Votez
I
II
III
IV
V


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Mars 553 AD] Pluvia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (245/245)
Message [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptySam 28 Nov - 3:01
Il pleuvait sur Rome ce soir là. D'habitude l'eau était reçue dans ce genre de saisons avec appréhension, annonçant aussi bien de bonnes récoltes qu'un été possiblement entaché d'inondations. Le Tibre avait pour habitude de grossier de façon plus que dangereuse lorsque les pluies était trop bonnes. Lesath, assis sur un banc en pierre, ne connaissait pas cette théorie. Pour lui, l'eau était de l'eau. La pluie tout au plus de l'eau qui tombait du ciel. Il était trempé, mais n'en avait cure. L'eau nettoyait. C'était ainsi qu'on l'avait élevé, au sein de son groupe d'apprentis. L'eau nettoyait les blessures, aussi. Parfois. Rarement dans son cas.

Il était assis sur ce banc, baigné par la lumière d'une... non, de deux torches. Elles illuminaient le porche d'une guinguette. Il avait été tenté dès le début d'en passer le perron, et qui pourrait lui jeter la pierre. Cela faisait bientôt trois ans qu'il n'avait pas quitté le Sanctuaire. Trop de garde, trop fatigué, trop fou ou trop blessé. Parois tout à la fois. L'Ibère esquissa un sourire en pensant à ces années qu'il avait perdu, qu'il chassa immédiatement. Il avait eu envie de pousser cette porte, de rejoindre la clientèle sans doute mal famée du rade, de se laisser enivrer, et peut être de se battre. De s'envoyer quelques grammes d'opium en mauvaise compagnie. D'oublier cette mission qui l'avait poussé à traverser les Balkans et la mer Adriatique. De laisser de côté, pendant quelques instants, Childéric, les dieux, le Scorpion, les voix de son âme et le Roi de la Poussière.

Mais il s'était arrêté devant la porte. Lorsqu'il avait posé la main sur la poignée de cette dernière, il s'était mis à pleuvoir, et, comme hypnotisé, il s'était stoppé net. Un mauvais présage ? Il ne croyait pas aux mauvaises augures, mais se devait de les respecter. Son peuple avait ça dans son ADN. Il s'était assis, se laissant tremper sans aucune velléité, et avait laissé cette idée le traverser de part en part.

Son échange avec Killian du Verseau l'avait marqué plus que de rigueur. Il avait pensé à une phrase en particulier pendant presque l'intégralité de son périple. « Dans ce cas, pour quelle cause irais-tu donner ta vie ?  »

Et si, en rentrant dans cette taverne, il trouvait quelque chose ? Une raison, un motif, un signe, un symbole. Peu importait. Et si ce quelque chose le détournait de son chemin. De sa mission. Ou si, au contraire, ce quelque chose le renvoyait à son nihilisme le plus total. Et s'il baissait les bras ?

Il se mordit légèrement la lèvre inférieure, ramenant ses genoux sur son torse, restant en équilibre sur le banc. Ses côtes craquèrent, mais même la douleur ne le sortit de cet état, presque second. Il se rendit compte que ce n'était pas ce concept qui l'effrayait. Non. Il y avait une autre question qui le travaillait bien plus que cela.

Et si ce n'était pas si grave ?

Pire encore, il ne comprenait pas pourquoi cela le touchait autant. Il avait été mort, sinon physiquement, psychiquement. Il avait acté que tout le reste de son existence n'était qu'un bonus.

Alors pourquoi cela le paralysait-il à ce point là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu1150/1150[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge900/900[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (900/900)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune1350/1350[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptySam 28 Nov - 11:36
Pluvia









Tout ce qu’elle a sous les yeux lui donne l’implacable sensation de vouloir offrir la mort. Qu’elle est incapable de maîtriser cette sourde colère qui réside là, au fond d’elle-même. Tout est source au basculement. Les rues, les gens qu’elle croise, ce rayonnement diffus d’une ville immense, prête à sombrer. Tout jusqu’à cette foutue pluie qu’elle prend le temps de contempler, dans la noirceur de cette première soirée à Rome.
La tête renversée en arrière, un sourire aux lèvres, Éa fredonne une musique de son inconscience. Elle ne sait pas d’où elle lui vient, cette drôle de mélodie. Un chant du cœur, il ne calme pas pour autant cette rage qui chaque seconde un peu plus, la consume.
L’eau ruisselle dans sa sombre chevelure laissée libre dans son dos, sur ses vêtements de voyage, sa cape entrouverte sur un bijou, un rubis qu’elle a volé un peu plus tôt sur un étal. Cette couleur l’attire et attise ce que la jeune femme cherche à brider.

Sans grand succès.

Tu apprendras que le monde est en perpétuel mouvement et que toi aussi, tu n’es pas immobile ; cette ire est ton insurrection à cet immobilisme que l’on souhaite t’imposer.

« Ferme ta gueule. » grogne-elle alors qu’elle se remet en branle.

Et la pluie s’abat plus durement encore. Éa est une ombre sur les pavés, déambulant au gré de ses envies. Elle pille ce qu’elle veut, s’invite sans qu’on la voit dans des moments de joie, d’ivresse sans se sentir concernée. Guidée uniquement par des pensées éparses, un instinct presque prédateur. ar elle perçoit une résonnance. Un fragment, une possession.

« Toi. »

Un doigt se pose sur le front de l’homme recroquevillé sur son banc, exerce une pression. Elle rit un peu, il serait si simple de le faire complètement vaciller. Comme elle, il est détrempé, seul.
Or, lui est dans cette immobilité qu’elle exècre.

« T’es mort ? »

Éa se penche à sa hauteur. L’espace d’un instant l’homme pourra contempler un visage familier, des cheveux de feu, un sourire sardonique. Une seule seconde qu’il sera impossible pour l’Ibère de savoir s’il s’agissait d’une nouvelle hallucination de son esprit ou une vérité recherchée.
Devant lui, une belle femme brune aux yeux lilas le contemple avec un certain amusement.
Prédatrice.




[Mars 553 AD] Pluvia Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptySam 28 Nov - 12:07
La quiétude fut brisée par une présence, aussi inattendue que non désirée. Une femme qui, faisant fi de toute notion d'espace personnel, s'était approchée sans doute ni appréhension et était venue le toucher. Lesath fronça un sourcil, sentant l'index se poser sur son front. Ce dernier venait de le tirer sans sommation d'une réflexion qu'il avait eu bien du mal à s'accepter, et il n'était pas sur qu'il aimait ça. Sa première intuition était de ne rien dire. De se lever et de se fondre dans la nuit romaine. Il n'aurait aucun mal à semer cette saltimbanque.

Mais en levant les yeux, un visage se présenta à lui et en un clignement d'yeux il fut remplacé par une jolie mine inconnue. Lesath ferma les yeux, maudissant sa faiblesse d'esprit. Elle était une autre de ses faiblesses. De ses addictions. De ses afflictions. L'Ibère inspira lentement et expira, en ouvrant les yeux. Il posa ses pieds à même le sol, et repoussa lentement le doigt de la jeune femme sur le côté du revers de sa main. Elle avait parlé, mais s'il avait entendu, il n'avait pas saisi la portée de ses paroles.

Était-ce encore là une soûlarde qui venait perturber sa tranquillité ? Il en doutait. Son regard fut absorbé par l'iridescent rubis. Sous la lumière des torches ; des reflets oranges, jaunes, blancs. Le corbeau souffla quelques mots en son oreille : un enfer sur le torse, elle était porteuse de mauvaises nouvelles. Il refusa d'acquiescer, laissant une chance à cette dernière de le laisser. Mais elle restait plantée là, attendant quelque chose. Ses paroles, sans doute.

Soit.

« Non. » Répondit-il se grattant le menton. Il savait qu'elle attendait plus qu'une réponse laconique et se mordait déjà les doigts avant de continuer. Mais la curiosité était un défaut qui, étrangement lui seyait bien « Pourquoi ? »

Elle le dominait de sa position debout, mais s'il se levait de son banc, cela l'amènerait bien trop proche de cette chasseresse. Elle envahissait son espace de façon tout à fait volontaire, et n'attendait donc, sans doute, que cela. Il posa sa tête contre le mur en pierre nue qui se trouvait dans son dos, laissant la pluie tomber drue sur son visage, et leva les yeux vers ce visage inconnu. Le Scorpion ramena ses bras ballants sur son torse. Sa chemise, trempée et à moitié translucide, laissait paraître ses tatouages. Inconsciemment, il les séparait de son regard inquisiteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu1150/1150[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge900/900[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (900/900)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune1350/1350[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptySam 28 Nov - 12:47
Pluvia







La satisfaction de le voir rompre sa position se lit sur le visage de la jeune femme, enflamme ses prunelles d’une once de victoire. L’homme repousse sa main doucement, elle, en profite pour effleurer sa peau d’une furtive caresse. Laisser sa marque, son parfum, une impression de déjà-vu.
Le jeu est initié par elle et, un instant déçue par son silence, elle jubile à l’entendre poser une question. S’il n’est pas mort, en effet, il n’en demeure pas moins chevillé par des interrogations. Elle veut lire en lui, cherche à accrocher son regard dans le sien. Hypnotique.

« Parce que tu en as l’air. » rétorque-t-elle abruptement, sans se soucier d’éventuels états d’âme dont il aurait pu être habité.

Éa le regarde faire, changer de posture, s’animer un peu. Pas assez à son goût. C’est lui qu’elle veut bousculer. Pas de chance pour lui. Elle détaille sans vergogne les tatouages qu’elle peut entrevoir par transparence. Ça aussi, ça éveille en elle quelque chose qu’elle parvient difficilement à ignorer.

« T’arrives pas à la faire taire, hein ? » sciemment, elle laisse planer le doute sur le sujet de sa pensée. « La douleur. »

Elle sait d’un coup d’œil détecter les fardeaux de chacun. La pierre des Sisyphes.

« Elle t’écrase. C’est idiot de vouloir ne rien faire et de rester là comme un con tout seul. »

Un pas.

« Elle te détruit. »

Un autre.

« Elle te prend tout entière. Elle te possède. »

Subrepticement, la jeune femme se glisse physiquement vers lui. Psychiquement, elle s’impose dans son esprit, s’essaye à défoncer quelques portes.

« Mais tu es en vie grâce à elle, alors tu la cultives. »

Un sourire, elle en a profité pour s’asseoir à ses côtés, étendre son influence, peser sur sa psyché, comme une drogue.

« Tu es très intéressant ! » fait-elle en lâchant un petit rire.




[Mars 553 AD] Pluvia Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptySam 28 Nov - 13:16
Conquérante.

Telle fut la posture que pris l'inconnue lorsqu'il opta pour un changement de position. Elle jouait avec lui et il en était conscient. Quelque chose ne tournait pas rond. Une telle attitude ne pouvait trahir qu'une présence de cosmos. Et, très probablement, elle devait pouvoir lire en lui la même chose, et ce malgré le silence actuel de son aura. Il savait que s'il déclenchait son cosmos, la moitié du bloc risquait de s'évanouir de douleur. C'était pourquoi il éteignait son aura des qu'il marchait entre les hommes normaux. Et ces dernières années, incomplet, il avait perdu l'habitude.

Quoi qu'il en soit, ses mirettes le fixaient comme si elle essayait d'absorber son âme. Peut-être un don d'hypnose par le regard ? Si c'était le cas, sa paranoïa l'avait sauvé. Il évita de regarder ces iris pourpres et se concentra sur l'avalanche de mots qui manqua de l'assommer. De la psychologie de comptoir, vraiment ? Non, cela allait plus loin. Il était pourtant impassible, et n'avait répondu que par deux pauvres phrases. Il était normalement impossible de le transpercer de la sorte.

Et, envahissante, la jeune femme s'assit à ses côtés. L'Ibère était intrigué. Mais il avait, il fallait l'avouer, tout autant envie de couper court à la conversation. Au fond de lui, une dernière option existait. Celle d'encastrer l'éveillée dans le mur d'un revers de bras. Elle n'avait pas d'armure – n'en eusse-t-elle jamais portée d'ailleurs – et elle mettrait quelques instants à s'extirper de la structure, suffisamment pour qu'il se fonde de nouveau dans la nuit romaine. S'il dosait bien son coup il ne la tuerait pas.

Il devait demander conseil, et bien malgré lui, ouvrit le verrou psychique qu'il avait posé sur son propre panthéon. Les divinités ibères étaient là, encrées sur sa peau, et avaient des façons tout à fait personnelles de voir les choses.

Le vautour, pour changer, prôna le jeu de rôles. Il lui conseillait de temporairement devenir le Roi de la Poussière. Cryptique, cet être éructait des phrases aussi folles que lucides. Ce n'était pas une option, et Lesath referma la cage du nécrophage. L'ours arguait pour la violence physique. Mettre à cette dévergondée une raclée dont elle se souviendrait toute sa vie. Ce n'était pas non plus une possibilité. Il ne pouvait pas arriver dans la ville des Oracles et réduire en bouillie la première beauté venue. Il écouta donc le loup. Celui-ci proposait de jouer le jeu. De répondre. Lesath manqua d'avoir un fou rire. Le loup, pour un carnivore, était d'une naïveté enfantine.

Il soupira donc, demandant au canidé de rejoindre sa meute. Elle attendait depuis des heures une réponse. Ou était-ce depuis quelques secondes seulement ? Cette femme avait un impact sur le Scorpion qu'il n'arrivait pas à expliquer. Et c'était mauvais signe.

« Allons y, jouons le jeu, puisqu'il semblerait que ce soit le seul moyen d'arrêter ton avalanche de paroles. » Souffla-t-il. « Que me veux tu, inconnue ? Un rubis ? Une caresse ? Une parole ? Une vérité ?» Lança-t-il, fixant toujours la rue face à eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu1150/1150[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge900/900[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (900/900)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune1350/1350[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptySam 28 Nov - 14:17
Pluvia







Il n’aime pas sa façon de procéder – qui aimerait être ainsi perturbé ? – Éa le constate. Elle aime malmener ses compagnons de jeu, faire vibrer des cordes sensibles. Ses assauts ont été repoussés, comme attendu. Le contraire l’aurait déçu et sans doute en serait-elle restée là.
La jeune femme écoute ses soupirs, prête l'oreille à ses mots sans l’interrompre. Plongée dans ses propres introspections, elle n’a pas fait attention au temps qui passe. Reste que la pluie demeure et ne lave rien.
Il accepte le jeu, non sans exaspération.

« Tu es bon prince. Ma déception aurait été grande si tu avais décliné. » minaude t-elle en penchant la tête sur le côté, toujours attentive à capter son regard. Mais puisqu’il s’entête à observer le vide…

« Tu serais prêt à m’offrir tout ça ? »

Elle rit, regarde le ciel noir et chargé de sombres promesses. La Lumière des lieux l’embarrasse et Éa se demande encore ce qui a bien pu la pousser à venir ici ? « Après tout, je suis qu’une inconnue, comme tu le soulignes. »

Peut-être pas tant que ça.

Elle se lève, s’étire comme le ferait un chat. Incommodée par toute cette eau qui pèse sur ses vêtements, la dame invite l’Ibère, d’un geste de la main, à la suivre.

« Tu comptais aller dans ce trou à rats ? Alors vient et voyons ce qu’on peut y trouver ! Peut-être un rubis ? Une caresse ? Une parole ? Une vérité ? » paraphrase-t-elle l’homme tatoué en poussant la porte de l’établissement comme si elle est la Reine. « Mouais, ça fera l’affaire, j’imagine. »

Circé se débarrasse de sa cape de voyage qu’elle lance au premier clampin venu, hèle l’aubergiste avachi sur son comptoir :

« Toi, sers-nous à boire. »

Le pauvre gars sursaute, hausse un sourcil et prend le temps de détailler un peu plus la femme qui lui fait face et qui affiche, en plus du beau rubis à sa gorge, de riches vêtements noirs ourlés de fils d’argent. Le symbole de sa famille, son appartenance au Clan des Tremeres.
Une atlante.

« Pas que pour nous deux. » dit-elle en voyant l’aubergiste se saisir de deux gobelets en étain. « C’est ma tournée. »

L’œil du propriétaire de l’établissement s’illumine. Une bonne affaire ! Cela fait bien longtemps, alors, il ne se fait pas prier pour les ronds de jambe.

« Quelle générosité ma Dame ! Souhaitez-vous autre chose ? »

Encore, ses yeux lilas cherchent une réponse dans ceux de l’Ibère.





[Mars 553 AD] Pluvia Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptySam 28 Nov - 14:47
Un éclair zèbrai le ciel lorsqu'elle repris la parole. Ainsi il acceptait de jouer sans connaître les règles. C'était sans aucun doute une belle idiotie, mais il ne pouvait pas se faufiler. Sa langue, d'habitude si bien pendue, s'était tarie de drôleries. Il acceptait la situation car quelque chose en elle l'interloquait. Ce n'était pas normal. Alors qu'elle se levait, l'invitant à le rejoindre sous le porche temporairement avant de s'introduire dans le rade miteux, il se demanda si c'était cette idée qui le troublait. La possibilité qu'elle n'ait un lien avec cette inconnue. « Un seul choix. Ou tous si ça te chante. Si cela me permet de passer à autre chose et de rester assis ici à profiter de l'accueillant climat de Rome. » Maugréa-t-il. Au moins, la jeune femme avait pour elle de savoir prendre des initiatives, on ne pouvait pas lui enlever ça.

Alors qu'elle poussait la porte et rentrait dans l'auberge, enfin à l'abri de la drache, Lesath se permis de retirer sa chemise en un éclair, de l'essorer, et la renfiler. Le tissu mouillé collait à la peau, certes, mais au moins il ne dégoulinerait pas à l'intérieur, bien qu'il était à peu près convaincu que cela ne ferait que nettoyer le sol boueux de l'échoppe. Alors qu'elle réclamait la boisson en interloquant le pauvre maître des lieux, Lesath jeta un coup d’œil à la populace. Ce n'était pas la plus belle des auberges, loin de là, mais ils n'étaient pas non plus tombés dans un coupe-gorge. Quelques soûlards s'enfilaient encore du mauvais vin, alors que d'autres roupillaient, ou venaient d'être réveillés par la fracassante entrée.

Pendant le laps de temps qu'il avait passé à observer l'assistance, la jeune inconnue avait déjà commandé une tournée générale. Et maintenant l'aubergiste le regardait lui, comme étonné qu'un si simple lascar puisse partager la soirée d'une noble atlante. Lesath balaya de nouveau la salle, et identifia une place qui combinerait sécurité et confort : un coin avec du feu.

« La table près des braises. Et de l'eau chaude pour moi. » Lança-t-il alors que les deux le fixaient encore du regard. L'homme fit une moue désapprobatrice en entendant sa commande, mais l'Ibère n'en avait cure. Il n'était pas particulièrement friand d'alcool lorsqu'il n'était pas sur de la compagnie avec laquelle il allait le partager. Un thé de son invention suffirait, et permettrait d'étouffer un peu la douleur.

Le Scorpion marcha sans regarder si sa compagne de soirée le suivait, et s'assit avec le dos vers le mur. Il avait beau avoir la force d'un chevalier d'or, cela ne servait à rien avec une lame entre les omoplates. Une fois leur commande déposée sur la table, Lesath sorti une sacoche en cuir de sa poche droite. Il en extirpa quelques feuilles de thé et une pointe brune de mélasse d'opium, qu'il déposa dans l'eau bouillante. Puis il leva la tête vers cette inconnue qui l'avait sortie de la rue, bien malgré lui.

Si c'était elle qui avait les cartes en main, autant la laisser mener la danse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu1150/1150[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge900/900[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (900/900)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune1350/1350[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptySam 28 Nov - 15:08
Pluvia







« Oh… » fait-elle avec une petite moue triste alors qu’ils allaient entrer. « Et voilà je suis déçue ! Je ne suis pas assez accueillante pour éclipser le climat local. »

Et le reste s’enchaîne selon sa convenance. Ou presque puisqu’il refuse l’alcool qu’on lui sert. Elle le suit dans l’auberge, heureuse de le voir prendre le chemin vers l’âtre. Un bon choix qu’elle salue d’une légère inclinaison de la tête. Boire, c’est tout ce qu’elle souhaite.

« Tu n’as pas eu suffisamment d’eau pour t’hydrater, dehors ? » le titille-t-elle avec un charmant sourire. « Tu vas rouiller. »

Elle se surprend à apprécier leur petit échange. Lui très laconique que l’on devrait trouver à la limite du désagréable et elle… tout autant. Selon le point de vue ! Cependant, Éa doit bien admettre qu’il ne manquait pas de l’intriguer avec ses manières.
À son tour de prendre place, non en face de lui, mais à sa droite, s’alanguissant sur sa chaise, visiblement heureuse de trouver un peu de chaleur.

Son œil traîne encore sur l'ibère. Elle se redresse un peu quand son compagnon de jeu déballe quelques plantes et une substance qu’elle croit reconnaître. Ils lèvent la tête ensemble, dans un même mouvement.

Lui peut voir une nouvelle manifestation de son inconscient. Ce n’est plus une brune qui le dévore des yeux, mais une rouquine aux prunelles rubis. Celle-ci, avec douceur, se saisi du thé pour le humer. Une petite grimace froisse l’expression de Satine.

« Tu as de drôles de lubies. »

Un clignement de paupières et revoici l’enchanteresse, penchée vers Lesath, un sourire goguenard aux lèvres.

« Il n’y a vraiment que ça qui la fait taire ? »

Douleur. Colère. Il y a un écho entre eux qu’Éa ne saurait ignorer. Elle semble troublée, elle veut détourner son attention en calant sa tête dans le creux de l'épaule du Saint.

« Et pourtant, tu gardes le contrôle. Tu es vraiment très intéressant. »

Elle ferme les yeux et écoute le crépitement des flammes. Ce n’est pas elle qui brisera sa posture.

« Est-ce que tu crois au Destin ? »




[Mars 553 AD] Pluvia Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptySam 28 Nov - 18:09
« J'essaie d’arrêter. L'alcool a tendance a me rendre paranoïaque. Mais je n'empêcherait jamais quelqu'un de boire devant moi.» La jeune femme était intriguée par le bol de thé. Par son contenu tout du moins. Le Scorpion avait l'habitude. C'était la réaction classique que les gens pouvaient avoir face à l'opium.

« Santé, je suppose.» Prononçait-il alors qu'il donnait son dernier coup de cuillère. Et alors qu'il relevait la tête leurs regards se croisent enfin. La magie, si on peut l'appeler comme ça, s'opère enfin. Plus d'inconnue, à sa place se retrouvait Satine. Cela n'avait aucun sens. Si elle avait pu lire en lui aussi facilement quelques instants auparavant il était probable qu'elle puisse traverser son esprit, y puiser des souvenirs peut-être. La manipulation des âmes était peut-être sa spécialité. Lesath avait entendu parler de ce type de mages, de ce type d'éveillés. Au sanctuaire les Gémeaux étaient réputés pour avoir de tels pouvoirs. L'intervention ne dura qu'un instant mais cependant il avait l'impression quelle avait été tout ce qu'il y a de plus réelle.

Il cligna des yeux. Papillona des cils presque. Il avait beau ne pas saisir ce qui se déroulait devant ses yeux, il ne pouvait se permettre de perdre pied. Déjà parce qu'il était en mission. Pas vraiment secrète, et sans doute pas très utile, mais mission tout de même. Cette étape à la taverne du coin en alcoolique de service n'était pas vraiment dans le planning initial. Mais de plus parce qu'il n'avait pas la moindre idée de qui il avait face à lui. Un éveillé d'un autre camp, peut être. Un espion de Childéric ? C'était loin d'être impossible.

Il se concentra sur les paroles, elles étaient ce qu'il y avait de plus concret dans leur échange. « Taire ? Non. L'infusion permet de l'étouffer, un peu, rien de plus. La faire taire demanderai de m'envoyer sous terre. » Répondit-il machinalement, remuant de nouveau l'eau chaude avec sa cuillère. Elle posa sa tête sur son épaule, le faisant sursauter.

Il n'avait jamais été friand des contacts physiques, encore moins avec des inconnues. Il ne la chassa pas, mais ne se laissa pas amadouer pour autant. Elle était sans doute aussi séductrice que létale.

« Jusqu'il y a peu, j'aurais dit non. » Et c'était un fait. Il n'avait pas été prévu qu'il passe par toutes les épreuves qu'il avait connu. La douleur, la faim, la soif, la mort, la folie. C'était un enchevêtrement de faits et de décisions qui l'avaient poussé à se retrouver en cette taverne, ce soir là, en charmante compagnie. Mais les derniers éléments tendaient à effriter cette certitude. Le retour de Nimüe par exemple. Le fait que l'armure le sauve de l'attaque du Grand Pope, sinon.

« Je n'ai aucune certitude si ce n'est celle de l'instant présent, désormais. » Souffla-t-il en posant la cuillère sur la table. Il leva la tasse et, but une gorgée. Si sa main tremblait imperceptiblement quelques secondes auparavant, ce n'était plus le cas. L'effet placebo, sans doute. L'effet de l'opium aussi. L'effet de cette femme, peut-être.

« Pourquoi ? Tu y crois ? » Renvoya-t-il la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu1150/1150[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge900/900[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (900/900)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune1350/1350[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptySam 28 Nov - 18:51
Pluvia









Un sursaut. Des muscles qui se tendent en réponse à un geste que d’aucuns trouveraient banal. Tout cela, et bien plus encore, Éa a pu le sentir. Elle se demande pourquoi cet homme a une telle réaction. C’est ridicule, il suffit de se mettre à la place de l’homme aux tatouages. Un exercice que la belle n’a pas l’habitude de faire. Envahissante comme elle est, peu scrupuleuse des règles de bienséance.
Il y a la douleur, à n’en point douter. Il y a un traumatisme, sans doute. De la méfiance, cela, c’est sûr. C’est sur ce dernier point que l’enchanteresse aime s’amuser. Emmerder le monde et ses semblables. Avec lui, il y a autre chose, sans qu’elle puisse définir quoi.
Et la sorcière veut mettre le doigt dessus. Car elle a vu aussi quels effets ses gestes et ses paroles ont sur lui. Troublé. Oui, elle l’est tout autant, mais ne le montre pas. Jamais. Il ne le faut pas.

Colère. Elle règne en majesté dans son âme. Une tempête fait rage en elle sans que personne puisse s’en douter.

Que t’arrive-t-il petite Tremere ?

Avec lenteur, sa tête quitte son épaule pour lui laisser tout le loisir du mouvement. Un sourire étire ses lèvres peintes en rouge. Un peu d’égard pour lui ? Un rire s’envole pour le tromper. Il ne doit pas penser qu’elle bat en retraite.

« Et comment tu fais pour supporter ça ? Te contrôler ? » Tu dois avoir l’esprit rongé, toi aussi. Éa ajoute d’une voix neutre
« Ah oui ? Et qu’est-ce qui t’a fait changer d’avis ? »

Elle prend sa coupe et boit quelques gorgées. Le vin est infect, elle n’y touchera plus. « Santé, oui… » Au lieu de cela, elle se renverse sur le dossier de sa chaise, pousse un soupir d’aise.

« Non, je n’ai pas envie d’y croire. Ça voudrait dire que je suis enchaînée à quelque chose et… »

Ses mains se crispent. La rage est une bête sauvage.

« … et je ne désire être contrainte à rien du tout. »

Voilà son combat. Son sourire malicieux revient tandis qu’elle lui jette une œillade amusée.

« Enfin, tout dépend. Je ne dis jamais non à un petit jeu. »

Son regard reste fixé sur le Scorpion.

« Je m’appelle Éa. » finit-elle par lui révéler dans un souffle.

Soudain, les poivrots s’animent et se mettent à gesticuler dans tous les sens. « Ah, un peu d’action ? »

Il n’en est rien. À l'inverse, les ivrognes s’organisent et se mettent à danser au rythme d’une musique dissonante. Éa porte ses mains à ses oreilles.

« J’aurais préféré qu'ils se mettent sur la tronche. »




[Mars 553 AD] Pluvia Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptySam 28 Nov - 19:18
Elle lui voulait quelque chose, mais n'arrivait pas à mettre le doigt sur quoi. Si au début il pensait qu'il n'arriverait à lui tirer les vers du nez qu'en jouant le jeu, Lesath commencer à en douter. Peut-être était-il tombé simplement sur une personne … particulière. Il n'avait jamais été doué en relations humaines. Trop froid ou direct, dirons nous. Le petit jeu qu'elle avait mis en place. Les questions qui n'en étaient pas. Les phrases qui menaient à un cul de sac. Il n'y était pas habitué.

Cependant il n'arrivait pas à se résoudre à se lever et à disparaître. Cette apparition du visage de Satine, sans doute, mais pas que. Sa manière de se mouvoir et de s'exprimer lui rappelaient la voyageuse, mais ce physique était inédit. Il ne savait pour l'instant s'il s'agissait d'elle ou non, et ne voulait pas spécialement la brusquer pour le deviner. Cette information serait mise à sa disposition le moment venu.

Du moins il l'espérait.

« Je suppose que la première fois qu'on se fait traverser par une aiguille, on ne doit pas apprécier. Pour autant, si on n'en meurt pas, on peut subir cette piqûre des centaines, non, des milliers de fois. Tu serais surprise de la souffrance qu'on peut supporter lorsqu'on est entraîné. » Expliqua-t-il dans un premier temps. Il secoua la tête pour ne pas répondre à la question suivante. Il ne savait y répondre, pour être honnête. Que dire de toutes manières ? Qu'il avait perdu la tête et que par conséquent tout repère n'en était plus un ? Que le joli minois de la brune avait été remplacé quelques secondes par la beauté mortelle de la incandescente O'Bannon ? Ce n'était peut-être là que folie passagère de sa part.

« J'ai été contraint à garder un lieu, pendant des années. J'en ai perdu l'esprit. Temporairement. » Rebondit-il. Elle s'appelait Ea donc. Un nom qui ne lui disait rien. « Ea, je ne joue que rarement. Je n'aime pas perdre. » Il hocha la tête en voyant les badauds danser. Il ne savait pas ce que les gens trouvaient à cette activité. Se mouvoir en rythme n'avait pas vraiment de sens à ses yeux. Pourtant, ils étaient là, à tourner, dessinant spirales grotesques et ovales difformes. Le résultat aurait pu être drôle, s'il n'avait pas été aussi triste.

Mais même les pauvres hères avaient le droit de perdre quelques instants de leur vie, loin des soucis. Le temps d'une chanson, ils devenaient des rois, des artistes, des nuages ou des oiseaux. Peu importait. Éphémèrement ils oubliaient traquas et se laissaient aller. Il admirait cette faculté à ignorer, même temporairement, la réalité. La dernière fois qu'il avait fait ça, il avait perdu l'esprit.

« Je suis Lesath. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu1150/1150[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge900/900[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (900/900)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune1350/1350[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptySam 28 Nov - 20:58
Pluvia








« Parce que tu penses que je ne sais rien de la souffrance ? » Que je ne suis pas entraînée ? J’ai en moi cette colère qui régit ma vie et je ne sais pas d’où elle vient. L’origine. Moi.

La main de la jeune femme se lève et effleure sa propre joue. Une impression étrange l’étreint. Elle la repousse avec force. La belle prête l’oreille à ses paroles, plus nombreuses qu’auparavant. Parvient-elle à le sortir de son mutisme ? De sa nature affichée ? Éa veut en gratter la surface, par curiosité, peut-être malsaine. Ses sourcils se froncent à l’entendre parler de sa folie temporaire.

« Qu’est-ce qui te dit que mes jeux impliquent nécessairement de perdre ? » Qu’il est confortable de se risquer à des allusions et des sous-entendus pour s’esquiver. « Lesath. »

Le temps suspend son cours. La jeune femme se perd dans la contemplation des danseurs maladroits. À travers eux, leur ivresse joyeuse, Éa entrevoit l’ombre de souvenirs que sa mémoire tend à effacer. Une flamme se manifeste au milieu d’un océan noir, ouvre des ailes d’airain face à d’autres, plus sombres qu’une nuit sans étoiles. Sans espoir.
Et tant de sang sur ses mains.

Lesath peut voir l’ensorceleuse les porter vers elle, tenter d’en calmer les tremblements. Une expression douloureuse se manifeste sur son faciès, elle se lève si soudainement qu’elle fait tomber sa chaise. Un grondement qui n’a rien d’humain s’extirpe de sa gorge. Son aura ne tarde pas à l’auréoler, à lui échapper.

Alors les danseurs s’arrêtent comme des pantins désarticulés. Leur tête tombe sur leur poitrine, ils geignent, perdent le contrôle. Comme elle. La seconde suivante marque le début d’une terrible décadence. La violence inouïe avec laquelle ils se ruent tous les uns contre les autres à de quoi estomaquer. La débandade est totale et Éa ricane en se reculant vers l’âtre. Ses poings ne sont plus que des nœuds de phalanges blanchies. Une bataille contre elle-même paraît se jouer à l’insu du Scorpion.

Elle lève ses yeux lilas vers l’Ibère. Le message silencieux qu’elle lui lance est sans appel : aide-moi.





[Mars 553 AD] Pluvia Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptySam 28 Nov - 22:00
« Je n'ai jamais prétend... » Commença-t-il intuitivement avant de se taire. Avec elle, cela semblait peine perdue. Ceci dit … Ceci dit, pour la première fois, on la semblait troublée, comme si ses dernières paroles lui avaient coupé l'herbe sous le pied. Cela ne dura qu'une fraction de secondes, qui dura une éternité. Lesath avait réussi, dans sa période de folie, à avoir cette impression de pouvoir manipuler le temps. Ce n'était là, bien évidemment, qu'une impression. Mais par moments, il avait effectivement la capacité de faire durer dans son esprit quelques moments plus que d'autres. Et il était sûr de ce qu'il avait perçu dans les yeux d'Ea. Un doute. Un doute terrible.

A l'annonce de son nom, il en fut définitivement persuadé. Tout sembla basculer, en un instant. Alors qu'elle était assise et que son regard s'était porté sur la cohorte de ballerins, elle se tourna lentement vers lui, l'air hagard, les mains se tournant lentement vers elle même. Dans ses yeux, se mélangeaient le tout et le néant. Une explosion de cosmos, ou quelque chose de similaire sembla se produire. L'Ibère n'avait pas le temps d'analyser la situation, il n'en comprenait pas la cause ni la signification.

« Qu'est-ce que. » S’interloqua-t-il en se relevant d'un seul coup, imitant sa consœur éveillée – cette fois il en était sûr. La chaise, par son mouvement brusque, fut projetée contre le mur, s'y brisant dans un fracas de bois. Ayant un temps de retard, le Scorpion ne put rien faire pour intervenir. Avait-elle volontairement contaminé les pauvres hères ? Cela ne semblait clairement pas être le cas. Était-elle possédée ? On lui avait déjà parlé d'un cas où était déjà arrivé. Où une entité mythologique avait pris le contrôle d'une personne. Là, c'était … c'était comme s'ils étaient plusieurs en elle. Et il s'y connaissait en personnalités distinctes dans un même corps...

Le regard du Scorpion s'était jusqu'alors uniquement posé sur ces mains, menaçantes. Lorsqu'il dévia le regard vers le visage de la jeune femme, il ne sut pas vraiment ce qu'il discernait. Une supplique, clairement. Il contourna la table rapidement et, guidé plus par une vague idée, attrapa les deux mains de la belle inconnue entre les siennes. Il plongea son regard triste dans celui, apeuré, d'Ea.

« Respire. » Souffla-t-il.

S'il n'était pas musclé comme un spartiate, Lesath n'était plus le jeune homme malingre que le Sanctuaire avait reçu. Il avait assez de force pour essayer de la contenir. Du moins assez rediriger cette force contre lui, plutôt que sur ces pauvres danseurs. Il espérait, silencieusement, qu'ils n'étaient pas tous morts. Pas encore... Ne lachant plus le regard pourpre des yeux, l'Ibère essaya de caler sa respiration sur celle de la jeune femme, en se demandant si elle même comprenait ce qui se déroulait. Il espérait vraiment qu'il ne s'agissait pas du jeu auquel elle avait fait allusion.

Après tout, il n'aimait pas perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu1150/1150[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge900/900[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (900/900)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune1350/1350[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptySam 28 Nov - 22:43
Pluvia









Par instinct, lorsque l’Ibère glisse ses doigts entre les siens, Éa s’y agrippe avec la force du désespoir. Comme si elle a pu trouver une prise à laquelle se raccrocher pour ne pas totalement sombrer.

Respire.

Je n’y arrive pas. Veut-elle lui hurler. Mais les mots n’outrepassent pas la barrière de ses lèvres. Seuls ses yeux traduisent pour elle la détresse qui est la sienne.

Respire.

Encore, leurs regards se lient l’un à l’autre. Leurs deux souffles s’accordent, elle tentant de contrôler cette vague destructrice, lui, de l’ancrer dans le présent. Aux confins de son esprit, la sorcière entend les complaintes des êtres qu’elle vient de piéger et de contraindre à la violence.

Pauvres âmes qui ne sont au final que le reflet de ce qu’elle est, à l’intérieur. Un feu ardent prêt à tout dévaster.

Tu as déjà perdu cette bataille.

« Je ne vais pas y arriver. »

Ses prunelles se voilent de larmes. Autour d’eux, les hommes poursuivent leur danse macabre. Ils sont des véritables bêtes enragées, se fracassant contre eux, les murs, les tables, réduisant à néant la salle de l’auberge, écumant son sol d'écarlate, de masses inanimées.

Éa pousse un cri déchirant et tombe à genoux. Son corps secoué de tremblement, progressivement, se calme. La lutte aussi. Le silence est total et écrasant. Morbide.

« Je suis celle qui apporte la Mort. » articule-t-elle en reprenant son souffle. Du sang glisse de la commissure de sa bouche et se perd dans son cou, souillant au passage le col de sa chemise.

Se redressant, Éa se recule. Un sourire ourle ses lèvres et sa silhouette se trouble. Lesath peut la voir monter à l'étage, disparaître dans l'obscurité, l'entendre claquer une porte. L’espace d’une respiration et l'endroit redevient paisible, les quidams achevant leur danse.

Le jeu prend fin.

Ou peut-être pas ?




[Mars 553 AD] Pluvia Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptySam 28 Nov - 23:30
A défaut de calmer la jeune femme, il avait au moins réussi à lui faire lâcher emprise sur la salle. Les badauds, comme si de rien n'était, avaient repris leur grotesque danse. Et le reste... Il n'y avait pas vraiment de reste. L'aubergiste avait à moitié perdu connaissance et s'appuyait tout juste au comptoir. Les gens ivres n'avaient pas bougé d'un iota, comme il s'y était attendu.

« J'ai déjà entendu ces paroles. Ou quelque chose de similaire. » Susurra-t-il, pour lui même, alors qu'Ea avait disparu à l'étage. Personne ne pouvait l'entendre de toutes façons, ceux qui s'étaient libérés et qui sautillaient, avaient sans doute été touchés mentalement. Le lendemain, ils se demanderaient ce qu'il s'était passé. Le reste des présents n'avait sans doute pas compris ce qui se déroulait sous leurs yeux embués d'alcool.

Elle était de ceux qui apportaient la mort. Peut-être pensait-elle être la seule ? Elle se fourvoyait tellement. Lui même n'était rien d'autre qu'une lame. Il l'avait annoncé à feu Bélissaire. Il était une lame, à manier avec précaution. Car il était de ces lames sans poignée, aussi dangereuse pour la cible que pour l'assassin. Puis il s'était oublié, dans sa folie. Il s'était émoussé.

Mais une lame rouillée tuait toujours.

Ce n'était pas l'histoire là, de toutes manières. Il avait deux choix face à lui. Il pouvait choisir la facilité. Disparaître par la porte et laisser Ea, Satine, ou qui que ce soit tranquille. Ou il pouvait grimper les marches du vieil escalier, et essayer de comprendre ce qui venait de se dérouler sous ses yeux.

« Fait chier. » Lança l'Ibère, alors qu'il s'approchait de sa tablée. Il s'envoya dans un geste sec le fin de sa tasse dans le gosier. Le thé était âpre, il n'avait pas enlevé la mélasse assez tôt. Ce n'était pas grave. Un léger pellicule blanche voilà sa vue presque immédiatement, mais le Scorpion d'Or ne s'arrêta pas à ce détail. Il avait l'habitude.

A l'étage, pas grand chose à signaler. Le couloir baignait dans une pénombre tout juste percée par deux traits de lumière qui filtraient sous deux portes. N'étant pas sur de laquelle pousser, il choisit un peu au hasard. Et ce fut un raté total. A moins qu'Ea ne sache se changer en homme en surpoids et qu'elle ne ronfle, il ne s'agissait pas de la bonne chambre.

Lesath revint sur ses pas et poussa donc la deuxième porte. Elle était là, de dos, et regardait par la fenêtre. Il n'était pas sur, mais son reflet trahissait un ersatz de sourire. « Qu'était-ce que ça ? » Se contenta-t-il de demander. Il était à peu près sur qu'elle répondrait à côté, mais au moins, il avait essayé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu1150/1150[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge900/900[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (900/900)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune1350/1350[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptyDim 29 Nov - 10:32
Pluvia








« Je te l’ai dit, Lesath. C’est un jeu. Un jeu qu’il est impossible de perdre. »

Déclare la jeune femme sans se détourner du dehors, observant la ville de Rome de ses grands et beaux yeux lilas. Par jeux de reflets, grâce à sa magie, des images se bousculent, annonciatrices d’un malheur à venir ?
Des flammes lèchent les bâtiments, des hommes, des femmes et des enfants s’éparpillent dans les rues, ouvrant grand leur bouche pour appeler une aide qui jamais ne vient. Des cadavres carbonisés qui se jettent dans des points d’eau, et cette Lumière si désagréable…

Dans les oreilles de Lesath résonnent ces cris de désespoir, le crépitement des flammes. Il peut même sentir la fumée, le vent charriant l’odeur des morts. Ces visions s’achèvent alors qu’elle chantonne encore cette musique familière et inconnue à la fois. Ces paradoxes la fatiguent.

Éa se retourne. Son regard est devenu de braise, ses cheveux se teintent d’écarlate. Son visage change en un instant, abandonnant un masque qu’elle a dérobé. Sur ses lèvres, ce sourire qu’elle destine à l’Ibère prend tout son sens. C’est elle, la joueuse, la voyageuse. Satine.

Jusqu’où ira le jeu ?

Si l’homme a choisi de la chercher, c’est qu’il doit en avoir une petite idée. Ou bien, mue par la curiosité, il abandonne un temps ce qu’il représente, écarte son devoir de Chevalier.

Elle le rejoint de sa démarche chaloupée, toujours conquérante. Arrivée à une distance intime, la jeune rousse redresse la tête et l’observe avec gourmandise. Ses prunelles glissent sur ce torse où il est encore possible de distinguer sa Meute qu’elle effleure du bout des doigts en une légère caresse.

« Et si tu es là c’est que tu l’as compris. » lui susurre-t-elle à l’oreille en se hissant sur la pointe des pieds. « Reste à savoir si tu es disposé à m’offrir tout ce que tu m’as proposé toute à l’heure ? »

Minaude la jeune femme en nouant ses bras autour du cou de Lesath et de lui dire encore :

« Jusqu’où es tu prêt à aller pour ta tranquillité ? »




[Mars 553 AD] Pluvia Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptyDim 29 Nov - 11:52
Elle n'avait sans doute pas idée des propos qu'elle avançait. Après tout, il était toujours possible de perdre avec l'Ibère. Il suffisait d'un mot de travers pour qu'il perde le contrôle, et il n'avais pas envie de savoir ce qui pouvait se passer. La dernière fois, il avait passé trois ans à récupérer son dû, perdant la seule chose qu'il avait réussi à maintenir intact jusqu'alors, la sanité de l'âme.

Et il semblait être en phase de retourner à cet état, mi fou, mi omniscient. Son identité était encore fébrile. Rencontrer l'ancienne pirate n'allait pas l'aider à trouver le point d'équilibre. Les cris des mourants n'aidaient pas. L'Ibère ferma les yeux, et essaya de garder un ersatz de domination sur ses sens. Il chassa l'odeur de brûlé de son odorat, les crépitement des braises de sa vue, le cri des mourants de son ouïe, tout en prenant la précaution de ne pas fermer entièrement ces sens. Car se priver de l'un seul d'entre eux suffirait à faire exploser son aura, ce qui se serait traduit par une douleur si perçante pour les présents qu'elle risquait de les rendre fous. Un préambule à l'enfer, en quelque sortes.

Elle révéla alors son vrai visage. Ou était-ce l'inverse. Il ne savait pas, et ne pouvait être sûr. S'il s'agissait de Satine. Si ce n'était qu'Ea qui avait compris cette fascination qui avait germé en lui ces trois dernières années. Il n'arrivait pas à être sur. Elle s'approchait et ne savait pas comment se tirer de là. Il. Il perdait le contrôle. Le loup hurlait et le vautour ricanait. La dernière fois que c'était arrivé il avait manqué de tuer le Grand Pope. Ou était-ce lui qui avait manqué de tuer Lesath ?

« J'ai tiré un trait sur ma tranquillité depuis bien longtemps. Mais je te l'ai déjà dit, je ne connais pas les règles de ton jeu. »

Un rubis. Une caresse. Une parole. Une vérité.

Il passa lentement le dos de sa main sur la joue de la belle, recueillant sur son menton un peu de sang. Il approcha alors son visage de celle-ci mais, au dernier moment, au lieu de l'embrasser, se dévia et se positionna au dessus de son épaule, de sorte à pouvoir lui parler dans l'oreille. « La caresse. Le rubis. » Lui susurra-t-il. Et, sans bouger il inspira son parfum, lentement.

«  La vérité ? La parole ? Je ne sais pas si tu es elle. Satine. » Elle allait sans doute arguer que ce n'était pas important, mais Ea savait que ce n'était pas vrai.

Tout avait une importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu1150/1150[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge900/900[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (900/900)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune1350/1350[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptyDim 29 Nov - 14:03
Pluvia








Il y a dans ses paroles, une fatalité que la jeune femme ne peut ignorer. Tirer un trait sur sa tranquillité. Encore, une étincelle de révolte menace d’embraser tout son être. C’est parce qu’elle prône la liberté absolue que son cœur saigne de l’entendre avancer pareille vérité.
Alors, elle ferme les yeux lorsqu’il lui octroie ce qu’il lui a promis. S’est-il d’ailleurs réellement engagé à tout cela ? Tout porte à le croire quand la caresse vient, fait naître un frisson qui parcourt son échine.

Pour la première fois, la colère s'incline et se retire.

Un murmure, elle rouvre les yeux, joue la déception, mais ne rompt pas le contact. Lentement, sa tête se pose dans le creux de son cou, elle aussi respire son parfum, mélange de feuilles de thé et d’opium, de pluie. Sans bouger, la jeune femme lui rétorque d’une voix lasse :

« Je crois que si. Mais je n’en suis plus sûre. Il ne me reste que la rage. » Quel sens accorderas-tu à mes mots sibyllins ? Je crois que j’ai besoin d’une réponse, moi aussi. « Je ne crois pas au Destin et pourtant… nous voici. Mais… »

Elle se recule, de sorte à le regarder droit dans les yeux. « Mais je crois que je suis les deux à la fois. »

Indissociables.


Je ne mesure plus le passé, du présent, du futur. Alors je joue.

« Je lui ai dérobé son visage. » annonce-t-elle avec détachement. « Je suis devenue la magicienne Circé. Éa Tremere. Et je t’ai trouvé. »

C’est bien tout ce qui importe.

Cette fois, la belle fait quelques pas en arrière et dénoue ses bras. Sous le pâle rayon de la lune, elle désigne sur le lit, un objet. S’il s’approche, il pourra voir un masque de chair aux traits familiers, celui d’Éa.

« Je ne sais que prendre. Tu comprendras alors si je te dis que mon jeu n’a pas de règles. »

Elle n’aime pas cela non plus.

« Voilà la vérité. Reste la parole. »

Ou les actes ?




[Mars 553 AD] Pluvia Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptyDim 29 Nov - 15:06
L'Ibère écouta l'Atlante. Elle avait … fusionné avec la Tremere donc. Était-elle l'une ou l'autre. Probablement aucune des deux, et les deux à la fois. C'était … inattendu.

« Tu es les deux donc. Ni vraiment Satine, ni vraiment Ea. Et pourtant, totalement toi. » Murmura-t-il. Il ne le comprenait que trop bien. Ces dernières années, il avait été tant de choses, et de personnes. Il avait été le Roi, mais aussi Personne. Il avait été le Scorpion, puis son réceptacle. Enfin, il était redevenu Lesath. Si elle arrivait à comprendre ce qui lui arrivait, alors c'était … c'était peut-être positif. Satine ne pouvait de toutes façons plus exister, en tant que telle. Nimüe devait rester morte, ainsi, l'autre rousse ne pouvait revenir au Sanctuaire. C'était un fait. Un pacte avec Athéna, supposait-il.

« Tu m'as trouvé, mais tu sembles troublée. » S'y attendait-elle ? Il ne pensait pas. Elle, comme lui, n'avait pas cru au destin, pour des raisons différentes cependant. Satine n'avait jamais été facile à lire. Au contraire même. Elle avait été une source d'interrogations dès le début, mais avait cet incroyable don pour s'attirer la sympathie de l'Ibère, sinon plus. Elle avait été poussée à traverser le monde et l'époque pour des raisons qu'il concevait. Il n'y avait souvent d'autre moyen de savoir ce qu'elle pensait que de lui demander directement. Il s'était donc contenté de faire de cette façon là.

Parfois il fallait savoir aller droit au but.

Lesath fit quelques pas vers le lit. Il posa les yeux sur l'artefact et se mordit légèrement la lèvre inférieure. C'était un tic qu'il avait lorsqu'il réfléchissait, Satine avait déjà du le remarquer, d'ailleurs. Il posa la main sur le cadre montant en bois de la couche. Il avait bu le thé trop vite. Idiot. Son esprit tournait un peu. C'était l'effet de l'opium qui avait trop infusé. « Ce visage est un masque donc. » Dit-il en s'asseyant à coté de ce dernier sur le lit, sans le toucher autrement qu'avec le regard. « Et maintenant que cherches-tu, sinon une liberté totale ? » Demanda-t-il, alors que la tête continuait à tourner.

Était-ce là uniquement le l'opium ?

Il préférait le croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu1150/1150[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge900/900[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (900/900)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune1350/1350[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptyDim 29 Nov - 16:01
Pluvia









« Tu n’aurais pas pu mieux résumer les choses. »

Ni vraiment Satine, ni vraiment Éa. Et pourtant, totalement toi. C’était ça, sa vérité absolue. Et à lui de ne pas s’en offusquer, de s’en étonner outre mesure. De saisir l’insaisissable sans rien rejeter. De ne pas lui tourner le dos, la mettre au pied du mur. La confronter à ce qu’elle est. Exciter sa colère.

Elle hausse des épaules. Troublée, la Marina l’est, c’est indéniable et pourtant, elle se sent en paix. Comme si elle faisait face à une évidence. D’aucuns peuvent appeler cela Destin si cela leur chantent. Ils ont tous deux des conceptions bien à eux. Des langages différents, mais qui se comprennent quand même.

Satine le laisse approcher, regarder, juger. Elle acquiesce, s’abstient de lui révéler les circonstances de ce vol. Il n’a pas besoin de le savoir. Et il ne semble pas le vouloir, sinon, la question aurait déjà été posée.

La jeune femme lâche un petit rire. Voilà une autre interrogation. « Vivre, tout simplement. Si je devais reprendre ton crédo ; vivre le moment présent. »

N’est-ce pas ce qu’elle a toujours fait jusqu’ici ? « Prendre ce que je veux, tuer qui j’en ai envie, jouer. »

Énumérer ses projets révèle sa nature inchangée. Donne peut-être l’assurance au Scorpion qu’elle est ce qu’elle prétend. Puis elle s’approche avec une lenteur calculée, le rejoint. D’abord, elle se saisit du masque de chair qu’elle lance négligemment de l’autre côté de la pièce. Ceci fait, elle détaille Lesath, assit, en proie à un malaise. Le remarquer n’est pas bien difficile pour elle.

« Respire. » lui commande-t-elle non sans une pointe d’ironie dans la voix, échangeant les rôles.

Avec douceur, Satine glisse ses doigts dans la chevelure de l’Ibère, encadre son visage entre ses mains. Cherche un énième contact visuel.

« Et toi ? Que recherches-tu maintenant ? »

Elle semble attendre beaucoup de cette réponse.





[Mars 553 AD] Pluvia Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptyDim 29 Nov - 16:59
Elle était égale à elle même, et personne ne pourrait lui enlever ça. Ni la mort de son ancien compagnon, ni la disparition pendant quelques années, ni le partage d'un corps. Elle faisait et ferait ce qu'elle voulait. C'était dangereux... mais il en était peut-être quelque peu jaloux. Sa ligne de conduit n'avait pas changé d'un iota. Sa vie. Ses choix.

« L'anarchie selon tes désirs, en quelque sorte. » Répondit-il. « Pourquoi pas. »

Il ne réagit pas alors qu'elle s'approchait de lui et sourit lorsqu'elle lui lança ses propres sentences. Il n'était pas très doué en relations humaines. Tout au plus était-il une oreille attentive. Se faire renvoyer, non pas une, mais deux fois ses propres paroles, était un symbole. Peut-être essayait-elle de lui faire comprendre que sa position de donneur de conseil n'était pas si nécessaire. Ou alors jouait-elle, simplement. Avec Satine/Ea, tout était possible, de toutes façons.

Elle pris sa tête à deux mains, et s'approcha. Il plongea son regard dans le sien alors qu'elle lui posait la question qu'il n'avait pas encore lui même se poser. Que voulait-il ? Elle le relançait de nouveau dans la même position qu'elle l'avait trouvé, en moins humide, certes. « Je suis partagé. » Souffla-t-il.

Il n'avait jamais vraiment pris le temps, depuis qu'il avait récupéré ses esprits quelques semaines auparavant, de s'arrêter et de réfléchir. Dans un premier temps, il avait été porté par son nihilisme. Il aurait du mourir, et tout le reste désormais n'était que bonus. L'armure décidait, et non lui. Puis, il avait été convoqué et envoyé en mission. Disons que tout s'était enchaîné trop vite pour s'arrêter, ne serait-ce qu'un instant.

« Une accalmie, d'une part. Que la douleur se taise, ne serait-ce qu'un instant. » Soupira-t-il sans même cligner des yeux. Il avait l'impression de se perdre en cet instant. Et, pire encore, il n'avait pas l'impression d'être en tort. Il continua, se disant que ses prochaines paroles l’entraînaient dans une spirale qu'il ne maîtrisait pas. Qu'il ne maîtriserait jamais. « Un frisson de l'autre. Que je puisse me concentrer sur autre chose. »

Et il était d'accord avec cette perte de contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu1150/1150[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge900/900[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (900/900)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune1350/1350[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptyDim 29 Nov - 17:38
Pluvia








« Oui, je suis Reine en mon royaume et mes désirs sont infinis. »

Insatiable. Elle l’écoute se confier. Il se dit partagé, mais ne détaille pas plus ses émotions. Satine sait qu’il ne le fera pas, à elle de deviner et de lire entre les lignes ou directement en lui puisqu’il lui laissait l’opportunité de se plonger dans l’océan trouble de ses pensées.

Elle s’y prend avec précaution, loin de l’image qu’on peut se forger de cette flamboyante femme. Naviguer en pleine tempête, cela la pirate sait encore le faire. Qu’il lui laisse le champ libre et il pourra se sentir investir d’une chaleur se voulant apaisante. Un feu de ceux que les forgerons utilisent pour créer, tordre ou rendre malléable.

Or, très vite, l’atlante remonte à la surface, revient au moment présent. « Une accalmie. » répète t-elle rêveusement. « Et un frisson, rien que cela ? » Seulement, elle devine ce que cela implique, ce qu’il veut. Vivre, écarter au moins pour une poignée de secondes sa douleur, l’encre, la Meute.

Un sourire, ses mains glissent et caressent les épaules, les bras, rejoignent le torse de Lesath. D’un coup sec, elle arrache la chemise de l’Ibère, plaque sa paume sur un pectoral, repousse sans douceur cette fois, le Saint sur le matelas. Son regard de braise posé sur lui, elle se penche pour capturer ses lèvres, imposer une tendre brutalité.

Le faire sombrer avec elle dans un moment d’ivresse.

« Je peux t’offrir cela et bien plus encore. »

Elle relève son buste après lui avoir susurré cette promesse. Promesse que la Marina semble certaine de pouvoir tenir. La malice revient sur ses traits tandis qu’elle déboutonne sa veste. Celle-ci rejoint le sol dans un froissement soyeux.

« Tu vois, il n’a pas de perdant à ce jeu-là. »

Respire. clame-t-elle dans son esprit.

Il comprendra alors que la pirate y a laissé une marque. Une graine qui ne demande qu’à germer.

Joue.

Bientôt, la belle n’est plus qu’habillée de son rubis.

Prend.

La tentation se personnifie sous ses yeux, à lui d’accepter, ou de s’échapper.

Elle, connait déjà son choix.



[Mars 553 AD] Pluvia Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptyDim 29 Nov - 18:19
Si c'était avec délicatesse qu'elle avait puisé dans son âme, c'était avec férocité qu'elle maniait son corps. Lorsqu'elle le repoussa sur le lit, la bouche du Scorpion se tordit. De douleur, et non de plaisir. Elle n'avait pas prévu de le manipuler avec douceur, et, quelque part, aux yeux de Lesath, ce fut une bénédiction. Comme un louange. Elle savait pourtant qu'il était blessé. Elle savait aussi qu'en réveillant son tourment, elle réveillerait son aura et libérerait littéralement des énergies de peine et de souffrance. Les yeux iridescents de cosmos, Lesath serra les dents.

Elle prenait. Elle jouait. Elle gagnait.

Peut-être ne l'avait-elle que supposé, ou peut-être encore était-ce simplement le hasard. Ou, le destin. Mais en réveillant sa vieille blessure, elle emplissait son esprit. Ses pensées chassées de sa tête, il pouvait être entier. Endolori, tourmenté, mais décidé. Complet. Et plus encore. Les paroles résonnaient encore en lui, et, inconsciemment, il espérait qu'elle tiendrait parole.

Au moins, pour cette soirée, elle le ferait.

Il se redressa et l'attrapa par les hanches avant de la ramener sur lui. Puis il l'embrassa, sans annoncer. Il avait oublié combien de temps cela faisait qu'il n'avait posé ses lèvres sur une femme. Peut être cinq ou six ans. Et sans payer de dîme ? Peut-être le double. Après un volte face, il la posa sur le lit, et pris quelque secondes. Si les trois années à se perdre dans les méandres de son esprit auraient du laisser des traces indélébiles sur son corps, il n'en était rien. Si ce n'était quelques tatouages supplémentaires, qu'il s'était infligé lui même, pour voir s'il saignait encore.

Elle le regarda, allongée sur le lit. Doutait-il ? Au contraire, à vraie dire. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu l'esprit aussi clair. Et ce malgré le thé, la douleur et les promesses. Il n'y avait pas eu de perdant à son jeu, il devrait l'avouer.

Mais plus tard.



Quelques heures plus tard, le Scorpion, la contemplait encore. D'un œil clair, cette fois-ci. Allongée sur le ventre, les draps remontant jusqu'au bas de son dos, elle soutenait son regard. La mèche de la lampe a huile s'était éteinte, et seule la Lune baignait la chambre, désormais. Elle passait un doigt sur l'une de ses bêtes. Le Vautour.

Il ne voulait rompre le silence, espérant allonger quelque peu l'Accalmie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu1150/1150[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge900/900[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (900/900)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune1350/1350[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptyDim 29 Nov - 18:59
Pluvia








Le voir briser son immobilité la ravit au plus haut point. Il répond, s’éveille, rompt avec la douleur. Il la manipule et la repousse comme elle le fait avec sa colère. Ils jettent tous deux aux orties ce qui les enchaîne, les font douter, les musellent. Ensemble ils se libèrent.
Elle le laisse faire, s’enflammer aussi. Qu’il s’embrase donc !
Alors, à son tour, elle succombe au chant des sirènes. Mêle ses lèvres aux siennes pour une danse enfiévrée.

À en perdre son souffle.

À en perdre pied.

Si le Saint tutoie le bord du gouffre, Satine le fait tout autant si ce n’est avec un plaisir farouche. Le guider sur ce terrain ne l’effraie pas un seul instant. Elle a bien compris quelle serait sa réponse.

Il est la mienne.

Et elle va faire en sorte de faire durer l’accalmie, jouant de ses dons pour le transporter ailleurs, anticiper ses pensées, s’offrir pleinement au lieu de vouloir toujours dérober.

C’est ça, au final, qui fait naître un doute dans son cœur.

Devine-t-il l’emprise qu’elle a sur lui et lui sur elle ? C’est ce que la jeune femme tente d’évaluer, après leur premier voyage. Un périple des plus agréables qui la laisse un peu hébétée.
Sa main recherche un début d’indice sur le Vautour. L’animal qu’elle a inconsciemment choisi, elle le pense, n’est pas anodin. Tandis que la rousse en caresse les contours d’encre, ses yeux n’ont pas quitté ceux de Lesath.

Elle veut le sonder, savoir, finit par y renoncer et lui demander : « À quoi songes-tu, Lesath ? »

Elle semble vraiment curieuse, cesse d’effleurer sa peau pour nicher son corps contre le sien, s’y blottir. Étrangement, le Marina se sent d’humeur sentimentale. D’ordinaire, elle se serait levée pour quitter sa couche et, sans se retourner, l’aurait laissé avec lui-même.

Pas là. Pas avec lui. Elle n’en a aucune envie. Quelque chose la pousse à rester.

« Il nous reste encore toute la nuit pour profiter ensemble de notre royaume. »

De poussière ?





[Mars 553 AD] Pluvia Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia EmptyDim 29 Nov - 19:44
Il pensait à ce qui les liait. Cette histoire invraisemblable, et pourtant vraie qui les avait réuni, puis séparé, puis réunis de nouveau. Et qui ne manquerait pas de les séparer encore une fois. Avant de les réunir. Il savait ce que ça allait donner d'avance, mais cela ne le dérangeait pas. Il replaça une mèche auburn qui tombait sur son visage et l'enroula autour de son index, avant de la relâcher, alors qu'elle s'approchait contre lui au sein de leur couche.

Il écouta sa question et s'humecta les lèvres. Il n'était pas sur. Il avait laissé son esprit divaguer. Elle avait réussi à l'incendier puis à produire une accalmie, bienvenue. Pour la première fois depuis qu'il n'était plus perdu, il avait réussi à penser à autre chose. Il avait aussi pensé à ce qui les avait mené l'un comme l'autre à se rejoindre à Rome. Ni l'un, ni l'autre ne croyaient pourtant au destin, et malgré ça, il y avait quelque chose que le hasard ne pouvait expliquer.

Il se demanda aussi s'il s'agissait d'une question piège ? Il n'était jamais sûr avec elle. Un pas de côté, et peut-être que la démone aux yeux de braise reprendrait le dessus, le jetterait au sol et percerait son foie d'un coup de poignard ? C'était sans doute une vision exagérée, mais non impossible !

Pour une fois, il tenta un trait d'humour. Ce n'était pas son plus grand talent. « Que si ça remonte jusqu'à Athéna, je risque de me faire émasculer. Elle ne badine pas trop avec son concept de loyauté.» Elle leva les yeux, interrogative, et fut sans doute surprise par son ersatz de sourire. Avait-il vraiment tenté une plaisanterie ? Il passa son bras sous la jeune femme, et se retourna vers elle.

Elle avait raison. Ils avaient encore du temps. Peut-être quelques heures. Peut-être une vie. Sans doute entre les deux. Mais dans tout les cas, il se surprit à espérer que cela ne dure bien plus qu'une nuit. Il embrassa son front tendrement. « Aussi longtemps que cela te plaira. Après tout... » s'arrêta-t-il quelques secondes.

« Tu prends. Tu joues. Tu tues. Et je n'ai aucunement l'intention de changer cela. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
 
[Mars 553 AD] Pluvia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Italia :: Rome-
Sauter vers: