Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-bleu1500/1500[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-rouge900/900[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-jaune1500/1500[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-jaune  (1500/1500)
Message [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres EmptyDim 8 Nov - 16:36
Sinistre présage









Déjà fini ?! Bah... Aboule l'or, mon petit !

Hilare, je tendis la main vers mon malheureux adversaire, qui parvint à glisser une pièce avant de s'écrouler au sol, ivre mort, sous les rires des spectateurs.
Celui capable de me battre à un jeu à boire n'était pas né ! Oh, Nimue en son jeune temps... Mais, c'était de l'histoire ancienne, et j'avais profité des dernières années pour fortifier mon foie, mon estomac et mon corps à l'abus d'alcool en tous genre !
Le capitaine Endymion de la Rose Sanglante avait une réputation à tenir, que diable !

Un autre gueux pour se ridiculiser ?

Et tous se débinèrent, devant mon rictus méprisant. Aucun défi, tss... Même pas un bel éphèbe à enivrer pour mieux le glisser dans ma couche. Faudrait que j'essaie une autre taverne peut être.

Allez tavernier ! Tournée générale pour ces braves gens qui savent reconnaître plus fort qu'eux !

Et je jetais la pièce aisément acquise au patron, qui se hâta de servir les avinés du coin.
Satisfait de moi même et d'humeur joyeuse, probablement aidée par les dernières verres ingurgité, je gagnais une table ronde, dans un recoin, face à l'entrée, et sortis mon jeu de cartes.
Je le mélangeais d'un geste expert, avant de laisser filer quatre cartes, sur la table. Bien... Au moins, elles avaient de quoi me révéler, même dans l'enceinte de Camelot. Si mes talents divinatoires pouvaient être mis à profit, manière de m'éviter un piège, un danger ou une catastrophe, j'étais preneur.
Je retournais alors l'ermite, le diable, la force et... La mort.
Hum... Charmante prédiction.

Allons petit poisson... Vas-tu me pousser vers ma perte, ou ton chaton et moi allons encore devoir te tirer de ses griffes ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-bleu0/0[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-rouge0/0[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-jaune0/0[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres EmptyDim 8 Nov - 19:41
Aujourd’hui, il avait décidé d’être un homme comme autre et de poser sa couronne. Ainsi, après une nouvelle journée à être le Pope, il avait la nuit pour lui. Il quitta donc, seul, et vêtu comme le tout-venant, l’auberge où vivaient les chevaliers d’Athéna depuis leur arrivée à Camelot. Pour aller où ? Il ne savait pas vraiment. Il avait passé déjà deux ou trois jours dans cette cité et avait eu l’occasion de déjà en connaître certains endroits, de même que de rencontrer certaines personnes, résidents ou invités. Comme il l’avait pensé, cet endroit se révélait de jour en jour être la poudrière qu’il avait devinée. Pire encore même que ce qu’il avait envisagé. Tant de mondes, d’intérêts et de but différents réuni en un même endroit. Il y aurait forcément quelque chose pour souffler sur tout ça et faire exploser la flamme. Mais pas ce ce soir, il se rendrait dans un endroit où il n’avait pas les mis pieds depuis… plusieurs mois ! Une putain de taverne !

Il remonta donc les allées nocturnes, ne croisant que le guet qui veillait à la sécurité de la ville. Il prit soin néanmoins de briser les ombres de son regard, à cheval entre les deux mondes. Ses iris de fauves scrutant le monde à la recherche des ombres. On ne sait jamais quand quelqu’un aurait envie d’attiser la flamme et de tout faire voler en éclat. L’assassiner lui, serait une bonne chose pour mettre à mal tout ce qui peut se construire ici. Il y avait de l’agitation dans ce quartier, de nombreuses tavernes étaient ouvertes et débordés de monde, tout comme la cité. Une autre forme de flamme, prête à exploser. Mais d’un genre dont il pourrait sans mal contrôler les retombées. Il passa devant quelques établissements et fini par un choisir un qui lui semblait assez animé mais un peu moins peuplé que le reste.

Il entra dans l’établissement et déjà, il dominait de plusieurs tête, comme toujours, les gens venus profiter de la nuit. Visiblement, le destin venait de sourire au franc car quand il entra dans l’établissement, une tournée générale venait d’être payé. Magnifique. Il ne se fit pas beaucoup prier pour accepter la chopine qu’on lui posa dans les mains. L’odeur de l’alcool un peu frelaté, de la sueur et du vomi, le bruit et le chaos des corps, oui… ce genre d’ambiance lui avait manqué. Un Pope à la taverne, l’idée aurait sûrement donné de l’urticaire à Bélisaire et peut être même à Akrites, mais ici, il n’était pas Pope, il avait posé sa couronne l’espace d’une soirée. Il s’accouda quelques secondes au comptoir, de façon à avoir la salle et, toujours, la porte en vue. Il était alerte bien que profitant de sa soirée. Et c’est là qu’il le remarqua, visiblement en train de tirer les cartes et centre du chaos de cet établissement. C’était lui qui avait donc payé la tournée.

Le Pope n’eut aucun mal à se frayer un chemin dans la foule, pratique quand on est plus grand et imposant que tout le monde. Et il finit devant sa table, un peu après qu’Endymion eut terminé de tirer ses cartes. Encore et toujours avec les mêmes cartes. L’ancien lion s’installe à sa table alors, posa la chope sur cette dernière. Visiblement, la table a déjà fait la guerre et ce concours de boisson dur depuis longtemps.

« - Alors c’est à ça que tu occupes ton temps libre, il y a des choses qui ne changent pas. Désireux de prendre un adversaire à ta mesure ? »

Et le lion explosa de son rire-rugissement teinté cette fois d’une certaine dose d’amertume…

Citation :
Utilisation du passif présent sur le niveau 5 de l'historique Rêve, qui permet de rendre nul et non avenu les utilisations de l'historique Arcane, qu'importe son niveau


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres Deric_11


Dernière édition par Childéric le Mer 11 Nov - 14:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-bleu1500/1500[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-rouge900/900[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-jaune1500/1500[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres EmptyDim 8 Nov - 21:02
Entre amis









Un adversaire à ma mesure ? Si tu en connais un, je suis preneur !

Sourire torve pour cette figure familière qui vient à ma table. Décidément, Camelot est le lieu de toutes les retrouvailles... Et rencontres enrichissantes.
Childéric est détendu, et je ne vois aucune trace du Grand Pope auquel je me serais attendu. Le chef du Sanctuaire s'autorise t-il une soirée de liberté ? Il a bien raison. Et cela m'amuse... Orpheus se serait-il prêté à une telle légèreté ? Probablement pas... Quoique, j'avais bien réussi à le faire venir à une soirée pour fêter la venue d'une nouvelle générale.

Prends donc place, votre éminence. Mes chères amies parlaient justement de toi, de moi et d'une rose commune. N'est-ce pas charmant ?

A dire vrai, je ne pouvais espérer meilleure compagnie.
D'un doigt, je désignais les cartes, ainsi que leur placement. Même un novice pouvait en saisir le sens.

Un vrai nid de vipères... Mais je suppose que tu as eu vite fait d'arriver à la même conclusion.

L'espace d'une seconde, mon regard brille d'un éclat grave. Un fait rare chez moi.

Prends garde à ne pas te promener seul, plus que de raison. Ici, les plus belles fleurs possèdent un poison mortel.

Et suite à cet avertissement, j'éclate de rire, et sors de mon baluchon une bouteille que je pose entre nous.

Tiens, cela te changera de l'eau de pluie et du vin insipide qu'on doit te servir au quotidien.

Etrange, comme je me sens familier avec cet homme. Pourtant, la dernière fois que nos routes se sont croisées... C'était pour lui annoncer un faux trépas, et courir le risque de le voir m'égorger à dents nues. Sans compter le contrat d'Aoden pour l'assassiner. Mais à dire vrai, la description que m'avait fait Nimue de ce lion trop humain suffisait à me le faire voir tel qu'il était vraiment. Sous son masque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-bleu0/0[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-rouge0/0[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-jaune0/0[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres EmptyMar 10 Nov - 3:41
Un adversaire à ta mesure hein ? Bien, le pope le pris alors au mot et, d’un sourire, siffla sec la chope qu’il avait devant lui. S’il était attentif, il pourrait sûrement voir une très légère pointe de cosmos s’échapper du Pope. Rien qui serait un risque pour la mascarade ou rien qu’un dormeur ne pourrait repérer. Voir même un autre éveillé s’il n’était pas face à lui, mais il s’agissait là simplement d’un moyen de se prémunir du poison. La peau du lion de Némée, après tout, n’était-elle pas insensible à ce genre de mot. Sitôt qu’il eut fini son verre, il le posa en le faisant claquer sur la table, ce qui fait naître les vivats de la foule, visiblement, ils étaient contents de voir leur nouveau champion s’être trouvé un adversaire. Et après tout, un géant de plus de deux mètres de haut, c’est sensé tenir l’alcool.

« - Il faut surtout se méfier des épines des roses et de leur parfum. »

Il eut ensuite un rictus amusé pour les vipères. Plutôt qu’un nid de serpent, cet endroit était une poudrière prête à exploser. Rien qu’à cause d’eux et il y avait tant de choses et de complot dont il n’avait pas encore idée. D’acteur politique opérant dans l’ombre et qui attendent leur moment. Faire en sorte que le dragon monte sur son trône serait une tâche difficile, très difficile. Et il ne manquait vraiment qu’un tout petit rien pour faire voler tout en éclat. Alors oui, il avait parfaitement conscience de cette réalité, peut être un peu trop.

« - Je ne me promène pas seul, je me promène avec toi. C’est très différent. »

Est-ce qu’il faisait confiance à cet homme ? À moitié. Jamais il ne lui aurait confié un secret, du moins, pas plus que ceux qu’ils partageaient déjà, mais depuis cette rencontre italienne, ils partageaient un lien. Uni dans la perte et le deuil, la souffrance et le sang. Oh il s'était fallu d’un rien pour qu’il n’arrache sa trachée avec ses mains et le laisse mourir doucement noyé dans son propre sang. Mais il ne l’avait pas fait. Et il était content d’avoir su à ce moment dominer cette part bestiale de lui. Il l’aurait amèrement regretté sinon. Il saisit ensuite la bouteille qu’il venait de présenter et enleva le bouchon. Il porta la bouteille à son nez et marqua son approbation.

« - Je ne suis pas sur de vouloir savoir où tu as récupéré ça, ou plutôt, à qui tu l’as volé, mais je suis sûr que l’histoire doit valoir le détour. »

Puis, après avoir inspecté le contenu de la bouteille qu’il a présenté, Childéric verse un peu du contenu de la bouteille dans le verre du dragon des mers, puis dans celui qu’il a vidé juste avant. Voyant que le concours de boisson ne reprend pas, la foule se dissipe un peu et les deux hommes retrouvent un peu de tranquillité. L’idée du poison lui traverse la tête l’espace d’un instant, mais de toute façon sur ses gardes, il en faut un peu plus que ça pour l’avoir. Il attrapa le verre et le leva en direction du général de Poséidon.

« - Quelles nouvelles aventures as-tu donc à me raconter Endymion ? »

Il était curieux de savoir ce qu’était devenu le pirate depuis la dernière fois qu’il l’avait vu.

Citation :
Utilisation du passif présent sur le niveau 5 de l'historique Rêve, qui permet de rendre nul et non avenu les utilisations de l'historique Arcane, qu'importe son niveau


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres Deric_11


Dernière édition par Childéric le Mer 11 Nov - 14:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-bleu1500/1500[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-rouge900/900[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-jaune1500/1500[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres EmptyMar 10 Nov - 22:18
Aventures et politique









Il était amusant de constater le contraste entre notre première et unique rencontre et la légèreté amicale de celle-ci. Un lien s'était tissé entre nous. Presque... Familial, de manière tordue. Uni dans un même deuil.
Me faisait-il confiance ? Non.
Et en cela, il faisait preuve d'une indéniable sagesse. Surtout en sachant que j'avais jadis essayé de le faire assassiner... Bah, c'était de l'histoire ancienne. Et de toute manière, j'avais moi même évolué. Moins impulsif, moins sanguinaire. Nimue ne supporterait pas qu'on touche à un poil du lion. Et surtout cela ne servirait en rien les ambitions d'Orpheus.
Je pouvais donc laisser ma sympathie avec cet homme s'exprimait avec des élans de sincérité. Je levais donc à mon tour mon verre, avant de l’engloutir pour nous resservir aussi sec.

Sacrilège ! Je ne vole jamais du rhum ! Même un pirate a un semblant d'honneur sur les choses importantes...

Mes aventures ? Pour un peu, j'en aurais éclaté de rire. Mais Childéric ne pouvait pas connaître le sel de sa phrase. Je me contentais donc de lui adresser un rictus taquin.

Oh, tu sais... Ma vie est d'un ennui mortel. Enfin, sauf quand des byzantins utilisent des oracles enchaînés pour me jeter des flammes à la figure. Je suppose que tu as entendu parler de cette mésaventure...

Clin d'oeil, pour présenter ce petit épisode pour ce qu'il était à mes yeux : un simple divertissement. Ma seule frustration avait été l'intervention d'Enkidu, qui m'avait empêcher de crucifier les sbires de Narsès.

Sinon, j'ai passé de longs mois en mer avant de devoir retourner à Atlantis. A chacun sa manière de gérer une perte qui n'en était pas une. Mais depuis, l'aventure me manque. Alors je m'occupe.

Un verre englouti de plus, aussitôt resservi. Il ne fallait pas perdre les bonnes habitudes. Et pour le coup, je posais un regard presque complice sur l'ancien lion.

Quand je vois la tournure qu'a pris ton destin, depuis notre dernière rencontre... Grand pope, rien que ça. Une belle prison dorée, si tu veux mon avis. Une cage pour un fauve aussi redoutable que toi. Mais je préfère cela plutôt que de te savoir mort au combat, dans un élan suicidaire. Et je pense que... Tu as le tempérament nécessaire pour tisser une relation de confiance avec Orpheus.

Ce qui dans ma bouche valait un sacré compliment !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-bleu0/0[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-rouge0/0[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-jaune0/0[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres EmptyDim 15 Nov - 3:42
Le lion explosa de son rire rugissement quand le voleur en face de lui parla de principe. Il n’y croit pas une seule seconde. Mais, en y réfléchissant, son histoire est tellement ubuesque que, venant de lui, elle pourrait être vraie. L’alcool pourrait bien être la seule chose ou presque sacré à ses yeux. Childéric ne savait pas s’il devait trouver ça justement triste ou amusant. Il ne connaissait pas vraiment l’histoire de cet homme, seulement son ombre. Le dragon avait été missionné pour le tuer jadis, mais il avait aussi été démon qui avait fait autant de mal à la sa belle qu’il lui avait apporté de choses. Et maintenant… il jouait sur un fil avec tous les siens pour elle. Alors que penser de lui exactement ? C’était… difficile pour Childéric de savoir mais au moins, cette rencontre serait peut-être l’occasion pour lui d’en apprendre plus sur ce fameux diable.

« - Il est vrai qu’il y a cette histoire… C’était donc toi le général dont m’a parlé ton Légat. Je me disais bien qu’il fallait un rat difficile à tuer pour en réchapper comme ça. »

Il n’avait dit ça avec aucune animosité et au contraire, avec l’entrain qu’on peut éprouver pour un vieux compagnon de boisson qu’on aime parfois charrier avec plus ou moins de force. Mais oui, l’histoire de Narsès avait été un problème, un gros problème… Qui aurait pu causer une guerre terrible entre les deux nations et la sagesse du dragon des mers leur avaient sauvé la mise à tous. Un nouveau bon point pour lui. En tout cas, là où il était, l’ancien général ne pourrait plus nuire à grand monde. Oui, le deuil…

Lui n’avait pas eu à le gérer longtemps pourtant, il l’avait essuyé avec toute sa violence. Car son deuil avait été double. Celui qui fût lion n’avait pas simplement perdu son aimée, il avait perdu aussi son enfant. C’était cette double perte qui avait manqué de l’emporter et à vrai dire, il n’aurait peut-être pas survécu à la guerre en Italie si elle n’était pas revenue pourtant… leurs retrouvailles ont été marqués par le sceau de l’amertume et du deuil, de la faiblesse et de l’échec. Mais il avait de la peine pour lui qui avait dû porter ce manque pendant longtemps. Il enviait souvent ceux qui pouvaient vivre normalement ce qu’ils ressentaient, libre du fardeau de la bête et de sa violence. Les crocs naissent dans le sang et la souffrance.

Il fût un peu plus surpris de voir Endymion amené le sujet de la politique par contre. Toujours risqué de marcher sur ce genre de fil en ce genre d’endroit mais logiquement, les ombres ne devrait pas lui échapper. Quant à son destin… Pope il ne savait toujours pas avec le temps s’il s’agissait d’une bonne ou d’une mauvaise chose. Oh, il était le seul à pouvoir porter la couronne mais par les dieux, qu’elle était lourde. Trop sûrement pour un seul homme et il se battait jours après jours pour ne pas se faire dévorer par elle. Une lutte intérieure, solitaire. Pour le reste oui, le sourire que lui rendit Childéric vaudrait bien des discours : oui, c’était une prison dorée.

« - Un sacré bonhomme cet Orpheus. Mais c’est le cas de tous les élus divins je présume. Pour en avoir rencontré certains... »

Ses égaux, ses homologues…

« - Mais tu sembles le tenir en haute estime, ton Légat. Je ne te savais pas militaire si impliqué dans les affaires de l’état ! Mais oui, je pense que, si les ombres restent des ombres, nous pourrons arriver à quelque chose entre nos nations. C’est ce que je souhaites en tout cas. »

Pour ne pas être que la cité se retrouve encerclé, pour pouvoir mener les armées contre le véritable ennemi : les spectres de l’est et les démons de Transylvanie.

Citation :
Utilisation du passif présent sur le niveau 5 de l'historique Rêve, qui permet de rendre nul et non avenu les utilisations de l'historique Arcane, qu'importe son niveau


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres Deric_11


Dernière édition par Childéric le Jeu 19 Nov - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-bleu1500/1500[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-rouge900/900[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-jaune1500/1500[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres EmptyLun 16 Nov - 21:51
Ambition









Un rat ? J'explose de rire en entendant cette description de ma si ravissante personne.
Mais a-t-il finalement tort ?

Un rongeur avec des crocs, je te prie mon bon lion. Les troupes de ce Narsès ne m'ont pas donné beaucoup de fil à retordre... Mais leurs pratiques abjectes envers les Oracles avaient de quoi choquer. Un autre que moi aurait très bien pu rejeter cette faute sur les deux pauvres chevaliers d'or qui avaient le malheur de se trouver au coeur de notre royaume. C'était une excellente stratégie pour déclencher une guerre sanglante...

Sous-entendu : Tu m'en dois une belle, Grand Popichou. Et mon rictus ravi était bien assez explicite. Mais au final, je me moquais bien d'un merci. L'attitude amicale, voire détendue de Childéric à mon endroit me signifiait bien assez qu'il avait conscience d'avoir eu de la chance.
Les propos qui suivirent me firent aborder un air grave. Un voile de sérieux remplaça mon habituel sourire. Oui, j'appréciais beaucoup Orpheus, pour de nombreuses raisons. Mais...

Je suis un sang impur. Je n'ai aucune famille Atlante pour assurer mes arrières. Et donc, à la moindre faute... Je finirais égorger dans une ruelle. Orpheus m'offre son respect et sa confiance en se basant uniquement sur mes qualités et mes états de service, et non sur mon ascendance.

Un prince affilié à la glorieuse famille Atlas voué à devoir sans cesse prouver sa valeur, sous peine d'être jeté comme le premier soldat venu. Comment ne pas finir désinvolte et blasé face à une telle injustice sociétale ?

Et puis... Outre la protection que m'offre une réputation de général puissant et redouté... J'ai besoin d'avoir un coup d'avance. Ma survie en dépend, mais pas que. J'avais une amie très chère jadis. Nimue de la sirène maléfique, de la lignée O'Bannon. Peut-être en as-tu entendu parlé...

Un sourire torve, un regard explicite. Ma voix baissa d'un ton.

Elle a trahi Atlantis pour rejoindre le Sanctuaire, avant de revenir à l'appel de son sang... Mais le mal était fait, et les familles nobles la considérèrent comme une paria. Une traîtresse. Et ce qu'importe ses prouesses au nom de Poséidon. Alors après qu'elle eut trouvé la mort, voilà trois ans...Son cousin Emrys hérita de son écaille. Et s'entêta à salir l'honneur de Nimue. La chienne qu'il l'appelle... Or, il est de notoriété publique que je porte un attachement très fort à mon ancienne capitaine.

Le souvenir amer du défi lancé à ce couard d'Emrys pour lui faire fermer son bec me revint en mémoire. Et mes cartes recommencèrent à danser entre mes doigts. Signe évident d'agacement et de frustration.

J'avais songé à demander une faveur au Légat... Une réhabilitation de Nimue. Mais pour cela, je dois me rendre indispensable. C'est peut-être excessif de faire tant d'efforts pour une morte, mais... Je lui dois beaucoup. Et sans elle, ma vie manque cruellement de sel. Je suis certain que tu me comprends...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-bleu0/0[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-rouge0/0[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-jaune0/0[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres EmptySam 28 Nov - 16:16
Celui qui fût lion sourit en réponse et il écoute cette version de l’histoire avec attention. Des éléments qui ne font que confirmer la traîtrise déjà certaines de l’ancien général. Décidément, s’il avait dû parier sur Endymion dans cette affaire… Il ne l’aurait pas fait. Ou alors si, mais en riant de savoir que son destin reposait en grand parti entre les mains de cet homme aussi inconstant que les cartes. Mais pour ça, il avait raison. Ce qu’avait Narsès aux oracles était immoral. Il n’y avait pas vraiment de mot pour décrire ses exactions mais… c’était une arme trop belle pour qu’il la laisse passer complètement dans la situation dans laquelle il se trouvait.

« - Une stratégie que je ne souhaite pas. J’ai déjà donné pour au moins quelques mois avec les guerres. Et puis, si quelqu’un doit te tuer, autant que ça soit moi. Je te dois bien ça. »

Dit-il en levant son verre en direction du dragon des mers. La cité aurait pu être assiégée plus rapidement qu’il ne l’aurait cru. Il n’était pas fou à ce propos. Il devait défendre ses murs un jour ou l’autre. Le plus tard serait le mieux et s’il pouvait venir à ne pas les défendre seuls, cela l’aiderait mais les marinas ne seraient qu’une aide temporaire. Trop de choses pesaient encore dans l’ombre pour qu’une véritable alliance loin des mensonges se passe Surtout, une philosophie bien différente. À vrai dire, à terme, Atlantis ne pourrait s’allier avec personne. Ils étaient tournés vers le sang et ne semblaient déjà pas capables de s’entendre. Mais il se garda bien d’énoncer ce qu’il pensait de la société Atlante en général. Déjà, car il n’en savait fatalement pas grand-chose, de l’autre, les mots peuvent facilement mener à la guerre.

Il tiqua à l’évocation de Nimue. Endymion pourrait voir un léger mouvement sur son visage. Celui qui fût lion n’aimait pas qu’on évoque ce sujet et surtout de le faire ainsi en public. Mais il n’y avait l’air d’y avoir personne.

« - Oui, ce nom m’est très vaguement familier. »

Alors c’était donc ça son objectif. Son grand plan. Mettre en branle une forme de réhabilitation de la mémoire de Nimue ? En soit, ce n’était pas idiot. Ça aurait peut-être même pu marcher avec un autre Légat. De ce qu’il avait vu d’Orpheus, il se doutait que cela marche. Il tiqua aussi sur la version atlante de l’histoire qui était… loin de la vérité. Très loin même de cette dernière. Simplement car, jamais elle n’avait trahi sa famille, du moins… la première fois. Elle n’avait découvert que tard ses véritables origines et d’où elle venait. Il y a toujours deux points de vue à une histoire. Rien n’est aussi simple que ça. Il tiqua sur l’histoire du cousin. Ce dernier serait un problème un jour ou l’autre et il nota le nom d’Emrys.

« - Et tu comptes te rendre indispensable comment exactement ? Je ne te cache pas que ton objectif est louable pour ton amie morte. Mais, penses-tu vraiment pouvoir y arriver. Je veux dire, je ne connais pas bien ton Légat. Je parle de mon point de vue. On pardonne rarement au traître. Si ce n’est jamais. »

Et à la place d’Orpheus, il ne pardonnerait pas au traître. À vrai dire, aux morts oui. Peut-être. Pardonner au mort, c’est donner au vivant ce qu’ils veulent. C’est ce à quoi servent les honneurs posthumes. Un mort n’en a rien à faire où il est. Tout ça, c’est pour les vivants. Si jamais le Légat venait à donner cet os à ronger à Endymion, il le ferait pour avoir besoin de lui, pour le tenir en laisse et le garder à ses pieds. De même, cela risquerait de lui exploser au visage avec violence quand leur secret viendrait à exploser. Et ce n’était pas si mais bel et bien quand…


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-bleu1500/1500[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-rouge900/900[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-jaune1500/1500[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres EmptyLun 30 Nov - 18:02
Curiosité









Ah, l'art des sous-entendus... Une danse des mots à laquelle j'adorais me prêter. Surtout en compagnie d'un esprit vif.
Lorsque le lion leva sa coupe, après sa promesse de me tuer en personne le cas échéant, je fis de même, en lui rendant un sourire énigmatique. La guerre pouvait éclater d'un jour à l'autre, nous le savions tous les deux. Et la possibilité de nous retrouver chacun d'un coté du champ de bataille restait... possible. Surtout si l'affaire Nimue venait à être dévoilée.
Mais le Grand Pope ne me connaissait pas assez, contrairement à sa mie. Sinon, il aurait su que je tenais bien trop à la vie pour me lancer dans un affrontement, que je n'avais pas longuement préparé au préalable. Et puis... Quel intérêt de nous combattre, même en temps de guerre ? Nos ennemis communs étaient bien assez nombreux comme cela.
Childéric me voyait tel un électron libre instable, peu fiable, et capable de retourner sa veste au moindre prétexte. En cela, il n'avait pas tord. Sauf si l'une des deux personnes chères à mon cœur était impliquée.

Fou celui qui tue la poule aux œufs d'or, cher lion couronné. Nous n'en arriverons pas là.

Du moins, à mon initiative.
Je m'amusais de le voir tiquer à l'évocation de ma tendre capitaine. Le félin n'aimait guère les petits jeux sur la corde raide. Mais il sembla intéressé par les détails de mes projets. Et fit preuve de sagesse et de pragmatisme en me renvoyant les minces chances d'aboutir au pardon d'une traîtrise.

Tout est question de priorité... Et de calcul. Pour obtenir une faveur, il faut mettre en perspective un gain supérieur au désagrément que la situation provoque. Fermer les yeux sur une traîtrise peut se justifier, si la punition engendre une perte bien plus conséquente, tu ne crois pas ?

Orpheus n'était pas un tendre, loin de là. Mais il demeurait un dirigeant possédant une vision pragmatique et à long terme. Or, je visais sur ce point précis pour infléchir sa position. J'étais le seul survivant de l'ancienne guerre au sein des généraux. Et aucun nouveau venu ne m'arrivait à la cheville. Se mettre à dos le doyen des redoutables protecteurs des piliers en déclarant une chasse à la traîtrise ne valait probablement pas le coup. Oh, je me doutais que des actions d'assassinat discrètes seraient déclarées, mais si mon intervention et un certain chantage pouvaient empêcher une guerre ouverte... Pragmatisme, avant tout.
Je portais la coupe à mes lèvres, pensif, avant de reprendre la parole.

Il est vrai que j'ai face à moi un dirigeant égal au Légat... Le guerrier que tu es doit parfois se sentir à l’étroit sous la couronne. Je ne t'envie pas, Childéric. Mais je suis curieux... Qu'est ce qui t'a poussé à accepter cette charge ? Prends garde que l'homme au grand cœur ne se perde pas dans les actions nécessaires du politicien. Il est bien différent de risquer sa propre vie et d'envoyer les autres à la mort.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-bleu0/0[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-rouge0/0[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres G-jaune0/0[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres   [Mi Mars 553] Au hasards des rencontres EmptyMar 1 Déc - 19:51
Sur ce point, le dragon des mers avait raison. Le tuer, c’était priver le Sanctuaire du seul Marina qui risquait de vouloir se risquer à plaider en sa faveur. Mais il doutait grandement du poids que ça avait dans la balance. Toutefois, avoir un sympathisant dans le camp adverse était toujours une bonne chose, du moins, quand ils sont sous le radar. Endymion était-il vraiment aussi bien caché qu’il le pensait. L’ancien lion avait des doutes à propos de tout ça. Mais sa tête était toujours sur ses épaules alors… Est-il seulement possible de se rendre si indispensable ? Le Pope en doutait pour occuper une position similaire à ceux qui serait les juges du dragon. Personne n’était jamais si indispensable et si quelqu’un arrivait à le devenir, et bien, c’est qu’il y avait un problème dans l’armée. Mais s’il venait à réussir et bien, c’était Endymion qui prenait tous les risques pour qu’il puisse récolter tous les bénéfices. C’était trop… Altruiste pour être honnête. Il y avait forcément anguille sous roche.

« - N’oublie pas qu’il vaut mieux parfois couper la tête d’un serpent plutôt que de le laisser retourner se cacher sous une pierre. Quand bien même ce serpent dévore les rats qui infestent ta maison, il n’en reste pas moins un serpent. »

À vrai dire, il aimait bien le dragon des mers. Pas comme un ami, ni quelqu’un de confiance, mais quelqu’un avec qui il pouvait partager un fardeau, une souffrance et un mensonge. Se libérer d’un poids. Il aurait été dommage qu’il se fasse tuer pour rien. Et pas simplement pour les répercutions que cela causerait non. Pour le reste, il porta sa coupe à sa bouche et bue une longue gorgée, laissant l’alcool couler dans sa gorge et il laissa la chaleur de ce dernier envahir son corps instant. Il profita du bruit de la taverne et des odeurs. Oui, il profitait de la vie simplement. Des plaisirs auxquels il avait renoncé. Depuis combien de temps n’avait-il pas foutu les pieds dans ce genre d’endroit qu’il affectionnait tant jadis ? Il est vrai avant tout qu’un Pope au bistro, que pour le prestige… Pour le reste, il esquissa un petit sourire amusé à la remarque d’Endymion.

Il avait l’habitude de lutter contre une facette de lui-même. Contre cette sauvagerie et cette faim qui était toujours présente. Un fil sur lequel il marchait depuis quasiment toujours. Il ne se souvenait même plus de quand il n’avait pas vécu avec ces oppressantes sensations dans son coeur. Mais le combat qu’il livrait maintenant était plus virulent. Plus compliqué. Oui, il luttait entre l’homme et la couronne. Simplement. Pour ne pas se faire dévorer entièrement pas elle. Pour rester Childéric et ne pas simplement devenir le Pope. Celui qui renonce à tout pour le bien, celui pour qui la raison d’État n’a pas d’égale. Celui qui n’a pas de principe. Alors, après un long soupir il répondit :

« - Et bien après la mort d’Ariktes, il fallait bien quelqu’un pour reprendre la maison. La guerre contre les oracles et les berserkers nous a tous affecté. Je sais que vous avez eu vos propres histoires de votre côté, de vilain bataille mais… Il fallait passer à autre chose. Je ne m’en suis pas rendu compte sur le moment, mais il m’avait préparer à prendre sa place. C’est arrivé juste plus tôt que prévu je suppose. Mais oui, si jamais on te propose la couronne, refuse ! Et sauve toi. Loin. Très loin ! »

Et il explosa de son rire-rugissement si bruyant. Certaines personnes se retournèrent vers eux, interrompus dans leur conversation, avant de reprendre une activité normale. Ce genre de moment l’aidait à garder le cap, à rester justement humain. Mais combien de temps pourrait-il résister ? Pouvait-il seulement espérer gagner ce combat ou bien était-il perdu d’avance. Perdu quand, dans les flammes de la guerre et les cendres des morts, il avait accepté de porter la couronne ? Il espérait vraiment ne pas s’être damné à ce moment et qu’il pourrait continuer d’exister, mais chaque jour lui prouvait le contraire. Chaque situation le mettait à mal. Alors combien de temps ?


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
 
[Mi Mars 553] Au hasards des rencontres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Britannia :: Camelot :: Haut-Pavé-
Sauter vers: