Votez
I
II
III
IV
V


Avril 553 AD (Jusqu'au 5 mai 2021)
 
Partagez
 

 [Mars 553 AD] Pluvia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge1200/1200[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptyDim 29 Nov - 20:38
Pluvia








Ses yeux rouges se plissent. Un petit rire ponctue sa tentative d’humour. Une plaisanterie qui sonne étrangement, mais est néanmoins révélatrice d’un trait qu’elle ne soupçonnait pas chez le Scorpion. Un peu maladroit, irrévocablement grinçant et la Marina aime ça. À l’image de l’Armure d’Or qu’il porte, supporte : piquant ! Ses yeux glissent plus bas et elle murmure sur un ton faussement indigné. « Oh, non. J’ose espérer pouvoir encore en jouir un petit moment. »

Voir l’ombre d’un sourire chez lui en fait naître un chez l’atlante. Un doigt barre ses lèvres. « Ce sera notre secret. Ta Déesse n’en saura jamais rien. »

Elle ignore s’il a besoin d’être rassuré là-dessus. Preuve en est que la jeune et fougueuse rouquine peut se montrer concernée, de temps à autre. Et faire montre d'un peu de délicatesse. Soudain, il se tourne vers elle pour déposer un baiser sur son front. Si le geste peut sembler anodin, pour elle, il revêt une puissance inouïe qui la déstabilise et fait écarquiller ses prunelles très brièvement avant qu’elle ne se reprenne, n’affiche une moue badine.

Touchée en plein cœur, elle fait mine de rien, se saisit de l’occasion pour répliquer : « Tu comprends vite. Mais attention à ce que je ne te prenne pas au mot. Je suis endurante. »

Elle lui glisse un petit clin d’œil coquin et remonte la couverture au-dessus de leur tête. La pluie a rafraîchi l’air et ce mois de Mars est particulièrement humide. Ainsi, dans leur cocon douillet, elle se surprend à penser qu’elle resterait bien là ad vitam aeternam. Or, elle sait que les parenthèses ne durent jamais assez longtemps. Autant qu’ils en profitent. Qu’ils boivent à la Coupe de l’Oubli, quitte à se perdre ensemble sur un chemin dangereux.

Pourtant, celle qui prend, joue et tue n’a pas peur un seul instant des conséquences. Elle vit, elle sourit. Elle non plus ne compte pas changer quoi que ce soit à ce qui s’esquisse.

À briser ce qui les lie, désormais.

« J’veux rien changer non plus. » Satine le regarde avec intensité. « Tiens. »

Il peut la voir dénouer le rubis qu’elle porte, l’attacher autour du cou de Lesath et se reculer un peu pour apprécier ce qu’elle détaille.

« Il m’arrive de donner un peu, parfois. »

Quand je le souhaite.

À son tour elle se penche pour caresser sa bouche de la sienne, quémander une autre danse. Pourvu que le temps se fige et que jamais ne vienne le soleil.




[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptyDim 29 Nov - 22:17
A sa tentative – ratée – d'humour, elle avait réagit plutôt positivement. C'était une bonne chose, après tout, il n'était pas rare qu'il s'aventure sur ce terrain. Ca l'était bien plus que la plaisanterie soit de niveau. Mais il fallait applaudir tout de même l'essai. Après tout, on n'était pas forcément dans son domaine de prédilection. Loin de là même. Il sourit à sa réplique. Elle avait la langue plus aiguisée qu'un rasoir, mais il ne le découvrait pas.

Satine confirma ce qu'il pensait. Personne ne devait savoir pour cet épisode, ni ceux qui – et ils l'espéraient tous les deux – suivraient. L'Ibère avait l'habitude des secrets. Il était rarement cependant du côté qui ne voulaient absolument pas qu'ils s'ébruitent. C'était … une première, pour tout dire.

La jeune femme tira le drap sur leurs têtes et les protégea du froid qui commençait à se faire sentir. Il eut été malheureux d'attraper un rhume du à ce dernier et à un peu trop d'effort physique ! Il pris le rubis qu'elle lui tendait, et l'accrocha à son cou. Il retombait pile au milieu de ses tatouages, créant un méli-mélo de formes inopinées. Puis, il se laissa entraîner par la belle dans une deuxième reprise exquise.


Le soleil réveilla le Scorpion. Il jeta un coup d'œil à sa droite, et remarqua qu'étrangement, Satine était toujours là. Elle avait pris le temps de changer de visage, caméléon faite femme. Il sourit. Il n'aurait pas mis sa main à couper qu'elle ne se fusse pas éclipsée pendant son sommeil. Il sortit du lit, sans un bruit, et se rhabilla, puis poussa la porte et descendit au niveau de la taverne, où il n'y avait pas un chat. Le tenancier avait du se coucher tard, à moitié assommé par le sort de la nouvelle Circé. Il ne pouvait lui en tenir rigueur. Il traversa la salle principale, et, après quelque minutes sorti de la cuisine avec ce qu'il était venu chercher. Une bouilloire d'eau chaude. Des feuilles à infuser, et ce qui ressemblait vaguement à un bout de pain. Il croqua dans ce dernier puis l'abandonna, jugeant qu'il valait mieux avoir faim que de risquer de se briser une quenotte sur telle pierre.

Il remonta les marches, et poussa la porte de la chambre, tombant sur une Satine levée, habillée, et visiblement pas de très bonne humeur. Constatant son absence, elle avait du se dire que lui avait joué les filles de l'air.

« Je pensais que tu avais l'habitude qu'on te serve, Ea. » Lança-t-il, taquin, utilisant le nom associé au visage qu'elle arborait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge1200/1200[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptyLun 30 Nov - 19:51
Pluvia








Bien que brève, la nuit a été tendre, pleine de surprises, d’une douceur inespérée pour elle comme pour lui. Une accalmie dans leur maelstrom respectif. Un rubis, une caresse, une parole, une vérité.
La belle s’étire comme un chat en plein soleil, un large sourire aux lèvres. Sa main se tend de l’autre côté du lit. Pour ne rencontrer que du vide. Ses prunelles s’ouvrent et la fureur revient, farouche, totale, implacable. Déjà, Satine accable son amant d’insultes, froisse de ses doigts les draps qu’ils ont partagés. Sans attendre, de méchante humeur, elle se presse de revêtir ses habits, son masque. Redevenir Éa. L’amertume en bouche, elle serre les dents en rassemblant sa chevelure sombre en un chignon désordonné.

La dame aux yeux lilas peste encore, rage, s’apprête à passer ses nerfs sur une chaise ou tout autres objets qui est à sa portée. Elle y songe très sérieusement quand, d’un coup, la porte se met à grincer.

Pour faire bonne figure, surprise de le revoir – pour ainsi dire prise de court ! – elle croise les bras sous sa poitrine et tente aussi un trait d’humour pour cacher ses émotions. Colère et déception. « Déesse Éa suffira. » Un rictus essaye de donner du crédit à son petit jeu.

« J’ai l’habitude de dérober. » La brune arrive à sa hauteur pour lorgner sur les trouvailles de Lesath. « En voilà une bien maigre offrande ! » glousse t-elle. « Mais je suis sans doute trop gourmande… »

Le regard qu’elle lui coule est sans équivoque. Reste à savoir s’il comprendrait ses multiples allusions salaces. Un jeu dans lequel elle excellait.

« Je ne t’aurais pas cru si prévenant. »

Un véritable compliment, venant de sa bouche. D’autant que la jeune atlante a été persuadée d’une esquive de sa part. Elle n’allait pas lui avouer. Par fierté mal placée.

« Tu as vraiment de drôles de lubies. » du thé. Éa aurait préféré quelque chose de plus fort. Mais elle va s’en contenter. Elle fait de la place sur la petite table et annonce.

« Bouge pas, je reviens. »

Elle quitte la pièce sans autre forme de procès et Lesath peut entendre la porte voisine grincer à deux reprises en l’espace de quelques secondes. En un éclair la revoici donc les bras chargés de victuailles qu’elle a piquées dans la chambre d’un homme ventripotent à qui quelques fromages et miches de pain de manqueraient pas.

« J’ai l’habitude de me servir. » rétorque-t-elle encore dans un clin d’œil.




[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptyLun 30 Nov - 20:17
« C'est... noté. Je suppose. » Dit-il légèrement surpris par les paroles de la belle. Déesse, rien que ça. Certains se seraient outré d'un tel blasphème. Il avait cependant pas mal de défauts, mais il ne faisait pas partie des culs bénis. Les dieux étaient des entités, certes supérieures en cosmos et en rayonnement, mais il ne les adorait pas. Mais il n'était pas là le moment de se lancer dans une discussion métaphysique sur les déités.

« C'est à peu près les seules denrées qui semblaient mangeables. » Expliqua-t-il. Si elle avait vu le pauvre repas qu'il aurait pu proposer, elle s'en serait sans doute plaint de la même façon. Dans tous les cas, il avait fait avec ce qu'il avait trouvé, et c'était déjà pas mal ! « Oh, pourtant tu as une ligne de sylphide, et … oh. Oh. » S'arrête-t-il avant de comprendre, à deux doigts de rougir. Elle l'avait pris de court. Et pourtant, il la connaissait assez bien pour connaître sa passion pour les double sens. Il ferma les yeux et eut un petit sourire forcé. Il ne se ferait pas avoir de nouveau ! « C'était soit ça, soit … soit de la mauvaise gnôle. J'évite déjà la bonne le soir, alors la mauvaise, tu te doutes bien de … et elle est partie. Bien bien bien. » Commença-t-il alors qu'elle disparaissait par la porte.

Et bien. Elle ne semblait pas être de celles qui badinaient avec la nourriture. C'était clairement un festin qu'elle lui proposait. Et, pour changer du pauvre bout de pain rance qu'il avait pu trouver, elle avait l'air délicieuse. Il hocha la tête impressionné par la débrouillardise. Il n'aurait jamais pensé à fouiller les autres chambres. Oh, non pas que "l'emprunt" de ces victuailles le gênasse. Il n'aurait simplement pas eu l'idée de se servir ailleurs que dans la cuisine.

« Tu es donc de ces pirates qui réussissent à trouver des trésors. Félicitations. » Lançait-il en approchant une siège de la table. « Déesse Ea, si vous me permettez. » annonce-t-il d'une voix grave, lui tirant la chaise. Très sérieux, il attendit qu'elle s'asseye pour reprendre une posture autre que celle du serviteur.

Il n'y avait qu'une seule chaise, cependant, il opta donc pour rester debout, sa tasse à la main. Il avait vraiment l'air d'un majordome avec sa chemise et sa tasse. Elle le regardait d'un air étrange. « J'évite de m’asseoir par terre. Cela me rappelle... des mauvais souvenirs. » S'excusa-t-il à demi-mot. Trop de temps passé à remuer le sable et la boue, à mélanger son sang à la saleté, à être une entité aussi fragile que dangereuse.

Il savait qu'il n'était pas si loin, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge1200/1200[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptyLun 30 Nov - 20:47
Pluvia








« La meilleure ! »

La jeune femme ne s’étouffe pas avec la vantardise. Ne se faisant pas prier, elle s’installe sur la chaise et picore un bout de fromage de brebis, de pain, un grain de raisin. Si Lesath pense qu’elle est de celle à faire attention à ce qu’elle avale par souci esthétique, il sera surpris de la voir manger d’un très bon appétit.

« Hm ? Par terre ? » articule-t-elle la bouche pleine.

Éa se rend compte qu’il n’y a qu’une seule chaise pour deux et, sans se questionner plus, la repousse dans un coin et imite l’Ibère.

Elle ne veut pas creuser les mauvais souvenirs, mais en créer de beaux. Les yeux pétillants, la jeune brune porte une pomme aux lèvres du Scorpion.

« Le repos du guerrier. » Ou une énième et vile tentation. Elle se souvient de ce Diable ayant séduit une femme dans son jardin. Pour un fruit ! C’est tellement risible que l'enchanteresse ne peut pas croire que cette histoire puisse posséder une once de vérité. La religion est un concept qu’elle tient éloigné d’elle. « Avec moi, tu te risques à tous les excès. »

Avec moi, tu ne manqueras pas de frissons. Le dos appuyé contre le mur, il peut la voir rêvasser, son œil attiré au-delà de la fenêtre. Rome n’est plus attaquée par la pluie, mais illuminée par les feux du Soleil.
Soudain, Satine semble revenir à elle.

« Au fait, pour toi je serai toujours Satine, si tu le veux bien. Éa… c’est Éa. »

Pourquoi ce brusque besoin de séparation ? Elle a quelque chose dans la tête, une envie d’éclaircissement.

« Tu es pressé ? »

Sa tête se penche sur le côté. Elle l’observe sans ajouter quoi que ce soit. Qu’a-t-elle encore à l'esprit ?





[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptyLun 30 Nov - 22:44
Aussi féminine soit-elle, aussi charmeuse, envoutante sache-t-elle être, il suffisait donc poser une assiette de nourriture devant la belle pour qu'elle se change en morfale, ogresse des temps anciens. Lesath étouffa un sourire dans l'oeuf, ne voulant pas la vexer, d'autant plus que ce n'était pas comme s'il avait reçu une meilleure éducation. Comme s'il avait reçu une éducation, tout court, à vraie dire. Il sourit par contre clairement lorsqu'elle poussa la chaise, avec un trop d'impétuosité pour la peine. Cette dernière s'était brisée, mais aucun des deux ne faisait réellement attention dans leur cocon.

La pomme était acidulée. Aussi sucrée qu'acide. Elle était, finalement, une sorte de Satine mangeable, les lames empoisonnées en moins. « Tout les excès. » Répondait-il alors qu'il s'appuyait lui, sur le cadre du bas du lit. Il ne la quittait pas des yeux, se rappelant aussi qu'il lui devait une excuse. Pour ne pas avoir été là au moment opportun. Oh, il avait eu à faire aussi de son côté. A garder un temple vide.

Le dernier bout de pomme avait du mal à passer.

Il le fit descendre avec un peu d'infusion. De la camomille, de la verveine, de la menthe poivrée. Ce n'était pas vraiment bon si on n'y ajoutait pas de miel, mais pour l'Ibère ce n'était pas nécessaire. Honnêtement il avait eu … sa dose de douceurs pour la journée. Il revint quelques instants sur ses pensées précédentes. Il aborderait ce sujet une autre fois, ce n'était ni le moment, ni l'endroit. Surtout pas le moment ni l'endroit. D'un autre côté, cela ne serait sans doute jamais.

Ni le moment. Ni l'endroit.

« Satine donc. Je le retiendrai sans trop de mal, je suppose. Et … non, je ne suis pas pressé. On m'attend quelque part, mais honnêtement cela fait trois ans que je n'ai pas mis les pieds plus loin que Rodorio, alors ils m'attendront le temps qu'il faut. » Lança-t-il, péremptoire.

« Pourquoi ? » Demanda-t-il n'ayant pas la moindre idée de ce qu'elle avait en tête. Et ce fut à cet instant, qu'il se rendi compte qu'avec elle, tout pouvait arriver. C'était … très différent de ce qu'il n'avait jamais vécu, pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge1200/1200[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptyMar 1 Déc - 22:00
Pluvia








Oui, Éa a une idée derrière la tête. Une envie d’aventure. Et elle n’aurait pas trouvé meilleur partenaire. Alors la réponse qu’il lui fournit semble la contenter au plus haut point. D’avance, elle se frotte les mains et songe un instant à la suite.
Juste un instant, car en réalité, la belle s’est déjà décidée. « Tu voulais un peu de frissons, non ? »

Un sourire carnassier se dessine. « Car avec moi tu ne vas pas en manquer. »

Telle une tornade, la brune rassemble ses affaires, fourre dans un grand sac de voyage quelques denrées, de l’argent dérobé dans la chambre voisine et lance une chemise propre au Scorpion.

« Vu la taille, je suppose que cela n’appartient de toute façon pas à notre voisin ! Ça ne lui manquera donc pas non plus. Allez, en route mauvaise troupe ! »

Là-dessus, elle ouvre la fenêtre en grand et grimpe sur le rebord, lance un regard en arrière. « J’ai besoin d’un nouveau navire. »

Et elle sait très précisément où mouille celui qu’elle désire. Elle saute pour se rétablir dans la rue, faisant s’écarter quelques personnes, surprise de la voir tomber littéralement du ciel. Jetant son sac en travers son épaule, elle lance à la cantonade :

« On va à Ravenna ! »

Déjà, Éa marche d’un bon pas, le nez tourné vers le ciel où elle imagine les nuages devenir des bateaux voguant dans un océan infini et bleu. L’appel de la mer est plus fort que tout.
Un retour aux sources.

« J’espère que ça te fait pas faire un trop gros détour ? Promis, ça devrait pas nous prendre trop de temps. »

La jeune femme rit à gorge déployée, impatiente de mener à bien son projet fou.





[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptyMer 2 Déc - 0:03
Un peu de frissons.

Ca pour sur, il était convaincu qu'avec Satine, il n'en manquerait pas. Il risquerait de se faire tuer, sauter dessus, jeter par dessus bord, et enivrer. Le tout probablement dans les prochaines six heures. Mais il opta pour décider que le jeu en valait la chandelle. Il opina du chef et attrapa au vol la chemise propre. Cela changerait des nippes qu'il avait gardé jusqu'à la veille. La mode n'était pas vraiment la principale passion de l'Ibère et cela se remarquait au premier regard. Circé, de son côté, semblait avoir beaucoup plus le coup d’œil : la chemise lui allait parfaitement. Pire encore, c'était comme si elle avait été taillée pour lui. Il se passa la main sur la manche, et remarqua qu'elle était … en soie ? Mais que faisait un homme aussi riche dans un rade de la sorte ? Il ne le saurait sans doute jamais...

« Un nouveau quoi ? Attends ! »
S'exclama-t-il la voyant sauter par la fenêtre. Il haussa les épaules et attrapa un bout de fromage, qu'il avala tout cru. Il ne fallait pas gâcher. Evitant de croiser la victime du (des?) larcin(s) le Scorpion se laissa tomber dans la rue depuis l'étage, sans un bruit. On ne devenait pas assassin sans raisons, et son talent à se mouvoir silencieusement en était une.

« Je. Comment ? » Alors là, c'était pour le moins imprévu. Ravenna, oui. C'est où il devait aller. Mais comment le savait-elle ? Une simple coïncidence ? Il leva les yeux, mais ne la questionna pas. Lesath savait pertinemment que s'il devenait suspicieux, elle se douterait de quelque chose. Elle avait ça dans le sang. Il s'élança à son rythme et marcha à ses côtés. « Non pas vraiment, ne t'inquiète pas. »

La marche forcée les avait amené au port de Rome. Porto Augusti, le port artificiel de la ville. S'ils volaient – car il commençait sérieusement à comprendre le plan de la belle – un navire, ils devraient suivre le fleuve jusqu'à Ostie. Une fois là bas, dans la Mer Tyrrhénienne, ils pourraient remonter la côte jusqu'à Ravenna. Enfin … remonter la côte. La botte entière devrait être contournée. C'était beaucoup plus rapide par la terre – et encore plus à leur vitesse à eux – mais n'avait-il pas opté pour le détour dès le début, de toutes manières ?

« Je suppose que tu as jeté ton dévolu sur l'un des bateaux en particulier ? Je n'imagine pas la déesse Satine monter sur le premier rafiot venu, après tout. » Elle avait bien entendu tout prévu, elle n'aurait pas eu ce sourire si … explicite. Étrangement, il trouvait la moue qu'elle avait lorsqu'elle complotait particulièrement … charmante. C'était là tout le talent de Satine à ses yeux. Il savait qu'elle était, sans doute, aussi spéciale que lui. Mais elle ne le jugeait – pas trop pour l'instant. « Et je préfère te prévenir, je n'y connais strictement rien aux chalands. Tout juste qu'on dit un bout et pas une corde, et que babord c'est … hmm … la gauche. » Il avait une chance sur deux.

A vraie dire, la dernière fois qu'il avait navigué datait ... datait de Mathusalem en fait. Il n'arrivait même pas à se souvenir, si ce n'était qu'il était tombé à l'eau et qu'il n'avait pas apprécié l'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge1200/1200[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptyMer 2 Déc - 13:52
Pluvia








Satine n’est pas le genre de femme à s’encombrer avec des inquiétudes inutiles. Elle a cette philosophie bien à elle de suivre sa propre pensée, quitte à l’imposer. Combien de fois s’est-elle portée préjudice en agissant de la sorte ? Bien trop. Assez en tout cas pour être persuadée qu’elle ne changerait pas. Il est trop précieux de pouvoir emmerder le monde entier et de précipiter une bonne âme avec elle, dans les pires situations qui soient. Nul doute que l’atlante à un projet de cet acabit pour Lesath. Encore que, avec elle, on ne peut être sûr de rien.

En chemin vers le port de Rome, Lesath s’interroge sur les motivations qu’à la jeune femme à dérober un bateau entier. Celle-ci de lui répondre :

« Tu devines bien ! » Une lueur farouche s’allume dans ses yeux lilas. « Si je te dis que je compte aborder celui de Narsès, que vas-tu me dire ? Me conseiller ? » Une pause. « Et gagné ! T’en fais pas va, c’est en se jetant dans le grand bain qu’on apprend. »

Cet air malicieux ne la quitte pas, signe évident que ses projets sont bien plus vastes que ça et qu’il est fort à parier qu’elle joue encore. N’a-t-elle jamais cessé depuis leurs retrouvailles ? Sciemment, elle laisse planer le silence, attendant une réaction.

« Je déconne, respire. »

Elle lui octroie une bourrade dans l’épaule, par pur réflexe qu’autre chose. « Même si ça aurait été tentant de foutre la merde là-bas, je suis pas certaine que ce soit très… tactique dirons-nous. En revanche j’ai dans l’idée de m’attirer les foudres d’un Général Marina en particulier. »

Finit-elle en lâchant un petit rire sonore, satisfaite d’avance. « Histoire de me mettre bien avec la hiérarchie, tu vois. Faire une entrée mémorable ! »

Cela va en réalité, bien plus loin que ça. Mais la jeune femme se garde bien de le révéler maintenant.

« Tu connais peut-être un certain Endymion ? »




[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptyMer 2 Déc - 20:58
Au nom de Narsès, il manque de faire une syncope. Vraiment. Il s'arrête en pleine marche et la regarde les yeux aussi grands que des assiettes. Puis il comprend qu'elle se moque de lui. Enfin, il suppose, car elle serait bien capable de s'attaquer à la flotte du Général. Et là, ils seraient clairement dans la mouise. Narsès, l'avaient informé ses informateurs, était un danger public. Aussi dévoué que dangereux.

« J'ai bien cru que tu voulais réellement t'en prendre au navire de Narsès. »
Maugréa-t-il reprenant la marche rapidement, rattrapant Circé, qui n'avait, pour ainsi dire, pas baissé de cadence après sa bourrade.

Elle avait donc décidé de se mettre à dos, pour rigoler, un général des mers. Il n'en avait jamais entendu parler. D'un autre côté, le réseau qu'il avait tissé – logique pour un arachnide, même si on attendait plutôt les araignées de ce côté là – n'était pas si développé. Autant il avait plutôt bien compris ce qui se passait dans le Sanctuaire sans mettre le museau dehors – ou le dard, sans jeu de mot sexuel, pour une fois – il n'avait pas poussé plus loin que la mer Egée. Et là on parlait du Sanctuaire sous-marin... Ou pas loin.

« Jamais entendu parler. Un ami à toi, je suppose, très chère. » Marmonna-t-il alors qu'un gamin vint à son niveau lui proposer une babiole, qu'il refusait d'un non de la tête. Il s'arrêta cependant une seconde pour piquer une fleur au petit suivant. Une fleur de pavot. Quelle ironie. Il l'échangea cette dernière contre un bout de fromage, et pris quelques instants pour en contempler le rouge du coquelicot – ou assimilé, Lesath n'était plus sûr de la variété, cela faisait trop longtemps qu'il avait laissé de côté ses serres. La portant à son nez, Le Scorpion tenta d'en humer l'odeur avant de remarquer que Satine le fxait d'une drôle de façon. L'Ibère haussa les épaules. « J'ai une faiblesse pour le pavot, tu ne le savais pas ? » lui lança-t-il, d'un ton badin, avant de la lui tendre.

« Je suppose que ce pauvre Endymion n'a pas la moindre idée que tu as envie de te faire la malle avec son navire et que par conséquent, il n'est pas particulièrement gardé ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge1200/1200[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptyMer 2 Déc - 21:38
Pluvia








Il est très rafraîchissant d’évoluer aux côtés de Lesath. Sa « naïveté » a de quoi conforter la belle dans ses blagues douteuses. « Tu ne marches pas, tu cours dis donc ! »

Ne peut-être s’empêcher de dire en éclatant d’un grand rire sonore et joyeux alors qu’il la rejoint. Remis de ses émotions, il fait des suppositions. Elle secoue la tête à la négative. Non, il n’est pas un ami à elle. Ils ne se sont même pas encore rencontrés, ce « Diable » comme beaucoup le surnomme. Mais cet homme a eu le mérite d’éveiller son intérêt en sa qualité de O’Bannon et parce qu’il se prétendait pirate de la Rose Sanglante.

« Non, tu as une faiblesse pour les jolies et dangereuses fleurs rouges, nuance ! » Un clin d’œil et elle accepte le présent qu’elle glisse derrière son oreille. « Et tu sais parler leur langage. »

Un sourire en coin dont elle a le secret fleurit sur son expression déjà enjouée. « Je crois qu’il n’a jamais eu vent de mon existence, le pauvre. Mais moi si. Et c’est qu’il a une réputation sulfureuse ! Tu avoueras que laisse passer l’occasion serait dommage. Tant pis s’il n’est pas assez prudent ! »

Ah les hommes trop confiants. Elle allait lui apprendre une petite leçon de son cru. « Un jeu d’enfant ! Mais rassure-toi. Si tu ne veux pas te mouiller, je ne te forcerai pas la main. »

Elle fait volte-face, pivotant sur ses talons pour se planter devant le Scorpion.

« D’autant que je ne voudrais pas t’attirer des histoires avec ma plaisanterie… disons, assez discutable ! »

Elle glisse son bras sous le sien et l’entraîne sur le chemin, comme le ferait un couple en pleine discussion.

« Mais avoue, rien que voir sa tête… ça doit bien valoir le détour ! Je te raconterai, la prochaine fois qu’on se verra. »

Parce qu’il y aura une prochaine fois.




[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptyMer 2 Déc - 21:58
Il n'y avait pas de doute, cet homme, cet Endemyon, l'avait … titillé. Pas vraiment volontairement, sa renommée l'avait précédé et il ne l'enviait pas. Oh, ce n'était pas que les plaisanteries de Satine n'étaient pas de qualité. Loin de là. Il se doutait que faire « disparaître » son rafiot était sans doute un camouflet supportable, et qui ne vaudrait pas à la belle grand chose de plus qu'un remontage de bretelles de celui qui dirigeait le Sanctuaire sous-marin. Mais c'était là sa manière de marquer son territoire. Il n'y comprenait rien aux agissements des Marinas, mais il se doutait qu'il y avait sans doute entre eux quelques jeux politiques. C'était le lot de toutes les armées, y compris … la sienne.

« Très bien Satine la Rouge, je te suis. » Lança-t-il de bonne humeur. Sa curiosité avait été piquée, et, par la même occasion, avait relégué au second plan ses interrogations. Le frisson et l'accalmie, donc. Elle s'arrêta face à lui, et se rendit compte qu'elle n'était pas si grande. D'un autre côté, lui non plus. Il ne l'avait jamais remarqué, la dernière fois qu'il l'avait croisé en taille adulte, elle venait de manquer de tuer son ancêtre, et le moment pas idoine. Elle n'avait pas envie de l'entraîner dans une histoire ? C'était … touchant. Mais pas tout à fait vrai. Elle l'avait embarqué au moment même où elle l'avait abordé sous la pluie. Il n'allait pas rebrousser chemin maintenant !

Il sourit lorsqu'elle parla de leur prochaine rencontre. Il ne connaissait pas vraiment sa manière de fonctionner, après tout. Mais il était plutôt de bonne humeur de comprendre qu'elle ne voyait pas cette journée comme une occasion unique. Le loup lui hurla que de toutes façons si elle n'avait pas été d'accord, il aurait toujours pu l'enchaîner, la jeter sur son épaule et la garder captive. S'il savait, cet idiot... Il n'avait pas spécialement envie de voir la Furie de retour.

« Aucun problème, tu sais où me trouver de toutes manières. Et puis maintenant que tu as troqué ton passé de pirate pour celui d'ensorceleuse, je suppose que tu dois être capable de localiser une personne avec un sort, ou quelque chose dans le genre ? » Répondit-il.

Ils avaient marché suffisamment pour arriver sur la jetée. Les bateaux s'alignaient les uns derrière les autres, mais il se doutait qu'ils allaient éviter le plus gros d'entre eux. Celui de Narsès. Dieu merci. « Bon, il est où le bateau de ton nouvel ennemi juré ? J'ai hâte de te voir t'attaquer à un équipage du haut de ton mètre … cinquante ? »

Aïe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge1200/1200[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptyMer 2 Déc - 22:30
Pluvia








« Satine la Rouge. Ah… » fait-elle rêveusement tout en continuant sa marche. « J’aime bien. Mais ça va commencer à faire beaucoup de surnoms. Lequel je devrais choisir selon toi ? »

Entre Déesse Éa et Satine la Rouge, son cœur balance. Elle a d’ailleurs d’autres sobriquets. Toute à sa réflexion, elle se surprend à penser qu’elle reste apaisée, à ses côtés. Ses yeux détaillent le sourire que le Scorpion lui destine. Lui aussi, semble différent. La pluie a-t-elle finalement effacé ce qui doit être ?
Éa lui rend son sourire.

« Troqué, troqué… à dire vrai je compte bien jouer sur les deux tableaux. » Même si pour cela, il lui faudra être prudente dans la manipulation des masques et de ses nouveaux pouvoirs. « Quelque chose dans le genre, oui. » fait-elle, laconiquement. « Tu le découvriras bien assez tôt, j’imagine. »

Le parfum de la mer lui tire un petit soupir de satisfaction. L’impression d’être de retour chez elle fait naître un certain empressement chez la jeune femme qui presse encore plus le pas pour contempler la jetée en contrebas, les navires mouillant dans le port. La main portée en visière au-dessus de ses yeux, elle les plisse et… abat son poing dans l’épaule de Lesath sans sommation aucune. Dardant ses prunelles devenues écarlates dans celles imperturbables de l’Ibère, elle gronde et commence à montrer les crocs. Avant de se reprendre.

« Réflexe ! » argue la jeune atlante. « Heureusement, ce n’est pas la taille qui compte, hm ! »

La réplique a fusé un peu trop rapidement pour qu’elle soit exempte de fierté froissée. Vexée ? Non ! Pas le moins du monde !

« Et qui t’a dit que j’allais attaquer de front ? »

Bras croisés, le vent agite sa chevelure sombre. Son doigt se dresse vers le Nord. « Tu crois qu’un navire pirate mouille en toute impunité avec les autres rafiots ? Surtout en territoire contesté ? Non, tu te doutes bien qu’il est dans une crique à la con, s’imaginant à l’abri. »

Une pause.

« Tu t’attendais à un bottage de culs en règle ? Hm… ça s’envisage, si tu as besoin d’action ! »





[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptyMer 2 Déc - 22:53
« Mérité. Je m'incline. » S'excusa-t-il en levant les bras comme pour demander une trêve. Elle avait sa petite fierté tout de même, la pirate. Compréhensible. Si lui n'avait pas ou peu d'égo, elle comblait pour deux, du coup, ça irait. Il nota cette information, tout comme il cocha, dans la liste à ne pas faire : se moquer de sa taille. Qui plus est, il fallait avouer qu'il n'était pas non plus un géant. Les Ibères n'étaient pas réputés pour leur taille de colosse. Plutôt pour leur hargne légendaire.

« Loin du bord, de cette berge. Sous le pavillon de la perche. Pend le corps, corde beige. Loin du port de pêche. » Psalmodiât-il. Cela lui rappelait une chanson qu'il avait entendu il y avait quelques années.

Le brouhaha des marins, l'odeur des embruns, le poisson fraîchement pêché. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas mis les pieds dans un port. Il fit une moue. Cela lui donnait presque envie de s'envoyer une bouteille de rhum et de se mettre au langage ordurier, comme le premier mousse venu. Mais il était à tout casser midi. Après tout, ils avaient dormi assez, et s'étaient couché pour le moins tard. Un peu tôt pour un remontant, dans tous les cas.

« Je n'avais pas prévu de me payer une équipage entier. Qui plus est, sous les ordres d'un Général de ton empire sous-marin. Tu m'excuseras si je préfère qu'on opte pour une approche, légèrement moins … directe ? » Proposa-t-il.

Fut un temps, il aurait pu se faufiler dans le navire et en liquider l'intégralité des hommes, mais il doutait que ce ne fusse là la solution. Il n'avait pas envie d'être de nouveau pour l'homme ce que la lame était pour la chair. Du moins, pas pour une légère plaisanterie, même s'il doutait qu'il ne s'agisse que de cela.

« Je pense que s'il y a une solution c'est en piochant dans l'une de tes plus grande qualités, très chère. » Il avait toute son attention désormais : « Le culot. » Il suffisait qu'elle ne se pointe là en disant être la nouvelle maîtresse des lieux, montrant son armure de Poséidon et il était à peu près sur qu'ils s'aligneraient sur ses désirs.

Lui, par contre, n'avait pas vraiment envie de faire apparaître le Scorpion d'Or. Il n'aurait probablement pas été des plus bienvenus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge1200/1200[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptyJeu 3 Déc - 20:24
Pluvia








L’entendre chantonner l’étonne et elle se tourne dans sa direction. Son expression, en cet instant, est bien différente de ce qu’il connaît d’elle. De la surprise, mais outre cela, un tout autre sentiment qu’il n’est pas évident de décrypter, surtout chez elle.

Elle opine du chef, consciente qu’une approche musclée risquerait de les nuire. Éa le laisse poursuivre, curieuse de connaître son point de vue, savoir quelle tactique il allait lui conseiller.

Un sourcil se lève. L’une de ses plus grandes qualités dit-il ? Elle attend de savoir de quoi il en retourne, prête à le molester encore s’il s’essaye encore au titillage en bonne et due forme.

« Le culot ? » répète-t-elle. La jeune brune le dévisage avec amusement. « Je serai curieuse de connaître mes autres et grandes qualités ! Ai-je seulement des défauts ? Mais j’approuve, c’est plus ou moins cela que j’avais en tête, le culot, oui. »

Grimpant sur un promontoire, la marina prend une grande inspiration, projette son esprit aux alentours. Cela ne l’empêche pas de poursuivre sa conversation avec le Scorpion, très à l’aise sur le fait d’apparaître vulnérable, de ne pas avoir totalement le contrôle sur son corps. Une preuve de confiance, à n’en point douter.

Lesath l’a-t-il seulement remarqué ?

« J’espère que tu aimes improviser. »

Car les plus beaux projets sont ceux dont les pourtours restent indéfinis ! Soudain, elle reprend sa marche, désignant une direction à prendre.

« On va passer en ville faire quelques emplettes, laisser traîner l’oreille et… on avisera. Je suis d’humeur à me laisser porter, pas toi ? »

Cela ne présage rien de bon, surtout quand on connaît suffisamment l’atlante pour savoir qu’elle ne laissait que peu de place au hasard…

« Tu me fais confiance ? »

Question piège !



[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptyJeu 3 Déc - 21:27
« Je n'oserait accabler une dame de si belle compagnie, voyons. Mais si tu insistes, laisse moi te faire remarque que tu es une morfale. » Elle plissa les yeux, mais ne réagit pas à sa remarque. Quelque part c'était sans doute parce qu'il avait, un peu, raison. Et qu'elle le savait. Il aurait pu ajouter qu'elle était un peu dingo, mais était-il vraiment une allégorie de la sagesse ? Loin de lui le fait même d'y songer.

L'espace d'un instant, elle semble comme ailleurs. Une projection d'esprit, sans doute. Il avait entendu parler de telles techniques. Lui... Lui était plutôt rouillé, ces dernières années avaient beau avoir laissé derrière lui un Chevalier sain d'esprit – à peu près du moins – au niveau combat … ce n'était pas vraiment ça. Il aurait fort à faire avant de pouvoir prendre part à une rixe sans y laisser des plumes. Mais au moins, il le savait... Satine était revenue à elle. Enfin. Dans son corps.

« Je suppose que j'ai quelque don pour... me sortir de situations plutôt cocasses, dirons nous. » Parfois il suffisait de demander à son armure d'interrompre une tentative de meurtre, par exemple. D'autres, il fallait laisser les autres parties de sa personnalité prendre le dessus. Lesath était un garçon plein de ressources une fois au pied du mur. « Mais là, j'ai un peu de mal à te répondre. Disons que c'est un poil trop … ésotérique. »

Descendant de son perchoir, la jeune femme s'élança dans une direction, apparemment très sure d'elle. L'Ibère écarta les bras, fit une moue dubitative et lui emboîta le pas. « En ville. Des emplettes. Se faire porter. Je. Heu. Ok ? » Répéta-t-il, perroquet barbu pas bien à l'aise avec ces dernières phrases.

« Te faire confiance ? » Se questionna-t-il en posant ses poings sur ses hanches, faisant semblant de réfléchir. « Hmm... » Le temps semblait suspendu. « D'un côté tu es une Marina, sans doute un peu sorcière sur les bords. Tu as traversé le monde et le temps. Tu as une certaine tendance à t'attirer les ennuis et tu manies les dagues empoisonnées. Ah oui, et tu peux changer de visage. » Commença-t-il, taquin. « D'un autre côté, si je dis que je ne te fais pas confiance, tu vas sans doute me le faire payer, non ? Du coup... » Il fit une légère courbette, et la tête encore en bas, il s'exécuta « Bien entendu, Satine. » Qu'elle pouvait être effrayante quand elle le désirait !

Quelques minutes plus tard ils étaient en ville, à zigzager entre les différents stands du marché. Il ne savait pas vraiment ce qu'ils cherchaient. Une info, sans doute. Des déguisements, peut-être ?

Si c'était le cas, il porterait un fez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge1200/1200[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptySam 5 Déc - 11:41
Pluvia








« Une quoi ? » Elle manque de s’étrangler, prend un air outré. La vindicte sur le point d’être exécutée, elle y renonce pour se concentrer sur sa mission. « Je sais que tu n’es pas vraiment versé dans l’ésotérique, t’es plutôt du genre… »

Elle hausse des épaules, ne sachant comment terminer sa phrase. Ils marchent, elle en tête, Lesath un peu en retrait. Il doit se demander ce qu’il fait encore à suivre les pas d’une telle femme. Et à la question de la confiance il tient un discours qui fait tiquer la belle.
Ces paroles sont assez révélatrices, dans le fond. Une pseudo vérité qu’Éa ne relève pourtant pas. Étrange, lorsque l’on connaît sa propension à l’agissement hâtif et souvent destructeur. Là, la demoiselle s’est contentée d’un regard par-dessus son épaule. Quelque chose de froid, comme un avertissement dont elle-même n’aurait pas forcément conscience.

Satine laisse cette discussion mourir dans l’œuf, de toute façon, ils entrent dans la ville, se fondent parmi les habitants. Le marché est encore animé à cette heure et la jeune femme, sous les traits de l’ensorceleuse, pose un regard intrigué sur toute cette effervescence.

« Fais attention à ta bourse. » glisse-t-elle à l’Ibère tandis qu’ils s’engagent dans une marée humaine. « T’as tout intérêt à te faire relativement discret, toi. Moi, disons que j’ai dans l’idée de monopoliser l’attention. »

Un sourire plein de promesses se profile sur ses lèvres rouges. « Et j’ai encore envie de jouer avec le feu. Tu feras donc attention aux étincelles ! »


Là-dessus, elle se faufile jusqu’à la place du marché où est attroupée une bande de musiciens occupés à se saouler. La belle se penche dans leur direction et presque aussitôt, comme réanimés, les ivrognes se lèvent et commencent à jouer un air entraînant que Satine sublime par sa voix. Une vieille chanson de chez elle, un morceau d’Irlande qu’elle incarne pour quelques minutes, comme une créature surnaturelle. Ainsi s’attire-t-elle tous les regards.

Elle danse, s’accapare le monde, Satine la Rouge. Éa l’Enchanteresse.
À son partenaire de choisir quel serait son rôle.




[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptySam 5 Déc - 12:52
Il avait regretté ses paroles presque immédiatement. Le regard froid qu'elle avait lancé était significatif : il avait tapé un peu trop dans le mille. Il s'excuserait plus tard, sans aucun doute. Il ne l'avait pas retrouvée après autant de temps pour la perdre aussitôt pour des brides de fanfaronnades. Il avaient dépassé l'arche qui signalait qu'ils pénétraient dans la ville, et Satine savait à priori où elle allait mettre les pieds. Lui, moins. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas quitté le Sanctuaire, et encore plus qu'il n'était pas allé à Rome. D'ailleurs, il n'avait traversé la ville légendaire qu'une seule fois, des années auparavant. Il était à l'époque à la recherche de quelque chose ou quelqu'un. Une mission qui lui semblait plutôt lointaine dans son esprit embué.

« C'est noté. »

Il n'avait pas grand chose dans sa sac, après tout Childéric ne le payait pas vraiment en espèces sonnantes et trébuchantes, mais il n'avait pas envie de s'en débarrasser pour autant. Rome était une fourmilière. Elle l'avait toujours été, et le resterait sans doute à jamais. Elle bouillonnait d'activité, et il comprit vite que s'il était venu ici quelques années auparavant, il se serait perdu dans cette mégalopole. Il se félicita de n'y avoir jamais pensé.

Sur la place du marché, des saltimbanques. Légèrement éméchés, mais habitués à cet état, et donc en condition de jouer. Satine d'ailleurs, n'avait pas vraiment attendu pour leur demander, et ils se lancèrent tous dans un concert inopiné. Ce bout de femme était vraiment pleine de surprises. Lesath n'étant pas sûr de ce qu'on attendait de lui, s'appuya le dos contre un mur et, alors qu'il se laissait emporter par la musique, sentit qu'on le dérangeait. Une petite main tentait d'agripper son porte-monnaie. C'était prévisible. D'un mouvement souple mais ferme, il attrapa le poignet. C'était un gosse des rues, assez sale, et très surpris qu'il avait en face de lui. Il arborait une sorte de bonnet hideux, et un sacré air de déception. Le Scorpion soupira, sortit une pièce de cuivre de sa bourse, et lui colla dans la main, mais lui pris son bonnet pour la peine. « Sois plus malin la prochaine fois. »

Une idée avait germé dans son esprit.

Il déboutonna le premier bouton de sa chemise, remonta ses manches, et fit semblant de boiter. Le bonnet dans les mains, il passa dans le public. « Pour la musique, mes bons seigneurs. » Quelques minutes plus tard, il avait récupéré un petit pactole. Pas grand chose pour lui ou pour Satine, mais suffisamment pour acheter ce qu'ils étaient sans doute venus chercher.

Des informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge1200/1200[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptySam 5 Déc - 14:11
Pluvia








Le spectacle prend fin sous les acclamations joyeuses de l’assistance. Les attentions pour l'atlante se multiplient : des femmes louent sa voix incroyable, des vieillards essuient des larmes émues même s’ils n’entendaient rien à cette chanson qui parle d’amour, mais ça… le cœur des êtres qui foulent depuis longtemps cette terre savent le reconnaître et enfin, un homme, un fier marin propre sur lui, écarte les gueux de son chemin pour accaparer la belle.
Affichant son plus beau et charmant sourire, Éa l’écoute, rit à ses blagues et ses manières familières lorsque le loup de mer se risque à déposer un baiser dans le creux de son poignet. Elle y répond même d’un clin d’œil appuyé, va jusqu’à redresser le col de son vêtement de belle facture.

Visiblement très satisfaite, Éa le quitte, salut la compagnie de musiciens pour rejoindre Lesath.

« Alors c’est ça ton idée lumineuse ? Te faire passer pour le clodo de service ? Excuse-moi si je te froisse, mais tu aurais au moins pu salir ta belle chemise en soie, tu n’es pas très crédible. Ah… à croire que je dois tout t’apprendre dans l’art de la dissimulation. »

Avec lui, elle se montre bien plus piquante et acerbe. Une chose est sûre, elle n’a pas encore digéré leur discussion de tout à l’heure. Et elle lui rend, à sa façon, la monnaie de sa pièce.

« J’ai remarqué comment tu avais félicité ce p’tit merdeux pour son essai pathétique, poursuit-elle. Il a eu de la chance de ne pas être tombé sur moi. Je ne me serais pas montrée aussi bon prince. »

La revoici portant des inflexions dangereuses, intransigeantes. Poings sur les hanches, la Marina redresse le menton, toise son partenaire avec un léger air supérieur :

« Moi, j’ai eu une invitation d’un gars ma foi fort intéressant. Je pense que je vais aller tenter ma chance. »

Dénouant sa chevelure qu’elle laisse cascader dans son dos, elle fait volte-face et cherche une direction à emprunter. L’homme lui a donné rendez-vous dans un établissement au nom tout à fait pittoresque : La chèvre boiteuse.

Jetant un dernier regard derrière elle, elle lance au Scorpion :

« Tu as tout intérêt à te débarrasser de ce truc miteux si tu souhaites me donner autre chose que des poux. J’ai soif. »

Et elle part, disparaît très vite dans la foule, se fondant dans l’obscurité d’une ruelle, bifurquant à droite, à gauche par souci de perdre l’Ibère ? Ou de le faire devenir… chèvre ?

S’il parvient à la retrouver, il la verra accoudée au comptoir, en compagnie de l’homme du marché. Un homme grand et solidement bâti, au teint tanné par le soleil et le sel, mais au sourire ravageur. Il porte en catogan, une longue chevelure mordorée, des yeux d’un bleu vif.

Sur sa poitrine, une rose rouge séchée.




[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptySam 5 Déc - 19:05
Ainsi elle lui en veut, et pas qu'un peu. L'Ibère peut le concevoir, même s'il n'avait pas eu l'impression de devoir marcher sur des œufs. Parfois... parfois certaines paroles doivent être gardées pour soi, surtout avec Satin. Il note l'information, et la range dans un coin de son esprit. Il la laisse jouer à son petit jeu pendant qu'il sonde la populace. A priori, pas d'éveillé ni d'assimilé. Tout au plus quelques gardes un peu vindicatifs qui prennent pour eux l'envie de disperser la foule. Lorsque Satine revient vers lui, il hausse un sourcil. Quelques remarques … pas très encourageantes !

De l'échange, Lesath garde un goût amer. Il se passe une main sur le menton, et décide de ne pas la suivre. Du moins pas tout de suite. D'un petit mouvement, il place l'argent dans sa bourse. Il y a de quoi se payer une bonne nuit de beuveries. Ou quelques informations... Il hausse les épaules, et s'assoit, pour changer, sur un banc en pierre. Posant le bonnet, miteux certes, à côté de lui, il jette un coup d'oeil à ceux qui sont restés après le petit concert improvisé. Quelques marchands. Les gardes donc. Une série d'enfant des rues. Il vient de trouver ses informateurs.

Reconnaissant le petit qui a essayé de lui tirer la bourse, il lève la main et ce dernier se rapproche. « Fais courir le mot. Celui qui me ramène l'endroit où se trouve le navire d'un nommé Endymion aura une bourse pleine de pièces. »  Lui lance-t-il en faisant remuer son porte-monnaie. Les bruit des pièces a l'effet espéré : les yeux grands ouverts, le gosse s'élance au sein de son groupe, et partage l'information. Bientôt il serait fixé. Il aurait soit la localisation du bateau... soit quelques problèmes.

Plusieurs heures passent. Des heures pendant lesquelles le Scorpion d'Or profite du temps pour laisser libre cours à son imagination. Ou était-ce cette nuit qu'il avait rêvé ? Il n'en plus plus trop sur. Deux événements le tirent de sa torpeur. Dans un premier temps, un faux mouvement augmente la douleur qu'il ressent. Pour ça, il a une solution. Plusieurs même. Mais comme Satine a, semble-t-il pris la poudre d'escampette, il se résout à mettre en bouche une légère dose d'antidouleur. Puis, un gamin qu'il n'a jamais vu l'aborde, prétendant pouvoir lui montrer où il doit aller. C'est bien évidemment un piège, comme prévu. Le mot qu'il a fait passer est tombée dans l'oreille de celui qui peut vraiment le conduire où il veut aller. Lentement, le chevalier d'Or se lève, puis suit l'enfant dans une ruelle, alors qu'il se carapate sans demander son reste.

Lesath soupire, alors qu'il voit sortir du coin de la rue deux hommes. Aux vues de leurs habits, sans aucun doute des marins. Dans tous les cas, pas des éveillés. « Alors comme ça tu ... » commence le plus grand, un colosse. Il porte une massue, et doit faire bien son quintal. L'Ibère n'a pas vraiment le temps pour ça. Suite à un bond prodigieux, Lesath le frappe à la bouche, lui brisant sans doute la mâchoire, et l'envoie rejoindre Morphée. Le deuxième, de stupeur, ne dit rien, alors que le chevalier d'or le soulève par le col. « Parlons simplement, très cher. Tu as une chance de t'éviter de finir en miettes comme ton ami. Le bateau. Où est-il ? »

Quelques minutes plus tard, laissant dans la ruelle deux corps inanimés – mais vivants, après tout ce n'est pas un sauvage – le chevalier se dirige vers le point de rendez-vous. Une crique à quelques encablures du port de Rome. Il n'a, bien évidemment, aucun doute sur le fait que Satine ne tardera pas à retrouver le bateau aussi...

A sa façon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge1200/1200[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptySam 5 Déc - 19:47
Pluvia








Le temps passe et il ne vient pas. Le temps passe et la colère revient, gronde de plus en plus fort. Que chaque grincement de porte rend plus impérieux encore parce que Lesath n’est pas là.
Comme les autres, il l’a abandonné en cours de route. Comme lui, dont elle ne discerne plus le visage dans son esprit si ce n’est une armure ailée et ténébreuse. Le goût de l’amertume est plus imposant que celui de l’alcool qu’Éa ingurgite en quantité, par jeu, par défi que l’homme - Remiel - lui a lancé. Le jeu a donc pris une autre saveur. Plus dangereuse, mais pour qui ?

« Un autre ! » clame l’atlante en abattant son gobelet d’étain vidé de son contenu sur la table. Ses beaux yeux lilas brillent de défi à l’encontre de l’autre joueur. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ne manque pas d’entraînement ! Un bon point pour cet Endymion si un de ses critères de sélection de son équipage se résume surtout sur ce sujet. « Tu as une sacrée descente… »

« Si tu dis pour une fille je te mets un taquet dont tu te souviendras longtemps, mon cher. »

Il se redresse et s’incline devant elle, lui tend la main pour l’inviter à se redresser. Si le monde tourne un peu pour l’enchanteresse, cela ne l’empêchera pas de danser. Danse que Ramiel propose sur son navire.

« En voilà une bien charmante invitation. Je ne saurais la décliner, montre-moi donc ton… bateau. » fait-elle en accentuant sur le dernier mot pour appuyer la connotation grivoise. Ce qui a le don de faire rire le pirate, loin d’être insensible à ses charmes. « Si ma Dame veut bien se donner la peine, je l’escorterai donc avec plaisir ! »

Elle glisse son bras sous le sien et ils sortent de la taverne, sous un ciel obscurci. Ils s’amusent ensemble sur le fait qu’ils aient été incapables de proclamer un vainqueur à leur petit jeu, décident de le poursuivre sur le pont du navire.

« Tu verras, la Rose Sanglante a une véritable âme et en son cœur réside moult promesses. »

La jeune femme le bouscule un peu. « Arrête un peu ton char, il suffit de me dire qu’il y a toute une cargaison de rhum, pas la peine de réciter des poèmes. »

Il ricane.

« Madame est directe. »

« Madame a soif. »

Et de franche mauvaise humeur.

Arrivés à la crique, Remiel d’écarter les bras comme pour embrasser le navire. Éa ne cache pas son admiration ni son excitation à l’idée de monter dessus, de le faire sien. De voguer comme autrefois.
Redevenir Satine la Rouge et emmerder le monde entier !

N’attendant pas, c’est elle qui initie la montée, gravis rapidement la planche qui la sépare de la mer.
Sous le regard amusé de quelques hommes présents à bord – assez peu, une bonne partie étant restée en ville de ce qu’avait compris la belle – Éa de tournoyer sur elle-même, de respirer à plein poumon, de jeter son esprit vers les étoiles. Elles brillent si fort dans cet océan d’encre.

« Enfin ! »

Ramiel de s’approcher et de passer ses bras autour de sa taille, d’extirper la fleur de pavot de ses cheveux et la jeter négligemment à leurs pieds et glisser la rose séchée à la place. Conquérant.

Un sourire mauvais s’esquisse sur les lèvres d’Éa.
La colère est sourde. Lesath n’est plus là.




[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptySam 5 Déc - 21:15
Un sifflotement.

Voila le bruit qui avait fait que le petit couple se retourne. Lesath, de son promontoire, les avait vu arriver d'assez loin. D'un autre côté, Satine n'avait pas fait spécialement taire son aura. Dans tous les cas, elle avait ses méthodes, et lui les siennes. Au final, ils étaient au même endroit au même moment. Encore. Il aurait peut-être une discussion sur les tenants et les aboutissants de cette petite fuite en avant à un moment donné. Si elle allait jouer les filles de l'air à chaque fois qu'il la vexait, elle risquait de courir longtemps.

Il s'était approché les mains dans les poches, en sifflotant, donc. Un garde, estomaqué, héla son chef. Ce fut la dernière chose qu'il fit. Une trait d'énergie noire, provenant de sa propre douleur, fut projeté par le chevalier d'Or. Cruciatus. Une manière de partager, à sa façon, le poids de son existence. L'air de l'Ibère n'avait pas changé pourtant, il sifflotait encore, imperturbable. L'air, Satine l'avait déjà entendu, il l'avait chantonné quelques heures plus tard. Un deuxième matelot tenta de lui sauter dessus alors qu'il posait le pied sur le ponton. Peine perdue. Que pouvaient des humains face à un éveillé ? Il avait encore les yeux ouverts lorsqu'il touchait le sol, un trou de la taille d'un doigt au niveau de son cou. Les piqûres du Scorpion ne faisaient pas d'énormes traces, mais tachaient, la preuve en était la gerbe de sang qui vint éclabousser le visage de l'Ibère.

Deux piqûres et un léger pas de côté plus tard, deux corps vinrent s'écraser sur le sol en bois. « Hmm. » Soupesa-t-il. Finalement c'était un sauvage. Les deux marins qu'il avait croisé à Rome n'avaient eu que de la chance. Le loup hurlait si fort qu'il brisa ses chaînes. Pour la première fois, à travers la chemise légèrement entrouverte, Satine crut voir ses tatouages se mouvoir. « Je pensais qu'on devait éviter cette méthode. » Marmonna-t-il plus pour lui même alors que Remiel s'armait de son sabre.

Mais il n'existait plus.

« La réponse est oui, Satine. » Dit-il alors qu'il évitait, sans même regarde son adversaire, une série de coups d'épée. Deux pinces de cosmos vinrent le désarmer, sans même que le chevalier d'or ne daigne se retourner. « Oui, je te fais confiance. Il serait temps que tu en fasses de même. » Lançait-il alors qu'il prenait sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge1200/1200[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptySam 5 Déc - 21:54
Pluvia










Je regarde le coquelicot à mes pieds, sa couleur rouge m’hypnotise et je me sens glisser dans les ombres de ma conscience. Je me revois creuser, arracher mes ongles contre le sol. Le sang se mêler à la terre, la pluie s’inviter sur mes joues, à mes larmes. J'hurle de rage. Je crie à m’époumoner parce qu’il est parti, qu’il m’a abandonné. Et je ne distingue pas ses traits. Je l’ai perdu pour toujours.

Ne reste que l’écarlate, la douleur et la pluie.
On me tourne le dos, à chaque fois.


Les mains de Remiel sont aventureuses et à mesure qu’il s’engaillardit, le visage d’Éa se transforme. Quelques mèches de ses cheveux bruns se teintent de la même couleur que la fleur froissée sur le pont, menacée par le vent qui la pousse ailleurs.

Un sifflotement.

Et un spectacle inopiné que la jeune femme apprécie sans bouger. Ce qu’elle détaille excite ses sens, sa bestialité. Il est là, dans cette immobilité violente qui le définit, ce paradoxe. Ce sang-froid alors qu’il tue avec une précision déroutante n’est que pour lui plaire.

Son sourire se veut plus carnassier encore. Elle sent son cœur battre à tout rompre, son aura l’envelopper d’un manteau carmin en réponse à ce ballet mortel. Tout ce sang projeté la fait glisser dans la noirceur.

Le Second de la Rose Sanglante n’existe plus, il n’a jamais trouvé grâce à ses yeux, son sort étant déjà scellé depuis le début. Désarmé, enragé de se voir ainsi manipulé, il claironne des menaces de mort qui ne les atteignent pas.

Yeux dans les yeux, l’atlante et le Saint se font face, s’évaluent. L’Ibère lui prend la main, qu’elle serre avec force pour s’assurer peut-être qu’il est bel et bien là et qu’il n’est pas une affabulation de son esprit.

« Tu es là. » Son regard glisse sur les tatouages qui s’animent encore sous le tissu. Sa main libre vient caresser la surface de la peau ornée d’encre. « Si tu tiens cette promesse alors je te ferai confiance, Lesath. »

Soudain, un hurlement déchire leurs retrouvailles. Un unique éclat qui meurt la seconde suivante. Derrière le Scorpion, le corps de Remiel s’effondre, fauché par un trait invisible.

Il n’est pas mort, mais à voir son visage se tordre, il est évident qu’il vit un véritable supplice.

« Tu dois me promettre de ne pas me laisser, jamais. »

Pas comme lui… je ne veux pas revivre ça, creuser une nouvelle tombe.

Elle l’attrape par le col de sa chemise, tire pour que son visage s’approche du sien.

« Jamais. » répète-t-elle, les dents serrées.

D’autres exclamations se font entendre… la cavalerie arrive.





[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu160/160[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge180/180[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune245/245[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptySam 5 Déc - 22:26

Il n'ira nulle part. Il l'avait cherchée longtemps, à sa façon, perdu dans sa poussière. Mais elle ne pouvait le savoir, et à ses yeux, si les paroles ne valaient pas rien, elles pesaient bien moins que les actes. Bien. « Tu sais que je n'irai nulle part. Je ne lâche pas prise facilement. » Lança-t-il avant de l'embrasser. Il sourit et s'éloigna de Satine, quelques secondes, s'approchant du corps grondant de Remiel.

« Quand à toi, cesse de te débattre. » Ordonna-t-il alors qu'il finissait de s'approcher de lui, et de l'attraper par le col. « Connais-tu la légende du Scorpion qui voulait traverser la rivière et de la grenouille qui le porte ? » Cryptique.

Remiel ne comptait pas se laisser faire, il savait que ses hommes ne tarderaient pas à encercler le navire, à sortir des cales, et ils TUERAIENT CES ENFOIRES. Il devait gagner du temps, et lui répondit. « Laisse moi deviner, t'es le Scorpion ? » Cracha le marin. l'Ibère, souleva sans mal l'homme, et le lança de toutes ses forces sur une écoutille qui venait de s'ouvrir, dans un fracas assourdissant déçu par sa réponse. Dans cette légende, il n'était pas le Scorpion. Peut-être Satine.

Lui était la rivière.



Le Scorpion s'approcha alors de sa belle, qui semblait extatique de sa férocité. « Nulle part, Satine, sauf si tu me le demandes. Maintenant je te prierai de ne pas faire attention à mon aura. » Ajouta-t-il, en déposant un baiser sur la joue de la jeune femme. Une trace carmine vint tâcher son masque humain. Il s'éloigna quelque peu, lentement, faisant étrangement attention à chaque foulée, à chaque pas.

Puis il fit appel à sa force intérieure.

La mort. La douleur. La peine. L'affliction. Le tourment. Un maelstrom d'énergies aussi négatives que les enfers tournoyaient autour du chevalier. Il savait qu'il devait effacer de la surface de la terre l'équipage, sans leur laisser le temps de saborder leur navire. Et pour cela il n'y avait qu'une seule option : laisser libre cours à son cosmos. Ils n'étaient pas nombreux, mais, pour une fois, ils étaient équipés. Certains des hommes semblaient formés aux arts de l'énergie cosmique. Mais c'était si peu. Si faible.

Lesath soupira.

« Vous pouvez encore débarquer. Poser pied à terre. » Leur annonça-t-il, tout en sachant que c'était peine perdue. Il pointa le premier homme du doigt, et l'abattit sans sourciller. A ses côtés, il sentait que Satine se laissait elle aussi emporter par sa propre rage. Il étaient différents mais complémentaires. Il n'éprouvait aucun plaisir à blesser ces hommes, mais c'était nécessaire. Il évitait sciemment les points vitaux, mais les blessait suffisamment pour que quelques mois fussent nécessaires à leur rétablissement. Une raison de changer de vie et de ne plus travailler pour un pirate de Poséidon.

La rixe fut de courte durée. Quelques secondes plus tard, l'odeur cuivrée du sang se mélangeait à celle, iodée, de la mer.

Ils avaient un navire, désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-bleu1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-rouge1200/1200[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 G-jaune1650/1650[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Mars 553 AD] Pluvia   [Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 EmptySam 5 Déc - 22:53
Pluvia










Elle ferme les yeux pour se laisser emporter par ce tumulte d’émotions, s’accrocher à son cou, sceller leurs lèvres à en perdre leur souffle. Une larme échappe à sa vigilance, tant pis.
Satine reprend son visage et regarde Lesath faire quelques pas en arrière, lui sourire. Qu’elle lui rend, attendrie.

La question qu’il pose à Remiel a de quoi l’intriguer. « Tu as de drôles de lubies. » Or, elle discerne un sens dans cette fable. L’Ibère revient vers elle, lui assure qu’il ne compte pas la laisser de si tôt, sauf si elle lui en fait la demande. Elle incline la tête sur le côté, amusée.

« Tu oserais me donner un ordre, très cher ? Ce ne serait pas très sage… » Il laisse une trace sur le blanc de sa peau. Du rouge, de quoi enflammer ses sens. S’adonner à ce qu’elle sait faire de mieux : apporter mort et désolation.

Je suis Celle qui précède la Mort. Une Sirène Maléfique, une enchanteresse.

Alors, ensemble, ils s’abandonnent l’un et l’autre à leur Bête intérieure. Lui en personnifiant sa douleur, elle en laissant sa rage exploser.


Dans ses mains, deux lames recourbées sont maculées de sang. Des gouttes tachent le sol, le coquelicot qu’elle a récupéré comme le plus précieux des trésors. Ses doigts le replacent dans sa chevelure rousse. Son visage se tourne vers le Scorpion. Elle l’observe avec une drôle de tranquillité, un sourire qui en dit long.

Autour d’eux, il n’y a plus que des cadavres, le silence et les étoiles au-dessus de leur tête.

Elles brillent si fort. « Laissons les survivants raconter notre légende. » propose t-elle, baignée par la lumière de la lune. Elle lui tend la main. Satine la Rouge, maculée de cette teinte, ressemble à une créature mythique. À une Sirène dont le chant, irrésistible, s’envole vers le Scorpion.

« Merci. » susurre-t-elle. Ses doigts glissent et salissent plus encore la figure du jeune homme.

Liés à jamais dans le sang, Satine et Lesath regardent dans la même direction.




[Mars 553 AD] Pluvia - Page 2 Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
 
[Mars 553 AD] Pluvia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Italia :: Rome-
Sauter vers: