Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 [Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message [Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria]   [Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] EmptyDim 13 Déc - 16:38
La politique ne dormait jamais, à Atlantis. De nuit comme de jour, le Sénat pouvait être amené à siéger pour débattre des lois et des enjeux d'Atlantis et de son empire. Il était rare que le sénateur Arhan Sefirot ne participe pas à ces échanges. Pourtant, ce soir-là, alors que l'assemblée était réunie sur des questions qui en d'autres temps auraient pu l'intéresser, le sénateur patientait dans les jardins du domaine de sa famille. Il attendait que le sang de Chrysaor réponde à l'appel des siens.

Arhan était relativement jeune, pour un Sénateur. A peine une trentaine d'années. Il faisait partie de cette nouvelle génération qui avait rejoint la noble institution politique au lendemain de la guerre contre les Muiens, après que d'autres membres aient été tués ou aient démissionné devant la gravité de la situation. Bien que n'appartenant pas à l'amirauté, il avait combattu l'envahisseur et en avait payé le prix. Son visage, partiellement brulé, était depuis cette époque caché derrière un masque de fer lui en recouvrant la partie supérieure.
Depuis qu'il avait rejoint le Sénat, il s'était fait un nom. Tempêtueux, virulent même, mais charismatique. Certains voyaient en lui un agitateur, d'autres une étoile montante. Personne ne pouvait cependant nier son adresse politique : il avait fédéré tous les opposants au Primus Senator actuel, Cinead Meritina, et s'opposait catégoriquement à sa politique... Ainsi qu'à celle de son cousin, le Légat Orpheus. Son inimitié pour les deux hommes était chose notoire.

Cela faisait plusieurs jours qu'il avait fait parvenir une missive au Pilier de l'Océan Indien. Une simple demande au Général de Chrysaor, sa cousine Astéria, afin de pouvoir la rencontrer pour discuter de quelques affaires. Bien qu'assez anodin, le messager avait été insistant, presque pressant jusqu'à ce que la gardienne du Pilier accepte la rencontre.
Les deux enfants de la famille Sefirot n'étaient pas particulièrement proches, plusieurs degrés séparant leurs branches dans l'arbre généalogique. Ils se connaissaient pourtant, pour s'être parlé à plusieurs reprises, et surtout pour avoir étudié sous le même Maître. Lui aussi avait été un élève du précédent Général de Chrysaor, plusieurs années avant elle. Ils s'étaient déjà entrainé ensemble. Mais Arhan n'avait jamais été accepté par une Ecaille, contrairement à elle.

Lorsqu'Astéria se présenta à l'entrée du domaine de sa famille, elle eut la surprise de trouver l'homme qu'elle était venue rencontrer directement à l'entrée. Sur le porche, Arhan était en train de s'entretenir avec un autre Sénateur. C'était un homme lui aussi assez jeune, aux cheveux blancs comme la neige. Un Marsyne, Astéria pouvait-elle se rappeler, qui appartenait au camp politique du Sefirot. Lorsqu'elle s'approcha d'eux, les deux hommes s'interrompirent et s'inclinèrent pour la saluer respectueusement. Derrière le masque ouvragé d'Arhan, ses deux yeux verts rencontrèrent les siens sans hésitation aucune.

« Bonsoir, Astéria. Merci d'avoir accepté cette invitation. J'espère que cela ne te dérange pas si nous marchons un peu pendant cet entretien? J'ai passé trop de temps enfermé, dernièrement. Me dégourdir les jambe me fera le plus grand bien. »

Le Sénateur se tourna vers son camarade et lui adressa un signe de tête. La Forgeronne pu voir, un bref instant, de l'appréhension sur les traits du Marsyne. Celui-ci finit néanmoins par obtempérer. Saluant les deux Sefirot avant de se retirer, il rentra à l'intérieur du la demeure. Surement avait-il encore à traiter avec Arhan.
Ce dernier invita d'un geste Astéria à le suivre vers les jardins du domaine. Ils ne tardèrent pas à approcher de larges plans recouverts de fleurs aux couleurs vives, plantées dans des agencements précis pour former des formes géométriques. Dans ce cadre des plus calmes, le Sénateur s'adressa à sa cousine de manière familière, mais somme toute respectueuse de la politesse.

« Nous ne nous sommes pas revus depuis que tu as obtenu cette Scale. Comment les choses se passent-elles au sein de l'Amirauté? Penses-tu y avoir trouvé ta place? »

Il tourna sa tête vers elle, attendant sa réponse. Malgré son calme apparent, une certaine intensité se devinait dans son regard. Ces yeux, beaucoup les trouvaient intimidants. Les traces de brulures, qu'on devinait derrière ce masque qui ne les couvrait que partiellement, n'aidait pas à laver cette impression. Ni les mèches blanches qui, issues de sa peau brulée, venaient se mêler à sa longue chevelure sombre. Mais Astéria était une ancienne pirate. Ces quelques traits seraient-ils suffisants pour l'inquiéter?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] G-bleu527/950[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] V-bleu  (527/950)
CP:
[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] G-rouge900/900[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] G-jaune1200/1200[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria]   [Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] EmptyLun 14 Déc - 12:12
Lazare est parti en mission depuis longtemps. Orphéus et Aurora de même, Chrysaor se retrouve donc seule dans la grande et belle cité d'Atlantis. Il y a d'autres généraux bien sûr, mais elle n'a pas de lien avec eux, l'occasion de les croiser ne s'étant pas présentée. Chacun a sa charge de travail et personne n'est à blâmer. Cependant les faits sont là et elle aurait presque l'impression de tourner en rond dans son train de vie routinier. Ce dernier est ébranlé par la venue d'un messager plus qu'insistant. Ne pouvait-il pas simplement déposer sa missive et repartir aussitôt ? Il semblerait que non puisqu'il avait souhaité rester jusqu'à obtenir la réponse de la demoiselle. Le plus dur pour lui avait été de pouvoir la voir, le reste, l'invitation en question, elle ne se fit pas trop prier pour accepter. Même si c'était assez étonnant, au moins cela lui donnerait une occasion de faire autre chose et de revoir son cousin.

Elle le savait dans la politique, elle pour sa part en restait assez éloignée, préférant largement la partie exécutive du pouvoir. Donner des ordres, combattre, forger, voilà ce qui lui plaisait dans la vie. L'invitation soudaine, si elle était bienvenue, était également intrigante. Qu'est ce qu'il pouvait bien avoir à lui dire ? Ou à lui demander ? Voilà une réponse qu'elle entendait avoir rapidement. En arrivant devant les grilles dans sa tenue de civil bleue et blanche, elle aperçoit le jeune sénateur en discussion avec un autre homme. L'attendent-ils ou bien est-il si occupé qu'il enchaîne les rendez-vous comme des perles sur le fil d'un collier ? Doucement elle s'approche et elle identifie le second homme. Sans faire de commentaire, elle répond à leur salut par une inclinaison de la tête.
- Bonsoir messieurs. Pas du tout.
Dit-elle en référence à sa demande de promenade. A son invitation elle prend la direction des jardins d'un pas lent, puis calque sa vitesse à la sienne. Le Marsyne a été congédié et elle se demande un instant s'il a peur d'elle vu son hésitation à les laisser seuls. Intriguant là encore. Qu'est ce que ces deux là peuvent bien comploter ? Peut-être comprendra-t-elle bientôt.
- Tout se passe bien. Ça manque un peu d'action à mon goût, mais je me plais à la forge.
Ses prunelles sombrent scrutent les émeraudes de son cousin. Intimidant trouvent certains, pour elle le meilleur qualificatif serait charismatique. Très certainement un gros avantage dans le monde des requins politiques. Derrière son masque elle entrevoit sa peau brûlée, marque de ce qu'il a pu lui arriver. Elle ne connaît pas l'histoire de cette cicatrice là et n'ira pas investiguer sur le sujet, mais c'est le genre de chose dont elle a pu être coutumière et qui ne la choque pas outre mesure. Son amant a bien une balafre au milieu du visage…
- Alors dis-moi, pour quelle raison souhaitais-tu me voir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria]   [Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] EmptyMar 15 Déc - 21:51
Le Sénateur resta attentif aux propos de sa cousine alors qu'ils marchaient. Son visage cependant restait de marbre, voilé derrière un froid rideau de fer. Le seul moment où celui-ci se leva fut lorsqu'Astéria fit mention de la Forge. Comme si cette pensée avait évoqué chez lui un nom déplaisant, ses lèvres s'étaient pincées. Arhan ne releva cependant pas le sujet. Il hocha la tête, et retrouva bien vite son calme. S'arrêtant finalement lorsque l'héritière de Chrysaor le questionna, il lui fit face.

« Des rumeurs circulent au Sénat sur ce qu'il se passe au sein de l'Amirauté. C'est... Comme un souffle de vent qui annonce la tempête. Les sénateurs commencent à s'agiter, et je risque d'avoir bientôt à faire un choix difficile... J'espérais que tu pourrais répondre à quelques questions pour m'aider à y voir plus clair. »

Le regard de son cousin resta figé dans celui d'Astéria. Il attendait, observait... Un signe. Peut-être une faille? Ou peut-être simplement une réponse, comme il l'avait mentionné. Arhan ne laissa de toute manière pas le suspense perdurer. Ce n'était pas son genre.

« Une source fiable m'a rapporté que le Légat aurait... "égaré" l'une des nos précieuses Scales. As-tu entendu quelque chose à ce sujet? »

Les mots étaient anodins, presque légers. Leurs implications l'étaient beaucoup moins. Les Ecailles des Marinas étaient des objets sacrés, des symboles de paix et de protection de la cité d'Atlantis. S'il se répandait qu'Orpheus avait perdu l'une d'elles... Les conséquences pouvaient être terribles. La Général pouvaient à présent comprendre sans mal l'insistance que son cousin avait eu à la rencontrer, et la gravité avec laquelle il abordait cette rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] G-bleu527/950[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] V-bleu  (527/950)
CP:
[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] G-rouge900/900[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] G-jaune1200/1200[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria]   [Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] EmptyMer 16 Déc - 9:10
Si elle remarque le léger changement d'humeur de son cousin lorsqu'elle évoque la forge, elle n'en montre rien. Quant à réfléchir sur le pourquoi, elle n'en a pas le temps, se pose alors simplement la question dans son esprit et y reviendra peut-être plus tard lorsque l'occasion de laisser son esprit vagabonder se présentera, ou pas. Pour le moment, ce qui importe le plus c'est de connaître la raison de cette invitation et à travers la réponse donnée, elle entrevoit des pistes.

Le Léviathan. C'est ce qui lui vient à l'esprit. Pas en tout premier cependant, mais sa première idée est balayée en une fraction de seconde. Il y a bien deux Scales qui ne sont pas à leur place dans la grande salle du temple de Poséidon, mais l'autre, le Crocodile, est simplement en réparation dans sa forge. Une réparation qui est presque achevée d'ailleurs. Donc non, ce ne pouvait être de celle-ci qu'il faisait mention.

La disparition du Léviathan n'est pas un secret parmi les Généraux, la mort de son porteur, les nouvelles qu'il a transmises avant que son âme ne disparaisse à jamais non plus. Se laissant le temps de la réflexion, elle se demande pourquoi le Sénat n'en est pas au courant. Est ce qu'Orphéus a souhaité garder cela sous silence ? Ou simplement pas jugé bon d'en parler ? Après tout, les affaires de l'Amirauté ne concernent que le Légat et les Marinas.
- « Egaré », sous-entend que nous ne savons pas où elle se trouve, or nous en avons une assez bonne idée. Cependant, effectivement, elle n'est pas à sa juste place pour le moment.
La jeune femme semble jouer sur les mots et plutôt évasive dans sa réponse, mais cela s'apparente à une confirmation plutôt qu'autre chose. Bien que le Sénateur soit son cousin, elle reste prudente, incertaine de ce qu'elle a le droit de dire et ce qu'elle doit taire. Tout cela est mauvais signe pour le Légat, si le Sénat met le nez dans ses affaires, cela pourrait lui être très problématique. Connaisseuse des Scales, elle sait que l'absence du Léviathan n'est pas anodin et que l'Ecaille précieuse risque de gros dommages si ce n'est une destruction complète et personne ici n'aimerait qu'une personne mal intentionnée s'empare de l'âme mythique qu'elle contient.
- Eclaire-moi, pourquoi le Sénat s'intéresse à cette affaire ? Et quelle est cette fameuse source dont tu parles ?
Des questions, elle en a plein à présent. Trop, et elle sait qu'elle n'aura probablement pas les réponses qu'elle souhaite, mais s'il doit y avoir une tempête, elle préfère en savoir le plus possible pour s'y préparer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria]   [Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] EmptyJeu 17 Déc - 23:59
La réponse d'Astéria, bien que quelque peu évasive, sembla satisfaire le Sénateur. Son regard émeraude s'était même brièvement allumé lorsqu'elle avait apporté des informations complémentaires à celles qu'il possédait. De l'intérêt? Pas seulement. Il y avait dans ces pupilles de la colère, également. Pas forcément contre sa cousine, mais contre une autre personne, au-delà du Général de Chrysaor. La disparition de cette flamme dans son regard fut aussi rapide que son apparition... mais il en demeurait des traces dans le ton sec qu'il employa pour réagir à ses paroles.

« Inutile de jouer sur les mots. Tout ce qu'on m'a rapporté, c'est qu'une Scale serait tombée entre les mains de nos ennemis. Savoir qui, et où elle se trouve à présent, n'arrangera rien pour le Légat. Ses décisions et ses ordres ont mené à ce résultat... Et il l'a caché pour ne pas avoir à en payer les conséquences. »

Le masque de fer se détourna du visage de sa cousine. Il se remit à marcher le long des allées des jardins, comme pris d'un soudain besoin de ne pas rester inactif. D'un geste de la tête, il l'incita à continuer de l'accompagner. Lorsqu'Astéria lui posa ses questions, Arhan tourna à moitié son visage vers le sien. Ce qu'il lui expliqua ensuite ne devait pas lui être inconnu... Mais peut-être était-ce la première fois qu'elle l'entendait depuis le point de vue opposé, celui d'un Sénateur.

« Le Sénat doit agir comme contre-pouvoir à l'Amirauté, chère cousine. C'est ainsi que Poséidon, ainsi que nos ancêtres, ont créé notre gouvernement. Pour qu'il fonctionne, Orphéus se doit d'être transparent avec nous, les sénateurs. Or, s'il commence à nous cacher ses échecs... C'est un signe qu'il s'écarte de son devoir. Nous ne pouvons ignorer de telles dérives. D'autant plus que ce n'est pas la première de sa part. »

Arhan s'interrompit alors. Les lèvres légèrement pincées du cousin d'Astéria traduisaient une hésitation à répondre à sa seconde question... Mais quelque chose sembla le décider. Peut-être que l'honnêteté avec laquelle l'héritière de Chrysaor lui avait répondu l'incitait à faire de même.

« Ma source... Un autre Sénateur, qui a des méthodes bien à lui pour surveiller le monde extérieur. Je tairai cependant son nom tant que je n'aurai pas procédé à d'autres vérifications... »

Ce n'était peut-être pas la réponse que sa cousine espérait, mais c'était la meilleure qu'il pouvait lui fournir pour l'instant. A son ton, on pouvait deviner qu'il serait difficile, voir impossible, de lui faire changer d'avis sur ce point.
La petite promenade des deux cousins dans les jardins des Sefirot s'acheva devant un kiosque de pierre, de style indien, qui par sa légère élévation surplombait un champ de fleurs dont les couleurs se courbaient en d'élégantes fractales. Arhan s'immobilisa un instant, s'appuyant sur la rambarde du kiosque pour contempler le paysage, avant de se retourner vers Astéria et de lui parler d'un ton grave.

« Il m'en coûte de te demander cela mais... Au nom de ton devoir envers notre famille, ainsi qu'envers le peuple d'Atlantis, il te faut me répondre. As-tu entendu, au cours de ton service, d'autres faits ou ordres que le Légat aurait omis dans ses rapports au Sénat? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] G-bleu527/950[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] V-bleu  (527/950)
CP:
[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] G-rouge900/900[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] G-jaune1200/1200[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria]   [Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] EmptyVen 18 Déc - 21:59
La position d’Orphéus semble plus que menacée et la jeune femme ne sait pas vraiment quel parti prendre sur le moment. Elle s’était toujours dit que les intérêts d’Atlantis et de Poséidon passaient avant tout, mais elle ne peut pas effacer si aisément l’amitié qu’elle porte à Aurora et son frère. Toutefois, s’ils sont en difficulté et qu’ils sont dépassés par les événements, peut-être est-il préférable qu’ils aient l’aide du sénat. Les secrets cachés ne sont jamais de bon augure et finissent toujours par éclater. Le plus tôt est le mieux à son avis.

Son cousin poursuit sa marche et elle le suit sans qu’il ait à demander, la discussion n’étant pas terminée. Ses réponses achèvent de la convaincre que le Légat a besoin d’aide, que quelque chose doit être fait. Peut-être que les choses sont plus grave qu’ils ne le pensent et qu’il ne pourra pas se débrouiller seul pour régler la mort d’Alvis. Quelque soit le ton qu’emploie Ahran, elle reste imperturbable. Simple fait dû à son sang froid, qu’elle ne saurait perdre qu’en de très rares occasion pour des raisons bien précises. Il tait le nom de son informateur et elle ne s’en formalise pas, s’y étant attendue. Au moins elle n’aura pas à regretter de n’avoir pas tenté de poser la question.

Ils arrivent à un kiosque et bien que le décor soit magnifique, elle n’y prête pas vraiment attention. Il lui est plus intéressant d’observer le sénateur, ses mots et ses réactions. Si elle pose les yeux sur le champs de fleur, elle ne le voit pas vraiment, se perdant dans ses pensées, réfléchissant à ce qu’elle soit et que e Sénat pourrait ignorer.
- Ne sachant pas ce que vous savez, il m’est difficile de pouvoir déterminer s’il y a des choses que vous ne savez pas. Alors je vais balayer ce que je sais simplement et tu verras bien si tu y trouves des faits nouveaux.
Si le Sénat n’est pas censé ignorer ce que le Légat sait et fait, alors elle ne fait que son devoir en transmettant les informations des divers rapports dont elle a pris connaissance.
- Alvis du Léviathan est mort au cours de sa mission chez les Ases. Une délégation de ces derniers est venue à Atlantis mais je ne sais pas si cet échange diplomatique a abouti sur quelque chose de constructif. Je me demande si ce n’est pas la perte de la Scale qui a eue une certaine conséquence mais Amphitrite s’est manifestée, nous avons senti sa présence, ou du moins, Chrysaor l’a ressentie, ainsi que toutes les autres Scales.
Voilà tout ce qu’elle pouvait dire sur le sujet. La visite de l’Oracle et celle de la délégation des Saints ne doit pas leur être inconnue alors elle passe sur ces points là pour en venir à un dernier. Sans doutes n’a t’il aucune importance pour le Sénat, mais il en a pour elle de façon toute personnelle alors elle ne se gène pas pour essayer d’avoir à son tour des réponses.
- La dernière chose que je sais, c’est que le Légat voulait aller personnellement en mission avec le Général Scylla et le Capitaine des Carcharocles par bateau vers des îles. Une affaire qu’il devait estimer importante je suppose. Quoi qu’il en soit, il n’est pas allé directement avec eux et je n’ai pas de nouvelles depuis, ce qui m’inquiète. J’espère que nous n’avons pas perdu d’autres Scales...
S’il n’ a pas de question directe, elle espère néanmoins que cela suffira pour que le Sénat se penche sur le sujet. Peut-être s’alarme t’elle pour rien, mais dans ce cas, comment expliquer que Lazare ne soit pas revenu et que l’on n’entende plus parler d’Aimana ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria]   [Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] EmptySam 2 Jan - 21:29
Le Sénateur Sefirot était resté silencieux et attentif pendant l'exposé de sa cousine. Ses yeux avaient guetté ses réactions alors qu'elle parlait de ce qu'elle avait connu à l'amirauté, recherchant les vérités au-delà de son discours. Alors que celui-ci se poursuivait cependant, les traits d'Arhan se tiraient, et se faisaient soucieux. Quelque chose dans les paroles d'Astéria semait le doute en lui. Les informations qu'elle lui livrait complétaient celles qui lui étaient remontées... et en contredisaient d'autres. Dans cette confusion, que croire? Que faire?
Les derniers mots de Chrysaor a propos des Marinas partis dans le Pacifique l'interpellait, mais il n'avait malheureusement pas grande information à ce sujet. Il pouvait peut-être demander à la Sénatrice Tangaroa qu'il comptait parmi ses alliés si elle en savait plus. Mais ce ne serait pas pour tout de suite. Arhan Sefirot resta silencieux un instant, marchant d'un pas lourd et pensif sur la pierre du kiosque qu'il parcourait. Il lui fallut quelques instants de réflexion encore avant de se sentir prêt à répondre à Astéria.

« Merci de m'avoir parlé de tout ceci. C'est... troublant. Entre ce que tu me dis là, ce qu'Orpheus nous a affirmé, et ce que mes propres alliés m'ont rapporté, rien ne semble concorder. Quelque chose m'échappe encore. Il va me falloir du temps pour pour trouver la vérité... et il me faudra également des moyens appropriés. Mais je n'ai pour l'heure ni l'un ni l'autre. »

Le regard d'émeraude de l'homme masqué quitta le visage de sa cousine pour observer les couleurs resplendissantes de leur jardin familial. Devant ce splendide paysage, il s'accorda un bref instant de méditation, et ferma les yeux. Lorsqu'il les rouvrit, il était parvenu à une décision. La seule conclusion possible. Le chemin qui lui avait été tracé était clair, même s'il en ignorait encore la destination.
Le Sénateur se retourna vers le Général de l'Indien. Arhan prit alors une profonde respiration et exposa à sa cousine la vérité sur ce qu'il préparait depuis maintenant plusieurs mois.

« Astéria, d'ici quelques semaines, j'aurai à rendre un rapport au Sénat à propos de tout ce que j'ai découvert. Il est probable, non, inévitable, que les Méritinas seront affaiblis par ces révélations. Si la majorité au Sénat bascule, Orphéus sera forcé, à son retour, de s'expliquer... ou de quitter son poste de Légat. Si cela devait arriver, de grands changements risquent de s'ensuivre. »

La voix du défiguré était grave et sérieuse. D'une austérité propre aux hommes qui ne souffraient pas de voir leurs plans, leurs visions, mis en échec. Arhan savait que la tempête approchait, que le Légat serait détrôné. Après cette conversation, cette possibilité s'était faite certitude. Lui, ainsi que sa cousine, ne pouvaient qui s'adapter au chaos qui s'approchait...

« Cela rassurera les sénateurs, ainsi que le peuple d'Atlantis, de savoir que les exactions du Légats ne sont pas partagées par les Généraux qui étaient sous ses ordres. Pour éviter que tu sois prise dans la tourmente, je voudrais que tu acceptes de témoigner devant le Sénat pour y répéter ce que tu m'as dis ici. Cependant une ancienne loi interdit aux Généraux de se présenter dans l'enceinte de notre institution, afin d'assurer la séparation des pouvoirs... Il faudrait donc que tu acceptes, pour un temps, d'abandonner la Scale de Chrysaor. »

L'offre, finalement, avait été faite. Un sacrifice pour éviter que Chrysaor ne chute avec le Légat. Un moyen de servir la vérité, et de préserver l'héritage des Sefirot de la folie des Méritina. Aux yeux d'Arhan, c'était là la solution idéale. Mais il comprenait assez Astéria pour deviner qu'elle ne l'entendrait peut-être pas de cette oreille. Son plaidoyer n'était pas terminé.

« J'ai conscience de te demander beaucoup... Mais je t'assure que ce ne sera que temporaire. Une fois Orphéus démis et un nouveau Légat nommé à la tête de l'Amirauté, tu pourras surement retrouver ton titre. Ce ne sera l'affaire que de quelques semaines, au plus un ou deux mois. Entretemps, peut-être pourras-tu m'aider à démêler le vrai du faux. J'ai foi que le sang qui nous lie sera plus fort que toute manigance de nos ennemis. »

Le choix était à présent entre les mains de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AsteriaAsteriaArmure :
Chrysaor

Statistiques
HP:
[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] G-bleu527/950[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] V-bleu  (527/950)
CP:
[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] G-rouge900/900[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] G-jaune1200/1200[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria]   [Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria] EmptyMer 6 Jan - 9:09
Le fait même qu'il existe des incohérences entres toutes les informations que son cousin ait pu avoir en fonction de ses interlocuteur est inquiétante. Il se peut que certaines choses aient pu être légèrement déformées, mais elle comprend bien que présentement ce doit être plus profond que cela.

Alors qu'il prend le temps de la réflexion, elle reste silencieuse. Pas vraiment pensive, elle fixe un point sans vraiment le regarder, comme figée dans le temps, un phénomène dont elle est d'ordinaire coutumière lorsqu'elle entre en phase méditative. ça l'aide à se calmer, s'apaiser et relativiser. Le futur s'annonce très incertain et ne pas savoir dans ces circonstances peut être très stressant. La voix masculine se fait de nouveau entendre et elle écoute, revenant à l'instant présent.
- Je comprends.
Malgré tout le respect qu'elle porte envers le Meritina, la vérité et le bien d'Altantis compte bien plus.
- Très bien, puisqu'il le faut. Mais je refuse de reprendre ma Scale par la suite et de travailler pour un autre Légat.
C'est le seul compromis qu'elle a trouvé. Dire la vérité oui, mais pas pour revenir ensuite. Elle n'est pas partante des chaises musicales et elle sait que Chrysaor n'apprécierait pas d'être ainsi abandonné puis repris comme si de rien n'était. Ce n'est pas correct vis à vis de l'Ecaille et elle ne s'abaissera pas à la traiter ainsi. Donc si elle doit arrêter, ce sera pour de bon. De toute façon, avec toute cette pagaille, Lazare risque d'avoir des ennuis s'il n'est pas déjà mort, alors elle en profitera pour le trouver et se mettre en retraite avec lui à voguer sur les mers comme autrefois. S'il est vivant... La discussion arrivant à son terme, elle prit congé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2064-asteria-general-de-c https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2013-asteria-sefirot-generale-du-chrysaor
 
[Début Mars 553] Famille et Devoir [PV Astéria]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Pilier de l'Indien-
Sauter vers: