moi et d'une rose commune. N'est-ce pas charmant ?

A dire vrai, je ne pouvais espérer meilleure compagnie.
D'un doigt, je désignais les cartes, ainsi que leur placement. Même un novice pouvait en saisir le sens.

Un vrai nid de vipères... Mais je suppose que tu as eu vite fait d'arriver à la même conclusion.

L'espace d'une seconde, mon regard brille d'un éclat grave. Un fait rare chez moi.

Prends garde à ne pas te promener seul, plus que de raison. Ici, les plus belles fleurs possèdent un poison mortel.

Et suite à cet avertissement, j'éclate de rire, et sors de mon baluchon une bouteille que je pose entre nous.

Tiens, cela te changera de l'eau de pluie et du vin insipide qu'on doit te servir au quotidien.

Etrange, comme je me sens familier avec cet homme. Pourtant, la dernière fois que nos routes se sont croisées... C'était pour lui annoncer un faux trépas, et courir le risque de le voir m'égorger à dents nues. Sans compter le contrat d'Aoden pour l'assassiner. Mais à dire vrai, la description que m'avait fait Nimue de ce lion trop humain suffisait à me le faire voir tel qu'il était vraiment. Sous son masque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyMar 10 Nov - 3:41
Un adversaire à ta mesure hein ? Bien, le pope le pris alors au mot et, d’un sourire, siffla sec la chope qu’il avait devant lui. S’il était attentif, il pourrait sûrement voir une très légère pointe de cosmos s’échapper du Pope. Rien qui serait un risque pour la mascarade ou rien qu’un dormeur ne pourrait repérer. Voir même un autre éveillé s’il n’était pas face à lui, mais il s’agissait là simplement d’un moyen de se prémunir du poison. La peau du lion de Némée, après tout, n’était-elle pas insensible à ce genre de mot. Sitôt qu’il eut fini son verre, il le posa en le faisant claquer sur la table, ce qui fait naître les vivats de la foule, visiblement, ils étaient contents de voir leur nouveau champion s’être trouvé un adversaire. Et après tout, un géant de plus de deux mètres de haut, c’est sensé tenir l’alcool.

« - Il faut surtout se méfier des épines des roses et de leur parfum. »

Il eut ensuite un rictus amusé pour les vipères. Plutôt qu’un nid de serpent, cet endroit était une poudrière prête à exploser. Rien qu’à cause d’eux et il y avait tant de choses et de complot dont il n’avait pas encore idée. D’acteur politique opérant dans l’ombre et qui attendent leur moment. Faire en sorte que le dragon monte sur son trône serait une tâche difficile, très difficile. Et il ne manquait vraiment qu’un tout petit rien pour faire voler tout en éclat. Alors oui, il avait parfaitement conscience de cette réalité, peut être un peu trop.

« - Je ne me promène pas seul, je me promène avec toi. C’est très différent. »

Est-ce qu’il faisait confiance à cet homme ? À moitié. Jamais il ne lui aurait confié un secret, du moins, pas plus que ceux qu’ils partageaient déjà, mais depuis cette rencontre italienne, ils partageaient un lien. Uni dans la perte et le deuil, la souffrance et le sang. Oh il s'était fallu d’un rien pour qu’il n’arrache sa trachée avec ses mains et le laisse mourir doucement noyé dans son propre sang. Mais il ne l’avait pas fait. Et il était content d’avoir su à ce moment dominer cette part bestiale de lui. Il l’aurait amèrement regretté sinon. Il saisit ensuite la bouteille qu’il venait de présenter et enleva le bouchon. Il porta la bouteille à son nez et marqua son approbation.

« - Je ne suis pas sur de vouloir savoir où tu as récupéré ça, ou plutôt, à qui tu l’as volé, mais je suis sûr que l’histoire doit valoir le détour. »

Puis, après avoir inspecté le contenu de la bouteille qu’il a présenté, Childéric verse un peu du contenu de la bouteille dans le verre du dragon des mers, puis dans celui qu’il a vidé juste avant. Voyant que le concours de boisson ne reprend pas, la foule se dissipe un peu et les deux hommes retrouvent un peu de tranquillité. L’idée du poison lui traverse la tête l’espace d’un instant, mais de toute façon sur ses gardes, il en faut un peu plus que ça pour l’avoir. Il attrapa le verre et le leva en direction du général de Poséidon.

« - Quelles nouvelles aventures as-tu donc à me raconter Endymion ? »

Il était curieux de savoir ce qu’était devenu le pirate depuis la dernière fois qu’il l’avait vu.

Citation :
Utilisation du passif présent sur le niveau 5 de l'historique Rêve, qui permet de rendre nul et non avenu les utilisations de l'historique Arcane, qu'importe son niveau


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres Deric_11


Dernière édition par Childéric le Mer 11 Nov - 14:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge900/900[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyMar 10 Nov - 22:18
Aventures et politique









Il était amusant de constater le contraste entre notre première et unique rencontre et la légèreté amicale de celle-ci. Un lien s'était tissé entre nous. Presque... Familial, de manière tordue. Uni dans un même deuil.
Me faisait-il confiance ? Non.
Et en cela, il faisait preuve d'une indéniable sagesse. Surtout en sachant que j'avais jadis essayé de le faire assassiner... Bah, c'était de l'histoire ancienne. Et de toute manière, j'avais moi même évolué. Moins impulsif, moins sanguinaire. Nimue ne supporterait pas qu'on touche à un poil du lion. Et surtout cela ne servirait en rien les ambitions d'Orpheus.
Je pouvais donc laisser ma sympathie avec cet homme s'exprimait avec des élans de sincérité. Je levais donc à mon tour mon verre, avant de l’engloutir pour nous resservir aussi sec.

Sacrilège ! Je ne vole jamais du rhum ! Même un pirate a un semblant d'honneur sur les choses importantes...

Mes aventures ? Pour un peu, j'en aurais éclaté de rire. Mais Childéric ne pouvait pas connaître le sel de sa phrase. Je me contentais donc de lui adresser un rictus taquin.

Oh, tu sais... Ma vie est d'un ennui mortel. Enfin, sauf quand des byzantins utilisent des oracles enchaînés pour me jeter des flammes à la figure. Je suppose que tu as entendu parler de cette mésaventure...

Clin d'oeil, pour présenter ce petit épisode pour ce qu'il était à mes yeux : un simple divertissement. Ma seule frustration avait été l'intervention d'Enkidu, qui m'avait empêcher de crucifier les sbires de Narsès.

Sinon, j'ai passé de longs mois en mer avant de devoir retourner à Atlantis. A chacun sa manière de gérer une perte qui n'en était pas une. Mais depuis, l'aventure me manque. Alors je m'occupe.

Un verre englouti de plus, aussitôt resservi. Il ne fallait pas perdre les bonnes habitudes. Et pour le coup, je posais un regard presque complice sur l'ancien lion.

Quand je vois la tournure qu'a pris ton destin, depuis notre dernière rencontre... Grand pope, rien que ça. Une belle prison dorée, si tu veux mon avis. Une cage pour un fauve aussi redoutable que toi. Mais je préfère cela plutôt que de te savoir mort au combat, dans un élan suicidaire. Et je pense que... Tu as le tempérament nécessaire pour tisser une relation de confiance avec Orpheus.

Ce qui dans ma bouche valait un sacré compliment !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyDim 15 Nov - 3:42
Le lion explosa de son rire rugissement quand le voleur en face de lui parla de principe. Il n’y croit pas une seule seconde. Mais, en y réfléchissant, son histoire est tellement ubuesque que, venant de lui, elle pourrait être vraie. L’alcool pourrait bien être la seule chose ou presque sacré à ses yeux. Childéric ne savait pas s’il devait trouver ça justement triste ou amusant. Il ne connaissait pas vraiment l’histoire de cet homme, seulement son ombre. Le dragon avait été missionné pour le tuer jadis, mais il avait aussi été démon qui avait fait autant de mal à la sa belle qu’il lui avait apporté de choses. Et maintenant… il jouait sur un fil avec tous les siens pour elle. Alors que penser de lui exactement ? C’était… difficile pour Childéric de savoir mais au moins, cette rencontre serait peut-être l’occasion pour lui d’en apprendre plus sur ce fameux diable.

« - Il est vrai qu’il y a cette histoire… C’était donc toi le général dont m’a parlé ton Légat. Je me disais bien qu’il fallait un rat difficile à tuer pour en réchapper comme ça. »

Il n’avait dit ça avec aucune animosité et au contraire, avec l’entrain qu’on peut éprouver pour un vieux compagnon de boisson qu’on aime parfois charrier avec plus ou moins de force. Mais oui, l’histoire de Narsès avait été un problème, un gros problème… Qui aurait pu causer une guerre terrible entre les deux nations et la sagesse du dragon des mers leur avaient sauvé la mise à tous. Un nouveau bon point pour lui. En tout cas, là où il était, l’ancien général ne pourrait plus nuire à grand monde. Oui, le deuil…

Lui n’avait pas eu à le gérer longtemps pourtant, il l’avait essuyé avec toute sa violence. Car son deuil avait été double. Celui qui fût lion n’avait pas simplement perdu son aimée, il avait perdu aussi son enfant. C’était cette double perte qui avait manqué de l’emporter et à vrai dire, il n’aurait peut-être pas survécu à la guerre en Italie si elle n’était pas revenue pourtant… leurs retrouvailles ont été marqués par le sceau de l’amertume et du deuil, de la faiblesse et de l’échec. Mais il avait de la peine pour lui qui avait dû porter ce manque pendant longtemps. Il enviait souvent ceux qui pouvaient vivre normalement ce qu’ils ressentaient, libre du fardeau de la bête et de sa violence. Les crocs naissent dans le sang et la souffrance.

Il fût un peu plus surpris de voir Endymion amené le sujet de la politique par contre. Toujours risqué de marcher sur ce genre de fil en ce genre d’endroit mais logiquement, les ombres ne devrait pas lui échapper. Quant à son destin… Pope il ne savait toujours pas avec le temps s’il s’agissait d’une bonne ou d’une mauvaise chose. Oh, il était le seul à pouvoir porter la couronne mais par les dieux, qu’elle était lourde. Trop sûrement pour un seul homme et il se battait jours après jours pour ne pas se faire dévorer par elle. Une lutte intérieure, solitaire. Pour le reste oui, le sourire que lui rendit Childéric vaudrait bien des discours : oui, c’était une prison dorée.

« - Un sacré bonhomme cet Orpheus. Mais c’est le cas de tous les élus divins je présume. Pour en avoir rencontré certains... »

Ses égaux, ses homologues…

« - Mais tu sembles le tenir en haute estime, ton Légat. Je ne te savais pas militaire si impliqué dans les affaires de l’état ! Mais oui, je pense que, si les ombres restent des ombres, nous pourrons arriver à quelque chose entre nos nations. C’est ce que je souhaites en tout cas. »

Pour ne pas être que la cité se retrouve encerclé, pour pouvoir mener les armées contre le véritable ennemi : les spectres de l’est et les démons de Transylvanie.

Citation :
Utilisation du passif présent sur le niveau 5 de l'historique Rêve, qui permet de rendre nul et non avenu les utilisations de l'historique Arcane, qu'importe son niveau


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres Deric_11


Dernière édition par Childéric le Jeu 19 Nov - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge900/900[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyLun 16 Nov - 21:51
Ambition









Un rat ? J'explose de rire en entendant cette description de ma si ravissante personne.
Mais a-t-il finalement tort ?

Un rongeur avec des crocs, je te prie mon bon lion. Les troupes de ce Narsès ne m'ont pas donné beaucoup de fil à retordre... Mais leurs pratiques abjectes envers les Oracles avaient de quoi choquer. Un autre que moi aurait très bien pu rejeter cette faute sur les deux pauvres chevaliers d'or qui avaient le malheur de se trouver au coeur de notre royaume. C'était une excellente stratégie pour déclencher une guerre sanglante...

Sous-entendu : Tu m'en dois une belle, Grand Popichou. Et mon rictus ravi était bien assez explicite. Mais au final, je me moquais bien d'un merci. L'attitude amicale, voire détendue de Childéric à mon endroit me signifiait bien assez qu'il avait conscience d'avoir eu de la chance.
Les propos qui suivirent me firent aborder un air grave. Un voile de sérieux remplaça mon habituel sourire. Oui, j'appréciais beaucoup Orpheus, pour de nombreuses raisons. Mais...

Je suis un sang impur. Je n'ai aucune famille Atlante pour assurer mes arrières. Et donc, à la moindre faute... Je finirais égorger dans une ruelle. Orpheus m'offre son respect et sa confiance en se basant uniquement sur mes qualités et mes états de service, et non sur mon ascendance.

Un prince affilié à la glorieuse famille Atlas voué à devoir sans cesse prouver sa valeur, sous peine d'être jeté comme le premier soldat venu. Comment ne pas finir désinvolte et blasé face à une telle injustice sociétale ?

Et puis... Outre la protection que m'offre une réputation de général puissant et redouté... J'ai besoin d'avoir un coup d'avance. Ma survie en dépend, mais pas que. J'avais une amie très chère jadis. Nimue de la sirène maléfique, de la lignée O'Bannon. Peut-être en as-tu entendu parlé...

Un sourire torve, un regard explicite. Ma voix baissa d'un ton.

Elle a trahi Atlantis pour rejoindre le Sanctuaire, avant de revenir à l'appel de son sang... Mais le mal était fait, et les familles nobles la considérèrent comme une paria. Une traîtresse. Et ce qu'importe ses prouesses au nom de Poséidon. Alors après qu'elle eut trouvé la mort, voilà trois ans...Son cousin Emrys hérita de son écaille. Et s'entêta à salir l'honneur de Nimue. La chienne qu'il l'appelle... Or, il est de notoriété publique que je porte un attachement très fort à mon ancienne capitaine.

Le souvenir amer du défi lancé à ce couard d'Emrys pour lui faire fermer son bec me revint en mémoire. Et mes cartes recommencèrent à danser entre mes doigts. Signe évident d'agacement et de frustration.

J'avais songé à demander une faveur au Légat... Une réhabilitation de Nimue. Mais pour cela, je dois me rendre indispensable. C'est peut-être excessif de faire tant d'efforts pour une morte, mais... Je lui dois beaucoup. Et sans elle, ma vie manque cruellement de sel. Je suis certain que tu me comprends...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptySam 28 Nov - 16:16
Celui qui fût lion sourit en réponse et il écoute cette version de l’histoire avec attention. Des éléments qui ne font que confirmer la traîtrise déjà certaines de l’ancien général. Décidément, s’il avait dû parier sur Endymion dans cette affaire… Il ne l’aurait pas fait. Ou alors si, mais en riant de savoir que son destin reposait en grand parti entre les mains de cet homme aussi inconstant que les cartes. Mais pour ça, il avait raison. Ce qu’avait Narsès aux oracles était immoral. Il n’y avait pas vraiment de mot pour décrire ses exactions mais… c’était une arme trop belle pour qu’il la laisse passer complètement dans la situation dans laquelle il se trouvait.

« - Une stratégie que je ne souhaite pas. J’ai déjà donné pour au moins quelques mois avec les guerres. Et puis, si quelqu’un doit te tuer, autant que ça soit moi. Je te dois bien ça. »

Dit-il en levant son verre en direction du dragon des mers. La cité aurait pu être assiégée plus rapidement qu’il ne l’aurait cru. Il n’était pas fou à ce propos. Il devait défendre ses murs un jour ou l’autre. Le plus tard serait le mieux et s’il pouvait venir à ne pas les défendre seuls, cela l’aiderait mais les marinas ne seraient qu’une aide temporaire. Trop de choses pesaient encore dans l’ombre pour qu’une véritable alliance loin des mensonges se passe Surtout, une philosophie bien différente. À vrai dire, à terme, Atlantis ne pourrait s’allier avec personne. Ils étaient tournés vers le sang et ne semblaient déjà pas capables de s’entendre. Mais il se garda bien d’énoncer ce qu’il pensait de la société Atlante en général. Déjà, car il n’en savait fatalement pas grand-chose, de l’autre, les mots peuvent facilement mener à la guerre.

Il tiqua à l’évocation de Nimue. Endymion pourrait voir un léger mouvement sur son visage. Celui qui fût lion n’aimait pas qu’on évoque ce sujet et surtout de le faire ainsi en public. Mais il n’y avait l’air d’y avoir personne.

« - Oui, ce nom m’est très vaguement familier. »

Alors c’était donc ça son objectif. Son grand plan. Mettre en branle une forme de réhabilitation de la mémoire de Nimue ? En soit, ce n’était pas idiot. Ça aurait peut-être même pu marcher avec un autre Légat. De ce qu’il avait vu d’Orpheus, il se doutait que cela marche. Il tiqua aussi sur la version atlante de l’histoire qui était… loin de la vérité. Très loin même de cette dernière. Simplement car, jamais elle n’avait trahi sa famille, du moins… la première fois. Elle n’avait découvert que tard ses véritables origines et d’où elle venait. Il y a toujours deux points de vue à une histoire. Rien n’est aussi simple que ça. Il tiqua sur l’histoire du cousin. Ce dernier serait un problème un jour ou l’autre et il nota le nom d’Emrys.

« - Et tu comptes te rendre indispensable comment exactement ? Je ne te cache pas que ton objectif est louable pour ton amie morte. Mais, penses-tu vraiment pouvoir y arriver. Je veux dire, je ne connais pas bien ton Légat. Je parle de mon point de vue. On pardonne rarement au traître. Si ce n’est jamais. »

Et à la place d’Orpheus, il ne pardonnerait pas au traître. À vrai dire, aux morts oui. Peut-être. Pardonner au mort, c’est donner au vivant ce qu’ils veulent. C’est ce à quoi servent les honneurs posthumes. Un mort n’en a rien à faire où il est. Tout ça, c’est pour les vivants. Si jamais le Légat venait à donner cet os à ronger à Endymion, il le ferait pour avoir besoin de lui, pour le tenir en laisse et le garder à ses pieds. De même, cela risquerait de lui exploser au visage avec violence quand leur secret viendrait à exploser. Et ce n’était pas si mais bel et bien quand…


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge900/900[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyLun 30 Nov - 18:02
Curiosité









Ah, l'art des sous-entendus... Une danse des mots à laquelle j'adorais me prêter. Surtout en compagnie d'un esprit vif.
Lorsque le lion leva sa coupe, après sa promesse de me tuer en personne le cas échéant, je fis de même, en lui rendant un sourire énigmatique. La guerre pouvait éclater d'un jour à l'autre, nous le savions tous les deux. Et la possibilité de nous retrouver chacun d'un coté du champ de bataille restait... possible. Surtout si l'affaire Nimue venait à être dévoilée.
Mais le Grand Pope ne me connaissait pas assez, contrairement à sa mie. Sinon, il aurait su que je tenais bien trop à la vie pour me lancer dans un affrontement, que je n'avais pas longuement préparé au préalable. Et puis... Quel intérêt de nous combattre, même en temps de guerre ? Nos ennemis communs étaient bien assez nombreux comme cela.
Childéric me voyait tel un électron libre instable, peu fiable, et capable de retourner sa veste au moindre prétexte. En cela, il n'avait pas tord. Sauf si l'une des deux personnes chères à mon cœur était impliquée.

Fou celui qui tue la poule aux œufs d'or, cher lion couronné. Nous n'en arriverons pas là.

Du moins, à mon initiative.
Je m'amusais de le voir tiquer à l'évocation de ma tendre capitaine. Le félin n'aimait guère les petits jeux sur la corde raide. Mais il sembla intéressé par les détails de mes projets. Et fit preuve de sagesse et de pragmatisme en me renvoyant les minces chances d'aboutir au pardon d'une traîtrise.

Tout est question de priorité... Et de calcul. Pour obtenir une faveur, il faut mettre en perspective un gain supérieur au désagrément que la situation provoque. Fermer les yeux sur une traîtrise peut se justifier, si la punition engendre une perte bien plus conséquente, tu ne crois pas ?

Orpheus n'était pas un tendre, loin de là. Mais il demeurait un dirigeant possédant une vision pragmatique et à long terme. Or, je visais sur ce point précis pour infléchir sa position. J'étais le seul survivant de l'ancienne guerre au sein des généraux. Et aucun nouveau venu ne m'arrivait à la cheville. Se mettre à dos le doyen des redoutables protecteurs des piliers en déclarant une chasse à la traîtrise ne valait probablement pas le coup. Oh, je me doutais que des actions d'assassinat discrètes seraient déclarées, mais si mon intervention et un certain chantage pouvaient empêcher une guerre ouverte... Pragmatisme, avant tout.
Je portais la coupe à mes lèvres, pensif, avant de reprendre la parole.

Il est vrai que j'ai face à moi un dirigeant égal au Légat... Le guerrier que tu es doit parfois se sentir à l’étroit sous la couronne. Je ne t'envie pas, Childéric. Mais je suis curieux... Qu'est ce qui t'a poussé à accepter cette charge ? Prends garde que l'homme au grand cœur ne se perde pas dans les actions nécessaires du politicien. Il est bien différent de risquer sa propre vie et d'envoyer les autres à la mort.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyMar 1 Déc - 19:51
Sur ce point, le dragon des mers avait raison. Le tuer, c’était priver le Sanctuaire du seul Marina qui risquait de vouloir se risquer à plaider en sa faveur. Mais il doutait grandement du poids que ça avait dans la balance. Toutefois, avoir un sympathisant dans le camp adverse était toujours une bonne chose, du moins, quand ils sont sous le radar. Endymion était-il vraiment aussi bien caché qu’il le pensait. L’ancien lion avait des doutes à propos de tout ça. Mais sa tête était toujours sur ses épaules alors… Est-il seulement possible de se rendre si indispensable ? Le Pope en doutait pour occuper une position similaire à ceux qui serait les juges du dragon. Personne n’était jamais si indispensable et si quelqu’un arrivait à le devenir, et bien, c’est qu’il y avait un problème dans l’armée. Mais s’il venait à réussir et bien, c’était Endymion qui prenait tous les risques pour qu’il puisse récolter tous les bénéfices. C’était trop… Altruiste pour être honnête. Il y avait forcément anguille sous roche.

« - N’oublie pas qu’il vaut mieux parfois couper la tête d’un serpent plutôt que de le laisser retourner se cacher sous une pierre. Quand bien même ce serpent dévore les rats qui infestent ta maison, il n’en reste pas moins un serpent. »

À vrai dire, il aimait bien le dragon des mers. Pas comme un ami, ni quelqu’un de confiance, mais quelqu’un avec qui il pouvait partager un fardeau, une souffrance et un mensonge. Se libérer d’un poids. Il aurait été dommage qu’il se fasse tuer pour rien. Et pas simplement pour les répercutions que cela causerait non. Pour le reste, il porta sa coupe à sa bouche et bue une longue gorgée, laissant l’alcool couler dans sa gorge et il laissa la chaleur de ce dernier envahir son corps instant. Il profita du bruit de la taverne et des odeurs. Oui, il profitait de la vie simplement. Des plaisirs auxquels il avait renoncé. Depuis combien de temps n’avait-il pas foutu les pieds dans ce genre d’endroit qu’il affectionnait tant jadis ? Il est vrai avant tout qu’un Pope au bistro, que pour le prestige… Pour le reste, il esquissa un petit sourire amusé à la remarque d’Endymion.

Il avait l’habitude de lutter contre une facette de lui-même. Contre cette sauvagerie et cette faim qui était toujours présente. Un fil sur lequel il marchait depuis quasiment toujours. Il ne se souvenait même plus de quand il n’avait pas vécu avec ces oppressantes sensations dans son coeur. Mais le combat qu’il livrait maintenant était plus virulent. Plus compliqué. Oui, il luttait entre l’homme et la couronne. Simplement. Pour ne pas se faire dévorer entièrement pas elle. Pour rester Childéric et ne pas simplement devenir le Pope. Celui qui renonce à tout pour le bien, celui pour qui la raison d’État n’a pas d’égale. Celui qui n’a pas de principe. Alors, après un long soupir il répondit :

« - Et bien après la mort d’Ariktes, il fallait bien quelqu’un pour reprendre la maison. La guerre contre les oracles et les berserkers nous a tous affecté. Je sais que vous avez eu vos propres histoires de votre côté, de vilain bataille mais… Il fallait passer à autre chose. Je ne m’en suis pas rendu compte sur le moment, mais il m’avait préparer à prendre sa place. C’est arrivé juste plus tôt que prévu je suppose. Mais oui, si jamais on te propose la couronne, refuse ! Et sauve toi. Loin. Très loin ! »

Et il explosa de son rire-rugissement si bruyant. Certaines personnes se retournèrent vers eux, interrompus dans leur conversation, avant de reprendre une activité normale. Ce genre de moment l’aidait à garder le cap, à rester justement humain. Mais combien de temps pourrait-il résister ? Pouvait-il seulement espérer gagner ce combat ou bien était-il perdu d’avance. Perdu quand, dans les flammes de la guerre et les cendres des morts, il avait accepté de porter la couronne ? Il espérait vraiment ne pas s’être damné à ce moment et qu’il pourrait continuer d’exister, mais chaque jour lui prouvait le contraire. Chaque situation le mettait à mal. Alors combien de temps ?


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge900/900[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyDim 6 Déc - 23:35
Couronne









Spoiler:
 

Il me fallut quelques secondes de stupeur avant que les derniers mots de Childéric ne prennent un sens dans mon esprit. Et je manquais m’étouffer avec mon rhume, tant le fou rire fut immédiat.

Personne de sensé ne me proposerait la couronne d'Atlantis ! Je suis un pirate dépravé, non un politicien. Sans parler du fait que le sang qui coule dans mes veines est celui d'un "Impur"... Depuis ma naissance, je suis destiné à me heurter à un plafond de verre.

Un sourire presque mélancolique vint parer mes lippes.
Mon affirmation n'est qu'à moitié vraie. En me faufilant dans l'ombre de mon évêque de paternel, j'aurais pu endosser l'habit des culs bénis et grimper la hiérarchie... Pour y foutre un sacré bordel. Mais l'appel de la liberté, de l'océan, de mon ascendance maternelle avait été plus fort et de loin. Mais je m'étais ainsi condamné à demeurer un simple bâtard, dont la vue suffisait à me valoir le mépris des nobles.

Et le pouvoir ne m'intéresse pas du tout. Notre amie commune a dû te le dire à chaque fois que mon nom est revenu... Je ne m’intéresse qu'à ma petite personne. Je suis né seul, j'évolue seul et je crèverais dans un caniveau, mon corps bouffé par les rats, à l'indifférence générale.

Ces paroles glauques qui auraient pu apparaitre tristes dans la bouche d'un autre, ne firent que déclencher un nouveau rire désabusé, désinvolte.
J'étais ainsi. Maître des esprits, voix des astres, compagnon des cartes, mes tendres et fidèles amies. Dansant sur le fil du destin, indifférent au risque de tomber d'un coté comme de l'autre. Ma seule terreur demeurait l'ennui d'une vie sans sel. Une perspective lugubre qu'avait jadis su éloigner ma belle capitaine.

Nous vivons des temps troublés, mon beau lion. Et tout le monde ne craint pas les serpents. Même si je me doute qu'ils n'ont pas leur place dans le Rêve guimauve de ta déesse. J'évolue dans un milieu où le pragmatisme est bien plus à la mode que l'utopisme.

Machinalement, je fis promener la pointe d'une carte autour de mon index tendu. Je pouvais comprendre les croyances de l'homme placé en face de moi. Je l'enviais presque, d'ailleurs. Mais de mon point de vue, lui et moi étions uniquement des pièces sur un échiquier divin. Lui un roi, moi un fou.

C'est d'ailleurs pour cette raison que, sans le vouloir, tu as attisé un feu dont les braises étaient jusqu'alors étouffées. Je vais te donner un conseil d'ami... Fais oublier votre silence, par quelques attentions bien placées.

Cela ne coûterait pas grand chose, mais pouvait rapporter gros.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyJeu 10 Déc - 3:56
La réaction d’Endymion arracha un sourire au lion. Qui aurait cru que, face à face à cette table, discutant autour d’un verre, se trouvait deux guerriers qui, après un petit souffle, pourraient se retrouver face à face sur un champ de bataille ? Pas grand monde et, sûrement eux, l’espace d’un instant, pourrait oublier cette réalité. Même si, elle ne quitte jamais vraiment loin l’esprit de celui qui fût lion, ses yeux fendus de fauve guettant un tueur dans l’ombre en étant la réponse parfaite.

« - C’est dommage que ça marche comme ça en Atlantis. De ce que je sais des politiciens, et je gage qu’il ne doit pas y avoir énormément de différence entre vos sénateurs et la cour de Byzance, ton côté dépravé ferait de toi un bon politicien justement. »

Et ce fut cette fois au lion de rire de nouveau. Mais cet éclat de joie fut de courte durée. Ramenant la conversation sur des sujets moins amusant et qui demandaient plus de prudence. Au final, ce que Nimue lui avait dit, c’était qu’il était une sorte de mauvais diable sur son épaule et qu’ils aiment se tourmenter l’un l’autre. Plus lui qu’elle. Le diable qu’il s’était longtemps fait appeler Mais il n’avait rien d’un démon, plutôt de celui qui se veut malfaisant. Il ne se serait pas donné tout ce mal pour autant. Dépravé ? Sans aucune. Mais pour le reste… Le sourire en coin du lion indiquant sûrement tout ce qu’il pensait des déclarations d’Endymion. Pourtant, Childéric pouvait bien les comprendre. Quand on ne s’attache à personne, on ne risque pas de faire de mal aux gens qui nous entoure, par nos actions ou notre mort, c’est plus comme ça.

« - Tu es bien attentionné pour un être si intéressé par lui-même tu sais. Mais pour le reste… C’est le destin de tous les guerriers sacrés. Combien de généraux sont mort comme ça alors qu’ils étaient de la plus noble des naissances ? Combien de chevalier sacrés ont rejoint la Route ténébreuse alors que c’était des hommes ou des femmes bien meilleurs que toi et moi réuni, ce qui n’est pas bien dure ? Le tombeau est notre destin, l’oublie notre finalité, la mort, notre fatalité. Ne reste alors qu’une route à arpenter. »

D’humeur un peu mélancolique, l’ancien gardien de temple vida son verre et se saisit de la bouteille pour le remplir de nouveau, il fit de même pour celui de son homologue. Il sourit et rit de nouveau légèrement quand il parla du Rêve de la déesse. Guimauve n’aurait pas vraiment le terme qu’il aurait employé pour le décrire. C’était, certes, une utopie, mais une utopie prête à s’avilir et à se tremper dans le sang pour parvenir à son objectif. Une utopie, finalement, bien plus réaliste que d’autres. Oui, il croyait au Rêve et sûrement plus que jamais. Il croyait sûrement plus au Rêve même qu’Athèna, mais c’était un tout. Il était sa voix et de lui, elle attendait le doute.

« - L’Italie était une marche du Rêve et cette guerre a été sale. »

Il bût de nouveau, l’humeur un peu plus morose. Mais c’était une morosité pleine de souvenir. Bon comme mauvais, le passé était ce qu’il était et de cette guerre, du bon était quand même ressorti. Sa disciple. Si seulement il pouvait arrêter de devoir lui mentir sur quasiment tout. Il poussa un soupire ensuite et regarda Endymion avec amusement.

« - C’est ce que j’essaie de faire oui, ton maître et moi en avons discuté. Mais bon, n’oublie pas non plus qu’un silence se fait toujours dans les deux sens, on ne peut pas parler seul après tout. Vous n’avez pas plus cherché que nous à faire vivre cette alliance. Je sais pourquoi de mon côté, j’ai tranché le nœud. Mais pourquoi vous êtes resté silencieux ? »

Il n’avait pas pu poser ses questions à Orpheus. Il aurait agi de même à sa place, il est toujours plus facile d’accuser d’autres de problèmes qu’on partage, surtout dans ce genre de situation. Narsès avait été la raison de ce silence et maintenant que le serpent ne pouvait plus mordre, l’avenir pourrait être plus… clame. Enfin, jusqu’à ce que le prochain serpent décide de sortir de sous les pierres et les vermines venimeuse attendant de mordre sont nombreuses ! Trop nombreuses…


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge900/900[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyJeu 10 Déc - 14:35
Ennemi commun









La guerre en Italie... A cette mention, ma curiosité fut aussitôt éveillée.
Bien entendu, j'avais eu des échos de cette tragédie, digne des meilleurs poèmes homériques, mais rien ne valait la version de l'un des partis.

C'est effectivement l'écho qui m'est venu aux oreilles... Tu sois savoir que j'ai combattu aux cotés de l'Oracle Celestia, contre Silas, dans l'arène. Ces deux là ont une sacré rancœur l'un envers l'autre. Selon elle, vos armées auraient massacrées des civils. Des dommages collatéraux, je suppose...

De ce que je savais de Childéric, j'avais bien du mal à croire à sa responsabilité dans ces atrocités. Une nouvelle marque de bassesse du feu Narsès ?
J'acceptais bien volontiers l'invitation à une nouvelle consommation d'alcool, et abordais un air circonspect.

Je suis parvenu à... apaiser l'ire de ce bel ange. Il est même possible qu'elle vienne à ta rencontre, pour renouer un dialogue. J'espère que tu seras à la hauteur de l'image que j'ai décrite du nouveau Pope.

Un sourire narquois, pour trancher avec l'espoir que pouvait transmettre mes paroles. Inutile d'ajouter l'invitation faite à Celestia de se rendre auprès d'Orpheus. Jouer sur les deux tableaux, pour être certain de ne fermer aucune porte.
Et justement... Voilà mon fier lion qui s'étonne du silence des profondeurs. N'a-t-il pas eu vent de nos déboires, face aux Muiens et aux Roisin Dubh ? Si tel est le cas, je n'allais pas vendre la mèche. Non par défiance, mais de peur de me montrer indiscret envers la brume entretenue par Orpheus.

Disons que... Nous avons eu de nombreux sujets de préoccupation. Et puis, soyons francs. Vous avez plus besoin de nous, que l'inverse.

Un simple constat, et non une pique, comme en témoignait mon sourire taquin. La langue de bois n'avait pas sa place à cette table, et je savais que Childéric saurait apprécier ma franchise.

Vous avez déjà les Oracles et les chiens d'Arès sur le dos. Le soutien, ou du moins la neutralité d'Atlantis est donc une priorité, pour vous éviter de crouler sous la pression de vos potentiels ennemis. Athéna a le chic pour inspirer l'hostilité des autres divinités. Mais sache une chose... Tu peux jouer sur un intérêt commun avec nous : notre haine mutuelle de cette catin de Medb.

Oh je ne donnais pas cette carte au Grand Pope par pure générosité. Cette alliance tissée par Cinead servait Atlantis... Tout en m'évitant de me retrouver un jour face à Nimue, sur un champ de bataille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyJeu 10 Déc - 15:16
Le Pope leva les yeux au ciel à la mention de Celestia. Il se souvenait de sa rencontre avec la jeune femme, à la fois dans l’ombre de leur allégeance et à la réalité de ces dernières. Il se souvenait de son incapacité à voir la réalité et vouloir se donner le rôle du camp du bien. Une nécessité pour justifier les actions, parfois horribles, que demande le service d’un dieu. Lui, il avait ses propres moyen de vivre avec ce qu’il avait fait et ce qu’il avait encore à faire. Alors si ça pouvait aider à alléger sa conscience, de se considérer comme le héraut d’un dieu uniquement lumineux et bienfaisant. Tant mieux pour elle. Puisse-t-elle ne jamais découvrir la réalité sur son maître et ce qu’il avait fait d’eux dans ce conflit italien. On ne trompe pas celui qui voit l’avenir et il aurait sûrement pu très facilement éviter cette guerre s’il l’avait voulu. Or, ce n’était pas le cas, il avait eu besoin de ses morts pour ses plans, rien de plus.

« - Une guerre reste une guerre. Je peux trouver une légion de soldats ou de civils qui en ont autant à l’encontre des Oracles ou des guerriers d’Arès. Elle oublie Totlia et ses exactions, or, il n’a rien de Byzantin. Elle a besoin de ça pour oublier. Je peux comprendre. Mais une guerre ne se fait jamais seule. »

La suite l’amusa et le dragon pourrait voir un sourire amusé sur le visage du Pope. Childéric était curieux de voir ce qu’elle aurait à dire et surtout, comment l’oracle présenterait ça. La suite l’amusa également un peu et son sourire resta sur son visage. On ne tait pas ce genre d’événement si facilement, la guerre contre le titan des flots et son peuple oublié. Jamir… Il y avait été et celui qui fût lion avait pu contempler en détail le réveil de ce monstre et de la guerre à venir. Mais guerre pour guerre, faire des reproches est donc très difficile. Parler politique avec ce semi-détachement l’amusa un peu. Oh, pas de doute là-dessus que, si quelque chose d’intéressant filtré de cette conversation, il en ferait part à son Légat, et de même, le Pope prendrait le moindre détail pour s’en servir mais…

« - Le besoin est simplement mutuel. Nous avons tenu deux armées divines seuls pendant deux ans. Détruire Atlantis… Narsès l’a déjà fait et vous êtes aussi, si ce n’est plus faible que les oracles en ce moment. À voir à quel point la guerre contre Okeanos vous a affecté. Je ne vois pas Arès rater l’occasion de vous fouler du talon et faire de vous des suivants plutôt que libre. Poséidon, aussi fort soit-il, n’aurait pas grand-chose à dire sans armée pour obéir à sa volonté... »

Pour le reste… le serpent avait néanmoins raison. La neutralité ou l’alliance avec Atlantis était nécessaire. Pendant longtemps, Athéna avait pu compter sur une alliance avec le nord et faire peser une menace directement sur les deux frontières d’Arès aurait été une solution facile mais les choses dans le nord avaient changé. En quoi ? Il n’en savait pas beaucoup et n’avait pu envoyer personne, ordre direct de la déesse. Le nord était maintenant une terre oublié. Cette fois, c’est un sourire mauvais, de prédateur qui se dessina sur le visage du Pope, en opposition avec le ton, sérieux mais amical de la conversation.

« - Oui. Le coup qu’elle vous a porté à Ker-Ys a été violent. Rien de mieux, en effet, qu’un ennemi commun pour cimenter une alliance. N’oublie pas après tout, que les guerriers d’Arès sont également les alliés des enfers, et par extension, de Mebd. Votre haine des humains poussera-t-elle vos armées à s’allier avec ceux qui vous ont si gravement blessé ? »

Et le regard de Childéric sur Endymion s’était fait perçant, presque inquisiteur. Presque comme si l’ancien lion cherchait à voir plus que ce que le dragon avait à dire.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge900/900[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyJeu 10 Déc - 23:03
Politique








Spoiler:
 

Ainsi donc, Childéric était plus informé que prévu.
Me voici donc fixé... Et apte à structurer mon discours, sans tomber dans les non-dits pénibles.
Toutefois, l'amant de Nimue me surprit par la facilité avec laquelle le leader en lui venait de prendre le pas sur la badinerie, ou oserais-je dire la complicité, qui nous caractérisait jusqu'alors.
Je le dévisageais d'un air scrutateur, en silence l'espace d'un instant. La couronne semblait avoir grignoté un lourd tribut. Combien de temps lui restait-il avant de finir déformé par son poids ?
Ma capitaine pouvait-elle encore aimé un politicien froid ? Ou finirait-elle, tel un autre dommage collatéral ? Je me promis d'avoir une discussion sur le sujet avec elle.

A qui parles-tu, Childéric ?

Le ton était neutre. Mais mon propos mûrement réfléchi. Et destiné à lui faire comprendre quel type d'homme se trouvait face à lui. Ce "vous" dont il venait de me désigner, ne me plaisait guère. Non par ego, mais car il sonnait comme un mensonge. Une accusation. Or, il serait bien étonné de m'inclure dans les préjugés Atlantes.
Et je me hâtais de clarifier ma pensée.

Ai-je l'air de quelqu'un qui hait les humains ? Cela reviendrait à me honnir, moi même. Ne mélange pas la lie et l'élite d'Atlantis. Je ne suis qu'un soldat qui se bat pour conserver son libre arbitre, et le plus de mouvement possible.

Le plus ironique dans l'affaire était que ce sujet d'alliance potentielle avec les Berzekers était une pomme de discorde entre Orpheus et moi. Mais hors de question d'afficher nos querelles internes au Grand Pope, en personne.
L’œil sombre, je nous servis une bonne dose d'alcool.

Notre amie commune m'a fait une bonne description de celui qui occup...ait son cœur. Un noble guerrier, fier, humaniste. Quelqu'un de foncièrement bon, qui avait su lui apporter la sécurité affective dont elle avait cruellement besoin. Or, je me demande jusqu'à quel point une couronne peut changer un individu.

L'avertissement lui parviendrait, c'était évident. D'une conversation somme toute assez légère, Childéric venait de franchir une frontière dangereuse. En réponse à un conseil que je tenais pour amical, de ma part.
Je replongeais donc un regard scrutateur dans celui de mon rugissant vis-à-vis.

Ne sous-estime jamais l'eau qui dort, gros matou. On remarque souvent bien trop tard le tsunami qui pointe à l'horizon. Celui qui menace pourrait porter un nom familier... Par exemple, celui d'un ancien amiral, qui a jadis eu pour projet de t'éliminer, uniquement car tu as commis le crime d'aimer sa fille.

Comment Childéric pouvait-il avoir vent de l'état de nos armées ? Bluffait-il pour tester ma réaction ? Cette information resta dans un coin de mon esprit. Un espion du Sanctuaire rodait-il dans les profondeurs ?
Toutefois, le Grand Pope jouait une partition dangereuse, en misant sur notre affaiblissement. Jusqu'à quel point ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyDim 13 Déc - 3:23
Un sourire se dessina de nouveau sur le visage du Pope à la question d’Endymion. Cette conversation avait beau être le fruit du hasard et, relativement tranquille, elle n’en restait pas moins un jeu auquel les deux protagonistes participaient. Et il avait amené le Dragon où il voulait qu’il se trouve pour la véritable question qu’il voulait lui poser. L’ancien lion n’était pas satisfait des réponses du général. Il connaissait l’âme d’un soldat et la violence qu’elle demandait. Il la sentait dans le coeur de son interlocuteur mais il lui manquait quelque chose. Cette volonté de service, ce sens du devoir qui fait un bon soldat. Volage, il avait plutôt l’air d’être là quand le vent soufflait pour se laisser aller. Il n’était pas près à subir les pires horreurs pour son devoir, à encaisser avec abnégation sang et souffrance. Mais il ne connaissait pas vraiment l’homme en question. Alors, Childéric posa la question :

« - Pourquoi restes-tu à Atlantis alors ? Pourquoi continues-tu de servir Poséidon ? Puisque rien ne semble t’y plaire et encore moins de choses t’y retenir ? »

Mais pour la suite de leur conversation, se fût au dragon de taper juste en parlant de l’ancien lion. Très juste, trop juste. La lutte qu’il menait entre lui et la couronne était un combat régulier et petit à petit, il voyait ses aspects de lui-même s’étioler. Les liens, c’était la seule chose qui l’empêchait encore de sombrer et il pouvait sentir à quel point il serait facile de devenir pleinement le Pope et de renoncer à Childéric. De garder ce masque et cette toge pour toujours. De faire le choix qu’avait fait Bélisaire et Akrites. L’ancien lion ne voulait pas faire ce choix, il voulait lutter, mais le combat était… difficile.

« - On voit toujours les gens qu’on aime meilleur qu’ils ne sont, elle m’a toujours vu meilleure que j’étais, elle a toujours fait de moi un homme meilleur que je ne suis. »

Puis, après tout, ils étaient deux soldats de puissances opposés, à défaut d’être ennemi, pour le moment. Alors la guerre… cette compagne qu’ils connaissent bien ne reste jamais loin et de leurs mots et de leur cœur. Childéric montra clairement sa surprise vis-à-vis de ce que venais de dire Endymion. L’ancien amiral avait disparu peu avant sa propre fille et le contrant qu’il avait dressé sur sa tête était sans intérêt maintenant. Mais des informations venaient-elles d’échapper dans ce conseil adressé au Pope ? Il faudrait qu’il en parle avec Nimue. Après tout, son sang avait des liens avec la terre Émeraude. Mais tout ça était intéressant et, à ses yeux, sûrement un habile mouvement de défense d’Endymion.

« - Prendre ma tête ne veut plus dire la même chose qu’avant. Mais les chevaliers d’or du lion ont une meilleure espérance de vie que les Popes. Pour le reste, je ne sous-estime pas la lame de fond, pas plus que ne la sur-estime. J’aimerais éviter cette guerre mais je ne sais pas si j’y arriverais sur la durée. Même avec ton aide. »

Et celui qui fût lion parti dans un de ses rires puissants, même si ce dernier était empli d’amertume et de tristesse, un peu plus pesant que ces rugissements décomplexés habituels. À vrai dire, la guerre contre Atlantis, il savait qu’elle serait, un jour, inévitable. La volonté du dieu des mers s’opposerait un jour ou l’autre au Rêve d’Athéna. Le cycle de Poséidon est incompatible avec la vision de la déesse. Pourtant, alors que les oracles auraient pu être de bons candidats pour une alliance durable, les choix des dieux et des précédentes voix en avaient décidé autrement. Il savait que cette guerre serait la porte ouverte qu’attendent tous ses ennemis, il savait que cette guerre serait la déchirure de trop dans son coeur à elle, il savait que cette guerre serait celle de trop. Du moins, pour le moment. Encore une fois, tout n’est que question de temps, comme toujours...


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge900/900[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyLun 14 Déc - 14:56
Dette









Quelle belle valse.
Nous dansions, menant chacun à tout de rôle, nous riant des failles de l'autre, cherchant à piquer pour mieux comprendre. Vraiment, je l'aimais bien ce lion à la couronne trop lourde.
Sa question sur ma loyauté envers Atlantis me fit éclater d'un rire léger. Oui, cette interrogation était légitime, tant je me l'étais posée moi même durant de longues années. Pourtant, l'évidence avait fini par s'imposer à moi.

Parce que je reste malgré tout un enfant des océans. Renoncer à Atlantis reviendrait à trahir le sang de ma mère qui coule dans mes veines. Les embruns, l'air du large, la gifle du vent marin sur mon visage, la puissance des flots... Oui, cela fait intimement partie de moi. L'appel de l'eau n'est jamais loin pour celles et ceux issus des rangs de Poséidon.

Nimue incluse.
Car, malgré ses choix, sa fuite éperdue, je savais qu'une sombre mélancolie devait ronger ma capitaine. Que le souvenir de nos voyages fous sur les vagues lui manquait terriblement. S'en était-elle ouverte à son amant ? Ou préférait-elle lui cacher ce vide ?

Me feras-tu croire que ta déesse est la perfection incarnée ? Que tu comprends et accepte docilement ce qu'elle vous impose ? Allons... Rien n'est idéal en ce monde. On se contente souvent de choisir le moins pire des maux. Et puis... J'ai une dette envers Poséidon.

Un sourire presque tendre s'épanouit sur mes traits.
Volage, indifférent, opportuniste et pragmatique, voilà les mots qui me correspondaient. Et pourtant, quand un élu parvenait à me toucher au plus profond de mon âme, l'affect prenait invariablement le dessus.
Voila qui expliquait ma volonté farouche d'aider Nimue. Celle qui avait su donner du sel à une existence bien trop insipide. Tout comme, mon coeur appartenait à l'unique personne qui avait été capable de m'aimer pour ce que j'étais : ma Calista.
Il en était de même pour Poséidon. Malgré mon sang impur, le dieu des océans avait fait de moi l'un de ses généraux. Il m'avait ainsi offert un statut envié, une identité, un sentiment d'appartenance.
Plus encore, une reconnaissance.
Le sujet revint alors sur le conflit qui pointait à l'horizon. Et je levais une énième fois mon verre.

Une guerre ne se décrète pas à cause d'une unique raison. Il y a toujours un élément déclencheur, certes, mais ce n'est souvent qu'une bonne excuse pour faire payer des tensions précédentes. Si tu veux tant enrayer la machine tant que c'est encore possible, travaille davantage sur l'apaisement des petites vexations, des écueils parfois insignifiants plutôt que de vouloir retenir du sable entre tes doigts.

Telle était également ma stratégie. Anticiper pour amoindrir le choc au maximum. Eviter que l'outrage ne fasse imploser cette alliance. J'avais bien assez souffert de devoir porter le deuil de Nimue une fois.

Et... Pourquoi ne pas dire la vérité ? Y-a-tu songé, au moins ? En partie bien entendu... Une version enjolivée, travaillée, réfléchie. Prendre l'initiative, au lieu de subir la révélation d'un secret qui ne tiendra pas sur le long terme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyDim 3 Jan - 1:12
Le vieux lion hocha la tête. Il pouvait comprendre cette soif de quelque chose, cette partie de soit qu’on ne peut refouler éternellement. Cet élément dont on a besoin pour être complet et cette communion étrange avec l’endroit où on se sent fatalement entier. Lui, ce n’était pas la mer. Loin de là. La Grand verte ne l’attirait pas plus que ça et il savait les risques qu’elle comportait. Non. Sa maîtresse à lui, cet appel qu’il ne pourrait pas vraiment repousser éternellement et qui ferait de lui simplement une ombre s’il devait son passé. Il pourrait passer une vie entière sans naviguer, mais pas sans guerroyer. Il était soldat. Longtemps, il l’avait été avant d’être homme. Mais la rumeur qui unissait ici les deux hommes avait réussi à le faire changer. Childéric savait aussi à quel point c’était important pour Nimue et le sacrifice qu’elle avait fait pour rejoindre la cause qui l’avait vu naître. Mais au moins, les motivations du dragon maintenant était clair. La mer, c’était là sa maîtresse à lui, celle qui dictait ses pas.

« - Je vois ce que tu veux dire par là oui. Et je comprends maintenant un mieux le fil sur lequel tu danses. C’est la mer ton seigneur pas ton dieu, mais les deux étant liés… te voilà enchaîné ! »

Pour la suite, un nouveau rire rugissement secoua la poitrine du Pope. Oh, il savait parfaitement la vérité qu’il y avait derrière le Rêve. Le sang sur ses mains était la preuve de cette dure réalité. Idiots sont ceux qui pensent l’idéal d’Athéna pour une naïve utopie. Idiot encore plus sont ceux qui servent ce Rêve sans savoir les sacrifices qu’ils auront à faire pour ce dernier. Childéric en avait déjà fait beaucoup et il en ferait encore beaucoup. C’est avec ce sang et ces sacrifices qu’il posait les fondations d’un avenir meilleur, pour son fils et les hommes. Mais les idéaux sont une affaire dont il est difficile de discuter. Et plus il trempait ses mains dans le sang du Rêve, plus il en voyait la vérité et plus il doutait. Le doute, c’est le meilleur sacrifice à offrir. Et rapidement, après le rire qui secoua le lion, se fut l’air sérieux et plus sombre qui reprit le dessus sur son visage. Une guerre ne se déclencha pas pour si peu hein ?

C’est bien mal connaître les hommes comme les dieux. Des guerres se sont déclarées pour des choses bien plus futiles que cette affaire de désertion, de mensonge et de dissimulation. Le sable dans l’oeil d’une courtisane impériale, les mauvaises couleurs d’un vêtement ou un regard trop appuyé. Oui. Tant que la cité sous les eaux prendrait cette direction, il y aurait une guerre. Et il faudrait un événement sans commune mesure pour changer le cour du destin. Et un soupire de dépit s’échappa de la bouche du Pope. Sa naïveté tranchait un peu avec l’aura de démon qu’il voulait se donner. C’était un peu un conseil d’enfant :dit la vérité et tu seras moins punis… Si seulement tout ça pouvait se porter à la politique divine.

« - Tu vois, si on venait me présenter cette situation à la place de ton Légat, je balayerais Atlantis avec toutes la force de l’Empire. Il ne s’agit pas du simple faute. Mais de haute trahison, de désertion et j’en passe. Ce n’est pas simplement une histoire d’amour entre deux servants d’un camp opposé. C’est… possible ça. Compliqué, mais… possible. Mais là, c’est le niveau au-dessus. »

Pas besoin de faire le dessin avec plus de détail, il saurait, Childéric l’espérait, connecter les points tout seul. Un traître ramène avec lui un certain lot d’informations, de secrets, de risques et de danger. Plus que la perte d’un homme, ce sont ces détails-là, qui dans une guerre peuvent tomber le couperet sur un empire et des milliers de vie. Si d’aventure il venait à trahir sa propre déité, il savait qu’avec lui, il emportait les armes pour faire couler l’empire en quelques mois, une année tout au plus. C’est pour ça que cette histoire était si dangereuse : un traître ne part jamais les mains vides…


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge900/900[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyDim 3 Jan - 22:44
Image









Je ne m'étais pas vraiment attendu à une autre réponse.
Pourtant, je relâchais un soupir las, avant d'engloutir le reste de ma coupe.

Bah... J'aurais essayé.

A l'impossible nul n'est tenu. Et au moins, j'aurais ma conscience pour moi. La guerre viendrait bien assez tôt, et nous étions dans une situation inextricable. Et au fond de moi, je savais bien que même en déployant des efforts prodigieux pour amortir le choc, cela serait probablement insuffisant.
La trahison, et ses conséquences.
Comment réparer ? La mort de Nimue pouvait-elle encore changer la donne ? Je n'en étais même pas convaincu.
Songeur, je posais sur le Grand Pope un œil énigmatique. Le jaugeant. L'étudiant. Cherchant à définir le degré d'emprise de la couronne sur sa tête et son essence. Le lion ne s'épanouissait qu'en plongeant ses crocs dans la gorge de l'ennemi. Au fond de lui, Childéric cherchait-il seulement la paix ?

Savourons donc cet instant, mon bon ami. Puisque lutter contre le courant semble si ardu et vain. Mais je ne perds pas courage. Et puis... Un ennemi commun pourrait surgir à nouveau, et repousser à plus tard les tensions et le poids des secrets.

Tout était question de priorité. Et de pragmatisme. Mais en l’occurrence, je sentais autre chose.
Nimue avait-elle vue l'évolution de son amour ? L'espace d'un instant, ma mémoire me ramena bien loin en arrière. Sur un champ de bataille où j'avais failli périr sous les crocs d'un félin ravagé par le chagrin.
Cet homme existait-il encore ?

Pourquoi as-tu accepté cette couronne, Childéric ?

Ni inquisiteur, ni hostile. Presque bienveillant même. Il me manquait encore cette carte pour achever l'image que je pouvais me faire de l'actuel Grand Pope. Avais-je encore devant moi un homme ou une fonction ? Un cœur ou une raison ? Me parlerait-il de son sacrifice pour le rêve de sa déesse ? Ou avait-il endossé le casque doré par amour ? Selon sa réponse, mes futurs actes pouvaient encore évoluer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyLun 11 Jan - 20:04
Oui, il aurait essayé. Cette exclamation du dragon des mers arracha au Pope son rire-rugissement signature. Il but d’un trait sa coupe en même temps que le Marina et il put constater que ce dernier avait les yeux river sur lui. Que voyait ou plutôt, que cherchait-il à voir ? Le lion véritable ou celui qu’il montrait au monde. Un peu les deux. Après tout, avec l’exercice, ils étaient devenus une seule et même personne. Il aurait sa réponse bientôt de toute façon. Il hocha gravement la tête. Savourer le moment d’une rencontre loin de la couronne et de l’écaille du dragon des mers. Une rencontre loin de la politique, des dieux et de la guerre, juste deux personnes qui s’apprécient d’une étrange façon qui profite de la conversation de l’autre et surtout, de l’alcool du premier. La bouteille était bientôt vide et en remplissant les verres de nouveau, l’ancien lion contribuait à la vidange de la cave d’Endymion.

« - Oui. C’est ce qui nous sauverait tous. Mais je pense pas qu’un tel ennemi existe. Du moins, nous ferait-il gagner un peu de temps, tout au plus. Puis, nous reviendrons à nos petites guerres. Mais ces conflits sont-ils vraiment les nôtres ou ceux des divinités que nous servons ? »

Un peu les deux. La réponse se trouvait toujours dans le gris. Childéric leva alors sa chope vers Endymion et bu de nouveau. Le brûlant de l’alcool coulait doucement dans son estomac et il commençait à entendre le bruit de la foule avec un peu plus de distance. Sûrement, le breuvage faisait son œuvrer mais il avait encore de la marge avant de sombre dans les brumes de l’ivresse. La question suivante d’Endymion surprit le vieux lion. Oh, il savait que fatalement, elle viendrait sur le tapis à un moment ou un autre. Mais… comme ça de but en blanc, elle avait de quoi prendre par surprise. Celui qui fût lion marqua alors un temps de silence et se fût à son tour de fixer son vis-à-vis.

« - Tu sais très bien pourquoi j’ai fait ça. »

De nouveau, il resta silencieux quelques secondes avant de reprendre.

« - Plutôt non, tu ne peux pas vraiment savoir. Même si je te pense suffisamment intelligent pour deviner. Je ne vais pas t’enfumer en te disant que c’est mon devoir sacré, que je l’ai fait simplement car Elle me l’a demandé. C’est en parti vrai. C’est mon devoir sacré et tu sais, je pense, à quel point le devoir est important pour moi… »

Il laissa les mots mourir et de nouveau, quelques secondes de silence planer entre eux. Du moins, tant il est possible de trouver le silence dans une auberge noire de monde.

« - Il n’y avait que moi après la guerre. J’étais le seul à avoir les épaules pour reprendre le rôle. J’étais celui qui avait été choisi, avant même tout ça. Pourquoi ? Je me le demande encore. Mais j’ai vu ce que je pouvais faire avec ça. Je suis un soldat, Endymion. Je fais la guerre et je la fais bien. Et je la fais pour les autres n’aient pas à la faire. C’est un peu pour ça que j’ai pris la couronne sur ma tête, pour que d’autres n’aient pas à le faire. Pour le reste, tu sais aussi ce qui m’a motivé à le faire. »

Et ses yeux fendus s’étaient plantés dans ceux du marina et il n’avait pas vibré un instant. Oh, Endymion ne savait pas tout et heureusement. Mais l’une des raisons qui l’avait poussé à porter la toge, c’était de pouvoir veiller sur les siens. Sur sa femme, sur ses amies, sur la petite qu’il avait entraînée et qu’il considérait comme de son propre sang. Pour que son fils puisse grandir dans un monde de dormeur, loin de la violence de l’éveil et de sa réalité. Alors oui, c’était sa guerre : celle de la couronne. Mais c’était une guerre qu’il risquait de perdre s’il oubliait jamais pourquoi il avait fait le choix de la porter, cette putain de couronne. Cette conversation avait au moins le mérite de lui rappeler. Bien qu’il ne l’avait pas oublié. Il est juste parfois plus facile de suivre le courant que de lutter contre ce dernier, c’est tout…


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge900/900[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune1500/1500[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyLun 11 Jan - 22:22
Souvenirs de bain









Oui, je le pressentais. Aurais-je fait de même, dans sa position ? Peu probable... Quoique.
Childéric était un protecteur. Un martyr, à sa façon, car la couronne était livrée avec tout un tas d'accessoires, menottes, chaînes, entraves... Et non dans le sens auquel je pouvais y voir un intérêt plaisant.
Aussi, en levant de nouveau ma coupe, presque vide au demeurant, une simple phrase vibrant de spontanéité et de franchise m'échappa, presque malgré moi.

Je te plains.

Ni moquerie, ni dérobade sémantique. Juste un sentiment sincère exprimé. Une main invisible posée sur l'épaule d'un brave type qui ne méritait pas le sort posé sur ses épaules.
Oui, Childéric était un soldat. Un bon, même. Mais il aurait été un père et un époux bien meilleur encore.
Ma capitaine ne trouverait jamais le bonheur avec lui, c'était désormais évident, mais elle serait protégée. Ce qui en soit, n'était pas si mal.
Mais le pire... Était cet enfant, perdu quelque part et qui n’aurait jamais connaissance des efforts, des sacrifices faits par ses parents pour assurer son avenir. Et un sourire vaincu se dessina sur mes lippes, en songeant que tout dépravé que j'étais, j'aurais probablement agi de même dans des circonstances similaires. Pour garantir à Calista et à notre enfant qui ne verra jamais le jour, un lendemain sûr.

Des pantins, volontaires ou non, voilà ce que nous sommes. Dansant au rythme des coups de menton de nos divinités égocentriques. La paix n'est qu'une vague pause entre deux guerres, je te l'accorde. C'est d'ailleurs pour cela, que je savoure chaque jour comme s'il était le dernier. J'espère que tu parviens parfois à t'autoriser des bulles d'oxygène.

Mais à dire vrai, j'en doutais, connaissant le bougre et son sens du devoir chevillé au corps.

Si tu veux un conseil d'ami... Pour te délasser, rien ne vaut un bon bain... Dans mon jeune temps, j'ai passé des heures dans de l'eau chaude face à une belle rousse ignorante du terme pudeur. Un vrai fruit défendu... Impossible de s'approcher, sous peine de se prendre un marron dans la figure. Mais entre ça, et toutes les fois où elle a pansé mes plaies, après nos entraînements à l'épée... Je sais qu'elle était heureuse. La mer, le grand large... Oui, cela suffisait à la nourrir, à l'épanouir. L'eau de mer est parfois idéale pour revigorer même les plantes les plus amoindries.

Nos danses, nos chants sur le pont de la rose sanglante. Vu la descente du bonhomme, nul doute que Childéric y aurait vite pris goût, lui aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-bleu0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-rouge0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres G-jaune0/0[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasard des rencontres EmptyHier à 4:23
Le vieux lion adressa un sourire contrit mais sincère. Il acceptait la pitié ici. Car elle n’était pas méprisante, ni pleine de cette envie parfois orgueilleuse d’aider. Non. Là, elle était sincère, amicale. Venant d’un homme qui pouvait comprendre, du moins une partie, du fardeau que Childéric devait porter. De la difficulté de régner et de la violence de la couronne. Surtout, et c’était là peut-être le plus important : de comprendre pourquoi il avait accepté de devenir Pope. L’une des raisons du moins. Celle qu’il avait dû enterrer, taire et cacher sous le drap et le poids des mensonges et des masques. À tel point qu’il en avait oublié le goût de la vérité, caché par l’amertume permanente du mensonge et de ces semi-vérités sans saveur. À force de vivre sous un masque et de vivre caché, on en oublie qui on est vraiment après tout. Le genre de chose qui aurait pu enfoncer l’ancien chevalier d’or dans une humeur un peu plus morose, mais que le dragon des mers vient chasser à sa façon.

Un rire s’échappa de la bouche de Childéric, comme un petit rugissement. Des bulles d’oxygènes ? N’était-ce pas là ce qu’il s’accordait précisément en débit de ses propres consignes et de toutes les règles de sécurité élémentaire ? Personne ne viendrait lui souffler sur les branches si ce n’est lui-même en réalité. Silas aurait été déçu de ne pas avoir été convié à l’accompagner, comme peut-être quelques autres chevaliers d’or. Peut-être même aussi une certaine gardienne d’un certain dernier temple d’un certain Sanctuaire. La suite de la réplique du général arracha un rire plus franc au vieux lion. Il repensa à une certaine soirée, dans son temple où le Pope et le chevalier d’or des poissons se courraient après, dans leur tenue d’Adam et d’Eve vers l’un des bassins dans lequel il avait fini et… dont ils avaient profité. Cependant, un peu d’amertume vient teinter ce rire. Oui, la rose était en train de se faner et il n’y pouvait rien. Encore une fois, il était impuissant, comme toujours. À quoi bon pouvoir broyer une âme entre ses mains s’il n’était pas capable de sauver celle qu’il aime ?

« - Oh, disons que même en eau douce, il y a toujours moyen de s’amuser dans un petit bassin. Le problème de l’eau de mer, c’est qu’elle appartient à un dieu archiatre, susceptible et bien capable de prendre ça comme un affront alors, on doit faire avec l’eau douce. Mais c’est… moins salé ! »

Et pour chasser les pensées sombres qui commençaient à l’assaillir Childéric explosa de nouveau de son rire rugissement. L’alcool le grisait très légèrement. Un moment agréable, un moment d’humanité et soudain, quand il réalisa cette vérité toute bête, un poids infini sembla s’enlever de ses épaules. Un soulagement qui serait sûrement visible sur son visage sans pour autant que son interlocuteur puisse en comprendre l’origine. Son verre était vide par contre et ça, c’était là un véritable problème ! Il voulut alors se resservir mais la bouteille était vide elle aussi ! Et bien soit, c’était donc à son tour de s’assurer leur prochaine aventure. Après un petit signe de la main, le Pope se leva et traversa la salle. Sa stature ne fit que lui rendre la tâche plus facile. On embête ni ne bouscule un colosse de plus de deux mètres large comme une armoire à glace après tout. Une fois au comptoir, il apostropha le patron et parla quelques minutes avec ce dernier. Il disparu quelques minutes de nouveau et fini par revenir. Childéric le salua et retourna vers son compagnon de boisson.

« - Du vin de Sidhe. Payé par le trésor d’Athéna. Je suppose que ça va lui rajouter un petit goût pour toi non ? Un peu comme ce rhum pas volé mais acheté parfaitement honnêtement non ? »

Et déjà, il servait Endymion, un large sourire aux lèvres et riant de nouveau à gorge déployé. De nouveau, il était ce jeune homme dans la taverne de Crocus. Cet homme dont la seul préoccupation s’était de savoir comment il allait cacher sa gueule de bois du lendemain, cet homme fatalement, qui était plus homme à cette époque que maintenant. Avant qu’il ne devienne vraiment et pleinement soldat et ne s’oublie. Avant qu’il ne devienne vraiment et pleinement roi et qu’il ne s’abîme.

« - Tu en as déjà rencontré un, de Sidhe ? »

Demanda-t-il alors à Endymion.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
 
[Mi Mars 553] Au hasard des rencontres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Britannia :: Camelot :: Haut-Pavé-
Sauter vers: