Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Février 553] L'heure des aveux du Corona saint...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XanathosXanathosArmure :
De la Carène

Statistiques
HP:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-bleu1050/1050[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-rouge1050/1050[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-jaune1050/1050[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-jaune  (1050/1050)
Message [Février 553] L'heure des aveux du Corona saint...   [Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... EmptyJeu 12 Nov - 12:36
Grimpant les marches une par une, Xanathos venait de quitter le temple des poissons, il avait rencontré la gardienne des lieux et en avait grandement apprécié l'échange. D'abord mal dans sa peau et suite à ses aveux à la sainte, il était maintenant soulagé d'un certain poids qui le pesait depuis son retour en Grèce. Son maître Narsès lui avait ordonné de fouiner dans le sanctuaire à la recherche d'informations concernant l'Augure mais le chevalier d'argent en avait assez de ce genre de diableries. La Carène était un fonceur pas quelque qui complotait dans le dos des autres pour avoir ce qu'il voulait. Morwenna l'avait laissé passer, lui accordant sa confiance. Il gardait très précieusement la rose qu'elle lui avait offert à l'intérieur de son manteau, une rose d'un blanc éclatant qui pourrait éclairer les ténèbres la nuit et ce parfum... Lui qui avait eu du mal par le passé avec les chevaliers d'or il avait désormais deux amis, Morwenna et Silas des gémeaux et ça le réconfortait. Il avait même pu boire un peu de vin sans en avoir un manque, son sceau cosmique le protégeait... Il respectait aussi l'ancien lion et il pensa à lui dés les premières marches entrant dans le temple du grand pope. Ses pas résonnaient dans le long couloir qui menait à la première porte. Bizarrement, les gardes ne bronchaient pas à sa venue comme l'autre fois, ils ne le regardaient même pas... Le chevalier d'argent poussa la porte lentement, son grincement fit écho dans tout le temple... Un long tapis rouge apparut devant le saint, le pope était assis devant lui, ne disant rien. Arrivé à quelques mètres de lui, Xanathos découvra sa tête de sa capuche et mit un genou à terre, le poing fermé, le visage montrant une barbe de trois jours et se dirigeant vers le sol en signe de respect. Seul le bruit sourd de la salle du throne faisait office de bruit ici puis le chevalier d'argent parla d'un ton calme mais déterminé.

" Enchanté de vous revoir Grand pope, moi Xanathos chevalier d'argent de la Carène, Corona saint au service de Narsès se présente devant vous. Je dois... Je dois vous parler de quelque chose mon seigneur... "


Il se tut, laissant à nouveau se son grave envelopper le temple. Xanathos ne bougea pas d'un pouce par respect certes mais il n'osa pas faire un geste de plus attendant les premières paroles de l'ancien chevalier du Lion...


[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... Xanasi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t636-xanathos-chevalier-de-
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-bleu0/0[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-rouge0/0[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-jaune0/0[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] L'heure des aveux du Corona saint...   [Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... EmptySam 14 Nov - 18:10
Bien… il retrouva son corps et les choses semblaient s’être… bien passé. Du moins, l’homme qu’il venait de relever de ses fonctions n’avait pas fait d’esclandre et semblait même avoir retrouvé quelques fragments de sa logique. Si le maître du vin avait fait naître en lui les graines de sa folie, c’était un nouveau problème qu’il devait prendre en compte. Encore et toujours des problèmes venus des ombres. Grouillant à n’en plus finir de dieux et de maître obscurs désireux de prendre possession du monde. Tant d’ennemis pour Athéna qui n’avait pas su se faire un seul allié et bientôt, il serait encerclé. Mais son rôle à lui, c’était justement d’éviter ça. Si la guerre avec les marinas pouvait ne pas se déclarer, il aurait déjà gagné quelque chose. Rapidement, il se leva et commença à quitter la salle dans laquelle il avait médité.

Un Prétorien lui fit savoir qu’un chevalier d’argent s’était présenté, particulièrement celui de la carène. Et bien, il tombait bien celui-là. Le Pope se mit alors en route vers la salle du trône et arriva quelques instants avant qu’il fasse son entrée. Il le regarda poser genou à terre, garder la tête basse et le saluer avec respect. L’idée de lui cogner dessus caressa rapidement l’esprit du Pope, rien que pour soulager sa frustration, mais ce n’était pas le genre de chef qu’il était. Néanmoins, il avait devant lui un traître qui lui présentait sa nuque. Il déploya alors son aura et laissa la bête se manifester. Pour Xanathos, il aurait l’impression d’être dans le cirque: face au lion et désarmé. C’était fatalement ce dont il s’agissait un peu. D’une exécution ou du moins, d’un procès sommaire. Mais il lui laisserait ça chance de s’expliquer avant de décider de son sort.

Néanmoins, il était important qu’il comprenne deux choses : le but de cette démonstration. Une, il ne pouvait pas s’échapper, s’il décidait qu’il en avait fini avec lui, c’était terminé. L’autre, il fallait qu’il ressente la peur pour comprendre qu’il s’agissait d’une situation sérieux. Il descendit enfin doucement du trône sur lequel il s’était installé pour se présenter face au chevalier d’argent. Silencieux, il le laissa là, face à son aura et son agressivité pendant de longues secondes. Fatalement, sans toujours lui adresser le moindre mot, il lui intima de se relever d’un signe de la main autoritaire. Il garda de nouveau le silence quelques secondes de plus. Il savait, quand c’était nécessaire soigner son effet.

« - Narses a été relevé de ses fonctions, il a été arrêté pour haute trahison. Il est en route pour la prison du Sanctuaire et sa mort. Donne-moi une bonne raison de ne pas te faire subir le même sort qu’à ton maître. Parle, mais pèse bien chacun de tes mots, car ils pourraient bien être les derniers. »

Il fixa le chevalier d’argent ses prunelles et ce dernier pourrait sentir son armure d’argent vibrer, prête à le quitter à la moindre occasion, au moindre courant d’air ou signe du Pope. Ce pouvoir-là, il ne l’utilisait pas souvent, mais il était la voix d’Athéna et il était capable de choisir. Si quelqu’un se montrait indigne de son armure ou de la déesse, il pouvait lui retirer d’un simple mouvement de cosmos. Mais ce n’était pas une chose qu’il utilisait à la légère et il n’aurait peut-être pas à l’utiliser ici. Peut-être pas. Après tout, on ne retire pas par son armure à un mort ou à un prisonnier car il n’en a plus besoin. Mais la situation n’en était pas encore là. D’abord, il devait s’expliquer. D’abord, il avait le droit de se défendre et d’expliquer. D’abord, il avait le droit à sa seconde chance.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric En ligne
XanathosXanathosArmure :
De la Carène

Statistiques
HP:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-bleu1050/1050[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-rouge1050/1050[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-jaune1050/1050[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Février 553] L'heure des aveux du Corona saint...   [Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... EmptyDim 15 Nov - 11:44
Le grand pope ne répondit pas de suite après les mots du chevalier d'argent. Au lieu de celà, son cosmos augmentait laissant apparaître une aura des plus agressives. Xanathos ne comprenait pas ce qu'il se passait à l'instant puis il se dit que le chef des quatre vingt huit chevaliers avait eu vent de la mission du saint, il ne pouvait s'agir que de cela. Cela ne pouvait être la sainte des poissons, elle avait bien compris dans quelle situation la Carène était, il n'en avait parlé à personne d'autres mais non elle ne ferait jamais chose pareille mais il comprenait que le pope ait lui aussi ses propres indicateurs concernant les chevaliers d'Athéna... son sceau de feu sacré le protégeait du mieux qu'il le put de la fureur cosmique de l'ancien Lion. Cette fureur qui faisait penser à celle de Ryme c'est pour ça que Xanathos ne tremblait pas trop, néanmoins, celle de la lionne était du pipi de chat comparé à celle de Childéric et le silver montrait de la peur à longue gouttes de sueur perlant sur son front et le long de son dos. Que faire ? Le chevalier était pieds et poings liés face au fauve devant lui c'était indéniable et quand celui ci lui fit signe de se relever, il le fit sans sommation supplémentaires. Il ne voulait pas fuir, c'était inutile, il n'allait pas faire les mêmes erreurs du passé comme quand il avait craché à la figure de l'autre chevalier d'or il y a trois ans. Le Grand Pope annonça alors la couleur, le saint avala les mots un par un et ce dans l'incompréhension la plus totale. Relevé de ses fonctions ? Mis aux arrêts pour haute trahison ? Sera enfermé en prison au Sanctuaire ou la mort l'attendrait ? Impensable, ce n'était pas possible, Narsès avait toujours été un fervent défenseur de la déesse Athéna, il le lui avait prouvé plus d'une fois, il était lui même un saint, il n'en revenait pas. Que s'était il passé pendant son voyage ? Même Morwenna n'était pas au courant sinon elle n'aurait pas manqué d'arrêter le chevalier d'argent dans son ascension des marches du douze temples du zodiaque... Le pope lui somma alors de parler, de lui donner une bonne raison de ne pas être tué sur le champ c'est à ce moment là que l'armure de la Carène commençait à vibrer. Cette sensation, il l'avait sentie quand il avait perdu l'armure du Phoenix. Le Grand Pope était donc capable de retirer l'armure de ses chevaliers, un pouvoir donné par sa déesse, il ne voyait que ça. Non.. non ça ne devait pas se reproduire, non il ne le voulait pas, il n'en était pas question si le saint avait fait quelque chose de mal alors il l'accepterait mais là non. Le cosmos du saint irradiait, un cosmos blanc avec de l'orangé, il n'était pas agressif comme son supérieur hiérarchique mais il était empli de détermination. Il voulait des réponses, Xanathos allait lui en donner, il était là pour ça qui plus est. D'un air grave, il commença à parler, sa voix tremblotait un peu, c'était normal, mais le silver ne faiblissait pas.

" Grand pope, je ne sais pas ce qu'il s'est passé avec Narsès, mais je ne suis pas au courant d'une quelconque trahison de sa part. Ma véritable mission et ce depuis la première fois que je suis venu était on ne peut plus simple. "


Le saint se racla la gorge, ce qu'il allait lui dire désormais était peut-être ses dernières paroles après tout mais tant pis, il en avait gros sur le cœur, les remords lui pesaient trop.

" Comme vous le savez déjà, je vous avais parlé de la situation vis à vis des pirates des mers ainsi que les marinas ou Narsès quémandait auprès de vous pour lui apporter un soutien militaire comme des chevaliers d'argent. Si vous vous souvenez bien et je n'en doute pas, je vous avais parlé du chevalier Orphée, je vous avais demandé si je pouvais rester auprès de vous et cela juste pour une seule raison, ma véritable raison. Je devais prendre le plus d'informations possibles au sujet de l'Augure des oracles que vous gardez prisonnier ici au Sanctuaire. J'ai bien tenté la manière de mon ancien maître pour arriver à l'exécution de mon plan mais je n'ai pas pu en faire d'avantage et heureusement que vous aviez refusé mon offre de protection, je m'en serais voulu d'avantage. "


Il marqua une toute légère pose et continua son récit, son cœur s'allégeant de minutes en minutes à force qu'il avouait et ce malgré une situation des plus critiques pour le silver saint.

" Je suis donc retourné bredouille en Italie faire mon rapport au vieil homme mais celui ci s'entêtait à ce que je retourne une nouvelle fois auprès de vous soulageant mon inquiétude envers lui qui possédait sa propre armure pour se protéger si attaques il y auraient contre lui des oracles... C'est le cœur lourd que je suis arrivé ici et je ne pouvais pas continuer ce jeu de cache cache éternellement en prêchant le faux pour avoir une once d'information. Ce... Ce n'est pas moi, je suis un fonceur, j'étais le Phoenix et pas un espion à la solde d'un vieux fou, je suis un bagarreur, un alcoolique qui se soigne, un bagarreur mais certainement pas un sournois. Il est vrai que je dois la vie à Narsès car sans lui je ne serais sans doute pas ici à vous parler mon seigneur mais les faits sont ce qu'ils sont et je ne veux plus rien vous cacher dorénavant. "


Il retira son manteau et le chef des chevaliers put voir ce que Xanathos tenait en main. Une rose blanche et pas n'importe laquelle, une rose blanche de la dame des poissons, Morwenna.

" J'ai déjà avoué tout cela à Dame Morwenna des poissons et elle m'a jugée digne de passer. Vous êtes évidemment seul homme à juger de ma vie mais sachez que la dame des poissons m'a donné son soutien, sa permission. C'est grâce à ma confession qu'elle m'a laissé passer et je ne pense pas que ça devrait vous laisser indifférent. La sainte des poissons est le dernier rempart de défense avant ce temple et vous devez sans doute lui faire une confiance des plus absolues. Je me trompe peut-être évidemment, je n'y connais rien aux affaires des chevaliers d'or et de votre personne et encore une fois vous êtes ici le seul à choisir si je dois mourir ou non au nom de notre déesse mais je me devais de vous le dire pour ma défense. Sachez que j'accepterai ma mort si vous la choisissez sans faire quoique ce soit, j'ai toujours voulu servir notre déesse, je la protégerai même dans la mort et la manière de faire que Narsès a voulu m'inculquer n'était pas la bonne. "


Le chevalier d'argent baissa son cosmos, plus rien ne sortait du corps de Xanathos. Il mit la rose contre son cœur, son parfum arrivait jusqu'à ses narines et l'apaisait, s'il devait mourir, ça serait le sourire au lèvres. Il ferma ses yeux et attendit sa sentence seuls ses mots sortirent une dernière fois peut-être...

" Pour Athéna, pour vous Dame Morwenna... Adieu..."


[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... Xanasi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t636-xanathos-chevalier-de-
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-bleu0/0[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-rouge0/0[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-jaune0/0[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] L'heure des aveux du Corona saint...   [Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... EmptyJeu 19 Nov - 23:11
Le Pope lui laissa le confort de son cosmos. Il lui laissa aussi la protection de son armure du moins pour le moment et les yeux prédateurs du lion dardé sur ceux de Xanathos, il l’écouta. Il écouta chacun de ses mots, guettant chacun de ses mouvements. Il avait au moins, perçu la gravité de sa situation et semblait faire l’effort nécessaire pour présenter les choses dignement. Il ne bougea pas quand il mentionna la sotte proposition d’assurer sa protection et, elle correspondait parfaitement à ce qu’il avait anticipé. Après tout, l’information est toujours source de pouvoir, même quand elle doit servir contre ses propres alliés. Oh, à ce moment-là, celui qui fût lion avait déjà des soupçons sur Narsès. Il était cependant encore loin de se douter de l’étendue de ce qu’il découvrirait. Pour le reste, il avait là des débuts de réponses, mais elles n’était pas satisfaisante.

Dans la suite de ses explications, à part du vent, le Pope nota un fait intéressant. Narsès lui avait sauvé la vie. Comment ? C’était quelque chose qu’il allait creuser. Le général traître avait eu recours à des artifices alchimiques et cosmiques terribles et dévoyant les lois de la nature, de la moral et de l’humanité. Mais avait-il utilisé ça contre Xanathos ? C’était une affaire qu’il faudrait élucider rapidement. Très rapidement. Pour le reste, il remarque la rose. Il savait donc qui il devrait avoir après pour avoir un autre avis sur cette affaire. Mais sa voix se fit grave et son cosmos gagna d’un coup en violence :

« - Elle a jugé qu’il était bon que tu comparaisses ici devant moi et Athéna. Et pas simplement de te tuer sur-le-champ, que tu puisses avoir droit à la justice. Pas que tu sois innocent. »

Et d’un grand geste, envoyant sans main voler sur le côté avec autorité, l’armure du chevalier d’argent le quitta, pour reprendre sa forme totémique sur le côté. Elle resta là, inanimé, le laissa encore plus vulnérable devant le Pope. Ce dernier garda le silence quelques secondes, une dizaine tout au plus, mais qui sonnerait sûrement comme une éternité pour Xanathos. Puis, il reprit :

« - Par la présente, l’ordre des Corona saint est dissous. Leurs armures retirées, jusqu’à preuve du contraire et ces derniers sont assignés à résidence au Sanctuaire. »

D’autres armures se joignent alors rapidement à celle de Xanathos. Certaines n’étaient pas porté, mais elle devait appartenir à l’ordre et venait assister à la scène, témoigner de leur soutien à la déesse et, s’il le fallait à son porteur. C’était le cas de la Carène, contrairement aux autres et le Pope nota cette subtilité dans les réactions de l’armure. Il était curieux aussi de voir si l’ancien phénix saurait la lire lui aussi. Mais il n’en avait pas encore terminé avec lui.

« - Cela vaut donc pour toi, Xanathos. Et j’aimerais que tu répondes à une autre question : comment Narsès t’as sauvé ? Qu'as-t-il fait de toi exactement ? »

Et cette réponse, dépendrait bien des choses sur l’avenir du chevalier d’argent. De victime à complice, la frontière était mince, mais il était important de savoir où elle se situait pour pouvoir rendre justice comme il se doit.

Citation :
Xanathos se voit retirer son armure et subira le défaut érosion jusqu'à ce qu'elle lui soit restituée


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric En ligne
XanathosXanathosArmure :
De la Carène

Statistiques
HP:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-bleu1050/1050[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-rouge1050/1050[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-jaune1050/1050[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Février 553] L'heure des aveux du Corona saint...   [Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... EmptyDim 22 Nov - 10:31
Alors qu'il s'attendait à perdre la vie par de graves dommages c'étaient plutôt les premières paroles du Grand pope blessèrent le saint intérieurement et celles ci pouvaient faire plus mal qu'une blessure physique. Le silver ne répondit pas de suite en ce qui concernait Morwenna, il ne voulait surtout pas couper son supérieur hiérarchique. D'ailleurs sans attendre, le pope, d'un simple geste ôta l'armure de la Carène de son porteur qui se reforma non loin de lui. Xanathos, rose blanche en main et toujours en forme de prière, ouvrit les yeux et regarda son armure non loin de lui. Il trembla enfin... Des gouttes de sueur tombèrent de son visage, sa déception était si grande que sa bouche allait tomber au sol, il baissa ses deux bras, il ne lacha bien sûr pas la rose blanche seul objet qui lui permettait de rester debout de par ses deux jambes qui étaient prête à se briser sous le poids de la déception... Childéric continuait son récit à propos des corona saints et de leur dissolution. Le chevalier l'écouta mais ne regardait plus que le totem de son armure... Le sceau du feu sacré n'agissait plus en lui, tout ce qu'il y avait de mauvais au saint ressortait par vague mais cela n'était pas assez fort comparé à la tristesse dont le saint souffrait, des larmes coulaient de ses yeux et à la question concernant Narsès... d'une voix las et calme il lui répondit:

" Il m'a sauvé de mon moi actuel... "


Un cosmos noir de chagrin sortit du saint, il n'était pas maléfique non mais pas bon non plus...

" Pendant presque trois ans, après qu'Athéna ait fait le même geste que vous, je me suis retrouvé seul en Italie à survivre, à me cacher d'éventuels éveillés pensant peut être qu'ils voulaient me tuer face à ma fuite du Sanctuaire... J'étais tellement faible et j'avais tellement peur... de vous tous, Bronze, Argent, et Or... "


Sa tête baissant vers le sol, regardant dans le vide de ses yeux vitreux...

" Néanmoins j'étais assez fort pour gagner assez d'argent dans les combats de rue dans les sous-sols de Rome, j'ai pu m'acheter de quoi survivre, un toit, rien de bien prestigieux comme vos temples ici, je rentrais chaque soir, une catin au bras de mon âge voir le double ou le triple de mon âge, je ne m'en souviens plus, j'étais tellement ivre à chaque fois... Puis un jour, pendant un combat, des soldats romaines vinrent nous retrouver, je les battais un à un et quelqu'un m'assomma, ce fut le serviteur de Narsès, Flavius. Il m'enferma sous l'ordre de son supérieur dans une chambre ou je fus enfermé pendant plus d'un an sans pouvoir boire une seule goutte d'alcool. C'était l'épreuve du feu sacré de la Carène que je remportai après une lutte sans merci contre mon manque... contre celui qui est présent devant vous... "


Son cosmos se fit plus puissant encore, colère et tristesse se melèrent mais contrairement au passé, Xanathos ne bougea pas d'un pouce, il arrivait à contrôler le mal qui le rongeait, il ne savait pas comment mais peu importe ...

" Donc oui Narsès m'a sauvé et une fois que je reçus cette armure, je partis pour la mission dont je vous ai parlé, les marinas, l'Augure... "


Il se tint droit comme un i devant l'ancien Lion et regarda la rose blanche.

" Vous avez sans doute raison pour cette fleur, j'ai la bénédiction de dame Morwenna, elle m'a dit de venir ici pour regagner mon honneur pour les raisons que vous aviez citées certes mais aussi parce qu'elle m'apprécie, elle fut meilleure que Narsès dans mon traitement contre mes maux les plus vils, elle qui souffre d'un mal plus grand encore. Je suis un saint de la déesse Athéna et je mourrai en tant que tel, enlever mon armure n'y changera rien mon seigneur. C'est tout ce que j'ai à dire au sujet de ce traître... "


Ne bougeant pas, ses larmes séchant, il attendait le second geste du Grand Pope...


[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... Xanasi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t636-xanathos-chevalier-de-
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-bleu0/0[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-bleu  (0/0)
CP:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-rouge0/0[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-rouge  (0/0)
CC:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-jaune0/0[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-jaune  (0/0)
Message Re: [Février 553] L'heure des aveux du Corona saint...   [Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... EmptyVen 27 Nov - 0:03
Il écouta silencieuse les longues tirades successives du chevalier d’argent. Il écouta le récit de celui qui par deux fois, avait fauté. Celui qui, par deux fois, c’était laissé abuser par lui-même. Celui qui, par deux fois avait fait de mauvais choix. S’abandonnant loin de l’idéale Athéna. Son histoire n’était pas exotique, pas étrange. C’était celle de nombreux soldats laissés de côté, abandonné par leur armée. Ou ici, ayant fait le choix de la désertion ou quelque chose s’y approchant fortement. Il avait vu bien des hommes de l’armée de l’empereur finir comme lui. Le sort qu’auraient sûrement partagé certains de ses Prétoriens s’il ne les avait pas tirés de là. Son propre sort à lui s’il n’avait pas porté l’or. De ça, il ne pouvait le blâmer et il savait très bien ce que cela voulait dire de lutter contre un démon intérieur.

Il avait bien fait d’avoir eu peur. L’armée ne pardonne pas au déserteur et encore moins au traître. La faute d’origine était moindre, les complications violentes. Il avait vécu de combat, de sang et d’alcool. Oui. La fin d’un soldat blessé ou chassé. Il était un peu des deux, même si sa blessure n’était pas sur son corps. Il avait toujours ses deux bras et ses deux jambes. Mais sa blessure était dans sa psyché, dans son ego. Les plus violentes, les plus difficiles à guérir. Il pouvait parfaitement comprendre comment les sirènes de Narsès avaient pu le séduire avec facilité. Mais, sa réaction avait l’air... sincère. Le chevalier d’argent n’était pas un menteur, du moins, pas un aussi bon. Et il se souvenait de son entrevu lorsqu’il avait posé ses questions. Oui, le mensonge n’était pas dans son sens. Alors, le Pope devait rendre son verdict.

Il resta silencieux pendant un temps encore. Laissant l’atmosphère devenir encore plus lourde et pesante. Il pesait sa décision, le pour et le contre. Oui, il devait garder sa vie. Pour le reste, il est facile pour un suivant d’être abusé par son chef. S’il le voulait, ne pouvait-il pas, lui aussi après tout, donner une petite impulsion qui ferait trembler l’ordre et amener tous les loyaux servant de la déesse à la faute sans qu’il ne le sache. C’était sûrement ce qu’avait fait Narsès. Mais, le problème de la confiance et de la loyauté, c’est qu’elle se perd vite et qu’elle est difficile à regagner. Très difficile à regagner. Trop peut-être ? Sûrement s’il n’avait pas reçu cette rose. Mais ça, il n’avait pas à le savoir. Alors finalement, il se décida à briser le silence.

« - Bien. Xanathos. Nous verrons. Il te faudra regagner confiance et honneur. Il te faudra regagner le droit de porter l’armure sacrée et défendre le nom de la déesse. Mais je vais te laisser cette chance. Après du moins, que nous ayons enquêter sur Narsès et ses agissements. Tu restes consigné au Sanctuaire. Et, en partir, serait te condamner à mort. Mais cela ne devrait pas être trop long. Pour le reste, tu es libre de tes mouvements dans le domaine d’Athéna. »

Il jeta un ultime regard sur ce chevalier. Lui qui pensait n’avoir à faire face à ce genre de situation qu’en d'ultimes moments, le voilà devoir gérer une violente histoire de trahison, entraînée par un illustre général de l’empire auquel la déesse avait remis bien des secrets. Il se demandait encore comme Akrites n’avait pas pu ça venir ou plutôt, comme il avait laissé ça venir. Il était proche de Narsès et il aurait dû sentir le vent tourner. À moins que… Enfin, il avait des choses à faire maintenant. Il devait trouver un exarque remplaçant et donner ses ordres. La balance revenait et le scorpion était parti. Un autre pan de son échiquier était en mouvement également. Mais il n’était pas pressé de voir la conclusion de cette partie du jeu qui doucement mais sûrement, avançait contre lui à rythme qu’il n’aimait pas.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric En ligne
XanathosXanathosArmure :
De la Carène

Statistiques
HP:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-bleu1050/1050[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-rouge1050/1050[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-rouge  (1050/1050)
CC:
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... G-jaune1050/1050[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Février 553] L'heure des aveux du Corona saint...   [Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... EmptyMer 2 Déc - 10:48
Xanathos ne montrant plus rien sur son visage se retourna et alla vers la sortie, les mains dans les poches, le regard caché par ses cheveux.

" Comme tu voudras... "


Il regardait le Grand pope en coin, il l'avait tutoyé mais pas en se rebellant mais en parlant à l'ancien chevalier qui se cachait sous cette toge... Il regardait une dernière fois son ancienne armure, oui ancienne, il n'en voulait plus, il ne voulait plus rien à voir avec tout ce qui représentait Narsès. Trahi par son général, une marionnette à son servie, il n'en voulait plus. Il avait retrouvé celui qui l'était avant de rencontrer Flavius, un solitaire. Un solitaire certes mais qui avait muri suite à ce qu'il s'était passé. Son envie d'alcool n'était plus aussi grande, sa colère il la gérait du mieux qu'il le pouvait quoique si Narsès apparaitrait maintenant devant lui, il ne savait pas s'il pourrait garder ses mains en poche c'était certain. Continuant sa marche, la sortie du temple se faisait plus proche, il devrait trouver un endroit au Sanctuaire mais ou ? Il pourrait demander asile à Morwenna le temps que les choses se calment et qu'il puisse regagner son honneur perdu. Il ne considérait pourtant pas l'avoir perdu pensant toujours faire ce qu'il fallait pour Athéna, il croyait toujours en elle et il n'arrêtera pas de la vénérer. C'est grâce à elle qu'il était en partie debout aujourd'hui. L'ancien saint devait vraiment la souler à force de faire des bêtises ... En même temps, en y repensant, il ne voudrait pas déranger d'avantage la dame des poissons par sa présence, ne sachant pas où il pourrait aller, il devait sans doute y avoir des baraquements pour soldats et il en prendrait un qui ne servirait plus... Au pire il pourrait errer au Sanctuaire et se cacher dans une grotte ou une cave, quel poisse pour l'ancien chevalier d'argent, lui qui avait ses propres appartements en Italie quand il servait le traître. Il ne put même pas en profiter sachant qu'il était de suite parti en mission, quel gachis. L'homme était devenu un sans abri... Errer, se cacher pour qu'on le laisse tranquille, c'était tout ce qu'il pouvait faire maintenant. Il ouvrit les portes de la sortie, les soldats le laissaient partir, il ne savait pas où aller...


[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint... Xanasi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t636-xanathos-chevalier-de-
 
[Février 553] L'heure des aveux du Corona saint...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Pope-
Sauter vers: