Votez
I
II
III
IV
V


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-bleu220/220[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-rouge180/180[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-jaune285/285[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-jaune  (285/285)
Message [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian)   [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) EmptyDim 10 Jan - 14:38
Dans les ombres








Spoiler:
 

Les derniers jours m'avaient semblé interminables.
Un long déferlement de secondes douloureuses, de minutes cruelles, où le repos n'était plus qu'un vague fantasme. Chaque pas, chaque mouvement suffisait à déclencher mille tourments dans ma chair, réceptacle de la peine des miens.
Honteux face à mon état, j'avais soigneusement évité Morwenna, mes frères et soeurs d'armes, mais aussi le Grand Pope en personne. Mais j'avais bien conscience que cette situation, cette fuite, ne pouvait durer.
Aussi ne fus-je pas étonné en recevant une convocation de la part de Childéric, dans un endroit discret, propice au recueillement.
Mon supérieur avait-il connaissance de la malédiction d'Athéna ? Je le saurais bien assez tôt. Mais vu la teneur de notre dernier échange, sa colère contre moi, peut-être allait-il se réjouir de me voir ainsi châtié pour mes fautes.
De toute manière, je ne disposais plus vraiment des ressources pour me défendre ou me justifier d'une quelconque façon. Pour l'heure, mes forces vives restaient focalisées sur la nécessité de paraître relativement "normal" aux yeux du monde. Car j'étais bien placé pour savoir qu'une cible affaiblie pouvait être un appel aux requins, avides de sang.
Un peu avant l'heure de la convocation, je m'étais rendu discrètement dans l'église visitée quelques jours plus tôt, aux cotés de Morwenna, et me glissais dans les ombres jusqu'à une alcôve discrète.
De ma position, je pouvais voir qui rentrait, sans pour autant être visible.
Assis sur un banc, couvert par l'obscurité, je relâchais un profond soupir, main sur le coeur pour en apaiser les battements douloureux. Depuis combien de temps n'avais-je pas dormi plus qu'une poignée d'heures ?
Mais plus encore que la fatigue, la curiosité se mêlait à l'inquiétude. Que pouvait bien me vouloir le Grand Pope, après m'avoir si douloureusement conspué ?
Comptait-il ajouter une punition à la malédiction divine ? Me renvoyait au Sanctuaire ? Me bannir, peut être ? A ce stade, je ne pouvais présumer de rien.
J'espérais au moins que les informations récoltées auprès de la princesse Findabair serait utilisée à bon escient, pour sauver la vie de ma sœur. Au moins, tout cela n'aurait pas été vain...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-bleu0/0[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-rouge0/0[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-jaune0/0[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian)   [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) EmptyLun 11 Jan - 19:28
Il n’avait pas été très compliqué pour le Pope de laisser une note à Kilian pour lui demander de le retrouver loin de l’auberge dans laquelle tous les Saints résidaient. Childéric aurait pu recevoir le onzième gardien dans la pièce qu’il s’était attribué en guise de bureau ou encore dans la grande salle ou bien dans la chambre que Kilian partageait avec son épouse. Non, le teneur de ce qu’il avait à échanger avec le chevalier d’or était personnel et disons… complexe. Alors il avait choisi de rencontrer son guerrier dans un lieu loin des siens, isolés. Sûrement, et comme à son habitude, bien des idées allaient passer par la tête du demi-frère de sa femme. Ca ne lui ferait pas de mal de réfléchir encore un peu aux conséquences de ses actes. Il avait su par la déesse la sanction qu’elle avait choisie pour lui. Dure. Mais très à propos. Il s’était donc mis en route tôt le matin, accompagné de quelques gardes prétoriens.

Alors le vieux lion avait passé une partie de la journée à traîner en ville avec ses hommes, parlant çà et là avec les quelques personnes avec qui il avait pu faire la connaissance. Bref, ce qui donnerait le change : la journée banale et sans grand intérêt d’un représentant en exercice. Avec les joies du protocole, de la pompe et de l’étiquette. De quoi décourager d’éventuelle suivant ou de donner à des espions la chanson qu’il voulait que ces derniers jouent. D’autant plus qu’avec les bruits qui courent, Childéric avait redoublé de prudence. Mais rien n’est moins sûr quand on à affaire à ceux qui se cachent. Mais peu étaient ceux capable de regarder aussi bien que lui. Ses yeux de fauves à l’iris fendus lui offrent la vision du rêve, celle capable de percer les ombres et les voiles.

Après avoir donc volontairement perdu du temps dans la cité, le Pope se dirigea avec ses hommes vers l’église où il avait convoqué le onzième gardien. Il avait convenu avec ses gardes que ces derniers et lui rentrent ensembles et qu’il lui ménage un endroit tranquille. Ceux qu’ils n’eurent aucun mal à faire. Il n’y avait pas grand monde dans l’église et la vue d’un homme accompagné de soldat armée avait tendance à décourager les curieux et les croyants. Dès qu’il avait passé la porte de ce lieu de culte, il avait repéré Kilian installé sur son bas. Bien. Le onzième gardien avait sûrement pris ses précautions de son côté. Couplé aux yeux du vieux lion, il pourrait tous les deux avoir la conversation qui les attendait. Les gardes se postèrent hors de la portée de leur voix et ils pourraient ainsi empêcher d’autres personnes de s’approcher. Childéric alla donc s’installer à côté de Kilian et posa ses yeux de lion sur lui.

« - Bien. Je suis content que tu sois venu en avance. Je suppose que nous pouvons parler tranquillement ? C’est un bel endroit n’est ce pas ? »

Ses yeux se posèrent ensuite sur les éléments architecturaux de cette église. Oui, c’était un bel endroit.

« - Comment te sens-tu alors ? Tu apprends à vivre avec le poids de ton erreur ? »

Cette fois, il avait de nouveau posé ses yeux sur le onzième gardien. Sa voix était compatissante. Le sort de son chevalier lui importait. Mais ses yeux eux, ne cachaient pas non plus la dureté d’un chef devant celui qui avait commis une erreur. Néanmoins, il était là pour lui permettre de poser la première pierre de sa rédemption. Un chemin qui serait sûrement aussi lent que tortueux mais qui n’appartenait qu’à lui…

Citation :
Utilisation du passif présent sur le niveau 5 de l'historique Rêve, qui permet de rendre nul et non avenu les utilisations de l'historique Arcane, qu'importe son niveau


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-bleu220/220[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-rouge180/180[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-jaune285/285[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian)   [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) EmptyLun 11 Jan - 21:54
L'attente








Attendre, souffrir, respirer, souffrir, réfléchir, souffrir.
Chaque mouvement aussi infime soit-il, chaque muscle sollicité me rappelait la sort de l'un de mes frères d'armes. Ni repos, ni pause. Le poison rongeait mes chairs, mon cœur n'était plus qu'un organe traître.
Alors je pris mon mal en patience, attendant la venue du pope de plus en plus tardive.
Heureusement, ce lieu de recueillement, je pouvais laisser mes pensées m'offrir un semblant d'évasion. Même si, ironiquement, l'ambiance ne cessait de me renvoyer auprès de Findabair, et du lieu de mes erreurs.
Après un temps indéfini, je finis par remarquer l'entrée de mon supérieur, flanqué de ses gardes. Sans un mot, je l'accueillis, à la fois inquiet et trop épuisé pour lui offrir autre chose qu'un mouvement de tête se rapprochant le plus d'une révérence. Au moins, l'intention était là.
Childéric prit place à mes côtés et posa aussitôt un regard fauve sur ma personne, légèrement voûtée, avant de le laisser se perdre dans les beautés architecturales de ce havre, hors du temps.
Un bel endroit ? Question purement rhétorique. Aussi me concentrais-je du mieux possible sur sa première interrogation, légitime au demeurant.

Qui pourrait se soucier d'une ombre anonyme parmi tant d'autres, déambulant dans ces rues si densément peuplées ?

En toute modestie, je possédais l'expérience nécessaire pour me rendre quasi invisible, indétectable aux yeux du commun des mortels et de la grande majorité des éveillés. Or, après ces derniers jours d'exil, nul doute que je ne devais pas être une cible prioritaire pour d'éventuels espions, qui auraient tôt fait de m'avoir oublier, malgré ma prestation au tournoi.
La seconde phrase me fit grincer des dents. Le mélange de compassion affichée, que je devinais sincère, et la sévérité discernable ne faisaient qu'ajouter à ma honte.
Comment je me sentais ?... La question avait presque un caractère comique. Mais comment en vouloir au Grand Pope, qui devait n'avoir qu'une vague idée de l'enfer vécu ? Savoir intellectuellement n'avait rien à voir avec la sensation quotidienne. Perpétuelle et sans issue.
Aussi, je me contentais de répondre de l'unique façon possible, mon regard refusant de croiser le sien. Non par rancune, mais par peur de dévoiler l'étendue de ma faiblesse.

Je suis en vie, grand pope. Et... à votre service.

Que dire de plus ? Aucun mot ne pouvait rendre perceptible l'ampleur de ma détresse. Aussi, je préférais y poser un voile de pudeur, en attendant de saisir la raison de cette convocation, dans ce lieu éloigné des oreilles, non seulement indiscrètes, mais également de celles de nos compagnons.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Britannia :: Camelot :: Rouges-crocs-
Sauter vers: