Votez
I
II
III
IV
V


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PythonPythonArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-bleu0/0[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-rouge0/0[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-jaune0/0[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-jaune  (0/0)
Message [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles)   [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) EmptySam 12 Déc - 15:09
Arrivée depuis quelques heures dans les rues de Camelot, le nouvel Augure observait les alentours avec intérêt. On sentait ici la magie des Sidhes dans tous les recoins et c'était une chose similaire à ce que les Oracles pouvaient sentir dans le monde de la Tour des Vents. A ses côtés, l'Oracle de la Corne semblait observer aussi tout autour de lui, déambulant à la recherche de la première taverne venue.

Ils s'étaient rencontrés peu de temps avant dans les rues de Rome. Comment ? Il gardait pour lui cette rencontre pour le moins pittoresque. Pour l'instant, ils devaient réunir les Oracles le plus rapidement possible afin de mettre tout le monde au diapason des nouvelles dispositions d'Apollon. Il devait aussi rencontrer quelques personnes, dont un certain Légat de Poséidon mais c'était une chose non prioritaire. Alors qu'ils étaient dans une ruelle, il s'approcha d'un mur et prit une petite craie afin de dessiner quelques colombes albâtres qui prirent vie.

Allez petites chéries, allez les prévenir. Amenez moi les ici.

Une ruelle sombre était le premier lieu où ils voulaient les réunir, à l'écart des gens. Il s'adossa au mur et observa le ciel un instant. Adonis était parti chercher son ancien mentor quelques jours auparavant, il espérait que les choses se passent au mieux pour lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DiogèneDiogèneArmure :
Oracle de la Corne

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-bleu1000/1000[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-bleu  (1000/1000)
CP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-rouge1200/1200[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-jaune1100/1100[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-jaune  (1100/1100)
Message Re: [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles)   [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) EmptySam 12 Déc - 18:28


C'était un nouveau moi qui se présentait à la grande cité de Camelot. Nouveau du moins pour l'emballage. Fini les guenilles, les haillons et le grand manteau que je me trainais depuis des mois. J'avais pu me rhabiller de la tête aux pieds dans la Tour des Vents. Que dire à part que cela faisait du bien de retrouver un peu de propreté total. Bien sur j'étais resté dans les tons sombres pour mes vêtements, des habits où on pouvait pas trop voir les taches qu'on faisait. Bah oui sur la boisson j'avais pas changé, ça c'était presque impossible, merci dieu de la vinasse... J'avais rencontré le nouvel Augure quelques jours avant le départ. Un grand gars, bien costaud, aux allures un peu dures mais un bon gaillard derrière ça.

Il m'avait demandé de l'accompagner pour son voyage à Camelot. Je ne pus que lui dire oui, c'était Camelot quoi! Une cité quasi légendaire. Il devait y avoir plein de chose à y voir et à y boire! Des gens avec qui faire la fête, danser et chanter! Sur que plein de monde serait content de m'entendre chanter et partager une chopine avec moi. L'augure était assez bon compagnon et il semblait tolérer voir apprécier mes chansons même, du moins cela dépendait de l'heure et du répertoire. Il avait accepté mon alcoolisme et le fait que je ne pouvais pas me passer de l'ivresse. Tout comme Marcus, je lui avais conté mon histoire et il avait donc compris.

Mon outre était vide mais ma bourse était pleine, je n'avais pas vraiment eu de mal à me faire donner une coupe de vin venant d'une taverne, livraison sur place! Je la vidais d'une traite et demanda au jeune garçon qui semblait être le fils du tavernier de venir m'en donner une seconde pendant que son père me remplissait ma peau de chèvre. Je ne pus m'empêcher de me mettre à chanter. Camelot allait connaître le Joyeux Pinson.


♪♪♫ A la santé de Noë patriarche di-gneuh
Qui fut le premier à planter l'arbre de la vi-gneuh
Noë qui redoutait l'eau se bâtit un grand bateeaauu
Qui fut son son son qui fut re re re qui fut son qui fut re
Qui fut son refu-geuh au temps du délu-geuh
Quand la mer Rouge apparut a la troupe noi-reuh
Pharaon et tous ont cru qu'il fallait la boi-reuh
Mais Moïse savait bien qu l'eau n'était pas du viiinnn
Il la pa pa pa il la sa sa sa il la pa il la sa
Il la passa tou-teuh sans en boire une gou-tteuh ♫♪♪

Python lui venait de faire des petits dessins sur un mur, c'était presque mignon de le voir faire des petits oiseaux, sauf qu'ils se mouvèrent en se dispersant dans toute la cité. L'Augure venait de lancer le rassemblement des Oracles.







En chaque homme il y a le meilleur mais aussi le pire. Le problème, c'est de cultiver le meilleur et d'éliminer le pire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2044-diogene-oracle-de-la https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2015-diogene-oracle-de-la-corne
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-bleu1650/1650[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-rouge750/750[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-rouge  (750/750)
CC:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-jaune1350/1350[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles)   [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) EmptySam 12 Déc - 20:50
Un énième soupir de soulagement souleva la poitrine de la jeune nymphe, tandis qu'elle calait ses appuis sur un toit de pierre et de chaume, dominant les commerces sans être vue. Depuis son arrivée à Camelot, elle n'avait pas pu entrer en contact avec Myrddin. Depuis la soirée du bal elle savait que Rowena et Esmelia étaient, comme elles, hôtes de la ville en l'attente du couronnement, mais elles ne s'étaient donné aucun point de rendez-vous pour pouvoir se retrouver sans utiliser de cosmos. Et depuis la seconde manche du tournoi qui l'avait vue s'incliner face à Endymion, elle ne manquait pas de temps libre, sans trop se décider sur quoi en faire ni retrouver ses deux amies.
Elle avait songé, connaissant le goût de la peintre pour les belles couleurs et l'activité, qu'Esmelia pourrait bien déambuler à Haut-Pavé, cherchant pigments, modèles ou scènes à immortaliser. De la même façon, ayant aperçu les belles robes des deux jeunes femmes, probablement qu'elles avaient acheté ici de quoi oublier un moment la difficulté de la mission à Reims et les soucis qu'elles auraient encore à gérer à propos de la nouvelle Tour, des Oracles nouvellement éveillés, d'Ingvarr... Et puis Célestia avait encore à leur annoncer la mort de Lykeios. A cette idée, son ventre se serra une fois de plus. Elle replia les genoux contre sa poitrine et posa sa tête par-dessus ses bras croisés, le regard amer.

***Il ne manquerait plus que j'aie déçu Père en participant ouvertement au tournoi...***

Elle poussa un couinement découragé et ferma les yeux un instant, abattue par l'incertitude totale dans laquelle elle se trouvait, couplée aux deuils. Au moins, au milieu de tout cela, le Marina et le Tuatha avaient été drôlement gentils et compréhensifs. De quoi passer un peu de baume sur ses blessures.


Tout à coup, la tirant de ses pensées, une légère émanation cosmique se fit sentir non loin, et elle aurait juré qu'il s'agissait d'un Oracle. Elle s'approcha légèrement du bord de son toit et regarda dans la rue en-dessous, sans repérer de tête connue. Étrangement, la sensation ne venait pas de là, mais plus proche. Le Héron, un peu confus, balaya les alentours immédiats du regard sans trouver de changement particulier. Etait-ce un signe d'Apollon ? Une personne capable de se dissimuler totalement comme... Adonis ?! Dans le doute, elle étendit le bras et tenta de remuer l'air.

"Ce n'est pas drôle ! Sortez de votre cachette."

Seuls les bruits dans les rues lui répondirent, sans changement notable, tandis que sa main rencontrait seulement du vide. Elle n'était pourtant pas folle ! ... Pas vrai ? Elle inspira un grand coup, tempérant son émotion. Ce devait être le stress. La peur. L'accumulation de tous ces événements qui la rendaient nerveuse et... là ! La sensation parut de nouveau, comme dans un léger mouvement et son regard tomba directement sur... un dessin ? Il n'y avait rien un instant avant, elle l'aurait parié... et qui aurait eu l'idée de dessiner sur un toit ?
C'était un oiseau. Pas extrêmement détaillé, mais suffisamment pour être familier à l’Éminence de l’Été. Une silhouette familière, blanche, qui la fixait sagement. Et d'elle émanait une infime touche de cosmos, solaire donc.

"Théodoric XIV ? Est-ce toi ?"

Elle eut un hoquet de surprise en voyant le dessin pencher la tête sur le côté le plus naturellement du monde. Il... Il bougeait ! Alors peut-être... qu'il s'agissait bel et bien du colombin qui avait porté l'huile sacrée pour eux. Peut-être qu'Apollon lui envoyait là un petit signe, minuscule, pour l'encourager à poursuivre dans la voie qu'elle avait choisie, pour répondre à ses doutes. Valait-elle seulement une telle attention ?

La nymphe se pencha vers le dessin, le cœur attendri, tout en gardant à l'esprit qu'elle s'imaginait peut-être des choses pour se rassurer. Mais même s'il s'agissait d'une chimère eh bien... elle se sentit mieux. Elle tendit le bout du doigt comme pour le caresser, avant de se raviser en se disant que peut-être cela allait l'effacer.

"Mais qui t'a dessiné ? C'est impossible que ce soit... Lui ?"

Comme s'il guettait la question, le petit être de craie s'anima une nouvelle fois et "s'envola" vers le bord du toit en désignant une direction du bout de l'aile. Quelqu'un commandait donc réellement cet oiseau, et si elle en croyait ses sens, c'était un ou une ami(e). Un nouveau tour d'Esmelia ? Une seule façon de le savoir !

Célestia descendit donc de son point d'observation, suivant l'oiseau des yeux. Elle le perdit instant et regarda le mur d'en face. Comment faisait-il pour se déplacer ? C'est en le voyant remonter depuis le sol qu'elle comprit : il traversait les surfaces de pierre et devait donc passer le sol. Comme il l'attendait, elle regarda autour d'elle les gens qui auraient dû le voir, réagir. Mais rien ne se passait. Elle semblait seule capable de repérer cette présence. Donc, même si ce n'était pas spécifiquement Apollon, scellé aux dernières nouvelles probablement à proximité du Sanctuaire, quelqu'un voulait la voir et s'assurer que ce serait bien elle et personne d'autre.

Au début, elle courait, impatiente à l'idée de retrouver ses deux amies. L'oiseau contraint de faire des détours, et aussi pour éviter d'attirer l'attention avec ses mouvements hésitants, elle ralentit le pas pour finalement marcher tranquillement. Ils s'éloignaient des quartiers les plus animés, pénétrant dans des ruelles tortueuses et de plus en plus assombries, à l'écart. La jolie blonde commençait à craindre un piège quand elle remarqua deux hommes qui attendaient dans une impasse. L'un des deux émettait le même cosmos que l'oiseau, de façon infime, et elle sut alors qu'elle ne pourrait pas faire demi-tour. Elle s'avança juste assez pour être visible, mais demeura à distance, méfiante.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-bleu0/0[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-rouge0/0[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-jaune0/0[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles)   [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) EmptyDim 13 Déc - 21:46
Un nouveau jour se lève et je me prépare, j'ai un héron, un cygne et un druide à retrouver, le tout pas forcément dans cet ordre là mais quoi qu'il en soit, je n'ai plus de temps à perdre. Peut-être rencontrerai-je d'autres imprévus et je dois me préparer à cette éventualité. J'ai troqué ma robe du soir pour une tenue plus basique teintée de nuances de bleu. Une chanson raisonnant dans ma tête, je m'engage dans la rue avançant au rythme de ces notes que je suis la seule à entendre. Plus ou moins discrètement, mes mains effectuent des arabesques délicates. J'ai tellement eu de préoccupations ces derniers jours que mon esprit s'accroche à la mélodie de mon imagination, une façon tout à fait personnelle de faire le vide avant que la pression et le devoir ne se fasse de nouveau sentir sur mes épaules. Il paraît que la méditation fonctionne bien aussi, mais ce n'est pas praticable en marchant contrairement à la danse.

Durant les premières minutes je ne fais attention à rien si ce n'est aux passants que j'évite habilement pour ne pas les renverser malencontreusement. Puis je me lasse de la chanson qui tourne en boucle dans ma tête et je m'intéresse un peu plus à ce qui m'entoure. Je m'approche des échoppes, vérifie qu'il n'y a pas quelqu'un que je cherche à l'intérieur puis passe mon chemin jusqu'à la prochaine. Cela me rappelle un peu notre voyage jusqu'à Reims où je regardais partout sans savoir vraiment ce que je cherchais à cette époque. Mes yeux dorés ne perdent pas le nord et admirent l'architecture des bâtisses de Camelot à chaque occasion. C'est ainsi que je vois un oiseau dessiné à la craie sur le mur une première fois. Cela m'amuse mais je ne m'y attarde pas. Puis je le revois un instant plus tard, plus loin, sur un autre mur, puis sur un autre quelques pas plus loin. Cela finit par attirer mon attention. Les gens semblent passer devant sans même le voir, mais peut-être y sont-ils simplement habitués. J'imagine déjà que ce doit être une forme d'art de rue et je m'approche. Cependant, lorsque je suis tout près, je remarque ce que je n'ai pas perçu de prime abord. La colombe bouge et il émane d'elle une faible énergie cosmique. Je plisse les yeux, tourne la tête de gauche à droite, inquiète. Pourtant personne ne regarde le dessin, ni même moi d'ailleurs. Pas que je sois invisible, mais plutôt que personne ne m'observe simplement. Je tourne de nouveau le visage vers la colombe et constate qu'elle n'est plus à sa place. Elle s'est décalée, un peu plus à droite sur le mur, toujours à ma hauteur. Je me rapproche et elle s'éloigne à nouveau tout en restant à porté de vue. J'ai l'impression que je dois la suivre, ce que je fais par ailleurs sans me poser plus de question.

La colombe de craie me guide jusque dans une ruelle sombre. Contrairement à ce que j'imaginais, elle n'est pas vide, trois silhouettes se distinguent. Deux hommes au loin et plus près de moi, une blonde dont je reconnais le cosmos très infime qu'elle dégage. Ce n'est pas elle qui a créé ces dessins, je le sais. Probablement l'un des hommes alors. Je marche à grandes enjambées pour la rattraper et glisse mon bras sous le sien. Mes lèvres s'entre-ouvrent et un murmure s'en échappe.
- Tu les connais ?
Le moment n'est pas propice à un « bonjour » de rigueur. Il y a de l'appréhension dans l'air. Je pourrais aller au devant des deux hommes, mais je me contente de me tenir aux côtés de Célestia, faisant preuve de prudence comme elle pourrait me le conseiller.


[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
RowenaRowenaArmure :
Cygne d'Euros (Est et Automne)

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-bleu1350/1350[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-rouge600/600[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-rouge  (600/600)
CC:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-jaune1200/1200[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles)   [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) EmptyJeu 17 Déc - 1:16
Depuis cette nuit avec Zvezdan, d’autres jours s’étaient enchainés en donnant un peu plus d’activités au Cygne désoeuvré. Comme aller assister au tournoi par exemple. Elle savait ses deux amies présentent dans la cité, mais n’avait trouvé aucune d’elle ensuite dans les rues de la ville. Mais à dire vrai, Camelot était une grande cité et Rowena n’avait pas particulièrement espérée tomber sur Esmelia et Célestia au détour d’une rue. Enfin, du moins elle ne l’aurait pas cru la matinée même.

Pourtant, toute cette même matinée, quelque chose avait semblé l’observer dans son dos. Elle n’avait vu personne, les plusieurs fois où elle s’était retourné, mais le sentiment était resté… Un quelque chose de gênant et indescriptible, le fait de savoir être suivi sans pour autant pouvoir le confirmer. Et il y avait aussi cet infime touche de cosmos, un petit quelque chose de lumineux et solaire qui n’était pas sans lui rappeler des souvenirs. Pourtant là aussi, rien qu’elle ne pu identifier ou affirmer de quelques façons, jusqu’à ce que quelque chose attire son regard. Elle était sur le point de rentrer à son auberge, quand en tournant une nouvelle fois la tête, elle distingua sur un mur un dessin qu’elle aurait juré ne pas avoir vu quelques minutes plus tôt en passant. L’envie de mettre ça sur le compte de l’étourderie la traversa, mais un quelque chose d’incompréhensible la poussa à s’approcher du dessin. A première vue, il n’avait rien d’extraordinaire car il s’agissait seulement d’une colombe faite à la craie. Des traits simples mais évidents, qui intriguèrent un instant le Cygne. A son approche, à nouveau ce très petit éclat de cosmos, qu’elle cru venir du mur, voire du dessin. Une étrange sensation. Elle toucha du bout des doigts le motif, attirant sur elle le regard curieux de quelques passants. L’un d’eux osa d’ailleurs l’approcher, intrigué comme elle même semblait l’être :

« Tout va bien madame ? »

Une jeune femme, qui sembla observer sa main et le mur un instant avant de la regarder elle dans les yeux, cherchant à simplement aider. L’oracle renvoya un simple sourire, ses cheveux et un peu son visage cachés sous la capuche de sa cape relevée. Puis ce sourire se crispa légèrement quand elle remarqua que le dessin, non seulement ne semblait pas être vu par la passante, mais avait bougé quelque peu hors de la caresse de ses doigts.

« Oui. Tout va bien. »

Quelques mots, à peine plus alors que les yeux de Rowena glissaient vers cette colombe qui, maintenant elle en était sûre, s’éloignait sans alerter aucun regard, sinon le sien. Un dernier sourire se voulant rassurant à son interlocutrice de l’instant, et le Cygne commença à suivre ce dessin bien mystérieux. Restant sur ses gardes malgré la sensation de ne rien craindre de cette découverte, elle poursuivit le petit oiseau de craie sur une certaine distance, changeant de rues régulièrement. Elle suivi des yeux son guide qui demeurait de surfaces planes en surfaces planes. Puis peu à peu, les rues devinrent ruelles, et l’oracle pu soupçonner un instant un piège, jusqu’à ce que deux silhouettes féminines se dessinent sous ses yeux. Plus loin, deux autres personnes, des hommes qu’elle ne connaissait pas, mais elle devinait que c’était certainement eux qui les avait invité. Sinon, ses amies ne resteraient pas à cette distance méfiante qu’elle imita, se rapprochant simplement d’elles posément. Elle leur lança un regard, un salut heureuse de les voir, mais quelque chose de plus sérieux vint habiller ses prunelles. Au bout d’un instant, elle finit par s’adresser aux deux hommes, qui décidément n’étaient pas là par hasard.

« Qui êtes vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t891-rowena-le-paon-de-ceci https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2210-rowena-journal-de-bord
PythonPythonArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-bleu0/0[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-rouge0/0[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-jaune0/0[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles)   [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) EmptyJeu 17 Déc - 19:04
Le ciel était nuageux aujourd'hui... Observant le ciel, adossé au mur, il regardait son compagnon de route en train de terminer sa énième bouteille de la journée. Il aurait digne de devenir un Myste à bien y penser mais la Corne était symbole de vie et de fêtes. Un sourire aux lèvres, il se mit à regarder les gens qui allaient et venaient par delà les autres rues. Ici c'était calme, personne n'approchait et les chants du "Poivrot" aidaient à atténuer toute envie de passer par là.

Soudain, un premier oiseau fit son entrée. Il était suivi par une jeune femme à la longue crinière solaire. Son visage exprimait la surprise et l'incompréhension, s'attendait elle à voir quelqu'un d'autre ? Peut-être. La porte était donc entrouverte et elle était la première à ouvrir les pages de cette rencontre. La solitude de Ravenna... Bien des souvenirs arpentaient son esprit et marquaient son visage d'une sévérité qui avait toujours du mal à le quitter. Au premier abord, il le convenait lui même, il n'était pas le plus jovial des hommes. Mais là, en l'occurrence, il n'était pas un homme à proprement parler. Il était la Voix d'Apollon dans cette Ere, le successeur de bien des anciens héros des temps jadis.

Soudain, une autre femme passait l'entrebaillement de cette rencontre. Libre et sérieuse, la jeune femme qui suivait laissait fondre l'or à travers ses yeux. Elle était inquiète et ne comprenait pas qui il était. Comment lui faire mauvaise grâce de cette pensée ? Il se contentait de sourire bon gré mal gré. Puis, une voix féminine suivit derrière elles. Une autre femme entrait en scène, son cosmos plus sombre et plus impérieux peut-être...

Décroisant les bras, il se libéra de sa position pour se tourner vers les trois dames du Soleil. Il attendit quelques instants et vit des oiseaux revenir sans personnes d'autres. Elles étaient donc les trois seules Oracles dans la cité. Bien des choses avaient changé après la chute de Rome, il fallait tout reconstruire et accomplir le premier pas du grand changement que le Soleil venait d'opérer.

Qui entre dans l'histoire plie face aux dames... Je me présente, je suis Python, celui qui a reçu d'Apollon le devoir de vous guider. Votre Augure. J'ai quitté il y a quelques semaines la Pythie du Théâtre qui m'a appris votre présence ici même. Il s'excuse par avance, mais, il est parti à la recherche du Dieu de la Médecine.

Il laissait la réponse passée. Difficile de savoir ce qui se passait actuellement dans leurs pensées en ce moment même, la stupeur, l'inquiétude, la peur... Bien des réponses étaient possibles. Une question viendrait alors assurément et il préférait y répondre.

Le fils d'Apollon, Cuchulainn, était dans l'incapacité d'accomplir sa tâche et Apollon, de là où il se trouve, m'a appelé... Je n'ai pas réellement de réponse sur tout, je dois bien l'admettre. Je ferais tous les efforts pour le libérer mais je pense qu'il est temps de vous laisser la parole et d'entendre les noms de chacune d'entre vous... Même si les descriptions du Sire Adonis me donnent déjà quelques idées...

Le dé du temps était jeté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DiogèneDiogèneArmure :
Oracle de la Corne

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-bleu1000/1000[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-bleu  (1000/1000)
CP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-rouge1200/1200[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-jaune1100/1100[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-jaune  (1100/1100)
Message Re: [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles)   [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) EmptyVen 18 Déc - 22:40


Je terminais ma deuxième coupe de vin qu'un trio de jeunes femmes arrivait sur nous. Ainsi donc c'était elles les Oracles présentes dans la cité de Camelot. Une mignonnette à la chevelure solaire, une autre jolie fille aux cheveux bleutés et une belle brunette. Des chefs d’œuvre vivants qui étaient entrain d’émerveiller mes yeux. Augure se présenta à eux et pour appuyer le fait que Python disait bien la vérité, je confirma aussi son identité.

_ N'ayez crainte jeune demoiselle, Sire Python est bien notre nouvel Augure. Je me nomme Diogène, porteur de la corne d'Apollon.

Je leur fis une petite révérence à leur attention et alla me replacer auprès de Python. En fait je me demandais un peu pourquoi l'Augure m'avait emmené. Avait-il eu besoin de moi juste pour que le voyage de Rome à Camelot lui paraisse moins long? Allait-il me lâcher un peu la bride maintenant qu'il avait retrouvé trois oracles bien plus importantes que moi? Je ne saurais dire, après tout cela pourrait me faire du bien de naviguer à mon aise dans cette cité, elle était assez attractive en vérité.

J'étais d'humeur assez gaie et la vue des trois belles demoiselles enchantait encore plus mon coeur. Je ne pouvais pas m'empêcher d'entonner une petite ode pour elles.


♪♪♫ Ma tendre jouvencelleuh,
Petiteuh Jeanneton,
Ma gentilleuh gazelleuh
En jupon de coton.
Les bouquets de gentianeuh
Que tu dresses en collier,
Si demain, ils se faneuh,
Ne faudra pas pleurer... ♫♪♪

Nous étions maintenant cinq, je n'avais jamais été avec autant d'Oracles en même temps, ma nouvelle famille s’agrandissait donc de jour en jour. Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu ce sentiment en moi, j'étais apaisé, soulagé même. Et ce même si la situation générale n'était pas au mieux.






En chaque homme il y a le meilleur mais aussi le pire. Le problème, c'est de cultiver le meilleur et d'éliminer le pire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2044-diogene-oracle-de-la https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2015-diogene-oracle-de-la-corne
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-bleu1650/1650[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-rouge750/750[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-rouge  (750/750)
CC:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-jaune1350/1350[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles)   [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) EmptySam 19 Déc - 2:06
Rapidement, deux présences des plus familières rejoignirent l’Été, sans paraître plus connaître les deux hommes qu'elle. A la demande d'Esmelia, Célestia secoua simplement la tête et au salut silencieux de Rowena elle répondit de même.

Probablement conscient de la tension qui commençait à monter, le plus âgé des deux hommes prit alors la parole, pour prononcer des mots auxquels la petite nymphe ne s'attendait pas le moins du monde. Un nouvel Augure ? Encore un... Elle se mit aussitôt à craindre pour son frère, malgré l'écho de la conversation avec Aoife qui revenait dans son esprit, malgré les dires qu'elle avait entendus à propos de Childéric et de sa politique depuis qu'il était devenu Pope. Beaucoup d'inconnues demeuraient encore dans la situation actuelle, et il n'était pas illogique que son père, en conséquence, leur envoyât un nouveau guide. Mais dans ce cas, pourquoi avoir indirectement livré son fils aux mains des Saints ? S'il souhaitait semer le doute, eh bien c'était plus que réussi. Ses propres partisanes bataillaient à dénouer les inextricables fils du destin qui barraient leur route, peut-être plus encore que leurs ennemis.

Toutefois, et ce fut ce qui la convainquit d'écouter un peu plus longtemps, Python avait marqué un certain nombre de points en devançant cette question, en s'adressant à elles de cette façon, en mentionnant Adonis. Des informations que presque personne ne pouvait avoir, sur leurs craintes, sur leurs buts.

"Notre Augure."

Son regard d'émeraude ne lâchait plus Python, son visage impassible. Sa voix en revanche marquait encore tout le scepticisme qu'elle pouvait éprouver à cette idée. Avec douceur, elle pressa la main d'Esmelia dans la sienne, puis s'en défit afin d'avancer vers l'homme, de s'arrêter à deux pas de lui pour l'observer plus attentivement, plus intensément. Elle n'oubliait pas Chryséis. Elle n'oubliait pas qu'on pouvait se faire passer pour un Oracle, au point de posséder un cosmos similaire, au point de connaître beaucoup de détails, d'en deviner d'autres. Il lui fallait une preuve, mais elle réfléchissait encore à quoi demander, à ce qui pourrait la persuader jusqu'aux tréfonds de son âme pour accepter ce qu'il venait de dire. Il y avait déjà eu Bran et Cuchulainn qui avaient tenu une poignée de jours et une poignée de semaines. Pourquoi lui serait-il plus digne, plus à même de les diriger ?

"Je suis la seule à avoir rencontré Adonis. Célestia."

Insolente peut-être, la jolie blonde n'esquissa aucune révérence, aucun salut pour cet homme qui devait encore mériter sa confiance.

"Et il m'a dit qu'il ne voyagerait pas avant d'avoir pu parler aux autres Pythies, remettre un objet en main propre et organiser nos défenses. Pourquoi aurait-il soudainement changé d'avis ?"

Elle évita de mentionner la Tour à dessein, se demandant s'il allait relever. Jusqu'à preuve du contraire, seuls les Oracles savaient pour le moment qu'un nouvel édifice avait été érigé à Rome. Mais savait-on jamais ?

"Si ce que vous dites est vrai... alors vous avez sciemment laissé ce qui reste des nôtres sans protection ?"

Les serviteurs, les artistes, Marcus, les Endormis de Phantasos. Ce même Phantasos qui courait probablement dans les rues de leur ville pour accomplir sa sinistre besogne. Et aucun Éveillé pour les défendre, alignés dans l'ossuaire comme des moutons à l'abattoir. Elles étaient déjà trois à Camelot, dont une Pythie et deux Éminences. Ne leur faisait-on pas confiance ? Comment accepter cela après les longues semaines d'efforts pour Reims ? A moins que d'autres nouveaux élus fussent restés à la Tour ?

Elle consentit enfin, juste un instant, à détacher le regard vers Diogène, l'écouta fredonner. Il avait un timbre agréable oui. Une voix digne d'un Oracle, et quelque chose dans son attitude la détendit quelque peu. Peut-être bien qu'Apollon envoyait les signes qu'elle avait demandés, enfin. Peut-être bien que l'annonce de la mort de Lykeios jouait sur sa méfiance plus que de raison.

Un profond soupir souleva sa poitrine et elle croisa les bras, pensive.

"Vous ne seriez pas le premier à vous faire passer pour ce que vous n'êtes pas. Je voudrais une preuve. Et aussi, connaître votre histoire. Pourquoi vous ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi être venu à Camelot au lieu de nous attendre ? Vous nous avez réunies, mais cela ne suffit pas. Il y a... trop de zones d'ombre. Et nous sommes la Lumière. Alors éclairez-moi."

De nouveau elle vint accrocher son regard, comme le rapace observant un autre oiseau, déterminant s'il ferait un rival, un ami ou une proie.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
EsmeliaEsmeliaArmure :
Oracle d'Iris - Patron de la Peinture

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-bleu0/0[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-rouge0/0[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-jaune0/0[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles)   [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) EmptyMer 23 Déc - 9:40
Si ça avait été à moi de parler en premier, j'aurai volontiers fait confiance aveuglément parce que cela me semble logique qu'Apollon nous ait envoyé un nouvel Augure, le précédent faisant cruellement défaut par son absence. Mais mon instinct m'avait dit de me taire car je savais que celle qui se trouve à mes côtés ne réagirait pas de la même façon et preuve en est, elle demande des preuves. Alors je sais que j'ai bien fait de ne rien dire car même si je ne sens aucun danger, je préfère éviter de la courroucer une énième fois.
- Esmélia, « LA » peintre.
Je me permets au moins de me présenter, insistant sur le « la » qui doit permettre de comprendre aisément quelle Oracle je suis, du moins de la part d'un Augure c'est ce que j'imagine, après tout l'homme a parlé de Pythies donc il doit savoir.

Rowena nous a rejointes et je lui adresse un sourire en guise de salut. Mon attention se porte ensuive vers le chanteur. Je ne sais pas quoi penser de lui pour le moment. Si j'apprécie la musique en général, son ode me laisse de marbre, je trouve les mots maladroits et n'apprécie pas vraiment d'être comparée à une gazelle, cependant je ne dis rien, ne réagit pas. Je ne pense pas qu'il ait cherché à mal, seulement il ne doit pas être très doué avec les femmes dans leur genre. Cela doit avoir certainement son petit effet sur les filles faciles que l'on rencontre en taverne j'imagine. Mais cela ne me regarde pas ni m'intéresse.


[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) R28r
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2034-esmelia-oracle-d-iri https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1798-esmelia-oracle-d-iris
RowenaRowenaArmure :
Cygne d'Euros (Est et Automne)

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-bleu1350/1350[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-rouge600/600[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-rouge  (600/600)
CC:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-jaune1200/1200[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles)   [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) EmptyDim 3 Jan - 19:29
Les oiseaux ont fuit vers cet homme qui semblait les avoir envoyé. Une silhouette forte et solide, sévère un peu, se tenant au centre de tout. Après leur avoir adressé la parole et reçu en réponse un léger silence, le Cygne les observa avec ce même regard pointu, attendant le moindre signe qui pourrait signifier danger. Elle ne ressent pourtant pas d’agitation, ni dans son coeur ni dans son cosmos. Mais c’est la prudence de mise pour elle et Célestia qui avaient connu ces guerres et ces vies achevées sous leurs yeux. Pourtant, elle ne peut manquer cet éclat solaire qui couve chez cet homme qui se détache du mur pour approcher, et chez l’autre un peu en retrait et dont la voix chantonne en arrière plan.

Prudence oui, mais curiosité également.

Et surprise, assurément. La nouvelle ne manque pas de faire lever un sourcil à Rowena, qui ne s’attendait certainement pas à faire la rencontre d’un nouvel Augure dans les ruelles d’une cité qui ne les concernait nullement. Peut-être y avait-il tromperie derrière ces mots, mais l’Oracle n’en était pas totalement sûre, et ne pouvait entièrement jeter la faute sur les zones d’ombres qui s’agrandissaient autour d’elles. Peut-être ce Python, justement, serait-il à même d’apporter un peu de lumière. Mais s’il disait la vérité - ainsi que ce dénommé Diogène - alors il n’était pas coupable des mois d’errances provoqués par les actes d’un autre Augure prisonnier et peut-être même d’Apollon lui même. Mais il n’y avait pas à questionner sa volonté, pour le moment. Silencieuse, le Cygne observa sa consoeur prendre parole et s’avancer en dominante, pas particulièrement surprise de la voir questionner et douter, osant mettre des barrières. Elle le comprenait bien, et l’histoire passée des oracles n’aidait pas à faire confiance aussi aisément. Peut-être que cela, Esmelia ne le verrait pas de la même façon. Pour sa part, Rowena oscillait entre deux choix, comme elle oscillait naturellement entre deux mondes. Une part voulait entendre et faire confiance, l’autre voulait également une preuve et mettre en doute. Avaient-ils vécu tous ces mois d’errances sans soutien pour rien ?

Comme toujours, elle serait cette demi mesure, tel l’automne qui prenait le relai de l’été avec plus de calme. Elle approcha posément et glissa une main délicate sur l’épaule du Héron qu’elle regarda avec un petit sourire entendu. Elle n’irait pas contre sa volonté ni nierait les paroles qu’elle a donné, mais elle apporterait la nuance, l’ouverture. Puis se tournant vers Python et Diogène sans abandonner sa main sur l’épaule de la jeune femme, elle reprit :

« Sans agressivité, ce que veut dire mon amie, c’est que le passé nous a déjà blessé par de semblables mensonges. Alors oui, une preuve ne serait pas de refus. » Une petite pression sur l’épaule de Célestia, un soutien en souvenir de ce qui était arrivé à la Tour il y a quelques années - même si elle n’y avait pas assisté personnellement. Enfin, elle relâche, pour croiser ses mains devant elle. « Je ne connais pas d’Adonis, mais vous pouvez m’appeler Rowena, je suis le Cygne d'Euros. » Elle est la première à se présenter assez officiellement, comme un don fait à cette discussion, comme l’avaient fait Python et Diogène. Ce n’est pas une information à risque à son sens, ou qui briserait la Mascarade, puisqu’ils étaient tous ici entre Eveillés. « Je suppose que comme nous, vous avez été mené sur ce chemin sans savoir tout de Ses lumières et Ses intentions. Mais si vous dites vrai, alors soyez les bienvenus malgré tout. » Un petit signe de tête comme salut aux deux hommes. Car elle, elle ne leur en veut pas d’être venu à Camelot, et d’avoir peut-être laissé de jeunes Oracles à la Tour des Vents. Elles ignorent qui s’y trouvent en ce moment même, et peut-être en était-il de même pour eux, ignorant qui se serait rendu à Camelot. Après tout, Rowena n’avait aucune idée qu’elle y retrouverait Célestia et Esmelia. Et si effectivement il disait vrai, alors avec la présence de leur chef ici, à cette réception, alors les Oracles pourraient gagner un peu plus de poids dans ces affaires. Car jusqu’ici, ils avaient été les seuls sans le moindre représentant divin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t891-rowena-le-paon-de-ceci https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2210-rowena-journal-de-bord
PythonPythonArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-bleu0/0[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-rouge0/0[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-jaune0/0[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles)   [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) EmptyMar 5 Jan - 13:05
Le regard de Python se tourna vers chaque personne qui se présentait avec une légère salutation de la tête. La Corne d'Apollon se mit alors en mouvement et sortit de ses tripes une chanson pour le moins singulière. Se calmant pour ne pas rire, il se demandait si c'était vraiment le moment pour se faire remarquer. Sauf que personne ne prêtera foi à ce qui pouvait ressembler à la réunion d'un groupe de poivrots ? La question passa dans sa tête, comme ça, comme un coup de vent. Un sourire passait sur son visage à cette simple pensée, son arrivée dans le monde occulte devait rester secrète le plus longtemps possible.

Officiellement, Cuchulainn devait rester Augure au regard de tous. Il paraissait certain que cela couvrait les actions des siens dans les mois à venir. La supercherie ne durerait pas mais il fallait profiter de ce moment pour avancer. Puis, celle qui se présenta sous le nom de Célestia prit la parole. Sa véhémence perturba un instant l'ancien prisonnier de Ravenna avant qu'il ne se reprenne aussi vite.

Vous n'êtes pas la seule à l'avoir vu. Il m'a confié ceci afin de le remettre à la demoiselle qui est peintre. Il sortit une belle boîte en acajou, d'une beauté divine. Ce sont des pigments extrêmement importants, leur origine m'est encore inconnue mais seule celle qui en a la garde à chaque incarnation le saura en y touchant... Il laissa passer un moment de silence avant de reprendre avec un léger dépit. Je n'ai pas laissé la Tour sans protection, d'autres Oracles en assurent actuellement la protection et vous ne les connaissez pas. Des choses ont changé à la Tour pendant votre absence. Vous pouvez penser ce que vous voulez de moi mais je n'ai pas survécu aux geôles de Narsès pour entendre...

Il soupira longuement. Il sentait monter en lui une colère qu'il n'aimait guère. Se reprenant, il reprit plus doucement.

La lumière est aussi la source des illusions de ce monde. L'art n'est il pas une illusion ? Apollon a toujours été illusion, un vieil homme rencontré dans la rue, un ancien oracle qui parle, un corbeau qui se pose sur un arbre afin de montrer le chemin... Il est tout et partout, sa lumière réfléchit dans l'air ce que nous voulons bien voir. Je ne suis pas Adalrik et encore moins Cuchulainn, ils sont de l'ancien monde alors que je suis celui de cette nouvelle Ere. Posant un silence, Python remettait ses idées en place afin de s'expliquer sur sa vision des choses. Plus simplement, vous oubliez le principal. Nous sommes le cycle, les uns et les autres, ensemble. Quand un cycle change, nous changeons. Nous laissons la place à d'autres oiseaux. Les Tuathas entrent alors en scène afin de sauvegarder les hommes et les créations merveilleuses de l'Ere précédente. Nous sommes le présent. Adalrik fut l'Augure de la fin d'un cycle. Cuchulainn fut l'augure d'une transition. Quand la Tour est réapparue, un nouvel Augure devait fatalement naître. C'est ainsi et vous le savez mieux que quiconque.

Puis, lentement, son attention se porta sur Celestia de nouveau. Elle était la plus éprouvée par tout cela, son coeur était né de la volonté de deux dieux. Enfin, c'était temps de choses que son esprit avait dû assimiler en quelques temps, trop courts pour lui. Pour revenir à elle, il trouvait normal qu'elle se demanda qui il était. S'adossant à un mur, il leva les yeux vers les deux côtés de la ruelle afin de s'assurer que personne ne soit présent.

Vous voulez savoir qui je suis et je peux comprendre cette question. Célestia, vous ne vous rappelez pas de moi tout simplement parce que je n'étais rien à la Tour. Un artiste parmi des centaines... Mais il fut pris dans les filets de Narsès. Vous n'avez pas entendu parler de moi car j'étais dans ses geôles, subissant mille avanies qui m'ont donné ce corps et ces cicatrices. Bien des nôtres se sont alors échappé au moment de la chute de Narsès mais pour combien de morts ? Je ne saurai vous répondre... De cette ombre, Apollon m'a appelé vers la Tour. Et cela grâce à vous. Le jour où vous avez fait renaître la Tour, je suis "né". Je suis en tout cas prêt à répondre à toutes vos questions mais pour un moment, je ne serais que Socrate, Oracle de la Harpe.

Python avait su rester mesuré à sa grande surprise personnelle. Il avait failli répondre à Celestia qu'il se demandait ce qu'elle faisait pendant tout ce temps alors que des centaines d'artistes étaient martyrisés dans les geôles de Narsès. Où était elle quand ils devenaient des bêtes au service des sbires des Narsès ? Il s'était bien gardé de répondre cela. Pourquoi ? Certainement que les tourments de chacun, les craintes, les faux espoirs.... Tout cela n'était qu'illusion après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DiogèneDiogèneArmure :
Oracle de la Corne

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-bleu1000/1000[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-bleu  (1000/1000)
CP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-rouge1200/1200[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-jaune1100/1100[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-jaune  (1100/1100)
Message Re: [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles)   [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) EmptyMer 6 Jan - 12:24


Les trois demoiselles semblaient récalcitrantes face au nouvelle Augure. Il était vrai que la situation pouvait se retrouver bizarre pour les trois Oracles qui avait connu les anciens Augures et qui étaient en perdition depuis leur disparition, du moins surtout depuis l'emprisonnement de Cuchulainn. Par chance si je pouvais le dire ainsi, Python était le seul augure que je connaissais et lorsque je l'avais croisé à la Tour des Vents, je ne pouvais avoir aucun doute sur son identité. Je ne pouvais laisser mon sauveur, mon guide se laisser prendre dans les filets de la méfiance envers celles qui était mes compagnes de route désormais, représentante du dieu des artistes et du soleil.

_ Méfiance, doute, interrogation, peur... Il est normal que vous ayez tout cela en vous braves demoiselles, mais il est ce qu'il est. N'ayez crainte du changement car c'est le soleil qui le guide tout comme nous.

L'Augure Python ou Socrate de la Harpe car tel est le nom que nous devons lui donner lorsque nous serons avec d'autres éveillés, commençait à élever le ton. Il ne s'emporta pas tout de même. Je me souvenais d'une soufflante plus violente qu'il avait passé à un garde de la Tour des Vents. Mais il restait pour le moment sur le seuil. Allait-il exploser d'ici peu? Quelles preuves les jouvencelles demandaient-elles de plus? Trop de méfiance allait tuer la future confiance qu’ils devraient avoir entre eux. Qu'est-ce que je pouvais faire de plus? Moi pauvre homme ivre et saoul la plupart du temps? J'étais pourtant béni par la lumière du dieu solaire tout comme elles. Et si j'en appelais à notre dieu pour étouffer ce conflit qui se menaçait et leur montrer qu'on était bien ce que l'on disait? Je sortis ma petite lyre accrochée à mes bagages sur l'arrière de ma monture et je commença à gratter ses corde tout en tapotant le sol de mon pied pour donner le rythme. Je savais jouer de l'instrument, je n'étais par le meilleur mais je me débrouillais assez pour pouvoir m'accompagner moi-même quand je le devais.



♪♪♫ On se guette,
Traqués, à bout de souffle
Marchant
Pétrifiés dans nos manteaux
D'hiver
Refoulés aux frontières du mensonge
Des empires qui crèvent.
Tués par des rêves chimériques
Écrasés de certitudes
Dans un monde glacé de solitude.

Savoir
Si quelque part il y a
L'espoir
D'être un jour les enfants
Du hasard
Je vois ma vie projeter
Son futur dans l'espace
Et le silence me répond,
En secret, son secret.

Laissons, laissons, entrer le soleil
Laissons, laissons.
Laissons, laissons, entrer le soleil
Laissons, laissons.
Laissez, laissez, entrer le soleil
Laissez, laissez. ♫♪♪

Les yeux des trois oracles allaient-ils s'ouvrir sur la nature et le rôle de Python? Avais-je aidé suffisamment?





En chaque homme il y a le meilleur mais aussi le pire. Le problème, c'est de cultiver le meilleur et d'éliminer le pire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2044-diogene-oracle-de-la https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2015-diogene-oracle-de-la-corne
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-bleu1650/1650[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-rouge750/750[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-rouge  (750/750)
CC:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-jaune1350/1350[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles)   [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) EmptyVen 8 Jan - 18:25
"La seule de mes consœurs."

Elle se doutait bien de ne pas être la seule personne au monde à avoir croisé le vieux médecin, et pas la seule Oracle si on parlait au sens large du terme, incluant les serviteurs, les gardes, les artistes et ainsi de suite. Mais si cela amusait Python de la reprendre, elle savait jouer à ce jeu.

"Et le fait que vous l'ayez vous aussi rencontré ne nous dit pas pourquoi il vous aurait confié la garde de cet objet au lieu d'attendre, comme il l'avait dit, le retour d'Esmelia. Vous avez tout aussi bien pu le prendre par la force, ou par la ruse."

La nymphe avait parlé d'une voix neutre, s'éloignant de quelques pas pour s'asseoir sur une pile de tonneaux vides entreposés dans la rue. Elle imaginait sans peine la peintre rétorquer qu'à trop se méfier de tout le monde, elles n'avanceraient jamais, comme cela avait été le cas à Reims. Sur ce point elle aurait raison, mais il s'agissait ici de placer un chef à leur tête, durablement, pas d'une mission ponctuelle sur laquelle elles n'auraient plus d'emprise par la suite. Par ses décisions, cet homme aurait probablement leurs vies entre les mains plus d'une fois. Quant à Rowena, elle savait son amie moins tranchée sans ses prises de position. Ce qu'avait dit Python lui suffirait-il ?

"D'autant que je ne suis pas certaine de saisir en quoi la possession de ces pigments vous légitimerait comme notre Augure..."

Elle fronça les sourcils un instant. Pour entendre quoi ? Qu'elle ne le reconnaissait pas comme son maître ? Qu'elle n'avait aucune en confiance en lui ? Que connaître son nom ne définissait en rien son allégeance ou son identité ? Il aurait dû s'y préparer alors, et les attendre à Rome plutôt que de venir à leur rencontre. Dans un cadre bien plus favorable à une démonstration de son statut de Voix divine, où ils auraient pu faire connaissance sans les interférences des bruits de rue et de la confidentialité. Il avait choisi de surgir sans préambule à Camelot, leur reprocher leur méfiance ne ferait que le desservir lui.

"La Lumière et l'art sont illusion, fort bien. Et qu'est-ce qu'une illusion sinon une altération de la réalité, un mensonge ? Vous êtes donc, en tant que représentant des artistes et de la Lumière, le roi des mensonges ? Et nous devrions vous suivre sans plus ? Apollon peut se permettre l'illusion car Il est un dieu, et surtout car Il est aussi capable de dissiper les illusions. Mais vous, le pouvez-vous ? L'illusion n'est pas la base de la confiance."

Elle leva les yeux vers le ciel, cherchant le soleil du regard, et tout en plissant les paupières pour pouvoir contempler ses rayons, sa voix portait les accents de l'amertume et la déception.

"A chaque nouvelle illusion, à chaque nouveau mensonge, la confiance est plus difficile à gagner, et à garder."

Baissant de nouveau les yeux sur cet inconnu, la Gardienne écouta la brise lui souffler que la Lumière n'était pas faite de mots ni de promesses. Elle était juste Lumière et les Hommes l'interprétaient à leur convenance.

"Adalrik nous a menés à la bataille. Peut-être était-il voué à tomber comme la Tour, mais il était là, et n'a jamais cherché à nous imposer sa présence. Elle était évidente. Rassurante.

Cuchulainn, sans que nous le connaissions, a décidé de nous offrir du temps. De façon peut-être maladroite et bien étrange à nos yeux. Mais il est aux mains de ceux qui nous ont pourchassés, pour nous. Rien que par ce geste, il en a fait beaucoup dans sa courte transition.

Et vous en oubliez un. Il est resté peut-être seulement trois jours parmi nous en tant qu'Augure, mais il n'en a pas moins été un. Bran Ruz. La Réponse. L'annonceur de la mort du Soleil... Peut-être aurions-nous dû prendre son symbole beaucoup plus au sérieux et avons-nous failli dans cette tâche. Il n'empêche que Bran, avant même d'être Augure, a abattu l'une des têtes de l'Empire.

Qu'annoncez-vous ? Qu'apportez-vous ?
"

Une preuve, un geste. Etait-ce si difficile à apporter lorsqu'on portait l'auréole solaire ? La jeune homonculus avait bien des idées de démonstrations qui sauraient la convaincre, mais tout comme Apollon envoyait ses guerrières à Camelot avec la simple vision d'une épée entourée par la mort, peut-être valait-il mieux laisser cet homme sans indices pour voir comment il s'en sortirait. Ce qu'il découvrirait par lui-même.

"Je vais vous raconter une petite histoire. Il y a quelques années, une Évêque s'est tenue près de moi, d'Aldarik et d'un autre. Dans la Tour. Apollon veillant à quelques domaines de là. L'arrivée soudaine de plusieurs intrus a poussé cette femme à révéler sa vraie nature : celle d'une illusion, d'un tueur dont la lame s'est dirigée directement vers notre Augure. Elle avait pourtant l'allure d'un Oracle. Le parler d'un Oracle. L'aura d'un Oracle. Les informations qu'aurait dû posséder un Oracle. Et c'était un assassin.
Aujourd'hui se tiennent près de moi deux guerrières de confiance, avec qui j'ai éprouvé la colère, la joie, l'entraide, le réconfort.
"

Ses iris d'émeraude glissèrent sur Esmelia et Rowena, un sourire ourlant ses lèvres un instant avant de revenir vers les deux hommes.

"Et deux hommes sortis de nulle part qui nous demandent de les croire. Simplement. En ce qui concerne Narsès, les geôles, votre libération, je veux bien vous croire. Je dispose de plusieurs sources qui m'ont fourni des informations similaires. Vous étiez donc bien un prisonnier, et probablement un artiste oui. Vous seriez, en toute honnêteté, le premier des artistes retenus par Narsès à en revenir vivant. Et je peux vous garantir que je ne suis pas la dernière à m'intéresser aux petites mains qui facilitent grandement la vie des Oracles, lorsque le temps nous permet un peu de répit. Mais de là à vous accepter comme Augure ? Le seul témoin vous accompagnant étant tout aussi inconnu que vous ? Le seul objet dans vos mains m'étant étranger ?"

Elle secoua la tête négativement, fit signe à Esmelia, si elle le souhaitait, de se saisir de la fameuse boite afin de voir si elle comprenait mieux la situation une fois son contenu révélé. Mais en admettant que la Pythie ait une vision, confirme le rang de Python en tant que Voix d'Apollon, il n'obtiendrait pas de Célestia la même dévotion que ses prédécesseurs. Pas avec tout ce brouillard autour d'eux.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
RowenaRowenaArmure :
Cygne d'Euros (Est et Automne)

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-bleu1350/1350[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-rouge600/600[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-rouge  (600/600)
CC:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-jaune1200/1200[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles)   [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) EmptySam 16 Jan - 23:15
Il n’a pas beaucoup de répondant à l’encontre du Cygne, et Rowena n’en est pas vraiment étonné. Les paroles de Célestia ont bien plus marqué les esprits, et même si elle avait tenté d’adoucir les angles avec une certaine bienveillance, force est de constater que ça n’a pas eu grande utilité. Néanmoins, plusieurs choses intriguent l’oracle dans les paroles qui sont adressées aux trois jeunes femmes. Des choses sensées, quelque peu révélatrices, et d’autres qui semblent étranges, quelque peu cryptiques. Mais de ça non plus, elle ne devrait pas en être étonnée. Mais elle note qu’il n’a pas daigné accéder à leur requête de fournir une preuve de son statut, ce qui n’est guère trop en sa faveur. Si le Cygne commence à croire qu’en effet, l’homme devant elle est au moins un oracle, un léger doute demeure. Pourquoi aurait-il connaissance de la Tour nouvellement née s’il n’en était pas un après tout ? Et pourquoi un prétendu oracle mentirait-il alors au sujet de son statut d’Augure ? Cela faisait pencher Rowena en sa faveur. Et en même temps… elle pouvait comprendre aussi pourquoi Célestia gardait pour elle sa réserve et n’emmenait pas sa confiance en lui. A dire vrai, même si elle pouvait croire que le dénommé Python ne mentait pas, elle n’aurait pas non plus accordé sa confiance dans l’immédiat. Elles avaient trop souffert du passé pour la confier si aisément.

Et cette preuve ignorée…

Cependant, si la méfiance est juste, la paranoïa l’est peut-être un peu moins, et elle ne peut pas tellement être d’accord avec Célestia sur certaines choses.

« Allons, ne voit pas non plus l’ombre partout, tu ne sais ce qu’ils ont pu se dire à la Tour s’ils s’y sont rencontrés. Des semaines se sont écoulées. » Dit-elle doucement à l’encontre de sa consoeur. Célestia a beau avoir rencontré cet Adonis, Rowena n’est pas persuadée qu’elle en était la confidente totale et qu’elle le connaissait parfaitement pour juger qu’il ne changerait pas ses plans. Que Python parle de la Tour et de cette boite qui lui avait été confié, elle n’en est pas spécialement surprise. « Cela étant je reste d’accord avec ce point et ne suis pas sûre de ce que ça peut prouver. » Sinon qu’il s’agit d’outils spéciaux destinés à Esmelia. Soit, qu’est-ce que cela avait à voir avec la charge de l’Augure, peut-être était-ce un mystère à découvrir. Mais à son sens, il y avait des moyens plus simples et plus directs - et pas spécialement voyants - permettant de prouver ses dires.

La suite du débat semble quelque peu s’éloigner du sujet, entre lumière et illusion, mensonge et vérité, et rôles des derniers Augures sur la toile tissée par Apollon. Bien. Si la base était un reproche contre elle de négliger les cycles - ce qui n’était certainement pas le cas, voir un nouvel Augure n’avait rien de surprenant - la réponse de Célestia est peut-être trop… premier degré. Et s’ils ne s’arrêtaient pas, les discussions pourraient aller forts loins. Observatrices silencieuses, le Cygne n’avait pas grand chose à répondre à ces sujets, ne partageant ni l’avis de Python sur le jugement qu’il venait de leur porter à tort, ni celui de Célestia. Comme si le précédent Augure avait réellement apporté quelque chose. Tristement, aux yeux de Rowena, il avait été capturé pour d’obscures raisons, et ça n’avait pas empêché la traque des oracles restants et des serviteurs de la Tour poussés à l’esclavage. Qu’est-ce que tout cela avait changé ? Pas grand chose pour l’instant.

« Personne ne vous demande d’être comme Adalrik ou ceux qui l’ont suivis. Les choses changent comme elles l’ont toujours faits. Et ça croyez moi, nous sommes loin de l’oublier. » Un petit sourire sombre, désabusé sur les lèvres en souvenir de ce qui a été perdu mainte et mainte fois, puis elle reprend. « Je commence à vous croire, mais malgré tout vous ne pouvez pas vous attendre à ce que nous acceptions aisément une parole laissée ainsi dans le vent. Pas après ce qui a été traversé et vécu, et sur une terre qui n’est pas la nôtre. » Et pleines de risques, malgré ce qui se dit de la bienveillance des hôtes. « Nous attendions simplement une preuve de la confiance que nous pourrions placer en vous. » Une chose que le Cygne n’avait d’ailleurs pas spécialement placé en Cuchulainn, mais qu’elle attendait de tendre à un nouvel Augure qui serait digne de relever les oracles. Ils avaient besoin de ça, pour ne pas sombrer dans la nuit qui avait commencé à tomber sur eux.

Elle ne rajoute rien sur le reste, écoute à nouveau les paroles de Célestia, et élève une certaine empathie à l’égare de Python et la souffrance endurée dans les geôles de Narsès. De nombreux mots étaient venus, et cette traque qu’eux même avaient subit, elle n’ose pas imaginer les horreurs vécus entre ces quatre murs. Au moins, c’est un partage des affaires du passé, une confidence peut-être douloureuse sur ce qu’il a été et n’est plus aujourd’hui, élevé dans la lumière d’Apollon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t891-rowena-le-paon-de-ceci https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2210-rowena-journal-de-bord
PythonPythonArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-bleu0/0[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-rouge0/0[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) G-jaune0/0[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles)   [Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles) EmptyHier à 17:36
Life is a mystery
Everyone must stand alone
I hear you call my name
And it feels like home

When you call my name it's like a little prayer
I'm down on my knees, I wanna take you there
In the midnight hour I can feel your power
Just like a prayer you know I'll take you there

I hear your voice
It's like an angel sighing
I have no choice, I hear your voice
Feels like flying

I close my eyes
Oh God I think I'm falling
Out of the sky, I close my eyes
Heaven help me

Fermant les yeux un instant, Python prenait un peu de recul suite à la batterie de questions qu'il venait de se prendre. Une certaine acrimonie lui tombait dessus sans qu'il sache vraiment pourquoi, il comprenait à ce moment là que sa tâche serait encore plus rude que ce qu'il avait imaginé. Il s'approcha alors de la Pythie de la peinture et reprit délicatement la coffret, s'il devait prouver une chose, il devait le faire lui même.

Silencieux, il fit un signe positif de la tête à l'intention de l'Oracle de la Corne. Il était bien le seul en cet instant à être son allié. Il ouvrit alors la boîte et laisser apparaitre six fioles fermées par des bouchons de liège. On pouvait y voir aussi des cordelettes dorées qui scellaient le tout. A côté, dans un autre compartiment, il y avait un pinceau aux poils dorés. Une aura solaire émanait des poils, on aurait pu penser facilement à des cheveux.

Python prit alors le pinceau et libéra d'un geste de la main les scellés. Il trempa le pinceau dans les couleurs et se mit à peindre avec adresse le corps de Celestia. Dans une perfection parfaite, on avait l'impression qu'une autre Eminence était en train de naître. Un cosmos solaire émanait du pinceau et, par moments, on pouvait y voir une autre présence derrière le représentant d'Apollon. Un être de lumière semblait tenir le pinceau à sa place et l'aider dans ses mouvements. Chaque coup de pinceau donnait aussi l'impression d'entendre une tonalité musicale harmonieuse avec le reste.

Une minute passa dans le plus grand silence, Python était totalement absorber dans son oeuvre, dans une forme de folie transcendante. Puis, son oeuvre réalisée, fatigué, il se tourna alors vers les Oracles qui doutaient de sa personne.

Voici l'un des pantins que le seigneur Apollon aimait peindre autrefois, leur donnant vie et vitalité. Seul le temps était l'ennemi de ses créations malheureusement, le concours d'Hermès permit alors de les rendre immortels et réels. Même Apollon ne peut combattre éternellement le temps qui passe, c'est ainsi. Se tournant vers Celestia. Voici comment vous êtes née mademoiselle, de la bonté de notre Créateur. Je ne nie pas vos questions, loin de là. Je ne suis encore qu'au début de mon propre chemin et mon devoir sera de prouver que vous pouvez me faire confiance. Je ne suis pas les hommes que vous avez mentionné, c'est vrai, je n'ai rien à voir avec eux, c'est vrai. Je ne suis que le messager du Soleil, sans plus...

Soudain, sans conscience, le pantin se mit à bouger selon la volonté de l'Augure. Il se pencha et prit le pinceau des mains de son créateur et le remit à sa place en fermant les fioles de nouveau. Combien de temps survivrait elle ? Python ne le savait pas lui même, rare était l'oeuvre qui survivait au temps. Veillant à réunir ses idées, il continua.

Oui, tout est illusion, le temps est celui qui veille à nous le rappeler. Mais entendons nous bien, je parlais bien d'art en parlant d'illusions. J'ai entendu parler de cette histoire au sujet de la disparition d'Adalrik mais je n'ai pas les détails malheureusement, il y a des illusions qui ne sont pas le fait de l'art mais de la forfanterie. C'est autre chose. Ecoutez, je n'ai pas votre expérience, c'est un fait, je n'ai rien partagé avec vous. Je comprends ce que vous ressentez mais il y a une chose que vous pouvez ressentir, si cette oeuvre éphémère ne suffisait pas...

Il s'approcha alors de Rowena, rayonnant de lumière et la prit entre ses bras. Son rythme cardiaque se liant au sien, elle sentait à ce moment là le rythme du temps. Python priait au plus profond de lui même Apollon de l'aider en cet instant. Soudain, un trait de lumière perçait les nuages et frappa les deux êtres enlacés, telle une flèche de lumière venue du ciel. Les dormeurs du monde ne verraient là qu'un épisode du temps, mais un Oracle y verrait un signe d'Apollon qui permettait un peu de rêve dans les ténèbres.

Chuchotant doucement.

Pour l'amour d'Apollon, croyez moi.

Python ne savait plus que faire, il n'avait plus de solution. Si les siens ne croyaient pas en lui, il était clair que son rôle serait terminé séant. Toutefois, dans l'ombre, la Pythie de la peinture se retirait du jeu, certainement insensible à l'art présent. Le premier départ venait d'avoir lieu.... Rowena, libérant Rowena de son étreinte, laissait paraître une réelle tristesse. Il se tourna vers la Corne d'Apollon avec un desespoir certain, il n'avait peut-être pas pu répondre à toutes les questions, leurs peurs et il n'avait pas plus d'éléments à leur fournir.

Citation :
Le départ d'Esmélia est acté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Mi Mars 553]Arrivée en terre inconnue... (Oracles)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Britannia :: Camelot :: Haut-Pavé-
Sauter vers: