Votez
I
II
III
IV
V


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AsherAsherArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan] G-bleu0/0[Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan] V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan] G-rouge0/0[Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan] V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan] G-jaune0/0[Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan] V-jaune  (0/0)
Message [Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan]   [Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan] EmptySam 9 Jan - 17:06
Un serviteur s’était présenté donc là où réside les guerriers d’Arès. Celui qui l’avait envoyé contait sur l’invitation informelle qu’il avait déjà fait passer par guerriers interposés. Bien des affaires étaient à réglé ici et le serviteur ne demanda pas son reste avant de se retirer, ayant transmis les détails de l’heure et de l’endroit à la délégation du Dédale.

Une fois sur place, l’homme qui se présenta alors se trouva face à une grande propriété, n’ayant rien à envié à celle des riches locaux. Entouré d’une longue grille, protégeant la propriété du petit jardin extérieur qui semblait avoir connu des jours meilleurs, comme s’il n’avait pas été entretenu pendant longtemps et qu’on s’y intéressait seulement là. La maison était grande. Un serviteur, portant une livrée noire, viendrait alors leur ouvrir. Puis, le mènera à l’intérieur de la maison. Un grand hall alors, décoré de meuble d’excellente facture et de quelques tapisseries locales ouvrait ses bras au Pontifex. Puis, le serviteur conduirait l’homme à l’étage. Là, après avoir monté un escalier et passé une porte fermée, il fut invité à entrer dans une pièce un peu moins vaste que le reste, à l’ambiance plus intime. Il s’agissait là sûrement d’une bibliothèque ou d’une pièce du même goût mais les étagères étaient vides. Dans la pièce, il se trouvait deux confortables fauteuils, une carafe de métal précieux et deux verres du même métal.

Le Pontifex n’eut pas longtemps à attendre, cinq minutes, peut être un peu moins, avant de voir arriver trois personnes. Avant de voir entrer un homme, de taille normal, à la musculature sèche. Loin du cliché que pouvait représenter l’ancien cardinal de la mort. L’homme était ô combien élégant. Une livrée noir et argenté, semblable à celle des serviteurs mais beaucoup plus sophistiqués et précieuses. Ses cheveux de cendres sur un regard perçant venaient parfaire le tableau de celui qui se présenta rapidement, après avoir pris place face à Zvezdan.

« - Seigneur Pontifex. Nous avons beaucoup de choses à nous dire. Vous avez souhaité cette rencontre depuis que mes guerriers vous ont croisé dans vos forêts. Je vous renouvelle mes excuses pour cette intrusion et je suis tout ouïe pour entendre ce que vous avez à dire. »


- And I wish I could trust you...
- If you did, you'd be the fool I always took you for.
[Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan] Griffi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t296-asher-dorana-guerrier-
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
[Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan] G-bleu1650/1650[Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan] G-rouge1350/1350[Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan] G-jaune1650/1650[Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan]   [Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan] EmptyJeu 21 Jan - 19:54
L'énigme venue du Nord.
Les envoyés de la terre de glace, les guerriers d'Asgard. Quelques semaines maintenant que cette rencontre devait se faire. Ici, le terrain sera propisce, neutre – à peu de choses prés. Propisce, mais pas parfait : J'ai assez vu de la gestions des garants de l'ordre pour me faire une opinion sur la stabilité réelle de cet endroit. Ils ne sont pas prêts. Quand l'enfer se présentera à leurs portes, ils ne sauront pas le contenir, pas totalement. Ils ont invité les puissances des 4 coins du monde pour leur petite fête, comme une façon de booster leur Ego... Mais quand les puissants se déchireront entre leurs murs, avec le sol de leur cité en guise de terrain de jeu, comment est-ce que ça finira ?

Quatre péquins déchirés dans une ruelle, et vous perdez déjà vos moyens. Je suis bien curieux de vous voir face à une guerre.

Mais plus tard, vous et vos affaires. D'abord, les affaires du Grand Froid.
Une garde à ma suite, je me suis présenté chez eux, drapé dans le rouge de ma tenue de la veille. Ce chez-eux temporaire de Camelot. On m'a guidé et j'ai suivi, les chiens d'Arès dans mon sillage ont pris leurs positions autour de l'endroit. Dans cette pièce plus intimiste, j'ai attendu une poignée de minutes, debout, puis il a fini par arriver.

J'ai beaucoup entendu parler de toi, Asher.
Très loin d'un Haldor. Très loin de l'image du guerrier patibulaire d'Asgard, en fait. Plus fin, plus noble. Beaucoup à dire, dis-tu... Tseh. J'espère simplement que tu seras moins sybilin et secret que tes subalternes. Aies donc tes secrets, Asgard, soit ce territoire isolé qui gère ses affaires loin de tous, si tu le souhaites. Mais j'ai besoin de réponses. De garanties. Car quand tu décideras de ne plus être une simple force protectrice sans ambition vers le monde extérieur, je serais ton voisin direct. Je serais la porte d'entrée vers le reste.
Et après tout, j'ai vu des choses. Des visions. Je suis bien placé pour savoir qu'une vision n'est pas forcément porteuse de vérité, oui...
Mais aurais-je tort de me méfier de vous ?

- Grand Prêtre. Un signe de tête en guise de salut, je m'assied confortablement au fond du fauteuil, puis le jauge. Jauge ses mots, son attitude, tout. Un court silence, après qu'il ait dit ses excuses, dit sa réplique. Finalement, un sourire. Ni la première, ni la dernière sur nos terres. Simplement, je prends soin de faire savoir au monde que... Notre politique quant aux intrusions extérieures a changée. Oui, un moment, plusieurs ont cru pouvoir marcher la Transylvanie comme une simple zone de passage, pouvoir fouler le sol jusqu'à notre porte pour s'y présenter en pachas. Petites choses irrespectueuses et pourtant si fragiles. À l'avenir, tout ne saura être aussi simple. Asgard a simplement été la première à faire les frais de ça. Vous savez ce que c'est. Devoir imposer sa politique quand on vient tout juste de se hisser au haut de la chaîne de commandement.

Mon sourire reste, mon ton ne change pas. Au coin de mon regard, un éclat doucement différent. Un quelque chose de malicieux. Oui, tu sais très bien ce que c'est, hm? à ceci prés que je n'ai pas eu à me battre pour ce trône. Qu'il n'y a pas eu de schisme dans le Dédale... En tout cas, pas encore.
En tout cas, pas de façon directe et définitive.

- Je pense que le plus indiqué serait de revenir sur le petit incident de la forêt, et plus précisément, sur votre volonté quant au cas Haldor. J'ai eu la version de vos guerriers, mais ils sont le bras armé d'Asgard plus que sa Voix. À situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle, j'ai accepté de vous remettre l'armure malgré les conditions de... L'échange. Tel que je l'ai dit à vos hommes : je ni intérêt ni légitimité envers vos protections sacrées. Cela étant...

Doucement, je m'installe plus confortablement dans le fautueil. Mains jointes sur mon ventre.

- Son cas est particulier. Le cas de ce Saphir aussi. Et plus simplement, le cas d'Asgard. Un regard qui fixe. Les yeux noirs parlent la confiance, mais mes mots disent la prudence. Dans un monde en proie à la paranoïa et aux conflits naissants, une frontière fermée... Laisse beaucoup de place à l'interprétation.

Trop de place, dans l'esprit d'un homme qui doit pouvoir prévoir ses mouvements de troupe à l'avance.

- Les meutes du Dédale parlent et murmurent.... Et les murs ont des oreilles. Mes oreilles. Alors je sais ce que certains disent, pensent. L'inquiétude belliciste. Qu'est-ce vous pourriez me donner à rapporter aux guerriers nerveux de mon domaine, pour les rassurer quant à l'inconnu muet du nord?

Car tu dois le savoir, hm ?
Un guerrier nerveux est un guerrier dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
 
[Mi-mars 553] Peut-on geler l'âme de la guerre ? [PV : Zvezdan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Britannia :: Camelot :: Lanternes-
Sauter vers: