Votez
I
II
III
IV
V


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César   Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César EmptyMer 2 Déc - 13:30
Vous posterez à la suite pour le combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LivLivArmure :
Berserker du Kochtcheï

Statistiques
HP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-bleu1350/1350Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-bleu  (1350/1350)
CP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-rouge600/600Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-rouge  (600/600)
CC:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-jaune1350/1350Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-jaune  (1350/1350)
Message Re: Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César   Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César EmptyJeu 3 Déc - 1:31
Après le duo, un combat fratricide les attendait déjà de pied ferme.

La Vie ne cesserait donc jamais d'être ironique ?

Fièrement, Liv avait repris son Pantin en main, prête à esquisser et donner de la forme à ses manœuvres. Pas à pas, sa courte crinière de feu s'aventura dans cette cage à rats pour, finalement, complètement s'y perdre. A la lumière du jour, le premier concurrent de l'une des trois branches signa son arrivée d'un mouvement de main las, poli et très formel. De prime abord, rien ne semblait avoir changé en Liv. Elle avait toujours le même habit, ces mêmes yeux bleus, sa même élégance. A l'image d'un papillon, quelque chose s'était néanmoins métamorphosé en elle, dans son âme. Sa démarche se faisait moins patiente, peut-être même un peu masculine. Ce n'était plus la même femme. Ce n'était plus la même personne.

Son pantin, lui, ne disait mot.

Pourtant, Liv semblait vouloir dire quelque chose. Sa bouche s'ouvrit, mais aucun son ni cri n'en était sorti. C'était un trou béant. Un vide. Total, mortel. Sa main agrippa sa veste noire, comme si elle hésitait à s'en défaire. A Camelot, le Soleil manquait mais son colisée n'était pas affecté par la pluie battante et ses températures frisquettes.

Soudain, un soubresaut d'outre-tombe ponctua les mouvements de doigts de la poupée-marionnette, décadents et grotesque. Derrière elle, un petit peloton de feux-follets continuait à virevolter tranquillement autour de sa Lanterne, comme si ses autres Gardiens n'étaient jamais loin.

Et si la Centurion n'était pas elle-même, et ce Pantin inexpressif n'indiquait aucun comportement décelable. D'une neutralité intimidante, ses yeux se plantèrent là où son adversaire aurait dû se tenir.

Le tournoi reprendrait sous les acclamations des tribunes. Ce poltron, ce vaurien, ce véritable sacrifice sur patte....

Allait-il être en retard ?

Quelque fut l'âme possédant Liv, la rancune qu'elle éprouvait envers la Honte de leur dédale suffisait amplement pour la motiver à se frayer un chemin par elle-même, jusqu'à ce Colisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t750-oropher-cardinal-de-la
CésarCésarArmure :
du Mushmahhu

Statistiques
HP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-bleu1200/1200Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-bleu  (1200/1200)
CP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-rouge750/750Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-rouge  (750/750)
CC:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-jaune1200/1200Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-jaune  (1200/1200)
Message Re: Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César   Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César EmptyJeu 3 Déc - 14:14
Cuirasse du Mushmahhu:
 

Pourquoi je sors moi ? Au oui, oui, le tournoi. C’est vrai. Cette parodie de jeu, ce tourment sans souffrance. Plus de leçon à donner, de souffrance à partager. Alors l’intérêt est moindre. Il est pourtant nécessaire parfois de sortir de cette prison. On me retient et m’entrave. Ils ont peur, ils savent. Ils ont compris que le sang est mon arme, la douleur mon carburant. Alors ils m’en privent, du moins, ils essaient. Mais on ne peut vider un homme de son sang, surtout pas moi. Mais le problème du sang, c’est que s’ils circulent librement dans mon corps, c’est mon esprit qui en pâtit et la douleur est tellement forte et violence qu’elle m’abrutis. Je ne peux faire grand-chose, privé des saignés et je sens doucement la pression de mon sang pesé contre mon cerveau de plus en plus fort. Je me demande si ça va finir par exploser ? Je me demande ce que ça fait et à quel point ça fait mal !

Alors, ce jeu de dupe est ma solution. Ma libération par le sang. Mes retrouvailles avec le dragon. Au fond de mon cachot, je n’entends plus les chansons. Alors je travaille de mémoire et j’entends d’autres choses, j’avance sur une route étrange que personne d’autre que moi ne peut voir. Un chemin que je suis le seul à pouvoir arpenter. Mais c’est un chemin qui me conduira sûrement encore plus rapidement à la mort. Tué des mains des miens plutôt que d’un ennemi. La question n’est plus seulement si, mais maintenant juste quand. Peu sont pourtant ceux capable de vaincre mon sang et ma douleur dans les pions du Dédale. Il est l’occasion de faire des tests. Alors je me présente au balcon et on relâche mes fers. J’avance vers le pantin. Plus de lame, on me l’a prise. Mais le sang est tellement présent qu’il ne faut pas grand-chose, un petit effort de volonté et il répond à son maître.

Comme un fruit trop mure dont la chair explose voilà ma peau et mes muscles qui sont déchirés par le flux sanguin s’écoulant de mon bras. Le sang prend alors la forme d’un fouet acérée barbelée et commence à s’abattre sur mon corps avec violence et répétition. Je hurle et je gémis. Je ressens le dragon répond au hurlement de la peau déchirée. Je sens sa présente et je l’accepte, plutôt que de le repoussé et les plaque de son métal vivant glissent alors sous ma peau, finissant de faire couler le sang et de noyer mon esprit dans une autre source de douleur. On n’en oublie celle qui ronge quand elle est présente partout. J’en ai complètement oublié le pantin et je reprends doucement prise sur un semblant de réel. D’un grand geste de la main, je dirige tout le sang vers ce dernier et se recrée l’avatar de sang de la fois passé. Oh, je vais combattre celle avec qui j’ai combattu. Voilà un retournement intéressant. Alors dansons toi et moi, pataugeons dans notre propre sang et partageons ce moment ! Je sens que je vais aimer me faire couper de tout, me voir couper de nouvelle chaîne quand tu briseras mes sens un par un pensant briser mon esprit ! Je t’attends, et tu regretteras les jours du sang.

Pantin de sang de César:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1814-cesar-forgeron-centurion-du-m https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1779-cesar-le-chanteur-du-sang
LivLivArmure :
Berserker du Kochtcheï

Statistiques
HP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-bleu1350/1350Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-bleu  (1350/1350)
CP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-rouge600/600Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-rouge  (600/600)
CC:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-jaune1350/1350Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-jaune  (1350/1350)
Message Re: Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César   Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César EmptySam 5 Déc - 23:55

Traditions était son nom.

De l'enfance, à l'adolescence puis à l'âge adulte, Traditions avait suivi les cycles. Selon ses propres dires, il en était alors devenu le Gardien le plus ancien. Le plus respectable. Ou peut-être même, le plus sage de cette Lanterne.

Forcément, ce titre lui revenait de droit ! Qui de mieux placé que lui, pour défendre et instruire celle qui ne parvenait pas encore à se dissocier de leurs fantômes ?

Tout le monde le savait, en ce bas monde. Que la jeune femme avait encore à rattraper bien des événements. Et par tout le monde, il sous-entendait les fantômes qui gravitaient autour d'eux, leurs alliés de combat. Liv du Kochtcheï étant encore toute nouvelle dans ses fonctions. Une nouvelle pousse ; une bleusaille, même. Par malheur, ces mauvaises caractéristiques en étaient venus à toucher sa propre personne. Par sa faute, ses traits se faisaient juvéniles et insouciants. Et cela l'agaçait.

Aux yeux de tous, cet énergumène peinerait certainement à imposer sa parole et à défendre l'actuelle Porteuse de leur réceptacle.

Pourtant, il n'en était rien.
Qui l'eut cru, que dans ce colisée, se dressait un garnement aux yeux dangereux ?

Ou plutôt, un enfant capricieux.
Un enfant vengeur.

Tente donc de le trouver, César, comme on jouerait à cache-cache. Les petits garçons ne sont pas toujours adorables. A cette image, ce Fantôme, mesquin et vicieux, avait vu le temps passer sans pour autant rester satisfait de ce qu'il avait déjà. Il lui fallait d'autres jouets. D'autres crocodiles. D'autres serviteurs. D'autres esclaves. Et puis encore, d'autres passe-temps, en accord avec ses opinions et celles de son temps. Que ces jeux étaient ridicules. Au moins autant que son âge actuel. Au moins autant que ce vulgaire Mushmahhu.

"Oh, ouvre grands les yeux, petit homme."

César verra peut-être sa silhouette spectrale, sans âge ni remords, courir derrière lui. Ses petites jambes l'avaient alors mener droit vers lui, à hauteur de cuisse...Dans l'attente la plus silencieuse et religieuse qui soit...Pour finalement lui asséner de violents petits coups de couteaux dans la cuisse !

Sitôt l'action faite, sitôt ce vil fantôme disparu dans la brume épaisse. Aucune trace. Le coup de poignard semblait presque être fictive. Hélas, le Poison ferait bientôt effet, accompagnée par les folles bourrasques de leur Mirage.

Les yeux vides de la poupée de Liv -toujours aussi immobile- laissaient encore sous-entendre que la jeune femme n'était pas elle-même. Ce pantin était une mauvaise idée : un véritable vecteur à fantôme, dont la Lanterne illuminait les ombres pour les convoquer au combat. Déjà, la Conquête et son épée se relevaient d'entre les morts.

Prêt à choquer.
Prêt à briser les esprits.

Tour de Combat n°1 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t750-oropher-cardinal-de-la
CésarCésarArmure :
du Mushmahhu

Statistiques
HP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-bleu1200/1200Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-bleu  (1200/1200)
CP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-rouge750/750Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-rouge  (750/750)
CC:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-jaune1200/1200Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-jaune  (1200/1200)
Message Re: Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César   Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César EmptyDim 6 Déc - 4:29
Oh, qu’elle est casse couille ! Il est temps que la saigne comme une truie pour qu’elle arrête de jacasser. Elle gâche mon moment. Pas celui où je respire l’air frais après avoir passé je ne sais combien de jour sous la terre de la grande forteresse, enfermé. Non, ça je n’en ai que faire, les chaînes des hommes sont une chaîne de moins pour moi. Et briser toutes les chaînes, c’est le seul but de ma vie. Non, elle jacasse juste. Elle se vautre dans ses chaînes et en tire du plaisir. Elle ne comprend rien, non pire, elle fait partie de ceux qui sont trop cons pour comprendre. Pas simplement de ceux qui ne veulent pas comprendre. Car, certains, rares, arrivent à voir la vérité et à ouvrir les yeux. Mais ils sont englués par leur peur, lâcheté ou simplement par leur incompétence crasse. Non, cette conne fait parti de ceux qui ont les yeux fermés, voir même crevés, et qui sont heureux comme ça. Les pires. Ceux qui sont bons à rien et à qui aucune lumière ne peut être donné. Ceux voués à mourir. Alors elle connaîtra la petite mort, pas celle du plaisir, mais du pantin.

Oui. Je vais te crever.

Le pantin de sang reste stoïque, comme s’il subissait la brise qui se croit tempête. Le sang solidifié coule et craque, se repend. Il est bu par le sable et la terre et ensembles, ils deviennent boue. Mais ce n’est pas seulement mon sang qui va couler dans l’arène. Et à ses maigres assauts, je n’offre que le rire dément d’un fou à l’esprit brisé déjà depuis longtemps. Un rire qui inspire dans le coeur de ceux aux yeux fermés, la peur de la lumière de celui qui voit. De celui qui s’élève. Alors comprendras-tu que tu ne peux briser ce qui l’est déjà. Oui, je vais te crever ! Après son petit manège, je sens son poison couler dans mon sang avec détail. Il n’a rien impressionnant pour le moment mais il n’est pas de celui qu’on chasse si facilement. Plus tard, tout ça viendra plus tard. Après le rire vient la tempête.

Le pantin écarte grand ses bras, christ rouge, et le sang se débarrasse du sable en réponse à son commandement. Il vit de sa propre lumière et avance droit vers lui, reformant les fêlures réduite de ses assauts. Un esclave aveugle n’écrase jamais un homme libre qui voit. Et la danse commence alors. Je fais pencher la tête sur le côté à ma chose et elle pourra sentir le lien intime et intrusif nous unir brusquement, elle fait, de force, un pas dans mon monde et pénètre dans mon antre de douleur. Doucement sa tête va ressentir la moindre pulsation de son coeur avec violence, une pression qui pèse son crâne. Le poids du sang. C’est ce moment-là que choisit le dragon pour se lever et rugir de tout son saoul. Peut-être aurait-elle pu capter l’écho de son infâme chant de la peau arraché en écho au hurlement de plaisir que je pousse au loin quand les têtes jaillissent de sous ma peau pour s’en tricoter leur écailles. Les sept têtes du dragon se forment également sur le pantin de sang. Lien partagé.

J’abats mes mains… la créature de sang abat ses mains… nous abattons nos mains ! Des éclaboussures de sang se forment alors et rapidement deviennent métal solide. Nous jetâmes alors nos mains dans sa direction et des gouttelettes aiguisés fondirent alors droit vers elle. Pas vraiment mortel, ni très dangereux, mais agréablement douloureux. Nous pouvons aussi jouer le jeu du poison tu-sais petite chose ? Et je ris de nouveau.

« - Je crois que je vais arracher ta peau pour la donner au dragon. Doucement, je vais faire glisser le couteau contre tes bras. Oui… Je vais commencer pas tes bras où j’arracherais avec délicatesse la moindre centimètre de peau. Et par quoi nous continuerons alors ? Tes jambes peut-être ? Tes mains ? Tes ongles ou tes doigts ? Je garderais ton visage pour la fin et d’ici là, tu auras fini par aimer ça ou par demander grâce. Mais la mort n’est pas une pitié, c’est une leçon ratée. Alors je vais t’apprendre ce que nous sommes vraiment, je vais te montrer la lumière que tu refuses de voir. Je vais te l’enfoncer au fond de la gorge en t’en brisant les dents mais tu ne pourras plus nier son existence après ça. Je vais arracher tes yeux pour que tu voies enfin ! Alors viens, essaie au moins de faire un effort, essaie d’y croire un peu au moins ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1814-cesar-forgeron-centurion-du-m https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1779-cesar-le-chanteur-du-sang
LivLivArmure :
Berserker du Kochtcheï

Statistiques
HP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-bleu1350/1350Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-bleu  (1350/1350)
CP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-rouge600/600Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-rouge  (600/600)
CC:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-jaune1350/1350Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-jaune  (1350/1350)
Message Re: Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César   Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César EmptyMer 9 Déc - 2:01
Le Spectacle continua.

Mais pas comme escompté. Liv n'étant pas elle-même. La jeune femme continuait à songer à cette mascarade de tournoi, loin, très loin de la réalité. Lentement, son seul œil valide se redressait avec un air et un sourire de défiance. Démente. Peut-être l'était-elle ? La Centurion ne songeait pas, ne vivait pas, ne ressentait pas. Elle ne faisait que réfléchir, et organiser soigneusement le réveil des guerriers. De son côté, Traditions continuait encore à errer dans les parages. Dans l'attente. César empestait au moins autant qu'une vieille entité de guerre : le déshonneur. La honte.

Comment pouvait-il être encore accepté en leur sein ?

Lui-même n'était même pas un homme. Ce pantin de sang n'était rien d'autre qu'une mascarade et pourtant, l'âme demeurait. Et l'âme ne trompait pas sur sa forme. C'était loin, et c'était prêt. Pervers, mais relié à son vrai corps. Son vrai "Lui".

L'esprit ne ressent pas la douleur. Il n'y avait que le pantin et Liv pour tenter de se réveiller de cette douleur. Son sang s'infiltra, fit gigoter ses muscles nerveusement, mais jamais consciemment.

Sa haine en voulait à César. Suffisamment pour user de leurs premières reliques et continuer à jouer sa cruelle danse de sabre et de dagues. Déjà, une lame intangible se planta dans sa chair. Ou devait-elle dire sang ? Sa voix était trouble, mais son rire, cynique à souhait, sonnait le glas d'un sadisme tyrannique.

"Si ce n'est que le sang, je crains qu'une partie d'entre nous...Ne se sentira pas visé. Je vais prendre grande patience à te briser à petit feu. C'est ce qu'on fait aux hérétiques, après tout...n'est-ce pas ?"

Soudain, la Centurion leva le bras et raffermit son emprise sur la chaîne de sa lanterne. En son centre, la Lanterne devint bleue et brûla comme jamais. N'importe quel regard se serait perdu dans sa flamme venue d'un autre monde, transportée à travers quelques décennies, voire centenaires de vies et d'histoires. Les Gardiens ne représentaient pas que la déchéance de personnalités fortes, lequel cas leur titre n'aurait pas de sens. Même ainsi, Liv le savait. La douleur fut chassée, et le courage, inculqué.

Quant à son adversaire, celui-ci n'avait qu'à se perdre dans ces sensations de brûlures que la vision de ces brasiers pouvait lui procurer...
Tour de Combat n°2:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t750-oropher-cardinal-de-la
CésarCésarArmure :
du Mushmahhu

Statistiques
HP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-bleu1200/1200Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-bleu  (1200/1200)
CP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-rouge750/750Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-rouge  (750/750)
CC:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-jaune1200/1200Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-jaune  (1200/1200)
Message Re: Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César   Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César EmptyVen 11 Déc - 0:06
Un rire ? Une lame ? Mais tu ne connais pas le plaisir ni de l’un ni de l’autre. Tu ne comprends rien. Tu es aveugle, tu t’es crevé les yeux et tu avances, heureuse dans tes ténèbres. Elles te rassurent, elles éloignent tes peurs. Mais la lumière surgit toujours, qu’on la désire ou non. Le jour se lève toujours. Un jour tu devras faire face. Je n’ai pas le temps de te donner ta leçon. Tu n’es pas intéressante. Non. La seule chose que je désire de toi ce sont tes gémissements et ton sang. Ta souffrance et ta peau. Joue avec ton épée de fumée. Danse, dans ton monde de poussière. Et tu comprends trop tard que je serais le vent qui te soufflera avec la facilité d’une tempête. Fatalement, nous sommes deux mondes, toi le vieux et moi le nouveau. Je suis le plus beau produit de notre Dédale. Le fils du sang et du fou, je suis l’image d’Arès tel qu’il est, cet enculeur de chèvre !

Ainsi, nous ne bougeons pas. Pas d’un pouce, la laissant frapper de tout son souffle et je laisse le doux plaisir de la douleur partager remonter du sang à moi et nous nous le partageons, le dragon et moi. Mais il est temps maintenant, je n’ai plus envie de jouer et la chance que le monde t’offre, c’est que nous ne soyons pas au Dédale. Tournoi ou pas, j’aurais pris plaisir à ouvrir ton corps et à en tirer les organes un par un pour te les montrer. Voilà un destin sinistre et le glaive rouge n’est qu’une pantomime pour permettre à Zvezdan de tuer ceux qui lui déplaisent sans se soucier de problème. Rien de plus simple pour tuer quelqu’un que de dire qu’il est méchant non ? Il est temps maintenant.

Tu vas le sentir, mon cosmos, ma présence. Le tout qui s’impose sur toi, presque en toi. Occupation non désirée et c’est surtout ta cuirasse plus que toi, qui la sent. Le dragon domine et n’a maintenant d’égale que les cavaliers ! Alors un petit rat sur son chemin, ses têtes ne font en faire qu’une bouchée. Voyons ce que tu vaux face à toi-même. Tu vas sentir une partie de toi t’être volé, avec force, violence, sans ménagement. Tu vas voir aussi, la forme de tes fantômes danser et s’animer avec le sang versé. Parodie grotesque d’eux même, corruption. Vérité.

« - Alors essaie déjà de me faire mal, commence déjà par vouloir, avant de parler. Tu n’es qu’un esclave, et un homme libre n’a rien à faire d’un esclave qui se complet dans sa servitude. J’ai mille et une façon de te briser petit à petit et ton tour viendra un jour. Veux-tu que je te raconte, ce que je vais te faire ? Que je te montre ? Que nous partageons ce plaisir ? »


Et répondant au rugissement strident du dragon, naît de mon propre hurlement quand il tire une nouvelle lanière de peau pour se vêtir, le sang commence une nouvelle danse. D’abord, celle du solide et il prend la forme de tes propres armes dans la main de tes gardiens parodié par le sang. Que vas-tu faire maintenant, connasse ? Face à ton âme et tes ténèbres ! Mais la danse n’est pas fini et cette fois, du corps de mon pantin, de notre corps partagé, naît un nouveau gardien. Il n’est plus dans la parodie mais dans l’évolution. Il est ce que nous sommes devenus. Encore plus grotesque et vulgaire, petite bête de sang difficile à regarder tant elle défie la nature. Mais elle se multiplie et fond sur toi pour dévorer ce que tu représentes. Le sang versé commençant doucement à couler vers nous pour nous renforcer encore et toujours. Tant que le carmin coule, je suis immortel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1814-cesar-forgeron-centurion-du-m https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1779-cesar-le-chanteur-du-sang
LivLivArmure :
Berserker du Kochtcheï

Statistiques
HP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-bleu1350/1350Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-bleu  (1350/1350)
CP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-rouge600/600Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-rouge  (600/600)
CC:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-jaune1350/1350Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-jaune  (1350/1350)
Message Re: Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César   Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César EmptyVen 11 Déc - 21:46
Animée à son image, le pantin de sang perturba un bref instant la Centurion du Kochtcheï. Comme une satire, elle formait une image de corruption externe à sa propre personne et se qualifiait aisément dans les représentations grossières et grotesques qu'elle aurait préféré ne jamais voir. Sur ses traits inexpressifs, une forme de contrariété perturba la sérénité dans laquelle elle se complaisait quelques minutes plus tôt. Quant à la Lanterne à ses côtés, elle ne fulminait plus. Sa transe et son charme brisées, la jeune femme releva un œil attentif, bleu et calme en la direction du jeune homme. Ses Gardiens ne répondaient plus, perdus entre deux sangs.

Levant la main, son immobilité prit fin. D'un geste impérieux, dirigée vers le ciel, Liv convoqua par elle-même les grands mirages, faisant tourner sa stratégie tout juste adoptée. Après tout, n'était-on jamais mieux servi que par soi-même ?

Il était temps d'inverser les tables.
Il était temps de lui montrer qu'il n'était pas toujours bon de tirer les Morts-Vivants hors de leurs rêves.

Un air grave, une bouche aux dents colériques s'imposèrent sur la poupée chimérique et spectrale. L'épée de Conquête toujours à la main, sa marionnette tourna une bonne fois sur elle-même, faisant flotter les pans de sa robe pour finalement menacer son adversaire de sa pointe. Telle un cauchemar, ou peut-être à l'image d'un papillon déployant enfin ses ailes, la stature de la jeune femme prit forme. Les propos de César ne méritaient pas de réponse. D'ailleurs, un milliers de petites épines semblaient se développer dans les bourrasques de vent créés par la jeune femme. Pourtant, Liv fit preuve de magnanimité. Durant son assaut, elle dissipa quelques propos. A lui d'y voir une forme de réponse évasive ou non. Puisant dans toute la lumière et l'intensité de sa Lanterne, sa lumière brilla et fondit sur la créature. Aucun regret : il fallait bien faire cesser ce Doppelganger qui ne rimait à rien.

" Tu es désintéressant à souhait. Tu es un mortel en manque de sensations fortes. Je ne peux pas m'abaisser à tes petits plaisirs pervers et donc, ce que tu prévois ou non de me faire pour cette mascarade de douleur ou de sang ne m'intéresse pas." Son pantin lui-même était son inverse : une poupée de porcelaine ou de chiffon dépourvue de sang. Un silence pesant s'imposant. Derrière elle, une main gantée et spectrale sortie de nouveau de ses Enfers. "Je n'ai aucun autre désir que d'observer le Monde et lui faire regagner ses titres de noblesse. Sans objectif, il n'y a aucun intérêt...

Inferno. Les flammes de sa Lanterne continuaient à brûler timidement d'un bleu, ou vert inquiétant. Le gardien et héros décapité, lui, continuerait à pourchasser la petite forme ensanglantée qui se dressait devant elle.

Tour de Combat n°3 :
 


Dernière édition par Liv le Sam 12 Déc - 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t750-oropher-cardinal-de-la
CésarCésarArmure :
du Mushmahhu

Statistiques
HP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-bleu1200/1200Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-bleu  (1200/1200)
CP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-rouge750/750Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-rouge  (750/750)
CC:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-jaune1200/1200Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-jaune  (1200/1200)
Message Re: Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César   Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César EmptyVen 11 Déc - 23:10
Parler avec un aveugle n’a aucun sens. Il est plus facile d’avoir une conversation construite avec un fou qu’avec quelqu’un qui refuse la vérité. Il est triste pour elle que les règles des Ligures la protègent. Les briser est une tentation grandissante mais une mauvaise idée. La petite conne aux yeux balafrés m’a appris qu’il y a des réponses pour ça. Ma tête est déjà sur un billot. Oh, non pas que ma survie m’intéresse beaucoup, mais celui qui viendrait là, sûrement me tuer, c’est Vedan. Rien que pour ça, l’idée devient plus intéressante… Mais, restons concentré sur le jeu, à défaut de partager le plaisir, il peut toujours être solitaire. Alors je vais profiter des chaînes qu’on a reposé et du sang qui coule de mes plaies. Doucement profiter et jouir des différentes torsions et déchirures du dragon et de ses têtes. Et ce ne sont pas ses épines qui vont faire quelque chose, ni même ses invectives. On dirait Gauvin et ses insultes !

« - Je vais t’allonger doucement sur ma table de travail. Et je vais commencer par délicatement briser tes articulations, comme une noix. Peut-être que j’en sortirais le cartilage, pour te le montrer. Puis, doucement, je ferais remonter ma lame avec tendresse de ton cou à ton cul. Ensuite, le long de tes épaules. Pas profondément, pas dans la chair, mais assez pour dresser le patron de ma création. Puis, je pourrais doucement, très doucement, tirer sur ta peau, comme un lapin qu’on dépiaute. »

Proche de sa lame, une créature de sang sort de nous, comme une hydre à plusieurs queues, un dragon à plusieurs têtes et simplement, elle mord son épée. L’arrachant de ses dents acérées de carmin solide. Elle mastique le cosmos et en retrouve un plaisir perdu. Elle en sort grandit pour gonfler ensuite et exploser comme un bubon rempli de pus. De nouveau, le sang se mélange avec le sable pour devenir cette boue infâme. Mais il ne coagule pas, il tremble même. Comme si la vie continuait de l'habiter. Comme s’il avait sa vie propre. Et le sang n’a pas fini sa danse. Déjà il commence à suivre le chemin du plante, poussant vers son maître.

« - Puis, une fois fait, je vais couper tes oreilles, ton nez et tous tes doigts. Je cherchais ensuite la chanson que préfère ta cuirasse, comment elle veut t’entendre crier, comment elle veut te voir souffrir et surtout, comment elle veut recevoir son sang. Et je ferais durer ça longtemps, très longtemps. »

Et d’un ample geste de la main, nous balayons ces plantes vivantes qui fondent droit sur elle, gouttelettes de sang acérées, image de sa propre attaque. Elle sentira le sang s’infiltra en elle et avec lui, mon cosmos, écho de ma présence précédente et de la réaction de sa cuirasse qui, bien qu’elle se pare de soie pour chier dedans, sa protection, elle, sait. Elle me connaît et le dragon lui explique qu’il domine, qu’il ne connaît d’égal que parmi les cavaliers. Et de cette présence, naît doucement une souffrance qui nous unis, elle partage le sentiment d’être écorché et de retrouver son dos à nue, avec la peau tiré et dépiauter. Avant goût des promesses que j’ai fait, cette douleur va remonter et nous la partagerons, comme notre destin. Notre union. Car malgré ce que tu penses, nous sommes pareil toi et moi. Nous sommes les chiens d’un abruti qui baise les chèvres. Et c’est là toute ta place, c’est là tes objectifs, rester la putain d’un baiseur de chèvre abruti ? Moi, c’est un destin qui me plaît. D’avoir livré mon être à quelqu’un d’autre pour ma liberté. Mais toi, aveugle, tu ne supportes que le poids des chaînes et de l’obscurité.

« - Oui, je pense que nous partagerons ce moment de plaisir ensemble, avec le dragon, ton immortel, toi et moi. »

Mais tu ne comprendras pas, alors ne te restera que le sang. Car il reste toujours et par lui, nous sommes immortel !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1814-cesar-forgeron-centurion-du-m https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1779-cesar-le-chanteur-du-sang
LivLivArmure :
Berserker du Kochtcheï

Statistiques
HP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-bleu1350/1350Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-bleu  (1350/1350)
CP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-rouge600/600Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-rouge  (600/600)
CC:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-jaune1350/1350Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-jaune  (1350/1350)
Message Re: Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César   Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César EmptySam 12 Déc - 23:03
Attaque grossière. Futile. Limpide. César parlait beaucoup quand Liv, elle, ne disait que très peu de mots. Liv n'avait jamais été un Centurion très bavard en combat. Un coup de lame et de lanterne suffisaient généralement pour faire taire les plus aguerris et idiots des leurs. La douleur que César tentait de diluer dans son sang était douloureuse, sur un plan physique tout du moins. Moralement néanmoins, la Centurion avait toujours été quelque peu éteinte depuis l'obtention de son titre. Et comme à son habitude, chaque matin, chaque nuit, la Slave encaissait les peines et les morts de ses Esprits. D'une certaine manière, Liv était amatrice de la douleur, sans pour autant l'apprécier dans ses fondements. Alors, quand le Sang s'infiltra sous ses veines, elle ne fit rien. Ou tout du moins, ferait le nécessaire pour apaiser les plaies : de cela, la Kochtcheï s'en savait capable.

Soufflant de nouveau dans les airs, elle en appela à son feu personnel, à la flamme qui la cachait aux yeux de la Mort. Cette prière fut aussitôt exaucée par ses gardiens. La Lanterne brilla de nouveau et fit jaillir une nouvelle braise couleur de nuit pour commémorer ses aïeux. De même, Cinq petits feu-follets reprirent de nouveau leur place à ses côtés. Ils étaient revenus, et continuaient désormais à susurrer quelques intentions, quelques conseils à son oreille.

"C'est plutôt moi qui te coupe actuellement tes oreilles, ton nez et bientôt ta vue. Tu ne penses pas ?"

Puis, redressant sa lame à hauteur de épaules, son seul oeil valide visa. Bientôt, sa main mit la force nécessaire dans son épée d'obsidienne pour la lancer tel un javelot sur le Pantin fait de Sang. A chaque mètre parcouru par le projectile, le cosmos de la lame vibrait avec le vent et déchaînait ses propriétés, en véritable épée de Damoclès. Peu patiente, la dame aux esprits semblait courroucée par une telle homologation et d'aussi vaine menace.

"Nous n'avons rien en commun et ne partagerons jamais rien en commun. Tu ne sais rien. Tu parles de ton ignorance mais tu ne fais qu'éveiller la pitié que l'on peut éprouver pour ton âme saccagée par la folie. Dans un tel colisée, ce combat devrait être un combat à la loyale, honorable et mémorable dans l'esprit de toutes ces personnes qui sacrifient un pan de leur vie pour assister à ces échanges. Et non pas une vulgaire confrontation faite de sang..."

Traditions, jamais très loin, continua ses bonnes habitudes ; supplantant la présence de toute autre Gardien -c'était un caprice de sa part-, son esprit se dissipa dans les airs pour finalement fondre sur la forme de sang en plusieurs mailles brillantes et brûlantes. Et l'aveugler dans le même temps. D'humain, il n'en avait plus que le titre...

Tour de Combat n°4 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t750-oropher-cardinal-de-la
CésarCésarArmure :
du Mushmahhu

Statistiques
HP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-bleu1200/1200Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-bleu  (1200/1200)
CP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-rouge750/750Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-rouge  (750/750)
CC:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-jaune1200/1200Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-jaune  (1200/1200)
Message Re: Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César   Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César EmptyLun 14 Déc - 18:56
Nous explosons de rire de nouveau ! Comment pouvait-elle être si sotte ? Si aveugle à l’évidence du monde, de la douleur et de la lumière ? Comment était-elle seulement capable de croire que cette petite séance de jeu n’était pas entre mes mains ? Oh, ces détails sont intéressants et voir le spectre de mes sensations effacées une à une a quelque chose de… grisant. Ne laissant plus qu’une douleur sourde, sans rien d’autre. À vrai dire, non. Ce ne sont pas mes perceptions qui sont coupées, c’est celle du pantin. Elles sont mélangées. Sinon, je n’entendrais pas ce qu’elle me raconte depuis tout à l’heure. Mais peut-être faudra-t-il tester cette chose sur mon véritable de corps. Je suis curieux de voir à quoi simplement ressemble la douleur dans sa forme pure, détachée de tous les artifices de l’humanité. C’est excitant ! Alors je ris, je hurle plus que je m’esclaffe en réalité. Je la laisse frapper comme une folle qui tape un mur. La définition de la folie, ce n’est pas répété la même chose encore et encore en espérant que le résultat change après tout ?

Sa lame frappe, avec lenteur. Pourquoi est-elle si lente ? J’aurais pu l’éviter de mille façons, mais, où aurait été le plaisir. Non. Nous restons parfaitement immobiles. Statue de sang, secoué simplement par les mouvements saccadés de notre poitrine crée par notre hilarité. Puis, une fois son coup d’épée dans l’eau passé, nous la fixons. Les yeux vides du sang planté dans son œil valide. Puis, un sourire sordide étire notre visage, un sourire partagé à mesure que les têtes du dragon naissent à leur tour du sang. Comme sept pattes d’araignée ou sept cous qui sortent de notre dos. Elles sont prêtes à prendre leur dû de peau et de carmin. Et c’est alors là qu’elle frappe avec violence ! L’une des têtes frappe à la fois mon véritable bras et le sang frappe le nous. Mon bras physique est blessé, je hurle de nouveau et le sang gicle comme jamais, l’artère sectionnée. Oh, ça ne nous tueras pas. Par contre, le bas de sang ainsi tranché reste sur le sol, et se mêle de nouveau au sable. Son cosmos s’en échappant par volute de fumée.

« - Mais, ne suis-je pas au contraire l’incarnation de ce que ce Colisée offre ? Le sang et le sable mélangé ? Crois-moi qu’ils se souviendront de ce jour pour le reste de leur vie et qu’ils regarderont alors le sang d’une manière différente ! Mais ils ne comprendront pas. Tout comme toi. Enfermé dans ta boucle qui se répète sans arrêt. Je suis libre et tu es esclave. Alors, à quoi bon vouloir parler avec un meuble ! »

Et un nouveau bras de sang prend alors forme à la place de celui qui a été sectionné. La danse recommence et écartant de nouveau mes deux bras, battant la mesure comme un chef d’orchestre, la symphonie du rouge recommence alors ! Le sang se libère du sable et se lève alors, flottant et commençant à prendre vie. De nouvelles créatures prennent alors enfin vie. Être aussi grotesque qu’immonde en constante évolution et déformation. Avatar du Dédale et de sa vie parodié. Une première vague de ces gremlins fondent alors sur elle pour la griffer, la mordre, lui donner des coups de pied. Tout pour faire couler le sang et le boire pour s’en repaître et devenir plus grosse, pour que nous partagions la douleur de nouveau et que son sang devienne le mien. Elle implose alors, leur vie terminée, leur but accomplie. Mais dans l’instant, elles sont remplacées par une autre version d’elles mêmes.

Un sang plus rouge, plus chargé en fer et tranchant. Un sang qui cherche là simplement à faire couler une part de lui-même. Et de nouveau, ces bêtes indescriptibles fondent sur elle pour continuer leur œuvre. Pas question cette fois de boire le sang qui coule, mais simplement de le verser. Alors ce sont les recoins de peau, de ses cheveux, de ses vêtements, tout ce qu’elles peuvent saisir, elles s’en emparent ! Et de nouveau, elles profitent du corps pour s’abandonner à la luxure du sang et de leur propre violence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1814-cesar-forgeron-centurion-du-m https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1779-cesar-le-chanteur-du-sang
LivLivArmure :
Berserker du Kochtcheï

Statistiques
HP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-bleu1350/1350Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-bleu  (1350/1350)
CP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-rouge600/600Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-rouge  (600/600)
CC:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-jaune1350/1350Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-jaune  (1350/1350)
Message Re: Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César   Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César EmptyMer 16 Déc - 18:44
Propos peu cohérents, Liv n'y faisait plus vraiment attention. Sans sa main, son épée s'étiola et révéla la tempête à venir, troublante et terrible. Le vent, lui, révéla encore une fois ses intentions : sa silhouette s'effaça dans la nouvelle brume qui venait de se lever et d'épouser une forme incertaine ; spectrale de son état. Un état préférable en comparaison du sang qui coulait à flot aux pieds du pantin de son ennemi.

La créature de sang continua à s'esclaffer. La Centurion n'y tint plus : aiguisant les fragments noires de son arme, le vent suivi ses instructions pour contrer les créatures vermeilles et grotesques qui envahissaient le terrain. C'eut été, néanmoins, sous-estimée ses propres compétences et celles des Gardiens qui l'accompagnaient encore.

A ses côtés, Epopée tentait de pacifier ce combat. D'ôter son caractère de dépit au profit d'un enrichissement allant bien au-delà du matériel, et de tous les plaisirs et malheurs que convoitaient César. Dans l'obscurité et les mirages flous, sa voix fit écho avec une prochaine lecture, parfois incertaine, que son oeil affuté aimait délivrer.

"Nous verrons cela. Ton visage me révèle un malheur prochain. Puisse Mars avoir pitié de ton âme..."

Après tout, qu'espérer de plus face à cet homme qui se complaisait en réalité dans ses propres chaînes ? Si le Kochtchei ne pouvait pas espérer éviter tous les jets de sang, les lettres en ancien latin qu'elle traça dans le sable initièrent son rituel. Dans une langue étrangère, solide et structurée, Liv chanta une ancienne comptine, oubliée dans le temps. Soudain, les créatures perdirent leurs formes et se liquifièrent sur place.

Derrière le pantin de Sang, le Centurion sans Tête menaça César. Il venait d'agir de concerto...

Tour de Combat n°5 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t750-oropher-cardinal-de-la
CésarCésarArmure :
du Mushmahhu

Statistiques
HP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-bleu1200/1200Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-bleu  (1200/1200)
CP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-rouge750/750Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-rouge  (750/750)
CC:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-jaune1200/1200Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-jaune  (1200/1200)
Message Re: Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César   Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César EmptySam 19 Déc - 20:06
Le sang coule de moi comme si je ne faisais qu’un avec ce sable. Oui, c’est ça fatalement, l’essence du Colisée. Pourquoi ne veut-elle pas reconnaître cette simple vérité ? Pourquoi faut-il qu’elle se voile la face à ce point ! Je lui ai offert pourtant la main tendu du voyant qui veut guider l’aveugle, alors que je n’étais pas obligé. Je ne comprendrais jamais les idiots qui préfèrent rester au fonde de leur caverne plutôt que de prendre le risque d’en sortir et d’affronter la lumière. Je ne comprends jamais ceux qui trouvent le confort des ombres ! De notre corps naissent de nouvelle créature de sang, nouvelle forme grotesque parodie de la création. Ces petits monstres dans des sordides bruits visqueux avancent et vont faire ce qu’ils savent faire : mourir et souffrir. Ils se gavent du cosmos qu’elle laisse écouler pour s’en gorger. Si bien que de ces assauts, ne résulte qu’une partie minime de son pouvoir. Après ce dernier repas, elles volent en éclats, leur vie enfin terminée, leur essence enfin libérée. De nouveau, sang et sable ne font qu’un. Et j’éclate de rire quand elle me prédit mon avenir et me souhaite la pitié.

« - J’espère que ce connard, pas plus malin qu’un enfant attardé qui nous sert de dieux jouera longtemps avec mon âme. J’espère que ce chien viendra me châtier. Mais il est trop con pour ça ! Il va mourir, c’est inévitable , accepte le et accepte toi ! »

J’espère qu’il m’entend, j’espère qu’il me maudira et j’espère qu’enfin, tous, ils pourront comprendre ce que nous sommes. Le jouet d’un enfant gâté, déformé par des siècles de consanguinité. Un enfant dévoré par un mal encore plus attardé que lui, mais un mal que j’aime profondément. Je lâche après un nouveau rire de fou, un profond soupir et la joie folle est dévorée par l’accablement. Alors je hurle de toutes mes forces à en briser mes cordes vocales à en briser ma gorge et alors au rythme de mes mouvements, chef d’orchestre battant la mesure, le sang s’anime. Il garde cette fois la souillure du sable et plutôt que le pur carmin c’était une boue dégoûtante qui se lève et qui prend la forme d’un fouet avant de s’abattre sur elle à plusieurs reprises. Puis, mon cosmos d’exploser et le sang déjà versé de s’élever. De se débarrasser du sang comme un chien s’ébroue de l’eau et de la boue.

Ce sang prend la forme d’épieux solide qui viennent avec délicatesse déchirer mes chairs et non les siennes. Au plus fort de cet intense moment de souffrance et de plaisir, elle ressentira de nouveau ma présence dans le fond de son esprit, mon rythme de battre entre ses tempes et ma vérité face à ses yeux. La douleur va la frapper et je vais profiter de cette dernière dans un rictus gémissant d’un plaisir innommable. Mais déjà, le temps du jeu est terminé nous sommes arrivés au terme de ma joute, j’entends dans mon dos, le dragon qui s’agite, quelqu’un s’approchant. Oui… Bientôt viendra l’heure de retourner dans mon monde et vivre de nouveau dans les fers. Bientôt viendra le temps pour moi d’être libre. Elle a raison, bientôt, je vais accomplir la quête final de ma vie ! Je vais briser mes dernières chaînes et enfin être homme libre. Borgne-voyant. Prophète incomplet. Bientôt viendra le temps de l’avenir tant attendu ! Le plaisir se fait étouffant… J’ai hâte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1814-cesar-forgeron-centurion-du-m https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1779-cesar-le-chanteur-du-sang
LivLivArmure :
Berserker du Kochtcheï

Statistiques
HP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-bleu1350/1350Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-bleu  (1350/1350)
CP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-rouge600/600Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-rouge  (600/600)
CC:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-jaune1350/1350Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-jaune  (1350/1350)
Message Re: Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César   Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César EmptyJeu 31 Déc - 3:04
Par définition, le Berserker du Kochtcheï avait toujours été obstinée. Têtue. Bien ancrée dans ses convictions. Il n'était pas faute de se justifier à multiples reprises : de génération en génération, ce trait de caractère ne s'était pas effacé avec le temps. L'épée levée, les fantômes masquées par leur aura spectrale, Liv ne démordait pas.

Le sang se levait en quelques silhouettes fatalistes, signes maudits sortis des méandres de sa folie. La douleur était en effet le parti pris de César, un goût explicite pour le suicide que la jeune femme ne partageait pourtant pas.

A défaut de pouvoir profiter d'une démonstration de force assurée, la Centurion prit le temps et la patience de contrer les attaques du bouffon d'Arès. Un coup sur sa gauche, puis sur sa droite...

Sa lame semblait danser avec élégance, malgré la difficulté d'une telle parade.

Ce fut l'assaut de sang et les étranges voix qui accompagnaient sa charrette métaphorique, boueuse et sanguinolente à la fois, qui la désarçonnait de nouveau. Rien qui, pourtant, ne vint la déstabiliser de prime abord : Liv tenait bon grâce au soutien de ses Gardiens. Naguère inexpressif, son pantin grinçait maintenant des dents, prêt à supporter la douleur et négocier l'issue.

Mais peut-être pas suffisamment.

Si elle sent encore la vie battre dans ses tempes de poupée, sa surface en porcelaine continuait encore à se fissurer. D'une craquelure, le son d'une porcelaine qui se casse au rythme d'une horloge continuait encore à s'imposer dans son esprit. Son regard se releva vers l'arène, déconfite. Malheureusement, le sablier tournait aux grains de sable...

Liv ne comprenait pas les paroles de César. Elle n'entendait rien.

"Un dieu ne meurt pas..."

Etait-ce la fin ?

Tour de Combat n°6 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t750-oropher-cardinal-de-la
CésarCésarArmure :
du Mushmahhu

Statistiques
HP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-bleu1200/1200Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-bleu  (1200/1200)
CP:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-rouge750/750Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-rouge  (750/750)
CC:
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César G-jaune1200/1200Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César V-jaune  (1200/1200)
Message Re: Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César   Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César EmptyVen 1 Jan - 14:54
Et c’est ainsi que notre jeu s’arrête. C’est ainsi que sur elle, arrête de briller la lumière. Puisque les ténèbres dans lesquelles elle se vautre semblent tant lui plaire, et bien, qu’elle s’en drape autant qu’elle le désire pour fuir l’inévitable. Pour nous fuir tous et surtout, pour se fuir elle-même. Mais elle ne le fait même pas par choix. Elle se contente des ténèbres et ne désire pas autre chose, elle s’enfonce dans l’ombre pour éviter la douleur de la lumière. Les gens qui ne valent pas la peine d’être sauvé au final, ceux qui ne valent pas les efforts et elle est de ceux-là. Doucement le sang fini ses derniers mouvements et ses derniers pas. Le carmine retourne à sa source et son maître, pendant que la douleur la quitte. Et le sens déjà les larbins derrière moi s’agiter. Ils sont face à un animal qu’ils ne savent pas comment attraper. Une bête à sept têtes qui mord si bien son corps que celui des autres. Mais le dragon a eu son tribut, il va se calmer. Simplement car je lui impose ma volonté. Et que moi-même, le plaisir du sang m’a quitté pour l’instant.

Nous regardons l’explosion de son âme, la destruction de son corps. Si seulement elle avait pu comprendre ses tourments dans sa chair et vivre la mort comme il faut. Peut-être cette sotte aurait compris qu’il y a autre chose que les ténèbres et qu’il existe une éclate et brûlante lumière. Que c’est dans cette lumière qu’un homme peut se prévaloir de la liberté, plutôt que dans les chaînes de l’obscurité. Mais il n’y a que le fou pour voir le monde tel qu’il est, de voir à travers les masques. Il n’y a que les sacrifices et les renoncements qui pavent ce chemin. Il ne me reste plus grand-chose à offrir et ma route finira inévitablement par arriver à sa fin. Plus tôt que je le pense et j’espère qu’elle arrivera bientôt. Mes dernières chaînes me pèsent. Elles sont les plus lourdes et celle que j’ai le plus de mal à briser. Mais bientôt… bientôt il ne me restera vraiment plus rien. Alors nous avançons vers les fragments de son être de porcelaine.


« - Ce qui saigne meurt. Et les dieux saignent beaucoup. »


Alors, après ses mots murmurés pour elle seule, que simplement les relents restant de sa conscience pourront peut-être entendre, je sépare ma volonté du sang et ce dernier commence alors à se déformer. Comme si on avait retiré la charpente de cette structure qui perd alors de sa forme, de sa solidité, pour redevenir ce qu’il doit être vraiment : un liquide chargé de vie mais rempli de son inertie. Puis, je reprends le contact avec moi-même et je vois le regard des gardes qui m’attendent. Ils m’ont vu combattre et savent de quoi je suis capable. Je suis le monstre qui leur fait peur, celui qu’ils ne peuvent pas comprendre. Je libère le dragon de mon corps et une parti de ma peau fini arracher par les plaques de métal qui se retirent alors de sous mon épiderme. Je ne gémis pas, je ne bouge même pas. Et la peau déjà commence à se reformer sur mon corps, comme si elle n’était jamais partie.

Ce qui saigne meurt, et j’attends la mienne avec impatience.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1814-cesar-forgeron-centurion-du-m https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1779-cesar-le-chanteur-du-sang
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César   Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César EmptyVen 1 Jan - 14:57
César est qualifié pour le Tour 3 du Tournoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Round 2 : Combat n°1 - Liv vs César
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Alea Jacta Est :: Tournois :: Arène de Camelot-
Sauter vers: