Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] G-bleu1350/1350[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] G-rouge900/900[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] G-jaune1350/1350[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] V-jaune  (1350/1350)
Message [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre]   [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] EmptyMer 11 Nov - 9:00
C'est donc accompagné de sa soeur que le Légat parcourait désormais Les Lanternes. Cet endroit qui regroupait la haute bourgeoisie de Camelot et dont il avait entendu parler. Si jusque là, il n'avait pas été déçu de ce qu'il avait vu, il estimait toujours que sa magnifique Atlantis dépassait de loin les structures du coin. Certes, comparé aux autres royaumes terrestres, Camelot sortait du lot mais c'était comme essayer de dire que l'Orichalque était similaire au cuivre ou à l'or.

Mais peut-être en verrait-il un peu plus par ici ? Qui sait après tout. A ses côtés, Aurora était plus terne que d'ordinaire. Moins enjouée. Et il pensait savoir pourquoi évidemment. Elle perdait peu à peu de son humanité et elle le sentait. Quant à ce diadème. Il préférait ne pas s'exprimer plus clairement sur ce sujet là. Amphitrite était sa déesse, sa reine. Mais elle ne représentait pas la même chose que Poséidon à ses yeux. Contrairement à Cinead, il le savait. Sans doute possédait-elle plus de fidèles que son époux, de par la création des écailles. Mais ce n'était pas là l'avis de sa Voix.

Quoi qu'il en soit, ils trouvèrent un endroit qui semblait surplomber une partie des Lanternes, histoire de se faire un avis plus large de ce qu'ils avaient traversés. Une fois encore, ils ne pouvaient nier la beauté des lieux. Mais cela manquait de vie. Cela manquait de cette âme qu'ils chérissaient tant. C'est avec un sourire qu'il se tournait vers Aurora.
    - Tu sais ce que cet endroit et cette petite virée me rappelle ? Nos escapades au travers d'Atlantis, de nuit, lorsque Père nous emmenait pour ses affaires et que nous faisions faux bond aux gardes. T'en souviens-tu ?

Le voile qui semblait couvrir son regard se leva et elle ne put réprimer un petit rire. Bien sûr qu'elle s'en souvenait. Elle était celle qui attirait les gardes dans une autre direction tandis que son frère partait et elle le rejoignait toujours ensuite. Combien de fois s'étaient-ils fait réprimander par leur père suite à ces escapades ? Elle ne les comptait plus. Mais chaque fois, cela en valait la peine.
    - Tu adorais aller au point le plus haut, afin de voir Atlantis s'illuminer. Je te suivais chaque fois. Sans comprendre ce que tu aimais tant dans ce spectacle. Jusqu'au jour où tu me l'as expliqué. Comme toujours, tes mots m'ont ouverts les yeux.

Elle souriait avant de reprendre son observation. Il y avait un peu de mélancolie mais l'un comme l'autre appréciaient ce moment. Orphéus poussa un maigre soupir.
    - Je voulais que tu comprennes à l'époque que nous ne faisions pas cela pour rien. Même si nous n'étions que des enfants.

Ils avaient toujours tout fait ensemble. Poséidon lui avait dit d'être fort. Il essayait. Sans doute s'agissait-il ici d'un de ses plus grands défis. Et Aurora le sentait, ce pourquoi elle semblait si taciturne. Mais c'est un autre visage qu'elle afficha lorsqu'elle poussa de l'épaule son frère.
    - Laissons notre autre problème de côté, tu veux bien ? Et profitons de ce voyage. Après tout, il s'agit d'un événement exceptionnel et il est de notre devoir de faire honneur aux nôtres.

Une doctrine pour les Merinita et cette fois, ce fut Orphéus qui se laissa aller à rire. Il rendit à sa soeur son coup d'épaule et se redressa complètement.
    - Aurora Merinita qui me sort une perle de sagesse. On aura tout entendu. Marchons, chère soeur. Et voyons si cette contrée peut nous surprendre.

C'est ainsi qu'ils se préparaient à quitter les lieux afin d'arpenter de nouveau ces terres étrangères.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre]   [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] EmptyMer 11 Nov - 12:49
Osmund:
 

Il aimait cette ville et était content de pouvoir la parcourir. Ces quartiers différents et pleins de vie, ces gens complètement différents de ceux qu’il avait l’habitude côtoyé. Ces soirées grandioses auxquelles il pouvait assister tous les soirs si le coeur l’en disait, mieux que tout, il était payé et récompensé pour assister à ces grandes soirées ? Que pouvait-il demander de plus ? Pas grand-chose à vire dire. Il revenait d’une visite dans l’énorme marché de la ville, quelques paquets sous le bras, il avait encore acheté des objets insolites, sans sens ni esthétique véritable mais qui tous, avaient piqué à vif son envie de jouer ou sa curiosité. Pourtant, sa journée avait été un peu maussade et il aurait bien aimé pouvoir discuter avec quelqu’un de valeur ou du moins, un tant soit peu intéressant. Les fêtes avaient leurs bons côtés, mais les bourgeois, souvent, ne brillaient pas par leur verbe. Et c’est là qu’il entendit deux voix…

« - Seigneur Orphéeus, Dame Aurora ? C’est bien vous que je crois reconnaître au loin ? »

Dit-il d’une voix assez forte qu’on puisse l’entendre tout en faisait quelques signes de la main, pour espérer attirer leur attention. Il ne savait pas trop s’il l’entendrait, il l’espérait tout du moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] G-bleu1350/1350[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] G-rouge900/900[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] G-jaune1350/1350[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre]   [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] EmptyMer 11 Nov - 13:34
Une voix attira alors l'attention de sa soeur, qui se tournait vers l'origine de l'intonation. En voyant la personne qui les saluait, elle eut un sourire et lui rendit le signe de main. Avant de se retourner vers son frère qui observait une autre scène. Rieuse, elle emprunta le bras du borgne pour se diriger vers l'homme en question. C'est là que Orphéus perçut la silhouette. Et qu'il comprit pourquoi sa soeur l'emmenait ainsi.

Ainsi donc l'émissaire d'Asgard était lui aussi du voyage. S'il n'y avait rien d'étonnant à ce que les Terres Nordiques envoient quelqu'un, il était toutefois amusant de voir que c'était le même homme qui avait été envoyé à Atlantis. Avait-il gagné leur confiance ? Il est vrai qu'il avait été suffisamment habile lors de leur propre échange. Même si le Légat n'avait pas oublié certaines impressions. Arrivé à proximité, Orphéus salua l'homme avec déférence.
    - Seigneur Osmund, quel plaisir de vous voir ici.

Il remarqua les paquets et eut un sourire.
    - Je vois que vous en avez profité pour faire quelques courses ? Je n'ai pas encore eu le loisir d'aller dans les marchés de la ville mais je compte bien réparer mon erreur sous peu.

Les yeux de sa soeur s'illuminèrent. Elle appréciait de pouvoir penser à autre chose qu'aux missions qui leur étaient confiés et surtout, surtout, elle souhaitait profiter des derniers moments de liberté avec son frère.
    - Et que pensez-vous de cet endroit ? Avez-vous été envoyé seul ?

Pour une fois, il n'y avait aucune arrière pensée dans cette question. Les Marinas n'étaient pas spécialement ici pour faire de la politique mais surtout pour veiller sur les intérêts d'Avalon et de ce qui y était caché. Orphéus observait Osmund. Il n'avait pas pensé pouvoir le revoir si rapidement après leur précédente rencontre et était ravi de le voir dans un autre cadre que celui très stricte de la politique Atlante. Il se savait peu amène, dans ces circonstances, surtout que les sujets avaient été tendus en partie. Mais la page était tournée. Pour l'heure. Car il n'oubliait pas deux choses : la mise en garde de Poséidon. Et la valeur réelle des Pierres qui avaient été offertes. Le rapport était tombé avant son départ et il avait été étonné. Pas de malice.
    - Nous même, nous ne sommes pas venu très nombreux. De nombreux Seigneurs ont fait le déplacement pour participer à cet événement et je ne me voyais pas faire l'impasse.

Osmund comprendrait les raisons qui avaient poussées Orphéus à ne pas envoyer ici trop d'Atlantes haut gradés. Les sécurités de sa cité primaient sur le reste et si le Légat s'absentait, la Tour restait gardée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre]   [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] EmptyJeu 12 Nov - 0:25
Il accueilli les deux marinas d’un large sourire. L’ambiance qu’il dégageait d’eux n’avait rien à voir avec l’oppressante rencontre de la salle diplomatique de la cité engloutie où il avait été reçu il y a quelque temps de ça. A vrai dire, il avait pensé sa vie s’arrêter à ce moment et pourtant… il avait quitté la cité et était revenu parmi les siens. Alors, en les recroisant, il s’attendait plutôt à une rencontre de ce même type, quelque chose de tendue et de politique, mais ils avaient presque l’air… humain. Oui, comme s’il venait de croiser quelqu’un qu’il connaissait alors qu’il prenait du bon temps dans la cité. Alors il se sentait à l’aise et presque entre amis, presque.

« - Oui ! Il y a des merveilles à acheter ici. Vous voyez, j’ai une passion pour les objets exotiques. Pas besoin qu’ils n’aient de sens, j’aime juste qu’il soit… étrange, curieux ! J’ai acheté quelques casse-têtes orientaux, des objets d’art de contrée du sud de l’Égypte et bien d’autres choses encore. Je ne vais pas vous accabler avec tout ça ! Cela dit, je réponds ainsi à votre question dame Aurora, du moins la première ! Cette ville est FOR-MI-DABLE ! Cela dit, elle doit vous paraître fade à côté d’Atlantis non ? »

Pour joindre le geste à la parole, des nombreux objets qu’il transportait sur lui, il avait sorti un étrange masque sombre, aux traits déformés et creusés. Qui, fait de bois, ressemblait vaguement à un être humain. Il rangea son objet et reprit :

« - Alors que vous présidez la votre. J’accompagne, moi, la délégation d’Asgard. Nous ne sommes pas nombreux mais vous risquez de croiser les miens au bal et peut être même au tournoi. Mais… une question me vient, seigneur Orpheus. N’y voyait aucune malice et je m’excuse d’avance si la question est trop indiscrète mais : êtes-vous marié ? Un homme de votre stature doit avoir une foule de prétendantes s’il n’a pas déjà la corde au cou. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] G-bleu1350/1350[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] G-rouge900/900[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] G-jaune1350/1350[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre]   [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] EmptyJeu 12 Nov - 21:53
Il ne put réprimer un rire alors qu'il écoutait l'Asgardien. Il comprenait sa passion pour ce genre d'objets même s'il ne la partageait pas. Lui était plutôt centré sur les livres et les manuscrits anciens. Quant à sa soeur... Et bien elle répondrait à sa place. D'ailleurs elle s'empressait déjà de réagir à son tour. Comme quoi, il la connaissait parfaitement.
    - Vous ne m'accablez pas. Ma passion est tout aussi étrange que la vôtre, voyez-vous. Je suis une grande amatrice d'armes. Avec un intérêt tout particulier pour les belles lames, les épées ouvragées. Vous voyez ? Je trouve qu'il n'y a pas plus belle oeuvre d'art, surtout quand on sait le temps que cela prend pour en créer une magnifique. Mon frère est plus classique. Les livres anciens notamment. Il pourrait en parler des heures.

Le coup de coude qu'elle prit lui fit comprendre qu'elle devait tenir sa langue. Pour autant, cela ressemblait plus à une confrontation fraternelle qu'à un véritable avertissement. Orphéus n'appréciait pas qu'on parle de lui, pas quand il était présent en tout cas. Et elle eut un nouveau sourire, haussant les épaules comme pour dire "je m'en fiche".
    - Je suis navré mais je suis parfois obligé d'intervenir, sans quoi elle tiendrait la discussion sans nous laisser une seconde pour souffler. Mais elle a dit vrai. Nos passions sont certes différentes mais j'espère avoir le loisir de trouver matière à combler mes attentes en cette ville. Tout comme cela a été votre cas.

Osmund avait visé juste en tout cas : la ville était magnifique mais n'était pas à la hauteur d'Atlantis. Mais Orphéus était un diplomate avisé et était versé dans cet art depuis qu'il était enfant. Il pouvait assez aisément penser une chose sans pour autant l'exprimer à haute voix. Il aurait été discourtois et imprudent d'exprimer à un autre émissaire ce fait, même s'il était vrai.
    - L'architecture ici est très différente de la nôtre et on ne peut donc pas véritablement comparer les deux cités. J'apprécie différemment mes promenades ici. Et puis nous retrouverons bien assez tôt les splendeurs d'Atlantis pour pouvoir profiter de celles qui nous sont offertes ici, n'est-ce pas ?

Il eut un petit sourire mais qui en disait long. En quelque sorte, il avait répondu à l'affirmative lorsque Osmund avait employé le terme "fade" en parlant de la ville. Sans pour autant le dire de manière explicite. Chacune cité avait sa beauté personnelle. Les comparer était délicat. Le reste de la discussion l'interpella toutefois, sans pour autant le surprendre outre mesure. Ce n'était pas la première fois que quelqu'un s'interrogeait sur ce fait. D'ailleurs Aurora se mit à sourire elle aussi.
    - Vous n'avez pas à vous en excuser, voyons. Je comprends votre curiosité et je n'ai pas grand chose à cacher de ce côté là, à dire vrai. Je ne suis pas un homme marié, en effet. Même s'il est vrai que de par mon statut, je n'ai que l'embarras du choix. Toutefois, les attributions qui sont les miennes pour l'heure m'empêche de me consacrer à l'art tout aussi délicat qu'est l'amour. Je crains que si je prenais une épouse maintenant, je n'ai guère de temps à lui consacrer. Je suis sûr que vous comprenez. Mais dîtes-moi, qu'en est-il de vous ? Après tout, vous n'êtes pas n'importe qui vous-même. Est-ce qu'une femme vous attend par delà vos terres ? Des enfants peut-être ?

Ce n'était pas chose impossible. Il se souvenait des noms de l'homme face à lui. Des noms qui représentaient tout de même une certaine stature. En tout cas il était véritablement curieux. Osmund avait intrigué le Borgne lors de leur première entrevue et hors des murs d'Atlantis, il se disait qu'il pouvait en apprendre un peu plus sur lui. Pas par malice. Il lui rendait seulement la politesse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre]   [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] EmptyVen 13 Nov - 3:49
La surprise passa rapidement sur le visage d’Osmund. Il ne s’attendait pas à cette réponse de la part du duo. A vrai dire, il s’attendait plutôt à une remarque poli pour lui dire de se taire mais… au contraire, la conversation prenait une tournure de plus en plus amicale. Et il n’était pas au bout de ses surprises, enfin, les deux suivantes étaient des demi-surprises, alors mises ensemble, est-ce qu’il s’agissait d’une vraie surprise ? C’est un débat qu’il devrait avoir avec lui-même plus tard. Il aurait, en réalité, plutôt parié sur l’inverse vis-à-vis des passions des deux Atlantes mais il ne les connaissait pas tant que ça. En tout cas, c’est une information qu’il ne manqua pas de noter dans un coin de sa tête, juste au cas où !

« - Vous trouverez sûrement des armes dans les grandes allés marchandes et quant au savoir… je suppose qu’il doit exister bien des bibliothèques privés ici, alors si vous faites de l’oeil doux à vos hôtes, je suis sûr qu’ils se feront un plaisir de vous faire des copies ou quelque chose comme ça. Si jamais je peux vous être utile. »

Il manqua de rire quand il parla de Camelot. Oui, c’était une parfaite réponse de diplomate, pleine de langue de bois et de faux-semblants. Ne disant rien et tout pour ceux qui savent lire entre les lignes. Mais il garda son sérieux. Il n’y avait bien que les Atlantes pour être aussi à cheval que ça sur leur identité et leur nation. Quoi que, il connaissait certains Asgardien qui, avant…

« - Oh, je dois dire que cet endroit est FOR-MI-DABLE. Mais ça ne vaut jamais la maison. Qu’importe d’où l’on vient. »

Lui aussi, après tout, était assez fort en langue de bois… en parlant de langue de bois. Il fut de nouveau étonné d’avoir une telle réponse. Visiblement, il savait jouer de la franchise comme d’une arme dans son arsenal de mensonge. Signe d’un habile diplomate. Peut-être fatalement, qu’il trouverait de quoi briser son ennui dans cette conversation, avant de passer.

« - Oh oui, je suis marié. Du moins… je crois. Ça fait fort longtemps que je n’ai vu ma femme. Diplomate est un métier compliqué. Et pour les enfants, j’en ai… quelques-uns ! Ne me demandez pas combien je n’en suis pas certain. Entre ceux qui ont survécu ou pas. Vous savez, chez nous, les hivers sont rudes. »

Il y avait un peu d’amertume dans sa voix, de ressenti. Et il ne doutait pas une seconde que sous cette apparence de distance et d’humour, le frère et la sœur y verrait ce qu’il y avait à voir. Voudrait-il creuser son histoire ou pas. C’était une autre affaire. Pour le reste, oui, les affaires sont les affaires. Alors il reprit rapidement, surtout pour ne pas plomber l’ambiance :

« - Mais si jamais, vous cherchez une épouse, je suis sur que vous marier avec une des notre, sauraient renforcé nos relations de manière… Durable ! Et après tout, l’amour naît souvent de l’habitude plus que d’autres choses. Du moins, c’est le cas dans les nobles familles par chez moi et je suppose que ça ne doit pas être bien différent chez vous. Les intérêts et le sang passent avant les individus. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] G-bleu1350/1350[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] G-rouge900/900[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] G-jaune1350/1350[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre]   [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] EmptySam 14 Nov - 9:01
Aurora notait mentalement les informations données par Osmund afin d'y faire un tour lorsque le moment serait venu. Et son frère continuait de parler avec l'émissaire d'Asgard. Elle avait été étonnée qu'il réponde à toutes ses questions mais avait finalement comprit la manœuvre du Borgne. Il s'amusait de la situation, assez clairement. Cela lui permettait sans doute de se changer les idées après avoir passé une journée un peu morose.

L'idée d'aller consulter les ouvrages de Camelot ne tomba toutefois pas dans l'oreille d'un sourd. Une telle cité devait sans doute regorger d'ouvrages rares et précieux et le Légat se voyait parfaitement passer un moment parmi ces derniers. Non seulement il pourrait en apprendre plus sur la cité en elle même mais qui sait quels autres secrets se cachaient derrière certains écrits ? Restait encore à persuader les maîtres des lieux de lui laisser l'accès. Ce dont il ne doutait pas réellement : il était Légat de Poséidon. Si certaines zones lui seraient forcément interdits, on ne l'empêcherait tout de même pas de lire quelques livres, n'est-ce pas ? C'était à tenter en tout cas.

Et une fois de plus, au détour d'une conversation des plus banales, Osmund parvint à surprendre le Légat. A plusieurs reprises. Décidément cet homme était plein de surprise. Et il cachait bien plus que ce qu'il voyait. Selena l'en avait informé, confirmant ses doutes de l'époque, ainsi restait-il malgré tout en terrain couvert. "Je crois". Avoir de nombreuses missions n'empêchaient pas de se souvenir de ses racines, de sa famille. Qu'importe le temps en question. Quant au nombre des enfants, voilà un sujet encore étrange. Que les hivers soient rudes, il le concevait. Tout comme le fait que certains enfants puissent périr. Mais ne pas savoir combien il en avait ?
    - Je compatis, très sincèrement. Je savais les hivers rigoureux chez vous mais je pensais que les nobles parvenaient à mieux se prémunir de ce genre de difficultés. Je suis attristé d'apprendre que vous avez encore tant de pertes parmi les vôtres. Quel métier difficile vous faites. Ne pas pouvoir regagner les vôtres et se dévouer corps et âme à votre nation. J'espère que vous n'aurez pas à le regretter plus tard. Je loue votre dévotion en tout cas.

Une phrase qui pouvait signifier tant de chose, finalement. Cela signifiait aussi que l'homme en question n'avait pas regagné sa famille après son passage à Atlantis. Il avait beau y penser, Orphéus estimait que cette situation était étrange. Quelque chose sonnait faux dans ce discours. Non pas qu'il doute de la famille de l'homme, bien au contraire. La tristesse perçue ne semblait pas feinte. Seulement il avait au sein de son armée des diplomates, des Généraux lui aussi. Et ces derniers, une fois le devoir accompli, regagner la chaleur de leur foyer. Au sein d'Atlantis, cela était tout aussi important. Ne serait-ce que pour les générations futures. Il ne fallait pas juger la culture des autres. Mais que des enfants ne connaissent pas leur père et que ce même père ne sache pas combien d'enfants il avait, voilà qui soulevait de nombreuses interrogations. Sans doute n'en apprendrait-il pas beaucoup plus. A moins que ?
    - Et quel est le nom de votre épouse ou de vos aînés ? De cela au moins, vous devez vous rappeler non ?

Quant au reste, il arqua un sourcil sans pour autant s'étonner outre mesure de la proposition. Un mariage entre Asgard et Atlantis. Il eut un sourire. Amusé. Ce n'était pas la première fois qu'on cherchait à s'arranger de lui ainsi.
    - Et bien voilà une proposition que je n'oublierai pas. Toutefois, comme je vous l'ai signifié, pour le moment je ne recherche pas d'épouse. Il est vrai que nous avons aussi ce genre d'arrangement par chez nous, ainsi ne suis-je pas surpris. Nos nations sont différentes mais des similitudes existes partout, après tout.

Il garda le silence un instant Sa soeur n'avait pas pipé mot depuis un moment, observant et écoutant la discussion des deux hommes.
    - Peut-être y réfléchirais-je lorsque j'aurai l'occasion de mieux connaître les vôtres et notamment vos dirigeants. Je tiens toujours autant à les rencontrer, comme je vous l'ai signifié lors de notre première rencontre, et je suis assez impatient de cela. J'espère que ce bal en sera l'occasion. Qui me recommanderiez-vous d'approcher parmi votre délégation ?

Pouvait-on voir une sorte de joute verbale une fois encore ? Une partie entre deux esprits habiles ? Osmund était parvenu à le surprendre mais voilà que le Légat retournait l'avantage pour lui afin d'en apprendre plus sur ceux qui étaient venus.

A moins que ça aussi, il ne l'ait oublié ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre]   [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] EmptyDim 15 Nov - 4:16
Il eut un sourire contrit pour le Légat qui visiblement, s’amenait sur un terrain qui pesait sur les souvenirs d’Osmund. Le froid oui, n’était pas le seul ennemi du Nord mais ça, il ne pouvait en parler avec une puissance étrangère, trop de chose devait rester sous silence, trop de secret. Et des secrets, il en avait dans son escarcelle à ne plus savoir quoi en faire, de quoi sûrement, faire tomber une ou deux nations.

« - Je vous remercie, votre sollicitude me touche. Mais vous savez, le froid ne s’intéresse pas aux riches ou pauvres et il importe toujours les faibles. Tristement, mes enfants devaient être trop faibles. »

Après tout, il avait perdu une fille comme ça, dévoré par le froid. Elle lui manquait parfois, il aimait bien cette fille-là.

« - Oui, leur nom, c’est tout ce qu’il reste d’eux. Mais mon épouse Nygis me manque beaucoup. Je pense qu’elle a eu plus de mal que moi à se remettre de ces histoires. Je me noie dans le travail pour fuir, j’imagine. Mais j’espère que vous ne m’en voudrez pas de garder le reste pour moi, les souvenirs, sont malgré tout tenace. Et en reparler rempli mon coeur de tristesse. »

Il fut content de voir la conversation prendre une autre tournure et changer de sujet. De reprendre ses atours de diplomates plutôt que d’être le centre de la conversation.

« - Oh, pas besoin de passion dans la politique. Le sang scelle mieux les accords que le reste, qu’il soit arraché ou donné. Mais je comprends, un homme comme vous doit réfléchir à qui il va épouser. Voir s’il peut, ou non, se permettre de céder à l’amour plutôt qu’à la politique. Sans vous offenser, vous avez plutôt l’air d’être homme à vous sacrifier pour la politique. Mais, Dame Aurora pourrait aussi faire l’affaire cela étant... »

Pour le reste, il réfléchit quelques secondes, du moins, donna le change.

« - Je vous recommande d’éviter Vali et Narfi. Je pense qu’elles seront trop… Ésotérique à votre goût. Surt, le général de nos armées représente le grand-prêtre et se trouve en ville. Grand prêtre qui devrait peut-être nous honorer de sa présence, mais rien n’est encore certain. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] G-bleu1350/1350[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] G-rouge900/900[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] G-jaune1350/1350[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre]   [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] EmptyMer 18 Nov - 14:22
Il connaissait cela. Le froid était comme les tempêtes de son propre monde, il balayait sans se soucier de qui se trouvait sur son passage, qu'importe le sexe ou l'âge. Et il est vrai que si la condition sociale permettait de jouir de plus de privilèges que les autres, cela ne préservait pas de la mort pour autant. Il hocha simplement de la tête, jugeant que ce sujet était terminé pour lui. Pousser les investigations plus avant aurait été d'une indélicatesse extrême et Orphéus connaissait son devoir.

Pourtant, quelque chose se réveilla dans son esprit. Un doute, qu'il avait depuis un moment. Un simple courant d'air mais qui prit de la force, de l'importance aux propos de cet homme si particulier. Si étrange. Aurora perçut le changement chez son frère rien qu'à la posture qu'il prit. Une chose que personne d'autre elle n'aurait pu percevoir puisqu'il fallait le connaitre pour savoir. Elle n'en dit rien mais s'étonnait.

Et qu'est-ce qui avait surprit ainsi le Légat ? Et bien le nom de l'épouse de cet homme. Depuis le départ, depuis Atlantis, le doute habitait Orphéus quant à la nature véritable d'Osmund. Le rapport de Selena avait aidé le Légat à se poser des questions. Mais là, le doute était plus grand. Ce n'était peut-être qu'une coïncidence, évidemment, mais si le Metinita en était arrivé jusque là, c'était précisément car il n'excluait aucune hypothèse. Nygis. En inversant les lettres, cela donnait le nom de Sigyn. L'épouse de Loki selon ce qu'il savait des peuples d'Asgard. La femme du dieu de la Ruse. Il n'était alors pas à exclure que Osmund soit affilié à Loki. A moins qu'il ne le soit en personne ? Le Dieu de la ruse aurait été capable d'une telle mise en scène. Paranoïaque ? Possible. Mais il savait que rien ne pouvait être exclu.
    - Nygis, quel prénom magnifique. Mais je vous prie d'accepter mes excuses. Il n'était pas de ma volonté de remuer ainsi vos souvenirs et cette souffrance.

Passer à autre chose. Mais ne pas oublier ce détail. Qu'il se trompe ou qu'il ait raison ne changeait pas la donne : il se montrerait d'autant plus prudent en sa présence. Après tout, que ce soit Osmund ou Loki, il appartenait au peuple d'Asgard et Poséidon l'avait encouragé à se méfier d'eux. La suite l'amusait également, d'ailleurs.
    - Vous ne m'offensez pas. Bien au contraire, vous avez vu juste une fois de plus. La politique est le moteur de notre famille, ainsi suis-je fier de pouvoir sacrifier cette vie pour ma Nation et mon Seigneur. Vous n'êtes pas étranger à cette notion de sacrifice, je le sais, ainsi comprendrez-vous aisément ma position, j'en suis sûr. mais comme je vous l'ai dit, il y a un temps pour tout et je n'exclue donc pas la possibilité de prendre épouse dans les années à venir.

Le fait qu'Aurora puisse jouer ce rôle le fit sourire. Elle était sans doute pire que lui dans ce domaine. Et puis elle était appelée à bien d'autre chose à l'avenir, de plus important qu'une simple alliance entre deux mondes. Son coeur pleurerait cette perte même s'il ne le montrerait pas. D'ailleurs elle fut la première à réagir à la remarque, s'esclaffant.
    - Moi, une épouse politique ? Je plains le malheureux qui aurait cette "honneur". Je suis une guerrière avant tout, la protectrice du Légat. J'ai beaucoup de mal à me voir épouse et mère. Sans vous offenser. Je préfère laisser cela aux autres et me consacrer à la tâche qui est la mienne.

Il est vrai que son frère avait aussi du mal à l'imaginer ainsi. Mais qu'importe finalement, le diadème à son front était une nouvelle preuve de ce qu'elle serait amenée à devenir et Orphéus n'oubliait pas cela. Il notait les noms prononcés par Osmund. Le dernier déclencha les souvenirs de sa dernière discussion avec Alvis, avant que la mort ne l'emporte.
    - Je prends donc note. Surt, dites-vous ? Et bien soit, c'est donc vers votre Général et représentant de votre Grand Prêtre que je me tournerai. Pouvez-vous me donner le nom de votre Grand Prêtre ? Que je ne fasse pas d'impair si je venais à me trouver face à lui.

Selon Alvis, à l'époque où il avait fui, c'était une Prêtresse qui régnait en Asgard. Que les choses évoluent ne l'étonnaient guère. Mais pouvoir avoir une identité faciliterait forcément les discussions. Quant à Surt, il savait que ce nom avait été prononcé en la présence du Léviathan lorsque ce dernier avait été tué. Il se méfiait de fait de l'homme et quelle meilleure option que de le rencontrer ? Il savait aussi Surt allié à Loki, toujours selon Alvis. Et il était donc amusant, pour le Borgne, d'entendre Osmund l'inviter à lui parler à lui plutôt qu'aux deux autres. Ce petit jeu prenait une tournure plus étrange, plus amusante aussi. Peut-être se fourvoyait-il. Mais désormais, il prendrait cela comme un fait jusqu'à ce qu'il ait la preuve du contraire.
    - En tout cas, j'espère avoir l'honneur de faire sa rencontre. Cet événement rassemble vraiment toutes les grandes figures de notre monde. Serez-vous au bal, vous même ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre]   [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] EmptyMar 24 Nov - 17:32
Il répondit aux excuses du légat d’un signe de tête bienvenue. Il n’avait pas de mal à évoquer de vieux souvenirs, même quand ces derniers pèsent un poids certains. Il ne faut juste pas s’éterniser sur ce genre de chose et la voix de la mer avait choisi le bon moment pour passer à autre chose. Pour le reste, il écouta avec attention la réponse de l’homme à qui il avait proposé une alliance maritale. Il écouta celui de sa sœur avec attention aussi, cela lui en apprit long sur les deux individus et leurs considérations de l’autre. Il aurait été parfaitement acceptable que l’un, ou l’autre, prenne époux ou épouse et la délaisse. Enfin, pas totalement, mais juste ce qu’il faut pour donner un peu de substance aux accords, car simplement de ça qu’il s’agit. D’être la moelle de la politique et de la négociation. Le prix attendu, des enfants porteurs d’espoirs de plusieurs dynasties, n’étaient qu’un agréable bonus et le bonheur des époux quantité négligeable. Mais cela important beaucoup pour eux et visiblement… Pourquoi pas.

« - Une tâche sacrée et une lourde responsabilité que de veiller et sur votre frère, et sur la voix de votre dieu. Une tâche compliquée dont vous vous acquittez à merveille, dame Aurora. »

Il écouta ensuite le Légat repartir sur les questions de la délégation d’Asgard. Des questions bien légitimes et après tout, qui de mieux qu’un diplomate pour y répondre. Mais il y a des forces contre lesquels, diplomate comme Légat ne peuvent vraiment lutter.

« - Et bien, je ne sais pas, il y a déjà certains des miens qui se rendent au bal et mon devoir m’appellera sûrement ailleurs, mais j’esserai sûrement d’y passer un soir. Quant au Grand-prêtre, et bien... »

[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] CjOzt56T

Et il n’eut pas le temps de finir sa phrase. Doucement, la cité de Camelot changea de forme, pour y apercevoir différents acteurs. Un chevalier d’Athéna, assez jeune, aux cheveux blonds, affrontant ce qui semble être un oracle d’un âge avancée. Un combat où les flammes s’opposent aux marionnettes. Un autre combat met en scène le Légat en personne affrontant un colosse aux cheveux blancs vêtu d’une cuirasse de cardinal, le cavalier de la mort. Sur le côté Aurora aux prises avec une femme aux longs cheveux de feu, qu’il était difficile de regarder, tant elle incarnait la beauté et le désir. Le trio se trouva au milieu de ce champ de bataille, entendant siffler au-dessus d’eux les attaques violentes, le chaos de la guerre et ils se retrouvaient en son centre… Et la peur ainsi que la panique étaient visible sur le visage du Nordique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OrpheusOrpheusArmure :
Légat

Statistiques
HP:
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] G-bleu1350/1350[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] G-rouge900/900[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] G-jaune1350/1350[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre]   [Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre] EmptyMer 25 Nov - 9:52
La discussion se poursuivait tranquillement. Les uns et les autres donnant leur avis, s'exprimant tant sur la diplomatie générale que sur les avantages d'un mariage politique. Orphéus était assez à l'aise dans ce genre de circonstance et il ne boudait donc clairement pas son plaisir. Aurora accueillait les paroles du Nordique avec fierté - il était toujours appréciable que l'on reconnaisse sa valeur et son dévouement - et elle inclinait légèrement la tête pour le remercier.

Mais les choses changèrent. D'un coup. Alors que Osmund parlait, le monde se figea. Une vision ? Une projection ? L'étoile rouge brillait. Rappelant à Orphéus les paroles de Poséidon au sujet de cet astre étrange. "La Douzième Heures". "La Malédiction de Lycaon". Le châtiment divin. Un étrange sentiment empoigna le coeur du Légat alors que la scène se déroulait face à lui. Des combats. Des guerriers. Lui et sa soeur en prise à des adversaires particuliers.

La Mort et les Flammes. Les Marionnettes et les Sirènes. Sa soeur et cette femme étrange. Déesse ? Et eux, au coeur de cette tempête. Le chaos. Voilà ce à quoi ils faisaient face en cet instant. Sa soeur était perdue. Osmund effrayé. Et Orphéus n'en menait pas large non plus. Alors que la vision s'estompait, laissant les trois âmes revenir à elles, le Merinita posa ses doigts sur sa tempe, en proie à une violente migraine. Sa soeur se rapprocha de lui, perdue elle aussi. Mais rapidement, ils reprirent contenance. Cela n'était pas une hallucination puisqu'ils avaient été plusieurs à la partager. Le regard du borgne se posa sur Osmund.
    - Je crains qu'il ne s'agisse là d'un bien étrange présage. Et que cela m'ait affecté plus que de raison.

Il se redressait complétement. Les visages de ceux qui étaient dans cette scène figés dans sa mémoire. L'un d'eux lui parlait. Comme s'il l'avait vu ici. Brièvement. Il chercherait.
    - Comment vous sentez-vous, Osmund ?

Pour sa soeur, il savait. Il ne la connaissait que trop bien? Ils en discuteraient. Mais pas ici. Ils devaient partir désormais. Ainsi tendit-il l'oreille pour entendre les remarques du diplomates Asgardien. Avant de reprendre.
    - Je vous prie de m'excuser, très cher ami, mais je vais devoir prendre congé de vous. Je me sens las, d'un coup. Sans doute que cette étrange vision y est pour beaucoup. En espérant avoir le plaisir de vous voir pendant le bal.

Il lui fallait partir. Il lui fallait discuter avec les siens. Cette sensation qui l'avait habité, il ne pouvait l'oublier. Un grand danger pesait sur lui et sa soeur. Quel était donc ce chaos dans lequel il s'était retrouvé ?? Ces guerriers, qui servaient-ils ? Pourquoi une telle lutte ? Il aurait à répondre à ces questions. Mais plus encore, il aurait à en parler à son Seigneur.


Citation :
Sauf si Osmund essaie de retenir Orphéus, lui et sa soeur quitteront la scène après avoir écouté le diplomate. Fin du rp pour moi donc.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1839-orpheus-merinita-ft#
 
[Mi mars 553]Doutes et ambitions[Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Britannia :: Camelot :: Lanternes-
Sauter vers: