Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Août 2020)
 
Partagez
 

 Mission || Entrevue au Cap Sounion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité
Message Mission || Entrevue au Cap Sounion   Mission || Entrevue au Cap Sounion EmptySam 31 Oct - 17:35
- « Gavriil. »

- « Oui mon seigneur ? »

- « Je te confie la maison de la balance. »


Le jeune garde s’inclina devant moi en rejoignant ses poings comme j’avais l’habitude de le faire devant le grand pope. Il avait un potentiel non négligeable qui méritait d’être exploité ; mais surtout, un esprit tordu qui m’avait poussé à le prendre sous mon aile. Lorsqu’il n’était encore qu’un vulgaire civil sans emploi respectable, Gavriil avait tué un homme qui avait passé son frère à tabac et il avait fini par violer son l’épouse de sa victime. L’affaire avait fait beaucoup de bruit dans les environs de Rodorio, si bien que la pendaison fut évoquée dans son cas assez spécial. Il ne dut sa survie qu’à mon intervention et depuis, me servait sans faillir. Il ferait bien un digne successeur, très certainement. L’armure de la balance ne choisissait pas forcément des gens justes, mais plutôt des personnes prêtes à suivre Athéna peu importe ses idéaux. C’est en ce sens que je faisais clairement l’affaire malgré mes écarts parfois répréhensibles. M’enfin… J’avais parfois tendance à penser que tout ceci n’était qu’une vaste blague, qu’une putain de comédie. Mais mon potentiel martial avait déjà été éprouvé et mes envies meurtrières étaient bel et bien réelles.

- « Il se peut que je meurs. »

- « Impensable, mon seigneur. Votre force n’est plus à prouver. Vous vivrez pendant encore longtemps. »

- « Nfufufu ! Eh bien, nous verrons bien. Je pars maintenant. »


- « Qu’Athéna vous accompagne. »


Cette phrase faillit me faire rire. Si elle avait du sens quand on parlait de la forme éthérée et majestueuse de notre déesse, je n’arrivais pas à me défaire de sa plastique qui donnait plutôt envie de la culbuter comme il se doit. Après un signe fluet de la main, je quittai mon temple. Le jeune pope ne m’avait indiqué que le lieu. Pour le reste, j’allais devoir me débrouiller comme un grand, et donc ratisser les lieux à la recherche d’un cosmos bien plus puissant que le mien. J’avais un peu de mal à imaginer le bonhomme dont Bélisaire avait parlé. Battre trois chevaliers d’or en même temps n’était pas anodin. Mais ce qui était encore plus curieux, c’est qu’un tel être nous soutienne dans l’ombre sans prendre activement part aux différentes guerres saintes. Quelle sorte de relation avait-il avec notre pope, d’ailleurs ? De bonnes questions qui suscitaient vraiment ma curiosité, alors que je prenais la direction du cap Sounion au pas de course. Un lieu pas bien loin de l’endroit où nous étions, contrairement à ceux qu’avait hérité le chevalier du Lion et celui du Gémeaux. A bien des égards, j’étais plutôt chanceux. Plus vite j’y arriverai, plus vite je finirai.

Au niveau de Rodorio, j’avais failli m’arrêter. Les grosses fesses bien féminines avaient toujours de l’effet sur moi et la pute qui m’avait présenté sa croupe m’avait fait de l’œil. Cependant, le temps pressait. Il me fallait faire vite et rien ne me disait que Bélisaire, du haut de son palais, ne se sentirait pas mon escale qui n’avait pas de bonnes raisons. Le déplacement dura moins d’une heure, carrément. En deux temps trois mouvements, j’étais enfin sur place. C’était un endroit que je n’avais jamais visité, ou presque. Il y avait les ruines d’un temple supposé appartenir à Poséidon jadis et… Quedal. L’endroit était quasiment désert, si ce n’est qu’il était balayé par une brise fraiche. Je haussai un sourcil en regardant attentivement autour de moi. Comme un animal, j’avais mis tous mes sens à contribution. Mais après un bon moment, quedal. Je me hissai jusqu’à la pointe de la falaise, presque prêt à sauter dans l’eau pour fouiller les environs, mais je laissai tomber cette idée. Je n’avais pas forcément envie de me mouiller le cul. J’aurai pu tout aussi bien intensifier mon cosmos, mais là encore, je me rétractai. Il fallait la jouer fine selon le pope.

Déballer ses couilles et les poser sur la table n’étaient des options, cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
PsémaPsémaArmure :
Ombre du Bélier

Statistiques
HP:
Mission || Entrevue au Cap Sounion G-bleu340/340Mission || Entrevue au Cap Sounion V-bleu  (340/340)
CP:
Mission || Entrevue au Cap Sounion G-rouge420/420Mission || Entrevue au Cap Sounion V-rouge  (420/420)
CC:
Mission || Entrevue au Cap Sounion G-jaune488/488Mission || Entrevue au Cap Sounion V-jaune  (488/488)
Message Re: Mission || Entrevue au Cap Sounion   Mission || Entrevue au Cap Sounion EmptySam 31 Oct - 18:37
:: Le temps s'inverse...

Tout était sombre, la lumière éclaircissait faiblement les recoins d'ombre des piliers de l'ancien temple de Poséidon. Naissant de l'ombre, deux pupilles noires observaient le Chevalier que le Grand Pope lui avait envoyé. Etrange chose que voilà, dans un sens, il dégageait quelque chose d'aussi sombre que lui... Bélisaire, qui est cet homme que tu m'as envoyé ? Cette question traversait son esprit quand il sortit à la lumière du soleil. Ses longs cheveux noirs tombaient sur ses épaules comme une rivière onduleuse et chatoyante. Portant une longue robe noire de prêtre, ses paupières se fermèrent un instant avec la morsure des rayons d'Apollon. C'était toujours un sentiment aussi étrange que paradoxal pour lui, mais, il s'y faisait quand même avec le temps.

Ses pas l'amenaient vers les hauteurs du promontoire, il semblait être comme un fantôme derrière la Balance. Sentir son cosmos était des plus difficile et cela était admis que seuls les Chevaliers les plus puissants pouvaient cacher son cosmos à des êtres plus faibles. Pséma se considérait comme supérieur à cet envoyé de la lointaine Cathay... Enfin, sa voix basse, grave et pourtant douce dans la forme, prit la parole pour regarder le fonds de l'océan comme son compagnon de quelques instants.

- Salutations Chevalier. Je ne m'attendais pas à ce que Bélisaire m'envoie un être comme vous, si sombre que la lumière du Soleil semble s'affadir en votre présence, oui, je ressens cela en vous... Etonnant.

Ce qui pouvait surprendre, c'était cet étrange collier autour du cou. Il l'avait depuis des années, ce rosaire hérité de son ancien ami... Machinalement, ses doigts jouaient avec sans en avoir l'air, puis ses lèvres continuèrent à murmurer ses mots.

- Je suis Scipion, ancien Grand Pope du Sanctuaire et ancien Chevalier d'or du Bélier. Si j'ai demandé à vous voir, c'est pour vous prévenir de ce que j'ai lu dans les étoiles, votre Pope est jeune et contrôle encore mal son pouvoir... Athéna ne peut voir le futur, elle ne le peut, mais moi j'ai reçu ce Rosaire de la part d'un ami. On dit qu'il fut baigné dans le sang d'Apollon, causalité comme on le dit dans la langue des Imperators.

Oui, la Causalité, la raison, le pourquoi, rechercher le moyen de sauver les Saints de la gangue dans laquelle ils s'étaient fourrés... Et on envoyait ici un Chevalier qui était aussi sombre que lumineux, toute chose commençait par un choix illusoire de la part du Grand Pope. En un sens, il fallait comprendre la cause et l'effet de cette visite, ce chevalier ne semblait pas en avoir encore compris le sens.

- Savez vous pourquoi vous êtes ici au moins ? Pourquoi le Pope vous a choisi vous plutôt qu'un autre ? Avant de vous répondre, j'aimerai connaître le pourquoi, la raison de ce choix... selon vous. Sous l'apparence de l'équilibre, tous les Chevaliers sont en dehors de tout contrôle sans qu'on en comprenne la causalité. Si vous ne comprenez pas cela, sans comprendre le "Pourquoi", vous êtes un maillon de la chaîne sans intérêts.

Les questions méritaient des réponses. S'il savait le "Pourquoi", il comprendrait alors les réponses qu'il avait à donner au Pope. La Balance pouvait-elle y répondre ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
Message Re: Mission || Entrevue au Cap Sounion   Mission || Entrevue au Cap Sounion EmptySam 31 Oct - 21:16
- « N’y voyez pas une offense, Scipion… Mais je n’en ai rien à foutre. »

Clair et net. Il n’y avait pas à tergiverser dans ce genre de situations. Faire le cérébral ici ne m’intéressait pas du tout. Certes, je n’étais pas une grosse brute épaisse dénuée de cervelle, mais tout cela était d’un chiant… S’il avait emballé mon cœur avec son approche majestueuse, le reste avait été d’un ennui mortel. Pope ? Ancien chevalier du Bélier ? Qu’est-ce que j’en avais à foutre, sérieux ? Comment une supposée relique du sanctuaire pouvait-elle m’intéresser ? La nature de son cosmos qui semblait plutôt immense me charmait, mais sans plus. Tout le reste derrière ne m’emballait pas. Son ancien rang, son ancienne armure... Conneries. A la rigueur son nom, mais encore que…

- « Un maillon sans intérêts ? Je prends. En fait, c’est même flatteur. Pourquoi penser une seule seconde que j’aurai la prétention de voir les choses autrement ? Un soldat n’est-il pas sensé obéir aveuglément à son maitre ou supérieur ? »

Malheureusement pour ce type, j’avais été général de guerre en Chine par le passé. L’expérience que j’avais acquise au sein de l’armée de l’empereur Wudi m’avait suivi et servi jusqu’au Sanctuaire d’Athéna. « Je ne suis que le bras armé d’Athéna et du pope. Ils ordonnent, j’exécute. Ni plus, ni moins. Cette armure est la preuve de mon allégeance. Ma vie leur appartient, tout simplement. Le pourquoi du comment, je le répète, mais je n’en ai rien à faire. » Je frappai mon plastron du poing, tel un vrai général de guerre, prêt à tout pour sa déesse… Ou presque. Mais dans le fond, je n’avais jamais été aussi sincère. Il y avait une espèce de détermination qui découlait de ma posture.

Même les pires crapules ont des principes.

- « Moi ou un autre chevalier d’or… Quelle différence ? L’issue sera la même puisque je délivrerai vos prévisions mot pour mot. »


Ce qui était vrai. Je n’étais somme toute que le messager. Mais j’étais bien conscient qu’il y avait sans doute un prix à payer pour avoir ce que je devais avoir chez lui. Plutôt que de jauger mes potentialités martiales, ce mec voulait se perdre dans un débat. Je préférais mille fois qu’il me tabasse à mort, plutôt de continuer à papoter avec lui comme si de rien était. D’ailleurs, ce qui me poussait à faire profil bas étaient les avertissements de mon pope. L’homme devant moi étant non seulement puissant, mais il avait « la bouche mielleuse ». Mielleuse. Mielleuse… Je buguais sur le mot pendant une minute, avant de froncer mes sourcils. N’était-il pas en train de se foutre de ma gueule d’ailleurs ?

- « Après, s’il faut une explication, je dirai que le pope m’a choisi pour mon vécu. Si les chevaliers d’or se valent plus ou moins en termes de puissance, il n’en est pas de même pour ce qui concerne l’expérience. Vu de cet angle, la raison est peut-être simple, mais elle se tient. »


J’étais délibérément rentré dans son jeu. Mais à mon ton, mon interlocuteur pouvait comprendre que taper la discute, c’était pas trop mon truc. Encore que s’il me parlait de cul ou de baston…
Revenir en haut Aller en bas
PsémaPsémaArmure :
Ombre du Bélier

Statistiques
HP:
Mission || Entrevue au Cap Sounion G-bleu340/340Mission || Entrevue au Cap Sounion V-bleu  (340/340)
CP:
Mission || Entrevue au Cap Sounion G-rouge420/420Mission || Entrevue au Cap Sounion V-rouge  (420/420)
CC:
Mission || Entrevue au Cap Sounion G-jaune488/488Mission || Entrevue au Cap Sounion V-jaune  (488/488)
Message Re: Mission || Entrevue au Cap Sounion   Mission || Entrevue au Cap Sounion EmptyLun 9 Nov - 21:04
Fin Du RP, conséquence à Rodorio.

Merci de votre compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mission || Entrevue au Cap Sounion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Provinces byzantines-
Sauter vers: