Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) G-bleu1200/1200[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) G-rouge1050/1050[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) G-jaune1050/1050[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) V-jaune  (1050/1050)
Message [Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre)   [Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) EmptyMer 11 Nov - 2:17
Déjà une journée d'écoulée à Camelot, durant laquelle Paros avait parcouru une partie de la ville aux côtés de son mentor. Il y avait tant de choses à voir que le temps était passé en un éclair, et Pégase n'avait pas le sentiment d'avoir découvert ne serait-ce qu'un huitième de la cité. La taille de cet endroit était tout bonnement prodigieuse. D'autres Chevaliers avaient raconté au jeune Pégase à quoi ressemblait Constantinople, et même les récits sur le joyau de l'Empire peinaient à égaler le prodige qu'était Camelot.

A vrai dire, le Bronze en avait presque le vertige. L'échelle de la forteresse des Ligures dépassait tellement le jeune homme qu'il avait des moments où il se sentait mal, dans ces rues bondées. Il ressentait le besoin de revenir à un peu de simplicité, et surtout d'avoir un ancre à ses côtés, un point de repère au milieu de cette tempête de voix. Airôth avait rempli cet office la première journée, mais ils avaient convenu de se séparer pour la seconde. Paros avait ensuite passé une bonne partie de la matinée à réfléchir à l'auberge où ils étaient logés sur ce qu'il pourrait faire... Jusqu'à ce que finalement, au coin de son regard, apparaisse la solution à ses problèmes.
Reconnaissant sans mal Ryme et sa démarche dans la cour de leur résidence, le jeune homme bondit sur ses pieds et l'interpella.

    - Chevalier du Lion! Auriez-vous quelques instants pour parler du bon vieux temps avec un ami?

Les paroles de l'ancien aspirant envers sa camarade étaient respectueuses... Mais le ton n'y était pas. Il avait beau être éternellement impressionné par Ryme, la puissance et l'armure qu'elle avait acquise, leur relation n'allait pas changer de sitôt. Pour Pégase, elle resterait sa camarade de promotion, aux côté de qui il avait passé plus d'une année à trimer pour parvenir là où ils étaient à présent. Et passé quelques bons moments, aussi. Sinon ça n'aurait pas été des souvenirs très reluisant, ni un lien bien solide.
Paros, un sourire ironique aux lèvres, s'approcha donc de la jeune porteuse de l'Or, et en guise de salut lui présenta son poing. C'était, pour les aspirants, le salut le plus conventionnel et familier qui soit. Tout en faisant cela, l'adolescent déclara finalement ces mots ce qu'il aurait voulu lui dire transmettre bien plus tôt, mais que le destin avait trop longtemps retardé.

    - On n'a vraiment pas de bol, Ryme. D'abord on m'envoie en mission sitôt mon armure récupérée, puis à mon retour c'est toi qui est absente... Mais maintenant, des félicitations sont à l'ordre du jour. Bravo pour être devenue l'une des Douze! Ce n'est pas rien, même si ni moi ni personne d'autre parmi les aspirants ne doutait que tu y arriverais.

Bon. C'était faux. Certains avaient douté. Mais ceux-là n'avaient finalement plus trop exprimé leurs opinions une fois que la Lionne leur eut démontré ses capacités, de façon très franche et directe. Dans les dents.
Paros continua sur sa lancée. L'apparition de Ryme lui avait après tout donné une idée, qui se précisait un peu plus à chaque instant passé en sa présence.

    - Il faut qu'on fête ça, à présent! Et j'ai justement fait du repérage, un peu plus tôt... Alors, par quoi veux tu commencer notre tour de Camelot?

Il en fallait finalement peu, pour faire pétiller la jeunesse. Les Saints avaient beau être venus ici pour des raisons politiques, il n'y avait pas lieu plus approprié pour fêter comme il se devait ce qu'ils avaient tous deux à célébrer. Dans la liesse du peuple, la leur se fondrait tout naturellement pour les rendre indécelables. N'était-ce pas, au fond, ce que le Grand Pope leur avait recommandé la veille?

Spoiler:
 


[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) G-bleu1800/1800[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) G-rouge1200/1200[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) G-jaune1650/1650[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre)   [Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) EmptyVen 13 Nov - 22:16
Chargée de faire un binôme avec son ancien Maître, Ryme ne s'était égarée dans les rues de Camelot qu'une seule fois, le cœur lourd. Son humeur n'était pas au beau fixe, ces derniers temps, et les retrouvailles qu'elle avait faite dernièrement n'avaient pas été des plus agréables. Il fallait donc compenser son regard peu émerveillé par...autre chose.

Le froid et l'humidité n'avaient jamais été son maître mot. La Lionne préférait la chaleur, à bien des égards. Les pierres froides des lieux portaient en eux tout un mystère, mais ce n'était que peu de consolations à portée de main lorsque l'on appréhendait un bal rempli de nobles, de conspirations et d'assassinats. Cette pensée lui serrait déjà la gorge... Cette rencontre, elle le sentait si mal !

En sortant de l'auberge, une voix familière l'interpella. Levant le regard, Ryme vit là une frimousse connue du bataillon ! Dans son amusement, ses deux mains venaient de trouver pour accoudoir ses hanches devenues lisses et musclées à force d'entraînement, mais toujours féminines...

"Ca alors, si j'avais cru tomber sur un petit Cheval. On m'a parlé de toi et de ta récente promotion. Félicitations à toi, jeune recrue. Tu as su prouvé ta valeur en tant que Saint d'Athéna, blablabla."

Suite à quoi, son ancienne collègue l'observa, le nez haut et fier. Ce charme ne dura toutefois pas. Bien vite, un rire lui dévora les joues et les remerciements, eux, s'étaient déjà emparés de ses lèvres rosées.

"Et...Merci pour le compliment, mais je crains que ça ne soit qu'un début ! La route n'a pas été simple, mais j'ai enfin succéder au Vieux Lion. Quant à savoir si j'en serais digne, c'est une autre paire de manche." Ses doigts dérobèrent l'une de ses mèches derrière son oreille, visiblement remise de son fou rire. "Et sinon...J'ai bien vu que tu n'étais pas là, du coup, Tharros a pris ta place pour ma première et dernière mission !"

Il était vrai qu'ils n'étaient plus des aspirant-Chevaliers. Ils faisaient désormais partis de l'Elite d'Athéna. Tout deux avaient vécu différemment l'obtention de leur armure, de leur première besogne en terre inconnus...Qu'avaient vécu Paros ? Le temps n'était pas passé vite, mais la Lionne regrettait de ne pas avoir pu consacrer un peu de temps pour aller à la rencontre de son ancien compagnon d'infortune.

Et puis...Pégase avait choisi Paros. Par la force des équations, cela voulait-il dire que le Chevalier avait changé ?

Ô, ses réflexions l'embrouillaient !! Se redressant, son regard se perdit droit vers elle, près de la porte. Que désirait-elle faire ?

Ryme avait à peu près sa petite idée.

"Je ne sais pas moi...P'tet par une bonne taverne, autour d'une bière bien mousseuse ? Il y a de quoi se restaurer dans le Haut-Lieu... Quoique, tu penses qu'ils ont de la bière, ici ? Certains parlent de...de cidre, je crois ! Et de chouchenn." Le nom de ces spécialités lui étaient inconnus de goût. Il était peut-être temps d'y remédier ? "Ca change pas grand chose, je veux tout goûter !"

Soudain, les yeux de Ryme se firent rieurs. Le Chevalier n'attendit d'ailleurs pas la réponse de Paros : Par le bout de la manche, la demoiselle le dirigea loin, plus loin, beaucoup plus loin. Au cœur de la foule.

Direction: La taverne du "Chat qui Grogne".




[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) G-bleu1200/1200[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) G-rouge1050/1050[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) G-jaune1050/1050[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre)   [Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) EmptyLun 23 Nov - 0:08
Le temps et l'or n'avaient pas émoussé le mordant de la Lionne! Voilà qui était rassurant à constater. Devant la fausse provocation de la Lionne, Paros contint partiellement un léger ricanement qui s'échappa de sa gorge. Retrouver un ancien camarade d'entrainement, en particulier Ryme, lui faisait réellement plaisir. Après tout ce qu'il avait pu vivre en un peu plus d'un mois, un visage profondément et réellement amical et apprécié lui procurait un soulagement qu'il n'avait pas soupçonné. L'hilarité des deux jeunes gens se poursuivit quelques instants, avec qu'ils ne reprennent contenance et que Ryme ne réponde à son salut amical. Les nouvelles qu'elle lui donna ensuite ne fit qu'élargir son sourire déjà bien prononcé.

    - Si tu n'en étais pas déjà digne, tu n'aurais pas l'armure sur le dos, ma grande. D'ailleurs, je dois dire qu'elle te va bien mieux qu'au Vieux Lion! Euh.. Attends, Tharros?! Oulaaah... Est-ce qu'il t'a un peu aidé, au moins? Ou il a passé toute la mission à essayer de te défier en duel?

Paros exagérait. Juste un peu. Il savait que le Lionceau qu'il avait affronté à la fin de leur entrainement n'était pas idiot au point de risquer la réussite d'une mission juste pour satisfaire son égo et son ambition. Pour autant, le cas de Tharros était... épineux. Même le Pégase, fier de son empathie, ne parvenait tout à fait à comprendre les motivations profondes de son rival. Celui-ci le surprenait toujours, par sa férocité, par son opiniâtreté... Et rien du temps qu'il avait essayé de passé avec lui n'avait jamais pu y changer quoi que ce soit. Au moins, vu les émotions qu'il lisait sur le visage de Ryme, Paros devinait qu'ils étaient tous les deux rentrés saufs de leur mission. C'était tout ce qui importait. Nul doute que Tharros l'attendait de pied ferme en Grèce. Ils avaient encore des choses à se dire et des coups à échanger, tous les deux.

Mais serait-il exactement le même? Ryme, même si ses tics et son comportement demeuraient inchangés, avait quelque chose de différente. Peut-être la conscience de son nouveau rang la rendait-elle plus mesurée? Quoi qu'il en fusse, la Lionne semblait emballée à l'idée de se faire une petite sortie dans les rues de Camelot. Malgré son masque, malgré l'armure, le cœur sa camarade restait au final le même que celui d'autre fois. C'était là tout ce que Paros avait besoin de savoir pour s'abandonner au courant insouciant de leur jeunesse. Leur première envie s'imposa assez vite.

    - Les grands esprits se rencontrent! Moi aussi, je comptais essayer ce que cette ville avait à proposer comme boissons. Va pour une petite tournée dans les tavernes de Camelot, alors!

Au beau milieu de sa phrase, Ryme lui avait saisit la manche pour l'entrainer dehors. La patience n'avait jamais été un de ses points forts, après tout. Se laissant volontiers entrainé. Visiblement, elle avait déjà une idée précise de là où elle voulait se rendre. Paros la suivit donc jusque dans une taverne dans la partie huppée de la cité. Dès qu'il vit le nom, Pégase ne put s'empêcher de s'esclaffer. Pas étonnant qu'elle ait attiré l'oeil de Ryme, avec un nom pareil! La Lionne avait intérêt à s'y sentir comme à la maison, où le gérant allait entendre le son d'un véritable grondement animal...

Quelques instants plus tard, les voilà qui étaient installés à une table. Ayant laissé leurs armures à l'auberge réservé par les Saints, ils se fondaient plutôt aisément dans la masse de visiteurs qui affluaient en ville pour le couronnement, même si un simple regard restait suffisant pour les identifier comme des étrangers.
Paros se proposa pour se rendre au comptoir et commander deux pintes de ce "cidre" que Ryme avait mentionné et dont il avait également entendu parlé. Il fut surpris de se voir servir, quelques instants plus tard, deux bols en terre cuite avec à l'intérieur un liquide semblable à de la bière, mais étrangement fruité dans son arome. Une fois revenu à la table où se trouvait son amie, il déposa sa part devant elle. Aussi joyeux qu'impatient, il n'attendit pas d'être assis à son tour pour poser les questions qui le taraudaient.

    - Alors, raconte-moi tout... A commencer par cette mission! Dans quel coin du monde es-tu partie? Enfin, si c'est quelque chose que tu as le droit de révéler à un pauvre petite chevalier de Bronze.

Un rictus ironique se glissa sur le faciès de Pégase à cette mention. Il se doutait que la Lionne ne se soucierait pas d'une quelconque différence de statut entre eux... Mais les ordres étaient les ordres. Et le Grand Pope exigeait parfois le secret sur les affaires d'Athéna. Paros lui-même serait bien embêté, en vérité, si Ryme lui retournait la question. Qu'aurait-il le droit de lui révéler sur ce qu'il avait vu à Tolosa?
Le jeune homme porta sa bolée à ses lèvres et dès la première gorgée s'interrompit pour s'exclamer.

    - Eh mais... C'est de la pomme?!


[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) G-bleu1800/1800[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) G-rouge1200/1200[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) G-jaune1650/1650[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre)   [Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) EmptyVen 27 Nov - 20:29
Le Chat qui grogne.

Une taverne en apparence sympathique, d'où la végétation sur les planches en bois qui longeait les balcons, oscillaient entre les planches rongées par le vent iodé de Bretagne et épousaient les formes élégantes et variées qu'on avait taillé dans leurs cimes. Sur l'enseigne, un félin montrant les dents réveilla un rictus sur les lèvres de la jeune femme. Au moins, elle avait pu mémoriser son emplacement sans aucun mal. Passé le seuil de la taverne, Paros et Ryme trouvèrent de quoi se désaltérer. Bientôt, on leur servit deux verres bien remplis.

Qu'il lui tardait de déguster sa liqueur !

Et puis, ne disait-on pas que l'alcool déliait les langues et désinhibait les moeurs ? Bien assise dans sa chaise, la jeune femme profita pour reprendre leur conversation, d'une voix plus basse.

"Nous serons mieux, ici. Mais pour répondre à tes questions, on ne peut pas dire que j'ai quitté le monde grec...Je me suis rendue près d'Athènes. A Nauplie." Sa destination n'avait pas été des plus exotiques. Et pourtant, il y avait eu une pointe de révélations dans ces recherches. "Les villageois y ont tous été massacrés par "quelque chose". Quelqu'un, plutôt. Ma première mission a donc été d'enquêter sur place."

Enquêter. Débusquer. Déjà, l'odeur des corps brûlés et du bois fumé lui revenait en narine...Soupirant, son regard se perdit sur la surface plane de son gobelet. Elle n'avait pas encore fait son rapport à Childéric et ce dernier lui devait certainement quelques explications. A elle. A Tharros également.

"Mais tu as raison. Tharros a failli me faire faire une crise cardiaque. Ce n'est pas une surprise mais..." Les visions que Ryme avait entrevu près de la tour noire lui revenait en mémoire. Sous ce masque, on la devina bien vite au moins aussi rouge qu'une pivoine. "C'était embarrassant...Je ne sais plus si le destin joue avec moi, ou non...A croire que le Sanctuaire a dissimulé certaines informations en cours de route. Je dois parler à Childéric, je n'ai pas encore pu le faire...Je te dirais la vérité une fois cela fait, ne m'en veux pas."

Etait-ce une simple illusion, ou bien la vérité ? Si tel était le cas, alors Tharros était lié de près ou de loin à elle. Mais il y avait plus, également. Beaucoup plus. Que lui cachait donc le Sanctuaire ? C'était une question qui naissait, grandissait, et prenait racine aussi bien dans ses certitudes que dans ses actions. Camelot voyait déambuler une Lionne maussade et perplexe pour cette raison. Toutefois, la présence d'un ancien ami l'aiderait peut-être à dépasser ces états d'humeur ?

Elle l'espérait...A raison. Contempler les mimiques innocentes et maladroites de Paros ne manquerait pas de lui soutirer un rire.

"T'en fais une tête ! Mais oui, c'est bien de la pomme. Grâce à elle, les locaux produisent un alcool plus ou moins fort, en respectent les règles de la fermentation. C'est une des plus célèbres spécialités du coin ! J'espérais donc avoir l'occasion de goûter un peu tout ça..."

Après tout, n'était-ce pas un moindre plaisir à prendre à Camelot ? Quelque chose émergerait de ce couronnement, mais il était impossible de savoir si les conséquences seraient bénéfiques ou non pour le Sanctuaire. Alors...Autant se forger ses propres souvenirs, aussi fugaces soient-ils ! D'un mouvement de doigt, son masque fut décalé. Ses lèvres purent alors tremper dans le verre à son tour. Silencieusement. Avec délectation. Puis, Ryme se releva le regard.

"Et toi, alors ? Où donc t'as mené notre vénérable Grand Pope, avec tes nouvelles et élégantes ailes de...Pégase, il me semble ?" Joueuse, Ryme se pencha en avant, s'affalant par la même occasion sur la paume de ses mains. En affutant son regard, Paros pouvait déjà voir la couleur mutine, lumineuse et parfois intimidante de ses prunelles luire dans ces ombres, prêtent à sonder les siennes. "Que je ne m'offusque pas de ne pas avoir vu le bout de ta frimousse dans mon temple avant de partir..."

Sa fausse moue était palpable. Ryme était curieuse de savoir ce qu'était devenu Paros, en tant que Chevalier de Bronze.



[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) G-bleu1200/1200[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) G-rouge1050/1050[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) G-jaune1050/1050[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre)   [Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) EmptyMar 1 Déc - 2:33
L'ambiance de la taverne était chaleureuse et accueillante. Les boissons qu'on leur avait servi répandaient leur arôme fruité, éveillant en eux une soif presque primordiale. Dehors, la lumière brillait sur Camelot. Pour un observateur extérieur, ils n'auraient été que deux jeunes gens profitant d'une magnifique journée pour badiner en toute innocence. Paros aurait voulu y croire, également, juste pour quelques instants de plus. Mais leurs paroles baissèrent bien vite d'un ton, et il pu voir une ombre qui l'inquiétait se glisser dans la voix de son amie.

A en croire ses paroles, sa mission à Nauplie avait été placée sous les mêmes auspices que la sienne à Tolosa. Ryme resta plutôt évasive, mais Pégase sentit que quelque chose la troublait. Il savait que la Lionne était forte, que ce qu'elle avait surmonté en Italie lui aurait permis de faire face à l'horreur d'un tel charnier. Non, ce qui l'affectait était d'une nature différente. Elle avait des doutes sur ce que lui aurait dis le Sanctuaire? Les paroles de la jeune femme trouvèrent un écho au cœur de Paros. Il repensa à ce malaise qui l'habitait depuis Tolosa. Sa conversation avec Athéna l'avait apaisé mais... Il demeurait.
Ryme ne semblait pas encore prête à en dire d'avantage. Paros comprenait. Lui aussi avait eu besoin de temps pour digérer sa première mission, et tout ce qui en avait découlé. Même s'il avait terriblement envie d'en savoir plus, le jeune homme décida de prendre son mal en patience. Presser sa camarade pour obtenir des réponses qu'elle n'avait surement pas elle-même ne les mèneraient nulle part.

    - Eh bien... D'accord. Comme tu le sens, Ryme. Lorsque tu voudras en parler, je serai prêt à t'écouter. Mais ce village... Merde. C'est pas si loin... Vous avez pu découvrir ce qu'il s'est passé? Qui a pu faire ça?

Pégase ne connaissait pas cette ville, ni ses habitants. C'était surement à peine s'il pouvait la situer sur une carte. Pourtant, leur sort l'affectait. Le récit de la Lionne ne lui rappelait que trop douloureusement ce qu'il avait vu et vécu autrefois, lorsque les Berzekers avaient jugé bon de mettre la campagne autour du Sanctuaire à feu et à sang pendant leur assaut. L'idée que ce soit peut-être les mêmes ennemis qu'autrefois l'inquiétaient, plus surement que ne voudrait l'admettre. Son ton ne trompait cependant pas.

Poussé par la soif et le besoin de se requinquer après avoir abordé ces questions, le jeune homme avait porté son bol à ses lèvres avant d'exprimer sa surprise devant son gout. Ryme, visiblement fine connaisseuse, ne se fit pas prier pour révéler les secrets de ce mystérieux "cidre". La Lionne était bien renseignée! Avait-elle donc planifié cette partie de leur escapade à Camelot aussi soigneusement que son Maître en avait préparé l'aspect politique? Cela ne l'aurait pas étonné. Quoi qu'il en fusse, Paros était heureux de voir que sa mission n'avait pas complètement tué l'enthousiasme de Ryme. Il fut heureux de continuer sur cette lancée.

    - Eh bien voilà qui est fait. J'ai hâte de voir les autres variétés. En fait, je ne sais pas pourquoi ça m'a autant surpris. On fait bien du vin avec du raisin, je suppose que n'importe quel autre fruit pourrait faire de l'alcool... Peut-être qu'en voyageant on en trouvera qui sont faits de façon encore plus exotique encore.

L'idée était séduisante. A présent que Paros avait gouté à la joie de découvrir de nouvelles contrées, il se surprenait à imaginer avec excitation et émotion les autres paysages incroyables que son grand-père lui décrivait dans ses histoires. Peut-être que la prochaine fois, Ryme et lui auraient l'occasion de découvrir une nouvelle destination à deux. Ce n'était pas impossible, puisque le Pope aimait visiblement envoyer les Bronzes en paire aves des Dorés. Ce serait une aventure, celle-ci!
Paros bu de nouveau une gorgée de cidre alors que la Lionne le questionnait à son tour sur ce qu'il avait vécu depuis sur adoubement. Il avait capté l'éclat d'amusement dans son regard, et y répondit par la même. Oh? Lui avait-il manqué tant que ça? Avec un sourire au coin des lèvres, il fit de son mieux pour satisfaire sa curiosité.

    - Crois-moi, j'aurais volontiers préféré monter quelques maisons de plus pour crâner un peu avec ma nouvelle Cloth... Mais mon Maître venait de revenir, et Childéric a demandé à ce qu'il reparte aussitôt en Francie. Je ne pouvais pas le laisser y aller sans moi.

Autant pas ordre que par devoir, il avait suivi la volonté de l'Ancien Lion et du Taureau. Par le hasard qui lui avait fait croiser la route du Pope et du Chevalier d'Or dans la cuisine de ce dernier, Pégase s'était retrouvé embarqué dans une histoire qui, au final l'avait concerné plus qu'il ne l'aurait cru... Ou du moins avait concerné la Cloth qui était la sienne. Mais avant d'aborder cette épineuse anecdote, Paros avait des histoires plus enthousiasmantes à partager avec son amie.

    - L'idée était de retrouver des Oracles pour essayer de calmer les choses avec eux. Airôth était un ami de leur ancien Augure. La dernière guerre lui a beaucoup pesé... On les a trouvé, au final, dans une jolie petite ville du sud. Ce n'est pas aussi grandiose que Camelot, mais c'est une belle cité, paisible, où différentes cultures coexistaient et échangeaient... J'aimais beaucoup l'ambiance qui y régnait.

Pendant une brève période, c'était ce que Tolosa avait été oui. Un havre de paix dans une région épargnée par la guerre. Même si son séjour n'avait été que quelque jour, le jeune idéaliste avait trouvé dans cette région un reflet du Rêve que l'Empire byzantin promettait. Cette terre, pourtant hors de ses frontières, avait séduit le Chevalier de Bronze. Si seulement les choses n'avaient pas finis aussi tragiquement...
Le visage de Paros se tendit au souvenir amères qui affluèrent. Il avait commencé à faire la paix avec ce qu'il avait vécu, mais la hantise continuait. Il ne pouvait pas ignorer aussi facilement une vie dont il avait senti tout le poids dans ses mains. Ses yeux rubis dévièrent, s'attardant dans les formes des cernes qui marquaient le bois de la table. Ce fut presque en marmonnant qu'il évoqua la suite de cette mission.

    - Du reste... Tout ne s'est pas passé comme prévu. Vraiment pas... Je ne sais pas trop par quoi commencer, à vrai dire.

Le fait qu'ils avaient trouvé une personnage mythologique? Qu'il avait eu plusieurs visions étranges? Qu'il avait assisté à la mort d'une légende, bien loin de la fin héroïque qu'elle aurait pu mériter? Paros ne manquait pas d'envie de partager tout cela avec Ryme, mais c'était beaucoup d'un coup. Pour lui, en tous cas, ça l'avait été. Et puis le Grand Pope lui avait demandé de gardé tout cela sous le sceau du secret... Surement que son apprentie, en tant que Chevalier d'Or, était habilitée à savoir tout cela. Mais était-il sage d'en parler ici?
Comme pour gagner du temps de réflexion, Paros se mit à arpenter la selle de l'auberge des yeux. Il espérait peut-être aussi, au fond, que sa camarade lui donnerait un point de départ d'où continuer ce conte bien étrange qu'il avait vécu.


[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) G-bleu1800/1800[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) G-rouge1200/1200[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) G-jaune1650/1650[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre)   [Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) EmptyAujourd'hui à 0:34
Qui, justement ? Qui était coupable du massacre de Nauplie ? C'était la question à laquelle Ryme devait trouver des réponses à rapporter au Sanctuaire. Toutefois, leur enquête avait soulevé en elle une myriade d'inquiétudes. Avec Tharros, les ombres de ces doutes les avaient harasser sans discontinuer. Par où devaient-ils aller ? Quelle était cette brume ? Cette tour ? Etait-ce un souvenir ? Qui étaient ces hommes parés de rouge ? Tout était si compliqué...Soucieuse, la jeune femme livra malgré tout certains de ses secrets au jeune apprenti.

"On avait des soupçons, en effet. Certains ont aperçu des hommes en armure rouge détruire le village. Ce qui m'a interpellé, c'est que la ville était très, très proche d'Athènes."

Et pourtant, elle n'était plus que gravats et poussières. Ses fondations avaient été décimées en totalité. Devenue malsaine à souhait, il faudrait des années avant de regagner un intérêt pour cette ville qui, auparavant, devait jouir des cadeaux offerts par la mer qui la bordait. Cette mission n'avait pas été une partie de plaisir. Toutefois, ses lèvres continuaient à garder son silence. Son soupir chassa sa monotonie et ses discours militaires. Ce n'était pas le moment. Ryme devait se changer les idées. Une taverne devait abriter deux amis et les réunir autour d'un bon verre, après tout ! Fidèle à lui-même, Paros révélait encore une fois que ce petit brin de naïveté ne l'avait pas quitté.

"Manger les autres spécialités, c'est aussi découvrir le pays eh ! Mais c'est certain qu'on trouvera plus exotique que du cidre." On lui vola un ricanement. "Personnellement, je voyage ainsi. En revanche, je crains être la mauvaise personne "

Un jour, sa gourmandise la perdrait. Heureusement, son heure n'avait pas sonnée. La Sainte espérait encore avoir de beaux jours devant elle. De quoi faire ses preuves et peut-être, partager des moments plus sereins avec ses autres frères d'armes. Le reste ? Aux oubliettes. La Lionne n'était pas venue pour faire ami-ami avec l'Ennemi. De toute évidence, ce futur bal serait autant un combat qu'un jeu entre serpents aux langues bien fourchues, à la seule différence qu'on le verrait vêtu de leur plus bel apparat. A cette pensée, ses yeux coulèrent sur Paros. Ironiquement, Ryme céda à son imagination. Avait-il déjà prévu sa tenue ?

"Tout cela, ça me fait aussi penser que je ne t'ai toujours pas vu avec ta nouvelle armure. J'en suis...Curieuse, d'un coup."

Pégase était une armure symbolique. Tout le monde le savait au Sanctuaire. Il n'y avait rien d'anodin dans son obtention. Le Destin frappait de plein fouet ses porteurs et cette idée la laissa pantoise. Les lèvres trempées dans sa liqueur et le nez rivé dans son verre, Ryme se demandait quelles étaient les impressions de son ancien compagnon d'infortune. L'élève sensible et sans cosmos, destiné à porter Athéna loin dans ses objectifs ? Deux années auparavant, cette ascension dans la hiérarchie aurait attisé les flammes de son cynisme. Aujourd'hui pourtant, ce n'était plus le cas. Sa première mission ne lui avait pas été fatale. Paros se tenait là, debout devant elle, en parfaite santé et contait même ses premiers exploits...

"Si t'arrives quand même à la comparer à Camelot, c'est que la ville devait être jolie, au moins. Pas comme mes vieilles ruines de guerre. Je t'envie, d'une certaine manière..."

Penchée -ou avachie sur sa table, tout dépendait des points de vue-, la Sainte écouta le jeune homme, une moue anecdotique aux lèvres. Le voir ainsi hésité et trébuché dans ses débuts fit monter en elle une nécessité, vitale ou primordiale, que tous ressentait en cas d'hésitations : l'art des initiatives.

"Par le commencement, peut-être ? Ce serait une bonne entrée." Ce serait une bonne idée, oui. Un début cohérent, élaboré ou sans chichi. Au choix. Pour autant, la Disciple du Lion semblait se contenter de simples conversations... "Ou alors, par cette gorgée de cidre. Ca ne t'empêchera pas d'apprécier ma présence comme il se doit. T'as de quoi me faire un joli conte."

D'un mouvement las mais exécuté sans retenue, sa main apostropha une serveuse aux cheveux doux et bouclés, que l'on devinait être la créature éponyme et ensorcelante de cette taverne. Par envie plus que par nécessité, Ryme chuchota sa commande. De quoi se sustenter. Quand le plat arriva -quelques petites pièces de viande accompagné de petit pain préparé avec soin et délicatesse, la malheureuse sentit le besoin de se livrer à quelques argumentations.

Un bon verre d'alcool justifiait bien un petit plat préparé avec soin, non ?

"Va pas croire que je mange trop, hein ! J'aime juste le goût...Et puis, ça me fait bizarre." Une à une, ses phalanges jouèrent avec son godet, comme un signe de contentement. Malicieusement, ses yeux se plantèrent dans ceux de Paros, comme pour le plonger à son tour dans ses souvenirs du passé. "Deux chevaliers d'Athéna en train de boire un verre pour oublier nos déboires. A croire qu'on a réussi à surmonter nos premiers soucis d'apprentis. Le cosmos, les autres et puis ma...mon mauvais caractère, je crois."

Un bien triste mot. Proche de la réalité, toutefois.



[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre) Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
 
[Mi-mars 553] Les bons contes font les bons amis (Ryme+libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Britannia :: Camelot :: Haut-Pavé-
Sauter vers: