Votez
I
II
III
IV
V


Avril 553 AD (Jusqu'au 5 mai 2021)
 
Partagez
 

 [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-bleu220/220[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-rouge180/180[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-jaune285/285[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-jaune  (285/285)
Message [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian)   [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) EmptyDim 10 Jan - 14:38
Dans les ombres








Spoiler:
 

Les derniers jours m'avaient semblé interminables.
Un long déferlement de secondes douloureuses, de minutes cruelles, où le repos n'était plus qu'un vague fantasme. Chaque pas, chaque mouvement suffisait à déclencher mille tourments dans ma chair, réceptacle de la peine des miens.
Honteux face à mon état, j'avais soigneusement évité Morwenna, mes frères et soeurs d'armes, mais aussi le Grand Pope en personne. Mais j'avais bien conscience que cette situation, cette fuite, ne pouvait durer.
Aussi ne fus-je pas étonné en recevant une convocation de la part de Childéric, dans un endroit discret, propice au recueillement.
Mon supérieur avait-il connaissance de la malédiction d'Athéna ? Je le saurais bien assez tôt. Mais vu la teneur de notre dernier échange, sa colère contre moi, peut-être allait-il se réjouir de me voir ainsi châtié pour mes fautes.
De toute manière, je ne disposais plus vraiment des ressources pour me défendre ou me justifier d'une quelconque façon. Pour l'heure, mes forces vives restaient focalisées sur la nécessité de paraître relativement "normal" aux yeux du monde. Car j'étais bien placé pour savoir qu'une cible affaiblie pouvait être un appel aux requins, avides de sang.
Un peu avant l'heure de la convocation, je m'étais rendu discrètement dans l'église visitée quelques jours plus tôt, aux cotés de Morwenna, et me glissais dans les ombres jusqu'à une alcôve discrète.
De ma position, je pouvais voir qui rentrait, sans pour autant être visible.
Assis sur un banc, couvert par l'obscurité, je relâchais un profond soupir, main sur le coeur pour en apaiser les battements douloureux. Depuis combien de temps n'avais-je pas dormi plus qu'une poignée d'heures ?
Mais plus encore que la fatigue, la curiosité se mêlait à l'inquiétude. Que pouvait bien me vouloir le Grand Pope, après m'avoir si douloureusement conspué ?
Comptait-il ajouter une punition à la malédiction divine ? Me renvoyait au Sanctuaire ? Me bannir, peut être ? A ce stade, je ne pouvais présumer de rien.
J'espérais au moins que les informations récoltées auprès de la princesse Findabair serait utilisée à bon escient, pour sauver la vie de ma sœur. Au moins, tout cela n'aurait pas été vain...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-bleu0/0[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-rouge0/0[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-jaune0/0[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian)   [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) EmptyLun 11 Jan - 19:28
Il n’avait pas été très compliqué pour le Pope de laisser une note à Kilian pour lui demander de le retrouver loin de l’auberge dans laquelle tous les Saints résidaient. Childéric aurait pu recevoir le onzième gardien dans la pièce qu’il s’était attribué en guise de bureau ou encore dans la grande salle ou bien dans la chambre que Kilian partageait avec son épouse. Non, le teneur de ce qu’il avait à échanger avec le chevalier d’or était personnel et disons… complexe. Alors il avait choisi de rencontrer son guerrier dans un lieu loin des siens, isolés. Sûrement, et comme à son habitude, bien des idées allaient passer par la tête du demi-frère de sa femme. Ca ne lui ferait pas de mal de réfléchir encore un peu aux conséquences de ses actes. Il avait su par la déesse la sanction qu’elle avait choisie pour lui. Dure. Mais très à propos. Il s’était donc mis en route tôt le matin, accompagné de quelques gardes prétoriens.

Alors le vieux lion avait passé une partie de la journée à traîner en ville avec ses hommes, parlant çà et là avec les quelques personnes avec qui il avait pu faire la connaissance. Bref, ce qui donnerait le change : la journée banale et sans grand intérêt d’un représentant en exercice. Avec les joies du protocole, de la pompe et de l’étiquette. De quoi décourager d’éventuelle suivant ou de donner à des espions la chanson qu’il voulait que ces derniers jouent. D’autant plus qu’avec les bruits qui courent, Childéric avait redoublé de prudence. Mais rien n’est moins sûr quand on à affaire à ceux qui se cachent. Mais peu étaient ceux capable de regarder aussi bien que lui. Ses yeux de fauves à l’iris fendus lui offrent la vision du rêve, celle capable de percer les ombres et les voiles.

Après avoir donc volontairement perdu du temps dans la cité, le Pope se dirigea avec ses hommes vers l’église où il avait convoqué le onzième gardien. Il avait convenu avec ses gardes que ces derniers et lui rentrent ensembles et qu’il lui ménage un endroit tranquille. Ceux qu’ils n’eurent aucun mal à faire. Il n’y avait pas grand monde dans l’église et la vue d’un homme accompagné de soldat armée avait tendance à décourager les curieux et les croyants. Dès qu’il avait passé la porte de ce lieu de culte, il avait repéré Kilian installé sur son bas. Bien. Le onzième gardien avait sûrement pris ses précautions de son côté. Couplé aux yeux du vieux lion, il pourrait tous les deux avoir la conversation qui les attendait. Les gardes se postèrent hors de la portée de leur voix et ils pourraient ainsi empêcher d’autres personnes de s’approcher. Childéric alla donc s’installer à côté de Kilian et posa ses yeux de lion sur lui.

« - Bien. Je suis content que tu sois venu en avance. Je suppose que nous pouvons parler tranquillement ? C’est un bel endroit n’est ce pas ? »

Ses yeux se posèrent ensuite sur les éléments architecturaux de cette église. Oui, c’était un bel endroit.

« - Comment te sens-tu alors ? Tu apprends à vivre avec le poids de ton erreur ? »

Cette fois, il avait de nouveau posé ses yeux sur le onzième gardien. Sa voix était compatissante. Le sort de son chevalier lui importait. Mais ses yeux eux, ne cachaient pas non plus la dureté d’un chef devant celui qui avait commis une erreur. Néanmoins, il était là pour lui permettre de poser la première pierre de sa rédemption. Un chemin qui serait sûrement aussi lent que tortueux mais qui n’appartenait qu’à lui…

Citation :
Utilisation du passif présent sur le niveau 5 de l'historique Rêve, qui permet de rendre nul et non avenu les utilisations de l'historique Arcane, qu'importe son niveau


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric En ligne
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-bleu220/220[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-rouge180/180[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-jaune285/285[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian)   [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) EmptyLun 11 Jan - 21:54
L'attente








Attendre, souffrir, respirer, souffrir, réfléchir, souffrir.
Chaque mouvement aussi infime soit-il, chaque muscle sollicité me rappelait la sort de l'un de mes frères d'armes. Ni repos, ni pause. Le poison rongeait mes chairs, mon cœur n'était plus qu'un organe traître.
Alors je pris mon mal en patience, attendant la venue du pope de plus en plus tardive.
Heureusement, ce lieu de recueillement, je pouvais laisser mes pensées m'offrir un semblant d'évasion. Même si, ironiquement, l'ambiance ne cessait de me renvoyer auprès de Findabair, et du lieu de mes erreurs.
Après un temps indéfini, je finis par remarquer l'entrée de mon supérieur, flanqué de ses gardes. Sans un mot, je l'accueillis, à la fois inquiet et trop épuisé pour lui offrir autre chose qu'un mouvement de tête se rapprochant le plus d'une révérence. Au moins, l'intention était là.
Childéric prit place à mes côtés et posa aussitôt un regard fauve sur ma personne, légèrement voûtée, avant de le laisser se perdre dans les beautés architecturales de ce havre, hors du temps.
Un bel endroit ? Question purement rhétorique. Aussi me concentrais-je du mieux possible sur sa première interrogation, légitime au demeurant.

Qui pourrait se soucier d'une ombre anonyme parmi tant d'autres, déambulant dans ces rues si densément peuplées ?

En toute modestie, je possédais l'expérience nécessaire pour me rendre quasi invisible, indétectable aux yeux du commun des mortels et de la grande majorité des éveillés. Or, après ces derniers jours d'exil, nul doute que je ne devais pas être une cible prioritaire pour d'éventuels espions, qui auraient tôt fait de m'avoir oublier, malgré ma prestation au tournoi.
La seconde phrase me fit grincer des dents. Le mélange de compassion affichée, que je devinais sincère, et la sévérité discernable ne faisaient qu'ajouter à ma honte.
Comment je me sentais ?... La question avait presque un caractère comique. Mais comment en vouloir au Grand Pope, qui devait n'avoir qu'une vague idée de l'enfer vécu ? Savoir intellectuellement n'avait rien à voir avec la sensation quotidienne. Perpétuelle et sans issue.
Aussi, je me contentais de répondre de l'unique façon possible, mon regard refusant de croiser le sien. Non par rancune, mais par peur de dévoiler l'étendue de ma faiblesse.

Je suis en vie, grand pope. Et... à votre service.

Que dire de plus ? Aucun mot ne pouvait rendre perceptible l'ampleur de ma détresse. Aussi, je préférais y poser un voile de pudeur, en attendant de saisir la raison de cette convocation, dans ce lieu éloigné des oreilles, non seulement indiscrètes, mais également de celles de nos compagnons.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-bleu0/0[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-rouge0/0[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-jaune0/0[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian)   [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) EmptyDim 24 Jan - 4:04
Un puissant soupir vient secouer la poitrine du vieux lion. Les mots du verseau étaient loin de la réalité. Si le onzième gardien aurait dû payer son faux pas de sa vie, sa tête aurait roulé depuis longtemps de ses épaules. Parfois, quand on dirige des hommes, il faut manier si bien le glaive que le fouet et le retourner contre ceux qu’on est sensé amené vers l’avant. C’était son rôle et la première fois qu’il se retrouvait face à cette situation compliqué. Certes, la faute de Kilian était grande. L’alchimiste avait là oublié sa raison pour se laisser à ses sentiments, fatalement, il avait commis là le péché d’humanité. Peut-on tuer quelqu’un car il est resté humain ? Peut-on prendre plaisir à le voir souffrir pour ce seul crime non ? Non. Mais l’humanité doit parfois se voir imposer des carcans, ceux de la raison, de la sagesse. En somme, Kilian était là en train de vivre dans sa chair et son âme la réalité du Rêve. Sa violence aussi.

« - Tu n’es ni anonyme, ni insignifiant. Tu es un membre du cercle d’or, un fier chevalier d’or. Un chevalier qui a fait des erreurs, mais un chevalier qui peut toujours se racheter. Mais oui, je te sais parfaitement capable de ne pas avoir été suivi ici. »

Son visage avait aussi parlé pour lui. Accentuant la compensation qu’il avait pour le demi-frère de son épouse. Childéric était triste de le voir comme ça. Mais c’était là une nécessité. C’était son devoir de faire face aux sanctions dont ses hommes ont été victimes, par sa main ou celle d’Athéna. Après tout, pour commander aux armées, la voix et sa maîtresse ne font qu’un. Puis, celui qui fût lion répondit au onzième gardien d’un signe de tête et la compassion quitta son visage. Il n’était maintenant plus l’homme devant Kilian mais le Pope près à donner un ordre, près à diriger une lame et à mettre en branle des événements qui conduiront à un nouveau chaos mais un chaos contrôlé. Après tout, il s’agissait là simplement de frapper le premier, de ne pas montrer la gorge mais plutôt de montrer les crocs. Et pour ce qui est de crocs, Childéric n’avait pas son pareil. Il parla alors à voix basse, précaution inutile, mais précaution quand même.

« - Tu vas être ma lame Kilian. Tu vas pour moi, tuer un homme. »

Ce n’est pas le genre de mission qui posait des problèmes de moral à l’ancien chevalier d’or. La mort est relative dans un milieu de soldat. Lui-même avait les mains tâchées de sang et n’en éprouvait pas le moindre remord. C’était son devoir de soldat, il était l’épée d’Athéna. C’était pour elle qu’il avait fait couler ce sang, en son nom à elle, jamais pour lui. Là, de la même façon, il demandait à Kilian de tuer pour servir la cause du Sanctuaire. Pour poser les premières pierres de sa rédemption, si du moins, il voulait mener à bien cette mission. Car quand il s’agit de vie ou de mort, rien ne doit être imposé. Les risques seraient alors trop grand. Ainsi, après un silence d’une demi-minute, le Pope reprit simplement :

« - A toi de choisir. Je ne t’oblige à rien. Tu peux refuser. Tu peux choisir de devenir médecin et alchimiste, de rester docteur. De sauver les vies plutôt que de les prendre. De vivre par ton coeur plutôt que par ta lame. Tu sauras trouver le chemin vers la rédemption toi-même. Je t’offre là simplement d’être peut-être depuis longtemps, peut être pour la première fois, la lame dans la nuit que tu as été forgé à devenir. Mais je veux savoir si tu désires ou non prendre cette vie. Si tu es près. »

Les yeux de fauve, inquisiteurs, s’étaient planté dans ceux du onzième gardien et Childéric cherchait à lire les faiblesses que ses fenêtres grandes ouvertes laisseraient lire dans l’âme de Kilian. Il ne devrait pas trembler. Sa lame ne devrait pas trembler. Son devoir devrait absolument être accompli sous peine de ne faire qu’accélérer la tempête… Et le vent commençait déjà à souffler bien assez fort au goût du vieux lion. Mais ce risque, il devait le prendre. Pour son humanité à lui et pour protéger le Sanctuaire. Ce risque, il aurait aimé pouvoir le prendre lui-même mais il ne pouvait plus, il ne pouvait pas. Faire confiance, c’était ça son risque. Mais ce risque-là, il le prendrait sans hésiter s’il arrive à voir ce qu’il cherche dans l’âme du onzième gardien.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric En ligne
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-bleu220/220[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-rouge180/180[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-jaune285/285[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian)   [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) EmptyLun 25 Jan - 15:59
Choix









Une fois sa compassion sincère exprimée, Childéric laissa place au Grand pope.
Et l'expression du but réel de notre entretien me fit écarquiller les yeux de surprise, tant je ne m'étais pas attendu à cela.
Un... Meurtre ?
Depuis combien de temps n'avais-je endossé le masque de l'assassin ? Difficile à dire. Mais ces derniers mois, le médecin, l'alchimiste, le gardien de la vie avait dominé mon esprit, bien plus que la faucheuse.
Peut être était-il nécessaire de rééquilibrer les deux facettes de mon âme ?
Mais avant que je ne me perde dans mes cogitations, l'ancien lion m'informa qu'il m'était autorisé de faire un choix, et non de subir un ordre.
Là était la véritable complication.
Si Childéric s'était contenté d'user de son autorité, nul doute que je me serais immédiatement exécuté. Mais là, il m'offrait une porte de sortie. Un moyen de demeurer dans une sorte de zone de confort et de revêtir définitivement les oripeaux de celui qui sauve la vie au lieu de l'ôter.
Avant de répondre, je fermais les yeux afin de rassembler mes pensées, de faire le tri dans mes émotions nébuleuses.
La douleur. Encore et toujours. Agacé, las, je tentais de la repousser dans un recoin de mon esprit quand je finis par saisir son sens caché. Cruelle ironie...
Aussitôt, je rouvris les paupières, avant de braquer dans le regard du fauve une expression glaciale, dénuée d'affect ou de doute.

Mon choix est fait... Je suis à vos ordres.

Une affirmation qui ne résonna pas comme de la résignation, mais au contraire avec certitude et force.
Pour ressentir la souffrance permanente de mes frères et sœurs d'armes, je venais de comprendre que refuser d'agir, de me salir les mains, reviendrait à léguer ce fardeau à un autre.
Or, je ne pouvais m'y résoudre. En tuant un ennemi, je préservais un compagnon. Je souffrais peut-être de mille défaut, j'avais déçu à la fois ma déesse et mon supérieur, mais je refusais d'être taxé de lâche, à nouveau. En devenant une lame, je pouvais peut être réparer ma faute d'avoir été trop humain.

Qui est la cible ?

Direct, froid, focalisé sur ce nouvel objectif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-bleu0/0[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-rouge0/0[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-jaune0/0[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian)   [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) EmptyDim 31 Jan - 5:46
Le vieux lion regarda alors silencieux le onzième gardien. Il se doutait d’une certaine façon, de la tempête violente qui devait faire rage à l’intérieur de l’âme de l’homme maudit qu’il avait face à lui. Déjà brisé par ses fautes et ses tourments, il devait maintenant faire face à la tempête. Devoir lutter contre les différentes facettes de soit même… C’est une réalité qu’il pouvait comprendre, une crainte de la vérité plus encore, de la fin des mensonges. Mais pas des doux et mielleux qu’on raconte aux autres. Non. Les mensonges froids et durs, ceux dont on connaît la vérité. Ceux acide et malveillant qu’on se raconte à nous. C’est de ceux-là qu’il est difficile de se libérer, qu’il est même impossible de se défaire. Ne plus se mentir à soit même fatalement, est-ce que c’est vraiment exister ? Peut-on vraiment regarder ce que nous sommes vraiment plutôt que ce que nous voulons être ? Une autre histoire…

Et visiblement, dans ce chaos, Kilian était venu à une conclusion. Il avait fait un choix. Celui de marcher sur la voie des ombres et du sang. Celui de redevenir la lame dans la nuit qu’il avait été entraîné à devenir. Cela lui laisserait l’occasion d’un ultime choix alors. Le porteur d’or pourrait toujours arrêter une fois le travail accompli. On se dit toujours de toute façon, une dernière et j’arrête et tous, nous savons bien où ce genre de déclaration nous mène. Alors, Childéric fixa ses yeux de fauve dans ceux du chevalier d’or. Il était Pope, chef de guerre et voix de la déesse. Parfois, il pouvait ressentir un peu de son aura dans la sienne, de sa présence à elle dans son coeur. Rien d’instructifs ou d’inquisiteur, comme une autre forme d’harmonie, comme un ajout particulier à lui-même. La proximité du divin ne laisse jamais les hommes indifférents. Et dans ce moment précis, il avait cette même sensation. Alors, il hôcha lourdement la tête.

Ainsi, Kilian avait accepté et à partir de cet instant, l’ordre était donné, l’accord scellé et rien ne pouvait maintenant faire revenir en arrière le onzième gardien. Rien, si ce n’est un ordre que Childéric ne donnerait jamais : celui de tout arrêter. Le Sanctuaire avait trop besoin de cette mission et surtout, de son succès. Kilian avait besoin lui de marcher vers sa propre rédemption, de retrouver justement ce qu’il avait perdu. Et le vieux lion avait besoin de ça pour gagner du temps et surtout, pour aider une louve perdue, à la meute abandonnée aux sables du temps et à la violence du sang. De nouveau, le demi-atlante avait mis sur son visage ce masque froid et détaché, mais pour la première fois, Childéric en approuvait la présence et en reconnaissait la nécessité. Il prit alors seulement la parole à voix basse, cherchant une nouvelle fois si quelqu’un ne pouvait pas les épier. Un pied dans ce monde, ces yeux ailleurs, il pourrait ainsi tout voir.

« - Je veux que tu tues un druide, ou plutôt, quelqu’un qui fût un druide. Quelqu’un d’important pour nos ennemis héréditaires. Tu te rendras à l’endroit que je t’indiquerais plus tard, à l’heure que je te donnerais et tu trouveras une louve blessée, elle sera ton allié. Tu tueras alors l’ombre de la prêtresse des enfers. Kilian, tu vas tuer Catbad. Je voudrais que la louve s’en sorte. Mais ta vie passe avant tout le reste, y compris le succès de cette mission. Reviens vivant, avant toute chose et avec la nouvelle mort de cet homme déjà une fois ramené assuré. »

Il fixa alors de nouveau ses yeux sur le Verseau et chercha à lire ce que le Verseau voudrait bien lui montrer ou du moins, ce qu’il pourrait lui échapper. Après tout, nous n’étions pas loin d’une première approche d’un conflit plus large. Peut-être qu’il en comprendrait les ramifications et les rouages ? Peut-être. Sûrement même et voir ce que donnaient ses propres conclusions intéressaient le Pope.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric En ligne
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-bleu220/220[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-rouge180/180[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-jaune285/285[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian)   [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) EmptyMar 2 Fév - 21:58
Préparatifs









Les dés étaient jetés, et le destin venait de se mettre en marche.
Inexpressif, concentré uniquement sur les détails de ma mission, j'écoutais les ordres du Grand Pope avec la plus grande attention, les yeux légèrement plissés.
Analyser, soupeser chaque terme de ce contrat... Chercher les failles, préparer le terrain.
Aussi je haussais un sourcil sceptique en entendant la dernière directive exposée par Childéric, et me retins de justesse d'y opposer des arguments.
Demander à un assassin de préserver sa propre vie, au détriment éventuel de son objectif, revenait à émousser sa lame et surtout à hésiter en cas de décision hasardeuse. Où commençait le suicide, après le sentier de la témérité et de l'audace ?
Toutefois, le souvenir cuisant de ma dernière rencontre avec Athéna me coupa la chique avant l'expression de mon désaccord. Mon supérieur venait de me donner un ordre. Hors de question de chercher à négocier, sous peine de reproduire les erreurs m'ayant entraînées dans l'enfer que je vivais actuellement.
Les yeux dans le vague, je repris le fil des paroles de l'ancien lion, et pris quelques secondes pour faire le tri dans mes interrogations.

Je dois avoir connaissance de certains détails, Grand Pope...

Les vieux réflexes revenaient vite, et non sans une certaine aigreur, je constatais que mon passé d'assassin froid et sans affect n'avait jamais réellement quitté mon inconscient. Des années de formation ne pouvaient s'effacer si aisément... Aussi, toujours détaché, j'exposais mes questions pour m'assurer la réussite de ma mission.

Quel est le degré de fiabilité de mon alliée de circonstance ? Un piège est-il possible ? La cible peut-elle s'attendre à une tentative d'assassinat ? Mon identité doit-elle rester secrète et surtout... Qu'en sera-t-il des limitations présentes à Camelot pour les éveillés ?

Poison ou combat direct ? Affrontement frontal ou dague dans le dos ? La préparation mentale ou matérielle n'en serait pas la même. Ma seule certitude était que ma cible devait posséder un pouvoir certain, au vu de ses antécédents et de son importance aux yeux de nos ennemis.
Désarmant avec quelle vélocité j'endossais de nouveau cet habit de Faucheuse. Mais en mon for intérieur, le fait de savoir que nul autre que moi n'aurait à se salir les mains suffisait à m'apporter un semblant de paix. Ma volonté n'en était que plus acérée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-bleu0/0[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-rouge0/0[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-jaune0/0[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian)   [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) EmptyDim 14 Fév - 1:13
Childéric sembla voir l’espace d’un instant quelque chose passé sur le visage du onzième gardien, mais le vieux lion ne dit rien. Ce n’était pas le moment de se lancer dans un débat, dans une conversation même. C’était le moment où il avait simplement à donner des ordres et où il avait simplement à les suivre. Après tout, le chevalier d’or avait fauté et devait trouver un moyen de rentrer dans les grâces de la déesse. Kilian devrait faire avec ça pendant un temps et le vieux lion espérait qu’il puisse passer outre et trouver ce chemin vers sa rédemption. La route serait longue, sinueuse et peut-être qu’il n’y arriverait pas au bout. Mais au moins, il lui était possible de marcher sur cette voix. Alors le Pope lui adressa un signe de tête en réponse. Attendant ses questions pour y répondre au mieux et lui permettre de préparer sa mission comme il semblait judicieux. Il devait, après tout, avoir toutes les cartes en main.

Et le Pope devait reconnaître que Kilian posait de bonnes questions. Il n’accordait absolument aucune confiance à la louve balafrée. Mais elle était une nécessité qu’il fallait saisir. Le vieux lion choisit d’attendre toutes les questions du jeune homme avant d’y répondre une par une. Alors après la question sur Aoife, une autre question vient, sur la possibilité d’un piège. Une autre possibilité qu’il avait dans un coin de son esprit et il savait déjà quoi lui dire. Il avait tout aussi pesé le pour et le contre de troisième question. Si son visage et son nom venaient à être connu, il s’agirait d’un acte de guerre ou presque. Mais il fallait mieux dans ce genre de situation, prendre l’initiative plutôt que de rester éternellement sur la défensif. La possibilité de frapper un ennemi de ce calibre ne pouvait pas être simplement mise de côté. Un sourire de Childéric vient accueillir sa dernière question.

« - La barrière ne sera pas un problème. La personne que tu dois aider, Aoife, dispose de moyen de briser ces limites. Pour le reste, non, je ne lui fais pas confiance, mais elle nous offre une occasion que nous ne pouvons refuser. La tête qu’elle nous livre ici risque de porter un coup important à la sorcière. »

Childéric refusait de la nommer, il refusait ici d’évoquer son nom. Les noms sont porteurs de pouvoir et c’est une chose à prendre en compte et à considéré avec révérence.

« - Normalement, le druide ne verra rien venir. C’est pour ça que je t’ai choisi toi. Tu seras l’ombre qui frappera. La lame qu’il ne pourra pas voir venir et qui le tuera avant qu’il ne puisse te remarquer. Le reste, Aoife s’en occupe, mais ne lui montre pas le dos. J'aimerai qu'on ne sache pas que tu sois celui qui frappe mais il vaut mieux qu'on suppose que ça soit toi qu'elle. »

Il se souvenait de la réaction de la louve au bal, de sa volonté de chercher querelle et son instabilité.

« - Elle ne devrait pas t’attaquer, nous avons passé un accord, elle et moi. Nous nous sommes fait des promesses et elle doit tenir ça part, tu es là pour tenir la mienne. Pour le reste, j’aimerais qu’elle vive et qu’elle puisse continuer de nous aider, mais tu es plus important. Alors avance comme si tu faisais face à une bête, elle est plus louve qu’humaine. »

Et Childéric avait dit avec compassion. Il comprenait cette femme et ses souffrances. Il avait vu le fardeau qu’elle portait. Il avait de la peine pour elle et il voulait lui tendre la main, mais il n’était plus homme à pouvoir le faire gratuitement. Alors, ils pourraient ainsi s’entre-aider mutuellement. Elle aurait sa vengeance, il aurait une tête et ensuite, le lion et la louve pourraient avancer dans une direction et ses informations pourraient aider le Sanctuaire…


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric En ligne
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-bleu220/220[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-rouge180/180[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-jaune285/285[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian)   [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) EmptyDim 14 Fév - 17:05
Préparatifs









Ironique comme je rechaussais aisément les bottes de l'assassin, après avoir tant fait pour m'en extirper.
Aussi froid que j'étais déterminé, le Grand Pope me montra le visage de l'autorité. Plus de trace de l'empathie qu'il était capable de me prodiguer. Il me donnait un ordre, à moi de l'exécuter.
Là où il s'autorisa un sourire, je répondis par un faciès inexpressif, tellement je concentrais mes pensées sur l'objectif à venir.
Ma cible ne devait pas en réchapper. L'enjeu demeurait trop important.
Ainsi donc mon "alliée" de circonstance n'était en réalité qu'une faille potentielle. Au moins, me voilà averti. Ma confiance en elle s'en trouverait d'autant plus limitée. Soit. Qu'elle se contente donc de lever la barrière mystique, je m'occuperais du reste.
Toutefois, un élément me fit hausser un sourcil d'étonnement. La discrétion de cette louve passait donc avant la mienne ? Je m'étais attendu à l'inverse. Mais si elle nous offrait cette opportunité, nul doute qu'elle devait avoir des liens solides avec le camp adverse. Et que de son anonymat dépendait donc sa vie. Un élément crucial à prendre en compte.

Certains accords résistent mal à l'action et ses conséquences. Mais au moins, je sais à quoi m'en tenir.

D'ordinaire, dans ma préparation d'une mission, je craignais davantage les zones d'ombre que les difficultés connues. Au moins, Childéric m'offrait une vision globale claire. Parfait.
En gros, j'allais bénéficier de l'effet de surprise, ce qui demeurait un atout conséquent, tout en ayant la capacité d'user de toutes mes ressources... Tout en devant veiller à la discrétion de mon alliée, mais aussi à la préservation de ma vie.
Me voici donc avec mes cartes en main. D'excellentes comme de potentiellement dangereuses. Et déjà, mon esprit analysa les informations reçues, afin de me préparer le moment venu.

Je suis prêt. Donnez-moi le lieu de rendez-vous, l'heure dite et je ferais le nécessaire, Grand Pope.

Le sort de ce druide était désormais scellé. J'aurais besoin de quelques heures afin de peaufiner les derniers préparatifs, mais rien d'insurmontable. Un déguisement, un masque, quelques doses de poison le plus virulent possible et un minimum de préparation physique et mentale. Malgré la malédiction d'Athéna, le fait de prendre ma proie par surprise suffirait à m'apporter le maximum d'avantages.
L'occasion d'enfin prouver à mon beau-frère que je n'étais pas qu'une source d'ennui et de déception.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-bleu0/0[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-rouge0/0[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) G-jaune0/0[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian)   [Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) EmptyDim 14 Fév - 20:06
Le vieux se contenta de hocher la tête en direction du onzième gardien. Il avait raison dans cette affaire. C’était là le pas que les deux fauves avaient convenu de faire l’un envers l’autre et de ce pas pouvait dépendre bien des choses. Mais, dans la guerre, et il ne fallait pas se voiler la face, c’est de ça qu’il s’agissait, nécessité fait loi. S’allier avec la louve n’était pas forcément ce qu’il y avait de plus sage, il le savait. Mais dans son coeur d’homme et dans son coeur de roi, il savait que c’était une chose qu’il devait faire, ou du moins, qu’il devait essayer. Il fallait qu’il l’aide, d’une façon ou d’une autre, pour lui et surtout qu’il récupère ce qu’il pouvait pour son royaume. Elle était le mal nécessaire mais ça, l’avenir serait seul juge des décisions de Childéric. Il devait se tenir près à faire aux conséquences des ordres qu’il donnait.

« - Oui. C’est le souci. Mais il faut éprouver une épée par le feu avant de l’envoyer à la guerre. Tu seras la flamme qui éprouvera cette épée, Kilian. Et si elle se brise et bien c’est qu’elle n’avait rien à faire sur le champ de bataille. »

Le vieux lion regarda ensuite le chevalier d’or avec un sourire. Celui d’un chef qui confiait sa bénédiction à son soldat. Celui d’un roi qui envoyait peut-être à la mort un proche et qui en avait conscience. Celui, trouble, que peut être le onzième gardien avait pu voir sur le visage de la déesse. Et après ce sourire, Childéric répondit au onzième gardien en se penchant près de lui, pour lui glisser dans l’oreille les consignes que la balafrée lui avait donnée.

« - La nuit, dans deux jours, au pied des vieux remparts dans Centre-allé. »

L’assassin avait maintenant tout ce dont il avait besoin pour effectuer sa sinistre besogne. Celui qui fût lion s’en voulait un peu de pousser le demi frère de son épouse dans cet situation on ne peut plus merdique, mais c’était là nécessité. Il regarda Kilian quelques secondes et lui tendit son bras, pour qu’ils puissent se saluer en tant que guerrier, en tant que frère d’arme, avec respect. Puis, Childéric se leva, laissant seul le chevalier d’or et il se dirigea vers la sortie de l’église.

Citation :
Bon courage pour ta mission °°


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric En ligne
 
[Mi Mars 553] L'appel du pope (Childéric - Kilian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Britannia :: Camelot :: Rouges-crocs-
Sauter vers: