Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AoifeAoifeArmure :
...
Message [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric]   [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] EmptyMar 8 Déc - 13:52
Trois jours étaient passés depuis cette conversation dans la salle des Vents. Avant de l’aborder, la lancière s’était mise en tête de miser sa vie sur un duel. À présent, elle se trouvait assise à la table d’une auberge, attendant de voir le Grand Pope la rejoindre. Une issue qu’elle n’avait pas envisagé, où la voie de la négociation dépassait ses attentes. Pour autant, la confiance n’était pas encore au rendez-vous.

Contrairement à l’autre fois, elle était désormais préparée en cas d’embuscade, ayant adossé contre le mur derrière elle sa lance. De même, son accoutrement n’encourageait plus aux vices de la courtoisie. Vêtue d’habits pratiques, elle portait par-dessus un long manteau encapuchonné, quand bien même elle avait laissé sa tête découverte. Une combattante. Ce qu’elle était véritablement, loin des fars et des coiffures élégantes.

Plusieurs fois, des œillades gênés lui furent adressés des autres clients ainsi que du tenancier de l’établissement. Chaque fois, ces curieux trouvèrent pour réponse un regard glacial, quand ce n’était pas assassin, les contraignant à faire taire le sentiment d’une discordance. Cette femme n’était pas présente pour les cervoises que l’on venait y trouver. C’était évident au point où personne ne s’était approché pour prendre sa commande. Qu’attendait-elle ainsi ? À l’affût du moindre signe suspect, la lancière faisait définitivement tâche dans cette bâtisse où chacun venait se détendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-bleu0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-rouge0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-jaune0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric]   [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] EmptyMer 9 Déc - 2:28
Comme toujours, il avait eu beaucoup de choses à gérer durant ces trois jours et comme toujours, il ne connaissait jamais vraiment le repos. Ses nuits étaient courtes et ses journées longues et il avait passé les deux soirées suivantes dans le bal de Camelot. Cette bataille, celle du velours et de la soie, était longue. C’était une guerre froide qui se jouait dans le long, très long. Il serait difficile de savoir qui avait vraiment remporté cette manche. Les premiers résultants viendraient des mois après la résolution de l’événement et à quoi aspirait-il vraiment ? La montée du dragon sur son trône. Alors il avait lancé des invitations, fait savoirs à certains nobles seigneurs qu’il entendait discuter avec eux. Le roi de Carmélide avec qui il avait échangé quelques verres était de ceux-là. Il avait rajouté aussi ces membres de l’ordre des tuatha, ces anciens chevaliers d’or, au druide qui protége comme une mère louve le futur roi. Mais combien daignerait sortir de son silence pour lui ? À en juger par le comportement étrange de Japeth, il ne savait pas vraiment.

Pour le reste, il savait à quoi s’attendre ici. Une rencontre tendue, où personne ne ferait confiance à personne. Il avait fait le choix de venir seul, une erreur, il le savait au fond de lui. Mais une erreur nécessaire. Childéric devait montrer pattes blanches devant la louve balafrée et cela faisait parti des petites attentions nécessaires pour y arriver. Néanmoins, il avait fait attention à ses déplacements, veillant à ne pas être suivi. Pour se faire, il avait fait de nombreux détours, était brusquement revenu sur ses pas, avaient changé de destination et s’était même arrêté un temps dans une autre auberge. S’il était toujours suivi après ça… Ça c'était ses précautions d’hommes, il rajoutait celles de la bête et ses yeux fendu de félins chasseraient les ombres. Rien n’échapperait à sa vue. Et finalement, il se mit en route de la taverne où il avait rendez-vous avec les loups.

Il ne mit pas longtemps à arriver et fini par la retrouver à l’heure dites, à quelques minutes près. Le Pope n’était pas difficile à rater dans la foule, dominant tout le monde d’une tête ou deux. De même, Childéric n’eut pas vraiment de mal à repérer la femme qu’il venait voir ici. Loin des robes et du cadre mondain, elle avait l’air encore plus sauvage. Il n’était pas différent d’elle à vrai dire. Il avait revêtu des vêtements simples et pratique. L’un des avantages de sa fonction, c’était de toujours bénéficier de la protection de sa divinité et il aurait au cas où les choses viendrait à dégénérer l’équivalent d’une protection sacrée. Pour le reste, il portait un pourpoint de cuir très léger par-dessus une tunique de laine de facture médiocre. Des chausses de factures similaires et une bonne paire de bottes. Rien à voir avec l’appart habituel, il se sentait normal de nouveau.

Il discuta peut-être une ou deux minutes et le patron de l’établissement lui servit deux brocs remplis d’un liquide ambré et mousseux. Et finalement, celui qui fût lion fit les derniers pas vers Aoife. Le Pope fit en sorte d’arriver bien en vue pour ne pas la surprendre et il avait remarqué sa posture, de sorte à ce qu’elle n’eut rien dans son dos. Il se plaça en face d’elle et après avoir déposé une des chopes devant elle, il s’installa dos au mur, en travers du banc face à la table qu’elle occupait. Ainsi, les deux bêtes pourraient parler tranquillement et aucune d’elle n’aurait à montrer des angles mort à une salle rempli d’inconnu. Aucun d’eux n’avait confiance en l’autre. C’était évident. Et gagner cette confiance serait les premiers pas à faire dans cette joute de fauve. Si lion et loup se décidaient à chasser ensemble…

« - Bien, Aoife, avez vous réfléchit à notre précédente conversation ? Avez-vous réfléchi à ce que vous pouvez amener sur la table pour que je puisse vous offrir ce dont nous avons convenu ? »

Il ne perdit pas de temps à tourner autour du pot, à prendre de ses nouvelles ou à attendre avant de passer au coeur de leur rencontre. Il n’y avait que deux solutions à cette entrevue : il consolidait ce que lion et loup avaient dessinés ou ils finissaient par s’entre-dévorer purement et simplement, comme les fauves qu’ils sont. Mais leur intérêt était autre chose que la faim et la chasse pour commencer.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2857-childeric-voix-d-ath https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
AoifeAoifeArmure :
...
Message Re: [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric]   [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] EmptyLun 14 Déc - 20:57
Lorsque le Grand Pope passa enfin le seuil de l’auberge, un sentiment paradoxal la prit. Partagée entre le soulagement et le malaise. Soulagement de l’avoir vu tenir sa parole. Malaise pour la dernière image laissée d’elle. Non pas une, mais par deux fois elle avait fait montre de faiblesse. Quand bien même, la dernière petite scène avait éveillé une certaine hésitation. Que le chevalier du Poisson soit également la disciple de cette sorcière de Scatach n’aidait pas. Cependant, cette piste était trop précieuse pour ainsi négliger cette opportunité de retrouver Cuchulainn.

L’expression froide, la guerrière considérait la chope qui venait de lui être servie avec méfiance. À en juger son attitude, elle n’accepterait pas si facilement la politesse que le lion lui faisait. En revanche, elle apparut plus réceptive une fois la conversation engagée. D’évidence que cet homme ne souhaitait pas y aller par quatre chemins. Une manière de faire qui lui convenait. Autant aller au plus direct. Quant à ce qu’elle pouvait lui proposer, la jeune femme ne se laisserait pas désirer très longtemps.

– La tête d’un membre du Roisin Dubh. Cathbad, pour le nommer.

Laissant planer un léger silence, son regard était le plus sérieux. Pour autant, réaliser un tel coup engagerait des risques certains, de part et d’autre. En outre, le prix à payer pour qu’un début de confiance s’esquisse. Tous les deux, ils devraient se mouiller.

– J’ai l’intention de le défier prochainement. J’ai à cette fin réalisé des préparatifs dans un espace de la cité, pour que les autorités de Camelot ne perçoivent pas ce qui s’y trame. Seule, je mourrai. Aussi, j’aurai besoin de renfort. Que votre chevalier intervienne une fois que j’aurai engagé le combat. Quelqu’un capable de taire son cosmos, idéalement.

Observant son interlocuteur droit dans les yeux, Aoife attendait maintenant de voir quelle serait sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-bleu0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-rouge0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-jaune0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric]   [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] EmptyMer 16 Déc - 4:36
La surprise se lisait facilement sur son visage. À vrai dire, Childéric s’attendait à un autre type de question. Il s’attendait plutôt à ce que le sujet compliqué de la rencontre avec Morwenna soit remis sur le tapis, mais ça ne fut pas le cas. La chose qu’elle lui demanda en tout premier lieu, c’était de l’aider à prendre la tête de l’un de siens. Ce nom ne lui était pas inconnu, Silas avait rencontré cet homme, plutôt simple, qui savait apprécier la bière et le vin mais qui semblait, le gémeau, avoir l’esprit troublé. Pour cause, le troisième gardien avait lui-même été victime des assauts de la sorcière d’Hades sans compter les pouvoirs dans ce domaine qu’il possédait également. Mais tout cela, c’était sûrement de l’histoire ancienne. Des choses oubliés et perdu, lié aux vieilles légendes du tueur de chien. Il voyait l’intérêt, enfin, il aurait préféré autre chose mais… dans tous les cas, il pouvait y gagner quelque chose. Tuer un ennemi était toujours une bonne chose, si du moins, il restait mort.

Ses yeux s’étrécirent alors quand elle parla de son plan. Il était mystérieux et sûrement résidu de ce qu’elle avait prévu pour le défier lui. Jusqu’où la haine et le désespoir avaient rongé le coeur de cette femme ? Loin… trop loin. Il n’y a que la mort qui aurait pu lui apporter le repos des âmes brisés, mais on le lui avait refusé. L’ancien lion avait de la peine pour elle. Pas de la pitié, on n’a pas pitié d’un loup. Mais il ressentait sa douleur et le chemin qu’elle avait emprunté. Il n’aurait fallu que quelques différences dans sa propre vie pour qu’il la suive sur le même chemin. Plus il parlait avec et lui il se voyait en elle. Mais elle était louve là où il était lion. Deux bêtes, mais deux prédateurs différents. Il garda le silence pendant l’équivalent d’une minute. Même si, vu l’animation de l’établissement où il se trouvait, silence était un terme relatif.

« - J’ai trois questions à vous poser. »

Il leva son index, pour les énumérer.

« - La première question est la même que je vous ai déjà posé. Pourquoi voulez vous tuer cet homme ? »

Il avait sa petite idée, mais il voulait savoir. Puis, il leva son majeur.

« - Comment marche votre rituel, êtes vous sur de ce dernier. »

Et enfin, il leva son annulaire pour sa dernière question :

« - Si nous le tuons, restera-t-il mort ou la Sorcière pourra le ramener ? »

C’était là sa première préoccupation dan cette histoire. Il savait déjà plus ou moins comment il pourrait justifier ce mouvement vis-à-vis des Ligures si les choses venaient à mal tourner. L’insulte que représentait la présence de Kalas devrait suffire, un vivant pour un mort. Mais la question restait entière et savoir jusqu’où allait l’influence de la sorcière sur les âmes étaient une bonne chose. Il pourrait éventuellement préparer certaines choses pour ça, si jamais Aoife n’y avait pas pensé ou ne savait pas mais… Le chapelet pouvait contenir l’âme des spectres et la déesse pouvait protéger certaines des âmes des Popes ou des empereurs, mais elle ne pourrait sûrement rien appliquer ici. Quant à sa demande particulière, il n’y avait qu’un nom s’imposait. Celui qui était, d’après lui, une lame dans l’ombre. Alors il était tant pour le onzième gardien de porter la casquette qu’il s’attribue depuis des années.

« - Sinon oui. J’ai l’homme qu’il vous faut. »

Peut-être ainsi pourrait-il commencer son chemin vers une rédemption, longue, mais nécessaire ?


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2857-childeric-voix-d-ath https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
AoifeAoifeArmure :
...
Message Re: [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric]   [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] EmptyVen 18 Déc - 3:17
Un silence pesant suivait sa proposition. Le Grand Pope hésitait-il à se libérer à la gourmandise, tirant davantage vers lui la balance des négociations ? Non. Plutôt que ça, assurer ses arrières. Éclairer les contours de cette possibilité. Ses limites, également. En outre, une vue d’ensemble, bien nécessaire au regard d’un homme avec ses responsabilités. Trois questions, donc. Laissant lire une légère fluctuation dans son regard à la première, Aoife se dit finalement que cela était inévitable de cacher entièrement la force de ses sentiments personnels dans cette affaire. Désignant sa balafre, elle lui répondait avec une colère contenue :

– Il faillit me tuer, une fois. Cela fait des années que j’attends de lui rendre la politesse.

Le sourire mauvais, la guerrière se régalait par avance en imaginant la figure agonisante de ce druide dément. Cet imbécile qui l’avait laissée dans un état si déplorable, pour des raisons affligeantes. Un déchet, qui avait perdu sa valeur à l’instant où il avait été ramené par la Sorcière. À la deuxième question, de montrer une attitude plus réflexive.

– Le pouvoir qui permet aux Ligures de contrôler ses invités tire sa source d’une table d’émeraude héritée d’Hermès. Cette relique est assez puissante pour s’étendre à l’échelle d’une cité. En revanche, à moindre échelle, dans des lieux et moments particuliers, il est possible d’exploiter des failles. Ironiquement, c’est la force spirituelle sur cette terre qui est à l’origine de cette faiblesse. Hermès peut bien être un dieu, il n’a pas de prise sur le monde des morts. Il n'est qu'un messager. C’est là où j’interviens. Et mes explosions de cosmos auxdits endroits n’ont pas entraîné d’interventions des Ligures. Alors oui, je suis sûre de mon rituel. Après tout, autrefois… j’étais moi-même liée aux Sidhes.

Ces informations devaient permettre de gagner la confiance de son ennemi. C’était le pas qu’elle faisait vers lui. Quelque chose qui, avec l’exécution de Cathbad, devait à ses yeux lui valoir d’enfin retrouver Cuchulainn, avec son accord. À la dernière question, le sourire sanguinaire de la louve lui revint.

– Je suis peut-être incompétente à ramener les morts à la vie, mais je n’ai pas mon pareil pour sceller une âme. Croyez-moi que je ne vous aurais pas fait cette proposition si j’avais la plus petite crainte de le voir revenir et m’enterrer une fois pour toute avec l’assentiment de la Sorcière. Il est son chien le plus loyal, et parmi les plus redoutables. En outre, si vous voulez la tête de Mebd… en tuant Cathbad, vous aurez avancé d’un pas vers votre objectif.


Lorsque Childéric lui signifia qu’il avait déjà l’homme de la situation pour cette mission, Aoife était soulagée. Visiblement, il ne leur avait pas fallu très longtemps pour s’entendre sur un accord. Qui l’aurait cru, entre deux ennemis naturels ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-bleu0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-rouge0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-jaune0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric]   [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] EmptyLun 21 Déc - 12:51
Ses questions firent naître un silence, une atmosphère étrange, de deux bêtes qui continuent de se chercher, de se jauger. De se comprendre surtout, c’était là l’enjeu de cette conversation. De ne pas finir par s’entre-dévorer comme le font souvent les prédateurs qui se croisent. Il est difficile pour lion et loup de s’accorder. Mais il demeura silencieux et sérieux quand elle commença à parler. Il sentait les sentiments de la jeune femme bouillonner en elle, c’était lisible sur son visage. Plus que n’importe qui, il pouvait comprendre cette sensation étrange, cette menace permanente d’être emporté par une partie de soit même qu’on ne contrôle par vraiment. Ce fragment du moi qui nous fait suivre nos plus bas instincts, cette part bestiale et animale, exacerbée chez lui. Mais la louve n’était pas en reste, du moins, avec ce que le lion avait pu jauger d’elle. La suivre dans ses ambitions était un risque, mais un risque de plus en plus nécessaire.

« - Bien. La vengeance est un motif que je peux comprendre. »

Mais ce n’était pas la question la plus importante. Il était, certes, nécessaire pour le vieux lion de comprendre pourquoi la louve balafrée agissait de la sorte, mais sa réponse à sa deuxième question l’intéressait beaucoup plus. Pouvoir disposer de ce genre d’outil était une force non-discutable, dans cette cité de menteur. S’il pouvait disposer de ce genre d’outil… Mais visiblement, il ne s’agissait pas d’une chose à préparer à la légère et surtout, d’un outil qui semblait être à double tranchant, libérant une zone de l’oeil des Ligures, plutôt que de simplement retirer l’efficacité de leur pouvoir sur un individu et pas un autre. Mais c’était toujours quelque chose de très puissant. Il fut néanmoins surpris d’apprendre que le dieu messager avait aussi participé à la défense de cet endroit. Entre sa présence et celle de la trinité, ses murs devaient absolument rester intacte et la sorcière loin, très loin, de ce que cet endroit protège.

L’autre information qui le surprit, peut-être plus que le rôle d’Hermes, se fut l’ascendance ou du moins, les relations qu’avait entretenu la jeune femme avec le peuple du prince de l’île aux cieux. Rien d’étonnant à ça, à vrai dire. Son prisonnier avait été le disciple de la Sorcière et la femme en face de lui, sa compagne. Mais elle ne faisait là que se montrer comme un atout précieux. Une carte qu’il voulait de plus en plus avoir dans son jeu et surtout, une carte qu’il voulait réussir à conserver. C’était fatalement ça, qui le dérangeait dans son plan. La vengeance est une chose, le suicide en est une autre. Elle avait déjà essayé de se jeter sur ses crocs et peut-être qu’elle y serait parvenu ou bien, aurait elle, comme elle annonce être capable, réduit son âme à peau de chagrin. Pour le reste, se fût à son tour, après qu’elle eut tout expliquer, de rester silencieux un temps, pour réfléchir, avant de reprendre.

« - Et vous dans tout ça ? Qu’avez-vous prévu vis-à-vis de la Sorcière et du reste des vôtres ? Je suis d’accord pour vous aider à tuer cet homme, mais pas au détriment de votre propre vie, Aoife. Ni moi, ni aucun des miens, ne participeront à votre suicide. Alors, expliquez moi, comment comptez-vous rester discrète et surtout, qu’avez vous prévu une fois que la maîtresse se sera rendu compte que son chien a été empoisonné ? »

Et il posa ses yeux sur la jeune femme, cherchant à lire ses réactions à sa remarque. Avait-elle déjà vraiment prévu quelque chose ou bien, était-se là encore un moyen pour elle, de comme il le pensait, se punir par la douleur physique pour celle qu’elle ressent en son coeur ? Il était difficile pour lui de la voir se torturer de la sorte. Décidément, lui et elle n’était vraiment pas si différent que ça, et c’est peut-être cette vérité qui l’effraie un peu…


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2857-childeric-voix-d-ath https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
AoifeAoifeArmure :
...
Message Re: [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric]   [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] EmptyMer 23 Déc - 2:27
Il comprenait ses motifs. Ainsi, il ne lui servirait pas la soupe que l’on sert aux enfants sur le mal fondé de la vengeance. Bien. Ils gagneraient en temps et en respect. En tous les cas, l’expression du lion trahissait un quelque chose qu’Aoife peinait à bien identifier. Qu’est-ce que c’était, que ce regard ? Sans doute ses quelques informations devaient-elles le faire cogiter. À voir maintenant si ça allait le refroidir. Pour le moment, il ne lui donnait pas cette impression. Le contraire eut été décevant. Ou alors… préférable à ce qu’elle entendait désormais ?

Fronçant les sourcils, la lancière écoutait le Grand Pope lui poser une question inattendue. Sa place dans tout ça ? Son avenir ? Comment elle comptait s’en sortir aux yeux de la Sorcière ? Cernait-il bien qui il avait en face ? Ce n’était pas là les mots d’un ennemi. À quel jeu jouait-il ? Sans bien comprendre ce que ces interrogations pouvaient avoir de légitimes pour ces négociations, l’Irlandaise se mettait plus sur la défensive.

– Qu’est-ce que ça peut bien vous faire… Vous cracheriez sur mon offre pour de telles conneries ? Vous vous moquez de moi ?

Blessée dans sa fierté, son expression se faisait plus fermée ; braquée. Pour autant, bientôt, l’inquiétude que cette opportunité en or d’atteindre ses objectifs prit le dessus. Après être allée aussi loin, il était hors de question de faire demi-tour.

– Je vous donne une chance inespérée d’affaiblir votre ennemie jurée… Quand bien même je disparaîtrais dans l’affaire, vous demeureriez gagnant sur tous les tableaux. Je ne vous suis pas, là-dessus…

Adoucissant un peu le ton, il restait de cette frustration. Une frustration canalisée par une forme de peur ou d’inquiétude. C’était là le pire moment pour défaillir, aussi devait-elle se faire violence. Essayer de lui rendre une réponse qui l’amènerait à céder.

– J’ai parfaitement conscience des risques que je prends… Du reste, ça me regarde…

Une façon d’avouer à demi-mots qu’elle improviserait suivant le problème rencontré. En cela, elle donnait à apprécier un aperçu de sa manière de procéder. Une créature offensive, avant toute chose. Le genre à se protéger en brisant les genoux de son adversaire. Et si elle doit échouer à briser les os de son vis-à-vis, à elle de serrer les dents assez forts pour encaisser la riposte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-bleu0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-rouge0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-jaune0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric]   [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] EmptyMar 29 Déc - 19:52
Celui qui fut lion écouta avec attention, silencieux, alors que la louve balafrée semblait se débattre avec elle-même. Il comprenait ce genre de combat, ce genre d’émotion chaotique et brutale qui se bousculent. Des pulsions auxquelles on veut céder facilement pour se libérer justement, pour s’abandonner dans cette vague, pour simplement tout lâcher, pour arrêter de lutter. Combien de fois en avait-il fait de même ? Combien de fois en avait-il tiré une satisfaction profonde et animal et combien de fois s’en était-il voulu d’avoir ainsi cédé ? Trop. Souvent, la bête prenait le dessus quand venait le temps de la guerre et Childéric était content alors de se retrouver simplement dans le moment. Mais ce chaos intérieur lui avait joué bien de tours et avait manqué de tout lui faire perdre : sa propre vie et les liens auxquels il tient plus qu’à sa propre personne. Jusqu’à quel point ces liens étaient importants pour la jeune femme face à lui ?

« - Je vous le dis. Votre suicide ne m’intéresse pas et autant que possible, j’aimerais éviter que vous ne perdiez votre vie pour rien. À quoi bon mourir sans même avoir vos réponses ? Votre vie m’intéresse et j’aimerai autant que vous la conserviez. »

Oh oui, sa vie était intéressante. Il était si facile de garder en vie cet ennemi de l’intérieur et de faire en sorte de pouvoir presser la moelle de tous les secrets et de toutes les informations que la louve avait pu obtenir sur la prêtresse d’Hadès. Mais ce n’était pas là l’unique motivation de celui qui fût lion. Il comprenait sa lutte avec elle-même, il comprenait la férocité qui dévorait son âme et plus encore, il comprenait sa quête et ses objectifs profonds. Si Childéric avait été à la place d’Aoife, s’il avait été en quête de réponse sur la mort de son enfant ou sur le sort de son aimé, il aurait retourné ciel et terre pour arriver à ses fins. Celui qui fût lion n’aurait reculé devant aucun sacrifice, aucune blessure et aucun combat. Comme un animal enragé, qu’on libère et qui n’arrête de se battre que quand ses blessures sont trop profonde ou simplement que la vie l’a quitté. Il voyait ça en elle et il se voyait trop en ce qu’elle était pour simplement la laisser mourir.

À vrai dire, la raison profonde de lui venir en aide ainsi était bien égoïste. C’était là le combat entre la couronne et l’être humain. Et le vieux voulait faire en sorte que ça soit Childéric qui remporte cette joute plutôt que le Pope. La couronne n’aurait pas hésité à sacrifier la jeune femme, à lui mentir et la manipuler. À se servir d’elle comme d’un objet puis, son moment arriver, de s’en débarrasser sans jamais lui donner son dû. Mais il jouait honnêtement avec elle, carte sur table. Bien sûr, il était difficile, voir impossible, pour elle de comprendre cette lutte. Mais il espérait que, tout comme lui, elle pouvait sentir cette proximité bestiale, ces combats similaires qu’ils avaient à livrer. Il espérait du moins, qu’elle croirait à la sincérité de ses mots. C’est ainsi qu’il reprit la parole, après avoir laissé un silence s’installer, de quelques instants, qu’il avait passé perdu dans ses pensées.

« - Je me répète donc : comment comptez-vous préparer votre sortie et surtout, votre survie ? »

Le vieux lion avait posé ses yeux droit dans ceux de la louve à ce moment précis et elle pourrait sans mal voir que cette réponse était importante pour lui et qu’il attendait ces derniers mots pour entériner ou non certains morceaux de leur accord. Sa vie était importante à ses yeux. Le reste était maintenant entre les mains de la jeune femme. Si elle voulait jeter la seconde chance qu’on lui avait offert ou si simplement, revenir d’entre les morts avait prélevé un tribut trop lourd sur son âme, il n’irait pas contre sa volonté de retourner aux repos des justes. La balle était dans son camp et le lion attendait silencieusement la réponse de la louve.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2857-childeric-voix-d-ath https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
AoifeAoifeArmure :
...
Message Re: [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric]   [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] EmptyMer 30 Déc - 20:37
Des frémissements étaient perceptibles sur sa joue tandis que son interlocuteur insistait dans son idée. Ayant négligée son verre depuis qu’il lui avait été offert, l’Irlandaise le prit soudainement entre ses mains, sans donner l’impression non plus que la soif lui venait. Ses yeux de jais dirigés vers le breuvage, des tremblements infimes en agitaient la surface. Selon toute vraisemblance, la conversation prenait un versant capable de la désemparer, quand bien même elle se faisait violence pour garder contenance. Sa raison lui hurlait de déguerpir au plus vite de ce traquenard, mais son instinct mêlé à son obsession vinrent la retenir.

Laissant traîner un silence, la louve venait relever ses yeux pour retrouver le regard du Grand Pope. Elle n’était pas la plus habile à deviner les pensées de ses interlocuteurs, surtout quand ces derniers excellaient dans l’art du subterfuge. Pour autant, elle ne percevait pas ce voile qui cachait souvent d’obscures intentions. Seulement, il était encore possible que ce jeu là cache quelque chose. Ce doute faisait que la lancière demeurait sur ses gardes. À quoi cet homme pouvait-il bien penser, comme ça ? De ces situations où les pensées s’embrouillent et sont impuissantes à circuler normalement. Lorsque les deux fauves retrouvèrent le contact visuel, Aoife perçut cette intensité qui faisait que cette interrogation n’avait pas été jetée en l’air. Autrement, à quoi bon revenir dessus alors qu’elle avait manifesté sa répulsion ? Serrant plus le verre entre sa poigne, son étreinte finit par se relâcher.

– Si je suis aidée d’un guerrier, si faible soit-il, alors il fait peu de doute que l’objectif d’éliminer Cathbad sera rempli. Se débarrasser du corps ne sera pas plus un problème. Du reste, les pouvoirs de la Sorcière et de son époux ne sont pas à négliger. Moi-même, j’ignore toute leur étendue et l’enquête qu’ils mèneront pourrait bien leur faire découvrir le pot-aux-roses. Si cela devait s’accomplir, alors oui, je serai menacée, et il est de bonnes chances pour que je sois condamnée avant même de le réaliser. Est-ce pour autant suicidaire ? Rien ne dit qu’ils découvriront la vérité. Je ne sais pas, je ne suis pas clairvoyante, pas plus qu’ils ne sont omnipotents. Tout ce que je peux affirmer, c’est que j’aurai fait vers vous le pas que vous attendiez de moi pour que vous teniez votre promesse. N’est-ce pas le fond de cette conversation ?

Au fur et à mesure de ses paroles, Aoife retrouvait contenance. Si cette négociation n’avait été qu’un prétexte pour se donner la mort, alors elle aurait simplement défailli. Certes, sa personnalité faisait qu’elle allait couramment au devant du danger. Mais c’était seulement parce que l’expérience ne lui avait pas fait entrevoir d’autres possibilités moins dangereuses pour parvenir à ses fins. Cet homme prétendait lui en offrir, de quoi retournait-il vraiment ?

– Admettons que vous soyez sincère sur vos intentions, que me proposez-vous exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-bleu0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-rouge0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-jaune0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric]   [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] EmptyJeu 31 Déc - 20:11
Silencieux, le vieux lion laissa à la louve le soin de parler et surtout, de répondre à ses questions. De nouveau, elle fit face à une vague d’émotion et de nouveau, elle sembla surmonter cette rage qui n’était jamais bien loin d’elle. Il savait le poids de cette lutte, il savait le tribut que repousser la rage prenait à chaque fois et le coup sans cesse plus grand et plus important. Il savait surtout à quel point il était difficile de lutter quand rien d’autre que des lendemains incertains vous attendez. Au combien il est facile de céder à l’instant sans se soucier de l’après justement. Quand leurs regards se croisèrent, le lion vit quelque chose céder dans le regard de l’autre animale. Oui, elle semblait avoir compris le poids qu’il accordait à cette question et surtout que ces mots n’étaient pas jetés en l’air pour se donner l’air de la préoccupation : ils étaient aussi vrais que peuvent l’être des mots. C’était toujours mieux que rien. Alors il écouta attentivement, sans la couper, quand elle choisit enfin de briser le silence.

Il eut un petit rire amusé tout d’abord, quand le sujet du guerrier qui accompagnerait Aoife fut abordé. Oh, ce n’était pas un faible combattant que le lion allait dépêcher pour assister la louve. Un guerrier à problème certes, qui ne brillaient pas dans le domaine de la politique ou des relations humains. Tantôt trop distant et tantôt trop touché personnellement. Mais il se ventait d’être une lame dans la nuit, d’être un assassin, alors il serait temps pour lui de faire les premiers pas sur le long chemin de la rédemption. Quelque chose retient ensuite son attention dans la réplique de la louve et elle saurait le voir tiqué quand elle mentionna l’époux de la Sorcière. Mais ses questions viendraient après. C’était là l’occasion de combler des lacunes importantes sur leurs ennemis et ça, Childéric ne le laisserait pas passé.

« - Un pas vers moi n’implique pas un pas vers la mort. Comment pourrais-je alors réaliser ce que j’ai promis sans que vous ne preniez les précautions nécessaires pour me le permettre ? »

Les morts ne parlent qu’aux morts et l’homme que la louve voulait rencontrer était loin de la Route ténébreuse du moins pour le moment… Childéric avait toujours l’idée de lui détacher la tête du reste, pour bien des raisons, qu’elles soient politique ou personnelle. Après tout, d’après les mots de la Sorcière Bleue, le tueur du chien pouvait être une des solutions pour soigner son épouse… De nouveau, un rictus amusé apparu sur son visage quand elle parla de sa sincérité. Elle avait raison de douter, c’était sage. Il aurait trouvé ça lui-même anormal si elle n’avait pas douté et il prendrait, de son côté, quelques précautions pour venir en aide à Kilian, au cas où. Du moins, à défaut d’avoir quelques garanties supplémentaires.

« - Ne pouvez vous pas disparaître également ? Que, dans votre combat, aucun de vous n’y survive et vous pourrez ainsi quitter la cité sans danger. Je vous l’ai dit. Votre vie m’importe. L’homme que je vais envoyer vous aider devrait être capable de vous aider à faire ça. Et une fois loin des îles, vous serez loin de l’influence de la Sorcière ? »

Il n’avait pas quitté le regard d’Aoife quand il avait parlé. Childéric voulait qu’elle voie qu’il n’avait ici rien à lui cacher. Son but, c’était sa survie et celle de Kilian. Nuire à la Sorcière sans pour autant que celle dont il voulait se faire un allié ne meurt.

« - Pour le reste, quel sont les pouvoirs de l’époux de la Sorcière ? Autant nous avons eu régulièrement affaire à elle et nous savons ce dont elle est capable autant qu’il s’agisse d’elle ou de sa fille… Parlez-moi d’eux s’il vous plaît. »


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2857-childeric-voix-d-ath https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
AoifeAoifeArmure :
...
Message Re: [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric]   [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] EmptyVen 1 Jan - 4:03
Crispée au signe d’amusement du Grand Pope, l’Irlandaise se demandait ce qu’elle avait bien pu dire qui pouvait prêter au sourire. Et tandis qu’elle continuait sur sa lancée, elle percevrait un vacillement dans l’attitude de son interlocuteur. Comme si quelque chose l’interpellait. À se demander ce qu’elle avait bien pu dire d’étrange. L’écoutant s’exprimer à son tour, Aoife laissait la question rhétorique suivre son cours. Une désagréable sensation lui prenait, comme de ne pas être vraiment prise au sérieux.

Pour autant, cette impression serait balayée par la proposition de ce lion. À ses mots, la louve deviendrait plus livide. Disparaître ? Simplement, quitter le Roisin Dubh ? Comme ça ? Pesait-il ses paroles ? Leur portée ? Arrivant à de telles extrémités dans la conversation, la jeune femme prenait la mesure de la décision sur le point d’être prise. Miser sur l’échec de la Sorcière à découvrir son forfait lui permettait de garder pied sous son service. Se faire passer pour morte entraînait pour conséquence qu’il ne lui serait plus possible de revenir en arrière, avec en perspective d’éventuelles chasses portées à son encontre…

Car demeurait le même risque que Mebd ne se laisse pas berner par tous les subterfuges qu’ils pourraient tenter. Dans un cas, son pari balançait entre son exécution sommaire et sa stabilité préservée avec des accords précieux tirés envers les geôliers de Cuchulainn. Dans l’autre, son pari balançait entre sa survie assurée sur le court terme, mais l’absence de soutien à moyen et long terme pour des conséquences qui pouvaient bien être plus pernicieuses que dans le premier scénario. En l’état, le second tableau lui apparaissait plus terrible encore, d’où le regard désemparé qui la gagnait en cet instant.

Mutique, la guerrière le laissait s’entretenir sur sa curiosité, l’interrogeant désormais sur Ailill ainsi que Findabair. Alors que progressait la discussion, se refermaient sur elle les serres invisibles qui la menaçaient. Ce fauve était en posture de la dévorer et la louve n’en était pas dupe, en témoignait la lueur alerte derrière ses prunelles de jais. Pour un peu, se ressentait de cette tension bestiale précédant un affrontement sauvage, alors que ne s’échangeaient que des mots. Que devait-elle faire ? Fuir ? Combattre ? S’immobiliser et par là même, se livrer aux humeurs de ce prédateur ? Acculée, l’Irlandaise reculait inconsciemment son verre vers elle-même, sur la défensive.

– Vous imaginez vous que je suis aveugle à vos machinations ? Si j’agis comme vous le dites… qu’est-ce qu’il me restera ? Je n’aurai pas à m’inquiéter d’être exécutée sur l’instant… mais d’ici des mois ? Des années ? Qu’est-ce que je serai censée faire lorsqu’ils viendront me traquer ? Ce que vous me proposez… c’est simplement de retarder le moment de ma mort… Quand bien même vous respecteriez votre accord… quel avenir me resterait-il ? Aucun.

Dans sa voix, pouvait se lire une peur à la hauteur du vertige l’ayant gagnée à se projeter dans le futur. À ce moment, de réaliser dans quelle impasse elle se trouvait. Une réalité qu’elle ne découvrait pas, mais qu’elle avait su entretenir pendant assez longtemps dans son subconscient. Désormais, il n’était plus possible d’ignorer cet état de fait : elle n’avait pas d’avenir. À fleur de peau, il lui serait impossible de s’avancer plus sur la crête.

– Pourquoi devrais-je vous répondre… Vous en faut-il toujours plus ? Qu’est-ce que ce sera après ? Et pendant ce temps… Qu’est-ce que j’y gagne de mon côté ? Je devrais dire tout ce que je sais et simplement vous croire ? Vous n’êtes pourtant pas le premier à vous exposer… Je l’ai bien vu, avec cette Morwenna…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-bleu0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-rouge0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-jaune0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric]   [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] EmptyDim 3 Jan - 16:07
Attentif aux réactions de la jeune femme, le vieux lion observait doucement l’animal se replier sur lui-même, aux abois, près à mordre. Il n’aurait pas été très étonné de la voir diriger sa main vers la lance dans son dos et retourner la table. Mais une nouvelle fois, la louve réussie à dominer la vague. Combien de fois de suite avait-elle réussi à battre ce sentiment d’être noyé par une partie de soi-même pour justement, que cette rencontre dont elle a tant besoin se réalise ? Beaucoup. Et lui, mieux que n’importe qui, pouvait comprendre le poids de cette lutte et de ces concessions. Il resta silencieux alors, attendant qu’elle décide de la suite de la conversation. Il prenait déjà un risque en jouant à ce jeu et il n’était pas au point de mettre sa main dans la gueule de ce prédateur, du moins, pas encore. Un loup fini par devenir un chien avec suffisamment de patience, de même qu’un lion peut se montrer docile. Mais l’un comme l’autre n’oublient jamais leurs natures sauvages.

Et voilà le grognement qu’il attendait. Oui, le vieux lion complotait. Il ne s’en cachait pas et il la supposait suffisamment intelligente pour voir et comprendre les sous-entendus de ses propos. Mais c’était la louve qui avait posé les premières pierres de cette tour instable, à lui de faire en sorte qu’elle ne s’écroule pas. Il ne bougea pas quand elle commença à parler, se contentant simplement de boire un peu dans la bière, presque vide, qu’il avait devant lui. Il eut un petit sourire triste à son endroit quand elle parla de sa mort. Elle s’était condamnée au moment même où elle était venue le trouver et où elle avait pensé à se servir de lui pour régler ses comptes et retrouver les restes de ses liens déchirés. C’était une vérité à laquelle elle devrait faire face seule et une vérité froide et puante. Qui colle à la peau comme une souillure dont on ne peut se débarrasser. Elle était seule, plus que jamais. C’était peut-être ça qui lui faisait peur ? Le lion pouvait sentir que dans le ton de sa voix, qu’elle venait de s’en rendre compte. Alors il choisit ce moment précis pour frapper :

« - Je suis celui qui peut vous offrir un avenir. »

Il avait dit ça avec compassion. Une voix qui se voulait sincère et affectée. La louve n’avait plus rien. Sa meute était morte ou déchiré, ses louveteaux avaient subit l’amer et infâme jugement des chasseurs. Aoife n’était plus qu’une bête isolée, aux portes de la folie. Et les loups, comme les lions, ne survivent jamais longtemps sans leur meute autour d’eux. Et pour le reste, elle avait raison. Un pas impliquait toujours un autre. Mais la confiance doit se construire avant. Les deux fauves étaient encore loin de pouvoir se faire confiance et plus encore de livrer ce genre de secret. Pour le reste, il reprit alors la parole :

« - Vous devez faire un choix, dame Aoife. Celui qui impliquera ou non votre survie. Je peux vous promettre le soutien du Sanctuaire, je peux tendre la main vers vous. Mais je ne peux pas le faire si vous ne le voulez pas. J’ai conscience de ce que je vous demande et du sacrifice que vous aurez à faire. Il est difficile pour ceux qui ne voient pas l’avenir d’y penser. Il est difficile de se rendre compte qu’il existe autre chose qu’une mort brutale au combat. Que l’existence ne se résume pas à attendre le jour suivant et le prochain combat... »

Sa voix avait là était marqué par l’émotion, c’est un combat qu’il ne connaissait que trop bien. Une direction qu’il avait eu beaucoup de mal à prendre et dans laquelle il luttait toujours. On ne change pas aussi facilement sa nature profonde. Mais il apprenait, jour après jour, il apprenait à croire qu’il y aurait un demain pour lui. Et c’est, d’une certaine façon, ce qu’il voulait offrir à cette femme. Mais ce demain serait pavé de sang et de risque. Il s’agirait probablement d’un demain où elle devrait regarder par-dessus son épaule mais c’était toujours mieux que l’espoir d’une mort certaine.

« - A vous de voir ce que vous voulez faire. Les cartes sont dans votre main. Mais si vous voulez vraiment que je fasse un pas vers vous, ne courrez pas droit à votre mort. Cela n’aurait pas de sens sinon. »

Il prit une grande inspiration et compléta :

« - Un pas pour un pas. Si vous avez des questions, posez les également. J'y répondrais si je le peux. »


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2857-childeric-voix-d-ath https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
AoifeAoifeArmure :
...
Message Re: [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric]   [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] EmptySam 9 Jan - 2:55
Un nouveau frisson devait la traverser au fur et à mesure que se décidait l’axe de leurs négociations. Cet homme proposait davantage qu’une alliance de circonstance. Le danger était énorme de se risquer à croire en ses promesses. Ceci dit, quelle autre alternative y avait-il ? Tandis que le Grand Pope enchaînait sur les contours de sa proposition, Aoife s’en trouvait désarçonnée, incapable de montrer la réaction appropriée. Après tout, parmi toutes les situations envisagées, celle-ci était bien la plus imprévisible de toutes.

Il s’agissait donc de trahir frontalement le Roisin Dubh. En échange de quoi, elle recevrait un refuge dans le Sanctuaire. Quelque chose qu’il lui était difficile de croire, car elle n’avait pas montré que sa personnalité comptait parmi les plus stables. Avait-il tant confiance en sa capacité à contenir ses phases de crises qui pouvaient autant la blesser que son entourage propre ? Incapable de comprendre ce qui se tramait derrière les pensées du serviteur d’Athéna, lui au contraire semblait appréhender sa nature. Était cela qui le dirigeait vers ces décisions obscures ? Que pouvait-il bien voir, de son point de vue ? Pourquoi se montrait-il si concerné par les problèmes d’une étrangère ? Était-ce un trait courant des Saints ?

Ainsi, les cartes étaient dans ses mains. Relâchant la tension autour de son verre, un relâchement las se dégageait de son attitude. Une forme d’abandon. Au final, quelle importance y avait-il à se risquer à ce jeu ? Depuis quand craignait-elle de tels paris ? À bien y regarder, la situation était la plus limpide : accepter ces conditions entraînerait la mort de Cathbad et l’amènerait à Cuchulainn. Deux objectifs qui l’obsédèrent pendant de longues années. Se relevant, l’énergie avait quitté son regard. Ramassant la lance rangée derrière elle, l’Irlandaise s’avança d’un pas avant d’incliner légèrement la tête vers son interlocuteur.

– Mes questions, je les poserai après que nous ayons tué Cathbad. À ce moment, nous reprendrons notre conversation.

Levant un instant la tête, le regard creux, la louve souffla au lion des informations sur l’emplacement et le moment où son soldat devra intervenir, afin que leur plan soit mené à bien. À la vérité, les cartes étaient toutes dans les mains de cet homme. De ses décisions, seraient tranchées les destinées de nombreuses existences. Parmi elles, celle de cette guerrière taciturne. Avant de partir, une ultime menace.

– Si vous me trahissez, assurez-vous de me laisser aucune chance. Car je ferai une priorité de massacrer la disciple de ma catin de sœur. Celle à qui vous avez confié l'armure des Poissons.

Une faiblesse qui lui était désormais évidente. Childéric avait décidé de s’engager sur cette voie. Il ne devait pas ignorer dans quoi il s’engageait. Et quelles conséquences découleraient de ses choix. Ces derniers mots adressés, Aoife de sortir de l’auberge, abandonnant son compagnon sans n’avoir bu une goutte d’alcool. Visiblement, cette femme n’en était pas amatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-bleu0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-rouge0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] G-jaune0/0[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric]   [Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] EmptyDim 10 Jan - 3:30
Le vieux lion regardait la louve blessée se débattre. Il n’y a rien de plus dangereux que de pousser encore plus loin un animal blessé mais c’était un risque calculait qu’il prenait ici. Le danger était on ne peut plus partagé et il ne doutait pas de la force de ses crocs. Le lion saurait sans mal arracher la gorge de la louve. Il retint un sourire de satisfaction quand il la vit se détendre. Il n’avait jamais été aussi content qu’à ce moment précis de savoir afficher sur son visage d’autres émotions que celles qui lui traversaient l’esprit. Il resta donc plus ou moins impassible devant les premières réactions d’Aoife. Elle en avait assez. Elle avait raison. Plus grand-chose ne pourraient sortir de cette conversation où l’un comme l’autre ne pouvait et ne voulait se livrer, faire ce pas de plus qui nécessite une base plus solide que les sables mouvants sur lesquels reposaient encore leurs ententes.

« - Cela me semble approprié. Aucun de nous deux ne pourra plus reculer après la mort de votre ennemi. »

Il fit mine de s’esclaffer quand elle lui glissa les informations dont il aurait besoin pour envoyer le Verseau l’aider. Une amie qui raconte une blague à un autre, quoi de plus naturelle à cette histoire. Les apparences, quand on complote, sont importantes. Il ne répondit pas à sa menace et laissa ses yeux parler pour lui. Elle pourrait voir l’espace d’un instant les pupilles du lion se dilater. La louve pourrait sentir le regard de la bête se poser sur elle et la violence qu’il contenait. L’espace d’un instant, il lui montra qu’il n’avait pas peur et qu’il saurait lui faire passer l’envie de prendre ce genre décision si le Pope le désirait. Barrière magique de Camelot ou pas. Childéric la suivit du regard quitter l’auberge, puis poussa un profond soupir. Cette affaire avait l’amer goût des problèmes qui se creusent plutôt qu’ils ne se résolvent. Mais c’était toujours mieux que rien. C’était toujours mieux que passer son temps à attendre.

Il finit son verre et attendit un peu, seul, perdu dans ses pensées. Maintenant, il faudrait qu’il informe le onzième gardien de tout ça et qu’il s’assure que la lame de l’assassin était prête à frapper. Il espérait que les armes de l'assassin étaient plus habiles et aiguisées que ne l’était ses armes de diplomates. Un nouveau soupir quitta ses lèvres et le vieux lion de saisie du verre de la jeune femme. Il hésita à le boire d’un trait mais se ravisa. On n’était jamais trop prudent. Il boirait un verre une fois rentré à l’auberge qui l’accueillait. Il ne tarda pas donc, et se remit en route. Ses yeux de bêtes percèrent les ombres et son pas rapide ne le laissa que peu de temps vulnérable dans la rue. Une lame rode toujours dans l’ombre et plus que jamais, il devait faire attention à sa propre vie…


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric] Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2857-childeric-voix-d-ath https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
 
[Mi-mars 553] Eaux troubles [PV Childéric]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Britannia :: Camelot :: Haut-Pavé-
Sauter vers: